Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Le Voyageur
Le Monde de Dùralas a précisément 1578 jours !
Dùralas, le Dim 25 Fév 2018 - 0:33
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Chasse aux aigles des Baldors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
Dhnymos
Voleur

avatar

Messages : 127
Expérience : 777
Masculin Âge RP : 29

♦ Politique : 01
Métier : Chasseur - Compagnon
Disponibilité : Disponibilité réduite

Titres:
 

(Puce, fée de Dhnymos +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
320/320  (320/320)
Vitesse: 295
Dégâts: 465

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mer 3 Jan 2018 - 1:13

Les peaux de sangliers que Dhnymos avait récupéré la veille n'allaient pas suffire à rembourser les mois de loyer impayés, il fallait bien plus et le temps lui manquait, le soleil avait déjà fait la moitié de son trajet et les journées devenaient de plus en plus courtes. Il lui restait tout de même quelques cartes dans sa manche même si celle qu'il voulait utiliser était un peu hasardeuse... Une "vieille" connaissance... Assez aimable, du peu dont il se souvient... Mais voilà, le bougre commençait à se faire vieux et l'elfe avait peur de voir comment il allait prendre son retour...

"T'en fais pas on a bien de quoi rembourser le quart de ce qu'on lui doit avec les sangliers... Si tout se passe bien... Il devrait nous donner de quoi rembourser les deux tiers en comptant les peaux avec... Bah quoi "Mimimi !" je sais bien que j'aurais peut-être dû en parler avec toi avant d'accepter, mais peu importe je trouverai l'argent et on s'en sortira."

Puce se posa sur l'épaule de l'elfe les joues gonflées de colères. Ils étaient enfin arrivés devant la maison de ce fameux ami, le coeur du jeune elfe battait la chamade... S'il refusait de l'aider, c'était foutu pour Puce. Dhnymos prit une grande inspiration et frappa la porte.
-C'est qui ? Réplica instantannement une voix famillière.
Euh... Un ami...
-Un ami ? Ha ! Moi avoir des amis ! C'est une farce ? Qui es tu pour prétendre être "un ami"
-Dhnymos... Je suis Dhnymos... Élias...
Le vieille homme ouvrit immédiatement la porte.
-C'est pas vrai ! Je te croyais mort... Ou en prison... Entre donc boire un coup !


Les retrouvailles c'étaient mieux passées que prévu et c'était tant mieux ! Le vieillard posa deux grosses pintes qu'il s'empressa de remplir à ras bord, il invita son hôte à s'asseoir, s'assit à tour, prit la pinte dans une main la deuxième sur la table un grand sourire aux lèvres.

-Alors gamin ? Quel bon vent t'amènes ?
-A vrai dire... Euh... Je ne suis pas venu ici seulement pour prendre de vos nouvelles... Tu peux sortir... Disait il poussant légèrement la fée d'une de ses poches, Élias se redressa. Je te présente Puce, une... Amie si je puis dire, me l'a confié, et j'ai comme qui dirait des petits problèmes d'argent l'impliquant aussi... J'ai vraiment besoin d'aide et je peux pas me permettre de la perdre, et je n'ai que trois jours pour ça... Plus que deux en fait.
-Oh... Et bah gamin ! T'es sacrement dans la mouise. Bon... Je veux bien t'aider, mais je vit pas avec les autres clampins j'ai pas d'argent... Oh je sais ! Suis moi. Le vieil homme l'avait emmené dans un cabanon empestant le cadavre à en donner des nausées au jeune elfe. Alors ? Pas habitué a ce genre d'odeur hein ? J'ai pas réussi a conserver ma dernière chasse, toutes mes prises, pouf ! Envolé ! Bouffé par ces satanés verres ! Ah ! Voilà ce que je cherchais. Il retira quelques aigles pendu au plafond avant de les tendre à Dhnymos. C'est pas grand chose mais j'espère que ça pourra t'aider à régler ton problème.
-Merci, je te revaudrai ça !

Il était reparti le sourire aux lèvres, il ne lui restait plus qu'un jour pour rassembler l'argent, mais les retrouvailles avec le vieil homme et sa générosité lui avait redonné confiance en lui.





«Fais gaffe à tes poches l'ami...»

