AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Nouvelle tête
Le Monde de Dùralas a précisément 2177 jours !
Dùralas, le Mer 16 Oct 2019 - 20:08
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 Chasse aux sangliers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21, 22, 23  Suivant
AuteurMessage
Cylicia Condoris
Protectrice

Cylicia Condoris

Messages : 292
Expérience : 1408
Féminin Âge RP : 27

Politique : 01
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 

(Darmok, Chérubin de Cylicia, +350 v+300, 150) [Modifié]

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 20 1559870510-barre-vie-gauche2055/2055Chasse aux sangliers - Page 20 1559871461-barre-vie-rouge  (2055/2055)
Vitesse: 151
Dégâts: 990

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyMar 23 Oct 2018 - 14:26

Guide & Astuces pour Chasseurs Débutants

Chapitre des Sanglier - Partie I

(Annexe officielle à l'histoire de Cylicia Condoris)

Spoiler:
 

Sachez, apprenti chasseur, que le sanglier est un animal noble. Malgré son goût pour les champignons sous-terrains et autres cadavres (ce qui est toujours bon a savoir), cette bête fière et robuste ne se laissera pas dompter par le premier clampin venu! Après tout, "À bon sanglier, bon chasseur!" comme on le dis si bien au pays!

A peine, eut-elle finit cette troisième phrase que Cylicia commença à se questionner sur l'objectivité toute relative de l'ouvrage. D'auteur inconnu et sans aucunes références, celui-ci paraissait déjà quelque peu suspect. De plus, le ton familier était mal venu et le contexte inexistant. Difficile de savoir honnêtement de quel pays il pouvait bien parler.

Ce que vous devez savoir avant tout, et ça vaudra pour tous types de carnes, c'est qu'on attrape pas le cochon avec de la mélasse pardi! Pour le sanglier, c'est tout pareil. Il faut savoir où il crèche le sanglier, comment qu'il mange, qu'est-ce qu'il a prévue pour de faire de sa journée enfin bon... Mais si, apprenti, vous avez toute votre tête et l'oeil qu'il faut, vous apprendrez à le connaitre le sanglier. Celui de la montagne fait le montagnard et celui de la forêt fait le forestier il faut le savoir ça. Apprenez à connaitre votre sanglier, celui de chez nous, enfin de chez vous. Vous m'aurez compris.


De plus en plus dubitative, Cylicia décida de passez l'introduction qui s'étalait encore sur une douzaines de pages. Ah, enfin un index!, se dit-elle en parcourant l'ouvrage, Taille, habitat, reproduction,... Voilà, pièges conseillers.


Si vous avez plus de patience que d'agilité au tir. Il conviendra, à ces malheureux qui ne connaîtront jamais le frisson de la traque, de poser des pièges. Nous allons commencer ici par les bases, celui que tous le monde connais de par chez nous sous le nom du "Tru'Plin'Dpik". Commencez tout d'abord par creuser un trou assez grand pour accueillir votre type de sanglier. Si vous avez bien suivi l'introduction, vous devez déjà savoir à quel type de bête vous avez affaire. N'oubliez surtout pas, apprenti, que le sanglier se défendra plus rudement qu'un nain protège sa bière! Pensez donc à faire un trou assez profond pour que celui ci ne puisse foutre le camp.


Et notre héroïne connaissait évidemment les sangliers qui vivaient entre le lac Fresha et les montagnes. Elle se mit donc de suite à creuser le trou demander sans se poser plus de questions. La tâche fut difficile, et bien qu'il était encore tôt le matin, creuser à la seule aide de son épée allait s'avérer long et pénible. Durant ses pauses elle continuait sa lecture en se demandant si tout cela allait bel et bien finir par servir.

Une fois le trou bien établie, bien il est grand temps d'y déposer les piques. Et oui, d'où le nom hein. De simples piques de bois feront parfaitement l'affaire et se marient très bien avec l'arôme naturelle du milieu animalier. On ne fait pas passer de la bouse pour du vin elfique à ces bestiaux là, vous le savez sans doutes déjà.


C'est alors que ses pauses se transformèrent en atelier menuiserie. Mais, en ayant déjà plein les avants bras, elle prit la précaution de terminer la suite de l'ouvrage. Nonobstant le chapitre sur les différents appâts à sangliers constitué principalement de graines, légumes, et autres cadavres, la fin du chapitre sur le piège "Tru'Plin'Dpik" laissa Cylicia sans voix et la rassura sur le sérieux de l'ouvrage. Lorsqu'Elena lui apprit à ne jamais juger de la qualité d'un livre dans ses premières pages, elle n'eut sans doute jamais penser que cela s'appliquerait à un tel ramassis de barbarismes. Il faut dire que la partie la plus intéressante du piège se tenait dans l'encadré peu évocateur "Pour les Artistes".

Alors, pour ceux qui aiment finasser, voilà le plan et les indications nécessaires pour l'olive sur le cake. On aura trop vue de braves camarades chasseurs se prendre eux même dans leur "Tru'Plin'Dpik", alors pour toi apprenti, voilà une machinerie bien à moi qui t'évitera de finir empaler à la place du sanglier, enfin ensanglianter comme on dit hein.

Quelques hommages mal placés aux fameux chasseurs perdus plus tard, se trouvait les instructions pour un piège à filet sous pression devant être disposer après les piques et avant le camouflage. L'ensemble du piège permettant ingénieusement d'avoir un sanglier tout prêt à être cueilli et quasiment déjà vider de son sang. Les instructions en elle-même était si précises et complexe qu'elles auraient facilement demander à ce qu'un technophile s'y mette. Il y avait même plusieurs variantes de ce piège selon le contexte et l'état voulu du sanglier.

Finalement, l'énergumène qui a écrit ce bouquin savait peut-être de quoi il parlait, se dit Cylicia à elle-même.

Elle entama donc tous les préparatifs nécessaire avec plus d'entrain qu'au début peu engageant de sa lecture. Trou, fait. Piques, faites. Appâts, faits. "Olive sur le cake", fait avec beaucoup de difficulté. Une fois la dernière touche qu'était le camouflage du piège en lui-même dressée, il ne restait plus qu'à attendre. Comme le temps de fignoler tout cela il faisait déjà nuit, notre héroïne s'en alla camper à moins d'un quart de lieue de là.

C'est sans surprise que Cylicia aurait trouver son sanglier haut percher et prêt à être cueilli comme un fruit mûr, si celle ci avait la moindre idée du nom de l'auteur de ce guide pour chasseurs débutants. Mais comme ce ne fut pas le cas, elle se contenta de remercier son Dieu comme à son habitude bien que celui-ci n'eut nul mérite à cette réussite. Heureuse tout du moins que son labeur ait porté ses fruits,  nous ne pouvons décemment pas lui enlever cela, elle jeta tout de même, par curiosité, un oeil sur la suite de cet ouvrage troublant. "Sanglier, chasseur ou chassé?"
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Sobek Elpoemer
Thaumaturge

Sobek Elpoemer

Messages : 79
Expérience : 717
Masculin Âge RP : 25

Politique : 11
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 20 1559870510-barre-vie-gauche1694/1694Chasse aux sangliers - Page 20 1559871461-barre-vie-rouge  (1694/1694)
Vitesse: 308
Dégâts: 741

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyDim 28 Oct 2018 - 14:36

Suite à un accord avec la propriétaire de l'auberge dans laquelle il logeait Sobek Elpoemer se retrouvait à partir en chasse, par un matin frais d'automne, et après un long voyage en calèche accompagné d'une dizaine de traqueurs Spelunciens, il foulait enfin les terres Nordiques.

De part son vécu à Spelunca l'exercice ne lui était pas étranger car il fallait approvisionner les réserves des exilés et tous en la tribu étaient invités à entraîner leur chasse. De son côté, l'apprenti apothicaire avait commencé dès l'âge de dix ans, nouant initialement les nœuds des collets, préparant les flèches et cueillant les poisons des araignées, puis aidant plus tard à la traque aux proies dans les Cavernes.
Mais la chasse en grotte était particulière et en son essence hors-sujet comparée aux chasses Dùralassiennes ; il s'agissait ici de traquer des sangliers.
L'apothicaire fronçait les sourcils en réfléchissant, guettant du haut de la colline où il était installé la ligne d'horizon qui déclinait, chavirait dans la nuit. Sur les bois blancs du Nord s'ouvrait un ciel fantastique, de rouge et de nuit, pour le régal des yeux de Sobek Elpoemer, qui tout en entamant une préparation à base de champignons méditait paisiblement à comment il chasserait.

Une fois son onguent prêt à être utilisé, l'Exilé se dévêtit et s'avança dans un cercle tracé à l'huile de baleine en des formes géométriques évocatrices du Damné Djinn. Les bras de l'apothicaire menèrent doucement la mixture verdâtre à ses lèvres, son torse, ses jambes, tandis qu'il récitait les formules enseignées en la cabale.
Par trois fois, Sobek Elpoemer convia le Djinn à venir.
Par trois fois, des corbeaux croassèrent.
Par trois fois, le vent hurla.

L'huile s'embrasa, et l'exilé se saisit du crâne de fennec qui ornait son turban pour le placer au centre du cercle de flammes. Puis, en s'allongeant sur le ventre, face au visage d'albâtre, Sobek dévisagea longuement les orbites décharnées, polies et lustrées, dans lesquelles dansaient les ombres du feu.
Le second exercice de maîtrise des arcanes spirituelles était la Divination. L'art de voir à travers le voile du présent pour en percevoir les futures évolutions, si d'habitude l'exilé détournait son utilisation en la bridant à son pendule, les ossements qui ornaient ses accoutrements étaient des catalyseurs bien plus puissants.

Depuis son départ des grottes de Spelunca (sa fuite, considérait-il) Sobek Elpoemer vivait une liberté mitigée. Il était clair que s'abroger aux diktats du Khalif avait été cathartique, voire jouissif, mais le problème de conscience de l'apothicaire se nichait ailleurs. Telle une fouine d'ombres, insaisissable et farceuse, sa morale se pourléchait de feuler au plaisir lorsqu'il revoyait le corps inerte de l'antique Prophète étendu au sol.
Sobek avait aimé voir l'homme mourir.
Sobek avait arraché son collier de phalanges, toisé le chétif cadavre ridé d'yeux moqueurs, et regardé les fidèles aux anciennes politiques connaître la mort sans aucune animosité.

Autour de lui, il n'y avait qu'un enfer de flammes voraces, déchaînées sous les incantations et rendues chimériques par un onguent. L'apothicaire voyait son passé avec détachement dans le brasier, ses vêtements amples aux tissus exotiques en proie aux vents étouffants, et entendait de nouveau la raillerie de la fouine.
Elle lui hurlait que le pire demeurait l'apathie générale qu'il ressentait vis à vis de ses propres émois. Cela le préoccupait, mais pas au point de lui faire ressentir de la honte.

Alors qu'il arrivait à cette conclusion, fatale constatation des tropismes, Sobek Elpoemer décida que cette chasse inaugurerait son réel départ.
L'Intangible hurla.
Les Esprits murmurèrent.
Le Marcheur admira.

Bien que ses dons de Vision soient encore frêles, et sa maîtrise des deux premières étapes des arts cabalistiques -sorcellerie, diront certains- peu révélatrice du potentiel de l'apothicaire, ce dernier vécut ce qu'il considéra comme une épiphanie.
Au milieu du cercle de flammes restait immobile un homme mâte, dont les yeux verts brillaient d'un éclat iridescent, tandis que le bûcher consumait les manches de sa robe sous des gerbes d'émeraude. Le sorcier cessa de contempler le crâne dans lequel il avait observé la valse tumultueuse des esprits, observant ses bras désormais nus, sans savoir combien de temps venait de s'écouler avec certitude. La nuit semblait vivre son apogée lorsque la réalité fut de nouveau rétablie, et que plus aucun brasier n'illuminait les glyphes ésotériques tracées au sol.
Sobek n'avait néanmoins pas froid, en dépit du climat hostile et inhospitalier du Nord, et se levait, les habits calcinés, en souriant béatement. Les drogues calmaient son âme et rendaient fort son corps, et la fouine reposait désormais silencieuse.

Comme il avait prit connaissance de l'emplacement d'un sanglier, il suivit tranquillement les murmures d'esprits traqueurs en effleurant de ses pieds nus les herbes glacées, en touchant de mains rendues avides par les psychotropes les fleurs chatoyantes jusqu'à parvenir à sa cible.

Un animal majestueux et de taille respectable s'abreuvant à un ruisseau procurait toujours une sensation de joie immense chez Sobek. Voir ce sanglier, jeune titan viril, impérial, vivre son existence sauvage sans se préoccuper de l'humain à la robe déchirée par le feu, le rendait extatique. Le chasser devenait un honneur, tout à coup, comme l'apothicaire portait deux doigts à sa poche pour en extraire de l'huile de baleine qu'il but pour le garder en bouche.

L'instant d'après Sobek Elpoemer, apprenti chasseur, plongeait, fendait l'air aussi vite que ne lui permettaient ses jambes et son corps peu habitués à la pratique. L'animal voyant le malhabile mouvement esquissait un volte-face humant l'air de son gros groin pour se retrouver face à face avec un curieux humain, coiffé d'un turban.
Si le sanglier avait chargé Sobek immédiatement son histoire aurait été étonnamment courte, fort heureusement, -et ironiquement car il n'inspirait aucune peur- le mammifère avait préféré attendre. Ce fut plus de temps qu'il n'en fallut à l'apothicaire pour cracher son huile poisseuse sur la fourrure de la belle bête, qu'il embrasa tout aussi tôt à l'aide d'une pyromancie basique.

Après que sa proie eut décrit plusieurs cercles maladroits en courant frénétiquement, tentant d'éteindre le feu qui lui dévorait le pelage, elle tomba raide morte aux côtés d'un magnifique rocher de granit. Sobek avança, sentant les feuilles craqueler sous son poids, caressant les écorces dures, pour finalement se pencher sur le cochon sauvage fumant.

D'une main assurée Elpoemer s'armait de son couteau de dissection.




