Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Grom la Panse
Le Monde de Dùralas a précisément 1390 jours !
Dùralas, le Dim 20 Aoû 2017 - 4:03
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim

Partagez | 
 

 Les préceptes de Kalumbra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Les préceptes de Kalumbra   Sam 29 Aoû 2015 - 2:54

Θ Journal d'Hevoria Θ








Crédits des images :
League of legends http://euw.leagueoflegends.com/en/media/art


Dernière édition par Hevoria le Jeu 25 Fév 2016 - 18:33, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Les préceptes de Kalumbra   Sam 29 Aoû 2015 - 20:58

Sommaire



Θ Partie I : Préface kalumbréenne

I.1 – La forêt de Kalumbra
I.2 – Le culte de Kalumbra
I.3 – Les mères de la nuit
I.4 – La matriarche
I.5 – Les trois voies de Kalumbra

Θ Partie II : L'épopée Duralassienne

II.1 – Role-play
II.2 - Tableau de chasse
II.3 – Objectifs

Θ Partie III : Secrets d'Histoire

III.1 – Vestiges du passé (Partie I, II, III)
III.2 – Ruines spirituelles
III.3 – Mémoires d'outre-tombes
III.4 – En quête de sens
III.5 – Le portail totémique


Dernière édition par Hevoria le Mer 30 Nov 2016 - 20:19, édité 28 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Les préceptes de Kalumbra   Lun 31 Aoû 2015 - 0:18

Partie 1 : Préface kalumbréenne







Crédits des images :
Forêt maudite : Thatnickid http://www.deviantart.com/art/CONCEPT-ART-WORK-TAPROOT-458075781


Dernière édition par Hevoria le Jeu 3 Mar 2016 - 19:31, édité 19 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Les préceptes de Kalumbra   Dim 6 Sep 2015 - 0:56

I.1 - La forêt maudite de Kalumbra




Hevoria vient de la forêt de Kalumbra. Celle-ci se situe à l'extrême ouest, hors du continent de Dùralas et est attenante à la forêt elfique Sylfaën. Kalumbra est une forêt dense au relief accidenté et parsemée d'étangs et de clairières. Dans les espaces dégagé de la forêt, de nombreux morceaux de terre et de pierre se sont détachés du sol et se retrouvent en lévitation au milieu du vide, comme portés par une magie invisible. De plus, de nombreux lieux de culte et de ruines sont disséminés dans le paysage, parfois même juché sur ces mêmes îles volantes. L'épais manteau de feuillages qui recouvre la région ne laisse filtrer que quelques bribes de lumières, plongeant celle-ci dans l'obscurité.

La forêt est calme, très calme. Le silence en est presque assourdissant. Seul un léger vent frais portant des chuchotements émanant des tréfonds de cette dernière vient parfois troubler voir accentuer cette angoissante léthargie. De mystérieuses auras fantomatiques parsèment la forêt et projette l'ombre des arbres sinueux et torturés de Kalumbra sur le sol et les troncs, offrant un mystérieux spectacle d'ombre et lumières. Cette scène caractéristique de la forêt de Kalumbra lui donne une atmosphère toute particulière, à la fois inquiétante et intrigante, effrayante et envoûtante.

De nombreuses et étranges rumeurs planent sur la véritable nature de la forêt de Kalumbra. Certains ont-dit avancent que la forêt serait vivante, qu'elle penserai, réfléchirai, observerai et agirai, tel une force omniprésente. D'autres prétendent que cette forêt attirerai irrésistiblement les âmes des défunts, tel une lanterne attirant les insectes avant de les piéger en son sein et que ce serait eux qui donnerai à la forêt sa luminosité si spécifique. Enfin, celle-ci abriterai un culte aussi ancien que mystérieux nommé le culte de Kalumbra.

Ce qui est sûr, c'est que beaucoup d'aventuriers se sont perdus dans cette forêt. Le peu qui en est ressortit était devenu fou, paranoïaque, schizophrène, parlants de voix résonnants dans leur tête qui refusent de les laisser en paix, de monstres terrifiants ne ressemblant à rien de connu et baptisés les engeances de Kalumbra par leur esprit malade. C'est en raison de ces traumatismes troublants qu'est né la légende noire de Kalumbra la maudite.





Crédits des images :
Forêt : Veelocity http://veelocity.deviantart.com/art/Will-o-the-whisp-526265432


Dernière édition par Hevoria le Mar 23 Fév 2016 - 20:49, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Les préceptes de Kalumbra   Mar 8 Sep 2015 - 1:34

I.2 - Le culte de Kalumbra



Trois voies, trois mères de la nuit et une matriarche assurant la Trinité. Tel est le dogme du culte de Kalumbra depuis sa création. Ce dernier vénère la forêt dans lequel il est établi depuis des générations. Il la considère comme une entité vivante, omniprésente et omnipotente. Le rôle du culte de Kalumbra est de protéger la forêt, ses lieux de culte et ses secrets, quel qu'en soit le prix. Il doit rendre grâce à la forêt ainsi qu'aux différentes puissances régnants en son sein par diverses cérémonies, sacrifices et offrandes.

Le culte est versé dans les arts occultes depuis des générations. Il est représenté par trois voies magiques, chacune d'elles affiliées à un élément particulier : La première voie est celle du chaos , la seconde celle des esprits et la troisième celle des bêtes. Ces trois voies magiques sont octroyées aux trois mères de la nuit par la forêt de Kalumbra. C'est elle la véritable source de leur puissance. Les sorcières sont en quelque sorte des réceptacles de la magie de Kalumbra. La forêt leur confère un grand pouvoir ainsi qu'un territoire personnel, mais en contrepartie celles-ci doivent user de ce nouveau don afin de la servir. De ce fait, les mères de la nuit vouent un culte éternel à Kalumbra. Par ailleurs, il leur est impossible de quitter la forêt.

La matriarche, quand à elle, est à la tête du culte. Elle est la fusion de la magie des trois mères de la nuit, aussi appelée « Trinité ». Le rôle de la matriarche est de diriger et d'assurer la cohésion au sein des trois voies ainsi que la pérennité du culte et de la forêt. Si l'une ou plusieurs sorcières venaient à disparaître, il est du devoir de la matriarche de trouver d'autres prétendantes au titre de mère de la nuit et de les dévouer corps et âme au culte de Kalumbra. A contrario, si la matriarche venait à disparaître, il est du devoir des trois sorcières de créer et former une nouvelle matriarche grâce à leurs pouvoirs et leur enseignement. Enfin, si une entité sort de la forêt et sème le trouble à l'extérieur, il est du devoir la matriarche de l'éradiquer car elle est la seule à pouvoir sortir de Kalumbra.

Le culte de Kalumbra est une communauté extrêmement fermée. Personne, excepté les trois sorcières et la matriarche n'est autorisé à entrer au sein de cette forêt sous peine de s'exposer à une mort certaine. L'unique exception à cette règle est l'invitation d'une personne sur décision de la matriarche.





Crédits des images :
Culte de Kalumbra : Thatnickid http://thatnickid.deviantart.com/art/Born-from-a-god-FIN-349495376


Dernière édition par Hevoria le Sam 3 Sep 2016 - 16:07, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Les préceptes de Kalumbra   Lun 21 Sep 2015 - 1:36

I.3 - Les mères de la nuit


Le culte de Kalumbra est composé de trois sorcières appelées mères de la nuit et une matriarche, ni plus, ni moins. Les mères de la nuit sont recrutées et formées par la matriarche du culte, qui est censée trouver les jeunes femmes les plus dévouées pour être offertes à la forêt. Les sorcières sont inexorablement liées à la forêt de Kalumbra et tiennent leurs pouvoirs respectifs de celle-ci. En effet, lors de leur intronisation au statut de mère de la nuit,  la forêt octroie à chacune d'elles l'une des trois voies magiques (le chaos, les esprits ou les bêtes), les transformants irrémédiablement en servantes de Kalumbra. Leur passé désormais effacé, et leur apparence altérée, celles-ci peuvent se consacrer sans réserve à la continuité du culte.



Kharuga


La sorcière du chaos Kharuga est une démone. Elle se trouve être la plus destructrice, colérique et impulsive des trois sorcières. La voie du chaos symbolise le passage de la vie à la mort, et Kharuga fait office de pont figuré entre ces deux mondes.  Fidèle à sa voie, elle préfère réduire les problèmes à l'état de cendres plutôt que de perdre du temps à parlementer. En l'absence de la matriarche c'est généralement elle qui s'occupe des incursions hostiles au sein de la forêt de Kalumbra. Elle aurait décimée à elle seule un corps d'armée elfes (500 soldats) venu de la forêt voisine de Sylfaën pour réclamer ce territoire.



Etheria


Etheria est la sorcière des esprits. Les sorcières arpentant la voie spirituelle prennent l'apparence d'une liche. Etheria est la plus sage, calme et érudit des trois sorcières. Son domaine touche aux morts, aux âmes et aux esprits. Elle matérialise et utilise les forces magiques évoluant sur un autre plan que le nôtre : l'Immatériel. Contrairement à Kharuga, la sorcière des esprits n'a recours à la magie qu'en dernier recours, si toutes les issues pacifiques ont été écartés ou si la situation met directement en péril la forêt et son culte. Étant la doyenne des trois sorcières, c'est elle qui dirige le culte en l'absence de la matriarche. On dit d'Etheria qu'elle pourrait, par un simple contact de la paume sur un corps, en extirper l'âme, laissant la victime à l'état de carcasse vide.



Morphys

Morphys, la sorcière de la voie des bêtes est une polymorphe. Elle est la plus farouche, discrète et flâneuse des trois sorcières. Cette dernière peut prendre l'apparence de n'importe quelle créature de la forêt de Kalumbra. De ce fait il n'est pas rare que Morphys se promène sous forme animale parmi les autres créatures, observant les faits et gestes des intrus s’aventurant dans la forêt. Morphys évite la confrontation directe; non pas qu'elle soit lâche, mais les conflits l'ennuie au plus haut point. Lorsqu'un problème se présente, elle préfère laisser Etheria ou Kharuga s'en charger. En revanche, si elle est obligée d'intervenir, l'ordinaire Morphys laisserai place à une bête cruelle et impitoyable usant de ses multiples transformations afin de déchiqueter ses proies.





Crédits des images :
Kharuga : Y-mir http://y-mir.deviantart.com/art/Daemancer-528099138
Etheria :  theDURRRRIAN http://thedurrrrian.deviantart.com/art/Queen-Of-Bones-359456469
Morphys : GeorgeLovesyArt http://georgelovesyart.deviantart.com/art/Kerrigan-and-Deathwing-466098742


Dernière édition par Hevoria le Lun 16 Jan 2017 - 19:54, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Les préceptes de Kalumbra   Mer 23 Sep 2015 - 21:52

I.4 - La matriarche


La matriarche est à la tête des trois sorcières. Elle assure la cohésion et maintien l'harmonie du triumvirat. Elle représente et protège la Trinité et de ce fait maîtrise parfaitement les trois voies de Kalumbra.

Lors du rituel d'imprégnation, les trois mères de la nuit implantent un kaerta dans le corps de la future matriarche. Un kaerta est un élément à la fois minéral et organique créé par la forêt de Kalumbra et servant de réceptacle aux trois magies des mères de la nuit (et exclusivement celles-ci). Le kaerta assimile les différents types de magies que l'on lui injecte avant de les fusionner. C'est cet objet, implanté exclusivement aux matriarches du culte, qui leur permet de maîtriser les trois voies de Kalumbra.

Étant donnée qu'elle est la seule à pouvoir entrer et sortir à sa guise de la forêt de Kalumbra, la matriarche est la source principale d'informations sur le monde extérieur et est donc une source de connaissances immense. Elle est également la seule à pouvoir faire entrer des étrangers sur ce territoire sacré.

De plus, la matriarche a pour tâche de trouver de nouvelles prétendantes en cas de disparition d'une ou plusieurs mères de la nuit afin de les remplacer. Elle sillonne donc les terres aux alentours de la forêt de Kalumbra en quête de jeunes femmes aptes à remplir ce rôle. La matriarche n'oblige en aucun cas les prétendantes à adhérer au culte. Si celles-ci décident de refuser la proposition, la matriarche n'insistera pas. De ce fait, seules les plus dévouées des prétendantes accéderons au statut de mères de la nuit. Une fois l'accord passé, la matriarche présente les nouvelles adeptes à la forêt qui se chargera de les façonner à l'image de la voie à laquelle elles auront été destinées.



Nirvana


Nirvana était une ancienne matriarche du culte de Kalumbra. Sa puissance dépassait l'entendement. Cependant, celle-ci a disparue sans laisser de traces il y a fort longtemps. Elle fut présumée morte; jusqu'à ce qu'une ombre du passé vint tout remettre en question…

La matriarche Nirvana est partie sans prévenir en Dùralas vers la fin de sa vie, laissant le culte aux soins des trois sorcières, afin d'y trouver une chose indéterminée. Le culte de Kalumbra, après son départ, a donc perduré sans matriarche à sa tête jusqu'à ce que les trois sorcières décident de créer une nouvelle matriarche grâce à leurs pouvoirs respectifs : Hevoria





Crédit des images :
Nirvana : Fesbraaa http://fesbraa.deviantart.com/art/Israfil-494871075


Dernière édition par Hevoria le Lun 23 Mai 2016 - 0:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Les préceptes de Kalumbra   Dim 27 Sep 2015 - 21:53

I.5 - Les trois voies de Kalumbra (Version d'Hevoria) :


Le pouvoir combiné des mères de la nuits de Kalumbra ont fait d'Hevoria ce qu'elle est aujourd'hui, à savoir une sorcière ayant hérité de trois types de magies différentes : Les trois voies de Kalumbra.
Lors du rituel d'imprégnation, le kaerta d'Hevoria fut endommagé, affaiblissant par la même occasion ses pouvoirs. Celui-ci se régénère de lui-même mais la récupération de l'entièreté de sa puissance prendra du temps. Malgré cela, même avec un kaerta fissuré, Hevoria reste une puissante sorcière disposant d'un potentiel phénoménal ne demandant qu'à être exploité.



La voie chaotique (magie destructrice) :



Détruire, désintégrer, anéantir, tel sont les mots utilisés afin de définir la voie du chaos. Kharuga la démone est la mère de la nuit ayant entraîné Hevoria à sa maîtrise. Cette dernière possède donc tout un panel de sorts de magie noire à but offensif et destructif. De plus, Hevoria parle la langue chaotique. Outre le fait de pouvoir communiquer avec les créatures démoniaques, celle-ci permet l'utilisation de sorts du chaos de haut niveau en précédant la lancée du sort d'une incantation. Bien entendu, ces techniques consomment une quantité conséquente de magie. De surcroît, sa magie et ses yeux prennent une teinte rouge sang. Les tatouages affiliés à la voie du chaos se mettent également à luire de cette couleur lorsqu'elle utilise sa magie.



La voie spirituelle (chamanisme) :



Etheria la banshee a initiée Hevoria à entrer en contact et utiliser les forces invisibles échappant à la perception des mortels. La voie spirituelle est essentiellement basée sur la maîtrise du chamanisme, c'est à dire la communion avec l’immatériel. En usant de la voie spirituelle, Hevoria peut voir, sentir, parler et utiliser les pouvoirs des esprits et des âmes environnantes. À la différence de la voie du chaos, la voie spirituelle n'a pas pour vocation première la destruction d'une cible mais prend plutôt la forme de sorts d'entrave, de soutien ou de contrôle de foules. En outre, la couleur de sa magie et de ses yeux vire au bleu fantomatique. Les tatouages affiliés à la voie des esprits se mettent également à luire de cette couleur lorsqu'elle utilise sa magie.



La voie bestiale (polymorphie) :



Hevoria a hérité des capacités polymorphes de Morphys, la sorcière de la voie des bêtes. Cependant du fait de son jeune âge et de son kaerta fissuré, Hevoria ne peut que prendre partiellement la forme de son animal fétiche. Chaque Matriarche a une affinité particulière avec un créature de la forêt de Kalumbra. Hevoria a pour animal fétiche la veuve noire.

