Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : arkmyc
Le Monde de Dùralas a précisément 1337 jours !
Dùralas, le Mer 28 Juin 2017 - 21:12
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim

Partagez | 
 

 Chasse aux sangliers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 17  Suivant
AuteurMessage
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Dim 8 Nov 2015 - 23:36

Rapport de récolte :

Saigo remporte 2 défenses de sanglier, 5 points de métier et 1 os doré pour un très bon RP.


Commentaire : Très bon RP, rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiloë de Sylfaën
Voleur de l'ombre

avatar

Messages : 335
Expérience : 2152
Masculin Âge RP : 548

♦ Politique : 51
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(manticore +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
1762/1762  (1762/1762)
Vitesse: 794
Dégâts: 1733

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Mer 11 Nov 2015 - 18:12

A trop s'enfoncer dans les bois, l'on fini par ne plus retrouver son chemin. Je savais cela, et pourtant, j'était incapable de dire où je me situais. Devant, des arbres, à gauche, des arbres, à droite, des arbres, et derrières... des sanitaires ??? Je m'avançais prudemment vers les lieux d'aisances, surpris de trouver cela, perdu au milieux des bois. Il s'agissais en fait d'un arbre gigantesque, de plusieurs mètres de diamètres, avec des alcôves qui le parcourais sur toute sa base. A l’intérieur des alcôves, on pouvais distinguer une avancée du tronc, sur laquelle se située un large trou. De ces derniers provenais une odeur écœurante d'urine et autre insalubrité ... Je voyais et savais tous cela, mais je rester encore à une dizaine de mètre du tronc car juste devant mes pieds, la nature sauvage se transformer en pelouse bien entretenue, partant des sanitaires sauvages et traçant un cercle parfais tout autour. Je n'osais franchir la limite naturel pour m'approcher de l'arbre au centre.
Soudain, a l'opposé de la clairière, entre les fourrés qui s'était mis à remuer, surgit un sanglier. Il franchis franchis la limite de gazon, et commença a se redresser. Son corps s'allongea, sa truffe se ramena sur son visage, ces membres s’allongèrent, en je fini par avoir en face de moi un croisement entre un homme et un sanglier. Il n'était point garou, je pouvais le percevoir à ça façon de se déplacer, de renifler l'air ou autre. Non, il était entièrement sanglier, et la clairière l'avait transformé. L'animal s’approcha alors d'une d'une des alcôves, dos à moi. Il attrapa sa fourrures au niveau de la ceinture, et l'abaissa sous ces genoux. Je restais pantois face à ce qui se déroulais devant mes yeux. Puis vivement, le bestiau se retourna et posa son séant. Il releva la tête et croisa mon regard. Je n'hésitais pas une seconde de plus. Je me saisi de ma dague et la lui lancé à la tête. Elle se figea dans son front, légèrement déporté sur la gauche, et le sang se mis à goutter le long du fil de ma lame. Son corps raidie sous l'effort s'affaissa, et je détournais les yeux de dégoût devant la scène qui s'imposais à moi. Je fis demi tour, et allais récupérer une liane qui pendait, l'arrachais, la nouais à une flèche que j'encochais aussitôt. Je visais, tirais puis ramené à moi le corps sans vis du sanglier. Lorsqu'il franchis la frontière de la forêt, il repris son apparence normal, et je m’empressais de le dépecer avant de m'enfuir loin de l'étrange zone.




Je saurais toujours où te trouver Invité ... 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1130
Expérience : 4691
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1102
Dégâts: 877

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Jeu 12 Nov 2015 - 5:14

Styx se leva de très bonne humeur cette nuit-là. 
Humant l'air, il sentit un agréable parfum. Dehors! Une jeune femme se trouvait dans les parages et son sang devait être des plus exquis. Cette odeur avait fait miroiter en son esprit milles et une promesses de repas divin. Comme il était heureux! Ouhouhou! Comme il bondissait hors de son lit, il croisa la route d'Idiote qui s'affublait à nettoyer les vitres. Il lui envoya un coup de coude, si bien que sa tête brisa la fenêtre et se trancha net. Son corps continua sa tâche sans toutefois faiblir. Quelle bonne servante! 
Il riait de bon cœur.
Une fois dehors, il remit la tête de sa zombie domestique en place. (À l'envers, sinon ça ne serait pas vraiment aussi drôle). Puis, d'un pas hâtif, renifla l'oxygène autour de lui afin de retracer le chemin emprunter par la donzelle au sang de miel. Il l'imaginait aussi magnifique que Dame Fortune. Une chevelure de feu peut-être? Un corps généreux? Des lèvres dignes des plus grands outrages moraux? Ooooh! Il languissait de découvrir sa bien-aimée platonique. (Pour l'instant, cela va sans dire)


Mais comme il courait, volait, presque, il se rendit compte que de BaldorHeim, il passait à la forêt alentour. Peu commun comme destination pour une jeune femme. Surtout à ces heures tardives! Hum... 
Il déploya autre chose que ses sens. Ses yeux scintillèrent d'une étrange aura rougeâtre et il fut à même de percer tout obstacle afin de ne voir que la substantive moelle de toute chose. Les objets perdaient forme pour seulement se revêtir d'une aura. Où était-elle passée...? Non... Non... Aaaah, la voilà! Elle était près d'un ruisseau, à quelques kilomètres de lui. Diable, qu'elle était rapide! Il décida qu'il valait mieux grimper aux arbres afin de ne pas se faire repérer. De toute évidence, ce n'était pas une banale humaine. Un rictus vint déformer son visage pâle. 


QUE LA CHASSE COMMENCE! 


Il ne croyait pas si bien dire. Quelle surprise l'attendait en la femme si convoitée jusque là! Figurez-vous, qu'après avoir bondit d'arbre en arbre pendant une dizaine de minutes, l'arlequin arriva juste au-dessus de celle qui exhalait la senteur de ses rêves. Brûlant de désir, et avec toute la grâce accordée à la race Vampirique, Styx se faufila derrière sa proie. Son aura avait quelque chose de bestial... mais il ignora ceci. Il inspecterait son cadavre, tout au plus. 
Ses crocs jaillirent tels des lames.
Il se rapprochait.
Encore.
Et... son corps transperça quelques arbres. La projection avait été un coup dur, tant pour son égo que pour ses os. 


«- Je dois avouer n'avoir eu que quelques secondes pour agir. Tu es bon vampire! La voix qui s'élevait était douce, et cependant moqueuse. 
Il grogna, se remettant la colonne vertébrale en place, tant bien que mal. 
- Une hybride. Dégueulasse! Et dire que j'ai failli goûter à ton sang de femme-velue! Ô rage! Ô désespoir! Qu'ais-je fait pour mériter un tel sort? Il riait de toutes ses forces. Décidément, elle l'avait berné, mais l'illusion s'était rompue, cette fille n'avait rien de digne de ses canines. Il allait plutôt accrocher sa peau de métamorphe hirsute à son mur. 
- Tu payera ton insolence! Ces derniers mots se perdirent dans l'air tandis qu'accroupi, le corps à la robe rouge devenait grand, fort, musculeux. Porcin! Une laie. Une laie! Oh Diable! Une maxi-truie. Encore pire qu'il l'avait imaginée.
- Pour le bien de la communauté masculine qui risque de tomber dans ton piège velu, moi Styx, paladin viril, vais te trancher la gorge par la force de ma déception! Travestie! Il avait de plus en plus de mal à rester debout tant le rire déformait ses propos. Quelle bête dégoûtante!


La charge de l'hybride était pourvue de l'intelligence d'une guerrière, et alors qu'il bondissait adroitement au-dessus de la bête, celle-ci bondit et projeta ses défenses en l'air, charcutant le thorax du vampire qui alla s'écraser un peu plus loin. Alors qu'il se relevait à peine, une deuxième charge lui brisait les côtes et l'envoyait rouler dans les ronces. 
Son rire ne cessait pourtant pas. 
Et alors que la femme-sanglier allait charger son abri de fortune, plein de piques et de moqueries, la réalité sembla se déformer autour d'elle. Ce rire! Il était affreux! D'où venait-il d'ailleurs? Il avait changé de place! Elle chargea au hasard, heurtant un arbre bien trop massif, même pour elle. Elle grogna de douleur. Son monde se réduisait à de pâles silhouettes, qui bientôt dansaient... au rythme du rire effroyable. Cette stupide moquerie assourdissante qui sifflait au dessus de sa tête. Regardant en bas, dans l'espoir d'une prise de conscience, elle vit la bouche du clown. Énorme, béante, dégoulinante de sang, les dents aussi aiguisées que des lames de rasoir. 
- Tu es à moiiiiiiiii! Ahahaha! Ce fut dans un mélange de terre, vers, chaire et confusion que son dernier souffle la quitta. Une mort atroce. La mort de celle qui ne sait ce qui lui arrive. 


Styx remit de l'ordre dans ses vêtements. Cette magie d'esprit lui sauverait indéfiniment la vie, semblait-il. Il aimait beaucoup l'utiliser! Voir le regard de ses ennemis se vider de toute raison... Humer le désespoir... Goûter aux peurs les plus primordiales. Telle était la définition de son existence. Des envies simples, pour un personnage simple, n'est-ce pas?
Sur ces réflexions métaphysiques, il déploya ses longues griffes et commença par trancher la gorge du sanglier autrefois humain. Son sang empestait, finalement. Il décida de la vider complètement. Ouvrant ses intestins, il sortit religieusement chaque organes, avant de les placer dans un sac de lin, cousu avec amour par Idiot. (Oui, les hommes aussi font de la couture. Et mieux que certaines femmes. JE NE VISE SURTOUT PAS IDIOTE. NOOOOON)
Ensuite, sautillant joyeusement, il revint à la maison, et entreprit d'échanger les yeux d'Idiote par ceux de la femme-sanglier. C'était après tout la seule partie utilisable de l'être hideux grâce à la couleur bleu-saphir des iris. De vrais petits bijoux. L'opération se déroula avec plus ou moins de succès, si bien que la pauvre femme-zombie fut condamnée à porter un cache-œil depuis ce jour-là...   




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1562
Expérience : 4406
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 173
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Sam 14 Nov 2015 - 21:47

Il n'avait pas envie. C'était un de ces jours, où l'on a pas le cœur à travailler. Lui n'avait même le cœur a rien. Il ne savait pas vraiment pourquoi. Qu'est-ce qui le mettait dans cet état? Quelque chose semblait clocher dans ce monde, mais il ne parvenait pas à mettre le doigt dessus. Ce n'était pas tout proche. Cela pouvait être à des kilomètres, mais d'une manière ou d'une autre, Saigo en ressentait toute l'ampleur. En ville? Sur une route? Dans une auberge? Il n'en savait rien. Après tout, depuis une branche, dans la forêt des environs de Kastalinn, il ne pouvait pas vraiment savoir. Il était là depuis une bonne heure, attendant qu'un sanglier passe. Un inconnu lui avait fait une belle offre pour du cuir, et il fallait bien remplir sa bourse. L'offre était suffisamment conséquente pour l'allécher, le temps d'un instant. Parce que sinon, il n'aurait sûrement pas bougé aujourd'hui.

