Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Sally Salvia
Le Monde de Dùralas a précisément 1632 jours !
Dùralas, le Jeu 19 Avr 2018 - 19:13
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Partagez | 
 

 Chasse aux rhinocéros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
AuteurMessage
Darrö Aldhren
Âme égarée

avatar

Messages : 155
Expérience : 1100
Masculin Âge RP : 9

Politique : 01
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 

(Touki, Chien de Darrö +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
1736/1736  (1736/1736)
Vitesse: 49
Dégâts: 29%

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Mar 27 Mar 2018 - 20:18

La roulotte quittait les plaines d'Aràn à toute allure, après plusieurs jours de voyage le marchand et le jeune garçon arrivaient enfin aux abords de la savane. Le temps était clair et le vent du Sud en ces lieux avait ce petit quelque chose de chaud sans pour le moins avoir l'horrible aspect de dessécher la peau et la gorge comme lorsqu'on se trouvait au cœur du désert.
Selon le marchand la savane avait été découverte depuis peu par une " tarée sympathique " de l'académie des mages et cette zone était d'après lui pleine de richesse à exploité même si les locaux, les " Swen’jah " n'étaient pas de ceux avec qui on aimait faire affaire.

Ils n'avaient croisé personne depuis qu'ils étaient arrivés dans les environs, ce qui était étrange, car malgré la faible proportion d'habitant dans la globalité de la zone, il n'était pas normal de ne rencontrer âmes qui vivent après plusieurs heures de voyage. Après encore une heure de recherche durant laquelle le marchand grommela quelques insultes à l'encontre de " la mariole magique de service " avant de finalement tomber sur un vieil autochtone au regard perdu de longtemps.
Le vieil aveugle leur révéla que la zone était déserte depuis que les rhinocéros blancs en avaient fait leur territoire. L'endroit était apparemment bien trop dangereux et les villageois qui vivaient ici décidèrent de fuir vers une nouvelle terre où ils pourraient vivre sans danger. Darrö écoutait les indications du vieillard en vue de trouver le village le plus proche mais le marchand observait les environs avec des étoiles dans le regard.

La roulotte filait sur le chemin avant de faire un écart pour venir s'enfoncer entre les rocailles massives où était censé se trouver le gros des rhinocéros. Ils étaient là, mais ils étaient peu être trop nombreux, le marchand décida qu'il était plus sage de n'en attirer qu'un seul pour évaluer leur puissance. Une toute petite fléchette vint se planter derrière l'oreille de la bête massive avec une précision absolue, la petite arbalète harnachée au poignet du marchand était sûrement son arme la plus discrète, mais aussi la plus douloureuse. Une seule piqûre d'une de ses fléchettes enduites de glandes pinéales de Blergh macérés dans du venin de nagas provoquait la paralysie et la mort par suffocation dans l'heure pour un homme adulte, mais la bête massive serait sûrement juste un peu engourdis...

Le rhinocéros vint s'étaler dans la poussière dans un dernier râle étouffé par sa gorge enflée, le long de son museau cornu de fines lignes sanguinolentes coulaient de ses orbites où deux pupilles dilatées ne fixeraient plus jamais rien. Un sourcil levé vers son arme le marchand avait l'air aussi étonné que Darrö qui avait compris son rôle en ramenant le mammifère massif avec un tapis de brume solide, les yeux de l'homme était plissés et on pouvait deviner son sourire sous son écharpe. Selon les dires du marchand les cornes de rhinocéros réduites en poudre étaient très prisées dans la capitale et par la noblesse des grandes villes comme Baldorheim ou Guilaëd pour leurs vertus médicales, d'après ce que pouvait dire ces "macaques bourrés aux as " cela permettrait de faire baisser la fièvre, de faire reculer les maladies de peau, de stopper les saignements de nez et de remonter " la libido ". Darrö ne comprenait pas grands chose aux dires de son camarade de fortune mais le fait de le voir heureux comme pas deux lui convenait suffisamment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre Nox Caelum
Habitant(e)

avatar

Messages : 80
Expérience : 497
Masculin Âge RP : 18 ans

Politique : 01
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
414/414  (414/414)
Vitesse: 273
Dégâts: 119

