Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Guéguen Fustec
Le Monde de Dùralas a précisément 1506 jours !
Dùralas, le Jeu 14 Déc 2017 - 11:06
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Chasse aux crocodiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Styx
Ombre de la C.O ♦ Vicomte de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1166
Expérience : 4939
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2952/2952  (2952/2952)
Vitesse: 1312
Dégâts: 822

MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Mar 30 Aoû 2016 - 19:13

rétablir sa réputation: 3/4

Les fermiers d'Hukutav travaillaient comme tous les jours lorsqu'un mendiant se présenta à la riziculture. C'était une journée agréable, pas trop humide, et où les mouches n'affluaient pas, chose rare dans les marais. L'étranger était couvert d'une longue et épaisse cape en plumes d'Aigles des Baldors et ne parla que très peu à ses nouvelles rencontres, si ce ne fut pour leur demander gîte et couvert.

Les gens du coin avait de simples et humbles coutumes, et comme l'exigeait la tradition, ils acceptèrent, ne sachant pas si un Dieu ne venait pas mettre à l'épreuve leur gentillesse. Ils installèrent donc l'inconnu dans une des chambres d'un couple plus aisé que les autres, et organisèrent une fête au village au passage, juste pour ne pas froisser le possible envoyé Divin.

Les préparatifs furent modestes, mais dans la mesure du possible ils étaient les meilleurs que l'on ne puisse trouver par ici. L'alcool de riz fut sorti, et une statue de bois fut même incinéré en l'honneur des déités. Tout se passa bien, et ce fut un moment convivial, même si l'invité de disait mot. Il se contenta de rester assis prêt du feu de camp, son visage dissimulé sous son énorme capuche aviaire. Même lorsque les femmes du coin l'invitèrent à danser, il refusa poliment, vantant les mérites de la réflexion.
"Rien ne pourra me distraire de rien."
Phrase assez énigmatique qui ne fit que renforcer la croyance qu'avait les gens sur ses prétendues origines divines.

Très vite, il fut clair que le mendiant ne bougerait pas de là. Les jours passaient et il restait dans sa chambre, en sortant seulement pour manger (de façon minime, c'était à se demander comment il tenait debout) ou lorsque l'on l'invitait à quelconque souper et évènement. Les habitants ne désiraient pas non plus le voir partir, en effet, depuis son arrivée le climat était on ne pouvait plus clément, les récoltes très riches, et surtout, les nombreuses attaques de loups avaient complètement cessé.
On entendait néanmoins leurs hurlements au loin. Et lors des pleines lunes le mendiant disparaissait dans les forêts, marchant calmement, au même rythme, sans jamais s'arrêter. Il revenait généralement le lendemain, laissant sur son chemin une odeur étrangement plaisante de barbe à papa.

Rien ne se produisit le premier mois de sa présence si ce ne fut une pluie de richesses et autres bénédiction; le doute n'était plus possible, il était un Dieu déguisé en homme ! Une fois même, rien qu'en posant ses mains scarifiés et noires sur un enfant atteint d'un mal inconnu il le guérit. Comme absorbant ses maux.
Il était vénéré au village, mais lorsque la question sur ses origines lui fut posée à la Taverne locale il se contenta de répondre, évasivement, de sa voix calme et rauque :
"Je n'ai fait que voir la vérité. C'est tout. Le vrai Maître arrivera bientôt, et vous verrez à votre tour."

Alors on attendit ce Maître, on l'attendit en préparant son arrivée, en construisant des dizaines de petits fétiches, de bois, de brindilles, de feuilles et de fruits. On fit préparer la meilleure cuvée d'alcool de riz, on alla chercher les meilleurs vêtements. On allait recevoir un Dieu après tout. Du moins, c'était ce qu'ils pensaient.

Un soir le mendiant se mit à hurler. Il hurlait, collé à la fenêtre de sa chambre, il hurla toute la nuit. Scandant toujours les mêmes phrases :
"IL EST PROCHE ! IL EST PROCHE ! DEMAIN ! DEMAIN ! LA NUIT TOMBERA, ET IL ARRIVERA !"

Le lendemain fut une journée quasi-apocalyptique. Les fleuves qui entouraient le village débordaient, encouragés à se révolter par une pluie torrentielle, et surtout, un épais brouillard avait comme engloutit le terrain. Impossible de voir à plus de dix mètres devant soi, et tout ce qu'on entendait, hormis le fracas diluvien et les râles des bourrasques était le feulement sauvage des crocodiles.
Tous les habitants avaient donc trouvé refuge dans la plus grande maison, emportant avec eux le nécessaire pour accueillir la Divinité qui arrivait. Qui les mettait à l'épreuve une dernière fois. Une dernière fois avant la consécration.

Le Mendiant, à la tombée de la nuit, sortit dehors en courant, hurlant "Maître". A ce moment ce fut comme si tout l'oxygène de la Terre leur fut enlevé. Personne ne respirait, personne n'osait bouger ne serait-ce que le plus petit des cils. La porte de l'énorme bâtisse s'ouvrit, emporté par une rafale de vent, et bientôt tous furent happés dans la brume. Là où plus personne ne voyait, une voix s'éleva, impérieuse et sensuelle. Violente.

"Vous avez pris soin de mon aimé. Il a témoigné mon pouvoir, et vous allez à votre tour voir ce qu'il a vu. Ne craignez pas, avancez."

Et ils obéirent sans même réfléchir un instant. Dieu était là, dans la moindre molécule d'eau, dans la brise la plus insignifiante, autour d'eux.
La brume se dissipa en un instant, laissant place à la nuit la plus Noire de toutes. Et ils virent. Là, juste devant eux, se tenait une chose qui ne pouvait tenir que d'un état supérieur. Une créature si monstrueuse qu'aucun esprit humain ne pouvait possiblement la concevoir. Une gigantesque gueule, ou peut-être était-ce un amoncela de griffes et crocs ? Des pattes pointus comme des aiguilles, même si ce put aussi bien être des ciseaux. Personne ne pouvait la nommer. Le nommer. Lui.

Quand la lumière leur revînt et qu'ils constatèrent que la météo était de nouveau calme, aucun bruit ne daigna perturber le silence.
Leurs peaux étaient meurtris, leurs bouches desséchées au maximum et leurs orbites rongées par les insectes. Des œufs de mouches éclataient même dans le corps de ceux qui n'avaient pas survécut à la Vision. L'ultime regard vers une puissance supérieure les avait rendus tous puissants eux aussi.
Ils savaient qui était le réel maître; Styx.

Dans l'énorme maison, Styx observait la centaine de personnes qui avaient vu les Lumières-Mortes. Entre les cadavres au sourire exagéré dont le cœur avait tout simplement lâché passaient des crocodiles, claquant de la gueule. Ils ignoraient les survivants mais dévoraient sans pitié les morts, ingérant leurs chaires calcinées par une vision de l'horreur la plus parfaite, ingérant la puissance des Lumières-Mortes. De l'au-delà au-dessus de l'Immatériel. L'infinité où rien ne subsistait.
Peut-être était-ce la réelle forme de Styx qui les avait ainsi massacrés ? Si oui, il en tirait une grande fierté.