La veuve noire :


Les zones affectées par la transformation d'Hevoria en veuve noire sont le bas de son corps, les mains et quelques éléments sur sa tête. Aux endroits affectés par la transformation, la peau d'Hevoria change de texture : une solide et lisse carapace noire aux reflets pourpres. C'est le bas du corps qui subit la majeure partie de la transformation. Les jambes d'Hevoria sont remplacées par quatre paires de pattes fixées sur un abdomen lisse. Les extrémités des bras sont également affectés. Les avants-bras ainsi que les mains noircissent et durcissent, de la même manière que le bas du corps. Les doigts s'allongent et deviennent semblables à de grandes aiguilles. En ce qui concerne le visage, deux modifications sont à noter. La première est que les dents d'Hevoria s'aiguisent et s'allongent. La seconde ajoute six petits yeux luisants d'un violet améthyste à son visage. Par ailleurs, la couleur de sa magie et de ses yeux est altérée, prenant cette même teinte violette. Les tatouages affiliés à la voie des bêtes se mettent également à luire de cette couleur lorsqu'elle utilise sa magie.

Cette transformation affecte également ses possibilités au combat. Tout d'abord, les pattes, les griffes et les crocs d'Hevoria contiennent un poison extrêmement virulent. De plus, Hevoria peut désormais sécréter de la toile par la bouche et l'arrière de l'abdomen. Enfin, sa force physique et son agilité augmentent dramatiquement.

Il est important de préciser que bien qu'Hevoria puisse se transformer en une créature, cela ne fait pas d'elle une thérianthrope. Elle n'est pas issue d'une lignée de veuves noires. Sa transformation est purement magique et en consomme à chaque fois que celle-ci décide de changer d'apparence.



??? :

Hevoria possède un atout secret. Il sera révélé en temps voulu ou lorsque la situation l'exigera.





Crédit des images :
Voie chaotique : IgorKieryluk http://igorkieryluk.deviantart.com/art/dancer-326648628
Voie spirituelle : Exellero http://exellero.deviantart.com/art/Shaddar-457614075
Voie bestiale : Mictones http://mictones.deviantart.com/art/Centaur-Warrior-Stage-3-SuperRare-336684006
Veuve noire : Myrmirada http://creaturesfromdreams.tumblr.com/post/57883309029/monster-6-spider-girl-by-myrmirada-x-more


Dernière édition par Hevoria le Lun 23 Mai 2016 - 0:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Les préceptes de Kalumbra   Jeu 3 Mar 2016 - 19:30

Partie 2 : L'épopée Duralassienne







Crédits des images :
Dragon de la faille: ??? https://fr.pinterest.com/pin/354588170637508390/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Les préceptes de Kalumbra   Jeu 3 Mar 2016 - 19:44

II.1 - Role-play :




En cour :

- À la poursuite de l'assassin
(À venir)

- Rendez-vous en terrain connu
(À venir)

- L'élémentaire des crustacés
(À venir)


Terminés :

- ♪ Promenons-nous dans les bois, tant que le hibours n'y est pas ♪
Les premiers pas d'Hevoria dans le monde de Duralàs. Végétation luxuriante, géant vagabond et barbecue party s'imbriquent dans une aventure rocambolesque au sein de la forêt Sylfaën.

- Rencontre, toiles et monstres
Arborant sa forme arachnéenne en plein cœur de la forêt Sylfaën, Hevoria s'adonne à l'un de ses passe-temps favoris : la chasse. C'est alors que, prit au piège dans l'une de ses toiles, se débat un individu pour le moins haut en couleur.

- La revanche des siths duralassiens (Event communautaire)
Après avoir traversé la forêt Sylfaën, Hevoria atteint enfin la clairière au centaure pour faire face à son ennemi mortel : Umbra. Elle s'engage alors, aux côtés de nombreux combattants venus des quatre coins du monde dans un combat dantesque où se joue le sort de Dùralas.

- Psychose (Rp de classe)
Guidée par une émanation spirituelle vers une mystérieuse grotte au fin fond des monts du Baldor, Hevoria se retrouve immergée dans une étrange et morbide expérience qui la mènera jusqu'aux frontières de la démence.

- Bons baisers de Perracie
Désirant se rendre dans partie Est du continent Duralassien, Hevoria se voit dans l'obligation de s'aventurer dans l'obscure et tristement célèbre forêt de Cashlippe qui, pour l'occasion, semble animée d'une étrange effervescence.

- Le mirage hurlant (Capture 1)
Attirée par un hurlement mystérieux provenant du désert d'Harena, Hevoria s'engage dans une escapade nocturne à travers cette région aride, avec la ferme intention de lever le voile sur les étranges évènements qui s'y déroule.

- Idéaux - partie 1 : le convoi
(À venir)

- Le présent de Kalumbra (Capture 2)
Alors qu'elle s'est recluse au fin fond des sables d'Harena, Hevoria est contactée par la forêt de Kalumbra qui désirerait, pour avoir défait Umbra, lui octroyer une récompense... anodine.

- Démons, ombres et destruction
Dans un cadre apocalyptique digne des plus grands scénarios catastrophes, deux démons dissertent sur la quête, la signification et l'utilisation du Pouvoir. Au menu : zombies, engeances infernales et vestiges pandémoniques.

- Entrevue souterraine
(À venir)

- Vagabondage narcotique
(À venir)

- « Reprendrez-vous un peu de requin avec votre crabe ? »
(À venir)

- C'est pas net, ce qu'il se passe là...
(À venir)

- Deus Ex
(À venir)

- S.O.S Tryskelion (Capture 3)
(À venir)

- Tapage nocturne (Inscription à l'institut de magie)
(À venir)

- Sieste réparatrice...
(À venir)

- Jurassic World
(À venir)

- Voyage au centre de la Terre
(À venir)


Archivés :


Spéciaux :


Livres :

- Les préceptes de Kalumbra
- La magie résiduelle - Tome I : Incarnation
- La magie résiduelle - Tome II : Contamination
- La magie résiduelle - Tome III : Ascension (à venir)
- Étude approfondie sur les hauts-lieux de Kalumbra (à venir)
- Étude approfondie sur la faune de Kalumbra (à venir)
- Étude approfondie sur le culte de Kalumbra (à venir)





Crédits des images :
Exploration : Legendary-memory http://legendary-memory.deviantart.com/art/Cursed-WitchWood-546176915


Dernière édition par Hevoria le Lun 7 Aoû 2017 - 16:29, édité 50 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Les préceptes de Kalumbra   Ven 4 Mar 2016 - 3:08

II.2 - Tableau de chasse :



À Kalumbra, la chasse occupe une place toute particulière. Plus qu'un simple passe-temps, c'est une véritable tradition ancestrale. En effet, l'acte de chasser est une manière d'honorer la forêt pour le corps qu'elle a octroyé à ses filles, de prouver qu'elle en sont digne. Hevoria n'y fait bien entendu pas exception, et doit, malgré le fait d'être en mission à l'extérieur de la forêt, continuer à rendre grâce à sa toute-puissante génitrice en pratiquant ces sacrifices sanglants lors de ses pérégrinations en Duralàs.

1 - Sanglier :
 


2 - Aigle :
 


3 - Crocodile :
 


4 - Rhinocéros :
 


5 - Wyverne :
 


6 - Chasses spéciales :
 



Crédit des images :
Chasse veuve noire : League of legends http://img02.deviantart.net/dabb/i/2015/326/b/2/betrayal_by_chewiebaka-d87ddbe.jpg


Dernière édition par Hevoria le Dim 11 Juin 2017 - 11:29, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Les préceptes de Kalumbra   Lun 14 Mar 2016 - 21:05

II.3 - Objectifs :



Objectifs principaux :

- Vaincre Umbra

Umbra :
 

Aussi appelée la calamité de L'Ouest, Umbra est une entité obscure et démoniaque ayant pour particularité de pouvoir créer des copies ténébreuses de ses adversaires. Ces dernières sont les duplicatas de leur modèle d'origine, tant en terme d'apparence que de compétences. Pour un raison inconnue, Umbra a réussi à copier l'apparence d'une des anciennes matriarches de Kalumbra, du nom de Nirvana, puis l'envoyer en plein cœur de la forêt maudite afin d'anéantir son culte. Au terme d'un combat dantesque au cours duquel le kaerta de la future matriarche Hevoria fut brisé, l'ombre de Nirvana fut finalement vaincue. Mais sa créatrice, Umbra, subsistant encore et toujours, Hevoria fut alors dépêché par les mères de la nuit en Duralàs dans le but de mettre fin une bonne fois pour toutes à cette engeance.


- Retrouver la matriarche Nirvana

L'attaque perpétrée par Umbra contre le culte de Kalumbra a révélé la possible survie d'une ancienne matriarche que l'on pensait disparue à jamais : Nirvana. D'après les mères de la nuit, cette dernière serait partie mystérieusement en Duralàs, et fut présumée morte. Mais la réapparition de Nirvana, où plutôt d'une réplique d'ombre au service d'Umbra remis en question cette affirmation, car pour que la réplique subsiste, il faut que la personne copiée soit encore vivante. Hevoria partit donc sur les traces de cette antique matriarche, au sein du continent duralassien (dernière destination connue de Nirvana), en quête de réponses.


- Reconstruire le kaerta brisé

Le kaerta :
 

Lors du combat opposant Hevoria et les trois mères de la nuit à l'ombre de Nirvana, le kaerta, alors à peine assimilé, de la future matriarche de Kalumbra fut brisé par sa ténébreuse assaillante. Outre le fait d'être passée à deux doigts de la mort, Hevoria, au vu de l'état de son kaerta, fut la témoin impuissante de la réduction dramatique du pouvoir qui lui était promise. Heureusement, la conception unique de ce dernier lui confère des capacités d'auto-régénération en cas de problème de cet acabit. Mais, cette régénération étant très lente, Hevoria doit donc la stimuler en s'endurcissant afin d'accélérer la renaissance du cristal gisant, brisé, dans son corps et pouvoir enfin accéder à la quintessence du pouvoir qu'il renferme.


À suivre



Objectifs secondaires :

- Atteindre Wystéria et le nid des wyvernes
- Découvrir le culte du basilic
- Explorer la caverne mystérieuse
- Explorer les ruines de l'antique tour des Stryges gris
- Capturer un Sphinx
- Tuer un troll des marais
- Transformer le Kraken en sushis
- Réduire en cendre une armée de demi-Balrogs
- Exorciser Sven
- Arracher l'essence d'un Spriggan
- Profaner la tombe du chevalier sépulcral
- Traquer un Vynotyx
- Décontaminer le Srathen
- Apprivoiser un voltigeur des dunes
- Chevaucher le Dova'Örss
- Incinérer le dragon rouge ancestral


À suivre





Crédit des images :
Umbra : Ramsesmelendeze http://ramsesmelendeze.deviantart.com/art/Demonomancy-497017947


Dernière édition par Hevoria le Jeu 15 Déc 2016 - 18:14, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Les préceptes de Kalumbra   Lun 14 Mar 2016 - 21:19

Partie 3 : Secrets d'Histoire







Crédit des images :
Image 1 : Thatnickid http://www.deviantart.com/art/SPAWN-fin-341936202


Dernière édition par Hevoria le Ven 29 Avr 2016 - 23:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Les préceptes de Kalumbra   Lun 14 Mar 2016 - 21:32

Vestiges du passé - Partie 1 :



Hevoria, approche mon enfant. Entonna une voix fantomatique

Oui, ma mère. La jeune femme saisie la main tendue par la sorcière afin de gravir les dernières marches menant à la salle du rituel. Arrivée en haut, Hevoria marqua un temps afin de contempler le lieu tandis que la sorcière regagnait sa place.

Située à ciel ouvert, la salle rituelle siégait dans une clairière de la forêt de Kalumbra. Le ciel était nuageux, excepté au dessus du lieu de culte où un trou béant laissait apercevoir la voûte céleste emplie d'étoiles. Le sol en pierre avait une forme triangulaire, divisé par trois nervures luminescentes se rejoignant pour former un cercle au centre de la pièce. De nombreuses runes et symboles tribaux ornaient celui-ci. Trois femmes se tenaient debout à chaque extrémités de la pièce.

Place toi au centre du cercle. continua la même voix
Hevoria, après avoir fait sa révérence, s’exécuta

En tant que doyenne des trois sorcières c'est moi , Etheria, qui présiderait cette cérémonie.
Hevoria...Tu est le fruit de nos pouvoirs, de nos entrailles, de nos esprits. Nous, les mères de la nuit, t'avons créée, élevée et entraînée.


Moi Etheria, sorcière des esprits, je t'ai appris à interagir avec le monde de l'immatériel.

Moi Kharuga, sorcière du chaos, je t'ai appris à réduire à néant les obstacles sur ton passage.

Moi Morphys, sorcière des bêtes, je t'ai appris à altérer ton apparence pour te soustraire au regard des crédules.

Te voici dorénavant arrivée à la dernière étape de ton enseignement pour devenir gardienne du culte de Kalumbra. Est-tu prête jeune cultiste ?

Je le suis, ma mère acquiesça Hevoria, un genoux à terre

Très bien, alors que commence la cérémonie d'intégration.
Posant chacune leurs mains à l'extrémité du cercle extérieur, les trois sorcières entrèrent en un état de transe et entonnèrent un chant aussi funeste qu'envoûtant, résonnant dans toute la forêt.

Nous sommes toi et tu est nous. Que le voile qui t'aveuglait soit levé, que les chaînes qui te retenaient soit brisées, que l'enveloppe qui te bridait soit altérée et que par ce rituel s'accomplisse la Trinité.
Nous sommes toi et tu est nous. Que le voile qui t'aveuglait soit levé, que les chaînes qui te retenaient soit brisées, que l'enveloppe qui te bridait soit altérée et que par ce rituel s'accomplisse la Trinité.
Nous sommes toi et tu est nous. Que le voile qui t'aveuglait soit levé, que les chaînes qui te retenaient soit brisées, que l'enveloppe qui te bridait soit altérée et que par ce rituel s'accomplisse la Trinité.

Le corps d'Hevoria se mit à briller, entouré d'une aura spectrale. La jeune femme s'agenouilla, son corps se cambra, ses yeux se révulsèrent. Les runes gravées dans la pierre du triangle arcanique s'illuminèrent avant de venir glisser et s'apposer sur la peau nacrée d'Hevoria. Crâne, spectres, araignées, harpies, pieuvres, et autres symboles ésotériques envahirent et recouvrirent progressivement la jeune cultiste. Le jeune femme s'élevait lentement au dessus du cercle, comme portée par la forêt elle-même, tandis que les sorcières, les bras levés au ciel, répétaient inlassablement les mêmes paroles.

Une lumière verte apparue au centre de la pièce avant de s'élever dans les airs : Le kaerta, l'instrument de la puissance des matriarche. Un objet à la fois organique et minéral qui, implanté dans le corps des matriarches, leur permettaient de bénéficier de la toute-puissance de Kalumbra. Le kaerta se stabilisa un moment avant de pénétrer lentement dans le corps d'Hevoria par le plexus solaire. Chaque centimètre du kaerta rentrant dans le corps de la jeune femme était comme un coup de poignard. Le rituel était d'une douleur inimaginable mais c'était le prix à payer pour pouvoir assimiler et maîtriser les pouvoirs de la forêt.  

Accepte nous ! Assimile nous ! Utilise nous ! Hurlèrent les mères de la nuit d'une voix lancinante et suppliciante. Leur voix gagnait en intensité tandis que le corps d'Hevoria absorbait les vents de magies venants de toute la forêt, comme répondant à l'appel des sorcières. Au fur et à mesure de l'avancement du kaerta se dessinait au même endroit le symbole de Kalumbra, tel un sceau apposé par la forêt sur sa nouvelle servante.

Soudain, une violente bourrasque souffla l'entièreté des torches éclairants la structure, plongeant la salle rituelle dans une atmosphère sombre et inquiétante. Le sol runique s'arrêta de luire, comme purgé de toute magie. Hevoria retomba violemment sur la pierre, le kaerta tout juste assimilé. Les trois sorcières se levèrent en même temps.
Qui? Qui ose interrompre ce rituel ? S'écria Kharuga, d'une voix furieuse
Mais la sorcière n’eut pour toute réponse qu'un silence assourdissant

Tout va bien Hevoria ? S'inquiéta Morphys, l'aidant à se relever

Je crois mère... répondit-elle en titubant, encore troublée par sa brutale sortie de transe

Je sais que tu est là ! Sort de l'ombre et montre toi ! Insista Kharuga

Des bruits de pas résonnèrent, réguliers, intenses. L'inconnu gravissait les marches vers la salle cérémonielle. Les flambeaux bordants les marches menant à l'autel s'embrasèrent d'un feu pourpre au fur et à mesure de son ascension, tandis que l'atmosphère devenait subitement lourde.
Qui que soit cette personne, elle est d'une force redoutable, je le sens. Soyez sur vos gardes. Intima Etheria
Sortant progressivement de la pénombre, une forme humanoïde s’avançait. La lueur des flammes du rituel laissait apparaître peu à peu les formes de l'inconnu tandis qu'il se rapprochait.

