Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Guéguen Fustec
Le Monde de Dùralas a précisément 1506 jours !
Dùralas, le Jeu 14 Déc 2017 - 11:03
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Chasse aux aigles des Baldors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9
AuteurMessage
Elderion Slavantis
Guérisseur

avatar

Messages : 233
Expérience : 708
Masculin Âge RP : 39

♦ Politique : 13
Métier : Chasseur - Compagnon
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Autruche +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
615/615  (615/615)
Vitesse: 302
Dégâts: 129

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Dim 11 Juin 2017 - 23:44

Cette nouvelle expérience avait fortement plu à Elderion. Le principe était le même, il devait chasser. Cependant, cette nouvelle proie renouvelait cet exercice. La mission était une toute autre chose ! Chasser l’aigle réclamait d’autres aptitudes lui permettant ainsi de progresser dans cet art. Il devait se montrer plus astucieux s’il voulait parvenir à ses fins. Il ne pouvait voler et prendre en chasse un aigle aussi facilement. Il devait recourir à des techniques lui permettant de faire venir l'animal jusqu'à lui. Peut-être qu’avec le temps le reptile se montrerait plus courageux et rechercherait directement un nid, mais cela voulait dire qu’il devrait escalader les montagnes. Il se trouve qu’il ne se sentait pas prêt à le faire pour le moment.

Il se dirigeait donc vers le Nord, en direction de la montagne. Il observait le ciel, mais aucun aigle ne semblait faire sa ronde. Existait-il une heure où les aigles partaient en chasse ? Si c’était le cas, Elderion ignorait tout de leurs habitudes. Pour se simplifier la tâche à l’avenir, il envisagea d’en apprendre plus sur leurs pratiques. Il se mit à longer un cours d’eau qui descendait de la montagne. Comme il était amené à s’aventurer plus loin cette fois-ci, il jugea préférable de se repérer au mieux, ce que lui permettait le cours d’eau. A défaut de regarder le ciel qui n’avait rien à lui offrir, il regardait les flots. Il réussit à percevoir quelques poissons qui parfois clapotaient à la surface. Le cours d’eau était riche en poissons apparemment, car ils étaient nombreux à faire des sauts ! Perdu dans ses observations, le reptile ne remarqua pas un aigle juché dans un arbre. Ce n’est que lorsqu’il poussa un cri qu’il découvrit sa présence.

Il sourit en le voyant scruter les environs de son œil perçant. L’aigle cherchait sa proie sans se douter un seul instant qu’il pouvait être lui-aussi la proie d’un autre. Il l’observa à son tour, réfléchissant à la façon dont il pourrait le capturer. Cet animal paraissait tellement intelligent ! Il était nécessaire de se montrer aussi ingénieux que lui pour pouvoir s’en emparer. Ce n’était pas qu’un vulgaire sanglier. Pour chasser le sanglier il suffisait d’en croiser un pour qu’il vous charge tête baissée. Il suffisait d’ouvrir les bras pour qu’il vous tombe dans les mains. Mais concernant l’aigle, avec son air royal paraissait inaccessible.

Alors qu’il était immobile telle une statue dont seul l’œil bougeait, il commença à s’agiter sur ses deux pattes. Il piétinait la branche et commençait à brasser l’air de ses deux ailes. Son attention était portée sur le cours d’eau, mais contrairement à Elderion, l’aigle paraissait bien plus intéressé par son contenu. Le Naga finit soudainement par comprendre que les poissons l’intéressaient. C’est à cet instant que l’animal déploya ses ailes, lui donnant un aspect encore plus royal qu’il ne l’était déjà, et d’un coup puissant s’éleva dans les airs. Il se mit à tournoyer au-dessus de l’eau, cherchant le poisson qui lui servirait de repas. Il replia ses ailes et se laissa tomber la tête en avant. Sa vitesse était folle ! Il se dirigeait près du reptile, qui pris au dépourvu s’empara de sa dague avec bien moins de rapidité que le faisait sa propre proie. Il réussit finalement à s’en munir, prêt à essayer d’intercepter cet oiseau qui se dirigeait droit tout près de lui. Juste avant l’impact, l’aigle déploya ses ailes et stoppa son vol le temps d’un instant les deux pattes tendues vers l’avant. Il s’apprêta à saisir un poisson quand Elderion se projeta dans sa direction. Il avait anticipé son déplacement et estimé qu’il réussirait à l’intercepter. L’impact lui coupa le souffle, mais il avait réussi ! L’aigle poussa un cri perçant avant de tomber à l’eau avec son prédateur. L’eau glacée faillit lui faire lâcher sa prise d’autant plus que l’aigle se débattait comme un vrai diable. A coups de serres, l’aigle lui fauchait la peau sans toutefois l’inciser profondément. Contrairement à lui, Elderion planta profondément la pointe de sa dague à travers le plumage. Mission difficile alors qu’ils étaient à l’eau s’efforçant tous deux de respirer tant bien que mal. Au bout d’un moment, l’aigle cessa de se débattre et ce n’est qu’alors que le reptile put maintenir sa tête hors de l’eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloria
Marionnette illusoire

avatar

Messages : 174
Expérience : 906
Féminin Âge RP : 20 ans, d'apparence

♦ Politique : 35
Métier : Chasseur - Compagnonne
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Basilic +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
805/805  (805/805)
Vitesse: 548
Dégâts: 493

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Lun 12 Juin 2017 - 1:42

Après avoir parcouru les forêts pour trouver un sanglier, Eloria traînait sa chasse, toujours accompagner de Minam dont le regard se perdait entre les feuillages ombrageux des châtaigniers. Elles sortirent de la forêt, pour déboucher sur les plaines, endroit plus apte pour chasser les oiseaux qui sillonnaient le ciel à ces heures-ci. Eloria avait la tête levée et observait le ciel à travers son masque, ses yeux vairons cherchaient un quelconque signe de vie battante entre les nuages matinaux.

Cette fois-ci, il faut chercher un oiseau.

Elle lui décrit un peu plus l'aigle, au cas où, lui précisant bec, serres et couleur du plumage. En général, ils n'étaient pas difficiles à dénicher, et pourtant, les deux illusionnistes passèrent bien plusieurs temps à chercher l'oiseau correspondant à la description d'Eloria. Elles décidèrent de se séparer pour augmenter leurs chances de trouver la proie recherchée.

Encore une fois, c'est Minam qui revint la première vers la marionnettiste, qui la regarda, étonnée. L'aéromancienne avait sur sa tête, ou plutôt sa capuche. Un aigle, visiblement encore jeune, vu sa taille et son plumage. Il semblait avoir adopté la capuche de Minam comme nid et y était bien installé dessus. Minam regardait d'ailleurs Eloria un peu confuse, lui expliquant qu'il était venu se poser sur elle alors qu'elle lévitait dans les airs. La créature au sang corrompu expliqua à son aînée qu'il fallait à présent tuer la créature, Minam hocha naturellement la tête, qu'elle pencha par la suite pour attraper l'oiseau dans ses bras.

L'aigle était docile, Eloria se douta qu'elle avait dû l'hypnotiser d'une quelconque illusion, mais elle ne mentionna rien à ce sujet. Elle ne fit qu'observer la magicienne, user de sa magie, mettant ses deux mains jointes sur le bec de l'aigle qu'elle serra pour le priver d'air. Avec un petit tour de magie, elle aspira l'air des poumons de l'animal et bloqua sa respiration avec ses mains réunies sur la face plumeuse du volatile. Ce dernier ne tarda pas rapidement à suffoquer et mourir lentement, cette mort était apparemment désignée comme douloureuse et horrible, c'était ce qu'avait entendu Eloria.

Elle applaudit Minam avec ses deux mains gantées d'un fin tissu blanc opaque, puis la laissa porter l'aigle. L'aéromancienne semblait fière de sa première prise, qu'elle laissa par la suite à la plus jeune des illusionnistes, c'était après tout sa chasse, à l'origine. Sur le chemin du retour, Eloria rappela à Minam qu'aujourd'hui, elles auraient dû chasser sans l'usage des illusions ou du contrôle. L'illusionniste pu entre son aînée rire très légèrement, comme à son habitude.

Tu penses que j'ai apprivoisé l'esprit de cet aigle avant sa mort ?

Eloria affirma sa réponse par un hochement de tête positif, Minam ne répondit pas, elle se contenta de regarder en l'air un long moment et en silence. Après quelques pas de plus, elle se décida à lui répondre cette phrase qui frappa son esprit d'une étrange manière.

Les êtres vivants ont peur de ce qu'ils ne peuvent pas comprendre.







