Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : ethgri wyrda
Le Monde de Dùralas a précisément 1336 jours !
Dùralas, le Mar 27 Juin 2017 - 5:41
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim

Partagez | 
 

 Chasse aux sangliers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 17  Suivant
AuteurMessage
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Mar 8 Déc 2015 - 23:40

Rapport de récolte :

Nova remporte 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier, et 5 points de métier.

Commentaire : bon RP, rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Saigo remporte 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier, et 5 points de métier.

Commentaire : bon RP, rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Dougal remporte 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier, et 5 points de métier.

Commentaire : bon RP, rien à redire ! Tu passes COMPAGNON, tu peux à présent aller chasser le crocodile !

---

Rapport de récolte :

Kiloë remporte 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier, et 5 points de métier.

Commentaire : bon RP, rien à redire ! Tu deviens COMPAGNON, tu peux désormais aller chasser le crocodile !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiloë de Sylfaën
Voleur de l'ombre

avatar

Messages : 335
Expérience : 2152
Masculin Âge RP : 548

♦ Politique : 51
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(manticore +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
1762/1762  (1762/1762)
Vitesse: 794
Dégâts: 1733

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Sam 12 Déc 2015 - 15:25

Je me promenais tranquillement ce jour là, dans l'optique de ramasser le lacet que j'avais déposé la veille. Après un rapide tour des lieux, la prise que je constatais était assez mince. Pour la dizaine de pièges que j'avais placé, un seul avis attraper un petit rongeur, quatre ne contenais tout simplement rien, trois avais cédé, et les trois restant avaient tout bonnement disparus. Je rentré donc pantois, avec une simple souris dans la poche, dont je me servirais surement pour fabriquer une piège. J'étais vraiment las, cette journée s'annonçait donc vraiment mal.
  Soudain, les plantes en face de moi commencèrent à s'agiter. Un sanglier déboula à toute vitesse, et je n'eu pas le temps de l'éviter. Il me percuta en plein dans les tibias, et je m'écroulais au sol. Je vis une flèche partir, s'envolant au dessus de moi. Puis un visage poilus se penchait au dessus de moi. Vous allez bien ?
  Je me réveillais un peu plus tard, la tête en feu. A coté de moi, la moitié avant de la bête, et graver sur l'arbre où j'avais été déplacé, un mot d'excuse, graver à la va vite. Désolé je pas vue vous

Une journée bien étrange...




Je saurais toujours où te trouver Invité ... 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dougal Keane
Le Tribun ♦ Rôdeur

avatar

Messages : 4383
Expérience : 3527
Masculin Âge RP : 28

♦ Politique : 156
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Anor, aigle géant de Dougal [Emblème Gardien] +400, v+400 ; dissuasion : évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4002/4002  (4002/4002)
Vitesse: 859
Dégâts: 1830

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Dim 13 Déc 2015 - 18:03

Ali Dougal tirait une tête de dix pieds de long : son visage semblait déstructuré, sa mine était des plus sombres et ses yeux surplombaient des cernes atteignant presque le milieu des joues. Bref, le chasseur était indéniablement fatigué. Pourtant, l'endroit n'avait pas pour habitude d'apporter si peu de repos. D'ailleurs, mise à part ces derniers jours, l'humain avait très bien dormi. En fait, ces quelques semaines en "ermite" l'avaient requinqué. Mais depuis quelques jours, le rôdeur n'arrivait pas à dormir : il ne bénéficiait que de quelques heures - entre 3 et 4 - de sommeil. Ce n'était pas à cause de bruits ambiants ou de quelconques créatures enquiquinantes, non. En réalité, quelque chose le tracassait. Il se sentait assailli par quelques mauvais esprits remettant en question son séjour solitaire. Ils semblaient lui murmurer que rien n'allait à Stellaraë, que son peuple était oppressé par des problèmes que la Garde n'arrivait pas à résoudre, par manque de bras. Ils semblaient accuser son inactivité qu'elle soit à propos de sa cité, de sa faction, de ses prouesses héroïques ou encore de ses problèmes familiaux. Oui, car les mots de sa défunte mère, qui ne l'avaient plus touché depuis longtemps, refirent surface : « [...] ton père est toujours en vie. »
Ali Harassé par ces messes basses, le chasseur convint qu'il était temps pour lui de plier bagage et de s'en retourner à la civilisation. Il ne voyait en ses inquiétudes que la conséquence d'une quelconque folie suite à sa vie de solitaire, pas des faits d'une divinité ou être esprit malin. Il avait passé trop de temps loin de tout ce qui se raccrochait à lui, à sa nature. D'ailleurs, il commençait à apercevoir une silhouette noire comme les ténèbres représentant un vieil homme capuchonné. Oui, il était temps de partir. Néanmoins, il n'allait pas quitter son plateau les mains vides. Certes, il avait déjà entre les mains une belle quantité de trophées de chasse, mais il n'allait tout de même pas abandonner un ou deux gibiers ici tout de même.

Ali Ainsi, le rôdeur se mit en chasse. Il avait l'intention de se farcir un sanglier et un aigle. Cela faisait trop longtemps qu'il n'avait pas coursé un de ces piafs. Et puis, ces volatiles rapportaient bien plus que les sangliers. Mais avant de trouver sa petite mine d'or, il devait commencer par le menu fretin. D'ailleurs, depuis le temps qu'il chassait, il avait pris l'habitude de finir cette tâche rapidement. Le chasseur se lança dans une direction, un peu à l'aveuglette, espérant trouver la moindre petite trace croustillante. Car mine de rien, les sangliers étaient tout de même moins nombreux ici, en basse altitude, qu'ailleurs.
A croire qu'un gros sauvage des environs les a tous englouti.

Ali Il crût entendre un murmure lui criant « Je ne suis pas gros ! ». Ce n'était pas les mêmes murmures qui le tourmentaient la nuit. Non, plutôt comme un cri lointain. C'était comme si quelqu'un, assez loin, venait de répondre à ses pensées. Cette idée le tracassa quelques instants, puis, il soupira et se fâcha contre lui-même. Le manque de sommeil commençait sérieusement à devenir des plus graves : voilà qu'il entendait des voix maintenant. Heureusement, la vue d'une magnifique empreinte de sanglier, bien dessinées dans la boue, l'éloigna de ses pensées et focalisa son esprit sur la traque. Le sanglier semblait se promener, il devait être passé par ici deux heures avant. S'il avait gardé son allure au pas, l'humain devrait avoir aucun mal à le rattraper en quelques quinzaines de minutes, peut-être même moins. Il s'était accoutumé à courir entre les arbres, sauter au-dessus des buissons ou escalader les rochers trop encombrants. Tout cela était un jeu d'enfant.
Ali Il se mit en traque. Ce ne fut pas bien compliqué, le sanglier semblait admirer les environs et il ne se privait pas de laisser des traces aussi visibles qu'une vache dans un couloir éclairé. On aurait dit un cul-nu armé de sa torche et de sa pierre, observant les environs et ne se doutant pas des multiples dangers le guettant. Dougal s'en délectait d'avance.

Ali Le sanglier finit par être rattrapé, il continuait son petit voyage dans les milieux forestiers comme un semi-homme dans le Quartier de l'Ouest, alors qu'en fait il se trouve dans la vieille forêt. Le chasseur épiait sa proie, mais prenait tout son temps ; il ne devait pas gâcher son coup, ce serait dommage. L'humain se déplaça furtivement, avec toutefois célérité, entre les végétaux et vint se placer en un lieu stratégique. Là, il avait une vision parfaite et dégagée sur sa cible. Là, il pouvait prendre son temps de décocher deux flèches, l'une après l'autre. Là, il signait l'arrêt de mort de l'animal.
Ali Ça se passa très vite : le Gardien se leva et s'extirpa des buissons. Il encocha une flèche et la décocha en direction d'un point vital. La bête ne remarqua pas son agresseur, elle ne comprit que lorsqu'elle s'allongea brutalement et déversa son sang sur le sol. Et pourtant, elle n'avait rien vu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 771
Expérience : 3288
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
2330/2330  (2330/2330)
Vitesse: 971
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Dim 13 Déc 2015 - 20:23

Hevoria avait quittée la région de la savane pour se rendre à l'extrême nord du continent afin d'aller chasser l'antique rhinocéros laineux. À mi-parcours, sur la route la menant vers la banquise, la jeune femme dut passer par l'une des petites forêts bordant l'Ouest de Kastalinn. Cela faisait longtemps que la chasseuse n'était pas revenue dans la région. Mais surtout, c'était le premier hiver qu'elle passait en Duralàs. La saison froide avait changé radicalement l'environnement autour de cette dernière. L'ordinaire et paisible forêt verdoyante s'est recouverte d'un épais et blanc manteau d'hiver. Les arbres s’étaient dénudés de leur feuillage, les oiseaux s'étaient envolés vers des contrées plus chaleureuses. Un silence mystique baignait dorénavant la forêt. Sous ses yeux, un nouveau terrain de chasse s'ouvrait, avec de nouvelles règles, de nouvelles contraintes.

Alors que la chasseuse déambulait dans le sous-bois, elle se remémorait peu à peu tout ce qu'elle avait vécu ici. Son esprit s’emplit de souvenirs nostalgiques alors qu'elle redécouvrait le paysage dont elle avait foulé le sol jadis. C'est ici qu'elle avait tué son premier sanglier en Duralàs. C'est ici qu'elle avait commencé à remplir son tableau de chasse. C'est ici qu'elle avait débuté sa grande traque à travers le continent. Lors de ses séances de chasse, elle dut faire preuve d'endurance et de persévérance, afin de ne jamais laisser s'échapper sa proie. Elle dut faire preuve de créativité, trouvant sans cesse de nouvelles méthodes pour terrasser ses adversaires. Enfin, elle dut faire preuve de patience et d'analyse, car il ne suffit pas de foncer tête baissée pour obtenir son gibier, il faut réfléchir à la meilleure manière de l'approcher et au moment idéal ou s'élancer.

Une froide et légère brise soufflait sur la forêt tandis qu'Hevoria continuait à savourer ce sentiment de retour aux sources. Soudain, un bruissement de feuille sur sa droite l'interpella.