Mais ! C'est...!



À suivre...





Hevoria : 00ff99
Etheria : 00ffff
Kharuga : cc0000
Morphys : 990099

Crédits des images :
s04sk http://k04sk.deviantart.com/art/Dreaming-278387429


Dernière édition par Hevoria le Lun 14 Mar 2016 - 21:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Les préceptes de Kalumbra   Lun 14 Mar 2016 - 21:39

Vestiges du passé - Partie 2 :



Le mystérieux inconnu atteignit enfin le sommet du sanctuaire. Les trois sorcières, le visage figé par la stupeur, dévisagèrent le nouvel arrivant.
C'est...! Impossible...dit Etheria, le souffle coupé.
Devant elles se tenait une grande femme entourée d'une sombre aura. De son corps émanait une magie d'une puissance phénoménale.
Est-ce bien vous...matriarche Nirvana ? Questionna Etheria.
À l'entente de ce nom, les trois sorcières et Hevoria mirent un genoux à terre en signe de soumission.

Nirvana, la matriarche la plus puissante depuis la création du culte de Kalumbra, notre mère à tous.  Mais comment ?! Vous étiez censée avoir disparue depuis des années ! Nous vous croyions morte ! S'écria Kharuga.

Aucun son ne sortit de la bouche de la matriarche.
Matriarche, pourquoi avoir interrompu le rituel ? Vous savez ô combien il est important pour la pérennité de notre culte. Vous auriez pu tuer Hevoria. Continua Morphys.
Celle-ci ne répondait toujours pas, impassible à toute question.

Quelque chose ne va pas...
La puissance magique de la matriarche était écrasante...Hevoria, exténuée par l'interruption du rituel peinait à rester debout.

Soudain, en une fraction de seconde, la matriarche apparu devant Kharuga. Celle-ci eu à peine le temps de réaliser ce qu'il se passait que le poing de Nirvana vint s'écraser contre son visage. La démone fut projetée en arrière avant de s'encastrer avec fracas dans l'une des statues bordant la salle.

Qu'est-ce que...

Du sang noir coulait du front de Kharuga. Elle passa ses doigts dessus, observa sa main un moment...avant de commencer à rire. D'abord doucement et intérieurement puis de plus en plus intensément.
Je vais...te démolir, te pulvériser, te massacrer, t'étriper avant de te réduire en cendre. Matriarche ou pas, je vais annihiler ta misérable existence…

Kharuga ! D'ordinaire je t'aurais demandé de te contenir...mais ce que nous avons en face de nous est ni plus ni moins que la plus forte matriarche que la forêt de Kalumbra est portée. Et pour une raison qui m'échappe, elle viens de décider de se retourner contre nous.

C'est-à-dire ? Questionna Kharuga, visiblement impatiente

Etheria soupira...Défonce-la.

Excellent !!! Le corps de Kharuga se recouvrit d'une puissante aura rouge sang ne demandant qu'à exploser. Le mère du chaos pris son élan. Puis, dans un hurlement mêlant rage et enthousiasme, la démone se rua frénétiquement vers Nirvana, le sol se fracturant sous ses pas.

Morphys. Je sais que les combats ne t'ont jamais exalté, mais cette situation est un cas de force majeure. C'est le culte, non, la forêt tout entière qui est menacée. Donc pour une fois, fait un effort.

Très bien...tu l'aura voulu. Mais ne viens pas te plaindre si une partie du paysage en prend un coup.
Tandis qu'elle s'avançait vers la matriarche, le corps de la gardienne de la voie des bêtes se transformait. Sa peau se noircit et se recouvrit d'écailles. Sa taille semblait augmenter à chaque pas. Enfin, une queue et deux grandes ailes noires aux reflets pourpres jaillirent de son corps. La dragonne poussa un puissant rugissement, tandis que des gerbes de flammes violettes s'échappait de sa gueule bardée de dents, avant de prendre son envol et de se jeter elle aussi dans la mêlée.

Je ne sais pas ce qui vous a pris matriarche, mais sans aucune justification apparente et en mépris de tout nos avertissements nous considérons votre action comme une déclaration de guerre. Je ne tolérerai aucune agression envers cette forêt et le culte. Hevoria, est-tu en état de combattre ?

Hevoria luttait contre l'imposante magie qui émanait de la matriarche. Elle pris une grande inspiration puis s'avança à son tour.
J'avais un immense respect pour vous matriarche Nirvana. Vos exploits ont constitués une ligne directrice et un modèle pour ma formation de matriarche. Mais vous vous êtes apparemment égarée. Je ne sais pas quelle tentation vous a fait vous écarter du droit chemin mais je peut vous assurer que toucher à ma famille sera la dernière erreur que vous ayez faite. Vous irez pourrir en Enfer.

Bien, mais soit extrêmement prudente Hevoria. Tu n'est pas au mieux de ta forme. De plus, Nirvana maîtrise les trois voies de Kalumbra mieux que quiconque. Ne la laisse sous aucun prétexte te mettre la main dessus. Notre seul avantage est le nombre.

Je ferais de mon mieux ma mère. Dit-elle tandis que ses tatouages s'illuminaient.

Bien...Il ne reste plus que moi. Etheria posa la main au sol qui fut traversé par une vibration. Jaillissant des failles zébrant la clairière, des hordes d'esprits se répondirent à l'appel de la gardienne des esprits avant de se précipiter en direction de la salle rituelle.

------------------

Au bout de plusieurs heures, la clairière n'était plus qu'un champ de ruines. La matriarche ne faiblissait pas, tandis que les membres du culte de Kalumbra redoublaient d'effort pour protéger ce qui leur était cher. Hevoria commençait à ressentir des signes de fatigue alarmant. L’interruption du rituel l'avait laissée dans un mauvais état. Soudain, elle ressentie une violente douleur à la poitrine : le kaerta. N'ayant pas été correctement assimilé, celui-ci réagissait face à un trop grande utilisation des pouvoirs d'Hevoria. La souffrance était encore plus intense que durant le rituel. Hevoria tomba à genoux au sol, luttant contre un mal intérieur.

Nirvana saisie immédiatement l'occasion. Prenant de court les mères de la nuit, La matriarche leva la main en direction d'Hevoria qui fut brusquement attirée vers elle. D'une puissante poigne, elle saisit Hevoria par la gorge, et la souleva au dessus du sol, avant de frapper violemment son plexus solaire. Un fois...puis deux, trois, cinq, dix fois . Hevoria sentit quelque chose se fissurer en elle. Un goût amère lui envahit la bouche avant qu'elle ne vomisse une abondante gerbe de sang. Puis, de la main de la matriarche s'échappa une sombre fumée. Elle l'apposa brutalement sur le front d'Hevoria, et après une courte incantation, la retira, arrachant lentement de son corps ce qui semblait être son âme. Hevoria hurlait de douleur tout en essayant de se dégager, mais l'emprise de la matriarche était trop forte. Dans un ultime sursaut, la jeune initiée inspira profondément tandis que des nervures bleutée parcouraient la peau de son cou. Puis, celle-ci vida ses poumons dans un hurlement strident et dévastateur au visage de la matriarche, avant de sombrer dans l'inconscient, à bout de force. Nirvana, complètement désorientée se mit à tituber, relâchant l'emprise sur la gorge d'Hevoria..

Quand la matriarche reprit ses esprits, elle était paralysée. À ses pieds se tenait un pentagramme rougeâtre entravant ses mouvements. La matriarche releva la tête et vit Etheria se tenir devant elle. Celle-ci s'approcha et apposa à son tour la main sur son front.
Matriarche Nirvana ! Moi Etheria, de la voie esprits et doyenne des sorcières de Kalumbra, je vais prononcer votre sentence. Les règles s'appliquent à toute personne se situant sur les terres de Kalumbra et même vous n'y faite pas exception. Vous les avez bafouées et en subirez donc les conséquences !

Pour avoir insulté le culte de Kalumbra, vous connaîtrez le néant. La main d'Etheria se mit à luire, purgeant instantanément l'intégralité de la magie de la matriarche.
Pour avoir profané un site sacré, vous éprouverez la souffrance. Une vive douleur lui traversa la poitrine. À la place du cœur de la matriarche se tenait un trou béant à travers lequel on distinguait Morphys, tenant l'organe vital entre ses mains avant de le broyer d'un coup sec.
Enfin, pour avoir commis une tentative de meurtre sur des membres du culte, dont la future matriarche, vous êtes condamnée...à mort et votre âme sera offerte en sacrifice à la forêt de Kalumbra. D'un claquement de doigt, Kharuga relâcha la puissance magique contenu dans le pentagramme aux pieds de Nirvana. Un immense pilier de magie couleur rouge sang vint pourfendre le ciel. En l'espace d'un instant, le corps de la matriarche fut anéanti. Alors que son corps se désintégrait, une ultime parole s'échappa de sa bouche : Umbra...



À suivre...




Hevoria :00ff99
Etheria : 00ffff
Kharuga : cc0000
Morphys : 990099
Nirvana : 000099

Crédits des images :
Nirvana : Fesbraa http://fesbraa.deviantart.com/art/The-Summoning-of-Israfil-494798048


Dernière édition par Hevoria le Sam 3 Sep 2016 - 16:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Les préceptes de Kalumbra   Lun 14 Mar 2016 - 21:44

Vestiges du passé – Partie 3 :



Hevoria ouvrit un œil, puis deux...difficilement. Un arrière goût de sang séché était encore présent dans sa bouche. Son corps était douloureux. Elle était dans un lit, allongée dans des draps de fourrures. L'endroit paraissait spacieux, sûrement une grotte. Des lueurs bleu turquoise semblaient éclairer l'endroit. Hevoria tourna la tête. Une forme floue était assis à coté d'elle. Elle semblait lui parler, mais la jeune femme ne percevait que des bruits sourds. Petit à petit, son oreille s'habitua et les sons se muèrent en mots puis en phrases.
...Ria ! Hevoria ! Ah ! Tu te réveille enfin.

Où...suis-je ?

Tout va bien Hevoria, tu est en sécurité ici.

Mère ? Qu'est-ce qui s'est passé ? Depuis combien de temps suis-je ici ?

Tu est restée inconsciente pendant trois jours, nous étions terriblement inquiète.

Trois jours ?! Hevoria essaya de se lever mais ses blessures à la poitrine la firent se rallonger immédiatement, le visage crispé par la douleur.

Doucement Hevoria...tu a eue plusieurs côtes cassées pendant l'affrontement. Ne force pas trop.

*Soupire* Où sont Morphys et Kharuga ? Et la matriarche ?

Elles inspectent la forêt à la recherche d'éventuels intrus, il se pourrait bien que ce combat ai attiré des curieux. Quand à cette créature des ombres...elle est morte, nous l'avons exécuté, grâce à toi.

Cette « créatures des ombres » ? Mais ?

Plus tard mon enfant, je doit d'abord te prévenir. En te soignant, j'ai remarqué quelque chose...

Que se passe t-il, mère ?

Ton kaerta s'est fracturé à l'intérieur de ton corps.

Hevoria afficha une expression surprise qui se mua rapidement en dépit.

Lorsque notre ennemie s'en est pris à toi, celle-ci t'a frappée alors que ton kaerta avait à peine fini d'être assimilé. Une fois à l'intérieur de l'hôte, le kaerta est indestructible et impossible à extraire. Cependant, s'il est endommagé avant que l'assimilation ne se termine, il n'est plus possible d'utiliser avec leur plein potentiel les trois voies de Kalumbra, elle demeurent incomplètes.

Je suis donc devenue inapte à servir la forêt ? Je ne serais jamais matriarche...J'ai fait honte au culte...Que vais-je devenir mère ?

Allons Hevoria Dit Etheria, lui passant une main apaisante dans les cheveux. La forêt de Kalumbra n'est pas ingrate tu le sais bien. Ton kaerta se reformera de lui-même. Cependant, cela prendra du temps et à chaque fissure qui se résorbera la douleur sera intense, mais tu le sais comme nous tous : C'est le prix à payer pour pouvoir donner un sens à notre vie.

Hevoria toucha l'emplacement du kaerta de ses doigts délicats, l'air songeuse

Mère...celle qui nous a attaquée, était-ce vraiment la matriarche Nirvana ?

Cette...ombre n'était pas Nirvana, mais une copie. La magie qui la compose, bien qu'impressionnante n'est qu'une fraction du véritable pouvoir de la matriarche. Le pouvoir qui a été utilisée pour la création de ce double est particulier. J'ai récemment ressentie de nombreuses traces magiques de ce type dans tout le continent voisin.

Le continent voisin ? Dùralas ?

Oui, mon enfant. De drôles de choses se déroulent en ce moment même dans ces contrées. Quelqu'un ou quelque chose sème le trouble dans ce monde en usant à outrance de cette magie.

Une magie qui peut copier l'apparence et les pouvoirs de sa cible ? Son utilisateur doit être d'une puissance titanesque...

Un autre point me tracasse. Si une quelconque entité a été en mesure de copier l'apparence de la matriarche Nirvana, car c'est bien d'elle qu'il s'agissait, cela voudrait dire...que le créateur de ces ombres a dût la croiser. Le soucis de cette magie est que si la personne originale meurt, le double se dissipe également.

Mais alors…si celle que nous avons combattue est le double, cela veut dire...

Oui, il est fort possible que la Matriarche n'est pas aussi morte que nous le pensions...Après réflexion cela ne m'étonne qu'à moitié. Sa puissance dépassait l'entendement. Elle a transcendée plus d'une fois les règles établies. Mais pourquoi nous avoir dissimulé son existence ? Que recherchait-elle en allant en Dùralas ? Pourquoi une copie d'elle même s'est retrouvée dans la forêt de Kalumbra ? Et si la matriarche est présente en Dùralas, pourquoi ne puis-je pas ressentir sa magie ? Tant de questions restent insolubles. Nous devons au plus vite lever le voile qui recouvre ce mystère mon enfant.

Cependant il subsiste un problème...Nous, les mères de la nuit sommes liées à cet endroit, nous ne pouvons le quitter. Nous sommes condamnées à garder éternellement la forêt de Kalumbra et ses secrets, c'est notre tâche, notre rôle. Cependant, toi Hevoria, tu est la future matriarche. Tu est celle qui représente la Trinité. Tu est libre de toute entrave vis à vis de cette forêt. De plus, depuis le départ de la matriarche Nirvana, nous n'avons plus de renseignements sur le monde extérieur. Vivre en autarcie est une chose mais si ne pouvons savoir ce qu'il se passe à l'extérieur, nous sommes sourd et aveugles.

Hevoria, nous, les mères de la nuit, allons te confier une mission, la plus périlleuse qui ne t'est jamais été donnée. Va vers l'Est, vers Dùralas et part sur les traces de la Matriarche. Alors nous aurons peut être les réponses à nos questions. Enquête également sur le faiseur d'ombres. S'il a pu nous atteindre au sein même de la forêt de Kalumbra, il est un danger que nous ne pouvons plus ignorer. Ce voyage sera long et fastidieux. Il te prendra sans doute de longues années, mais il est impératif que nous sachions.

Ce voyage te sera aussi bénéfique. Il te permettra de t'endurcir et de découvrir le monde extérieur, ses beautés et ses horreurs. Tu en ressortira grandie, plus forte. Tu est la seule qui peut mener à bien cette tâche Hevoria. Nous comptons sur toi. Prend le temps qu'il te faudra pour te remettre sur pieds et te préparer.

Trois jours me suffirons mère.

Très bien, maintenant repose toi mon enfant. Tu en aura besoin...


Trois jours plus tard, à l'orée de la forêt


Me voilà fin prête.

Tu nous quitte déjà, Hevoria ?

Mère...vous savez bien que c'est pour le culte. Je dois remplir mon rôle de future matriarche.

*Soupire* Je sais.

Hevoria, n'oublie pas notre entraînement dans la gorge infernale. Je t'ai poussé dans tes retranchements à de nombreuses reprises pour te préparer à ce genre de situations. Donc si tu est face à un problème, explose le !

J'en prendrai compte mère. répondit Hevoria sur un ton amusé.