Eloria : Télépathie #331a7a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aryana
Expérience strygienne

avatar

Messages : 295
Expérience : 1519
Féminin Âge RP : 21

♦ Politique : 17
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1515/1515  (1515/1515)
Vitesse: 794
Dégâts: 809

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mar 13 Juin 2017 - 3:00

À peine eut-elle le temps de déposer son sanglier, suivit d'un "J'y retourne !" Criée à la va-vite, Aryana repartait déjà au pas de course, direction un endroit plat et ouvert. Un univers différent du premier dans lequel la stryge aux ailes grises avait récupéré le premier ingrédient de la liste farfelue du nain. Cette fois-ci, elle s'attaquait à la créature aérienne, en l'occurrence l'aigle. Tout en parcourant les plaines, elle réfléchissait à quoi pouvait servir les ingrédients demandés par le nain.

Tous provenaient d'un animal qu'elle avait déjà chassé et dont elle avait déjà ramené la carcasse chez Dunric. C'était décidément improbable et à la fois intriguant. Néanmoins, ses recherches pour trouver un aigle en vol ne furent pas concluantes. La stryge décida donc de tenter une nouvelle méthode, aller directement sur des flancs de hauteurs pour dénicher un nid ou encore mieux un aigle. L'escalade n'était pas une partie de plaisir, rude et épuisante à force, elle s'aidait de ses ailes à chaque pas qu'elle faisait.

Il ne lui fallut cependant pas longtemps pour atteindre les hauteurs et contempler les vastes plaines qui s'étendaient face à elle. Un paysage digne d'un vol long et agréable, porté par le vent, c'était ce qu'elle voulait sur l'instant, s'élancer et planer. Mais elle perdrait un temps fou avec ses enfantillages, il fallait qu'elle se concentre sur sa chasse. La stryge était beaucoup trop distraite en ce moment, plusieurs choses envahissaient son esprit, des questions, des doutes et des tentatives de recherches de solutions pour ses problèmes.

La magicienne avait définitivement besoin de se reposer pendant un long moment. Son esprit divaguait de nouveau, mais vite réanimé par un cri perçant du ciel. Des battements d'ailes rapides passèrent au-dessus de sa tête, un aigle volait librement et venait juste de passer au-dessus d'elle. Aryana pensa s'arrêter pour regarder cet animal profiter de sa liberté, mais non, pas cette fois. Elle sauta à son tour des hauteurs pour voler et profita d'un piqué pour rattraper l'aigle en vitesse, la chute fut assez vertigineuse.

Ayant attrapé l'aigle en plein vol, il se débattait et donnait des coups de serres et de bec qui blessèrent la stryge à quelques endroits non protégés. Ce n'était pas douloureux, juste embêtant de se prendre quelques coupures. La cryomancienne atterrit assez précipitamment, gelant le bec de l'animal pour qu'il cesse de l'ouvrir, elle l’asphyxia sans vraiment s'en rendre compte à cause de la glace qui avait recouvert toute la tête de l'oiseau.

La jeune fille souffla un grand coup, tenant l'aigle par les pattes sur le chemin du retour. Elle observait les blessures superficielles que lui avait fait le volatile, à présent mort. Passant son index sur une goutte de sang qui perlait du dos de sa main, elle porta son doigt à sa bouche pour goûter, puis relava les épaules. Ce n'était pas mauvais, mais à boire en grande quantité ce n'était pas forcément une chose qu'elle ferait. Cela lui rappelait Ekyo qui plusieurs fois l'embêtait ainsi en la mordant à certains endroits, et en profitant bien sûr pour chiper un peu de sang.

Peut-être que les vampires avaient un goût différent du sien quand ils buvaient. Peut-être que le goût était nettement meilleur quand l'on était un vampire, elle haussa les épaules. La prochaine fois, elle demanderait à Ekyo, ou Irelia, tout dépendra de qui elle croisera en premier.







Aryana : #6600cc  ~~  Eriklan : #d41313
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekyo
Guetteur intemporel

avatar

Messages : 307
Expérience : 1478
Masculin Âge RP : 21

♦ Politique : 20
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1050/1050  (1050/1050)
Vitesse: 849
Dégâts: 604

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Jeu 15 Juin 2017 - 14:14

Le guetteur chassait dans les plaines depuis une petite heure, il avait trouvé sa proie et l’avait facilement abattue grâce à une flèche parfaitement tirée, l’archer portait l’aigle par les pattes, en route pour retourner en ville. Sur le chemin du retour, Ekyo remarqua un autre aigle planant non loin du sol, à quelque mètre du volatile une ombre le suivait à terre, elle était rapide et avait une forme humanoïde.

Alors que l’aigle passait au niveau du vampire, la personne chassant sa proie bondi dans les airs, créant en même temps un bruit d’explosion, comme si une boule de feu avait explosé. L’inconnue s’envola, laissant derrière lui une épaisse fumée, désormais au niveau de l’arcaniste, Ekyo pu le dévisager. C’était un enfant, à en croire le crie poussé par le gamin, il était vêtu d’une armure, de la tête aux pieds. Les bras en avant l’enfant attrapa l’aigle en plein vol, avant d’atterrir dans un dérapage contrôlé suivi d’un cri d’amusement et de victoire, relevant la visière de son casque le gamin admirait son butin.

Intrigué, Ekyo le salua et le félicita pour sa capture qui avait été spectaculaire, ce à quoi il répondu par des remerciements. Le vampire se présenta, avant de demander comment il avait été amené à être dans une telle armure.

- Héhé merci l’ami, pour ma part je m’appelle Duo Maxwell ! L’amure que je porte est une longue histoire ahah, mais en tout cas, j’l’ai pas volé !

De la vapeur s’échappait des ports de l’armure, le jeune Duo semblait la connaitre parfaitement, il bidouillait son armure, ouvrant et fermant des vannes dont l’air s’échappait. Il avait tordu le cou de l’aigle pour ne pas être dérangé pendant son check-up, il répondait en même temps aux questions d’Ekyo, les lui retournant par moment, l’enfant était assez mature et débordait d’énergie, une boule d’énergie dans une armure. Le vampire pensa même que c’était le gamin surchargé qui alimentait l’armure. C’est donc en discutant que le duo rentrèrent en ville, intrigué l’un par l’autre.




Je connais ton futur Invité.
-Votre fidèle guetteur, pour vous trahir.. #660000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 554
Expérience : 1964
Féminin Âge RP : 15

♦ Politique : 55
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Scorpion géant [Emblème de faction] [Modifié] +300, 100, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
2045/2045  (2045/2045)
Vitesse: 803
Dégâts: 1151

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Ven 16 Juin 2017 - 11:30

Troisième semaine du périple d'Axe, consacrée aux aigles. Un arc en main, les rênes de son hongre gris dans l'autre, la jeune fille cherchait des yeux un emplacement pour le camp sommaire qu'elle allait monter puis habiter pour les sept jours à suivre. Il lui fallait de quoi attacher sa bête et dormir au sec en cas de pluie, au mieux ; si elle ne trouvait pas avant midi, elle se contenterait de l'abris des arbres.

Et elle trouva. Non loin de là, une corniche rocheuse se présentait comme abri naturel, assez large pour permettre à la jeune fille d'échapper aux intempéries qui risquaient de sévir dans les jours à venir, annoncées déjà par un vent humide. La peste soit du temps des bladors. Axe attacha sa monture à un arbuste et rassembla une réserve de bois sec sous la corniche, à côté duquel elle jeta le ballot qui contenait sa future couche et une cape de rechange.

Enfin, constatant que le soleil commençait à s'élever, la maîtresse d'arme se saisit de son arc et partit chasser - d'abord un lièvre pour ses futurs repas, puis les aigles et leurs plumes coûteuses. Trois prises en tout, c'était assez pour la journée.






...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloria
Marionnette illusoire

avatar

Messages : 174
Expérience : 906
Féminin Âge RP : 20 ans, d'apparence

♦ Politique : 35
Métier : Chasseur - Compagnonne
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Basilic +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
805/805  (805/805)
Vitesse: 548
Dégâts: 493

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mar 20 Juin 2017 - 16:31




Eloria s'était rendue sur les plaines environnantes à Kastalinn pour trouver des proies aériennes. Sachant que des aigles y traînaient, elle ne lâchait pas le ciel des yeux tout en marchant. La jeune créature repéra un oiseau de loin, elle s'en rapprocha pour pouvoir être à bonne distance pour tenter un lien mental avec l'animal. Créant son lien magique, elle prit un instant le contrôle de l'esprit de l'aigle, se mettant à sa place, voyant à travers ses yeux, sentant ses muscles battre l'air. Elle était en l'air pendant un instant, le temps de ce contrôle, tandis que son corps semblait vide et à terre. C'était comme si son esprit s'était, pendant un instant, transféré dans ce corps volatile.

Cette étrange permutation ne lui faisait pas peur, mais elle n'avait pas encore connaissance des limites de son pouvoir. Qui sait quelle bavure elle pourrait faire subir à son corps ou à son esprit. L'illusionniste força l'aigle à descendre de lui-même, lui faisant faire un piqué pour plus de rapidité. Une fois à hauteur d'homme, elle quitta le corps de l'animal pour retrouver le sien qui était mollement retombé au sol, étant devenu vide d'esprit. Ce nouveau changement donna un soudain mal de crâne à la jeune créature qui faillit laisser s'échapper sa proie de la journée à cause de ses maux virulents.

