Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : jesuismickey
Le Monde de Dùralas a précisément 1487 jours !
Dùralas, le Sam 25 Nov 2017 - 2:42
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 [Event] Noël avec Tungstène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 397
Expérience : 1681
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti (55)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
2336/2336  (2336/2336)
Vitesse: -1
Dégâts: 40%

MessageSujet: [Event] Noël avec Tungstène   Mar 1 Déc 2015 - 17:02

Bonjour / Bonsoir chers Dùralassiens et Dùralassiennes !

Noël approche à grands pas et qui dit Noël dit cadeaux ! Après concertation avec les Admins, je vous propose cet event de Noël pour vous occuper jusqu’au 24 !


Description de l’event :

« Noël fait son arrivée en Dùralas, l’ambiance est festive, il fait froid, mais le feu crépite dans les cheminées. A la fin du mois à lieu l’un des évènements les plus attendus de l’année, le Noël de Tungstène. Il est de croyance commune qu’au soir du 24 de ce mois, Tungstène exauce les vœux de tous ceux qui vivent pour faire le bien en Dùralas. C’est donc l’effervescence dans les foyers, petits et grands préparent une grande fête pour remercier le Père de sa protection, et lui adressent une lettre de vœux à exaucer, s’il le veut bien. Bien sûr, les parents s’arrangent pour que leur enfant reçoive toujours ce qu’il souhaite, et tous s’offrent des cadeaux entre eux, si bien que les miracles sont rares. Mais c’est déjà arrivé par le passé, et rien n’indique que Tungstène soit insensible à cette fête, alors celle-ci est restée dans les mœurs de toutes les races, de toutes les familles, de chacun dans ce monde.
La fête connue sous le nom du Noël de Tungstène est fêtée par tous, pourquoi ne viendriez-vous pas participer aux festivités ? »


Voici le fonctionnement de l’event : Vous devez écrire un roleplay, que vous posterez à la suite de ce post, décrivant la façon dont votre personnage va fêter Noël. Cela peut donc porter sur ses plans pour la soirée de Noël, son état d’esprit à l’approche de la fête, ou encore les préparatifs ! A vous d’être imaginatifs !
Mais il est une chose dont vous ne pouvez pas vous passer, c’est une liste de souhaits que votre personnage désire recevoir de la part de Père Tungstène. Votre personnage devra la rédiger et l’envoyer au père Tungstène à sa façon. Bien sûr, vous n’avez aucune chance de trouver le Père Tungstène en vous baladant, il s’agira donc de lui envoyer « fictivement », j’y reviendrai plus bas.
L’event prend bien sûr fin le 24 décembre, et passé cette date, vos rps seront jugés, et selon leur qualité, il se pourrait que le Père Tungstène exauce l’un de vos vœux.

Règles de l’event :

- Vous devez rédiger un roleplay de 5 lignes au minimum, sans limite de lignes maximum, traitant du Noël avec Tungstène
- Vous devez rédiger une liste de souhaits pour votre personnage que vous indiquerez dans votre rp, sachez rester vague dans vos souhaits, cela facilitera l’adaptation de vos vœux à la qualité de votre rp. Par exemple, ne dites pas « je voudrais un plastron de Vif-argent » mais plutôt « Je voudrais une belle armure, légère et fonctionnelle ». Ainsi vous recevrez peut-être une armure légère, même si ce n’est pas la meilleure.
- De même, essayez de mettre plusieurs souhaits, trois au minimum. Cela peut être de l’expérience, de l’or, des objets en tout genre, des familiers…
- Respectez le thème de Noël, votre personnage ne doit pas nécessairement vouloir faire la fête, mais il rédigera forcément sa lettre en pensant à la tradition, il ne fait pas ça pour le plaisir d’écrire. Les rps hors-thème ne seront pas pris en compte !
- Vous devez rédiger un roleplay pour chaque personnage, même vos éventuels DC. En effet, il n’y a aucune raison qu’un personnage qui n’envoie pas de lettre se voit accorder un vœu, ou que quelqu’un l’envoie pour lui.


Contexte, ou aide au rp :

Le Noël de Tungstène est fêté par tous, par toutes les races, même si l’appellation et les standards de la fête viennent des humains. Il est donc presque impossible que votre personnage ne connaisse pas cette fête, même s’il ne l’a jamais fêtée.
Les gens envoient leur lettre à Tungstène, c’est bien sûr une tradition. Mais comme dit plus haut, peu de gens savent où il se trouve, aussi, comme il est le père de tout, les gens ont tous leur manière de faire. Certains la lancent au vent, d’autres la brûlent dans un feu, se disant que le père lira la fumée… Il y a presque autant de façons de faire que de familles sur Dùralas, à vous de trouver la vôtre.


Bonne chance à vous, et fêtez bien Noël ! Sourire






Dialogues de Harzhan: #990000

forme démoniaque (corps à corps):
 

forme démoniaque (mage):
 

Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4444
Expérience : 3645
Masculin Âge RP : 34

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3008/3008  (3008/3008)
Vitesse: 385
Dégâts: 2383

MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Mar 1 Déc 2015 - 19:59

Je mets ce sujet en annonce général, joyeux préparatifs à tous, et bonne liste de Noël.

PS : si vous postez un RP et que vous souhaitez commenter cet event, merci de rajouter la mention "HS", ou séparer votre texte RP et vos commentaires d'un symbole tel que "***".

:dragon:





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Siyas Baeren
Dame de la Mort

avatar

Messages : 134
Expérience : 811
Féminin Âge RP : 93

♦ Politique : 01
Métier : Bûcheron - Novice (30)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Siyas +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
610/610  (610/610)
Vitesse: 470
Dégâts: 399

MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Mar 1 Déc 2015 - 22:35

Siyas se sentait… étrange. Cela durait depuis plusieurs jours maintenant, plusieurs jours pendant lesquels elle ressentait une étrange sensation, autre que le désir de vengeance qui l’habitait en permanence. De son vivant, la banshee avait su ce que cette saison amenait, maintenant, tout cela était noyé sous la foule des âmes qu’elle abritait en elle. Pourtant, chaque partie d’âme, même dépossédée de son être passé, gardait en elle l’euphorie de cette saison, se renforçant avec les autres, et troublant la vengeresse. Elle était lassée de ce sentiment qui semblait même estomper sa soif de vengeance inextinguible.

Elle continuait de marcher dans la forêt de Sylfaën enneigée, son souffle créant des nuages de brume devant elle. Elle était toujours aussi légèrement vêtue qu’à l’accoutumée, mais cela ne la gênait pas outre mesure, car étant morte, son corps était constamment froid, et elle ne ressentait donc pas le froid extérieur. Comme son désir de vengeance refluait devant cette sensation nouvelle, Siyas parvenait mieux à se rappeler d’elle-même, de qui elle était vraiment. Elle s’assit contre le tronc d’un arbre, et ferma les yeux. Elle se souvenait, elle savait la période de l’année dans laquelle Dùralas entrait, même si cela n’avait plus de sens pour elle à présent. Elle réfléchit un instant, en essayant d’ignorer les âmes en elle qui tentaient de la pousser à la fois à chercher vengeance, et à profiter de ces instants, elle lutait pour ne pas se perdre à nouveau.

Comment pourrait-elle fêter le Noël avec Tungstène alors même qu’elle n’avait plus de famille ? Elle les avait tués… Sous les ordres de ce nécromancien, elle avait conduit sa propre famille à sa perte, et elle-même était morte. Elle ne pourrait jamais partager ces moments avec qui que ce soit, car elle n’avait personne, et ne pouvait se joindre à personne. Elle se recroquevilla et se mit à sangloter. Jamais se rappeler ne lui avait fait si mal, jamais elle n’avait ressenti autant de douleur à être si seule… Elle aurait pu rester là longtemps, elle ne mourrait même pas de faim, elle s’allongea dans la neige et attendit, espérant être délivrée de son fléau.

Mais bien sûr, la mort ne vint pas la chercher, et elle n’était pas capable de se donner la mort. De plus, les âmes en elle, insensibles à sa détresse, tentaient de la submerger, de la ramener à la conscience commune, à la vengeresse. Elle ressentait leur euphorie causée par la saison, et même si elle souhaitait en finir avec sa vie, ou plutôt sa non-vie, elle se sentait stupidement heureuse au fond d’elle-même. Elle se mit à rire, après tout, comment pourrait-elle souffrir plus encore ? Au moins, cette fête pourrait lui faire donner un sens à sa vie misérable. Elle voulait s’accrocher à la tradition mystique de cette fête comme on s’accroche à un rêve, c’était une porte de sortie, temporaire certes, mais efficace.

Elle se rendit à Endorial, où on la considéra étrangement. Elle était poussée par toutes les âmes en elle à vivre cette fête, et même si elle était bien elle-même, et non la vengeresse, elle se laissait porter par cette sensation de joie qu'elle n’avait jamais ressentie depuis sa mort, et qui tranchait avec son humeur dépressive habituelle. Elle acheta du papier, et de quoi écrire, pas besoin de plume et d’encrier, un morceau de charbon suffirait. Elle repartit alors dans la forêt, sous la neige qui commençait à tomber. Elle savait à peu près où elle se rendait, mais n’avait pas la moindre idée de la façon dont elle enverrait sa lettre, qu’importe, elle avait peu d’espoir que le Père de tout s’intéresse à une personne aussi insignifiante qu’elle, une morte qui plus est, en fait, elle ne savait même pas si la tradition s’appliquait pour une banshee, mais elle voulait y croire.

Elle finit par trouver le promontoire qu’elle cherchait, un lieu qui donnait sur une falaise. Elle s’assit sur un rocher et déplia le papier, tentant au mieux de le couvrir de la neige qui produisait des petits points humides sur le papier. Elle se saisit du morceau de charbon et commença à griffonner le papier, se concentrant pour se rappeler de l’écriture commune, et non les lettres elfiques. Une fois qu’elle eut terminé, elle se relit un moment. Le charbon avait légèrement coulé à cause du papier, mais le message restait totalement lisible.

Message:
 

Elle plia ensuite le message, une fois, puis deux, lui donnant une forme aérodynamique. Elle regarda la falaise, et jeta le message au vent. A mesure que disparaissait le message à sa vue, elle s’oubliait de nouveau, comme s’il avait porté les restes de son être. Siyas se retourna et ajusta sa tenue avant de se remettre en route.

« Nous devions le faire… »





Couleur des dialogues: #339999

Merci à Mohana pour ce kit avatar + bannière Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1644
Expérience : 4691
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2457/2457  (2457/2457)
Vitesse: 1579
Dégâts: 2053

MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Mer 2 Déc 2015 - 18:58

Il était rentré à la Tour Noire. Non pas qu'il avait quelqu'un à voir, plutôt car Noël approchait, et que le stryge noir comptait bien participer à un événement annuel organisé par les Exécuteurs: la chasse au stryge blanc de Noël. Le principe était simple: chaque année, les Exécuteurs devaient, durant la période du Noël de Tungstène, trouver un stryge blanc, le tuer, et écrire leurs lettres au Père de tous avec une plume blanche imprégnée du sang de son possesseur décédé.

Auparavant, Saigo avait été faire son rapport concernant ses pérégrinations lors des derniers mois. Depuis qu'il avait quitté la Tour, il avait vécu moult aventures et combats épiques qui méritaient d'être signalés à ses supérieurs. Bien qu'il ne soit pas très friand des discussions, et qu'il n'aimait pas spécialement ses camarades Exécuteurs, le stryge solitaire s'était acquitté de cette corvée sans broncher. Il avait expliqué ses rencontres avec l'enfant, l'humain qui sentait le stryge blanc, l'autre homme étrange qui était maquillé, et enfin la centaure qu'il avait affronté non loin de Spelunca.

Ensuite, il était partit à la recherche de sa victime. Longeant la rive du lac Fresha, il ne lui fallut que très peu de temps avant de la dénicher. Un enfant, à peine âge d'une dizaine d'année, jouait près de l'eau glacée avec un chien. Il avait de courts cheveux blonds très clair, et de petits vêtements chauds, percés pour laisser de la place à ses ailes naissantes. Ces dernières n'étaient pas encore totalement développé, mais elle ferait très bien l'affaire pour écrire. Tout en observant sa future victime, Saigo sentit ses poils se hérisser, comme ils le faisaient à chaque fois qu'une paire d'ailes blanches entraient dans son champ de vision. Sans tergiverser davantage, l'Exécuteur utilisa ses propres ailes pour se propulser vers son ennemi juré, et l'assommer, ainsi que le chien. Abandonnant ce dernier à son sort, Saigo entreprît de rapatrier l'enfant vers les cachots de la Tour Noire. Avant de le tuer, il comptait bien s'amuser un peu.

La séance de torture dura trois jours et deux nuits. Tout ce temps, le stryge solitaire fît hurler sa jeune victime jusqu'à ce qu'elle le supplie de mettre un termes à ses souffrances. Après s'être exécuté, il observa brièvement le corps. Son aspect extérieur n'était pas plaisant, avec des traces de coups, et quelques plaies. Mais à l'intérieur, l'Exécuteur devait avoir causé une sacré pagaille. En effet, il s'était appliqué à briser les frêles os du stryge blanc, un par un. Il avait froissé quelques muscles également. Désormais, le cadavre de cet enfant gisait au sol, face contre terre, dans une position impossible. Alors, après avoir percé quelques trous dans le corps du stryge blanc, trous qui feraient office de réservoir d'encre ensanglantée, Saigo entreprît de rédiger sa lettre:

Spoiler:
 

Lorsqu'il eut terminé, il vint déposer sa lettre dans une urne prévue à cet effet, et sa plume dans un second récipient. Le jour de Noël venu, les plumes seront brûlées, et les cendres qui en découleront seront mélangées aux lettres présentes dans l'urne. Puis, tour à tour, les Exécuteurs procéderont à la scarification matinale, et viendront déposer une goutte de sang dans l'urne. Tel était le rituel imposé par Onze. Un rituel auquel chaque Exécuteur se soumet avec joie, et auquel Saigo avait hâte de participer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valphégas
Fantôme sanglant

avatar

Messages : 484
Expérience : 979
Âge RP : 21

♦ Politique : 11
Métier : Mineur - Novice (35)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Valphégas +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
350/350  (350/350)
Vitesse: 435
Dégâts: 283

MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Jeu 3 Déc 2015 - 3:27

Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas remis les ailes en ces lieux. La Tour Noire! Celle qui avait vu le vilain meurtrier et l'effroyable charmeur grandir en moi. J'étais parti il y a de cela quatre mois, ce qui était beaucoup étant donné le peu de sortie que je faisais étant jeune. Et mon amour pour cette Tour n'avait pas changé.
Je revenais ici, voir mère adoré, et père admiré pour une raison précise, c'était la fameuse fête du Noël de Tungstène! La fête au minimum attendue le plus de l'année. J'aurais aimé que mon jumeau Nalphégius soit présent, lui qui aimait tant les scarifications des Exécuteurs. Mais je ne l'avais pas vu depuis environ 3 mois, peu après notre sortie hors de la Tour. Mes parents connaissaient les risques, et je leur dirais que la dernière fois que je l'ai vu, c'était quand il se battait contre 3 stryges blancs, ils seront comblés de fierté.
Je rentrai dans la Tour après avoir salué les gardes et sentit l'air frais des cachots, et commençai à monter les escaliers de la Tour. Ma mère se trouvait au premier étage, dans le même étage que mon père qui était garde de l'entrée, fier Phallangiste Sombre. Je ramenai mon sac vers mon visage et le secouai un peu. Une odeur de mort s'en échappai, ce qui fit frémir d'excitation une jeune naga à coté de moi. Elle me fit un clin d'oeil, auquel je répondis par un baiser soufflé. Mon âme de séducteur était légendaire dans la Tour, tout le monde avait toujours une anecdote sur une de mes conquêtes.
Maintenant, j'étais donc certifié d'avoir toujours le cadavre exquis du chat que j'avais trouvé près de Baldorheim. Il était indispensable pour le rituel que j'exécutais pour Père Tungstène. Chaque année, je déchirais un chat en deux, parfois même un vieil aventurier qu'un membre de la Phallange aurait trouvé, et j'écrivais la lettre dans son sang, à la manière des Exécuteurs un peu plus bas.

