Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : arkmyc
Le Monde de Dùralas a précisément 1337 jours !
Dùralas, le Mer 28 Juin 2017 - 21:13
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim

Partagez | 
 

 Chasse aux aigles des Baldors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Sam 28 Nov 2015 - 1:30

Rapport de récolte :

Nova remporte 2 plumes d'aigle des baldors, 5 points de métier et 5 points métier bonus pour un bon RP métier.

Commentaire : Rien à redire ! Attention à la petite balise "Size" !

---

Rapport de récolte :

Styx remporte 2 plumes d'aigle, 1 bec d'aigle, 1 serre d'aigle, 5 points de métier, 5 points métier bonus et un os doré pour excellent RP métier.

Commentaire : Rien à redire. J'ai complètement adhéré !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiloë de Sylfaën
Voleur de l'ombre

avatar

Messages : 335
Expérience : 2152
Masculin Âge RP : 548

♦ Politique : 51
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(manticore +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
1762/1762  (1762/1762)
Vitesse: 794
Dégâts: 1733

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Dim 29 Nov 2015 - 22:23

Le nid siégeait à quelques mètres seulement au-dessus de ma tête. Cela était tout du moins mon impression. Je rechignais à ce genre de pratique, mais cela était l'une des meilleurs façons d'attraper un aigle des Baldors, gigantesques et gracieuses créatures. Je me hissais donc, les mains raclant contre la roche à la recherche d'une quelconque prise, le froid s'insinuant dans la moindre faille entre mes vêtements. J'eu donc beaucoup plus de difficulté que prévus pour accéder a la corniche. Mais ce que j'y découvris me glaça le sang. A l'intérieur, trois oisillon, mort, la nuque rompue, mais redresser dans une parodie de vivant. Un piège visant à faire croire aux aigles qu'il s'agissait d'un nid abandonné, contenant des petits encore tout chauds.
Une ombre.
Un aigle, approchait. Il fit quelque tour, me fixa, puis constata que je ne lui voulais aucun mal. Il se posât, puis regarda fixement le nid, avant de commencé à s'affoler. Soudain, une penser me traversa l'esprit. Le nid devait en effet servir à attirer l'aigle, mais aucune trace de mécanisme servant à l'attraper. Je me retourne vivement, entraperçois un objet filé sur moi.

Je m'agite vivement. Mes mains étaient lié, ainsi que mes pieds, accrocher à un tronc. J'étais dos au sol, sol qui venait régulièrement me caresser le reins. Je pouvais voir le gobelin qui tenais le tronc en face de moi, une massue taché de sang, le mien sans doute. Derrière lui, un autre, avec un sac sur le dos dont seul un bec dépassait. Aucun mouvement. Je n'avais pas la possibilité de voir combien de créatures ouvraient la marche. Je regardais le sol sous mon corps. Des morceaux de bois aligné, raccroché par un cordage. Un pont ! Je saisit ma chance, me concentrais, puis fis bourgeonnais le tronc auquel j'était emprisonné, et d'un rapide tour de poignet, libérais mes mains. Le tronc chuta, m'atterrissement lourdement dessus. J'attrapais ma dague, tranchais les liens qui retenaient mes pieds, puis pivotais.

Ok, trop nombreux. Re demi-tour. Je fonce, percute le premier gobelin face à moi, celui qui semblait-il, m'avait assommé plus tôt, et, à charge de revanche, le fait basculer par dessus le pont. Le deuxième par contre, n'avait pas était encombré d'un tronc sur lequel poussait soudainement des fleur. Il m'attendais, posté sur ses appuie, le sac contenant l'aigle à ses côtés, un coutelas dans les mains. Je charge, puis donne un coup de pied sous le menton, légèrement décentrer, afin de lui briser la nuque. Sans attendre de voir le résultat, je saisie le sac, puis continuais ma folle course jusqu'à l'autre bout du pont, poursuivis par une troupe entière de créature aussi bête qu'inutile. Arrivé au bout du pont, je tranchais rapidement les cordes, et il s'effondra dans le vide, emportant les gobelins dans sa chute.

Bon, plus qu'à trouver la sortit maintenant




Je saurais toujours où te trouver Invité ... 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mar 1 Déc 2015 - 22:27

Rapport de récolte :

Kiloë remporte 2 plumes d'aigle, 1 bec d'aigle et 5 points métier.

Commentaire : Rien à redire, excepté peut-être mettre tes images en spoiler, ça casse un peu le rythme du RP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1562
Expérience : 4406
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 173
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mer 2 Déc 2015 - 18:22

Saigo marchait dans les rues de Kastalinn, sans but précis. Il venait de déposer les restes d'un sanglier chez un tanneur, contre quelques pièces d'or. Bientôt, il devrait retourner chasser la bête, mais pour l'heure il avait envie d'un nouveau défi. Il avait entendu au détour d'une ruelle quelque chose de très intéressant, et il comptait bien vérifier la véracité de l'information. Dans les montagnes des Baldors vivaient des aigles, qu'il était possible de chasser, si l'on était suffisamment doué. L'Exécuteur avait confiance en ses capacités. De plus, il était curieux de découvrir les biens récupérables sur les rapaces.

Mais alors qu'il parvenait non loin des murs de la cité, le stryge solitaire tomba sur un ornithologue itinérant. Ce dernier avait installé une petite animation, couplé à un petit écriteau, sur lequel on pouvait lire: Aigles des Baldors: venez tenter votre chance! Saigo s'approcha, désignant le panneau d'un signe de tête. Comprenant sa requête, l'homme expliqua: Mes aigles sont parmi les créatures les plus rapides de Dùralas. Mais quiconque capable de triompher en vitesse sur l'un d'eux, dans une course de vingt-cinq mètres, se montre digne de posséder une de ces majestueuses créatures. Alors, vous relevez le défi? Je vous préviens cependant: une défaite vous coûtera dix pièces d'or.
L'Exécuteur sourit. Cet ornithologue était un bel escroc. Sur 25m face à un aigle, aucun humain au monde n'était assez rapide. Mais Saigo n'était pas humain. Il était un stryge noir, qui avait fait de la puissance de ses ailes sa marque de fabrique. 25m? Il les faisaient en moins de deux secondes, même un aigle ne pouvait pas rivaliser. Alors il lança: J'accepte. Et rejoignit immédiatement la ligne de départ.

Comme prévu, les ailes du stryge solitaire lui permirent de remporter facilement la course. L'ornithologue avait été très surpris, mais bon perdant. Tendant un gant protecteur à l'Exécuteur, il déposa un aigle sur sa main, en déclarant sobrement: Félicitations. Vous l'avez mérité. Saigo ne répondit rien. Caressant doucement le haut du crâne de l'oiseau, il le saisit soudainement à pleine main, et lui brisa la nuque d'un coup sec, le tout sous le regard effaré de l'ornithologue et des passants. N'y prêtant guère attention, l'Exécuteur se détourna, le cadavre de l'aigle à la main, tout en laissant tomber le gant protecteur au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mer 2 Déc 2015 - 22:38

Rapport de récolte :

Saigo remporte 1 plume d'aigle des Baldors, et 5 points métier.

Commentaire : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Avon
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 3257
Expérience : 3396
Féminin Âge RP : 26

♦ Politique : 00
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Esprit protecteur de Nova +300, v+250, 100)

Stats & équipements
Vitalité:
1192/1192  (1192/1192)
Vitesse: -104
Dégâts: 3507

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Ven 4 Déc 2015 - 15:15

Une fois de plus, dans l'histoire qui va suivre, les choses ne vont pas se dérouler comme prévu.
Super motivée pour se faire un peu d'argent, Nova partit à la chasse aux aigles des Baldors, pour la troisième fois de sa vie.
La première fut un peu hasardeuse, elle avait trouvé un aigle blessé et n'avait plus eu qu'à l'achever. La seconde, elle avait bien visé, et avait lancé sa massue en l'air pour clouer le bec d'un vieillard médisant. Cette troisième fois, elle avait prévu le coup et avait emprunté l'arc qui servait à l'entraînement de la Garde Zéphyr et était prête à planter une flèche dans une bestiole à plumes. Elle s'était persuadée, pour ne pas se dire qu'elle tuait sans raison, que c'était un entraînement entre les autres.

Elle se rendait alors en forêt, une zone près des montagnes dans laquelle elle avait déjà vu de ces bestioles.

Pour la petite anecdote, quelques jours plus tôt, Nova avait acheté une sorte de pique qui servait à attacher les cheveux en les enroulant entre eux et qui se plantait sur le crâne, et il avait pour motifs de la peau de serpent.

Quelle grossière erreur que d'aller chasser l'aigle avec une chose pareille sur la tête. Même si l'objet était petit et discret, ces animaux ont l’œil tellement bien aiguisé que rien ne leur échappe. Et voilà, ce qui devait arriver arriva.

Elle visait le ciel, où deux ou trois aigles volaient en parfaite communion. Langue tirée, œil gauche fermé, flèche tendue, elle était prête, mais non ! Un aigle vint planter ses serres dans le crâne haut perché de l'orc afin d'y attraper un soit disant serpent, et ce con, il se coinça les pattes dans la chevelure massive de Nova. L'animal criait au désespoir, Nova criait de douleur et essayait d'assommer l'animal avec l'arc, mais il bougeait trop et en plus, il lui pinçait les mains avec son bec aiguisé.