Serait-ce…
Un sanglier massif surgit d'un buisson et passa juste sous le nez de la chasseuse. L'espace d'un instant, les deux protagonistes croisèrent le regard alors que le temps semblait ralentir autour d'eux. La surprise fut la première réaction qui naquit dans leurs yeux. Puis, leurs émotions respectives prirent soudainement deux chemins bien distincts : La peur d'un coté, l'euphorie de l'autre. Alors que le temps reprenait son cour normal, le sanglier détala à toute jambe, car il savait qu'il avait attiré l'intérêt de la jeune femme. Presque mécaniquement, tous les sens de prédatrice d'Hevoria se réveillèrent tel dragon affamé. Ils irriguèrent son corps d'un flot d'adrénaline qu'elle ne connaissait que trop bien.

Un large sourire ornait le visage de la cultiste. L'occasion était trop belle ; ce sanglier sortant de nul part était un signe. La banquise pouvait bien attendre un moment. Hevoria s'étira, faisant craquer les os de son corps élancé. Cette fois-ci, elle chasserait sans pouvoir, se basant seulement sur son instinct et ses capacités physiques, comme lors de sa première chasse. Elle observa le gibier s'éloigner à toute allure dans la forêt enneigée, détruisant au passage plusieurs racines de bois se trouvant sur son passage. Hevoria inspira profondément, prit son élan et s'élança tel un éclair à la poursuite du sanglier.

Alors qu'elle filait le train de la créature, la chasseuse observa le sol enneigé dans lequel elle progressait. Un large sillage était tracé dans la poudreuse. Suivre la piste de ce sanglier serait un jeu d'enfant. Cependant, la neige restait une contrainte forte lors des courses-poursuites, son épaisseur ralentissait la course de la jeune femme. Cette dernière prit alors son élan et s’agrippa à un arbre avant de se hisser à l'une des branches. Elle poursuivrait sa traque en hauteur, sur un chemin plus praticable pour peu que l'on soit agile.

Au loin, Hevoria pouvait distinguer un épais nuage blanc traversant le sous-bois. Le sanglier ne ralentissait visiblement pas la cadence, il en dépendait de sa vie. La chasseuse reprit le cour de sa poursuite. Elle devait rattraper le temps perdu en redoublant d'efforts, ou sa proie lui échapperait pour de bon. La canopée était un terrain nettement plus facile à arpenter en cette saison. Saltos, sauts de chat, rondades, vrilles, la jeune femme progressait d'arbres en arbres, enchaînant les acrobaties avec une souplesse hors-pair et une vitesse d'exécution affolante.

Des années d’entraînement aux côtés de Morphys, dans les entrailles de la forêt de Kalumbra, avaient forgé le corps d'Hevoria pour pouvoir exécuter n'importe quelle figure. Selon les dires de la maîtresse de la voie des bêtes, elle devait dominer son corps, en le pliant à sa volonté afin d'accomplir ses désirs. De surcroît, la jeune femme ayant grandi dans un forêt où la moindre créature pouvait mettre fin à son existence par un simple coup de patte, l'apprentissage de cette gymnastique de haut niveau était donc primordial.

À la suite de cette série d'acrobaties, la chasseuse rejoignit enfin sa proie qui commençait à faiblir. Cela faisait une dizaine de minutes que la créature essayait de semer sa poursuivante, sans succès. Remarquant les signes de fatigue de son adversaire en contrebas, Hevoria mit les bouchées doubles afin d'arriver à son niveau. Tout en maintenant sa vitesse de croisière, cette dernière observait sa proie, l’œil hagard ; guettant le moment propice pour attaquer.

Le sanglier détourna le regard de sa trajectoire l'espace d'un instant afin de regarder sur droite et vit Hevoria, poignard en main, lui bondir dessus. La créature ne put éviter l'impact. La dague transperça le cuir et s'enfonça dans la chair de son flanc, décrochant un grommellement de douleur au sanglier qui, déséquilibré, trébucha et s'étala sur le sol. La chasseuse, qui s'était accrochée sur le dos de l'animal à la suite de son saut, fit une pirouette en arrière et se réceptionna habilement sur le sol. Et alors que sa proie se remettait difficilement du choc qu'elle venait de subir, elle lui fonça dessus.

Tout s’enchaîna alors très vite. Cette dernière arracha tout d'abord sa dague de la chair du sanglier, puis fit une roulade sur le dos de l'animal afin de passer sur la gauche de la créature, désorientée. Enfin, elle empoigna sa dague de la main droite, lame vers le bas, et l'enfonça dans la tempe de son adversaire tout en appuyant le creux de sa main gauche sur le pommeau de la dague, afin de donner plus de force de pénétration à l'arme. Vingt centimètres de métal s'enfoncèrent dans le crâne du sanglier. La puissance avec laquelle fut portée le coup fit aisément voler en éclats la paroi osseuse du crâne, et déchira mortellement l'organe vital dissimulé derrière, terrassant l'animal sur-le-champ.

Du sang ruisselait abondamment du cadavre de l'animal, colorant le blanc paysage d'une couleur écarlate. La quiétude hivernale qui emplissait précédemment la forêt put enfin reprendre sa place. Hevoria, épuisée, dépeça lentement sa prise du jour. Adrénaline, détermination, satisfaction : Les sensations qu'elle avait éprouvées lors de sa première chasse sur le continent étaient intactes et toujours aussi plaisantes.

La traque faisait partie intégrante de son style de vie. Mais plus qu'une passion, c'était un rituel. Une manière de rendre hommage à Kalumbra pour le corps, la puissance, le foyer et le but que cette dernière lui avait octroyé. Usant du corps, façonné par la forêt maudite et ses servantes, la représentante du culte dansait pour Kalumbra ; danse symbolisée par le moment de la traque de l'animal. Puis, venait le moment de la mise à mort de l'animal, où la chasseuse accomplissait un sacrifice sanglant en l'honneur de la forêt.

Ayant achevé le rituel et terminée d'extraire ce que le corps du sanglier avait à lui offrir, la jeune chasseuse reprit la route vers son prochain objectif, la banquise, laissant derrière elle la silencieuse forêt d'hiver.


Dernière édition par Hevoria le Lun 15 Fév 2016 - 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1130
Expérience : 4691
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1102
Dégâts: 877

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Dim 13 Déc 2015 - 21:51

Les lueurs lunaires irisaient le ciel d'un BaldorHeim toujours plus froid, au contraire des cœurs, qui eux, se réchauffaient à l'approche des festivités.

Alphonse avait passé la journée à observer Styx. Son ami n'avait pas dormi, il était resté au milieu de sa chambre, ses cartes disposées en un sempiternel cercle, la variante de cette fois-ci était cependant les quatre bougies, aux flammes multicolores (comment c'était possible?), allumées et répandant une odeur étrange dans la pièce. Ce n'étaient pas des psychotropes, à la grande surprise du dompteur, ni des encens, puisque ça ne sentait pas bon. Enfin, c'était bizarre, comme une odeur qui n'en aurait pas et qui vous ferait tout simplement ressentir les effets de l'odorat qui se met en route.
Il en déduit que ce devaient être des sortes de catalyseurs. Ou tout simplement des décorations.

L'arlequin, les jambes croisés en tailleur et affublé du regard vert qui caractérisait ses transes n'avait pas bougé d'un seul millimètre de toute cette journée, et Alphonse dont l'esprit commençait à réagir à l'Intangible (surement parce qu'il était H24 avec un Arcaniste Noir) ne détectait qu'une faible activité spirituelle. Chose étonnante venant d'un personnage comme l'arlequin, qui à chaque visite de l'Au-Delà rendait tout mélodrame chétif et fade.
Que faisait-il?

Sa réponse survint en même temps que l'éveil du vampire, qui en un bond soudain l'avait agrippé et descendait les escaliers quatre à quatre.
«- Les fils de catins, les enfoirés! feulait-il en boucle.
Le petit singe, se débattant contre une prise de fer réussit à articuler.
- De qui tu parles, bon sang? Son regard tomba sur un enfer d'azote, une rage pure et contenue. Ce soir, et sans avoir une once de précisions sur la situation, le sang allait couler. Styx lui répondit en riant, légèrement, ce qui ne fit qu'accroître les craintes d'Alphonse.
- Les Nox, enfin.
Il reposa son ami sur le parterre de l'entrée tandis qu'Idiote habillait son maître.
- Les Nox, ces prétendus originels, ces faux-dieux qui pensent que le monde leur appartient. Ils envahissent MON (il se planta un doigt griffu sur le torse) territoire. Je me disais bien que la présence d'un seul de ces liches présageait l'arbre qui cache la forêt.
Alphonse n'en revenait pas. Les Nox étaient des légendes vampiriques, des modèles pour tous, et Lachlan parlait comme s'ils n'étaient que de simples Bêta. Ce fut comme si ces stupides humains se mettaient à dénigrer la famille de leur Roi, sauf que leur Roi n'est ni capable de tuer un Dragon, ni même digne d'un quelconque intérêt. En fait cette comparaison est débile.
- Styx... les Nox, ils sont l'élite des vampires. Bien plus forts que toi, ou...
- OU ALORS ILS SONT MORTS DANS MES BOIS.
Son cri avait paralysé Idiote, à laquelle il colla une gifle en guise de châtiment. Il se souvint de celui qu'ils avaient abattu, il y a quelques jours de cela, et dû reconnaître que les pouvoirs de son ami ne faisaient que croître. Il était doué mais de là à égaler les fils d'Adam. Impossible. Il se résigna cependant à lui demander ce qu'il comptait faire.
- On va partir à la recherches d'indices mon bon vieux Watson.
- Wat-qui?
- Laisse béton, Marion. Partons à dos d'Idiotausaure, pour de nouvelles et folles aventures.
Au moins avait-il retrouvé sa bonne humeur.

Le voyage jusqu'à la forêt de sapins fut bref et sans encombres, sauf peut-être la femelle naine dont Styx fit son quart-d'heure. Elle n'avait qu'à pas avoir décidé de ramper hors du sceau d'avortement. Ignoble chose!

L'arlequin descendit de sa monture à l'endroit où il avait tué le vampire Nox, la dernière fois. Un simili-cadavre était encore là, dévoré par les nuisibles et méconnaissable.  
«- On n'en tirera rien, Styx. Fit Alphonse en touchant du bout des doigts la chaire putréfiée.
Pourtant, sortant ses griffes, son ami ne semblait plus l'écouter, il taillait des bouts de peau morte. Par ci, par là.
- Attendons-donc de voir ce qu'on à me dire les esprits.
Et Styx avala les lambeaux pourries, où grouillaient quelques vers. Il se raidit ensuite, avant de s'écrouler à terre, parallèle au cadavre.