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Sam 31 Mar 2018 - 14:00

Notre astre journalier gouvernait notre ciel vêtu d'une parure bleu-ciel parsemée de cotons blancs. Il nous gratifiait ses douces lueurs afin de nous adresser toute sa bonté représentée par sa source chaleureuses. Akki et moi-même étions encore sur le chemin, en destination de l'auberge-taverne des Lucis Fleuret. L'épuisement, quant à elle, se fit peu à peu ressentir, des sueurs perlant mon front que j'essayai sans cesse d'ôter d'un revers de la main, sans résultat tandis que mes muscles tremblèrent par tant d'effort physique.

- Et si nous nous arrêtions quelque temps pour nous reposer ? Proposa le renard. Je n'ai nullement le désir d'être dans l'obligation de te transporter à l'intérieur d'un état aussi pitoyable. Il faut savoir être raisonnable et apprendre à prendre soin de soi, sans rentrer au sein de l'égoïsme.

Je lui jetai un bref coup d'œil avant de soupirer.

- Je pense que tu possèdes une excellent argumentions auquelle je suis incapable de te contredire.

Je déposai notre chariot de fortune près de l'arbre le plus proche et sortis une poche d'eau de ma sacoche pour m'en abreuver avant de le tendre vers mon compagnon de route.

- Whouah ! Cela fit du bien de se désaltérer !

Je m'apprêtai à m'adosser contre le conifère quand mes oreilles de renard s'agitèrent dans tous les sens, en mode alerte. Mes prunelles dorées étaient rivées sur un magnifique spécimen qui avait subitement surgi de la pénombre. Il s'agit d'un Rhinocéros. Je transmis un regard de compréhension à l'égard de mon ami avant de me redresser, ma main allant vers l'arrière de mon dos, les doigts effleurant mon tonfas pour l'empoigner lorsque celui-ci capta ma présence. Il chargea vers ma personne. Je patientais les grain de sable s'écoulant en calculant les secondes qui nous séparaient.

- Tu ne détiendrais point la pensée saugrenue de laisser choir ce mammifère foncer comme cela ? Il va nous détruire notre moyen de transport sans compter notre splendide butin !

Je lui présentai un large sourire avant de bondir sur son visage, agrippant ses cornes, mon arme bloquée entre ses défenses. Je le pris d'une autre main valide, en le tournoyant de toute ma puissance pour lui décocher un coup à la tête.

Je descendis de mon perchoir, le contemplant. Il vacillait, ses yeux sortant de son orbite, une belle rivière d'hémoglobine fleurissant sur l'étendue de sa peau. Puis, il s'effondra dans le chariot, brisant sous son poids, le rebord.

- Au moins, je suis parvenu à économiser de l'énergie. Je n'ai pas eu à le traîner pour le balancer dedans.

Abasourdi encore par les vibrations, Akki tenta de reprendre ses esprits. Il eut juste la disponibilité d'esquiver pour ne pas devenir une crêpe. Etrangement, je ne réussis à paniquer sur son état. C'était comme si je jouissais de la connaissance qu'il était capable de s'en sortir.

Je m'allongeai contre un tronc rigoureux, ses écorces m'irritant le dos, en dévoilant une pomme de ma sacoche.
Peut-être qu'un sentiment de confiance s'installaient au-dedans de ma personnalité ainsi que sur la raison de l'âme ou ce phénomène provenait d'un autre origine dont il fallait que je surveille.