J'arrivai enfin à mon étage et passai dans la grande embouchure encadrée par deux stryges massifs. Les rues étaient bondées de mondes, venus fêter la sanglante nuit de Père Tungstène avec leurs proches comme chaque année. Je marchai à travers la foule, prenant une rue à gauche, une courte allée à droite et la petite agglomération de bicoques dans le fond. C'était ici qu'habitaient ma famille, prenant en compte la fonction de Phallangiste de mon père et la fonction ouvrière de ma mère. Ce n'était pas une très grande bicoque, mais nous avions le confort que nous méritions, et nous avions de quoi manger ou chasser toute l'année. Je rentrai sans toquer, sachant que j'étais invité. J'entendis mon père crier de sa voix rocailleuse à mon arrivée: "Ferme cette putain de porte Nalph-Ah c'est toi Valph', assieds-toi, prends tes aises..."
Il avait toujours eu un faible pour mon charisme et mon don de séduction, à l'inverse de la provocation et du mépris de Nalphégius. Mais Nalphégius s'en foutait, il était heureux dans son éternelle complainte faite à la vie. Mon père, toujours droit comme un i et taillé comme un v, me serra la main d'une poigne vigoureuse. Je lui adressai un sourire et lui demandai où était Mère, que je l'embrasse sur le front. Il me répondit qu'elle était partie faire les courses de la nuit sanglante, et je fonçai vers ma chambre faire les préparatifs.
Le couloir vers ma chambre, traversant la cour d'un vieux stryge vétéran Phallangiste, donnait à une chambre propre, grande pour accueillir deux personnes, et bien équipée.
En effet il y avait un petit autel de sacrifice à gauche de l'entrée, chose que beaucoup de jeunes stryges avides de sang rêvaient d'avoir, et un équipement de scarificateur et tortionnaire.

J'ouvris ma porte, redécouvrant la chambre dans le même état que je l'avais laissée à mon départ, preuve que ma mère continuait de faire le ménage ici.
Directement, je me dirigeai vers mon autel, sortit le cadavre du chat tout en laissant la porte ouverte. Il m'importait peu qu'un jeune stryge du coin vienne m'accompagner dans mon sacrifice. C'était une fête collective après tout!
Je savais quel outil choisir, et je pris directement la bonne taille, me souvenant de chaque gestes, chaque mouvement. En une rapide incision, nette et précise, je tranchai le chat en deux, éclaboussant mes murs et ma face du merveilleux liquide rouge qui nous fait vivre. Je reposai mon outil, mon oeuvre accomplie, et prit une plume blanche, arrachée par moi-même à un stryge blanc lors d'une attaque près des berges. Je la trempis dans le sang, mes mains bougeant toute seule alors que j'écrivais ma litanie au Père Tungstène.

Spoiler:
 

Une fois la lettre écrite, je laissai le cadavre de chat sur place, sachant que Mère allait nettoyer, et sortit de ma chambre pour aller déposer ma lettre dans l'urne cendrée. C'était une urne faite exprès pour crâmer les papiers, les mélangeant aux cendres des plumes que l'on dépose juste à coté. Je déposai donc ma plume de stryge blanc, fier qu'elle serve à l'envoi des lettres de Père Tungstène, et repartit vers ma maison, prêt à fêter Noël avec ma famille et je l'espère, de quoi torturer.

Spoiler:
 




"La philosophie, c'est l'art de faire des phrases simples avec des mots compliqués"
Fred Napolitano



Thème du personnage: https://www.youtube.com/watch?v=8gMgkIR08Hw
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Vicomte de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1160
Expérience : 4920
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2952/2952  (2952/2952)
Vitesse: 1312
Dégâts: 822

MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Mar 8 Déc 2015 - 4:51

Des cartes étaient disposées en cercle au centre d'une chambre où ne filtraient que quelques rayons de lumière. C'était une lumière pâle, morne et sans réelle couleur, une lumière morte. Du moins, c'était ainsi que Styx voyait les choses depuis quelques temps. 
Sans couleurs. 

Il s'assit au centre du rond de cartes, en tailleur. Il avait peint son visage aux couleurs d'un rituel très spécial; celui que tout Dùralassien fait, à sa façon, chaque année. Les bons, les méchants, les voleurs, et les truands, les paladins, les menteurs, les guerriers ou même les protecteurs; Noël. Tous, à un moment précis de l'année, généralement au cours du mois au cours duquel arrive le froid, invoquaient Tungstène, ce bon vieil homme tout puissant, qui récompensait ceux qu'il jugeait dignes. 
Styx avait toujours aimé cette période. Il se souvenait très clairement de son premier Noël, quelques jours après l'assassinat de sa famille, en fait. Le visage aux couleurs de l'événement (rouge et blanc), il avait, avec Alphonse, fabriqué une effigie du vieux Père avec les restes de tout ses proches. Un Noël en famille! 

S'extirpant de ces mémoires, il s'entailla la main gauche d'un coup de griffes. Le sang coula en un mince filet avec lequel il arrosa toutes les cartes en récitant, comme il le faisait toujours, les noms de ceux auxquels il souhaitait bonne fortune. 
Cette année il n'y eut un seul nom, comme toutes les autres, direz-vous. Oui, sauf que ce n'était pas le sien. 
"Alphonse". Un nom conjuré 48 fois, de 48 entailles. 

Pour la première fois de sa vie, et les Enfers savaient qu'elle fut longue, il déposa, de façon circulaire également, 48 roses, teintées de 48 âmes d'enfants, près de lui. 
Il ferma les yeux. Sa tête le tiraillait, ses tempes le tuaient, à chaque respiration, à chaque souffle. Il avala l'une de ses pilules faites de racine de Démon. Ces plantes rouges, qui rendaient fou quiconque les prenait. 
Ensuite, il récita en boucle les paroles qu'il avait préparées, avec soin, en se servant des Esprits pour amplifier la portée de ses mots. Il fallait que Tungstène l'entende! 

"Toi qui est toujours là, toi qui vois tout. Toi qui a vaincu la Mort elle-même, entends ma prière. Entends la prière d'un pauvre fou, d'un clown qui n'a connu que chaos et destruction. Par choix, certes, mais aujourd'hui, je désire pour la première fois insuffler la vie. De façon pure, sans arrière-pensée ou piège mortel, car j'ai commis l'irréparable, l'impardonnable. Styx a assassiné Alphonse. Styx a tué son meilleur ami, le seul qu'il n'ait jamais eu, et le seul qu'il n'aura jamais. Ne te méprends pas, je suis capable de me faire des amis, c'est très simple, très humain. Mais celui-là est le seul qui n'ait jamais mérité mon attention, il est... comme moi." 
Sa voix se brisa sur ce mot.

Autour de lui, les cartes flottaient toutes en une douce pesanteur, et le sang s'était mué en une myriade de petites boules rouges qui valsaient autour de son corps, immobile. Il ne sut pendant combien de temps il avait récité ce discours, mais les aurores planaient dors et déjà au-dessus du ciel BaldorHeimien. 
Et il était en transe. 
Une transe jamais connue auparavant. L'endroit où son esprit était emmené n'était pas l'Immatériel, le monde Spirituel, ou les Enfers. Non. C'était autre chose, comme une dimension créée de toutes pièces, dégageant une personnalité propre. Il devina de suite que Tungstène l'avait convoqué dans son espace personnel. 

C'était un endroit étrange, même pour Styx. Un espace entièrement blanc, brumeux, au milieu duquel siégeait un trône de fer imposant, aux milles pointes acérées. Là, était assis un vieillard à la longue barbe, portant une robe de mage qui semblait se mêler aux fumées environnantes, mais surtout à celle de la pipe qu'il fumait, tranquillement. Avait-il seulement remarqué la présence de cet être jurant avec cet environnement monochrome? 
Un haussement de sourcil doublé d'un regard curieux en sa direction lui indiqua que oui. 

«- Hé bien? La volonté dont tu faisais preuve il y a quelques instant s'est-elle envolée? Parles, arlequin, et vite s'il te plaît, j'ai d'autres demandes à traiter. 
La farandole de couleurs humaine sursauta sur place. La voix du vieillard dégageait une telle vigueur!
- Je... oui! La succession d'actions avait été trop rapides et surprenante, et en dépit de toute sa folle assurance, le vampire hésita pour la première fois. L'enjeu était trop grand pour commettre une erreur. 
- J'attends. 
- J'ai tué mon ami. Alphonse. Styx pensait ne pas avoir besoin de sentiments, il avait tort, et son erreur est grande. 
- Mais l'âme de ton ami, elle, vit en le corps de ce petit singe non? Un sourire ironique était venu éclairer le visage de son interlocuteur, droit sur son trône. 
- Il m'en veut, n'importe qui m'en voudrait, même un immortel comme toi peut le comprendre, non?!
Il haussa les épaules et se leva, marchant en direction du clown, appuyé sur son bâton. 
- Où est passé le sanguinaire qui ne cherche que le chaos? Te ramollirais-tu, avec toutes ces histoires? Le meilleur cadeau que je pourrais te faire, à mon avis, c'est de supprimer toute mémoire de ton ami que tu as en toi. Parce que, je vais pas te mentir, c'est un sacré truc que tu demandes là.
Le regard de l'arlequin étincela avant de s'embraser. Il dut dresser une montagne de digues pour contenir le flot de violence qui venait de déferler en lui.
- Ressusciter quelqu'un... faisable, mais fatiguant. Tu es sur de ne pas vouloir un costume? Ou bien même un deck! Je peux faire ça, facile. 
- Je suppose que ça servirait, si telle est ta préférence et ta paresse. Écoutes... Styx a passé trop de temps à faire le mal. Il le fera encore, et encore, jusqu'à ce que la Terre ne soit que poussière mêlée au sang de ses victimes, quand les cités s'embraseront sous mon joug, les Hommes, corrompus par mes manipulations s'égorgeront et se noieront en un déluge de folie. J'ai encore tant à accomplir, tant à voir et à tuer. Et lorsque le pouvoir, celui qui ne vient qu'au travers de sacrifices, me sera donné, peut-être t'épargnerais-je si tu exauce la seule noble intention qui a un jour traversée mes pensées!
Il avait parlé avec une telle détermination qu'il tremblait, animé d'une électricité nouvelle. Jamais un tel état n'avait régi son être. Il jubilait.
Le vieux venait de pencher la tête avec une mine amusée.
- Ohohoh! Regardez-donc, quelle surprise! Hors de ma vue désormais, petit clown, ton temps ici est écoulé. Je prendrais en compte ta demande... 

Cette dernière parole parut flotter dans les airs, loin de tout. 

Il rouvrit les yeux, et se rendit compte qu'il était revenu dans sa chambre. Toujours immobile, il maintenait sa prise sur les arcanes, comme pour essayer de retourner dans cet au-delà Tungstènien. Comme l'on essaye de se rendormir après un rêve dont il faut achever la fin, laissée pendante par un cruel réveil. Il ne riait pas. Il n'y arrivait plus, et son esprit commençait à faiblir. À en juger par la faim qui le torturait, il avait résidé plusieurs jours en transe. 
Une première carte chuta. 
NON! NON! NON! 
Il devait s'assurer que ce vieux fou étudiait bien sa demande! 
Une autre tomba. 
De son nez un filet de sang descendit, lentement, mais surement. 
Pitié! Encore un peu! Il ferma les yeux et reprit une racine de Démon. 
Les cartes valsèrent, tranchant les murs, mutilant son corps. Il perdait le contrôle, et il était bien trop tard pour retourner en arrière et annuler le lien spirituel. Bientôt, les petites boules de sang explosèrent, déversant une quantité formidable d'hémoglobine dans la pièce. Des murs jaillissaient des torrents rouges, et lui, courant et tentant d'ouvrir sa porte, fermée par quelconque magie malsaine, hurlait, terrifié. 
Il fut englouti dans une marée rougeâtre. 

- Hé! Hé! T'en as encore trop pris mon vieux, debout! 
Un petit visage simiesque était au-dessus du sien. 
- Al... sa gorge, si sèche, lui faisait l'effet d'un papier tranchant sur ses cordes vocales.
- Tiens. 
Il lui tendit un bol de sang que le vampire avala d'une traite, s'en aspergeant les vêtements au passage. 
- T'as contacté Tungstène, c'est ça? Qu'est-ce que tu as essayé de faire? Le tuer? 
- Non... 
Mécaniquement, il s'était levé et était allé se positionner face à sa glace, ôtant ce maquillage ridicule de son visage. La voix d'Alphonse lui parvenait de la pièce d'à côté, mais brouillée et extrêmement déphasée. 
- T'as demandé quoi?
Il hésita un moment. 
- Un costume, ou un deck d'invocation. 
- Oh, je vois, ça pourrait vraiment te servir ces trucs là.
- Oui... tu veux bien me laisser seul un moment? J'ai besoin de repos. 
Un bruit d'ailes et de claquement de porte lui indiqua que l'ordre avait été exécuté.  Enfin. Regarder ce singe lui donnait des hauts-le-cœur, entendre sa voix lui rappelait son échec face à ses sentiments. D'un coup de poing il brisa cette stupide glace qui renvoyait non pas son visage, mais celui de Lachlan. Ce faible! Ce faible! Faible! 
Il s'effondra ensuite, victime de sa fatigue. 

Si Styx n'avait pas brisé son reflet, il aurait cependant pu voir que des larmes coulaient sur ses joues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 397
Expérience : 1681
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti (55)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
2336/2336  (2336/2336)
Vitesse: -1
Dégâts: 40%

MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Jeu 10 Déc 2015 - 17:11

Le froid s’installait sur Kastalinn, et en ce matin d’hiver, la neige commençait à tomber paresseusement en gros flocons, blanchissant petit-à-petit les toits des maisons ainsi que les rues. Cette saison rappelait toujours à Harzhan son « foyer », la tour noire, même s’il n’aimait guère son peuple. Cela était dû au fait que cette saison marquait presque les seuls bons souvenirs qu’il gardait de sa maison et de sa famille. Quoiqu’à la tour noire, Noël se passait souvent en massacres et en débauches, ce qu’il n’avait jamais supporté, car haïssant les démonstrations barbares.

Quoi qu’il en fut, il n’avait aucune intention de retourner chez lui, cette année, il passerait Noël seul, ou avec les Miliciens s’ils n’avaient pas non plus de famille avec qui fêter cet évènement. Il espérait notamment que Selsya resterait à Kastalinn, puisqu’elle était la seule personne avec qui il appréciait vraiment parler et passer du temps. Pour le moment, il regardait le ciel, la neige qui tombait des nuages gris et lourds. Ce temps froid et nuageux lui convenait parfaitement. Les rues de Kastalinn étaient bondées, et les échoppes étaient décorées pour l’occasion, la ville revêtait une allure festive agréable.

« Mortel, je ne comprends pas exactement ce qu’il se passe ici, cette… fête, est si importante que ça pour vous ? »
« Plutôt oui, et je dois acheter du papier pour écrire une lettre au père Tungstène. »
« Je ne comprends pas le sens de tout cela, il ne lira jamais ta lettre en plus non ? Pourquoi tous les mortels sont-ils si stupides ? »
« Ça s’appelle une croyance Kher, même si c’est stupide, c’est important pour les habitants de ce monde. »
« Et tu y crois toi ? »
« Pas vraiment, mais garder la tradition est important. De là d’où je viens, disons que cette fête était moins… festive. »


Le démon se tut alors qu’il entrait dans le magasin de papier, et il acheta un papier de facture simple avant de s’en aller. Il se dirigeait vers la caserne, et sa propre chambre. Ses quartiers n’avaient rien de particulier, lui-même y passait peu de temps et ne les avait donc pas beaucoup décorés. Les murs étaient nus, en pierre, et on ne trouvait ici qu’un bureau, avec un encrier et une plume, des rangements en bois, et enfin un lit plutôt grand pour une seule personne, qui pouvait donc en accueillir deux en se serrant un peu, avec de grosses couvertures en fourrure dessus. Sur un des murs, il y avait néanmoins une cheminée qui lui permettait de réchauffer la pièce au besoin. Pour la fête de Noël, il avait tout de même amené un sapin fraichement coupé à l’intérieur, mais qu’il n’avait pas décoré.

Il s’assit à son bureau et plongea sa plume dans l’encrier pour commencer à rédiger son message au père de tout.

lettre:
 

Il plia ensuite la lettre et sortit à nouveau, il penserait au repas plus tard, d’autant qu’il voulait en parler avec Selsya. Il sortit même de la ville pour aller dans les forêts alentours, Il chercha un oiseau, et marcha un moment avant de voir un corbeau qui se repaissait des restes d’un animal qui avait sans doute été tué par des loups. Avec ses ombres, il l’agrippa avant que celui-ci ne puisse s’envoler. Il enroula ensuite le message autour de sa patte et souffla à l’oiseau.