L'aigle attrapé, elle le tua en un instant, aspirant son énergie vitale à l'aide de son sang corrompu, un cadeau de son créateur en quelque sorte. Grâce à cela, elle pouvait vivre en aspirant magie, sang et énergie des autres êtres vivants. La marionnettiste regarda la vie s'évaporer des yeux de l'aigle, petit à petit, le transformant en une simple dépouille d'oiseau. Pendant un instant, Eloria avait réfléchi à l'étendue que pouvait avoir sa magie, elle en apprenait un peu plus chaque jour à son sujet, il serait temps qu'elle apprenne aussi à pleinement les contrôler. Mais ça, cela se ferait avec la pratique et le temps.







Eloria : Télépathie #331a7a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aryana
Expérience strygienne

avatar

Messages : 295
Expérience : 1519
Féminin Âge RP : 21

♦ Politique : 17
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1515/1515  (1515/1515)
Vitesse: 794
Dégâts: 809

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Sam 24 Juin 2017 - 14:52




Cela faisait bien longtemps qu'elle n'y avait pas mis les pieds, sont village natal. Un petit village elfique qui semblait coupé du monde, composé de moins de cinq cents habitants, c'est un lieu où il fait bon vivre. Les habitants se connaissent tous plus ou moins, vus le peu résidents, ils vivent sans complexe socio-culturel et problème politique. Il existe pourtant bien un chef de village pour régir et faire tourner les différents commerces primaires se trouvant au village. Un nécessaire de vie suffisant aux elfes qui y vivaient.

En traversant les ruelles parfaitement intégrées aux arbres et à la végétation environnante, elle était regardée de travers, non seulement ce n'était pas une elfe, mais elle avait des ailes. La jeune stryge se rendait d'un pas ferme vers la masure du chef du village, avec un écho dans la tête qui sonnait dans son crâne comme une berceuse. Son regard dérivait sur les personnes qui la fixaient tour à tour, regardant un homme et une femme avec un enfant à leur pied qui tenait la robe de sa mère. Il restait à moitié caché derrière elle en fixant Aryana, surprit d'ailleurs qu'elle pose le regard sur lui, il se dissimula dans le dos de sa mère.

La cryomancienne soupira, finissant son chemin jusqu'à la hutte où elle toqua sur la porte en bois qui grinça à l'ouverte. Il était toujours en vie, l'elfe qu'elle connaissait comme étant le chef, qui soupira à peine en la voyant, la faisant entrer dans le silence après l'avoir salué en elfique, salutation à laquelle elle répondit dans la même langue. Elle n'avait pas oublié tout ce que ses parents adoptifs lui avaient appris, même si certains mots de son vocabulaire laissaient à désirer par moment, elle comprenait mieux qu'elle ne parlait. Sans changer de langue, l'elfe bien plus âgé qu'elle la questionna sur la ou les raisons de son retour ici.

Aryana rassura l'elfe dans sa langue natale, lui assurant qu'elle ne causerait pas d'ennui et qu'elle était simplement revenu marcher sur les traces de son enfance. De plus, elle ajouta également qu'elle rendait visite à ses parents, comme n'importe qu'elle enfant digne le ferait, ce qui fit soupirer l'être sylvain. Il n'accentua pas plus ses pensées et lui accorda la permission de revenir quand elle le voulait, malgré le fait que normalement, seuls les elfes autorisés. Mais il avait déjà fait des exceptions par le passé, pour un couple d'humains, qui connaissait les parents adoptifs d'Aryana. Heureusement qu'ils n'étaient pas restés trop longtemps au village pour voir la suite des événements après leur départ.

Après de nouvelles salutations respectives, elle quitta la demeure du chef, sous le regard attristé de ce dernier. De nouveau, elle passait entre les ruelles, avec pour but de retourner sur le lieu de son ancienne maison, maison qui avait été reconstruite et qui était de nouveau habitée. Le cœur lourd et l'esprit chargé de mélancolie, elle regardait l'extérieur de la demeure, des enfants jouant sur le devant avec une petite hélice à vent sur laquelle ils soufflaient pour faire tourner les pales. Elle se souvenait d'elle, dans ce cocon, à l'intérieur, elle se sentait protégée de tout, une triste illusion qui avait vite été déchirée par la réalité.

La cryomancienne se dirigea ensuite vers le cimetière richement décoré de fleurs et de joyaux, bien plus que la totalité des masures. C'était à la fois l'endroit le plus beau et le plus morbide du village, les habitants prenaient soin de leurs morts et de leurs sépultures. Faisant attention à ne rien abîmer du décor végétal, elle se fraya un chemin jusqu'aux tombes de sa famille adoptive. La stryge s'agenouilla et pencha la tête en avant, sentant l'émotion monter, elle ne voulait pas pleurer devant eux. De ce fait, elle ravalait ses larmes, regardant les noms gravés en elfique sur la pierre marbré.
De nouvelles pensées mauvaises surgissaient, elle repensait à la phrase de son paternel, elle n'aurait jamais dû naître, il aurait dû tuer Dakali, et cela aurait évité bien des dommages. Les poings serrés, elle haïssait ce destin qu'on lui avait donné aussi jeune, quand arrêtera-t-elle de fuir ?

La stryge aux ailes grises passa ses mains dans son dos pour venir toucher la dépouille d'un aigle qu'elle avait chassé sur la route, tirant sur quatre plumes pour les arracher. Elle s'en arracha également deux, grimaçant à ce geste douloureux, mais l'émotion faisait passer rapidement ce passage qui lui piquait les nerfs. Sa plume, bien plus grande que celle de l'aigle, grisée et terne comparé aux dégradés de marron qui ornaient celle du volatile. L'arcaniste cryogénisa les six plumes une à une, faisant une sorte de bouquet avec deux plumes d'aigles et une plume de ses ailes au milieu. Elle déposa ce bouquet de plumes glacés entre les fleurs qui avaient poussé sur les tombes, n'abîmant pas le drap coloré qui protégeait chaque tombeau.

Aryana s'en voulait, plusieurs fois, elle pensa à en finir pour corriger ce que son père biologique n'avait pas pu faire. Cependant, rattraper les erreurs du passé ne servait à rien, ses parents adoptifs ne reviendraient pas, sa mère non plus. En supprimant son existence, elle ne ferait que rendre service à son paternel, qu'elle se jura de tuer le moment venu. La stryge parlait en elfique en s'adressant à ceux qui l'avaient élevé durant les premières années de sa vie, avec respect et amour envers eux. Elle leur devait la vie, la fille qu'elle était devenu, le respect et la bonté des choses, elle l'avait acquit chez les elfes, cette culture si différente des stryges qu'on lui avait inculquée une fois son retour à la Tour Noire exécuté.

Enfant, elle était à la fois terrorisée et intriguée de voir des personnes avec des ailes, comme elle, alors qu'elle s'était toujours sentie différente des elfes à cause de cela. Pourtant, ce n'était rien d'anormal, malgré cette découverte, la rancœur et la haine l'habitait toujours profondément. Ses souvenirs affluaient et lui firent verser quelques larmes d'un mélange de tristesse et de haine. Les âmes des défunts réclamaient vengeance, mais la vengeance amenait à la haine et à la colère. Y succomber serait se laisser tomber dans la faiblesse des sentiments, un gouffre dont on ne revient pas, même après l'épuration de ce qui alimentait notre désir de vengeance.
Une main sur le pendentif de sa mère, elle prononça une prière en elfique pour les âmes de ses défunts parents, le cœur et l'âme en peine, la stryge reviendrait, elle en était sûre.







Aryana : #6600cc  ~~  Eriklan : #d41313
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloria
Marionnette illusoire

avatar

Messages : 174
Expérience : 906
Féminin Âge RP : 20 ans, d'apparence

♦ Politique : 35
Métier : Chasseur - Compagnonne
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Basilic +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
805/805  (805/805)
Vitesse: 548
Dégâts: 493

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mar 27 Juin 2017 - 1:26

Ahahah !

Rownie se baladait joyeusement en gambadant entre les arbres, suivit par Eloria qui observait son étrange comportement. Débordant d'énergie, sa joie de vivre rendait curieuse l'illusionniste, elle n'avait encore jamais passé de temps avec seule avec lui. On l'avait déjà prévenu qu'il était "assez spécial", mais qu'il restait un jeune homme "plein de vie". Depuis qu'ils s'étaient retrouvés, il se baladait ainsi, sifflotant en air qu'elle ne connaissait pas, sautillant parfois de branches en branches avant de redescendre à terre. Il ne tenait pas en place, mais semblait savoir se contenir quand il le fallait, lors de discussion sérieuse.