Un homme, la face complètement nécrosée, emplie de cafards et où pullulaient des araignées s'avança avant de s'agenouiller. Il ne voyait pas, ses yeux avaient été dévorés par les arachnides, mais il était certain de Sa présence.

"Maître. Il tremblait, faible d'avoir éprouvé sa petitesse. Merci, dîtes-nous quoi faire. Une main se posa sur ses cheveux (ceux qui n'avaient pas brûlé) et une voix où résidait toute la docilité du monde lui sussura:
- Vous savez déjà quoi faire. Répandez la parole, prêchez mon Salut ! Hahahaha ! Soyez les instigateurs de ma domination. LIBÉREZ-LES TOUS. Sur ces mots, l'arlequin se saisit d'un crocodile, lui arracha la mâchoire supérieure d'un geste sûr et arrosa tout ce beau monde de sang."

Il ressortit du village d'Hukutav avec une véritable armée d'êtres pourris, décharnés, tuméfiés, des nids à pestilence où naîtraient des milliers de maladies et parasites. Le vampire marchait en tête, une couronne en crocs de crocodiles sur la tête. Maintenant, l'heure du dernier acte de cette histoire était venue. Il était curieux de voir s'ils le trouveraient toujours aussi "drôle". Non parce que lui se fendait la poire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2857
Expérience : 8990
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Jeu 1 Sep 2016 - 16:37

Rapport de récolte :

Styx gagne 3 écailles de crocodile, 1 dent, 1 cuir et os doré.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1661
Expérience : 4926
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2467/2467  (2467/2467)
Vitesse: 1604
Dégâts: 2078

MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Sam 3 Sep 2016 - 22:34

3/5

D'un revers de main, Saigo essuya le mince filet de sang qui perlait sur sa joue. Il était encore en très bonne forme à l'heure d'affronter son troisième défi.

La seconde moitié de l'épreuve se déroulera à l'extérieur. Commenta sobrement Shadis, d'un ton on ne peut plus neutre.

Suivi d'une demi-douzaine de spectateurs, qui n'avaient donc rien de mieux à faire, l'instructeur et le Faucheur remontèrent à la surface. Ils marchèrent d'un bon pas pendant une vingtaine de minutes, le temps d'avoir le Lac Fresha en ligne de mire. Là attendaient deux stryges noirs, surveillants un crocodile, ni plus ni moins.

L'Exécuteur inspira un grand coup. C'était un jeu dangereux que de combattre un crocodile à mains nues. Mais il n'avait pas peur, sûrement pas, cela ne faisait pas partie de son ADN. Au contraire, il était de plus en plus excité par cet examen inopiné, qui prenait enfin l'allure du défi qu'il était supposé être. Le sanglier et l'aigle n'avaient été qu'un maigre échauffement, il était temps de passer au plat de résistance.

De mémoire, Saigo n'avait jamais affronté une telle bête sans armes. Mais dans cette région beaucoup plus fraîche que l'habitat naturel du reptile, il avait un avantage certain. Autre point positif : il connaissait le terrain. Plus jeunes, alors qu'il luttait chaque jour pour sa survie, c'est aux abords du lac que le stryge noir avait fait ses premiers pas de chasseur.

L'animal fut enfin lâché. Comme à son habitude, il optait pour une approche très lente, observant les mouvements de son adversaire pour bondir au moment opportun. Saigo se mouvait lentement. Il ne savait pas trop comment il allait passer outre les écailles du reptile. Lorsqu'il fut à portée, il déploya ses ailes et fondit sur son ennemi, pour le surprendre. Le crocodile, sans doute affecté par le froid, fut lent à réagir, et ne faisait qu'ouvrir la gueule quand le Faucheur atterrit sur son dos.

Les mouvements du reptile était ralentis, sa force était clairement affectée par le froid. C'était sa chance. Saigo se saisit de la mâchoire supérieure de son ennemi et tira de toute ses forces. Son dos se faisait fouetter par la queue affolée du crocodile, mais il tenait bon. Deux bonnes minutes plus tard, un craquement sonore retentit. La mâchoire du reptile c'était enfin brisée, il devenait quasiment inoffensif. Ainsi, l'Exécuteur eut tout le temps de choisir les points qu'il allait frapper. Il s'agissait de marquer un grand coup, de montrer ses talents à l'instructeur. Il frappa sans relâche les points qu'il identifiait comme les plus douloureux. Enfin, après de longues minutes, le crocodile cessa de respirer, battu à mort.

Satisfait, Saigo se redressa. Mais le sol se mit soudainement à trembler, tandis que le visage de Shadis s'illuminait d'un sourire mauvais…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2857
Expérience : 8990
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Ven 9 Sep 2016 - 11:44

Rapport de récolte :

Saigo gagne 3 écailles de crocodile, 1 dent, 1 cuir.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Avon
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 3257
Expérience : 3396
Féminin Âge RP : 26

♦ Politique : 00
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Esprit protecteur de Nova +300, v+250, 100)

Stats & équipements
Vitalité:
1192/1192  (1192/1192)
Vitesse: -104
Dégâts: 3507

MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Mer 14 Sep 2016 - 14:45

Nova venait, une fois de plus, de se frotter aux vilains crocodiles affamés qui peuplaient les environs. Mais comment expliquer qu'au même moment, un groupe de gamin interloqués passaient par là ?
Ils étaient nombreux, environ 7 ou 8, d'âges assez variés, les plus grands semblaient avoir 16-17 ans et les plus petits tapaient dans les 3 ans. Ils avaient un air commun, des cheveux blonds, roux, un mélange assez étrange qui laissait supposer à Nova qu'ils étaient d'une même fraterie. Des humains, pour pas changer. Ils étaient partout décidément.

Nova, elle, avait du sang de partout. Le crocodile n'avait pas été très sympa et plutôt que de faire flipper la majeur partie de ces petits marmots, ils s'assirent en rond autour d'elle et se mirent à attendre.

L'orque qui s'était éloignée du marécage se retrouvait bien bête. Elle finit par leur demander ce qu'ils voulaient.

- Raconte nous comment t'as fait ça
- Erf...

Ce n'était pas la première fois qu'elle était amenée à faire ça, mais bon sang, pourquoi ne faisait-elle pas flipper les gosses comme les autres grosses brutes ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2857
Expérience : 8990
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Mer 14 Sep 2016 - 15:43

Rapport de récolte :

Nova gagne 2 écailles de crocodile, 2 dents, 1 cuir.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Avon
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 3257
Expérience : 3396
Féminin Âge RP : 26

♦ Politique : 00
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Esprit protecteur de Nova +300, v+250, 100)

Stats & équipements
Vitalité:
1192/1192  (1192/1192)
Vitesse: -104
Dégâts: 3507

MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Sam 24 Sep 2016 - 13:07

Après s'être fabriquée un manteau de fortune avec la peau d'un bébé rhinocéros laineux, Nova alla en chasse aux crocodiles. Elle comptait bien profiter également de leur cuir plus solide et plus résistant à l'eau pour renforcer ses bottes qui fatiguaient un peu.
Pas compliqué non plus, l'orquette était habituée à fréquenter cette zone et s'en alla dans les marécages avec sa petite dague de poche en main. Elle avait gardé de côté un bout de chair du rhinocéros qui ferait un appât parfait. En quelques secondes à peine, une fois le bout posé au sol, un crocodile pointa le bout de son nez hors de l'eau et se jeta sur la viande. Nova l'astucieuse avait piégé la zone et le crocodile se coinça la patte dans un piège fait maison.
Il n'y avait plus qu'à achever la chose, trop occupée à bouffer sa bidoche.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2857
Expérience : 8990
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Sam 24 Sep 2016 - 22:48

Rapport de récolte :

Nova gagne 2 écailles de crocodile, 2 dents, 1 cuir.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Vicomte de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1166
Expérience : 4939
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2952/2952  (2952/2952)
Vitesse: 1312
Dégâts: 822

MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Dim 25 Sep 2016 - 22:33

La prochaine destination du trio s'avérait être le marais d'Hukutav. En atterrissant, les vampires croisèrent le chemin d'un groupe de pieux, vénérant le grand Dragon Noir.



