AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Naeth
Le Monde de Dùralas a précisément 2147 jours !
Dùralas, le Lun 16 Sep 2019 - 12:12
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 Chasse aux sangliers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23  Suivant
AuteurMessage
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4005
Expérience : 13960
Masculin

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyLun 18 Fév 2019 - 23:03

Rapport de récolte :

Celestia récolte 2 défenses de sanglier. Elle gagne 5 points de métier et 5 points supplémentaires.

Commentaires sur le RP : Rien à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neivin
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
Neivin

Messages : 289
Expérience : 446
Masculin Âge RP : 19

Politique : 00
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 22 1559870510-barre-vie-gauche795/795Chasse aux sangliers - Page 22 1559871461-barre-vie-rouge  (795/795)
Vitesse: 261
Dégâts: 72

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyVen 22 Fév 2019 - 4:21

Le katzmann avait aujourd'hui été affecté a une tache par son maître druide Brynolf, un certain groupe de sangliers en foret sont particulièrement friands de bolet et sont en train de dévaster cette espèce de champignon. Il fallait s'en débarrasser car l’extinction d'une espèce de champignon serait mauvais pour "l'équilibre de la foret" selon son maître. Brynolf lui détailla simplement grâce a un livre d'image a quoi ressemblait les bolets qui était pris pour cible puis s'en alla en foret sans plus de précision.

Neivin ne comprenait pas exactement pourquoi l'extinction d'une espèce de champignon menacerait l'écosystème sylvestre, après tout des espèces de champignons il y en des centaines non? Mais ce n'était pas pour l'écosystème qu'il avait accepter cette demande bien que c'était une noble tache et qu'il ne rechignait pas a l'accomplir, mais parce que son maître lui enseignait les bases de la magie depuis plusieurs semaines déjà sans rien demander en retour. Lui rendre la pareil fut tout naturel.

Il commença a parcourir la foret enneigé en se creusant les méninges, comment distinguer les sangliers ciblé des autres? La seule différence était leur amour pour les bolets. C'est alors qu'il commença a sourire, tout content d'avoir trouvé une solution qui allait surement marché. Il se mit a fouiller près des arbres a la recherche de bolet. Il trouva bien sur tout un tas de champignons complètement inconnu au pauvre chat, mais il n'avait besoin seulement de trouver des bolets et ne se préoccupa pas du reste. Il en trouva quelque-uns après quelque recherches et les accrocha a sa ceinture.

Tout en se rendant sur les lieux du "crime", il sortit les champignons un a un et les infusa de magie, magie dont il avait préalablement modifier sa texture pour la rendre explosive. L'explomancie était un art dangereux, mais Neivin jugea que cette manipulation basique devrait être sans risque. L'idée était simple, poser des bolets explosif dans les environs ou les champignons ont été dévoré puis attendre qu'un sanglier gourmand vienne se jeter dessus. Au moment ou il croquera dans son péché mignon, la magie se liera au corps du sanglier et explosera par réaction, en espérant que cela soi suffisant pour le tuer sur le coup. C'est ainsi qu'il posa sur le sol a divers endroits éloigné six bolets, puis il s'adossa contre un arbre et sortit un livre de magie. Si il fallait attendre que les sangliers tombent dans le piège, autant en profiter pour étudier.

"BOUM"

Un bruit d'explosion retentit dans la foret accompagné du croassement de dizaines de corbeaux s'enfuyant affolé par le bruit. Neivin sursauta sur le coup, puis se leva pour se diriger vers l'origine de l'explosion. Un cadavre de sanglier a la mâchoire déchiré, carbonisé et a vrai dire méconnaissable, était allongé dans la neige. L'apprentie mage fut satisfait que sa bombe magique tua l'animal sur le coup. En s'approchant, Neivin remarqua tout de suite une multitude d'empreinte de sanglier, il en dénombra huit. Il en conclu que le groupe de sanglier devait surement se déplacer en meute, et après pareil spectacle, ils n'oseront surement plus s'attaquer a un bolet de toute leur vie, du moins il l’espérait. Poursuivre les fuyards n'étant donc pas nécessaire, il se rendit aux divers emplacement ou il avait posé ces bolets pour retiré la magie qu'il avait placé a l'intérieur, il ne faudrait tout de même pas que des sanglier, cette fois-ci modéré, finisse victime d'un bête oublie de sa part. Il ramena ensuite la dépouille du sanglier dans la hutte du druide pour que la viande soit consommé. Il dépeça ensuite la bête pour revendre la peau en ville, il y avait encore de nombreux livres qui lui faisait de l’œil, et ceux-ci était bien loin d’être gratuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yavik Vulpes
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
Yavik Vulpes

Messages : 275
Expérience : 534
Masculin Âge RP : 25 ans

Politique : 00
Métier : Chasseur - Compagnon
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 22 1559870510-barre-vie-gauche215/215Chasse aux sangliers - Page 22 1559871461-barre-vie-rouge  (215/215)
Vitesse: 210
Dégâts: 152

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyVen 22 Fév 2019 - 17:28

Vivre de sa chasse ce n'est pas une sinécure. Surtout quand l'on occupe tous les fronts  pour en tirer profit ou substance. Car bien que tout puisse être ramené à une histoire d’intérêts,  il ne faut pas non plus oublier les emmerdes que ça comprend.  Car pister, traquer, abattre, dépecer, tanner et préparer des trophées de chasse c'était déjà beaucoup de temps et de courage à avoir. Mais s'il fallait en plus rajouter toute la commercialisation des produits là ça devenait ingérable. Alors recourir au temps et aux compétences de revendeurs c'est pratique ... parfois décevant  en terme d'offre et de paiement certes... mais au moins la marchandise était achetée directement et l'on repartait avec ses pièces en bourse.

Yavik connaissait plusieurs personnes  en ville susceptibles d'être intéressés et donc intéressantes mais encore fallait il que ces clients là soient acheteurs. Hors ce jour là pas un ne daigna même lui laisser déballer ce qu'il avait à vendre. Ils étaient tous sois trop occupés ces temps -ci, ou encore, d'autres excuses embarrassées pour ne  pas dire qu'il étaient fauchés ou qu'il avait déjà acheté ailleurs. Le roux, ses peaux et  ses manières durent bien se résoudre à aller refourguer ces "belles peaux de sanglier" au grossiste tanneur de piètre  renommée.

C'est avec cette amertume blasé et résignée qu'il laissa le vieux Brogbert fanfaronné et jubiler quand yavik entra dans sa boutique avec son paquet de fourrures roulées sous le bras. Il s'attendait à cet accueil moqueur et à ses "j'tavais bien dis qu'tu r'viendrais chez moi!" ou encore ses "Alors moÔosieur yavik à besoin de vendre quelques choses a ce vieux Brogbert et sa piteuse échoppe hummm ?" Le vieux marchand  dégustait une petite victoire qu'il attendait de longue date quand à l'époque où yavik en était a vendre le butin de ses premières chasses, celui-ci avait snobé les tarifs rachitiques et la miséreuse clientèle artisane qu'il fournissait dans son échoppe. Alors qu'il avait été bien content, à l'époque en arrivant en inconnu sur le marché actuel, de pouvoir mettre le "pieds à l'étrier" en vendant aux tanneurs des pauvres et des voyageurs. Mais dés lors qu'il eut quelques clients fortunés et exigeants, Messire renard conspuait  ni ne reconnaissait être lui aussi passé par là. Le marchant qui avait la dent dure n'avait jamais oublié ce coup là et s'était bien juré d'avoir son retour de vent pour le thérian. Et ce jour était enfin arrivé!

Yavik grimaça  des sourires forcés et exaspérés quand il vit la maigre bourse que le vieux lui tendit. Il ne s'attendait à guère plus. Et pour cause, s'il est bien une chose qui soient fiable ce sont les tarifs du vieux Rogbert .ils n'ont jamais changé ... tout a augmenté, tout à été vers la hausse un jour ou l'autre. mes les tarifs de Rogbert eux, ne bougeaient pas d'un yota!  toujours aussi bas ... ha ça yavais pas à se demander si le compte était bon. C'était un gars très honnête . il pouvait se le permettre vu le prix auquel il achetait les peaux aux chasseurs.

L'homme roux prit la bourse et la soupesa en soupirant  d'un regard en coin avant de la ranger  dans sa veste avec une dernière grimace de l'ailette du nez. " 'erci" lâcha t'il de froideur. Puis il se leva et quitta le bureau qui empestait le musc et la pôtée aux choux.

Yavik s'enfonça dans la froideur  la nuit de la ruelle crasseuse. Il rabattit sa capuche sur sa tête et  prit la direction d'une taverne ... il allait falloir ça pour  lui faire passer  cette saleté de sentiment de s'être vendu lui et sa fierté ...à l'ivresse pour balayer... le corps d'une femme pour penser à mieux.

Une peau mal vendue, dix d'oubliées ...




Chasse aux sangliers - Page 22 Uyyo
canard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4005
Expérience : 13960
Masculin

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyDim 24 Fév 2019 - 21:43

Rapport de récolte :

Neivin récolte 2 défenses de sanglier et 2 cuirs de sanglier. Il gagne 5 points de métier.

Commentaires sur le RP : Tu passes Apprenti, à toi la chasse aux aigles !

---

Rapport de récolte :

Yavik récolte 2 défenses de sanglier et 2 cuirs de sanglier. Il gagne 5 points de métier.

Commentaires sur le RP : Rien à redire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Neivin
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
Neivin

Messages : 289
Expérience : 446
Masculin Âge RP : 19

Politique : 00
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 22 1559870510-barre-vie-gauche795/795Chasse aux sangliers - Page 22 1559871461-barre-vie-rouge  (795/795)
Vitesse: 261
Dégâts: 72

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyJeu 28 Fév 2019 - 2:20

Il faisait déjà nuit alors que le chat était en train de traverser les plaines. Il avait finit son entrainement il y a peu auprès de son maître Brynolf, et celui-ci lui avait conseillé de se rendre a Endorial, la ville des elfes, pour continué ces études a la guilde des mages. Il marchait donc vers l'ouest, munit d'une carte et d'une jolie armure qu'il avait acheté pour se protéger. Malheureusement, son armure ne le protégeait pas de la faim, il avait tout dépensé et n'avait pas eu une piécette pour acheter des provisions.

Les heures passait, la faim grandissait, et il était arrivé a ce qu'il semblait être des bois.

Faite qu'il y a manger... murmura le katzmann au ventre gargouillant.

Il chercha des traces d'animaux dans la foret, déconcentré par la faim qui le tenaille, et il remarqua une trace de pas qui semblait être celle d'un sanglier. L'esprit de Neivin se mit aussitôt a imaginer de délicieuses cotes de sanglier fumantes, et il commença a baver. Mais finit de rêver, le dîner n'allait pas venir tout seul, et il se mit a remonter la piste.

