Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : jesuismickey
Le Monde de Dùralas a précisément 1487 jours !
Dùralas, le Sam 25 Nov 2017 - 2:53
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 [Officiel]Etudes anthropologiques : Les Vampires - Tome IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Livre
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 149
Expérience : 533
♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: [Officiel]Etudes anthropologiques : Les Vampires - Tome IV   Dim 11 Oct 2015 - 1:31

Études Anthropologiques : Les Vampires


Tome Quatrième : Les Dissidents
 
Cher lecteur, voici encore un Tome de cette étude si périlleuse qu’est celle sur les vampires. Rappelons nos camarades tombés pour ces lignes, et souhaitons à leurs âmes de trouver paix et sérénité.
Dans ce numéro, nous traiterons des exceptions parmi ces créatures sanguinaires. À savoir les «Végétariens», les «Retournés» ainsi que les chasseurs de vampires eux-mêmes vampires. Afin d’avoir une vision d’ensemble sur cette race il est important d’avoir conscience des représentants de cette communauté qui ont choisi de transcender ce qu’on leur inculque et dicte en tant que vampires.
À commencer par les communément appelés «végétariens», mais ils préféreront l’emploi du terme de vampire pacifique. En effet, ceux-ci ayant presque toujours été transformés à leur insu, et donc classés «Bêta», respectent les humains et leurs anciennes traditions. Ils préfèrent donc se nourrir de sang d’animaux ou de demander à des alchimistes de créer des similis d’hémoglobine afin de se nourrir tout en préservant le maximum de vies. Mais qu’implique ce choix ? Comment sont-ils vus par les autres vampires ? C’est très simple, les vampires Alpha les considèrent comme des erreurs à supprimer. Tout d’abord car ils considèrent que transformer un humain, peu importe dans quel but, est un honneur. Servir un vampire est une transcendance de la condition humaine, pitoyable à leurs yeux. En conséquent, renier le présent qu’est le vampirisme devient pour eux une hérésie. Quand on connaît les manières draconiennes de nos cousins, il est facile d’imaginer comment ses punitions internes se finissent. Les Pacifiques sont tout d’abord pris à part par les Parents Alpha qui selon l’utilité du Bêta en question décident si oui, ou non, ils leur accordent la rédemption par le renie de leur nouvelle «voie pacifiste». Si non, est alors organisé le rituel de la mise à mort. Ainsi est son nom. Court et sans appel, tout comme sa mise en pratique. Propre à la logistique vampirique. Les Pacifistes sont mis aux portes du territoire du clan, et dans un premier temps, enchaînés, viens alors le moment de libérer le ou les coupable/coupables. Et dès lors, c’est une course folle qui s’annonce. Le Pacifique devra se mettre hors de portée des autres, il devra courir, courir jusqu’à en mourir, et en sachant que le sang animal et/ou d’origine synthétique agit de façon non efficace sur l’organisme vampirisé, dans le sens où l’individu sera souvent bien plus faible que ses semblables, la chasse est souvent vouée à un flot de sang inexorable. Telle une meute qui se retourne contre l’un des siens, l’individu est attaqué de toute part, roué de coups, mordu, griffé, giflé, humilié, pour enfin être mis en quartiers, écartelés et brûlés lentement par le groupe. La mort la plus douloureuse pour un Vampire.


Mais si les Pacifiques éveillent une telle haine au sein des leurs, les «Retournés» quant à eux, sont purement rejetés par la race toute entière, et ce n’est plus une chasse qui leur est donnée, mais un mépris total et les rares Intégrés ayant survécu (bien souvent par l’oubli de leur existence par les Alpha) doivent cacher leurs identités de liches non seulement aux Humains mais également éviter de renseigner n’importe quel Vampire sur leur nature. Ce sont également des Bêta, Pacifiques, et de surcroît vivant parmi leur ancienne communauté. Ayant pour différentes raisons échappés à leur clan à un moment donné, ils n’ont de désir que reprendre leur ancienne vie, et retrouver les leurs. Malheureusement, le plus souvent, le sentiment de retour n’est que passager. Les vampires revenus à leurs anciens villages sont condamnés à voir leurs amantes dépérir. À voir les milles promesses susurrées en maintes nuits d’été emportées par les flots de l’immortalité. (Notons que cette existence damnée nous a procuré le plus grand poète de l’Ère romantique, Char Le Beau de l’Air, Vampire Intégré, et son fantastique recueil «Le Mal des Fleurs»).  Nombreuses sont les histoires tragiques, de vampires revenant à leur bien-aimés, et forcés de les voir se mourir. D’autres assistent plus simplement à la disparition pure et dure de leur cité. De leur ville. De leurs mœurs. De leur civilisation. C’est pourquoi, un phénomène s’est très vite noté parmi eux. Le suicide. Malheureusement, beaucoup ne sachant assez des faiblesses vampiriques, n’arrivent même pas à se donner la mort. Ce qui empli leur existence d’autant plus de frustration.
Viens finalement le tour des plus intéressantes castes de dissidents qu’il existe les chasseurs de vampires vampiriques. De tous, ils sont les plus complexes à saisir, que ce soit par leurs motivations ou leur façon de penser. Afin de ne pas me lancer dans une analyse erronée de ces formidables guerriers, (auxquels, pour avoir témoigné de l’agilité et de la force, je voue un grand respect) j’ai préféré en interviewé un.




