Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Méon Silarce
Le Monde de Dùralas a précisément 1391 jours !
Dùralas, le Lun 21 Aoû 2017 - 12:03
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim

Partagez | 
 

 Chasse aux wyvernes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2748
Expérience : 8600
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   Mar 4 Oct 2016 - 22:51

Rapport de récolte :

Styx gagne 2 écailles de wyverne, 1 tibia de wyverne, 2 membrane de wyverne.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

----

Rapport de récolte :

Nova gagne 2 écailles de wyverne, 2 tibias de wyverne, 1 membrane de wyverne.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1140
Expérience : 4719
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2742/2742  (2742/2742)
Vitesse: 1142
Dégâts: 887

MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   Dim 6 Nov 2016 - 23:37

Styx regarda l'étendue de forêt qu'était Wystéria et s'engagea au coeur de cette jungle luxuriante. Il avait envie de se détendre un peu en chassant du bon gros gibier.

Ni une, ni deux, il avait quitté Lédéhi en se fondant dans les ombres et traversa le continent en quelques heures. Wystéria était toujours pareille, inchangée, et c'était tant mieux. Même s'il n'aimait pas vraiment les espaces de verdure, l'arlequin aimait la puissance brute de ce biome, chaque plante, chaque animal était capable de vous assassiner. On peut dire que ça avait de la gueule, plus que la moitié des combattants de Dùralas.

Au bout d'un moment de marche, (ou de sautillements, en sifflotant) il croisa une énorme Wyvern qu'il salua.
Attendez.
Non il l'a tuée, parce que ça rapporte gros ces machins là.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1583
Expérience : 4491
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   Lun 7 Nov 2016 - 17:47

Le chapitre ultime, la bataille finale, le grand dénouement. Kunz, après avoir conquit toutes les proies du continent, s'attaquait à la mythique Wystéria et ses wyvernes. Comment s'en sortirait-il cette fois ? Réponse dans ce grand chapitre !

Des wyvernes Kunz en croisa,
Avec son chibre il les assomma.
Fin.


Quoi ? C'était tout ? C'était fini ? Déjà ? Mais il était vraiment surhumain ce Kunz !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2748
Expérience : 8600
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   Mer 16 Nov 2016 - 20:12

Rapport de récolte :

Styx gagne 2 écailles de wyverne, 1 tibia de wyverne, 2 membrane de wyverne.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

----

Rapport de récolte :

Saigo gagne 2 écailles de wyverne, 2 tibias de wyverne, 1 membrane de wyverne.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1583
Expérience : 4491
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   Mer 16 Nov 2016 - 21:36

L'argent du marchand dompteur de rhinocéros lui avait permit de soudoyer un vaisseau pirate pour l'emmener sur Wystéria. Saigo voulait tuer de la wyverne. Parce que mine de rien, quand il est seul, sans Juge pour venir annoncer la tenue de tour de combat, c'était vachement plus facile à tuer.

S'enfonçant dans la forêt de la Mazonie, l'Exécuteur n'eut qu'à suivre le scénario pour tomber nez à nez avec une des bêtes qu'il traquait. Là, s'engagea un combat merveilleusement chorégraphié, avec moult effets spéciaux et explosions, alors qu'aucun des deux protagonistes n'avait les moyens de les provoquer. Après de longues minutes de joute et un climax époustouflant, quelqu'un cria "Coupez !"

Saigo ne le connaissait pas, mais il suivit son ordre et le découpa en morceau. Si jamais c'était une maman wyverne, au moins ses gosses ne mourraient par de faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1140
Expérience : 4719
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2742/2742  (2742/2742)
Vitesse: 1142
Dégâts: 887

MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   Jeu 17 Nov 2016 - 17:23

Journal d'un mage apostat : Résultats, dommages collatéraux

J'ai regagné Lédéhi après que Styx n'eut enfermé le liquide de Transmutation d'âme dans un coffre scellé par ses pouvoirs. Cette substance est extraordinairement corrosive pour l'esprit de n'importe qui, et même dans son nouveau réceptacle elle continue d'exhaler une onde nocive et putride ce qui semble fasciner mon compagnon Arlequin. Nous sommes considérablement rapprochés, si bien que je commence à redouter le regard que me porte ce Diable, Faustus puisqu'il veut répondre à ce nom, l'autre jour encore après un entretien sur ce qui pourrait être fait de la source de folie inextinguible le majordome démoniaque m'a pris en aparté.
Il m'a clairement expliqué que Styx n'avait qu'un seul bras droit et qu'il s'agissait de lui, seulement il avait besoin de moi pour les expériences qu'il menait. (Il a ensuite ri et lancé d'un ton on ne peut plus condescendant qu'il aurait très bien pu être aussi efficace que moi dans ces travaux mais que les demandes du Maître l'amenaient à être trop occupé pour qu'il l'assiste dans la tâche qu'est le développement de la Transmutation)

Quel était son rôle précisément ? Je ne saurais le dire, en revanche, je peux sentir son âme, elle est comme une nébuleuse infinie de sang et de magie et je perçois clairement derrière tous ses habits blancs et son attitude nonchalante une férocité hors normes. Malgré tout ceci, je me sais à l'abri de la rage du damné, mais mon temps risque d'être compté si Styx ne s'intéresse plus à mes expériences... Non, il m'a prouvé son amitié en sauvant mon fils, mon John. Et il m'est d'avis que l'arlequin n'a jusqu'ici pas eu de moments de grande empathie. (Je ne me fais pas d'illusions et ait conscience que Styx est venu pour le liquide et non pour mon enfant, mais le fait est qu'il l'a sauvé alors qu'il n'en était pas dans l'obligation)

Toujours est-il que haine ou non de la part de Faustus, le lendemain nous nous retrouvions sur un bateau à direction de Wysteria, accompagnés d'une escorte de guerriers. Cette petite expédition avait un but qui m'étais encore inconnu, les vagues détails que l'on m'avait communiqués s'arrêtaient au fait que l'Ombre avait un plan qui nécessitait l'intervention de plusieurs membres. Ma présence au combat ne devait donc pas être requise vu que je n'avais pas été informé de détails quant à l'objectif.