Ils venaient, tous vêtus de blanc, groupés autour d'un prêtre. Un Stryge Blanc aux habits de cérémonie, bénissant la terre qu'il décrivait comme "impure". Styx se rit intérieurement en pensant à ce que les prêtresses du Basilic feraient à pareil individu... Alors que les vampires observaient la procession, cachés par les arbres du marais, Ehrion se saisit de son épée et se mit à grogner. Chose que Styx désapprouva fortement en lui enserrant le poignet avec violence alors que de l'autre main il collait sa paume sur la bouche du guerrier.

"Excuse-moi. Je déteste les religieux, surtout ces stupides Stryges ! Blancs ou Noirs, ils méritent de mourir, regarde-les ! Si manichéens.
- Il est vrai qu'ils sont pitoyables, leur existence est d'un cliché... Veronica porta une main à son front, exaspérée. Leurs Dieux sont tout aussi ridicules, créer une guerre perpétuelle juste par égoïsme, en voilà un exemple de stupidité.
- J'approuve vos dires, je déteste également ces chiens. Mais je pensais que l'on pourrait s'amuser un peu. Veronica,comment va ta transformation ? Toujours inachevée ? Elle lui montra des griffes, plus fines que celles d'Ehrion, mais dont le tranchant ne trompait pas. Lachlan la gratifia d'un rire satisfait, avant de lui indiquer la suite du plan.



Alors que les adorateurs du Dragon marchaient, ils tombèrent nez à nez avec une femme d'âge mur. Elle était au sol, couverte de boue, la robe déchirée. Le Stryge Blanc dut résister à un regard corrompu de désir, mais quelque chose chez cette créature l'attirait indubitablement, et quoiqu'il fasse, l'image de ce corps à moitié nu ne le quittait pas. Ce fut finalement l'une de ses servantes qui porta secours à la pauvre femme. Elle disait se nommer Veronica, et avoir été agressée par des brigands.
Comme elle parlait, tous étaient captivés par sa façon de parler. Son vocabulaire, ses mots, ses lèvres qui bougeaient d'une façon aussi sensuelle que convaincante.

L'instant d'après, ils ne savaient plus exactement ce qu'ils faisaient ici, ni qui était cette créature, mais ses paroles étaient de délicieuses incantations qu'ils avalaient sans piper mot. Chacun contemplait ses yeux d'un bleu profond, sans fin.
Et puis, finalement tous surent quoi faire; il fallait tuer les autres, être le seul digne de mériter Veronica. L'unique survivant.


Quand Styx et Ehrion revinrent les bras chargés de crocodiles, la nouvelle venue embrassait le prêtre Stryge, lui ôtant la vie par la même occasion. Autour d'eux, étaient entassés les cadavres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Avon
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 3257
Expérience : 3396
Féminin Âge RP : 26

♦ Politique : 00
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Esprit protecteur de Nova +300, v+250, 100)

Stats & équipements
Vitalité:
1192/1192  (1192/1192)
Vitesse: -104
Dégâts: 3507

MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Dim 2 Oct 2016 - 1:51

La scène était tellement... étrange ?

Au loin, alors que Nova était perchée dans un arbre pour se taper une petite sieste à l'abri des esprits malveillants, de drôles de personnages entourés de cadavres se roulaient des galoches ?

L'orquette se frotta les yeux, une fois, deux fois, trois fois, nan, toujours pareil. Interloquée, elle préféra descendre de son piédestal, une fois au sol on ne pourrait pas la voir, un gros buisson séparait les deux clans.

Toujours dans la perplexité, l'orque plongea ses pieds dans l'eau, jusqu'aux cheville et attendit qu'un crocodile se pointe.
Toujours dans la perplexité, l'orque reparti avec son crocodile sur l'épaule, jetant un dernier regard en arrière, au cas où elle serait suivie.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2857
Expérience : 8990
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Mar 4 Oct 2016 - 22:48

Rapport de récolte :

Styx gagne 2 écailles de crocodile, 2 dents, 1 cuir.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Nova gagne 2 écailles de crocodile, 2 dents, 1 cuir.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Vicomte de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1166
Expérience : 4939
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2952/2952  (2952/2952)
Vitesse: 1312
Dégâts: 822

MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Dim 9 Oct 2016 - 15:54

Une forme longiligne, volumineuse et grouillante, s'extirpa de l'oreille droite de Styx avant de venir s'enrouler autour de son cou ses nombreuses pattes prenant racine en la peau d'albâtre du vampire. Des veines noires se mirent à palpiter chez l'arlequin tandis que s'élevait la voix rocailleuse de la divinité.

"Styx, voilà un petit moment que nous n'avons pas fait le point sur notre contrat. Un filet de bave verdâtre s'écoulait des mandibules du scolopendre alors qu'il exécutait une étrange danse devant le visage de l'Ombre. Le vampire eut un petit rire tandis qu'il envoyait des cailloux sur la farce d'une mare d'Hukutav, produisant de petites ondes qui allaient s'agrandir, petit à petit.
- Je crois que tu n'as pas à te plaindre, Lui. Tu as eu moult occasions de te nourrir que ce soit ici, dans l'Immatériel ou dans les Lumières-Mortes, tu es un beau petit charognard. Toujours là pour récupérer mes restes. L'énorme masse grouillante raffermit sa prise autour de la gorge blanche.
- Ne me manque pas de respect.
- Honnêtement, je n'en ai rien à faire. Tu veux me tuer ? Vas-y, mais je te rappelle que si je meurs tu en seras qu'un pauvre truc errant, se nourrissant de proies par-ci par là.
- J'ai assez mangé pour... Alors que la tête du millepattes se rapprochait de la bouche aux crocs d'argents, celle-ci enserra avec violence l'insecte dont quelques gouttes de liquide giclèrent. Il poussa un couinement aigüe.
- Tu as mangé de ma main mais dès que celle-ci se verra flétrir alors tu verras tous tes repas s'évanouir dans les ombres, disparaître à jamais. Laisse-moi t'expliquer un concept que tu aurais pourtant dû saisir à la minute où tu foulais MES terres intangibles; si un mage spirituel meurt, toutes ses âmes meurent avec lui. Les laisses que je passe autour du cou de mes bien aimés servants se désagrégeront et leur existence avec. Heureusement que je suis là pour ne pas te laisser envahir par quelque plan foireux, hein ? " Il recracha l'insecte qui rampa à toute vitesse, regagnant la boîte crânienne de Styx où il s'enroule de nouveau autour de son cerveau. La suite du dialogue fut faite au travers de télépathie.