Le moment est venu Hevoria. Avance toi vers la lumière que seule les matriarches peuvent traverser. Un dernier avertissement : Cette forêt est notre sanctuaire, les vivants comme les morts se plient à notre volonté. Hors de celle-ci tu découvrira un monde hostile, peuplé par d'innombrables créatures. Ne te fit pas au premier venu, soit toujours sur tes gardes et alors tu survivra. Méfie toi, ce monde est plus dangereux que tu ne le pense. Hevoria, je sais que tu est d'une nature curieuse. Tu veut savoir, comprendre, jouer, rire, vivre, mais tu dois également t'endurcir. Maintenant part, future matriarche et revient avec les réponses que nous cherchons.

Hevoria fit un pas, puis deux. Elle s'arrêta un moment, qui sembla durer une éternité. Elle admira une dernière fois le paysage. Hevoria ne reverrais pas sa forêt natale avant un moment. La jeune femme pris un profonde inspiration, puis s'avança d'un pas déterminé vers l'orée de la forêt avant d'être engloutie par la lumière, comme happée vers le monde extérieur.

La forêt t'attendra Hevoria. Nous t'attendrons...

Etheria. Lui as-tu parlé de…

Ne précipitons pas les choses inutilement. Lorsque Kalumbra se sera épanouie dans son corps, et qu'elle regardera le monde d'un œil nouveau...le cœur de la forêt viendra à elle.



Fin





Hevoria :00ff99
Etheria : 00ffff
Kharuga : cc0000
Morphys : 990099

Crédits des images :
Image 1 https://fr.pinterest.com/pin/310115124313978449/
Image 2 https://fr.pinterest.com/pin/326511041706766782/


Dernière édition par Hevoria le Jeu 27 Avr 2017 - 14:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Les préceptes de Kalumbra   Mer 20 Avr 2016 - 23:24

Ruines spirituelles (suite de "La revanche des siths Duralassiens") :



Précédemment :

Au terme de plusieurs jours de voyage, Hevoria réussie enfin a localiser et à atteindre la position de son ennemi mortel en Duralàs : Umbra. Se trouvant au nord-ouest du continent, dans la région de la clairière septentrionale, celle qu'on appelle la Calamité de l'Ouest venait de lancer depuis plusieurs jours une grande offensive visant Duralàs à néant. Afin de mener à bien ses desseins nihilistes, cette dernière leva une immense armée venue d'outre-tombe. À l'entente de cette nouvelle menace, d'innombrables aventuriers convergèrent des quatre coins du monde connu et s'allièrent momentanément afin d'éradiquer le nécromancien et sauver Duralàs, une fois de plus. Arrivant sur le dit-lieu du champ de bataille, Hevoria se joignit aux forces coalisées afin de mettre à bas cette engeance ténébreuse. C'est au terme d'une bataille aussi dantesque que meurtrière, gagnée aux prix du sang et des larmes, que cette dernière fut finalement vaincue, et que Duralàs put de nouveau respirer.


La guerre était enfin terminée. Et tandis que l'engeance des ombres se décomposait, un rayon de lumière vint crever l'épaisse couche de nuages sombres qui recouvrait le ciel. Dans un explosion de lumière, Umbra, la calamité de l'Ouest avait rendu son dernier soupir. Des quatre coins de la clairière septentrionale, des cris de joie s'élevèrent, tel une gigantesque déferlante de réjouissance. L'alliance duralassienne avait sauvé le continent, une fois de plus. Mais Dame nature était capricieuse et le temps ne tarda pas à changer d’humeur, laissant de côté l’agréable luminosité au profit de mornes nuages grisâtres.

Bien vite, une fine bruine se mit à pleuvoir sur le champ de bataille. Dame nature pleurait déjà la mort des braves tombés au combat. Alors l'effervescence cessa et laissa place au cruel et brutal retour à la réalité : l'horreur de la guerre. Certains aventuriers étaient restés auprès de leurs camarades, blessés pour les plus chanceux, tombés au combat pour les valeureux. D'autres fouillaient les dépouilles de feux leurs compagnons d'armes à la recherche d'objet de valeur en toute impunité. D’autres encore était même en train de croiser le fer entre eux, soit par désaccord, soit par pur plaisir guerrier ; le combat contre Umbra n’avait visiblement pas encore assez étanché leur soif de combat. L'unité dont avait fait preuve Duralàs s'était bien vite étiolée afin que les éternelles discordes et avarices reprennent la place qui leur étaient due. Les alliés d’un jour devenaient les ennemis de demain. Mais après tout... le monde n'avait-il pas toujours tourné ainsi ?

Et c'est au milieu de cette clairière gorgée de sang et jonchées de charogne qu'Hevoria se tenait. Les monticules de cadavres, les gigantesques cratères causés par les explosions magiques les hurlements de douleur des blessés et des mourants, les innombrables brasiers consumant ce qui pouvait l’être : Tout autour d'elle n'était que ruine et désolation. Déjà, les charognards venaient se repaître des entrailles fumantes des dépouilles des héros tombés en ce jour. Umbra avait beau avoir été vaincue, les stigmates de son passage étaient, eux, bien vivants et ne seraient pas oublié de sitôt.

Déambulant au milieu de ce charnier géant, Hevoria, assaillie de questions, en quêtes de réponses, réfléchissait au déroulement des récents événements. La vestale avait rempli l’un de ses objectifs principaux : Terrasser Umbra, la calamité de l’Ouest et responsables de l’attaque de sa terre natale. Elle devrait être fière, elle devrait être heureuse. Et pourtant... quelque chose ne la satisfaisait pas. Pourquoi Diable avoir lancé une attaque frontale contre Kalumbra ? Cela avait eu pour seule conséquence de faire s’intéresser le culte à ce qui se passait à l’extérieur de leur territoire et sur le danger que constituait le cas Umbra. Et même si elle espérait pouvoir détruire le culte, grâce aux pouvoirs du clone d’ombre de Nirvana, Umbra aurait dû se douter que ce ne serait pas chose aisée, que c’était un pari risqué.

De plus, comment Umbra avait-elle bien pu se procurer l’ombre de Nirvana. Cette dernière ne se serait jamais laissé faire. Et au vu de ce que racontaient les écrits Kalumbréens au sujet de sa puissance, il paraissait assez improbable qu’elle se soit laissé capturer. Et enfin, l’éternelle question découlant de toutes les autres : Si Nirvana était en vie… Alors ou pouvait-elle bien se trouver et pourquoi ne revenaît-elle pas en Kalumbra ?
Quel était ton but en nous attaquant Umbra ? Quel était ton but en allant en Duralàs Nirvana ? Les esprits restèrent étrangement muets à ce sujet. Trop de choses paraissaient incohérentes.

C’est alors qu’un cri d’agonie interrompit sa réflexion.. Un homme venait de se faire littéralement désintégrer par un rayon de magie concentré. Une expression de terreur resta gravée sur son visage tandis qu’une bourrasque se chargea de disperser aux quatre vents les cendres de son corps calciné. Face à la vestale, une dizaine d’entités difformes constituées d’un substance gélatineuse fluorescente et turquoise s’avançaient avec des intentions vraisemblablement hostile. Une légère fumerolle s’échappait de la bouche de l’une d’elles, si tant est que l’on pouvait appeler ça une bouche.

Des avatars de magie résiduelle...

Pour plus de détails à ce sujet :
 

Mais pourquoi y en a-t-il autant à cet endroit précis ? D’ordinaire, ils apparaissent de façon beaucoup plus anarchique. La vestale scrutait méticuleusement ses assaillants à la recherche du moindre indice pouvant répondre à cette énigme, avant de remarquer qu’une puissante aura violacé les enveloppaient tous, tel une gangue protectrice.

Qu’est-ce que… Une réminiscence de l’emprise d’Umbra ? Non, c’est autre chose. Ce qui surprit réellement la vestale, c'était leur comportement. Elle savait que certains d’entre eux pouvaient faire preuve de prouesse hors du commun en matière de raisonnement, mais ici, tous leurs mouvements semblaient coordonnés. Ils agissaient ensemble, raisonnaient ensemble, comme mué par une sorte de… conscience collective. Ces derniers paraissant poursuivre le même but, s’évertuant à surveiller ensemble un périmètre donné, comme s’ils tenait à... Non, comme s’il était chargé de devoir protéger quelque chose. Il y avait fort à parier que cette mystérieuse aura y était pour quelque chose et que le malheureux s'étant fait vaporiser quelques instants plus tôt avait franchit ledit périmètre.

La question est… Que cherchent-ils tant protéger ? Mais avant que la jeune femme ait eu le temps de poursuivre son raisonnement, une boule d’énergie fonçait déjà sur elle. Par une brève acrobatie, la vestale esquiva le projectile qui vint exploser quelques mètres derrière elle. Le souffle de la déflagration fit voler au vent ses cheveux tandis qu’elle fixait ses assaillants. Ces derniers s'étaient mis en position de combat. Hevoria pouvait déjà sentir les molécules de magie présentes dans leur corps bouillir en vue de l'affrontement à venir.

Bon… Contre eux, il n’y a pas 36.000 solutions. La bonne vieille technique de la carotte et du bâton fera l’affaire, dit-elle en soupirant, comme épuisée par avance de ce qu’elle prévoyait d’entreprendre. Tout en esquivant les nombreux projectiles magiques, Hevoria se mit à entonner un cantique en langue démonique. Au fur et à mesure que sa voix gagnait en intensité, ses tatouages flamboyaient réciproquement. Enfin, lorsque qu’elle atteignit le pinacle de son chant, la démone abattit furieusement ses deux poings sur le sol.

Un vaste cercle arcanique apparu alors sous les pieds des avatars magique qui fixaient cet étrange spectacle avec des yeux inexistants. Tandis qu'ils tentaient de comprendre l'étrange phénomène qui était en train de se produire, l'un d'eux remarqua une étrange petite fissure dans le sol au centre du périmètre que les résidus de magie semblaient protéger ; fissure à l'intérieur de laquelle émanait une légère lueur écarlate. Mais alors qu'il se penchait pour l'observer de plus près, le sol se mit à trembler, puis à se fracturer en multiples endroits, tandis que la lueur au fond de la fissure paraissait se rapprocher, de plus en plus. Puis, crevant le sol telle une immense foreuse, un gigantesque cristal rougeâtre jaillit des entrailles de la terre, empalant dans sa course vers les cieux l'avatar qui l'observait quelques secondes plus tôt.

Surprise ! Voilà la carotte : un cristal de sang, gorgé de magie. Allez ! Faites pas vos timides et régaler-vous. Allant dans le sens de la pensée d’Hevoria, les avatars de magie résiduelle abandonnèrent la traque de cette dernière pour se concentrer sur leur but primaire : se nourrir et s’étendre. Uns à uns, ils se jetèrent sur le cristal de sang, tel des moucherons autour d’une boisson sucrée, afin de se gaver de ce délicieux nectar. À mesure que ces derniers absorbaient la magie du cristal, leur corps gonflait à vue d’œil, jusqu’à atteindre des dimensions aussi impressionnantes que grotesques.

La démone esquissa un sourire. Parfait !... Bon et maintenant le bâton. Fit-elle claquant des doigts. Le cristal de sang se mit à luire, puis à émettre un son de plus en plus strident. Trop occupé à se gaver de nectar, les avatars de magie ne se rendirent même pas compte qu'ils s'étaient eux-mêmes condamné. La détonation eut la puissance et le retentissement d’un millier de coups de tonnerre. La destruction du cristal couplé à l'instabilité des avatars de magie provoqua une réaction en chaîne dévastatrice, balayant cadavres et gravas comme des fétus de paille, réduisant à néant tout obstacle sur son passage.

Ce n'est qu'après une bonne minute d'explosions à répétition que le calme pu finalement reprendre ses droits sur le morne champ de bataille qu'était devenu feux l'enchanteresse clairière septentrionale. Alors que la fumée commençait doucement à se dissiper, une main tatoué s'extirpa avec fracas d'un monticule de gravas, de débris et de chair. Se dégageant finalement des décombres sous lesquels elle se trouvait ensevelie, la vestale prit une profonde inspiration.

*Tousse* *tousse* Ouai… j'ai légèrement forcé la dose là. *Tousse* Bon, au moins, ils sont pas prêt de revenir. Fit-elle en arrachant un bout de métal fiché dans son épaule sanguinolente.
À la place du périmètre dans lequel s'étaient retranché les assaillants se tenait un vaste cratère. Les multiples explosions avaient littéralement pulvérisé toute forme de vie sur un rayon de cinquante mètres. La zone était, pour ainsi dire, déserte ; du moins pour le moment, car la magie dégagée par l'explosion du cristal pourrait, à terme, reformer d'autres agglomérats magiques.

Et maintenant, trouvons ce que ces choses souhaitaient tant dissimuler. Hevoria passa alors un moment à inspecter le périmètre, dévasté par ses bons soins. Mais tandis qu'elle scrutait l'horizon, elle ressenti un violent pic d'énergie en provenance du centre du cratère. Intriguée, la jeune femme accourut aux abords de ce dernier, puis se figea, stupéfaite.
Oh bordel… Partant du centre de la cavité, d'innombrables nervures violacés parcouraient anarchiquement les parois de ce dernier. Le sol était comme marquée d'une empreinte magique indélébile qui semblait s'étendre continuellement. La jeune femme s'enfonça alors dans les profondeur du cratère, plus que jamais sur ses gardes. Mais au fur et à mesure qu'elle descendait, d'étranges phénomènes firent leur apparition: Le ciel s'assombrit. L'air, saturé de magie, se raréfia. La gravité s'intensifia et d'inquiétants chuchotement semblait se faire entendre du fin fond du gouffre.

Bien vite, l'air devint vicié. Chaque nouvelle respiration brûlait la gorge de la vestale. À cause de la pression atmosphérique, chaque nouveau pas, chaque mouvement vers son objectif semblait de plus en plus éprouvant. Et les chuchotements, eux, se multipliaient, s’intensifiaient, s'amplifiait. Hevoria mit un genoux à terre. Sa vue se troublait, ses muscles commençait à lui faire défaut, elle était épuisée. Et pour cause, les récents affrontements conte Umbra et les avatars magiques avait drainé une bonne partie de ses forces.
Non… il faut... continuer. S'armant de ses dernières forces, la jeune femme se releva péniblement avant de poursuivre son chemin en titubant. La source magique n'était plus qu'à quelques mètres, ce n'était pas le moment de s'évanouir, et ce, malgré la pression insoutenable qui pesait sur elle.
Créature ancestrale, arme antique, portail démoniaque, elle s'attendait à beaucoup de chose, mais peu importe ce qui se trouvait devant elle, c'était puissant, extrêmement puissant. Mais contre toute attentes, lorsqu'elle atteignit enfin le centre du cratère, éreintée, elle fut obligé de se baisser pour pouvoir observer ce qui, incrusté dans la roche, était à l'origine de tout ce chaos.

??? :
 

Sous les yeux perplexes de la vestale se tenait un étrange objet pyramidal, semblable à un tétraèdre. Pas plus gros qu'une orange, sa surface était parcourue de runes qui, bien qu'ésotérique, lui semblait étrangement singulières. L'aura phénoménale qu'elle dégageait ne lui était également pas inconnue, mais impossible de se rappeler où elle avait bien pu la ressentir. Cet objet était en tout point… fascinant.

C'est donc... ça ? On dirais un genre d'artefact... Fit-elle haletante. Hevoria, absorbée par l'hypnotique lueur qui se dégageait de l'objet avança une main fébrile vers ce dernier. Comment était-il arrivé ici ? Pourquoi n'avait-il pas été détruit par l'explosion du cristal ? Quels secrets renfermaient-il ? Autant de questions insolubles auxquelles la cultiste désirait trouver des réponses. Alors, dans un ultime effort, elle empoigna l'objet à pleine main.

En un éclair, L'énergie dégagée par l'artefact s'engouffra tel une monstrueuse déferlante dans l'esprit de la jeune femme qui, sous la violence de l'afflux d'énergie, s'effondra brutalement sur le sol, comme foudroyée.



À suivre...


Dernière édition par Hevoria le Dim 11 Juin 2017 - 11:51, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Les préceptes de Kalumbra   Ven 15 Juil 2016 - 19:59

Mémoires d'outre-tombes :


Hevoria gisait inerte au milieu d'un cratère, legs ultime de la titanesque bataille opposant Umbra, la calamité de l'ouest, aux aventuriers coalisés de Duralàs au sein de la clairière septentrionale. Mais bien que le corps de la vestale fût immobile, son esprit, lui, fonctionnait étonnamment à plein régime. L'afflux massif de magie venant de l'artefact s'étend infiltré dans son organisme eu pour effet de la plonger dans un coma profond, laissant la jeune femme prisonnière de son propre esprit, lui-même imbriqué dans un corps ne répondant plus aux volontés de sa maîtresse.