Il tomba sur un sanglier broutant de l'herbe, et il s'empressa de décocher une flèche pour abattre l'animal, et celle-ci toucha la bête en pleine tête.

Neivin se retient de se jeter a pleines dents sur le cadavre du sanglier et de le dévorer tout cru. C'est pas très bon, ça rend malade, et puis c'est pas propre bon sang ! Il commença donc a ramener des branchage et en fit un tas, il y mit ensuite le feu, puis il commença a modeler la terre pour crée une brochette improvisé.

Il amena le corps du sanglier, lui ouvra le ventre et le vida de son sang. Il se demanda alors comment cuisinier? Il ne l'avait jamais fait, et surtout pas avec une carcasse d'animal, mais tant pis, il se débrouillera. Il découpa des morceaux de viandes, pas trop fin ni trop épais et les installa sur sa brochette puis il attendit qu'elle cuise, en prenant bien soin de faire cuire la viande équitablement pour qu'il ne finisse pas par manger de la nourriture cru et brûlé a la fois.

Un petit moment passa, et sa patience avait été récompensé, enfin il pourra manger en mordant dans cette grosse bonne viande a pleine dent ! Le verdict est que c'était... un peu trop cuit, et la viande un peu trop épaisse, et le gout était bien inférieur a ce qu'il avait pu manger dans une taverne. C'était a prévoir, il ne savait après tout pas cuisiner, mais c'était mangeable et pas trop mauvais. Il continua ces grillades pendant une heure avant d'aller se coucher le ventre plein. La qualité du sol était aussi bien inférieur au lit d'une taverne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4005
Expérience : 13960
Masculin

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyMar 5 Mar 2019 - 21:59

Rapport de récolte :

Neivin récolte 2 défenses de sanglier et 2 cuirs de sanglier. Il gagne 5 points de métier et 5 points bonus.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doebroksh
Rôdeur

Doebroksh

Messages : 172
Expérience : 1362
Masculin Âge RP : 30 hivers

Politique : 12
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Fée nordique +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 22 1559870510-barre-vie-gauche1295/1295Chasse aux sangliers - Page 22 1559871461-barre-vie-rouge  (1295/1295)
Vitesse: 514
Dégâts: 959

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptySam 9 Mar 2019 - 22:25

- Les réserves de viande sont pleines. Mais les porcins continuent à ravager les champs de blé. Meh.

Gromellant dans sa barbe en déposant ses collets, le trappeur s'efforça de se concentrer sur sa tâche. Il y avait à présent bon nombre de chasseurs dans la tribu. Mais pour ne rien arranger, les anciens avaient accepté d'acheter une partie des venaisons d'une caravane d'humains et de changeurs de peau, décidément de plus en plus nombreux à Dùralas. Ces derniers avaient un surplus conséquent à écouler et, par des échanges de bons procédés, ils avaient bradés leur prix et les Moj'Hauk avaient remplis leurs selliers.

Le bon côté des choses était que tout le monde au campement pourrait consommer de la viande à sa faim pendant au minimum toute une semaine. La mauvaise était que protéger les champs des sangliers sans les blesser ne serait pas aisé.

Se redressant, il parcourut du regard l'orée du sous-bois. Même en sachant où ils se trouvaient posés, il avait peine à distinguer la dizaine de cordes posées tout du long. Satisfait, il tourna les sabots avant de se diriger vers la lisière de deux plantations distinctes. D'expérience, il savait qu'un sanglier capturé emmétrait un tel vacarme qu'il effraierait les autres et les ferait déguerpir. Il savait également qu'un adulte briserait le lien dans la demi-heure et que, une autre demi-heure plus tard, les animaux viendraient retourner la terre en quête du grain semé.

Posant le Renarc près de sa couche sommaire, il savait que la nuit risquait d'être longue. Résolu à peu dormir, il observa les étoiles en silence. De là-haut, Magnésie était-elle en train de l'observer ? Et si oui, pourrait-elle inciter les enfants de Bisoodi de rester calme ce soir ?

Doebroksh secoua la tête. Réclamer une faveur si futile serait idiot. Et rendrait la déesse comme les esprits peu enclins à l'écouter le jour où réellement il aurait besoin de...

Un cri aigu vint brusquement interrompre ses pensées. Confus, il se releva, son terrible arc au poing : cela ne ressemblait nullement à un cri porcin. Et la nuit était encore bien jeune pour une harde de sangliers. Cela ressemblait davantage à... des miaulements.

Soupirant, Doebroksh prit la direction du piège où, il en avait à présent la certitude, ce fichu chat roux l'attendait. Au moins ne passerait-il pas la nuit seul...




Slots RP utilisés 2/3

Chasse aux sangliers - Page 22 Vlh7Jvj
Doebroksh s'exprime en #ff9999 ♦️ Nyssa s'exprime en #62fff1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vg11k.tumblr.com/
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4005
Expérience : 13960
Masculin

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyDim 31 Mar 2019 - 3:11

Rapport de récolte :

Doebroksh récolte 2 défenses de sanglier et 2 cuirs de sanglier. Il gagne 5 points de métier et 5 points bonus.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Maîtresse d'armes

Axe

Messages : 773
Expérience : 2594
Féminin Âge RP : 16

Politique : 132
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Manticore d'Axe +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 22 1559870510-barre-vie-gauche2576/2576Chasse aux sangliers - Page 22 1559871461-barre-vie-rouge  (2576/2576)
Vitesse: 905
Dégâts: 1769

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyVen 12 Avr 2019 - 17:08

Il faut dire ce qui est, la réunion n'avançait pas.

Les trois hommes, les mains crispées autour de leurs bols de cidre chaud, n'avait pas lâché un mot depuis qu'ils s'étaient assis à leur table. Ils s'étaient mis à trois pour payer leur pichet et lorgnaient d'un air laconique l'alcool de poire que le tavernier servait tout juste à leurs voisins, des elfes replets aux doigts plusieurs fois bagués. Ils les connaissaient. Des têtes de files du marché de la chasse d'Endorial et de ses provinces dont le visage disait forcément quelque chose à tous ceux qui prétendaient à un certain professionnalisme dans le métier, bons tacticiens de l'économie dùralassienne que la chance avait choyés dans leurs jeunes années. Puis, les moyens venant, aucun d'entre eux n'en avait plus eu besoin et ils s'étaient engraissés dans leur sécurité comme n'importe quel idiot un peu débrouillard l'aurait fait à leur place ; ils ne savaient plus chasser depuis longtemps mais demeuraient des officiels incontournables de la profession, et, officieusement, des receleurs de génie ouverts aux propositions des braconniers de tout Sylfaën - parfois même d'au-delà. Les mauvaises langues disaient qu'ils étaient plus connus pour leurs clients croustillants que pour leurs talents marchands. Les langues des trois hommes, ni bonnes ni mauvaises, étaient vissées à leurs palais et n'en disaient rien du tout.

À leurs propres doigts, rougis par le travail auquel ils n'étaient plus habitués, la marque de la présence passée de chevalières épaisses dessinait un anneau de peau pâle ici et là, que l'or des bijoux avait dissimulé au soleil l'année précédente. Ils avaient tout revendu. Avec la chasse, c'était ce qui leur permettait de vivre confortablement malgré la mauvaise année qu'ils avaient essuyé. L'été précédent, ils étaient riches, pourtant, assis au sommet de la montagne d'or -toute relative tout compte fait- qu'ils avaient tirée de la revente des pièges de leur ancienne employeuse, disparue du jour au lendemain. Elle s'était, semblait-il, désintéressée de ses affaires occidentales, on ne l'avait plus vue à l'Ouest de Dùralas durant un long moment. Alors ils en avaient profité et conclu un accord avec les locataires qu'elle avait laissés derrière elle, auquel les trois hommes, après avoir sagement collecté leur loyer durant un mois ou deux, avaient fini par proposer la propriété des pièges qu'ils se partageaient jusqu'ici avec la gamine. Ils s'étaient étonnés de la rapidité avec laquelle tous avaient accepté de racheter les installations. À présent qu'ils avaient épuisés les revenus que la revente leur avait apportés et que les nouveaux propriétaires commençaient à encaisser l'argent de la vente des ressources qui leur tombaient toutes cuites dans le bec, ils mesuraient l'étendue de leur erreur. Il était vrai qu’ils n’avaient pas vu l’automne arriver et que leur capital avait fondu durant l'année suivante comme neige au soleil, mystérieusement évaporé. S’ils n’étaient pas stupides, aucun n’avait l’esprit financier.

Presque en même temps, les trois hommes se décidèrent à prendre une gorgée de leur cidre. Ils grimacèrent, la langue brûlée, alors que le tavernier appuyait sur leur table une grosse main refermée autour d'un torchon.

"J'croyais vous avoir dit de prendre vos distances, vous...
-On est fauchés, on s'en sort plus...On n'a jamais rien su faire de nos mains et plus personne ne veut de nous dans le voisinage, on a mauvaise réputation depuis les services qu'on a rendus à la p'tite...
Le tavernier tapota la tablle de l'index.
- Et c'est de ma faute, peut-être ? Vous étiez de vrais tyrans. Autant dire que les gens d'ici sont bien contents de vous voir remuer la terre comme tout le monde. Quant à moi j'peux rien faire pour vous, vous connaissez la maison.
Les trois hommes avaient baissé les yeux. Grands et forts, ils juraient avec leur attitude penaude, mieux servis par la nature que la plupart des bûcherons du petit bourg.
- Et puis la petite a grandi, gare ! Vous auriez toujours une table ici si elle connaissait pas l'adresse, mais elle la connaît et vous lui avez fait un sale coup. C'est dangereux pour tout le monde que vous soyez là. Alors descendez-moi vot'cidre et débarrassez le plancher, mes petits gars, que j'sois pas forcé de vous mettre dehors."

Les trois hommes échangèrent un regard et hochèrent la tête, puis l'un d'entre eux sortit un ballot de sous sa cape filée. Des défenses roulées dans les peaux des quelques sangliers qu'ils étaient parvenus à abattre dans la semaine, dont ils n'avaient vendu que la viande. L'un d'entre eux jeta un oeil nerveux à l'énorme crâne qui trônait au-dessus du comptoir, les yeux remplacés par des billes de verre colorées qui accentuaient son aura surnaturelle, qu'il n'avait jamais vu auparavant. Un groin balafré, deux petites oreilles dressées avec férocité même dans la mort, des défenses bien plus impressionnantes que celles qui constituait leur petit butin. Ils étaient décidément des chasseurs médiocres.