Pardonne mon insolence, mage.

- Je n'ai rien d'un mage, les magiciens plient les éléments à leur volonté. Je plie les hommes à ma volonté, c'est très différent. Enchanteur me conviendrait mieux, et même comme ça, je doute que je sois très académique. Bref, restons amis, protégeons nous mutuellement et tout ira bien, n'est-ce pas ?
- Certes.
- ... ?
- Certes, Maître.
- Aaaah, gentille bêbête à son papa.

Styx continua à marcher, appréciant l'ambiance quelque peu morose des marais, tout en discutant avec Lui, la semi-divinité dont il tirait le plus grand de ses pouvoirs d'illusion. Si l'arlequin était jugé comme "fou" c'était peut-être car il était capable de pardonner une insubordination de la sorte et d'agir comme si de rien était en à peine quinze minutes d'intervalle. Toujours est-il que la conversation les mena jusqu'à un nid de crocodiles qui ne fit pas long feu face aux cartes du clown.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2857
Expérience : 8990
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Jeu 13 Oct 2016 - 2:45

Rapport de récolte :

Styx gagne 2 écailles de crocodile, 2 dents, 1 cuir.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1661
Expérience : 4926
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2467/2467  (2467/2467)
Vitesse: 1604
Dégâts: 2078

MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Lun 7 Nov 2016 - 17:42

Saigo dévorait l'histoire de Kunz avec avidité. Où le héros légendaire pourrait-il bien se rendre maintenant qu'il avait écumé les Baldors ? Chapitre 3 !

Au lendemain d'une orgie dans un cabaret,
Kunz s'aventurait dans le Marais.
À Hukutav il comptait bien purger,
Les crocodiles qui émergeaient.
Dans la flotte boueuse et poisseuse
Kunz fit bien des malheureuses.
Les femmes crocodiles jamais plus,
Ne se feront bouffer le cul.


Mais quel homme ce Kunz. Capable de tant d'exploit relatés à travers de si belle rimes. Saigo n'était pas un artiste dans l'âme, mais il s'imaginait la scène et ça lui plaisait beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2857
Expérience : 8990
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Mer 16 Nov 2016 - 11:23

Rapport de récolte :

Saigo gagne 2 écailles, 2 dents, 1 cuir de crocodile.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1661
Expérience : 4926
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2467/2467  (2467/2467)
Vitesse: 1604
Dégâts: 2078

MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Mer 16 Nov 2016 - 21:26

Saigo marchait dans les marais d'Hukutav, un lieu plus que propice à la chasse au crocodile. Tiens ! En voilà justement un, quelle aubaine !

Salut Krocolito ! Ça te dérange pas si je t'appelle comme ça ? Non ? Tu t'en fous ? Ah oui c'est vrai tu parles pas. Bref, moi c'est Saigo, et je suis là pour te tuer. Alors ce que je vais faire, c'est te planter cette faux dans le gosier, et aller aussi profond que possible, histoire d'être sur que tu sois bien mort, sans pour autant abîmer les parties de toi qui valent un peu d'argent. On fait ça ? Allez, on dit que je fait ça.

Et au final, l'Exécuteur fît cela. Vite fait bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Vicomte de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1166
Expérience : 4939
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2952/2952  (2952/2952)
Vitesse: 1312
Dégâts: 822

MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Jeu 17 Nov 2016 - 9:16

Journal d'un mage apostat : Approfondissement

Nous avions réussi. Grâce à mes théories et au savoir faire de Styx et de ses alliés (les décrire comme obscurs serait complètement idiot. Les concepts de bien et de mal étant de véritable broutille en ce qui concerne le Savoir.) nous étions enfin parvenus à mélanger deux âmes en un seul corps, et ce, dans un but de renforcement. Il n'y a pas méprise, nous n'avons pas affaire à une relation symbiotique au sens où l'un où l'autre auraient plus d'influence sur le corps où l'espace spirituel partagé.

(Note : Styx représente bien le corps maîtrisant les âmes, alors que j'ai eu vent d'un Géant qui serait contrôlé par un esprit ce qui symbolise la maîtrise des âmes sur le corps. Ici, l'aigle qu'a engendré l'Ombre n'est autre qu'une seule et même chaire, qu'un seul esprit, doublement plus puissant, emprunt d'énergie. Cet aigle qui résulte de nos expérience pourrait à lui seul tenir tête à une trentaine d'animaux de son espèce)

Alors que l'arlequin saluait notre cocher et que nous nous apprêtions à repartir au manoir, il lui indiqua toutefois la direction d'Hukutav. Lorsque je lui demandais pourquoi ne pas retourner à Lédéhi, où nous pourrions enfin appliquer la méthode de transmutation spirituelle (j'aime ce terme, il fait une bonne appellation pour la découverte !) sur des humains il me répondit en souriant que nos découvertes se devaient avant tout d'être protégées. Face à mon air dubitatif, il m'expliqua que s'il était capable de beaucoup il se savait concurrencé par quelques autres guerriers et que notre sécurité n'était jamais assurée, ainsi il transmettrait nos plans et méthodes à des contacts cachés dans les Marais.

Je ne sais que penser de cette affirmation. Remettre en cause les dires de mon récent ami me peine, mais je ne vois pas qui pourrait bien le mettre en déroute tant sa ruse et son aptitude au combat m'ont été vantés... j'en déduirais donc qu'il souhaite appliquer cette découverte à un champ qui ne m'est pas étranger ; la Guerre. Toujours et encore la guerre, celle qui ne meurt pas. Transmettre ces données à un mage doué servirait à ce qu'une armée d'entre eux mettent au point des engeances à leur tour, créant pour Styx un bataillon de supra-prédateurs. Dans l'idée, et même si je ne cautionne aucun affrontement (perdre des cobayes ne me plaît guère) le plan est assez mauvais. Nous ne connaissons pas les effets de la transmutation sur les êtres doués de conscience ; il faudrait avant tout pouvoir s'assurer de contrôler les individus mélangés avant de pouvoir réellement les exploiter. Simple constatation ; une arme dont on sait se servir vaut milles sortilèges non connus. Je faisais donc part à mes pensées à Styx que je savais préférer les paroles dures aux doux mensonges, et pour la première fois il sembla me regarder comme un égal. Il m'expliqua alors que lui seul aurait main mise sur les résultats des expériences, et qu'il ne faisait confiance à personne d'autre quant à l'utilisation des transmutés. Il se savait fourbe, et connaissait la fourberie des Hommes, rien ne le mettait à l'abri d'un nouveau Styx et il ne comptait pas donner d'armes aux potentiels traîtres. Il modifierait donc quelques éléments dans les papiers contenant les procédés, juste pour pouvoir déceler qui, au sein de ses alliés, comptait utiliser une magie que lui seul maîtrisait réellement. (En m'excluant bien sur) Stratagème habile je dois le reconnaître...

