AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : RosaFantazy
Le Monde de Dùralas a précisément 2087 jours !
Dùralas, le Jeu 18 Juil 2019 - 21:20
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 Chasse aux crocodiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10
AuteurMessage
Doebroksh
Rôdeur

Doebroksh

Messages : 97
Expérience : 935
Masculin Âge RP : 30 hivers

Politique : 01
Métier : Chasseur - Compagnon
Titres:
 

(Fée nordique +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux crocodiles - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche1058/1058Chasse aux crocodiles - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (1058/1058)
Vitesse: 555
Dégâts: 657

Chasse aux crocodiles - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Chasse aux crocodiles - Page 10 EmptyLun 1 Juil 2019 - 0:03

- Tu as amené cet enfant ici ? Interrogea l'hybride en tentant de gagner du temps. Pourquoi ?

Réfléchissant aussi vite que possible, Doebroksh s'efforçait de retracer le chemin parcourut jusqu'ici. Son instinct lui hurlait qu'il n'avait pas autant exploré les souterrains qu'il le pensait.

A une dizaine de mètres, la créature eut un rictus grave. Elle ricanait.

- C'est pourtant évident. Il faut bien manger ! Et de la chair fraîche est toujours douce au palais que…
- Quelle pitié que la Stryge ne t'ai pas achevé ! Beugla-t-il avec colère. Le monde ne s'en serait que mieux porté !
- Ton monde, corrigea le résident des égouts d'une voix beaucoup moins amusée. Pas le nôtre. Et tu seras au menu de ce soir pour le mal que tu y as semé, génisse !
- Qui est-ce que tu insultes de g…

Le minotaure s'interrompit en plein beuglement comme l'énorme crocodile précédent son maître reprenait sa progression. La fillette poussa un cri aigu de panique à sa gauche. Sans réfléchir davantage, le minotaure jeta la torche de côté. Il se rua en avant et plaqua ses mains contre la grille le séparant du monstrueux reptile. Son initiative fut nécessaire. Lorsque le béhémoth d'écailles frappa les montants de métal d'un coup de museau, il senti sa palissade relative se déformer sous la force du coup. De la poussière tombée de la voûte vint même lui couvrir le museau.

- Magnésie, murmura-t-il en agrandissant les yeux d'effroi.

Le prédateur ouvrait grand la gueule en se tournant de côté, sa mâchoire allant d'un côté à l'autre du conduit. Les tiges de fer rouillé volèrent en éclat lorsqu'il claqua des dents. Bondissant en retrait, trop tard pour ne pas être happé, Doebroksh fut ramené en avant par le bras droit. Il trébucha et manqua se cogner le menton contre le rebord du conduit. Se redressant avec peine, arc-bouté dans la fange, il constata avec effroi que le monstre n'était pas parvenu à complètement refermer la gueule. Un montant de métal avait miraculeusement résisté à sa morsure. Mais de sa main à trois doigts dépassaient deux pointes écarlates. Et déjà la mâchoire supérieure s'élevait pour achever de broyer ce qui ne l'était pas encore.

Avec un mugissement de rage, Doebroksh s'arracha à la prise du crocodile colossal qui acheva de briser la grille de métal comme de simples brindilles.

Pivotant sans attendre, le rôdeur s'efforça de courir dans le conduit inondé, aussi vite qu'il le pouvait. Il attrapa au passage l'humaine terrorisée, la coinçant entre son bras droit et son torse. Il n'entendait pas ses hurlements d'hystérie. Pas plus que le grondement de la bête dans son dos ou le rire de son maître. Il ne prêtait aucune attention à sa terrible blessure lancinante dont la plaie repeignait certainement en rouge la tenue de l'enfant. Voir lui maculait le visage. Il ne voyait plus que des nuances d'ombres, progressant dans les ténèbres, sa torche étant restée en arrière. Un simple objectif inondait ses pensées : sortir.

Plissant le regard pour sonder les ténèbres, il s'autorisa une seconde de réflexion en retrouvant l'embranchement où il avait découvert la petite. Un couloir en face. Un autre à droite. Et de mémoire celui en biais sur la gauche était condamné. Mais au fond de lui, sans qu'il puisse identifier pourquoi, il savait que cette intersection n'était pas correcte. Pas avec le trajet parcourut jusqu'ici !

- ...un dédale, discerna-t-il comme le ravisseur le narguait l'être dans son dos. Tu ne trouveras pas de chemin vers la surface ! Vous êtes faits comme des rats !
- Un dédale ? Peuh.

