AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Talya
Le Monde de Dùralas a précisément 1843 jours !
Dùralas, le Ven 16 Nov 2018 - 10:27
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Chasse aux rhinocéros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3428
Expérience : 11285
Masculin

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Sam 10 Juin 2017 - 2:28

Rapport de récolte :

Ekyo gagne 2 cornes de rhinocéros, 2 peaux cuirassées et 5 points de métier. Il gagne aussi 1 os doré

Commentaires sur le RP : /FLEM/

---

Rapport de récolte :

Aryana gagne 2 cornes de rhinocéros, 2 peaux cuirassées ainsi que 5 points métier.

Commentaires sur le RP : /FLEM/

---

Rapport de récolte :

Styx gagne 3 cornes de rhinocéros, 2 peaux cuirassées.

Commentaires sur le RP : /FLEM/

---

Rapport de récolte :

Ekyo gagne 2 cornes de rhinocéros, 2 peaux cuirassées, ainsi que 5 points métier.

Commentaires sur le RP : Bon RP !

---

Rapport de récolte :

Ekyo 2 cornes de rhinocéros, 2 peaux cuirassées, ainsi que 5 points métier et 1 os doré.

Commentaires sur le RP : /FLEM/

---

Rapport de récolte :

Aryana gagne 2 cornes de rhinocéros, 2 peaux cuirassées, ainsi que 5 points métier et 1 os doré.

Commentaires sur le RP : /FLEM/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aryana
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
avatar

Messages : 295
Expérience : 1519
Féminin Âge RP : 21

Politique : 23
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1526/1526  (1526/1526)
Vitesse: 805
Dégâts: 820

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Mar 13 Juin 2017 - 3:00

La nuit était tombée, alors que la stryge avait commencé à chasser au coucher du soleil, le crépuscule s'était déjà enfuit pour laisser place à un croissant de lune. Aryana était épuisée, plus jamais elle ne recommencerait une telle journée, bien trop épuisante. Au final, ce n'était pas vraiment les chasses qui l'avaient épuisée, mais plutôt les allers-retours bien trop longs des lieux de chasse jusqu'à la demeure de son ami nain. C'est en poussant le rhinocéros mort, dans un dernier effort, aidé de son pouvoir de cryomancie pour que l'animal glisse sur le sol, qu'elle s'écroula devant la porte de la masure.

Cette dernière s'ouvrit, le nain semblait plus content de voir le cadavre de rhinocéros que celui de la stryge qui respirait comme un bœuf, totalement essoufflée. Sans grande difficulté, il la souleva et la porta pour la déposer sur une chaise, bien plus formée qu'elle. Le nain alla remplir un seau de bois de l'eau qui coulait dans sa fontaine artificielle à l'extérieur près du potager. Utilisant la pompe, il le remplit de moitié puis revint dans la salle pour jeter le contenu de sceau sur la stryge qui sursauta et en tomba de sa chaise.

Le bras sur le plat de la chaise en bois, elle avait les yeux grands ouverts, surprit de ce rafraîchissement soudain qu'il venait de lui administrer. Cependant, elle ressentit la désagréable sensation qu'était celle de sentir ses ailes mouillées. Elle soupira et laissa sa tête se relâcher en arrière.

"Beau travail ! Je n'en attendais pas moins d'une experte dans ce domaine !"

"Du coup... Tu vas enfin me dire... Pourquoi tu m'as envoyé chasser tout ça...?

La jeune stryge respirait entre les mots, épuisée de ses courses folles, elle tenait néanmoins à savoir l'utilité des ressources qu'elle venait de chasser et surtout, ce qu'il comptait en faire. Un nouveau philtre ? Une potion ? Un poison ? Avec quoi allait-il mélanger tous ces ingrédients ?

"Cela va mettre du temps à être prêt, tu devrais aller te reposer. Ce ne sera pas fini avant demain soir au plus tard."

Aryana se résigna donc, assez déçue de ne pas avoir plus d'informations, elle ne se fit cependant pas prier pour monter à l'étage et rejoindre le lit douillet qu'elle occupait habituellement quand elle dormait chez son ami nain. Elle tomba rapidement dans un sommeil profond, la seule chose que son corps et ses pensées désiraient sur l'instant, tandis que Dunric martelait non loin près du foyer. Même les coups de marteau ne réveillaient pas la stryge, tombée dans un sommeil de plomb.

Durant ce début de nuit, le nain décida d'offrir un cadeau à la stryge, pour tout ce qu'elle avait pu lui apporter. Il se saisit de la plus large et solide corne du rhinocéros et tailla une lame légèrement arquée qui suivait la ligne original de l'os. Polir, affiner et aiguiser l'os mis du temps, à cela, il fit fondre un mélange de métaux, puis attrapa une défense de sanglier. Le nain créa une armature de métal pour coller la défense contre l'os, après avoir taillé cette dernière joliment dans la même ligne circulaire que l'os de rhinocéros. Une fois les deux parties assemblées, il lui restait à finaliser le manche de cette dague, un manche classique de métal qu'il laissa refroidir après lui avoir donné une forme fine et élégante.

Il passa du temps à affiner et polir quelques écailles de crocodiles qu'il souda une à une aidé d'un peu de fer, puis de nouveau ponça le tout pour avoir un aspect lisse et uniforme sur ce manche écailleux facilement tenable par une main habile. Une fois la dague forgée, il laissa son œuvre reposer, l'assemblage d'une lame osseuse avec un autre pic plus petit sur l'avant, ainsi qu'un manche d'écailles, le tout formait une création unique et improbable mais remarquable. Sélectionnant par la suite deux plumes d'aigles, il les passa dans un liquide doré, un mélange d'ambre et d'autre produit pour qu'elles se solidifient. Il attacha un lien de cuir et l'ajouta au bout du manche en assurant sa tenue avec une pointe d'alliage métallique. Au bout du lien pendait les deux plumes sublimées par le liquide doré qui les avaient solidifiées, mais également adoucies.

Son travail de forgeron terminé, le nain plia son tablier et cacha cette œuvre faite des chasses de la stryge aux ailes grises. Il alla se coucher, dormant le peu de la nuit qui restait.
Le lendemain, il fut réveillé par le doux chant des oiseaux et quelques rayons de soleil capricieux qui avaient franchi la barrière des volets de la chambre. Le nain se leva sans difficulté, s'habillant amplement, il descendit dans la vaste pièce à vivre, vide de monde. Allant voir à l'extérieur, il trouva Aryana allongée dans l'herbe, les bras croisés derrière la tête, les yeux fermés. Elle profitait du soleil et du temps matinal encore frais.

Retournant dans sa masure, il l'appela en faisant porter sa voix à travers l'une des fenêtres ouvertes. La stryge mit du temps à se lever, ronchonnant un peu qu'on la dérange en pleine sieste, elle traîna des pieds puis poussa la porte de la masure. Le nain la regardait avec un grand sourire, tenant une fiole dont le contenu était d'un rouge bordeaux. Aryana la regarda avec un air circonspect, attendant des explications.

"La préparation a fini de mijoter ! Goûte-là, tu vas voir !"

La stryge le regardait, se demandant s'il était vraiment sérieux, mais bon, elle ne se prit pas au temps des réflexions, après tout, elle était au moins sûre d'une chose, il n'allait pas l'empoisonner. Elle déboucha la fiole, tenant le bouchon de liège dans une main, avalant le contenu de la fiole, grimaçant aussitôt en sentant le goût âcre, amer, acide, un mélange répugnant qui la fit tousser aussitôt eut-elle fini d'avaler.

"C'est ignoble...!"

Le nain riait d'un air moqueur, poings sur la taille, fier de cette farce totalement enfantine. Il se rapprocha du foyer et attrapa une étoffe en peau de chamois, douce à la vue et au toucher. Le nain tendit cette étoffe à Aryana qui crut de nouveau à une mauvaise blague, elle prit le contenu avec méfiance et retira soigneusement et lentement les deux pans du tissu. Son expression changea quand elle découvrit cette dague de chasseur, totalement sous le charme. L'alliage d'écailles de crocodiles aussi bien travaillé faisant penser à un manche d'écailles de dragon. L'arme était splendide à détailler, que ce soit la lame d'os taillée ou le manche travaillé, elle semblait émerveillée par ce présent.

La stryge mit ses deux genoux à terre et se pencha encore pour offrir une étreinte à Dunric, si peu après ce qu'il venait de lui offrir. Il lui tapota le dos, lui disant qu'au final, c'était elle qui avait fait le plus gros du travail en chassant toutes ces créatures desquelles il n'avait finalement utilisé que peu de matériaux. Aryana avait peur d'abîmer ce cadeau, elle tenait la dague précieusement, comme si elle tenait une poupée de cire qui se briserait au moindre faux mouvement. Le nain la rassura sur la solidité de sa création, solidement forgé, elle n'était pas en sucre et elle pouvait la manier librement. Elle était faite pour tenir, durant encore de longues années de chasse dùralassiennes.