Entretien avec un chasseur de vampires
(L’auteur sera ici abrégé A, et le chasseur, tout d’abord par discrétion, sera nommé C)
 
«A : Bonsoir, ravi d’être en votre présence. Expliquez-moi cher ami, quelles sont les motivations d’un chasseur de vampire lui-même faisant partie de la race ?
C : Bonsoir. Eh bien elles sont diverses. J’ai rencontré plusieurs «collègues». (il utilise ses doigts pour former des guillemets). Je peux donc vous en donner plusieurs. Personnellement, je suis un Retourné qui a vu tout son village mourir tandis qu’il restait jeune. À la fin, au lieu de me noyer dans la boisson et la dépravation, j’ai choisi le sang et les armes. Une histoire somme toute assez répandue, et seulement nuancée par le temps que met un vampire non-entrainé à périr face aux bête du Démon que nous chassons, et qui sont, il va s’en dire, des Némésis redoutables. Mais parmi mes semblables il y a une exception qui m’a beaucoup marqué. Un vampire, dont je tairais le nom, s’amuse à chasser ses comparses dans le seul et unique but de montrer sa supériorité. Vous connaissez bien les vampires, vous savez comme ils se croient supérieurs à tous, eh bien, il semblerait, que ce cas-ci se voit affublé de ce mépris pour tout et tous de façon exacerbée au point où il met à mort ceux de sa race, ses frères.
A : Surprenant ! Est-il un Alpha ?
C : (rires) Évidemment, seul un Alpha peut penser comme ça.
A : Je vois. Et vous ? Quelles sont vos relations aux humains ? Est-ce que tous les chasseurs de vampires vampiriques partagent votre vision ?
C : Notre rôle au sein de la civilisation est assez difficile à décrire.  Nous sommes tantôt chéris par la protection offerte tantôt haïs par notre condition de prédateurs. Il arrive que les villages décident de brûler certains d’entre nous. Mais vous vous doutez bien que si j’accepte de vous accorder cette entrevue aujourd’hui, c’est que j’affectionne mon ancienne race. (rires). Mais non, tous ne partagent pas ma vision. Beaucoup ne chassent que pour rassasier leur soif de vengeance envers ceux qui leur auront tout ôté, et vivent ensuite dans les demeures de ceux qu’ils ont tués, prenant au final leur rôle, et créant un cercle vicieux… Notre tâche est un fardeau, et notre condition même si volontaire nous place sur un plan où nous ne pouvons ni nous proclamer humains, ni accepter notre vampirisme. Vous vous doutez que bien souvent, notre psyché s’en trouve un peu bousculé.
A : (rires) Oui ! Voilà une réponse très utile ! Merci beaucoup. Comment se passe votre entraînement ? Êtes-vous autodidacte ?
C : Mais je vous en prie. Eh bien, ceux d’entre nous qui se lancent à corps perdue dans une pauvre vendetta seulement guidée par la rage se retrouve mis en pièces par les clans. Mais ceux qui canalisent cette haine et se tournent vers les guildes propres à notre condition (j’invite les lecteurs vampires retournés à les rejoindre, nous y sommes en groupes, bien accueillis et compris), se voient les disciples de chasseurs formés, qui nous versent dans les arts du combat, du maniement des armes, et pour ceux d’entre nous qui ont des dispositions magiques, la magie. Nous apprenons aussi beaucoup sur les faiblesses de nos ennemis, et aussi l’alchimie. Notre apprentissage se doit d’être sans failles. Sans quoi, nos Némésis ne feraient qu’une bouchée de nous.
A : Fantastique ! Petite question finale, combien de vampires avez-vous tué ?
C : Eh bien jusqu’à maintenant 18. Mais ce n’étaient que des solitaires sans clan. Ils n’étaient pas vraiment dangereux.
A : Merci beaucoup ! Je vous souhaite bon courage dans votre quête !
C : Pareillement.
 


Et ainsi se conclut ce quatrième Tome. En espérant vous avoir éclairés sur la possibilité de croiser la route d’un vampire qui ne vous veut aucun mal. Peut-être en connaissez-vous ? Peut-être votre voisin est-il un retourné pacifique ? Regardez bien, la vérité se trouve souvent dans l’ombre chers Lecteurs.  

Cet ouvrage rapporte à Styx 60 points d'expérience et 60 pièces d'or
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Officiel]Etudes anthropologiques : Les Vampires - Tome IV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Officiel]Etudes anthropologiques : Les Vampires - Tome IV
» [Officiel]Les Types de vampires
» [Officiel]Les Dessous des Orcs - Tome I - Description physique et morale
» [Officiel]Les Rituels Stryges Noirs - Tome I
» Ce qu'il se passera dans le tome 8. (spoilers ;D)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Ville de Stellaraë :: La bibliothèque :: Rayon A - Culture et éthologie-