Le monde des Esprits s'ouvrit à lui, les Limbes plus précisément. Le territoire favori des sorcières... Mais enfin, Styx n'était pas partisan de la classification, trop réductrice à son goût. Seuls ceux dénués de talent s'enferment dans une classe précise.
Mais n'était lui-même pas un Arlequin?.. Oh et zut hein.
Des vents putrides vinrent lui fouetter le visage. Que la douce symphonie spirituelle était agréable. En un touché il fut au courant de toute l'histoire de ce Nox. Ce Nox qui avait décidé de fuguer avec d'autres membres du clan, afin de semer la zizanie dans la première Terre qu'ils trouveraient.
Manque de bol, c'était la sienne Dùralas!
Il y en avait trois autres; Emile Nox, une vampire armagicienne, dont il avait déjà capté l'essence. Une femme prodigieuse, à qui il serait un plaisir que d'ôter la vie. Xao Nox; un lancier chasseur de dragons, ceux entraînés par Siegfried en somme. Son histoire de rébellion envers son maître devait être passionnante, il l'écouterait après lui avoir arraché la langue. Et enfin, Rose Nox.

Attendez. Attendez, attendez. Rose? La Rose qui le poursuit telle une psychopathe amoureuse?! Elle a fugué? Oh la vilaine! Et dire qu'elle essayait il y a encore quelques jours de faire croire à Styx que son papa avait manigancé le tournoi du Comte Mizabidule dans le seul but de le séduire....

Lorsque le visage de la vampire, descendante directe du fils d'Adam, du général impérial des glaces sanguines, du grand Siegfried, apparut dans les vapeurs noirs de l'Intangible son envie de meurtre ne fut pas aussi féroce qu'il le pensait.
Rose était sans nulle doute agaçante, collante, et pleins d'autres adjectifs en -ante, mais elle faisait pitié à l'arlequin. Pauvre fille, sans parents, se raccrochant aux fantômes d'un amour vieux de presque un demi-siècle afin de ne pas perdre tout repère. Il n'allait pas la tuer. En revanche, lui faire peur, ça c'était non négociable!

Il retrouva son corps en un sursaut brutal. Autour de lui, il distingua rapidement Alphonse, volant dans tous les sens, visiblement surexcité.
- Qu'est-ce que..
Un sanglier détruit un arbre de sa charge puissante. La voix de son ami résonna dans sa tête.
- Il a essayé de te manger pendant ta (obscénité) de transe qui a duré des lustres! Je lui ai écorché un œil, mais du coup le voilà qui me charge comme un forcené! Un peu d'aide?

D'un jet de carte, la bête fut fendue en deux.

- Pas de temps pour le menu fretin. J'ai l'identité des autres Nox. Des dissidents, vilains vilains! Il va falloir y aller prudemment toutefois, on a une armagicienne, un lancier de Siegfried et une obsédée Invocatrice; Rose.
- Aaaah la fille qui t'a dragué au tournois. Elle s'est enfuie?
- Ouais ouais. Gardons-la pour la fin.

Il dépeça le sanglier tout en pensant à comment il allait extraire l'âme de cette Emile Nox.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Jeu 17 Déc 2015 - 23:48

Rapport de récolte :

Kiloë remporte 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier, et 5 points de métier.

Commentaire : bon RP, rien à redire !


---


Rapport de récolte :

Dougal remporte 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier, et 5 points de métier, ainsi que 5 points métier bonus.

Commentaire : bon RP, rien à redire !



---


Rapport de récolte :

Hevoria remporte 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier, et 5 points de métier, ainsi que 5 points métier bonus.

Commentaire : bon RP, rien à redire !



---


Rapport de récolte :

Styx remporte 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier, et 5 points de métier, ainsi que 5 points métier bonus.

Commentaire : bon RP, rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varel
Célébrité régionale

Célébrité régionale
avatar

Messages : 343
Expérience : 412
Masculin Âge RP : 25 ans

♦ Politique : 08
Métier : Chasseur - Novice (5)
Disponibilité : Disponibilité réduite

Titres:
 

(Licorne +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
215/215  (215/215)
Vitesse: 254
Dégâts: 53

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Dim 20 Déc 2015 - 21:46

Varel se concentra, il banda son arc et décocha une flèche. Le renard nu pas le temps de réagir, le projectile transperça son crâne et il mourut sur le coup.
Et de trois.

Après être resté plusieurs mois cloîtrés sur un lit notre héros était plus qu'heureux de retrouver la vie en pleine nature. Sa blessure à l'épaule lui faisait encore mal, mais il pouvait désormais manier l'arc comme auparavant. Les vieux réflexes étaient revenus comme si l'utilisation de cet outil était une seconde nature chez notre héros. Le chasseur avait décidé de ne plus traquer l'animal qui l'avait mordu. Après plusieurs mois la créature était bien loin et toute trace d'indices avait été effacée par le temps. De plus le monstre semblait être parti dans une région que Varel ne connaissait absolument pas.

Varel avait alors décidé de repartir vers la civilisation dans le but de faire du commerce. Il avait bien besoin de nouveaux équipements. Il s'était mis à chasser pour vendre la peau du gibier qu'il réussirait à rattraper et pour en manger la viande.

L'humain se pencha pour examiner les empreintes de pas d'un autre renard. L'animal était tout proche. Varel suivie les empreintes en se faisant aussi discret que faire se peut. Il découvrit sa proie pendant que celle-ci semblait renifler un oiseau mort. Le chasseur décocha une flèche qui se planta dans le corps du petit prédateur.
Et de quatre.

Notre héros estima qu'il était ten d'arrêter le travail et de sortir de la forêt. Il se mit en route sans se rendre compte de la présence d'une personne malveillante en train de le surveillait.




:minou:

Couleurs de RP=ffff00
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiloë de Sylfaën
Voleur de l'ombre

avatar

Messages : 335
Expérience : 2152
Masculin Âge RP : 548

♦ Politique : 51
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(manticore +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
1762/1762  (1762/1762)
Vitesse: 794
Dégâts: 1733

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Dim 20 Déc 2015 - 22:28

La chasse. Cela fait un petit moment que je n'ai pus m'y mettre sérieusement. Cela se voit à travers mes notes. Quelques mots jeter de ci, de là, sans grande force de récit. Hélas, il en sera de même pour aujourd'hui. Ha, comment fait-je faire pour progresser plus rapidement moi ? Mais bon, mes recherches prenne le plus claire de mon temps, et mes supérieurs demande toujours plus. Perdu dans mes pensées, je n'eu pas le temps de réagir quand la bête affolé me passa sous le nez. Un couinement strident retentit lorsqu'elle atterrit dans le plant de ronce de mort foudroyante. Je noté rapidement dans un coin de ma tête de vérifier la comestibilité de la viande si je devais me resservir de cette technique en cas de chasse. Puis je me lever pour aller cueillir ma proie, morte.




Je saurais toujours où te trouver Invité ... 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Mar 22 Déc 2015 - 0:12

Rapport de récolte :

Varel remporte 1 défense de sanglier et 5 points de métier et 5 points métier bonus.

Commentaire : bon RP, rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Kiloë remporte 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier, et 5 points de métier.

Commentaire : bon RP, rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1561
Expérience : 4401
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 173
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Dim 3 Jan 2016 - 11:36

Saigo était épuisé. Après sa partie de chasse dans les Baldor avec ce vieux fou de Lemmy, il l'avait accompagné dans la taverne où ils s'étaient rencontrés, et avaient bu jusqu'à plus soif. L'Exécuteur avait amèrement regretté ce choix le lendemain, et le jour suivant aussi. Et pourtant, son (premier) ami Lemmy était déjà reparti pour d'autres aventure épiques auxquelles il donnerait des noms douteux, et ce dès le lendemain matin. Le stryge solitaire n'avait aucune idée d'où il pouvait bien se trouver, mais ça ne l'inquiétait pas une seconde. Ce vieux fou était résistant, et comme il le disait lui même: Si jamais je meure demain, je n'aurais pas à me plaindre, j'ai bien vécu.

Du coup, l'assassin était lui-même parti, direction un vieux terrain de jeu qu'il n'avait plus visité depuis un certain temps: celui de la chasse au sanglier. Car chasser les aigles était amusant, et cela avait apporté une nouvelle dimension à son activité, mais après quelques semaines, ces quadrupèdes puants avaient finis par lui manquer. Il avait très envie d'en dépecer un, doucement, en prenant son temps, de l'entendre hurler sa douleur chaque fois que le métal de sa lame pénétrait dans sa chair. Et Saigo n'était pas du genre à faire patienter ses pulsions. Aussi se mit-il en route, avec fixé sur le visage, le sourire d'une personne qui ne s'apprête pas à faire le bien.

Ses réflexes de chasseur de sanglier n'étaient pas partis bien loin. Mieux, ils avaient été améliorés par ses escapades montagnardes. Aussi l'Exécuteur ne mit pas longtemps avant de pister une bête. S'attelant immédiatement à suivre la trace, il retrouva sa proie quelques deux cent mètres plus loin, en train de s'abreuver dans un petit lac. C'était là l'occasion parfaite pour l'assassin, qui ne demandait pas mieux. Il s'approcha à pas de loup, retenant son souffle pour masquer le bruit de sa respiration, et parvenu à bonne distance, déploya ses ailes pour venir planter sa dague dans la colonne du sanglier. Un coup précis, parfait, qui tua le quadrupèdes sur le coup. Une moue insatisfaite se dessina immédiatement sur le visage du stryge noir. Il voulait s'amuser, torturer, entendre des glapissements de douleur, et au lieu de ça, il avait été trop bon. Il contempla son œuvre une seconde de plus, avant de s'atteler au dépeçage. Ce n'était peut-être pas la chasse la plus exaltante de son existence, mais celle qui remplira son assiette ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Avon
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 3257
Expérience : 3396
Féminin Âge RP : 26

♦ Politique : 00
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Esprit protecteur de Nova +300, v+250, 100)

Stats & équipements
Vitalité:
1192/1192  (1192/1192)
Vitesse: -104
Dégâts: 3507

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Dim 3 Jan 2016 - 18:23

Assise sur une pierre pointue et gelée, l'orc ôta de ses gros pieds, ses bottes de cuir. Elles étaient baveuses. De la bave de sanglier.
Ah les aléas de la chasse ! Tout ne pouvait pas se dérouler majestueusement bien, sinon ce ne serait pas drôle, hein ? Et ben une fois de plus, même si ça commençait à agacer Nova que la chasse ne se déroule pas terriblement bien, le mal était fait !
Elle constata que non seulement sa botte gauche était pleine de bave, mais également de sang. Ce con de sanglier l'avait prise en traître ! Elle avait été distraite, cette naïve, distraite par un beau petit orc qui se baladait, visiblement en chasse lui aussi.