Il n'avait pas envie. Mais il le faisait quand même. Car même lorsque les choses vont mal, que tout semble aller de travers sans qu'on puisse s'expliquer pourquoi, et bien le monde continuait à tourner. Et aussi asocial soit-il, il contribuait aussi à faire tourner le monde, en chassant. Alors il avait quitté Kastalinn, et était parti chasser. Même s'il n'en avait pas envie. Patientant, pendant une heure, il avait peut-être manqué des détails importants, tant il n'avait pas la tête à ça. Finalement, il vit un sanglier passer, et s'arrêter juste au pied de son arbre. Un bond, une lame qui s'enfonce dans le crâne poilu de la bête, et c'était déjà terminé. Place au dépeçage.

Il n'avait pas envie. Même ça, même cet instant qu'il affectionnait tant d'ordinaire, que parfois il avait pratiqué sur des bêtes encore vivante, il n'avait pas le cœur à le faire. Quelque chose devait vraiment mal aller pour le mettre dans cet état. Mais il le faisait quand même. Mécaniquement, le stryge solitaire dépeça le sanglier mort, et en récupéra le cuir. Il le jeta sur ses épaules, et tourna les talons. Le trajet jusqu'à la ville lui parut interminable. Il traînait des pieds, marchait presque au ralenti, le regard dans le vide. Parvenu chez l'inconnu, il lui tendit sa commande, récupéra sa récompense, et repartit aussitôt, sans un mot. Déambulant dans la cité, il en ressortit rapidement. Il retourna en forêt, regrimpa à un arbre, et s'assit sur une branche.

Il n'avait pas envie, aujourd'hui. Pas envie de marcher, pas envie de tuer. D'une manière ou d'une autre, il avait le sentiment que c'était déjà trop de cadavres pour une seule journée. Qu'est-ce qui n'allait pas? Le monde devait vraiment perdre la tête. Saigo, lui, se contenta de la baisser, et de fermer les yeux.

Il n'avait pas envie, aujourd'hui. Aussi s'assoupit-il en espérant que demain serait un jour meilleur. Mais pouvait-il seulement être pire?



...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Dim 15 Nov 2015 - 1:05

Rapport de récolte :

Kiloë remporte 2 défenses de sanglier et 2 cuirs de sanglier, 5 points de métier pour un bon RP.


Commentaire : bon RP, rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Styx remporte 2 défenses de sanglier et 2 cuirs de sanglier, 5 points de métier et 5 points bonus pour un bon RP.


Commentaire : bon RP, rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Saigo remporte 2 défenses de sanglier et 1 cuir de sanglier, et 5 points de métier pour un bon RP.


Commentaire : bon RP, rien à redire ! J'ai beaucoup aimé la façon dont tu as tourné ton RP, très contemporain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dougal Keane
Le Tribun ♦ Rôdeur

avatar

Messages : 4385
Expérience : 3527
Masculin Âge RP : 28

♦ Politique : 156
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Anor, aigle géant de Dougal [Emblème Gardien] +400, v+400 ; dissuasion : évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4002/4002  (4002/4002)
Vitesse: 859
Dégâts: 1830

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Lun 16 Nov 2015 - 22:01

Ali Dougal faisait le tour de ses farces et attrapes pièges afin de récupérer les victimes de a nouvelle passion. Cela faisait plusieurs jours qu'il améliorait ses compétences dans l'art du trappage ; il confectionnait des pièges - rudimentaires au départ - puis les plaçait en forêt. Lorsqu'il revenait, il observait leurs effets et apportait les modifications lui permettant de perfectionner ces instruments forts utiles. Ainsi, au fur et à mesure, il arrivait à attraper de plus en plus de proies de tailles plus impressionnantes. Quand il pensa être prêt, il l'expérimenta sur les sangliers.
Ali Le Gardien avait donc placé des collets et autres chausse-trappes pour sa proie favorite. Il se doutait qu'il ne tomberait pas sur une mine d'or de sangliers, mais espérait tout de même réussir à en avoir un ; sur le plan de l'estime, ça représenterait énormément. Toutefois, dans le cas où sa pêche serait non concluante, le trappeur pourrait analyser les carcasses de ses pièges et en mettre de nouveau au point. Quoiqu'il pouvait arriver, il avait toutes ses chances d'être gagnant.

Ali Une fois sur les lieux, Dougal prenait soin d'observer chaque détail pouvant l'aider à déterminer si un animal - en l'occurrence un sanglier - avait pointé le bout de sa truffe et si c'était le cas, ce qui l'aurait éloigné du piège. Dans certains cas, le chasseur ne trouva rien : aucun animal ne s'était amené. Dans d'autres cas, il se rendit compte que certaines de ses installations ne convenaient pas à une telle proie. Cependant, l'une d'entre elles fut d'un apport bien plus positif ; apparemment, un sanglier s'était pris dans un collet et avait bataillé pour s'en sortir. Blessé, il avait laissé une trace que le chasseur pouvait aisément suivre, ce qu'il s'empressa de faire. Il comprit que l'animal essayait de rejoindre un amas rocheux avoisinant pour s'y réfugier, mais étant données la fraîcheur de la piste et la distance entre le piège et le refuge, Dougal pouvait le rattraper et s'en occuper. D'ailleurs, il n'eut pas à vagabonder très longtemps pour lui tomber dessus.
Ali A moins d'une centaine de mètres des rochers recherchés par l'animal blessé, le chasseur repéra sa proie et se mit au travail. Il encocha une flèche sur son arc et la fit jaillir en direction d'un point vital ; il n'avait ni l'intention de s'amuser, ni l'intention de perdre du temps. Pourtant, et malgré une certaine expertise dans ce milieu, l'humain rata sa cible. Stupéfait par une telle erreur, il réitéra son tir mais obtint le même résultat. L'animal, par contre, ne se rendit compte de rien.
Ali Le Gardien ne comprenait toujours pas ce qui avait pu causer de tels échecs. En plus, il s'aperçut que ses deux flèches avaient disparu, comme si elles avaient été supprimées en un instant. Dougal suspecta la magie d'être derrière cette histoire et chercha à en avoir le cœur net en engageant un corps-à-corps avec la bête. Si cette dernière était un appât, il le saurait tout de même. Cependant, lorsqu'il se rua sur l'animal pour lui trancher la gorge, il n'eut aucun mal à terminer son action et à répandre le liquide rougeoyant de sa proie. Quelque chose ne tournait pas rond par ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Jeu 19 Nov 2015 - 2:14

Rapport de récolte :

Dougal remporte 2 défenses de sanglier et 2 cuirs de sanglier, 5 points de métier.


Commentaire : bon RP, rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1130
Expérience : 4691
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1102
Dégâts: 877

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Ven 20 Nov 2015 - 6:28

L'ouverture de la saison de chasse à BaldorHeim avait rameuté pléthore de jeunes chasseurs aux alentours de la ville d'habitude d'un calme relatif. Styx, dont l'appétit d'âmes et de sang ne cessait de croître voyait en cette époque une opportunité en or pour son désir carnassier. Lorsque le manteau d'ombres venait recouvrir les cieux et que les esprits s'endormaient, le clown se levait, son éternel sourire figé à ses lèvres rouges sanguines. Aujourd'hui, cependant, les Esprits fourmillaient, électriques, devant quelque événement à venir, c'était une sensation très curieuse qui lui décrochait de temps à autre des fous rires incontrôlables. (Ça chatouillait pas mal). Prenant place au centre de sa chambre, il s'assit en tailleur et piocha dans l'une des poches de son costume colorée une pilule multicolore, elle fut engloutie de sitôt. Bientôt toute chose perdit forme. 
Le sol tremblait légèrement, et les Esprits foulaient le même espace que lui. Ils avaient l'apparence de grands bâtons blancs avec deux fentes et possédaient pour "bras" des sortes de tentacules noires et transparentes. Tous, sans exception, pointaient une même direction et l'un d'eux, dont la tête était une lampe ronde, le prit par la main, l'emmenant à une vitesse ahurissante parmi les maisons, les rues, les murs. 

Ils s'arrêtèrent dans les forêts qui bordaient la ville, plus précisément dans une clairière où un millier de lucioles scintillaient d'une inquiétante lumière bleue spectrale. Sans tarder, et comme membres d'un spectacle de marionnettes, les insectes formèrent une forme rectangulaire, vague évocation d'une porte. Il ne se passa pas beaucoup de temps avant qu'un humain, grand, roux et aux yeux verts, franchisse la porte de lucioles, que Styx comprit invisible à ses yeux. À ce moment-là, les effets du psychotrope s'évanouirent, le monde retrouva sa banalité, les couleurs jusque-là étincelantes perdirent tout éclat, mais le clown sut que l'amusement ne faisait que commencer. 

Sa rencontre d'un soir le regardait d'un regard partagé, sorte de mélange entre surprise et d'une quelque crainte, après tout, il se pensait seul dans les bois. 
«- Toi là-bas! Commença-t-il. Quel est ton nom? 
Sa voix était assurée et Styx se laissa presque aller à une certaine admiration devant tant d'assurance. Ou de stupidité. Ça dépend. Le clown exécuta néanmoins une courbette avant de lui répondre par un sourire joyeux, c'était à son tour de le tromper.
- Bonsoir! Je me prénomme Styx le Clown. Je ne suis qu'un simple ermite en quête de rires, mais ne dit jamais non à une partie de chasse. D'ailleurs, je vais te gratifier d'un petit tour, laisse-moi une minute... Il fouilla ses poches et en sortit son tarot, ensuite, il disposa les cartes dans les airs qui se mirent à luire. Si l'humain était capable de voir au-delà la réalité il aurait fuit, en effet, des Esprits au visage tordu, décharné et aux dents acérées sortaient des cartes et venaient tour à tour chuchoter à l'oreille de l'arlequin. 
- Je vais deviner ton nom... Hum... Tu es Drake Kahl, un chasseur émérite, maîtrisant les arcanes flamboyantes autrement nommées pyrokinésie. Un être exceptionnel si j'ose! 
Drake passa une main dans ses cheveux. Quelque chose clochait. Il n'aimait pas ça... 
- Tu as raison. Un simple pierrot ne peut faire ça... 

Sa voix s'interrompit comme un sanglier passait par là. Mais pas n'importe lequel, c'était le fameux «Sanglier d'Or», une légende urbaine locale si l'on peut dire. Tant Styx que son ami du soir passèrent un moment à observe la bête au pelage de paille qui broutait des champignons, à quelques mètres d'eux seulement. En l'espace d'un regard, les deux hommes avaient conclu un accord tacite, chasser ce sanglier de légende. 
L'humain fut le premier à avancer, prudemment, il se faufila derrière la proie, dégainant son épée au dernier moment. Mais la créature était rusée, et lorsqu'il allait abattre sa lame (utiliser sa magie de feu n'aurait fait qu'endommager les ressources à récolter sur l'animal), le sanglier fonça dans la forêt, grognant et apeuré. 