« Porte cela au père de tout. »

Il lâcha l’oiseau qui s’envola dans le ciel. Il le regarda partir un moment avant que Kher ne se manifeste

« Tu crois vraiment que cet oiseau portera ton message ? Peine perdue. »
« Nous verrons Kher, nous verrons. »




Dialogues de Harzhan: #990000

forme démoniaque (corps à corps):
 

forme démoniaque (mage):
 

Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moradund Marteau-de-Fer
Prætor Primaris ♦ Imperator ♦ Paladin

avatar

Messages : 1099
Expérience : 3149
Masculin Âge RP : 124

♦ Politique : 51
Métier : Forgeron - Expert
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Bolgrong, Ours de Moradund [Emblème Kazharien]  +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
2665/2665  (2665/2665)
Vitesse: 489
Dégâts: 1411

MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Jeu 10 Déc 2015 - 18:26

Moradund regarda le soleil se coucher sur la plage de Wystéria, l'esprit dans le vague. Le continent ne lui manquait pas curieusement, lui qui tenait pourtant les mers en horreur, la douceur du climat de l'île sans doute.
~Tu fera quoi quand je ne serait plus là?
-Tu fais de le sentiment maintenant?
~Marre-toi sac à bière, alors?
-Je ne sais pas, je m'ennuierais je suppose...
~Même avec ton futur poste?
-Oui Ronin, même avec mon futur poste s'amusa Moradund. Il n'y que pour le Fond du tonneau que je pense m'en sortir à bon compte.
~C'est ma fête préféré.
-Vu ce que tu me fait faire à chaque fois? J'aurais pas deviné.
~On joue à "je voudrais"?
-Je devrais venir ici plus souvent: ça te rend presque normal.
Le nain chercha une pierre en se remémorant ce jeu: Il fallait murmurer ses désirs à une pierre puis l’enterrer dans la terre afin que celle-ci transmette la prière. Il en trouva une large et s'assit dans le sable, l'approchant de son front.
~Je voudrais que tu la ferme, pour le doux embruns des océans entendre
 Je voudrais un bonbon fondu, pour la barbe te coller
 Je voudrais aller aux thermes, pour pouvoir se détendre
 Je voudrais une lame tordue, pour ta langue pouvoir couper

-Joli...
~Je t'attends gras du bide!
Moradund l'approcha cette fois de sa bouche et se mis à murmurer:
-Je voudrais de l'or, afin de ne rien manquer
Je voudrais de belles pierres, pour faire la forge chanter
Je voudrais un bouclier, pour le monde protéger
Je voudrais Azulgor, pour mon ami retrouver

Il écarta la pierre de sa bouche et se mit à creuser avec sous ses pieds. Après quelques minutes et un gros tas de sable et de terre, il posa la pierre au fond du trou et en sortit. Il se mit alors à le reboucher, à la main, en fredonnant le "Fond du tonneau".
~Tu hâte d'y être, hein?
Il ne répondit qu'une fois le trou lissé au point qu'il était impossible de dire si on avait creusé là.
-Je vais devoir inviter du monde vu les réserves...




Que ton marteau sonne clair.
Que ton enclume résonne.

Dialogues: -Moradund ~Ronin
Rappel : Ronin n'est audible que par les télépathes,
ou lors de crises de rages (Dialogues lors des crises: ~Ronin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/MrMomory
Keel
Marcheur des futaies

avatar

Messages : 43
Expérience : 656
Masculin Âge RP : 14

♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
445/445  (445/445)
Vitesse: 291
Dégâts: 90

MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Jeu 10 Déc 2015 - 19:42

Keel fêtait pour la première fois Noël. Normalement c'était à Tork de faire ça, mais aujourd'hui le jeune garçon n'avait plus d'alpha. Il chercha un gros arbre avec une écorce régulière, écorce dont il préleva une large plaque. Dans cette plaque, il grava avec un petit caillou et de son écriture malhabile, ce qu'il voulait demander au père Tungstène.
Plaque d'écorce:
 
Il pris ensuite quelque branche qu'il mit en tas, puis il en épointa une pour allumer le feu en la frottant entre ses mains. Enfin il mit l'écorce sur le petit feu et regarda la flamme emporter ses vœux au Père de Tout.

HRP:
 




Dialogues: ffaa00
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arutha ConDoin
Paladin

avatar

Messages : 301
Expérience : 2187
Masculin Âge RP : 51 cycles solaires

♦ Politique : 52
Métier : Bûcheron - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponibilité réduite

Titres:
 

(manticore +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2987/2987  (2987/2987)
Vitesse: 388
Dégâts: 1705

MessageSujet: Un Beau Noël pour un Exilé   Sam 12 Déc 2015 - 15:11

.....Je restais assis là, le regard perdus dans le vide. Tranquillement assis dans ma chambre sur mon lit. Je réfléchissais. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas eu un petit lieu bien à moi et cette chambre offerte gracieusement par ma guilde était tout ce qui me fallait. Et puis il y avait eu le coffre que mon Amie mage m'avait envoyé contenant tout de ma vie. J'étais aux Anges, j'avais retrouvé tout les objets et souvenirs qui avaient eu un jour de l'importance pour moi. C'est fou tout ce que l'on peut entasser en cinquante ans. Plus rien ne me surprenais sur les capacité magique mais je ne pensais pas que le sort que j'avais un jour lancé sur ce coffre serait si puissant, j'avais put en sortir tant de chose qu'il me paraissait infiniment profond. Des tonnes d'ouvrages, magiques, alchimiques, de cuisine, ou même de simples roman qui avaient bercés ma jeunesse. Pour l'heure malgré mon apparence de jeune homme d'une vingtaine d'année je ressentais le poids des cinquante et un ans qui m'accablaient. J'avais retrouvé un livre de note contenant de nombreuses plantes séché que j'utilisais pour mes cours d’Alchimie, je retrouvais dans mes notes l'enthousiasme de mes vingt ans, jusqu'à mes vingt-cinq ans ou j'avais dut arrêter après avoir ravagé une pièce avec un alambic, peut être un jour m'y remettrai-je.

.....À coté de mois été posé la hache de guerre que j'avais trouvé planté dans un arbre. Je l'avais huilé et taillé grâce à une petite trousse d'entretien que m'avait donné mon ancien maître d'arme. Il était partis vers mes quarante ans, il me semblait qu'il avait fait carrière à Stelarëa. Mais ce qui me laissais le plus pensif était la peinture sur ardoise que je tenais dans les mains. Je l'avais faite moi même et je n'en étais pas peu fier. Elle représentais ma famille, mon père, ma mère, ma cousine Marjory, mon cousin Lyam, ma Tante, et moi même. Nous étions tous vêtus chaudement et l'on voyais la neige par les baie vitrée du Manoir. C'était Noël. Cette fête avait toujours eu beaucoup d'importance sur mon île, elle avait été ramené du continent par notre ancêtre, elle représentais la cohésion de notre peuple. Un dicton disait que celui qui rougirait la neige un jour de Noël irait en Enfer, et les cadeaux allaient bon train. Pour cette occasion j'avais fabriqué un parfum des plus exquis pour ma mère et ma cousine, et ma tante avait eu une belle paire de boucle d'oreille tout cela réalisé avec l'aide de mon professeur d’alchimie. Quand à mon père je lui avait acheté la meilleure paire de botes que j'avais trouvé. Ma mère, elle, m'avait offert deux magnifique bracelet censé me porter chance et faire que je ne manque jamais de rien, ils avaient été et de loin mes deux cadeau préféré, l'un été doré et l'autre plutôt argenté mais je les avait perdus dans ma fuite le jours de la trahison de mon oncle. Celui-ci m'avait d’ailleurs offert un bouclier qui semblait fait de verre mais avait résisté à de nombreux assauts. Je le lui avait d'ailleurs profondément enfoncé dans le visage le jours de sa trahison ou je l'avais d'ailleurs laissé. Et, Lyam, lui avait dut ce concerter avec sa tente puis-qu’avec sa sœur il m'avait offert un casque parfaitement assortis.

.....Je repensais nostalgiquement à tout cela. Quand je réalisais que je n'étais plus assis sur mon lit mais à mon bureau, une plume à la main, une feuille de papier entre les doigts. Je me rappelais alors des lettres à Tungstène que j'écrivais étant petit. Je décidais alors de me mettre à l'ouvrage et d'en faire une comme lorsque j'avais encore des dents de lait. Je m'activais donc à demander gentiment à revoir tout ces objets que j'avais perdu un jours. Puis lorsque j’eus finit je commençais à plier la feuille jusqu'à ce qu'elle ressemble à une origami d’oiseau, sortis dehors, et soufflais dessus tout en prononçant quelques mots, elle fut alors emporté par le vent comme si ce petit oiseau volait vraiment. Je rentrais alors prendre une boisson chaude à l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ragnör Lüpusànghrën
Technophile

avatar

Messages : 240
Expérience : 1357
Masculin Âge RP : 110

♦ Politique : 21
Métier : Bûcheron - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(F.A.U.V.E, G.O.L.E.M d'Alphonse +360, 150, v+290)

Stats & équipements
Vitalité:
2540/2540  (2540/2540)
Vitesse: 252
Dégâts: 875

MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Sam 12 Déc 2015 - 20:06

Noël.. Voilà près de 90 ans que Ragnör n'avait pas eu vent de cette fête. Il faut dire que lorsqu'il était petit, Noël n'existait pas, ou peu. Les Lüpusànghrën n'avaient pas l'habitude de s'offrir des cadeaux, de s'amuser à envoyer des hiboux ou des pigeons voyageurs à un personnage qui n'existait peut-être pas du tout, c'est du moins les questions que se posaient le jeune Ragnör. Au tout début, il y croyait, parce qu'il était encore petit, jeune, timide, réservé, et surtout naïf. Puis, lorsqu'il attrapa une dizaine d'années, ce fut les années de questionnements, avec une prise de conscience et un acquis de maturité plutôt conséquent. Il n'avait bientôt plus cru cette fête, avant de véritablement l'oublier.

C'est avec cet état d'esprit que, 90 ans plus tard, le centenaire dépassé (Ragnör avait encore son apparence de trente ans, dû au sang elfique), que Ragnör, alors qu'il marchait tranquillement dans les rues de BaldorHeim, en ce début de décembre, ses grosses chausses en peau de bête traînant dans l'épaisse neige qui parsemait les rues, tomba sur une affiche placardée sur un panneau d'affichage en bois. Sur cette affiche, dont les coins étaient racornis, et dont les clous qui avaient servi à son attache étaient désormais bleutés et gelés par le froid, on pouvait lire un intitulé imprimé de rouge et d'or, qui portait la mention suivante, avec la calligraphie naine : "Cette année, n'oubliez pas d'envoyer votre lettre au Père Tungstène, qui sait ce que Grand Père Humain vous apportera". Hormis l'appellation douteuse de "Grand Père Humain", qui en disait long sur l'a priori des nains sur Tungstène, ainsi que sur les humains (il y avait pourtant des humains qui habitaient les lieux, allez comprendre..), on pouvait remarquer que les nains de BaldorHeim, même eux, qui avaient pourtant une culture développée et particulièrement chauvine, appréciait le fait de pouvoir envoyer une liste de souhaits -possible ou pas- à Tungstène, afin qu'ils puissent recevoir un cadeau au pied de leurs sapins de de Noël (à savoir que les sapins nains étaient généralement ornés de minerais et de petites pioches argentées ou dorées).

C'est en se questionnant sur la chose que Ragnör se lança dans une mini-dissertation en son for intérieur : si les Nains -qui sont pourtant chauvins- acceptent l'idée de fêter Noël, c'est qu'il y a une raison. Aussi, l'elfe-garou décida que, lui aussi, il enverrait sa petite liste de Noël. Mais c'est alors que deux nouvelles questions lui vinrent à l'esprit : la première était "Comment envoyer cette liste de souhaits à Tungstène ?", et la deuxième "Que pourrais-je bien commander ?". A la première question, c'est l'affiche qui y répondit. En effet, dans le bas à droite de celle-ci, on pouvait lire une petite inscription en noir : "Notice : pour envoyer votre commande au Père Noël, il vous suffira d'écrire votre lettre, de vous munir d'une enveloppe, de la sceller, de choisir un pigeon voyageur (trouvable à la poste de BaldorHeim), et de l'envoyer en indiquant comme adresse "Le gîte de Tungstène, dans la forêt tungsténienne, dans la caverne mystérieuse" et on nous précisait que la lettre trouverait toute seule son destinataire". C'était une curieuse façon de faire, mais bon, cela paraissait logique, si on en croit la magie qui règne autour de Noël, et les prétendus pouvoirs du Grand père gâteux.



EN COURS D'ECRITURE !






-Merci à Mohana Dharitri pour le superbe kit avatar + bannière :aimer: -
Couleur des dialogues :
 #008080

RP en cours :
:lgarou:-  :lgarou:-:lgarou:

Triple-compte de Dilon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.forumactif.org
Garzvorgh dit "Kalevala"
Voleur

avatar

Messages : 371
Expérience : 2932
Masculin Âge RP : 20 ans

♦ Politique : 31
Métier : Mineur - Expert
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hippogriffe +250, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
1530/1530  (1530/1530)
Vitesse: 1043
Dégâts: 666

MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Ven 18 Déc 2015 - 18:40

L'esprit de Noël.. A vrai dire, Garzvorgh n'y croyait pas du tout. Chez les orcs, on ne fêtait pas cette fête -religieuse pour certains, féérique pour d'autres, ignominie pour les derniers- on ne connaissait même pas le Père Tungstène. Mais depuis les récents événements qui avaient frappé Dùralas, c'est-à-dire l'attaque du colosse Fragor, puis de la calamité Umbra, les choses avaient bien changé dans l'esprit du Kalevala. Le voleur, qui avait été deux fois sur place durant ces grands événements, avait pu avoir un aperçu du Père Tungstène. Cette personnalité de Dùralas existait réellement, il l'avait vu, il l'avait entendu, il l'avait même respecté, ce qui n'était pas peu dire, lorsque l'on connait Garzvorgh. Celui-ci ne respecte les gens que s'il les considère à sa hauteur, ce qui est assez rare en soi. Pourtant, il avait envie d'y croire cette fois. Il avait beau être un voleur nihiliste, si une opportunité se portait à lui pour qu'il y gagne, il n'hésiterait pas. Et c'est ce qu'il fit. Un soir, qu'il était sur son vaisseau pirate, dans sa cabane, il décida de se munir d'une plume, d'un parchemin, et de rédiger sa lettre, avec une calligraphie orcque, c'est-à-dire des caractères assez gros, avec des "O" stylisés, et des "N" formés grossièrement. Voici l'intitulé.

Cher Père Noël, ou Père Tungstène,

Pour aller droit au but, je ne crois pas en toi. Je n'ai jamais cru en toi, et en mon for intérieur, je ne sais même pas pourquoi, moi, Garzvorgh dit "Kalevala", pirate le jour, voleur la nuit, je te parle en cette lettre. Je ne suis pas quelqu'un de gentil, de moralisateur, ou que sais-je. J'aime la guerre, j'aime le sang, j'aime la fourberie. Et pourtant, je t'écris cette lettre, parce qu'à Dùralas, il y a des choses que même-moi, pourtant savant, je ne sais expliquer. Je tente ma chance, si je peux avoir de quoi m'équiper pour la suite de mes aventures.
Je cherche plusieurs choses. Ma principale quête est la quête de pouvoir, je veux être fort, puissant, riche, contrôler des armées, mettre l'anarchie. Pour cela, j'ai besoin de plusieurs éléments :

- J'aimerais posséder une armure puissante, et rapide. J'aimerais que celle-ci puisse me protéger des assauts répétés de mes ennemis. J'aimerais qu'elle puisse être sali du sang des traîtres sans que j'en abîme mes vêtements. La robe de mage est bien pratique, mais elle ne me sied pas assez.

- J'aimerais gagner en notoriété au sein de ma faction. Etre chef du vaisseau ne m'intéresse pas, cela implique trop de responsabilités, et je n'aime pas être responsable.. Mais j'aime avoir du pouvoir, et si je pouvais devenir Bras droit du capitaine, ce serait avec grand plaisir.

- J'aimerais une arme puissante. Les arcs m'ont lassé avec leurs cordes et leur bois elfique. Je préfère l'arbalète, elle est plus rapide, plus silencieuse... Le carreau fait gicler moins de sang, mais il sait perforer la peau de l'ennemi. Ou bien une griffe, celles-ci sont maniables, aussi rapides que les dagues. Une griffe me permettrait de déchirer le torse des personnes qui osent fouler les mers maudites, ou même la Mer Van Hallen. La mer est mon territoire, pas celui des autres.

- J'aimerais un familier qui me convienne. Le lion, je ne l'aime pas. Il est fainéant, toujours à s'asseoir contre le tronc d'un arbre. Il n'est pas cruel, seulement utile à chevaucher. Je voudrais une créature plus cruelle, plus rapide, plus vicieuse.. Plus comme ce que j'aime.

-Voilà, si tu lis ces mots Tungstène, peut-être n'es-tu pas aussi fou qu'on aime le raconter. Peut-être que Noël existe réellement, qui sait...

Garzvorgh dit "Kalevala", Démon des mers & des terres, pirate le jour, voleur la nuit.


La lettre écrite, l'orc la cacheta, avant de l'attacher à la patte d'une mouette voyageuse et de l'expédier jusqu'à son commanditaire.