Elle était en train de fureter la bestiole, la reniflant du bout du nez, quand il était passé dans son champs de vision. Un orc verdâtre, aux cheveux courts devant, et longs et noirs derrière, une barbe bien dessinée, décorée de petites perles de cuivre et le regard sombre d'un chasseur prêt à en découdre. Le petit coco n'était pas rondouillard, il était plutôt bien travaillé et portait des vêtements similaires à deux de Nova, en plus... masculin, heureusement pour lui. Et du coup, rapidement, elle se fit berner par la chose et VLAN ! Un coup de crocs dans le mollet

ENFOIRÉ DE SANGLIER A LA CONNNN !


Un coup de masse dans la gueule, et il était à terre, donnant son dernier petit spasme à la terre. Une de ses quenotte était restée plantée dans la jambe de Nova qui retira la chose en criant et en donnant un coup de pied (avec l'autre jambe) dans le flan de l'animal mort.

Vraiment con celui là... j'te jure !

Puis, distraite mais pas trop, elle regarda autour d'elle si l'orc repéré était toujours là. Niet.
Elle hésitait à se mettre à hurler à la mort, en se roulant par terre, dans l'espoir d'attirer le bonhomme, mais elle renonça, se disant qu'il allait la prendre pour une truie enragée, et si il était aussi curieux que ça pour aller voir, il la prendrait pour une chochotte pleurnicharde, avec sa p'tite dent dans l'mollet. Alors elle se fit un bandage en système D, et hop, fallait ramener la bestiole à quelqu'un qui lui en rachèterait la majorité.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vim Naturae
Barbare

avatar

Messages : 141
Expérience : 992
Masculin ♦ Politique : 07
Métier : Chasseur - Compagnon (105)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Cerbère +150, v+80)

Stats & équipements
Vitalité:
645/645  (645/645)
Vitesse: 193
Dégâts: 545

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Lun 4 Jan 2016 - 21:59

Vim était encore dans l'auberge, l'homme qu'il avait pris lors de la destruction de son camp était toujours là aussi, il faisait peine à voir, vêtements déchirés, dents cassés, pas lavé, un vrai pouilleux!
Vim quant à lui était... vim, grand, sale, et surtout brutal.
Une nuit alors que vim buvait tant qu'il pouvait-il eut la visite d'un homme, il était habillé en armure légère, du cuir et quelques rivets, deux dagues à ses hanches et un arc dans le dos, l'homme s'avança vers lui avec une bière a la main.
[color:f258=#0099 ff]- Hola jeune géant, j'ai entendu dire que tu pouvais tuer tout ce que tu croises!
Vim le regarda du coin de l'œil, il attendait la suite sans dire un mot.
[color:f258=#0099 ff]- J'ai entendu dire qu'il y avait un sanglier géant dans la montagne, plus de deux mètres au garrot, IMMENSE! les yeux de vim s'ouvrirent en grand et un large sourire se dessina sur ses lèvres.
- Ou? [color=#0099 ff]- En haut des montagnes, a la limite du territoire des aigles.[/Color;
Le géant parti totalement saoula la recherche de ce fameux sanglier [centre]...[/centre] il se réveilla le lendemain dans la nature, un casque en guise de chaussure et une robe de mage sur la tête ce qui lui voilait les yeux, il n'avait aucune idée de ce qu'il s'était passé, mais pas de sanglier géant en vue en tout cas!
il décida alors de partir à sa recherche avec la gueule de bois, il le pista comme il put, heureusement que la créature était immense sinon il n'aurait pas pu suivre les traces, encore saoul de la veille, il en voyait même certaines bouger.
Au bout de quelques kilomètres il trouva enfin le sanglier, et pour être grand il l'était! il aurait pu être une monture pour vim! normal que les aventuriers n'en sortaient jamais vivants.
la bête le chargeât sur-le-champ, sans même avoir peur de la taille du géant.
Vim quant à lui se contenta de lui donner un gros coup circulaire avec son marteau BOUM! en pleine tête, la créature ne fut même pas sonnée, elle le balaya à coup de défense, lui fit la chose la plus intelligente qui lui vint à l'esprit, il bascula le sanglier à terre, le prit au col en étranglement et le décolla violemment du sol vers l'arrière (ouais un german supplex).
le cou du sanglier rompu sur le coup, mais vim n'en avait pas assez, il sauta sur la pauvre carcasse le coude en avant, il s'acharna tant et tant sur le colosse qu'une partie de son corps fini sous terre.
une fois cela fini il prit ce qui restait de reconnaissable et l'amena à l'homme de la taverne.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1130
Expérience : 4691
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1102
Dégâts: 877

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Mer 6 Jan 2016 - 14:34

Pour la première fois depuis fort longtemps, le vampire avait décidé de sortir de jour. Pourquoi s'assujettir à une telle plaie, vous demandez-vous, et avec raison. 
Comme toujours avec Styx, c'est très simple. 
Tout avait commencé il y a quelques jours en arrière. Revenons-y. 

L'arlequin s'était levé de bonne heure, juste avant le crépuscule. Il avait revêtit une simple cape de soie noire, et des habits plutôt mondains, afin de pouvoir faire ses emplettes sans que l'on vienne le déranger. Il était, pour une sombre raison, de très mauvaise humeur. Le maquillage habituel avait été laissé de côté, par soucis de discrétion, encore une fois. 
Dehors, le monde affluait beaucoup trop pour lui, même si le passage ne se résumait qu'à quelques voisins. Cependant, voilà: une voisine, chahutait très bruyamment. (trop). 
«- DANS TROIS JOURS MON ILLIDAN SERA MAJEUR! C'EST BEAU NON?! 
La femme était forte, rousse, et même de son pallier, d'extrêmes odeurs de parfum venaient déranger les narines hypersensibles du clown. 
La voix continua de s'adresser à son auditrice, bien qu'elle semblait vouloir faire passer le message à tout BaldorHeim. Soit! Styx savait aussi fêter un anniversaire! Il s'approcha donc des deux ménagères, l'une aussi moche que l'autre. 
- Bonjour mesdames. Fit-il, de sa plus belle voix, en exécutant une courbette. 
Elles laissèrent échapper un "Oh" de surprise. Jamais on ne leur avait adressé de telles manières. Si... courtoises. Si... belles. Il est  vrai qu'elles rêvaient assez souvent à être des princesses, des reines, elles le valaient bien. Elles en étaient savamment persuadées. 
- Bonjour à vous gentilhomme. Que venez-vous faire en ma demeure? Répondit la rousse d'une voix haute-perchée en tendant sa main, que le vampire baisa sans sourciller. (Bien qu'un rire macabre commença à le titiller sévèrement) 
- Pardonnez l'intrusion, je me suis cependant permis d'écouter votre magnifique voix et de me laisser à écouter ce son merveilleux. 
La grosse rougit. 
- Venez-en au fait, petit flatteur. Elle gloussait, désormais, mais en plaçant une main devant sa bouche, comme le faisaient les héroïnes de ses bouquins. En particulier Nanastasia de "Cinquante Déclinaisons de Violet", qu'elle idolâtrait. 
- Eh bien voyez-vous, j'ai longtemps voyagé, malgré mon jeune âge, et suis familier avec bien des cultures. Qu'est-ce que cela à avoir avec un anniversaire? Me direz-vous. C'est à dire que je suis aussi un... prestidigitateur reconnu, ou un illusionniste, comme m'aurait désigné la princesse des Royaumes Nordiques, Amelia Von Haarten. 
Lorsque ce nom, et ces mots, si distingués, sortirent de la bouche de ce si bel homme, Gora Putzi (car c'est là le nom de l'intéressée obèse) fondit. Il fallait que l'homme vienne. Elle n'était pas dupe, il ne venait pas pour se donner en spectacle, il venait... pour elle. 
- Oh je vois, je vous accorde la permission de venir. Fit-elle rapidement, tentant de fuir les yeux couleur framboise de cette rencontre inopinée si délicieuse. 
Se penchant de nouveau, Styx s'éloigna en direction du marché, un sourire animal déformant le visage si symétrique d'il y a quelques secondes. 
- Oh Lachlan, dit-il à voix haute, tu m'es décidément encore très utile. On va bien s'amuser. 

Aujourd'hui était la date de l'événement tant attendu. Mais à tout spectacle il faut une préparation, et pour ce soir, il utiliserait des composants de sanglier. Rien de noble, mais pour une si hideuse famille il n'en fallait pas plus. 

Il appela Alphonse, mais n'eût aucune réponse. Il avait dû partir jouer avec Catastrophe, la manticore.  Pas de monture... Oh, attendez. 
- Idiotausaure est-il toujours des nôtres, Idiote? 
La goule sursauta à ses dires, et hocha péniblement la tête. Son mari était dans le jardin, attaché par des chaînes solides qu'elle tentait chaque jour de scier, tailler, émousser, sans succès. 
- Haaaaaaaa... Fut tout ce qu'elle put prononcer. 
- Merci de ta réponse. 
Et il se précipita vers la porte du jardin, mais avant de franchir le seuil il s'arrêta brusquement, tournant la tête vers elle d'un air désinvolte. 
- Je sais que ce que tu essaye de faire, catin. Et si jamais un jour, en surpassant ton cerveau de lamantin, tu arrivais à tes fins, je vous pourchasserais, nuit et jours, sans relâche. Et lorsque j'aurais la main mise sur vos corps décrépit et dégueulasses, je vous enterrerait vivants. Non sans avoir apporté quelques modifications à vos corps. Savais-tu que vous ne pouvez pas vous régénérer? Je veux dire, moi, on me coupe un bras, ça repousse. Vous... On vous coupe un bras, ça s'infecte et ça devient dégueulasse. Alors voilà, avant de vous enterrer, je vous découperais en morceaux, ensuite, par le biais de la magie, je vous recollerais. Seulement voilà, la magie se désagrège au fil du temps. Les soudures que j'aurais apposée sur vos carcasses ignobles se délieront. Lentement. Douloureusement. Éternellement. Sans mentionner le fait que loin de moi, vos corps seront en proie à la décomposition. Je suis la seule chose qui vous rattache encore au fin fil de la vie. Vis avec, putain à lépreux.
Il n'y avait aucune haine dans son discours, ni aucun rire, ni rien, en fait. C'était ce qui la dérangea le plus. Pour la première fois, elle fut réellement terrifiée, car il ne rigolait pas. 
- Bon je te dis à toute ma vieille. 
Et il disparut. Elle remarqua une flaque à ses pieds. 