Akki me rejoignit en rechignant et je ne pus m'empêcher de l'étreindre de ma compassion, lui donnant d'innombrables caresses entre ses oreilles. Il était tellement bien qu'il en oublia de me réprimander sur cet acte insouciant.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3040
Expérience : 9690
Masculin

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Lun 2 Avr 2018 - 12:51

Rapport de récolte :

Dougal Keane gagne 2 cornes de rhinocéros, 3 peaux cuirassées.

Commentaires sur le RP : rien à redire !

-

Rapport de récolte :

Darrö gagne 1 corne de rhinocéros, 5 points de métier + 1 os doré en bonus.

Commentaires sur le RP : rien à redire !

-

Rapport de récolte :

Lysandre Nox Caelum gagne 2 cornes de rhinocéros, 1 peau cuirassée, 5 points de métier+ 1 os doré bonus.

Commentaires sur le RP : Les prunelles c'est bon en ragoût !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darrö Aldhren
Âme égarée

avatar

Messages : 155
Expérience : 1100
Masculin Âge RP : 9

Politique : 01
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 

(Touki, Chien de Darrö +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
1736/1736  (1736/1736)
Vitesse: 49
Dégâts: 29%

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Dim 8 Avr 2018 - 23:39

La corne fit un trou de la taille d'un pied de table de taverne dans son ventre, la douleur aurait du être abominable et suivit d'une agonie aussi fulgurante que normal au vu de la situation. Cependant, ni la douleur ni la mort n'était de ces choses auxquelles le jeune Darrö pouvait aspirer. Il était baladé de droite à gauche le long de la corne de ce rhinocéros massif sans vraiment avoir son mot à dire et ceci commençait grandement à l'agacer, ses deux mains se posèrent sur le bout du museau de l'animal en colère et une épaisse fumée recouvrit le crâne de la bête. Après quelques secondes, la fumée avait complètement englouti la tête du rhinocéros et celui-ci après quelques soubresauts se stoppa net avant de s'écrouler dans la poussière.

Darrö glissa en arrière de façon à ce que la corne sorte de son ventre en laissant un trou de part en part de son corps qui fut vite baigné de brume de haut en bas à la manière d'une cascade de fumée. Quand la brume magique dont il avait recouvert la tête de la bête s'évapora un crâne aux os blanchi apparut devant le garçon, la fumée avait attaqué toutes les chairs de l'animal avec une vitesse ahurissante. Le jeune garçon regarda ses mains un sourcil levé en guise de seul réponse à son action.
Ses pouvoirs semblaient, à contrario de son corps, se développer et grandir de façon certaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Vicomte de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1203
Expérience : 5050
Masculin Âge RP : ?

Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2802/2802  (2802/2802)
Vitesse: 1224
Dégâts: 822

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Lun 9 Avr 2018 - 11:18

Un groupe de brigand cernait actuellement l'escouade formée de Faustus Fortuna, Majordome diabolique, Sir Nathanael Azhalred, Main du Vicomte, Dr Jonathan Crane, Garde du corps de Mestre Faustus, et Lachlan "Styx" Grey, Vicomte et Seigneur -autoproclamé- des contrées vampires ; un groupe mené d'une main impitoyable par Edmun Vohvohl, sauvageon et criminel endurci.

On entendait avec effroi le sabot de leurs montures en armure, pour la plupart des rhinocéros, et leur nombre impressionnant avait de quoi terrifier encore plus. Les bandits avaient élu domicile en les plaines d'Arràn et causaient un grand dérangement à Sa Majesté, qui avait usé de son amnistie envers l'Ombre pour ordonner leur élimination ; tâche à laquelle Styx répondit par l'affirmative et d'un sourire fou à peine contenu. Passer du côté des stupides bons hommes avait de ses profits car l'on pouvait exercer la violence sans craindre les reproches juridiques et morales. Preuve d'une hypocrisie Dùralassienne manichéenne bien ancrée, dans laquelle les habiles esprits sauront naviguer en tirant profit des courants.