Seule solution : Nova se jeta en arrière et sa tête, amortie par l'aigle, tapa dans un rocher. L'aigle n'avait pas survécu, Nova avait son aigle, mais pas l'entraînement à l'arc espéré.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 772
Expérience : 3293
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
2330/2330  (2330/2330)
Vitesse: 971
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Ven 4 Déc 2015 - 17:02


Ça c'était pas prévu au programme !
C'est ce que se disait Hevoria plaquée au sol, alors qu'elle tentait de repousser la mâchoire et les coups de griffe d'un grizzli des montagnes. Peu avant, la chasseuse avait projeté une boule de toile d'araignée qui avait immobilisé au sol l'oiseau de proie qu'elle était en train de traquer. Mais alors qu'elle s'était avancée pour achever le rapace, la cultiste se fit surprendre par un imposant carnivore qui n'avait visiblement pas apprécié la venue de la jeune femme aux alentours de sa tanière se situant à proximité de la zone de chasse.
Le grizzli grondait dangereusement, alors que la jeune femme tentait de lui tenir la gueule, dont chacun des crocs devaient avoir autant d'efficacité d'un poignard, sans parler de la pression exercé par sa puissante mâchoire. La force de l'animal était impressionnante, Hevoria luttait pour ne lui laisser aucune opportunité de lui infliger une blessure. Derrière l'imposant prédateur, la chasseuse pouvait distinguer l'aigle se débattre dans la toile, sectionnant les fils de soie grâce à son bec. Il serait bientôt libre.

Alors ça, ça me ferait mal

Mobilisant la voie du chaos, la cultiste usa de sa force surhumaine pour repousser la gueule de la créature d'une seule main. Puis, elle lui décocha plusieurs crochets du droit. À chaque coup porté, du sang giclait, des dents se brisaient. Bientôt, le grizzli se retrouva défiguré. Mais ce dernier tenait bon et profita de l’essoufflement de la jeune femme pour lui lacérer le flanc gauche. Hevoria grinça des dents, mais l'adrénaline lui permit d'atténuer la douleur pour le moment.
En réponse, cette dernière rugit, avant d'envoyer un violent uppercut dans la mâchoire de son adversaire. Puis, ne lui laissant le temps se remettre du coup, elle empoigna sa dague et l'enfonça dans la tempe de l'animal qui mourra sur le coup en s'affalant sur elle. Hevoria, s'extrayant d'en dessous le cadavre de l'imposant grizzli, se précipita vers le rapace sur le point de s'enfuir. Malheureusement, ce dernier déploya ses ailes et prit son envol sous ses yeux.

Et merde ! J'ai pas une minute de répit, c'est ça ?
Ravalant sa salive, la chasseuse entama une course-poursuite endiablée avec sa proie qui filait comme le vent. Elle reviendrait plus tard dépecer le grizzli. De toute façon, il ne pourrait pas aller bien loin vu son état. Hevoria pris une grande inspiration et se concentra sur la capture du volatile. Elle progressait sur un vaste plateau montagneux, slalomant, enjambant, esquivant, sans jamais perdre le rythme, de nombreux monticules de pierre qui obstruait le passage. Le rapace, bien qu'ayant une nette avance sur la jeune femme, semblait voler à basse altitude. Un détail qui intrigua la chasseuse. L'aigle fit un large battement d'aile afin d'essayer de s'envoler, mais n'y parvint pas. 
C'est alors que des morceaux de toile se détachèrent de ses plumes avant de s'envoler dans les airs. Hevoria compris alors la raison pour laquelle l'oiseau ne pouvait s'élever. La boule de toile que la veuve noire avait crachée plus tôt afin de clouer l'animal au sol ne s'était pas totalement décollé des plumes de ce dernier, qui peinait de ce fait à prendre son envol. Cependant, les particules de toiles qui s'échappaient de ses ailes indiquaient qu'il n'y en avait plus pour très longtemps avant que l'oiseau de proie soit en pleines possessions de ses capacités.

Soudain, à environ cinq cent mètres, la jeune femme aperçu un autre problème. La piste montagneuse se terminait brusquement par une falaise abrupte, laquelle donnait sur une immense vallée au cœur du massif des Baldors. À la vue de ce nouveau coup du sort, la chasseuse accéléra la cadence ; si jamais le rapace atteignait la vallée, c'était terminé. Hevoria, jeta ses dernières forces dans un sprint final. Cette proie avait été assez difficile à traquer comme ça, et il était hors de question qu'elle renonce si près du but. 
Mais l'aigle sembla soudain gagner de la vitesse lui aussi. Les derniers morceaux de soie s'étaient détachés alors que ce dernier atteignait sa porte de sortie. Hevoria s'arrête brusquement au bord d'une falaise, le rapace avait une vingtaine de mètres d'avance sur elle et commençait à s'éloigner de la montagne pour rejoindre un groupe de congénères qui planaient au-dessus de la vallée. Mais la jeune chasseuse refusait de perdre espoir et s'activa à rechercher une solution de dernière minute. Il fallait être inventive et vite !

Que faire ? Une flèche ? Elle fouilla dans son carquois, mais plus un seul projectile ne subsistait, ils avaient dû tomber lors de l'attaque du grizzli. Ça, c'est la tuile. De la toile ? L'oiseau de proie était est déjà trop loin pour ça. De l'acide ? Un rocher ? Les esprits ? Le chaos ? Mais tandis qu'elle cherchait désespérément un moyen d'atteindre sa proie, cette dernière avait déjà creusé l'écart entre eux. Cette fois-ci, elle lui avait échappé pour de bon. À moins que…

La chasseuse reprit son souffle, pris une profonde inspiration, et poussa un hurlement fantomatique d'une intensité rare. Aigu, perçant, strident, déchirant ; aucun mot n'aurait pu convenir pour décrire à quel point ce cri était insupportablement puissant. Le hurlement de la banshee fendit l'air, provoquant un écho se répercutant et s'amplifiant dans toute la vallée avec une puissance inimaginable. 
Lorsque le son atteignit le rapace, ce n'est pas simplement ses tympans qui se suicidèrent, mais également son cerveau, qui implosa sur le coup... Ainsi que ceux de tout les autres aigles vers qui il se dirigeait. Ce n'est qu'une fois la vibration dissipée que les corps de plumes d'une dizaine de rapaces chutèrent lentement vers le sol, tel des anges déchus que l'on venaient de bannir des cieux. Un grand silence régnait dorénavant sur la vallée, tandis qu'Hevoria voyait défiler les cadavres des oiseaux de proie fauchés en plein vol par la vague sonique.

… Je...*tousse*... C'est... J'y suis peut-être allé un peu fort là...
Encore abasourdi par le massacre qu'elle venait de commettre contre son gré, la jeune femme entama une descente en rappel de la falaise, avec un fil de toile en guise de corde de sécurité.
En bas, des chasseurs venant d'un village situé plus profondément dans la vallée était déjà sur place, alertés par un bruit strident et mystérieux, se demandant ce qui avait pu frapper ces aigles jonchant désormais le sol. Hevoria s'approcha discrètement du cadavre du rapace qu'elle traquait depuis le début, gisant un peu à l'écart des autres, s'en saisie, puis s'enfuit à toute jambe afin d'échapper à la vigilance du groupe d'hommes. 
Enfin à l'abri après avoir couru une dizaine de minutes, elle s’affala sur le sol, dos à un rocher afin de pouvoir enfin se reposer. Son flanc était balafré, sa gorge brûlante. Mais lorsqu’elle vit l'état de son trophée de chasse, gisant à ses côtés, le crâne explosé par un flot de décibels, elle relativisa.

Bon... et puis le grizzli hein... Temps pis. Ça sera mon cadeau pour les charognards


Dernière édition par Hevoria le Lun 15 Fév 2016 - 13:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1130
Expérience : 4691
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1102
Dégâts: 877

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Sam 5 Déc 2015 - 20:16

Du ciel émanaient les lueurs orangées typiques de la fin de journée. Cadre paisible, quasi bucolique, dans lequel évoluait un personnage qui cassait ce tableau. Un clown riait aux éclats en sortant d'une boutique sombre, dont les articles étaient en apparence des poupées et autres simples marionnettes.

Il s'agit en fait de la Boutique d'Arlequins de BaldorHeim. Là-bas, Styx s'était muni de nouvelles cartes, qui selon le vendeur-épouvantail (une longue histoire) pouvaient paralyser n'importe quel adversaire grâce à leur signature magique. "Voilà qui ravira un offensif tel que vous". Et il avait raison. 
Mais trêve de bavardages, l'heure d'aller se battre était venue. 
Ce nouvel achat avait produit en le vampire un changement inopiné. Comme il marchait dans les rues, il se sentait puissant, incroyablement fort, et beau aussi. L'orgueil faisait partie intégrante des vampires, et il suffisait de la moindre étincelle pour les transformer en idiots imbus d'eux-même. Un habitant, surement ivre, s'adressa au pierrot. 

«- Vous m'avez l'air bien heureux M'sieur. 
Deux yeux rouges se posèrent sur le pauvre fou. Il était sale, ses vêtements hideux, et surtout, surtout, il était blond. Styx détestait les blonds. 
- La ferme, enfant de catin.
L'homme rougit. 
- Pardon?! Il se dirigeait désormais vers celui qui était devenu dédaigneux. (Plus que d'habite, tout du moins). 
- Je saisis bien que tu ne te sois pas lavé depuis des lustres, essaye cependant de maintenir tes oreilles propres. Cela devrait éviter que tu t'adresses trop longtemps à quelqu'un qui pourrait te tuer d'un simple claquement de doigts. 
L'homme éclata de rire. 
- Quoi? Un arc-en-ciel vivant peut me tuer? 
Cette remarqua avait déclenché chez le clown une furie incontrôlable. 
- Baisse d'un ton! Sa magie avait envahi l'espace tout autour d'eux, et bientôt, comme il parlait, l'esprit de l'ivrogne se voyait assailli, compressé, au bord de l'implosion. 
- Arrê...Aaaaaah! Non! 
- La place des chiens est aux pieds de leurs maîtres. Il envoya un coup de pied dans le quasi-cadavre qui alla s'étaler quelques mètres plus loin. Mort? On s'en fiche. 