Et soudain, alors même qu'il répondait, les dents crispées, il comprit. C'était pourtant si évident…

- Je suis un minotaure, gronda-t-il sans vraiment chercher à se faire entendre. Insinuer que je me perde dans ces égouts… tu m'insultes. Même un taurillon retrouverais son chemin. Et puis…

Pivotant de trois-quarts,  il présenta son épaule gauche face au cul de sac et raffermit sa prise sur la petite. Beuglant à plein poumons, il chargea brusquement dans le noir. Même sans rien voir, la fillette compris qu'il faisait quelque chose de stupide et tenta de se débattre. En vain.

Le choc terrible dût être ressenti jusqu'à la surface. Dans une pluie de briques et un nuage de poussière, Doebroksh enfonça le cul-de-sac et déboula de l'autre côté. Une maigre lueur vint brusquement le frapper, suffisante pour lui faire clore les yeux une seconde. Ses sabots patinèrent sur quelques marches puis glissèrent sur la dalle en contre-bas. Puis emporté par son élan, le minotaure s'étala de tout son long dans le conduit de la grande salle circulaire où il avait tué son premier crocodile.

Des étoiles dansant dans son champ de vision, se sont les cris aigus de la petite qui le tirèrent de sa torpeur. Le mufle à moitié plongé dans l'eau crasseuse, le minotaure prit appuis de son bras gauche sur le rebord pour laborieusement s'extirper du conduit d'évacuation. L'air de la salle tout entière était voilé d'un brouillard de poussière, les cris de l'enfant tournant en une toux étranglée. Se redressant, il souleva de l'eau la petite trempée et au visage maculé de sang et de poussière. Dans leur sillage, des détritus étaient vomis par le passage condamné depuis des années qu'il venait de rouvrir.

- …tu savais que ta nasse débouchait aussi près de la sortie principale ? Termina-t-il péniblement sa phrase.




Slots RP utilisés 2/2

Chasse aux crocodiles - Page 10 Vlh7Jvj
Doebroksh s'exprime en #ff9999 ♦️ Nyssa s'exprime en #62fff1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vg11k.tumblr.com/
Doebroksh
Rôdeur

Doebroksh

Messages : 97
Expérience : 935
Masculin Âge RP : 30 hivers

Politique : 01
Métier : Chasseur - Compagnon
Titres:
 

(Fée nordique +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux crocodiles - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche1058/1058Chasse aux crocodiles - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (1058/1058)
Vitesse: 555
Dégâts: 657

Chasse aux crocodiles - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Chasse aux crocodiles - Page 10 EmptyLun 8 Juil 2019 - 10:36

Boîtant, il s'empressa de grimper sur l’îlot central malgré son persiflage, nimbé d'une douce lumière. Hors de question de baigner dans cette eau infestée de monstres. Il enroula sa queue autour des hanches de l'enfant trempée et totalement dépassée par la situation. Celle-ci lutta faiblement pour se soustraire à son étreinte, en vain. Lui entreprit d'effectuer le décompte de ses blessures. Les coudes et poignets gauche poignardés. La main droite embrochée. L'épaule gauche enfoncée. Les côtes en feu. Un genoux supportant tout juste son propre poids. Un œil voyant flou.

Grommelant, il tourna son regard vers son membre droit. Un croc énorme, arraché à son propriétaire, était encore planté dans le dos de celle-ci. Il s'était glissé entre les os de deux de ses phalanges. Doebroksh tenta vainement de faire abstraction de la douleur insoutenable et arracha la dent de sa chair. Mieux valait le faire avant de commencer à réfléchir et hésiter. La souffrance qui lui remonta l'épaule fut néanmoins suffisante pour le faire trembler comme une feuille. Il échappa un glapissement pitoyable en abaissant sa main blessée qu'il tenait de la gauche.

Dans son champ de vision se dressa l'humaine. Mais ayant apparemment remarqué sa commotion, elle avait cessé de se débattre. Elle s'était d'ailleurs soustraite à son étreinte sans qu'il le le remarque, réalisa-t-il en se maudissant. Mais elle ne cherchait à cet instant plus à le fuir. L'enfant levait sur l'hybride de grand yeux apeurés et emplis de larmes, la peine et le doute du rôdeur parvenant à prendre le dessus sur son effroi. Doebroksh échangea en silence un regard avec elle, la mâchoire crispée. Et après un inspiration profonde, s'efforça de se redresser en se tournant vers l'ouverture d'où ils arrivaient. Cette gamine comptait sur lui. L'une des créatures les plus robustes que Magnésie ai jamais engendré. Allait-il vraiment s'apitoyer sur son sort et se lamenter pour quelques plaies, aussi profondes soient-elles ?