Une rage froide le brûlait, sa mauvaise humeur persistait. Surement cette période de fêtes où tout le monde souriait beaucoup trop, que les humains pouvaient être idiots. Fêter quelque chose qui les rapprochait de la mort, vraiment, ce sont des génies. Autant mettre un terme à leurs vies si ils sont si pressés de mourir. 
Lorsqu'il arriva dans la forêt il n'y eut pas de traque, pas de repérage spirituel, même ça l'agaçait. Il courut simplement à travers les bois, aussi rapidement que le lui permettait son corps jusqu'à tomber sur un sanglier s'abreuvant à une source d'eau. Il ne chercha même pas à faire dans la furtivité, la bête se retourna, sentant la menace d'une aura que l'arlequin n'avait pas camouflée. Cette aura noire, massive, pleine d'yeux qui roulaient dans leurs orbites et de sourires carnassiers. Le porcin chargea, et Styx n'esquiva pas. Il se fit embrocher, et fut traîné pendant de cours instants avant que l'arlequin ne prenne appui sur ses deux jambes, ralentissant la charge jusqu'à la stopper complètement. 
Ensuite, il posa des yeux dénués de tout intérêt sur l'animal.
- C'est tout? Et il abattit des griffes froides sur la gorge de sa proie. 

Pour ce soir il aurait besoin d'éléments très spécifiques à l'anatomie de cet être. Voyons voir... Il déploya deux sacs de toile. L'un servit à accueillir les ressources basiques, et l'autres à la préparation de sa performance. Un cœur découpé au milieu, duquel il sacrifierait plus tard la partie gauche au Démon de la Discorde, un foie qu'il dévora après le rituel, et une poche de sang, afin d'être incorporé à la boisson très spéciale qu'il servirait à la fête. 

Le soir approchant, il décida de se préparer. Il sortit un costume de cour, (un outrage d'offrir la vision de sa perfection à ces paysans), se démaquilla à nouveau, coiffa ses cheveux en arrière, et s'admira. Voilà qui devrait lui permettre d'attirer les regards, c'était le principal. Un battement d'aile vînt cependant interrompre ses préparatifs. 
- Alphonse, te voilà, où étais-tu passé? Demanda-t-il sans se détourner de son reflet tandis qu'il s'appliquait un zeste de parfum. Lotus et Belladone, fait main. 
- J'étais partis avec Catastrophe, je pensais que tu dormirais toujours, il faut bien la nourrir. Tu.. es... charmant. Où comptes-tu aller comme ça? T'as revu Rose Nox c'est ça? 
- Pas le moindre du monde, je vais chez les Putzi, pour l'anniversaire de leur fils, insère ici son nom sans importance. 
- Tu retombes dans une période mondaine? 
- Non... mais ce sont des voisins très bruyants, et honnêtement, assez dégueulasses, même pour des paysans. 
- Ce sont des nouveaux-bourgeois Styx. 
- Du pareille au même, voir pire! Depuis quand les pauvres ont-ils le droit de s'enrichir? Permettrais-tu qu'une catin devienne reine? Non, c'est impensable. 
- J'imagine oui. Tu comptes les tuer? Si oui, on aura les Khazariens sur le dos après. 
Il ricana. 
- Les... ohohoh... tu me remet de bonne humeur. Les Khazariens? HAHAHAA! On parle de ces empotés? Je pourrais les tuer tous en même temps... tiens d'ailleurs... ça permettrait peut-être de créer un sacré grabuge... 
Alphonse se posa sur l'épaule de son ami. 
- Pour sûr. 
Ils échangèrent un regard complice. 
- On verra plus tard, pour le moment je vais m'occuper des voisins, toi reste-là. Un singe qui parle ça passe pas inaperçu. 
- Singe ailé. 

Et Styx disparut dans la nuit, sa cape noire ondulant doucement derrière lui. 

La fête se portait bien, à croire que même les moches peuvent être populaires de nos jours. Il y avait des troubadours, du vin, des rires. Une ambiance niaise et débile, à l'image des maîtres de maison. 
Lorsque Styx, pardon, Lachlan, arriva chez les Putzi, Gora l'accueilli de son sourire le plus magnifique. Ce qui n'avait rien de magnifique, mais plutôt d'effrayant, comme si un éléphant décidait de s'exercer à l'art de la grimace. 
- Bonsoir, bellâtre. Je me suis faite belle pour toi, je t'attendrais dans mon... (elle hésita) boudar après ton spectacle. 
- C'est boudoir. Corrigea-t-il. 
- Pardon?
- Selon votre bon vouloir. Reprit l'arlequin en baisant la main de l'horrible créature. 
Et elle fila sur la petite scène aménagée pour les troubadours, les chassant d'une main ferme. Se raclant la gorge, elle commença à parler tandis que Lachlan déversait un étrange mélange dans la cuve à bière avant de servir des verres à qui voulait bien en prendre. 
- Et maintenant accueillons notre prestidigitateur de la soirée...! Gora se rendit compte qu'elle ne connaissait pas le nom de celui qui était venu à elle. Sans importance, l'héroïne de son livre préféré voulait les hommes juste pour leurs corps, les sentiments étaient si dépassés par les temps qui courent. 
Lachlan entra sur scène doucement, théâtralement, avant de s'installer au milieu du plancher surélevé. 
- Bonsoir à tous et à toutes. Mesdames, Messieurs, veillez à vous concentrer sur ma voix, et ma voix uniquement. Tout ce que vous verrez ce soir pourrait vous paraître improbable, voir proche de la sorcellerie, mais rappelez-vous, seule ma voix compte, et tant que vous l'écoutez... rien de mal ne saurait arriver. Commençons! 
Sur ce, une explosion se fit en sa main tendue et des oiseaux verts, aux formes spectrales s'en envolèrent. Un tonnerre d'applaudissement retentit. Ensuite, il ôta sa cape et celle-ci, comme animée, alla se poser sur les épaules de Illidan Putzi, celui qui fêtait son anniversaire. Il éclata de rire, et Styx décela en lui quelque chose... Il pointa son doigt sur lui.
- Toi! Approche! Dis-moi, que veux-tu être plus tard? 
- Arlequin, Messire. 
Pour un roux, il n'était plutôt pas moche, et ses manières étaient de loin plus fluides que celles de ses parents. Svelte et bien bâti, il monta sur scène. Lachlan s'empressa de le prendre par la main et d'y placer une carte. 
- Eh bien, fait! Utilise cette carte. 
Illidan n'hésita pas. La brandissant, il récita la formule académique de base: "Pierr'ot", déclenchant un résultat immédiat. Une épaisse colonne de fumée rouge se déversa sur l'ensemble des invités, certains, ceux qui avaient bu les bières de Styx, furent parcourus de spasmes, mais cela ne se vit pas dans le brouillard. 
Un tonnerre d'applaudissement et de cris s'éleva. Mais lorsque la fumée retomba Gora tenait dans ses mains le cou de celle avec qui elle discutait, il y a quelques jours en arrière. Lachlan feignit à peine la surprise. 
- CETTE SALOPE, JE L'AI SURPRISE EN TRAIN DE FORNIQUER AVEC MON FILS L'AUTRE JOUR. 
Et à l'agressée de déclarer.
- J'ai vu ton mari aller dans le quartier Rose. 
Bientôt ces deux révélations furent accompagnées d'une volée d'autres.
- Régis s'est marié à Iva par profit, il aime en réalité son destrier!
- Carlha je ne l'aime pas, elle sent mauvais! 
Et tout le monde se battait, sous les applaudissement de Styx, hurlant de rire à présent. Dansant au milieu d'une foule en colère, certains avaient attrapé des objets divers et variés (mention spéciale à celui qui tenait l'épieu à faire griller les poulets) et se tapaient avec. Il y avaient des crânes brisés, des ventres ouverts, des cous rompus... 
Illidan regarda son mentor de quelques secondes avec des yeux gros comme des ballons. 
- C'est... c'est ceci dont est capable un arlequin? 
Styx, tout en riant lui passa un bras autour des épaules. 
- Hé ouais mon vieux! D'autres te diront d'utiliser tes cartes pour assister les paladins en bataille, pour régénérer les guerriers lors des embuscades, mais ce sont des conneries. Notre vrai pouvoir réside en les Arcanes Noires! Semer la discorde... servir la Dame Fortune... le Chaos est la voie des vrais arlequins. Crois-moi, j'existe depuis beaucoup trop longtemps pour me tromper. 
Il n'y eut aucune expression sur le visage du roux, mais au bout de quelques secondes il éclata de rire, lui aussi.
- Je te suis! Je veux être comme toi, je...
Mais sa gorge baignait dans une rivière de sang. 
- Je déteste les clones. Si tu survis, trouves-toi une vie pathétique petit homme. Tu ne réalise même pas ô combien pitoyable tu es. Ta mère est une grosse catin, mais s'assume au moins et n'a pas peur de tromper le pédéraste qu'est ton père. Maintenant, meurt comme la petite fillette sans personnalité que tu es.» 
Et il s'en alla, sautillant et esquivant les chaises qui volaient, les couteaux qui dansaient, en riant à gorge déployée. 

Il était de bonne humeur.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1561
Expérience : 4401
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 173
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Sam 9 Jan 2016 - 17:31

Il était passé par la Tour Noire, quelques jours plus tôt. Il le faisait de temps en temps. La dernière fois, ça avait été pour participer au rituel de Noël. Cette fois-ci, il n'avait pas vraiment de raisons particulières, si ce n'est la nécessité de rendre compte de ses actions à ses supérieurs, au sein des Exécuteurs. Depuis sa dernière visite, rien de spécial n'était arrivé, à vrai dire. Mais dans les cachots, la vie suivait son cours immuable. Une nouvelle poignée de recrues s'était présentée récemment, avec la volonté de rejoindre les rangs. Ils étaient plein de volonté, et avaient tous un potentiel certain, mais ils étaient tous encore trop tendre pour les choses sérieuses. Si on les envoyaient dans une geôle une semaine, pour apprendre la torture, probable qu'aucun d'entre eux ne pourrait le supporter. En conséquences, le bras droit de Onze demanda à Saigo d'emmener les recrues chasser le sanglier, afin de leur donner un aperçu de ce qu'était la sensation de donner la mort.