Couleur des dialogues : Slateblue

Rp en cours : I - II - III

Double-compte de Dilon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.forumactif.org
Yuli Sibly
Muse noyée

avatar

Messages : 265
Expérience : 2141
Féminin Âge RP : 14

♦ Politique : 73
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pieuvre de Yuli +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2232/2232  (2232/2232)
Vitesse: 892
Dégâts: 622

MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Dim 20 Déc 2015 - 5:04

Un épais tapis de neige avait recouvert l'ensemble de Dùralas, Ishtar, malgré sa météo clémente, n'en fut pas pour autant épargnée. En ce jour de Noël, tout était délicatement drapé de blanc. Les arbres, les maisons, absolument tout. 
Cependant, une chaumière, et ce malgré le climat de paix, voyait en ses alentours une guerre éclater.


Yuli était tapie derrière son abri de neige, bâti à l'aide de magie. Il fallait être discrète, à la moindre erreur, au moindre pas de travers, elle y passerait. Retenant son souffle, ajustant son magnifique manteau en laine de rhinocéros laineux rose, elle effectua une roulade pour aller se placer derrière un autre abri qui s'érigea à la seule force de ses pensés. Un petit coin de celui-ci vola. 
Mince! Elle était repérée...! Ses opposants étaient de petites choses rusées, mais elle aussi. Inspirant profondément elle lança sa contre-attaque. 
Une demi-douzaine de Yuli s'élevèrent, faites de neige et déguisées de magie. À ne pas en douter, ce sortilège d'illusion était parfait! Parfait pour un massacre! 
Bondissant rapidement hors de son abri, elle se jeta sur son assaillant. Elle esquiva plusieurs projectiles, lancés de façon à être mortels. Plusieurs des Yuli s'effondrèrent, touchées, mais pas elle! Elle continuait, en direction de son adversaire qui se mouvait vite, frappant ses clones magiques de ses petites pattes. 
Elle lui bondit subitement dessus! 
Celui-ci tenta de se débattre mais elle eut tôt fait de l'achever... d'une boule de neige lancée à bout portant. 

«- Moooooog! 
Traduction:
 
 
- Ahah! Je t'ai eu vil assassin! 
À l'occasion de Noël, ils avaient organisé une bataille de boule de neiges, où la magie était autorisée. Yuli et Nécromignon partaient donc avec un avantage considérable, pauvre Mog. Toutefois, ils avaient aussi décidés d'effectuer cela en une sorte d'RPG. 

Voici le script: 
LiYu était une petite fille ayant vu sa famille périr par la main de la terrible Confrérie Ombrageuse, dont Mogrun était le leader sanguinaire. 
Elle lui avait donc envoyée une missive de duel, pour qu'il vienne et ose la défier maintenant que ses pouvoirs avaient grandit! 
Mais c'était sans compter sur la surveillance de Nécromund, le chef de la police secrète de BaldorHumhum, la ville des Kézhoriens, ces maniaques de l'ordre. Lui, caché, attendait sa chance de capturer les deux dangers publiques. 
Parce que oui, LiYu avait rejoins le côté sombre en acceptant de se venger. Longtemps disparue, des rapports indiquaient que le formidable Père Tungstaune lui avait enseigné la magie Irisée, la spécialité des sorcières aquatiques. Quelle hors-la-loi cette LiYu! 

Quel sera le sort de ce combat épique? Que de suspens! 

Revenons-en donc à la bataille, Mogrun était hors d'état de nuire... où était donc Nécromund?! 
Sa réponse ne tarda pas, le sol sous pieds se mit à se fissurer, et un énorme Abominable Nécro des Neiges en jaillit! Nécromund adoptait sa forme Terriantraupe! Vite, il fallait réagir! 
Elle se réceptionna, sans plisser son manteau, remis en place son bonnet en peau de Pitiponk (rose aussi), et écarta les bras avec élégance. 
- Par les Sorcières Irisées, par les milles Lunes, je m'en remet aux eaux mystiques! 
Aussitôt ses paroles proférées, et en suivant le script, elle invoqua un VimAmi! Un géant de neige, féroce et indomptable. 
- GRAAAAAAAAAH! Rugit le Nécromund Terriantraupe. 
- RRRRAAAAAAAH! Rétorqua le VimAmi. 
Ce fut un véritable duel de colosses qui s'engagea! L'Axolotl poussa le bonhomme de neige gargantuesque, et celui-ci rétorqua d'un coup de poing. Quand l'un exécutait une action puissante, l'autre ne se laissait pas faire. Les forces étaient très équilibrées en d'autres termes. Si bien qu'à un moment donné tous deux prirent leur élan.
- Oh non... murmura la petite sorcière, en cachant sa bouche d'un gant de soie bleue. Et elle créa un bouclier aqueux grâce à la neige fondue tout autour d'eux. 
Les deux champions s'entrechoquèrent, en un bruit sourd et épique, déchaînant un tsunami neigeux.
Ils furent tous engloutis par la vague blanche.

Lorsque tout retomba, un silence contrastait fortement avec les milles décibels produites quelques secondes auparavant. 
Deux têtes émergèrent de sous la neige, riant aux éclats.

- Oh c'était trop trop bien, le choc final, et tout! Parfait Nécromignon! Dit Yuli en s'extirpant à l'emprise glaciale. 
Un petit Axolotl jailli à son tour et alla se placer autour du cou de sa maîtresse.
- J'ai été convaincant hein? Héhé! Mog aussi était pas mal en maître assassin. Mais il est où au fait?
Mog n'avait pas été enseveli, il avait esquivé et s'était maintenu dans les airs. Il piqua sur ses opposants, dérobant la sorcière et son familier.
- Mog! Mog, mog mog. 
Traduction:
 
Ils rirent de plus belle. 
- Rentrons! Qui veux un chocolat chaud? 
Et tous hurlèrent de joie. Les chocolats de l'Abyssale étaient une délice. 

De retour à la maison, une fois bien secs et au chaud, ils s'étaient assis à la table en aigue-marine qui siégeait au centre de la chaumière. Ses reflets irisés allant de pair avec les tasses en perle fabriquées par Mog. (Qui avait de réelles capacités manuelles, soit dit en passant!) 
L'Axolotl prit la parole.
- Faut qu'on fasse la lettre au vieux Tungstène, Yu'!
À la seule évocation de cette lettre son corps frémi d'enthousiasme. Elle adorait le rituel d'envoi, si bien que sa mère, lorsqu'elle était en vie, le faisait toujours deux fois, pour son plus grand plaisir. "Mais juste parce que c'est Noël, ne vas pas croire que cela te dédouanera de tes devoirs petite Sibley" lui disait-elle ensuite. 
Aaaah... les bons vieux temps... 
- Oui! On va acheter les ingrédients? Fit-elle avec un sourire grand comme une banane. 


Et les voilà qui déboulaient au marché, fourmillant de vie et de rires en cette époque festive. Les ruelles étaient envahies de stands divers et variés, les allées sentaient le marron grillé, et les maisons arboraient toutes de petites décorations à l'effigie de Tungstène. (Mention spéciale à celui ou celle qui a accroché un Tungstène mère-noël à sa porte)
Yuli se fraya un chemin dans la foule, en se confondant d'excuses à chaque bousculade, mais en frétillant doublement d'excitation. Comme un poisson hors de l'eau. 
Elle arriva enfin au lieu tant convoité; l'herboristerie. 
La porte s'ouvrit en un bruit de sonnette très agréable. Tout l'intérieur était en bois, et dans un coin, un petit Sapinperlipinpin (une variété très rare de sapins vivants, des cousins des Ents, bien plus mignons et sympathiques) lui souhaita un joyeux Noël, et elle accouru le couvrir de bisous. Il était vraiment troooop mignon! 

Une jeune femme, coiffée d'un chapeau de Tungstène pour l'occasion s'adressa à elle d'une voix douce. 
- Bonjour, jeune fille, tu désires acheter quelque chose? Tu attends tes parents? Sa question respirait l'innocence et la gentillesse, si bien que la petite sorcière n'eut pas la force de cacher la vérité.
- Non, mon papa ne sert à rien, et ma maman est morte. Mais c'est pas grave, j'ai Nécromignon et Mog avec moi. Elle désigna ses deux amis, l'Axolotl qui voletait autour du Sapinperlipinpin et le Mog qui essayait divers costumes pour bébé. (Mention encore plus spéciale au masque d'un certain "Jack" qui faisait froid dans le dos. Un reste oublié de Samhain surement.)
- Oh je... suis désolé. Mais tu es l'apprentie de Vandeurse! Ah, mon enfant, grâce à toi, je peux m'aventurer dans les bois et récolter mes herbes sans crainte. Sers-toi, et gratuitement je te prie. Je suis une fan de tes bâtons.
Le corps de l'Abyssale s'illumina, à la façon des boules du Sapin qui jouait à cache-cache avec ses deux amis. Il perdait toutefois sans cesse, ses décorations le trahissant à chaque nouvelle partie, mais il ne semblait pas s'en rendre compte. 
- Eh bien... je suis venue chercher une racine d'Hypnomuse moulue, des feuilles de Belle-Marine et un extrait d'Octolipe, s'il vous plaît.
La vendeuse, rassemblant les produits la regarda d'un air curieux, pour ne pas dire inquiet. 
- Tu sais que ce sont là des objets très dangereux ma petite, tu sais comment t'en servir? 
- Bien sur Madame, je suis une sorcière. Regardez! Et elle fit s'illuminer les pots remplis d'eaux qui servaient de réceptacles aux plantes diverses et variées, pour le plus grand plaisir de la vendeuse.
- Oh! Voilà qui va plaire à la clientèle, milles merci Yuli! Que Tungstène soit avec toi en cette nuit très spéciale! Passe un bon Noël, je passerais sous peu à la boutique pour passer commande, sois-en sûre! 
- Merci à vous madame! Bon Noël à tous! Puis se tournant vers amis, elle ajouta. Les garçons, on y va. 
Le Sapinperlipinpin s'approcha d'elle et l'étreignit. 
La vendeuse, au loin, ajouta.
- Je crois qu'il t'aime bien, repasse le voir, il s'appelle Tom. 
Elle caressa ses branches.
- Eh bien, à la prochaine, Tom! 
Ce fut ainsi, qu'accompagnée de ses deux acolytes, elle quitta la "Réserve Naturelle" de Madame Fleur, la gentille herboriste. 

Elle fit porter le sac contenant les ingrédients à Mog, et réajusta son bonnet laineux. Ses cheveux bleus tombaient en ondulant légèrement, et elle se recoiffa en se regardant dans une vitrine. Nécromignon s'approcha d'elle. 
- Maintenant, il manque plus qu'un participant et on est bons pour un merveilleux Noël. Tu as quelqu'un en tête?
- La milice locale a bien une prison, non? Répondit-elle en continuant de brosser manuellement ses cheveux. 
Il balbutia. 
- Euh, oui. Mais.. t'es sûre que c'est pas un peu de trop? Je veux dire, s'ils s'aperçoivent que... 
- Tututu. C'est moi la femme, c'est moi qui décide. Et puis, avec tes pouvoirs et les miens, ils peuvent pas rivaliser. 

Et elle sautilla gaiement dans les rues, jusqu'aux prisons, où se tenaient deux hommes musculeux, surveillant la porte d'un air sérieux. Ils sourirent en la voyant arriver. 
- Eh bien, en voilà une rayonnante petite méduse! Fit l'un, riant gaiement.
Elle rougit. 
- Tu viens demander à voir ton papa? Demanda l'autre.
- Oui! Mais j'y pense Messieurs. 
Et elle s'échauffa la voix. 
"Vous ne vous souviendrez pas de moi, et je serais désormais invisible à vos yeux"
Les deux hommes hochèrent la tête, et replongèrent un regard sévère sur la rue, vide, où se trouvait la prison. 
Elle entra, laissant Mog, avec les courses à l'entrée. À présent, la mission délicate commençait. Il fallait qu'elle soit rapide et discrète, comme ses ancêtres l'avaient été pendant si longtemps, alors qu'elles étaient pourchassées et noyées. Quelle ironie. Si les humains n'avaient pas offerts de femmes alors, peut-être n'aurait-elle jamais vu le jour. 
Une horde de garde, mangeant dans ce qui devait être la salle commune, planta son regard sur elle. Sur cette adorable petite Abyssale au corps translucide, où brillait une légère teinte rouge-orangée, toute de rose vêtue. 
- Oups. Lâcha-t-elle. Elle chantonna. 
"Et les marins, sur leurs bateaux, 
Ne voyaient pas, comme c'était beau, 
Le sommeil, au fonds des eaux, 
Coulés par leurs marteaux..."
Tous s'assoupirent instantanément. Lorsqu'ils s'éveilleraient, ils n'aurait qu'un souvenir trouble de ce petit corps, mais se souviendraient tous parfaitement de la voix impériale et cruelle qui venait de s'élever. 
- Tu aurais pu les faire s'entre-tuer, ça aurait été plus marrant. Lui glissa l'Axolotl en baillant.
- Non, ça aurait été méchant. Et les méchants c'est pas bien. Fit-elle en ramassant un trousseau de clés sur un garde assoupi.

Elle marcha alors calmement jusqu'aux cellules où se trouvaient les prisonniers. Il n'y en avait pas beaucoup, quatre, exactement. Trois hommes, et une femme. Elle libéra cette dernière, visiblement abasourdie qu'une petite fille vint la délivrer. 
- Vous êtes libre Madame. Les hommes n'ont pas à vous enfermer... enfin, vous n'êtes pas une méchante hein? 
Elle la regarda pendant plusieurs instants, dubitative. 
- Non ma chérie, j'ai simplement tué un mari trop violent à mon goût. 
Yuli acquiesça. 
- Vous avez bien fait alors. Joyeux Noël Madame...?
- Emma-Beau. Emma-Beau Vary. Et Joyeux Noël à toi, ma sœur Yuli. 
Emma lui adressa un clin d’œil, avant de disparaître, avalée par sa robe noire. 
- Oh une sorcière! Fit l'Axolotl émerveillé. 
- Oui! Quelle chance! Mais pas de temps à perdre, je ne sais pas combien de temps ils vont dormir. 
Elle s'approcha de la cage d'un des hommes, celui qui lui semblait le plus méchant. Et être méchant ce n'était vraiment pas bien. Il jubila en la voyant, puis parla d'une voix grasse.
- Salut ma mignonne! J'adore les petites comme toi, toutes jeunes et naïves. Tu vas me délivrer aussi? Je pourrais passer Noël avec toi.
Elle opina. 
- Mais c'est exactement ce que j'avais l'intention de faire Monsieur! Lui répondit-elle d'une voix fluette et gaie. 
Il resta silencieux tandis qu'elle ouvrait la porte, puis, lorsque celle-ci fut pleinement ouverte, s'approcha de cette délicieuse jeune femme. 
- Maintenant on va festoyer! Viens par là que j... 
Elle lui souffla l'Hypnomuse au visage. Il tomba dans l'inconscient quasiment instantanément. 
L'Axolotl contre toute attente ne s'agrandit pas. Il se contenta d'ouvrir très grand la bouche et d'avaler l'homme tout entier, comme un serpent. Il rota à la fin.
- T'inquiètes, je le digère pas!
- D'accord de toute façon il est pas gentil. Et être méchant c'est pas gentil du tout

Elle courut jusqu'à la sortit, non sans avoir effacée la mémoire des deux autres prisonniers, et être passée devant l'Assemblée des Dormeurs de la salle commune. En sortant, elle attrapa Mog et se dirigea calmement et avec tout le naturel du monde jusqu'à la forêt de Sapins. 
Ce fut un voyage très court, grâce à la transformation du Nécromignon en balais corallien. Sa vitesse était surprenante. 
Sur la route, elle admira ce paysage magnifique. Les monts couverts de neige et auréolés par la Lune étaient splendides, mais le mieux furent les griffons blancs qui passant près d'eux, vinrent les accompagner pendant une durée du voyage. Pacifiques et magnifiques bêtes. Elle en caressa même un! Mog tenta aussi, cependant, l'un d'eux décida qu'il ressemblait plus à de la nourriture, et les deux groupes se séparèrent. 

Ils étaient enfin arrivés au lieu de célébration secret des Sibley. Personne de vivant ne connaissait ce petit lac, perdu au milieu de la forêt, protégé par des rochers, seulement accessible en balais. 
La fête pouvait commencer! Elle souriait. 

L'homme se nommait Jules Du Trou. Un malade qui pensait que toute fille ayant atteint les dix ans d'âge était mariable et désirable. Il venait de s'éveiller après un rêve des plus étranges! Une fille à la peau faite d'eau, toute mignonne et vêtue d'un manteau rose était venue le libérer. Imposs...
Il réfléchit deux fois avant de terminer sa pensée.
Ou peut-être que si. 
Il se trouvait dans une sorte de cratère, au milieu duquel un lac renvoyait des lumières bleues électriques hypnotisantes. Fascinant... Où était donc cette petite? Il ne la voyait pas, pardi! En revanche à côté de lui se tenait un étrange lapin muni d'une fiole. Sur celle-ci était écrit: "Drin'k mhe". Un langage Abyssal surement. Il s’exécuta, son contenu semblait... envoûtant.
La fiole:
 
Il ne regretta pas son geste. Aussitôt la potion bue, il se sentit léger... comme un coquillage baignant dans l'écume d'une mer de sérénité. 