Styx s'éloigna riant de plus belle. 
- Tu comptes tuer tous ceux qui te demandent si tu es heureux? 
Une voix rauque, qu'il ne connaissait trop bien, venait d'émerger d'au-dessus de lui. Il leva la tête. 
- Alphonse. Tu m'avais manqué. 
Le petit singe gifla son ami. 
- Tu deviens trop sûr de toi. 
De longues minutes s'écoulèrent sans qu'il n'y eut une quelconque réponse de la part de l'arlequin, qui avait désormais la tête baissée. Au moment où Alphonse allait s'excuser (pas qu'il le pensait, mais Styx pouvait très bien devenir incontrôlable), le pierrot lui donna des yeux où une grande tristesse se lisait. 
- Par les Enfers! Que m'est-il arrivé?
- C'est pas grave mon petit gars, on va chasser un peu, ça devrait passer!
- Non! J'ai compris grâce à toi quel est mon problème! Je suis trop gentil! Bon certes, je me suis senti un peu trop puissant grâce à ce deck, mais là n'est pas le sujet. 
- Il me semble pourtant que je te parlais de ç...
- Tutut! Je me souviens avoir épargné lors d'une précédente chasse des aiglons absolument hideux, sous un trouble prétexte. Allons retourner leurs organes internes! 

Alphonse n'eut aucune réponse. Qu'avait-il fait? Il enfoui sa tête dans une main dépitée avant d'être entraîné par son ami qui lui saisit la queue.
Slalomant à toute vitesse dans les ruelles de la ville, ils arrivèrent finalement chez eux. (Enfin chez Idiot et Idiote. Mais est-ce que ça a vraiment une importance quelconque? Non! Alors chut). 
Styx enfourcha Idiotausaure.
- Huuuuuu Monstre ignoble! 
Alphonse se pencha vers l'oreille (si on peut appeler ce que lui a mis Lachlan une "oreille". Pas si sûr). 
- Direction les Baldors mon brave. 

Et la créature commença sa chevauchée, à toute vitesse. Nul doute, c'était une chimère extrêmement bien ficelée. Derrière son apparence volage, inconstante et rieuse, se cachait quelqu'un qui savait ce qu'il faisait... Dangereux en somme. Cette pensée ne resta pas longtemps dans l'esprit d'Alphonse comme Styx riait aux éclats pour une raison qui lui était inconnue. 

Leur arrivée aux montagnes fut marquée par la fin des rires de son ami qui avait désormais gagné une expression plutôt effrayante. À mi-chemin entre son expression de "je vais anéantir le monde" et "c'est une belle journée". Comment quelqu'un pouvait-il avoir de telles mimiques? Son corps simiesque eut même du mal à poursuivre ce vampire qui à escaladait les parois rocheuses avec une aisance propre aux vampires. 
Le corps physique manquait au dompteur... 

Ils étaient au sommet d'une petite montagne. (Terme bien subjectif quant aux Baldors. Toutes les montagnes là-bas étaient énormes). 
- Comment tu comptes les retrouver? Balise spirituelle? 
- Presque... aller, je sais que tu t'y connais mieux que ça. Baliser un animal requière beaucoup trop d'énergie pour pas grand chose, ils se déplacent trop.
Le petit singe plissa les yeux tandis qu'ils s'installait sur le chapeau de son ami.
- T'as prélevé un échantillon de leur âme en avalant maman Aigle. Tu peux donc les tracer comme tu le désire. Ingénieux! 
Son ami le surprenait de plus en plus. Se pourrait-il qu'il soit de ce genre de personnage qui ne fait rien au hasard, même les actes en apparence les plus idiots? 
- Merci merci. 
Courbette.
- Allons chasser à présent. 

Styx ferma les yeux avant de se laisser tomber dans le vide. Son corps fut avalé par les nuages jonchant les sommet, sans bruit, simplement. Il en jailli une énorme bête faite d'énergie magique, tout droit sortie de l'Entre-Deux, cet îlot spirituel où l'arlequin passait le plus clair de son temps. Bien qu'impressionnante, cette transformation s'avérait aisée une fois que l'on comprenait comment gérer le flux d'esprits hurlants qui caractérisait l'Entre-Deux. 
Le monstre ne faisait pas de bruit, ne dégageait aucune chaleur, seulement de la peur. Si l'on devait lui donner un ordre de ressemblance physique avec une créature de ce monde, la Manticore serait ce qui s'en rapprocherait le plus. 
Styx sous cette forme était milles fois plus rapide, et se fiant à la trace spirituel des aiglons, (3 en tout), il fut bientôt au-dessus de ce qui avait été leur nid, sauf qu'il était bien plus grand désormais. Jonché de cadavres, de restes putréfiés, et de bois solide, c'était une véritable forteresse aviaire. 
Il reprit apparence humaine. 
- Prodigieux, la corruption qui s'est effectuée lorsque j'ai plongé mon regard dans le leur a mieux marché que je l'espérais. 
- QUOI?! Tu.. tu les as corrompus?! Ça va pas? Ils peuvent à tout moment devenir des démons mineurs, ou pire s'ils absorbent assez d'âmes! Lach..Styx, tu joues avec le feu des fois, vraiment! 
Mais sa critique ne fut accueillie que par un rire, étonnamment calme. 
- Et je m'amuserais avec quoi, si toutes ces bestioles n'étaient pas foutues de me mettre en danger? Je ne peux pas mourir, alors il faut que j'augmente exponentiellement leur force pour que le frisson de la chasse soit présent. Traqué ou être traqué... voilà des lustres que je ne fais que traquer, j'ai envie de me mettre en position de chassé mon bon. 
- Tu es complètement malade. 
- Peut-être, ou peut-être pas. Oh, les revoilà, sous mon chapeau, tout de suite! 
- Mais..
- Exécution!     

Il comprit très vite le pourquoi d'un ordre si soudain qu'impérial. L'aura de l'arcaniste vint entourer la petite bête tapie sous ce chapeau. (Qui sentait très bon, Idiote était douée en blanchisserie, surtout lorsque son maître était constamment baigné dans un mélange de substances pas très banales.)
Il usait de ses pouvoirs. Mais Alphonse était au cœur du tourbillon, supporter la magie d'un autre était un acte dangereux, voir mortel, et le prisonnier du corps simiesque entra dans un stade de semi-conscience.

Il y eut des cris. Des hurlements horribles, tout droit sortis des Enfers! Les aigles avaient ingurgités de nombreuses âmes, peut-être étaient-ils devenus des démons? Il n'avait plus la force de penser. Les plaintes aviaires lui déchiraient les tympans. 
Lachlan bougeait bien et vite, il put deviner ses mouvements. Esquive, attaque, magie, esquive, esquive, magie, attaque. 
Ce fut comme une berceuse salvatrice. Mouvementée cependant, si bien qu'il dégobilla sur la tête de Styx. Styx ou Lachlan? Il ne savait plus. 

Styx sentit un liquide épais couler sur son crâne. Non... Quand même! Aussi viril qu'un elfe celui-là! 
Pas le temps de se soucier de cela. Il venait d'abattre un aigle, paralysé par son nouveau deck de cartes, qui s'était empalé sur des rochers pointus après avoir été stoppé net en son vol. Mais deux autres dangers lui faisaient face. Féroce, rageants et furieux. La corruption avait altérée leurs physiques, leurs plumes étaient serties de pointes affûtées, leurs becs s'étaient mués en sourires hideux, tombants, pâles reflets de celui de Styx. 
C'étaient ses enfants! 
Courant sur les parois rocheuses à l'horizontale, il esquiva la charge d'un des aigles, et en profita pour lui bondir dessus tout en lui arrachant une aile qui lui servit de projectile pour atteindre l'autre. 
Un de moins. Celui à qui il manquait une aile chuta lourdement en un cri de Banshee. 
L'autre avait réussi a esquiver son jet d'aile. Il était de toute évidence celui qui avait le plus profité de la corruption. Il présentait des points communs au divinités mineures. Des jambes avaient jaillies et remplacé ses pattes. Quelques doigts mal-formés essayaient de rompre le bout d'ailes qui avaient perdu toutes plumes pour ne laisser place qu'à une membrane semblable à celles des chauves-souris. 
Quelle beauté! 
L'aigle chargea, il ne put esquiver, et chuta. Cependant, il avait enfoncé ses griffes sous la gorge de la bête, si bien qu'elle tombait avec lui, lui servant de coussin à l’atterrissage. 
La poussière du combat retombait, le silence reprenait son trône d'acier, inébranlable et souverain. 
Il allait dépecer l'aigle semi-divin lorsque la bouche de la bête se mit à bouger. Il.. Il.. parlait! 

- Paaaapaaaaaa! C'était un rugissement guttural plus que des paroles. Il répétait ce mot en boucle, toujours d'une voix plus rauque et atroce. 
Styx lui plongea la main dans la bouche avant de la retirer avec une langue pendante au bout des griffes. 
- Je suis pas ton père, t'es bien trop moche.» 

Alphonse toujours endormi/inconscient sous son chapeau, l'arlequin repartit avec un petit butin qui ravirait, sans doute aucun, un marchand de curiosités.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mar 8 Déc 2015 - 23:55

Rapport de récolte :

Nova remporte 2 plumes d'aigle, 1 bec d'aigle, 1 serre d'aigle et 5 points de métier.

Commentaire : bon RP, rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Hevoria remporte 2 plumes d'aigle, 1 bec d'aigle, 1 serre d'aigle et 5 points de métier.

Commentaire : bon RP, rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Styx remporte 2 plumes d'aigle, 1 bec d'aigle, 1 serre d'aigle et 5 points de métier.