Aryana : #6600cc  ~~  Eriklan : #d41313
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekyo
Guetteur intemporel

avatar

Messages : 354
Expérience : 1642
Masculin Âge RP : 21

Politique : 26
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1336/1336  (1336/1336)
Vitesse: 971
Dégâts: 740

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Mar 13 Juin 2017 - 17:00

De retour dans la savane Ekyo profitait de l’ombre que lui proposait son masque, il changeait d’ailleurs régulièrement de masque ou costume, tout dépendait de l’endroit où il se rendait. Ou plutôt dans quelle faction il se rendait, il avait d’ailleurs établi un code vestimentaire bien différents entre les différends factions où il allait. Son équipement bien que léger lui était bien pratique, l’homme masqué qui lui en avait donné tout un sac de vêtement pratique.

Le vampire était donc en pleine recherche de rhinocéros, ces bêtes n’étaient pas difficilement repérables, mais quand ils ne se déplaçaient pas en troupeau, ils étaient isolés et perdus dans la région. Le guetteur utilisait donc ses yeux au maximum pour repérer une proie, c’est au bout d’une longue heure de recherche qu’il trouva ce qu’il cherchait à l’horizon, une tâche grise, flouté par la chaleur se dégageant du sol. Ekyo se rapprocha du colosse gris calmement, une approche classique était conseiller face au molosse, il fallait mieux endormir leurs méfiances.. ou provoquer leurs colères les deux extrêmes étaient efficaces, même si l’une impliquait de se faire charger.

Ekyo arriva à une dizaine de pas du rhinocéros, de bonne taille, il semblait avoir un certain âge, le vampire lui apporterait donc un profond sommeil long et mérité. L’arcaniste étendit son pouvoir temporel sur lui et le colosse gris, tirant sa faux parfaitement aiguisé, sa mort serait rapide, levant l’arme vers le ciel, le vampire se positionna à côté du cou de la bête. D’un mouvement sec, Ekyo tranchant la tête du rhinocéros, il y avait mis tout sa force pour coupé net le cou de l’animal, sa mort en serait instantané. Libérant sa chronomancie, le seul bruit qu’il eut de la chasse fut la chute de la tête du molosse, les yeux fermé, le corps de l’animal resta quelque seconde en équilibre avant de basculer sur le côté, amenant un second choc, plus loure, il souleva la poussière du sol.

Alors que le sang du coup de la bête coulait à flot, le vampire nettoya sa lame et rangea son arme avant de s’attaquer au dépressage de la bête, récupérant ce qu’il se vendait et ce dont il avait besoin, c’est après une grosse demi-heure que le vampire se retira, laissant la carcasse aux charognards qui s’étaient regroupés autour et à la nature s’occuper du corps de l’animal.




Je connais ton futur Invité.
-Votre fidèle guetteur, pour vous trahir.. #660000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 653
Expérience : 2628
Féminin Âge RP : 15

Politique : 91
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Scorpion géant [Emblème de faction] [Modifié] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2571/2571  (2571/2571)
Vitesse: 779
Dégâts: 1654

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Ven 16 Juin 2017 - 12:31

Quatrième et dernière semaine chasse dans les steppes avant le retour à Kastalinn. Sous sa selle, Axe sentait sa monture fatiguer et rechigner quand elle lui imposait un rythme plus soutenu ; le hongre écumait de plus en plus sous son poil long et la masse des ressources que sa propriétaire avait accumulées au cours du mois. Encore une poignée de jours et elle le revendrait en même temps que son butin, ce qui promettait de faire un joli pactole.

Cette fois-ci, tous deux étaient condamnés à dormir à la belle étoile, l'immensité plate de cette partie des plaines ne présentant aucun abri digne de ce nom. Pas de rochers, pas d'arbres, juste une herbe plus ou moins haute et des bancs de mousse grise et verte un peu partout. Les proies qu'Axe était venue traquer s'y repéraient à des kilomètres, leur énorme masse foncée détonnant sur le sol délavé aux tons bien plus clairs. D'où elle s'était arrêtée, Axe en voyait bien une vingtaine, divisée en deux groupes d'environ dix bêtes chacun. Quelques uns paissaient à l'écart, des bêtes solitaires qui seraient les premières cible de la jeune fille - puis, selon qu'elle ait récolté suffisamment de ressources ou pas, elle réfléchirait à charger les troupeaux. Il avait l'air d'y avoir quelques jeunes parmi eux, c'était peut-être l'occasion de ramener des peaux plus tendres à kastalinn.

Axe accorda une journée entière de repos à sa monture, dont elle allait avoir besoin pour abattre ses proies. Pendant que la bête broutait et reposait ses muscles malmenés par le voyage, et se posa et réfléchit à la meilleure manière de procéder pour abattre les montagnes laineuses que représentaient les rhinocéros. Des souvenirs d'anciennes chasses en compagnie de locaux et d'un ami naga lui revinrent, sur lesquels elle se concentra pour monter ses plans. Puis, elle s'endormit et se reposa à son tour jusqu'à l'aube.

Sa monture semblait revigorée, plus à même d'atteindre les pics de vitesse qu'Axe lui demanderait au moment de charger ses proies. Elle partit au petit trot dans les plaines et repéra une bête isolées, probablement un vieux mâle déchu par un concurrent plus jeune. La charge fut brève, le vieil animal n'étant pas aussi rapide que ses congénères - il semblait avoir du mal à se déplacer, la jeune fille n'écourtait sans doute son séjour parmi les vivants que d'une semaine ou deux. Une fois à niveau, elle enfonça profondément la lance qu'elle avait emportée entre les côtes de l'animal, qui trébucha et s'étala violemment au sol. Le temps pour Axe d'arrêter son cheval et de faire demi-tour, il était mort.

Elle le dépeça, récupéra son immense défense et s'établit non loin, n'ayant pas monté de campement fixe. Un feu et deux tranches de viandes plus tard, la jeune fille s'endormait une seconde fois pour rattraper les quelques heures de sommeil que la manoeuvre lui avait couté.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aryana
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
avatar

Messages : 295
Expérience : 1519
Féminin Âge RP : 21

Politique : 23
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1526/1526  (1526/1526)
Vitesse: 805
Dégâts: 820

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Mer 21 Juin 2017 - 17:02

À travers les plaines asséchées, quatre sabots marchaient au pas, faisant claquer ses fers sur la terre qui perdait en humidité, la végétation périssait sous le soleil claquant. Sur le cheval, deux jeunes gens s'y trouvaient, un homme guidant la trajectoire de la monture, et une femme qui observait les horizons, visiblement à la recherche de quelque chose. Soudainement, la jeune fille pointa de l'index une masse foncée au loin, elle se mouvait lentement et lourdement. Le jeune garçon fit avancer sa monture un peu plus rapidement, passant les trois marches pour arriver à un galop parfaitement contrôlé.

La femme bondit du derrière du cheval, sortant deux lames allongées aux manches finement décorés. Assénant divers coups sur le corps de l'animal imposant, les lames aiguisées tranchaient le cuir épais du rhinocéros, surpris par cette charge soudaine. L'épéiste exécuta plusieurs mouvements divers avec ses deux lames jumelles, passant par des mouvements latéraux et circulaires, elle acheva l'animal avec un dernier coup au niveau de la trachée. Le mastodonte gris tomba à terre, soulevant un nuage de poussière terrestre, tandis que la jeune femme essuyait le sang sur ses lames avec un morceau de cuir usé.

Elle tourna la tête vers le jeune garçon à la chevelure pâle, similaire à la sienne, lui souriant et dévoilant ainsi deux canines allongées. Le jeune homme fit mine d'applaudir, complimentant son interlocutrice sur sa technique et les progrès qu'elle avait faits aux sabres. De plus, il lui demanda comment ses jambes allaient, si elles avaient besoin d'être réglées. La jeune fille sautilla sur place, un très léger bruit de grincement métallique se fit entendre suite à ses sauts. Il fallait peut-être, en effet, faire revoir les articulations de la partie basse de son corps.

La manipulatrice de sabre sauta de nouveau sur l'équidé, tandis que le garçon la remit en route, ils avaient encore du chemin, et la jeune fille comptait bien entraîner et peaufiner ses techniques à l'aide de ses lames.

Quelques heures plus tard...

Aryana se baladait à la recherche d'un de ses gros animaux aux cuirs assez solide pour résister à de simple flèche. Elle n'en trouva aucun en vie, mais tomba sur un rhinocéros mort, du sang dégoulinait encore de ses nombreuses plaies. Il ne devait pas être mort depuis très longtemps, mais quel chasseur laisserait ainsi une proie si difficile à abattre sans en récupérer les bons points ? C'était presque trop frappant, la stryge s'attendait à une sorte de piège, mais au final, rien de tout ce qu'elle avait imaginé en dépeçant l'animal n'arriva. La cryomancienne se faisait trop d'idées, il ne fallait pas réfléchir dans ces cas-là, prendre ce qui lui était nécessaire à la revente et partir.

C'est ce qu'elle fit pendant une bonne heure, même si les nombreuses entailles béantes lui avaient facilité la tâche pour la découpe, le plus compliqué restait les cornes, bien plus solides. L'esprit tourmenté par de nombreuses questions, la jeune fille aux ailes grises quitta la savane sous le crépuscule naissant qui colorait les nuages de nuances rosées et orangées.