Alors qu'un silence de mort régnait sur les ruines du champ de bataille, l'esprit de la vestale était en proie à un déluge de visions en tous genre qui l'assaillaient inlassablement. Mais parmi ce maelström d'informations, certaines lui semblaient familières, voire même… récente. Elle revoyait la clairière septentrionale, elle revoyait la guerre, elle revoyait les cadavres, la douleur, la joie, la fatigue, la bravoure, la lâcheté, le sang, les larmes, le désespoir, la mort, et au sommet de tout cela… Umbra ! À la prononciation de ce nom, le flot d’images se stabilisa, se restructura, se réorganisa afin de prendre la forme d’une vision cohérente d’une quinzaine de secondes : celle de la destruction d’Umbra.

Hevoria revivait les instants de la sombre entité. Une fois, deux fois, trois fois… La scène se répétait.
Si les dix premiers revisionnnage de la mort d'Umbra purent lui apporter un certain réconfort, atténuant sa soif de vengeance par la complaisance de voir son ennemi mortel se désintégrer encore et encore, cette satisfaction fut de courte durée. Insidieusement, la jeune femme se retrouva piégée dans une boucle infinie, condamnée à revoir encore et encore la destruction de l'être ayant profané ses terres : La charge ultime des Duralassiens vers leur oppresseur, l’arrivée de Tungstène, la désintégration d’Umbra. Cette scène tournait dans l’esprit d’Hevoria, encore et toujours, chassant la moindre pensée parasite, pour finalement devenir omniprésente.

Qu’est-ce que tout cela signifie ? Quel est le sens de tout ceci ? Qu’est-ce que tu peux m’apporter de plus que ce que je sais déjà… Tu es morte. MORTE ! Pourquoi persistes-tu ?! La colère prenait le pas sur la patience de la vestale, mais malgré cela, la vision reprenait de plus belle.
Ce doit faire la cinquantième fois que je revois cette scène. Qu’est-ce qui aurait bien pu m’échapper ?! Je n’ai pourtant rien manqué ! La charge finale, le coup fatal, la destruction d’Umbra. Cette saloperie est morte, désintégrée. Il ne reste rien d’elle, PLUS RIE… Attends une seconde…

La vestale décida de revisionner une énième fois la scène en détail : les armées duralassiennes coalisées lancèrent leur assaut conjoint contre la calamité de l’ouest avant de lui porter le coup fatal. Pourfendu, le colosse d’ombre s’effondra avec fracas tandis que des gerbes d’ombres se déversèrent de son corps ténébreux sur le champ de bat… STOP ! La vision se figea immédiatement sous l’injonction de la vestale.
À présent, Hevoria se déplaçait librement dans l’arrêt sur image, inspectant le tableau telle une scène de crime.
Là ! Cette fois-ci, un détail qu’elle n’avait pas distingué les premières fois l’interpella. Quelque chose qui avait échappé à son regard. Au milieu des flots de ténèbres jaillissant du corps meurtri d’Umbra, Hevoria distingua une étrange aura violacé qui luisait faiblement.

La jeune femme rembobina la scène puis la repassa une ultime fois, ralentit à l’extrême afin de vérifier ce qui avait capté son attention. Elle analysait avec une attention redoublée la multitude d’événements que recelait cette scène. Le cliquetis métallique des pièces armures s’entrechoquant, les explosions et les innombrables débris de bois de pierre et de terre propulsés par ces dernières, les crépitements magiques désintégrant les tissus d’ombres d’Umbra qui se dissolvaient lentement en volutes de fumée s’élevant dans les airs. Et enfin cette lueur violacée. Elle jaillit du corps d’Umbra, entraînée par les amas d’ombre suintant de son corps avant de s’échouer à une centaine de mètres de son emplacement d’origine. Enfin, les ténèbres s’évaporèrent, révélant la véritable forme du mystérieux objet : Un tétraèdre recouvert de runes pourpre phosphorescentes.

Qu’est-ce que c’est qu… L’artefact de tout à l’heure ?! Il provient d’Umbra ? Ça... ça expliquerait la concentration exceptionnelle d’avatars de magie résiduelle autour de lui, ainsi que leur étrange aura. Je suppose que la magie phénoménale qu’il dégageait a dû les attirer avant de les corrompre afin qu’ils le protège... Mais malgré cette révélation, la cultiste semblait perplexe.

Le souci, c’est que… l’artefact a beau provenir du corps d’Umbra, l’énergie qu’il dégageait n’était pas la sienne. Dans ce cas… À qui appartenait-elle ? Cependant, sa réflexion fut interrompue par l’intense aura émanant de l’objet.
Devant elle, incrusté dans la roche, se tenait à présent l’artefact pyramidal. Ses runes teintées d’une aura d’améthyste luisaient par intermittence, émettant un vrombissement régulier à chaque nouvelle illumination. Hevoria s’en approcha doucement avant de le saisir à pleine main. Mais la vestale eu à peine de temps de ressentir le contact froid de la surface de l’objet que les runes inscrites sur celui-ci redoublèrent d’intensité. Puis, de la pointe du tétraèdre se répandit une lumière mauve qui suivit le tracé des trois arêtes de l’objet. Lorsque la lumière atteignit enfin la base et que les arêtes rougeoyaient sous l’intensité de la fusion, un long silence s’installa.

Que… quoi ? C’est tout ?!
Un violent claquement retentit soudain. Les trois faces supérieures de l’artefact se déplièrent soudainement libérant un flot incessant de lettres phosphorescentes tel un volcan rentrant en éruption. L’ouragan de lettres tourbillonna avec une vitesse inouïe pendant une bonne vingtaine de seconde avant de stabiliser subitement. Puis, animés par une force inconnue, les lettres en lévitations se mirent à s’assembler, se réagencer, formant tout d’abord des suites de caractères sans cohérence, puis des syllabes, puis des mots, puis un texte immense, sous les yeux ébahis et circonspects d’Hevoria.

Hevoria araignée antique adaptation abysses ascension arcane âme aveugle angoisse rend apprentissage Ark acide artefact arche agonie toi ablution autel archives but bête culte catacombes cœur chasse cristal dans clairière corruption chaos les conjuration changement cultiste communion créateur cauchemars créature montagnes crise carnage conception crypte de citadelle cadavre chant démon devoir destruction découverte Spelunca destinée dédale drogue dimension et dragon duel esprit épreuves évasion exil trouve exploration engeance enchaînée ether le équilibre esclave élémentaire éternel énergie forêt portail furie folie flux final faille Futur fiélon fétiche totémique forteresse foi gardien Genesis glyphe guerre guide graine fait gènes Hevoria harpie Histoire hybride face hallucination hécatombe harmonie Immatériel interdit inconnu invasion au invocation inconscient incubation invisible incantation Kalumbra miroir Kharuga Kaon kaerta lumière labyrinthe de liberté magie matriarche mères ton mensonge manipulation métamorphose mutation mutagène avenir maudit mort martyr mémoire masque massacre mental mystère monolithe affronte Nirvana nécropole Némésis nuit nocturne nihilisme néant la naissance nectar nécrotique ombre omniscient occulte œil vérité oublié offrande pieuvre phase pouvoir puissance et prêtresse peur possession psychose perception parasite le pacte pantin polymorphe Passé portail voile prison paradis quête renaissance réponses révélation revenant rune sera rêves rituel repos ruines sœurs sang sacrifice Spelunca secret survivre surcharge sanctuaire Sylfaën symbole subconscient levé sorcière symbiose sceaux spirituel sentinelle source souffrance Thetra temple treize traque transe théorie totémique trinité tombeau temporel sur trois tatouages tribal titan toile Tungstène Umbra veuve ta vengeance vestale visions vérité vide voie voyante vestiges vivant destinée voyage vortex

Hein ?! Mais la vestale n’eut même pas le temps de filtrer la moitié des informations que déjà, le texte se répétait.

Hevoria araignée antique adaptation abysses ascension arcane âme aveugle angoisse rend apprentissage Ark acide artefact arche agonie toi ablution autel archives but bête culte catacombes cœur chasse cristal dans clairière corruption chaos les conjuration changement cultiste communion créateur cauchemars créature montagnes crise carnage conception crypte de citadelle cadavre chant démon devoir destruction découverte Spelunca destinée dédale drogue dimension et dragon duel esprit épreuves évasion exil trouve exploration engeance enchaînée ether le équilibre esclave élémentaire éternel énergie forêt portail furie folie flux final faille Futur fiélon fétiche totémique forteresse foi gardien Genesis glyphe guerre guide graine fait gènes Hevoria harpie Histoire hybride face hallucination hécatombe harmonie Immatériel interdit inconnu invasion au invocation inconscient incubation invisible incantation Kalumbra miroir Kharuga Kaon kaerta lumière labyrinthe de liberté magie matriarche mères ton mensonge manipulation métamorphose mutation mutagène avenir maudit mort martyr mémoire masque massacre mental mystère monolithe affronte Nirvana nécropole Némésis nuit nocturne nihilisme néant la naissance nectar nécrotique ombre omniscient occulte œil vérité oublié offrande pieuvre phase pouvoir puissance et prêtresse peur possession psychose perception parasite le pacte pantin polymorphe Passé portail voile prison paradis quête renaissance réponses révélation revenant rune sera rêves rituel repos ruines sœurs sang sacrifice Spelunca secret survivre surcharge sanctuaire Sylfaën symbole subconscient levé sorcière symbiose sceaux spirituel sentinelle source souffrance Thetra temple treize traque transe théorie totémique trinité tombeau temporel sur trois tatouages tribal titan toile Tungstène Umbra veuve ta vengeance vestale visions vérité vide voie voyante vestiges vivant destinée voyage vortex

Mais… Ça n’a aucun sens ?! Le texte défilait et se répétait encore et encore, inlassablement. À tel point que le cerveau d'Hevoria, pourtant habitué aux vues de l'esprit ne pouvait réussir à traiter la tornade d'informations qui déferlait dans son subconscient torturé.

Hevoria araignée antique adaptation abysses ascension arcane âme aveugle angoisse Rend apprentissage Ark acide artefact arche agonie toi ablution autel archives but bête culte catacombes cœur chasse cristal dans clairière corruption chaos les conjuration changement cultiste communion créateur cauchemars créature montagnes crise carnage conception crypte de citadelle cadavre chant démon devoir destruction découverte Spelunca destinée dédale drogue dimension et dragon duel esprit épreuves évasion exil trouve exploration engeance enchaînée ether le équilibre esclave élémentaire éternel énergie forêt portail furie folie flux final faille Futur fiélon fétiche totémique forteresse foi gardien Genesis glyphe guerre guide graine Fait gènes Hevoria harpie Histoire hybride face hallucination hécatombe harmonie Immatériel interdit inconnu invasion au invocation inconscient incubation invisible incantation Kalumbra miroir Kharuga Kaon kaerta lumière labyrinthe de liberté magie matriarche mères ton mensonge manipulation métamorphose mutation mutagène avenir maudit mort martyr mémoire masque massacre mental mystère monolithe Affronte Nirvana nécropole Némésis nuit nocturne nihilisme néant la naissance nectar nécrotique ombre omniscient occulte œil vérité oublié offrande pieuvre phase pouvoir puissance et prêtresse peur possession psychose perception parasite le pacte pantin polymorphe Passé portail voile prison paradis quête renaissance réponses révélation revenant rune sera rêves rituel repos ruines sœurs sang sacrifice Spelunca secret survivre surcharge sanctuaire Sylfaën symbole subconscient levé sorcière symbiose sceaux spirituel sentinelle source souffrance Thetra temple treize traque transe théorie totémique trinité tombeau temporel sur trois tatouages tribal titan toile Tungstène Umbra veuve ta vengeance vestale visions vérité vide voie voyante vestiges vivant destinée voyage vortex  

Je… je ne comprends pas.

Hevoria araignée antique adaptation abysses ascension arcane âme aveugle angoisse Rend apprentissage Ark acide artefact agonie toi ablution autel archives but bête culte catacombes cœur chasse cristal dans clairière corruption chaos les conjuration changement cultiste communion créateur cauchemars créature montagnes crise carnage conception crypte de citadelle cadavre chant démon devoir destruction découverte Spelunca destinée dédale drogue dimension et dragon duel esprit épreuves évasion exil trouve exploration engeance enchaînée ether le équilibre esclave élémentaire éternel énergie forêt portail furie folie flux final faille Futur fiélon fétiche totémique forteresse foi gardien Genesis glyphe guerre guide graine Fait gènes Hevoria harpie Histoire hybride face hallucination hécatombe harmonie Immatériel interdit inconnu invasion au invocation inconscient incubation invisible incantation Kalumbra miroir Kharuga Kaon kaerta lumière labyrinthe de liberté magie matriarche mères ton mensonge manipulation métamorphose mutation mutagène avenir maudit mort martyr mémoire masque massacre mental mystère monolithe Affronte Nirvana nécropole Némésis nuit nocturne nihilisme néant la naissance nectar nécrotique ombre omniscient occulte œil vérité oublié offrande pieuvre phase porte pouvoir puissance et prêtresse peur possession psychose perception parasite le pacte pantin polymorphe Passé portail voile prison paradis quête renaissance réponses révélation revenant rune sera rêves rituel repos ruines sœurs sang sacrifice Spelunca secret survivre surcharge sanctuaire Sylfaën symbole subconscient levé sorcière symbiose sceaux spirituel sentinelle source souffrance Thetra temple treize traque transe théorie totémique trinité tombeau temporel sur trois tatouages tribal titan toile Tungstène Umbra veuve ta vengeance vestale visions vérité vide voie voyante vestiges vivant destinée voyage vortex

Arrête... Arrête... Je t’en supplie…

Hevoria araignée antique adaptation abysses ascension arcane âme aveugle angoisse Rend apprentissage Ark acide artefact agonie toi ablution autel archives but bête culte catacombes cœur chasse cristal dans clairière corruption chaos les conjuration changement cultiste communion créateur cauchemars créature montagnes crise carnage conception crypte de citadelle cadavre chant démon devoir destruction découverte Spelunca destinée dédale drogue dimension et dragon duel esprit épreuves évasion exil trouve exploration engeance enchaînée ether le équilibre esclave élémentaire éternel énergie forêt portail furie folie flux final faille Futur fiélon fétiche totémique forteresse foi gardien Genesis glyphe guerre guide graine Fait gènes Hevoria harpie Histoire hybride face hallucination hécatombe harmonie Immatériel interdit inconnu invasion au invocation inconscient incubation invisible incantation Kalumbra miroir Kharuga Kaon kaerta lumière labyrinthe de liberté magie matriarche mères ton mensonge manipulation métamorphose mutation mutagène avenir maudit mort martyr mémoire masque massacre mental mystère monolithe Affronte Nirvana nécropole Némésis nuit nocturne nihilisme néant la naissance nectar nécrotique ombre omniscient occulte œil vérité oublié offrande pieuvre phase porte pouvoir puissance et prêtresse peur possession psychose perception parasite le pacte pantin polymorphe Passé portail voile prison paradis quête renaissance réponses révélation revenant rune sera rêves rituel repos ruines sœurs sang sacrifice Spelunca secret survivre surcharge sanctuaire Sylfaën symbole subconscient levé sorcière symbiose sceaux spirituel sentinelle source souffrance Thetra temple treize traque transe théorie totémique trinité tombeau temporel sur trois tatouages tribal titan toile Tungstène Umbra veuve ta vengeance vestale visions vérité vide voie voyante vestiges vivant destinée voyage vortex

ARRÊTE !