Le débarquement se fit du côté Est de l'île, les assassins disparurent dans la nuit se fondant à l'obscurité comme s'ils n'étaient que de simples chimères et bientôt tout un assaut se lança sur l'un des multiples petits villages tribaux qui ornaient toute la zone. A ma grande surprise il n'y eut cependant pas de morts ; au contraire tous les villageois furent faits captifs et ramenés à Styx en parfaite santé, même si un peu brusqués, bien entendu. Je ne compris pas immédiatement ce qu'il se passait, du moins jusqu'à ce qu'une Wyvern ne soit apportée, entièrement ligotée la gueule muselée.


Styx sacrififa la Wyvern, mélangeant au sang déversé le liquide de transmutation d'âmes. Les choses qui ressortirent du lac sanguin n'étaient plus humaines.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Avon
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 3257
Expérience : 3396
Féminin Âge RP : 26

♦ Politique : 00
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Esprit protecteur de Nova +300, v+250, 100)

Stats & équipements
Vitalité:
1192/1192  (1192/1192)
Vitesse: -104
Dégâts: 3507

MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   Ven 18 Nov 2016 - 17:43

J'ai faim, j'ai faim, j'ai faim. J'ai toujours faim. Pourquoi est-ce que j'ai toujours faim ? Hein ? On me l'expliquera un jour ? Quoi, c'est quoi le problème, hein ? Mon estomac est plus gros que celui des autres ? Je me dépense plus ? C'est de l'injustice. Plus on est grand, plus on a faim, plus on doit manger, plus on se dépense pour chasser, mais plus on se dépense, plus on a faim, plus on doit chasser, plus on se dépense... c'est sans fin. Fin ? J'ai faim. J'en ai marre de cette forêt de merde là, je m'y retrouve pas, j'suis pommée, larguée, perdue. Perdu... pain perdu. C'est bon ça. J'ai faim tiens. Toi là, t'as rien à bouffer ? Au lieu de me regarder comme un con ? Descends de ton arbre s'il te plaît et va prendre un bain dans cette marmite d'eau de mer qui est en train de bouillir sur le bord de la plage, juste pour voir ce que ça donne... sous la dent.
Et toi là, qu'est-ce t'as ? Tu me regardes avec tes grands yeux, tes grandes dents, tes grandes pattes... oh mais... ton regard est livide, tout blanc, tout... t'es morte ? Eh, dis, t'es morte ? Dis moi la wyverne QUI VIENT DE SE PRENDRE UNE PUTAIN DE BRANLÉE T'ES MORTE ? HAHAHAHA. Ben oui, t'es morte. Mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de toi ? Ah mais je me souviens, je me prépare à te découper en petits cubes, te faire mariner dans ma marmite, ça me revient !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2748
Expérience : 8600
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   Dim 20 Nov 2016 - 22:04

Rapport de récolte :

Styx gagne 2 écailles de wyverne, 1 tibia de wyverne, 2 membrane de wyverne.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

----

Rapport de récolte :

Saigo gagne 2 écailles de wyverne, 2 tibias de wyverne, 1 membrane de wyverne.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

----

Rapport de récolte :

Nova gagne 3 écailles de wyverne, 1 tibias de wyverne, 1 membrane de wyverne.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova Avon
Personnage décédé

Personnage décédé
avatar

Messages : 3257
Expérience : 3396
Féminin Âge RP : 26

♦ Politique : 00
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Esprit protecteur de Nova +300, v+250, 100)

Stats & équipements
Vitalité:
1192/1192  (1192/1192)
Vitesse: -104
Dégâts: 3507

MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   Lun 28 Nov 2016 - 16:53

L'orquette avait pris goût à manger de la wyverne. La chair était plutôt tendre, mais ça c'était les muscles. De bons muscles bien frais, bien dodus. Comment elles faisait les wyvernes d'ailleurs pour être si musclées ? C'était pas comme si elles étaient très actives, sinon quelle galère ce serait du côté de la ville sur cette île... Est-ce que ça vole, tient ? Nova n'en avait jamais vu battre des ailes. En même temps, était-ce vraiment des ailes, ou des pattes/ailes ? Grand mystère. Une chose était sûre, la viande plaisait.
Nova avait commencé à faire commerce de cette bidoche auprès des petits villageois indépendant de l'île, ça plaisait, c'était pas très cher (assez pour rembourser les frais de transports (non pas en véhicule, mais fallait payer les gars qui allaient se taper les kilos sur le dos)) et c'était très bon quand c'était très frais.
L'orque venait d'abattre encore l'un de ces spécimens et attendait les types qui lui filait un coup de main depuis maintenant un mois. Quasiment toutes les semaines à la même date, environ aux mêmes heures ils attendaient de voir si l'orque avait une mission à leur proposer.

Posée sur le crâne de la bestiole, elle attendait.

Ah, vous voilà ! Cette fois, petit pourboire, j'ai eu la flemme de découper les morceaux, j'vous laisse faire, vous aurez des pièces d'or !

Les gars se mirent au travail sans hésiter.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2748
Expérience : 8600
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   Jeu 8 Déc 2016 - 23:19

Rapport de récolte :

Nova gagne 3 écailles de wyverne, 1 tibias de wyverne, 1 membrane de wyverne.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1140
Expérience : 4719
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2742/2742  (2742/2742)
Vitesse: 1142
Dégâts: 887

MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   Lun 16 Jan 2017 - 16:51

Il y a une légende dans notre tribu. Une légende ancienne, transmise de générations en générations pour les Chamans Wystériens. Les préceptes de celle-ci ne sont pas de l'ordre morale, pas plus que les lignes de cette fable ne comporte une once d'enseignements. En réalité, le récit est même assez amoral, et plus fantastique que réaliste. Toutefois, cette histoire, loin d'oublier la légende du Dragon Factice, nombreux sont les magiciens Wystériens qui redoutent le démon des bois.

Il est dit que par la première nuit que connurent ces Terres, dans un passé si lointain que les Dragons n'existaient pas encore, les Dieux façonnèrent Dùralas, et avec lui, la parcelle qu'était Wystéria.