Aryana : #6600cc  ~~  Eriklan : #d41313
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekyo
Guetteur intemporel

avatar

Messages : 354
Expérience : 1642
Masculin Âge RP : 21

Politique : 26
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1336/1336  (1336/1336)
Vitesse: 971
Dégâts: 740

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Mer 21 Juin 2017 - 18:30

C’était seul qu’Ekyo s’était mis en route pour sa chasse hebdomadaire, avec pour but de trouver un rhinocéros et d’en profiter pour expérimenter ses pouvoirs, l’arcaniste voulait manipulée le temps avec à l’intérieur un être vivant plus ou moins massif. Couplant ses besoins à ses entraînements, il se retrouva rapidement à plein désert sans proie en vue, ce n’est qu’au bout de deux heures que le guetteur trouva une tache grise brouillée par l’horizon.

Après avoir rejoint sa proie broutant tranquillement l’herbe du sol sec, le vampire se rendit compte qu’il était tombé sur le spécimen idéal, massif et agressif, il frappait déjà le sol, prévenant d’une charge imminente. L’arcaniste était content de sa proie, son exercice n’en serait que plus utile.

- Tout doux, t’en fait pas vas, on aura du temps pour se connaître.

Ekyo ne sortit pas d’arme à la charge du colosse, mais déploya son pouvoir temporel entre lui et la bête, le stoppant dans un premier temps. Utilisation simple de son pouvoir, mais qui demandait plus de ressource par rapport à la zone délimité et les forces qui était à l’intérieur, la bête n’était pas pourvue de magie l’exercice était simple pour le moment. La prochaine étape était de faire reculer l’animal, dans le sens de lui faire répéter ses gestes à l’envers, le spectacle était rigolo à voir, on ne voit pas un rhinocéros faire du MoonWalk tous les jours, vous savez ce pas de dance étrange d’une danseuse Mischa Jaqusoon, les rumeurs disent qu’elle est chronomancienne ou même aéromancien pour réaliser ses mouvements.

Bref, revenant à l’exercice, l’animal avait atterri à sa position initiale, la troisième étape était de défiler l’avancement du rhinocéros en accéléré, cela revenait à accélérer le temps. Enfin le final de l’entraînement, c’était de faire des aller-retour le plus rapidement possible. L’arcaniste restait concentrer sur le rhinocéros, s’il laissait le temps trop défilé, il risquait de se faire charger pas une bête de plus d’une tonne booster par son pouvoir.. Autant dire qu’Ekyo était même trop concentré sur sa chronomancie.

Au bout de plusieurs minutes les contourne du paysage devenait flou, trouble, mais le guetteur ne faisait pas attention à ce qui l’entourait. Bientôt le vampire se retrouvait avec le rhinocéros, toujours dans son manège, et une partielle de terre, le reste était brouillé et devenait progressivement blanc. Au bout d’une heure, Ekyo mis en pause l’entrainement, voulant récupère, il avait utilisé son pouvoir pendant un long moment et avait besoin de récupérer ses forces qui était à leurs limites.

Relevant la tête, il se rendit compte qu’il ne se trouvait plus au même endroit, cherchant une sortie, le blanc semblait s’étendre à des kilomètres, sans jamais s’éloigner de l’animal en pause et du terrain sec. Haletant le vampire commençait à voir trouble, un mal de tête s’était également installé durant l’entraînement, titubant, il sentait ses jambes faiblir. Alors qu’il allait tomber il sentie une main l’agrippé par l’arrière du col et se sentit comme aspirer, ne ressentant pas son corps pendant une seconde.

Lorsqu’il retrouva la sensation de son corps, il était parterre, face au rhinocéros mort, surement de fatigue, il rampa jusqu’à lui pour prélever une importante quantité de sang avant de se reposer. Ce n’est que bien plus tard qu’il découpa son butin pour renter. Sur le chemin, il médita sur ce qui lui était arrivé, cette sorte de dimension dans laquelle il s’était enfermé, une personne l’avait visiblement sauvé. Son pouvoir se développait rapidement, il grandissait et s’élargissait également, l’arcaniste allait devoir être plus prudent jusqu’à son contrôle parfait.




Je connais ton futur Invité.
-Votre fidèle guetteur, pour vous trahir.. #660000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekyo
Guetteur intemporel

avatar

Messages : 354
Expérience : 1642
Masculin Âge RP : 21

Politique : 26
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1336/1336  (1336/1336)
Vitesse: 971
Dégâts: 740

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Mar 27 Juin 2017 - 17:16

La savane, lieu généralement paisible et peu peuplé, il est assez rare de croiser du monde dans la région. Ekyo était en éternel chasse, en recherche une proie pour la revendre cette fois-ci et les rhinocéros étaient réputés pour leurs cuirs de bonne qualité, le guetteur était donc à l’affût d’un colosse gris. C’est au bout d’une heure de marche que l’arcaniste repéra l’animal qu’il cherchait, il était à cinquante mètres d’un arbre avec une personne dessus qui semblait.. Sauter sur une branche ? Après un instant de réflexion, le vampire se demanda s’il s’agissait bien d’un Homme ou d'un singe perdu ? La meilleure réponse serait celle qu'il aura en se rapprochant.

Plus intrigué par l’énergumène que par sa proie qui était à deux pas, Ekyo pouvait affirmer qu’il s’agissait bien d’un être humain, mais qui sautait sur un branche, s’amusant à rebondir dessus, tout en récitant.. une formule ? Nah le vampire n’avait aucune idée de ce que racontait le personnage. Il semblait soit débile, soit fou. Le guetteur s’approcha une mine déconfite derrière son masque, sans savoir comme aborder ce gars perdu.

"hongignagna hyingnignahna dinginginana squsah banana hongi UAAAAAAAK !"

Alors qu’Ekyo s’approchait, l’énergumène répétait son dialecte dénué de sens, la branche sur laquelle il se tenait lâcha, lui arrachant un cri de surprise, digne d’un cri d’accouplement d’Orang-outan femelle. Il se ramassa face contre terre, genou également, offrant son cul au soleil. Ekyo regarda la scène d’un air dubitatif, un hic de rire lui venant, le tableau était débilement drôle. Le bon homme se releva d’un coup, fixant le vampire pendant une seconde avant de détaler, laissant ses bras onduler vers le ciel.

Sa course soudaine provoqua le rhinocéros qui broutait à quelque pas, l’énergumène fini par se faire courser par le colosse gris. L’homme zigzaguait dans tous les sens, essayant de fuir la bête qui le chassait, le guetteur sortit son arc et mit fin à la course de l’animal (du rhinocéros, j’pense que c’est utile de le préciser) avec trois flèches qui se plantèrent en même temps dans la proie du vampire. Ekyo avait utilisé sa chronomancie pour effectuer ce tir, la peau du rhinocéros était dur, mais quelque flèches accéléré par sa magie la transperçait. La bête s’écroula après quelque pas de plus, laissant courir au loin l’homme bizarre, Ekyo récupéra les ressources de la bête avant de rentrer, avec une anecdote des plus étranges à raconter.




Je connais ton futur Invité.
-Votre fidèle guetteur, pour vous trahir.. #660000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aryana
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
avatar

Messages : 295
Expérience : 1519
Féminin Âge RP : 21

Politique : 23
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1526/1526  (1526/1526)
Vitesse: 805
Dégâts: 820

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Mer 28 Juin 2017 - 0:54


Du sang dégoulinait lentement de son abdomen, ses mains en étaient tâchées, sa dague également, son visage était recouvert de gouttelettes rougeoyantes. Des taches de sang partout, il avait giclé de plein fouet durant l'impact de la créature à corne avec la stryge. Les deux étaient par terre, au sol, baignant dans une mare de sang. Un stryge aux ailes foncées arriva en courant à l'endroit où le choc avait eu lieu et se pencha pour venir attraper le corps d'Aryana.
Elle ne réagissait pas quand il l'appelait, il lui tapotait la joue et la secouait, mais rien ne changeait. Son visage était impassible, alors qu'il essuyait les gouttes de sang qui ressortait sur ses joues, teintant ses lèvres d'une couche rouge quand il passa ses doigts dessus.

Il la serra fortement contre lui, lui disant qu'il regrettait de ne pas avoir pu la sauver. À coup sûr, le rhinocéros avait dû empaler sa cage thoracique et la briser avec sa corne, cela expliquait la présence massive de sang. Pourtant, elle respirait encore, qui mourrait ainsi ? Alors que le jeune stryge tenta de l'embrasser, soi-disant comme geste d'adieu, Aryana toussa en mettant ses deux mains sur les épaules d'Eriklan pour le pousser comme elle pouvait.

"Tu m'étouffes... Idiot..."

À l'entente de la voix de la stryge, il recula, la lâchant lamentablement dans le sang qui venait en réalité de la plaie béante qu'il avait sur la totalité du ventre. Une marque assignée par la lame tranchante de la stryge, qu'elle avait eu le temps d'exécuter in-extrémiste durant la charge du mastodonte. Avant qu'elle ne se fasse embrocher ou piétiner, elle avait réussi à l'exécuter. La cryomancienne se redressa en pestant, couverte de sang de la tête au pied, alors que le stryge en face de lui se grattait la nuque, visiblement gêné.