Dialogue Dhnymos #ff6600
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2933
Expérience : 9272
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mer 7 Fév 2018 - 20:49

Rapport de récolte :

Dhnymos gagne 2 plumes d'aigles, 1 becs d'aigle, 1 serres d'aigle, 5 points métier.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darrö Aldhren
Âme égarée

avatar

Messages : 124
Expérience : 831
Masculin Âge RP : 9

♦ Politique : 01
Métier : Chasseur - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Touki, Chien de Darrö +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
1306/1306  (1306/1306)
Vitesse: 159
Dégâts: 28%

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mar 13 Fév 2018 - 1:52

Cet endroit n'était vraiment pas si mal, les grottes étaient pleine de bêtes dodues et les quelques campements de pillards éparses lui permettait de se divertir. Le garçon n'allait pas tarder à craquer, il le sentait. Les humains luttaient toujours au début, mais aussi fort fussent-ils il finissait toujours par les faire sombrer dans la folie et là, il prenait totalement le contrôle. Le garçon l'étonnait à dire vrai, il ne pensait pas qu'un petit idiot qui avait lu de lui-même ce livre dans lequel il s'était enfermé  pour échapper à la purge aurait pu lui résister tout ce temps. Meh ! Il avait tout le temps du monde, c'était le bon côté à être immortel, le mauvais, c'était que l'ennui venait de plus en plus vite. 

Après quelque temps de marche montagneuse où il espérait ramener un petit souvenir pour le jeune humain afin de le faire glisser encore un peu vers le méandre de la démence, il aperçut un campement. Plus le temps dans ce corps passait plus il se disait qu'il devait lui porter chance.
C'était un petit campement, un feu de camp prêt à être allumé serait un allié fidèle aux occupants pour passer pour la nuit, du moins il l'aurait été s'ils avaient dû survivre. Une roulote et un vieux canasson en révélait assez sur la nature des voyageurs. 

Des marchands ? Hmmm, ils sont gras en général. 

Il s'approcha du camp en prenant un air effrayer, l'apparence du jeune humain aidait beaucoup, mais il avait envie de jouer un peu. Il entraperçut du mouvement dans la roulotte et vint donc frapper à sa porte de manière affolée. La technique classique mais tellement efficace, un gros marchand, peu être sa bourgeoise lui ouvrirait la porte et le laisserait entrer après que celui-ci lui aura décrit les affreux bandits à qui il venait d'échapper. Il pourrait tranquillement dévorer les entrailles de l'un en se servant des os de l'autre comme couverts. Comme il allait s'amuser !
Il fut coupé dans ses pérégrinations mental par le bruit des charnières de la porte qui dévoila un homme qui n'avait rien d'empâté.

" Qu'est-ce que c'est ?! Qu'est-ce que tu fais tous seul dans ce froid petit ! "

L'homme qui lui avait ouvert n'avait en rien l'allure d'un marchand et l'intérieur qu'il s'attendait à voir rempli de produits désuets dont raffolait les humains était beaucoup moins encombré qu'il ne l'aurait cru seul un bureau, une chaise et quelques râteliers d'armes décorait la roulotte. L'homme était vêtu de noir de la tête au pied et portait une paire d'armes étrange à sa ceinture, il crut aussi voir une rapière dans son écrin de cuir pendre sur le dos d'une chaise, il en avait vu beaucoup des comme lui et si ce n'était pas un inquisiteur, il voulait bien intégrer l'église la plus proche pour se confesser.

" Je vous en prie, aidez-moi ! J'ai été capturé par des bandits, je me suis échappé, mais ils sont sûrement à mes trousses, pitié aidez-moi ! "

" Quoi ?! Les chiens, s'en prendre à un enfant s'en défense ! Que le Dieu de la lumière m'en soit témoin Bingo je vais les pendre haut et cour ! Entre petit, viens te réchauffer à l'intérieur, tu ne crains plus rien maintenant. "

" Merci, vous êtes un saint. "

L'intérieur était recouvert d'avis de recherche et d'armes en tout genre, étoiles du matin, arbalettes à répétitions, épées frappée du symbole qu'il apercevait un peu partout et encore une de cet arme étrange, plus grande cette fois tronait sur un présentoir. L'arme était composée d'un long corps en métal creux à l'une de ses extrémités et d'une sorte de pommeau où l'on devinait l'emplacement des doigts propice à son utilisation. C'était la première fois qu'il voyait ce genre d'arme et il était fasciné, il avait une sympathie toute particulière pour l'éviscération à mains nues et la décapitation à coup de dent, mais il était curieux de toutes nouvelles manières d'ôter une vie.