Une île plus dangereuse que le continent, régie par les magnifiques lois de la nature la plus primordiale et remplie de secrets perdus, oubliés par une divinité en ballade dans les beaux sentiers verts. Cette île fut d'abord le berceau des Hommes-Loups, les plus guerriers de tous les hommes, et leur demeure fut noble et prospère. Même lorsqu'un jours, venus des eaux astrales, débarquèrent les Hommes des Glaces.
Les Hommes des Glaces étaient arrivés en même temps que les premières glaces, portés par des chevaux de bois à tête de Wyvern et habillés de lumière. Ils étaient d'une beauté terrible et froide, et leurs traits délicats présentaient l'imperméabilité d'une stalactite. Lorsqu'ils parlaient, leur dialecte était court et dur, mais ils dégageaient une impression de sympathie, un courant d'air chaud enveloppant les Hommes-Loups qui les écoutèrent.

Une amitié courtoise se créa entre les deux peuples. Les nouveaux arrivants reçurent même une portion de forêt dans laquelle ils habitaient, et malgré le fait que la Nouvelle Lune ne produisait aucun effet sur leurs corps livides, leurs yeux étaient habités par un feu inextinguible. On s'aperçut qu'au combat, ils ne tombaient jamais. Lorsqu'une lance transperçait leur tête, ils se relevaient, hurlant de plus belle, et le temps glissait sur leurs traits, comme la rosée sur les glaciers.
Ils étaient des camarades discrets. Jamais ils ne restaient pour célébrer les guerres gagnées, qui furent nombreuses avec leur aide, et lorsqu'ils daignaient venir aux banquets les regards se faisaient atrocement pesants. Les Hommes Glacés étaient hypnotiques.

Durant des générations, les deux peuples vécurent dans un respect mutuel à toute épreuve. Ils combattirent dos à dos, cultivaient ensembles, et même si les Livides demeuraient à l'épreuve de l'humour et de la chaleur humaine, ils faisaient preuve d'une grande courtoisie. Leurs enfants étaient rares, contrairement aux Lycans, mais comme ils ne mourraient pas plus qu'ils ne vieillissaient ce détail passa naturellement à la trappe. Les rares questions auxquelles ils répondaient ne concernaient jamais leur longévité.

Les Hommes Glacés étaient donc les voisins parfaits ; discrets, silencieux et mortels. Leur présence semblait rendre folles adverses. Chaque bataille comportait toujours sa crise d'hystérie du camp ennemi lorsqu'il apercevait l'un des chevaliers livides. (Le plus restait de les voir se relever après des coups mortels, les ennemis éclatant littéralement en sanglots)

Toute cette ordre qui reposait sur la cordialité d'un accord tacite de secret était en place, et solidement installée. Des siècles passèrent, et le temps fit si bien les choses que le peuple des Lycans et des Hommes Glacés ne se désignait plus que par "Wystériens". Unis, les deux clans avaient fusionné, en dépit de la discrétion toujours plus prononcée de la partie pâle du peuple...
Ils ne semblaient pas avoir de Dieux, ni de rituels. Et ils ne se parlaient jamais en se désignant comme supérieurs à leurs égaux, même s'il y avait un chef. C'était un mâle, très vieux, qui était parmi les premiers Pâles à avoir été sur le cheval de bois qui arriva en Wystéria, et les rumeurs lui attribuaient le pouvoir de geler toute chose. Toutefois...


"Euh... ouais ok Faustus, c'est cool que tu fasse office de guide touristique où que j'aille. Mais dis-moi ça nous avance en quoi tout ça ? La Wyvern va pas se chasser à coup d'histoires légendaires."

Styx acheva la bête d'un coup de carte en haussant les épaules.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2748
Expérience : 8600
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   Jeu 19 Jan 2017 - 23:46

Rapport de récolte :

Styx gagne 3 écailles de wyverne, 1 tibias de wyverne, 1 membrane de wyverne.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1140
Expérience : 4719
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2742/2742  (2742/2742)
Vitesse: 1142
Dégâts: 887

MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   Sam 22 Avr 2017 - 14:43

Lorsque le groupe de thériantropes, peints par les pigments traditionnels de combat, entrèrent dans la Jungle qui leur était si familière, ils ressentirent tous nettement une sensation de malaise aigüe. Claire comme l'eau de roche, l'impression remplissait l'air de métastases douteuses, poisseuses, presque comiques, et quoi qu'il y avait de dissimulé dans la végétation ne désirait manifestement pas être dérangé.
Ce fut à la lumière de torches enflammés qu'ils s'engouffrèrent plus loin dans l'immense forêt qui

Le chef de meute hocha la tête, vaillant et sans peur, en direction d'un petit chemin sur lequel une forte odeur régnait ; l'intrus qu'ils cherchaient, celui qui avait inquiété les chamans, se trouvait dans cette direction-ci. Mais si leur leader était confiant, quelques hommes eurent une ombre qui défila sur leurs traits. L'odeur n'était pas vraiment celle des hommes du continent, ni de celle des hommes d'ici, et certainement, ils en étaient persuadés, ils ne trouveraient pareille odeur qu'en de bien mystérieuses terres.
Mais, comme toute troupe de féroces traqueurs wystérien, ils ne reculeraient pas devant un danger, ils vivaient en contact permanent avec le biome sauvage et nul être ne pouvait surpasser la cruauté désintéressé de la nature. Pensaient-ils.

Le premier signe d'hostilité vînt, en dehors de cette aura froide qui leur collait à la peau, de la faune elle-même. Une charogne devait avoir attiré les mouches locales, mais étrangement, alors qu'elles grignotaient un cadavre d'un bien vorace appétit, les insectes décidèrent de s'en prendre à l'expédition, et bien que non dangereuses, les morsures laissaient d'étranges plaques extrêmement dérangeantes.
Il était impossible de distinguer clairement la carcasse où s'amoncelaient vers et autres parasites, mais les formes grouillantes de la chose, parsemée par-ci par-là de bouts de chaire noirâtre laissaient deviner une Wyvern. Le spectacle, s'il était naturel, semblait avoir été le résultat d'une chasse particulièrement violente au vue des ossements qui jonchaient un périmètre assez large, créant ainsi une véritable concentration de vermine que le groupe prit soin d'éviter. Une piqure de mouche est bénigne, mais pas celle des scolopendres.

Leur chemin continua, toujours sur la trace de l'odeur curieuse qui se mélangeait aux restes putrides, jusqu'à ce qu'ils soient de nouveau confrontés à une scène atypique ; et pour cause, quelques mètres plus loin du cadavre de wyvern, une véritable petite colonne d'ossements, tous de tailles diverses, trônait au milieu de branches et feuillages comme s'il avait été disposé pour quelque noire rituel.
La tribu connaissait bien des formes de magie, les chamans apprenaient régulièrement aux guerriers les mystères des Esprits, à sentir l'énergie alentour, ce qui en l'occurrence les terrifia. Ce qu'ils regardaient, ces autels et sacrifices n'étaient en rien une célébration pour une pacifique idole.