"Justement, on voudrait...on voudrait s'racheter. Rembourser petit à petit. Cette sorcière nous sabote de loin, elle discrédite nos noms partout où elle peut. Si on lui rend ce qu'elle a perdu, p'têtre bien que les gens se rendront compte qu'on est fiables et qu'elle arrêtera de nous couper l'herbe sous le pied...
Le tavernier n'osa pas dire au grand gaillard que la raison pour laquelle personne ne les embauchait n'avait rien à voir avec leur ancienne employeuse.
- Quitte à être des crève-la-faim, on le sera pour de bon un peu plus longtemps et ça ira mieux après, hein ? reprit un de ses compères. On a pas tenu les comptes exacts de nos dépenses mais ça durera pas plus d'un an ou deux si on t'apporte quelque chose toutes les semaines...
- Ça c'est à supposer que j'accepte de faire la liaison, mes gaillards...grommela le gros elfe. Et c'est hors de question. Le débat est clos !"

Le tavernier fit claquer une bonne tape sur le bois de la table et s'en fut derrière son comptoir, ignorant les ricanements de la vieille femme assise dans le coin de la salle. Lui jetant un oeil pour vérifier qu'elle ne s'étouffait pas, il constata que le rire aigre ne lui était pas adressé : les prunelles opaques de l'ancienne étaient dardées sur les trois hommes qui avaient enfoui le nez dans leur cidre, muets à nouveau, sans ranger le paquet d'abats dans lequel ils plaçaient leurs espoirs. Vains, pensa le tavernier. Puis il se produisit une chose étrange.

Cinq doigts rondelets s'étaient refermés autour de l'épaule de l'un des hommes, dont un index orné du plus gros rubis que le tavernier avait vu depuis plusieurs années. Son propriétaire s'était penché à l'oreille du grand gaillard et lui murmurait quelques mots sous le regard interloqué des deux autre. Lorsque ce fut fini, la main richement ornée tapota gentiment l'épaule sur laquelle elle s'était appuyée et l'elfe qui y était attaché fit signe à ses compagnons de se lever, raflant le paquet de ressources sans un mot. Les beaux tissus desquels étaient vêtus les marchands chatoyèrent un instant à la lumière des torches qui éclairaient l'endroit puis il s'éclipsèrent en file indienne, celui qui fermait la marche faisant sauter une belle pièce d'or sur la table qu'ils quittaient en guise de pourboire. Le tavernier se gratta la nuque. C'étaient les magnats de la chasse qu'il avait invités à sa table pour revitaliser un peu sa popularité auprès des grandes figures du marché local. Qu'est-ce qu'ils pouvaient bien avoir trouvé aux trois corniauds mal dégourdis qui leurs servaient de voisins ? Et en quoi les quelques pauvres peaux de porc desquelles le paquet était constitué avaient-elles réveillé leur intérêt ? Il ne voyait qu'une option, qui ne lui plaisait pas.

"[coor=#98996c]La barbe, vous ![/color]" Lança-t-il à la vieille femme qui, entre deux bouffées de la fumée qu'elle tirait au bec de sa longue pipe, se laissait encore aller à quelques gloussements. Le tavernier leva les yeux vers la tête de sanglier qui surmontait son comptoir. Un cadeau de la 'petite'...Il s'en voulait d'avoir permis à la jeune femme d'envahir son territoire de cette manière. Mais l'attraction qu'elle constituait attirait des clients curieux, intrigués, fortunés. Des clients comme les marchands qui venaient de quitter sa maison, avec lesquels venaient pourboires puis fidélisation de pourboires, et un bouche-à-oreille de la meilleure qualité. Il avait toujours traité ses clients avec le plus grand respect, dans l'esprit des lois propres au monde du commerce...Un peu différentes de celles que la royauté se plaisait à promulguer de temps en temps, certes, mais régies par un certain sens commun emprunt de fierté...Il aimait à croire que ceux qui s'y soumettaient étaient comme qui dirait droits dans leurs bottes. Ce n'était pas l'idéologie qui se répandait dans le sillage de la gamine.

Avait-il toujours plané autour d'elle ce relent nauséabond ? Était-elle seulement le catalyseur qui avait fait remonter jusqu'aux narines du tavernier une brise trouble et pourrie qui soufflait depuis le début sur ses plates-bandes sans qu'il s'en aperçoive, faute de nez pour ces choses-là ? L'elfe, ce soir-là, grommela seul sur son lit jusque tard dans la nuit.

Il trouva le sommeil au moment où le paquet fut déposé dans le bureau d'Axe, à des lieues et des lieues de son coin de forêt tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4005
Expérience : 13960
Masculin

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyMar 16 Avr 2019 - 13:26

Rapport de récolte :

Axe récolte 2 défenses de sanglier et 3 cuirs de sanglier. Elle gagne également 1 os doré .

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cylicia Condoris
Protectrice

Cylicia Condoris

Messages : 262
Expérience : 1336
Féminin Âge RP : 27

Politique : 01
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 

(Darmok, Chérubin de Cylicia, +350 v+300, 150) [Modifié]

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 22 1559870510-barre-vie-gauche2025/2025Chasse aux sangliers - Page 22 1559871461-barre-vie-rouge  (2025/2025)
Vitesse: 141
Dégâts: 980

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyMer 17 Avr 2019 - 0:53

L'Entrecôte

(Essai foireux et annexe officiel à l'histoire de Cylicia Condoris)

Pourquoi autant de bleu?:
 

Cylicia n'avait pas attendue de devenir Purificatrice pour aider son prochain. Dès son plus jeune âge elle fit ce qu'elle put mais c'est uniquement à partir de seize ans que ses parents adoptifs, les Faeron, lui donnèrent la permission d'approcher réellement de la misère. Elle commença cette expérience très sobrement dans un atelier de tissage humain non loin du lac Fresha.

C'est donc à l'atelier qui bourdonnait comme une ruche, que notre héroïne fit son entrée. Les ouvrières la regardait avec mépris. Difficile de voir une stryge blanche ayant vécu toute son existence dans l'aisance et le soutien des siens lorsqu'on est abandonné à un travail aussi pénible et peu rémunérer. Dans cet atelier une personne en particulier frappa Cylicia, elle alla demander au contremaître et celui-ci répondit simplement avec son accent bizarre :

- La pauvre Lisette singlote en travaillant. Car sin vieux père i'est mort de la coqu'luche.

L'histoire toucha tout de suite notre héroïne qui l'attendit jusqu'à la fin de son service. La dites Lisettte ne sembla bien comprendre le but de cet enfant qui lui posait mille questions sur ses conditions de vie et tentait de lui remonter le moral en vain. Elle l'envoya bouler, mais le lendemain se répéta exactement le même scénario. Se disant que les enfants de la Tour Blanche n'avait rien de mieux à faire, elle finit par répondre aux interrogations de la jeune stryge.

La pauvre, elle restait seule pour nourrir cinq enfants et tout parents comprendra que la nourriture était assez difficile à obtenir comme cela. Cinq enfants c'était également dix petits pieds qui réclamaient des chaussures, avec la neige tombant il allait surement faire froid et nous connaissons le prix de se chauffer. Le comble de l'histoire était qu'il ne s'agissait nullement de ses enfants mais bien de ses jeunes frères. Un sentiment d'injustice frappa la future Purificatrice devant cette femme qui vivait dans la misère tout en cousant pour les riches créatures. Rien qu'en la regardant elle pouvait voir la petite main sentant frissonner ses doigts. Ce n'était encore rien par rapport à la cahute où elle vivait, et dans son estomac que torturait la faim la place devait manquer aussi. Lisette fini par lui avouer qu'elle sentait que grandissait la peur du lendemain en elle, mais il fallait bien continuer à se tuer aux travail.

- C'est pour pouvoir acheter l'entrecôte, qui nourrira les chères têtes blondes!


C'est ainsi, simplement, la raison qui faisait qu'elle travaillait pour les gens de la haute, et qu'elle faisait des robes pour le beau monde. Si elle peinait si courageusement et si elle faisait des heures de supplément... C'est pour pouvoir acheter l'entrecôte! L'entrecôte! Cylicia avait connu la misère humaine mais c'était celle des roublards et des gens de basse vertu. Là, cette femme faisait tout ce qu'elle pouvait pour sa famille et n'avait rien à se reprocher...Mais un beau jour, comme elle était jolie, un beau jeune homme, un placier en tissus qui l'avait repérer à l'atlier commença à lui faire la court. Il lui acheta dans un coup de folie, une belle robe avec des perles dessus bien qu'elle voulut pourtant rester honnête, mais il lui dit qu'il avait de l'argent. Vous comprenez aisément que la situation de la pauvre femme, dans la misère jusqu'au coup et qui ne croyait plus en rien fut facilement charmée plus par l'appât du gain que par les atouts du placier. C'est pour cela que la pauvre Lisette se sacrifia en songeant aux enfants, tous les soirs désormais par les soins du placier, les petits estomacs furent rassasiés.

La chose n'étonna pas plus que cela Cylicia qui avait l'habitude des bassesses de la société humaine. Mais lorsqu'elle questionna encore Lisette, la réponse ne fut en rien différente de la dernière fois, et au fond Cylicia savait qu'il s'agissait d'une bonne raison.

- C'est pour pouvoir acheter l'entrecôte, qui nourrira les chères têtes blondes!

C'est ainsi qu'elle commit son initiale faute, faire confiance en cet étranger qu'elle n'aima que pour sa fortune lui donna bien vite mauvaise réputation au sein de l'atelier. Ses collègues, anciennes amis, étaient devenues ennemies qui l'a rabaissait au rang d'une immonde. En croyant bien faire, sa vie était devenue un véritable enfer. Le jour au travail, et le soir avec son amant si elle faisait des heures de supplément... C'était pour pouvoir acheter l'entrecôte! L'entrecôte que Cylicia commençait à maudire.

Moins d'un an s'était écoulé et Cylicia s'inquiétait de moins en moins de l'avenir de Lisette. Celle-ci avait l'air bien partie avec son nouveau compagnon mais c'était mal connaitre la gente masculine. Un soir qu'elle lui rendit visite elle comprit mieux comme son amant était d'humeur changeante, il l'avait quittée pour partir à Kastalinn. Sans doutes qu'il n'était pas heureux, pensait alors notre héroïne fort naïve des choses de l'amour. Elle sentit néanmoins que Lisette était sur le point de flancher. De jour en jour celle-ci s'assombrissait et faisait moins part à la jeune stryge de sa vie et de ses tracas, notre empathique Cylicia comprit vite qu'alors du vice elle descendit la pente.