En arrivant dans les Marais je remarquais très vite que notre calèche s'éloignait des sentiers battus et que la voiture était clairement en train de s'enfoncer dans les bois qui entouraient les lacs putrides des lieux. Styx m'invita à descendre lorsque nous nous arrêtâmes dans ce qui semblait être une plaine boueuse tout à fait banale.
Mais très vite, alors que les yeux de l'Ombre viraient au rouge total, les eaux troubles se tordaient, s'élevaient, pour dévoiler un passage caché constitué de petits marches en pierre. En m'y engouffrant je découvris l'un des bastions des Amants, tous affublés de tenus rouges et oranges. Certains s'entraînaient sur marionnettes géantes, animées par la magie pour combattre, et nous traversâmes leur terrain alors qu'ils s'arrêtaient, saluant avec respect le vampire qui leur répondit par un lever de main désintéressé. Finalement, après moult escaliers et descente, nous pénétrâmes au cœur du Sanctuaire.

C'était une pièce grandiose, entièrement creusée dans la roche et nichant en son sein une statue impressionnante de ce qui semblait être une femme drapée en de riches tissus, ornée de milles joyaux et bijoux. A elle seule, cette représentation devait valoir une fortune colossale... Mais ce ne fut pas le détail qui me marqua le plus, au sol, et alors que nous avancions des ombres s'approchèrent de nous, serpentant pour prendre forme humaine. Un Prêtre Rouge... le summum de la hiérarchie chez les Amants, des mages aussi ésotériques qu'anciens. Il gratifia Styx d'une légère courbette et lui parla en un dialecte que je ne connaissais pas, la voix rocailleuse, presque comme un râle du prêtre glaçant en moi la moindre veine. Au final l'arlequin lui remit les documents, et l'homme (?) disparut de nouveau, nous laissant seuls avec l'effigie de la Déesse Voilée. A y regarder de plus près, il semblait y avoir quelque chose sous ce voile... mais quoi ?

Alors que mon ami s'apprêtait à dire quelque chose une détonation eut lieu, juste derrière nous et la robe du Prêtre Rouge vola en lambeaux aux pieds du Valet s'effritant en de minces cendres. Une silhouette féminine, juchée sur l'épaule colossale de la statue nous toisa d'un petit rire.


"Tu es devenu mou avec le temps, dommage, je pensais avoir plus de problèmes à m’infiltrer chez toi mon chou. La femme était d'une beauté à en couper le souffle en dépit de son statue de thérianthrope évident. Elle arborait des traits félins et deux fines oreilles de chat. Mon compagnon n'eut aucune réaction, si ce ne fut de la regarder avec amusement en frappant dans ses mains.
- Bravooo ! Bravooo ! Je pensais que ce vieux machin vivant dans cette grotte t'aurais repérée, mais tu es plus douée que je ne l'avais pensé ! Diable que j'adore sous-estimer les gens, ils se révèlent être pleins de surprises... mais es-tu vraiment aussi habile que tu ne le pense ? Une fraction de seconde. Ce fut le temps nécessaire au vampire pour placer ses griffes sous le cou de la femme-chatte, de longs ongles gris comme l'acier et aussi grands que des lames. Elle se saisit néanmoins du bras de Styx et l'envoya illico par-dessus son épaule avant de se jeter dans le vide, laissant ses griffes plantées dans le dos de la Déesse amortir sa chute. Une fois au sol, elle disparut, se dématérialisant en une fine brume noire. Styx, le cou brisé, reprit vie peu après, et me parla la tête encore à l'envers.
- Ah.. les femmes. Encore quelques siècles et elles ne dépendront plus de leurs maris, sois en certain mon ami... Mais je crains de ne devoir t'abandonner ici, le Chat s'en est pris à la mauvaise Chauve-Souris. Je serais bientôt de retour, attends-moi ici. En un dernier clin d'oeil il disparut lui aussi.

Je ne sus que plus tard comment le vampire avait ramené la chatte, la traînant par les cheveux alors qu'elle hurlait et se débattait en vain, maintenue dans une poigne de fer. Leur course poursuite dans les Marais avait été témoignée par l'un des nombreux guetteurs des Amants (ceux-ci même qui ont été exécutés pour ne pas avoir su repérer l'espionne). La femme avait filé au travers des bois, courant à moitié drapée dans une fumée qui la confondait à la nuit. Quelquefois, elle esquissait de brillantes acrobaties pour déjouer quelques obstacles de terrain et sa vitesse lui avait garantie une avance considérable sur Styx. Mais manque de chance, elle s'avéra que dans sa précipitation, se sachant traquée par un monstre sans nom, elle s'était trompée de chemin et avait terminé sa course en freinant brusquement face à un lac d'eau noire où vivaient des crocodiles.

Styx était arrivé quelques instants plus tard, rattrapant la fuyarde dans son hésitation. Mais la voleuse, futée, réussi à lui couper la gorge en profitant de l'élan de l'arlequin. Cependant, il s'avéra qu'il ne s'agissait là que d'une invocation, un doppleganger de mon ami, et lorsqu'elle ne le réalisa sa gorge était déjà enserrée par des doigts aussi froids qu'un matin d'hiver.

De retour, elle hurlait, se sachant condamnée. Sa tentative de vol de document se solderait par un sort bien plus atroce que la mort, je pouvais nettement sentir les pulsions qui agitaient l'âme de l'Ombre. Il était excité. Follement excité.
Il la jeta contre la statue avec une force considérable, si bien que j'entendis des craquements d'os. Ensuite, il s'assit sur son torse et entreprit de lui retirer lentement la peau du visage, plantant une griffe sous son menton et déchiquetant la chaire avec une adresse chirurgicale. Une fois que cela fut fait, et sous les cris de terreur de la belle captive (désormais un peu amochée), il lui arracha la langue en plongeant sa main dans une bouche sanglotante. Pour finir, il la fit léviter jusqu'à mi-hauteur de la pièce, le sang de la demoiselle s'écoulant abondamment de son visage. Il la laissa en suspens un long moment où il ne se passa absolument rien. Puis j'entendis un bourdonnement, suivi d'un autre, et encore, et bientôt des mouches voletaient autour de la chaire qui commençait à se nécroser, grattant ici et là un peu de viande pour leur progéniture. Certaines pondaient même des œufs dans la bouche sanguinolente, à moitié ouverte et emplie de pus.

Styx ne bougea pas pendant une journée entière, journée durant laquelle il assista au spectacle comme un enfant regarde deux arlequins danser pour le Roi. Ses yeux étaient emplis d'une admiration candide, qui aurait été presque touchante s'il ne s'agissait pas là de voir un cadavre se décomposer, dévoré par une nuée de mouches hideuses. Quand je revînt, lui apportant un verre de sang, il me dévisagea tout sourire, avant de s'écrier :


"Quel exercice revigorant ! Allons chasser un crocodile pour fêter ça !"