Styx se jeta en avant, toutes griffes dehors. Prenant appui sur les troncs d'arbres, il fonçait de plus en plus, si bien qu'il rattrapait très bientôt le porcin et se balançait sur la pauvre bête, qui avec la vitesse alla voler et rouler pour terminer sa chute près d'un ravin. Mais c'était un être féroce et bien bâtit, qui avait la force de dix hommes, et, comme Drake rejoignait le vampire qui faisait face à un sanglier enragé, il fut finalement celui prit pour cible. Il évita la charge de peu, mais dans son esquive il commit l'erreur de planter son épée dans l’œil de la créature. L'épée resta coincée dans l'orbite, avec au bout, le corps du chasseur qui ne tarderais pas à être projeté lorsque le sanglier remuerait la tête avec vigueur afin de s'extirper à la douleur de l'acier qui déchirait sa vue. Le magicien alla finir sa dégringolade près d'un ravin non loin, inconscient. 
Styx comprit qu'il était seul, face à ce monstre énervé. Sans perdre de temps, l'arlequin lança plusieurs cartes qui allèrent se coller sur le pelage hirsute de son némésis avant de rayonner de leurs éclats multicolores. La danse des Esprits fut d'une diabolique efficacité, et le sanglier perdit son âme aussi vite qu'il venait de préparer un assaut. Son corps lourd tomba sur le côté et alors que Styx allait pour dépecer la bête, son odorat détecta Drake, en sang, près de son ravin. 
- Voyez-vous cela Mesdames et Messieurs? Le héros est dans une fâcheuse situation... 
Il lui mit quelques claques, l'homme ouvrit les yeux avec la violence d'un réveil soudain. Le clown l'empoigna par le cou et le souleva de pareille façon que bientôt le pyromancien ne touchait plus le sol. De son autre main libre, le vampire sortit ses griffes, dures et froides comme l'acier, et taillada profondément les intestins de celui qu'il tenait d'une poigne de fer, en extirpant les boyaux. Ensuite, il balança ceux-ci dans le vide, si bien que l'humain commença à glisser tout doucement vers le vide, une anémie empêchant toute résistance. 
- Pou...pourquoi?
- Mais parce que sans ça il n'y aurait pas de spectacle! Et les spectateurs s'ennuieraient fermement. Toujours est-il que je ne laisse pas vivant quelqu'un capable de m'incendier par la pensée. 

Tournant les talons et ignorant les plaintes désespérées de sa victime, Styx s'en alla dépecer le sanglier doré. Il avait bien mérité une récompense, interagir avec un humain était exténuant. Leur degré de bêtise atteignait des sommets parfois. Sérieusement! Faire équipe avec un clown rencontré dans une forêt obscure? Enfin... il aurait l'éternité pour méditer son erreur! AHAHAHAHA




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1562
Expérience : 4406
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 173
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Ven 20 Nov 2015 - 19:52

La chasse au sanglier... quel plaisir. Le blues de la semaine précédente avait obnubilé Saigo durant des nuits. Mais désormais, ce mal qui frappait impunément l'Exécuteur se dissipait, bien qu'il était encore bien palpable. Le stryge solitaire avait néanmoins réussi à le refouler, afin de retrouver un minimum de divertissement dans la pratique de la chasse. De retour dans la forêt, il avait envie de se vider l'esprit. De revenir à la base de ce qu'il était: un Stryge Noir, membre des Exécuteurs, un maître dans l'art de la douleur. Il avait envie de distribuer un peu de son talent à ses sales bêtes puantes.

Planant de branches en branches, Saigo suivait sa proie depuis quelques minutes déjà. Un bon gros mâle, qui ne se doutait apparemment de rien. Il faut dire que le chasseur avait prévu le coup. Son armure nouvellement acquise bloquait un petit peu son odeur naturelle, qui plus est envoyée dans la direction opposée par le vent, pour le coup bien favorable à ses sombres desseins. Il était soigneusement resté derrière sa cible, afin de ne pas éveiller son attention. Il attendait le moment propice pour jouer un peu avec sa proie.

Il aurait pu, depuis longtemps déjà, fondre sur le sanglier d'un de ses fameux coup d'ailes, et en finir, mais quel était l'amusement? Il avait prévu de faire durer le plaisir, plus encore qu'un de ses collègues Exécuteurs pendant une séance de torture. Pour satisfaire ce besoin, il avait amassé sur la route une poignée de petits cailloux, qu'il comptait bien utiliser, le moment venu. Celui-ci finit par arriver. Débouchant enfin dans un espace assez ouvert pour se mouvoir à sa guise, Saigo lança la première pierre, droit dans l'arrière-train de la bête, qui se retourna d'un bond... pour recevoir un second projectile dans le museau. Cela eu le don de l'énerver, et arracha un large sourire au stryge solitaire, bien décidé à épuiser tout son stock.

Une séance de corrida s'improvisa alors. Pendant de longues minutes, le sanglier enragé chargeait dans le vide, se cognant parfois le crâne contre un tronc d'arbre, tandis que Saigo s'amusait à simplement esquiver et provoquer à coup de petits cailloux. Cela ne faisait que très peu de dégâts, voire pas du tout, mais c'était tellement hilarant! Malheureusement, toutes les bonnes choses ayant une fin, le stryge noir arriva au bout de ses réserves, et presque à contrecœur, il sortit sa dague pour en finir. Une esquive habile, un coup précis et létal, un cri porcin, et voilà l'herbe qui se maculait d'hémoglobine. L'Exécuteur s'était bien amusé, et ce fût le cœur léger qu'il entama le dépeçage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Sam 21 Nov 2015 - 3:04

Rapport de récolte :

Styx remporte 2 défenses de sanglier et 2 cuirs de sanglier, 5 points de métier et 1 os doré. Tu passes Compagnon !


Commentaire : bon RP, rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Saigo remporte 2 défenses de sanglier et 1 cuir de sanglier, 5 points de métier et 5 points métier bonus pour un bon RP.

Commentaire : bon RP, rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiloë de Sylfaën
Voleur de l'ombre

avatar

Messages : 335
Expérience : 2152
Masculin Âge RP : 548

♦ Politique : 51
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(manticore +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
1762/1762  (1762/1762)
Vitesse: 794
Dégâts: 1733

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Dim 22 Nov 2015 - 22:11

Je m’avançais prudemment. En effet, je ne m’attendais pas à tomber sur ce genre de rencontre lors d’une simple chasse de sanglier. J’étais actuellement accroupi dans les hautes herbes, tout les sens à l’affût. J’entendis soudain un grognement rauque juste derrière moi, suivis d’un long reniflement morveux. On serait tous tenter de croire, au bruit qu’ils produisent en respirant, que les ogres n’ont pratiquement aucun odorat, mais sachez que cela est faux, et qu’ils sont capables de débusquer un être apeurer à plusieurs lieu à la ronde. Je n’attendis donc pas que la bête me tombe dessus avant de me mettre à courir aussi vite que je le pouvais, avant de grimper dans un arbre, pour continuer ma fuite par les voies aérienne. J’aimerais bien voir tous ceux qui pense que l’aventure est une chose glorieuse se mettre à ma place.
Je sautais donc de branche en branche lorsque l’arbre sur lequel j’atterrie reteint mon attention. Je m’arrêtais donc, puis l’observer attentivement. Toute la mousse qui le recouvrer me laissais pensais qu’il possédait des lianes qui pourrais me permettre de tendre un piège des plus intéressant.
Quelques heure plutôt, je me trouver sur la place du marché d’une ville humaine avoisinant la forêt. Je venais d’acheter plusieurs flèches lorsque je tombais sur une boutique de brocanteur qui proposait des articles utiles à tout type de chasse. Une fois dans le magasin, je fus frappé par l’organisation et le rangement dont celle-ci faisait preuve. En effet, pour une simple brocanterie, l’ordre régnait. Tout était trié dans des rayons par type de chasse, où s’aligner des objets des plus insolite. Je m’arrêtais au rayon chasse au sanglier, attiré par une sorte de conque. Je la saisie puis me dirigeais vers le comptoir, à la demande d’un renseignement. Le marchand m’appris qu’il s’agissait en fait d’un cor, avec la particularité d’avoir l’apparence du coquillage. Il m’enjoint a ne pas tester l’objet, car il avait la particularité de reproduire avec une telle ferveur le bruit d’une laie en chaleur que la dernière fois où il l’avait utilisé, le village avait mis plus de trois mois a vider les lieux des sangliers qui avaient pris l’endroit d’assaut. Je le remercier de sa gentillesse et ressortie le cor caché au fond de mon carquois.
Il arrive, comme a tous jour de foire, de voir des dompteurs de toutes sortes, et celui que l’on voyait aujourd’hui avait la particularité de possédais un ogre museler. Je n’ai jamais apprécié les dompteurs, car ils ne prennent pas toujours soin de leur bête, et je ressentais de la compassion, même pour cet ogre. En fait, je ressentis de la compassion une bonne dizaine de seconde, jusqu’au moment où la bête se saisi de son propriétaire qui passait à porter, avant de s’arracher la muselière en se servant de la tête de ce dernier. Une fois son travail achevé, la place était déjà vide. Le monstre tira violemment sur ses chaines pour les arracher, fit de même avec les bras du dompteur, qu’il jeta de côté avant d’engloutir le reste du corps. Apres, tout, il y a bien des gamins qui arrache les ailes des mouches lorsqu’il joue avec, et les ogres sont de gros enfant qui mange tout le monde et qui joue avec la nourriture. Je pense que me raisonnement tient la route. Mais lorsque le grand enfant en question tourne vers vous un regard avide de dégustation, vous faites comme tout le monde, vous fuyez.
Les lianes étaient en place. Je me saisie de mon cor et en soufflais un grand coup. Dans les secondes qui suivirent, l’énorme prédateur se précipiter déjà dans ma direction. Et tandis qu’il passais a toute vitesse sous mon arbre, je laissais pendre les lianes, qui lui tombèrent juste sous le menton, puis sautais en avant, l’autre bout des lianes en mains, un sac emplit sur les épaules. Je gesticulais au dessus du sol, mais je savais qu’il en était de même pour l’ogre derrière moi. Au bout d’interminable minute, je sentis la tension se relâchais. Sur le chemin du retour, je me servis sur des carcasses sans vie de sanglier attirer par le cor que l’ogre avait laissé.




Je saurais toujours où te trouver Invité ... 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Avon
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 3257
Expérience : 3396
Féminin Âge RP : 26

♦ Politique : 00
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Esprit protecteur de Nova +300, v+250, 100)

Stats & équipements
Vitalité:
1192/1192  (1192/1192)
Vitesse: -104
Dégâts: 3507

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Lun 23 Nov 2015 - 21:46

Et voilà, il fallait qu'il pleuve ! Nan mais franchement, tu t'y vois toi, chasser sous la pluie ? Quel bon plan, c'est super efficace pour voir, l'eau coulant dans les yeux, les cheveux plaqués sur les joues, les vêtements collants qui deviennent lourds, les bottes imbibées. Quand tu marches avec ça fait des "sploutch" "plouk" alternativement, c'est désagréable. Et les arbres qui retiennent les gouttes avec leurs grandes feuilles épaisses finissent par laisser couler des fleuves en pleine gueule. Des gamelles à gogo à force de se vautrer en glissant sur la mousse trempée.

Les sangliers, eux, doivent faire la fête ! Ces êtres crados, puants, une bonne excuse pour aller se prendre une douche. Ben ouais, on voit rarement ces grosses bestioles avoisinant les 150kg faire trempette sous la cascade pour se brosser les grès et les défenses et pour se laver le pelage.

Du coup, là, c'est mitigé. Mauvaises conditions pour chasser, mais gibier accessible... Hm.

Mais bon, trop de retard dans la chasse, le porte monnaie fait grise mine, un peu comme le ciel, et il faut renflouer tout ça, donc à l'attaque !

Pas facile de marcher en tout discrétion, la meilleure idée était alors de retrouver le spot habituel, là où elle avait repéré un nid, un petit cocon dans lequel se trouvait une bien grande famille de sangliers.