Une nouvelle étincelle de colère dans la prunelle des yeux, il fit face à l'issue. Abasourdis, le Naga contemplait la pièce circulaire en balbutiant, son reptile plus ou moins dressé  descendant déjà la poignée de marches menant au conduit. D'un geste lent, Doebroksh referma ses doigts sur le manche de la lance encore fixée à son carquois par une lanière nouée.

De la main droite dégoulinante de sang, il fit signe à la petite de reculer. Du regard il étudiait l'énorme lézard plus large que lui, gueule béante à seulement quelques mètres. Comment venir à bout d'un tel monstre ? Ses armes pénétreraient tout juste de telles écailles. Et il avait démontré être amplement capable de réduire l'hybride en charpie s'il parvenait à refermer sa gueule sur lui. Au milieu de ces sombres pensées, se fut soudain le déclic : la gueule du monstre. Là se trouvait son point faible !

- Tue le ! Intima la créature mutilée au béhémoth.

Sans avoir attendu cet ordre, le crocodile avança droit vers les intrus. Pour un animal de son gabarit il se déplaçait à une vitesse effarante, glissant sur la pierre en se traînant de ses quatre membres épais. Sa tête, tellement imposante, était assez longue pour que l’extrémité de son museau effleure l’îlot central sans que le monstre ne se soit jeté à l'eau. C'est l'instant que choisit Doebroksh pour s’élancer.

Mugissant à plein poumons, il se tourna de profil, tenant sa lance derrière lui près de la pointe. L'hybride plongea tête la première dans la gueule grande ouverte du reptile prit au dépourvut. Il referma la mâchoire, mais d'un côté le sabot vint le plaquer au sol et de l'autre l'épaule et la bosse du rôdeur furent labourés par ses crocs. A travers la douleur lancinante, Doebroksh continua de beugler en frappant vers la haut aussi fort qu'il le put d'une seule main.

- Non !

Avec une giclée écarlate, la pointe de lance émergea entre les deux yeux du crocodile qui se figea dans l'instant. Sentant la pression sur son dos s'atténuer, le rôdeur poussa son effort plus en avant, la hampe de son arme s'enfonçant centimètre par centimètre dans le palais du reptile. Il dû fermer les yeux, aspergé de sang chaud fusant de la plaie. Brusquement, à l'aveugle, il se sentit basculer de côté. Avant de boire la tasse dans l'eau croupie des égouts.

Lorsque péniblement il se redressa à nouveau, désarmé, il s'ébroua avec vigueur en projetant de l'eau écarlate dans tout les sens. Puis darda un regard noir non pas en direction du crocodile mais de son maître. Hébété, celui-ci contemplait le minotaure recouvert de sang et de limons. Celui-ci gronda en faisant mine de tirer son arc du carquois. Mais avec un glapissement paniqué, l'homme-reptile tourna les talons sans demander son reste, disparaissant dans les ténèbres.

Respirant péniblement, Doebroksh se tourna vers l'énorme dépouille glissant lentement dans le conduit qu'il risquait d'obstruer. Sa lance dépassait d'une quarantaine de centimètres de la tête du monstre, lui ayant traversé la cervelle et le tuant sur le coup.

Le contrecoup de la poussée d'adrénaline le cueillant sans prévenir, l'hybride chancela et manqua s'étaler sur la pierre de l’îlot central. A ses blessures il pouvait à présent ajouter les plaies à son épaule et sa bosse, douloureusement profondes.

Un contact contre son poignet le fit sursauter et, tournant la tête, il manqua encorner l'enfant encore effrayée. Celle-ci fit prudemment un pas en retrait, ôtant sa main ridiculement petite de sa fourrure détrempée. A cette vue, l'hybride ne sut quoi dire. Il se contenta de s'abaisser à sa hauteur et lui tendre sa main indemne, l'invitant à y poser la sienne.

- Je vais te ramener à ta tribu, souffla-t-il.