Alors encerclé par une foule d'ennemis, qui devait bien s'élever à une dizaine d'hommes solidement constitués et de leur leader Vohvol bâti comme une montagne et armé en conséquent, le Vicomte s'avança et leur adressa une courbette.



- Ô ! Ô ! Comme mon sang est faible ! Comme mon esprit se perd dans la contemplation de vos restes désossés à venir, j'imagine et je souris, je vois et j'imagine ! N'ayez crainte ! Venez tous autant que vous êtes, et je vous ferais connaître les intentions de Sa Majesté ! Vive le Roi ! Vive le Capitaine de la Garde !

La première carte, sortie de nulle part, décapita instantanément un brigand chauve et âgé qui tenait fermement une double lame.

Il y eut un léger silence et l'air se fit plus épais, avant que tous ne chargent. Styx esquivait comme un diable les assauts, sous les tirs de couvertures d'un Faust en extase tandis que valsaient les dagues de lancer d'un Jonathan Crane exalté et que s'amusait l'énorme épée de Nathanael Azhalred.
Ce dernier en sa qualité de berzerk, décida de prendre une petite gélule, fruit de la synthèse alchimique des magies de son Seigneur. Une drogue puissante fabriquée dans le plus grand des secrets dans les Laboratoire Fortuna, destinée aux forces des Frelons Spelunciens et à eux seulement, qui transformerait le plus chétif des êtres en une bête carnassière.

Et ainsi se perpétua l'assaut, sous une pluie vivace de magies trompeuses et de lames cachées. Le groupe de Spelunca montrait un style militaire bien différent des forces normales, préférant l'agilité et les contre-attaques aux assauts frontaux, ainsi, la surprise de découvrir un terrain miné par les cartes de l'arlequin ne décontenança qu'Edmun et les siens. Partout, il y avait des explosions, des miasmes fétides et des doubles fallacieux.

Lorsque seul le chef des brigands resta debout, appuyé sur son énorme épée qu'il maniait à deux mains, il lui manquait déjà un bras.
Il pleurait, en regardant les restes ensanglantés de feu ses compagnons, et jetait un regard de haine au Vicomte où se mêlait une certaine forme de peur. Au moment où l'arlequin s'avança vers lui, droit et à peine transpirant, il poussa un râle furieux et le chargea à la surprise générale ; Styx lui-même semblait ne pas avoir anticipé l'offensive de l'homme blessé, et si ses venins n'avaient pas réduit le reste du corps de Vohvohl en une purée pustuleuse il aurait été pris de court.

Le semblant de chef, au sol et en proie aux délires qu'exerçaient les drogues du vampire sur son esprit meurtri, essaya de prononcer quelque chose que le talon du Vicomte tua d'un coup violent.
Il resta un petit moment à exercer une petite pression sur sa bouche hirsute, ses yeux fous allant et venant dans leurs orbites, avant de lui faire imploser le crâne sous le coup de sa force vampirique.


- La Justice triomphe encore ! Vive le Roi ! Faust, prévenez Sa Majesté du bon déroulement de l'opération. Sir Azhalred, Dr Crane, veillez à dépecer leurs montures -ou ce qu'il en reste, tout du moins- on devrait pouvoir en tirer plus qu'une bonne réputation ; ça ne nourrit personne, les bonnes actions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3040
Expérience : 9690
Masculin

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Mar 10 Avr 2018 - 0:10

Rapport de récolte :

Styx gagne 2 cornes de rhinocéros, 3 peaux cuirassées.

Commentaires sur le RP : rien à redire !

-

Rapport de récolte :

Darrö gagne 2 corne de rhinocéros, 5 points de métier + 1 os doré en bonus.