Le stryge solitaire s'était montré réticent. Si ces gosses ne pouvaient pas supporter le premier exercice de l'entraînement, ils n'avaient rien à faire chez les Exécuteurs. Mais Onze et ses deux conseillers principaux faisaient partis des très rares personnes qu'il respectait et craignait. Alors il avait acquiescé, et était parti chasser le sanglier avec une demi-douzaine de jeunes Stryges Noirs. Au pire, ils crèveront pendant l'initiation au combat. Pensait Saigo. S'ils survivent aujourd'hui. Les élèves étaient partis désarmés, ordre du chef. L'un des gamins se ferait certainement embrocher par une défense de sanglier, ce qui était une excellente chose. Si par miracle il survivait, il outrepasserait sa peur évidente de mourir. Et qu'il vive ou non, la totalité de ses camarades verraient la mort de près. Voilà qui leur lissera les ailes. Pensa Saigo.

Le petit groupe s'était bien enfoncé dans la forêt. Saigo leur recommandait, par le biais de gestes, de rester silencieux. Il avait pisté une bête, et une belle, à en croire la profondeur des traces, qui indiquait une masse conséquente. Ils ne devraient plus tarder à le trouver. Lorsque enfin ce fût le cas, les apprentis Exécuteurs se figèrent, dans l'attente de voir ce que leur aîné allait faire. Pour toute réponse, le stryge solitaire s'installa confortablement sur la branche d'un arbre, une pierre à la main. Il chuchota alors aux gosses: Allez, tentez de me faire croire que vous valez quelque chose. La réponse ne tarda pas à venir: Nous n'avons pas d'armes! Vous êtes six. Rétorqua Saigo. Si à six contre un, vous n'êtes pas foutu de dépecer ce sanglier, alors vous n'êtes digne ni des Exécuteurs, ni même de vivre.

Les gosses hésitaient, ne sachant vraiment pas comment s'y prendre. Voyant cela, Saigo soupira devant tant d'amateurisme. Puis il lança la pierre qu'il avait en main sur le sanglier. La roche frappa le flanc de la bête, qui se retourna immédiatement, remarqua les jeunes stryges, et mugit de rage. Soit ils font quelque chose, soit ils sont tous morts. Commenta mentalement l'assassin. Face à l'urgence, les jeunes paraient au plus pressé, esquivant tant bien que mal les charges rageuses du quadrupède. Mais plus les minutes passaient, mieux les choses allaient pour les apprentis Exécuteurs. Certes, ils étaient jeunes, très inexpérimentés, et leur manière de se battre était ridicule, mais au moins ils faisaient face. Tirant parti de leur avantage numérique et de leur environnement, ils parvinrent à tuer la bête sans souffrir d'aucune perte ni blessure grave. Une fois le sanglier mort, Saigo rejoignit les élèves. Maintenant, il devait leurs montrer comment dépecer l'animal. Utilisant sa dague, il récupéra du cuir, et détacha les deux défenses du quadrupède. La première, il la garda pour lui, il pourrait la vendre plus tard. La seconde, il l'enfonça dans l'estomac de la recrue la plus proche, sans une seconde d'hésitation. Un ange passa. Les regards des cinq autres jeunes en disaient long sur leur état de choc. L'Exécuteur soupira: ces imbéciles n'étaient pas près d'être des Exécuteurs, s'ils en étaient encore à s'offusquer de la mort d'autrui. Mais ça, ce n'était pas son affaire. Alors il leur lança la moitié du cuir qu'il avait récupéré, et se saisit du reste. Rentrez. Vous étiez pitoyable.

Sur ces dernières paroles, Saigo tourna les talons et partit dans la direction opposée. Bien que les gosses ne s'en rendent pas encore compte, il venait de leur enseigner une leçon déterminante pour leur futur en tant que soldats de Onze.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Mar 12 Jan 2016 - 18:12

Rapport de récolte :

Saigo gagne 4 défenses de sanglier, 4 cuirs de sanglier + 10 points de métier + 10 points métier bonus

Commentaires sur le RP : Rien à redire, très bons RP !


----

Rapport de récolte :

Nova gagne 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier + 5 points de métier + 5 points métier bonus

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Vim gagne 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier + 5 points de métier + 5 points métier bonus

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Styx gagne 2 défenses de sanglier, 3 cuirs de sanglier + 1 os doré bonus

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Avon
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 3257
Expérience : 3396
Féminin Âge RP : 26

♦ Politique : 00
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Esprit protecteur de Nova +300, v+250, 100)

Stats & équipements
Vitalité:
1192/1192  (1192/1192)
Vitesse: -104
Dégâts: 3507

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Mer 13 Jan 2016 - 12:46

Nova venait de fêter son anniversaire, elle s'était rendue à Endorial pour l'occasion mais sans avoir pour objectif d'y faire des rencontres.
Initialement elle s'y était rendue pour se faire un p'tit cadeau à elle même, une jolie petite paire de bottines qui tiendraient la route pour faire de longues marches, comme elle en avait l'habitude, mais, alors qu'elle sortit de la boutique fièrement, elle tomba nez-à-nez avec des petits rigolos.

Ouh, qu'elles sont belles tes bottes, l'orc, tu m'les prête ?

Hein ? Euh... de préférence pas, j'viens d'en faire l’acquisition, et puis tu sais, l'odeur des pieds d'une orc, ça laisse à désirer, si j'les enlève, tu meurs.

Nova constata que ces trois jeunes personnes (deux humains et une elfe visiblement) n'étaient pas dans leur état normal, avaient-ils abusé d'hydromel ? Très certainement.
Elle savait que dans des situations pareil, l'humour était la seule technique à employer, mais elle revint assez rapidement sur ses convictions lorsque l'un des deux p'tit gars dégaina sa dague tout en titubant

Azi, fais pas ta radine, file tes bottes, elles vont plaire à ma copine !

L'orc soupira et, elle qui n'était pas dans une ivresse, pu dégainer à son tour un de ses gourdins pour le planter sous le nez du mec qui ne comprit pas trop ce qu'il se passait.

Mon p'tit loup, tu commences sérieusement à m'pomper l'air là. T'as fini de faire mumuse avec ton joujou ? C'est bon, j'peux m'tirer ?

Pourquoi tu t'éneeeeeeeeerves, déteeeeeeeeeente

Ce jeune homme avait un ton qui énervait l'orc, ses deux compagnons n'avaient pas fière allure, ils s'étaient reculés de deux trois pas tout en observant la scène, se tenant par la taille pour se soutenir mutuellement.

Aujourd'hui, c'est mon anniversaire. Si je commence dès les premières heures de ce jour qui devrait être jovial pour moi, à taper des p'tits cons dans ton genre, j'me demande bien comment j'vais finir l'année !

Ah mais fallait l'dire !

Et sans gène aucune, il attrapa l'orc sous le bras et la tira dans une vieille taverne, ses amis suivirent, et Nova, décontenancée en fit tout autant.
La petite bande de 4 zigotos s'amusa bien toute la soirée, les coups lui furent payés et il s'avérait qu'ils n'étaient tous trois pas si cons, mais que l'alcool, comme pour beaucoup, avait des effets néfastes.

Qu'est-ce qui avait bien pu passer par la tête des 4 jeunes gens lorsqu'ils décidèrent d'aller chasser du sanglier ? Une idée bien stupide vu l'heure et les circonstances, mais ils se mirent à marcher en direction de la forêt pour s'adonner à cette pratique dangereuse lorsque le sang est mixé avec l'alcool.

N'empêche, ça fonctionnait pas mal. La gonzesse (l'elfe) qui semblait imbibée comme une éponge, hurlait de douleur après s'être mangé une branche dans la tronche. Un des deux gaillards était resté avec elle et lui hurlait dessus pour qu'elle se taise.

Nova et l'autre gars avaient flairé le bon plan, et s'étaient postés à quelques centaines de mètres pour choper le gibier qui aurait peur de l'elfe. Et ça fonctionnait ! Un couple de sanglier tournait en rond, coincé entre l'elfe hurlante et l'orc, périmètre limité. Restait plus qu'à lui courir derrière, et les jambes un peu lourdes et cotonneuses, elle finit par atteindre sa cible à coup de masse.
Elle se tira comme si de rien était, en remerciant l'elfe en passant à côté d'elle, bête sur le dos, titubant un brin...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiloë de Sylfaën
Voleur de l'ombre

avatar

Messages : 335
Expérience : 2152
Masculin Âge RP : 548

♦ Politique : 51
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(manticore +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
1762/1762  (1762/1762)
Vitesse: 794
Dégâts: 1733

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Dim 17 Jan 2016 - 18:01

Mon tout nouveau sport me plaisais énormément. Il s'agit de la pêche aux sanglier. Le principe est simple. A l'ide de mes pouvoirs, je confectionne un gland empoissonné au bout d'un énorme hameçon. Ce dernier est attaché à une ficelle de composition elfique, très fine, mais pratiquement incassable. Ensuite, installer confortablement sur une branche et muni d'une canne à pêche aux sangliers (dont les secrets de fabrication reste ... secret) il ne reste plus qu'as patienter. D'ailleurs, je crois que sa mord !




Je saurais toujours où te trouver Invité ... 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandoora
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 98
Expérience : 422
Âge RP : 99

♦ Politique : 01
Métier : Chasseur - Novice (15)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
305/305  (305/305)
Vitesse: 71
Dégâts: 193

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Lun 18 Jan 2016 - 1:10

Pandoora ne prenait pas le temps d'aller chasser. Trop paranoïaque pour la santé de sa boîte, elle préférait passer son temps planquée dans les forêts sombres de Dùralas, profitant de la nuit et de la matinée pour contempler ses trophées, ces petites mèches douces, les mèches des cheveux des impertinents, des indélicats, des peu méfiants.

Elle n'avait croisé le chemin de personne depuis des jours et des jours, et la compagnie lui manquait presque.
En fait, ce n'était pas la compagnie, mais croiser le regard de quelqu'un, et lui faire comprendre que ce n'était pas adéquat.
Il fallait qu'elle se fasse une raison, la centaure n'avait qu'une envie, celle d'ôter une vie.
Mais dernièrement, ses actes n'avaient pas été de tout repos et ils avaient manqué de lui coûter la vie. Pandoora était peut-être une ennemie mortelle, elle n'en était pas pour autant suicidaire, et il lui fallait du temps pour cogiter sur ses techniques de mise à mort, et de "planquage" de corps.

Décision prise, aller chasser le sanglier.
Ces animaux étaient stupides, peu agiles, désorganisés, et il était si facile pour la centaure, avec ses grandes enjambées de courir après eux.
Il lui suffit alors de se rendre dans la forêt la plus proche de son lieu de repos actuel, et de guetter la proie.

En un rien de temps, le gibier se pointa, presque à sa porte.