Chasse aux sangliers - Page 20 X6l3
Revenir en haut Aller en bas
Cylicia Condoris
Protectrice

Cylicia Condoris

Messages : 292
Expérience : 1408
Féminin Âge RP : 27

Politique : 01
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 

(Darmok, Chérubin de Cylicia, +350 v+300, 150) [Modifié]

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 20 1559870510-barre-vie-gauche2055/2055Chasse aux sangliers - Page 20 1559871461-barre-vie-rouge  (2055/2055)
Vitesse: 151
Dégâts: 990

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyMer 31 Oct 2018 - 1:14

Guide & Astuces pour Chasseurs Débutants

Chapitre des Sanglier - Partie II

(Annexe officielle à l'histoire de Cylicia Condoris)

Spoiler:
 


Durant son retour à la Tour Blanche, où elle allait pouvoir faire son rapport sur les événements s'étant produit à Ishtar avec Brendan, Cylicia n'avait en profita pour remettre ses talents discutables de chasseuse   à l'épreuve et pour cela rien de tel que ce fidèle bouquin qui l'avait tant aidé. Malheureusement pour elle, la lecture attentive de ce chef d'oeuvre ne lui apprit rien de pratique à ce moment là. Le chapitre en question sonnait même plutôt comme une farce : Sanglier, chasseur ou chassé? En voici l'introduction qui pourrait résumer son propos.

Le sanglier n'est pas une bête noble pour rien. Si vous avez eu le courage de le chasser, apprenti, attendez vous à passer des heures bien sombres. Avec un peu de chance, vous serez tomber sur un de ces sangliers isolés rejeter par les siens pour quelques raisons porcines que ce soit. Mais la plupart du temps, le sanglier n'oublie pas l'odeur de la mort et encore moins celle qui vint lui faucher un être cher. Au grand jamais d'ailleurs ne vous attaquer à des marcassins, les représailles n'en seraient que plus désastreuses. Pour vous prémunir d'une telle vendetta un seul conseil : la discrétion. N'allez pas vous fourrez le nez toute une semaine à chassez le bestiaux au même endroit peuchère! Changer votre odeur, faites vous petit, et surtout écoutez mes bons conseils!


S'en suivit une trentaine de pages sur la vendetta porcine, ses effets dévastateurs, les différentes façon de la reconnaître et de s'en défendre, etc...


- Cet auteur est vraiment le dernier des hurluberlus, se dit Cylicia à elle-même.


Elle referma le livre et s'attela à préparer son camp de fortune pour la nuit. Un feu de bois bien fourni et du poisson sécher directement venue d'Ishtar faisaient largement l'affaire pour cette stryge des moins douillettes. Sous un ciel étoilé et à la chaleur du feu, le sommeil ne tarda pas à la gagner ainsi que le début de son cauchemar.


- Aïe!


Une douleur fulgurante frappa sa jambe et la tira net de son repos. Les yeux écarquillés de douleur elle aperçu une scène d'horreur à ses pieds. Un sanglier venait tout juste de lui croquer la jambe à pleine mâchoire. Elle lui fallut quelques secondes avant de réagir convenablement au surréalisme de la scène. Mais une fois ses esprits repris, un bon coup d'épée dans le jambon de la bête l'a fit déguerpir aussi sec.


Le résulta de cet assaut incongru  était tout de même moins grave que prévue. Quelques légers saignements et une douleur lancinante qui l'empêchera de marcher droit durant quelques heures. Rien de bien grave en sois mais Cylicia s'inquiétait plutôt des nombreuses maladies que pouvait contenir cette bouche infecte. Elle se mit en quette d'une source d'eau qu'elle repéra plus tôt dans la journée, sur le chemin elle trouverait sûrement quelques des plantes médicinales apprises à la Tour. La rivière se trouvait à quelques deux cents mètre de la, ce qui est une longue trotte pour une boiteuse. Aussi elle s'employa du mieux qu'elle le pouvait à se servir de son épée comme d'une canne , saisit un morceau de bois enflammer et s'en alla en quête de ces ingrédients.


- Tout de même, quelle mauvaise surprise, se disait-elle en clopinant.
A croire que ce bouquin est maudit par je ne sais quelle magie bouffonne.


Et c'était là un raisonnement bien plus sensé que ne l'était la réalité. Celle-ci était tout bonnement que l'hurluberlu avait raison. Ce sanglier était effectivement le frère de celui qu'elle piégea dans un "Tru'Plin'Dpik". N'étant pas là au moment des faits, Cylicia, en sa simple condition de mortelle, ne pouvait deviner ce lien quasi cosmique, ni l'histoire elle même de ce sanglier qui l'a suivit de la Tour Blanche à la frontière climatique avec Ishtar et attendit patiemment son retour.


- Qu'est-ce que c'est que ça?! Qui viens là?


Un bruissement se fit entendre dans la pénombre, lourd et presser à la fois.


- Sachez que vous avez affaire à une Purificatrice de la Tour Blanche, par ma Foi et mon Engagement  je n'hésiterais pas à vous faire passer au fil de mon épée si vos intentions sont mauvaises.


Cylicia n'avait pas pour habitude de se présenter ainsi, cela ôtait toujours un peu de leur honnêteté  aux gens. Mais au vue de l'état de sa jambe, un petit coup de bluff était le bienvenue.


- Ma Foi, je connais ce bruit..., dit elle lorsque bruissement se refit entendre.


Et cependant, cela était moins dut à l'expérience qu'à son étude de ce long, étrange, et très détaillé bouquin pour chasseurs débutants. Mettre un tel bouquin entre les mains du cerveau aussi génial que malade qu'était celui de Cylicia c'était lâcher un redoutable prédateur dans la nature. Effectivement, il s'agissait bien là des bruits caractéristiques d'un sanglier en colère décrits dans le pages cent-vingt à cent-soixante. L'inquiétude commença à la gagner, mais elle se remit tout de même clopiner en quête de ses herbes, dans une obscurité toujours croissante et torche à la main.


- Ma pauvre Cylicia, ce doit être la fièvre qui te gagn...


Mais à peine eut elle fini son monologue que le grognement sordide de la race porcine se fit entendre. Elle n'eut que le temps de se retourner quand la bête l"a projeta au sol et fondit sur elle. Heureusement, ses réflexes musculaires ayant tenues bon son arme elle eut tout du moins le temps d'adopter une position défensive. Son visage était à quelques centimètres de la gueule puante et ronflante de l'animal.


- Pourquoi Seigneur, Pourqu...


Lorsque un filet de bave de la bête atterrit dans sa bouche. C'en était trop. Elle puisa dans ses forces, déjà elles-mêmes forte occupée à résister à une bête d'une bonne centaine de kilos, et trancha sec la gorge de l'animal. Malgré une pluie de sang assez peu récréative, c'en était fini. Elle fit rouler la carcasse convulsée de l'animal à côté d'elle et se redressa difficilement, toujours à l'aide de son épée. Enfin libre.


- Aaaah!


Le sanglier venait de remorde sa jambe faible avec les dernières forces qui lui restait, Cylicia n'hésita pas une seconde et s'acharna sur l'animal déjà à moitié mort.


- Meurt! Meurt créature démoniaque!!!


Se rendant compte de ce moment de folie, elle s'assit là à côté de ce sanglier, et se mise à pleurer en silence pendant quelques minutes avant de reprendre ce qui dans son esprit n'était que "l'entretien nécessaire de son corps physique".[/color][/color]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Axe
Maîtresse d'armes

Axe

Messages : 779
Expérience : 2618
Féminin Âge RP : 16

Politique : 132
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Manticore d'Axe +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 20 1559870510-barre-vie-gauche2576/2576Chasse aux sangliers - Page 20 1559871461-barre-vie-rouge  (2576/2576)
Vitesse: 794
Dégâts: 2501

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyDim 4 Nov 2018 - 15:00

« Chasser le sanglier ne requiert plus aucune délicatesse, maugréa la jeune femme avec un air désolé. Quand je pense aux histoires de Kunz le chasseur et à sa maestria, ça me donne des frissons, mais il faut dire ce qui est : le métier s’est affadi !
- Tiens donc, répondit Axe distraitement.
Un enfant en croupe, la voyageuse cheminait aux côtés de la mercenaire depuis un petit quart d’heure, intarissable. Ayant aperçu le cadavre de sanglier qui se balançait en travers de la croupe du cheval d’Axe, abattu proprement d’un carreau dans le crâne quelques heures auparavant, elle s’était invitée elle-même, trop heureuse de trouver en la personne de la trésorière une collègue avec qui disserter à propos du métier.
- Tout à fait ! Quelle plaie, cette technologie ! Ces arbalètes, ces pièges, on ne sait plus quoi inventer pour se rendre la vie facile ! Moi je vous le dis, nous sommes entrés dans l’ère du confort à tout prix. Et que je te donne du cliquetis par ci, et que je grince par là, et hop ! Tout le boulot est fait. Ah je vous assure que dans dix ans le système aura fabriqué une génération d’ingénieurs pour remplacer les bons vieux artisans, que dis-je, les vrais artistes de notre discipline ! Nous serons une industrie, madame !
- Ah oui ? Comme c’est amusant...
- Mais oui ! Je dirais même plus : nos enfants ne sauront bientôt plus ce que c’est que d’avoir un couteau en main ! Un couteau, madame !
- Un couteau...
- Une chose tellement élémentaire, en effet ! Les miens refusent déjà de m’accompagner chasser sous prétexte que c’est long, et que c’est sale, et qu’il fait froid, et que rien ne va - ah je vous jure, c’est à se demander qui les a éduqués ! Pas moi en tout cas, ça je vous l’assure ! Haha. Vous en avez ?
- Un couteau...
- Non, des enfants. Enfin vous m’avez l’air un peu jeune. Vous verrez la plaie que c’est ! Je m’en veux terriblement de les avoir élevés à Kastalinn, il aurait mieux valu les préserver de la pensée petite bourgeoise de là-bas...J’ai bien essayé de déménager dans les plaines, mais vous savez ce que c’est de se refaire une vie à la campagne ! Avec la pénurie de gibier et les brigands, c’est une sacrée entreprise, pour sûr. Pas dans mes moyens en tout cas. Et dire qu’un des petits camarades de mon Erik est le fils d’un des plus grands sculpteurs d’arbalètes du quartier ! Trois fabriques en centre-ville, pas-une-de-moins ! Ces gens pourraient s’acheter le double de petits cottages s’ils en avaient envie...mais non, ces messieurs et ces mesdames préfèrent rester là « où est le progrès ». Le progrès ! Je vous jure, je leur mettrais des claques. Et pas une fois son ami ne nous a invités à prendre un vin chaud chez eux, hein Erik ! Erik ? ...Hmpf ! Pardonnez-le, je l’emmène chez mon oncle pour qu’il apprenne le métier, il fait la tête. Et vous, vous en av...? Ah mais quelle idiote je fais, je vous ai déjà posé la question !
- Un couteau...
- Que...?
Un sourcil levé, la femme renifla et se pencha vers son fils, qui avait enfoncé sa tête dans ses épaules et fixait l’horizon d’un œil éteint.
- On s’en va Erik, elle est bizarre !
Et elle éperonna son cheval en levant le nez, gratifiant Axe d’un dernier regard circonspect avant de s’éloigner au petit trot avec un « N’est-ce pas qu’elle était bizarre, Erik ? Tu vois, c’est pour ça qu’on ne déménage pas, les routes ne sont plus ce qu’elles étaient... » saccadé.
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4102
Expérience : 14301
Masculin

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyDim 4 Nov 2018 - 18:01

Rapport de récolte :

Axe gagne 4 défenses de sanglier et 6 cuirs de sanglier ainsi qu'un os doré.

Commentaires sur le RP : Bonne continuation !




Rapport de récolte :

Cylicia Condoris gagne 4 défenses de sanglier, 1 cuir de sanglier et 10 points de métier ainsi que 10 points de métier bonus.

Commentaires sur le RP : Très bien, continue comme ça.




Rapport de récolte :

Sobek Elpoemer gagne 1 défense de sanglier et 5 points métier ainsi que 5 points métier bonus.

Commentaires sur le RP : Bon courage pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Sobek Elpoemer
Thaumaturge

Sobek Elpoemer

Messages : 79
Expérience : 717
Masculin Âge RP : 25

Politique : 11
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 20 1559870510-barre-vie-gauche1694/1694Chasse aux sangliers - Page 20 1559871461-barre-vie-rouge  (1694/1694)
Vitesse: 308
Dégâts: 741

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyVen 9 Nov 2018 - 12:06

Il fallait reconnaître à Sobek les habituels écueils liés à sa jeune inexpérience.

Les incursions répétées dans l'au-delà usaient l'esprit, et par extension le corps, clouant l'apothicaire au lit en ce matin où il devait toutefois se mettre en chasse de sangliers. Ce n'était pas tant la douleur qui prédominait chez celui qui surmenait ses habilités, mais un état de léthargie mentale, qui se manifestait en des crises hallucinatoires ou fièvres délirantes.
Fort heureusement pour le soigneur, sa compétence de palier à ses états atténuait ce calvaire. Dans une moindre mesure. Vers midi, Elpoemer avait réussi à se traîner dans la baignoire usée -objet d'un luxe inespéré dans sa vieille auberge de Spelunca-. Lentement et grâce aux bienfaits de l'eau chaude, dont la qualité importait peu en ce moment, Sobek regagnait un semblant de dignité.
Malgré la chaleur, ses dents battaient.
Malgré le calme, son esprit hurlait.

Si l'on demandait au cabaliste son avis sur l'immatériel, il répondrait présentement que l'on ne le quittait jamais vraiment. Qu'à chaque excursion, un fragment invisible de l'âme demeurait là-bas, et que les esprits, rendus fous par ces présences, hurlaient sans répit leur jalousie des vivants aux profanes qui foulaient leurs terres.
Une fois sa tête rincée, totalement immergée pour trouver réconfort en de fausses abysses, les cris s'étaient faits murmures et l'apothicaire boirait du lait de pavot pour se calmer. La chasse lui apparaissait désormais comme une exercice non seulement à sa portée, mais également bénéfique ; user de son corps lui permettrait de canaliser et reprendre ses esprits définitivement. À condition qu'il ne meurt pas embroché, ou de froid après s'être perdu dans les froides étendues Nordiques.

Après deux bonnes heures dans l'eau, à présent froide, l'Exilé enfilait son turban en désaccord avec la tenue de cuir pour laquelle il avait opté. Péniblement, le chasseur enfilait son sans grande prestance et gagnait la sortie de l'auberge d'une molle cadence.
Dehors, et durant tout le trajet, ses pupilles brûlaient à la simple vue de la lumière solaire. Il était cloitré depuis trop de jours, les yeux fermés sur des visions surréalistes et d'autres réalités, rien de surprenant à tout ceci. Mais sa maigreur commençait à l'inquiéter car chaque jour il remarquait un peu plus ses traits tirés et décharnés s'agrandir ; il devait remettre son régime à jour et cesser de délaisser ses envies matérielles sans quoi son voyage allait être de court terme.