Et là... BINGO ! Trop bien ! Même pas besoin d'attendre plus de 2 minutes sur place avant que l'un d'eux pointe le bout de sa truffe. Il était roux, le poil dru, et il empestait, le parfait timing pour aller se décrouter la peau. Mais c'était sans compter la présence de l'orc.

Le machin tentait de se frayer un chemin, parce que lui aussi galérait bien, et heureusement pour Nova, elle arrivait à voir la chose arriver, sans s'être faite cramer. Mais... problème. Alors qu'elle voulu se saisir de sa masse pour assommer la bestiole, elle se rendit compte qu'elle n'était plus attachée à sa ceinture ! Elle se remémora alors sa chute, quelques minutes plus tôt, en ayant glisser sur cette mousse à la con !

Énervée, trempée, fâchée, elle se mit à pousser un cri qui surprit l'animal qui tenta de détaler, mais ses pattounes sur du bois mouillé ainsi qu'une mauvaise coordination, c'était loupé ! Nova dans son élan se jeta sur l'animal et atterrit sur son dos, une certaine passion pour le rodéo de suidés.

Mais la prise était mouvante, le poil mouillé, Nova glissait à moitié et s'accrochait à l'oreille de l'animal qui hurlait et essayait de lancer des coups de crocs dans tous les sens en se retournant tant bien que mal. Prise au dépourvu, Nova attaqua à son tour et planta ses immenses canines dans le flan de l'animal qui s'écroula au sol.

Rapidement, pour ne pas qu'il souffre plus longtemps, elle attrapa une pierre et l'assomma.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Mar 24 Nov 2015 - 1:01

Rapport de récolte :

Kiloë remporte 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier et 5 points d'expérience bonus pour un bon RP.

Commentaire : Rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Nova remporte 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier et 5 points d'expérience bonus pour un bon RP.

Commentaire : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pandoora
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 98
Expérience : 422
Âge RP : 99

♦ Politique : 01
Métier : Chasseur - Novice (15)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
305/305  (305/305)
Vitesse: 71
Dégâts: 193

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Ven 27 Nov 2015 - 2:55

« Un, deux, trois, nous irons au bois
Quatre, cinq, six, pour un psoriasis
Sept, huit, neuf, égorger un bœuf,
Dix, Onze, Douze, récolter du flouz... »



Oh, ça alors... un joli petit bébé sanglier tout mignon... Qui est-ce qui va finir en potée ce soir ? Hein, c'est qui ? Oh oui qu'il est tout mignon le marcassin... pourquoi le marcassin il regarde ma taille ? Tu as vu la belle boîte ? Elle te plaît la boi-boîte joli petit sanglier ?

Pandoora ne faisait que rarement peur aux animaux, ils avaient cette fâcheuse tendance à l'associer très rapidement à l'un des leurs, avec ses quatre grandes jambes velues et son derrière proéminent. Et, malheureusement pour les mini êtres comme les marcassins, ils n'avaient pas la méfiance de leurs parents, et pouvaient aisément se laisser surprendre par un ennemi.
Le petit machin, à côté de l'immense hybride, ne lui arrivait pas aux genoux, c'est à peine si il atteignait ses mollets et il aurait été d'une aisance de lui planter une épée dans le dos et d'en faire une brochette, mais c'était plus rigolo de jouer un peu avec, alors elle lui donna un coup dans le groin.

Quel animal ridicule, bouge de là, arrête de me fixer de ton air idiot !

Il buguait sur ses jambes, et de toutes façons, les sangliers, comme les cochons, si l'on en croit le légendaire mythe, sont physiquement incapables de regarder en hauteur, leur cou étant trop petit. Mais Pandoora n'y croyait pas. Elle avait bien vu que son regard avait croisé celui du tout petit animal, et elle avait même aperçu cette jolie petite lueur d’inquiétude qu'elle sacralisait tant. Alors elle dégaina son épée, ce qui fit paniquer l'animal qui poussa un petit couinement et qui voulu rapidement prendre la fuite mais trop tard... Le bestiau avait la tête plantée dans le sol, et l'épée plantée dans la tête, coupé dans son élan, son cœur s'était arrêté de battre brutalement. Un dernier petit sursaut dans ses pattes annonça officiellement sa mort aux yeux de l'hybride qui esquissa du coin des lèvres un petit sourire. Ce petit sourire n'était pas uniquement par satisfaction de l'acte, mais parce qu'il avait crié.

Et quand bébé cri, c'est maman qui rapplique !

Et en effet, en quelques secondes, la mère se pointa, enragée de voir son petit suspendu sur l'épée de Pandoora qui l'agitait sous ses yeux.

Oh, zut, pardon, je n'a l'ai pas vu, je n'ai pas fait exprès, il était là et hop, mince, oups... tu ne m'en veux pas ? Tu ne m'en veux pas j'espère.

Puis elle laissa s'échapper son petit rire narquois et son visage s'assombrit.

De toute façon, tu en as plein je suis sûre, alors un de plus ou un de moins...

Et la mère sanglier ne se dégonfla pas pour autant, sûrement son naturel protecteur, d'autres bébés ne devaient pas être bien loin, à vadrouiller dans le feuillage hivernal...

Oh oh, maman n'est pas contente ? Tu me rappelles quelqu'un qui a voulu venger son bébé...
Et une jolie mèche de ses cheveux se trouve ici,

dit-elle en effleurant du bout de ses doigts sa boite.

Nova tourna le dos au sanglier, par pur stratégie, et en quelques seconde, tout se déroula comme prévu. La bête se mit à charger, et Pandoora, lui donna un coup de ses deux pattes arrières, ce qui la fit valser comme une boule de neige pour venir s'éclater contre un arbre et s'y accrocher, la tête coincée dans une branche.

Tout le monde sait qu'il ne faut pas passer derrière un cheval...

Mais le sanglier qui convulsait à quelques mètres derrière elle, ne semblait pas vouloir rendre l'âme. La centaure leva les yeux au ciel.

Pourquoi les êtres vivants ne veulent pas mourir brutalement ? Ça leur éviterait bien des ennuis...


Alors elle marcha à pas de velours vers la bête et arriva devant elle. De sa hauteur, Pandoora pouvait voir la large blessure que s'était fait l'animal sur le haut du crâne, et constata également qu'une de ses défenses trônait à terre. Évidemment qu'elle aurait pu laisser la bête ici, et perdre son temps à la regarder périr mais une autre idée lui vint à l'esprit, pourquoi ne pas ramener ce futur cadavre en ville afin de le vendre ? Cette idée lui paraissait faisable, et par précaution, elle ne tua pas le sanglier avant de le mettre sur son dos. De sa hauteur, perché et à moitié assommé par un dernier petit coup d'épée sur la tête par principe, elle le fit glisser sur son pelage et prit la route.

Spoiler:
 






#6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1130
Expérience : 4691
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1102
Dégâts: 877

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Ven 27 Nov 2015 - 15:35

Le Grand Tournoi de chasse du Comte Mizacharakenberg
Partie I: Qualifications

Cette nuit était sans nuages, la lune déployait toute son aura a baigner BaldorHeim dans sa pâle lumière. 

Un humain courait dans les ruelles, très vite, haletant. Rick était son nom. Chauve, musculeux, il n'était pas du genre à fuir habituellement, mais ce soir là, quelque chose le traquait. Quelque chose d'atroce. Son chasseur était une sorte de rêve psychotique qu'il avait croisé en sortant de sa Taverne favorite et dont l'appétit avait été éveillé par un seul regard. Un regard fou et r
Une carte avait volé pour venir entailler sa jambe droite.
Rick avait eu comme une décharge au début, mais maintenant, alors qu'il s'engageait dans un dédale de rues qui semblaient se rétrécir à chaque angle, sa jambe le torturait. Du poison à ne pas en douter, le genre de toxine magique qui corrompt les tissus eux-mêmes et fini par pourrir votre chaire sans même vous tuer. 
L'humain venait d'arriver, en sueur, en une petite place, qu'il aurait trouvé tout à fait charmante en temps normal. Mais là, il ne remarqua que le cul de sac qu'elle représentait. Un mur de maisons faisait office de barrière et seule une fontaine en pierre blanche offrait un quelconque réconfort aux yeux du chauve. 
Il tourna la tête, aucun signe du démon coloré. Soupirant, il claudiqua jusqu'au point d'eau où il commença de boire. Plongeant une main tremblante dedans, l'eau lui parut salvatrice. La douleur s'atténuait, il pourrait peut-être s'en sortir. 

Styx enfonça la tête de l'homme dans l'eau et la lui maintenu pendant plusieurs minutes, jusqu'à ce qu'aucun spasme ne vint perturber son alimentation. Il ne l'avait pas vu venir! Enfin, il avait bien courut pendant un bon quart d'heure, mais le sang se devait de circuler avant le repas afin d'être bien chaud. En ces temps hivernaux, du sang tiède ne lui faisait pas envie. Sitôt le dernier sursaut de vie échappé du corps inanimé, il mordit sans plus attendre la jugulaire de Rick. 
Son sang était comme celui de la plupart des habitants de BaldorHeim, assez sucré, dû au fort taux d'alcoolémie des autochtones. 
Mais comme il se nourrissait, il remarqua une affiche qui jonchait le sol. 

« Mesdames, messieurs chasseurs, cette affiche s'adresse à vous! 
Le grand Comte Mizacharakenberg vous invite à son grand Tournoi de chasse, avec à la clé, un fabuleux prix. 
Alors qu'attendez-vous? Rejoignez l'aventure.
Âmes fragiles s'abstenir, les épreuves ne sont pas sans risques. » 


D'habitude, ce genre d'invitations, lancées par des bourgeois qui voulaient promouvoir leur nom et sortir d'une quelconque torpeur sociale, n'intéressaient guère l'arlequin. Mais quelque chose émanait du bout de papier. 
Il le prit, et les Esprits jaillirent des cartes en murmurant gaiement milles promesses de meurtres, folie, et chaos. Styx eût même un avant-goût de la personnalité de l'hôte. Ainsi, alors qu'il rentrait chez lui en sautillant, il se dit que ça allait être très amusant. Mortel même! 

Le nombre de participant étonna le clown qui venait de s'asseoir sur l'un des nombreux bancs mis à disposition pour l'événement. Le château du Comte était impressionnant, bien plus grand qu'il ne l'avait imaginé, mais comparé à son ancienne vie au Nord de Dùralas, il relativisa assez rapidement. Il fallait cependant reconnaître que l'immense jardin, aux innombrables bancs et fontaines, accueillait avec classe plus d'une centaine de personnes. Des chasseurs venus de la contrée entière, bien que la plupart d'entre eux semblaient inoffensifs. Beaucoup discutaient, d'autres riaient, certains buvaient, Styx quant à lui empilait méticuleusement ses cartes afin de créer un château de cartes parfait. C'était un art délicat, que le moindre débile pouvait briser, mais il trouverait là le parfait alibi. 
Il eût le temps d'en faire trois et entamait un escalier en cartes lorsque le Comte vînt rompre sa concentration. Il tourna la tête. Quelques personnes avaient désertées suite à l'attente, et le soleil renvoyait des lueurs rougeâtres, visiblement le petit bourgeois n'était pas attaché à la ponctualité. 