Pandoora rangea sa boîte dans sa poche de ceinture et dégaina délicatement son épée.

Elle bondit sur l'animal, une grosse bête de pas loin de facile 100kg. La lame qui lui transperçait le crâne ressortait sous son menton. Sa bouche semi ouverte dégoulina, du sang, qui vint colorer les feuilles mortes encore vertes.






#6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dogma
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 129
Expérience : 901
♦ Politique : 01
Métier : Chasseur - Apprenti (60)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
625/625  (625/625)
Vitesse: 439
Dégâts: 175

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Mar 19 Jan 2016 - 23:35

La chasse. Une activité familiale pour Dogma, sauf que normalement, ce ne sont pas les sangliers ou les lièvres qu'ils avaient l'habitude de chasser, mais les vampires.

Dogma était adossé contre un arbre, fixant un point bien précis devant lui. Un sanglier rôdait depuis quelques minutes en face de lui, mais ce dernier ne l'avait pas encore remarqué, trop occupé à se gaver de glands.
Le vampire ouvrit sa veste et sortit un long et fin tube argenté parsemé de petit trous. L'homme enleva son cache cou de devant son visage et plaça sa flûte traversière correctement.

Quelques notes vives et aiguës sortirent de l'instrument, faisant réagir la bête. Le sanglier se retourna et aperçu enfin Dogma au loin. Comme tout bon sanglier, il se mit à charger le vampire qui s'avançait aussi.

Finalement, l'homme s'accroupit et fixa le sanglier droit dans les yeux. La distance devenait critique. Le sanglier n'était plus qu'a 5 mètres, 3 mètres, 1 mètre..

Soudain, l'animal s'envola dans les airs, la patte accrochée dans le nœud d'une corde qui était relié à la branche d'un arbre.

- C'est quand même plus marrant avec des vampires.

Dogma assomma l'animal, l'attacha correctement avec la corde et parti le vendre à quelques marchands.




Couleur dialogues : Chocolate
Partitions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Avon
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 3257
Expérience : 3396
Féminin Âge RP : 26

♦ Politique : 00
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Esprit protecteur de Nova +300, v+250, 100)

Stats & équipements
Vitalité:
1192/1192  (1192/1192)
Vitesse: -104
Dégâts: 3507

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Mer 20 Jan 2016 - 0:07

La dernière fois que Nova était partie chasser, elle y avait fait la rencontre de Mr Croco. C'était le surnom qu'elle avait fini par donner à l'homme bien étrange qui lui avait fait une démonstration de capture de croco assez impressionnante.
Elle n'avait qu'une hâte, c'était de retomber sur lui pour se refaire une petite séance de chasse. Mais alors qu'elle se trouvait dans une petite forêt parfaite pour chasser le sanglier, elle ne s'attendait pas à tomber sur lui. Il était suspendu par les pieds sur la branche un énorme arbre au tronc quasiment noir. Il était très épais et la branche devait être solide.
Il avait les yeux fermés et chantonnait, bouche fermée, une petite chanson nasale. Nova avait, par ses oreilles affutées d'orc, une ouïe assez développée, et elle avait beau se trouver assez loin de lui, elle pouvait reconnaître l'air de la chanson.
Elle décida de faire quelques pas de plus afin de faire son apparition face à ce bonhomme. Un pas, un autre, une branche qui craque sous ses pieds, mais le mec ne bronchait pas. Il avait pas l'air d'être un froussard ce qui épatait l'orc. Elle, à sa place, aurait déjà dégainé ses jouets et se serait mise en position de combat, dans le doute.

Elle voulu l'impressionner en se collant devant lui et en chantonnant cet air à son tour. Elle connaissait même les paroles ! C'était une chanson de pirate.
Dans sa tête elle chantonnait :

« Yo ho sur l'heure
Hissons nos couleurs.
Hissez haut, l'âme des pirates
Jamais ne mourra.
 »

Et alors qu'elle prit sa respiration pour rendre audible ses pensées, l'homme se mit à causer, toujours les yeux fermés.

L'orc.

Nova tomba des nues, elle était blasée et impressionnée.

Qu... quoi... comment ?
Tu schlingues.
Hé, mais c'est même pas vrai !
Tu sens l'orc.
Y'en a d'autres !
Pas dans l'coin, j'connais tout le monde.
Rah...

Elle donna un coup de pied dans la racine d'un arbre qui tronait au sol, et se bousilla le gros doigt de pied. Mais elle cria intérieurement et serra les poings.

Ça pique hein. Trop de colère en toi.

Nova fronça les sourcils. L'homme ouvrit les yeux, toujours suspendu comme un cochon qu'on éviderait. Il se laissa tomber en lâchant sa prise et retomba sur les pattes comme un chat.

Mais, qui es-tu ?
Ton pire cauchemaaaaaaaaar, dit-il d'une voix grave et rauque qui n'était pas sa voix habituelle. Si référence il y avait, Nova ne reconnu pas.


Ma foi. Mon pire cauchemar, c'est de me faire poutrer par un misogyne manchot...
Il existe de tout dans ce monde
Ouais, mais un misogyne manchot j'en dou...
Ne doutes de rien.
Ok.
Qu'est-ce que j'ai dit à propos du « ok » ?
Ok, j'arrête.

L'homme soupira.

Tu fais quoi ici ?
Je chasse.
Tu crois que les sangliers ne te sentent pas ?
Beuh... ça m'a jamais empêché de les planter.

L'homme s’accroupit et ramassa de ses deux mains une bonne poignée de terre. Il alla les faire tremper dans une flaque d'eau qu'avait été créée par la pluie de la veille au soir et releva ses mains. Une bonne boue s'était formée. Il s'approcha de l'orc et commença à lui tartiner la face en se mettant sur la pointe des pieds.

Complètement paumée, l'orc ne dit pas un mot. Elle était trop impressionnée et respectueuse de cet étrange personnage qu'elle n'osait rien dire.

Maintenant, tu t'allonge là.

Il lui désigna un petit chemin qui avait été créé par les pieds des vagabonds.

L'orc s'exécuta, perplexe.

Sors ton arme, garde la en main, bras le long du corps. Tu vas voir.

Il sortit une petite fiole de sa poche, l'ouvrit, la pencha au dessus de l'orc et une petite goutte perla pour venir s'écraser sur le front de Nova qui écarquilla les yeux. L'homme disparut dans la minute.
Et en moins de 2 minutes, deux sangliers vinrent s'approcher de l'orc à terre.
Ses yeux étaient toujours ouverts, Nova hallucinait. Elle hésita un instant avant de finalement donner un coup de masse dans la poire de la cible la plus accessible. L'autre se fit la malle. Elle se redressa.

C'est quoi ce bordel...
Huile essentielle d'amande douce, elle est inodore celle-ci.
Bordel ! D'où tu sors ?!

Elle regarda frénétiquement autour d'elle, et ne voyait pas d'où il venait. Ce mec devait être un magicien...
Derrière lui il traînait le sanglier qui avait fuit.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Jeu 21 Jan 2016 - 1:15

Rapport de récolte :

Nova gagne 4 défenses de sanglier, 4 cuirs de sanglier + 10 points de métier + 1 os doré

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Kiloë gagne 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier + 5 points de métier

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Pandoora gagne 1 défense de sanglier + 5 points de métier + 5 points métier bonus

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

---


Rapport de récolte :

Dogma gagne 1 défense de sanglier + 5 points de métier + 5 points métier bonus

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1130
Expérience : 4691
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1102
Dégâts: 877

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Sam 23 Jan 2016 - 15:35

Styx et Alphonse avaient fait plusieurs escales en Dùralas, dans des villages si reculés que la civilisation y perdrait presque son sens. 

L'un de ces recoins était Fleury-sous-la-Montagne. Un coin complètement perdu dans lequel l'arlequin n'aurait jamais choisit de s'arrêter. Toutefois, lorsqu'ils y étaient parvenus, complètements affamés et assez las de voyager, Styx avait eut une révélation en regardant une charmante femme passer. Brune, aux courbes sculptées par les dieux, au parfum de roses et lilas, mais surtout munies d'une paire d'iris splendides! 
Il se surprit à l'observer longuement, chose à laquelle l'objet de sa convoitise répondit par un sourire volontairement timide. Il jeta son dévolu sur cette beauté dès ce moment là. 

«- Alphonse! Mon brave petit singe, mon bel ami, nous camperons à l'auberge de ce charmant endroit ce soir! Fit-il en lui tapotant la tête. 
- Je t'ai vu regarder la paysanne, sombre coquin. L'ami-ailé était venu voleté devant la tête de l'arlequin, et avait roucoulé longuement après la fin de sa phrase. Étrangement, l'arcaniste parut offusqué par de telles paroles. 
- Comment peux-tu penser une chose pareille?! Non! Non! Non! Styx n'aime personne. 
- Huh, huh. Dois-je te rappeler la fois où tu as, et je vais te citer, "décidé d'arrêter les bains de sang. J'ai rencontré cette belle Ishtarienne avec qui je coule des jours paisibles en prenant de la racine de Bodelère au bord de plage. C'est ça la vie, mon vieux!". 
- Ça m'a pris deux jours avant de finir par me faire un hamac avec ses os. Je traversais une mauvaise phase, voilà tout. Monogamie et tranquillité, comment ais-je pu y succomber? Mais par les Enfers, les racines qu'elle faisait pousser étaient les meilleures de Dùralas! 
Il eut un regard rêveur pendant quelques instants, mais Alphonse n'était pas dupe. C'était des drogues qu'il était tombé amoureux, pas de cette hippie d'Ishtar qui portait pour seul habit qu'un pagne d'algues. Ainsi, ils rirent ensemble de ce bel hamac avant de se diriger vers l'auberge locale. (Trajet plus que difficile lorsque l'on a pour monture une Manticore friande de viande humaine. Et depuis que Styx l'a "costumisée" elle semble aussi avoir une certaine lueur dans le regard, farouche et diabolique. Même si elle reste le gros bébé à Alphinini! Oh oui c'est un gros bébé! Qui c'est qui aime les papouilles sur le ventre? C'est Catastrophinette-choupinette! Oui, j'arrive Styx!)