Ce jour là, il tua plus de crocodiles qu'il n'avait de doigts. Et les regarda eux aussi pourrir pendant plusieurs jours, sans bouger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2857
Expérience : 8990
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Dim 20 Nov 2016 - 21:06

Rapport de récolte :

Saigo  gagne 2 écailles, 2 dents, 1 cuir de crocodile.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Styx gagne 2 écailles, 2 dents, 1 cuir de crocodile et 1 os doré

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dougal Keane
Le Tribun ♦ Rôdeur

avatar

Messages : 4470
Expérience : 3785
Masculin Âge RP : 28

♦ Politique : 157
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Anor, aigle géant de Dougal [Emblème Gardien] +400, v+400 ; dissuasion : évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4022/4022  (4022/4022)
Vitesse: 879
Dégâts: 1855

MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Dim 4 Déc 2016 - 18:15

Ali Avant de retourner à Stellaraë, Dougal fit une escale dans les marécages. Il voulait ramener de la peau de crocodile avant de combattre la terrible Triple Entente, qui menaçait le monde tout entier. Le Gardien avait quand même du mal à visualiser les bons côtés d'une telle catastrophe pour les deux groupuscules concernés ; qu'avaient la Congrégation de l'Ombre et les Pirates à gagner dans un monde dévasté par la peur, la haine, la souffrance, la destruction et la mort ? Était-ce là la liberté qu'ils voulaient ? Agir sans avoir à se soucier des groupes militaires des quatre grandes cités dùralassiennes ?
Ali Tout ceci était des plus étranges. Il devait y avoir autre chose. Le rôdeur ne pouvait pas imaginer que les responsables de la Congrégation et des Pirates aient pu penser pouvoir atteindre leurs objectifs en aidant une puissance colossale ravager le monde et ne laisser que cendres et cadavres. Les pirates n'auraient plus rien à voler et plus personne ne ferait appel aux assassins de la Congrégation. Les conséquences étaient aussi désastreuses pour eux que pour les "peuples libres". Il n'y aurait aucun gagnant, c'était certain. Et pourtant, les canailles les plus organisées avaient décidé de signer pour la fin du monde.
- Boarf, c'est pas le moment de penser à ça. Il vaut mieux que je me concentre sur les crocos, pour l'instant. Un petit défoulement avant que le monde sombre. On vit des jours sombres...


Ali Dougal inspira un bon coup et bloqua sa respiration. Le moindre petit mouvement pouvait fausser toute la trajectoire de sa flèche. Il en aurait sûrement besoin de plusieurs autres s'il venait venir à bout de sa cible, mais il aurait bien aimé n'en avoir besoin que d'une seule pour cette fois-ci.
Non, je ne vais avoir besoin que d'une seule flèche. Je l'aurai, à coup sûr !

Ali Le rôdeur se corrigea pour partir victorieux et non défaitiste. S'il pensait que sa flèche n'atteindrait pas sa cible, alors elle avait toute ses chances de se planter n'importe où sauf au bon endroit. À l'inverse, s'il était sûr de son coup, il avait plus de chance de réussir. Ce n'était pas seulement de la précision et de la stabilité physique ; la psychologie avait elle aussi une importance capitale.
Ali Dans un "VLAN !" résonnant, le trait parcourut les quelques mètres le séparant de sa cible et vint la percuter en plein centre. Un grognement mortuaire s'échappa de la gueule de la proie jusqu'à s'éteindre pour de bon. Le rôdeur respira de nouveau et rangea soigneusement son arc pour le remplacer par un bon couteau de dépeçage. Une longue et difficile tâche l'attendait, et il se devait de faire très attention à ne pas abîmer le cuir du crocodile. Ce serait dommage d'avoir fait tout ça pour rien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Vicomte de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1166
Expérience : 4939
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2952/2952  (2952/2952)
Vitesse: 1312
Dégâts: 822

MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Dim 4 Déc 2016 - 22:04

Le vent balaya calmement les herbes qui jonchaient les Marais dans un bruit délicat et clair. Quelques chouettes hululaient, annonciatrices de la fin du crépuscule, tandis que les eaux noires des étangs demeuraient silencieuses, parfois agitées par quelque crocodile nageant par là. Les courants d'air continuaient leur course folle au travers des branches, ornements verdâtres d'arbres nourris par la boue riche des lieux. Au milieu de toute cette nature prolifique se tenait un étrange tableau ;

Entre deux buissons, installé confortablement sur une chaise en or massif aux contours bruts et raffinés, se tenait un homme de bonnes familles. Il était vêtu d'un épais manteau en fourrure, coiffé d'un couvre-chef dernier cri, toutefois, un très fin filet de sang venait tacheter son col délicatement entouré d'un petit nœud. Il hurla, une fois, intensément, avant de voir son rythme cardiaque chuter, l'entrainant dans un semi coma qui ne prit fin qu'après une violente gifle.


"Monsieur Belba ? Je vous prierais de rester éveillé durant notre entrevue, ce serait malvenu que de me fausser compagnie en pleine discussion. Son interlocuteur, homme bariolé au sourire étrangement sympathique, finalisa de tirer Belba de sa torpeur en une autre tape sur la joue gauche. Donc, allez-vous me dire où se trouve votre famille ?"

Le vent roula de nouveau dans les arbres au-dessus d'eux. Les fleurs de cerisier jusque là fermement accrochées à leur branche décidèrent, pour les aventurières, d'entamer une charmante valse aérienne, entourant l'homme livre à Morphée sagement assis et son tortionnaire d'une bordure florale des plus oniriques. Les pétales allaient d'un coté à l'autre, répandant par la même occasion une agréable senteur; lorsqu'elles finissaient leur capricieux numéro, elles venaient se poser sur l'homme assis, sur ses vêtements, sur ses cheveux, sur sa cervelle exposée, sur les bordures sanglantes de sa plaie crânienne. Styx plongea lentement un ongle sur la matière grise, piquant légèrement un bout de chaire qui éclata en un mince jet de sang.

"Où sont-ils ? Il continua d'enfoncer son doigt dans la chose poisseuse, ce cerveau, et en retira une quantité non négligeable, plantée sur son doigt façon brochette. Puis, il avala le tout. Son prisonnier hurla.
"D'accord... d'accord... au Nord de... aaaaah... Kastalinn, une maison près du moulin au bord de la grand route ! Arrêtez !"

L'herbe sous leurs pieds se balançait de droite à gauche, en un rythme aussi précis que régulier, tout comme les fines goutes cramoisies qui venaient orné ce parterre délicat. Styx continua d'enfoncer ses doigts dans le crâne scalpé de l'homme gémissant. Le sang débordait, comme lorsqu'un objet trop lourd est lâché dans un récipient empli d'eau, doucement, tout transbordait, simple physique.

"Le mensonge est un vilain défaut. Sa main disparaissait presque entièrement sous la masse grise. Il se saisit en elle d'un fil tendu, comme une corde d'arc, et y passa une griffe en un son dissonant. L'homme redoubla en hurlements.
- Très bien... très bien... je... ils... dans la maison de mes parents. Sa tête tomba tout à coup en avant, et il nagea de nouveau dans les limbes de la conscience. Non content de ce résultat Styx lui envoya un coup de pied acharné en plein visage, le faisant tomber à la renverse. Porté par une lueur carnassière dans le regard, il se mit à califourchon sur le semi-cadavre au cerveau débordant pour lui asséner un coup de poing au niveau du nez, l'écrasant, l'enfonçant en de petits craquements.
- ENCORE UN MENSONGE.
- Non... vérité.
- NON ! NON ! VENEZ !"

Il se hissa, feulant, sur ses deux jambes et traîna son prisonnier par les cheveux, écumant de rage. Finalement, au bout d'un moment ils arrivèrent face à un étang marécageux. L'arlequin entreprit de réveiller le noble avec une pichenette dans le cerveau. Ce dernier sursauta, écarquilla les yeux, comme éveillé en profond sommeil.