Commentaires sur le RP : rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre Nox Caelum
Habitant(e)

avatar

Messages : 80
Expérience : 497
Masculin Âge RP : 18 ans

Politique : 01
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
414/414  (414/414)
Vitesse: 273
Dégâts: 119

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Sam 14 Avr 2018 - 11:58

Sortie de l'orphelinat de la ville Kastalinn, l'astre journalier avait disparu sous l'étendue nuageux et grisâtre de sa parure. Rares étaient ses rayons lumineux, donnant ainsi une impression de tristesse, voire de monotonie alors que chaque jour réservait d'éventuels surprises. Par contre, ce phénomène n'empêchait en rien l'éveil de la nature. En effet, on pouvait ouïr le chant des oiseaux, les battements de leurs ailes pour s'enfuir se réfugier vers l'éther diurne ou encore le bruissement de la végétation dense et boisée rythmé par le vent qui ébouriffait nos chevelures comme une caresse maternelle.

Ignis se frotta les paupières encore ensommeillé. Il devait être plongé à l'intérieur de l'atmosphère conviviale de la veille, rêvant debout, vacillant quelque peu de gauche à droite, Akki collé sur ses talons. Ce dernier l'examinait d'un coup d 'œil de peur qu'il trébucha alors que je me tenais à sa proximité. Peut - être qu'il jugea la distance trop insuffisante pour l'intercepter en cas de chute ?

En tout cas, je fus fort ravi de savoir que l'adolescent a su s'intégrer auprès des autres enfants ayant un âge similaire et je soupçonnai même qu'il porta des sentiments particuliers auprès de notre belle Cilica. Rien que d'y penser, je revisionnai les moments curieusement touchantes, laissant un large sourire apparaître sur le bord de mes lèvres.

- Au moins, dans ce domaine sa famille n'aura nullement à s'inquiéter en comparaison de certain ! déclara le renard lisant dans mes pensées.
- Je n'ai rien contre la détention d'une telle émotion. Cependant, je ne perçois guère le besoin ou encore pour être plus correcte, ne parviens point à découvrir l'étincelle que les humains nomment coup de foudre.
- Des fois, je me dis qu'en j'en créerai bien des coups de foudre uniquement dans le but ....

Il s'interrompit me percutant de plein fouet car je m'étais moi-même stopper en pleins milieu du chemin, mes oreilles de renard en mode alerte, s'agitant sans cesse dans tous les sens. Mes prunelles dorées scrutèrent l'endroit pour apercevoir des cornes de Rhinocéros y dépasser. Il fallait absolument que je m'occupe de cela avant que ceux-ci captèrent notre présence. D'habitude, ce fait ne m'aurait nullement importuné mais à mes côtés, se situait, Ignis, un gamin possédant une maladie sanguine dont la moindre blessure pourrait lui être fatale. Il me semblait qu'il était hors de question de mettre sa vie en danger. Alors, j'adressai un signe de compréhension à mon ami canidé avant de me pencher vers mon petit frère.

- Ton grand frère va devoir forcer le passage si on souhaite tous renter à la maison sans encombre et pour cela, j'aimerai que tu restes auprès d'Akki, le temps d'en faire mon affaire. lui annonçai-je au sein d'un timbre de douceur.

Brusquement, il releva la tête me saisissant mon poignet, une expression de colère envahissant sa figure.

- C'est à cause de ma pathologie que tu n'envie en rien mon existence pour te soutenir ? Tu sais, je suis un guerrier comme les autres ! J'en ai marre qu'on décide à ma place en me mettant sur la touche, même si cela appartient à une bonne intention.

Sa volonté s'accrut sur la puissance de son emprise sur mon membre, me faisant bel et bien comprendre que je pouvais lui transmettre une tonne d'argumentations, toutefois il ne bronchera point d'un pouce. Je laissai échapper un soupir comptant jusqu'à dix silencieusement au-dedans de mon crâne afin de me maîtriser car l'autorité et encore moins la furie le conduiraient vers une attitude plus raisonnable. Mes longs doigts se dirigèrent discrètement vers mon dos, empoignant l'un de mes tonfas puis le luis tendis.