Leur chef, le visage imperturbable s'agenouilla devant les ossements, tandis que d'horribles craquements s'élevaient sous ses pieds, et pria pour les animaux sacrifiés ; et il y en avait beaucoup. Renards, Wyvern, Singes, tous servaient de matière première aux enchantements diaboliques qui prenaient la forme de blanches cérémonies. Les os servaient à appeler les Esprits, et le plus inquiétant était l'absence du sang des bêtes, qui lui était le catalyseur à toute cérémonie arcanique.
Au loin, d'étranges râles s'élevèrent, gutturaux et menaçants, envahissant la forêt d'une complainte étouffée. Quelque chose d'énorme rôdait, tout autour d'eux, des yeux commencèrent à émerger des fourrées, des branches, et des feuillages en une calme embuscade.

Un homme tomba, victime des griffes d'un être sans odeur vêtu d'un simple habit en cuir noir. Le personnage, bientôt suivit par de multiples répliques de lui-même, était agile et rapide, parant sans peine la plupart des coups qui lui étaient portés, et ripostant avec des coups vifs. L'attaque ne dura pas plus de quelques minutes, le temps que les natifs ne sortent leurs flèches et armes, mais de la dizaine de rôdeurs deux perdirent la vie aux mains de ces clones qui disparaissaient en des rires moqueurs et fumée violette.
Leur chef, plutôt que de tuer celui qu'il affronta, préféra le clouer au sol et l'immobiliser. L'être se débattait furieusement, tel un diable, cherchant désespérément même sous la contrainte qu'était le poids d'un homme fort massif, à planter ses griffes en quelque chose. Il raclait le sol, poussait de furieux feulements, et gesticulait à la façon d'un serpent, tentant par tous les moyens de se libérer. Finalement, lorsque la chose comprit qu'elle ne pouvait s'en aller, elle entreprit de s'éclater la tête sur les ossements de l'autel (là où il avait été immobilisé), et avant que l'on ne puisse arrêter ce suicide, de sa tête dépassait une vertèbre plantée, qui passait par son œil et ressortait au niveau de la nuque.

Leur adversaire était donc un magicien. L'utilisation de clones ne trompait pas, ironiquement, et au vue de la férocité de ces derniers, le magicien était entrainé et disposé à se battre. Cette offensive, bien que faible, avait eu le mérite de les surprendre, pour les jauger peut-être. Mais l'heure n'était pas à la réflexion, et avant que l'adrénaline ne quitte leurs systèmes, déjà deux autres hommes étaient victimes de la magie d'un ennemi assez lâche et rusé pour ne pas se montrer.
Les combattants ciblés était ceux qui regardaient en direction d'une clairière un peu plus loin, debout et tremblants face à un spectacle que seuls eux percevaient. On comprit plus tard qu'ils avaient été imprudents, et en franchissant des branches noueuses, ils n'avaient pas remarqué les runes de sang gravées sur un arbre à l'écorce blanche.
La rune avait saigné, et leurs yeux s'étaient ouverts. Dans la nuit noire et les ténèbres profondes, les Lumières avaient dansé sous leurs iris dilatées, alors des visions se profilèrent en leurs esprits, se gravèrent dans leurs cœurs. Les deux thériantropes, de l'espèce des Loups, connurent à tout jamais les effrois d'une terreur constante, et seuls les Esprits savent quels fantômes hanteront jusqu'à leur mort leur pauvre corps.
Pour l'heure, ils se contentèrent de tomber à genoux, le regard vide, et de pleurer en silence en murmurant toujours la même chose.


"Votre Majesté..."

Il était clair qu'il fallait terminer l'homme, ou le démon, qui s'était niché en la forêt des Lonnes. Mais ce que l'expédition de rôdeurs ignorait, était le sentiment de peur généralisée qui s'était établi en chacun d'entre eux. La douce odeur, les mouches, les ossements et les chaires putrides étaient bien plus qu'ils ne pouvaient supporter. Dans la guerre ils connaissaient tout ceci, mais au combat la finalité demeurait pure ; on tuait, on achevait, et la paix revenait. Toutefois, dans ces agissements-ci, il n'y avait aucune intention de cesser.. celui ou celle qui avait sacrifié ces animaux initiait quelque chose, quelque chose de sombre et d'insidieux créé pour durer et croître. Certains rîtes ne devraient jamais être célébrés.

Leur chef l'avait compris.
Il ordonna à ce qu'on ramène les blessés, et à ce que tous rentrent au village.
Cette nuit-là, leur chef ne revînt jamais. Il décida de lui-même de s'avancer plus loin encore dans la Forêt, là où dansent les Esprits et où les feux-follets vous montrent ce qui n'a jamais existé. Alors que la lune irradiait sa fièvre et que l'air saturait des odeurs du sang et des arcanes noires, le thériantrope à la fière allure bomba le torse, laissa tomber sa hache, et disparut dans la végétation. Les hommes, ses frères d'armes, ne discutèrent nullement l'ordre, bien que profondément peinés, et après que chacun eut étreint leur ami, leur Chef, ils tournèrent le dos et s'en allèrent. Il y avait en ce moment quelque chose de profondément solennelle, et chacun se souviendrait de l'expression virile et du choix judicieux de cet homme. Mais ils se souviendraient également du danger glaçant qui habitait la forêt ce soir là, des choses profanes qui lorgnaient leurs chaires, dissimulées dans l'immensité smaragdine.

Nul ne sut ce que le héros trouva par delà les branches, mais ce fut assez pour que tout cesse. Le lendemain, il n'y eut plus aucune manifestation et les autels et restes avaient disparu.
Toutefois, depuis cette date, d'aucuns murmurent que dans les ombres des feuillages, dans le murmure du vent, vit en Wystéria une mortelle créature prête à accueillir dans ses filets les âmes les plus braves.