Aussitôt le contenu avalé, il remarqua un mouvement dans l'eau. La jeune fille vêtue de rose! Elle était là, son chapeau de peau et sa fourrure rose posées de façon impériale le long de son corps assit, les jambes croisées, sur un rocher au milieu du lac. Elle lui fit signe d'approcher. Ce que Jules fit sans contester. 
Pourquoi refuser l'appel des sirènes? 
Il nagea dans une eau iridescente, étrangement profonde, et s'il s'arrêtait de nager, il coulait immédiatement. Quel cratère des plus intéressants! Il continua sa nage jusqu'à atteindre ce rocher où siégeait sa muse, un sourire aux lèvres. 
Il posa les mains sur le rebord de la pierre, tenta de se soulever mais n'y arriva pas. À ses côtés des milliers de méduses bleues et roses venaient d'apparaître. Elle se contentait de flotter.
Pour l'instant.  

Yuli toisa la créature du regard avant d'écraser ses mains de sa petite talonnette en corail orange. L'homme pas gentil eut un doigt tranché, et son sang, sous l'effet de la potion, coula, mais de façon ralentie. Gélatinée. 
«Parfait» pensa-t-elle. 
- Vous m'excuserez Monsieur, mais vous êtes un méchant. Et en plus, vous ressemblez à quelque chose que j'aurais dessinée de ma main gauche. Alors.. euh... Joyeux Noël? 
Elle se rassit sur le petit trône de corail vert au milieu du lac, bâti par la mère de la grand-mère de sa mère, et admira le spectacle. 

Le sang coagulé de son ami de Noël ne tarda pas à attirer la Pieuvre. Son Esprit favori des fêtes! Des énormes tentacules saisirent le vilain et l'emmenèrent sous l'eau en un mélange de cris et de supplications. «Implores autant que tu veux, tu manqueras toujours autant de style...»
Puis ce fut le silence le plus total. 
Elle contempla ce magnifique lac à l'eau bleue électrique, où des milliers de méduses roses et orangées flottaient en distillant leurs splendides lumières... jusqu'à l'apparition de la Pieuvre. 
Elle revêtit ses lunettes en coquillages irisés, modèle cœurs, sinon, elle ne pourrait admirer cet être qui rendait tout le monde aveugle. 
Elle était d'humeur sacrificielle, certes, mais avec la classe d'une Sibley! 
La Pieuvre avait en elle des milliers de petites ventouses flashy, de toutes les couleurs, autant de lumières que de cadavres dévorés.

Cet esprit permettait aux Sibley d'exaucer leurs voeux de Noël car elle offrait une encre magique, que Tungstène avait confessé adorer à l'arrière-grand mère de Yuli. (Elle les soupçonnait d'avoir entretenu une relation)
Sa seule condition contre cette encre était un cœur corrompu, plein de sa mixture favorite: Le cocktail "Bleu Lagon". Un alcool très apprécié des sorcières aquatiques, dont raffolait également la bête mystique. C'était pour fabriquer cette boisson secrète qu'elle avait réuni tous ces ingrédients rares. 
Elle était satisfaite.

- Bonjour chérie! Comment ça va depuis le temps? Fit la poulpette, en lui envoyant un baiser à l'aide d'une tentacule. 
- Salut, toi! Toujours aussi éclatante à ce que je vois! 
- Oh, parle pour toi, je vous envie tellement, vous qui pouvez vous vêtir! Tu es ravissante, une vraie Reine des Sorcières! Cet ensemble ne manque pas de charme, et ces lunettes, mon dieu, quel chic! 
Elle rougit. 
- Même sans vêtements, tu restes la plus cool des Esprits, mon adorée! Répondit elle. 
Son interlocutrice se déplaça lourdement jusqu'au rivage, avant de s'y "asseoir" et de s'allumer son éternelle narguilé aux herbes marines. Elle en recracha une bouffée de fumée orangée en exagérant son geste, façon femme fatale. 
- Mais venons-en aux faits. 
Elle déploya l'une de ses innombrables tentacules et lui tendit son encre. 
- Merci infiniment ma choupette! T'es la meilleure! 
- Ohohoh, je sais bien, maintenant file, le Kraken va passer la nuit avec moi. Tu n'as pas envie d'assister à ça, ma belle. Héhé.
- Heu... d'accord... je... vais... 
Et elle s'envola, sur son balais, en moins de temps qu'il en fallait pour dire "Joyeux Noël". Dégoûtant! 

Une fois de retour chez elle, elle marchait avec la détermination qu'une telle mission procure. Ça avait été exténuant, mais la récompense serait à la hauteur. Et surtout, elle avait a-do-ré revoir son amie Poulpe! 
Son manteau en fourrure rose se balançait allègrement au gré des vents tandis que ses chaussures à lacets en algue claquaient sur le tapis d'entrée. 
Elle déposa ses gants de soie sur le mannequin qui se tenait gracieusement debout au vestibule, et enleva aussi son bonnet. 

L'heure était venue d'écrire la lettre! 
Elle s'empara de son plus ravissant papier, et entama sa prose de sa plus belle plume... 
La lettre.:
 
Et rédigea la plus classe des lettres de toutes les lettres de Noël. 

Ensuite, comme le voulait la tradition de sa famille, elle l'entoura autour du cou d'un oiseau qu'elle captura à l'aide de ses pouvoirs, et celui-ci retrouverait le Père Tungstène de lui-même. Il n'y avait plus qu'à aller dormir et attendre ses cadeaux avec impatience. Elle ne pouvait qu'attendre avec impatience de quoi remplir un peu plus sa garde-robe!




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaurëa
Nouvel(le) habitant(e)

avatar

Messages : 48
Expérience : 328
Féminin Âge RP : 20

♦ Politique : 01
Métier : Forgeron d'A. - Expert (155)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Licorne d'Amaurëa +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
480/480  (480/480)
Vitesse: 3349
Dégâts: 48

MessageSujet: [Event] Noël avec Tugstène   Dim 20 Déc 2015 - 21:17

---Ce soir là le froid vint caresser mes cheveux. Le froid... dans les plaines, la neige ne tombait que rarement alors que dans la région de Spelunca à cette période de l'année la neige tombe lourde aux entrés des grottes. Je resserrais alors ma cape et cherchai un peut de chaleur auprès du verre de thé que je tenais. Je vis le reflet de la lune dans l'eau de mon thé. La lune était ma seule et fidèle amie, amie de tous les solitaires ou lycanthropes. Elle accompagnait chaque chant, chaque cœur esseulé. Mes pensées chant et de neige me renvoyèrent au temps où j'étais encore chez ma famille...
Je me souvint de noël fabuleux avec mon frère, un précisément, avec un petit renard qui poursuivait un lapin. Puis du premier noël sombre, sans Undomë. Je m'étais assise à l'entré du foyer familial à regarder droit devant moi à l’affût du moindre signe de vie, de lui. Je ne demandais qu'une chose au père Tungstène : qu'il me rende mon frère. Mais jamais ce souhait ne se réalisait. J'en eu voulut après lui, et, après mon frère. Mais quelque noël plus tard je commençai à me faire à l'idée que ça ne marcherait pas. Alors je commençais petit à petit à changer ma liste.
Je prix la décision de le faire cette année. Après tout je pense avoir besoin de quelque aides supérieures pour supporter la suite...

Je fini mon thé avant de me diriger vers un lieu plus en hauteur du campement. La lune opalescente me tendait les bras. La tradition familial racontait que le père Tungstène vivait sur la lune pour pouvoir mieux nous voir, tel un point d'observation. Le son emportait par le vent, lorsqu'une requête lui est adressé en chant de loup en direction de la lune, lui reviendrait directement.
Je prix donc ma forme de loup et entonna dans le langage ancien de elfes mélangé au langage propre aux loups, le chant sempiternel de noël :

Chère père Tungstène,
accepte ma requête.
Je ne suis qu'un petit être,
qui demande toujours peut de ton être.
Je te demande par la lune,
de m'accorder des nouvelles de mon frère,
un indice du lieu où il se trouve
ou une volonté de fer
pour ne pas perdre espoir.
J'aimerais fortement avoir la compagnie d'un petit animal,
un ami avec des échanges je pourrais avoir,
qu'il m'accompagne ou même qu'il me soutienne, diminuant mon mal.
J'aimerais aussi, pour pouvoir tuer mes adversaires
sans les faire souffrir,
avoir un bâton auquel me soutenir
pour en finir efficacement avec les idées claires.
J'aimerais aussi pour ne manquer de rien, un peut d'argent.
Ou pour me protéger, une armure qui ne me gênerais pas dans mes mouvements.
Tout cela père Tungstène
c'est pour que jamais je ne gênes
mes compagnons d'infortune
qui me suivrait par la lune.


Après avoir finis ma lancinante psalmodie, je chantai à la lune pour la remercier, comme le veux la tradition.
J'écoutai l'écho se répercuter contre les arbres et monter vers les étoiles, amies lointaines, me répondant de leur faible lueur. J'écoutais aussi le vent me caresser et jouer avec mon pelage. La lune me donna l'impression de sourire, et, de briller plus fort.




Ce n'est que lorsque nous somme seul que nous pouvons avoir un tête à tête avec la bête qui sommeille au plus profond de notre être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hevoria
Bibliothécaire ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 837
Expérience : 3714
Féminin Âge RP : 25

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3400/3400  (3400/3400)
Vitesse: 891
Dégâts: 2617

MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Mar 22 Déc 2015 - 1:22


[24 Décembre - veille de Noël - 21h30h]


C'était un soir d'hiver comme tous les autres sur la toundra. De délicats flocons chutaient lentement sur le manteau de blanc immaculé qui recouvrait le territoire. D'élégants courants d'airs charriant de fines particules de neiges balayaient la surface enneigée. L'astre lunaire baignait la région de ses rayons d'opale. Enfin, quelques conifères parsemaient le paysage ci-et là, apportant une petite touche de verdure à ce panorama blanc comme neige.

C'est dans ce cadre calme, bucolique et enchanteur qu'Hevoria évoluait aujourd'hui. Cette dernière déambulait dans les contrées glacées, à la recherche de nouveau gibier à traquer. Cependant, après trois heures de pistage infructueux, la chasseuse songeait sérieusement à abandonner pour aujourd'hui. Pas un animal digne de ce nom n'avait daigné pointer le bout de son nez. C'est donc bredouille que la jeune femme rebroussa chemin afin de chercher de quoi préparer son abri du soir. Hevoria commença à ramasser du petit-bois à l’orée d'une forêt de sapins. Mais alors que la chasseuse avait amassé l'équivalent d'un fagot de bois, d'étranges bruits venant de la plaine de neige derrière elle la firent se retourner brusquement.

Pourvu que ce soit du gib…
La jeune femme, bouche bée, laissa tomber toute sa récolte à ses pieds. Sous ses yeux ébahis, un homme barbu, affublé d'une toge et d'un bonnet… ridicule dirigeait un traîneau chargé de paquets cadeaux, tiré par six rhinocéros laineux au pelage éclatant. Le vieil homme poursuivait à vive allure une deuxième personne. Ce dernier avait le teint blafard, le visage creusé par la méchanceté, des petits yeux cruels, un sourire carnassier et une grande cape noire déchirée. Il était monté sur le dos d'un immense rhinocéros laineux à poil noir qui devait bien faire deux fois la taille des créatures de son espèce. Le premier personnage semblait vociférer une série d'avertissements au second, qui poussait des rires aussi diaboliques que théâtraux.

Mais c'est quoi ce bordel ?!
Reviens tout de suite Crayne ! Noël est dans moins de trois heures ! Ce n'est pas drôle !
Mouhahahahaha ! Mais je m'amuse beaucoup moi Tungstène ! Saboter ta petite fête, ça n'a pas de prix !
Rends-moi ce que tu as dérobé ! Tu n'as pas le droit de les priver de Noël !
Et pourtant, je le fais Tungstène, je le fais ! Kiaaakiakiakiakiakiakia !
Noël ?
Tu ne t'en tireras pas comme ça vermine ! Tu seras puni ! Le bien triomphe toujours !
Erreur Tungstène ! Le bien ne vaincra jamais, tout simplement parce que le bien ne peut pas faire de mal ! Mouhouhahahahahahah *tousse* ahahahahah !
Le personnage infernal fouilla dans sa poche et saisie une petite sphère noire, puis se retourna vers Tungstène alors que son impressionnante monture fonçait toujours à une vitesse vertigineuse à travers la poudreuse.

Hey papi ! Attrape ça ! Crayne lança violemment la sphère, qui vint se briser sur la tête des rhinocéros tirant le traîneau de Tungstène, libérant un nuage de fumée grisâtre.
Mais qu'est-ce que…
C'est une bombe au poivre mon bon Tungstène ! Je me demande comment tes fidèles rhinocéros vont réagir !
*Koff koff* Monstre ! *Koff* Tu n'as donc aucun cœur.
La fumée s'infiltra dans les naseaux et les yeux des créatures. Ces dernières se stoppèrent brusquement, reversant le traîneau du père Tungstène, qui fut projeté au loin et s'enfonça la tête la première dans la poudreuse. Les paquets cadeaux aux couleurs écarlate des petits comme des grands Duralassiens et Duralassiennes se déversèrent sur les neiges éternelles de la toundra tandis que les rhinocéros toussaient, éternuaient, les yeux injectés de sang sous l'effet irritant des particules. Hevoria, qui avait été témoin de toute la scène accourue afin d'aider le vieil homme à s'extraire du monticule de neige dans lequel il était coincé.

Mauuuuuuudit soit-tu Crayne ! S'écria Tungstène, la bouche encore pleine de neige.
Bon aller, je te laisse vieux croûton. Je dois aller me baigner dans des larmes d'orphelins. À plus ! Et bon Noël !  AHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA *tousse* *tousse* !
Le rire du machiavélique personnage résonna dans la toundra alors qu'il s'éloignait en trombe sur le dos de son obscur destrier, laissant le pauvre Tungstène en proie au désarroi.


[24 Décembre - veille de Noël - 22h]

Que vont devenir les pauvres petits qui attendent leurs cadeaux...
Bonsoir... vous avez un problème ? Dit Hevoria en aidant Tungstène à se relever.
Oh... Merci ma petite, c'est bien aimable à toi. Excuse-moi de ne pas t'avoir répondu plus tôt, mais ce gredin risque de compromettre la fête de Noël si personne ne l'en empêche…
Noël ? Qu'est-ce que c'est ?
La question retentit comme une bombe dans l'esprit du vieil homme, qui écarquilla les yeux et dévisagea la jeune femme.
Tu ne connais pas Noël ?!
Non.
Tungstène se figea un moment.
Par ma barbe, ça c'est une surprise ! Dit-il en s'esclaffant
Mais tu as au moins dû entendre parler de moi, Tungstène ?
Non.
… Diantre ! Deux vents en moins de trente secondes. Je dois dire que ça fait mal, surtout le soir de Noël.
Vous n'avez toujours pas répondu à ma question.
Oh oh oh ! Effectivement, j'ai la tête ailleurs pardonnes-moi... Bon alors, par où commencer ? Il y a tant de choses à dire, et si peu de temps.
Bien ! Noël est une fête. Elle se déroule tous les 24 décembre à partir de minuit. Cette date est l'occasion pour les gens de se retrouver ensemble autour d'une fête commune afin de célébrer leurs retrouvailles. Il y a des milliers de façons de célébrer Noël. On partage, on offre, on reçoit, on rit, on mange. Mais il y a une chose qui ne change jamais : chacun dresse une liste de ses désirs et me l'envoie à moi, Tungstène. Cette liste peut prendre toutes les formes et contenir les volontés les plus folles qui soient.
Ils vont font une liste de vœux ? C'est... étrange. Est-ce une sorte de rituel ?
Oui, en quelque sorte. Chaque année, à la même date, les Duralassiens et Duralassiennes célèbrent cette fête, qui ravit petits et grands. Malheureusement… certains ne l'entendent pas de cette oreille. Dit Tungstène abattu à la vue de son traîneau endommagé.
Vous voulez parler de ce… Crayne ?
*Soupire* Oui. Crayne est un vil sorcier, un être malfaisant, sans pitié, un suppôt du mal. Afin de priver le monde de la joie et du bonheur, il a dérobé « l'Esprit de Noël ». Il a profité du fait que le jour de Noël mes pouvoirs sont affaiblit pour le subtiliser. Disons que je ne peux pas châtier les mécréants en ce jour sacré. Tous mes pouvoirs sont accaparés par la mission de satisfaire, de répandre la joie et le bonheur en ce monde.
L'esprit de Noël ? Qu'est-ce que c'est ?
C'est ce qui fait que cette fête puisse exister. Quelque chose de très puissant qui uni et émane de chacun des êtres vivants de ce continent. Si jamais l'Esprit de Noël n'est pas libéré des griffes de ce sorcier malfaisant avant minuit, le monde sombrera dans le désespoir ! [insérer ici musique dramatique]
... C'est un peu cliché non ?
...Euuuu... Je... Hevoria ! Avec mes pouvoirs affaiblis, je ne peux poursuivre Crayne. Tu es la seule qui puisse sauver l'Esprit de Noël ! Ne le fais pas pour moi, mais pour tout les petits bambins qui attendent avec des yeux pleins d'espoir leurs cadeaux du Père Tungstène ! Aller ! Pour eux !