Arrivés sur une zone un peu plus plate sans arbres, l'illusionniste de glace fit marcher son pouvoir pour créer une piste de glace, comme une patinoire. La zone linéaire débutait de sous ses pieds, puis à chaque mouvement souple qu'il faisait vers l'avant, la zone s'étendait vers l'avant. Eloria ne savait pas vraiment quoi penser, il était ainsi depuis la matinée, il s'était même amusé à courser des animaux ainsi. C'est d'ailleurs à cause de son entêtement qu'elle avait trouvé une proie ce matin, un aigle qu'elle tenait par les pattes.

Cet aigle, Rownie l'avait gelé par "accident" avait-il avoué l'air honteux. Il patinait près d'une petite colline, son pouvoir avait légèrement dépassé de sa zone et avait recouvert de givre une zone plus élevée. Dans cette zone, il récupéra le volatile totalement gelé, ne voulant pas laisser l'animal ainsi, il avait décidé de le ramener à Eloria, comme ils devaient se rencontrer. En venant à sa rencontre, il lui présenta l'animal mort, dont il avait retiré la couche de givre. La cryomancie de l'illusionniste n'avait heureusement pas abîmé l'animal, elle l'avait simplement tué sous le coup.

Ahahah !

L'arcaniste des glaces ne semblait pas se préoccuper de ce qui l'entourait, totalement absent du paysage dans lequel il surfait. Il riait tout en s’essayant à certaines figures sur glace, tournoyant et glissant comme s'il avait toujours fait ça.
Eloria et Rownie continuaient leur chemin, ensemble, mais de façon différente, pour se rendre vers un bois un peu plus éloigné et moins fréquenté.







Eloria : Télépathie #331a7a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2857
Expérience : 8990
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Dim 2 Juil 2017 - 19:09

Rapport de récolte :

Edlerion Slavantis gagne 2 plumes d'aigle et 5 points de métier. Il gagne aussi 5 points de métier supplémentaires.

Commentaires sur le RP : Rien à dire.

---

Rapport de récolte :

Eloria gagne 6 plumes d'aigle, 3 bec d'aigle, 1 serre d'aigle et 15 points de métier.

Commentaires sur le RP : Rien à dire.

---

Rapport de récolte :

Aryana gagne 4 plumes d'aigle, 3 becs et 2 serres. Elle gagne 5 points de métier.

Commentaires sur le RP : Tu passes Maîtresse Absolue ! Tu obtiens un titre et un pendentif : Pendentif crépusculaire : Augmente de 10% les caractéristiques dans le Nord de Dùralas.

---

Rapport de récolte :

Ekyo gagne 2 plumes d'aigle, 1 bec et 1 serre ainsi que 5 points de métier.

Commentaires sur le RP : Tu passes Maître Absolu ! Tu obtiens un titre et un pendentif : Pendentif crépusculaire : Augmente de 10% les caractéristiques dans le Nord de Dùralas.

---

Rapport de récolte :

Axe gagne 2 plumes d'aigle, 2 becs et 1 serre.

Commentaires sur le RP : Rien à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloria
Marionnette illusoire

avatar

Messages : 174
Expérience : 906
Féminin Âge RP : 20 ans, d'apparence

♦ Politique : 35
Métier : Chasseur - Compagnonne
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Basilic +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
805/805  (805/805)
Vitesse: 548
Dégâts: 493

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mar 4 Juil 2017 - 0:13




Le vent soufflait ardemment, les nuages formaient un épais lit grisâtre, la foudre grondait sans encore frapper le sol. Une après-midi tempétueuse qui n'avait pas empêché Eloria de dénicher un aigle qui lui aussi fuyait la violente tempête qui se préparait sur le nord de Dùralas. Elle l'avait péché tout naturellement à l'aide de sa magie qui lui avait permis de contrôler son esprit avant qu'il ne s'éloigne trop. Elle tenait l'aigle contre elle, l'ayant laissé vivant, mais sous son contrôle léger pour qu'il ne prenne pas la fuite.

L'ensorceleuse s'était abritée sous un arbre à cause de l'averse qui avait subitement apparu une fois le premier coup de tonnerre tombé au sol. Sa main gantée caressait nonchalamment le crâne plumeux de l'aigle qui restait immobile. Ayant déjà pu tester une première fois de contrôler ce genre d'oiseau pour voir à travers leurs yeux, elle voulut retenter l'expérience, malgré les intempéries. Eloria ferma les yeux et laissa son esprit aller dans le corps de l'oiseau sans qu'il y ait une permutation d'âme réelle. L'esprit de l'animal était toujours présent, mais celui de l'illusionniste avait facilement pris le dessus.
À travers le corps de l'animal, elle pue ressentir son enveloppe corporelle s'affaiblir et tomber comme un pantin sans vie au sol.

La jeune créature s'essaya de nouveau à l'envol, faisant battre les ailes de l'aigle comme si elle en était un, comme si c'était son propre corps. Le tonnerre frappa de nouveau, cela ne l'empêcha pas de décoller, de s'élever dans le ciel sans un regard pour son corps. N'ayant pas encore beaucoup d'expérience, elle laissait le vent guider son vol, lui ouvrant un chemin que les flux orageux avaient créé en s'entremêlant. Les ailes déployées, Eloria se laissait porter par le vent, les yeux mi-clos, elle semblait éprouver une certaine satisfaction.
La pluie était de plus en plus violente, les plumes de l'aigle s'alourdissaient comme si elles étaient embourbées. Une sensation étrange qui n'inquiéta pas la jeune magicienne, ne prenant pas en compte les potentiels dangers venus du ciel.

Son ignorance fut punie, d'une certaine manière, le vent avait redoublé de violence, la foudre s'intensifia soudainement et s'abattit sur son hôte à plume. L'aigle fut touché de plein fouet, électrocuté, ce choc élémentaire eu pour effet de virer immédiatement l'esprit d'Eloria du corps de l'aigle. Sans qu'elle ne comprenne vraiment ce qu'il s'était passé, elle ouvrit les yeux, étant à présent de retour dans son corps. Elle ramassa les quelques brides de souvenirs de l'instant, suivant le parcours septentrional qu'elle avait emprunté en tant qu'oiseau.
L'ensorceleuse retrouva le cadavre de l'aigle encore fumant, certaines de ses plumes avaient été brûlées. Elle en tressautait encore, c'était ce que lui avait fait ce choc, la foudre avait fait palpiter son esprit et l'arcaniste restait toujours perturber par ce phénomène naturel.

Ce n'était pas la première fois qu'elle voyait la foudre se déchaîner, peut-être pas avec autant de violence. La nature restait cruelle même envers ses propres créations, les intempéries ne pardonnaient pas, les catastrophes surgissaient sans prévenir. Eloria se demandait, au fond de son petit cerveau, quelles raisons pouvait-on avoir pour vouloir préserver une beauté agressive et incontrôlable comme celle dans laquelle elle vivait.







Eloria : Télépathie #331a7a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elderion Slavantis
Guérisseur

avatar

Messages : 233
Expérience : 708
Masculin Âge RP : 39

♦ Politique : 13
Métier : Chasseur - Compagnon
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Autruche +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
615/615  (615/615)
Vitesse: 302
Dégâts: 129

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Ven 14 Juil 2017 - 18:19

Le temps paraissait long et Elderion n'avait qu'une envie, celle de dormir. Ses paupières paraissaient affreusement lourdes et il devait lutter pour les maintenir ouvertes. Il aurait très bien pu faire une sieste avant de partir, mais il ne désirait pas perdre de temps avec ça. Cependant, maintenant qu'il était dans les montagnes à la recherche d'un aigle, il regrettait bien sa décision et se maudissait intérieurement. S'aventurer ainsi lui réclamait un effort qu'il se sentait de moins en moins capable de fournir. Si bien qu'il finit par s'écrouler à même le sol. Il se retourna sur le dos et observa le ciel nuageux. Le temps se couvrait affaiblissant ainsi les effets du soleil. Un peu comme si la nuit tombait dont les ténèbres s'emparaient petit à petit de lui. Sa vision commença à se troubler alors que le Naga se sentait partir dans un sommeil qui l'appelait avec une puissance qu'il ne pouvait plus combattre.

Il quitta son monde pour rejoindre celui des rêves. Un monde où tous ses désirs pouvaient se réaliser, mais aussi ses pires cauchemars. Le pire dans ceci, c'est qu'il était quasiment impossible de se rendre compte que nous rêvions, même lorsque le rêve était improbable, sans queue ni tête. Dans son rêve, Elderion marchait sur un chemin de montagne, mais ce chemin-là n'en finissait pas. Il avait beau regarder en hauteur il ne parvenait pas à voir son sommet. L'idée de faire demi-tour ne l'effleurait cependant même pas. Il se sentait appelé par les hauteurs sans même en comprendre les raisons. Il était tel un pantin animé et dépourvu de sa propre volonté qui ne faisait qu'obéir.
Dans son rêve, Elderion était seul. Il n'y avait pas âme qui vive ! Cela n'avait néanmoins rien de troublant, pourquoi y aurait-il eu de la vie ? Dans un rêve, rien n'était surprenant et tout semblait le plus normal au monde. Mais plus il avançait et plus une ombre se dessinait dans le ciel. Elle était démesurément grande et pourtant cela ne l'inquiétait nullement. Petit à petit, l'ombre dessina la silhouette d'un oiseau géant. Il ne s'arrêta pas et continua sa route. Au bout d'un moment, il découvrit un aigle géant, serres en avant et qui fonçait droit sur lui. Bien que menaçant, le reptile allait à sa rencontre sans réduire son allure.