Une fois installés dans leur chambre, et avoir assit Catastrophe dans une grange, et avoir protégé la grange d'un sort de contention, en plus d'avoir renforcé ce sort de contention par un sceau inviolable, (l'aubergiste était une couille-molle), ils reçurent la visite de la future dulcinée de Styx, accompagnée de cinq autres femmes, toutes riantes et éclatantes de vie. Elles frappèrent vigoureusement à la porte, et l'ouïe fine du vampire lui permit de déceler des bribes de conversations comme "Espérons qu'il soit meilleur amant que Gaspard" ou "Hihihi! Mais arrêtez, il va nous enteeeeeendre, vous êtes de vraies commères! Hihihi! Je vous aime les copiiiiines!". Alphonse, assit sur le lit, voleta vers la poignée. Il en fut éjecté par la poigne puissante d'un Styx... transformé? 
Il avait ôté son maquillage habituel et arborait les traits de Lachlan en plus d'un sourire tout à fait charmant. Ses habits d'arlequin avaient aussi disparus pour laisser place à un ravissant costume mondain. Oh non, ça ne présage rien de bon.
Il leur ouvrit la porte d'un air niais. 

- Bonjour, mon ami voudrait vous... fit l'une d'elles avant de pouffer et être tut par ses amies qui l'enlacèrent et la couvrir de "chuuuut t'es trop une catin! Oh-mon-Dieuuuu!". Au milieu de toute cette agitation, la convoitée s'avança vers Styx et, se tenant les mains, lui demanda:
- Mon bon Monsieur, bienvenu en notre village, je suis Emera Lockart, la propriétaire de ces terres. Il était vrai que ses vêtements étaient assez luxueux... pour une campagnarde. Maugréa mentalement Alphonse. 
- Enchanté, Lachlan Grey. Un baise-main fut la seule réponse de l'ex vampire-arlequin-tueur-psychopathe qui avait semblé devenir en quelques instants le parfait prétendant. Même sa voix au timbre d'habitude si inégal, était à présent rauque et chaude. Caca. Re-maugréa le singe. 
- Oh. Quel homme...! Nous voulions juste vous inviter ce soir aux festivités locales, en l'honneur de l'Esprit qui protège ses terres. Nous chasserons à l'occasion le Sanglier, et, le meilleur chasseur... sera complimenté personnellement par mes soins. 
- Eh bien, je ne manquerais ça pour rien au monde. Vos yeux sont une infinité d'étoiles qui éclairent dors et déjà mes nuits, ils seront ma récompense dans ce cas. 
Elle eut un petit rire.
- Je l'espère bien, vos lèvres sont autant de promesses de nuit fauves. Elle tourna les talons, et semblait avoir perdu toute timidité forcée. Styx eut un début de sourire fou, et referma donc tout de suite la porte.
- Ah... quelle femme! Et l'eau d'un bain se mit à couler. 

Alphonse ressentit toutefois une chose indicible se profiler à l'horizon, en plus des effluves de parfums divers émanant de la salle de bains ceci dit. Il se rendit donc dans celle-ci, bravant les senteurs bien trop bonnes pour être vraies, et s'assit au bord de la baignoire où son ami...
- TU TE LIMES LES CROCS?! J'en reviens pas! Et c'est moi le vampire pas viril?! Il éclata de rire. Se limer les crocs revenait à s'épiler chez les leurs. 
Styx faillit en avaler la lime. 
- Tu.. il y a pleins de vampires modernes qui le font! Dégage maintenant, c'est un moment d'intimité là! 
D'un geste de main Alphonse fut projeté hors de la pièce, et la porte se claqua avec vigueur. Il n'en revenait pas. Un Styx amoureux est le pire romantique de toute l'histoire! 

Le soir tombé, les deux compères assistèrent aux festivités l'âme reposée. Styx flirtait avec sa chère petite paysanne à deux sous tandis qu'Alphonse était devenu en quelques minutes le centre des attentions enfantines. 
Lorsque l'on annonça le lâcher de sangliers, tous les hommes se mirent en ligne, Styx parmi eux. Emera se plaça devant eux, et parla promptement: 

-Messieurs, honorez notre cher Esprit protecteur en versant le sang de ces bêtes! Chassez et rendez nos sols fertiles, nos femmes fécondes, et nos hommes... puissants! 
Elle leva la main et de suite, des hurlements porcins déchirèrent l'air suivis d'horribles bruits de sabots. 
L'un des paysans fut embroché par une des bêtes tandis que les autres se jetaient dans une bataille acharnée contre les bêtes. Styx n'utilisait aucune magie étonnamment, il bondissait, cognait, et se battait comme... un humain. 

Une main se posa sur l'épaule velue de l'homme-singe. 
- Tu es Alphonse n'est-ce pas? Ne dis rien, je l'ai lu dans l'esprit dérangé de ton ami. C'est un bel homme, et un mage noire encore plus puissant. Toutefois, dès qu'il a posé son regard sur moi, son destin à été scellé. Je suis une sorcière mémorielle, et ces terres sont ma fierté. Chaque habitant, chaque animal, en entrant ici oublie sa vie passée, ses habitudes, ses envies... aussi déviantes soient-elles. Je ne sais pourquoi tu as été épargné ceci dit, je sens mon emprise glisser sur toi. Mais tu n'empêcheras pas ton copain de devenir mon plus magnifique jouet. 
Le sang d'Alphonse ne fit qu'un tour tandis qu'il s'envolait à toute vitesse. Quelle pauvre idiote! Manipulatrice! Catin! Mais je n'abandonnerais pas mon ami à son emprise ignoble.


Styx fut celui qui tua le plus de sangliers ce soir là. Acclamé par la foule féminine, il fut rejoint par la sorcière, qui l'étreignit avant de lui prendre la main.
- Mon cher Lachlan, tu es le vainqueur de cette année. Tu es le choisi des Esprits de la forêt, tu es mon champion. Elle l'embrassa. Reste ici, règne avec moi, devient mon ép... AAAAAAAAAAHHHHH! 
Son cri se perdit dans l'estomac d'une Catastrophe chevauchée par un Alphonse au regard mauvais. 
- Crève salope! Hurlait-il.
Bientôt, les villageois, libérés du joug amnésique de celle qui les retenait ici, tombèrent à genoux, les mains sur les tempes. Mais pas Styx, il resta debout, immobile, les yeux rivés au sol. Cet épisode d'oubli avait-il définitivement détruit son psyché déjà si fragile? 
Alphonse descendit de sa monture pour prendre son visage dans ses petites mains. Mais...
- Je... vais... tous... les tuer....! Mes DENTS! MES DENTS SONT LIMÉES! MES BEAUX CROCS! OH MON DIEU! 
Tandis qu'il hurlait, l'arlequin allait d'une personne à une autre, mordant, griffant, giflant. Du sang commença bientôt à pleuvoir sur eux, mais Styx ne s'arrêtait pas d'hurler, au contraire, il semblait que plus il y avait d'hémoglobine dans l'atmosphère, plus il devenait furieux. 

Au final lorsqu'il n'y eut plus rien, il s'assit en boule au milieu d'une véritable montagne de cadavres. 
- Alphonse... mes dents... je suis si laid. Regarde! 
Son sourire arborait un air tout à fait normal, voir sympathique, s'en était encore plus effrayant par sa normalité. 
- Mais non! Mais non! Ça repousse tu le sais bien! En attendant, tu peux toujours te servir de couteaux pour perforer les cous, c'est... 
- HONTEUX. Je suis si moche! 

Il fallait donc ramener un Styx déprimé à BaldorHeim au plus vite. Mais au moins avaient-ils fait le plein de ressources de chasse. 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Sam 23 Jan 2016 - 18:36

Rapport de récolte :

Styx gagne 2 défenses de sanglier, 3 cuirs de sanglier + 1 os doré
Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Varel
Célébrité régionale

Célébrité régionale
avatar

Messages : 343
Expérience : 412
Masculin Âge RP : 25 ans

♦ Politique : 08
Métier : Chasseur - Novice (5)
Disponibilité : Disponibilité réduite

Titres:
 

(Licorne +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
215/215  (215/215)
Vitesse: 254
Dégâts: 53

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Dim 24 Jan 2016 - 17:02

Varel qui s'était enfoncée dans la forêt avec l'intention de chasser fut assez dépitée ce jour si. Il n'avait rien attrapé depuis le matin et il s'était mis à pleuvoir. La pluie qui transforma la terre en bout effaça également les traces de pas que le chasseur aurait pu suivre. Le jeune homme était trempé jusqu'aux os et ses vêtements étayent alourdi par l'eau. Fatigué, il décida de s'abriter sous un arbre. Il s'asseyait dans un petit espace qui avait miraculeusement été épargné par la pluie qui s'était transformée en orage. Varel se mit à frissonner, appuyé contre le tronc d'un grand chêne, il resta longtemps immobile.




:minou:

Couleurs de RP=ffff00
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiloë de Sylfaën
Voleur de l'ombre

avatar

Messages : 335
Expérience : 2152
Masculin Âge RP : 548

♦ Politique : 51
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(manticore +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
1762/1762  (1762/1762)
Vitesse: 794
Dégâts: 1733

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Dim 24 Jan 2016 - 21:45

Course de sanglier. Encore une invention de nain ça. Mais bon, que voulez vous, je supporte mal l'alcool.
La course de plat est le type de course de galop le plus répandu dans Duralas. Si son principe est simple : une fois le départ donné, particulièrement au moyen de stalles, le vainqueur est celui qui franchit le poteau d'arrivée en premier, de nombreux paramètres tels que la position du sanglier par rapport à la corde, le poids qu’il porte ou la distance à parcourir, ainsi que la taille de la barbe du jockey entrent en jeu pour pimenter la course. La course de plat se court le plus souvent sur une distance comprise entre 1600 et 2400 mètres ; la distance reine est 2400 mètres, c’est sur celle-ci que se court la course de plat la plus célèbre du monde : le Qatar Prix de BaldorHeim. Bien entendu, la triche, les coup bas, pots de vin et toutes les formes de violence sont les bienvenue lors de ces grandes occasion. Comme le dirait Kriss, la triche, c'est le sport.
Mais rien de tout cela n'expliquer ce que je faisais assis sur un sanglier, à attendre que le seule juge gobelin de tout Duralas donne le top départ.
Et c'était partie. En dix seconde seulement, la course fut bouclé. Après un rapide calcul du pro-rata taille des postiches, taille du coureur, taille du sanglier, et éventuellement ordre d'arrivé, je fût désigné vainqueur de la course. Allez savoir pourquoi. On me remis en récompense la carcasse du sanglier du grand perdant du jour, Elfrick Gro Cemass.




Je saurais toujours où te trouver Invité ... 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chasse aux sangliers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 17Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11 ... 17  Suivant

 Sujets similaires

-
» Chasse aux sangliers
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» (En cours) Chasse au trésor 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Ville de Kastalinn :: Lieu d'artisanat - La chasse-