"J'ai cru que tu étais morte... Loin de moi l'idée d'en profiter..."

Aryana souffla sur sa mèche grise, le regardant d'un air désespéré. Il n'était pas possible comme garçon, mais il restait un compagnon fidèle malgré son attitude parfois voyante et dérangeante. Reprenant ses esprits après le choc qu'elle avait eu avec le rhinocéros, elle dépeça l'animal avec l'aide du stryge noir, récupérant tout le nécessaire pour pouvoir par la suite les revendre.







Aryana : #6600cc  ~~  Eriklan : #d41313
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3428
Expérience : 11285
Masculin

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Dim 2 Juil 2017 - 19:21

Rapport de récolte :

Aryana gagne 9 cornes de rhinocéros et 6 peaux cuirassées.

Commentaires sur le RP : Rien à dire.

---

Rapport de récolte :

Ekyo gagne 9 cornes de rhinocéros et 6 peaux cuirassées.

Commentaires sur le RP : Rien à dire.

---

Rapport de récolte :

Axe gagne 2 cornes de rhinocéros et 3 peaux cuirassées.

Commentaires sur le RP : Rien à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ekyo
Guetteur intemporel

avatar

Messages : 354
Expérience : 1642
Masculin Âge RP : 21

Politique : 26
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1336/1336  (1336/1336)
Vitesse: 971
Dégâts: 740

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Dim 9 Juil 2017 - 18:16

Ekyo avait beau être protégé, le soleil de la savane était lourd et semblait écrasé le vampire, depuis combien de temps marchait-il ? Ses éternelles recherche de proie, l’avait transformé en zombie, se contentant de marcher, l’esprit vide. Son chemin était orienté par des indices ou espoir de forme potentiellement tuable à l’horizon. La chasse en forêt lui manquait d’une certaine manière, mais la forêt la plus proche était à plusieurs jours de marche.

Le guetteur était donc parti rechercher dans la savane, c’est au bout d’un temps, presque indéfinissable pour le chronomancien qu’il tomba face à un rhinocéros. D’habitude, Ekyo les voyait de loin, leurs courants même après avant que les colosses gris se retournent pour le charger. Il s’était contenté de marcher et avait eu la chance de trouver une proie, l’animal semblait également perdu, il avait pu repérer l’arcanist et le suivre, à défaut de son groupe.

Avant que la bête ne s’en rende compte, le vampire lui aspirerait la vie, figea le temps, le jeune homme tira sa faux accrochée dans son dos, la lame de son arme était toujours aussi brillante et affuté. Le temps immobile Ekyo se place à côté du coup de l’animal, d’un puissant coup sec, la lame venait de traverser le cou du rhinocéros. Une mort rapide et quasiment indolore. Le vampire se nourrir du sang et récupéra les ressources avant de rentrer.




Je connais ton futur Invité.
-Votre fidèle guetteur, pour vous trahir.. #660000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3428
Expérience : 11285
Masculin

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Dim 16 Juil 2017 - 20:57

Rapport de récolte :

Ekyo gagne 2 cornes de rhinocéros et 3 peaux cuirassées.

Commentaires sur le RP : Rien à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Vicomte de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1203
Expérience : 5048
Masculin Âge RP : ?

Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2802/2802  (2802/2802)
Vitesse: 1224
Dégâts: 822

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Lun 2 Oct 2017 - 10:54

Les plaines étaient aujourd'hui moroses, illuminées par un soleil animique, brouillé par d'épais nuages gris.

Ce fut en haut d'une colline brumeuse que s'arrêta une calèche étrange, toute d'or et de basalte, frappée d'un blason représentant d'un rouge écarlate. Ce qu'il y avait d'étrange dans ce véhicule n'était ni sa conception baroque, en dénotaient les piques sinistres installées dans le compartiment destiné au cocher, ni ses chevaux plus pâles que la lune de Samhuinn mais plutôt l'absence de conducteur.

Les chevaux fantomatiques se déplaçaient seuls, à la lueur d'une lanterne incandescente, dans cette immensité blanchâtre. Les personnages qui marchèrent hors de leur carrosse, dénotant avec le paysage environnant, étaient vêtus de concert avec le véhicule ; l'un, plus altière et droit que l'autre, semblait être un jeune éphèbe à la chevelure mi-longue, brune, et et arborait un ensemble or et noir d'un goût extrême. L'autre, suivant ce qui devait être son Maître, arborait un costume de majordome noir et rouge, là où le vêtement classique aurait demandé du blanc.
Finalement, le majordome s'était également enjolivé d'une broche dorée, plutôt discrète, au niveau du torse, représentant une rose traversée par une plume ; symbole de son statue de Mestre.

Là étaient donc deux Sirs, respectables, marchant parmi les brumes sans aucune hésitation tandis qu'au loin déjà le hennissement de leurs destriers, spectral et étouffé tandis qu'ils s'évaporaient dans le drap blanc, venait apporter le seul son aux horizons.

Celui qui semblait le plus jeune s'arrêta en contrebas de la colline, près d'un chemin délimité par des barrières de bois, un croisement auquel on pouvait lire "Vers les Tours" sur un paneau usé.
Il traça plusieurs glyphes au sol, très différentes de celles des sorcières, puisqu'elles consistaient en des magies classiques, bien que de niveau avancé, et son majordome en faisait de même sur son côté si bien qu'au bout de la manœuvre la route était traversé sur une parcelle respectable d'inscriptions primitives. Un langage oublié il y a longtemps par les hommes, que seuls les mages vampires utilisaient, et même parmi eux, rares étaient ceux qui se souvenaient des magies des premiers Seigneurs de Spelunca.


- Même dénué de l'Immatériel, vous demeurez capable d'exercer la magie.
- Je ne t'apprends rien. Avant d'être Styx, de devenir Styx, je suis Lachlan Grey, mage d'état impérial et servant de la Couronne Dùralassienne. La magie est ma seconde peau, l'immatériel en était les parures. Bien, attendons à présent, ils ne devraient plus tarder.


Un danger camouflé, des pièges dissimulés, et une violence se terrant derrière des artifices élaborés ; le Baron Grey n'avait changé que de camp, pas de méthodes.

Au bout de quelques minutes, durant lesquelles Lachlan "Styx" Grey et Mestre Faustus Fortuna s'étaient éloignés de quelques pas de la scène, des hennissements, vivaces et fiers, annoncèrent l'arrivée de quelque diligence.
Des soldats Stryges, des noirs, à la solde de la Matriarche, étaient là afin de transporter une cargaison d'armes vers les rives du Lac Fresha. Rien d'inhabituel si ce n'était que les objets serviraient à armer des troupes à l'allégeance douteuse, et que Sa Majesté considérait cela comme un crime ; ainsi, Styx avait été contacté afin de couper court aux fraudes. Un monstre utilisé pour en combattre d'autres, en somme, et le Baron en était tout à fait ravi.


- Halte là ! le cocher, bâtit comme un soldat, tira sur les rennes. Vous êtes qui, vous ? Perdus ?

Les équidés, pourtant immobiles, devinrent frénétiques à l'approche du vampire aux airs d'adolescents. Pourtant, après qu'il eut posé sa main sur l'un d'entre eux, ils se calmèrent de suite. Il porta ensuite son regard sur le Stryge, qui commençait à s'agiter en lui ordonnant de se présenter avec des "Oh !" "Hé !" impérieux.

Le soldat aux ailes sombres se tut instantanément lorsqu'il croisa le regard de cet être, toutefois. Il l'avait reconnu, parce qu'il avait un temps servit la Congrégation, et si les sueurs froides avaient commencé à lui instiller une peur profonde, ce fut ses pupilles incandescentes qui le paralysèrent totalement.
Les gens pensent que l'hypnose vampirique, le "charme", ne diffère nullement des mesmérisations féérique, ou du chant des Sirènes d'Ishtar, et pourtant le processus est aussi différent dans la forme que dans le fond.

Le vampire profita de l'arrêt total de son interlocuteur pour poser une main aux longues griffes sur sa bouche, et, planta une griffe de l'autre dans la gorge du Stryge.
Les iris de la victime, jusque là contractée suite à la peur ressentie, laissèrent place à deux énormes billes, dilatées et extatique.

Comme certaine chauve-souris injectent à leurs proies des enzymes procurant un bien-être relatif, les vampires sont eux aussi capables de libérer de violentes endorphines chez leurs victimes. Celles-ci sont alors à la merci de leur hypnose.
Toutefois, il semblerait que le Baron ait volontairement altéré la constitution de la substance libérée, puisque les effets que ressentait le Stryge Noir étaient de loin supérieurs à la normale, et que son état se trouvait plus proche de la transe que de la simple coopération forcée.

Une fois que le cocher-soldat eut relâché tous ses muscles, tombant presque dans les vapes en un sourire orgasmique, le Baron s'assit sur lui et planta sa bouche au creux de son oreille dans une figure acrobatique presque surhumaine.


- Dans quelques minutes les gardes qui t'accompagnent seront eux aussi là. Je veux que tu descende du véhicule tout de suite, et que tu nous accompagne en haut de cette colline, là. Tu peux le faire ?