L'aigle qui faisait la taille d'une montagne le saisit et le maintient prisonnier dans ses serres qui se resserraient sur lui. Il n'hurla pas et vit le paysage défiler sous ses yeux d'une vitesse vertigineuse. Un nid aussi gros qu'une ville apparut alors et l'aigle géant l'y déposa sans ménagement. Ce n'est qu'alors qu'il ouvrit le bec pour le gober. C'est alors qu'une peur irrationnelle s'empara de lui. Il se débattit comme un diable, donnant des coups tout autour de lui. Il sentait maintenant comme des picotements sur son torse et quand il regarda d'où cela provenait, il vit des aigles mais dont la taille était celle d'insecte le picorer.

Tout devint alors confus, une lumière aveuglante le frappa. Elderion se réveilla agité et découvrit un aigle posé à côté de lui qui le regardait et quelques fois sans prévenir picorer son torse. Cela faisait affreusement mal d'autant plus qu'il ne savait comment réagir à peine sorti de ce drôle de rêve. Mais lorsque ses esprits devinrent plus clairs, il sauta au cou de cet aigle. Celui-ci déploya ses ailes et les agita pour s'envoler, mais le poids du Naga le maintenait cloué au sol. La lutte ne dura que très peu de temps avant qu'il finisse par lui rompre le cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eloria
Marionnette illusoire

avatar

Messages : 174
Expérience : 906
Féminin Âge RP : 20 ans, d'apparence

♦ Politique : 35
Métier : Chasseur - Compagnonne
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Basilic +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
805/805  (805/805)
Vitesse: 548
Dégâts: 493

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Dim 16 Juil 2017 - 16:51

L'esprit tourmenté, Eloria était partit se changer les idées en forêt. Les yeux tournés vers le ciel, elle marchait, à la recherche d'une créature volante qu'elle pourrait abattre facilement. Le ciel était dégagé, mais le soleil se cachait derrière quelques lointains cumulus. Un étrange sentiment persistait en elle, elle venait de quitter une sorte de réunion des Sans-Visage. Une réunion qui la concernait tout particulièrement, et cela lui était resté sur l'estomac. Ne sachant pas encore comment bien contrôler ses propres réactions, elle se défoulait sur ce qui passait devant elle. En l'occurrence, elle essayait d'atteindre un aigle en l'air, mais il restait bien trop éloigné pour son pouvoir.
Un nouveau sentiment d'impuissance et de naïveté mélangé rugissait à l'intérieur d'elle. L'illusionniste prenait conscience des paroles de ses supérieurs, déchirantes mais réelles. Obstinée à vouloir chasser ce rapace qui lui échappait, elle faillit jeter son bâton en l'air, désespérément.

Cependant, une carte de brume dorée vint transpercer le poitrail de l'animal qui fit une chute libre jusqu'au sol. Eloria regarda dans un premier temps l'animal à ses pieds et surtout, la forme carrée disparaître d'entre les plumes de l'aigle. Son regard se tourna vers les bruits de pas, la personne ne chercha pas à se dissimuler plus longtemps et vint aborder la marionnettiste qui le reconnut.

Qu'est-ce que tu ressens ? De la colère ? De la haine ? De la tristesse ? Un sentiment de trahison ?

Eloria tourna la tête sur le côté, cherchant à fuir les questions de l'illusionniste. Wei s'approcha de l'ensorceleuse pour être à sa hauteur, il ramassa le cadavre de l'oiseau tout en disant :

C'est normal. Tu sais, ce que les sœurs ont voulu dire, ce n'est pas pour te faire du mal. C'est une triste réalité, le monde est ainsi. Il marqua une petite pause avant de reprendre. Elles ne cherchent qu'à te protéger des menaces qui rôdent. Ne prends pas leurs conseils à la légère, au contraire, applique les dès à présent.

Il tendit l'aigle à l'arcaniste mystique qui n'avait pas ajouté un seul mot depuis l'arrivée de son confrère.

Si tu ne fais pas attention, tu finiras comme cet aigle, mort. Frappée par-derrière, par des personnes à qui tu as donnée ta confiance.

Eloria baissa les yeux, repensant à plusieurs souvenirs et plusieurs faits qu'elle avait en tête. Elle commençait à redouter sa propre existence qui ne semblait être constitué que de choses falsifiées.

Tout comme tu le fais avec ton apparence, déforme la réalité. Invente en une nouvelle, à chaque fois.

L'ensorceleuse voulait protester à ce sujet. Qu'importe combien de réalité elle pouvait créer, toutes celles qu'elle assemblait ne restaient que des vagues constructions mensongères. Ne cherchant pas à contredire Wei, qui avait en partit raison, elle ne fit que hocher docilement la tête. La main de l'illusionniste se posa sur le crâne d'Eloria, qui releva la tête à ce geste.

Ce n'est pas pour t'empêcher de vivre que nous faisons ça. Nous-même avons vécus des situations similaires aux tiennes, ou d'autres encore auxquelles tu n'as pas encore fait face.

La magicienne illusoire recula de quelques pas, continuant d’acquiescer. Elle informa finalement son interlocuteur qu'elle partait tout de même là où elle le voulait. L'aigle toujours dans les mains, elle irait revendre sa dépouille sur le chemin. Wei, ajouta de nouveau qu'elle fasse preuve de prudence, avant de la laisser, disparaissant dans un nuage de fumée.







Eloria : Télépathie #331a7a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2857
Expérience : 8990
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Dim 16 Juil 2017 - 20:55



Rapport de récolte :

Elderion Slavantis gagne 2 plumes d'aigle, 1 bec et 1 serre ainsi que 5 points de métier.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Eloria gagne 4 plumes d'aigle, 2 becs et 2 serres et 5 points de métier.

Commentaires sur le RP : Rien à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Vicomte de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1166
Expérience : 4939
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2952/2952  (2952/2952)
Vitesse: 1312
Dégâts: 822

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Sam 29 Juil 2017 - 15:36

Le temps d'un été, plusieurs familles Dùralassiennes partaient en pérégrination afin de vénérer quelque idiote idole semblable à leur psych...

ce n'est pas comme ça qu'on écrit une histoire, Sir. Restez détaché de votre plume pour une meilleur vue d'ensemble de la narration, cela vous évitera de..
- ouais, comme tu dis.


Elles partaient donc en voyage, hein. Quelque part.

Les familles d'HUMAINS, PAUVRES ET SANS AUCUNES ARMES, partaient sur de SOMBRES chemins afin d'atteindre des endroits PERDUS dans de SINISTRES endroits oubliés des traditions.


évitez aussi la prose peu nuancée, si vous voulez amener le fait que vous, dans votre grandiose malévolence, traquez des êtres innocents, alors mettez l'emphase sur leurs caractères sympathiques. Les pauvres sont toujours gentils, même quand ils volent, ils sont des gentils.
- mais ils vont mourir. SPOILER.
- oui mais..
- tu sais, je crois que tu devrais laisser mon âme d'artiste s'exprimer librement, t'es nul en français.
- Je... j'étais meilleur de ma promotion, monsieur.


Les familles atteignaient, non sans avoir à subir sur la route les bavardages incessants des majordomes qu'elles n'avaient pas, des chemins boisés et sinueux, laissés abandonnés à une nature primitive et ancestrale. C'était dans ses hautes herbes et dédales que se trouvaient les fétiches des païens.
Toutefois, ne savaient-ils pas que rôdaient dans les ténèbres des monstres sinueux, des serpents affamés et des liches purulentes !? AHAHAHAHA


- Je pense pas que ça fasse peur ça.
- T'es qui, toi et qu'est-ce que tu viens faire dans mon texte ?
- Je suis Célia, l'esprit du livre que t'as acheté pour écrire ça. C'est écrit là, sur la notice, et tu as signé ici, ici, là, et là aussi certifiant de la connaissance des "contrindications" du produit. Bref, les trucs dégueux c'est du passé faut penser à l'avenir.
- Des... hydres qui crachent du venin ?
- Preeesque... Il faut que tu fasse du mal à des chatons !
- Mais c'est horrible ça.

ça l'est.
- n'est-ce pas Faustus ?


- Meilleur moyen de choquer son publique ! Bam, des chatons morts. L'année dernière, on était à une fête chez la Fée Beverly, elle annonçait son mariage, sa grossesse, ses récoltes, BAM on balance un chaton mort sur le buffet. Plus personne n'a fêté quoique ce soit.
- Ouaaais... euh, merci Célia. Genre méchant, merci, mais euh, je vais refermer les pages de ce livre doucement.
- Noooon !
- Bye, passe le bonjour à Beverly.
- Attends, je connais d'autres moyens ! Amalgame les religions et ethnies !