Slots RP utilisés 2/2

Chasse aux crocodiles - Page 10 Vlh7Jvj
Doebroksh s'exprime en #ff9999 ♦️ Nyssa s'exprime en #62fff1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vg11k.tumblr.com/
Cylicia Condoris
Protectrice

Cylicia Condoris

Messages : 237
Expérience : 1239
Féminin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 

(Darmok, Chérubin de Cylicia, +350 v+300, 150) [Modifié]

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux crocodiles - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche2025/2025Chasse aux crocodiles - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (2025/2025)
Vitesse: 141
Dégâts: 980

Chasse aux crocodiles - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Chasse aux crocodiles - Page 10 EmptyDim 14 Juil 2019 - 22:56

Ali Gator avec Cylicia?

(Annexe officiel à l'histoire de Cylicia Condoris)

Nous avions précédemment parler de ce monstre qui vivait dans les égouts de Stellaraë, probablement un Homme-Lézard Bestial laisser à l'abandon, et de comment Cylicia l'avait croisé en cherchant de quoi subvenir à ses besoins. Certes elle avait eu ce qu'elle cherchait, de la bonne peau de crocodile qui valait chère, mais elle ne pouvait s'empêcher de penser à ce malheureux qu'elle avait laisser blesser dans ce triste endroit. Sa conscience et ses principes moraux la tourmentant, elle s'en alla pour les égouts le lendemain même après avoir vendu les fruits de cette étrange chasse. Comme elle ne comptait pas allez bien loin, elle prit moins de temps à se préparer que la veille mais fit par contre le sacrifice de quelques pièces d'or et d'une mèche de cheveux. Elle avait en effet acheté un pain et un onguent pour ce triste inconnu, elle mit le tout dans un panier où elle déposa une mèche de ses cheveux. Persuadée que l'individu n'avait pas l'éducation nécessaire pour lire, elle se disait qu'il comprendrait sans doutes mieux ce message.

Les égouts n'avaient pas changés depuis la veille. Toujours la même humidité poisseuse aux murs et cet odeur infecte dont les relents se faisaient sentir à des dizaines de mètres de l'entrée. Comme elle ne savait pas exactement où pouvait être la créature, Cylicia répéta le chemin qu'elle fit jusqu'au carrefour où se donnait rendez-vous tant de crocodiles. Aucune trace de l'inconnue, elle s'apprêtait alors à laisser son panier d'offrandes là lorsqu'elle entendit un long gémissement de douleur provenant des galeries.

- Aaaaahhh...

C'était la créature à n'en pas douté! Sans doutes aura-t-elle eut des complications avec sa blessure. Cylicia fit ce qu'elle put pour arrivé aussi vite que possible dans ce dédale où tous les sons étaient renvoyés dans chaque direction. Une fois arrivée, elle put assisté à un bien triste spectacle. Le colosse de la veille qui l'avait désarmée si facilement était à présent allongé au sol, le dos appuyer contre le mur, et la main appuyée à l'endroit où notre héroïne l'avait transpercé.

- Toi?! S'exclama-t-il en voyant Cylicia.

Il essaya de se relever mais la douleur le maintint au sol. Le pauvre n'était plus en état de faire quoi que ce soit. Il était évident que la plaie s'était infectée dans un endroit aussi sale que celui-ci, comment ne l'aurait-elle pas été? Cylicia s'approcha avec méfiance, tandis que le monstre l'a regardait d'un oeil étrange. C'était un regard mêlé de peur et de haine qu'elle avait vu de nombreuse fois à la Tour Noire. Pourtant elle n'était venue ni pour le narguer ni pour le tourmenter, ce qu'elle lui fit comprendre en lui tendant son panier et ces quelques mots :

- Je suis venus en paix, ne pouvant souffrir de vous savoir en si piteux état au fin fond des égouts...

- Hey, répondit le Naga, qu'est-ce que ça peut bien t'faire?! Laisse moi donc partir comme je suis arrivé sur cette terre, dans le sang et la merde!

La créature se crispa alors de douleur avant de continuer :

- Si vous voulez m'être utile, faites donc peur à ces sournois crocodiles qui me mangeait dans la main il y a peu et qui aujourd'hui semble vouloir me l'arracher.

Sur ces mots, et comme pour mieux exprimer son propos, il arracha le panier de la main de notre héroïne et se mit à farfouiller dedans comme un chien dans une poubelle. Il renifla le pain, croquant sans vergogne dès qu'il le reconnu, puis l'onguent, qu'il goûta également mais dont l'amertume le rebuta.