"Là ! Regardez ! Et il lui leva le menton."

Sa famille naviguait, couchée, sur une barque à la dérive autour de laquelle nageaient les crocodiles. Sa femme et sa fille, disposées telles des poupées, les joues rosées, sur le bois sale de ce bateau.

"J'ai eu vent de votre petit travail d'espionnage. Vous devriez savoir ce qui arrive à un furet qui entre dans un nid de serpents... un énorme reptile avala la péniche d'une traite, laissant une trainée rouge à la surface verte de l'eau."

D'un coup de pied, il lança l'individu dans l'eau, laissant la même bête se repaître de son corps. Ensuite, il chassa le crocodile, l'éventrant sans plaisir. Il détestait les espions, c'était d'une couardise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2857
Expérience : 8990
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Ven 9 Déc 2016 - 3:34

Rapport de récolte :

Dougal gagne 2 écailles, 1 dent, 1 cuir de crocodile et 5 points métier.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Styx gagne 2 écailles, 2 dents, 1 cuir de crocodile.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dougal Keane
Le Tribun ♦ Rôdeur

avatar

Messages : 4470
Expérience : 3785
Masculin Âge RP : 28

♦ Politique : 157
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Anor, aigle géant de Dougal [Emblème Gardien] +400, v+400 ; dissuasion : évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4022/4022  (4022/4022)
Vitesse: 879
Dégâts: 1855

MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Dim 18 Déc 2016 - 22:46

Ali Le feu crépitait sous l'effet de la rencontre des flammes et de l'air marin. Ça faisait comme de petites explosions flamboyantes, c'était agréable à regarder. Un dernier petit spectacle avant la fin de tout, avant le grand saut dans un univers vide et sombre. Au moins, ce fut une vie qui valait le coup d'être vécue.
Ali Un des Gardiens se leva d'un coup. Il avait entendu du bruit venir des broussailles. L'ennemi arrivait sûrement. Il prévoyait une attaque nocturnes fulgurantes qui les anéantirait tous en quelques minutes. Une boucherie, c'était ce qu'ils allaient connaître. Tout ça à cause d'avares encore plus avares que les nains. Une ambition tintée de folie.
Ali Tous les Gardiens autour du feu se levèrent à leur tour et dégainèrent leurs armes. Ils auraient tant voulu vivre encore une soirée, le temps que le spectacle du feu de camp se termine. Ce n'était pas une demande très difficile, si ?
- Eh bien, on est sur les nerfs, soldats ? leur demanda le Gardien Keane.

Ali En le voyant émerger des buissons, les Stellarois soufflèrent de soulagement. Le combat n'était pas pour tout de suite, ils avaient encore un peu de répit. Leur capitaine - provisoire - leur avait fait une sacrée frousse. Ils s'étaient imaginés mourir dans d'atroces souffrances, mais heureusement ce n'était pas pour tout de suite.
Ali Ils rengainèrent leurs armes, mais leur supérieur leur demanda de ne pas le faire. Il les avertit qu'ils en auraient besoin. La peur vint les retrouver. Ils avaient eu raison, l'ennemi était tout proche et il allait les massacrer ! C'en était fini d'eux. Fini !
- Qu'est-ce que vous me racontez ? J'ai apporté de quoi nous nourrir, pas de quoi mourir. Les gars, faut que vous vous calmiez. Si vous partez aussi défaitistes, vous allez connaître les pires souffrances. Que voulez-vous que l'on raconte de cette bataille ? Que la Garde n'a pas tenu bon ? Que nous avons laissé notre peuple se faire asservir par ces barbares dérangés ? Vous êtes des Gardiens, l'élite de l'humanité ! Vous savez vendre chèrement votre peau parce que vous avez quelque chose à défendre. Vous savez que des gens comptent sur vous et qu'ils attendent votre retour victorieux. En face, nous n'avons que des assassins sans foi ni loi ; ils ne croient en rien, mis à part en l'argent. Aucun honneur et personne pour les attendre, personne pour les remercier d'avoir accompli leur mission, personne pour les aimer, les respecter, les honorer. Comment un homme peut-il vivre si personne n'est là pour assurer son futur ? Ces gens-là, ils ont une triste vie et ne savent plus quoi faire. Ils sont désespérés et pensent que la première idée venue, aussi stupide soit-elle, est la clé de leur malheur. C'est ce qui nous différencie d'eux. Nous, nous avons un futur à assurer. Alors combattez pour ce futur, combattez pour maintenir les rêves de chaque enfant.

Ali Les doutes de ses alliés s'envolèrent et ne revinrent jamais. Il leur avait rendu foi en leur cause. Il leur avait rendu leur combativité. Il leur avait rendu leurs objectifs. Ils savaient ce qu'il leur restait à faire. Ils étaient plus que motivés d'apprécier le temps présent. Chose primordiale pour apprécier à sa juste valeur le crocodile que venait de chasser le rôdeur. Ça n'avait pas été facile de le trimballer jusqu'au camp et il était hors de question que tout ceci n'ait servi à rien. Il aurait bien voulu en manger du croco, lui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2857
Expérience : 8990
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Lun 19 Déc 2016 - 19:05

Rapport de récolte :

Dougal gagne 2 écailles, 1 dent et 2 cuirs de crocodile.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Vicomte de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1166
Expérience : 4939
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2952/2952  (2952/2952)
Vitesse: 1312
Dégâts: 822

MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Ven 23 Déc 2016 - 17:52

"Dame Sibly, puis-je ?" Un majordome, d'une cinquantaine d'année ôta la fourrure en lapin de l'abyssale, qui regardait les alentours avec une mine énigmatique. Alors que le clair de lune baignait Hukutav de son filtre bleuté, la créature aquatique prenait une aura différente, envoûtante, sa peau d'habitude presque translucide gagnait la teinte des fantômes, et ses traits, apogée d'une lignée de Sorcières, étaient aussi finement ciselés que la plus rare des poupées.
L'homme posa son habit sur un porte-manteau en marbre, et se retira vers les portes de la petite maisonnette où se déroulait le spectacle de ce soir.

Styx avait invité les plus importants aristocrates des Amants, ainsi que les riches soutiens de la Congrégation à dîner, dans un petit chalet des Marais. Si la localisation ne faisait pas office de grand luxe, l'endroit du souper était quant à lui d'une opulence hérétique. Le bois aux couleurs foncées renvoyait un éclat chaleureux sur la cheminée d'argent et d'or où brulaient des encens sur des rondins de bois de baobab. Perpendiculaire au feu, se tenait la table, immense, sur laquelle une grande nappe blanche avait été délicatement posée. Les verres, et couverts étaient tous en or, sauf les assiettes dont la porcelaine brillait de temps à autres, éclairée par le lustre orné de cristaux.

Treize représentants de familles avaient été conviés par le Valet des Ombres (étrange association, déformation professionnelle ?) et voyaient en la cérémonie un grand honneur. C'en était un, puisque chaque année, ils se retrouvaient pour discuter de l'avenir des guildes et factions. Ils étaient la grande Cour des décisions ; arbitraires, passionnées, et folles. Treize esprits dérangés se réunissaient sous la supervision du grand Maître des Arcanes, le magicien qui murmurait à l'oreille de la Dame, et ensembles, ils décidaient de ce qui adviendrait des millions de Dùralassiens.