Styx reposa le journal en soupirant, prit l'aigle qu'il venait de chasser sur son épaule, puis partit vers d'autres horizons.

C'est mieux comme début non ?


- Grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2857
Expérience : 8990
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mar 29 Aoû 2017 - 21:46

Rapport de récolte :

Styx gagne 2 plumes d'aigles, 2 serres, 1 bec.

Commentaires sur le RP : Rien à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 554
Expérience : 1964
Féminin Âge RP : 15

♦ Politique : 55
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Scorpion géant [Emblème de faction] [Modifié] +300, 100, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
2045/2045  (2045/2045)
Vitesse: 803
Dégâts: 1151

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Sam 4 Nov 2017 - 12:06

- Jeune dame ?

Occupée à plumer l'aigle qu'elle venait d'abattre, Axe releva la tête et constata l'homme qui se tenait devant elle. Un grand gaillard bien vêtu, sûrement un des marchands qu'elle escortait.
- Oui, monsieur ?
- Ne vous interrompez pas, je serai bref.
La mercenaire s'exécuta, continuant de récupérer tout ce qu'elle pouvait sur la carcasse du rapace. Certaines serres étaient abimées, mais dans l'ensemble, le tout était plutôt vendable. Le bec de l'animal, en particulier, ne présentait ni rayures ni dégradation ; pour en tirer un bon prix, il suffirait de le refourguer à un collectionneur plutôt qu'à un soigneur ou un alchimiste, qui l'auraient broyé de toute façon.
- Mon fils s'est plaint de menaces à son encontre, poursuivit le marchand. Apparemment, vous l'auriez menacé de...peu importe, c'était abject.
Voyant le visage de la mercenaire s'assombrir, le bonhomme déglutit et se mit à tapoter son genou du plat de la main.
- Dit-il vrai ?
- J'espère sincèrement que c'est une plaisanterie.
Pointant son couteau vers le torse de son employeur, Axe continua d'une voix glaciale.
- On avait un accord. Je protège la caravane, vous me payez une fois arrivés à bon port. Personne ne gêne personne. La mercenaire leva deux doigts. Votre gamin m'a fait gaspiller deux carreaux, il me gêne donc dans mon travail. Si vous savez pas tenir vos enfants, je le fais à votre place.
Le bonhomme rougit à vue d'oeil, serrant les poing dans une tentative d'intimidation ratée.
- Ça n'a rien à voir. Rien à voir ! Il voulait savoir comment vous alliez vous y prendre pour abattre l'aigle, je n'y voit aucune entrave à votre...
- Tenez votre gosse, ça n'arrivera plus. Qu'on explique clairement à tous les petits de cette caravane qu'approcher la dame en noir, c'est dangereux.
La mercenaire fit jouer son arme en ses doigts.
- Vous ne leur mentiriez pas.

L'homme se leva, irrité. Il avait engagé cette gamine sur les conseils de collègues avisés, mais ceux-ci avaient oublié de le prévenir du caractère de la mercenaire. Efficace, pour sûr, elle l'était. Pas chère, c'était un peu moins vrai. Mais elle était surtout intraitable.
- Ce sera fait. Mais n'oubliez pas, demoiselle, c'est moi qui paye, c'est moi qui fixe le contrat. À compter de ce jour, vous apprendrez à mon fils comment chasser les bêtes que nous croiseront.
- Je serai payée plus ?
- Vous ne serez pas payée moins, et c'est déjà plus qu'indulgent.
Sur ces paroles, le marchand se détourna et entreprit de s'éloigner d'un pas rageur sous le regard indifférent de son interlocutrice, qui retourna à son aigle. C'était agaçant, mais tant qu'elle gardait son or, le petit n'était qu'une formalité.





...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2857
Expérience : 8990
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Lun 13 Nov 2017 - 22:55

Rapport de récolte :

Axe gagne 2 plumes d'aigles, 2 serres, 1 bec.

Commentaires sur le RP : Rien à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre Nox Caelum
Nouvel(le) habitant(e)

avatar

Messages : 35
Expérience : 298
Masculin Âge RP : 18 ans

♦ Politique : 01
Métier : Chasseur - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
142/142  (142/142)
Vitesse: 223
Dégâts: 44

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mer 29 Nov 2017 - 13:15

Un air léger accompagna la douceur de la saison prochaine en me giflant le visage telle une bourrasque, lorsque je parviens au porte de la ville Kastalinn où j'avais pris une certaine habitude depuis que j'ai commencé ma formation de chasse en son sein. Elle compléta parfaitement les exercices physiques que mon père m'avait enseigné. Je me dirigeai donc vers le marchand, ami des grands chasseurs pour évaluer le gibier que je lui apportai, le renardeau toujours collé aux semelles, la peur défigurant son visage.

- Félicitation Lysandre ! s'exclama soudainement le commerçant à ma vue, ses iris fixant néanmoins le sol, en direction de la boule de fourrure rousse. Tu as été promu apprenti ! La chasse aux aigles volant autour du Baldor doivent être déjà entrain de guetter ta présence car grâce à cette montée en grande, tu as obtenu le droit de les chasser. Cela te changera du sanglier. Toutefois, ce fait ne dérange nullement que tu continues ta formation en ce domaine en estimant que ton expérience est minime pour les médias. Après tout, tout dépend de ton impression à ce sujet. Mais que vois - je ? Que nous as - tu apporter en plus ce beau spécimen ?

Je sursautai à ce brusque changement de sujet ne voyant point où il voulait en venir puisque je ne possédai aucun cadavre supplémentaire sur ma personne. C'est alors qu'il m'indiqua le petit renard étonné également par sa réaction et se mis instantanément en position d'attaque. Je m'accroupis pour le prendre dans mes bras, tout en le caressant d'une main valide.

- Ce n'est qu'un petit être des forêt dont nous possédions des critères en commun. Il n'est donc pas à échanger car ce renardeau est devenu, sans m'en rendre compte, un compagnon.
- En tout cas, à le regarder de la sorte, on dirait qu'il t'a adopté, te transformant en un membre de sa famille qu'il a probablement perdu. Sinon, il n'aurai en rien ce genre de sentiment à l'égard d'un être humain.

Je ne l'interrompis pas pour le contredire le laissant poursuivre

... et croyez moi en mon expérience, ce petit être vous sera aussi fidèle qu'un chien à l'égard de son maître.

C'est alors que l'image de Touki en compagnie de son maître Darrö me vint à l'esprit. Tous les deux possédaient un lien solide que même le temps ne pouvait le briser. Peut - être que cette bête sauvage au pelage de feu comblera le vide qui m'envahit de temps à autre ? Je le remerciai encore pour ces compétences ainsi que pour ses conseils avisés avant de pivoter sur mes talons en route vers le Baldor, le renardeau allant s'enrouler autour de mon cou telle une écharpe. Et dire que je ne l'ai même pas vu bondir sur moi !

****

Des grains de sables s'accumulèrent dans le sablier marquant la durée de notre marche où nous avions pris quelques pauses afin de nous restaurer mais notamment pour saisir cette occasion pour la fabrication d'arme plus adéquate car ce n'était point avec ce que je possédai que j'allai m'en sortir. Je ramassai des morceaux de bois conservant une bonne longueur pour les flèches alors qu'en ce qui concerna l'arc, je me mis plutôt à la recherche d'une branche spéciale que je découvrir bien plus tard.

Une fois les éléments en main, je m'installai sous le pin le plus proche, débutant mon ouvrage à l'aide de mon poignard sous les yeux éblouis du renardeau. Pourtant, ce fait n'avait rien d'exceptionnel comme le résultat soit disant passant. Les projectiles avaient de belles pointes bien aiguisées tandis que pour l'arc était de manière très grossière étant donné que j'avais en rien ce talent que nécessitait cet art. C'était une œuvre uniquement fait pour le besoin de survivre selon l'environnement dans laquelle j'allai me diriger. C'était la raison laquelle je ne cesserai jamais de remercier ma mère pour me l'avoir inculté lors de mon enfance. Je me demandai d'ailleurs si elle ne l'avait pas envisagé en s'imaginant les pires scénarios. Je laissai donc échapper soupir avant de me lever pour reprendre notre route.

On s'abandonna au silence ainsi qu'à la musicalité des lieux quand mes oreilles choisirent ce moment pour s'agiter dans tous les sens , en alerte tandis que le renardeau avait brusquement levé la tête, manquant de peu m'attribuer un coup de boule. On put ouïr un cri persan, faisant échos à l'atmosphère. Ayant conscience que cela ne pouvait qu'appartenir à notre cible se trouvait non loin de là où on se tenait, je m'empressai de grimper sur l'arbre le plus proche afin d'y prendre de la hauteur. Ce n'était que lorsque j'eus atteint son sommet que je le vis planer dans les airs aussi gracieux qu'une personne ayant pour rang la noblesse ou appartenant à la caste royale puisqu'il agit en tant que maître des lieux, dominant le ciel de sa prestance.