Sans parler, les ailes noirs frémirent tandis que la tête de la montagne de muscles se penchait en avant, en signe d'acquiescement et soumission totale.

Le trio s'en alla, juste avant que de nouveaux renforts n'arrivent, juchés sur des rhinocéros de bataille.
Ils furent dubitatif à la vue de la cargaison vide de son cocher, et commencèrent à explorer les environs, sous le regard attentif des deux vampires et des pupilles vitreuses de leur compagnon.

Styx, qui tenait par la main le soldat totalement sous l'emprise de ses toxines, lui pencha la tête afin qu'il n'ait une vue imprenable sur la situation.

Alors que les brumes, qui il y a quelques instants avaient masqué l'arrivée des vampires, se dissipaient désormais, les glyphes tracées au sol se mirent à luire en une fraction de seconde, sous la main tendue de Mestre Faustus.

L'explosion fut instantanée, et les corps des soldats, en armure lourde, brûlaient bientôt sous l'effet de la magie qui jaillissait du sol sous forme de gerbes virulentes et enflammées. Les cris des hommes étaient abominables.


- Curieux n'est-il pas ? Comme sous l'effet d'une douleur intense même les plus vaillants des Exécuteurs se plient à l'exercice de la pitié. Ils inspirent là bien plus de tristesse que le commun des hommes, regardez-les bien mon récent ami... comme ils hurlent, comme ils se tordent.

L'un d'eux, ayant repéré dans ses derniers souffles les observateurs, tendit une main ardente vers ceux qu'ils pensaient pouvoir le sauver. Le Stryge jusque là endormi, tomba à genoux, et porta ses mains à sa tête.

- Vous avez quelques minutes avant que la Garde Royale n'arrive. Styx projeta une boule de lumière dans les airs, qui dissipa totalement les brumes, et alerta les autorités que sa mission était à présent accomplie. Courez vers vos Seigneurs, et racontez leur tout. Les visions infernales que vous avez vues, les cadavres de vos amis encore fumants à votre départ... dîtes à la Tour Noire qu'aucun écart ne sera toléré par la justice. Et par-dessus tout... dîtes-leurs que le seul dialogue possible se fera dans le feu et le sang. Ruse et pouvoir, mon ami.

Deux chevaux fantomatiques, portés là en un galop trop vif pour être de ce monde, s'arrêtèrent derrière leurs maîtres et ceux-ci disparurent dans les plaines comme ils étaient venus, non sans avoir récupéré l'une des montures calcinées des Stryges, encore haletante, presque aux portes de la mort.
Ce fut Faustus qui, à l'arrière du carrosse, dans une posture de soin avec à ses côtés de multiples instruments de vivisection se pencha le premier sur la bête.


- Je garderai pour Son Altesse les meilleures parties, le reste... fera un excellent apport aux tests entrepris à Spelunca.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3428
Expérience : 11285
Masculin

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Lun 2 Oct 2017 - 21:07

Rapport de récolte :

Styx gagne 2 cornes de rhinocéros et 3 peaux cuirassées.

Commentaires sur le RP : Rien à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 653
Expérience : 2628
Féminin Âge RP : 15

Politique : 91
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Scorpion géant [Emblème de faction] [Modifié] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2571/2571  (2571/2571)
Vitesse: 779
Dégâts: 1654

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Sam 4 Nov 2017 - 13:16

- Et là, elle a foncé sur le rhinocéros et elle lui a planté sa lance entre les côtes !

Assise à l'écart du feu, Axe écoutait d'une oreille le gamin dont elle avait la charge narrer leur chasse du jour. Elle avait effectivement abattu un grand rhinocéros laineux comme on le lui avait appris lors de ses premières confrontations avec l'animal ; en le chargeant à cheval avec une lance solide, et en laissant la vitesse faire de reste. C'était une grande bête qui arborait déjà un bon poil d'hiver, brun et assez musclé pour nourrir toues les loups des environs. Si on rajoutait les cornes de l'animal, en plus de faire un trophée tout à fait satisfaisant, c'était ce qu'on pouvait appeler une chasse fructueuse.

Seul bémol, tous les gamins de la caravane étaient à présent au courant et lui jetaient des regards sans arrêt, rôdant sans cesse partout où elle allait malgré l'interdiction formelle qu'ils avaient de l'approcher. Le seul à avoir ce privilège était le fils du marchand par qui son aide était en partie financée, lequel était devenu son apprenti pour un bout du voyage ; il en avait bavé, mais il était toujours vivant, c'était déjà ça. Il subissait en revanche les questions de ses petits camarades en permanence, améliorant toujours un peu son rôle dans leurs petites aventures. Comme la fois où il avait courageusement empalé un crocodile sans bouger d'un pouce, par exemple. Ou celle où il avait aidé la mercenaire à vaincre un aigle malgré la difficulté qu'elle avait eu à viser tant il volait haut.
Petit con.

La caravane arriverait à destination le lendemain, Axe aurait son or et ses ressources ; autorisée à conserver les bêtes qu'elle avait abattues avec ou sans l'"aide" du garçon, elle n'aurait alors qu'à aller tout revendre à Kastalinn. Quant aux brigands qu'elle avait abattus, elle avait convenu avec les maîtres du convoi d'une somme de 10 pièces par tête en plus du payement de départ, ce qui à terme lui avait permis de se refaire un peu.

Pour un contrat de cette importance, ce n'était pas trop mal.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3428
Expérience : 11285
Masculin

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Lun 13 Nov 2017 - 23:39

Rapport de récolte :

Axe gagne 2 peaux cuirassées, 3 cornes de rhinocéros

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre Nox Caelum
Virtuose

avatar

Messages : 122
Expérience : 793
Masculin Âge RP : 18 ans

Politique : 10
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Cerbère +150, v+80)

Stats & équipements
Vitalité:
245/485  (245/485)
Vitesse: 204
Dégâts: 325

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Jeu 22 Fév 2018 - 21:21

Un voile de lueurs rosées vint tinter notre ciel, annonçant le déclin de l'aube, quand je parvins au porte de la ville de Kastalinn en compagnie d'Akki. Je m'avançais vers les allées marchandes, les pupilles détaillant les autres exposants. Mais rien ne m'intriguai ou attirai mon attention. Donc, je ne fis aucun détour, ni de diversion jusqu'à la boutique de notre honorable commerçant.

Je me tins devant le seuil de sa porte, lorsqu'une ombrageuse silhouette y apparut. Les oreilles de renard au aguet, je pus y distinguer une voix familière que je reconnus immédiatement en étant celui du marchand. Il s'apprêtait à sortir. Ne désirant en rien lui faire obstacle, je reculai de quelques pas, l'accueillant dans les formes.

- Mes salutations à vous, cher ami ! Comment vous portiez - vous en cette douce matinée ?

L'artisan sursauta, prit une bonne goulée d'air avant de me répondre.

- Vous êtes bien matinale, Lysandre ! me salua-t-il son regard encore remplis par les visions de ses rêves de la veille.

Il bailla, une main devant sa bouche par pure respect à mon égard du à une bonne éducation mais également par pure instinct d'hygiène .

... Je te prie de bien vouloir m'excuser mais comme tu peux le constater, je ne suis point en mesure de t'attribuer le moindre conseille. C'est la raison pour laquelle je suis venu devant mon magasin.

Il me dévoila une lettre destinée à sa clientèle. .

... Je dois rendre visite au médecin local car je pense couver quelque chose et il serait indigne de ma personne de transmettre un éventuel virus qui peut-être mortel pour autrui.
- Votre pardon est humblement justifié. Le rassurai-je d'une douce voix suivi des émotions de la compassion. L'importance, c'est de vous soignez, de vous reposez et surtout de prendre soin de vous.
- Tu es un homme bien aimable. Je ne comprends nullement l'explication pour laquelle tu n'es pas encore en couple.

A cette mention, je lui attribuai un sourire gêné, proche d'un sentiment de nervosité, une main passant à l'arrière de ma tête, ébouriffant ma épaisse chevelure.

... En tout cas, rétabli-t-il rapidement en percevant mon embarras, ta présence devant moi ne sera guère veine parce que j'ai une bonne nouvelle à t'annoncer.

Il abandonna l'atmosphère au silence afin d'y laisser une pointe de suspense.

.... Tu as été promu Expert. Ajouta-t-il avec une large risette. Ce qui signifie que tu obtins la possibilité de chasser des rhinocéros. Ce sont des bêtes fortement passionnantes, soit disant passant. Je te laisse choir à l'intérieur de la découverte et tu m'informeras de ce que tu as appris au cours de cette formation. Tout ce que je suis capable de te déclarer c'est que ce sont des animaux très très coriaces. Pour te dire qu'ils habitent normalement en solitaire.

A ces mots, je le remerciai, annonçant que j'y allais immédiatement de ce pas y faire l'expérience.

****

Quelques jours plus tard, je me situai sous l'abondante chaleur de notre astre journalier, des gouttes de sueur perlant mon front rejoint d'un renard assoiffé. Les iris inquiets à son égard, je saisis l'initiative de l'étreindre contre ma peau malgré ses réticences. Je lui énonçai qu'il était préférable de conserver un maximum d'énergie. Surtout, si on fait la charmante rencontre ... Je m'interrompis brutalement face à la pénombre qui fonçait vers nous !!!