Comme son faux anniversaire approchait, faux car personne ne savait exactement le jour de sa naissance, elle demanda aux Faerons un sanglier entier afin de le donner à Lisette et sa famille. Le couple de Purificateur et d'Adepte du Dragon fut évidemment ravis du comportement de leur protégée et accepta avec joie cette noble requête. Le jour tant attendu, Cylicia alla donc jusqu'à la cabane de Lisette, sanglier sur l'épaule tout du long. Ce qu'elle y trouva par contre l'a marqua a tout jamais, tant elle n'y imaginait pas à l'époque qu'une personne pouvait sombrer aussi vite. Sa vertu s'en était allée au loin, sa maison était devenue celle de la honte, et de son corps elle en fit un outil.

Cylicia était ravagée et déçue, mais dans son coeur elle pensa à ses frères, qu'elle sauvait d'un geste machinal pour éviter qu'ils soient dans la misère, c'est effrayant ce qu'elle se donna du mal. Une âme si noble condamnée à une telle destinée, les seuils conseils de l'auteur seront ceux-ci : N'imitez pas fillettes cette exemple maudit, vous seriez pour le monde un objet de mépris.

Notre héroïne attendit le moment propice pour allez toquer chez Lisette. La pauvre femme fondit en larme dans les bras de la jeune stryge en voyant que celle-ci avait tout comprit. Comme seule explication elle sanglota ces quelques mots :

- C'est pour pouvoir acheter l'entrecôte... Qui nourrira les chères têtes blondes...

Gardant son peu de fierté, elle refusa le sanglier de Cylicia car elle semblait tout aussi effondrée qu'elle. C'était encore cette maudite entrecôte! Raison sinistre pour qu'elle reçoive sans cesse de nouveaux hôtes, et qu'elle devint la femme à tout le monde. Voilà pourquoi une vie fut gâchée
et que dans la nuit pieusement, si elle faisait des heures de supplément, c'était pour pouvoir acheter l'entrecôte... L'entrecôte!


Dernière édition par Cylicia Condoris le Mer 24 Avr 2019 - 1:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4005
Expérience : 13960
Masculin

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyDim 21 Avr 2019 - 20:00

Rapport de récolte :

Cylicia gagne 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier, 5 points métier et 10 points bonus.

Commentaires sur le RP : Mes respects Sourire Tu passes Expert et tu pourras aller chasser quelques rhinocéros.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brendan
Prince maudit

Brendan

Messages : 337
Expérience : 1515
Masculin Âge RP : 31

Politique : 45
Métier : Chasseur - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 22 1559870510-barre-vie-gauche2415/2415Chasse aux sangliers - Page 22 1559871461-barre-vie-rouge  (2415/2415)
Vitesse: -307
Dégâts: 1000

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptySam 27 Avr 2019 - 4:23

Je jetai un coup d'oeil à la côtelette qui cuisait devant moi, sur un feu de camp improvisé. Cela m'aurait bien donné l'eau à la bouche, si je n'étais pas déjà en train d'en grignoter un morceau. Pour goûter vous aurais-je dis, mais la vérité c'était que j'avais faim et que le porc dont était issu la viande était l'un des plus vifs qu'il m'avait été donné de voir. Contrairement à la pensée courante, les gros sangliers ne représentaient que très peu de danger, contrairement aux plus petits. Aviez-vous déjà vu un porc d'élevage bien engraissé? Et bien lors de l'abattage, tous les charcutiers m'avaient toujours dit la même chose, et je ne pouvais que le confirmer avec mon expérience à la chasse: les gros cochons étaient ceux qui bougeaient le moins, et de ce fait les plus faciles à maîtriser. Les petits en revanche, rah! Ils étaient vifs, souvent bien trop énergiques et demandaient une extrême prudence. J'avais déjà vu de gros gaillards - charcutier, c'était un métier qui vous muscle le corps - se faire assommer en un coup par un coup de patte d'un petit porc d'à peine 100 kilos, quand ils ne perdaient tout simplement toutes leurs dents. Tout ça pour dire, au final, que j'avais bien galéré à traquer ma proie cette fois-ci, et que je prenais donc un plaisir immense à le consommer désormais. Il m'avait donné du fil à retordre et m'avait fait crapahuter une bonne demi-heure dans les bois, à sa poursuite. Quel n'avait pas été mon regret quand j'avais aperçu la taille de cette créature qui m'avait demandé tant d'effort. Par chance, la viande était tendre, et les défenses semblaient étonnamment grande pour un si petit spécimen, ce qui pourrait à coup sûr bien se revendre. Cependant, une question me venait à l'esprit alors que je dégustais tranquillement ma proie, qui me faisait ainsi regagner les calories perdues pour sa capture : la viande était-elle naturellement meilleure, ou est-ce que c'était le fruit de mes efforts qui avait si bon goût?




"L'homme est son propre démon." - Proverbe indien

Liste des RPs en cours:
- - ♚
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Yelfaren
Néophyte

Lyra Yelfaren

Messages : 15
Expérience : 180
Politique : 01
Métier : Chasseuse - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 22 1559870510-barre-vie-gauche105/105Chasse aux sangliers - Page 22 1559871461-barre-vie-rouge  (105/105)
Vitesse: 99
Dégâts: 43

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyVen 10 Mai 2019 - 0:41

Lyra était fatiguer, tellement fatiguer, mais elle devait se lever pour aller chasser aujourd'hui, se pourquoi elle s'assied tranquillement et lentement sur son lit. Grommellent toutes les injures qui lui passent par la tête elle mets doucement ses pieds au sol, seul problème ? Lyra pendant la nuit avait tellement bougé qu'elle s'était emmêler dans ses couvertures et fini donc le cul à terre.

Matin de merde

Se relevant douloureusement elle commence à avancer dans sa chambre quand par malheur elle se cogne le petit orteil sur l'une des pattes du lit. Hurlant de douleur elle dévisage le lit de toute sont être et continue dans sa chambre ne m'étant pas trop de poing sur son pied. Par malchance son attention n'était plus autant sur c'est alentour que son pied et elle finit par fonçais sur le mur qui était droit sur son chemin. Le visage contre le mur elle glisse doucement vers le sol, le visage contre le sol et le cul dans les airs, les pieds allongés derrière elle. Une seule chose sortie de sa bouche.

Aïeeeeee

Gémit Lyra en passant à l'injustice qu'était ce monde, se levant tenant son nez rouge par l'impact, elle se rafraîchie et s'habille avant de se diriger vers la cuisine pour prendre un petit-déjeuner léger. Après s'être préparé elle quitte sa maison, la verrouillant avant de se diriger vers son terrain de chasse. Elle passa une bonne partie de la journée à chercher un gibier quand elle voit finalement un sanglier qui serait la proie parfaite pour aujourd'hui.

L'observant pendant un moment pour voir vers où il se dirige elle monte dans un arbre pas très loin du sanglier avant de le viser et de lancer sa flèche....qui percute un rocher et revient vers elle, se baissant pour éviter la flèche de justesse elle regarde sa proie pour voir que le sanglier avait disparue, grommellent elle suit les traces qu'avais laissé le sanglier, retrouvant sa proie quelque temps plus tard. Braquant sa deuxième flèches sur sa cible elle le frappa en plein cœur.

Se réjouissant d'avoir réussi ça chasse du jour, elle gambade jusqu'à sa cible, prépara le sanglier, fais un feu de camp pour cuire la viande de sanglier et mangea avec vigueur la proie qu'elle avait chassée toute la journée, regardant le ciel de nuit, plein d'étoiles lumineuses. Après avoir fini son souper durement gagner, elle rentra chez elle sifflotant, n'oubliant bien sûr de trébucher sur le petit cailloux en plein milieux du chemin, qu'elle avait bien sûr vue de loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tryreina Oroboros
Habitant(e) connu(e)

Habitant(e) connu(e)
Tryreina Oroboros

Messages : 154
Expérience : 365
Féminin Âge RP : Plus de cent ans, ne sait pas l'âge exacte, a arrêtée de compter après cent ans.

Politique : 00
Métier : Chasseur - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 22 1559870510-barre-vie-gauche90/90Chasse aux sangliers - Page 22 1559871461-barre-vie-rouge  (90/90)
Vitesse: 145
Dégâts: 48

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptySam 11 Mai 2019 - 20:48

Tranquillement installée sur sa proie, Reina grognait. Celle-ci avait réussie à lui blesser légèrement l'épaule droite. Soufflant, elle se massa l'endroit endolori et, levant le regard, regarda le soleil doucement tomber sur les terres de Dùralas. Secouant la tête, elle se leva de sur sa proie, attrapa un petit couteau accroché à sa taille et se mit à dépecer le sanglier.

Marmonnant, elle se mit à siffloter un air gai alors qu'elle faisait sa sale besogne. Bougeant doucement la tête au rythme de la mélodie, elle sursauta soudain en relevant la tête. Un bruit dans le lointain avait attiré son attention. Le regard soudain vif, elle riva celui-ci dans cette direction et aperçut un sanglier qui chargeait dans sa direction. Jurant sous un souffle, elle se releva rapidement et, voulant attraper son arc, jura une nouvelle fois en se rendant compte qu'il était resté à l'endroit qu'elle l'avait lâché lorsqu'elle avait abattue la première bête. Grimaçant légèrement, elle regarda de tout côté et, prenant une profonde respiration, roula soudain hors de porté du sanglier et se mit à sprinter vers son arme, le coeur battant. Mettant enfin la main sur l'arche, elle l'agripa et, se retournant, eut tout juste le temps de "parer" un coup de corne avec son couteau. Bien évidemment, comme c'était un couteau à dépecer, ce ne fut pas très probant et une estafilade apparut sur sa joue droite. Grognant sous le choc et la douleur, elle recula légèrement la tête et, armant son bras, frappa un grand coup d'estoc sur le front de la bête.

Reculant rapidement hors de portée, elle arma son arc et tira une flèche sur le front du sanglier. Un soupir de soulagement lui échappa en voyant sa proie tomber sur le sol. Évidemment, fallait que ça tombe sur elle, ça. Se massant la nuque, elle tourna son regard vers les deux sangliers sur le sol et, haussant les épaules, se mit à dépecer le second. Puis, emportant peau et viande, elle se dirigea vers sa maison, laissant derrière elle deux carcasses échouées sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4005
Expérience : 13960
Masculin

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyDim 19 Mai 2019 - 21:14

Rapport de récolte :

Brendan gagne 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier, 5 points métier.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Lyra gagne 1 défense de sanglier, 5 points métier et 5 points bonus.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Tryreina gagne 1 défense de sanglier, 5 points métier.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Maîtresse d'armes

Axe

Messages : 773
Expérience : 2594
Féminin Âge RP : 16

Politique : 132
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Manticore d'Axe +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 22 1559870510-barre-vie-gauche2576/2576Chasse aux sangliers - Page 22 1559871461-barre-vie-rouge  (2576/2576)
Vitesse: 905
Dégâts: 1769

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyDim 9 Juin 2019 - 14:23

Les trois gaillards, assis en rond autour d’une table où s’accumulaient les chopes de bière, célébraient le retour des affaires.