Une fois parvenu à destination, après un voyage dans un véhicule aussi peu rempli que confortable, Sobek Elpoemer posa babouche sur une terre rendue dure par le froid hivernal.

Au delà de la ligne d'horizon, mosaïque de verdure sur un crépuscule d'or, se trouvaient les lieux qui abritaient ses cibles : les sangliers.
Leur chasse était une activité sans grand danger pour tout initié, mais elle permettait à des néophytes comme l'Exilé de se familiariser au terrain Dùralassien, aux armes existantes, et de forger le corps à de plus audacieuses escapades. On racontait dans les cages de coches, et dans les bars aux abords de son Auberge, que les meilleurs chasseurs étaient parfois promus de laisser-passer spéciaux pourvoyant l'accès à des zones de prédation plus alléchantes.
Pour ce faire il serait impératif pour Sobek Elpoemer de s'améliorer en tout temps, de tirer leçons des événements l'entourant, et de chercher maîtres à ses sorcelleries.

Mais les cogitations a propos du futur ne servant qu'à carburer le présent, le chasseur se mis en route vers les forêts dans l'espoir de trouver victime à sa lame.

Pour cette traque, et contraint à délaisser le monde spirituel -sans quoi il risquerait la démence, ou pire, une possession- le jeune humain avait opté pour sa traditionnelle dague de dissection. Bien entendu, un poignard seul n'est que d'une relative utilité dans la quête qui l'opposerait à un robuste mammifère d'une centaine de kilos, ainsi, l'apothicaire avait eu la bonne idée d'emmener avec lui, dans une sorte de malle au cuir gravé d'inquiétantes runes, une jarre.

Dans la culture de la Cabale (ou Kaabhali, en dialecte) les jarres permettaient d'enfermer les maux du monde, on les employait durant les cérémonies, placées en symétrie diabolique au centre de cercles tracés en de profanes substances, pour conjurer les maléfices et capturer les démons. Une fois absorbés dans les réceptacles, leurs utilisations variaient selon les écoles.
Sobek, tirant ses connaissances des Thaumaturges tribaux -titre ultime- et livres des arcanistes Spelunciens, avait ses propres méthodes.

Une fois le coeur d'une clairière atteint, après le passage par des chemins embrumés de pénombre et de chants insectoïdes, l'homme au turban déplia ce dernier et en ôta le crâne de fennec pour le placer au-dessus du couvercle de l'urne funeste.
Juste en face de lui passa un sanglier en marche, dont les cornes indiquaient un jeune âge, mais dont la carrure dissuadait l'accalmie. Il n'aurait pas le droit à l'erreur.

Sobek se mit sur les genoux, et commença à prier le Djinn.
Par trois fois, ses lèvres embrassèrent l'ossement ornemental.
Par trois fois, les vents hurlèrent.
Par trois fois, sa bouche récita les antiques cantiques.

En une détonation silencieuse la jarre s'ouvrit pour dévoiler un intérieur vide, étrangement normal. Faite de poterie et d'un métal peu banal en ces terres, aux reflets iridescent, l'estomac de l'urne gravée était simplement luisant.
Mais, comme elle s'ouvrait à la façon d'une vierge de fer en dépit de sa taille ridicule, une certaine sensation de malaise s'en exhalait. Un noir présage semblait nager en l'obscurité de son intérieur.

Sobek sauta alors hors de sa cachette et lança un galet sur sa proie. La pierre décrivit un arc de cercle, et frappa mollement le cuir épais de l'animal, pas assez pour le blesser, mais suffisamment pour en attirer l'attention.
Le suidé esquissa un volte-face plein de rage sauvage et chargea sans prévenir.

Mais Sobek avait appris de sa première confrontation.
Il savait désormais que chaque minute comptait.

Lors de l'apprentissage des magies, on demandait aux sorciers de maîtriser l'art du déplacement instantané parmi les sept pré-requis à accéder au titre de Cabaliste. La téléportation, le saut, l'immatérialisation, en étaient d'autres appellations tout aussi valides.
Lorsque le sanglier fut à quelques centimètres à peine de déchirer la tenue de cuir frêle de Sobek Elpoemer, ce dernier disparu et réapparut en un clignement d'oeil derrière la bête.

Un sortilège d'utilité offensive nulle, mais qui permettait une esquive et un replacement efficace en dépit du peu d'utilisations que pouvait en faire actuellement l'apprenti cabaliste.

Pris dans son élan, l'animal chargea jusqu'à déraciner les buissons où trônaient le crâne et la jarre. La gueule béante d'argile, inquiétante et irradiante d'un métal sombre, émit une sorte de ricanement, et bientôt le sanglier tombait à terre.
Les urnes de Sobek contenaient des démons affamés, asservis, et mineurs. Pas assez puissants pour faire du mal à un esprit humain, mais assez pour dévorer sans pitié l'âme d'une bête prise au dépourvu.

Lorsqu'il revint pour sceller son piège de sorcier, la dague prête à désosser et le corps en voie de rétablissement, la vision des esprits endiablés, excités par leur repas immédiat, rendit à l'esprit de Sobek Elpoemer un état de terreur absolue.
Il referma en une rapide sorcellerie l'instrument béotien, et resta quelques longues minutes assis aux côtés du cadavre à l'âme engloutie, tapi dans l'obscurité de gigantesques fourrés.

Les effets de la marche étaient réellement imprévisibles, pensa-t-il, tandis que sa lame projetait un éclair sauvage sur le corps inerte.




Chasse aux sangliers - Page 20 X6l3
Revenir en haut Aller en bas
Darrö Aldhren
Personnage décédé

Personnage décédé
Darrö Aldhren

Messages : 354
Expérience : 2280
Masculin Âge RP : 10

Politique : 01
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Lui, par Darrö, +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 20 1559870510-barre-vie-gauche4140/4140Chasse aux sangliers - Page 20 1559871461-barre-vie-rouge  (4140/4140)
Vitesse: 475
Dégâts: 41%

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyLun 12 Nov 2018 - 17:06

La forêt de Sylfaën le rendait incroyablement heureux, pas autant que sa forêt de sapins natal mais il n'était pas encore près à y remettre les pieds. Trop de souvenirs douloureux y demeuraient encore, cachés derrière chaque arbres, chaque buissons, chaque chemins et palisses. Là, il pouvait retrouver la chasse qu'il aimait tant, au milieu d'une forêt, inspectant chaque traces laissées au sol, chaque branchettes cassées indiquant le passage d'un animal, chaque excréments et repas qui étaient autant d'indice à suivre pour mener une traque à bien.
Il finit par arriver au niveau d'une harde de sanglier, patientant dans les buissons, fort du fait qu'il ne respirait pas et enduit préalablement de boue et de baies rouge trouvées plus tôt, il ne produisait aucun son, aucune odeur.
Il se concentra et un arc blanc, fait d'une fumée légère et pourtant dure au touchée, se forma entre ses doigts, la flèche grise et sale suivie juste après. Quand il tendit la corde magique, faite de brume, encore une fois, cela se fit dans le plus grand silence et le trait vint se planter dans le cou d'un sanglier sans même que le reste de la harde s'en aperçoive. Ce n'est qu'après quelques secondes et la chute de leur camarade au sol que les bêtes prirent leurs jambes à leur cou. Il aurait pu en abattre plusieurs mais il n'en avait pas besoin et il respectait ses proies. Il ne chassait jamais juste pour le plaisir, un alchimiste de l'Académie avait besoin de la chair et des organes d'un sanglier adulte et le reste de sa viande serait servi aux étudiants. Quand rien ne se perdait alors Darrö trouvait que la bête était vraiment respecté. Ramassant le corps de l'animal dans un linceul de brume, le garçon ferma ses yeux et le remercia pour son sacrifice.
Revenir en haut Aller en bas
Cylicia Condoris
Protectrice

Cylicia Condoris

Messages : 292
Expérience : 1408
Féminin Âge RP : 27

Politique : 01
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 

(Darmok, Chérubin de Cylicia, +350 v+300, 150) [Modifié]

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 20 1559870510-barre-vie-gauche2055/2055Chasse aux sangliers - Page 20 1559871461-barre-vie-rouge  (2055/2055)
Vitesse: 151
Dégâts: 990

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyMar 13 Nov 2018 - 21:34

Guide & Astuces pour Chasseurs Débutants

Chapitre des Sanglier - Partie III

(Annexe officielle à l'histoire de Cylicia Condoris)

Lorsque Cylicia parti en mission pour BaldorHeim, le doute était encore grand en elle dans les bois séparant la Tour Blanche des montagnes du Baldor. Devait-elle vraiment prêter allégeance à l'Imperator? Comme lui avait appris Léonis, tout cela ce n'était que de la géopolitique. La volonté de Morkez n'avait rien à voir avec celle des nains et leur chauvinisme. Enfin, c'était d'un autre côté assez important de pouvoir se lier d'amitié avec ces alliés de toujours. Et puis, si la tâche fut compliquée, que pouvait-elle espérer de son avenir si elle n'arrivait pas à se faire entendre de ses camarades de petite taille?

Pour dissiper l'angoisse qui régnait en elle, elle décida de s'occuper très concrètement en se replongeant dans la lecture de son guide pour chasseurs débutants. Le long chapitre sur les sanglier arrivait bientôt à son terme et elle ne lui manquait plus qu'un unique élément à maîtriser : la traque. Elle s'était pour cela procurée un arc et un couteau, le reste, d'après le livre, devant venir des tripes. Voici d'ailleurs l'introduction concernant ce chapitre pour le lecteur friand de détails techniques.

Apprenti, si tu as suivi à la lettre mes instructions concernant le sanglier, si tu as appliquer rigoureusement ma méthode et si enfin tu connais maintenant le caractère de cet animal comme ta poche, alors tu pourras tenter d'appréhender cette partie de la chasse réservée à la crème de la crème qu'est la traque. Si non, va-t-en traquez à grands coups de chiens et de chevaux comme ces pignoufs d'humains!

Cylicia fut quelque peu étonnée, car c'était le première fois qu'elle trouvait un indice sur les origines de l'auteur. Celui-ci n'était apparemment pas humain, mais rien de moins sûr aux vues de l'excentricité de celui-ci. Elle termina l'introduction, qui faisait en grande partie l'éloge de la traque en solitaire, et arriva au point suivant "Pense sanglier, mange sanglier, soit sanglier". A la vue de ce titre elle se préparait déjà à devoir mettre en pratique les absurdités de ce bouquin.

Tu sais maintenant tout ce qu'il y a a savoir sur le sanglier. Mais le savoir sans pratique c'est un peu comme une bière plate, on l'a boit pour ne pas gaspiller mais le goût n'y est pas. Alors prépare toi. Le sanglier se roule dans la boue? Roule toi dans la boue! Le sanglier se frotte aux arbres? Frotte-toi aux arbres! Il mange de drôles de trucs enfouis sous terre? Mange de drôles de trucs enfouis sous terre! Il boit à la rivière?...

Les exemples continuaient ainsi pendant plusieurs lignes sans grande utilité. La suite était plus intéressante et déterminait les facteurs olfactifs pouvant jouer durant cette traque. Effectivement l'odorat de cette bête étant fort développé c'était là un point à ne pas négliger. Cylicia qui était encore toute fraîche de son retour à la Tour se mise à la tâche sans grande réjouissance.

Elle prit tout d'abord soin de mettre sa robe et son à l'abri, dans son sac, et sorti tout ce qui allait lui être utile à savoir ses armes. Le tableau était peu commun car l'on pouvait voir Cylicia en chemise et culotte longue à la recherche de racine et champignons au goûts terreux dans toute la forêt. Elle en profita évidemment pour repérer d'éventuelles trace qu'elle ne manquait pas de suivre. Apparemment, un bête était passée par là il y a peu.

Elle continua son chemin, ramassant mousses et crottes afin d'en faire un enduit parfait qui ne trahirait en rien sa condition strygienne. Plus les heures passaient à présent et plus les traces semblaient évidentes mais toujours pas de sangliers en vue. Par précaution, elle ressorti son guide et scruta les différents paragraphes en espérant qu'elle n'avait rien louper. A la fin du chapitre elle constata tout de même un minuscule post-scriptum écrit à l'envers, drôle d'idée.

Post-Scriptum : Hey, apprenti, tu as vraiment fait le truc avec les crottes? Ohlala que tu es con apprenti! Allons bon, ne t'inquiète pas ça marche très bien mais disons que ce n'est pas vraiment nécessaire.

Cylicia referma le bouquin, épuisée de tant d'incohérences. Au même moment, un bruit se fit entendre non loin d'elle et à n'en pas douter il s'agissait de la proie recherchée au prix de tant de sacrifices. Elle s'approcha furtivement de l'endroit d'où venait les sons et put apercevoir un énorme sanglier en train de  creuser la terre à la recherche de truffes.

- C'est le moment, se dit-elle.

Elle sorti une flèche et arma son arc en direction de la bête. Le souffle couper, elle essayait de viser un endroit qui lui serait fatale... Hop! La flèche partie se loger dans le cou de l'animal mais celui-ci avait encore de quoi se débattre, il lui fallut du temps avant de repérer Cylicia et lui foncer droit dessus. Cette dernière repensa à ce terrible soir où elle se fit elle même prendre en chasse par l'un de ces bestiaux et se promit de ne lui donner aucune chance. Elle se jeta à corps perdu dessus et lui donna autant de coup de couteaux possibles. Quelques minutes d'une lutte sans merci plus tard, elle avait triompher de son adversaire porcin le coeur en joie. Elle était devenue une experte de la chasse aux sangliers par la seule force de sa témérité et, il faut bien l'avouer, l'aide de son mystérieux guide.

Mais tout cela ne l'aidait en rien à se décider sur le sens et devoir qu'elle avait donnait à sa mission. Allait-elle vraiment devenir simple sujet du Roi des nains? Elle avait encore quelques jours pour réfléchir à cela mais le temps était compté. Ce qu'elle devait trouver avant tout, c'était une rivière où se laver.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Sobek Elpoemer
Thaumaturge

Sobek Elpoemer

Messages : 79
Expérience : 717
Masculin Âge RP : 25

Politique : 11
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 20 1559870510-barre-vie-gauche1694/1694Chasse aux sangliers - Page 20 1559871461-barre-vie-rouge  (1694/1694)
Vitesse: 308
Dégâts: 741

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyJeu 15 Nov 2018 - 10:44

La nuit portait en elle des charmes bien différents de ceux du jour ; les arbres troquaient leurs parures apaisantes pour des coquilles fantomatiques, et même le plus simple sentier se muait en mystérieux détour. Sobek Elpoemer aimait à chasser la nuit, et avait pratiquement inversé son cycle de sommeil depuis son départ des murs de Spelunca tant son attirance pour les temps avancées se faisait impérieuse.