«- Bonjour à toutes et à tous, pardonnez l'attente, mais il fallait bien commencer par dissuader les plus impatients. Ceci n'a été fait que dans leur intérêt, croyez bien.
Bon, lorsque les portes du portail s'ouvriront, il s'agira pour vous d'aller et me ramener un sanglier. 
Un portail à leur droite s'ouvrit, et la moitié des chasseurs s'engouffrèrent dedans en un éclair. 
- MAIS! Ceci était ma réserve de Tyrannosaures personnelle. Bonne chance à eux! Encore une coupe au bambou que vous êtes. Mais je m'égare. Le but sera de me ramener un sanglier donc. Cependant veuillez imaginer que j'ai aménagé le terrain selon mes envies, et il n'est pas impossible que vous y trouviez des... surprises. Plus ou moins macabres. Ceux qui ont peur de la Mort peuvent aller au Diable et sortir par là où ils sont arrivés, ils ne m'intéressent pas. 
Certains sortirent. Devait rester une cinquantaine de concurrents. 
- Point final avant le début de l'épreuve de qualification; Il n'y a que vingt sangliers... 
Un autre portail s'ouvrit, et cette fois, tous attendirent cinq minutes avant de ne serait-ce bouger. Styx en profita pour transformer ses cartes en véritable nuage létal. 
- Qu'attendez-vous? Aller! 
Il dégaina une arme à feu et tira un coup au ciel. 
Les cartes de Styx partirent, taillant en pièce un groupe de cinq chasseurs qu'il avait entendu discuter des «Gueuses qu'on a labouré hier. Ahahahaha». Ils méritaient leur sort. Deux femmes furent aussi prises dans l'assaut, mais l'une réussit à esquiver et à balancer un couteau en direction du vampire qui ne fit que l'attraper. Pitoyable. Il bondit sur cette dernière et lui arracha le visage à l'aide de son arme. 

Ensuite, peint du sang de ses ennemis, il s'avança et franchit l'entrée du terrain de chasse. C'était une forêt tout ce qu'il y avait de plus normal, toutefois, des cris ainsi que des odeurs étranges affirmaient le contraire. Styx allait bondir et se déplacer d'arbre en arbre, mais un choc à l'arrière de sa tête le projeta contre un tronc. Exécutant une roulade, il fuit le deuxième coup de justesse. Son attaquant était un orc armé d'un gourdin massif. Il tenta de le frapper encore une fois, mais le vampire s'y attendait. Attrapant l'arme d'une main, il repoussa son opposant aisément avant de contre-attaquer et d'enfoncer ses griffes dans la gorge du peau-verte et de se gorger de son sang. Ça commençait bien! 

Bondissant en haut de l'arbre, il eût le temps de voir un autre orc (sûrement le compagnon de son repas express) se faire déchiqueter par un tigre sortit des fourrées. Mizacharakenberg ne rigolait pas, voilà qui le faisait frémir. Quel homme! 
Riant, il continua en une succession de bonds. En bas, une véritable frénésie se déroulait. Le sang volait de toute part, un groupe se faisait même carrément décimer par une horde de Banshee furieuses. Elles hurlaient, mais Styx entendait leur chant de contentement, quel merveilleux spectacle. 
Au bout d'un moment, il repéra enfin un sanglier au milieu de toutes ces distractions. Mais ce n'était pas vraiment ce à quoi il s'attendait. La bête était immense, au moins aussi grande qu'un carrosse, et son pelage était d'acier. Il s'assit sur une branche en tailleur. Hum. Il ne pouvait rien faire face à une telle chose, ses cartes ne pouvaient trancher, et utiliser sa magie sur une créature qui pouvait dégommer son arbre en une charge en cas d'échec était exclu. Il resta là quelques instants jusqu'à ce qu'une voix ne l'interpelle. 

«- Monsieur le clown? 
Une fillette venait d'émerger de l'arbre adjacent, sans même éveiller l'ouïe d'un vampire. Impressionnant! Elle était noire et portait les habits habituels des technophiles. Des sortes de rouages en guise de draperies. Humpf. Il connaissait un technophile, et il s'était beaucoup amusé avec lui, c'étaient de vaillants adversaires.
- Oui? 
- Vous semblez avoir besoin d'aide, et moi aussi. Alors faisons comme ça, mon fusil aidé par vos compétences, qui de toutes évidences sont magiques, d'arlequinat j'avancerais même, pourrait aisément abattre le monstre. Ensuite, nous nous affronterons afin de déterminer qui remportera le trophée. Ça vous va? 
Elle tendit une petite main, qui ne tremblait pas, et encore mieux, sa poigne était d'acier. Un sourire vint rompre le visage de Styx. 

Comme prévu, elle ajusta sa visée. Faire équipe avec un arlequin si étrange la rebutait un peu, mais il elle n'avait que trop peu de chances de réussir seule. 20% selon ses calculs. Elle adorait les calculs, les statistiques, et graphiques. C'était de l'art! Et franchement, après l'élimination du porcin hybride, ses statistiques lui permettraient facilement de tuer l'arlequin sans marge d'erreur. 
Elle mit le doigt sur la détente et fit signe au clown d’améliorer sa balle. Elle sentit la magie monter en elle, mais contrairement à ses attentes, sa vision se troubla et elle perdit connaissance. Elle sentit dans un dernier sursaut de lucidité l'apesanteur; et donc, intrinsèquement, la chute. L'arlequin l'avait trahie. 
Mais non. Elle se réveilla, le fin visage peint au dessus d'elle, souriant. 

«- Qu'est-ce qui s'est passé? 
- J'ai bien peur que tu n'ai pas supporté ma magie... Ça arrive parfois. Malheureusement, la bête s'est enfuie. Un colosse aux pieds d'argile j'imagine. En tout cas le Comte a annoncé la fin de l'épreuve, il n'y a plus de sangliers à chasser, rentrons. 
Elle se releva et suivit l'étrange personnage qui lui semblait désormais sympathique. 
- Merci de m'avoir attendue, d'autres auraient choisi de m'abandonner à mon sort. 
- Voilà qui est normal! Il eût un rire étrange, mais elle n'y prêta aucune attention, trop occupée à ressasser ses erreurs afin de s'améliorer.»

Ils arrivèrent au portail d'entrée, et effectivement beaucoup de guerriers étaient rentrés. Mais il n'y en avait pas vingt. Il n'y en avait même pas quinze. Elle regarda l'arlequin, ses yeux brillaient d'un rouge atroce. 
«- Tu m'as menti. Pourquoi?
Il explosa d'un rire sinistre et sans retenue aucune. 
- Mais t'es vraiment débile pour une technophile. Regardes-toi! 
En effet, son corps était... différent... comme si.. NON! 
- TON ÂME EST DANS LE CORPS DU SANGLIER! AHAHAHAHA! Voilà qui est drôle hein? 
Il pivota sur lui-même, et s'adressa aux qualifiés. 
- Camarades? Une dernière petite tuerie?»

Un guerrier au long katana s'approcha d'elle et abattit son arme. La tête du sanglier roula. 
«- Voilà clown. Ta faiblesse est néanmoins indigne de ton titre de chasseur. Tu devrais progresser pour la prochaine épreuve. 
Styx ravala la haine qui lui conseillait d'arracher les tripes de ce petit prétentieux. 
- Oui, merci mon ami! Quel est ton nom, que je chante tes exploits? 
- Mizune. 
- Mizune! Lors de la prochaine épreuve je te chanterais ta chanson! Hihihi! 
Comme il rangeait son katana, ses yeux furent parcourus d'un éclair. 
- Oui... je vois. À la prochaine alors, prépare-toi.» 

Il allait faire des membres de son corps le prochain repas d'Idiotosaure.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Sam 28 Nov 2015 - 1:36

Rapport de récolte :

Pandoora remporte 1 défense de sanglier, 5 points de métier et 1 os doré pour un bon RP métier.

Commentaire : Rien à redire

---

Rapport de récolte :

Styx remporte 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier, 5 points de métier et 1 os doré pour un bon RP métier.

Commentaire : Rien à redire, je serai plus sévère la prochaine fois Baygeay . TU PASSES EXPERT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1562
Expérience : 4406
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 173
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Sam 28 Nov 2015 - 17:38

La journée de chasse avait été mauvaise. Pas de gibier en vue, la faute à pas de chance. Saigo rentrait les mains vides, alors qu'il s'était pourtant aventuré plus loin que d'habitude dans la forêt. Il était déçu: la chasse lui permettait d'assouvir ses pulsions, et quand il ne trouvait rien, celles-ci se décuplaient, et il était frustré de ne rien pouvoir faire. Perdu dans ses pensées et ses besoins, il se perdit bêtement. Ce n'était pas bien grave en soi, personne ne l'attendrait pour manger, personne ne s'inquiéterait de son absence (c'était même le contraire), mais il se retrouvait dans un lieu qu'il ne connaissait pas. Un lieu ou pourtant, un petit groupe s'était amassé. Une sorte de ferme, apparemment. L'Exécuteur s'approcha doucement.

Le spectacle était... intéressant. Enfermé dans une cage, des badauds, ivres pour la plupart, affrontaient un sanglier. Et ben voilà! Pensa le stryge solitaire, désormais focalisé sur la bête. Fendant la foule en jouant des coudes, et de son aura froide terrifiante, Saigo parvint devant la porte de la cage. Une chaîne retenait les combattants à l'intérieur. L'homme, le nez rougi par l'alcool, tenait maladroitement une bouteille brisée, mais ne pouvait qu'esquiver les charges rageuses de son adversaire porcin. L'espace de combat réduit n'aidait pas, et très vite, quelques tâches de sang vinrent tâcher le museau et les défenses déjà bien rouges du sanglier. Avec mille précautions, le cadavre encore chaud de l'ivrogne fût tiré hors de la cage, sous les cris de dégoût, et en fond, quelque bruit bien distinct de vomissement. Un homme prît la parole: Encore une victoire pour Porcinet!

Un autre homme s'approcha, pour ouvrir la porte. A ce moment là, un nouveau soûlard bouscula l'Exécuteur sans ménagement. Il faisait peine à voir. Il tenait à peine debout, avait encore sa bouteille d'alcool bon marché à la main, et des résidus dont Saigo ne voulait pas connaître la provenance, tout autour de la bouche et sur les vêtements. Il empestait le vomi et l'alcool, tant son odeur corporelle que son haleine, dont le stryge noir put juger l'horreur assez vite: Pousse-toi grand dadet, c'est mon tour! S'exclama-il en hoquetant. L'odeur était tellement atroce que Saigo détourna la tête. Mais il n'allait pas laisser cet imbécile lui marcher sur les pieds ainsi. D'un geste leste, il se saisit de sa dague, et la planta vigoureusement de l'œil de son interlocuteur. Des cris d'horreur retentirent ici et là, alors que l'Exécuteur faisait pivoter sa lame dans l'orbite de l'ivrogne, avec un bruit abominable. Après s'être assuré que l'inconnu avait expiré son dernier souffle, Saigo pénétra dans "l'arène", et ferma lui-même la porte derrière lui.