*Soupire* D'accord, d'accord... J'accepte de vous aider.
Oh oh oh ! Merci du fond du cœur ma petite. Tu sais Hevoria... Je comprends que pour toi, cette fête ne signifie pas grand-chose. Tu viens de loin, les coutumes et les rituels que tu pratiques sont différents. Mais ces gens sur le continent, ils ont besoin de cette fête. Elle compte énormément pour eux. Duralàs est une contrée en proie aux guerres, au chaos, à la violence. Une fois par an, tous, peu importe leur âge, peu importe leur sexe, peu importe leur race, peu importe leurs actions, tous partagent quelque chose en commun, et c'est ce qui fait la magie de Noël. Je ne veux pas… je ne veux pas que ce moment de partage leur soit enlevé.

Hevoria observa Tungstène un moment. Il semblait marqué par le temps, les batailles. Il avait dû traverser tant de choses. Ce vieil homme se démenait visiblement depuis dès lustres pour satisfaire les habitants de ce continent.

Les gens ont besoin de croire en quelque chose. Même si je ne partage pas leurs croyances, je les respecte. Je ferais mon possible pour vous aider. Qu'est-ce que je doit faire exactement ?

Un sourire radieux illumina soudainement le visage du vieillard, un sourire d'espoir. 
Très bien ! Le temps presse, il reste moins de deux heures avant que la fête de Noël commence ! Tu dois retrouver Crayne et récupérer l'Esprit de Noël. Ce scélérat l'a caché dans le corps de sa monture, un puissant Rhinocéros noir. La chasseuse hors-paire que tu es ne devrait pas avoir trop de mal à le pister. Pendant que tu récupères l'esprit, je m'attellerais de mon côté à réparer mon traîneau puis faire la distribution des cadeaux. La coordination est primordiale. Si tu ne réussis pas à libérer l'Esprit de Noël avant minuit, tout est perdu.
Et ça ressemble à quoi l'Esprit de Noël ?
Ça… tu ne pourras le savoir qu'en le voyant de tes propres yeux Hevoria. Ne t'en fais pas, tes talents de vestale devraient pouvoir localiser sans le moindre mal notre but. Mais soit prudente. Cet esprit est extrêmement puissant, au-delà de toutes imaginations. Si tu ne fais pas attention, il pourrait te détruire. Même les émotions les plus pures ont leur part d'ombre si elles sont employées à mauvais escient.
J'ai compris, je ferais attention.
Parfait, assez bavassé. Maintenant part Hevoria. Va sauver l'Esprit de Noël ! Le bonheur de ce continent en dépend !
Je reviendrais vite Tungstène, je vous le promets.


[24 Décembre - veille de Noël - 22h30]

Et c'est ainsi que notre chère Hevoria, chargée d'une mission de la plus haute importance, s'enfonçait dans les neiges éternelles, à la recherche du bonheur perdu de Duralàs. Quelques conifères se dressaient fièrement, derniers défenseurs d'une lutte asymétrique face à l'impérialisme hivernal. Un froid sec emplissait l'atmosphère, le genre de froid qui donnerait envie à n'importe qui de se barricader chez lui afin de se réchauffer auprès d'un bon feu de cheminée. Mais la chasseuse n'en avait cure. Elle devait à tout prix mettre la main sur ce mystérieux « Esprit de Noël », objet de toutes les convoitises.

Ça fait un moment que ce Crayne s'est échappé… Ai-je vraiment une chance de le rattraper avant l'heure fatidique ? Et surtout... Par où commencer à chercher ? Et alors que la jeune femme passait en revue mille et unes solutions, ses tatouages se mirent soudain à luire d'un bleu chatoyant. La cultiste, surprise, observa ses bras, puis ses mains. La lueur semblait s'agiter, comme si elle avait sa propre conscience, comme si elle essayait de lui faire passer un message. Pourquoi ses tatouages s'illuminaient-ils d'eux-mêmes ? Elle n'avait pourtant pas activé la voie des esprits.

C'est alors qu'un spectre jaillit de son corps et se mit à tourner autour d'elle. Une vibration le traversa, faisant virer son aura bleue spectrale en un jaune topaze éclatante. Un second esprit s'échappa et fit de même, puis trois, quatre. Ce fut bientôt une vingtaine d'esprits qui dansaient autour de la jeune femme, prenant la même teinte que le premier à être apparu. Hevoria ne les avait jamais vus aussi agités qu'en ce jour et s’expliquait encore moins leur couleur particulière.

Son visage s'illumina soudainement.
L'Esprit de Noël ! Vous régissez à son aura et il réagit à la vôtre. Mais alors… vous pouvez sentir sa présence. Je peux sentir sa présence.
En guise de réponse, tous les esprits s'élevèrent dans les airs, scintillants tel un amas d'étoiles, avant de filer plein Nord. Hevoria, les yeux rivés dans le ciel, s'élança à son tour, suivant leur fantomatique chevelure d'or qui la guiderait jusqu’à l'Esprit de Noël, et à Crayne...


[24 Décembre - veille de Noël – 23h15]


Après avoir couru un long moment, Hevoria se stoppa nette en haut d'une imposante pente neigeuse. L'aura de l'Esprit de Noël était plus forte que jamais. Le regard d'Hevoria plongea en contrebas et s’emplit soudainement d'une rage furieuse.
Crayne…

Ce dernier était descendu de son rhinocéros et s'était arrêté pour… Même les méchants ont des besoins naturels.
Voiiiiiilà ! Punaise ça fait du bien. Être le méchant numéro un de Duralàs c'est pas de tout repos n'est-ce pas Serval ? … Serval ? Ah, tu es là ! Qu'est-ce qui se passe mon grand, tu as flairé quelque chose ?
Le gigantesque rhinocéros reniflait la terre avec insistance, son odorat extrêmement développé avait senti une présence étrangère. Il releva soudainement la tête en poussant un grondement sourd.
Crayne fit de même et vit la jeune femme en haut de la dune de neige qui le transperçait du regard.

AHAHAHAHAHAHAH ! C'est donc tout ce qu'a trouvé Tungstène pour sauver l'Esprit de Noël ?! Une gamine ?! Contre moi, Crayne ! L'incarnation du mal en personne ! Je suis les ténèbres, je suis la mort, je suis...
Je vais te faire la peau…
Quoi ? Crayne regarda attentivement la cultiste. De son corps jaillissait de plus en plus d'esprits, venant former une nuée luminescente au-dessus de cette dernière.
Oh punai...*tousse* Tu veut m'affronter moi ? Le Grand Crayne ! Et bien...le sorcier lança un regard de défi à la jeune femme. La tension se lisait dans ces yeux. Un âpre combat se préparait… ce sera pour une autre fois, j'ai des choses à faire ! Si tu veux l'Esprit de Noël, viens le chercher gamine ! Mouhouhahahahahaha ! Le sorcier enfourcha prestement sa monture et parti au triple galop à travers la toundra tandis que son rire grotesque résonnait.
Attend espèce de salopard, j'arrive…
Hevoria se dirigea vers le sapin le plus proche et y arracha un épais et solide morceau d'écorce de plus d'un mètre de long. Puis, elle s'élança, jeta son morceau d'écorce devant elle avant de bondir dessus afin d'entamer la descente de la pente neigeuse. 

La chasseuse, en équilibre sur son surf des neiges improvisé, glissait à toute allure sur la poudreuse, à la poursuite de Crayne et sa monture. Devant elle, éclairée par le nuage d'esprit lumineux qui guidait la vestale, s'étendait l'immensité de la toundra. Le vent soufflait puissamment sur son visage tandis qu'elle descendait la piste à une vitesse folle. Le dénivelé était recouvert par endroits de petits monticules de neige, forçant la jeune femme à réaliser de brefs sauts avec sa planche afin de les éviter. Alors qu'elle commençait à se rapprocher du sorcier à dos de rhinocéros laineux, ce dernier s'engouffra dans une forêt de sapins jalonnant la pente.

Ça c'est mauvais…
Hevoria pénétra à son tour dans la région boisée. Les arbres étaient suffisamment espacés pour lui permettre de manœuvrer, mais la jeune femme devait régulièrement slalomer afin d'éviter les innombrables sapins qui se dressaient afin de lui barrer la route. La moindre erreur serait à coup sûr lourde de conséquences. Et alors qu'elle filait parmi les conifères, elle aperçut Crayne sur le dos de Serval. Le rhinocéros ne se souciait guère des arbres, se contentant de détruire tous les obstacles se trouvant sur son chemin.

Crayne ! Arrête-toi ! Où que tu ailles, je te retrouverai.
AHAHAHAHAHAHAHA ! Abandonne gamine ! L'Esprit de Noël sera à moi, et à moi seul !
Tu peux compter sur moi pour que ça n'arrive pas.
Et qu'est-ce qu'une morveuse comme toi peut faire contre le numéro un ?!
La morveuse va te botter le cul et plus vite que prévu.
Encore faudrait-il que tu m'attrapes grosse limace !

Debout sur sa planche, Hevoria ferma les yeux. Les muscles de son corps était toujours sous tension, mais son esprit, lui, était apaisé. La jeune femme se concentra et laissa les esprits la guider. À cette vitesse, le regard informe, mais le corps est incapable de réagir. La vue étant un facteur parasite, Hevoria choisit de s'en priver. Tout s'éclaira soudainement dans son esprit. Une voie faite de lumière d'or lui apparu. La vitesse ainsi que l'agilité de la vestale augmentèrent alors dramatiquement. Elle voyait tous les chemins, toutes les possibilités, tous les scénarios, et s'engagea sur le meilleur d'entre eux à une vitesse folle. En l'espace de quelques secondes, cette dernière s'échappa de la dangereuse forêt, suivit de près par la masse d'esprits, éclairant le ciel comme des dizaines de lanternes flottant dans le ciel.

Hevoria rouvrit alors les yeux. Crayne ne se trouvait plus qu'à quelques dizaines de mètres. Étant enfin suffisamment proche de son adversaire, la cultiste positionna son bras en direction du rhinocéros et contracta son poing. En une fraction de secondes, les dizaines d'esprits luminescents au-dessus de la vestale se ruèrent dans le cortex de leur cible, grillant l'organe vital par une puissante déflagration spirituelle. L'imposant rhinocéros noir poussa un puissant barrissement et s'affala brutalement dans la neige, projetant son maître qui glissa la tête la première sur la poudreuse puis s'écrasa dans un monticule de neige. Hevoria décèlera doucement, puis se stoppa à quelques mètres de l'infâme Crayne qui s'extrayait dudit monticule, bouillonnant de rage.


[24 Décembre - veille de Noël – 23h45]

Espèce de petite morveuse ! Comment as-tu osée ?!
Ça t'as pas suffit les cents mètres que tu viens de faire sur la tête ? Je peut toujours m'arranger pour que la prochaine fois tu les fasse sur du granit...
Tu fais la maligne, mais il ne te reste que très de temps avant que minuit ne sonne. Dans quelques minutes, les gens plongerons dans le désespoir. Noël sera un fiasco sans précédant. Et ce sera moi, Crayne, qui en aura été l'instigateur ! Mais d'abord... je vais m'occuper de ton cas, gamine.

Le sorcier s'éleva soudainement dans les airs, porté par un vent de magie noire. Et alors que son rire se faisait de plus en plus intense, un violent blizzard se mit à tourner autour des deux adversaires, délimitant les bords de cette arène improvisée.
Je suis l'ultime rempart qui se dresse entre toi et le bonheur de ce monde !
Amène toi Crayne... Une vague d'esprits titanesque s'échappa du corps de la vestale avant de la porter à son tour dans les airs.
Excellent. Excellent ! Je vais t'écraser comme un insecte. Et quand j'en aurais fini avec toi, je danserais sur ton cadavre. Dit-il avant de se ruer sur la jeune femme.
Un violent et long duel de magie fit rage entre les deux sorciers. Des décharges d'énergies crépitaient, des explosions retentissaient, les jurons fusaient, alors que l'heure fatidique approchait.


[24 Décembre - veille de Noël – 23h55]

Alors ? *tousse* Qu'est-ce qui se passe *tousse* morveuse ? On fatigue ?! AHAHAHAH *tousse* AHAHAHA !
… Tu as un bras en moins, plusieurs côtes fracturés et un poumon perforé. Abandonne, ou je te promet que je vais vraiment m'énerver.
Jamais ! Les vrais méchants ne perde jamais *tousse* ! Je suis le mal, je suis les ténèbres, je suis la mort. Je ne peut pas être vaincu par une FILLE DE CAT… Crayne n'eut pas le temps de finir son mot que que le crâne de démon d'Hevoria vint s'écraser contre le nez de Crayne dans un craquement monstrueux. Une gerbe de sang spectaculaire jaillit du milieu de son visage. La magie enveloppant le corps du sorcier se dissipa dans les airs, tandis que son corps inerte vint s'affaler mollement dans la poudreuse.
Ne traite JAMAIS mes mères de catins…

Le blizzard s'était arrêté. Crayne gisait, inconscient, au milieu d'une mare de sang. Un sourire béat ornait son visage déformé par la haine. Le crâne de démon d'Hevoria, quand à lui, était recouvert de l'hémoglobine de son adversaire. La jeune femme épuisée, repris son souffle un moment. Et alors qu'elle ravalait sa salive, un esprit lumineux jaillit de son corps, comme une piqûre de rappel.
Merde ! L'Esprit de Noël !


[24 Décembre - veille de Noël – 23h58]

Hevoria se précipita sur le cadavre de Serval, le ténébreux rhinocéros laineux. Une puissance inimaginable résidait à l'intérieur de celui-ci. La chasseuse empoigna sa dague et la planta violemment dans le corps de l'animal. Puis, après l'avoir éventré, elle plongea ses deux mains à l'intérieur. Intestins, estomac, cœur ; les organes glissaient entre ses doigts imbibés de sang. C'est alors que ses mains rencontrèrent un élément lisse et chaud au toucher. Hevoria l'aggripa et extraya ses bras de la carcasse fumante de l'animal. Les yeux de la jeune femme s'illuminèrent. Entre ses main rayonnait une sphère de verre dans lequel était enfermé une intense lumière. Sans perdre un instant, Hevoria brisa la sphère de verre afin de recueillir son contenant.


[24 Décembre - veille de Noël – 23h59]


Il était là. Elle le tenait dans le creux de ses mains, enfin. Il n'y avait pas de doute possible, c'était bien l'Esprit de Noël. Ce dernier, brillant de tout son être, émanait une lumière d'or. Il était chaud au toucher, une chaleur réconfortante. Bien qu'éclairant la toundra comme un phare dans la nuit, sa divine lumière pouvait pourtant être regardée en face sans risque de se brûler la rétine.

Alors c'est ça l'esprit de Noël ? C'est si... étrange. Tant de joie, tant de rires, tant de rêves, tant de bonheur, tant d'amour. Une telle chose ne peut appartenir au monde des vivants, c'est si... fort. Je comprends les paroles de Tungstène maintenant, je comprends… tout.
Mais une étrange réflexion émergea dans l'esprit de la vestale.

Je… je pourrais le garder. Pou… pour moi… pour nous. Il serait en sécurité après tout. La jeune femme ravala sa salive, sans quitter des yeux le trésor inestimable qu'elle tenait entre ses mains.

S'il est libéré, d'autres tenterons de le subtiliser, le mal se répétera, tel un cercle vicieux. Tungstène n'a pas été en mesure de le protéger aujourd'hui. Le pourra-t-il vraiment demain ? Que se passera-t-il le jour où il n'y aura personne pour le protéger ? Que se passera-t-il le jour ou personne n'arrivera à sauver Noël ? Si je l'assimile… Alors tout sera différent. Nous connaîtrons enfin… la paix. Le dernier mot résonna dans son esprit.