Pour la première fois depuis plusieurs mois, ils avaient reçu une paye digne de ce nom et avaient filé la dilapider dans une taverne en vue au cœur de Sylfaën. Fini les bicoques en périphérie et les tenanciers ombrageux, ils étaient de retour en ville et entendaient bien en profiter autant que les quelques cent cinquante pièces d’or qu’on venait de leur distribuer le leur permettrait. Une demie centaine chacun rien que pour un petit ballot de cuir et de défenses de moindre qualité…Que n’avaient-ils trouvé de pareils acheteurs plus tôt ! Les trois mercenaires claquèrent leurs chopes en portant un toast aux elfes qui leur avaient, pour ainsi dire, « mis le grappin dessus » quelques jours auparavant alors qu’ils se morfondaient au sujet de leur misère au fond d’une auberge sombre et étroite. La preuve était de leur petite orgie qu’ils n’avaient toujours pas le sens des économies, mais se voir rémunérer le double du tarif proposé par l’hôtel de vente, maître étalon du marché global dùralassien, pour une broutille aussi commune que celle qui avait tant intéressé leurs nouveaux clients, voilà qui leur remontait royalement le moral.

- Serait bientôt temps de rentrer, fit remarquer un des hommes lorsqu’ils eurent descendu leur bière.

Chasse aux sangliers - Page 22 Captur51

Leur groupe n’avait jamais vraiment désigné de chef, mais depuis qu’il avait été abordé par les elfes, celui-ci avait tendance à se faire écouter des deux autres. Tout avait commencé par une main sur son épaule, ornée d’un rubis énorme. Puis une bouche s’était approchée de son oreille et lui avait murmuré ces mots décisifs.
« Nous vous offrons la prochaine tournée…Sortez d’ici avant minuit. On viendra vous chercher. »
L’« ici » dont parlait l’elfe replet, c’était la petite taverne à habitués où les trois gaillards, qui n’y avaient plus vraiment leur place depuis quelques années, dans s’étaient échoués en désespoir de cause afin de demander conseil à un vieil ami. Afin de quémander un peu d’aide, surtout, coup de main qui leur avait été refusé net. Le vieux tavernier n’était pas de ce bois-là. La table des elfes était voisine de la leur et ils devaient avoir entendu leur conversation. Sur le moment, leurs motivations avaient paru quelque peu nébuleuses. Les avaient-ils pris en pitié en les entendant se plaindre de leur manque de fonds ? Avaient-ils été sincèrement impressionnés par le ballot misérable que les trois hommes avaient constitué à partir de leurs chasses de la semaine et que l’elfe qui s’était adressé au gaillard avait emporté avec lui en quittant les lieux ? Toujours était-il qu’ils avaient vraiment offert une bolée supplémentaire à chacun des mercenaires ravis, et que lorsque les trois hommes au ventre gonflé de cidre s’étaient présentés au porche de la petite taverne, une ombre les y attendait.

Guidé par l’homme, un maigre taiseux au visage dissimulé par un chapeau à large bords, le trio s’était élancé dans les ruelles d’une Endorial endormie où ne rôdaient plus que quelques fêtards. Les trois gaillards n’étaient pas si inquiets. Leur méfiance était endormie par l’alcool, ils étaient solidement bâtis, connaissaient la ville de nuit et avaient du reste cruellement besoin d’une offre.
Ils avaient zigzagué assez longtemps dans cet entrelacs de petites rues calmes, passant des ponts couverts où pendaient des glycines en fleur, s’enfonçant dans des tunnels creusés dans les troncs des arbres immenses entre les racines et les branches desquels s’étendait la ville. Même de nuit, sous ses ombres et son immobilité inquiétantes, Endorial faisait partie des paysages urbains les plus enchanteurs du continent. Une brise froide balayait l’ultime passerelle de leur parcours lorsque les trois hommes et leur guide avaient été arrêtés. Le pont étroit et ses jolies boiseries surplombaient un gouffre impressionnant, menant à une double porte vitrée qui semblait donner directement sur l’intérieur d’un tronc géant dont les racines se perdaient dans l’obscurité en contrebas. Elle était gardée par deux löwen à la carrure imposante.

En reconnaissant l’homme au chapeau, les fauves avaient reniflé et ouvert les portes d’un geste coordonné, leur lourde silhouette se découpant avec netteté dans la lumière dorée qui provenait de l’intérieur du bâtiment. Les trois hommes, se glissant dans l’ombre de leur guide, avaient passé le porche raffiné et s’étaient engouffrés dans le hall qui s’étendait derrière, le claquement cristallin de leurs talons usés contre le carrelage au sol accompagnant leur entrée. Ils foulaient une mosaïque ocre et or aux motifs abstraits, qui luisait sous les feux d’un lustre végétal chargé de lourdes grappes de perles luminescentes. Le nez en l’air, le trio n’avait pas remarqué les quatre elfes qui les attendaient là, l’air content. L’un d’entre eux tenait une lettre froissée.

« Eh bien, messieurs ? Dois-je comprendre que ma demeure vous plaît ? 
L’homme à qui l’un des marchands avait chuchoté avait sursauté et pointé un doigt vers l’elfe qui avait parlé.
- Vous ! Vous c’est vous qui…
- Qui d’autre ? avait fait l’elfe en gloussant, tapotant de sa main libre son ventre rebondi. Venez donc vous mettre à l’aise, il est urgent que nous parlions affaire vous et moi. J’oubliais…Voici les barons Baies-de-Charme, Boisbannié et Beaudildéon, mes très estimés collègues qui ne possède de quartiers que ceux qu’ils contrôlent en ville. Houhou ! »

Les trois elfes qu’il avait désignés avaient hoché la tête tour à tour, s’échangeant quelques murmures. Ils étaient partis de leur côté tandis que les trois hommes, entraînés par leur hôte aux petits yeux affables, obliquaient dans une galerie aux vitrines chargées d’objets de collection. Au terme du couloir, un boudoir où se trouvaient deux canapés de velours pourpre et une table basse décorée d’une corbeille de fruits accueillit les gaillards et leurs bottes fatiguées. D’un geste de la main, l’elfe les avait invités à s’asseoir, puis s’était tourné vers une petite armoire nichée dans un coin de la pièce.
Les regards des trois hommes s’étaient croisés brièvement.
« Nous ne sommes pas sûrs de comprendre, avait engagé le plus grand. Allez-vous nous rendre nos peaux ?
- Vos peaux ! Vos - peaux ! Se retournant avec une bouteille d’hydromel dans une main et quatre petits verres de cristal dans l’autre, le marchand avait éclaté de rire. Elles ont déjà trouvé acheteur, mes braves, oui, oui…Je me nomme Berc’basil, Willis Berc’Basil, et j’aimerais…plus de peaux.
- Bèrebazil ? Avait ânonné le moins fort des trois hommes.
- Plus de peaux ? Avait renchéri son voisin de gauche.
Le dernier, muet, avait saisi son verre et sirotait son hydromel tranquillement.
- Acheteuse, aurais-je peut être dû dire…Répondit l’elfe, tenant son propre verre entre trois doigts. Il se heurta au regard perdu de ses trois invités, légèrement à l’étroit sur leur canapé. Jeune acheteuse ?
Le mercenaire resté muet bondit sur ses pieds.
- La fillette ? Vous la connaissez ?
- Elle-même…plus haute que moi d’une tête et maîtresse de la Congrégation, pour sûr, répondit Berc’Basil. C’est mon métier…
L’homme retomba sur le canapé aussi sec, les jambes fauchées. Depuis quand la jeune fille dont ils géraient le commerce, avant de dilapider son butin faute de nouvelles, avait-elle des connexions avec l’organisation des assassins ? Depuis quand la dirigeait-elle ? Elle n’avait disparu qu’un an, que diable…C’était mauvais, très mauvais. Un de ses compagnons balbutia :
- La Congrégation ? Misère…
- Misère ? Mais non !
Willis Berc’Basil avait pointé un doigt orné d’un rubis vers le trio décomposé.
- Si vous m’écoutez bien, mes amis, c’est la richesse qui vous attend. La richesse et la vie sauve…La “petite” veut se remplumer, elle accepte de vous reprendre à son service le temps que vous remboursiez votre dette. Et comme je suis généreux, je financerai votre petite rédemption, à hauteur de…disons…cent cinquante pièces d’or par semaine ? L’elfe resservit ses interlocuteurs bouche bée. Vous serez logés, bien entendu !
- Logés…Cent cinqu…
L’elfe, un sourire content sur les lèvres, avait observé ses invités balbutier avec incrédulité quelques remerciements. Décidément, dans un monde comme le sien, une bande d’idiots avec un carnet d’adresse pareil méritait d’être entretenue.
- Mais, sieur Berc’Basil…reprit l’un d’entre eux, vous nous payeriez à perte…Combien la fille – enfin, Madame l’Ombre…– L’homme avait jeté un regard suspicieux autour de lui, s’attendant soudain à voir des yeux rouges de vampire s’ouvrir dans l’obscurité qui baignait les coins les plus reculés du boudoir…vous offre-t-elle elle-même pour ces « peaux » ? Devrons-nous chasser des bêtes sacrées ?
- Hou hou hou ! Voyons, mes braves, surveillez votre langage. Vous vous trouvez à une table respectable ! Et vous vous en tiendrez aux proies communes, foi de votre hôte. Quant à l’Ombre, quoique cela ne vous regarde pas… L’air débonnaire de Berc’Basil, soudain, s’était effiloché. Eh bien, figurez-vous qu’elle ne me paye pas. Tout ce qu’elle veut, ma foi…c’est vous. »