Aucune cloche, aucun signal n'annonça le début du combat. Simplement la charge puissante du sanglier. Saigo n'avait pas envie de s'éterniser dans la cage. Il avait l'habitude de chasser ces bestioles, aussi esquiva-il l'assaut d'un pas de côté, avant de planter sa lame dans la nuque de la bête, qui mourut sur le coup. Autour de lui, plus un seul bruit, les quelques spectateurs pas trop bourrés demeurant bouche bée. Sans leur prêter attention, il commença à dépecer la bête, minutieusement. Une fois la tâche terminée, il sortit de la cage, sa récolte sous le bras. Et alors qu'il s'éloignait, l'homme qui semblait à l'origine de ces combats l'interpella: Monsieur! Vous avez tué mon champion, sans même vous être inscrit au préalable! Je vous sommes de restituer ce que vous m'avez prit. Saigo se retourna, incrédule. Puis il sourit. Revenant sur ses pas, il toisa l'homme, qui faisait bien deux têtes de moins que lui... et lui trancha la gorge sans aucune pitié. Désolé, je n'ai pas le pouvoir de ressusciter les gens. murmura-il avec un sourire mi-sadique mi-amusé. Tournant à nouveau les talons, il quitta définitivement les lieux, fier de sa blague.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiloë de Sylfaën
Voleur de l'ombre

avatar

Messages : 335
Expérience : 2152
Masculin Âge RP : 548

♦ Politique : 51
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(manticore +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
1762/1762  (1762/1762)
Vitesse: 794
Dégâts: 1733

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Dim 29 Nov 2015 - 21:23

Faire pousser des plantes. Si ça, c'est pas ce foutre de la gueule du monde. Oui, parce qu’il faut savoir qu'il arrive assez régulièrement chez les elfes qui, comme moi, parcours les terres de Duralas, de recevoir un don quelconque pour l'aider dans son initiative d'exploration. Alors, me direz-vous, comment ce fait-il que l'on croise si peut d'elfe avec de tel capacité ? Et bien la réponse s'avère toute simple: quasiment personne ne part en voyage. Et les rares à le faire son considérer comme des illuminés, comme des gens à qui il manquerait une bonne partie de leur raison. En effet, les elfes sont des êtres associables, incapable de voir le monde autrement que de leur point de vue.
  Ha et, au fait, aujourd'hui, pour changer, je me suis un nouveau copain. Du genre pas commode, mais pas commode du tout. Le type de copain qui désire te tué parce que ça le fait marrer. Alors moi du coup, j'ai pas eu d'autre choix que d'essayer de me débarrasser de lui.

  Le sanglier m'avait repéré, et il courait désormais à vive allure, espérant certainement m'échapper. Je me concentrer, visualiser la forêt face à moi, puis posais un genoux au sol, suivit de ma main. Aussitôt, des plantes grimpantes jaillirent du sol, immobilisant les quatre pattes de l'animal alors au galop. Celui-ci clapit brièvement. Je me concentrer et faisais monté la flore qui c'était emparé de lui. Un tour au niveau de la nuque, puis on resserre... Le sanglier gémit quelques secondes tandis que je lui écrasé la trachée. Alors raide comme une bâtisse naine, il s’effondra soudainement sur ses appuie, mort. Ravie d'avoir puis contrôler mon pouvoir, j'allais récupéré la bête lorsqu'une violente migraine me saisie. J'attrapé les remèdes qui traînaient dans ma sacoche et ingurgité rapidement ceux dont j'avais besoins. La migraine qui me martelait les tempes commença alors a disparaître petit à petit, laissant la place à un certain épuisement. Je me dirigé alors vers la clairière la plus proche, afin de prendre un pose.

  Ce que j'ai trouvé dans la clairière ce jour là restas à jamais gravé dans ma mémoire. Une structure gigantesque, en forme de fer à cheval, gisait en plein milieu. Derrière le vaisseau, un gigantesque sillon de terre retourné et d'arbre arraché.


  Un mouvement d'air. Rapide. Une fluctuation de l'intensité lumineuse. Imperceptible. Quelque chose d'horrible se  cachait ici, et je ne pouvais la voir. Soudain, je reçus un coup de griffe qui me lamina le dos. Demi-tour. Un second coup. Je me retourne. Un autre coup. J'ai mal. Je me penche, contraint à user de mon pouvoir. Des ronces occupe toute la surface du sol autour de moi. Un cris. La migraine revient, rampe vicieuse. Devant moi, une créature sans doute maléfique apparaît. Un frisson glacé me traverse l'échine

La créature me fixe, puis se détourne, et enfin disparaît. J'attendis plus d'une demi-heure pour m'assurer qu'elle avait bien tourner les talons. Je m'enfuis ensuite dans les bois, laissant derrière la carcasse du sanglier de tantôt.

  Cette créature à voulut jouer avec moi. Si il avait simplement s'agis de me tuer, elle aurait pût le faire quand cela lui aurait plût.


A SUIVRE


Pour ceux intéressé par l'alien :http://www.lemondededuralas.org/t148p75-suggestions-bugs-avis-sur-les-metiers#37114




Je saurais toujours où te trouver Invité ... 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Mar 1 Déc 2015 - 22:29

Rapport de récolte :

Saigo remporte 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier, et 5 points métier. Ainsi que 5 points métier bonus.

Commentaire : Félicitations, tu passes APPRENTI.

---

Rapport de récolte :

Kiloë remporte 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier et 5 points métier.

Commentaire : Je suis désolé, vu le délire avec le vaisseau spatial, je ne peux pas te donner 5 points bonus cette fois-ci, pour les raisons que j'ai données dans les autres topics :rire:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1130
Expérience : 4691
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1102
Dégâts: 877

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Mer 2 Déc 2015 - 16:59

À la minute où le soleil venait de se coucher, et où les ombres commençaient à gagner BaldorHeim, le ciel prenait une teinte étrange, violacée, présage de troubles aventures. 

Dans la maison de l'arlequin, cette bâtisse de taille moyenne, achetée avec les économies de toute une vie (ce qui, pour un vampire, n'avait pas plus de valeur qu'une gousse d'ail), le calme régnait. Idiotausaure, attaché dans l'arrière-cours avait rapidement gagné une réputation de légende urbaine dans le quartier, et il n'était pas rare de voir des enfants courir autour du pauvre monstre, essayant de le toucher. Styx s'était d'ailleurs promis de lui mettre une mâchoire de Teeban. Après tout, comme disaient les anciens, "on n'apprend que de ses erreurs", et bien l'apprentissage de ses enfants se ferait avec un bras en moins. 
Idiote, quant à elle, cousait avec le calme et la lenteur des ghoules le costume de son maître, malmené par les multiples péripéties d'un pierrot fou. 

Tout ceci était bien calme. Pour l'instant. En effet, Alphonse, dans son nouveau corps, perdait parfois le contrôle total de ses gestes. Ceci est explicable par la présence de deux âmes dans un seul corps, à savoir celle du Singe, et celle du dresseur. Quelques fois, lorsque ces deux entités rentraient en collision, l'arlequin voyait les pupilles de son ami-familier se dilater, sa bouche écumer, et la petite créature ailée se mettait à virevolter dans la maison, sans retenue aucune, détruisant bon nombre d'objets au passage, au grand désarroi d'Idiote. (C'est elle qui nettoie, vous ne pensiez tout de même pas que Styx s'abaisserait à ça?!)
Or ce fut ce qui se produisit ce jour-ci. Alors que l'arcaniste noir dormait paisiblement, les griffes rétractées, et un filet de sang encore coulant de ses lèvres, le singe volant entra dans sa chambre hurlant. 

RAAAAAAAAAAH RAAAAAAAAAAAAAH. 

Il fonça sur son maître, qui, alerté par le bruit et alerté par la vivacité de la scène avait lui même hurlé avant de rire de façon hystérique, provocant assez de décibels pour éveiller la moitié de la ville. La bête continuait de voler à toute vitesse, les yeux entièrement noirs, saccageant la chambre du clown. Il renversa les mannequins fait à partir de bouts d'humains prélevés sur des hommes et femmes assez stupides pour croire qu'un vampire de noble lignée pouvait les aimer, ne serait-ce pour une nuit seulement. Il fit aussi chuter la bibliothèque gargantuesque du pitre, et les livres, dont certains enchantés, déversèrent une aura de chaos dans la pièce. Styx le saisit cependant par la peau du cou avant que celui-ci ne détruise les bocaux emplis de divers organes et de sang. (Dont de l'hémoglobine d'un roi nordique, vieille de deux siècles, réservée aux grandes occasions)

Désolé, Lach...Styx. Ce corps est vraiment naze! Je veux dire, la bête en elle-même est très intéressante, les ailes et le petit corps apportent une agilité sans pareille, mais son cerveau est si petit que la collision spirituelle devient inévitable. Tu dois connaître le concept d'espace de l'âme, tout ça. 
Styx acquiesça, amusé.
Les paroles d'Alphonse étaient transmises par télépathie. Il travaillait encore à faire parler le petit marsupial, sans succès pour le moment, mais c'était un défi loin de l'impossible pour un dresseur de son rang. 
Il avait repris le contrôle et se tenait désormais sur l'épaule de l'arlequin, encore à moitié nu. 

- Idiote? appela-t-il de la porte. Apportes-moi mes vêtements, j'ai besoin de consolider l'esprit de mon cher ami. Mais tu t'en fiches probablement, t'es même pas capable de parler sans répandre de la bave partout. 
Elle ne s'en fichait pas. Au lieu de s'occuper de son sodomite d'ami, il devrait plutôt rendre son humanité à l'homme qu'était son mari. Si seulement elle pouvait dé-serrer l'étau que formait la magie de l'arlequin, elle lui montrerait que les couteaux de cuisine ont diverses utilisations...  
Pour l'instant, ses pouvoirs étaient bien trop grands, et grâce à son précédent voyage dans l'Immatériel elle voyait avec précision l'aura de son maître. Elle ne faisait que s'agrandir, de jour en jour, parfois, du matin au soir. Cette aura noire, aux milles yeux et aux canines acérées. Une aura de démon! 
Elle exécuta donc sa demande sans broncher. 
Au moment où elle lui tendait son nouveau chapeau, de toute beauté, aux coutures parfaites, elle remarqua ce regard qu'il avait désormais envers elle. Un regard de sphinx, mais qui laissait entrevoir la possibilité de... non, personne ne peut lire dans les pensées? Si? Elle frissonna tandis qu'elle tournait péniblement les talons. 

- Bon es-tu prêt, bel ami? Dit Styx en boutonnant les derniers boutons de son costume. 
Alphonse lâcha un cri de contentement. Son ami venait de déployer son aura. Cette aura magnifique, puissante, aux formes imprécises et tranchantes. 

La traque commençait! 

Marchant à travers la ville, sautant de toits en toits, il arrivèrent sans tarder à l'orée de la Forêt de sapins. L'arlequin semblait détecter quelque chose qu'Alphonse avait du mal à percevoir. Certes, il y avait quelque chose en ces bois... mais quoi? 
- Un guerrier. Un vampire du clan des Nox pour être précis. 
Il voyait désormais. Son ami était entouré des esprits imprégnés en ses cartes. Des milliers d'entre eux murmuraient, de leurs voix nasillardes, déformées, et lointaines. 
Qui est-il? Penses-tu que ce soit-là une bonne idée? Les Nox sont les plus puissants des vampires et...
- Tu te fais mou. Railla le pierrot. Les Nox sont très puissants, de facto, toutefois, celui-là n'est pas en son territoire, et j'ai clairement apposé ma marque en ces bois, n'importe quel vampire pourrait la détecter. Il est donc en infraction, et je vais lui montrer qu'avec moi, pas de quartiers excepté ceux que formeront ses lambeaux. De plus, leur puissance va de paire avec leurs âmes. Des âmes exquises, aux connaissances et vertus très intéressantes. La collecter et te la donner te permettra d'éliminer l'esprit du singe, somme toute assez trivial. 
Je vois. Désolé Guizmo, mais Styxounet à raison, t'es pas fut-fut. On part chasser ou on cause toute la journée?  
- Allons, allons. J'ai fini ma récolte d'informations, les Esprits affirment qu'il s'agit de Bach Nox. Un vampire qui aime... chevaucher des sangliers... c'est... pour le moins pitoyable. Par sa mort je lui offrirait la délivrance d'une misérable existence aux passions d'autant plus misérables. 
Alphonse ne put s'empêcher d'approuver. Certains vampires alpha se comportaient comme des idiots vis à vis de leur titre. 