Certaines malédictions ne devraient jamais être proférées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2748
Expérience : 8600
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   Jeu 4 Mai 2017 - 8:59

Rapport de récolte :

Styx gagne 2 écailles de wyverne, 1 tibias de wyverne, 2 membranes de wyverne.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   Jeu 11 Mai 2017 - 18:35


L’embrun marin venait épouser les côtes sauvages et escarpées d’une mystérieuse île tropicale. Tandis que les flots se déchaînaient sur le large, venant s’écraser régulièrement sur les nombreux pitons rocheux qui émergeaient des flots, une vague glissa sur le sable humide, puis se retira, rejetant sur le rivage une mystérieuse créature… Un corps inanimé, visiblement charrié par les flots sur d’innombrables kilomètres.
Quel étrange être avions-nous là ? Les courbes fines et élancées de ce qui s’avérait être une femme semblaient marquées d’étranges tatouages, tribaux et ésotériques. Ses cheveux de jais, dans lequel on pouvait entrevoir de mystiques reflets turquoise venaient dessiner les contours d’un visage délicat… mais éreinté.

Soudain, dans un immense et douloureuse inspiration, le corps de la jeune femme, jusque-là inanimé, se redressa subitement, tel une vivante revenue d’outre tombe, avant de recracher violemment toute l’eau contenue dans ses poumons. Face aux intenses rayons du soleil, couplé à l’effet de l’eau salée à laquelle elle avait été exposée durant toute sa dérive à travers les mers déchaînée, ses yeux s’écarquillèrent, révélant un regard turquoise à la pupille injectée de sang.

Reprenant peu à peu ses esprits, elle perçut une sensation de… picotements dans l’épaule gauche. Et pour cause, un morceau de métal d’une quinzaine de centimètres s’y était fermement planté. La vestale serra alors les dents tandis que sa main se posait sur le fragment d’acier, qu’elle retira d’un coup sec.
Un cri déchirant fendit les airs. Une vive et lancinante douleur émanait de la plaie, douleur bientôt suivie d’un haut-le-cœur puis de vertiges des plus désagréables. Elle apposa alors sa paume sur sa plaie et y diffusa une magie apaisante afin d’endormir le muscle. La régénération de son kaerta ferait le reste du travail.

Ceci fait, la vestale releva lentement la tête. Mais alors que sa vue, éblouie par un trop-plein de lumière, tentait de s’adapter afin de distinguer ce qui l’entourait, un hurlement monstrueux résonna dans les airs. Hevoria leva immédiatement les yeux avant d’apercevoir une immense ombre assombrir le ciel. Une créature ailée à l’allure reptilienne, une carrure puissante, des griffes ayant la taille d’une tête et une mâchoire bardée de dents. Un concentré de violence qui semblait lui plonger droit dessus, visiblement attiré par les effluves sanguins s’échappant de sa blessure…
Instinctivement, la vestale bondit sur le côté, esquivant de justesse l’assaut du prédateur qui vint écraser ses puissantes pattes sur le sol.

Une wyverne ?! Tandis que le prédateur poussait un nouveau et tonitruant rugissement, le battement de ses ailes provoqua de violentes bourrasques chargées de particules de sable, forçant la sorcière à mettre ses bras devant son visage afin de se protéger les yeux. Un seul des coups de ce monstre suffirait aisément à lui briser les os. La jeune femme était épuisée, meurtrie de toute part, perdue sur île inconnue. Elle ressortait d’un affrontement titanesque contre le fils d’un dieu, mais le destin ne semblait pas lui accorder le repos qu’elle méritait, excepté à travers la mort, planant perpétuellement au-dessus d’elle, tel une épée de Damoclès.
Sa vie était mise en jeu… encore une fois. Mais pourtant, au milieu de cet horizon funeste, ce jardin brumeux où ne fleurissait que douleur et ne s’écoulait que des rivières de sang… Hevoria souriait. Intérieurement, la prêtresse jubilait de tout son être, car elle savait qu’une fois encore, elle aurait l’occasion de fleurter avec la Mort. La faucheuse, sous l’un de ses innombrables avatars, lui accordait une danse.

Pour rien au monde la jeune cultiste, en mal de sensations fortes, n’aurait refusée une telle proposition. C’est donc avec envie et plaisir qu’elle laissa éclater sa magie, se parant de sa plus belle robe spirituelle. Un voile de puissance dont l’aura pulsait au rythme de ses battements de cœur brisé qu’incarnait son kaerta.
Tâche de me divertir trésor… Fit-elle, d’un ton taquin, tandis que son adversaire, animé d’une folie meurtrière, se jetait sur elle en rugissant de plus belle.

------------------------------


Dans le ciel d’azur surplombant l’île s’élevait une épaisse colonne de fumée. En contrebas, sur la plage, était étendu un cadavre… Enfin, ce qu’il en restait. Sa tête avait été violemment séparée de son cou, son corps éventré, ses pattes arrières arrachées de son bassin, tandis que ses deux ailes, à moitié calcinées, étaient dévorées par d’étranges flammes verdâtres, répandant une odeur de chair brûlée sur toute la côte.

Allongée contre l’imposant cadavre, Hevoria souriait de plus belle, épuisée mais satisfaite tandis qu’elle tenait entre ses mains l’imposante et sanguinolente tête de la wyverne.
Aaaaaah… Wystéria. Tungstène n’avait donc pas menti héhé. Vieux briscard...
Reculer pour mieux sauter comme disait l’adage... Voulant initialement embarquer sur un navire à destination de l’île tropicale, la mort de Yuli l’avait finalement fait rebrousser chemin, puis explorer un ancien temple abyssal dans le but de la ressusciter. Ce qui apparaissait au premier abord comme un changement de cap s’avéra finalement être un détour profitable, car en plus de revoir le visage souriant de son amie, Hevoria avait récolté un esprit totémique et était finalement arrivée à destination grâce aux courants marins favorables octroyés par Yuli.

Fermant les yeux, la vestale adressa une prière pour son amie qui, jusqu’à ses derniers instants à ses côtés, s’était évertuée à l’aider dans sa quête. Puis, son hommage achevé, elle se laissa finalement tomber sur le dos, avant de rire doucement. Un panorama aussi sublime que dangereux s’étendait autour d’elle. Faune, flore, topographie. Sous tous ces aspects, ce monde lui lançait un défi… Celui d’y survivre.