Les mercenaires avaient dégluti et, après s’être consultés d’un œil, hoché la tête l’un après l’autre. À l’exception de celui qui avait tiqué sur son nom, ils connaissaient tous Berc’Basil et le reste de son quatuor de faux nobles, et savaient qu’ils étaient dedans jusqu’au cou s’ils faisaient faux bond au marchand et à ses oreilles effilées comme des couteaux. On ne disait pas « non » à ces gens-là.
« Bon…bien…L’elfe, s’aidant d’un verre d’hydromel, avait recomposé son masque taquin. Vous m’aurez ces cuirs pour la semaine prochaine, alors ? De belles peaux de sanglier, mes angelots ?
- Sans faute, avait assuré celui des trois qui n’avait toujours pas touché à la boisson.
- Et…vous nous paierez ? Vrai ? s’était enquis un autre, qui était passé à deux doigts de se voir sévèrement réprimander par ses aînés d’un coup de coude dans les côtes. Seule la réponse de Berc’Basil avait sauvé ses flancs.
- Mais bien sûr, mes mignons, une promesse est une promesse ! Le marchand avait bondi sur ses pieds. Splendide… Vous me pardonnerez de ne pas commettre la même erreur que notre amie commune…L’un de vous trois veut-il bien signer ici, sous mon cachet ? Il avait déroulé une feuille sortie de nulle part sur la table basse. Un épais pavé de texte en caractères elfiques y figurait, à moitié dissimulé par la main grassouillette du baron. Pour ma sécurité, et votre loyer. Voilà, c’est très bien…avait-il dit alors que l’homme assis au milieu du canapé apposait une croix rapide sur le vélin. Vous habiterez dans une belle auberge qu’un de mes amis possède, tout près de la Grand-Place, je vous fais confiance pour ne rien vendre de votre butin là-bas…Votre cliente est très attachée à percevoir l’in-té-gra-li-té du fruit de votre labeur. Houhou ! »
Soudain, la feuille avait disparu, repliée d’une main habile et glissée sous le revers de la veste satinée du marchand.
Les trois hommes n’avaient aucune intention de donner raison aux inquiétudes de leur hôte. Il avait sans doute plus d’une oreille dans le marché gigantesque de la Grand-Place et l’aurait su dans l’heure s’ils avaient tenté de négocier une partie de leur butin là-bas. Sans parler de la petite Ombre…Quel intérêt, de toute manière ? Si Berc’Basil disait vrai, et qu’il les payait bien comme il avait promis de le faire, ils n’auraient plus jamais besoin de se mettre en danger pour arrondir leurs fins de mois.

Chasse aux sangliers - Page 22 Captur51

- Ouais…s’fait tard. Et puis j’ai pas envie qu’on nous pique ce beau bébé, le plus tôt il sera délivré, le mieux ce sera.

Un des trois hommes, suivi par les deux autres, repoussa sa chaise et se leva en tapotant l’échine du sanglier qui gisait en travers de leur table. Une grosse chose qu’ils étaient parvenus à abattre tôt dans l’après-midi d’une flèche unique, terminant leur journée ; il y avait là largement de quoi clore les attentes hebdomadaires de leurs clients. C’était la deuxième semaine qu’ils passaient au service des quatre barons et la gamine leur était presque sortie de la tête, éclipsée par l’or et la bière. Ils n’en avaient jamais plus entendu parler depuis le contrat qu’ils avaient signé avec le père Berc’Basil, qui les visitait de temps à autres avec son sourire et ses gloussements ravis, récompensant toujours le butin qu’ils ramenaient de leurs sessions de chasse avec force encouragements et bonnes nouvelles. « Mes collègues sont ravis », « Nous songeons à vous prendre des chambres individuelles », « Les mages annoncent un beau temps demain ! Pourquoi ne prendriez-vous pas votre journée ? » et ainsi de suite durant les quinze derniers jours, endormant petit à petit les craintes des trois hommes quant aux zones troubles de leur affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4005
Expérience : 13960
Masculin

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyMar 11 Juin 2019 - 19:51

Rapport de récolte :

Axe gagne 2 défense de sanglier, 3 cuirs de sanglier.

Commentaires sur le RP : peut mieux faire :kappa:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Maîtresse d'armes

Axe

Messages : 773
Expérience : 2594
Féminin Âge RP : 16

Politique : 132
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Manticore d'Axe +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 22 1559870510-barre-vie-gauche2576/2576Chasse aux sangliers - Page 22 1559871461-barre-vie-rouge  (2576/2576)
Vitesse: 905
Dégâts: 1769

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyJeu 11 Juil 2019 - 23:08

- Alors comme ça, tu connaissais mon maître ?
- Il m'a tûtelée à une époque.

Un chemin moussu se déroulait sous les pieds des deux chasseurs, l'un marchant d'un pas souple et sûr, l'autre suivant derrière prudemment. Les deux disposaient d'un équipement minimaliste et d'une tenue adaptée à une journée de marche dans la forêt rocailleuse qui les entourait, humide et secouée par des vents timides mais froids ; déchaînés dans les pics blancs qui pointaient au-delà de la cime des arbres, ils se brisaient à l'orée du bois sur les contreforts végétaux que constituaient ses haies et ses arbustes drus sans rien perdre de leur fraîcheur impitoyable et transperçaient poils et manteaux comme de la soie, traîtres. La femme qui marchait en tête, terminant d'escalader un talus accidenté, tendit une main à son compagnon pour l'aider à gravir le relief à son tour.

- Depuis quand le suis-tu ?
- Depuis l'été.

Le garçon, novice, frissonna en sentant la poigne de la guerrière se refermer autour de son avant-bras malingre. Hissé comme une poupée de son sur le rocher, il se dégagea et se redressa avec raideur. Sa partenaire, elle, prit son temps pour se lever et croisa les bras en balayant les alentours de son regard sanguin.

- Que t'a-t-il enseigné ?
- Les pièges et le commerce.

Un bref silence s'installa. Le femme, toujours de dos, semblait réfléchir à la suite des événements. Les yeux alertes de son jeune compagnon n'étaient pas dupés par les épaisseurs molletonnées de son long manteau de cuir ; si sa silhouette et ses gestes mesurés trahissaient un travail d'orfèvre sur sa musculature et une constitution au minimum solide, au mieux franchement athlétique, elle n'était pas bâtie pour soulever d'un bras le poids d'un homme. Le jeune elfe savait qu'il n'était pas bien épais, et savait qu'elle le savait malgré ses propres efforts pour renforcer sa silhouette à l'aide d'empilements de fourrures au niveau de ses épaules et de ses hanches, mais même un sac d'os gesticulant comme lui était une charge conséquente.

- Je sais bouger dans la forêt et bander un arc le temps de quelques sauts de biche, reprit-il.
- Tu prendras mon arbalète.

Sans se retourner, la femme passa la lanière de cuir à laquelle pendait l'arme par-dessus sa tête et la tendit à l'elfe, qui dut l'empoigner à deux mains. Oui, elle savait. Le garçon sangla l'engin de mort autour de sa taille et fourra ses poings dans ses poches pour dissimuler les tressaillements nerveux qui agitaient ses doigts.

- Maintenant suis-moi.

Lui saisissant l'épaule d'un geste protecteur, la femme l'entraîna dans les bois en scrutant le sol et les racines sans piper mot, marmonnant de temps à autre "Bien, bien...Très bien..." sans relâcher son étreinte. L'elfe, qui eut d'abord du mal à détourner son attention des doigts importuns, tenta à son tour de déchiffrer les signes qui guidaient sa partenaire dans son cheminement sans y parvenir vraiment. Ils ne voyaient pas le monde de la même manière. Combien de mois, d'années d'expérience dormaient-ils sous les traits sans âge de la femme aux yeux de pourpre ?

Soudain, la femme stoppa leur marche et désigna de l'index un chemin qui pointait non loin dans les fourrés, à peine assez large pour y faire passer un âne. L'elfe savait ce que la présence d'un sentier orphelin perdu dans les profondeurs d'un sous-bois signifiait. Il n'avait pas remarqué le calme qui s'était abattu sur la forêt pendant qu'ils marchaient, ni la manière dont l'étau des branches des arbres qui les entouraient s'était refermé pour ne plus laisser filtrer qu'une lumière diffuse entre leurs rameaux entrelacés. Cédant à la pression qu'exerça la main de la femme sur son épaule, il s'accroupit et constata la présence de plusieurs traces de pas au sol, dans l'herbe, entre les racines. Elles avaient été laissées par des petits sabot fendus. Des sangliers, nains et trapus. Son maître lui avait appris à reconnaître le sillage des petits porcs sauvages qui peuplaient les environs. Se retournant sur une nouvelle injonction muette de sa compagne, il entrouvrit la bouche de stupeur. Les bottes larges des deux chasseurs n'avaient laissé aucun indice de leur passage dans les taillis.

L'index de la femme interdite ramena le regard de l'elfe à la piste des sangliers et pointa l'ouverture dans les buissons que leurs allées et venues avaient laissées. De l'autre main, elle tapota doucement l'arbalète et tira un carreau du carquois qui pendait contre son flanc droit, qu'elle tendit à son petit compagnon. Bien que ne connaissant pas ce modèle, l'elfe savait y faire avec ce genre d'armes et n'eut aucun mal à comprendre comment armer l'engin. Ses expériences marchandes auprès du maître à chasser auquel son grand-père l'avait confié l'avait rôdé aux mécanismes des outils du métier ; pour les vendre, il fallait les connaître, pour les connaître, il fallait les manipuler. L'elfe s'assit docilement entre les deux racines où le duo s'était arrêté et glissa doucement le projectile dans la longe fente qui lui était destinée, puis tâta les flancs de l'arme à la recherche d'une manivelle pour remonter sa corde, anxieux à l'idée de briser le silence des sous-bois par un cliquetis importun. Ses doigts experts ne trouvèrent rien. Jetant un regard déconcerté à sa compagne, il secoua la tête pour exprimer son incapacité à manipuler l'arbalète plus avant. La femme se pencha par-dessus son épaule et guida sa main vers un petit cran qu'elle lui fit tirer sans un bruit, les pièces de l'arme coulissant avec aisance sous la pression de son geste tandis qu'il posait un doigt sur la détente. Sa partenaire lui saisit le poignet fermement et l'écarta de la gâchette. Elle était sensible. Soudain, l'elfe se raidit et durcit sa prise sur l'engin, comprenant ce qui se trouvait entre ses mains.

Une arbalète de combat.

N'osant plus bouger de peur de déclencher son mécanisme involontairement, il remarqua après quelques instants que la femme et ses yeux rouges s'étaient évaporés.  Son carquois avec eux. Figé, il comprit qu'il n'aurait qu'un carreau s'il en venait à devoir tirer sur une bête sauvage.