- C'est pour votre blessure... Se sentit obligée de préciser Cylicia.

Enfin, il tomba sur la mèche de cheveux et regarda la Purificatrice d'un air intrigué. Si la créature avait disposé de sourcils, nul doutes que l'un de ceux-ci aurait été haussé au moins autant que Cylicia le fit avec ses épaules. Alors, comme il s'afférait à soigner sa blessure, la jeune stryge se permit de s'asseoir à une distance raisonnable de celui-ci. Il était temps, selon elle, d'éclairer sa lanterne.

- Si j'ai bien compris, vous vivez ici dans les égouts... Au milieu de tous ces crocodiles?

Encore une fois, si il avait pu hausser les épaules, il l'aurait fait, mais la douleur était trop important au niveau de son torse que pour tenter des mouvements inutiles et indélicats.

- Il faut bien vivre quelque part...

- C'est bien vrai, répondit-elle avec un léger sourire, mais pour ma part j'aime autant vivre au soleil où l'air est pur...

- Parmi tous ces fous?! Autant agonisé ici dans la fange!

Il finissait de nettoyer sa plaie alors qu'un clapotement se fit entendre non loin. Cylicia, qui était prévenue, se releva et sorti son épée.

- Et vous, qu'est-ce que vous faites là? Et qu'est-ce que vous êtes au juste? Un monstre croisé d'homme et de cigogne?

C'était bien la première fois qu'on fit tel remarque à notre héroïne. Un peu surprise mais tout aussi amusé, elle put au moins comprendre que son interlocuteur n'avait pas vu beaucoup de pays durant sa vie de misère.

- Non, non, je suis une stryge blanche... Mon peuple n'est pas bien nombreux, mais c'est la première fois que je rencontre quelqu'un n'ayant jamais entendu de nous.

Le Naga rigola difficilement à cause de la douleur puis rajouta :

- Hey, parce-que vous vous savez peut-être ce que je suis?!

Avant de lui répondre, Cylicia soupira. Le pauvre n'avait pas même conscience de ce qu'il était. Sans doutes avait-il eut une vie d'esclave ou de monstre de cirque.

- Oui, je pense bien le savoir... Vous me semblez être ce qu'on appel un Naga Bestial. Vous m'excuserez pour le terme, mais je ne l'ai pas inventé.

Le dit Naga sembla abasourdi, comme si c'était chose impossible que d'autres que lui puissent exister au monde.

- Enfin, finit-elle par préciser, je n'ai pas croiser beaucoup de Nagas Bestiaux en particulier, mais des Nagas il y'en a ! A BaldorHeim même ils ont une championne de l'arène Naga très connue.

M.ais se rendant compte qu'il allait perdre le fil si elle allait trop vite, elle se tut. Ce qui laissa place à un autre clapotement cette fois dangereusement proche.

- Je crains que mes amis ne soient en avance pour le dîner.... Dit le Naga en brisant le silence. Mieux vaut ne pas tarder dans le coin.

Cylicia acquiesça et suivit le "monstre" dans les entrailles de son repère. Quelques minutes plus tard il se rassit, et finit par dire :

- Vous feriez mieux de partir. Je n'ai plus ma place en ce monde.

Il était clair que le pauvre ne savait tout simplement pas où aller.

- Je connais un endroit sûr, venez avec moi. Si nous sortons d'ici je vous dirais tout ce que je sais sur les Nagas, et si vous tenez tant à mourir...

Mais elle ne put finir sa phrase. Sous ses yeux stupéfaits, un crocodile avait surgit de l'eau et avait attraper le Naga par la tête de sa puissante mâchoire, en une seconde il fut emporter avec lui dans les eaux. A tous les coups il était mort, mais Cylicia se décida presque aussitôt à aller le récupérer. Elle sauta du rebord du égouts pour atteindre le marécage puant où s'était réfugier le crocodile. Il était toujours là, à essayer de traîner le corps lourd de cette inconnue dont elle n'avait pas eut le temps de connaitre le nom. Elle lui fallut peu de temps avant de rattraper la bête qui lâcha prise aussitôt qu'elle se senti en danger, faisant à présent face à la Purificatrice vengeresse. Il n'hésita pas une seconde et alla planter ses crocs dans la botte de notre héroïne qui, dans un grand cri de douleur, planta en retour son unique croc de métal dans la boite crânienne du reptile qui se raidit d'un coup net, renforçant son emprise.