Je plongeai primitivement sur ma droite, me rattrapant en une acrobatie. Je levai mes yeux pour tomber sur un étrange animal à trois cornes. Celui qui avait donné vie à la licorne, le rhinocéros. Sans attendre, il chargea une seconde fois, un amas de poussière réduisant mon champs de vision. Je toussotai. Akki bondit sur le sol, les oreilles en arrière comme son arrière train en mode attaque. Il ne faisait nullement le poids contre lui et moi non plus pour être franc.

Une odeur de peur envahit mes narines. Je ne sus véritablement à savoir à qui elle appartenait.
A moi - même, à Akki ou bien à notre assaillant ? J'en avais cure comme de l'an quarante ! Le danger se trouvait devant nous !

Mon souffle devint saccadé. Je ne réussis à me redresser convenablement. Mes muscles menacèrent de céder à tout instant, en essayant de me faire rendre compte de ma vulnérabilité à une telle situation. Hélas, plus je persévérai en une détermination bornée et plus, je me sentis figé à l'intérieur d'une glace invisible.
Mon fidèle compagnon était à deux doigts de se faire écraser ! Pourquoi ne détenais-je point le contrôle de mon propre corps ?!
Ma gorge se noua. Mon esprit vacilla. Je luttai contre cette soudaine fatigue incompréhensible. Je l'appelai d'un timbre porteur d'une profonde anxiété qui ressembla plus à de l'hérésie. Je le discernai vaguement, semblable à un brouillard opaque. Des voix me murmurèrent au-dedans de mon crâne.

- Lysandre !! Qu'est-ce qui t'arrives ? Tu crois vraiment que c'est le moment de divaguer ?

Une teinte roux vive évita sur la gauche une masse phénoménale d'un blanc approximatif pour être dans l'exactitude de ma perception qui était du à une luminosité aveuglante qui me prit soudainement au dépourvue. Celui-ci se précipita pour que l'ennemi se focalise sur lui et non, sur ma personne. Ayant assez de ce menu fretin, le Rhinocéros envoya valser ma petite boule de poil.

Je brandis mon bras, en hurlant son nom. Je m'égosillai mes cordes vocales. La colère siégea à présent mon organisme en une douce mélodie. Je rageai, l'expulsant de tous mes pores jusqu'à l'étincellement de mes prunelles. Je me hâtai vers ma proie, des runes encerclant mes menottes. Sans la trace d'appréhension, une partition elfique s'écharpèrent de mes lippes.

Instantanément, des ronces surgirent du sol et encerclèrent la bête sauvage. Ces dernières vinrent s'enrouler, s'incrustant dans sa chair. Elles s'abreuvèrent du sang de leur victime qui évolua en une curieuse pâleur. Puis, ses yeux partirent en orbite. Les plantes, quant à elles, disparurent comme elles étaient survenues, laissant jonchant sur le sol, le mammifère qui me paraissait sans vie.

J'accourus vers le canidé, m'accroupissant pour le prendre dans mes bras. Sa ventilation me caressant la peau.

- Lysandre ! Tu m'étouffes. J'ai du mal à respirer !

Je levai ma tête, étonné pour voir d'où provinrent ses propos. Le renard s'éveilla, me léchant la figure.

- Je ne possède pas la connaissance de ce qui t'es arrivé tout à l'heure. Cependant, ton acte était fantastique ! Je ne m'attendais point à ce que tu renfermes en ton âme une telle puissance !

Je rêvai où je jouissais d'un savoir de traduire le langage du renard !?

... C'est quoi cette tête d'ahuri !? Et si on rapportait plutôt ce spécimen en ville, le plus rapidement possible dans notre chariot de fortune ?

Il se dirigea vers le cadavre, le reniflant pour être certain de détenir l'affirmation que son espérance de vie avait bel et bien touché sa fin. Je le rejoignis examinant à mon tour car il était préférable d'obtenir un autre avis plutôt qu'une. Rassuré, je l'agrippai pour le balancer sans aménagement, dans notre moyen de transport. C'est en cet instant que j'aperçus que sur ma main droite, une rune elfique y était dessiné en une nuance verdâtre.

Cette journée m'offrit de nombreuses surprises ! Toutefois, ce phénomène me permit durant notre chemin à destination de m'entretenir avec aisance en compagnie de mon loyale partenaire dans le but approfondir notre relation, ne pouvant néanmoins me détacher de ce symbole qui m'a fait rentrer dans l'univers des élémentaires !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre Nox Caelum
Virtuose

avatar

Messages : 122
Expérience : 793
Masculin Âge RP : 18 ans

Politique : 10
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Cerbère +150, v+80)

Stats & équipements
Vitalité:
245/485  (245/485)
Vitesse: 204
Dégâts: 325

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Sam 3 Mar 2018 - 10:38

Le climat existait sur une pointe de douceur, malgré la brise fraîche appartenant à une autre saison. Les bourgeons subsistaient sous une forme close alors que de nombreuses créatures vivaient endormies, une horloge des rêves suspendues à l'intérieur d'un espace temps que même l'être humain n'était capable d'atteindre. Elle portait le nom d'hibernation. Je lâchais un las soupir face à cette incompréhension de la nature. Akki, quant à lui, avait subitement perdu sa teinte roux vive pour se vêtir d'un manteau plus convenable ainsi qu'adapté, un blanc immaculé.

J'ôtai mon gant, contemplant encore un instant le symbole incrusté sur ma main droite, à l'intérieur de nuances verdâtres. Tout ce que je pus en déduire par rapport à l'expérience de la veille. Eh bien ! Qu'elle avait pour source la géokinestésie d'un être sylvain, plus particulièrement de la contrée elfique. Ce qui signifiait que j'allais devoir me renseigner auprès d'une espèce de ce clan, tout en partant à la recherche d'un maître possédant cette art de la nature qui m'a été transmise par les gènes maternels.

Mais, pour le moment, je me trouvais à Isthar, car je détiens la nécessité d'y acheter de l'artisanat spécifique à la classe et pour une autre raison, disons de pratique, rentrant dans de domaine de l'utilité. J'obtiens l'information par le biais de son frère jumeaux, que notre honorable commerçant n'était point revenu de son voyage d'affaire. Du coup, je déposai le Rhinocéros à l'arrière de sa boutique avant de le quitter.

- Tu ne désires en rien quémander un conseil ou t'informer sur plus de choses auprès de la famille des Lucis Fleuret avant de retourner en chasse ? Me questionna le renard, remarquant que mon esprit avait quitté la réalité pour la méditation, d'une profonde réflexion.

Je ne répondis point laissant choir un long silence, presque instable. Cette réaction me fit rappeler que mon partenaire ne connaît en rien cette autre facette de ma personnalité. Il fallait nullement croire que j'étais un grand bavard.

Le canidé me suivit, sans la moindre trace de rechignement, en songeant probablement que je me situai au sein d'un état de choc. Ce qu'à vrai dire, je ne pouvais nier. J'ai failli perdre une nouvelle fois, une personne importante, sous mes prunelles, encore piégé par le sentiment de l'impuissance. Je me sentis honteux voire perdu au dedans d'un engouffrement vers mes ténèbres.
Est-ce que je suis digne de poursuivre cette formation ? Est-ce que mon corps comme mon esprit étaient forgés pour ce type de vécu ? Pourquoi l'humanoïde doit ressentir cela pour prendre conscience de son existence, l'importance d'une vie ?
Des épreuves ! Rien que des étapes complexes à franchir et à accepter.

Je continuais ma route sans relâche, mes iris dorées parcourant qu'un seul et unique horizon. Rien me paru attirant, même plus la captivante mélodie de l'environnement qui me plaisait tant. C'était comme si tout cet ensemble était devenu terne, monotone. On avait l'impression que toute vitalité a été aspiré. Je portais l'émotion de la régression, de revenir en arrière. Vous savez cette même époque où ma silhouette n'était que le reflet primitif de la survie pour ne point dire une machine.

Sans m'en rendre compte, mon organisme se modula afin d'y saisir l'apparence d'un énorme renard. Je courus sur mes quatre pattes, pressentant la tendresse de la terre sous mes coussinets ainsi que l'odeur forestière emplissant mes narines.

Soudain, mes oreilles s'agitèrent dans tous les sens. Un grognement s'échappant de mes cordes vocales car je tombai, nez à nez, avec un Rhinocéros.

Si je reprenais actuellement ma forme initiale, ce fait serait irresponsable voire inconscient de ma part. Par contre, je pouvais envisager une transformation partielle.

A ces mots et ne laissant guère la disponibilité d'achever mes modifications corporelles, je fondis sur l'animal. Trop arrogant, il patientait, m'accueillant comme du menu fretin, me balançant d'un simple coup de tête. Je me redressai, m'abandonnant à divers tentatives dont mon chemin se termina, sans cesse sur le sol, emporté par un amas de poussière. Ma tête me tournait tandis que mes membres me menacèrent de céder à tout instant. Une menace d'ailleurs que je pris à la légère puisque le prédateur fit moins le malin avec ses nombreuses égratignures dessinées sur sa chair.