Je bandai mon arc de fortune que j'avais placé derrière on dos et encochai ma première en indiquant à mon partenaire de descendre de ma personne s'il ne souhaitait en être blessé par mégarde. Sans devoir le lui répéter une  seconde fois, il bondit en souplesse à mes côtés, les pattes bien serrées pour ne point tomber, restant au aguet. Pour ma part, mon bras suivit instinctivement la destination du rapace, patientant le moment adéquate et tirai. La flèche siffla l'air à l'intérieur d'un son strident mais ne rencontra que le vide, le ratant par la même occasion.

Tsssssssss !

Je me hâtai donc de les enchaîner afin de ne point le laisser s'échapper. Une, deux, trois .... la rage débutant son parcours à l'intérieur de mon corps prêt à l'envahir. Ce qui s'avoua être une très mauvaise chose, me remémorant la lutte contre ce maudit marcassin en compagnie de son allié Linbog où j'avais agi de la même façon. Toutefois, avec l'émotion appartenant à la jalousie en moins. Je respirai une profonde goulée d'air me concentrant un maximum sur ma proie, en m'abandonnant sur le chemin de ma véritable nature. Celui du prédateur. Le rythme cardiaque s'harmonisa avec celle de ma ventilation.

Je bandai une nouvelle fois mon arc, la dernière de mes flèches sur sa cordes. Puis, sous le cri furieux du rapace m'avançant qu'il nous avait malheureusement repéré et indiquant qu'il en avait assez d'être à l'intérieur de ma ligne de mire, je relâchai toute mon emprise. Cette fois - ci l'aigle hurla de douleur avant de chuter , le renardeau à sa suite.

Je les rejoignis que quelques minutes plus tard puisque je ne désirai nullement abandonner mon ouvrage. Après tout, je n'aurai probablement point la disponibilité d'en fabriquer un autre. Mais, il faudrait que j'envisage de faire de nouvelles flèches ainsi que de programmer des séances de tir pour m'améliorer.

Une fois que j'atterris sur le sol, je constatai que la petit boule de poil l'avait complètement achevé. Fier dans son allure, limite faisant le beau, il me le rapporta semblable à un chien. Ce qui enclencha le sourire sur mes lèvres se métamorphosant très rapidement en un rire. Un rire qu'on qualifiait de doux, léger qui pouvait être très communicatif tellement qu'il était chaleureux.

- Eh bien, lançai - je en tentant de me calmer. Tu es un drôle de spécimen à toi tout seul !

Je lui pris délicatement le cadavre bloqué entre ses crocs, en prenant le grand soin de ne pas le barbouiller de plumes. Puis, je le suspendis à l'aide d'une corde que j'attachai à ma ceinture tandis que le renardeau en profita pour reprendre sa place autour de mon cou.

- Après un tel exploit, tu mérites bien de posséder un prénom. Je te quémande juste de patienter le temps du chemin afin de t'en trouver un digne pour ta personne.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre Nox Caelum
Nouvel(le) habitant(e)

avatar

Messages : 35
Expérience : 298
Masculin Âge RP : 18 ans

♦ Politique : 01
Métier : Chasseur - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
142/142  (142/142)
Vitesse: 223
Dégâts: 44

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Lun 4 Déc 2017 - 10:31

Lorsque je pénétrai les portes de la ville de Kastalinn, le marchand, expert en gibier provenant de n'importe quelle chasse, ne se tenait pas à son stand. Je le hélai en lui annonçant que je lui apportai une ravissante proie à examiner et que j'avais fort besoin de sa sagesse en matière de compétence afin de m'améliorer en ce domaine. Mais, à mon plus grand regret, je n'obtins aucune réponse. Il était probablement partie pour parler d'affaire en d'autres endroits. Du coup, je dis à ma petit boule en fourrure rousse que j'allais le présenter à de personnes fortement aimables et attentionnées, en espérant qu'ils m'aideront à lui donner un nom adéquate envers sa personne.

****

Quelques heures plus tard, nous parvînmes à l'auberge de la famille des Lucis Fleuret. A peine que je fus un pas à l'intérieur qu'une petit bouille rousse se précipita vers moi, aussi rapide qu'une flèche, me serrant la taille de ses petites mains dont son étreinte démontrait son enthousiasme. Je me baissai me mettant à sa hauteur lui ébouriffant sa douce chevelure toujours en bataille.

- Lysandre ! Comme je suis heureux de te revoir ! s'exclama l'enfant le sourire aux lèvres avec des petites larmes s'échappant de ses iris de couleur pervenche.
- Je te l'ai dis que je reviendrai. Je tiens ou j'essaye toujours de tenir mes promesses, Ignis. Je ne suis guère le genre d'homme à poser un lapin. Probablement en retard du à des raisons justifiables mais nullement de ce style. Toutefois, plaçons ses paroles de côté puisque je vins en ce lieu également pour te présenter mon partenaire.

Je lui indiquai délicatement l'animal qui avait pour siège mon cou.

...Hélas, je n'ai point encore découvert un prénom adéquate à l'égard de sa personne.
- En tout cas, il est vraiment ravissant avec son pelage flamboyant. On dirait qu'il est prêt à s'enflammer tel un phénix renaissant de ses cendres ! Dit ... Dit, puis -je le caresser ?
- S'il est d'humeur, tu verras lever sa tête. Sinon, il vaut mieux ...

Je m'interrompis net, me mordant accidentellement ma langue car le renardeau me donna un coup de boule uniquement dans le but de rejoindre les bras accueillant d'Ignis. Il commença par le léchouiller partout avant de se transformer en écharpe pour mieux s'abandonner aux gâteries que lui attribua l'enfant les pupilles dilatées d'émerveillement. Il est vrai que ce n'était guère tous les jours où on pouvait produire ce genre de geste. Surtout quand il s'agit d'un animal sauvage. Je ne le quittai nullement des yeux parce que je n'avais point encore acquis ses réactions et ne désirait point qu'il blesse Ignis par mégarde. Cependant, le voyant lui faire la fête et se laissant faire, je compris qu'il avait parfaitement conscience que cet enfant porté en son sein quelque chose de néfaste. C'était instinctif. Il voulait lui attribuer tout le réconfort dont il était capable.

- Irène et Siméon ne sont point en cet endroit ? l'interrogeai - je en remarquant le silence ainsi que le vide pesant dans l'atmosphère.
- Non. Ils sont partis ranger les livraisons de cargaison dans la partie taverne afin d'ouvrir de manière plus convenable à l'égard des clients, en cette soirée. Et puis .... reprit le jeune homme suivi d'un las soupir...je me saurais fait rouspéter pour avoir quitter ma chambre sans avoir à ma proximité une personne de confiance.
- Je suis auprès de toi actuellement donc je ne pense pas qu'ils en tiendront rigueur.

Il m'adressa une magnifique risette avant d'entame un résumé de ce qui s'est déroule puis ma dernière visite jusqu'à ce qu'il stoppa brusquement.

- Quelque chose ne va point ? le questionnai - je les prunelles remplis d'anxiété.
- Eh bien, je songeai au prénom de cet animal de forêt qui est un mâle à en juger par sa physionomie et à sa carrure. J'avais pensé à Akki. Un démon d'une des légendes que tu as narré lors de ta première venue. Après tout, le renard est souvent pris pour le démon.

Il me remit ce que je lui avait enseigné et étrangement, ce fait me toucha profondément le cœur. Je me mordis les lèvres pour m'empêcher de lui dévoiler un rictus.

- Je suis fortement impressionné que tu ais retenu tout ce que j'ai raconté.
- Pour moi, tu es le grand frère que je n'ai pas alors il est logique que je fasse de mon mieux pour t'en mettre pleins la vue avec mes parents quand ils peuvent me rendre visite.

A la mention de ses parents, son visage sembla se décomposer. Je le pris spontanément dans mes bras, le renardeau retournant à sa place habituelle pour obtenir une vue d'ensemble. Je conversai avec lui encore quelques heures avant de lui déclarer que je devais repartir pour la chasse, lui quémandant une faveur de conserver mon premier rapace. Il me le prit, les mains tremblantes comme s'il s'agit d'un grand honneur. Il était au ange, comprenant que je venais de lui donner toute ma confiance. Il me fit la promesse qu'il sera pareil à mon retour. Je le remerciai encore, lui ébouriffant nouvelle fois ses cheveux et quittai les lieux en compagnie d'un signe de la main.

****

Je marchai donc à l'intérieur de ce vent frais presque insupportable, les jointures de mes doigts virant à la couleur bleue tandis que mon visage se teinta de rouge. Je gardai ma cadence afin d'être en mesure de conserver une bonne température corporelle, ramassant des morceaux de bois au passage. Pris d'épuisement, je m'installai, sortis mon poignard, débutant mon ouvrage à la fabrication d'une vingtaine de flèches avant d'être en mesure de reprendre la route.