Sa prostration s'éternisa jusqu'à-ce qu'enfin, brisant le silence, le chœur ténu de plusieurs groins fouillant la terre s'élève entre les ronces. L'elfe porta un doigt fébrile à la détente de l'arbalète. Combien étaient-ils ? Dans la pénombre qui planait sur l'endroit, l'épaisseur sauvage des buissons l'empêchait de se faire une idée de leur nombre. Il en comptait au moins trois ; les feuilles frémissaient en trop d'endroits différents pour qu'il ne s'agisse que d'un couple, mais une harde aurait fait plus de bruit. Et la femme qui ne revenait pas...Nerveux, il prit appui sur ses talons et se redressa lentement contre le tronc auquel il était adossé dans l’idée de se donner la possibilité de bondir dans ses branches les plus basses en cas de danger. Son attention toute entière était focalisée sur l’ouverture qui perçait la broussaille devant lui, en direction de laquelle il pointait son arbalète avec une concentration anxieuse. Les groins s’affolaient, flairant dans leur quête de tubercules comestibles une odeur inhabituelle. La sienne. Une patte courte, une tête et une échine se profilèrent enfin entre les buissons, celles d’une femelle à en juger par la discrétion des défenses qu’arborait l’animal, et le jeune elfe tut sa respiration. Il riva son regard quelque part au-dessus du dos de la laie. Croiser la lueur du petit œil sombre qu’elle lui présentait, tout comme scruter ses flancs avec trop d’insistance, c’eût été éveiller immanquablement son instinct de gibier, mais l’elfe ne voulait pas pour autant la perdre de vue. Les oreilles du petit porc étaient dressées avec méfiance et son groin alerté tressautait de droite à gauche. Que pouvait bien faire la femme en noir ? Parfaitement immobile, le jeune homme, dont la concentration avait été rompue par cette incertitude désagréable, se rendit compte du poids désagréable de l’arbalète sur ses bras et de ses épaules. Une vague de tremblements verveux se déclara dans ses membres figés, qu’il ne parvint pas à réprimer. Son souffle perdit soudainement en calme et en régularité. Ce changement n’échappa pas à la laie ; alors que quatre petits marcassins la rejoignaient d’un trot pressé, elle redressa son groin avec un grondement disgracieux, narines déployées, et fit cliqueter ses défenses entre elles.
L’elfe savait pour l’avoir appris de son maître que ce comportement était signe d’agressivité. Il savait également, et c’était pour l’instant ce qui lui permettait de garder son calme, que les sangliers avaient l’ouïe et l’odorat exceptionnellement fins mais n’y voyaient pas grand-chose. Si le tremblement incontrôlable de ses poignets ne tarderait pas à le trahir, il était à l’abri d’une charge dans l’immédiat. Que faire ? Était-il certain de pouvoir toucher la bête à cette distance et avec ses bras engourdis ? La réponse le persuada d’éloigner son index crispé de la détente de son arme, qu’il baissa lentement. Un oiseau s’envola d’une branche voisine, détournant un instant l’attention de la laie dont les oreilles pivotèrent brièvement, et l’elfe ploya les genoux pour se préparer à sauter dans l’arbre contre lequel il était appuyé. Quelques marcassins avaient tourné la tête vers lui avec un couinement intrigué. Le novice détendit ses muscles, osant enfin quitter des yeux le porc et ses petits pour chercher une branche à saisir au-dessus de lui.

Son regard capta un éclair rouge dans les fourrés.

Pétrifié, le jeune homme ne décolla jamais du sol. La surprise avait figé ses jambes et le saut salvateur avait été avorté. Son geste brusque arracha un grognement strident à la laie, qui bondit de côté, suivie de sa portée, quand un cliquetis quasi-imperceptible résonna dans l’air autrefois paisible des sous-bois. Un sifflement suivi d’un choc sourd parvint jusqu’aux oreilles rouges de honte de l’apprenti chasseur, puis une ombre fusa d’un buisson proche et s’abattit sur les marcassins qui furent arrachés au sol dans une cacophonie de cris aigus. La femme en noir, brandissant une paire de jeunes porcs affolés dans chaque main, se redressa sans un mot. Les plaintes semblaient la déranger. Quatre craquements expéditifs plus tard, l’endroit retrouva sa quiétude et la chasseuse expira lentement, massant ses oreilles du dos de l’index. Elle devait avoir l’ouïe particulièrement fine.

- Beau tir. 

Baissant les yeux vers l’arbalète qu’il tenait toujours, l’elfe se laissa aller à un pâle sourire. Lorsque la laie avait bondi, ses mains avaient agi d’elles-mêmes. Les mécanismes sensibles de l’arme de combat avaient répondu à leur impulsion et terminé le travail ; le carreau, pointé en un instant vers le cœur de la bête, avait filé droit. Maigre victoire. Le garçon évita le regard de la mercenaire, toujours peu fier d’avoir cherché à se réfugier dans son arbre. Il n’était pas certain de la sincérité des félicitations de sa tutrice d’un jour et craignait d’avoir décelé une note acerbe dans sa voix.

La femme, qui s’était détournée, hissa la laie foudroyée sur ses épaules, puis se servit du bout de sa botte pour recouvrir le point de chute de l’animal de la terre retournée par les groins de la petite harde. Du coin de l’œil, l’elfe saisit la manœuvre et haussa un sourcil interrogateur.

- Le sang ne doit pas être versé ici. Tant qu’il demeurera un semblant de tranquillité dans les parages, les bêtes continueront d’y fuir les braconniers postés plus bas, et moi de les y cueillir. 

Ça expliquait le cou brisé des marcassins.

- Marche dans mes pas, et plus un bruit, ajouta la guerrière avant de se détourner et de quitter la clairière par le chemin exact qui les y avait menés. L’elfe fit de son mieux pour calquer ses mouvements.

Après quelques minutes de cette progression lente et précautionneuse, la femme aux yeux rouges arrêta la marche et déposa deux marcassins au sol pour se libérer une main. Elle se hissa d’une longueur de bras dans les fourches d’un arbre aux branches basses et touffues, toujours chargée du reste de ses proies, et se servit de son poids pour en secouer chichement le tronc fin, suite à quoi une masse brune chuta des feuilles pour atterrir aux pieds du garçon. Un aigle en parfait état, mais mort sans aucun doute. Le jeune elfe s’accroupit, intrigué, avant de se redresser dans un sursaut.

- Mais…votre arbalète ! 

La tueuse avait manifestement trouvé le temps d’aller chasser pendant qu’il faisait le planton devant ses buissons. Et puisqu’il avait gardé avec lui la seule arme de tir qu’il connaissait à l’attirail de la femme aux yeux rouge, cela voulait dire qu’elle s’était débrouillée à mains nue…

- Je vais te raconter sur le chemin du retour. Viens !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4005
Expérience : 13960
Masculin

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyMar 16 Juil 2019 - 1:17

Rapport de récolte :

Axe gagne 2 défense de sanglier, 3 cuirs de sanglier et 1 os doré, parce que faut pas déconner.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doebroksh
Rôdeur

Doebroksh

Messages : 172
Expérience : 1362
Masculin Âge RP : 30 hivers

Politique : 12
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Fée nordique +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 22 1559870510-barre-vie-gauche1295/1295Chasse aux sangliers - Page 22 1559871461-barre-vie-rouge  (1295/1295)
Vitesse: 514
Dégâts: 959

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyMar 16 Juil 2019 - 11:12

Le rôdeur traquait sa proie depuis déjà près de deux heures. S'accroupissant, il approcha ses doigts des excréments qu'il venait de trouver. Sans les toucher, il perçut la chaleur qu'ils dégageaient. L'animal n'était plus très loin. Tirant le Renarc de son carquois, il poursuivit sa progression.

A peine une dizaine de minutes plus tard il débouchait sur toute une zone dénuée de fougère ou herbes hautes. Un peu partout, la terre était retournée et des flaques troubles ponctuaient les fossés creusés par les museaux des sangliers. Une souille. Ici devait sûrement résider toute une harde, se prélassant dans la bouillasse fraîche entre les gros chaînes de la forêt. Et se délectant des nombreux glands. Doebroksh touchait au but.

Une fragrance l'interpella brusquement. Renâclant, il ne flairait pas l'odeur entêtante de ces animaux sauvage mais celle de la fumée. Levant le mufle, il huma l'air plus intensément. Oui, il y avait bien des cendres dans l'air. Quelqu'un d'autre l'avait devancé. Quelqu'un de peu prévoyant : allumer un feu aussi près d'une souille, c'était s'assurer que les sangliers quitte les parages pour aller s'établir ailleurs. C'était probablement la raison pour laquelle celle-ci était déserte.

Contournant prudemment la zone, il s'orienta dans le sens du vent qui portait  les émanations. Sentant la colère monter en lui, le Moj'Hauk ne remisa pas son arc et avança à grand pas sans plus se préoccuper d'être discret.

Débouchant sur une trouée, il s'immobilisa en découvrant les responsables. Il avaient effectivement allumé un feu dont la fumée serpentait entre les branches pour disparaître dans le ciel tirant à l'orangé. Devant celui-ci gisait la carcasse du sanglier qu'il avait poursuivit une bonne partie de l'après-midi, grossièrement éventré et honteusement charcuté - du travail d'amateurs. Mais surtout, le minotaure resta interdit en découvrant les autres chasseurs. Tout comme les quatre intéressés lorsqu'ils tournèrent leurs regards laiteux vers lui.

Leurs faciès étaient grossiers et peu amène. Les lèvres de trois d'entre eux étaient manquantes, laissant paraître leurs dents jaunâtre limées en pointes comme des crocs. Leurs nez et leurs oreilles n'étaient plus que de simples orifices rabougris enlaidissant leur apparence déjà peu reluisante. Leur peau glabre et verdâtre tirait sur des tons clairs entre des tâches sombres. Enfin, ils se jetaient sur leurs armes, visiblement hostile au minotaure trois fois plus haut qu'eux.

Avant que Doebroksh n'ai le temps de tirer une flèche, le premier Perrack était sur lui. Brandissant une épée courte, son beuglement fut interrompu net en pleine charge. D'un revers du Renarc, le rôdeur le frappa à la nuque et le projeta dans les airs. Il l'entendit rouler à plusieurs mètres de là mais ne s'attarda pas sur son sort. Il revint face à ses ennemis et, d'un coup de rein, gratifia le second ennemi d'un violent coup de sabot en pleine poitrine. Son bouclier rond vola en éclats dans une pluie d'échardes tandis qu'il quittait à son tour le plancher des vaches.

Levant le bras pour enfin tirer une flèche de son carquois, l'impact contre son épaule droite le fit reculer d'un pas avec un grognement. Le trait du troisième ennemi, encochant déjà un second projectile à empenne sombre, lui avait pénétré le cuir d'une bonne dizaine de centimètres. Cela ne l'empêcha pas toutefois de décocher son propre tir dont la puissance largement supérieure emportant le chétif gobelin mort-vivant plusieurs mètres en arrière.

Soufflant de douleur, le rôdeur chercha le quatrième et dernier Perrack du regard. Un cri de rage sur sa gauche fut son seul avertissement de la charge du revenant. Jaillissant d'entre les fougères, celui-ci leva sa massue au-dessus du genou du trappeur… avant que sa tête n'explose comme un fruit trop mûr.  Restant immobile le temps de retrouver son souffle, Doebroksh laissa le cadavre s'effondrer contre sa cheville. Le poing serré sur sa volumineuse et récemment acquise griffe de combat, il se félicita silencieusement d'avoir effectué cet achat. Il n'aurait pas eut le temps de frapper de son tomahawk. Et rentrer avec un genou brisé aurait été problématique.