Commentaire : bon RP, rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1562
Expérience : 4406
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 173
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mer 9 Déc 2015 - 22:09

Cette fois ci, il allait vraiment chasser. Sans surprise, l'ornithologue itinérant était parti. Dommage, il se serait bien offert une autre dépouille d'aigle sans efforts. Mais au moins, il allait pouvoir découvrir un nouveau terrain de jeu: les Montagnes du Baldor. Ce n'était pas si loin de la Tour Noire, et pourtant il ne s'y était jamais rendu. Les aigles vivaient dans des pics escarpés, ce qui rendait toutes potentielles ascensions réellement ardue. Heureusement pour lui, Saigo avait ses ailes, ses puissantes ailes, qui lui permettaient de contourner ce problème, et gagner de la hauteur sans problème.

Parvenu à un point d'observation décent, il repéra quelques nids. Tournant la tête à gauche et à droite, dans l'espoir de trouver un élément esseulée, il dut se rendre à l'évidence: ses proies étaient groupées, et prendre quelques plumes ne serait pas une partie de plaisir. La marche à suivre était incertaine: à ce point, utiliser ses ailes pour foncer et attraper un aigle au passage semblait être la seule option viable de l'Exécuteur. Mais c'étaient une bonne demi-douzaine de rapaces qui volaient, groupés, dans les cieux. S'il en attrapait un, il ne pourrait pas planer jusqu'en bas des montagnes sans être assailli par ses congénères. Cela l'obligerait sans doute à utiliser ses ailes à nouveau pour semer ses propres proies... mais l'assassin avait déjà beaucoup sollicité ses membranes plumeuses pour son ascension, et il craignait que ses coups d'ailes soient moins puissant qu'à l'accoutumée. Toutefois, faute d'alternative correcte, il devrait s'en remettre à cette option. Il avait bien pensé à attirer les aigles dans sa direction et tous les décimer un à un, mais avec seulement sa dague à disposition, la tâche serait longue et fastidieuse. Si seulement j'avais des griffes, c'eut été tellement pratique... Peut-être que le Père Tungstène, à l'occasion de Noël, écouterait sa prière silencieuse, et l'exaucerait.

Mais en attendant la date fatidique du Noël du Père de tous, le stryge solitaire déploya ses ailes, et engagea l'assaut sur les (autres) plumés. Tout se déroula comme prévu, des bons comme des mauvais côtés. L'assassin s'était saisi d'un rapace en plein vol, et lui avait immédiatement brisé la nuque. Les cinq autres aigles avaient immédiatement fondus sur lui, et perturbaient son plan de vol. Un nouveau coup d'aile, puis un second, permirent à Saigo de se donner une seconde de répit, le temps de récupérer de ces deux accélérations successives. Mais la bataille aérienne ne tarda pas à reprendre ses droits. L'Exécuteur recevait coups de bec et de serre à n'en plus finir. Quelques gouttes de sang s'échappaient de son corps pour entamer une chute vertigineuse vers la terre ferme. La présence des rapaces commençait vraiment à l'importuner. Alors il tenta quelque chose: arrachant rapidement quelques plumes à l'aigle qu'il avait tué, il lança sa dépouille derrière lui, et donna un troisième coup d'aile, en piquant vers le sol. Ce dernier fût bien moins efficace, à cause de la fatigue que provoquait chacune des accélérations, mais il suffit encore pour faire avancer le stryge noir loin des rapaces.

Par chance, ou par miracle, les aigles stoppèrent leur poursuite. Si cela était du à la récupération de la carcasse de leur semblable, ou au fait que Saigo les avait semé en quittant leur territoire, ou en descendant trop bas, ce dernier s'en moquait allègrement. Il avait les plumes, et comble de la chance, il allait dans la bonne direction pour rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiloë de Sylfaën
Voleur de l'ombre

avatar

Messages : 335
Expérience : 2152
Masculin Âge RP : 548

♦ Politique : 51
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(manticore +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
1762/1762  (1762/1762)
Vitesse: 794
Dégâts: 1733

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Dim 13 Déc 2015 - 22:18

J'essayais vainement d'échapper à un aigle en furie lorsque j'ai inventer le saut à la corde acrocher autour de la cheville. Un truc extrême comme celui là, je pense que les jeunes vont adorer. Mais il faudra essayer avec une matière plus élastique, parce que là j'ai faillis y laisser une jambe quand même. Mais bon. Tandis qu'un majestueux aigle royal fonçait sur moi à toute vitesse, ma jambe s'enroula malencontreusement dans une liane (certainement la seule de tout les Baldors !), et je chus ensuite malencontreusement, toujours, dans le précipice qui borné la route. Bien heureusement, un lac (si j'avais été marié, je pense qu'une grosse discussion avec ma femme se serait imposée ). Mais malheureusement, la liane était un poil trop longue, et ma tête put parcourir un demi pied sous l'eau avant que je me mette à reparcourir toute ma chute en sens inverse. Je ne sais comment la liane avait put ne pas céder une fois arriver en bas, mais le fait est que lorsque j'eu les serres de mon bon ami en face des mirettes, plus rien ne pouvais me sauvais la vie pour le retour vers la terre. Je m’accrocher donc aux pattes de l'oiseaux qui, bien sur, ne put nous soutenir tous les deux.

Je reprenais connaissance sur une des berges du la, trempé, les poumons plein d'eau mais en vie, ce qui n'était pas le cas de mon compagnons, que je fourrais dans mon sac avant de prendre la décision de mettre à l'écrit toutes les chasses foireuses auxquels j'avais participé, et où, une fois sur deux, je tombé dans les vapes.




Je saurais toujours où te trouver Invité ... 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1130
Expérience : 4691
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1102
Dégâts: 877

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Lun 14 Déc 2015 - 3:41

Alors qu'ils revenaient de toutes ces péripéties, dans lesquelles Styx chassait des animaux de façon totalement inopinée. Parce qu'Alphonse, le plus clair de son temps, le passait à se faire: kidnapper/battre/écraser par tronc d'arbres.
Ils voyageaient donc, de retour à BaldorHeim, en rêvant d'un bain chaud, et de repos.

Cependant, et comme un Aigle des Baldors passait par là, il vit en le petit singe, assis confortablement sur les pompons de Styx, un jouet sans égal. Piquant donc sur le petit animal, l'aigle l'arracha à son perchoir multicolore, avant de continuer sa route, sûrement vers les montagnes à l'horizon.

«- C'est pas possiiiiiiiiiiiible. Fit le dompteur en étant emmené au loin, visiblement exaspéré par son sort.
Styx resta quelques moments immobile. Se demander si quelqu'un ou quelque chose ne le faisait pas exprès, et tira ensuite sur les rennes d'Idiotausaure.
- Stop. J'en ai un peu marre donc si tu veux bien patienter ici, je reviens. Si tu t'avises de bouger je te collerais un pénis de mammouth. Crois-moi, c'est moins fun qu'on le pense.

Sur ce, il se métamorphosa en une brume noire qui se fondit sans mal à la nuit proche de l'aube. Il fonça, vite et bien, afin de rattraper son ami malchanceux.
Selon ses prévision ça ne prendrait que quelques minutes, il avait perfectionné sa transformation, et nul aigle ne pouvait l'égaler désormais.

Il en profita donc pour réfléchir aux aléas de la vie; à la métaphysique plus généralement. Comme pourquoi il existait des végétaux en ce monde. Il se remémora de sa vie de Lachlan, et du goût fade et infect de ses choses répugnantes. Vertes, blanches, rouges, ou violets, ils avaient tous ce don de vous faire fantasmer d'un bon gros steak en un clin d’œil.
Raaaah les légumes l'exaspéraient au plus haut point. Presque autant que les racistes des vampires. Comment haïr une race aussi parfaite que la leur? Eux pouvaient détester les autres, mais le reste des races était d'une imperfection qui crevait les yeux. Même pour leurs cerveaux de lamantins!
Pourquoi il y a tant de questions sans réponses?

Afin de purger sa soif de réponses, il saisit l'aigle au vol, pris Alphonse, le posa sur son dos à présent tangible, et, grâce à ses deux pieds, écrasa le volatile au sol dans un fracas osseux horrible. La bête en cracha même ses organes internes.
- Tu as été la goutte qui a fait déborder le vase. Pauvre tâche.
Il la scalpa ensuite, ramassant ce qui l'intéressait, laissant le reste aux vers et autres nuisibles.
- Merci Styx.
- Faut vraiment te trouver un nouveau corps, là ça devient ingérable.
Alphonse approuva. Mais... ce qu'il voulait vraiment c'était son ancien corps...

À dos d'Idiotausaure, il ne fit que rêver de vraies jambes.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dougal Keane
Le Tribun ♦ Rôdeur

avatar

Messages : 4385
Expérience : 3527
Masculin Âge RP : 28

♦ Politique : 156
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Anor, aigle géant de Dougal [Emblème Gardien] +400, v+400 ; dissuasion : évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4002/4002  (4002/4002)
Vitesse: 859
Dégâts: 1830

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Lun 14 Déc 2015 - 20:34

Ali Il faisait tout noir. On ne pouvait percevoir ni les formes lointaines, ni les formes avoisinantes. On ne pouvait ressentir ni le souffle frais des ténèbres, ni le souffle tiède de la respiration. On ne pouvait distinguer ni l'odeur de la nature, ni l'odeur de la civilisation. On ne pouvait toucher ni le vieux rocher, ni la jeune pousse. On ne pouvait entendre ni les cris des animaux, ni les cris de souffrance. C'était le néant.