Suivant Styx sans peine (ce corps offrait vraiment une mobilité prodigieuse), d'arbre en arbre, de branche en branche. Trouver l'intéressé ne fut pas difficile, il s'amusait à pourchasser un enfant qui s'était un peu trop éloigné de la maison familiale. Les hurlements, mêlés à l'odeur de peur, auraient pu attirer n'importe qui jusqu'à Bach.
On intervient? 
- Non. Rigolons un peu. 

L'enfant courait, pieds nus et meurtris. Il était à bout de souffle, et chaque pas semblait lui coûter un peu plus. Trébuchant, se relevant, accélérant, répétant la même succession d'actions jusqu'à ce que Nox le rattrape, monté sur un sanglier assez impressionnant, de belle taille, habillé d'une armure et dont le groin était parsemé d'une multitude de cicatrices.
Un dresseur aussi? Humph. Dresser un sanglier n'a rien de glorieux, ce sont des bêtes ignobles.
Styx ne répondit pas. Perché sur une branche, il était perdu dans la contemplation du spectacle sanguin. 
Nox chargea le bambin, le projetant contre un tronc dans un fracas osseux pénible à écouter. Pour Alphonse en tout cas. 
Ensuite, il descendit de sa monture et attrapa le petit corps agité de spasmes à la gorge. Aucune émotion ne traversait son visage dur aux yeux vert émeraude. De sa main libre, il dégaina un sabre en acier nain, les meilleurs que l'on puisse forger, et le planta d'un coup sec dans la trachée de sa victime. Ensuite, sortant les crocs, il les enfonça dans la gorge enfantine en un bruit de succion propre aux vampires. 

Styx avait disparut de sa branche, et Alphonse, hypnotisé par l'action macabre n'avait pas remarqué le brouillard qui avait envahi le sol smaragdin. Bientôt, les quelques arbres qui délimitaient le cadre du déroulement seraient la seule chose visible d'en bas. 

Bach se retourna, prêt à partir, le visage couvert de sang. Il était heureux, et avait une violente érection, il faudrait faire un tour au bordel en revenant à BaldorHeim... 
Hein? 
Une ombre, sur la gauche. Imperceptible pour l’œil humain, mais il était un vampire, et un Nox de surcroît. 
La forme repassa à toute vitesse avant de disparaître dans le brouillard que même sa vision ne pouvait percer. 
- Qui est là? Montre-toi, sagouin, que j'te montre de quel bois je me chauffe. 
Aucune réponse. 
Seule la brume paraissait vivante, avançant lentement en sa direction, telle des bras tendus venant pour leur amant. 
Il était prit au piège et le savait. Il dégaina son deuxième sabre et se mit en posture de combat, avant d'user de la magie propre aux Nox. Les lames se couvrirent d'une fine couche de glace, qui au contact de toute chose la gèlerait. Redoutable contre tout type d'ennemis. 
Une voix surgit de nulle part et de partout à la fois de la densité noire. 
- T'en prendre à un enfant? C'est ta conception de la chasse? Misérable! Les enfants ne constituent que des apéritifs... 
Quelque chose fila en sa direction et coupa sa joue droite, décollant un bout de sa chaire. Puis ce fut au tour de sa jambe d'être assaillit par une volée d'ombres tranchantes, une armée de dents, impitoyable, qui déchirait son membre. 
Il hurla, mais seulement pendant un court instant. Des griffes venaient de s'enfoncer dans sa bouche, saisissant sa langue. Il aperçut son ennemi; un clown au sourire diabolique, dont le regard renvoyait la vision même des Enfers. 
- Tu... 
Sa langue fut arrachée, il ne put parler. Baissant les yeux il eut le temps de voir sa gorge imploser tandis que le pierrot enfonçait son bras plus profond en son larynx. 

Styx ressortit un bras dégoulinant de sang qu'il lécha avec joie. Délicieux. Mais il n'y avait pas de temps à perdre. 
Posant ses bras sur le corps qui se régénérerait dans quelques minutes, ses yeux brillèrent d'un éclat inquiétant, la magie spirituelle commença sa valse endiablée. 
L'arlequin voyait l'esprit de Bach s'envoler et libéra le sien à son tour. La différence de niveau était si grande qu'il eut un rire sauvage. Ce fut comme si un Basilic géant affrontait un lionceau. Enserrant l'âme convoitée il l'avala sans attente. 
Le travail était fait. 
Cependant... son âme se tourna vers le sanglier, pétrifié par une carte paralysante lancée quelques minutes auparavant. Inutile de dire que ça serait d'autant plus rapide. Fondant sur la bête en armure, il mit en pièce son psyché sans difficulté aucune, avant de retourner dans son corps, satisfait. 

Il dépeça le sanglier, qui de bonne taille, offrit des bouts tout à fait magnifiques. Ses cornes, notamment, étaient d'une solidité magistrale. Et son cuir, dur et cependant facile à la découpe ferait la joie d'un marchand... 

Finalement, il appela Alphonse. 
On fait ça comment? 
Mais sa réponse vint instantanément. Il se retrouvait dans cette espace brumeux qu'il partageait avec l'esprit de Lachlan. (Il n'arrivait pas à l'appeler "Styx"). Celui-ci se tenait là, un monstre spirituel ,qu'Alphonse devina être son esprit, derrière lui, arborait une fourrure noire épaisse et des dents énormes qui pourraient découper une maison sans peine. Guizmo hurlait, mordant le bras d'Alphonse qui tenait fermement son ancien familier. 
- C'est l'heure mon ami. Déclara simplement l'arcaniste.
- Oui. 
Il relâcha Guizmo, qui s'envola quelques instants avant d'être englouti par l'esprit de Styx. Ensuite, son ami s'approcha de lui, marchant sûrement. Lachland lui saisit le menton.
- Ouvre la bouche. 
Il s'exécuta sans attendre. Son ami fit de même et comme il approchait ses lèvres de lui, un frisson agita son corps.

Lorsqu'il rouvrit les yeux, il était encore dans le corps du petit singe, mais tout était différent. Ce fut comme si le monde entier avait changé. Il parla, et contre toute attente les mots jaillirent de la bouche du familier, qui n'existait désormais plus. 
- Waouh! T'es doué mon frère. 
Une courbette et un rire furent sa seule réponse. 
- Rentrons, j'ai terriblement sommeil. Essaye de ne pas me déranger cette fois, ou je serais tenté de faire quelques expériences sur ton âme.
- Tu n'oserais pas.
- En effet. Ahahahah! 
Mais les yeux du clown semblaient indiquer tout le contraire.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Mer 2 Déc 2015 - 22:34

Rapport de récolte :

Styx remporte 2 défenses de sanglier, 2 cuirs de sanglier, et 5 points métier. Ainsi que 5 points métier bonus et un os doré.

Commentaire : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Avon
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 3257
Expérience : 3396
Féminin Âge RP : 26

♦ Politique : 00
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Esprit protecteur de Nova +300, v+250, 100)

Stats & équipements
Vitalité:
1192/1192  (1192/1192)
Vitesse: -104
Dégâts: 3507

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Ven 4 Déc 2015 - 14:58

La chasse devenait de moins en moins régulière pour l'orc, qui avait bien des préoccupations avec la Garde Zéphyr pour laquelle elle espérait réellement s'intégrer et faire ses preuves et pour les Régulateurs.
Pour la garde, elle avait reçu une liste des bestioles nuisibles qui traînaient dans les environs du QG, et comptait bien les exterminer, dans le but d'assurer la survie d'animaux plus rares et plus précieux qui étaient menacés par ces nuisibles. Et pour les régulateurs, elle avait discuté de missions qui pourraient se faire et qui nécessiteraient du temps et de l'investissement, comme partout ailleurs cela dit. Bref, un bon petit programme bien chargé, alors la chasse... un peu secondaire, mais là le porte monnaie faisait un peu la gueule, et il était temps de renflouer les caisses pour pouvoir s'équiper pour la suite des événements.

Elle attendait toujours des nouvelles de Selsya pour son armure, la jeune femme devait surement être bien occupée, et Nova n'osait pas s’investir dans des missions périlleuse sans cette cuirasse qui serait considérée comme un plus.

Donc, pour passer le temps, elle eu reprit du temps pour la chasse aux sangliers, et voulait innover un peu, par rapport aux autres parties.
Elle avait voulu se mettre aux pièges faits maison. Mais elle n'aimait pas beaucoup cette idée de piéger une bestiole et lui prendre la vie sachant qu'il y avait de fortes chances pour qu'elle voit venir le truc. La vie prise doit être respectée. Pas de gaspillage ou de traitement nuisant à sa dignité, faisant souffrir physiquement ou moralement la bête, ni de comportement dénigrant une fois morte. Voilà ce que se disait Nova, en phase d'expérimentation.
Toutefois elle ne se lançait pas totalement dans l'inconnu, elle avait déjà vu faire, et elle savait comment la chose fonctionnait.

Piéger un animal demande certaines compétences : Savoir monter un piège correctement, il faut connaître l'animal qu'on souhaite piéger (sa taille, son poids, sa carrure, sa morphologie), il faut bien observer le terrain et prendre connaissance des lieux de passage, il faut savoir avec quoi appâter l'animal... et l'orc se sentait prête.

Elle avait apprit qu'il existait trois types de pièges : Les pièges à captures qui laissaient l'animal vivant, les pièges à mort subites, on devine la finalité, et les pièges défensifs mais qui ne concernaient pas vraiment une partie de chasse volontaire mais plutôt dans des conditions de survie.

Nova n'avait pas vraiment le matériel nécessaire pour fabriquer des pièges à mort subite (qui lui auraient facilité la tâche) du coup elle s'était rabattue sur le piège le plus bateau : la trappe.

Elle s'était équipée d'une pelle, et avec ses gros bras il n'avait pas été difficile de creuser un trou de 120cm de profondeur, et de le tapisser par la suite de mousse et de fougère, au fond, pour que la chute ne soit pas douloureuse pour l'animal. On y ajoute un peu de bouffe : quelques glands pillés (pour que l'odeur ressorte) et des escargots et une taupe que Nova avait trouvé, récemment morte. Une fois que c'était fait, il fallait recouvrir le trou de brindilles et de branchages légers.

Il ne restait à l'orc, plus qu'à attendre patiemment. Rester près du trou serait une idée stupide, elle marqua alors un arbre voisin d'un coup de masse pour repérer le piège et s'en alla se balader un petit peu à la recherche de plantes comestibles et de champignons.

Deux heures plus tard, elle revint près du piège, et... ça avait fonctionné, et mieux qu'espéré ! Il y avait dans ce trou, deux sangliers ! Parfait pour les affaires !