Ce soir là, alors que des feuilles tombaient en de centaines d'objets fauchés par un automne manifeste, l'apprenti Cabaliste avait décidé d'employer un sort issu de la liste de maîtrises nécessaires à devenir membre à part entière de la Cabale : Somnium.
Somnium était un art dont la facilité initiale déconcertait par la complexité des incantations de haut niveau. Accéder aux événements passés, contrairement aux croyances, était d'une simplicité relative lorsqu'une âme vous accordait son consentement plus ou moins tacite. La réelle difficulté résidait dans les sorcelleries de lecture des pensées et actions. Voir le futur, à l'extrême opposé du passé, libre de consentements et prédictions, demandait un niveau si exceptionnel que beaucoup perdaient la vie, ou pire la raison, en s'essayant au Somnium.

Fort heureusement pour le traqueur il tentait à deviner le passage d'un sanglier dans les heures passées et cela ne représentait qu'un effort d’exécution lié à son inexpérience pratique. Sobek Elpoemer se munit d'une poignée de terre ramassée à ses pieds, traça d'un doigt rapide un cercle aux géométries profanes, et murmura aux vents en s'agenouillant au centre de la composition arcanique.

- Somnium vher'I, fatghn est.

Lorsque le voile entre les réalités fusionna, un mammifère dont les contours suggéraient un sanglier apparu sous les yeux de celui pour qui l'accomplissement d'un sortilège était synonyme de joie. Mais l'inexpérience n'est pas manifestée dans l'exercice des compétences dans sa forme la plus mortelle, et réussite ne rimait pas toujours avec fortune, car c'est bien dans le manque de recul que les erreurs existent.
Au loin, derrière lui, un bruit du passé amena Sobek Elpoemer à se retourner. C'était un cri animal, mêlé à un grain plus éthéré qui suggérait plutôt une créature magique. Le sorcier demeurait incertain de savoir si seul son Esprit pâtirait d'une rencontre avec un prédateur en la vision, et bientôt une fine couche de sueur envahissait son dos peu solide. Au moment où un sanglier passait par là, quelque chose d'autre était venu dans les parages.  

Le hurlement se répéta plusieurs fois, comme les sinistres cloches dorées de Spelunca, avant que le silence ne reprenne plus menaçant que jamais. Dans la poitrine de Sobek le cœur cessa même de battre durant une fraction de secondes. Le hurleur s'était mis en chasse.
Alors qu'il perdait de vue la proie qu'il était sensé observer, l'exilé reculait lentement pour se placer derrière un arbre. Une fois qu'il se senti assez bien protégé par l'un des innombrables troncs grisâtres, l'apothicaire s'évertua à réciter plusieurs formules de manière hâtive, désordonnée, en traçant trop peu précisément des triangles et courbures pour qu'ils ne soient efficace.
L'inexpérience aboutissait et se révélait dans les seuls moments qui importaient vraiment.

Une fois que l'utilisateur souhaitait suspendre son Somnium et retourner à son corps, il lui suffisait de reproduire les géométries et formules utilisées pour lancer la magie. Plus facile à faire dans des conditions optimales, qu'une peur tyrannique rendaient impossibles d'accès. Dans la forêt il n'y avait plus aucun bruit, et même les feuilles semblaient avoir interrompu leur valse tombante, dans cette absence d'actions Elpoemer se sentait tragiquement piégé.
Ses tempes palpitaient et son thorax menaçait l'implosion, ses yeux s'écartelaient, sa bouche s'ouvrait et se fermait sous une angoisse étouffante.
Une voix rieuse lui intimait qu'il allait se faire tuer en ces lieux, aujourd'hui, pendu par sa propre corde dans un sortilège qui prouvait un certain ego de la part de l'apprenti. La bête au cri carnassier l'avait repéré et devait se pourlécher les babines en voyant un sorcier fragile tenter de retracer des glyphes noires au sol.

Les trois premières tentatives furent des échecs critiques, qui résultèrent en un stress grandissant chez Sobek, qui ne jurait plus que par une mine livide alors que son ongle oscillait sur la poussière en vue de recommencer un cercle. Dans la pénombre, juste à son côté gauche, deux billes d'argent l'avaient jaugé sans vergogne quelques secondes auparavant. Il en était certain.
Sa bouche récita plus rapidement que jamais, et ses bras fort ankylosés par l'effroi reprirent leur tracé.

À sa grande surprise, cette dernière action ne fut pas celle qui le sauva, mais après cinq autre tentatives l'arcaniste apeuré regagna son corps présent.

Frissonnant et les traits tirés Sobek Elpoemer guettait les environs. Autour de lui il n'y avait que troncs gris maquillés par une Lune pâle et des branches dénudées, squelettiques, le silence aussi. Bien entendu sa vision ne couvrait jamais qu'une partie de la réalité.
Tentant de chasser ces pensées, l'apothicaire avait sorti une fiole de lait de pavot qu'il absorbait promptement ; cela aiderait son esprit à se calmer.

La boisson agissait, rendant son corps léger et ses raisonnements simples, béas. Et puis, quand bien même un rôdeur carnassier sévissait à quelques mètres de lui, il ne devait pas être la cible la plus alléchante ! Il était maigre et ses os assurément fins et indigestes, comme ceux des lapins ! Alors d'une marche presque bondissante, et un sourire aux lèvres, finalement apaisé, Elpoemer reprit son chemin en laissant son pendule lui indiquer un sanglier à proximité.

Sans jamais croiser une fois le crieur nocturne, fruit de ses peurs sans doute aucun, Sobek trouva et désossa une carcasse fraîche d'un sanglier abattu d'un seul coup net, porté pour déchirer la gorge, qu'il trouva sur le chemin du retour.
Il voulait s'en aller au plus vite, ainsi voler un cadavre ne lui apparut pas comme une solution moralement inadéquate.




Chasse aux sangliers - Page 20 X6l3
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4102
Expérience : 14301
Masculin

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyLun 26 Nov 2018 - 3:03

Rapport de récolte :

Darrö gagne 2 défenses de sanglier et 2 cuirs de sanglier ainsi que 1 os doré.

Commentaires sur le RP : Bonne continuation !




Rapport de récolte :

Cylicia Condoris gagne 2 défenses de sanglier, 2 cuir de sanglier et 5 points de métier ainsi que 5 points de métier bonus.

Commentaires sur le RP : Tu deviens apprentie !



Rapport de récolte :

Sobek Elpoemer gagne 4 défense de sanglier, 1 cuir de sanglier et 10 points métier ainsi que 10 points métier bonus.

Commentaires sur le RP : Bon courage pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Doebroksh
Rôdeur

Doebroksh

Messages : 207
Expérience : 1610
Masculin Âge RP : 30 hivers

Politique : 34
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Fée nordique +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 20 1559870510-barre-vie-gauche1365/1365Chasse aux sangliers - Page 20 1559871461-barre-vie-rouge  (1365/1365)
Vitesse: 579
Dégâts: 1024

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyMer 28 Nov 2018 - 22:36

Le minotaure se pencha sur le corps qu'il évalua d'un œil critique. Le temps de rejoindre celui-ci, la bête avait rendu l'âme. Si elle n'avait pas été tuée à l'impact, son agonie aurait au moins été courte. La flèche ne l'avait pas atteint à la tête comme il l'aurait souhaité. Mais profondément enfoncée à la base de son cou, elle avait visiblement touché un point vital.

Avec précaution, il empoigna le trait qu'il tira doucement par la tige. Sans trop résister, celui-ci glissa centimètre par centimètre avec un bouillon écarlate. Jusqu'à ce que la tête en métal ne retrouve l'air libre. Il leva son projectile à la lumière du jour afin de s'assurer que celui-ci n'avais pas été endommagé : cette pointe était prévue pour pénétrer la chair mais pas seulement. Sa forme était étudiée pour s'extraire sans abimer la chair plus que de raison. Inutile de mutiler inutilement une cible à laquelle le tir ne s'adressait pas. De plus, la viande comme le cuir n'en étaient que de meilleurs qualité.

Satisfait, il prit le temps de nettoyer la pointe en losange avec quelques feuilles. Puis soigneusement il la glissa dans la partie gauche de son carquois. Celle de droite était elle réservée aux pointes barbelées, destinées à un autre type de cibles.

Revenant à la dépouille porcine, il s'agenouilla et posa les doigts sur le corps encore chaud.

- Esprit Bisoodi, commença-t-il à réciter d'un ton reconnaissant. Père des sangliers et sage gardien de l'équilibre de ce monde. Je t'exprime humblement ma gratitude pour m'accorder cet avatar de ton essence afin de nourrir les miens.

Rouvrant les yeux, le minoen s'empara du poignard jusque là fixé à sa hanche et se releva en quête d'une branche suffisamment robuste pour constituer un cintre. Quelques minutes plus tard, il suspendait la dépouille par les pattes arrières. Lame au poing, Doebroksh le planta jusqu'à la garde dans le bas-ventre de l'animal. Avec des gestes mécaniques, façonnés par la pratique, il éventra le corps jusqu'à la gage thoracique et répandit ses entrailles fumantes à même le sol.

Moins d'une heure plus tard, il enrobait la venaison et les gigues dans la peau soigneusement découpée du sanglier. Nuant une ficelle pour fixer l'ensemble, il laissa cependant le fruit de sa chasse et se tourna vers le trou où reposaient les abats et organes non comestibles. S'agenouillant une dernière fois, il posa les paumes à terre.

- Accepte cette modeste offrande, sage Bisoodi, que je rétribue à tes semblables avec la prière de nous accorder à nouveau ta générosité. A ma tribu comme aux autres que tu jugerais dignes de tes faveurs.

Concluant le rite, il étendit les bras et recouvrit le trou de terreau. Il répéta ce geste plusieurs fois jusqu'à ce la fosse ne soit complètement recouverte. Puis, avec révérence, déposa la tête porcine sur celle-ci. Saisissant le paquet improvisé encore gouttant, le minotaure reprit le chemin du camp de sa tribu. Les Moj'hauks.


*

Approchant des siens, le minoen prit le temps de parcourir la plaine du regard. D'un côté se trouvait plusieurs étendues de blés et maïs, regroupées autour du puits éolien. Par un astucieux système enseigné longtemps auparavant à leur peuple par les elfes, le vent gonflant les voiles venait puiser l'eau en profondeur en actionnant une manivelle. Songer que la corde disparaissant actuellement dans les profondeurs était celle ramenée la semaine passée de Kastalinn lui arracha un sourire. Sourire qui se crispa lorsqu'il remarqua un taurillon de leur tribu sortir du camp pour venir à sa rencontre.

Au moment où ils ne furent plus qu'à quelques mètres l'un de l'autre, le chasseur s'immobilisa et inclina la tête de côté. Les cornes du petit ne faisaient encore qu'une dizaine de centimètres, tout au plus. Néanmoins et malgré sa taille actuelle, ce minotaure au poil clair risquait bien de le dépasser dans une dizaine d'années…

- Doebroksh... déclara-t-il en se frottant nerveusement les doigts.
- Ahab, lui répondit l'intéressé en le saluant de la tête.

L'adulte plissa le regard comme son cadet gardait le silence, se contentant de l'observer. Le trappeur lui fit signe du coude de marcher avec lui en direction du camp.

- Quelque chose te tracasse ? Tenta-t-il de lui tirer les vers du mufle après quelques instants.
- Ben… hésita-t-il. Meela, elle m'a dit de vous demander quand vous seriez de retour et…

Il s'interrompit, cherchant ses mots et croisant les doigts. Ils firent quelques pas de plus, Ahab gardant la tête baissée. Le minoen taciturne remarqua la queue au crin crème ondulant avec fébrilité dans son dos, trahissant son malaise. Doebroksh s'arrêta à nouveau, aussitôt imité par le taurillon, puis mis un genoux à terre afin de réduire leur différence de taille. Mais même ainsi il restait deux bonnes têtes plus grand...

- Je suis rentré. Tu peux me dire ce qui te tracasse ?

Pour que Meela l'ai orienté vers lui en le sachant à la chasse, son problème ne devait être ni grave ni urgent. Toutefois, quelqu'il soit, cela travaillait le jeune.

- Et bien… Je me demandais… commença-t-il en fuyant son regard.

Inspirant à plein poumons, il se força à regarder son ainé avant d'enfin demander :

- Est-ce que vous m'aideriez à retrouver mon loup ?

Son loup ? Dans l'instant Doebroksh se retint de rire, le pauvre petit était déjà assez mal à l'aise et l'aurait mal prit. Néanmoins, l'instant de surprise passé, son enjouement laissa place à un tout autre sentiment. Son loup...

Malgré lui, l'image de Greywol vint s'imposer dans ses pensées. Son propre compagnon a quatre pattes disparut la semaine passée. Compagnon qui lui avait été confié alors qu'il était un peu plus jeune que le taurillon.

- Kyle, si j'ai bonne mémoire ? Répondit simplement l'adulte après un moment.

Les yeux s'illuminant d'espoir, Ahab hocha vigoureusement la tête avant qu'il reprenne :

- Bien sûr que je vais t'aider à le retrouver, le rassura-t-il d'une voix confiante tandis qu'il lui frottait affectueusement le front de sa main libre. Il ne doit pas être bien loin. Laisse moi juste déposer ceci et…

Lorgnant sa venaison, une idée germa dans ses pensées et vint estomper sa peine.  Pourquoi ne pas tenter d'appâter ce capricieux camarade afin qu'ils ne les fasse pas cavaler jusqu'à la tombée de la nuit, une fois qu'ils l'auraient retrouvé ?
Revenir en haut Aller en bas
http://vg11k.tumblr.com/ En ligne
Sobek Elpoemer
Thaumaturge

Sobek Elpoemer

Messages : 79
Expérience : 717
Masculin Âge RP : 25

Politique : 11
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 20 1559870510-barre-vie-gauche1694/1694Chasse aux sangliers - Page 20 1559871461-barre-vie-rouge  (1694/1694)
Vitesse: 308
Dégâts: 741

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyVen 30 Nov 2018 - 16:18

La caravane itinérante avait déposé Sobek, perdu au milieu d'une dizaine d'autres chasseurs, à Kastalinn en début d'après-midi. Bien qu'il préférait habituellement laisser les autres s'enfoncer en premier dans les bois glacés, aujourd'hui le chasseur novice était pris de courage. Ses dernières chasses avaient été riches en enseignement, et bien qu'il savait les sangliers encore bien trop mortels, Elpoemer n'aurait plus la peur qui accablait toujours les néophytes. Pour progresser, il faudrait prendre des risques modérés, et aujourd'hui paraissait un jour excellent pour s'essayer à de nouveaux pièges.