Ali Dougal ouvrit lentement ses yeux et observa ce qui s'étendait à ses pieds. Même s'il faisait grand jour. Même si le vent apportait quelques pluies. Même si la nature était maîtresse en ces lieux. Même si ses paumes reposaient sur une surface rocailleuse. Même si plusieurs odeurs se glissaient dans l'air. Malgré tout ça, Dougal ressentait le néant.
Ali Un aigle passa. Une flèche fusa. L'oiseau tomba, droit dans le néant. Il était maître de tout et engloutissait chacun. Un devient tout. Un devient rien.

- Il faut y aller maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Ven 18 Déc 2015 - 0:19

Rapport de récolte :

Saigo remporte 2 plumes d'aigle, et 5 points de métier, ainsi que 5 points métier bonus.

Commentaire : bon RP, rien à redire !


---


Rapport de récolte :

Kiloë remporte 2 plumes d'aigle, 1 bec d'aigle et 1 serre d'aigle et 5 points de métier.

Commentaire : bon RP, rien à redire !



---


Rapport de récolte :

Dougal remporte 2 plumes d'aigle, 1 bec d'aigle et 1 serre d'aigle et 5 points de métier.

Commentaire : bon RP, rien à redire !


---


Rapport de récolte :

Styx remporte 2 plumes d'aigle, 1 bec d'aigle et 1 serre d'aigle et 5 points de métier.

Commentaire : bon RP, rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiloë de Sylfaën
Voleur de l'ombre

avatar

Messages : 335
Expérience : 2152
Masculin Âge RP : 548

♦ Politique : 51
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(manticore +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
1762/1762  (1762/1762)
Vitesse: 794
Dégâts: 1733

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Dim 20 Déc 2015 - 22:58

Donc, toutes bêtes tuées à l'aide de mort foudroyante n'est pas comestible par la suite. Cependant, après d'intensive recherche, j'ai réussis, en croisant la plante mortel avec de la menthe et un peu de graine de caris, à obtenir un poison paralysant surpuissant, qui peut provoquer la mort seulement en grosse dose. Et j'avais pour objectif de m'en servir contre les aigles, afin de tester une nouvelle technique de combat. Je chercher donc un coin à l'ombre, avant de de m’asseoir tranquillement, puis me concentrer grandement. En effet, faire pousser des plantes simple, où tout du moins des plantes qui existe déjà à l'état naturelle, ne demande pas de très gros effort. En revanche, faire pousser un arbre, une rafflesia, ou encore une importante quantité de flore. Donc, dans mon cas, j'allais inventer une nouvelle fleur. Je rouvris les yeux, afin de constater mon résultat. Un simple pissenlit se dressait fièrement face à moi. Je me baissé afin de le cueillir le plus délicatement possible. En effet, les aigrettes pouvaient se décrocher à tout moment, et croyez moi, cela était à éviter. Je le porter au dessus de ma tête, puis le lâcher. Il commença à s'élever de quelques centimètres, avant que l'ensembles des fruits du pissenlit s'en décroche, pour s'élever de plus en plus. Je reculer prudemment, afin de mettre à l'abris. Seul un œil exercé pouvait s'apercevoir du fait que la graine gonfler de manière anormale, et qu'elle était parcourus de centaine de petites aspérités. Soudain, les battements d'ailes qui avais débuter il y à quelques secondes cessèrent brusquement, pour être remplacer par le bruit mat d'un corps qui s'écrase au sol. J'étais très content de constater à quel point ma plante avait été efficace. Le corps tendu de l'aigle était parcouru de petites épines, qui lui avait directement injecter mon poison. Viable. Je notais tout cela dans mon carnet, avant de ramasser mon cobaye pour aller effectuer plusieurs test.




Je saurais toujours où te trouver Invité ... 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mar 22 Déc 2015 - 0:13

Rapport de récolte :

Kiloë remporte 2 plumes d'aigle, 1 bec d'aigle, 1 serre d'aigle, et 5 points de métier.

Commentaire : bon RP, rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1562
Expérience : 4406
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 173
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mer 23 Déc 2015 - 13:50

Les vacances étaient terminées. Et par vacances, Saigo entendait cette courte période passé sans chasser. Il n'avait rien accompli de productif loin des terrains de chasse, et en plus de ça, sa bourse criait famine. Elle avait subit une bonne ponction pour que l'assassin puisse s'offrir sa dague émeraude, et il avait définitivement besoin de plus d'argent. Enfin, il lui restait de quoi se nourrir, mais s'il voulait avoir accès à un meilleur équipement, il allait devoir engranger plus de pièces que ça.

Pour se faire, le stryge solitaire avait repris la route des monts du Baldor, avec la volonté de chasser un aigle ou deux. Les plumes qu'il récoltait sur les dépouilles se vendaient bien, mieux que le cuir ou les défenses de sanglier en tout cas. L'Exécuteur avait également remarqué que certains chasseur vendaient les becs et les serres de leurs victimes ailées, et il comptait bien s'essayer à cet exercice à son tour. Pour se faire, il avait un plan précis en tête, qui impliquait de la provocation, de la précision, et une absence totale de compassion. Une chance que le stryge noir possède tout cela!

Après une ascension tranquille, Saigo trouva enfin ce qu'il cherchait: un nid d'aigle. La mère n'était pas là, elle-même était sûrement parti chasser, ou quelque chose du genre. Elle avait donc laisser trois œufs sans défense ni surveillance. Pile ce dont l'assassin avait besoin. S'approchant rapidement du nid, il garda l'œil ouvert, s'assurant que maman-aigle ne viendrait pas le troubler dans sa progression. Bonne nouvelle, ce ne fût pas le cas. Une fois son objectif atteint, Saigo récupéra les trois futurs-nés dans ses bras, et s'assit dans leur nid. Maintenant, il n'avait plus qu'à attendre le retour de sa proie.

Celle-ci survint une bonne demi-heure plus tard. L'Exécuteur l'avait aperçu de loin. Lorsque l'aigle parvint à une cinquantaine de mètres, il se saisit à pleine mains du premier œuf... et le jeta dans sa direction. Après un court vol, la frêle coquille heurta la dure roche du Baldor, et se brisa sur le coup. Voyant cela, maman-aigle accéléra la cadence. Parvenue à quinze mètres de l'assassin aux ailes noires, le rapace reçut son deuxième œuf droit sur le bec. Puis, la coquille rencontra la même fin que la précédente, se brisant en mille morceaux sur l'impardonnable roche montagnarde. Deux enfants morts avant leur naissance, il n'en fallut pas plus à maman-aigle pour entrer dans une rage folle. Tant mieux, c'était exactement ce que Saigo souhaitait. Un large sourire sadique sur le visage, il tendit le troisième œuf à sa proie, sans le lui jeter. Dans son instinct maternel, l'aigle fondit sur le seul enfant qui lui restait. Mais alors qu'elle allait se saisir de son futur rejeton, elle fût embrochée par la dague émeraude du stryge solitaire. Tout avait été prévu depuis le début: Saigo avait provoqué maman-aigle en sacrifiant deux œufs, puis lui avait laissé croire à un sort moins tragique pour le troisième. Mais derrière la coquille tendue, il avait dissimulé sa dangereuse lame, et lorsque sa proie était entrée dans son champ d'action, il n'avait eu qu'à embrocher la mère et l'enfant.

Sa dague s'était planté parfaitement dans la gorge du rapace, le tuant sur le coup. Fier de la réussite parfaite de son plan, Saigo demeura assit une minute de plus, contemplant son œuvre. Puis, il arracha le bec de maman-aigle, et une plume pour faire bonne mesure, et commença à planer sur le chemin du retour. Sa bourse serait heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Dim 27 Déc 2015 - 0:53

Rapport de récolte :

Saigo remporte 2 plumes d'aigle, 1 bec d'aigle, 5 points de métier et 1 os doré pour un bon RP métier.

Commentaire : bon RP, rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1562
Expérience : 4406
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 173
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mer 30 Déc 2015 - 16:05

Saigo traînait dans une taverne malfamée. La nuit était installée depuis longtemps, et pourtant les lieux ne semblaient pas se vider. Cette auberge, c'était un repère de chasseur, et l'Exécuteur ayant lui-même embrassé cette profession, il s'était laissé tenté par une soirée de boisson. Toutefois, il ne se mêlait pas aux conversations, se contentant d'observer ses "collègues", tous saoul, conter leurs exploits de chasse. Soudainement, l'aubergiste frappa dans ses mains et annonça: J'efface son ardoise à celui qui me racontera sa meilleure partie de chasse aux aigles!