- Dans ce cas, il serait fort sage de bien s'équiper avant de se lancer aveuglément à l'intérieur d'une quête.

Il me prit l'arme, me gratifiant un magnifique sourire.

- Je te promets de ne pas me transformer en un fardeau.
- Je veux juste que tu sois en état de me taquiner. Après, plus rien me serait précieux si tu venais à t'éteindre.

A ces mots portant une sonorité dramatique, je me précipitai vers les mammifères, mes alliés copiant mon allure pour bondir de branches en branches, se servant des feuillages pour nous dissimuler. Sauf le pauvre Akki qui du, quant à lui, se tapir dans les hautes herbes. Je les montrai à Ignis lui donnant des instructions, le voyant acquiescer de la tête, en accentuant chaque terme important, me prouvant qu'il était à l'intérieur de la compréhension.

- A trois, nous nous laissons choir en gravité sur les deux Rhinocéros et seulement lorsque tu le tiendras à ta merci, tu sera en mesure de lui ôter la vie.

Je m'accroupis avant de mettre à exécution ma stratégie, mon moyen de défense brandie dans sa direction. L'attaque l'assomma de plein fouet tandis que je roulais-boulé sous un amas de poussière jusqu'à ce que je réussis à me stabiliser. Je me redressai sans y perdre un grain de sable de mon sablier temporel, métamorphosant mon bras pour obtenir de splendide paire de griffe, sautant de nouveau vers sa personne et j'y plongeai profondément au dedans de son organisme. Je suis certain que je pourrais effleurer son cerveau. Heureusement pour lui que je jouissais d'une autre focalisation et qu'il me le fallait au sein d'un état presque exemplaire. Je me dégageai pivotant sur mes talons, mes yeux à la recherche de mes partenaires qui avaient achevé leur travail.

- Regarde ! S'exclama le jeune garçon, j'ai tué ma première proie !

J'accourus une main tendue pour le pousser, faisant face au troisième animal qui chargeait. Une lueur verdâtre tournoya autour de ma menotte, des runes elfiques produisant un cercle magique dans le vide qui fit surgir de nulle part des colossales ronces épaisses allant l'emprisonner, ces épines s'abreuvant sans patienter son du de son sang.

- Whaou ! Je ne recelais pas la connaissance d'un tel talent surnaturel de ta part, grand frère ! Par contre, étant donné que ta mère biologique était une elfe, en y remémorant, cet acte m'a l'air instantanément banal.

Je fondis sur lui, les iris brûlant d'un indomptable courroux.

- Qu'est-ce que je t'ai conseillé, bordel ! le réprimandai-je Je t'ai pourtant averti de ne jamais tourner le dos tant qu'il existe la présence d'un éventuel ennemi dans ta zone de sécurité.

Il me fit une moue boudeur, me rendant violement mon tonfas. Je ne le pris tout de suite, me mettant à sa hauteur pour l'étreindre contre moi.

- Félicitation, néanmoins pour ton audace, champion ! Maintenant, si nous amenons ce ravissant bulletin en lieu sur afin de le faire évaluer tranquillement dans ta humble demeure ?

N'usant d'aucun moyen de transport à notre disposition, nous nous mîmes à la fabrication d'un chariot improvisé dont je soulevai sa charge en assumant sa responsabilité, Akki et Ignis m'encourageant à leurs manières jusqu'à notre destination.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darrö Aldhren
Âme égarée

avatar

Messages : 155
Expérience : 1100
Masculin Âge RP : 9

Politique : 01
Métier : Chasseur - Expert
Titres:
 

(Touki, Chien de Darrö +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
1736/1736  (1736/1736)
Vitesse: 49
Dégâts: 29%

MessageSujet: Re: Chasse aux rhinocéros   Dim 15 Avr 2018 - 23:57





Chacun de ses pas soulevait un large nuage de poussière le long du chemin rocailleux menant aux alentours de Stellaraë, il ne pensait pas entrer dans la capitale, il était juste censé le retrouver à proximité. Qu'est-ce qui avait bien pu le mener sur cette route du désert ? Bien sûr, il empruntait ce chemin pour une bonne raison, la vraie question était qu'est ce qui avait bien pu le mener jusqu'ici à faire des va et viens des quatre coins du continent ?