" Tiens petit, cela devrait te réchauffer, je m'étonne que tu ne sois pas devenu un glaçon par le froid qui règne ici. "

L'homme lui avait passé une tasse rempli d'un liquide chaud qu'il devinait être une quelconque décoction de plante sans intérêts dont les faibles elfes avaient le secret. Tout ce qui n'était pas en vie et qui ne se mangeait pas trempé de sang n'avait de toutes façons pour lui aucune saveur, il aurait pu boire la pisse du vieux canasson à l'extérieur qu'il n'aurait pas su dire qu'est-ce qui était tirer des plantes où du cheval à moité crevé. 

" Hmmm ? Dîtes-moi, qu'est ce que c'est que ça ?! "

L'homme fit volte face et se saisit de l'étrange arme, elle avait l'air légère, mais elle n'avait aucune lame, peut-être un genre de masse ou d'arbalète, mais quelle genre de flèche pouvait-elle bien utiliser ?

" Ca ? Oh oui, cela mon petit est le tout dernier modèle des fusils à dispersion sortant directement des forges de Baldorheim. "

" Un fuzi ? "

" Oui ! Mais pas n'importe lequel, ce modèle-ci peut faire exploser un hérétique et ne laisser rien d'autre qu'une pulpe purifiée à plus de 20 pieds. "

" Mais... Comment ça marche ?! Euhhh... Je veux dire, ce sera suffisant si les bandits reviennent ? Ça n'a pas l'air très lourd. "


" Je te le confirme, léger comme l'air lui-même, mais ne t'inquiète pas, regarde, ça, tu vois ce son ses munitions. "

L'inquisiteur avait sorti d'une boite ouvragée une dizaine de gros morceaux de métal serties d'or et d'argent de quelques pouces de long. Il en enfila plusieurs dans le tube en métal qu'il qualifia de "canon" et lui précisa que les dégâts que son arme pouvait faire était démentiel. Une excitation vint parcourir son échine, il devait essayer ça.

" Je peux le tenir ? "

" Non petit. C'est bien trop dangereux, je ne voudrais pas que tu te blesses. De plus, ce n'est pas un jouet, il ne doit servir qu'à apporter la bonne parole et la purification aux serviteurs démoniaques qui pullulent dans... "

Il se tut qu'en il prit conscience qu'une petite main lui transperçait l'estomac pour venir agripper son fusil. Il mourut avant de toucher le sol dans une incompréhension aussi totale que courte dans sa durée ce qui déçus un peu le possesseur de la main qui avait une folle envie d'utiliser cette nouvelle arme.

" ARRR ! Je me suis laissé emporter et il est mort maintenant, les inquisiteurs, c'est vraiment plus ce que c'était ! Sur quoi je vais bien pouvoir essayer ça moi mainten... "


Un sourir déformé par le sadisme passa sur son visage, il sortit de la roulotte en traînant son nouveau jouet. 

" Bonjour le cheval. "

Il posa maladroitement ses mains à la manière dont l'inquisiteur tenait l'objet et visa l'équidé qui le regardait le regard béat. 

" Mais comment ça marche cette connerBAM "

...

" Mais c'est génial, il a littéralement explosé ! AHAHAHAH ! Il faut vraiment que je passe à Baldorheim à l'occasion pour voir ce qu'ils ont inventé d'autre. "

Il ne restait de la bête que quatre sabots dressés dans la neige baignant dans une mare de sang et de morceaux répartis aléatoirement aux alentours. Il aspira un bout d'intestin qui pendait de ses cheveux à sa bouche et prit ce qu'il estimait être la direction de la cité qui créait ses merveilles quand un aigle massif qui le dépassait bien d'une bonne taille vint se poser devant lui. Ce dernier le toisa d'un regard inquisiteur de ses yeux bleus luminescents.

De la magie ?

L'énorme volatile le baigna dans une lumière allant de bas en haut provenant de ses yeux avant de se redresser et d'ouvrir son bec en grand vers le ciel. Une voie se mit à résonner quand des lettres magiques vinrent se dessiner dans l'air au-dessus d'eux.

" Bien le bonjour magicien. L'institut de magie censée regrouper tous les utilisateurs de magie qui errent dans ce monde vous invite à rejoindre ses murs, vos pouvoirs et vos connaissances pourront s'y développer et vous mener vers le chemin de la grandeur. Vous pourrez y exercer la mag
BAM "

...