Aussitôt, les chasseurs se calmèrent, et chacun son tour, contèrent leurs récits. Tous semblaient plus farfelus les uns que les autres, et on sentait bien que les esprits ivres des chasseurs faisaient tout leurs possible pour inventer une histoire plus impressionnante que la précédente. Assis dans le fond de l'établissement, l'assassin observait dédaigneusement ces ignares tenter de tirer la couverture à eux. C'était un spectacle à la fois affligeant et amusant. Spectacle qui fut soudainement interrompu par une voix éraillée, venant d'une table voisine:
"Les imbéciles... ça fait quarante ans que je viens picoler dans ce trou tous les soirs, et j'ai encore jamais vu le patron effacer une ardoise. Le stryge solitaire tourna la tête. L'homme qui venait de parler était accoudé à sa table, un verre de whisky à moitié vide, posé à côté d'une dizaine d'autres, tous vides. Il avait indéniablement de la bouteille, peut-être 70 ans. Un chapeau de cow-boy sur le crâne, de long cheveux noirs, une moustache, des favoris, mais pas un poil sur le menton. Une vilaine pustule sur la joue gauche. C'était un vrai vieux de la vieille.
_ Pourquoi tu restes planté là? Tu ne tentes pas ta chance? demanda-il.
_ Non. répondit sèchement Saigo, avant de poser à son tour une question. Et toi? Tes meilleures histoires n'ont pas suffit? Es-tu au moins chasseur? Le vieux s'esclaffa, vida ce qui restait de son whisky, et fît signe au tenancier de lui en apporter un autre. Les yeux dans le vide, il annonça:
_ Un chasseur, putain que oui j'en suis un. J'ai chassé toutes les saloperies du continent et de Wystéria. Je pourrais sûrement t'apprendre une ou deux combines, gamin.
En entendant cela, les poings de Saigo se serrèrent. Il détestait qu'on l'appelle gamin. Ce vieux le prenait de haut, et il avait bien envie de le dépecer, la maintenant.
_ T'es qui pour jouer au dur avec moi?
_ Moi c'est Lemmy.
_ C'est un nom de merde.
_ Si ça t'amuses de le penser...
_ Ce qui m'amuserait, ce serait de vous ouvrir le bide et de vous briser les os un par un.
_ Si ça t'amuses... Fais ce que tu veux, moi j'en ai rien à foutre. Par contre, si tu me tue, je pourrais rien t'apprendre.
L'assassin dévisagea le dénommé Lemmy, circonspect. Ce vieillard n'avait absolument rien à faire des menaces qu'il pouvait proférer. Il continuait à vider ses verres de whisky, les uns après les autres, en regardant les autres chasseurs s’époumoner dans le vague espoir de voir leurs dettes s'effacer. Saigo, peut-être pour la première fois de sa vie, ressentait de la curiosité. Ce Lemmy, il avait l'air d'avoir plus d'un tour dans son sac.
_ Viens avec moi dans les Baldors demain. Histoire que tu comprennes ce qu'est un vrai chasseur."
L'Exécuteur ne répondit rien. Mais mentalement, il prît note du rendez-vous.

Le lendemain, il s'était présenté comme convenu aux pieds des monts du Baldor. Lemmy était déjà là, vêtu exactement de la même façon que la veille. Pour un vieux qui s'était enfilé une vingtaine de verres, au bas mot, il se portait étonnamment bien. En fait, hormis l'odeur d'alcool qui se dégageait de sa personne, rien ne laissait deviner qu'il avait passé la nuit à boire. Sans un mot, ils se mirent en route. Une fois engagé dans l'ascension des montagnes, Lemmy se mit à parler:
"Un truc que j'ai pris l'habitude de faire, depuis le temps que je chasse, c'est de donner un petit surnom aux bêtes que je tue. Comme ça, en fonction du nom, je peux me rappeler de bons souvenirs.
_ Du genre? Questionna Saigo, intrigué par cette habitude.
_ Il y a eu "Overkill". C'était en 1979. J'ai frappé le machin tellement fort qu'il en a été réduit en bouillie. Une belle perte de temps financièrement parlant, vu que j'ai rien pu récupérer sur la carcasse. Mais la même année, il y aussi eu "Bomber". J'avais écrasé le crâne d'un aigle, en plein vol, avec un rocher.
_ Faudra que j'essaye ça, un jour.
_ Pour sûr! Parmi mes préférés, il y aussi une partie de chasse que j'ai fait en 1980. Le pire, c'est que c'est même pas moi qui a tué l'aigle. J'étais avec un cartomancien, et il a simplement tranché la tête de la bête avec une carte. Je m'en rappelle encore, c'était l'as de pique. Une fois aussi, j'ai chassé avec un nain. Il avait un bras de métal, et il s'en est servi pour fracasser le crâne du bestiau. Du coup, j'ai appelé cette journée "Iron Fist". Mais l'une des plus mémorables partie de chasse que j'ai eue, c'était en 1986. Cette fois j'étais seul, et je me suis fait un aigle rien qu'avec ça.
Pour illustrer son propos, Lemmy désignait son entrejambe, un large sourire aux lèvres. Saigo ne croyait pas une seconde à cette dernière histoire, mais il décida de jouer le jeu:
_ Et comment il s'appelle, cet exploit?
_ "Orgasmatron".
_ C'est un nom de merde. Mais surtout, tout ça, c'est vieux. Tu as arrêté de chasser, après?
_ Non! Bien sûr que non. Mais j'ai commencé à me faire vieux. Je chassais toujours autant, mais c'était moins mémorable. Je n'étais plus en forme comme avant. Il faut dire que je vivais pas de manière très saine. Alcool, drogues, femmes, j'ai vécu comme ça depuis que je suis gamin. Et je ne renoncerais à ça pour rien au monde. Quitte à ce que mes chasses soient moins épiques, au moins je mourrais sans regrets.

Saigo regarda le vieillard, et il le trouva génial. Il avait vécu sans regrets, comme il l'entendait, et sans jamais se soucier du regard des autres. C'était un nouveau sentiment inconnu qui s'imprima dans l'être sadique qu'il était: l'admiration.
_ On approche des nids, Papy. Alors installe toi bien. Je vais t'en donner moi, de l'épique."

Sur ce, Saigo faussa compagnie au vieillard, et déploya ses ailes. Il avait repéré un aigle qui ferait parfaitement l'affaire. D'un puissant battement, il se propulsa vers sa proie, et parvenu dans son dos, lui donna un violent coup de poing. L'aigle chuta de quelques mètres, mais n'eut aucun répit. Saigo l'avait en effet suivi dans sa chute, et planta ses deux dagues dans ses deux ailes. Ainsi estropié, le rapace était à la merci de l'Exécuteur. Cependant, à la grande surprise de ce dernier, c'est Lemmy qui porta le coup final. Plus vif qu'il n'en avait l'air, le vieillard se saisit du crâne de l'aigle, et lui brisa la nuque. Gardant l'animal mort en main, il annonça:
_ Je vais appeler celui-là "Bad Magic", je pense.
Tout en s'approchant de la dépouille, dont il arracha les serres et quelques plumes, Saigo déclara:
_ C'est un nom de merde."

Rest In Whisky:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Avon
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 3257
Expérience : 3396
Féminin Âge RP : 26

♦ Politique : 00
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Esprit protecteur de Nova +300, v+250, 100)

Stats & équipements
Vitalité:
1192/1192  (1192/1192)
Vitesse: -104
Dégâts: 3507

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Dim 3 Jan 2016 - 18:40


L'orc venait de quitter une petite taverne où elle était tombée sur un gars qu'elle avait rencontré le matin même à la chasse aux sangliers.
Elle l'avait vu pénétrer dans cette taverne, alors que elle, ne comptait pas s'y rendre, préférant aller jeter un oeil à la boutique d'armes et armures où elle souhait se trouver un p'tit truc pour améliorer sa vitesse, pourquoi pas des nouvelles petites bottes ? Celles-ci s'avéraient être un peu lourdes. M'enfin, bref. Donc ?
Ah oui. La taverne. Ce bonhomme, elle l'avait repéré précédemment, et du coin de l'oeil, il semblait être tout à fait dans les goûts de Nova, et donc, quoi de mieux que de prétendre une envie de faire pipi pour aller dans une taverne et y croiser MIRACULEUSEMENT un homme ?

Sortie des toilettes, elle s'accouda au comptoir en louchant sur le verre dudit orc et lâcha un "La même pour moi" en faisant un signe de la tête montrant le verre, au tavernier.
L'orc, lui, toisa Nova du regard, de haut en bas. Le genre de regard assez insupportable, surtout lorsqu'il n'y avait aucun sourire, aucune réaction, RIEN.

Un problème ?
Hum ?

L'enfoiré ne daigna même pas répondre et replongea son nez dans sa bière tout en affutant ce qui semblait être une flèche.

Nova n'aimait pas être ignorée, encore moins quand elle venait de flasher sur un p'tit gars, mais il semblait n'en avoir vraiment rien à foutre. Elle fronça les sourcils et lui tourna le dos.

Aimable
... dit-elle entre les dents
Pardon ? Vous êtes chiée, vous m'parlez comme à un cochon et en plus j'suis pas aimable ?
Vous m'avez regardé comme si j'étais une merde, ça va oui ?
Ok, alors on la refait. J'vous offre votre bière, je vous fait un sourire, j'vous dit "avec plaisir" et on est quittes ?
Si c'est dit sur ce ton, ça ira, merci bien.

Puis elle se barra de la taverne, frustrée.

Elle arriva sous un arbre, pas tout à fait dans le coin où elle chassait l'aigle, mais en voilà un qui s'était un peu éloigné de sa bande de p'tits copains. Dans l'idée où les choses se feraient simplement, elle balança son gourdin comme une dégénérée dans l'arbre, mais l'arme fut déviée de sa trajectoire à cause d'une grosse flèche épaisse qui vint se planter dans la tête de l'animal qui tomba raide au sol.
Nova se retourna, c'était l'orc, le mec à l'ironie qui laissait à désirer. Il ramassa la bête, Nova était bouchée bée, et il la lui donna.

Il y a encore du boulot, une nana qui chasse, manquait plus qu'ça...

Je t'em... AAAAAARGH !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1130
Expérience : 4691
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1102
Dégâts: 877

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mer 6 Jan 2016 - 16:59

Voilà déjà des semaines que Styx cherchait les autres vampires dissidents sans succès. Xao Nox était son objectif, mais pour l'instant aucun signe ne semblait mener à l'homme. Ce qui, venant d'un de ceux entraînés par le fils d'Adam lui-même ne le surprenait pas vraiment. Non, ce qui l'étonnait c'était le fait que même dans l'Entre-Deux, il lui était impossible de trouver la trace de celui qu'il recherchait. 