Lors de sa première chasse il avait constaté le succès relatif d'une combinaison d'huile d'Insmousse et de pyromancie mineure. À sa deuxième venue il s'était munie d'une jarre béotienne, une Mangeuse, aux résultats mitigés ; certes l'objet avait accompli son dessein et anéanti l'âme du mammifère, mais au prix d'un transplanage risqué, et durant lequel le cabaliste s'était senti mal à l'aise. Sobek Elpoemer découvrit donc être un magicien de distance, préférant manipuler le cours des événements grâce à ses sortilèges.
Bien entendu, telle description était réductrice et un tantinet trop confortable ; l'apothicaire devait apprendre à combattre sans peur, auquel cas il serait une cible trop facile dans les épreuves qui l'attendaient en Dùralas.

Comme une longue robe en soie marron couvrant deux babouches en cuir noir, franchissait l'orée de la forêt, un crâne de fennec s'éveillait d'une léthargie prolongée. Dans les pénombres des bois dansaient des lumières profanes, annonçant l'arrivée d'un apôtre noir du Maître Azhalred.
Les disciples du grand Azhalred, arcaniste doyen des Exilés, utilisaient tous ces flammes vertes. Leur couleur résultait des âmes sacrifiées pour cette magie et leur chaleur malsaine procurait une béatitude grandiose chez son utilisateur, facilitant les déambulations et ouvrant l'esprit aux champs invisibles. C'était un fondement chez les sorciers exilés, l'essence de leurs pyromancies.

Alors que des branches craquaient au loin, l'apothicaire extirpait de sa poche intérieure une potion contenue en une fiole de taille moyenne, toute d'or et de gravures infernales, pour s'en abreuver. Dans la forêt de Kastalinn, où l'air frais circulait de manière aléatoire, la robe en tissu de l'apothicaire était secouée de temps à autre, tandis que son regard désormais rouge guettait l'horizon.
Il y avait parfois des arbres squelettiques, rongés par le froid et l'automne, parfois des petits amoncellements d'herbes sombres, des fourrés.

Le bruit de course se faisait plus proche, ainsi le cabaliste porta une main au crâne enflammé et le lança au milieu d'un parterre de feuilles mortes. L'objet roula de manière presque animée jusqu'au centre, se redressa en une gerbe d'étincelles verdâtres, puis se tint immobile et parfaitement normal. En quelques secondes à peine, ses flammes avaient disparu, et alors que son Maître soufflait une brume épaisse résultat de la potion ingurgitée, le crâne de fennec s'effaça presque dans les ombres.
Lorsqu'un sanglier passa en marchant calmement, ignorant presque l'exilé agenouillé aux côtés de son canalisateur, la lueur verte revint toutefois éclairer les orbites.

Et tandis que dansaient de nouveau les flammes dans l'antre décharnée de la magie de la Cabale, la brume au contact du feu se mua en poison, et le sanglier étouffait, pris au piège.

Sobek Elpoemer sortit son couteau de dissection d'un sourire satisfait ; l'apprenti n'avait pas oublié comment jongler avec les toxines.




Chasse aux sangliers - Page 20 X6l3
Revenir en haut Aller en bas
Axe
Maîtresse d'armes

Axe

Messages : 779
Expérience : 2618
Féminin Âge RP : 16

Politique : 132
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Manticore d'Axe +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 20 1559870510-barre-vie-gauche2576/2576Chasse aux sangliers - Page 20 1559871461-barre-vie-rouge  (2576/2576)
Vitesse: 794
Dégâts: 2501

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptySam 1 Déc 2018 - 23:20

Laissé seul à un poteau au-dessus d’une maigre réserve d’eau, le cheval d’Axe se dandinait d’un pied sur l’autre, ennuyé. Sa propriétaire l’avait attaché là il y avait un moment déjà et le vacarme de la foule qui s’agitait autour de lui commençait à le rendre nerveux ; de plus en plus d’yeux curieux se braquaient sur sa croupe chargée de ressources solidement emballées et, tout come la bête, visiblement laissées sans surveillance…sentiment passablement désagréable pour un animal de sa trempe. Fort heureusement, arrêtés par la crainte de se voir durement réprimander par un sort de protection, les badauds laissaient pour l’instant l’animal et son chargement tranquilles. Pourtant la tentation était forte : queques peaux de sanglier, une belle cuirasse de crocodile, des restes d’aigle, un grand lainage en poils de rhinocéros…Non, décidément, c’était trop beau pour y risquer ses doigts.
Pour ce qui était des premières, les peaux de porc sauvage, la propriétaire du gros percheron n’y était pas allée par trente-six chemins. Lancée au petit trot dans les plaines d’Aràn après avoir faussé compagnie à une voyageuse piallarde et bavarde au dernier degré, elle était tombée sur une petite harde qui s’ébattait tranquillement à l’écart de la route ; cela faisait un moment qu’elle n’avait pas chassé cette variété-ci, petite et aux rabats peu onéreux, lui préférant sans hésitation les gros spécimens gorgés d’énergie qui vivaient à Sylfäen. Elle n’en avait pas fait la fine bouche pour autant.
Une tête orpheline, deux ventres replets pourfendus, quelques pattes fauchées, un dos brisé et une nuque dévissée plus tard, la jeune femme essuyait son épée bon marché et dépeçait les petits cadavres porçins comme il se doit ; c’était très largement mieux que rien.

Le cheval leva la tête, dérangé par le battement des ailes d’un oiseau qui s’envolait non loin. Son expérience encore toute récente des aigles des baldors ne l’avait pas tout à fait laissé en paix avec les volatiles de dùralas…
Revenir en haut Aller en bas
Sobek Elpoemer
Thaumaturge

Sobek Elpoemer

Messages : 79
Expérience : 717
Masculin Âge RP : 25

Politique : 11
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 20 1559870510-barre-vie-gauche1694/1694Chasse aux sangliers - Page 20 1559871461-barre-vie-rouge  (1694/1694)
Vitesse: 308
Dégâts: 741

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyMar 4 Déc 2018 - 19:54

Un craquement sec annonça l'entrée de Sobek Elpoemer dans les bois de Kastalinn tandis que son corps atterrissait sur des branchages emmêlés. Du haut de la colline qui surplombait les bois, l'exilé avait glissé, et avait participé à une folle dégringolade jusqu'à ce coin reculé -et visiblement non balisé comme sentier- des routes de chasse.


La chute fut sévère, étonnamment longue aussi, et liée à une cause des plus banales. Comme l'apothicaire avait marché jusqu'à la cime d'une colline ayant captivé son regard par le paysage qu'elle offrait, un prétendu marchand l'avait rejoint avant de l'inviter à s'assoir au bord du précipice. Loin de lui tendre un piège, celui qui déclara se nommer Patrik, fut néanmoins assez sot pour se pencher un peu trop suite à la première pipe d'opium partagée.
Fort heureusement une branche folle qui poussait entre deux rochers le sauva, et il put s'agripper le temps qu'Elpoemer ne réagisse. Quelques secondes plus tard Sobek tendait la main à un Patrik suspendu au-dessus d'une abysse relative, sûrement survivrait-il à la chute, mais pas sans y laisser sa mobilité et il fallait être idiot pour penser survivre une nuit en ces bois. Si les prédateurs nocturnes, les meutes de loups ou les brigands, n'avaient pas raison de vous, ce serait le froid glacial qui gèlerait tout espoir de survie.

Elpoemer ne savait pas s'il connaissait assez Patrik pour aller le chercher au fond du bois. Il faudrait contourner les roches, arpenter la forêt, à hurler un nom... il signalerait probablement juste l'incident.

Peut-être Patrik devina-t-il le doute auquel était en proie le bras qui le retenait de tomber, car d'un seul coup, il tira soudainement l'homme au turban dans le vide avant de lâcher prise.

Après quelques minutes passées à se mettre en boule et à espérer ne pas heurter un obstacle assez solide pour lui rompre les os, le chasseur arrivait au sol, et constatait avec joie n'avoir qu'un genoux de toute évidence disloqué.
S'aidant du bras droit, celui qui n'était pas entaillé, Sobek déchira et noua sa robe de tissu rouge et jaune autour de l'articulation. Il récupéra également un morceau de bois qu'il utilisait comme tourniquet, et serra le tout avant de s'atteler au plus difficile ; le remettre en place.

Les robes longues des Exilés sont portées pour deux raisons : la première, relative aux climats extrêmes qu'ils affrontent bien souvent, réside dans la chaleur apportée par ces tenues sans être accablantes par temps de fortes températures. La seconde est dans leurs capacité à accueillir divers objets ; les exilés adoraient avoir des poches intérieures nombreuses, toutes rembourrées de laine en cas de chute pour ne pas briser leurs marchandises.

La propension commerciale des siens sauva son lait de pavot, en l'instant, et ce fait le fit sourire malgré les douleurs qui le parcouraient. Après avoir vidé la fiole d'un trait, jetant le verre quelque part plus loin, il laissa le médicament produire son effet.

Ce qui était supposé supprimer la douleur se mit à le brûler doucement, embrasant ses intérieurs d'une incandescence bienheureuse, et tandis qu'il manipulait ses bras pour serrer son genoux Sobek Elpoemer dut se concentrer pour user de la motricité. Voilà qui était bien parti. En attendant de retrouver pleine possession de ses moyens, il commença à tâter l'os pour le saisir aux meilleurs points à l'aide d'un étau formé par ses deux mains.
Tirer un coup sec.

Le craquement l'aurait fait hurler en temps normal, mais pour l'heure la douleur se perdit dans le brouillard de pavot, elle lui fit fermer les yeux et lâcher un juron, mais une dizaine de minutes plus tard il pouvait se lever et, en prenant une branche épaisse en guise de bâton, marchait. Son corps était léger, comme il flottait au travers des arbres sans réellement avoir d'idée d'où aller.

- Hé ! Sobek ! C'est moi, Patrik, ici !

La voix grave le ramena dans la réalité, détournant ses yeux de la chute lente des feuilles pour chercher l'autre humain. Patrik semblait avoir eu un dénouement plus curieux ; son corps était empalé sur un tronc abîmé, traversé au niveau de l'épaule gauche par un bout de bois affûté. En même temps l'exilé estima la durée qui s'était écoulée depuis leur chute à plusieurs heures. Patrik avait perdu beaucoup de sang, son teint ne mentait pas.

- Sacré chute. Hein ? Hahaha... tu peux m'ai...
- Pourquoi m'as-tu entrainé dans le vide ?

La question semblait avoir pris au dépourvu le jeune Pat, dont le regard avait perdu en entrain. Ses traits allaient et venaient entre l'hésitation et le désespoir. Visiblement incapable de formuler une réponse à l'interrogation, l'exilé s'agenouilla auprès de lui et lui saisit la tête afin d'éviter au sang de remonter l'oeusophage.

- Vas.

En concentrant un peu de sa vigueur dans les avants-bras il serra doucement le cou de Patrik. C'était la seule chose qu'il pouvait décemment faire.
Même les fous méritent une mort douce,car la traversée serait pour eux déjà fort difficile. Un moment le cabaliste resta là, entre les feuillages et le sous-bois, à éteindre le cadavre de l'idiot qui les avait propulsés dans le ravin. Il laissa à la nature les derniers mots concernant l'existence de l'intéressé, profitant du silence jusqu'à ce qu'un grognement lui fasse tourner la tête.

Les sangliers étaient-ils affectés par l'odeur du sang ? Il n'en savait rien, probablement pas, mais dans le doute il se figea, disposant pour seul allié d'un cadavre tant la chute l'avait laissé démuni. Pas même son crâne n'avait...
Le temps que Sobek pense à retrouver son crâne, il aperçut ce dernier flotter derrière le sanglier, lentement, baigné d'une lueur verte discrète. Quel bon garçon !

Sobek rapproche ses lèvres de l'oreille du mort et entame des psaumes incompréhensibles dans l'ombre d'une barbe drue. Sa peau devient blanche, ses yeux noirs, et le mort redevient vivant.

De gestes désarticulés Patrik s'extirpe de sa branche en y laissant le bras. Le sang se répand, et le ranimé que Sobek ne contrôlait presque plus -faute d'expérience le sortilège ne durerait pas- se jetait sur le sanglier. La surprise parut affecter l'animal, qui recula une fois son équilibre perdu. Finalement, un crâne enflammé termina la pauvre bête en lui assénant un coup violent au visage.
Sobek se releva, fébrile d'autant de magie usée.

D'anciennes traditions parlent de potions de vitalité issues du sang humain lui-même... et n'y-aurait-il pas un peu de menthe dans les environs ?
L'apothicaire était stimulé !




Chasse aux sangliers - Page 20 X6l3
Revenir en haut Aller en bas
Doebroksh
Rôdeur

Doebroksh

Messages : 207
Expérience : 1610
Masculin Âge RP : 30 hivers

Politique : 34
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Fée nordique +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 20 1559870510-barre-vie-gauche1365/1365Chasse aux sangliers - Page 20 1559871461-barre-vie-rouge  (1365/1365)
Vitesse: 579
Dégâts: 1024

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyMar 4 Déc 2018 - 21:02

- Et tu dis qu'il te suit partout , répéta le dresseur avec amusement. Sans que tu saches d'où il sort.
- Ce n'est pas faute de chercher , répondit Doebroksh en se grattant la nuque.

Penché sur le félin, Bulrug se tourna vers le minotaure un peu penaud. Prenant appuis sur ses genoux massifs, il se redressa avant de poser la main sur l'épaule du minoen à poil sombre.

- Ne t'en fais pas va, je trouverais quoi en faire. Je me doute que dans tes… activités, ce genre de compagnon ne t'es d'aucune utilité. Toutefois pour nous qui sommes tout les jours au camp…
- … il tiendrait à distance la vermine , compléta Doebroksh.
- Exactement. Les greniers ne s'en porteront que mieux. Et puis cela me changera d'élever ces foutus lapins cornus...