Les mains d'Hevoria tremblaient, sa voix était souffreteuse, son front brûlant. Elle approcha alors lentement l'Esprit de sa poitrine. Mais au fur et à mesure que la distance se réduisait, d'étranges visions aux allures prophétiques apparaissaient à la jeune femme. Les cris résonnaient dans sa tête. Les rires se muaient en pleurs, la joie se muait en tristesse, le bonheur en douleur, les rêves en cauchemars. La mystique et apaisante toundra devint une étendue désolée et scarifiée par des failles infernales ou s’amoncelait les cadavres de tout âge. Tout autour d'Hevoria brûlait, tout autour d'Hevoria mourrait…

Non, non, je ne veux pas de cela ! Je ne dois pas…
La chaleur de l'Esprit commença doucement à pénétrer son plexus solaire tandis que ses yeux s'illuminèrent. Et alors qu'elle allait succomber à la tentation, une enfant apparu devant elle au milieu de l'immense charnier. Une petite fille d’à peine dix ans, arborant de beaux et lisses cheveux de jais. Elle était seulement affublée de morceaux de tissus en guise d'habits et recouverte de tatouages familiers à la cultiste. Mais ce qui troubla cette dernière était ses yeux, ses yeux d'émeraude, emplis de toute l'innocence que pouvais porter un enfant de cet âge-là. Elle dévisagea Hevoria tandis que d'épaisses larmes coulaient sur son visage juvénile.

Je… mais. C'est moi…
Hevoria était en état de choc. Elle avança une main vacillante vers son soi du passé, qui fit de même.
Attrape ma main… S'il te plaît.
Mais alors que leurs deux index se rencontrèrent, la petite fille commença à s'évaporer progressivement comme balayée par le vent.

Non ! Ne pars pas. Aide... aide-moi. Je t'en supplie, ne me laisse pas seule.

Mais la jeune Hevoria restait de marbre, le regard englouti de tristesse.

RESTE AVEC MOI !!!
La jeune femme arracha l'Esprit de Noël qui avait commencé à fusionner avec sa poitrine et saisie alors à bras-le-corps son soi du passé, pleurant toutes les larmes de son corps. Elle tremblait, avait mal, avait peur. Une aura réconfortante émanant de la petite fille enveloppa alors Hevoria. Les larmes de l'enfant se séchèrent, tandis qu'un sourire se dessina sur son visage, qui paraissait dorénavant aussi radieux que le soleil après une terrible tempête. Après s'être longuement étreint, la petite fille essuya les larmes de la jeune femme et déposa un baiser sur son front. Toutes les visions chaotiques disparurent alors. Ne subsistait que la petite Hevoria qui se tenait debout, aux côtés de son futur soi. Les deux Hevoria se regardèrent dans les yeux, le sourire sur les lèvres.

Rendons sa liberté à l'esprit de Noël…
Les tatouages des deux vestales s'illuminèrent d'un bleu turquoise plus intense que jamais. Elles levèrent ensemble leur main droite en direction de l'Esprit d'or qui flottait dans les airs, puis refermèrent leurs mains à l'unisson. Une immense colonne de lumière blanche jaillit de l'Esprit de Noël. Puis, lorsqu'elle atteignit le firmament, cette dernière se subdivisa en de milliers de traits de lumière qui fusèrent aux quatre coins de Duralàs telle une immense fontaine de lumière, sous le regard ébahi des deux jeunes femmes. Et alors que le bouquet final, un intense halo blanc, engloutissait le paysage hivernal, la petite fille adressa son plus beau sourire à Hevoria avant de disparaître à son tour.


[25 Décembre - Noël – 00h00]

Hevoria ouvrit un œil, puis deux. Elle était allongée au bord d'un plateau montagneux dont l'emplacement donnait sur l'immense toundra qui s'étendait à perte de vue. Dans le ciel, à l'horizon, ondulait une magnifique aurore boréale arborant mille nuances chromatiques. La jeune femme n'avait jamais aussi bien dormi. Son temps de sommeil lui avait semblé durer une éternité. Elle tourna la tête, et croisa le regard apaisant du vieux Tungstène à ses côtés. Ce dernier était assis sur une petite butte de neige et, tandis qu'il fumait une pipe à tabac, observait calmement le paysage.

Bonsoir Hevoria.
Tungstène ? Je… Depuis combien de temps suis-je endormie
Une minute, cependant, ton mental s'est reposé l'équivalent de trois jours durant ce laps de temps réduit.
Trois jours ?!
Tu avais grandement besoin de repos. Après avoir recouvré mes pouvoirs et nous avoir téléporté ici, j'ai prolongé artificiellement ta léthargie afin que tu puisse bénéficier d'un sommeil réparateur. J'ai également récolté les ressources que pouvait t'offrir Serval, le rhinocéros de Crayne. Il serait dommage de perdre des ressources d'aussi bonnes qualités. Elles te seront sûrement utiles.
Je… Merci.
C'est bien la moindre des choses que je puisse faire après ce que tu viens d'accomplir.
Alors, nous avons réussi ?
Oui, ma petite, nous avons réussi. Mais cette victoire est surtout la tienne. Tout le mérite te revient. Moi Tungstène, l'icône de cette fête, n'a pas réussi à protéger l'Esprit de Noël.
Allons… Tungstène, ne soyez pas si dur avec vous. La perfection n'existe pas… Et puis vous l'avez dit vous-même. Noël est une fête de partage et d'entraide. C'est bien ce qui fait sa force non ? Vous ne pouvez pas porter seul le lourd fardeau qui pèse sur ce monde. Alors, en tant que représentante de Kalumbra et invitée de votre monde, laissez moi porter une partie de ce fardeau.
Je… Ma petite, je suis honoré par tes paroles. Tu sais… J'ai ressenti, pour tes visions. Ton âme d'enfant n'a pas disparu, notre âme d'enfant ne meurt jamais. Elle nous accompagne tout le long de notre vie, depuis le commencement et jusqu'à la fin. Nous devons regarder dans le passé pour comprendre le présent et mieux construire l'avenir. Ignorer une étape de son existence revient à renier une partie de son être. Ce n'est qu'en s'acceptant totalement que le Nirvana nous est accessible.
Et c'est grâce à vous, en ce jour, qu'il m'a été permis de comprendre cela. Noël... Noël est une fête magnifique, que j'attendrais avec joie, et que je ne manquerais pas de fêter dorénavant.
Ce compliment me va droit au cœur Hevoria. Dit-il en s'esclaffant.
Et de mon côté j'essayerai de veiller avec une attention redoublée sur l'Esprit de Noël. Il en va du bonheur de ce monde.
Un silence apaisant s'installa, tandis que les deux personnages perdaient leur regard dans la beauté du paysage qui s'offrait à eux.

Tungstène bondit soudainement.
Bonté divine, je t'ai complètement oublié !
De quoi ?
Et bien, ta liste de cadeaux voyons ! Quel nigaud je fais.
Oh… Ce n'est pas grave vous savez. Les souvenirs de cette journée sont déjà un cadeau inestimable.
Tatatatata ! On ne tergiverse pas. Je ferais un piètre personnage si je ne respectais pas ma propre fête. Alors ? Quelle est ta liste de vœux ?
Euuu, je… Pourquoi ne pas deviner ce qui me ferait plaisir pour cette fois ? Je n'ai jamais été très doué pour les listes. Vous en voyez défiler un nombre incalculable tous ans. Je suis sûr que vous saurez choisir ce qui conviendra. Lança la jeune femme avec un petit regard amusé.

Ahahah ! Décidément Hevoria, tu es une personne bien mystérieuse. Très bien, laisse-moi me concentrer. . . . . Je vois. Je crois que je sais maintenant ce qui te serait utile. C'est assez amusant, la plupart des gens demanderaient de l'or, une armure ou une arme. Mais toi… c'est plus complexe. À l'image de ta personnalité, je suppose. 
Désirerais-tu l’œil omniscient de celui qui règne sur les marais ? 
Une paire d'ancestrales écailles draconiques ?
D'envoûtants voiles éthérés recouvrant le corps des mortelles banshee ?
Le cœur iridescent de celui qui domine les profondeurs ? 
Augmenter ton pouvoir afin de reconstituer une partie de ce qui gît, brisé dans ton corps ?
 


Hevoria sourit.
Faites comme bon vous semble Tungstène. Après tout… Vous êtes le Père Noël. Je m'en remets à vous aujourd'hui.
Le vieil homme s’esclaffa de nouveau. Et bien dans ce cas, qu'il en soit ainsi. Je dois t'avouer que ce n'est pas courant que quelqu'un me demande de choisir à sa place. Mais tu as raison quelque part. Ceux qui offrent devraient également se creuser les méninges afin de trouver ce qui plairait aux êtres qui leur sont chers. Tungstène marqua une pause.

Je vais te révéler quelque chose. Quelque chose qui pourrait intéresser l'instinct de chasseuse qui sommeille en toi.
Hevoria se retourna vers le vieil homme, intriguée.
Au Sud-Est du continent, par-delà les mers maudites, se trouve une île… Cette mystérieuse île tropicale abrite des créatures de légendes, aussi étonnantes que dangereuses. Rare sont ceux qui en ont rencontré. Ceux qui en ont réchappé ne sont que quelques dizaines. Ceux qui en ont triomphé se comptent sur les doigts de la main… Il plongea sa main dans sa besace et présenta un objet à la jeune femme : une énorme dent acérée. Cette dernière tenait à peine dans la main de Tungstène.
Qu'est-ce que… La jeune femme se saisie de la dent afin de l'inspecter.
Impressionnant, n'est-ce pas ? Cette île est le repaire de ces créatures. Elles sont de véritables forces de la nature qui ont terrassé plus d'un aventurier intrépide.
Quel est le nom de cette île ? Demanda la chasseuse avec un intérêt renouvelé
Wysteria.
Le mot résonna comme un appel au défi dans l'esprit de la chasseuse alors qu'un nouvel objectif s'ajoutait à la longue liste des tâches qui l'incombait.

Bien ! Sur ces belles paroles, je vais m'empresser d'aller préparer tes surprises. C'est le moment de nous dire au revoir ma petite. C'était un plaisir de te rencontrer. Je ne te serais jamais assez reconnaissant pour le service immense que tu as rendu à Duralàs et à ses habitants. Je te souhaite bon vent pour la suite de tes aventures.
Je vous retourne le compliment Tungstène, ce fut un grand honneur de protéger ce noble rituel.
Merci. Et qui sais... Peut-être qu'un jour nos chemins seront amenés à se recroiser, Hevoria, prophétesse de Kalumbra.
Seul l'avenir nous le dira, Tungstène, gardien éternel de Duralàs.
Il faudrait que songe à prendre ma retraite un de ses jours. Oh oh oh ! L'image du vieil homme souriant s'estompa alors petit à petit avant de disparaître dans une fraîche et agréable brise, laissant Hevoria seule, avec pour seul témoin le panorama sublime qui s'étendait devant elle.

La cultiste se releva, tout en fixant l'horizon.
Tungstène, Crayne, Noël, Wystéria… Duralàs est décidément pleine de surprises. Je m'appelle Hevoria, gardienne du culte de Kalumbra, fille de la forêt éponyme et des trois mères de la nuit. Ceci… n'est que le début de mon histoire.



Fin





Tungstène : 996600
Crayne : cc0000




Important ! :
 


Dernière édition par Hevoria le Lun 15 Fév 2016 - 12:04, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Varel
Célébrité régionale

Célébrité régionale
avatar

Messages : 343
Expérience : 412
Masculin Âge RP : 25 ans

♦ Politique : 08
Métier : Chasseur - Novice (5)
Disponibilité : Disponibilité réduite

Titres:
 

(Licorne +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
215/215  (215/215)
Vitesse: 254
Dégâts: 53

MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Mar 22 Déc 2015 - 16:57

Notre héros était pratiquement guéri de sa blessure à l'épaule et il pensait pouvoir quitter d'ici quelques jours le petit village dans lequel il était resté bien trop longtemps. Toutefois, il lui fallait encore se préparer. Il décida d'aller rendre visite à Berl.

Berl était un gros moustachu plutôt bavard qui s'était installé avec sa famille dans le village de Bérn il y avait de cela une quinzaine d'années. Il y avait construit une auberge à la sueur de son front. L'établissement était à l'image de son créateur, chaleureux.

L'aubergiste avait souvent été rendre visite à notre héros lorsque celui-ci était coincé dans son lit et depuis qu'il était remis sur pied Varel n'avait pas passé une journée sans se rendre au moins une fois chez le moustachu. Entre les deux hommes une amitié était née.

Varel essuya ses pieds et entra dans l'auberge.
Salut tout le monde.
Salut, l'ami. Installe-toi.
Lui répondit Berl.
Le chasseur s'avança et s'asseyant sur un tabouret en face du comptoir.
L'auberge était plutôt vide, trois enfants étaient en train de s'amuser et mis à part notre héros, il n'y avait qu'un seul client dans un coin de la pièce.

Le gérant offrit une bière à son ami.
Tu pars bientôt ?
Oui.
Tu ne restes pas fêter Noël avec nous ?
Non, tu sais depuis que je vis en pleine nature, je n'ai jamais fêté Noël. D'ailleurs, pour moi cette période de l'année et plus source de problèmes que d'autres choses.
Ah bon, pourquoi donc ?
Eh bien, avec la neige, c'est assez dur de se déplacer et je suis parfois obligée de rester plusieurs semaines au même endroit. Lui répondit l'aventurier avant de boire une gorgée de bière.
En plus, c'est dangereux de voyager en cette saison.
Noël, c'est aussi la période des cadeaux. On envoie une lettre au père de tout et on attend qu'ils nous répondent.
J'ai passé l'âge de croire en ce vieux monsieur et je n'ai jamais écrit de lettres. Quand j'étais petit, je disais à mes parents, ce que je voulais comme cadeau et ils me répondait, « nous dirons tout ça au Père Tungstène, soit sage jusqu'au réveillon ». En grandissant je me suis rendu compte que le Père Tungstène, c'était eux.
Ici, écrire une lettre, c'est un peu comme une tradition. Même si on n'y croit pas, on le fait quand même. Tu devrais peut-être essayer.
Varel bue une nouvelle gorgée.
Tu oublies que je ne sais ni lire ni écrire.
Tu oublies que je sais lire et écrire. Tu n'as qu'à me dicter.
«  Soupir  » OK.
L'aubergiste trempa une plume dans de l'encre et posa un morceau de parchemin en face de lui.
Je suis prêt.
Le chasseur se gratta la tête.
Ben, je voudrais des trucs utiles.
Eh  ! Tu pourrais être plus précis  ?
D'accord, d'accord.
Je voudrais une monture rapide, mais surtout robuste pour qu'elle puisse transporter de lourdes charges.
Je voudrais une épée, petite et fine pour qu'elle soit aussi redoutable que pratique à transporter.
Je voudrais un arc, assez précis pour que jamais je ne manque ma cible.
Et enfin je voudrais de l'or pour pouvoir me payer encore autre chose.

OK, j'ai tout noté.
Super et maintenant  ?
Je vais garder la lettre, et je vais la brûler la veille de Noël.
Pourquoi écrire une lettre si c'est pour la brûler  ?
La tradition veut qu'on brûle les lettres la veille de Noël. La fumée transporte les lettres jusqu'au ciel où vie le père de tout. Même si tu ne fais pas le réveillon avec nous, qui s'est tu auras peut-être des cadeaux.
«Je dirai tout ça au Père Tungstène, sois sage jusqu'au réveillon».
Lui répondit son ami en plaisantant.
Je t'emmerde.




:minou:

Couleurs de RP=ffff00
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjöll
Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 592
Expérience : 719
Féminin Âge RP : 20 ans

♦ Politique : 01
Métier : Forgeron - Maître (185)
Disponibilité : Disponibilité réduite

Titres:
 

(Pégase +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
750/750  (750/750)
Vitesse: 303
Dégâts: 1228

MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Jeu 24 Déc 2015 - 23:52

Le soleil dardait ses derniers rayons sur les interminables plaines d'Aran. Mjöll rentrait enfin à sa destination : Kastalinn. Cela faisait plusieurs jours que la jeune femme avait entreprit la traversée du désert d'Harena, quittant par là même Stellaraë, sa cité d'adoption. Cela faisait plus de dix ans que la barbare n'avait plus mit les pieds en ces terres. Des années d’exil et d'errance à travers tout le continent. Il était plus que temps de rentrer au bercail et de retrouver ses racines. Mjöll n'était pas du genre cultivée mais savait néanmoins que la grande cité du nord était en plein métissage, sorte de melting-pot culturel entre hommes et barbares. La jeune guerrière était d'ailleurs un exemple concret d'intégration. La petite barbare était devenue au fil des années une humaine tout à fait convenable. Mais elle avait toujours voulu retrouver ses origines perdues. Kastalinn était l'endroit parfait pour ça. Elle ne serait sûrement pas dépayser...

Ses premières impressions de la cité du nord s'avérèrent mitigées. Si l'endroit était fortifié et l'architecture correcte, il n'y avait pas vraiment de quoi tomber par terre. Mjöll lui trouva néanmoins un petit côté rustique à son goût. En même temps, après presque dix ans dans le désert, c'était pas vraiment étonnant. Ce qui la choqua le plus fut définitivement le clivage entre les deux races habitant le nord. Les barbares étaient traités avec une certaine méfiance, souvent rejetés au ban de la société. Faut dire que la plupart refusaient purement et simplement de s'intégrer et gardaient les us et coutumes de leur passé tribal. La tension n'était pas à son paroxysme mais les attaques répétées de convois et de caravane commençaient à faire du dégât. Il suffirait d'une étincelle pour mettre le feu aux poudres. Ce fut donc dans un contexte compliqué que le jeune femme arriva sur Kastalinn.