Je lui fis bien comprendre que je ne me stopperais point tant qu'il ne parviendrait pas dans l'au-delà. Furieux, je crachai une tâche rougeâtre au goût amer. Ce même sang envahit mon estomac pendant que d'autres décidèrent de s'écoulaient le long de mes lippes. Je m'essuyai d'un revers de la main et bondis de nouveau vers le Rhinocéros qui chargea en même temps que ma personne. Il suintait l'épuisement, se démontrant par les gouttes de sueurs émanant de ses pores.

Je ne diminuai en aucun cas ma vitesse, les griffes tendues dans sa direction. Celles-ci vinrent immédiatement se loger à l'intérieur de son crâne en compagnie d'une charmante sonorité osseuse, me positionnant de manière à la fois humoristique qu'accrobatique pour ne pas être embrocher sur l'une de ses cornes.

J'y plongeai de façon à enfouir mon démon au plus profond de ses entrailles, en m'abreuvant d'une satisfaction interdite que j'avais dissimulé au fond de mon être. D'un mouvement violent, je lui arrachai la moitié de sa tête, en oubliant les codes de la marchandise. Je n'étais plus moi-même. Mes noirceurs surgissent, révélant à la surface, le monstre couvert d'hémoglobine de la tête au pied. Une bête démoniaque sous une pluie teintée de rouge, jaillissant comme une fontaine du cadavre dont on pouvait distinguer la braise au-dedans de mes pupilles. On fit face non plus à Lysandre mais au renard maudit !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3428
Expérience : 11285
Masculin

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Sam 3 Mar 2018 - 21:23

Rapport de récolte :

Lysandre gagne 2 peaux cuirassées, 10 points métier et 1 os doré.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre Nox Caelum
Virtuose

avatar

Messages : 122
Expérience : 793
Masculin Âge RP : 18 ans

Politique : 10
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Cerbère +150, v+80)

Stats & équipements
Vitalité:
245/485  (245/485)
Vitesse: 204
Dégâts: 325

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Sam 10 Mar 2018 - 10:50

Le temps me parut soudainement suspendu, comme si les grains de sable de notre sablier temporel s'étaient brutalement interrompus dans leur courses chronologique. Ma vision semblaient être voilée par un rideau vermeil impossible d'ôter, ressemblant étrangement à cette lumière diffuse qui suit le coucher de soleil.

Je m'essuyai d'un revers de la main, sans le moindre succès, en contemplant ainsi les milliers roses rouges entrelacées qui me recouvrirent les mains, limite si je ne les avais point plongées à l'intérieur d'un pot de peinture !

Un nectar amer imprégna mes narines tandis que mes menottes tremblèrent d'excitation car il était mêlé à une émotion bien palpitante. Celui qu'on nomma la peur. Mon instinct primaire s'en délecta, me faisant apparaître un sourire, m'en léchant même les babines ! J'inhalai donc cette odeur captivante.

Mon regard étincelant atterrirent sur ma petite boule en fourrure dont son expression avait l'air figée, sa proie tombant de sa gueule grandement ouverte. Il n'allait nullement tarder à provoquer une crise d'angoisse.

Je saisis une bonne goulée d'air avant d'être capable de m'en approcher, en respectant néanmoins une certaine distance puisqu'il s'avérait que mon comportement joint à mon apparence l'emmenèrent vers l'effroi, si cela n'était en rien de la terreur qui brillait au dedans de ses iris. Il s'empêchait même de convulser afin de ne pas m'apporter atteinte alors qu'il était en droit d'exprimer sa pensée, ses frustrations, ...... me remettant sans cesse en question. Je lâchai un autre soupir, comprenant qu'il devait 'agir de la situation où je me trouvais actuellement. Je m'accroupis lui présentant le bras le moins ensanglanté.

- Je sais que je puis te paraître horripilant en cet instant mais sache que mon cœur est resté le même que lorsque tu m'as connu.
- Tu te fous royalement de ma tronche ! s'exclama le renard presque en hurlant d'hystérie. On aurait dit un démon sortant tout droit des portes des Enfers. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour laquelle je ne suis guère intervenue. Si je l'avais fais, j'aurai probablement fini dans le même état que ce pauvre Rhinocéros. Regarde - le ! Tu l'as presque déchiqueté à toi tout seule !

Suivant son interjection, je jetai un bref coup d'œil à ma proie. Il était vrai que notre environnement s'était changé en un véritable champs de bataille pour ne point user du terme massacre.

Je m'avançai analysant le spécimen. Au moins, on était sur d'une chose. C'était qu'il avait bel et bien rejoint le monde des Morts. Le plus rassurant dans l'histoire étaient les cornes du Rhinocéros qui étaient curieusement intactes. J'agrippai sa morphologie fortement corpulente et je la balançai dans notre chariot de fortune, quand instantanément, un autre Rhinocéros surgit de la pénombre. Je pivotai sur mes talons, transformant l'une de mes mains de manière à obtenir une bonne paire de griffe.

- Dis-moi, Lysandre ! m'interpella Akki qui avait bondi sur le chariot, s'installant sur son arrière train, tout en se situant à ma proximité, Tu n'as guère l'intention de le modeler en charpie ?
- Tout va dépendre de son humeur, mon cher ami et comme tu puis le constater je ne crois point être en mesure de l'apaiser.
- Je me disais que ce phénomène était bien trop beau !

A ses paroles, je procédai à la même méthode que ma victime précédente. Cependant, je pris plus de précaution en me dégageant de son emprise.

- La procédure utilisée te convient mieux ? L'interrogeai-je en me léchant l'hémoglobine qui s'écoulaient entre mes doigts.
- Si tu possédais moins la posture d'un psychopathe, cela serait encore mieux.

Je me redressai, le cadavre sur mes épaules, me dirigeant vers notre moyen de transport. Je le plaçai avec l'autre avant d'empoigner les extrémité de notre embarcation pour les conduire au sein de notre ville.

- Si ce fait puit de rassurer, j'irai me baigner dans le premier lac qu'on rencontrera sur notre chemin avant d'y pénétrer.
- Il est vrai que cet acte me satisferait énormément parce qu'honnêtement, les enfants comme la foule habitant en ce lieu, quitteront à notre vue dans le but de prendre la poudre d'escampette vers leur demeure pour une fourche afin de nous y chasser, par tous les diables ! Si tu ne finis pas au bûcher et moi, à la rôtisserie.

J'éclatai de rire, les pupilles capturant une pointe à la fois de nostalgie et de tristesse.

- Cette réaction ne modifiera aucunement mon quotidien.

N'appréhendant nullement les paroles de son maître puisqu'il était respecté de tous et percevant que cela serait un sujet tabou, le renard n'osa le questionner, préférant parler d'autre chose.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3428
Expérience : 11285
Masculin

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Dim 11 Mar 2018 - 21:47

Rapport de récolte :

Lysandre gagne 2 peaux cuirassées, 5 points métier.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre Nox Caelum
Virtuose

avatar

Messages : 122
Expérience : 793
Masculin Âge RP : 18 ans

Politique : 10
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Cerbère +150, v+80)

Stats & équipements
Vitalité:
245/485  (245/485)
Vitesse: 204
Dégâts: 325

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Sam 17 Mar 2018 - 10:29

L'aube teinta notre ciel, en le vêtant de lueurs appariant à l'horizon, telles les ailes d'un papillon portant le même nom, quand nous sortîmes de la ville d'artisanat de chasse, Kastalinn.

Nous vagabondâmes, l'âme préoccupée durant de longues heures, même si Akki tenta à sa manière d'ôter ce pesant silence qui gouvernait en cet endroit en me demandant si cela n'était du à mon apparence sanguinaire. Ce phénomène s'expliqua par le soutien en compagnie de notre honorable marchand à retirer ce qui était utile aux bénéfices sur les deux Rhinocéros avant de s'en débarrasser et me donnant ainsi la responsabilité de les enterrer afin de leur montrer un certain respect. Pour reprendre ses termes exacts, c'était pour montrer notre gratitude, en annonçant que leur mort n'a nullement été vaine, pouvant être considéré en un sens sacrificiel. User de ce vocabulaire ne me sembla en rien adéquate à moins qu'il existait une valeur religieuse. Alors ne désirant guère l'offenser, j'acceptai sa faveur.

Soudain, je fus ramené à l'instant présent, mes pupilles dorées rivées sur un petit cours d'eau, peu profond. J'accueillis une goulée d'air, m'imprégnant de toutes les senteurs environnantes qui se mêlèrent très rapidement à nos odeurs corporelles. Ces derniers appartenant à l'effort physique était démontré par des gouttes de sueurs perlant notre silhouette.

Je déposai notre chariot de fortune auprès de l'arbre qui se situait à ma proximité accompagné d'un soupir de soulagement. Je m'étirais de tout l'étendue de mon organisme en provoquant une sonorité de craquements osseux, rendant la détente musculaire plus aisée.

Sans perdre une seule minute, j'enlevai ma tenue, les tenant néanmoins contre moi pour les laver. J'avançai donc vers cette surface azure aussi limpide et claire, saisissant une autre respiration. J'inhalai entièrement la température avant d'y plonger, ne remontant uniquement lorsque mes poumons me firent mal au point d'exploser.