Le minotaure taciturne hocha la tête d'approbation et tourna les sabot, laissant là l'autre hybride.

- Héla, où tu vas toi , intervint cependant Bulrug en refermant ses doigts massifs autour du chat roux. C'est avec moi que tu vas rester à présent ! Et…

Réalisant brusquement qu'il oubliait quelque chose, il héla :

- Doe' ! Cela m'était sorti de la tête ! Hier un cochon sauvage s'est pointé près du lopin de Lalum ! Y parait qu'il l'aurait quelque peu bousculé tu pourrais y jeter un œil ?

Arrêté sur le palier de la tente, celui-ci hocha la tête d'approbation.



Déclarer que cet animal avait bousculé Lalum - une cultivatrice de la tribu des Moj'Hauk, était peu dire. Il avait chargé la minoenne au lieu de fuir lorsqu'elle s'était dressée de toute sa hauteur pour le faire déguerpir. La pauvre avait la hanche bien abimée et, une fois à terre, avait subi un coup de défense au flanc. D'autres minotaures avaient accourus et fait déguerpir ce sanglier si agressif, haut de plus d'un mètre d'après leur description. Mais le mal était fait.

Etudiant une paire d'empreintes figées dans la boue, le chasseur n'osa imaginer ce qu'il serait advenu si celle-ci avait été seule. Agée d'approximativement une dizaine d'hivers de plus que lui, Lalum faisait partie des minotaures ayant accompagnés le taurillon lors de son enfance solitaire. S'efforçant de contenir son irritation, Doebroksh poursuivit sa traque en essayant de mettre de côté ces pensées superflues.

Remonter la piste de l'animal s'était révélé aisé : il avait plût la veille de l'incident et les empreintes étaient clairement visibles. Et profondes. Ce spécimen dépassait facilement les cent kilos. Et au vu des branches brisées du sorbier qu'il avait sous les yeux, au-dessus de ses genoux, mesurait bien plus que la taille estimée par les autres hybrides. Il s'agissait probablement d'un mâle reproducteur, à la tête d'une harde en pleine migration avec la rotation des saisons.  D'ordinaire, les spécimens de se statut étaient laissés en paix par les chasseurs car assuraient le renouvellement de leurs groupes. Mais celui-ci ayant prouvé qu'il ne craignait pas un minoen adulte… il n'hésiterait pas à s'en prendre à un jeune taurillon. Or il n'en était pas question. Leur tribu avait déjà bien assez de problèmes avec les gouivres pour en rajouter...

Cela faisait une demi-journée qu'il traquait la bête et le soleil avait à présent entamé sa descente. La piste se réchauffait : de multiples jeux d'empreintes de tailles et profondeurs différentes et des déjections encore tièdes. Il était tout proche. Quelques minutes de plus et des grouignements parvinrent à ses oreilles. Aussitôt il s'immobilisa, attentif au moindre son, mouvement ou fragrance de sa proie. Avec satisfaction il s'accroupit : le bouquet était léger mais il sentait en effet l'odeur des porcins droit devant. Le vent était donc face à lui : il pouvait approcher sans être repéré.

Avec précaution, écartant silencieusement les brindilles et feuilles mortes avant de poser les sabots, il s'approcha. Finalement, il pu avoir un visuel de sa proie lorsqu'il écarta lentement une branche basse face à lui, dissimulé par un parterre de hautes fougères. Au-delà de celui-ci, il entendait plus qu'il discernait la souille où ils s'ébattaient a grand renfort d'éclaboussures. En vérité, il avait dans son champ de vision une bonne dizaine d'adultes de façon intermittente, mais seul le béhémot au centre du groupe retenait son attention. Celui-ci était tout bonnement colossal. Un mètre vingt ? Trente ? Plus encore ? Il n'aurait su trancher. Il tira doucement une flèche de son carquois sans quitter sa cible du regard, les cris nasillards des plus jeunes venant ponctuer les grognements de leurs ainés.

Avec une lenteur toute calculée, Doebroksh encocha le trait. Le vent n'avait pas tourné et aucun signe d'agitation n'indiquait qu'il était découvert. Il allait pouvoir ajuster son tir et…

Un mouvement brusque sur sa droite vint interrompre sa visée. Interdit, il posa le regard sur le marcassin baroudeur parti explorer les fougères et venant de le débusquer. Une bonne seconde s'écoula alors que tout deux se dévisageaient en affichant une surprise partagée. Puis le petit poussa un grouinement de panique et détala sans demander son reste. Le minotaure lâcha un juron.

La discrétion était désormais le cadet de ses soucis. Se redressant brusquement, arc bandé, il chercha le mâle du regard avant que celui-ci ne  s'enfuie à nouveau.

- Que…

Il n'eut le temps d'ajuster son projectile, le mastodonte fondant sur lui sans se préoccuper de leur différence de taille. Et la pointe qui lui perça l'armure - cuir épais entre la tête et l'abdomen - ne le freina pas outre mesure. Le cueillant aux mollets, il parvint même l'espace de quelques instants à faire décoller le chasseur du sol. Roulant de côté en serrant les dents, Doebroksh avisa le sanglier revenant à la charge. Levant le bras gauche, il protégea son mufle de l'impact et échappa un cri en sentant les défense de l'animal le poignarder entre deux coups de groin.

Le minotaure se débattit comme il put, se couvrant de terre humide et piétinant les fougères dans son pugilat sauvage. A grand peine il retenait l'animal beuglant de colère de lui planter à nouveau ses défenses à travers le cuir. Mais cela ne l'empêchait nullement de labourer l'abdomen de l'hybride de douloureuses griffures. Rugissant en retour, Doebroksh le gratifia d'un coup de poing en plein groin aussi fort que lui permettait sa position précaire. L'animal eut un bref mouvement de recul, s'ébroua et déjà revint à l'assaut du minotaure à terre. Mais se fut suffisant pour celui-ci qui avait refermé le poing sur une hampe dépassant de son carquois.

Avec un cri de fureur il planta la flèche barbelée un plein museau de l'animal qui aussitôt poussa un glapissement terrible et bondit de côté. Mugissant à plein poumons, il commença à sauter tel un cabris, secouant la tête en tout sens pour se libérer de la pointe fermement ancrée dans sa chair. Toussant et la fourrure maculée de terre humide, Doebroksh se redressa douloureusement.

- Dans l'œil… sa fait mal n'est-ce pas ? Lança-t-il avec amertume.

Une fois de retour sur ses appuis, il cracha un mollard écarlate avant de tirer son poignard de dépeçage de son fourreau. Le groin planté  dans le sol, la bête tentait vainement d'arracher le trait en se frottant le museau de ses pattes avant. Remonté à bloc, le minotaure fit quelques pas puis percuta l'animal blessé qu'il plaqua au sol à son tour avec un cri de rage. Une patte ricochant sur ses cornes, le chasseur planta enfin son poignard sous l'oreille du mâle dominant. En criant de triomphe il passa son adversaire par la lame, l'égorgeant sauvagement et brisant son arme par la même occasion.

Soucieux de remettre de l'espace entre la créature à l'agonie et lui il se laissa tomber en arrière. Manche de son couteau en main, il tacha de retrouver son souffle en observant ses derniers spasmes. Des fluides écarlates lui éclaboussaient les sabots par giclées dont le débit faiblissait déjà. Avant qu'une minute ne passe il cessa de trembler et rendit enfin son dernier souffle.

S'essuyant le front et se maculant de boue, le chasseur parcourut la souille désertée du regard. Adultes comme marcassins avaient déguerpis dès le début de l'échauffourée. L'endroit retrouvait à présent le calme plus familier d'une fin d'après-midi. Finalement, il posa les yeux sur la dépouille.

- Bisoodi, souffla-t-il après un moment. J'ignore où tu a été chercher celui-là, mais tu ne l'as pas raté.
Revenir en haut Aller en bas
http://vg11k.tumblr.com/ En ligne
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4102
Expérience : 14301
Masculin

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyVen 7 Déc 2018 - 4:02

Rapport de récolte :

Doebroksh gagne 4 défenses de sanglier, 10 points métier et 10 points bonus.

Commentaires sur le RP : Tu deviens apprenti, à toi les aigles !





Rapport de récolte :

Sobek Elpoemer gagne 4 défenses de sanglier, 4 cuirs de sanglier et 10 points métier ainsi que 1 os doré.

Commentaires sur le RP : Tu deviens apprenti, à toi les aigles !




Rapport de récolte :

Axe gagne 2 défenses de sanglier et 3 cuirs de sanglier.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Léane Gelriane
Habitant(e)

Léane Gelriane

Messages : 55
Expérience : 251
Féminin Âge RP : 255 ans

Politique : 01
Métier : Chasseur - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 20 1559870510-barre-vie-gauche110/110Chasse aux sangliers - Page 20 1559871461-barre-vie-rouge  (110/110)
Vitesse: 72
Dégâts: 150

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptySam 15 Déc 2018 - 19:34

Cela faisait déjà un bon moment que Léane avait été acceptée comme chasseresse de Dùralas, après en avoir demandé l'autorisation à Endorial. Cependant, jusqu'à présent, elle n'avait jamais eu le courage de réellement partir à la traque. De plus, le lieu dédié à la chasse se trouvait plus loin de chez elle qu'elle n'avait jamais été... Mais elle allait y aller. Et aujourd'hui même. Il serait temps qu'elle prouve sa motivation à exercer ce métier.

Elle se rendit donc dans la forêt dont elle avait entendu dire qu'elle offrait les meilleures opportunités pour les chasseurs. Une fois là, elle se renseigna autour d'elle, pour finir par apprendre que les débutants devaient impérativement chasser du sanglier. Elle fit la moue : en effet, elle n'avait jamais aimé la viande de sanglier. Trop forte... Mais après tout, il fallait bien commencer quelque part ! Donc, si cela signifiait manger du sanglier pendant plusieurs jours, soit. Elle le ferait, le temps de gagner assez d'expérience pour pouvoire chasser autre chose.

Elle finit par s´arrêter dans une clairière, sur le sol de laquelle elle s´installa. Elle déposa son arc sur la mousse et se mit à vérifier ses flèches. Elle se souvenait avoir lu que les sangliers avient la peau dure, elle devait donc trouver un moyen de solidifier un peu plus les pointes de ses projectiles.

Après mûre réflexion, elle arriva à la conclusion que le feu pouvait y parvenir. Mais, ses flèches étant constituées de bois, elle devait trouver un moyen pour les solidifier sans les carboniser. Et ça, elle ne savait pas le faire.

Peut-être fallait-il faire un feu moins chaud ? Il n´y avait qu´un seul moyen de le savoir : essayer.

Elle fit donc un feu. Mais, évidemment, malgré tous ses efforts, elle ne parvint pas à le faire refroidir. Elle décida donc de simplement ne pas laisser ses flèches assez longtemps dans le feu pour quélles s´y désintègrent. Le résultat n´était cependant pas assuré d´être convaincant. Et elle ne disposait pas d´une réserve illimitée de flèches... De plus, elle ne savait pas en créer elle-même... Elle n´avait donc plus qu´à prier pour ne pas trop rater, afin de ne pas trop gâcher ses projectiles.

Mais dábord, il fallait faire un feu. Et avant ça, s´assurer qu´elle pouvait le faire sans faire flamber la forêt toute entière. Il lui fallait donc un espace dégagé et pas trop de vent. Elle vérifia la clairière, avant de décider que s´éloigner un peu du tapis de mousse suffirait à lui procurer un lieu correct.

Elle fit donc le déplacement, puis le feu, s´étonnant au passage d´y arriver si facilement.

À présent, l´heure était venue de se lancer dans la partie la plus difficile de cette réalisation. Elle saisit une flèche et la passa dans le feu, avant de la ressortir immédiatement. Quand elle vérifia son travail, elle remarqua que la flèche avait à peine eu le temps de chauffer. Il fallait donc la laisser plus longtemps. Ce qu ´elle fit. Mais ce fut probablement en laissant la flèche trop longtemps, car cette dernière se décomposa, lui brûlant les doigts au passage.

D´accord. Moins longtemps. Elle prit une autre flèche, qu´elle sortit du feu juste avant qu´elle ne se décompose, puis inspecta son oeuvre. C´était loin d´être parfait, mais, au moins, c´était à la fois solide et en un seul morceau.

Elle fit de même avec les autres flèches, réussisant toujours plus ou moins bien, mais n´en décomposant aucune, c´était déjà ça de gagné.

Une fois toutes ses flèches renforcées et en plus ou moins bon état, elle se mit enfin en chasse. Elle ne connaissait pas vraiment les habitudes de vie des sangliers, elle devrait donc se fier à son instinct... Et à ses sens.

Sachant qu´elle ne serait pas discrète si elle restait au sol, elle grimpa à un arbre. Elle se déplacerait de branche en branche. Après tout, les sangliers ne disposaient pas d´un cou très souple, ils ne pourraient pas regarder ce qui se passerait au-dessus d´eux.

Sautant d´arbre en arbre, tel un gros écureuil blanc, prenant soin de ne prendre appui que sur les branches les plus solides, afin de ne pas se trahir en brisant les branches et en tombant, elle finit par surplomber un petit groupe de sangliers. S´installant plus confortablement sur sa branche, elle les observa, afin d´étudier leur mode de vie et de choisir sa proie. Car, elle le savait bien, elle ne serait pas particulièrement discrète, et náurait donc droit qu`à un seul coup, une fois qu´elle aurait touché sa cible. Elle devrait soit la tuer sur le coup, soit rester bien à l´abri sur sa branche le temps qu´elle meure ou aue son groupe s´en aille. Il fallait donc viser juste. Seulement... Où était le point le plus vital d´un sanglier ? Elle n´en savait rien...

Soupirant discrètement, elle se rendit à l´évidence : Comme pour la préparation de ses flèches, elle devrait improviser...
Reportant son attention sur la harde, elle jeta son dévolu sur un jeune, qui serait plus facile à tuer, quoique plus difficile à viser. Mais elle n´aurait pas de situation parfaite, il ne fallait pas oublier qu´il s´agissait de sa toute première chasse. Ce qui signifiait qu´elle ferait forcément des erreurs. Mais, comme le disait souvent sa mère, "C´est en faisant des erreurs qu´on apprend. Trompe-toi, corrige tes erreurs, et tu auras appris comment faire." Aujourd´hui, elle comptait bien mettre ce conseil en pratique.