En serrant les dents, il s'arracha la flèche plantée dans sa chair. Lorsque se fut fait, le souffle rauque et les jambes flageolantes sous la douleur, il prit une seconde pour étudier le projectile. Celui-ci n'avait pas de pointe de métal,  la pointe de bois ayant banalement été taillée pour être pointue. Si cela lui indiquait qu'il n'avait pas d'écharde, il ne pouvait rien juger d'un éventuel poison. Dès son retour au camp Moj'Hauk il consulterait Meela. On n'était jamais trop prudent.

Parcourant enfin leur camp du regard, il s'attarda sur les dépouilles ennemies. Un crâne éclaté. Un projeté dans les flammes de son propre feu. Un gisant en lisière du cercle de fougères, sa flèche deux fois plus longue que celle des Perracks dépassant de son torse. Pivotant, il chercha du regard le premier ennemi qu'il avait frappé du Renarc.

La colère embrasant de nouveau ses veines, le minotaure remisa son arc et se saisi de sa hache en approchant l'endroit où le Perrack avait dû rouler. Les plantes étaient pliées et, deux mètres plus loin, il remarqua une flaque boueuse. Comme il fallait s'y attendre, le fuyard en déroute n'avait pas prit soin de la contourner, ses empreintes indiquant clairement qu'il avait prit la direction de la souille. A grand pas, Doebroksh s'engagea à sa poursuite. Moins de cinq minutes plus tard, la lame de sa hache lui fendait le crâne en deux.

Enfin débarrassé de cette nuisance et revenant sur ses pas, le minotaures s'efforçait d'ordonner ses pensées. Que venaient faire ces créatures dans la région d'Aràn ? L'abomination terrée à l'Est du pays projetait-elle une nouvelle offensive de ses troupes morte-vivantes ? Ce groupe était-il seulement le seul dans les parages ?

S'il avait été présent, Sydaer aurait probablement eut des réponses à lui donner. Mais ce dernier était justement reparti à la frontière. Ses questions devraient attendre.




Slots RP utilisés 2/3

Chasse aux sangliers - Page 22 Vlh7Jvj
Doebroksh s'exprime en #ff9999 ♦️ Nyssa s'exprime en #62fff1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vg11k.tumblr.com/
Dougal Keane
Le Tribun ♦ Rôdeur

Dougal Keane

Messages : 4865
Expérience : 5739
Masculin Âge RP : 28

Politique : 267
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Titres:
 

(Anor, aigle géant de Dougal [Emblème Gardien] +400, v+400 ; dissuasion : évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 22 1559870510-barre-vie-gauche4569/4569Chasse aux sangliers - Page 22 1559871461-barre-vie-rouge  (4569/4569)
Vitesse: 1141
Dégâts: 2142

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyDim 21 Juil 2019 - 11:25

Dougal inspectait les traces au sol, profondément encrées dans la terre humide. Le chasseur connaissait bien ce à quoi il avait affaire et il savait que la bête ne se trouvait pas si loin que ça de lui. Tout ceci n'était qu'une formalité mais elle lui était nécessaire s'il voulait manger un morceau et préparer des vivres pour la suite. Dans le village dans lequel il était arrivé plus tôt dans la journée, il avait appris que la spécialité était une terrine de sanglier et qu'il lui était possible d'apprendre à en faire. C'était là une opportunité des plus plaisantes à laquelle le rôdeur ne s'y était pas attendu. De belles choses semblaient se dessiner pour lui à présent. Enfin il pouvait profiter.

À son retour au village, avec la carcasse d'un beau sanglier, il rejoignit un groupe qui prépara la bête lui ôtant tout ce qui n'avait aucune utilité. Le chasseur les regarda faire et prit bien note de tout ce processus. Il se laissa guider par leurs gestes et leurs instructions afin de participer à la préparation de cette fameuse terrine de sanglier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4005
Expérience : 13960
Masculin

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyMar 23 Juil 2019 - 20:24

Rapport de récolte :

Doebroksh gagne 2 défense de sanglier et 2 cuirs de sanglier ainsi que 1 os doré en bonus. Il gagne aussi 5 points de métier.

Commentaires sur le RP : À bientôt pour de la chasse !



Rapport de récolte :

Dougal Keane gagne 2 défense de sanglier et 3 cuirs de sanglier..

Commentaires sur le RP : À bientôt pour de la chasse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tryreina Oroboros
Habitant(e) connu(e)

Habitant(e) connu(e)
Tryreina Oroboros

Messages : 154
Expérience : 365
Féminin Âge RP : Plus de cent ans, ne sait pas l'âge exacte, a arrêtée de compter après cent ans.

Politique : 00
Métier : Chasseur - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 22 1559870510-barre-vie-gauche90/90Chasse aux sangliers - Page 22 1559871461-barre-vie-rouge  (90/90)
Vitesse: 145
Dégâts: 48

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyLun 29 Juil 2019 - 0:14

Un souffle rauque troubla le silence des lieux. Reina, perchée dans un arbre, guettait sa proie. Voilà des jours et des jours qu'elle suivait celle-ci, apprenant chacune de ses habitudes, voulant la chasser au mieux. Elle en avait un peu marre d'entendre ses proies hurler au meurtre à chaque fois qu'elle les tuaient. S'en était devenu lassant, franchement. Depuis le temps, elle avait trouver un moyen de couper le bruit que faisait les pauvres bêtes à leur mort, elle avait fabriquer des genres de bouchon d'oreille, ce qui était vraiment pratique si vous vouliez son avis. Ainsi, plus besoin de culpabiliser en entendant les proies hurler parce qu'elles avaient mal ou avaient eu peurs. C'est pourquoi, en dardant son regard sur la proie devant elle, Reina eu un immense sourire sadique. Oui bon, plutôt un sourire content, mais sadique ça le fait aussi.

Bandant son arc, elle visa la tête du sanglier, sachant déjà qu'elle atteindrait sa cible -on était douée où on l'était pas- et, expirant doucement, relâcha sa flèche. Celle-ci, décochée à toute vitesse, se planta non pas dans la tête du sanglier mais dans son derrière. Grognant, Reina marmonna, insultée.

- Mais c'est pas vrai, pourquoi, mais POURQUOI faut-il que cette satanée flèche se plante À CHAQUE FOIS là où je ne vise pas. Mais je suis maudite ou quoi ?

Alors qu'elle grognait, le sanglier bêla de douleur et lui hurla dessus, fâché.

- MAIS PAS LE CUL, ÇA FAIT MAL BORDEL.

Heureusement, Reina n'entendit rien et, attrapant une seconde flèche, banda de nouveau son arc, priant que cette fois-ci, celle-ci atteigne le bon endroit. Tandis qu'elle se concentrait, le sanglier repartit dans son délire de douleur.

- EH LA DÉBILE, J'TE CAUSE. POURQUOI LE CUL À CHAQUE FOIS MERDE ? TU SAIS PAS QUE ÇA FAIS MAL, BORDEL ? HUMAINE DE PACOTILLE. VIENS-LÀ QUE J'TE FASSE BOUFFER MES DÉFENSES. TU VAS VOIR, TU VA EN VOIR DES ÉTOILES, C'EST MOI QUI T'LE DIS. ALLEZ VIENS, MISS, J'VAIS T'LES PLANTER DANS LE CUL, POUR QUE TU PUISSE CONNAÎTRE LA DOULEUR QUE ÇA FAIT.

De la fumée sortait des nasaux de celui-ci tellement sa colère était grande. Reina, n'entendant toujours rien, ferma une seconde les yeux et, les rouvrant, leva légèrement son arc, changeant de trajectoire -après tout, si quand elle avait la bonne, elle touchait pas, peut-être que comme ça, elle toucherait- et, étrangement, sa flèche se planta bel et bien dans la tête de sa cible, cette fois-ci. Soufflant de soulagement, elle en laissa pratiquement tomber son arc, étonnée. Les yeux écarquillées comiquement, elle contemplait le sanglier s'immobiliser, hurler un truc du genre "adieu monde cruel" et s'effondrer lourdement au sol. Elle avait enfin réussie à atteindre sa cible, y'était pas trop tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doebroksh
Rôdeur

Doebroksh

Messages : 172
Expérience : 1362
Masculin Âge RP : 30 hivers

Politique : 12
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Fée nordique +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux sangliers - Page 22 1559870510-barre-vie-gauche1295/1295Chasse aux sangliers - Page 22 1559871461-barre-vie-rouge  (1295/1295)
Vitesse: 514
Dégâts: 959

Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 EmptyVen 2 Aoû 2019 - 15:34

Doebroksh arpentait les sentiers du bois, seul. Officiellement il avait indiqué aux autres Moj'Hauks retourner sur les traces d'une proie identifiée auparavant. La réalité était tout autre. Seul la matriarche de la tribu était au fait de sa rencontre inopinée avec les agents du Comte à l'Est. Avançant d'un pas rapide, foulant feuilles mortes et brindilles des sabots sans se préoccuper d'être discret, le rôdeur ne traquait pas vraiment le cochon sauvage.

Humant l'air avec intensité, il s'efforçait d'identifier chaque odeur parvenant à ses narines. Si davantage de goblinoïdes mort-vivant s'aventuraient sur les terres de son peuple, il les trouverait. Et s'assurerait qu'aucun ne se rapproche des siens. Ses deux compagnons d'enfances étaient absent et la majorité des minotaures du villages n'étaient pas près pour affronter ce genre de monstre. Et même si sa tribu comptait une dizaine d'individus capable de terrasser un perracks, il ne souhaitait pas courir le risque que l'un d'eux ne soit blessé ou pire. Pas s'il pouvait l'en empêcher.

Déterminé, il poursuivit sa marche, les mains proches de sa griffe de poing et son tomahawk. Sa ronde autour des terres revendiquées par les Moj'Hauk serait encore longue, mais cela n'entamait en rien sa résolution.




Slots RP utilisés 2/3

Chasse aux sangliers - Page 22 Vlh7Jvj
Doebroksh s'exprime en #ff9999 ♦️ Nyssa s'exprime en #62fff1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vg11k.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




Chasse aux sangliers - Page 22 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Chasse aux sangliers - Page 22 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Chasse aux sangliers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 22 sur 23Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23  Suivant

 Sujets similaires

-
» Chasse aux corbeaux [pv : Tyzy]
» La chasse est ouverte... YATA!!!!!! [PV Sybille]
» Une petite partie de chasse... [PV: Nuage de Tulipe]
» Chasse a l'écrevisse géantes
» Une chasse qui tourne mal...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Ville de Kastalinn :: Lieu d'artisanat - La chasse-