C'était vraiment une invention remarquable, il se demandait si le jeune humain en connaissait l'existence. Il devrait la ramener à la grotte, ça donnerait peut-être envie au garçon de se faire sauter la tête en pensant supprimer definitevement le "mal" qu'il représentait et ainsi lui laisser le temps après "réparation" d'aller faire un tour à Baldorheim.
Cette idée agréable en tête, il prit donc la direction de leur "petit chez eux" en sifflotant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darrö Aldhren
Âme égarée

avatar

Messages : 124
Expérience : 831
Masculin Âge RP : 9

♦ Politique : 01
Métier : Chasseur - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Touki, Chien de Darrö +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
1306/1306  (1306/1306)
Vitesse: 159
Dégâts: 28%

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Lun 19 Fév 2018 - 0:13

Cela faisait trois jours que Darrö et l'étrange marchand avaient prit la route pour les plaines d'Aràn, ils avaient déjà parcouru de nombreux lieus depuis la forêt de sapins et le voyage était des plus calmes. Le garçon portait à même sa peau l'amulette du marchand censé contenir son "parasite" comme celui-ci l'appelait, il n'avait pas refait surface depuis leur départ et Darrö espérait secrètement que cela dure même si le marchand lui avait bien indiqué que les effets de l'amulette s'estomperaient après une semaine d'utilisation, au moment où elle se détruirait.

Sur les dires du marchand, ils longeaient la forêt et approchaient de la Perracie, même si la zone était encore loin son impact sur la faune et la flore des environs se faisait sentir. Les végétations étaient composées en grande partis de racines noires et plantes grimpantes, les ronces affrontaient les chardons dans une joute végétale et les arbres, devenus plus tortueux avait l'allure d'être tordus.

" Première fois dans les environs stranger ? "

" Euh... Oui, oui je... C'est assez... Je n'aime pas trop cet endroit. "

" Et je te rassure stranger, il ne t'aime pas non plus, la moindre bestiole ici te dévorerait tout cru si elles ne sentaient pas que ton parasite les boufferait d'abord. "

" Si vous le dîtes... "

" En parlant de manger, ce n'est pas tout ça, mais je commence à avoir faim, tiens prends les renes stranger. "

Le marchand passa les rennes de ses étranges montures, moitié cheval moitié chauve souris au garçon, ces bêtes squelettiques avaient une étrange apparence envoûtante et Darrö voulait bien comprendre pourquoi les gens qu'ils avaient croisé les avaient dévisagé de regards étranges. Il les avait appelés "sombral", il se demandait d'où pouvait venir ces étranges créatures.

" Ils ne leur sont pas visibles."


Le garçon se retourna vers le marchand qu'il s'attendait à voir en train de manger, celui-ci chargeait des carreaux dans une arbalète, il apposa une sorte de lentille sur la partie supérieure de son arme et recommença sa tirade sous son regard plein d'incompréhension.

" Les sombrales n'apparaissent qu'aux personnes ayant déjà frôlé la mort où l'ayant au moins côtoyé de prêt, de très très prêt. Voilà pourquoi il nous regardait avec des têtes d'ahuries, pour eux, nous roulons sur une roulotte qui se déplace seule et vu nos allures, ils ne nous prennent ni toi ni moi pour des magiciens. "


" Seulement aux personnes ayant frôlé la mort... "


Le marchand visait le ciel, son arbalète à l'épaule, il prit une longue inspiration, un de ses yeux aux aguets à travers la lentille de grossissement apposé sur l'arme, il avait aperçu ce qu'il cherchait, il décocha un carreau qui fendit l'air dans un sifflement strident.
Le garçon ne tourna même pas la tête, il était bien trop perdu dans ses pensées, il n'avait pas vraiment repensé à sa famille depuis les événements, il avait passé des semaines, peu être des mois dans les bois et il ne savait pas vraiment décelée la réalité de ce qu'il pensait être réel.
Il ne revint o lui que quand un énorme aigle qui devait bien faire la taille d'un poulain vint s'écraser dans la poussière à quelques pas de leur véhicule.

" Le repas est servi, il vaut mieux voir large avec ce que tu transportes stranger. "

Darrö ne savait pas s'il devait dire à son nouvel "ami" qu'il ne ressentait plus aucune forme de faim ou d'appétit depuis qu'il était apparu. C'était plutôt injuste, car il n'y avait d'ailleurs que lui qui mangeait et il avait l'air de ne jamais être rassasié, les morceaux de dépouille qu'il trouvait lors de chacun de ses réveils le lui rappelait bien trop souvent. Au moins pour la durée du voyage, il serait tranquille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chasse aux aigles des Baldors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

 Sujets similaires

-
» Chasse aux aigles des Baldors
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» (En cours) Chasse au trésor 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Ville de Kastalinn :: Lieu d'artisanat - La chasse-