Le renard patientait sur le rivage, tenant dans sa gueule des plantes aromatisées dont je les transformai en un autre usage. Celui de satisfaire mon besoin d'être propre et soigner mes téguments. Je les agrippai tout en faisant attention à ses canines et entrepris la tâche pendant que ma boule de poil était entrain de lutter contre les charognards qui avaient repéré un éventuel festin. Je ris tout en grattant le sang collé aussi bien sur ma peau que sur mes vêtements.

Les oiseaux chantèrent. Les rayons de l'astre journalier jouaient avec la végétation, révélant ainsi la beauté dissimulée de ce lieu. Je songeai qu'il serait parfait pour nos victimes.

Une fois mon occupation terminée, je sortis de l'eau, les nombreuses gouttes suintant mon corps tout en redessinant mes courbes. Je réenfilai mes habits quand mes oreilles de renard s'agitèrent. Je me redressai aussi droit qu'un i, analysant par de brefs coup d 'œil.

Au loin, on pouvait distinguer un magnifique Rhinocéros. Il s'abreuvait tranquillement en amont de cette rivière. Je le laissai, m'abandonnant à un rituel mortuaire. Je pris la pelle, creusai, je lançai les deux mammifères en essayant de conserver un maximum de bientraitance et le rebouchai, en marmonnant la prière que m'avait légué le marchand.

- Dis-moi, Lysandre. M'interpella le renard. Tu as l'intention de laisser le spécimen qui est entrain de narguer notre vue !?

Pour toute réponse, je métamorphosai l'une de mes mains en une paire de griffe car j'ai oublié le matériel chez notre artisan. Je bondis dans les arbres, de branches en branches pour arriver à ma destination et BAM !!!!! Je chutai en atterrissant devant son champs de vision, en prenant garde à ne point m'embrocher avec l'unes de ses trois cornes.

Je les empoignai de toutes mes forces pendant qu'il tournait violemment la tête afin de me dégager de son emprise. Furieux de ne pas réussir, il chargea vers un énorme rocher. J'attendis le temps qu'il soit à une distance réduite, lui gratifiant aucune possibilité pour riposter.

Puis, je plongeai sur la gauche, roulant boulant jusqu'à ce que je fis la connaissance d'un tronc d'arbre. Je me relevai et vis que le Rhinocéros était étalé, les quatre pattes écartées. Des ruisseaux d'hémoglobine s'échappant de sa tête. Je m'en saisis pour le ramener vers notre moyen de transport où je le jetai à l'intérieur.

- Il est presque nickel celui-là ! En tout cas, je suis ravi qu'il n'a point fini sa vie dépecée.
- Son tempérament à foncer la tête baissé la seulement pris au dépourvu, confirmant que l'impatience peut nous mener droit au mur.

Mes lèvres s'ouvrirent en un large sourire sous le regard luisant du canidé, tombant sur le mien pour en appréhender le sens qui était pourtant très explicites.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3428
Expérience : 11285
Masculin

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Ven 23 Mar 2018 - 9:57

Rapport de récolte :

Lysandre gagne 2 cornes de rhinocéros, 5 points métier et 5 points métier bonus.

Commentaires sur le RP : rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre Nox Caelum
Virtuose

avatar

Messages : 122
Expérience : 793
Masculin Âge RP : 18 ans

Politique : 10
Métier : Chasseur - Maître
Titres:
 

(Cerbère +150, v+80)

Stats & équipements
Vitalité:
245/485  (245/485)
Vitesse: 204
Dégâts: 325

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Sam 24 Mar 2018 - 10:15

La saison nouvelle ne tarda point à poindre le bout de son nez. Notre astre journalier, quant à lui, rayonnait en nous gratifiant de belles lueurs, tout en jouant avec les gouttes de pluie suintant encore la végétation. Même Akki recommençait à se revêtir de son manteau roux vif. Pour ma part, j'étais emporté à l'intérieur de l'impatience. J'avais hâte de percevoir mon univers s'épanouir en compagnie de ses couleurs et de ses êtres sylvestres qui donnaient tant de créativités aux bardes, aux virtuoses ...

J'inhalai toutes ses senteurs imprégnant mes narines. Même si pour être franc, je possédais une préférence pour l'automne.
Etait-ce du à ma nature ?
Je n'en détenais malheureusement la réponse à ce sujet. Je laissai donc échapper un soupir, m'abandonnant à cet endroit qui été toujours plongé dans les bras protecteur de Morphée.

Le renard gambadait, de droite à gauche, copiant l'allure de mes pas, comprenant immédiatement que cette fréquence lui indiquait également le lieu où nous allions : l'auberge-taverne de la famille des Lucis Fleuret pour emmener, comme promis, Ignis à l'orphelinat où je fis mon rôle de Haut-Conteur. Il appréciait les légendes, les contes, les poèmes ainsi que les renseignements qui peuplèrent notre adorable contrée. Un large sourire apparut sur mon visage, me mettant à fredonner un air elfique que ma mère, Hytsumi, autrefois, chantonnait lorsque nous étions ensemble.

Soudain, à mi-chemin de notre parcourt, des buissons frémirent. Mes oreilles de renard s'agitèrent en se plaçant en mode alerte, mes prunelles dorée rivées sur les cornes qui y dépassaient. Il ne put s'agir que d'un Rhinocéros. A force de les côtoyer, leur odeur corporelle me sembla plus familière.

Mes longs doigts lutins allèrent se réfugier derrière mon dos, empoignant mon tonfas avant que je puisse disparaître en souplesse vers le branchage des arbres. Je n'avais plus le poignard ni la lance ni même l'arc que m'avait offert les Lucis Fleuret car je les avais oublié chez notre honorable commerçant qui a du me les ranger de coter afin que je puisse être en mesure de les récupérer. Voilà que la négligence débutait à l'envahissement de ma personnalité. Cela ne me ressembla guère. Je secouai la tête pour me ramener à la dure réalité.

Je lançai un regard vers ma boule en fourrure qui m'envoya le signal. Je me laissai choir à travers la gravité de ma chute, l'arme brandie de manière à se bloquer entre ses défenses. J'atterris sur sa figure où j'enfonçai profondément mon moyen de riposte jusqu'à ce que ces pupilles se dilatèrent partant en orbite tandis que les miennes fixèrent les tâches rougeâtres qui fleurissaient en de magnifiques roses. Son corps convulsa avant de s'effondrer, ses pattes écartées de chaque côté. Akki me rejoignit pendant que j'étais sur le point d'entreprendre son examination.

Je le tirai, le trainant au sein d'amas de poussière vers notre chariot de fortune où je le balançai de toutes mes forces.

- Maintenant, nous sommes contraint de le transporter avec nous jusqu'à ce que notre artisan puisse être dans la capacité de nous prendre.
- Es-tu vraiment sur de toi en ce qui aborde l'aspect de notre proie ? me questionnait-il en l'étudiant à son tour.

Je ne l'avais point vu bondir sur le chariot.

- Il a le crâne légèrement fondu, juste assez, sans trop enfoui pour achever sa vie. Après, tout le reste de son organisme est parfaitement intact.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3428
Expérience : 11285
Masculin

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Lun 26 Mar 2018 - 3:39

Rapport de récolte :

Lysandre gagne 2 cornes de rhinocéros, 1 peau cuirassée et 5 points métier.

Commentaires sur le RP : rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dougal Keane
Le Tribun ♦ Rôdeur

avatar

Messages : 4708
Expérience : 5089
Masculin Âge RP : 28

Politique : 232
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Titres:
 

(Anor, aigle géant de Dougal [Emblème Gardien] +400, v+400 ; dissuasion : évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4489/4489  (4489/4489)
Vitesse: 1051
Dégâts: 2062

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Mar 27 Mar 2018 - 12:08

Cela faisait un bon moment que le rôdeur n'était pas retourné chasser. Puisqu'il s'ennuyait un peu, l'humain décida d'aller chercher quelques créatures comme des rhinocéros ou des crocodiles. Puisqu’il se trouvait dans une large plaine, le Gardien avait plus de chance d'y trouver des rhinocéros plutôt que des crocodiles, mais il ne fallait jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir mangé. Qui sait ce qu'on pouvait trouver en territoire sauvage ? Peut-être que le rôdeur découvrirait une wyverne ! Il y avait certes peu de chances, mais il avait bien le droit de rêver.

Après un petit temps de recherche active, Dougal découvrit sa proie bien tranquillement installée sur son lit de paille. Un rhinocéros plutôt banal, sûrement un jeune adulte, mais ça n'avait aucune importance pour le chasseur qui s'avança prudemment de sa proie. Il devait se faire discret pour bénéficier de l'effet de surprise. En fait, la bête somnolait ce qui donnait toutes ses chances au rôdeur pour surprendre sa cible et faire un carnage. Il n'avait que quelques mètres à parcourir avant de pouvoir lui sauter dessus et lui planter sa lame dans la gorge. Juste une poignée de pas discrets. Rien de bien difficile...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chasse aux rhinocéros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

 Sujets similaires

-
» Chasse aux rhinocéros
» Marche, chasse... Surprises. [PV Le Passant]
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Ville de Kastalinn :: Lieu d'artisanat - La chasse-