HEVORIA araignée antique adaptation abysses ascension arcane âme aveugle angoisse REND apprentissage Ark acide artefact agonie TOI ablution autel archives but bête culte catacombes cœur chasse cristal DANS clairière corruption chaos LES conjuration changement cultiste communion créateur cauchemars créature MONTAGNES crise carnage conception crypte DE citadelle cadavre chant démon devoir destruction découverte SPELUNCA destinée dédale drogue dimension ET dragon duel esprit épreuves évasion exil TROUVE exploration engeance enchaînée ether LE équilibre esclave élémentaire éternel énergie forêt PORTAIL furie folie flux final faille Futur fiélon fétiche TOTÉMIQUE forteresse foi gardien Genesis glyphe guerre guide graine FAIT gènes Hevoria harpie Histoire hybride FACE hallucination hécatombe harmonie Immatériel interdit inconnu invasion AU invocation inconscient incubation invisible incantation Kalumbra MIROIR Kharuga Kaon kaerta lumière labyrinthe DE liberté magie matriarche mères TON mensonge manipulation métamorphose mutation mutagène AVENIR maudit mort martyr mémoire masque massacre mental mystère monolithe AFFRONTE Nirvana nécropole Némésis nuit nocturne nihilisme néant LA naissance nectar nécrotique ombre omniscient occulte œil VÉRITÉ oublié offrande pieuvre phase porte pouvoir puissance ET prêtresse peur possession psychose perception parasite LE pacte pantin polymorphe Passé portail VOILE prison paradis quête renaissance réponses révélation revenant rune SERA rêves rituel repos ruines sœurs sang sacrifice Spelunca secret survivre surcharge sanctuaire Sylfaën symbole subconscient LEVÉ sorcière symbiose sceaux spirituel sentinelle source souffrance Thetra temple treize traque transe théorie totémique trinité tombeau temporel SUR trois tatouages tribal titan toile Tungstène Umbra veuve TA vengeance vestale visions vérité vide voie voyante vestiges vivant DESTINÉE voyage vortex

SORT DE MA TÊTE !!!

HEVORIA araignée antique adaptation abysses ascension arcane âme aveugle angoisse REND apprentissage Ark acide artefact agonie TOI ablution autel archives but bête culte catacombes cœur chasse cristal DANS clairière corruption chaos LES conjuration changement cultiste communion créateur cauchemars créature MONTAGNES crise carnage conception crypte DE citadelle cadavre chant démon devoir destruction découverte SPELUNCA destinée dédale drogue dimension ET dragon duel esprit épreuves évasion exil TROUVE exploration engeance enchaînée ether LE équilibre esclave élémentaire éternel énergie forêt PORTAIL furie folie flux final faille Futur fiélon fétiche TOTÉMIQUE forteresse foi gardien Genesis glyphe guerre guide graine FAIT gènes Hevoria harpie Histoire hybride FACE hallucination hécatombe harmonie Immatériel interdit inconnu invasion AU invocation inconscient incubation invisible incantation Kalumbra MIROIR Kharuga Kaon kaerta lumière labyrinthe DE liberté magie matriarche mères TON mensonge manipulation métamorphose mutation mutagène AVENIR maudit mort martyr mémoire masque massacre mental mystère monolithe AFFRONTE Nirvana nécropole Némésis nuit nocturne nihilisme néant LA naissance nectar nécrotique ombre omniscient occulte œil VÉRITÉ oublié offrande pieuvre phase porte pouvoir puissance ET prêtresse peur possession psychose perception parasite LE pacte pantin polymorphe Passé portail VOILE prison paradis quête renaissance réponses révélation revenant rune SERA rêves rituel repos ruines sœurs sang sacrifice Spelunca secret survivre surcharge sanctuaire Sylfaën symbole subconscient LEVÉ sorcière symbiose sceaux spirituel sentinelle source souffrance Thetra temple treize traque transe théorie totémique trinité tombeau temporel SUR trois tatouages tribal titan toile Tungstène Umbra veuve TA vengeance vestale visions vérité vide voie voyante vestiges vivant DESTINÉE voyage vortex

Oh bordel...
Une série de mots nimbés d’une aura rouge sanguinolente apparurent en surbrillance, mettant en évidence le message caché dans le texte visiblement dénué de sens au premier coup d’œil. Du chaos émergeait l’ordre, de l’ombre naissait la lumière. Les pièces du puzzle s’assemblaient afin de révéler ce qui était caché : « Hevoria. Va dans les montagnes de Spelunca et trouve le portail totémique. Fait face au miroir de ton avenir. Affronte la vérité et le voile sera levé sur ta destinée.»

Qui es-tu ?! Qu’est-ce que le portail totémique ?! De quel but parles-tu ?! Mais la seule réponse aux multiples questions assaillants la vestale fut un silence assourdissant.
Puis soudain le texte commença s’évaporer petit à petit, les couleurs à se lessiver, le décor à se fissurer, le rêve à s’effondrer. Mais tandis que la projection spirituelle se désagrégeait, une porte faite de lumière apparu derrière Hevoria. Une porte qu’elle s’empressa de franchir.

------------------------------


Les douloureuses synapses d’Hevoria furent ce qui l’extrayèrent de sa profonde léthargie. Lorsqu’elle revint enfin à elle, Hevoria était allongée au milieu du cratère. Les glyphes géants qui ornaient précédemment les parois de ce dernier semblaient comme vidés de toute magie, tandis que l’artefact, lui, brillait plus fort que jamais de son étrange aura pourpre. La jeune femme se releva péniblement, observa le tétraèdre, puis le ramassa avant de le ranger dans sa sacoche.
Silencieusement, la prêtresse de Kalumbra empoigna son sceptre puis s’empressa de se remettre en route vers le massif de Spelunca, à la poursuite de sa destinée, laissant derrière elle le morne champ de bataille jonché de cadavres qu’était devenu la clairière septentrionale.



À suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Les préceptes de Kalumbra   Jeu 1 Déc 2016 - 1:08

En quête de sens


--- Quelques semaines plus tard –-


Plaines, forêts, clairières, marais, déserts, montagnes… Les paysages défilaient, évoluaient, sans jamais que la vestale ne ralentisse le pas. Inlassablement, elle poursuivait son objectif, à savoir, atteindre Spelunca et découvrir la vérité derrière l’étrange message qu’elle avait décrypté quelques semaines plus tôt : « Hevoria. Va dans les montagnes de Spelunca et trouve le portail totémique. Fait face au miroir de ton avenir. Affronte la vérité et le voile sera levé sur ta destinée ». Ce dernier tournait en boucle dans l’esprit d’Hevoria sans  qu’elle ne parvienne à  en saisir le sens. « Le portail totémique », « Le miroir de ton avenir », « affronte la vérité ». Chaque mot était flou, nappé d’une brume opaque et mystérieuse. Les récentes découvertes n’apportaient que de nouvelles interrogations. Chaque fois que la vestale pensait obtenir une réponse, cette dernière se subdivisait subitement en une flopée de nouvelles questions. Chaque fois qu’elle pensait se rapprocher d’un objectif, ce dernier s’éloignait immédiatement, donnant à la jeune femme la désagréable impression de courir après un mirage.

Arrivée au pied du massif de Spelunca, la prêtresse de Kalumbra s’accorda une pause bien méritée après plusieurs jours de marche, seulement ponctuée de brefs arrêts, et jeta un bref coup d’œil au parcours qui l’attendait. Les pics rocheux s’étendant à perte de vue étaient radicalement différents ceux des Baldors. Prenant la forme d’un champ hérissé de pointes rocheuses, le massif de Spelunca était loin d’être un endroit à conseiller pour les férus de randonnée pédestre, à moins qu’ils soient également amateurs de suicide en haute montagne.

Soudain, alors qu’Hevoria balayait le massif de ses yeux perçants, une légère stridulation magique troubla son champs de vision. C’était quoi ça ? Après avoir s’être focalisé dessus, la vestale se concentra afin d’en décortiquer la signature énergétique, quasi-imperceptible.
C’est très faible… mais je perçois quelque chose, enfoui profondément dans les montagnes. La signature correspond à ce que j’ai ressenti en touchant l’artefact. C’est étrange… cette magie m’est familière et pourtant, sur biens des aspects, elle semble si… ancienne. Étais-ce enfin la promesse d’une piste prometteuse, où bien la vestale allait subir une nouvelle désillusion une fois sur place ? Il n’y avait qu’un moyen de le savoir.

Armée de sa détermination inébranlable à lever le voile sur cette affaire, la prophétesse de Kalumbra s’engagea alors dans l’ascension et l’exploration méthodique des sommets de Spelunca. Elle devait trouver la source du signal… par tous les moyens.


------------------------------



Tandis qu’elle progressait dans le massif tortueux, avec pour seul repère cette faible signature magique, Hevoria  retraçait mentalement les événements qui l’avaient amenée jusqu’ici, essayant tant bien que mal d’assembler les pièces d’un puzzle dont elle ignorait la finalité.

Bon… Récapitulons ce que nous savons déjà…
Tout a commencé lors du rituel d’assimilation de mon kearta. Cet objet, confluence des diverses magies de Kalumbra est la source du pouvoir de toute personne promise à devenir matriarche de notre culte. J’étais cette personne. Cependant, au court du rituel, la forêt de Kalumbra fut attaquée par un mystérieux assaillant fait d’ombres. De par son apparence, nous avons tout d’abord cru qu’il s’agissait de Nirvana : La matriarche la plus puissante que notre culte ait porté, présumée morte  au cours d’un mystérieux voyage sur le continent Duralassien.


Devant la vestale se tenait une falaise d’un bonne vingtaine de mètres, agrémentée de maigres accroches ci et là. Ces dernières constituaient l’unique moyen de progresser plus encore dans le massif. S’armant de courage, Hevoria entreprit donc de l’escalader afin d’atteindre l‘autre versant de la montagne, probablement plus praticable.

Bien qu’ayant l’apparence de Nirvana, il s’est avéré que la magie composant notre adversaire ne correspondait pas tout à fait à celle de notre vénérée matriarche, notamment en terme de puissance. Celui qui nous a attaqué n’était donc pas Nirvana, du moins pas directement, mais une copie façonnée de toutes pièces grâce aux sombres arcanes de la magie par une engeance du nom d’Umbra ayant le pouvoir de créer des simili-clones des personnes qu’elle a croisée.

Se hissant enfin au sommet de la falaise, Hevoria jeta un œil au chemin lui restant à parcourir : Une série de pics montagneux, tous plus escarpés les uns que les autres jalonnaient le paysage qui s’offrait à sa vue. Probablement plus praticable hein… Mes fesses oui. Marmonna-t-elle en reprenant la route, s’aidant de son sceptre comme d’un bâton de marche.

Au terme du combat le plus éprouvant de ma vie,  nous avons finalement réussi à vaincre cette fausse Nirvana. Mais… le prix à payer fut lourd, très lourd. Il m’en coûta l’intégrité de mon kaerta, que cette ordure d’ombre réussie à briser avant que je ne l’assimile complètement, me privant non seulement de la majeure partie de mes pouvoirs, mais également du destin de matriarche du culte de Kalumbra auquel j’étais promise.

Ravins à franchir, sentiers étroits à flanc de falaise, éboulements intempestifs, embuscade de trolls de montagnes. Peu importe les obstacles sur son passage, Hevoria poursuivait son chemin, sans jamais fléchir, suivant inlassablement le signal magique qui, l’espérait-elle, lui permettrait de remonter la piste du message contenu dans l’artefact.

Suite à l’assaut de l’ombre sur Kalumbra, j’ai passé trois jours dans le coma et trois autres jours sans pouvoir me lever. Autant dire que j’ai dégusté. Mais lorsque je fus enfin remise sur pied, les mères de la nuit et Kalumbra décidèrent de m’envoyer en mission à l’extérieur de la forêt pour la première fois de mon existence et me confièrent trois tâches d’une importance capitale :  Tout d’abord, traquer Umbra et la détruire, afin de venger l’affront que cette belle connasse à fait à notre culte. Étant une menace directe, le problème devait être réglé immédiatement. C’est chose faite. Ensuite, m’endurcir, gagner en maturité physique et spirituelle afin de reformer mon kaerta brisé. Ce n’est qu’une fois reconstitué que je pourrais enfin prendre dignement la tête de notre culte en tant que matriarche de Kalumbra. Enfin, partir sur les traces de Nirvana. Trouver des indices, des pistes afin de vérifier si cette dernière foule encore le sol des vivants ; et si oui, comprendre pourquoi cette dernière n’est jamais revenue et comment Umbra a-t-elle pu être en mesure de copier sa magie.

La quête d’Hevoria la menait toujours plus loin dans le massif de Spelunca, dans des endroits reculés et oubliés de tous. Là où nul homme n’avait posé le pied depuis des millénaires.  Cette fois-ci, c’était un canyon qui se tenait devant elle. La jeune femme se pencha au bord de ce dernier dont on peinait à en distinguer le fond. Pourtant, la signature énergétique semblait l’inviter à y descendre…
Et bien en piste… C’est pas maintenant que je vais faire demi-tour. Usant de son fluide arachnéen en guise de corde, Hevoria entrepris de descendre en rappel au fond de la faille géologique. Une tâche d’autant plus périlleuse étant donné que le canyon était constamment balayé par de violentes bourrasques.

Au terme d’une traque éprouvante, j’ai finalement retrouvé Umbra, en train de projeter une gigantesque force d’invasion contre le continent voisin : Dùralàs. Et c’est au terme de ce combat, où celle qui avait profané nos terres fut vaincue, que les choses ont étrangement commencé à se gâter...
Parmi les ruines du champ de bataille, j’ai trouvé un artefact kalumbréen. Je ne savais pas ce qu’il faisait là au premier abord, mais je l’ai touché et une vision m’est apparue. Une vision contenant de surprenantes révélations : L’artefact provenait du corps d’Umbra, mais la magie qu’il dégageait n’était pas la sienne. De plus, j’ai décelé un message caché entre les lignes d’une suite de mots incompréhensible. Un message m’incitant à me rendre dans les montagnes de Spelunca afin « de trouver le portail totémique. De faire face au miroir de mon avenir. D’affronter la vérité afin que le voile soit levé sur ma destinée ». Dois-je suivre les directives de cette vision ? Dois-je même croire à cette vision ?
*soupire* À vrai dire…  Je n’ai pas vraiment d’autres options.

La descente en rappel s’avérait extrêmement délicate. Constamment déstabilisée par les rafales de vents sifflants autour d’elle, esquivant de peu des chutes de roches friables, Hevoria progressait pas à pas, descend toujours plus profondément dans cet interminable canyon, large de plusieurs dizaines de mètres. Néanmoins, la vestale commençait à distinguer le fond de ce dernier, où coulait un paisible ruisseau dont le tracé se perdait dans l’horizon et bordé par une nature sauvage, vierge de toute trace de civilisation. N’étant qu’à la moitié du kilomètre la séparent de la terre ferme, la vestale avait encore un long moment d’exténuante descente en rappel devant elle avant d’espérer atteindre le fond. À moins que…
Usant une nouvelle fois de sa toile, la veuve noire, toujours suspendue dans le vide, se confectionna un parachute improvisé relié à ses mains par des sangles… puis sectionna la toile la retenant à la falaise avant de s’élancer dans le vide. Poussée par les vents traversant le canyon, la vestale réduisait la distance la séparant de son objectif. Mais elle profitait également de l’instant présent. La sensation de vitesse, l’adrénaline, le sifflement des rafales dans ses oreilles et les quelques rapaces tentant de faire la course avec elle, la liberté… Autant de choses qui la faisait se sentir vivante.

De plus, une énigme subsiste. D’après mère Etheria, afin que le sort de duplication d’Umbra fonctionne et que le clone d’ombre s’anime, il faut que la personne copiée soit encore en vie, ce qui… Ce qui remet en question la mort présumée de Nirvana, car elle devait au moins être encore vivante lorsque son double ténébreux a lancé son assaut. Donc. Si l’on admet cette hypothèse... alors Umbra a obligatoirement dû la croiser afin de copier son apparence et ses pouvoirs… Mais Nirvana ne l’aurait jamais laissé faire. En tant que matriarche, elle était beaucoup trop consciente du danger mortel que pouvait constituer la création d’une copie d’elle-même lâchée en pleine nature pour la laisser subsister. Sauf si son objectif était de...

La difficulté de la manœuvre d’atterrissage interrompit la vestale dans ses pensées, qui s’évertua alors à braver les nombreuses rafales de vent balayant le canyon pour se réceptionner d’un jet de toile sur la branche d’un arbre en contrebas. Puis, sautant de son perchoir, Hevoria reprit finalement ses marques sur la terre ferme avant de poursuivre son exploration.
L’aura magique la fit remonter le cours d’eau, jusqu’à atteindre un pan de falaise reclus, recouvert d’un épais manteau de végétation. La vestale apposa alors sa main contre ce dernier, avant de découvrir un passage caché : une galerie dissimulée aux yeux de tous, dans lequel elle s’engouffra sans perdre un instant, et ce n’est qu’après une bonne heure passée dans ce dédale roche et de cristaux iridescents que la vestale aperçue enfin la lumière au bout du tunnel.