Après avoir observé le groupe pendant un moment, elle saisit une flèche et banda son arc, se remémorant un autre des conseils de sa mère lorsquélle lui apprenait le maniement de cette arme : "Surtout, prends ton temps et ne perds jamais ta concentration. Il est possible aue ta cible bouge pendant aue tu vises. Surtout, ne panique pas. Garde-la simplement dans l´axe de ta flèche, adapte-toi, mais ne laisse rien te déconcentrer. Et lorsque tu es prête, assure-toi que la corde est bien tendue et lâche-la d´un coup."

La flèche partit se planter droit sur le petit sanglier. Mais, visiblement, elle n´avait pas visé le bon endroit, car le petit se mit à vagir de toutes ses forces. Il va alerter toute la forêt...

Elle resta donc bien blottie sur sa branche, le temps que les cris se calment. Cela dura un long moment. Mais lorsque ce fut enfin terminé, Léane eut le joie de découvrir que la harde s'en était allée, ayant probablement abandonné l'idée de retrouver l'origine de la flèche tombée du ciel. L'archère se laissa donc tomber au sol, afin d'observer la carcasse. L'animal était encore chaud... Bien. À présent, elle avait de quoi manger pendant un moment, moment durant lequel elle ne chasserait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4102
Expérience : 14301
Masculin

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyDim 16 Déc 2018 - 0:40

Rapport de récolte :

Léane Gelriane gagne 1 défense de sanglier, 5 points métier et 10 points bonus.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Sobek Elpoemer
Thaumaturge

Sobek Elpoemer

Messages : 79
Expérience : 717
Masculin Âge RP : 25

Politique : 11
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 20 1559870510-barre-vie-gauche1694/1694Chasse aux sangliers - Page 20 1559871461-barre-vie-rouge  (1694/1694)
Vitesse: 308
Dégâts: 741

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyMer 19 Déc 2018 - 10:50


La chasse d'aujourd'hui se passait étonnamment tôt pour Sobek, ou plutôt excessivement tard, en raison des expérimentations auxquelles s'était livré l'apothicaire la nuit dernière. Les yeux rougis, la mine pâle, la muqueuse buccale asséchée, l'homme à la peau mâte déambulait dans les bois de Kastalinn à vive allure. Il ne sentait plus ses jambes, et ses pas étaient étonnamment rigides comme pour aller de paire avec sa mâchoire carrée, serrée à s'en rompre les tympans.
Ses dents grinçaient, venaient crisser les unes contre les autres, dans un accès spasmodique du corps et son âme divaguait aux rythmes effrénés de percussions mentales entre deux amours de jeunesse et des moments fauves.

Lors de la soirée passée, Sobek Elpoemer avait essayé de reproduire un ersatz de magie condensée ; une drogue magique dans le jargon, en solidifiant ses propres énergies après les avoir ajoutées à une préparation maison. L'objectif qu'il s'était fixé avait été celui d'un breuvage connu des alchimistes versées dans les arts noires ; un onguent de sorcière. Et pour cause, suite à la réception d'une lettre de la part de Noé Gaspiel, seul cas qui méritait actuellement une attention suivie -ne médisons pas sur la pertinence du traitement des gastros et diarrhées Spelunciennes- Sobek Elpoemer s'était trouvé à fumer une pipe d'opium en fixant le papier peint aux motifs floraux de sa chambre. Pour la première fois depuis longtemps, et car son cœur avait été jusqu'ici occupé par les études rigoureuses, l'homme aux yeux verts, sans son turban et nu sous un peignoir de soie, ressentit un sentiment puissant à la lecture des mots du vampire.
Leur relation épistolaire commençait à le rendre étonnement joyeux.

Elpoemer n'était jamais ravi lorsqu'il associait les plaisirs charnelles à des émois peu rationnels. Il était ainsi né découvrait-il au fil du temps, et venait à voir en l'idée d'Amour une charade idiote. Mais Noé Gaspiel faisait voler en éclat ses convictions à sa simple évocation, et au cours du mois qui passait leurs échanges étaient réguliers. Quotidiens ces derniers temps.
Réalisant soudainement son affection, et se jugeant de s'enticher d'un jeune vampire rencontré seulement une fois, l'apothicaire avait réfléchit longuement dans le silence de sa piaule, à contempler les ombres danser sur les murs tandis que changeait l'éclairage lunaire.
Quelles bêtes rôdent dans la tête d'un homme allongé sur un lit ?

Aujourd'hui son regard vide, au vert presque usé et vieilli, croisait la tanière d'un sanglier sauvage où ce dernier dormait, mais Sobek Elpoemer ne pouvait pas affirmer avoir été Maître en sa demeure hier soir. Et ses mémoires dansaient, tourbillonnaient de concerto aux vents quasi hivernaux, pour lui offrir une rétrospective de ses faits.

Il se souvenait de pilonner ardemment, en réfléchissant à Sir Gaspiel qu'il avait appris à connaître et pouvait désormais décrire avec aisance. Le papier peint mural, fresques de feuilles noires et courbes dorées, lui rappelait le travail du clan vampirique dans l'importation et exportation d'armes technophiles pour la solde de la cour «Cramoisie» de Château-Rouge. Les Gaspiel étaient en réalité des sortes de forgerons, et leur technique ancestrale leur avait valu une réputation à toute épreuve et ce depuis le premier d'entre eux, Magallan Gaspiel, vivant encore pour superviser la fabrication des armes Gaspiel.
C'était eux qui avaient fabriqué le Tarot du Vicomte Grey, la canne-fusil de Mestre Faust, mais surtout, le joyaux de leur couronne selon Noé ; la Lame Lunaire qu'arborait Nathanael Azhalred.

Une famille d'armuriers influente, et si incontestée qu'elle avait pu se détacher de la Cour pour s'installer aux abords de Château-Rouge, restant au cœur du Massif sans désormais partager leur intimité au sein d'un château. Et Noé Gaspiel l'y invitait dans une semaine, de la même prose avec laquelle il lui avait jadis confessé détester les canidés. Pour Elpoemer, l'invitation avait justifié l'abus de substances.

L'onguent terminé, il l'avait appliqué sur sa peau, tandis que derrière lui semblaient danser des ténèbres plus tranchées que jamais sous la lune vive, avant d'aller de nouveau s'allonger. Il avait fermé les yeux et les avait ouvert sur cette traque de sangliers.
Non. C'était un mensonge, de toute évidence on ne s'endort pas à un endroit et se réveille en un autre sans transition motrice, constatait l'exilé. Il était à présent au-dessus du mammifère endormi, gros et majestueux de son poil brun et cuir épais. Très lentement, aussi doucement qu'il ne le pouvait, Sobek Elpoemer passa une main curieuse dans le poil de l'animal. Une sensation de poil drus, sauvages, impropres.

La nuit dernière il était sorti, muni de sa trousse de médecine -un sac rempli d'ingrédients et d'outils en tout genre- car il avait entendu quelque chose dehors. Son cerbère avait aboyé, et il avait guetté la nuit. Un geste effrayant, dans le silence total, qui menaçait de révéler un monstre si l'on s'attardait trop longtemps sur l'obscurité de Spelunca.
L'exilé muni de son crâne de fennec et habillé d'une longue robe cramoisie avait donc arpenté les alentours de l'auberge du Mort'oeil éclairé par sa torche osseuse seulement.

Comme il interrompait la caresse au sanglier qui grogna presque de plaisir, Sobek le vit ouvrir les yeux et le regarder béatement. De toute évidence, il était tombé sur un pacha.

Il avait vu quelqu'un dehors. Mara avait disparu, alors qu'il scrutait l'horizon.
Était-ce Noé Gaspiel ? Un autre ? Impossible de le déterminer, mais il jurait se remémorer une figure qui le dévisageait dans un bosquet, secrète et silencieuse, intriguée aussi. Sobek était allé en sa direction, et la suite n'était qu'une succession d'images qui s'entremêlaient.
Noé Gaspiel et sa façon de tenir la pipe à opium, le papier peint, l'acide qui fond sur un plat de cuivre, le toucher de ses mains sur le poil du sanglier. Ce qu'il avait vu hier avait été un vampire, réalise-t-il tandis que les défenses de l'animal éclatent dans l'ombre de sa grotte.

Le vent de Kastalinn rugit, et Elpoemer tente de se souvenir.

Il revoit son pilon, dans sa bouche resurgissent les brumes de l'opium, pour que vienne danser son couteau de dissection. Une fois l'objet en main, ses caresses à la bête se font plus énergiques. Hier le sang avait coulé, avec certitude, lui confirmaient deux fentes qu'il massait au niveau de son cou, imperceptibles presque.
Un vampire s'était abreuvé de son sang. Un vampire qu'il connaissait.

Mais tout ce qu'il voyait était du sang. Sa lame avait pénétré la jugulaire de la docile créature pour s'enfoncer mortellement. Sobek ouvrit la gorge à ses trois quarts, recula promptement, par précaution, et observa sa proie se vider.
Hier, dans l'ombre de bouleaux blancs, il avait entendu Mara aboyer, des loups hurler, et une chouette hululer tandis qu'une langue chaude humidifiait son cou.

Frustré de ne pas pouvoir combattre l'amnésie induite par l'hypnose vampirique, Sobek Elpoemer entreprit de dépecer son sanglier.




Chasse aux sangliers - Page 20 X6l3
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4102
Expérience : 14301
Masculin

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyJeu 20 Déc 2018 - 2:21

Rapport de récolte :

Sobek Elpoemer gagne 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier et 5 points métier ainsi que 5 points métier.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Doebroksh
Rôdeur

Doebroksh

Messages : 207
Expérience : 1610
Masculin Âge RP : 30 hivers

Politique : 34
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Fée nordique +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 20 1559870510-barre-vie-gauche1365/1365Chasse aux sangliers - Page 20 1559871461-barre-vie-rouge  (1365/1365)
Vitesse: 579
Dégâts: 1024

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyJeu 20 Déc 2018 - 22:39

Doebroksh étudia l’endroit d’un regard critique. A l’ombre d’un imposant saule, il se trouvait à l’abri du vent. De plus, rien à priori n’était susceptible de troubler le calme ambiant. L’endroit serait donc parfait pour ce que le minotaure avait en tête.

- Nous nous établirons ici, déclara-t-il en coulant un regard bienveillant à son cadet.
- En avant ! s’écria celui-ci en déboulant, son compagnon à quatre pattes sur les talons.

Se retenant de rire, le chasseur déroula au bord de l’eau la couverture qu’il avait apporté.  Puis, il tira les deux cannes rétractables de son carquois et en tendis une au taurillon.

- Tu la déroule ainsi, expliqua-t-il à Ahab en joignant le geste à la parole.

Puis dégrafant son brassard, il s’empara de deux hameçons. Déjà le jeune lui tendait des grains de maïs.

- Doucement, le calma-t-il. Déjà laisse-moi passer le fil et le fixer aux cannes.

Quelques minutes plus tard, les deux minoens étaient assis côtes à côtes devant leurs cannes à pêche. Les bouchons, fins carrés de bois surplombés d’une plume, flottaient paisiblement à quelques mètres de la rive.

- Et maintenant ?
- Maintenant on attend, répondit Doebroksh en caressant le loup du taurillon. Peut-être cela mordra, peut-être pas. Nous verrons.
-

Les yeux rivés sur sa ligne, le taurillon mit moins d’un quart d’heure avant de perdre patience.

- Mais c’est quand que ça va mordre ? s’exaspéra-t-il.
- Je ne sais pas. Ce que je sais, c’est que plus tu fais du bruit et plus…

Une éclaboussure soudaine de l’autre côté de l’étang vint l’interrompre. Aussitôt Kyle fut sur ses quatre pattes, les deux minotaures se tournant vers la source du bruit.

La vue d’un marcassin, batifolant joyeusement dans l’eau, laissa le chasseur pantois. Bien vite, quelques autres se présentèrent, bien plus hésitant. Puis leur mère qui se contenta de fouiller le bord de l’eau du groin.

- Dis Doebroksh, tu crois qu’ils pourraient mordre à l’hameçon si on ne fait pas de bruit ?
- Bonne question.
Revenir en haut Aller en bas
http://vg11k.tumblr.com/ En ligne
Yavik Vulpes
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
Yavik Vulpes

Messages : 279
Expérience : 559
Masculin Âge RP : 25 ans

Politique : 00
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 20 1559870510-barre-vie-gauche215/215Chasse aux sangliers - Page 20 1559871461-barre-vie-rouge  (215/215)
Vitesse: 210
Dégâts: 152

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Calme, blancheur, et trou sanglant.   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptySam 22 Déc 2018 - 20:31

Le chasseur avait déjà endossé son épais pelage hivernal, et avait remisé précautionneusement des hardes. Hors de question de se lancer dans une partie de chasse avec le frisant de ses frusques. Elles étaient bien trop légères et  lâches pour lui couvrir le râble dignement contre le froid mordant qui sifflait  au dehors. Celui-ci avait recouvert la sylve d'un immaculé silence pâle. Tout dans les sous-bois n'était que calme et glace. Dans la pénombre discrète encore tempérée, il s'équipait de mon arc. Passant la corde sur son ventre il cala la courbe boisée contre le carquois qui entonna un petit galop de pointes de flèches  en son fond.

Il leva la barre de bois qui interdisait l'ouverture et poussa la porte qui emporta quelques stalactites pendouillant  sous l'arrête de l'entrée.  Ces petites pointes translucides se plantèrent dans la poudreuse tandis que le museau noir de Yavik reniflait goulûment le frima. Sa respiration  laissa quelques volutes vaporeuses s'étioler dans l'air  saisissant et un instant plus tard il repoussait la porte derrière lui tandis qu'il humait un peu mieux l'air à pleins poumons en laissant un petit frisson de mise en condition lui courir sur l'échine. Il secoua ses oreilles pour se réveiller parfaitement  et ouïr à sa guise.  

Avançant dans la neige qui lui arrivait  jusqu'aux genoux et s'éloigna de la trouée dans les arbres où était sa bicoque actuelle pour s'enfoncer dans la sylve où les branches alourdis par la neige chutaient de temps à autre sur son passage telles des poignées blanches de poudre glacée.

Quand lors de jours comme celui-ci la nature était nimbée de son manteau blanc, la traque devenait un art étrange où tout était comme figée et silencieux. Les oiseaux emmitouflés dans leurs plumages  restaient groggys et silencieux. Seule la couverture blanche craquant sous les pas et au loin au dessus de la cime des arbres, le vent qui hululait en altitude. L'air sec et froid soulignait et exacerbait les sensations olfactives du renard qui  laissait son instinct vagabonder  entre les fûts pour trouver une piste, un alignement de pas  qui laisseraient entrevoir une chance de ne pas rentrer bredouille et de ne pas être sorti dans cette froidure en vain.