Se grattant le menton il méditait sur ce problème. Il y avait deux raisons possibles; soit son ennemi maîtrisait mieux que lui le monde des Esprits et se jouait de toutes les tentatives perpétrées par l'arlequin, soit Styx n'avait pas assez de puissance pour accéder pleinement au Monde Frontière. 
La première option semblait peu probable. Non pas que le clown ait une trop haute opinion de ses pouvoirs, (même si c'était le cas) mais il avait passé le plus clair de son temps à développer ses dons, et en 407 ans d'existence vampirique, on acquéraitun certain degré d'excellence, qu'aucun vampire, aussi alpha soit-il ne pourrait en rêver. Rajoutez à ça quelques pactes avec diverses entités, démons, esprits, et vous obtenez quelqu'un pour qui l'Immatériel est un second territoire de vie. Rempli d'innombrables mystères certes, mais largement moins que pour le commun des mortels. 

Il en déduit donc que le problème se trouvait en le fait qu'ici, à BaldorHeim, il n'avait pas assez de "connexion". Ça se tenait, cette ville était fade, en partie dû au fait que régie par une autorité telle que les Khazariens, l'ambiance était loin d'être à la spiritualité. Ces foutus hommes des cavernes sont plus axés sur la puissance physique. Sombres idiots!

Où aller...? Où... aller? Où... Mais oui! Les montagnes des Baldors! Il y vivait une ancienne déité; Qultazital, une sorte d'oiseau sorti tout droit d'un Enfer quelconque. Si l'arlequin ne s'était jamais intéressé à cette divinité c'était uniquement parce qu'il haïssait les oiseaux. Ils sont tout simplement horribles, en plus de sentir extrêmement mauvais. Enfin les perroquets étaient drôles, mais c'étaient là les seules créatures aviaires qu'il pouvait tolérer. (Oh et les Stryges Noirs sont canons aussi, mais c'est une autre histoire, et c'est souvent entaché par leur caractère. Ils se donnent beaucoup trop de mal à paraître méchants, et ça gâche tout). 

«- Alphonse, je vais te demander de sortir de la chambre. L'heure est à la convocation spirituelle.
- Les... Amants? 
- Oh tu t'en souviens. C'est bien. 
Il lui tapota la tête avant de le pousser calmement vers la sortie. Ensuite, il prit son deck et plaça ses cartes en cercle. Il n'y avait peut-être plus que lui qui occupait la place de dirigeant, mais la relève ne tarderait pas à venir, et en tant que Valet, c'était sa fonction que de convoquer les dévots, aussi mineurs soient-ils. 
Son esprit accéda à la centaine d'esprits qui avaient juré allégeance à Dame Fortune. 
Mes amis, camarades, aujourd'hui je réquisitionne votre aide en une affaire de la plus haute importance. Enfilez vos habits de cérémonie et retrouvez-moi à l'entrée du temple de Qultazital, ce soir, juste après que la nuit noire se soit installée. Nous y ferons un rituel pour mettre la divinité au service de notre cause, venez préparés. Que la Dame vous soit favorable.


Il se saisit ensuite des rennes de Catastrophe, et fila vers les Monts. Non sans emporter avec lui une racine de Démon. Le rituel allait être très jouissif. Du sang et des psychotropes en perspective. 
Lorsqu'ils atterrirent, juste à l'entrée du temple, il restait deux bonnes heures avant la nuit. Avant l'arrivée du troupeau. Il se mit donc en tailleur et ferma les yeux, commençant la méditation. 


Le temps se distendit brusquement, s'épaississant et se rétractant en même temps. Il pouvait sentir les minutes, inspirer les secondes, palper les heures, marcher sur les années. Ses bras entamèrent les gestes de conjuration, des mouvements saccadés et étranges qui semblaient défier les lois anatomiques des jointures. Il voyait les montagnes différemment, il les voyait vraiment. Elles étaient à l'envers pour certaines, leurs seules pointes dépassant du drap nuageux qui drapait le ciel nocturne. Bien beau spectacle. D'autres monts étaient parcourus de rivières d'une étrange matière verdâtres; les Esprits. Des milliers d'esprits, qui telles de petites rivières parcouraient ces endroits. Des randonneurs égarés, des aventuriers malchanceux, ou de simples animaux chassés, tous foulaient la terre qui les a un jour emmenés. 
Styx se leva d'un bond et son corps dansa, brisé par des mouvements machinaux. Le troupeau était autour de lui. Que le temps passait vite. 
Que le temps volait. Non... le temps respirait, vivait! 
Il arriva de justesse à avaler la racine de Démon avant que tout contrôle de soi lui échappe. 

À partir de là, toute réalité ne se fit qu'alternative. Il était au sommet d'une montagne, au dessus des nuages où nageait un étrange corps serpentin. Un corps à la fois écailleux et plumé. De temps à autre, une tête de reptile émergeait, laissant deviner ô combien massif était le maître des montagnes. 
Styx continuait ses étranges mouvements, là, dans ce sommet, entouré de nuages, encerclé par la créature divine. Au dessus d'eux, il y avait un autre ciel, différent de tout ce qui existait. D'une couleur jamais vue, où miroitait des réalités alternatives, qui se mélangeaient, se séparaient, s'entremêlaient; Le Destin. 

Le serpent-oiseau émergea finalement du drap blanc et de son corps immense qui semblait ne jamais se terminer, il fit face à l'arlequin qui dansait toujours. 
- Humain. Tu m'as invoqué, j'espère que tu sais ce que tu fais. 
- Évidemment, je ne l'aurais pas fait sinon. 
- Ne soit pas insolent... 
Et il s'approcha du vampire, l'humant. Goûtant à son essence avant de rire. Un rire sec et rauque. 
- Tu es bien différent de ceux qui vienne me voir normalement. Eux préfèrent les herbes de Fonssédé aux racines de Démon, si tu vois ce que je veux dire.
- Ouais, t'es la divinité des hippies montagnards. 
- On peut voir ça comme ça. Tu veux que je t'apporte ma bénédiction n'est-ce pas? Impossible. 
Et il disparut dans les brumes, sous les mouvements saccadés de l'arlequin, qui commençaient peu à peu à devenir plus ondulants, plus... naturels. 
- Maudit piaf. 
Le manteau blanc se rompit en une déflagration multicolore, et la divinité hurla, faisant s'écrouler un mont à proximité d'eux. Avec une vitesse fulgurante il refit face à l'étrange visiteur de ce monde.
- Qu'as-tu fait?! Maudit humain! Mon monde se désagrège! 
- La corruption, tu connais? Moi je m'y connais. On va négocier de la manière forte, tu veux bien? 

Alphonse était resté loin de tout ça, sur le dos de Catastrophe, adossée à un arbre non loin du temple. De là il voyait clairement ce qui se passait. 
Les Amants de Dame Fortune avaient rejoint Styx et l'avaient même encerclé, ils étaient tous en tailleur autour du clown qui valsait de manière bien singulière. Toutefois, à un moment donné, tout changea. Un cercle de magie se dessina autour du cercle des dévots, et quelques uns d'entre eux se levèrent en hurlant avant de retomber quasi instantanément. 
Styx puisait dans leur âmes pour renforcer son pouvoir... Il ne faisait décidément jamais rien sans violence... 
Le ciel se déchira d'un coup, faisant tomber des dizaines d'aigles des Baldors qui vinrent s'abattre un peu partout. Certains retombèrent même sur les dévots qui priaient encore, en communion avec leur macabre leader. 

Alphonse se mit à ramasser les cadavres des bêtes, se disant qu'un peu de butin de chasse n'était jamais de refus, l'argent était de l'argent après tout. Le singe arborait tout de même une mine inquiète. Les éléments se déchaînaient, un orage venait d'éclater, et du temple émergeaient des hurlements qu'il préféra penser comme de simples courants d'air et non comme une déclaration de guerre d'un Dieu Oiseau quelconque. 
- Styx... grouille. 
Les dévots étaient de plus en plus nombreux à se jeter au sol, atteints des mêmes spasmes accompagnés pour certains de saignements en provenance de différents endroit du visage; yeux, bouche, nez. Tout saignait. 

Tout cessa aussi soudainement que ça avait commencé. L'orage se dissipa, les cris cessèrent et les dévots s'éveillèrent. 
Alphonse avait déjà ramassé cinq aigles, mais Catastrophe les mangeait tous, et en paraissait fort satisfaite. Il décida donc d'en garder un en main. 
Tous les amants se retiraient peu à peu, couverts par le sang de leurs amis tombés, habillés de leurs capes rouges et oranges. Styx, immobile au centre du cercle qui se désagrégeait peu à peu ne présentait aucun signe de réveil imminent. Le singe alla se poser sur son épaule et se mit à le gifler. 
- Debout là-dedans! Aller, t'es vraiment débile de croi...
Sa bouche fut couverte par une main de l'arlequin.
- Je roupillais tranquille, t'es un crétin. 
Il se dégagea de la prise de son ami qui marchait vivement vers Catastrophe. 
- Attends, tu roupillais debout? Depuis quand? 
- Oh... depuis je sais pas moi. Quelques heures? Quand l'orage à cessé j'avais déjà terminé. 
- Mais...! Tu.. Il s'est passé quoi? 
- Simple conflit d'intérêt, mais en tant que fabuleux négociateur j'ai trouvé un juste milieu entre le piaf et moi! 
- Tu l'as tué?
- On ne peut pas tuer une divinité. Mais on peut l'affaiblir, assez pour qu'elle soit obligée de partager ses pouvoirs par exemple. Mais assez parler, prends quelques aigles, je les éventrerais à la maison, et rentrons. J'ai une de ses soifs, je crois que tout BaldorHeim pourrait être ma proie ce soir. Ensuite, on filera aux Marais, il y a un truc que je dois vérifier là-bas. 