Soudain, une ombrageuse silhouette plana au dessus de nous. Un hurlement perçant dont l'échos ne fit qu'amplifier me contraignant à plaquer mes mains sur mes oreilles. Je levai la tête et je le vis. Il se tint devant nous dans une posture à la fois menaçante, majestueuse qu'arrogante, ses puissantes serres dans notre direction, visant plus particulièrement mes yeux. C'est en cet instant qu'Akki choisit pour riposter en le plaquant au sol. Tous les deux luttèrent pour obtenir le dessus, engendrant dans leur course un amas de poussière, de cris et de sang giclant par endroit.

Sans attendre d'avantage, je saisis l'arc, placé sur mon dos, le bandai, encochai ma flèche et .... Le rythme de mon cœur battit à toute allure de peur te toucher mon partenaire par erreur. En effet, je n'étais encore qu'un novice en la matière. Je respirai un bon coup patientant qu'ils puissent m'ouvrir une distance de sécurité. Le temps s'écoula avant que je me décidai à tirer. La flèche siffla tranchant l'air de sa musicalité stridente parvenant à s'incruster dans l'une de ses ailes. Choqué par cette attaque inattendue, il tenta de fuir l'emprise du renardeau pour l'ôter mais Akki, quant à lui, en profita pour planter ses crocs au plus profond de sa gorge, ne le lâchant uniquement quand ce dernier cessa de se débattre.

Je remis mon arme en place, le rejoignis, lui gratifiant une caresse de félicitation entre les deux oreilles dont je savais qu'il possédait une certaine sensibilité. Heureux, il battit l'air de sa queue, me contemplant d'un œil avec sa victime. Afin de s'assurer que celui était bel et bien mort, il lui décocha un violent coup de patte. Puis, il vint sur moi pour s'enrouler autour de mon cou. Je dois avouer que depuis ces quelques jours, le renardeau m'apporta une grande aide. Je pivotai sur mes talons allant vers l'auberge de la famille Lucis Fleuret afin de récupérer mon autre rapace pour retenter, par la suite, ma chance auprès de mon ami, le marchand.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2857
Expérience : 8990
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mar 5 Déc 2017 - 21:52

Rapport de récolte :

Lysandre gagne 3 plumes d'aigles, 10 points métier et 5 points métier bonus

Commentaires sur le RP : Rien à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre Nox Caelum
Nouvel(le) habitant(e)

avatar

Messages : 35
Expérience : 298
Masculin Âge RP : 18 ans

♦ Politique : 01
Métier : Chasseur - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
142/142  (142/142)
Vitesse: 223
Dégâts: 44

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Lun 11 Déc 2017 - 12:14

Une pluie aussi fine qu'une aiguille s'abattit sur la ville. Elle accompagna dans une valse d'alternance de la neige, me demandant s'il s'agit nullement de grêle. Akki bailla avec de faibles tremblements du au vent frais parcourant les parties de notre corps qui lui révéla accessible à son égard. Son étreinte me paraissait plutôt glacial, impassible me donnant l'impression que ce dernier désirait descendre notre moral d'acier en cette piètre météorologie. J'analysai donc les alentours silencieux des allées habituellement bondées, à la recherche d'un éventuel abri où nous pourrions y prendre une pause afin de nous réchauffer puisque je ne voulais en rien que mon partenaire se trouva embarqué dans je ne sais quelle maladie importante voire grave lui enlever la vie. Je ne me le permettrais pas qu'il puisse m'abandonner ainsi alors qu'un lien était entrain de se forger entre nous. C'était un compagnon de route exemplaire dont sans m'en rendre compte, je ne pouvais plus me passer de sa présence.

Non loin, de l'endroit où nous situions, on pouvait apercevoir qu'un grand feu était produit. Alors n'ayant cure de la raison de cela, je me dirigeai vers lui, hypnotisé par sa chaleur. Mais mon corps se figea spontanément, une vision appartenant au passé me submergeant l'esprit. Un chalet, mes parents m'attribuant tout leur bonheur, puis l'incendie. Je me plaquai une main sur mon visage, la respiration soudainement saccadée, saisi par une crise d'angoisse. Pour vous dire que j'eus du mal à me maîtriser, ayant presque l'envie d'hurler mon désespoir tellement que la vision était omniprésente. Je confondis la réalité et les chimères d'un puissant cauchemar à cause d'une certaine culpabilité me rendant presque pyrophobe.

Le renardeau présentant que quelque chose n'allait pas, leva la tête, m'offrant une petite léchouille sur ma main qui dissimulait honteusement ma figure où je sentis que quelques larmes s'échappaient de mes yeux.
L'impuissance ! Que pire émotion que celui - là !
Je me tournai vers lui et vis son visage se décomposer par le sentiment d'anxiété. Je pris une goulée d'air, Akki descendant sur le sol uniquement lorsqu'il sentit mes muscles se décontracter. Il m'annonça qu'il était grand temps de se préparer pour la chasse. Je m'accroupis lui gratifiant une caresse entre les deux oreilles.

- Honnêtement, je ne sais point ce que je ferai ni sur ce que je serai devenu sans ton existence. Probablement que ma personnalité virerait vers une solitude plus prononcée. Un caractère disons renfermé qui sait !

En tout cas, l'être des forêt avait raison. Une partie de chasse me ferait un plus grand bien.

Est - ce qu'une extermination de rapace te tenterait, Akki ? A moins que tu sois trop frigorifié et dans ce cas, je te propose de miser sur du sanglier.

Pour toute réponse, la petite boule de fourrure se plaça sur le chemin du Baldor.

- Tu détiens la connaissance d'un bon jugement, dit donc ! Il est vrai qu'il serait fort regrettable que je perde mes attitudes au niveau du tir à l'arc. N'empêche que l'entraînement en compagnie de monseigneur Lucis Fleuret Siméon était enrichissant.

A cette mention, mon ami détala immédiatement se réfugier derrière un rocher. Je me mis à éclater de rire, voyant un tel comportement qui était compréhensible.

- Ne t'inquiète pas, mon jeune ami, je ne t'utiliserai pas ni te prendrait pour cible. Si ce fait se produit, cela ne sera que par mégarde. Tu le sais très bien , par expérience, que je m'en voudrais au plus profond de mon être pour avoir commis l'acte cruel d'avoir blesser une personne tel que toi !

J'allais, suite à cette décision, vers les montages avec Akki qui s'était précipité pour me rejoindre. Il n'aimait point être seul, même pour quelques secondes.
Etait - ce le fait qu'il soit agoraphobe ?
Quelque chose me dicta que la source de ce phénomène provenait d'un tout autre domaine. Je m'abandonnai donc à cette profonde méditation afin de résoudre ce problème jusqu'à ce que mes narines soient imprégnées de la senteur des pins. Une odeur qui me conduit instantanément vers la relaxation. Je lâchai un soupir.

Brusquement, Akki me bloqua la route, manquant de peu de trébucher pour faire face à un aigle, en haut de son perchoir. J'étais tellement distrait qu'un peu plus, le rapace aurait bénéficié de mon désarçonnement contre l'arbre pour s'enfuir. Actuellement, étant donné qu'il n'a aucunement capté notre présence, je supposai qu'il était plongé à l'intérieur d'un sommeil.

Sans patienter d'avantage, j'ôtai mon arc de mon dos, le bandai une fois que j'eus encochai l'une des flèches que Monseigneur Lucis Fleuret Siméon m'a offert pour ma réussite. Je me focalisai sur lui tandis que le renardeau, en position d'attaque, était prêt à l'achever en cas de nécessité. Je ventilai attendant d'obtenir un rythme plus approprié à la situation, laissant mon instinct me guidait car en cet instant, j'avais conscience que je n'avais point le droit à l'erreur, même pas une marge de tolérance. Mes prunelles le mettant en ligne de mire, je tirai, une main hâtant pour y préparer une seconde en cas d'échec parce que je possédai une tendance à les accumuler ces derniers temps.

La flèche, quant à elle, coupa l'air en deux, de sa monstrueuse musicalité afin de se loger , pile entre les deux yeux, l'entraînant dans une chute dont il ne verra car son âme avait déjà franchi le seuil du repos éternelle. Pour une fois, je l'avais eu du premier coup. Du coup, heureux de cette amélioration, je rangeai mon arme à sa place initiale avant de courir auprès de mon partenaire qui s'impatientait sur son arrière train, notre victime entre ses canines.

- Et si je t'attribuais l'honneur de le transmettre à notre honorable commerçant, prouvant ainsi ses hypothèses te concernant ?

Il se leva m'emmenant en dehors du sentier où nous nous tenions pour nous trouver bientôt vers la ville.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chasse aux aigles des Baldors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 9 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

 Sujets similaires

-
» Chasse aux aigles des Baldors
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» (En cours) Chasse au trésor 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Ville de Kastalinn :: Lieu d'artisanat - La chasse-