Un coup de massue sur la tête, et c'est parti pour les sortir et les traîner jusqu'à trouver un acheteur.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1562
Expérience : 4406
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 173
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Sam 5 Déc 2015 - 14:03

L'hiver. Pour beaucoup de foyer, dans beaucoup de village, cette saison était redoutée de tous. Le froid mordant, la nécessité de vivre sur ses réserves, la maladie qui s'installe ici et là, les aléas naturels... autant de choses incontrôlables par les villageois, et qui contribuaient à rendre l'hiver impopulaire. Saigo n'avait pas grand-chose à faire des préoccupations des badauds. Il avait passés la plupart de ses hivers torse nu, dans les cachots de la Tour Noire, par des températures bien souvent négatives. Maintenant qu'il avait une cuirasse et un casque, il se sentait complètement immunisé au froid. Alors lorsqu'une petite tempête de neige vint s'abattre sur Dùralas, il n'imita pas le commun des mortels, parti se réfugier à l'abri du vent et des flocons. Lui partit chasser.

L'hiver. Pour les chasseurs, la neige était une aubaine, mieux, une bénédiction. Certes, dans la tempête, la visibilité était réduite, mais les traces de pas des sangliers étaient repérables à des kilomètres. Une fois qu'on avait trouvé une empreinte, il n'y avait plus qu'à la suivre prudemment, et attendre d'arriver jusqu'au gibier. C'est la tactique que suivit l'Exécuteur. Ne tardant pas à repérer les traces caractéristiques à la bête qu'il adorait traquer, il entreprît de remonter la piste. Pendant une heure, le stryge solitaire brava ainsi la tempête, le vent et le froid, marchant avec détermination aux côtés de ces petits trous laissés dans la neige par le quadrupède.

Il finit par le retrouver, assoupit, abrité dans une petite tanière de pierre, que l'érosion avait sans doute contribué à créer. Assoupit, c'était la partie importante, tant elle simplifiait le travail de l'assassin. Il n'avait qu'à utiliser ses ailes, et le boulot était fait. Déployant ses plumes noires, il bondit et donna un coup puissant, comme il l'avait déjà fait à des centaines de reprises. La dague tendue devant lui, il planta la lame dans les flancs de sa cible, mais ne la tua pas. Glapissant à la fois de surprises et de douleur, le sanglier s'éveilla en sursaut, et rua dans tous les sens, sans parvenir à se sortir de son trépas. En effet, Saigo ne lui laissait aucune chance, plantant et replantant son arme dans la chair de la bête, jusqu'à ce qu'il n'ai plus la force de lever le bras. Lorsque ce moment arriva, le sanglier était mort depuis bien longtemps, et son pelage ressemblait plus à un morceau de gruyère moisi qu'à des poils. Qu'importe, l'Exécuteur était venu pour ses défenses. Et puis, il n'avait planté sa dague que d'un côté, alors l'autre devait toujours être dans un état tout à fait acceptable. Sur cette pensée, il entreprît de dépecer sa proie, et de rentrer à Kastalinn pour vendre ses récoltes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dougal Keane
Le Tribun ♦ Rôdeur

avatar

Messages : 4385
Expérience : 3527
Masculin Âge RP : 28

♦ Politique : 156
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Anor, aigle géant de Dougal [Emblème Gardien] +400, v+400 ; dissuasion : évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4002/4002  (4002/4002)
Vitesse: 859
Dégâts: 1830

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Sam 5 Déc 2015 - 17:00

Ali A partir du moment où on commence à sentir le bouc, on sait qu'il est temps de rentrer. Cela faisait plusieurs semaines que le chasseur s'était installé dans le bosquet, et mis à part un petit ruisseau, rien ne lui permettait d'avoir une hygiène impeccable comme il en avait l'habitude. Ses poils de barbe qui étaient si maniaquement traités ressemblaient à un broussailleux buisson taché de boue. Ses cheveux qui étaient si soigneusement alignés ressemblaient à des épis de blés flottant au moindre brin d'herbe. Sa peau était rugueuse, sombre et parsemées de petites plaies. Bref, le jeune homme avait perdu toute sa prestance et toute trace de son âge ; on pourrait facilement le confondre avec un homme sauvage.
Ali Dougal se frotta le menton avec nervosité ; ces instants passés dans ces contrées l'avaient transformé. Il ne pouvait pas continuer ainsi, il ne pouvait pas demeurer dans ces conditions : il devait rejoindre la civilisation et reprendre un peu d'activité au sein de son ordre. Mais avant de repartir sur ses bases, le Stellarois devait remplir son sac de quelques trophées de chasse : aigles et sanglier.

Ali Le sanglier n'était pas la proie la plus compliquée à attraper ; le chasseur avait pris l'habitude de chasser l'animal et il en était devenu un spécialiste. En plus, il avait déniché des traces quelques heures auparavant. Il lui serait donc plus facile de coincer la bête et la priver de ses attraits précieux. Il fallait dire aussi qu'il commençait à manquer de viande : ses réserves étaient au plus bas ; il devait donc renflouer ses stocks de viande séchée avec celle de sa future proie.
Ali En quelques instants, Dougal se retrouva à l'emplacement où il avait aperçu la piste animale. Il se déplaçait furtivement et rapidement entre toutes sortes d'obstacles pouvant lui barrer la route : buissons, arbres, rochers, etc. C'était devenu pour lui un jeu d'enfant de se frayer un chemin en terrain forestier. Bien sûr, il n'avait pas le niveau d'un elfe sylvain, mais ses capacité de déplacement pouvaient tout de même être assimilées à une sorte de don. Finalement, ses semaines "d'exclusion" lui furent bénéfiques...
Ali Il analysa chaque détail avec précision : il n'avait aucune envie d'agir pour rien, ou de se retrouver dans une situation désagréable. Chaque fois qu'il avançait, il restait à l'écart de la piste afin de garder une vue d'ensemble sur sa zone d'action. En plus, il n'avait pas toujours besoin de rester à quelques centimètres de l'indice pour l'analyser : il pouvait le faire à distance, voire même à grande distance. De ce fait, il ne se laisserait pas piéger aisément, même s'il n'y avait que très peu de risques que ça ne se produise.

Ali Finalement, le rôdeur se trouva, sans encombre, à proximité de sa cible. Le sanglier était tout à fait banal et se contentait de chercher des glands pour les dévorer. Il ne se doutait pas un seul instant que sa mort était inévitable et particulièrement proche, trop proche même. L'humain avait opté pour une altercation physique, pour une fois. Ainsi, il avait laissé son arc là où il était et s'était armé de son épée et de son couteau de chasse. Il s'éloignait de plus en plus de l'image du Gardien qu'il était avant de venir se nicher dans ces montagnes. Pourtant, ça ne semblait pas l'alarmer plus que ça.
Ali Dougal se jeta d'un élan féroce sur l'animal bientôt sans défense - et sans cuir aussi. La lame de son épée se planta profondément dans le dos de la bête tandis que le poignard entailla le flan gauche de la bête. Le sanglier poussa un cri strident et essaya de se débattre, mais l'assaillant tenait bon. Ses mouvements énergiques pompaient ses forces et le faisaient saigner encore plus. Le chasseur fut surpris de ne pas le voir se coucher à attendre la mort. La bête continua de bouger dans tous les sens pour faire chuter son cavalier. Une large flaque de sang jonchait le sol, mais l'animal ne s'arrêta pas pour autant, comme s'il était devenu complètement fou un insensible à la douleur. L'humain ne pouvait donc plus attendre qu'il se fatigue, il fallait qu'il en finisse aussitôt ; il ôta son couteau de la large plaie transversale et engouffra la lame dans la gorge du sanglier. Il hurla une ultime fois et s'éteint à jamais, laissant ainsi son opposant faire ce qu'il voulait de son corps. D'autres richesses venaient ainsi remplir les poches du Gardien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiloë de Sylfaën
Voleur de l'ombre

avatar

Messages : 335
Expérience : 2152
Masculin Âge RP : 548

♦ Politique : 51
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(manticore +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
1762/1762  (1762/1762)
Vitesse: 794
Dégâts: 1733

MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   Sam 5 Déc 2015 - 17:59

Sprint. J'approche. J'arme ma dague, prêt à tué le sanglier qui fuyait devant moi. La fin de la traque sonnait. La forêt défilé sous mes yeux, j'accélérais la cadence sans pour autant le rattraper, tandis que que lui ne me distançait pas non plus. Hop, un arbre, on esquive, on contourne. La bête est plus lente pour prendre ses virages. Je me rapproche. Je sens l'énergie m'envahir, mes doigts son légèrement gours, certainement à cause du froid. Je prend ma décision. Après tout, j'ai déjà ce qu'il me faut en matière de sanglier, et je ne perdrais rien si je rate simplement celui-là. Je me concentre. Arriverais-je à utilisé mon pouvoir en pleine course ? Et à faire pousser mes pensées assez rapidement ? Un buisson. Je saute par dessus, sans ralentir. Le phacochère, lui par contre, traverse les fourrés à toute allure. Je sens sa peur. Il souille le sol de sa transpiration haletante, largue un peu d'urine. Toute la forêt réagit à sa mort prochaine. Je canalise mon énergie, l'envoyais dans le sol, et soudain, un plant de ronce apparais. Une liane parsemé des ses douloureuses aiguilles, se projette sur l'animal, l'attrapant au coup. Mais celui-ci ne ralentis pas, et il arrache la plante qui l’asseye. Coup du lapin ? Non. Il continue sa course, la gorge lacéré, et la trachée certainement un peu plus plate. Le monde s'assombrie, et je m'écroule, vidé de toute énergie.

Lorsque je me réveillais, je pouvais encore ressentir une légère pression sur mon crâne, signe d'une migraine passer. Ma bouche était pâteuse, mes oreilles bouchées, et mes yeux avaient une légère croûte de pue sur les bords. J'utilisé ma gourde pour boire, et aussitôt je fût saisie par le coup du sang dans ma gorge. Il faudrait désormais faire attention lors de l'utilisation de mon pouvoir, afin d'éviter ce genre de désagrément. Je me redressais, vacillais légèrement avant d'être assaillie par une vive douleur au niveau des tempes. Ma vision se brouillais, je mis un genoux a terre. J'attrapais l'écorce elfique qui traînait dans ma sacoche, puis en mâchais un léger morceau. La douleur s’apaisât, puis finit par totalement s'estomper au bout de quelques minutes. L'amertume de l'écorce me serrait la gorge. Normalement, elle devais se prendre en décoction, dans une tisane et en très faible quantité. De plus, elle restait avant tout une drogue puissante. Ce remède efficace n'était a prendre à la légère.

Les taches de sang sur le sentier m'indiquaient quelle direction avait pris le sanglier. Je décidais de les suivre. Un petit kilomètre plus tard, je retrouvais son cadavre, mort d'épuisement, et vidé de son sang par sa blessure à la gorge. Mais ma plus grosse surprise fût celle que je trouvais sur le chemin du retour. Là où devait subsisté un simple sentier légèrement dégagé, un tapis de ronces noirs et épaisses s'étalait, s'élevant à mi-hauteur d'homme, m'obligeant à contourner sur une vingtaine de mètre l'espace autrefois libre. Il fallait absolument que je me rende chez mes semblables, et de toute urgence.




Je saurais toujours où te trouver Invité ... 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chasse aux sangliers   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chasse aux sangliers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 17Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 10 ... 17  Suivant

 Sujets similaires

-
» Chasse aux sangliers
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» (En cours) Chasse au trésor 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Ville de Kastalinn :: Lieu d'artisanat - La chasse-