Ce fut sous le regard médusé du singe que Catastrophe prit son envol, et lorsqu'ils passèrent au dessus du temple du Dieu Oiseau, Alphonse crut distinguer une sorte de serpent qui dévorait les cadavres des Amants ayant trouvé la mort en cette nuit funeste. 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1562
Expérience : 4406
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 173
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mer 6 Jan 2016 - 17:31

La chasse aux aigles, ça ne devait pas être facile, du moins pour ceux qui n'ont pas d'ailes. Voilà ce que pensait Saigo alors qu'il escaladait sans trop de peines les monts escarpés des Baldors. Lui, avec ses plumes, et surtout leur puissance, il n'avait aucun problème à atteindre un point élevé. De ces positions, il pouvait facilement repérer ses proies potentielles, et fondre sur elle pour les transpercer de ses dagues. C'était encore sa stratégie aujourd'hui: elle avait prouvé son efficacité, alors pourquoi en changer?

Perché sur un rocher, l'Exécuteur observait un nid situé quelques mètres en contrebas. Là, un jeune aigle tentait pour la première fois de déployer ses ailes, et de s'envoler par ses propres moyens, pour suivre sa mère, qui était sûrement partie chasser. Ce petit manège durait depuis un bon quart d'heure, et tout ce que l'assassin attendait, c'était une opportunité. A la seconde où le petit rapace s'écarterait maladroitement de la roche abrupte, le stryge solitaire serait sur lui, prêt à l'embrocher.

Il n'eut pas à attendre bien plus longtemps. Dans un battement d'aile incertain, le petit plumé décolla de quelques centimètres, hors de son nid, plongeant pour la première fois dans le vide et l'inconnu. Belle métaphore sur la vie, pensait Saigo. Il se souvenait sans peine de ses premiers battements d'ailes, des premières fois qu'il avait du chasser pour survivre. S'il n'avait pas été là, ce petit aigle aurait peut-être pu mener une vie similaire, faite de chasse, de long vol en compagnie de sa petite maman.

Mais non. Sans état d'âme, comme on le lui avait appris, et comme il l'avait toujours été naturellement, l'Exécuteur bondit de son piédestal, et donna un de ses fameux coups d'ailes, plongeant en piqué sur le rapace. Une fraction de seconde plus tard, l'animal était embroché sur la lame de l'assassin, quelques gouttes de sang s'effondrant dans la vide. Il n'avait jamais eu la moindre chance. Satisfait, le stryge noir déploya de nouveau ses ailes, et se laissa planer jusqu'à la terre ferme. C'est quand même simple, la chasse à l'aigle, quand on a des ailes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2700
Expérience : 8390
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mar 12 Jan 2016 - 20:10

Rapport de récolte :

Saigo remporte 4 plumes d'aigles, 2 serres, 2 becs, 10 points de métier et 1 os doré en prime

Commentaire : rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Nova remporte 1 plume d'aigle des baldors, et 5 points de métier.

Commentaire : rien à redire !

---


Rapport de récolte :

Styx remporte 3 plume d'aigle des baldors, 1 serre d'aigle, 1 bec d'aigle.

Commentaire : rien à redire !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Avon
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 3257
Expérience : 3396
Féminin Âge RP : 26

♦ Politique : 00
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Esprit protecteur de Nova +300, v+250, 100)

Stats & équipements
Vitalité:
1192/1192  (1192/1192)
Vitesse: -104
Dégâts: 3507

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Mer 13 Jan 2016 - 12:47

La carcasse du sanglier sur le dos, Nova tentait de marcher droit, histoire de ne pas se manger une racine ou deux qui aurait eu la drôle d'idée de sortir de terre.
Les effets de l'alcool de la nuit étaient encore bien présents, et la tête lui tournait, le ventre quant à lui tentait une communication indescriptible avec le monde extérieur, mais n'arrivait qu'à s'exprimer via des rots aussi impressionnants que le bruit d'un mammouth laineux en rûte. L'orc se tenait le ventre de la main gauche, comme pour l'empêcher de s'agiter plus que ça, et de sa main droite elle tenait les deux pattes arrières de l'animal.

Épuisée, elle observa au loin un joli petit arbre qui lui offrirait un coin sympa pour une petite sieste d'une heure ou deux.
Elle s'en approcha, balança le sanglier sur une branche perchée à 1m50 et colla son dos au tronc en soupirant fortement.

Face à elle, un joli spectacle : le lever du soleil.

C'était pas dans ses habitudes, elle avait un rythme de vie plutôt bien foutu, elle se réveillait en général dans les alentours des 8-9h, couchée vers 23h-minuit et ce fonctionnement lui convenait.
Les jours de chasse en général elle se levait plus tôt, surtout pour les sangliers qui fuyaient la compagnie des individus en journée et préféraient se prélasser dans leurs nids douillets impossibles à trouver... Mais quand elle chassait le sanglier, elle était en forêt, et le lever du soleil n'était pas vraiment visible. On le devinait entre les arbres, mais c'était tout. Là elle était posée, et face à elle une jolie colline sur laquelle le soleil avait décidé de poser ses premiers rayons.
Le spectacle était joli, mais l'appel du sommeil était plus fort, et elle s'endormit.

Plic, plic... des gouttes tombèrent sur le visage de l'orc qui se réveilla brutalement en s'essuyant le visage, craignant une pluie torrentielle, mais elle réalisa bien vite qu'il n'en était rien ! Un enfoiré d'aigle était en train de taper dans le groin saignant de l'animal mort de Nova. Et il n'en démordait pas ! L'orc s'était relevée (et avait réalisé au passage qu'elle ne devait pas dormir depuis bien longtemps vu son état) et avait choppé l'aigle par le cou sans même réfléchir à son acte.
L'animal surprit essaya de se débattre, et de ses grandes serres il fit des entailles sur le bras de Nova qui le poutra rapidement contre l'arbre.

L'aigle, mort.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1562
Expérience : 4406
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 173
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   Dim 17 Jan 2016 - 15:39

Les Baldors en plein hiver, c'était décidément pas le meilleur endroit pour la randonnée. La neige tombait sans fin depuis l'aube, rendant les parois rocheuses plus glissantes que jamais. Saigo peinait à progresser dans ces conditions, d'autant plus que les aigles devaient se terrer dans leurs nid. Le jeu en valait-il la chandelle? Peut-être pas, mais l'Exécuteur était allé trop loin pour rentrer bredouille. Pour sa première sortie chasseresse, Corbac ne l'avait pas suivit longtemps. Il était parti se cacher quelque part dès que le blizzard s'était fait trop épais. Qu'importe, il n'aurait de toute façon pas été d'un grand secours dans ces conditions.

Soudainement, dans ce climat désastreux, une scintillement retint l'attention du stryge solitaire. Cela ne pouvait pas être le soleil, aucune chance, les nuages qui peuplaient le ciel étaient trop dense et trop nombreux. Pourtant, il ne rêvait pas: un point brillant tombait des cieux, insensible aux flocons de neiges tourbillonnant dans le puissant vent des montagnes. Il venait, flegmatique, dans la direction de l'assassin, qui ne pouvait détacher son regard de cette incongruité. Environ deux minutes plus tard, cette lueur dans la tempête se matérialisa dans les paumes transites de Saigo, sous la forme de griffes. Elles étaient de très bonne facture, et en excellent état. Des griffes perlées. L'Exécuteur n'en revenait pas: le rituel de Noël, sa lettre rédigée avec le sang d'un stryge blanc mort, ça avait marché. Il avait demandé des griffes, et les voici qui venaient à lui! Sans attendre, il s'en équipa. Il devait les essayer!

Revigoré par ce miracle purement tungsténiens, l'assassin redoubla d'effort pour braver la tempête. Gravissant avec hargne des monts escarpés, il finit enfin, après plus de deux heures, par s'approcher d'un nid. Deux aigles, adultes, tentaient tant bien que mal de se tenir chaud mutuellement. Collés l'un à l'autre, ils faisaient un joli petit couple de rapaces. Un sourire sadique barra la face de l'Exécuteur. Avec ses nouveaux jouets, il allait faire un carnage. Seulement, il ne pouvait pas déployer ses ailes. Avec le temps actuel, c'était trop risqué. Mais le stryge solitaire profitait du blizzard pour avancer à couvert. Les deux piafs étaient trop occupés à grelotter pour faire attention à quoi que ce soit d'autre.

Parvenu à distance d'attaque, Saigo bondit, toutes griffes dehors. Avec rage, il abattit deux violent coups sur ses cibles plumées. Du sang gicla des deux côtés, éclaboussant les bras, l'armure et le visage du stryge noir. Son sourire s'allongeait, il n'était plus capable de se contrôler. Il frappait, encore et toujours, aussi vite et aussi fort qu'il le pouvait. Ces griffes étaient formidables, puissantes, légères, précises... de vrais bijoux! Au comble de l'excitation sadique, l'Exécuteur réduisit ses proies en charpie, littéralement. Lorsque enfin, il n'eut plus la force de lever les bras, il contempla son œuvre. Agenouillé dans un mélange de sang, d'organes internes et de plumes, il était épuisé, mais ravi. Il lui fallut une bonne heure supplémentaire pour fouiller dans ce désordre qu'il avait créé, et récupérer des matériaux qui n'étaient pas trop abîmés, et bon pour la vente. Enfin, il put redescendre, satisfait. A peine eut-il posé pied à terre qu'il aperçu Corbac, fonçant sur lui comme une furie. Il se jeta sur son maître, et commença à lui lécher abondamment le bras et le visage, nettoyant le sang qui maculait l'assassin. Regardez qui débarque après la bataille. Mange-merde va. Lança-il mentalement à son familier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chasse aux aigles des Baldors   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chasse aux aigles des Baldors

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

 Sujets similaires

-
» Chasse aux aigles des Baldors
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» (En cours) Chasse au trésor 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Ville de Kastalinn :: Lieu d'artisanat - La chasse-