La situation était catastrophique. Mais comme pour elle la douleur et le désespoir était devenus d'intimes compagnons de voyage, elle réussi à garder un sang froid que bien de ses pairs jalouseraient. Il fallait agir vite, elle perdait du sang et l'était de son compagnon était plus que critique. Elle se traîna donc jusqu'à lui, le crocodile accrocher à la jambe gauche et put constater qu'il respirait. C'était une bonne nouvelle, certes, mais cela marquait peut-être la fin même de son existence. Elle allait devoir transporter cet être de misère à travers ces égouts et, quand bien même elle ne s'écroulait pas avant d'atteindre la sortie, si personne ne leur venait en aide ce serait assurément leur fin. Oublier de tous, digérer par la horde reptilienne et disparus comme le vent. Quelle belle mort, se disait-elle alors qu'elle soulevait difficilement le corps inanimé du Naga jusqu'à son épaule, je pourrais apparaître le coeur léger devant mon créateur... La pauvre risquait sa vie pour ses bigoteries. N'importe qui de sensé aurait laisser ce cadavre là et ce serait enfuit après cette morsure déjà fatale. L'infection était inévitable, sans parler de la perte de sang. Mais c'est sans doute aussi pour cela que nous nous attardons sur cet être unique en son genre, à tous moment prêt à accomplir l'impossible, l'insupportable, pour les cris d'un enfant aussi bien que pour les pleurs d'un monstre.

Enfin, si vous n'êtes pas tout à fait ignorant de l'histoire de Cylicia Condoris, vous savez que ce jour ne fut pas son dernier. En effet, elle réussi à atteindre cette sorti et bien qu'elle s'évanouie en l'atteignant. Cela suffit à son ami, Jimmy Dents-de-Laits, pour la sauvée, lui qui s'inquiétait souvent de ces escapades au milieu des égouts. La reconnaissance est sans aucun doute une richesse oubliée des méchants mais dont la valeur est infinie.

N.B.: La suite de ces événements, qui n'a plus rien à voir avec les péripéties chasseresses de notre héroïne, se retrouvera dans ses aventures au Canari Jaune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Doebroksh
Rôdeur

Doebroksh

Messages : 97
Expérience : 935
Masculin Âge RP : 30 hivers

Politique : 01
Métier : Chasseur - Compagnon
Titres:
 

(Fée nordique +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
Chasse aux crocodiles - Page 10 1559870510-barre-vie-gauche1058/1058Chasse aux crocodiles - Page 10 1559871461-barre-vie-rouge  (1058/1058)
Vitesse: 555
Dégâts: 657

Chasse aux crocodiles - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Chasse aux crocodiles - Page 10 EmptyLun 15 Juil 2019 - 9:17

Les passants s'écartaient prudemment du centre de la ruelle, affichant toute une palette d'expressions diverses. Stupéfaction. Curiosité. Dégoût. Crainte. Respect. Incompréhension. Il n'aurait pu toutes les lister. Plus il avançait, plus il percevait les murmures enfler dans son dos, tranchant avec le brouhaha familier du bazar qu'il traversait.

*

- …savez quoi ? Je vous les reprends trente pièces le lot ! Et si…

Devant la mine effarée de son interlocuteur, le commerçant s'interrompit, perplexe. Venait-il de gaffer ou bien… non, ce n'est pas lui mais un point derrière qu'il scrutait en écarquillant les yeux. Se retournant, le Stellarois perçut un fragrance nauséabonde qui lui monta littéralement à la gorge.

- Quelle puanteur ! S'écria-t-il. D'où…

Ses mots s'étranglèrent dans sa gorge. Se présentant dans l'encablure de l'entrée, l'hybride croisé au petit matin qu'il avait orienté vers les égouts posa son regard gris sur lui. L'humain se senti brusquement rapetisser, incapable de prononcer un mot de plus.

S'appuyant sur une seule jambe, Doebroksh s'approcha en boitant, la mâchoire crispée. Dans son sillage l'hybride laissait une pluie de gouttelettes écarlates, s'écoulant de sa fourrure. Le bras droit replié contre lui, il tenait un corps ridiculement chétif serré contre sa tunique de cuir et de bois. De la main gauche il traînait derrière lui la carcasse d'une créature que l'humain aurait été bien incapable de déplacer, le tenant par l'intérieur de la gueule. Le minotaure s'agenouilla péniblement, tremblant sur son appuis. Il déposa l'enfant au sol avec une délicatesse insoupçonnée.