De jour comme de nuit il marchait, chassait, ramenait des proies et des matières première bonne à la vente, cela ne l’embêtait pas fondamentalement, il faisait ça depuis aussi longtemps qu'il pouvait s'en souvenir même bien avant que tout ce merdier se produise. Le jour où il était parti chercher l'aventure pour devenir un héros, il ne se doutait pas qu'il finirait par revenir à son vieux rôle de chasseur comme au bon vieux temps des chasses avec son ami et son père à ceci près que cela n'était plus pareil. Il chassait seul à présent, du moins physiquement, mais cela n'avait rien à voir.

Hmmm ?

Les rares marchands qu'il croisait le saluaient d'abord amicalement en voulant l'aider, il devait s’inquiéter du sort d'un enfant seul et sans défense seul au milieu de nul part. Puis venait l'horreur dans leurs yeux, le questionnement " Pourquoi ? Comment ? ". Généralement, la plupart fuyaient à ce moment précis, mais certains restaient juste plantés sur place en remplissant leurs habits d'urine, aucun en-tout-cas ne demeurait aidant et amical.
Apparemment, ceux-ci avaient opté pour une fuite aussi rapide que désordonnée, grand bien leur fasse, de toute façon s'ils se disaient qu'il était dangereux, ils avaient bien raison, du moins en partie, lui ne leur aurait jamais fait de mal par contre son passager clandestin...

La ville était enfin visible, il ne savait pas depuis combien de temps, il marchait en traînant ça, le temps, les jours, les nuits, tout cela devenaient secondaire quand on ne nécessitait ni sommeil ni repos d'aucune sorte. Il était content d'arriver, le voir lui changerait les idées, il n'était pas spécialement causant qu'en on n'achetait pas, mais il l'amusait assez pour oublier sa situation ou du moins pour relativiser sur son cas par rapport à un autre moins chanceux.

" Oh, Stranger ? Le voyage à été bon ? Tu as fait vite. Peut-être encore plus rapidement que la dernière fois. Qu'est-ce que tu me rapportes là. "


" Bonjour Msieur le marchand. Je l'ai traîné depuis la savane, j'espère que le trajet ne l'a pas endommagé. "

Le jeune garçon détacha les lanières de cuir qui faisait le tour de ses épaules, les deux longues bandes étaient reliées à une sorte de large tapis fait du cuir le plus solide possible et aussi le plus rugueux. La massive pièce de cuir n'avait aucun trous, seul la crasse et la poussière montrait son utilisation récente sur un long, très long trajet. Posé sur l'épais tapis de cuir, un rhinocéros de plusieurs tonnes a la tête moitié arrachée montrait des signes de lutte évidente, sans parler de la casi décapitation, d'épaisses griffures couraient le long de son abdomen et son ventre était ouvert de part en part. Une fine brume coulait des orifices non-naturels de la bête.

" Ta brume fait vraiment un merveilleux travail de conservation stranger, ce serait peut-être commercialisable... Nan ! Trop aléatoire. Allez, aide moi à le monté  derrière que je le découpe. "

" D'accord. "

La même routine, le même seul ami, les mêmes habitudes, cela avait presque l'air d'une vie paisible et "normale" pour Darrö. Cela lui convenait en tout cas. Mais pour combien de temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Chasse aux rhinocéros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

 Sujets similaires

-
» Chasse aux rhinocéros
» Marche, chasse... Surprises. [PV Le Passant]
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Ville de Kastalinn :: Lieu d'artisanat - La chasse-