Pour l'heure, tous prirent part à table, guettant l'arrivée de Styx tandis que Yuli, employée pour ses talents de Virtuose hors pair, que Styx surnommait "Rossignol Nocturne" se mettait à pianoter des accords dantesques en élevant sa voix angélique. Il était incroyable comme cette Abyssale était aussi douée que les plus grandes cantatrices, atteignant des notes impensables, et son doigté, habile manipulation, couplé à ses pouvoirs sonores, créait un véritable requiem, doux à l'oreille et agréable pour l'esprit.
Un verre de vin leur fut servi, du millésime Hukutavien, régional et offert gracieusement par le comte de Sade. Ce fut le majordome qui servit le nectar, d'un geste assuré, il expliqua à l'assembler qu'un bon servant se doit de divertir autant qu'il ne satisfait, et ainsi, il narra à aux convives ébahis, le processus de délicat qu'était une simple coupe de vin. Styx avait choisit parmi milles bouteilles, son palais avait expérimenté milles saveurs, et enfin, après un an de recherches œnologiques, ils avaient enfin trouvé le vin parfait pour l'occasion. Celui-ci, seules quelques bouteilles existaient encore, faute du temps et des panses gargantuesques qui ne savaient apprécier la réelle valeur d'un cru légendaire.

Tous étaient fascinés par le dandy arlequin, et Yuli nota avec amusement la façon élégante qu'avait cet homme de décrire son maître, Faustus en serait jaloux.

Finalement, au bout d'une heure à se faire désirer, l'Ombre entra, un énorme plat en argent dans les mains, sur lequel un chaudron empli d'un bouillon aux senteurs divines trônait.


"Bouillon d'alligator albinos, récemment chassé, réputé pour sa chaire savoureuse, sur un lit de fines algues régionales et herbes aromatiques façon Esco Fier, le célèbre gourmet vampirique dévouant son éternelle existence à la recherche de la saveur parfaite. Si vous voulez mon avis, il est le joyau de la couronne Ghermanienne. Déclara-t-il en posant suavement le met sur la longue table, avant de gratifier tout le monde d'une charmante bise. Il alla ensuite s'assoir à la place du Maître, et leva sa coupe de vin, qu'ils avaient si longtemps désiré. Ils trinquaient à la santé du chaos, de la débauche, et du raffinement, portés par les sons surnaturels d'une Yuli en transe.

Alors que le repas avançait bien, et qu'il fut déjà décidé de l'avenir de Kastalinn qui deviendrait à l'occasion le palais des arts ; sa beauté hivernale étant une invitation claire à l'opéra et au théâtre, on demanda à Sieur Grey ce qu'il envisageait pour Stellarae, et plus particulièrement son Roi.

"Oui, une excellente question. Un roi se doit d'être traité comme tel, et ainsi, je me permet la transition avec le plat de résistance. Il fit sonner une petite clochette en bronze à sa gauche, et dans un cliquetis métallique, entrèrent deux bonnes, tenant un énorme plateau à la cloche tout aussi impressionnante, en une valse légère. Pour le roi, je compte le laisser vivre. Du moins, jusqu'à la réunion annuelle qui suivra sa destitution. Styx souleva alors la cloche, dévoilant un Gardien nu, ficelé au niveau des poignets et des chevilles. Sous lui, l'acier était brûlant, et alors que des fleurs et herbes avaient été disposées autour de son corps blanc, une motte de beurre fondait sur son dos musclé. Gardien braisé, aux fleurs de lilas et herbes locales, la peau a été salée et assaisonnée en amont, le tout sur de l'acier encore à blanc pour une cuisson continue ; un régale. Il planta une fourchette en argent sur la joue de l'homme et d'une main assurée lui enfonça la tête sur sa planche de cuisson, si la bouche du captif n'était pas retenue par une pomme faisant office de bâillon, il eut été certains qu'un hurlement d'agonie et de terreur se serait échappée de l'individu. Mais pour l'heure, tous prenaient un réel plaisir à déguster cette peau tendre, cette viande rouge parfaitement cuisinée. Faisons de ce souper un concept ; le cannibalisme, longtemps perçu comme un acte hérétique, est un acte de domination totale mes amis ! En s'appropriant la chaire d'un autre, nous commettons l'acte le plus noble de victoire, que Dùralas nous regarde d'yeux choqués tandis que nous dévorons ses enfants, mes amis ! Que la Terre rougisse de notre supériorité sur les mortels ; nous honorons leurs porcines âmes, à table, comme avec tout bon cochon. Pour le Roi de Stellaraë, un tartare de foie me paraît tout à fait adapté, même si je suis persuadé que ses intestins royaux feraient un boudin divin."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 847
Expérience : 3941
Féminin Âge RP : 25

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3430/3430  (3430/3430)
Vitesse: 921
Dégâts: 2647

MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   Mar 27 Déc 2016 - 17:51

Après avoir chassé un troupeau de sanglier, Hevoria décida de s’enfoncer un peu plus profondément dans cette forêt qui semblait plus grande qu’il n’y paraissait. Et pour cause : au bout d’un vingtaine de minutes de marche, elle pénétra dans une partie marécageuse de la forêt verdoyante. L’éternelle odeur poisseuse et les vapeurs malodorantes de ces endroits venaient chatouiller les narines de la jeune femme. Mais elle ne détestait pas ces endroits pour autant, car l’aura mystique et tribale qui s’en dégageaient en faisaient des endroits propices à la méditation.

Désireuse de traquer des proies plus agressives, la vestale se mit en tailleur, ferma les yeux, puis se drapa d’une voile d’énergie spirituelle. Attirant dans un premier des nuées de moustiques qui infestaient l’endroit et qui se désintégrèrent au contact du champ de force, l’énergie d’Hevoria, pulsant à travers le marécage, ne tarda pas à attirer quelques prédateurs amateurs de chair fraîche de la région. Dans un rugissement collectif, un couple d’alligators jaillit des flots poisseux d’un point d’eau avant de se précipiter sur le buffet humain qui leur était offert.

Alors que deux gueules géantes et bardée de dents s’apprêtaient à lui broyer le cou, la chasseuse bondit au dernier moment, laissant les deux mâchoires se refermer dans le vide. Puis, saisissant son kukhri, elle décapita d’un coup vif le mâle, sous les yeux de sa bien-aimée, elle-même aspergée du sang jaillissant abondement du corps de son mari. Folle de rage, cette dernière se jeta à corps perdu vers la jeune femme. Mais ayant anticipé cet accès de colère, la vestale projeta d’un revers de bâton d’Ether un peu vase dans les yeux de son adversaire, la désorientant un moment ayant de lui planter violemment le crâne dans le sol boueux à l’aide de ce même bâton.

Ce sacrifice sanglant achevé, Hevoria s’assit sur le cadavre de sa proie fraîchement abattue avant de s’accorder une petite pause bien méritée. Cette journée de chasse était loin d’être terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chasse aux crocodiles   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chasse aux crocodiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» Chasse aux crocodiles
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» (En cours) Chasse au trésor 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Ville de Kastalinn :: Lieu d'artisanat - La chasse-