L'ensemble des personnes massées dans le hall de l'hôtel des ventes et dans l'entrée de celui-ci étaient silencieuses, n'osant prononcer le moindre mot. Le visage de l'enfant était maculée de sang, sa tunique imbibée d'humeur écarlates et poisseuses, ses cheveux gouttaient sur le plancher… mais elle se tenait debout seule, titubante, dévisageant l'assemblée. Elle recula craintivement vers son sauveur en comprenant être le centre de l'attention. Mais celui-ci se redressait en toisant le commère l'ayant envoyé dans ce traquenard. Avec négligence il envoya le cadavre du crocodile rouler à ses pieds.

- J'en ai rapporté un, déclara-t-il d'un ton rauque. Le second vous attends dans les conduits. Z'avez qu'à aller tout droit depuis l'entrée principale.

Se faisant, il laissa tomber à terre une dent que tout le monde suivit du regard lorsqu'elle rebondit sur le carrelage.

- Vous devriez d'ailleurs vous grouiller, le corps bouche le chenal.

Blanc comme un linge, l'homme balbutiait sans arriver à prononcer un mot. La hache. La lance. Ses poings et même ses cornes. Toutes les armes possibles de l'hybride avaient viré au rouge. Quel genre de boucherie avait-il bien put se dérouler dans les boyaux de leur cité ?

- Attendez… s'écria brusquement un commissaire priseur s'étant frayé un chemin jusqu'au premier rang. Cette dent… elle est trois fois plus grosse que celles de ce crocodile !

Ramassant le croc d'une main tremblante, il le leva assez haut pour que tous le voient, ébahis.

- Utilisez la récompense pour retrouver ses parents, grogna Doebroksh en reculant d'un pas. Distribuez ce qui restera aux gens à l'entrée des égouts…

La petite fit mine de le suivre, mais rapidement une femme se précipita à sa hauteur, un chiffon à la main. Sans attendre, elle entreprit de lui frotter la figure malgré ses protestations, épongeant le sang déjà à moitié sec. L'hybride la laissa là aux soins de ceux de son espèce, titubant à travers la foule. A nouveau, les Stellarois s'écartèrent. Ce n'est qu'après un instant qu'un cri monta d'une personne un peu plus avisée que les autres :

- Un guérisseur ! Vite trouvez un guérisseur ! Il se vide de son sang !

Plusieurs personnes l'encadrèrent rapidement alors qu'il en apercevait d'autre déguerpir à travers les ruelles. Avec un grognement et en agitant son épaule blessé, il les dissuada de l'assister. A bout de force, le minotaure se laissa tomber sur son arrière train un peu plus loin, adossé à un muret.

Levant les yeux au ciel, il s'accorda enfin un répit en se laissant aller de tout son poids contre la structure. Ses blessures lui faisaient mal au point qu'il souhaitait que les ténèbres l'emportent pour temporairement en être débarrassé. Mais, s'attardant sur les premières étoiles qu'il discernait entre les frondaisons des bâtisses, il savait qu'il était encore trop tôt pour rejoindre ses ancêtres. Expirant, il ferma les yeux. Et se laissa aller.




Slots RP utilisés 2/2

Chasse aux crocodiles - Page 10 Vlh7Jvj
Doebroksh s'exprime en #ff9999 ♦️ Nyssa s'exprime en #62fff1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vg11k.tumblr.com/
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 3901
Expérience : 13136
Masculin

Chasse aux crocodiles - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Chasse aux crocodiles - Page 10 EmptyMar 16 Juil 2019 - 1:24

Rapport de récolte :

Doebroksh récolte 6 écailles de crocodile, 3 cuirs de crocodile, 3 dents de crocodile. Il remporte 15 points métier et 1 os doré

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Cylicia récolte 2 écailles de crocodile, 1 cuir de crocodile, 1 dent de crocodile. Elle remporte 5 points métier et 1 os doré

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Chasse aux crocodiles - Page 10 Empty
MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Chasse aux crocodiles - Page 10 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Chasse aux crocodiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10

 Sujets similaires

-
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Tableau de chasse des crânes
» Chasse aux corbeaux [pv : Tyzy]
» La chasse est ouverte... YATA!!!!!! [PV Sybille]
» La chasse aux requins ( Rang D)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Ville de Kastalinn :: Lieu d'artisanat - La chasse-