------------------------------




Une douce lumière de fin de journée… chaude, agréable, filtrant à travers les interstices de la canopée. Une brise... légère, apaisante, soufflant dans le feuillage des arbres. Ces derniers venaient revigorer les sens d’Hevoria tandis qu’elle s’avançait dans un petit bosquet dissimulé au plus profond des massifs de Spelunca. Un refuge secret, perdu, dont nul n’avait un jour soupçonné l’existence et ne le soupçonnerait jamais.
La vestale s’assit en tailleur au milieu de la clairière au centre du bosquet avant de fermer les yeux. Le cadre était… parfait, idyllique. L’herbe arborait sa robe de fin d'été, la température ni trop chaude, ni trop froide. Un ruisseau à l’eau cristalline abreuvée par une petite chute d’eau s’écoulant de la falaise venait même serpenter à travers le sous-bois. Tous les éléments semblaient parfaitement à leur place, à tel point que ça en devenait même dérangeant. L’endroit n’était pas seulement apaisant. Non. Il y régnait une atmosphère… énigmatique. Car le paysage, aussi sublime soit-il, semblait comme figé dans le temps. À l’image d’un tableau, d’une œuvre dont l’auteur aurait créé chaque parcelle de vérité avant de lui donner vie.

Un panorama artificiel… Une bulle hermétique, hors du temps et de l’espace. Une zone d’apaisement, propice à la méditation et à l’exploration de son soi intérieur en faisant fit des problèmes de ce monde. Mais ce n’était que la partie immergée de l’iceberg, car la mystérieuse signature énergétique que la cultiste avait ressentie et qui l’avait guidée à travers le massif de Spelunca provenait de cette étrange clairière.
Hevoria apposa sa main au sol avant de disperser son essence à travers le bosquet. Sous l’impulsion des pouvoirs de vestale, une légère ondulation apparu dans les airs, révélant les secrets enfouis de ce mystérieux endroit. Les troncs des arbres ainsi que le sol de la clairière étaient frappés de runes de dissimulation. Mais c’est sur le pan de falaise envahi par la végétation lui faisant face que la véritable nature de cet endroit lui apparu : Un étrange sanctuaire, creusé à même la roche et flanqué d’un escalier au sommet duquel trônait la pièce maîtresse de cet ouvrage : un anneau fait de pierres runiques de plusieurs mètres de diamètre.

Les yeux de la jeune femme s’écarquillèrent à la vue de la structure circulaire dont le style architectural lui semblait étrangement familier. Après s’être relevée, la vestale entama sa lente ascension vers son objectif avant d’atteindre une esplanade sur laquelle était plantée l’anneau de pierre runique. Il ne faisait dorénavant aucun doute que c’était de cet édifice que provenait le signal, et de ce fait, sa nature n’en devenait alors qu'encore plus évidente.
Le portail totémique… Enfin.



À suivre...


Dernière édition par Hevoria le Jeu 2 Fév 2017 - 13:59, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Les préceptes de Kalumbra   Dim 12 Fév 2017 - 18:30

Le portail totémique




Sous le regard fasciné de la prêtresse de Kalumbra se dressait fièrement un immense anneau de marbre noir : le portail totémique, le mystérieux endroit indiqué par le message psychédélique qu’elle avait décrypté, là où tous les chemins de sa destinée semblaient converger. Le cercle minéral, aux proportions parfaites, était recouvert de lierre et de mousse s’y étant développé au fil des âges, dissimulant douze chevrons sur la surface desquels étaient gravés d’étranges symboles. Mais le plus étrange était cette aura mystérieuse qui s’en dégageait, comme si des murmures s’en échappaient et des regards invisibles scrutaient celle qui leur faisait face.

Une question capitale vint alors à l’esprit d’Hevoria : qui avait bien pu construire ce monument ? Ce dernier, de par sa taille et la perfection de ses courbes, constituait une véritable prouesse architecturale. Son créateur devait disposer de connaissance inouïe en la matière ainsi que d’une main d’œuvre nombreuse et qualifiée… ou d’une puissance terrifiante.
La vestale fit quelques pas prudents jusqu’aux abords du portail avant de dégager la végétation parasite ayant recouvert les runes inscrites sur ledit portail. Ceci fait, elle passa ses doigts dans les rainures gravées à même le marbre usée par le temps, afin d’en deviner les contours et par conséquent leur signification, si tant est qu’elle puisse le déchiffrer. Mais après quelques secondes de réflexion, la jeune femme se figea soudainement.

C’est… C’est… Du Kalumbréen ?! S’exclama-t-elle tandis que sa main tremblotante s’écartait du symbole runique qu’elle venait de toucher. Comment est-ce possible ?! Aucune confrérie de sorcière autre que le notre culte n’as la connaissance de cette langue. C’est un secret jalousement gardé et l’éventualité que ce dernier ait pu fuiter est ridiculement faible. Hevoria fit quelques pas en arrière afin d’observer plus attentivement l’imposante structure lui faisant face. Puis, après en avoir observé les caractéristiques, aboutit finalement à une conclusion : celui où celle qui a construit cet édifice… provenait forcément de Kalumbra. Toutefois, aussi loin que remonte le culte, aucune mère de la nuit n’avait pu sortir de la forêt… Ce qui voulait dire… que celui qui avait façonné cet édifice ne pouvait être qu’une matriarche...

Hevoria ferma les yeux, puis analysa une nouvelle fois l’aura qui se dégageait du portail totémique. Une aura sombre et impérieuse. Une puissance universelle et implacable. Un flux ressemblant étrangement à celui ayant porté le culte de Kalumbra pendant des années : Nirvana...  Il ne faisant dorénavant aucun doute. L’illustre matriarche, maîtresse des distorsions, était à l’origine de tout cela. Mais pourquoi ? Dans quel but ? Et par-dessus tout... Où était-elle dorénavant ?

Alors qu’Hevoria, l’esprit assaillit de nouvelles interrogations, s’était assise en tailleur devant le monument afin de réfléchir, la sacoche accrochée à sa hanche se mit soudain à luire d’une étrange lueur d’améthyste. La jeune femme, surprise, observa silencieusement l’étrange phénomène avant de fouiller énergiquement sa poche. Mais, filant entre ses doigts, la source de lumière jaillit de son conteneur avant de léviter dans les airs et de se placer face au portail totémique. L’objet en question n’était autre que l’artefact à forme de tétraèdre, trouvé sur champ de bataille opposant l’alliance à Umbra et provenant du corps de la calamité elle-même (cf. Mémoires d’outres-tombes).

L’énigmatique relique géométrique, en suspension, brillait de tout son être, révélant les étranges inscriptions gravés à sa surface, eux aussi écrits en Kalumbréen. Mais alors qu’Hevoria approchait lentement sa main de l’artefact, ce dernier expulsa toute l’énergie contenue en son sein dans les airs, sous la forme d’une masse de couleur améthyste dont la nature semblait familière à la vestale.
Un… esprit ? Ne laissant pas à la cultiste le temps de réfléchir, ce dernier se précipita tel un feu follet vers le portail totémique avant de s’insérer dans l’un des douze chevrons composant ce dernier. Le symbole dudit chevron, situé à la base du portail, s’illumina alors de la même lueur d’améthyste que celle émanant de l’esprit, révélant le mot inscrit à sa surface : Dimension

Ravivé par ce qui semblait être une antique source d’énergie, une puissante magie ponctuée de violents arcs électriques se concentra au centre de l’édifice ancestral, source de toutes les interrogations d’Hevoria. Après de longues secondes d’attentes, un gigantesque portail d’énergie violacée, à la texture aqueuse, presque visqueuse, apparu à l’intérieur du cercle de marbre : Le portail totémique était ouvert.
À la vue de ce spectacle, la jeune femme déglutit, ne sachant absolument pas à quoi s’attendre. Qu’était-il en train de s’opérer ? Était-ce la porte d’entrée vers un monde nouveau ? Nirvana serait-elle derrière cette porte. Était-ce enfin l’aboutissement de sa quête ?
Oooooh non ! Héhé… Elle ne fait que commencer ! Résonna soudainement une voix aussi farceuse que mystérieuse.
Quoi ? Qui a parlé ? Montre-toi ! Intima Hevoria tout en se mettant en garde. Mais elle n’eut pour seule réponse que le souffle du vent dans le feuillage des arbres...
Surprise !
Qu’est-ce qu... Ne laissant le temps à la vestale de terminer sa phrase, une mystérieuse entité jaillit soudain du portail totémique, puis se jeta sur elle, la plaquant au sol tout en lui maintenant solidement les bras tandis que le portail se refermait derrière lui.
Jolis tatouages ma grande… S’exclama l’étrange individu en fixant intensément la jeune femme, plaçant sa tête à quelques centimètres du visage de cette dernière, tandis qu’elle tentait de s’extraire de son emprise.


Ce type avait une peau sombre, dont la teinte oscillait entre le bleu de nuit et le mauve améthyste. L’individu semblait grand mais loin d’avoir un corps d’athlète, il était au contraire étonnement maigre, presque décharné. Toutefois, contre toutes attente, ce dernier semblait posséder une force surnaturelle que son apparente fragilité ne laisserait soupçonner, suffisante pour maintenir au sol une combattante accomplie telle qu’Hevoria.
Un frisson parcouru l’échine de la cultiste. Son visage était greffé d’un expression particulièrement... dérangeante. Son regard, fait de cercle concentrique luisant d’une flamme violette dégageait une aura hypnotique, comme s‘il lisait au plus profond de ceux qu’il observait. Son sourire, entrelacé de fils visqueux semblables à de la matière noire donnait l’impression qu’on lui avait cousu la bouche. Mais ce qui troublait le plus Hevoria était cette étrange puissance exhalant de son corps. Elle était insondable, mystérieuse, illisible, même pour la vestale qui était pourtant versé dans l’art de lire l’aura des gens.

Se ressaisissant, la jeune femme lui décrocha soudain une violente ruade dans le plexus solaire, faisant voler l’individu quelques mètres plus loin. Mettant à profit ce moment de répit, elle se saisit de son Kukhri puis se jeta sur lui, à califourchon, bloquant ses bras à l’aide de ses genoux et mettant sa lame sous sa gorge.
Hooooo ! S’écria le curieux personnage d’une voix suave. Tu veux qu’on fasse ça maintenant ? Tout de suite ? C’est peut-être un peu tôt, on se connaît à peine, tu sais ? Bon après il est vrai que j’aime bien quand c’est farouch… la lame d’acier commença à entamer tendrement la gorge du sombre individu. OK OK ! JE DÉCONNE !
Hevoria, observa l’individu d’un œil à la fois curieux et désemparé. Était-il complètement dénué de raison ? Ne trouvant pas réponse à sa question, elle s’adressa finalement à lui d’un voix calme et monocorde, maintenant son arme au niveau de sa trachée. Écoute-moi… Si tu tiens à la vie, il va falloir répondre à toutes mes questions. Mais attention... Au moindre faux pas de ta part, au moindre mouvement de tes doigts, à la moindre respiration superflue… je t’éviscère séance tenante, c’est compris ?
Huuuum, cela ne m’a pas l’air très équitable comme marché. J’y gagne quoi moi ?
Bordel, mais tu crois vraiment que t’est en position de négocier là ?! Hurla Hevoria qui perdait patience. Tu gagnes le droit de rester en vie, point barre !
Hum, ça fait sens… Mais étant donné que tu es en quête de réponses hé hé, me tuer ne t’avancerait à rien, n’est-ce pas ?
Qui a parlé de te tuer ? Je vais juste te torturer. Là je te propose la manière douce, mais si je veux quelque chose, je l’obtient… Crois-moi.
Un rictus nerveux se dessina sur le visage de l’entité… Allons ! Ne laissons pas nos bas-instincts prendre de la dessus hein ? On va discuter, comme des gens civilisés.
Il vaudrait mieux pour toi….
Par contre, si tu pouvais enlever ton couteau à beurre de ma glotte, je t’avoue que je serais dans de meilleurs conditions pour pouvoir répondre à ton petit interrogatoire.
Hevoria toisa d’un regard sévère celui qu’elle tenait en joue, puis rengaina sa lame avant de se relever, libérant sa proie de son emprise. Bien. Mais n’essaye pas de t’enfuir sinon…
Oui oui ! *tousse* La torture, mes viscères en guirlandes, tout ça tout ça. *tousse* Je connais la chanson. Rétorqua l’individu en se relevant péniblement.

Tout d’abord, qui est-tu ?
C’est vrai ! Nous ne nous sommes pas présentés ! J’en oublie les règles de bienséance les plus élémentaires en face d’une demoiselle ! Je m’appelle Jyn, pour te servir. Fit-il en exécutant une petite courbette. Mais j’ai beaucoup de surnoms : le passe-plan, le maître des clefs, connard également... Mais ça c’est par des types qui ne m’apprécient pas trop à qui j’avais fait cramer leur manoir. Il haussa les épaules avec dédain. Et toi c’est Hevoria n’est-ce pas ? Un nom charmant.
Tu connais mon nom ?
Oooh mais j’ai eu tout le temps de t’observer depuis l’artefact dans lequel j’étais enfermé. Fit-il en désignant l’objet triangulaire duquel il s’était échappé. Et puis, « elle » nous a beaucoup parlé de toi...
Elle ? Tu veux dire Nirvana ? Pourtant, celui qui m’a laissé le message codé caché au cœur d’Umbra et m’intimant de venir ici, c’était toi n’est-ce pas ?
Exact ! Et je dois dire que tu t’es débrouillée comme une cheffe ma grande ! C’était franchement pas un endroit facile à trouver. La jeune femme songea un instant à son parcours. Partant de la clairière septentrionale, jusqu’au cœur des montagnes de Spelunca, sa quête du portail totémique l’avait mené aux confins du monde, dans une zone perdue du continent Duralassien.

« Hevoria. Va dans les montagnes de Spelunca et trouve le portail totémique. Fait face au miroir de ton avenir. Affronte la vérité et le voile sera levé sur ta destinée.» Pourquoi ce message ? Qu’est-ce qu’il signifie ? Et ce portail totémique, cet endroit… Pourquoi exhale-t-il la magie de Nirvana ?
Et bien et bien… Cela en fait des questions, hé hé. Par où commencer ? Ah si ! La porte...
D’un geste vif de la main, Jyn traça un cercle dans le vide avant de s’y engouffrer, sans laisser le temps à Hevoria de réagir, pour finalement réapparaître, allongé nonchalamment au sommet du monument circulaire.
Du caaaalme ! Je suis juste là. Bon, tu veux savoir ce que c’est que ce truc n’est-ce pas ? Alors laisse-moi te présenter le portail totémique ! Il tapota la pierre composant l’édifice. Ce monument ainsi que la totalité de la clairière dans laquelle nous nous trouvons sont des créations de Nirvana. Ils ont été construit dans un seul but : lui servir de refuge.
Elle est donc bien vivante ?! C’est certain ? Bondit Hevoria.
Ooooh oui… Ça pour être vivante, elle l’est. Répondit Jyn, d’une voix troublée.
Alors je dois absolument la voir. Il faut que je sache…
Savoir quoi ? Si elle ne serait pas à l’origine de l’assaut de la forêt de Kalumbra, c’est ça ? Hé hé ! Et bien… Effectivement, c’est bien elle.
À l’entente de ces mots, les muscles du corps d’Hevoria se crispèrent subitement.
Allons… Ne me regarde pas comme ça, je n’y suis pour rien tu sais ? Tu n’as jamais entendu parler de l’affrontement entre Nirvana et les mères de la nuit ? Tes chères mamans ne t’ont rien dit à ce sujet ?
...
Huuuum visiblement non, hé hé. Intéressant… Bien ! Tu n’es pas sans savoir que Nirvana dirigeait le culte de Kalumbra. Elle était la plus puissante matriarche que la forêt ait jamais mise au monde et porta le culte à son apogée… Jusqu’au jour où elle décida de le détruire. Nul ne sais pourquoi ni comment cette graine folie s’est implantée dans son esprit. Toujours est-il qu’une guerre violente s’engagea entre elle et les mères de la nuit, luttant pour protéger ce qui leur était cher, contre les assauts de leur ancienne maîtresse. Au prix d’innombrables sacrifices, ces dernières réussirent à la blesser grièvement et à la repousser. Humiliée, ta chère Nirvana s’exila sur le continent voisin, du nom de Duralàs, ruminant sa vengeance prochaine. C’est ainsi qu’après de longues années, alors que les mères de la nuit la pensaient morte, l’ancienne matriarche de Kalumbra fit un pacte avec un entité titanesque et ombrageuse que tu connaîs bien, afin d’accomplir ses sombres desseins.
Umbra...
Tout juste ! Alors que la calamité s’apprêtait à envahir le continent, Nirvana demanda à cette dernière une faveur : créer une copie d’elle-même afin de l’envoyer ravager sa forêt natale. C’est ainsi que vous furent attaqués lors de ta cérémonie d’intronisation au statut de matriarche par un double d’Umbra ayant un fragment des pouvoirs de Nirvana en lui. L’idée était astucieuse car bien que la magie de Nirvana était présente, celle d’Umbra prenait le dessus, disculpant immédiatement l’ancienne et prestigieuse matriarche. Quoi qu’il en soi, elle essuya un nouveau revers... Mais ce n’est pas ce qui lui fit perdre de sa hargne folle pour ton monde, bien au contraire.
……
Tu comprends à présent le véritable objectif de Nirvana : anéantir Kalumbra, tout ce qu’elle contient et représente, toi y compris.