Dernière édition par Hevoria le Sam 27 Mai 2017 - 20:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2748
Expérience : 8600
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   Dim 14 Mai 2017 - 22:04

Rapport de récolte :

Hevoria gagne 2 écailles de wyverne, 1 tibias de wyverne, 2 membranes de wyverne.

Commentaires sur le RP : Rien à redire ! Je sais que c'est un affreux c/c, mais osef u_u
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1140
Expérience : 4719
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2742/2742  (2742/2742)
Vitesse: 1142
Dégâts: 887

MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   Sam 27 Mai 2017 - 17:13

Les pas du thérianthrope étaient des murmures camouflés par les vents.

Sous sa forme de demi-homme lion, il était un prédateur redoutable, vif, puissant et silencieux. Alors qu'il traversait les Sables de Lonnes à vive allure, foulant la terre comme porté par les vents à quatre pattes, il avait ciblé une Wyvern comme cible du jour.

Il s'arrêta pour humer l'air. Le reptile était à quelques cinq cent mètres, et s'abreuvait au bord d'un ruisseau. Son museau détectait les émanations toxiques du monstres et ses piquants, ses écailles dures et son cuir épais, mais par dessus tout, il était décider à chasser.
L'adrénaline courait en ses veines jusqu'à ses pupilles, dilatées en deux petites fentes d'un jaune assassin.

Il s'engagea à travers les arbres, utilisant la magie pour se rendre invisible. Sous cette forme, silencieux et inaperçu, il n'y avait pas une seule bête de Wystéria qui puisse lui résister. Les Wyverns pour lui étaient un gibier exquis, tant leur force n'avait d'égale à leur vitesse, et quelques fois elles arrivaient à le mettre en difficulté... et ça le rendait heureux.

Le lion-homme bondit sur le tronc d'un arbre, enfonçant ses griffes aiguisées sur le bois dur, et escalada rapidement la végétation, puis continua d'arbre en arbre, jusqu'à avoir un contact visuel sur sa proie.
Lentement, ses mains dégainent l'arc auquel il fixait une flèche double munie d'un solide câblage en fil de fer. Piéger l'ennemi, et l'exécuter une fois handicapé.

Alors que son souffle s'arrêtait pour parfaire sa visée, il repéra dans sa vision périphérique une autre présence, qui semblait l'ignorer.

Un monstre rodait dans ses bois, et du genre exotique. Une énorme tâche noire se déplaçait au travers des racines et des herbes, frôlant ces bois éternels d'une étreinte malsaine, pour se diriger tout aussi silencieusement que le chasseur vers cette Wyvern.
Elle ignorait la double chasse... pauvre bête.

Il décida de ne rien faire jusqu'à voir ce qui était pourtant bien là.

En un instant, le reptile géant vit ses plusieurs mètres de long charcutés par une force invisible qui ne tarda pas à se montrer.
Un homme, dont la chétive corpulence laissait pantois, se tenait derrière la puissance effroyable. Et son invisibilité avait servi à préparer un piège mortel ; d'au dessous les pattes griffues du pseudo-dragon jaillissait une émanation gazeuse inquiétante. Même d'ici il pouvait sentir la toxine.

Ainsi son rival d'un jour utilisait le venin pour affaiblir ses proies, une technique fort peu virile, mais convenable dans son utilisation si grandiose.
Il ne lui était pas nécessaire de connaître les rudiments alchimiques pour concevoir la redoutable efficacité du poison. Des traces de Lichen rosé, et d'Amanite Royale, deux plantes de la région aussi rare que mortelles, il avait vu des hommes se frotter par inattention au Lichen.

Cette saleté agissait sur les muscles en raidissant les tissus. L'étouffement était une question de résistance à l'apnée. Son utilisation lors de concoctions serait très répandue, si seulement on découvrait comment manipuler la plante sans dangers, il fallait donc que ce petit homme sache procéder.

Alors qu'il l'épiait désormais en train de se précipiter joyeusement sur sa Wyvern pour planter ses griffes sur la chaire de l'animal, pour le dépecer surement.
Il reconnaissait certes un frère chasseur en ces vêtements colorés, mais par dessus tout le Lion voyait là une proie délicieuse.

Quelque chose de l'ordre du ressenti le faisait ressentir que cet humain n'en était pas un, et cela suffit sur l'instant à légitimer ses pulsions.

Il se déplaça furtivement jusqu'à un arbre plus proche du chasseur bariolé, et opta cette fois pour ses griffes aiguisées, réalisées à partir des matériaux qu'il avait dépecé sur un Mégalodon. Une bonne partie de chasse.

Doucement, il travailla ses muscles afin que son bond puisse être mortel et précis, sans place aucune à l'erreur. Il visa la gorge, s'élança, et décapita sur le champ la fragile créature.
Les humains, aussi habiles soient-ils, demeurent de faible constitution. Regrettable, mais factuel.

Son museau s'agita, pour confirmer que le cadavre en était bien un -plus par réflexe machinal que par méfiance- et il inspecta le corps.

Les étranges vêtements du Sir tous colorés et d'excellente manufacture laissaient présager un chasseur excentrique venu de la Capitale, encore l'un de ses adeptes des safaris qu'il exécrait. Il trouva un jeu de cartes étrangement plaisant au regard dans l'une de ses poches, et aussi une poche intérieure, de taille incroyablement grande, farcie d'herbe.

Et au vu de l'odeur, c'était quelque chose à vous tordre l'esprit. Un chaman humain ? Impossible. D'une main lasse, il jeta les cartes par dessus son épaule.

Alors qu'il se tenait encore à califourchon sur sa proie, toujours chaude, se mit à remuer doucement.
Il bondit en arrière, surpris et prêt à contre attaquer. Un putain de vampire !


- Ce n'est pas très gentil d'être méchant comme ça.

Avant qu'il ne puisse répondre, il sauta de nouveau, cette fois-ci sur l'épaisse branche au-dessus d'eux, échappant de peu au nuage de gaz verdâtre qui s'échappait des cartes au sol.

Arlequin... il n'en avait jamais tué un. Il savait qu'ils utilisaient pas mal de soins et autres altérations, mais en rien on l'avait prévenu sur leurs facultés d'empoisonnement aussi développées. Celui-ci était particulier, et sacrifiait l'habituel soutien à ses coéquipiers au profit d'une dangerosité extrême... il devait se méfier de ce magicien, ses toxines devaient être évitées.