Mais alors qu'il suivait la pente douce d'un petit vallon  au cœur de la forêt où serpentait un boulevard de traces laissées la nuit passée par d'autres animaux, Yavik  reconnu les lieux et sut qu'il se dirigeait vers un point d'eau gelé encaissé dans un effondrement naturel du terrain où affleurait le passage d'une nappe forestière raisonnablement généreuse. De sorte que les grands gibiers venaient aux temps estivaux  s'y rafraîchir et se désaltérer. Mais à cette saison l'eau encore liquide était cruellement close et inaccessible. Seuls les cerfs et quelques créatures plus redoutables qui peuplaient les environs avaient la force et la dextérité pour en briser le socle glacé afin d'atteindre le précieux fluide.

Yavik se dit qu'il y avait des chances que s’il restait en planque non loin des lieux il verrait probablement passer quelques proies ... un simple garenne aurait été apprécié mais rien ne promettait en réalité qu'il en vit passer un seul. Et puis c'était éreintant en offrant de trop maigre chance de croiser son repas de ce soir en galopant à travers la forêt pendant des heures.  C'était un coup à finir avec le pelage détrempé, ses pattes gelées jusqu'aux os et la besace vide. Non il valait mieux se tenir à l'affût. C'était une manière bien plus adaptée avec ce genre de conditions météo.

Ainsi se hissa t'il à l'une des branches intermédiaires d'un frênes surplombant à une vingtaines de pieds le trou d'eau figée. Il attendit. longtemps ... si longtemps que le givre avait ourlé ses moustaches alors qu'il avait enfoncé sa tête et ses oreilles dans ses épaules, Il se tenait replié un peu sur lui même pour ne perdre qu'un minimum de chaleur corporelle. Des flocons s'étaient accumulés sur le sommet de son
crâne lui offrant un toupet cristallin.  Mais alors qu'il commençait sérieusement à piquer des poids de lassitude perché sur sa fourche,  il entendit l'irrégularité duveteuse d'un pas  cadencé qui craquait dans le neige. Il ne bougea pas, restant attentif à l'approche. La masse courtaude et sombre d'un sanglier mâle déboula entre les buissons en contre-bas, laissant un large sillage  derrière lui dans la neige qui lui arrivait jusqu'au cou. Il huma les alentours avec méfiance sentant quelques chose qui ressemble bien à l'odeur d'un prédateur ...mais n’entendant rien ni ne percevant aucun mouvement dans les parages immédiat, il descendit au guet du trou de glace et  renifla bruyamment en soufflant une vapeur ronflante de son groin a quelques centimètres de la surface givrée.

Avec une infinie précaution de lenteur et de silence, Yavik prit son arc et  tira tout aussi précautionneusement  deux flèches de son carquois. En réservant une à son second doigt, il encocha la première et mit le sanglier en joue. celui-ci fouillait la boue glacée qui clapotait sous sa hure alors qu'il avait brisé de sa force un peu de l'opercule glacé. Inconscient qu'il était de sa mort sur le point d'advenir. Ce gros gourmand là cherchait quelques grenouilles enfoncées dans la léthargie  hibernante du fond de ce trou d'eau espérant y passer l'hiver en toute sécurité. En vain  puisque l'animal était là pour les en déloger.

Yavik banda son arc et lâcha la première décoche avec un sourire cruel aux lèvres Il  avait largement prit le temps à cette distance  aisée de toucher le sanglier à la gorge mais pour être certain que celui-ci ne le ferait pas crapahuter trop longtemps dans la neige en lui courant apres,Yavik décocha aussitôt une deuxième flèche qui  s’enfonça raide et vive dans le jambon de l'animal qui déjà tentait de fuir en poussant des cris de rage

La douleur et la surprise firent choir la bête qui se releva et claudiqua sur quelques dizaines de mètres avant de s'effondrer dans la neige . Yavik sauta de sa branche et  rejoignit la masse sombre qui avait presque disparue étendue dans le manteau blanc.

Le renard observa l'oeil furibond et essoufflé du sanglier qui le regardait en haletant son agonie terrible. le chasseur roux mit un genoux dans la neige et leva sa lame en chuchotant

"Merci à toi de me permettre de passer cet hiver en m'offrant ta vie. Merci à ta chair, à ta graisse, à ta peau, à tes os de me faire survivre contre ce froid.Puisse ton  esprit retrouver le chemin  de son bosquet et y résider en paix."

La lame s'abattit d'un coup sec et pénétra  aux tréfonds de la gorge libérant la vapeur  du sang qui éclaboussa la blancheur autour. le sanglier poussa un dernier hurlement  qui s'écrasa mollement contre la forêt engoncée dans son manteau glacé. ses pattes s'agitèrent un court instant encore puis tout redevint absolument calme. Le cycle discrètement mais inévitablement venait d'accomplir une nouvelle révolution. De la vie à la mort  et de la mort à la vie dans une transition absolue et naturelle.

Yavik huma cette douce flaveur avec déjà l'eau à la bouche. Gourmand il lécha le revers de la lame pour y déguster la douce chaleur appétissante du sang. il pensait déjà au feu de la cheminé avec une belle pièce de viande grillant au dessus. Mais il y avait encore du travail avant ce repos bien mérité.  Il avait froid et dans une heure tout au plus , la nuit serait tombée sur la forêt. Il n'y avait pas de temps à perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Sobek Elpoemer
Thaumaturge

Sobek Elpoemer

Messages : 79
Expérience : 717
Masculin Âge RP : 25

Politique : 11
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Calebasse démoniaque, +200, v+200, Calebasse Piñata : Les récompenses en pièces d'or de fin de combat concernant les tours passés sont multipliées par 10 [le voleur aura le droit à une multiplication par 20])

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 20 1559870510-barre-vie-gauche1694/1694Chasse aux sangliers - Page 20 1559871461-barre-vie-rouge  (1694/1694)
Vitesse: 308
Dégâts: 741

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyJeu 27 Déc 2018 - 13:14

La lumière filtrait par les rideaux en macramé cramoisis, sertis de perles dorées, de la nouvelle chambre de Sobek Elpoemer. Suite à sa conversation avec l'héritier Gaspiel, l'apothicaire avait investi le manoir vampire quelques jours après avec une joie certaine.

Comparée au confort sommaire de son auberge la maison Gaspiel était un Eden de calme, niché au plein cœur d'un jardin de rosiers Spelunciens, mieux encore, la demeure possédait un laboratoire alchimique de qualité avec des technologies de pointe et des outils innovants. Erlenmeyers, ballons et agitateur magique n'étaient que des exemples perdus au milieu de la verrerie de laboratoire mise à disposition de l'humain, envers qui tous les habitants étaient plus que cordiaux.
Noé Gaspiel en l’occurrence aimait fort à tester les solutions d'Elpoemer, qui progressait plus rapidement que jamais dans les arts médicinales, aidé par les ouvrages mystiques et philosophiques des plus anciennes intelligences vampires. En ce moment, c'était De Vermis Arcania qui trônait sur un lutrin doré en son laboratoire.

L'ouvrage avait été banni des bibliothèques humaines en raison de son hérésie notoire, et son incitation aux arcanes sombres, qui avaient poussé nombre d'apprentis dans la folie avec plus ou moins de dommages collatéraux, mais Sobek Elpoemer demeurait persuadé -et constatait régulièrement- de l'efficacité progressiste des mémoires occultes du Vicomte Grey. La famille Gaspiel, en sa qualité de copistes royaux, jouissait du princeps sauvegardé dans les quartiers de l'ancien Mestre de Château-Rouge, une édition édifiante pour son contenu thaumaturgique et sertie d'annotations fort intéressantes.
Par exemple, il était question dans le chapitre «Chasse et Pêche» des vertus de la corne de sanglier.

Livre sous le bras, Sobek Elpoemer avait voyagé jusqu'en territoire de chasse, et tandis que ses vêtements s'agitaient sous les vents tempétueux de l'hiver ses yeux verts perçaient au travers de son chèche pourpre. Il scrutait le sous-bois, le visage dissimulé et le corps inerte, son Cerbère à ses côtés comme fidèle compagnon.

Crocodile

Hurlait le vent.

Crocodile

Soufflait une voix pernicieuse en son esprit comme il portait une croix artisanale, en métal, à hauteur de sa bouche pour la baiser doucement.

Le bijoux en question était traditionnellement employé au cours des cérémonies des siens, afin de fendre le voile entre cette réalité et le domaine des morts, permettant ainsi la communion du chamane avec l'au-delà. Au moment où résonnait de nouveau son prénom, ses pupilles se transformèrent en deux fentes reptiliennes, agressives et dangereuses, et il vit au travers des feuilles et branchages, au travers de l'obscurité et du silence, un amas de chaire. Un cœur battant et des muscles virils enrobés d'un cuir velu. Un sanglier parcourait les bois, et Sobek épiait.

L'instant d'après Mara la cerbère galopait à toute allure au travers des charmilles, fracassait les ramures et rompait le mutisme alentour pour hurler à la chasse. Les trois têtes se levaient de concert, reniflaient et traquaient en un concerto carnassier, et les quatre pattes puissantes fonçaient jusqu'à ce que la salive du prédateur se fasse écume dans les vents.
Jusqu'à ce que les dizaines de crocs de rencontrent un cou dont la résistance naturelle ne put suffire à éviter le dénouement fatal de cette journée.

Comme le sanglier tournait la tête, alerté par un remue-ménage dans des buissons tout près de son groin, il vit jaillir des fourrés un chien frénétique aux yeux de reptile.

L'instant d'après Elpoemer disséquait sa plus récente acquisition avec une main habile et un couteau plus précis encore, en prenant soin de trancher les deux défenses dans le sens de la longueur, en s'aidant d'un petit marteau. Lorsqu'il réduirait la corne en poudre, puis la mélangerait à une solution alcaline, De Vermis Arcania lui garantissait l'obtention d'une potion de vigueur corsée et efficace, dont les déclinaisons alchimiques allaient du venin paralysant à l'aphrodisiaque indécent.




Chasse aux sangliers - Page 20 X6l3
Revenir en haut Aller en bas
Yavik Vulpes
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
Yavik Vulpes

Messages : 279
Expérience : 559
Masculin Âge RP : 25 ans

Politique : 00
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 20 1559870510-barre-vie-gauche215/215Chasse aux sangliers - Page 20 1559871461-barre-vie-rouge  (215/215)
Vitesse: 210
Dégâts: 152

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyJeu 27 Déc 2018 - 22:30

Il était une mouche faisant sa toilette dans le mucus d'un vieux champignon pourrissant au coeur d'une forêt tempérée et éternellement vivante nommé Silfaën. Primordiale importance pour miss diptère que de prendre soin d'elle afin d'entamer sous sa plus remarquable allure une belle journée sylvestre.
*tshh**tshh**tshh**tshh**tshh**tshh**tshh* .. mais qu'est ce que c'est que ce raffut. ? *tshh**tshh**tshh*... ho mais ça approche?! filons voir un autre champignon ...
*tshh**tshh**tshh**tshh*

"Allez allez allez!!! plus vite"*tshh**tshh**tshh**tshh*

Sieur Renard détallait à vive allure dans le sous-bois. Ses pattes frappant à grande amplitude le tapis de feuilles mortes , il enjambait lestement les petits branchages qui jalonnaient son passage entre les fûts érigés qui défilaient autour de lui. Mais que semblait fuir le chasseur? une proie. Et non des moindres. A une vingtaine de mètres derrière lui galopait en grondant à chaque coup de rein pour le rattraper, une bonne grosse laie passablement furax d'avoir surprit  ce fouineur de renard en train de roder du coté de sa bauge favorite ... d'autant que ses marcassins y pataugeaient allègrement sans prendre garde à leurs couinements joyeux. Yavik avait beau tenter de la distancer, elle grapillait du terrain à chaque foulées amenuisant la maigre avance du chasseur qui savait très bien que s'il se faisait rattraper, il allait passer un très mauvais quart d'heure.

"Nom d'une galinette! faut que j'fasse un truc et vite!"

A ce rythme là  c'était pas gagné. La bête féroce qui était sur le point de lui harponner l'arrière train ne le lâcherait pas! Quand soudain il vit en face de lui un arbre mort qui en s'effondrant vint s'appuyer dans les bras de ses frères encore debout. C'était sa chance! Il accéléra une dernière fois et donna tout ce qui lui restait pour  gravir la pente entre les moignons de branchage qui en hérissaient la longueur. La laie furibonde tenta de suivre rageusement l'intrus mais ripa de ses sabots sur le tronc humide et bascula dans le devers au dela de la souche de l'arbre. Il n'en fallut pas plus au chasseur pour reprendre sa position de menace en retenant son souffle une poignée de secondes. juste ce laps nécessaire pour  aligner la flèche, le vide, la cible. et
*Tchak*
La pointe mordante pénétra profondément dans la molle resistance du ventre de la bête tandis qu'elle se contorsionnait pour se relever de sa chute et de l'étourdissement causée par celle-ci. La laie poussa un cri strident qui déchira la canopée et fit s'envoler une nuée de sansonnets en pleine grasse matinée. Elle se tortilla encore quelques instant en gémissant son désarroi puis elle s'éteignit.

La surplombant avec son arc encore dirigé vers sa cible et l'autre main en appui sur sa cuisse, à bout de souffle et grimaçant de l'effort fourni, Yavik contempla de son perchoir cette prise qui lui aura causé une belle frayeur ...et une sacrée suée.
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4102
Expérience : 14301
Masculin

Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 EmptyMar 1 Jan 2019 - 21:41

Rapport de récolte :

Sobek Elpoemer gagne 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier et 10 points métier.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Doebroksh gagne 2 défenses de sanglier, 1 cuir de sanglier et 5 points métier.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Yavik Vulpes gagne 3 défenses de sanglier, 10 points métier et 5 points métier bonus.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Chasse aux sangliers - Page 20 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 20 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Chasse aux sangliers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 20 sur 23Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 19, 20, 21, 22, 23  Suivant

 Sujets similaires

-
» Chasse aux corbeaux [pv : Tyzy]
» La chasse est ouverte... YATA!!!!!! [PV Sybille]
» Une petite partie de chasse... [PV: Nuage de Tulipe]
» Chasse a l'écrevisse géantes
» Première chasse. (PV Simalia)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Ville de Kastalinn :: Lieu d'artisanat - La chasse-