Un long silence s’installa tandis que le corps d’Hevoria tremblait, bouillonnait, essayant de contenir un sentiment ne demandant qu’à exploser, tel le calme avant la tempête. Soudain, une gangue d’énergie spectrale se matérialisa autour du cou de Jyn.
Surveille tes paroles !!! Je te rappelle que tu parles d’une matriarche du culte de Kalumbra... Qu’est-ce qui te fait croire que je penserais un truc pareil et que j’avalerais toutes ces conneries ! S’écria Hevoria tandis qu’elle étranglait son interlocuteur.
Allons…*Tousse* Ne me dit pas *Tousse* que tu ne t’en doutais pas. Au fond de toi *tousse* tu sais que j’ai raison. La jeune femme resserra sa poigne spirituelle, broyant progressivement la trachée de son adversaire.
Je n’ai *Tousse* Je n’ai jamais dit que la vérité serait *tousse* facile à accepter ! Mais ouvre les yeux, elle vous a manipulé ! Hevoria, ivre de colère fixait Jyn, espérant y déceler une trace de supercherie. Mais il n’y avait rien, excepté de la douleur. Désabusée, elle desserra finalement son emprise sur la gorge de Jyn, qui reprit finalement son souffle.
Malgré cet accès de colère, la cultiste savait. Elle avait bien essayé, tout au long de son périple, de se convaincre que c’était un subterfuge… mais trop de preuves accablaient Nirvana. Tous les indices récoltés jusqu’à présent menaient vers elle et vers sa culpabilité : Nirvana était responsable de l’attaque de Kalumbra et de la destruction du kaerta d’Hevoria. Cela ne faisait aucun doute.

Eh bah, hé hé ! *tousse tousse* J’ai bien cru que j’allais y passer. Ricana Jyn tout en se massant le cou.
Je réitère ma question. Comment puis-je la voir ? Reprit Hevoria, la mine sombre.
Et bien… Pour le moment, tu ne peut pas la rencontrer… pas tout de suite.
Tu te fous de moi j’espère ?!
Oh non, je suis très sérieux. Mais laisse-moi t’expliquer. Comme je te l’ai dit avant que tu n’essayes honteusement de m’assassiner dans la joie et l’allégresse, la chose sur laquelle je suis assis se nomme le portail totémique. On pourrait croire que ce n’est qu’une vieille porte de marbre, mais ce n’est que la partie immergée de l’iceberg. Cette dernière est en fait la porte d’entrée vers le royaume de Nirvana, perdu au plus profond de l’Immatériel : la forteresse totémique.
Donc, il me suffit juste de franchir ce portail pour l’atteindre ?
AHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA !!! Aaaaaah… C’est la meilleure de l’année celle-là.
Qu’est-ce qu’il y a de si drôle…
« Bonjouuuuur ! Moi c’est Hevoria et je voudrais bien que vous me fassiez visiter votre petit nid douillet ! Il y a un beau vis-à-vis j’espère ! » Nan mais t’as cru que tu pouvais rentrer ici comme dans une épicerie ou quoi ?! Il essuya une larme de rire. Ouvre grand tes esgourdes et prend des notes, parce que je te garantis que c’est un joyeux bordel ! Jyn se volatilisa une nouvelle fois pour finalement réapparaître, accoudé dans le vide aux côtés de la structure circulaire, le corps à demi immergé dans l'un de ses portails.

Bien ! Le portail totémique est une passerelle spirituelle menant vers un plan perdu et complètement isolé de l’Immatériel. Un endroit où Nirvana a décidé d’y établir son bastion et de s’y confiner. Elle s’est appropriée et à modelé cette portion des terres informes pour la métamorphoser en une véritable forteresse de solitude, un lieu littéralement imprenable… du moins par des moyens conventionnels.
Ce n’est pas mon premier voyage dans l’Immatériel, j’ai appris à m’y déplacer.
T’as l’air confiante, c’est très bien. Mais attends d’entendre la suite, car ça va te refroidir. Comme tu peux le voir, le pourtour de la porte totémique est composé de douze chevrons. Sur chacun d’eux est gravé un sceau protecteur, écrit en kalumbréen. La jeune femme leva la tête et déchiffra, uns par uns et de bas en haut, les symboles inscrits dans le marbre :


Maître              Néant

Blizzard                                           Prisme


Fournaise                                                            Reflet


Rempart                                                         Pandémie


Sécheresse                                                 Abysse

Dimension            Destruction


Qu’est-ce que ça signifie ?
Afin d’atteindre Nirvana, tu devras traverser sa forteresse. Cependant… Cette dernière est protégée par une double sécurité.
Tout d’abord, chaque étage te séparant de Nirvana est verrouillé par un sceau protecteur, ce qui fait douze sceaux. Tu sais… Comme si ce ravin merdique perdu au fin fond de nul part n’était pas déjà une garantie de sécurité en soi hein. Enfin bref… Afin d’être déverrouillés, ces sceaux nécessitent des clefs particulières appelés « esprits totémiques », des entités spirituelles surpuissantes que Nirvana à asservis et insufflé une partie de ses pouvoirs avant de les dissimuler aux quatre coins du continent Duralassien.

Donc si je désire rencontrer Nirvana, je dois retrouver ces douze esprits totémiques ?
Exact ! Mais méfie-toi, ils sont très bien cachés et ne laisseront pas mettre le grappin dessus si facilement. Toutefois, si jamais tu arrives, tu devras revenir ici et libérer l’esprit totémique afin d’activer le portail, qui te mènera alors vers l’étage de la forteresse correspondant à celui que tu auras collecté.
Mais c’est du délire ! Ça va me prendre une éternité !
Ah ah ! Ça la ramène moins maintenant hein ! Bon, l’avantage est qu’ils possèdent une aura bien particulière. Si tu es proche de l’un d’eux, tu le sauras.
Ah merci… Génial… J’ai juste l’intégralité du continent à ratisser dans l’espoir de leur mettre la main dessus., mais sinon tout va bien...
Et attends, ça, c’était la partie facile ! Il y a une seconde étape : les sentinelles.
Une fois l’esprit totémique collecté et inséré dans le portail, ce dernier regagne la forteresse de Nirvana et prend alors sa véritable forme : celle d’une sentinelle. Au nombre de douze, une pour chaque esprit totémique, chaque sentinelle est assignée à la garde d’un étage.

Seulement douze ?
Ne te méprends pas. Ces types là sont des monstres de puissance, l’élite des guerriers spirituels. Chacun d’eux est passé maître dans son domaine de combat. De plus, tous les étages de la forteresse de Nirvana sont des mondes à part entière, façonnés à l’image de la sentinelle chargée de le protéger. Par conséquent, ces dernières se battront sur leur terrain de prédilection et avec une puissance décuplée. Ces affrontements seront d’un tout autre niveau que celui face à leur forme totémique. Ce n’est qu’une fois les douze sceaux déverrouillés et les douze sentinelles vaincues que tu pourras enfin rencontrer celle pour qui tu es venue.
...
Une dernière chose. Lorsque tu pénétreras dans le portail, Nirvana le saura et avertira les autres sentinelles de ton arrivée. Ces dernières ont pour seul et unique but de t’empêcher de passer et pour cela, auront recours à tous les moyens. Pas de discussion, pas de sentiment. Elles sont là pour te faire mal, pour te démolir. Alors ne relâche ta garde sous aucun prétexte, sinon, c’est la mort assurée. Ce serait dommage qu’un corps si ravissant se transforme en une toile impressionniste n’est-ce pas ? Bon, après je pourrais toujours faire de la corde à sauter avec tes boyaux, mais… non. Ça risque d’être salissant et c’est encore moi me tapera le ménage.

La vestale demeura silencieuse, prenant conscience du fossé qui la séparait de Nirvana et de l’immensité de la tâche qu’il lui restait à accomplir afin de le combler. Son regard se porta alors sur le portail totémique avant de remarquer le symbole « dimension », inscrit sur l’un des chevrons, luire d’une aura d’améthyste.
En gros, à chaque fois que je ramène un esprit totémique, j’active le portail qui me mène vers un étage de la forteresse où je dois triompher d’une sentinelle. C’est bien ce que tu m’as dit ?
Tout à fait...
Mais si chaque esprit totémique ramené au portail active ce dernier et se transforme en sentinelle alors… La prêtresse de Kalumbra se mit en garde, concentrant ses pouvoirs.
Alors, toi aussi tu es une sentinelle… conclue Hevoria d’une voix sombre
Et bien ! Je me demandais quand est-ce que tu le remarquerais. Répondit Jyn, un sourire macabre sur le visage.

Une chape de plomb s’abattit soudainement sur la clairière. La tension était palpable et l’atmosphère électrique tandis que les deux protagonistes se fixaient, l’un tendu et prêt à bondir à la moindre ouverture de son adversaire qui lui semblait… étrangement décontracté.
Pourquoi m’avoir raconté tout ça ? Tu as tout à y perdre étant donné que je vais devoir te tuer pour déverrouiller le sceau.
L’esprit totémique ricana avant de se téléporter sur la droite de la vestale. Et bien… Peut-être parce que j’ai un marché à te proposer… Puis sur sa gauche. … Qui nous serais profitable à tout les deux.
Hevoria fronça les sourcils, dans une expression mêlant méfiance et curiosité.
Je t’écoute… Fit-elle sans baisser sa garde pour autant.
Voilà ce que je te propose. Que dirais-tu de former une alliance avec moi ?
Une alliance ? Et dans quel but ?
Et bien… Jyn leva les yeux au ciel, admirant l’astre solaire rayonnant dans le firmament… La même chose que toi : atteindre le royaume de Dieu afin de le voir de mes propres yeux et lui demander... « Pourquoi ? ». Vois-tu, j’ai quelques « questions » à poser à ma créatrice...

Je ne vois pas en quoi m’allier avec un esprit que je dois supprimer m’aiderais dans ma quête. Reprenons là ou on en était, tu veut bien ? Coupa la vestale en chargea son poing d’énergie spirituelle. On a déjà assez perdu de temps comme ça en palabres stupides.
Haaaaa… « Manuel pour attardés : 1ère question » : pourquoi crois-tu que je puisse te parler ici et maintenant ? Ne devrais-je pas être assis bien sagement à l’étage de la forteresse m’étant attribué et attendre que tu te pointe pour que je te botte les fesses ? Hein ?
Et bien…
Tout à fait ! Bravo, clap clap. T’en sais rien ! Bon… Comme je te l’ai dit. Cet endroit est quasiment imprenable. À chaque fois que tu pénétreras dans un étage, tu devras affronter une sentinelle. Mais… qui as dit que tu pourrais ressortir une fois cette dernière vaincue ?
Quoi ?!
J’avais oublié d’en parler ? Ooooh ! Mille excuses très chère, vous m’en voyez navré.
Hevoria dévisagea Jyn d’un regard mauvais.
Chaque esprit totémique que tu rapportes au portail te permet peut-être d’entrer dans la dimension de la sentinelle correspondante. Malheureusement, ces étages sont conçus comme des mondes-prisons, ils sont à sens unique. Par ce procédé, Nirvana s’assure que si jamais l’une des sentinelles venait à être vaincue, le vainqueur resterait enfermé à tout jamais dans l’étage. Et lorsque qu’au bout de plusieurs dizaines voir centaines d’années, quand tout espoir d’évasion aura quitté son esprit, alors ce dernier se résignera à devenir la nouvelle sentinelle de l’étage, entretenant de lui-même le cycle des sentinelles afin de donner un semblant de sens à son existence.
C’est pas vrai...
Hélas, j’en ai bien peur. Il est donc impossible de ressortir du portail une fois entré à l’intérieur… Sauf bien sûr... si quelqu’un possédait le don miraculeux... de voyager dans l’océan des plans d’existence…

La jeune femme dévisagea Jyn tandis que ce dernier, tout sourire semblait suivre du regard un couple de papillons virevolter dans les airs.
Attends… Tu peux faire ça ?
Allons, tu peux me tuer, mais ne m’insulte pas. Ne t’ai-je pas donné mes titres au début de notre rencontre ?
Le passe-plan… Évidemment.
Mon rôle est d’assurer la liaison au sein de la forteresse. Outre ma maîtresse, seul moi possède la capacité de faire entrer et sortir quelqu’un ou quelque chose d’un étage, voir même de la forteresse, tant que je ne quitte pas la clairière. Toutefois, je ne peux me rebeller directement contre mes frères et sœurs d’armes ni désobéir ouvertement à Nirvana.
Voilà donc le marché : tu me laisse t’accompagner discrètement lors de ton voyage à travers la forteresse jusqu’à ce qu’on atteigne Nirvana. En échange, je te laisserais passer sans que tu n’ait à me combattre, te ferais circuler entre les étages et qui sait… Peut-être pourrais-je te donner de précieux conseils sur cette petite troupe hyper-violente qui se cache derrière ce portail.

Et si je refuse ?
Alors dans ce cas, nous devrons nous battre. Cependant... Si tu gagnes, tu resteras bloqué dans le premier étage de la forteresse, car étant dans l’incapacité de ressortir. Si tu perds… Bah en fait si tu perds la question ne se posera même pas étant donné que je ferais de la corde à sauter avec tes tripes hé hé. Quelle que soit l’issue de ce duel, tu ne pourras jamais rencontrer Nirvana.

La jeune femme dévisagea le regard narquois de la sentinelle lui faisant face avant de jurer intérieurement. Il la tenait et il le savait. Elle n’avait d’autre choix que d’accepter son marché, aussi louche et puant soit-il. Si elle voulait rencontrer Nirvana, elle devait s’allier avec ce mystérieux Jyn.

Très bien… J’accepte. Fit-elle à contre-cœur, tendant sa main vers l’esprit macabre.
Formidable ! Oh tu verras, tu ne le regretteras pas ! On ne va pas s’ennuyer, crois-moi ! Ahaha !
Tu es conscient que je ne te fais absolument pas confiance ?
Évidemment ! Mais de toute façon, ce n’est pas comme si tu avais d’autre choix, n’est-ce pas ? Dorénavant, toi et moi… On est sur le même bateau. Faisons en sorte qu’il ne coula pas. Son visage se fendit d’un sourire sinistre tendit qu’il serrait la main de la jeune femme.
Tssss… Décidément, tu as le don de m’insupporter.

C’est ainsi qu’Hevoria se retrouva contrainte et forcée d’accepter le marché proposé par Jyn : entité étrange qui, malgré le fait que la vestale ne lui fasse absolument pas confiance, semblait être la clef de voûte de toute cette histoire. Sans plus attendre et avec un nouvel objectif dans ses bagages, la jeune femme quitta alors la clairière afin de parcourir le monde de Duralàs, en quête des onze esprits totémiques la séparant de l’antique matriarche Nirvana.


J’attendrais chacun de tes retours avec impatience… Hevoria.



Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les préceptes de Kalumbra   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les préceptes de Kalumbra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les préceptes de Kalumbra
» [Bayonne] [Pastorale/Lankou Complète et baptisé]
» Dieux ilryens, Vertus et Bonus religieux
» Les Préceptes du Forum
» Respecter les préceptes de notre Ordre et tout ce que nous défendons. Ne jamais divulguer nos secrets ni la véritable nature de nos actes. Rester fidèle quoiqu'il advienne... jusqu'à la mort... Tel est mon credo. Je suis Shay Patrick Cormac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Présentations des membres :: Journal de bord-