Alors que le Lion redevenait invisible et bougeait autour du vampire, d'arbre en arbre, lentement, il remarqua que son ennemi s'était remis debout et replaçait sa tête en regardant autour de lui d'un œil fou.
Il comprit trop tard que son ennemi usait de la magie pour sonder les environs, lorsque une carte vint se planter dans son épaule, déchirant instantanément sa peau et se logeant dans le muscle. Il hurla, plus par surprise que de douleur, car à présent, le bout de carton joliment peint laissait s'évaporer de ses intérieurs des gaz atroces.

Il tomba, se prenant plusieurs branchages au passage, et termina sa course folle aux pieds de son ennemi qui avançait entre les brumes empoisonnées au sol.

Le clown retira sa carte de l'épaule du Lion, le sentant à la douleur car ses yeux étaient du mauvais côté de l'action.
Mais il put sentir, avant que son souffle ne s'arrête, que ce chétif vampire se transformait en quelque chose de très grand... et pire encore, très affamé. Quoi que ce magicien ait été, il avait réussi sa partie de chasse avec brio.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 791
Expérience : 3388
Féminin Âge RP : 24

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3380/3380  (3380/3380)
Vitesse: 871
Dégâts: 2597

MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   Sam 3 Juin 2017 - 13:12

Attention !  Pour ce Rp les deux liens de musiques ci-dessous doivent s'écouter ensemble. Cependant le volume de la seconde musique doit être réglé pour être à peu près deux fois moins fort que le premier, et ce, afin de ne étouffer ses sonorités.

Voilà voilà ! Bonne lecture Clin d'oeil




Alors que d’épais nuages venaient dissimuler l’astre solaire en cette sombre et orageuse fin de journée, d’épaisses gouttes de pluie chutaient continuellement de leur domaine céleste pour venir s’écraser sur l’océan de verdure que constituait la Mazonie. Le temps était lourd et chargé d’humidité...

Tandis que le chagrin des cieux s’intensifiait, jusqu’à se muer en un véritable torrent diluvien, un énorme éclair zébra le ciel, illuminant de sa brève mais néanmoins intense lueur le visage trempé de la vestale. Cette dernière, debout au milieu de la jungle et les yeux rivés vers le ciel, contemplait le déchaînement des éléments à l’œuvre en ces lieux.
Autour d’elle résonnait le bruit des gouttes s’écrasant et ruisselant sur les larges et épaisses feuilles de la forêt tropicale, accompagné du grondement du tonnerre. La terre, abreuvée jusqu’à plus soif par le déluge, s’était muée en une boue épaisse d’où s’échappait un concentré d’arômes exotiques emplissant les narines de la chasseuse.

Cette dernière s’agenouilla alors, puis passa ses doigts dans la texture visqueuse. De la tête au pied, la vestale traça à même sa peau des peintures de guerre afin, d’une part, de se camoufler, mais aussi et surtout de s’attirer la bienveillance et les bonnes grâces des esprits chasseurs parcourant ces terres ancestrales. Honorer les anciens dans les pas desquels on marchait était de bon ton afin d’espérer une traque fructueuse.

Après s’être relevé, Hevoria dégaina son kukhri de son fourreau en cuir de wyverne situé en bas de son dos. Sa lame, bien qu’ayant traversé d’innombrables séances de chasse, semblait plus aiguisé que jamais. La jeune femme observa son reflet dans le plat miroitant de son arme, sur lequel s’écrasait quelques gouttelettes. Une expression de sérieux, signe de son extrême concentration, était imprimé sur son visage bariolé de symboles tribaux.
Elle raffermit alors son emprise sur sa poignée de cuir noir, puis rangea sa lame. Enfin, elle resserra fermement les bandages runiques camouflant son front et prit une profonde inspiration avant de se mettre en route.

------------------------------

Un pas traversa brièvement une flaque d’eau croupie, troublant sa surface, avant de vivement continuer son chemin. Alors qu’une tempête se formait au-dessus de la région tropicale, Hevoria traversait promptement les sous-bois. Animé d’une vigueur prédatrice, la chasseuse progressait, zigzaguant entre les arbres, enjambant leurs énormes racines de vifs sauts de chat, gravissant les talus, cisaillant les lianes importunes de secs coups de kukhris.

Là… Dans les tréfonds de cette jungle humide, elle les l’avait senti : les effluves d’une proie massive. Un amalgame d’écailles, de muscles et de dents dont la simple présence suffisait à instiller l’effroi dans l’esprit de tout aventurier ayant le malheur de tomber entre les griffes de cette force de la nature. Mais Hevoria ne faisait pas partie de cette catégorie.
Sans crier gare, la chasseuse prit appui sur un tronc mort avant se propulser dans les airs et de se raccrocher aux branches d’un arbre, afin de continuer sa traque du haut de l’épaisse canopée de la Mazonie. Ses sens bouillonnaient… Elle se rapprochait.

Au milieu d’une large clairière jonchée de cadavres et d’ossements était allongé de tout son être une énorme wyverne. L’imposant reptile semblait assoupi, digérant probablement un fastueux festin de chair dont les dépouilles brisées et éparpillées ci et là semblaient en être les uniques vestiges, mais la jeune femme n’était pas dupe...
Après avoir analysé son adversaire sous tous les angles, elle descendit finalement de son perchoir. Mais à peine avait-elle posé un pied sur le sol que la créature massive ouvrit un œil, puis se releva de toute sa masse avant de faire face à celle qui venait de pénétrer sur son territoire.

Le visage rincé par la pluie battante et régulièrement éclairé par les légions d’éclairs s’abattant sur la jungle, les deux prédateurs se faisaient face, un sourire carnassier inscrit sur le visage. Chacun d’eux avait senti l’autre à l’avance et se jaugeaient dorénavant. Pas de détour, d’entourloupes ou de coups fourrés. Ils étaient seuls et déterminés à en finir. Chacun d’eux savait qu’il n’y aurait qu’un seul vainqueur, et qu’une seule issue pour le perdant : la mort. Seul le plus fort ressortirait vivant de cet affrontement désormais imminent.
Les griffes de la wyverne se crispèrent contre le sol tandis que la main d’Hevoria se referma sur le manche de son kukhri. De chacun d’eux transpirait une aura meurtrière ne demandant qu’à éclater, tandis que la tension s’accumulait dangereusement…

Un énorme coup de tonnerre déchira brusquement le ciel, sonnant le coup d’envoi de l’inévitable confrontation. Propulsé par ses puissantes pattes, le reptile géant bondit sur la chasseuse avant que son immense mâchoire, pouvant aisément broyer un corps, ne vienne claquer dans le vide. Esquivant de peu son assaut, Hevoria sanctionna alors la créature de deux coups lame venant perforer sa joue écailleuse. Un hurlement vibrant jaillit de la gorge de la wyverne qui, ivre de colère, percuta d’un puissant coup de queue son adversaire, l’envoyant s’écraser contre le tronc d’une arbre.

Malgré la rudesse de l’impact, la vestale dû immédiatement se remettre de ses émotions en se jetant sur le côté, afin d’éviter de se faire décapiter par les puissantes griffes de son adversaire, qui lui passèrent à quelques centimètres du crâne avant de déchiqueter une partie du tronc de l’arbre se trouvant derrière elle.
Usant de son extrême agilité, Hevoria se rua alors vers le gigantesque reptile. Prenant son élan, elle bondit sur son flanc, plantant sa lame à même sa chair et s’aidant de cette dernière afin de grimper sur son dos. Une fois à son sommet, elle précipita vers sa tête, évitant soigneusement sa crinière empoisonnée, puis agrippa fermement son kukhri. Elle leva le bras au ciel crépitant tout en poussant un cri rageur avant de la poignarder sauvagement. D’atroces bruits de crâne brisé et de chair déchirée venaient se mêler aux hurlements du monstre d’écaille qui se débattait frénétiquement.  

Le reptile réussit finalement, au prix d’une douleur atroce, à décrocher son adversaire de son dos et à le projeter dans la boue. Mais alors qu’il s’apprêtait à l’écraser comme un insecte d’un ferme coup de patte ailée, cette dernière fut subitement sectionnée en deux. Tandis que son appendice, réduit à état de moignon sanguinolent captivait toute son attention, Hevoria en profita pour se faufiler sous corps et planta fermement sa lame dans son ventre, là ou la peau était la plus tendre, avant de violemment lui ouvrir l’abdomen qui déversa tout son contenu sur le sol.

La gueule dégoulinante d’hémoglobine, la wyverne qui sentait ses derniers instants venir, s’affala lourdement au sol. Tandis que son souffle rauque s’intensifiait et que le monde commençait à s’assombrir, elle plongea son regard reptilien dans celui de la vestale qui s’approcha lentement… avant de lui asséner le coup de grâce.  


Loué soit les esprits lui ayant accordé une traque généreuse et palpitante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2748
Expérience : 8600
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   Jeu 8 Juin 2017 - 19:17

Rapports de récolte :
Ouais, la flemme d'en écrire deux u_u

Hevoriarbalète gagne 2 écailles de wyverne, 2 tibias et 1 membrane.
Styxstérique gagne 2 écailles de wyverne, 2 tibias et 1 membrane.
Ils gagnent chacun 1 os doré.

À bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1140
Expérience : 4719
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2742/2742  (2742/2742)
Vitesse: 1142
Dégâts: 887

MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   Mer 14 Juin 2017 - 16:48

- Donc, les campements de l'Est de cette île ont tous les deux été ravagés par l'assassin que vous nous avez recommandé. Un certain Jack l'écarteleur, un subtile sobriquet qui n'était en rien prémonitoire.
- Non, "Lécarteleur" c'est son nom de famille, pas un surnom.
- Oh. Je vois. Enfin si les papiers sont corrects, parce que ce n'est pas très courant comme nom de famille.
- La feuille d'inscription est tout à fait en ordre, je vous interdis de remettre en cause mon professionnalisme, monsieur.
- On sait bien Faustus, mais n'aurait-il pas pu tricher en écrivant un "faux-nom" ? On a déjà eu trois "SaigoTheBest" et deux "Shakti#1" ce mois-ci et je ne pense pas que ce soit d'une racine barbare. Enfin SI il a menti, parce que moi il m'a assuré que c'etait son nom de famille.
- Oh et dans quel contexte ?
- Eh bien figurez-vous qu'un soir, on s'était totalement croisés par le plus pur des hasards au "Bar", qui est un club de poker...
- Oui, Maître adore aller au "Bar".
- Moi aussi, mon préféré c'est celui des Marais d'Hukutav, la bière y est bien bonne !
- Mais non, pas un Bar mais le "Bar", de poker.
- Oh ça va, j'ai droit d'avoir une opinion sans qu'elle soit dénigrée, mon bar n'est peut-être pas le Bar, mais voilà.
- Ce que l'on essaye de te faire comprendre c'est que le "Bar" est en réalité le nom d'un club de poker, pas un bar, le bar n'est pas un bar, en somme, comme Lécarteleur est le nom de famille de l'écarteleur sans qu'il s'appelle pour autant Ecarteleur Lécarteleur, tu comprends ?!
- Je vois. Mais vous disiez l'avoir croisé, donc.
- Oui, ses vertèbres étaient dans un piètre état ensuite !
- Ah. Mais cela ne résout en rien le problème pour lequel je suis venu en premier lieu. Voyez-vous donc, le point où je voulais en venir est le suivant ; *s'éclaircit la gorge*
- C'est léger comme argumentation, mais soit je financerais la construction de ce barrage en plein milieu d'une zone déserte, sans aucune étendue d'eau et aucun profit en vue, tout cela parce que vous affirmiez avoir entrevue la parole du Messie vous demandant d'abandonner vos postes d'assassins pour suivre la Terre Où le Chocolat est Partout.
- Ceci n'a aucun sens, à bien y réfléchir... Pourquoi construire un barrage alors ?
- Tu pose trop de questions Faustus. Apprends à te tenir en société.
- Désolé.
- Et sur cet échange cultivé et plein de sagesse, allons-nous en chasser la Wyvern !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2748
Expérience : 8600
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   Dim 2 Juil 2017 - 17:56

Rapport de récolte :

Styx gagne 2 écailles de wyverne, 1 tibias de wyverne et 2 membranes de wyverne.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chasse aux wyvernes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chasse aux wyvernes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Chasse entre mère et fille
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» (En cours) Chasse au trésor 3
» Tableau de chasse des crânes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Île de Wystéria :: Les sables de Lonnes :: Lieu d'artisanat - Repaire des Wyvernes-