Mjöll sortait assez facilement du lot, que ce soit au niveau de la taille que de ses vêtements à la mode stellaroïse. Elle était habituée à être le centre d'attention et aimait cela en règle générale mais se sentit assez mal au milieu de la foule. Elle s'engouffra rapidement dans une taverne pour échapper à ce malaise pesant. L'ambiance était festive, ce qui étonna grandement la barbare. Elle mit une bonne dizaine de minutes avant de réaliser quel jour s'était. Et oui c'était Noël ! Un grand moment de fête qui faisait le bonheur des petits comme des grands. Depuis le début de ses aventures, la guerrière ne l'avait jamais vraiment fêté. C'était donc le moment idéal pour s'y mettre !
Elle s'installa à une table et scanna rapidement la salle. A son grand étonnement, elle vit des barbares, des humains et même quelques elfes. Elle commanda à boire avant qu'un silence de cathédrale ne tombe sur la petite salle.

Un guerrier barbare dépassant allègrement le double mètre pénétra dans la salle en tirant un énorme bison à l'aide d'une corde. Il le déposa devant l'âtre et l'embrocha encore relativement frais avant de s'exclamer :

« Moi, Björn Bonecrusher, fils d'Elund, partage mon trophée pour honorer les Dieux en ce jour de fête. »

Il déposa ensuite la broche au-dessus du feu sous les acclamations de toute la salle ! Les barbares se succédèrent pendant deux bonnes heures, offrant pour la plupart un trophée de chasse. Certains entamèrent une ballade en l'honneur de héros nordique apparemment légendaires. Mjöll reconnut quelques noms mais l'histoire barbare ne faisait plus partie de son quotidien depuis belle lurette. Lorsque vint son tour de participer à la fête, la forgeronne ne se déroba pas et vint déposer une dague de belle facture sur un petit autel décoré de runes. Elle s'annonça :

« Moi, Mjöll, partage mon savoir-faire dans l'art de la forge en faisant don de cette précieuse dague qui m'a bien servit. Je l'ai forgé en y mettant tout mon cœur et elle a goûté le sang de beaucoup de mes ennemis. »


La salle resta silencieuse un moment. La jeune femme ne savait pas trop où se mettre, ni si elle avait commis un impair... Un barbare hurla tout d'un coup, suivit du reste des fêtards. Soulagée, Mjöll vida sa choppe d'un trait. Elle souhaitait ardemment retrouver ses racines et s'installer sur Kastalinn et en ce jour précis elle fit le premier pas vers son but.

Comme il était de coutume chez toutes les races, la soirée embraya rapidement sur l'écriture d'une lettre au Père Tungstène. Mjöll avait pas mal bourlingué et avait toujours fêter Noël de cette manière, que se soit à Stella ou encore à Ishtar. Personne ne semblait déroger à cette règle qui apparaissait comme une tradition immuable. Normal, après tout Tungstène était le père de toute chose ! La barbare savait à peine lire et écrire le commun et dans l'esprit de la tradition se concentra pour écrire sa lettre :

Citation :
Père Tungstène,

Comme tous les ans je vais être brève.

Tu sais que je vais toujours droit au but ou plutôt j'avais l'habitude de croire ces mots. Mais je peux te dire qu'enfin je vis enfin mon rêve. J’arpente Duralàs non plus comme une proie apeurée mais comme une prédatrice en quête de reconnaissance et de trésors. Dans cette optique, quelques leçons sur l’utilisation d'armes en tout genre ou encore quelques pierres précieuses, notamment pour forger un marteau ne seraient pas de refus !

J'ai enfin décidé où était ma véritable place dans ce monde et j'ai choisis le berceau de mes ancêtres à défaut du consensus dans lequel je m'étais enfermé. Je suis une barbare et je n'ai plus honte de le dire. Si tu m'accordes tes faveurs, un petit pécule afin de me permettre de m'installer dans cette ville  serait grandement apprécié. Une aide sous la forme d'un apprenti, auquel je pourrai transmettre mon maigre savoir serait là aussi la panacée.

Cette année a été décisive et j'espère le sera à jamais.
A l'année prochaine.

Mjöll se dirigea vers l'énorme feu et y jeta sa lettre qui se consuma en un instant.





Apprentie aventurière
Déesse de la Malchance
Dialogues/Pensées : #ff99ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Ven 25 Déc 2015 - 0:01

Pendant la période de Noël de Tungstène, la forêt de Sylfaën était recouverte d'un manteau blanc. Les couleurs d'habitude chatoyantes de ce lieu se mêler à un blanc pur. Cela donner au lieu un côté d'autant plus féerique que les rayons de soleil jouaient sur la neige, sublimant par leurs éclats.


En cette veille de fête interraciale, les habitants de la sylve et plus particulièrement les druides, avaient pour coutume de faire une liste de doléance au père Tungstène selon un rituel particulier. Pour ce rituel, trois ingrédients étaient nécessaires. L'écorce de l'arbre le plus sombre en ce monde, la mousse d'un jaune couleur or et pour finir une branche de l'arbre le plus clair en Dùralas.


Izufal se mit en quête de ses composants, le soir du réveillon afin qu'ils soient frais.


L'écorce du bois le plus noir fut l'élément le plus simple à se procurer. Ce bois n'était autre que le bois d'ébène que l'on trouve à la jonction entre le marais de Hukutav et la forêt de Sylfaën.


La mousse d'un jaune couleur or fut elle récoltée sur un arbre nommé l'arbre jonaure, poussant sur des falaises surplombant la mer maudite.


Le dernier élément fut le plus complexe à rassemblé. Une branche de l'arbre le plus clair en Dùralas. lavaralda était son nom. Cet arbre majestueux poussait au plus profond de la forêt de Sylfaën, là où la nature apaisante et protectrice laissait place à une nature oppressante et dangereuse. Son bois était d'un blanc immaculé, semblable à la robe d'une licorne.









Une fois ses ingrédients récoltés, la cérémonie puis commencé, au milieu de la faune et de la flore, le druide pila la mousse dans le but d'obtenir une mixture colorée. Avec la branche , le centaure écrivit ses doléances à l'intérieur de l'écorce.



Père Tungstène, modèle pour tous nos contemporains,






Je vous adresse mes doléances dans le but de recevoir de l'aide dans mon combat contre l'ignorance de nos pairs et pour la sauvegarde de nos natures aussi nombreuses soient-elles.






Pour cela je me permets de vous demander:


  • un bâton pour prendre appuie lors de mes périples


  • des fers pour me mouvoir plus facilement


  • un couvre-chef pour me protéger des aléas climatiques


  • quelques pièces d'or pour commercer en ce monde où l'argent est devenue le seul intérêt







Je vous remercie Père Tungstène. Longues vies aux vôtres.



Izufal.



Après avoir terminé de rédiger sa lettre, le semi-équidé creusa un trou de ses mains où il déposa l'écorce avant de le reboucher. Si un arbre y pousse, le Père Tungstène, déposera alors les présents au pied de l'arbrisseau.



Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4444
Expérience : 3645
Masculin Âge RP : 34

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3008/3008  (3008/3008)
Vitesse: 385
Dégâts: 2383

MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Sam 26 Déc 2015 - 17:17

Dilon était en retard. Il était chez lui, pénard devant un bon feu de cheminée, sans se soucier de quel jour on était. Et pourtant, c'est en regardant par la fenêtre que son esprit se mit en marche. Il faisait nuit noire dehors, la visibilité était fortement réduite et il n'y avait que trois sources de lumière dans le quartier des Forgerons de Stellaraë, la lune qui brillait encore et toujours de son éclat scintillant, les étoiles, qui accompagnaient la lune en dansant dans le ciel tels des feux follets, et les torches accrochées aux encadrements des portes et fenêtres des différentes habitations, qui vacillaient de plus en plus au fur et à mesure que la nuit continuait... C'est dans cette atmosphère calme que le trentenaire vit une fine particule blanche descendre doucement du ciel pour venir se poser délicatement sur le sol sableux de Stellaraë. Un deuxième suivit, puis un troisième. Étonné, l'homme se leva de son fauteuil et courut ouvrir la porte de sa maisonnette. L'air était très doux, pour ne pas dire froid, surtout pour une cité située en plein milieu du désert. Dilon ne rêvait pas : il neigeait dans la capitale humaine. C'était un fait assez rare dans le coin. Pour vous dire, le Deraborne avait vécu vingt ans dans cette ville, et jamais il n'avait vu de la neige tombée dans le coin. Il n'était d'ailleurs pas le seul à être étonné, puisque plusieurs Stellarois se tenaient à l'entrée de leur habitation, les yeux et les doigts rivés en direction des flocons glacés qui tombaient du ciel étoilé. Le moment était joyeux, apaisant, voire magique. À cet instant présent, les pensées négatives étaient chassées de toute tête pour laisser place à de la joie et un constat évident : Noël approchait.

Chez les Humains, Noël était une fête répandue, et bien que l'identité d'un bienfaiteur fût remise en question par certains, il était clair que pour les autres, elle était un moyen de recevoir un présent de façon magique.

C'est dans cette optique que Dilon Deraborne prit la plume et décida de rédiger une lettre à l'intention de Tungstène.


Citation :
Cher Père Tungstène,

Même si j'ai dû jouer de mon épée plusieurs fois cette année contre des bandits ou des abominations, j'ai globalement été sage... Enfin, je crois. J'ai pu faire de merveilleuses rencontres cette année, et j'ose espérer que l'autre année sera une continuité. Je voudrais pouvoir développer ma puissance, ma forge, mes connaissances. De ce fait je souhaiterais obtenir :

- Une boule de la queue du gros reptile que nous appelons l'ankylosaure. Cet animal est bien trop massif et puissant pour ma personne, et pourtant les boules de sa terrifiante queue me permettrait de forger le plus puissant marteau que l'on n'ait jamais vu dans les boutiques d'armes.

- J'aimerais aussi me forger une solide épée. Dans le métier, nous l'appelons la Gram. Cette arme est symbolique pour plusieurs critères : une épée est une arme qui sied à merveille pour un guerrier, et elle est faite de sable (fiole élémentaire de sable), qui renvoie aux Stellarois, aux Gardiens et à Dilon.

- Enfin, j'aimerais gagner en expérience dans la Garde. Si je pouvais acquérir des connaissances politiques, de la gestion, de la stratégie, j'en serais ravie.

Ce sera tout.
Dilon Deraborne, Gardien pour vous servir.

Il se munit ensuite d'un pigeon voyageur qui se tenait à la fenêtre, accrocha à l'aide d'un ruban rouge sa lettre à la patte du volatile, et le fit s'envoler tandis que la neige tombait de plus en plus. Il espérait que la lettre arrive à bon port.





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4444
Expérience : 3645
Masculin Âge RP : 34

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3008/3008  (3008/3008)
Vitesse: 385
Dégâts: 2383

MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Jeu 7 Jan 2016 - 7:07

[Les cadeaux de Noël sont en préparation, ils arriveront au début de la semaine prochainre. A savoir qu'une petite surprise en plus attendra tous ceux ayant participé, donc les retardataires, vous n'avez plus que quelques jours.]





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Mohana Dharitri
Administratrice ♦ Seigneur Sylvestre ♦ Chamane

avatar

Messages : 1829
Expérience : 3052
Féminin Âge RP : 26

♦ Politique : 150
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hibou de Mohana +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4088/4088  (4088/4088)
Vitesse: 1063
Dégâts: 2263

MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Mer 13 Jan 2016 - 22:30

On était deux jours avant Noël, et la plupart des Dúralassiens avaient déjà envoyé leur liste de souhaits, soit des objets matériels, tels que des armes, des familiers, ou encore des pierres précieuses ; soit des souhaits immatériels, comme monter en grade, acquérir du pouvoir, du charisme, ou même quelques centimètres pour les enfants ou adolescents -ou encore les hommes- qui complexaient sur leur physique. Le Père Tungstène faisait des miracles, le soir de Noël, et il était fréquent que les commanditaires reçoivent ce qu'ils voulaient ardemment.

Quant à Mohana, eh bien, c'était la première fois qu'elle s'essayait à cette fête. La Rakshasa se tenait chez elle, dans l'arrière-boutique de Poehina. Elle se tenait assise à son bureau, dans un confortable fauteuil vert, avec devant elle une tasse de thé à l'érable, un encrier, une des trois bougies illuminant l'ensemble de la pièce, ainsi qu'un morceau de parchemin, vierge pour le moment. La plume d'oie la main, la jeune femme se retournait la tête pour savoir quoi écrire pour Noël.

À Wystéria, on avait plusieurs fêtes et traditions locales, mais aucune d'entre elles ne se rapportait de près ou de loin à cette festivité humaine. Il faut dire que Noël était synonyme de froid, de neige, et de dinde, trois éléments qui étaient pour ainsi dire inexistants pour les Wystériens. Mais toutefois, Mohana voulait s'habituer au continent, et elle voulait donc à tout prix rédiger cette lettre. D'autant que grâce à son côté enfantin et à la part d'elle qui s'émerveillait si facilement, elle avait été totalement conquise par l'esprit de cette fête. Gâter ses proches, quoi de plus beau ? Mohana avait d'ailleurs déjà préparé des cadeaux pour une ou deux personnes qu'elle avait rencontré sur les terres de Dùralas et qu'elle s'apprêtait à leur faire envoyer.

Au bout de quelques minutes de réflexion, une première proposition lui vint soudainement. L'esprit bouillonnant, la guérisseuse se mit à griffonner le papier de sa plume à toute vitesse, se demandant toujours quelle formule était la meilleure pour débuter. Voici ce que cela donnait :





Cher Père Tung...Noël,

C'est avec une grande appréhension que j'écris ces mots. Je ne sais même pas vraiment qui vous êtes, ni ce que vous faites, mais j'essaye de m'habituer aux moeurs du continent en suivant les traditions qui lui sont propres. La fête de Noël, surtout dans les contrées froides, est une des plus envoûtantes et réjouissantes pour l'âme. Je me sens telle une enfant, à vous écrire ces mots.

Je m'appelle Mohana Dharitri, je suis une Rakshasa provenant de Wystéria. Même si je suis née dans un endroit exotique, j'aime beaucoup la saison hivernale. Avec l'automne, c'est la saison que je préfère. La nature est si belle endormie... Mais je m'égare. Je vous écris pour vous faire part de ce que je souhaiterais pour Noël :

- Une peau de troll des montagnes
- Trois têtes de duggueurs
- De la joie et de l'amour pour tous ceux qui en ont besoin, ainsi que pour les gens auxquels je tiens

Je vous remercie pour tout ce que vous faites pour les êtres qui peuplent Dùralas.

Avec mes sentiments sincères,
Mohana Dharitri, guérisseuse et sculptrice à ses heures perdues.



Mohana referma la lettre avec un cachet à ses initiales, un doux sourire sur les lèvres. Elle se leva en direction de sa cour puis envoya ensuite sa chouette remettre le courrier à l'ancêtre, satisfaite.




RP en cours : Les Traditions kazhariennes Pire que l'eau glacée Jurassic World
Dialogues = #4ea991
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakti Vhahweyar
Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 374
Expérience : 2582
Féminin Âge RP : 23

♦ Politique : 65
Métier : Bûcheronne - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Manticore de Shakti +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
4237/4237  (4237/4237)
Vitesse: 598
Dégâts: 2156

MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Mer 13 Jan 2016 - 22:46

Qu'était vraiment Noël ? À vrai dire. Shakti n'en savait rien. La maîtresse d'armes reptilienne n'avait pas pour habitude de s'informer des moeurs des autres races, et encore moins ceux des humains. Ces êtres n'étaient bons qu'à être trompés, violés, ou tués tellement ils étaient faibles et laids. Quoique...certains spécimens que Shakti avait croisé étaient plutôt plaisants... Mais contrairement aux nagas, les humains n'avaient ni la capacité de dialoguer avec des animaux, ni de crochets leur permettant de goûter le sang de l'ennemi, et encore moins une puissante queue capable de faire bondir rapidement son propriétaire. Ils étaient tout à fait imparfaits en somme.

C'est lors de l'attaque d'Umbra que Shakti prit connaissance de Noël, puis du père Tungstène. D'après les dires, au début de l'hiver et à une date précise, les humains écrivaient une lettre dans laquelle ils mettaient des souhaits, plus ou moins improbables, puis ils la glissaient dans une enveloppe sur laquelle ils indiquaient "Père Noël" ou "Père Tungstène" selon leur envie. Après quoi, ils recevaient -comme par miracle- un présent un beau matin, envoyé d'on ne savait où.

À expliquer comme cela, on croirait à une farce grotesque, au début c'est ce qu'elle avait cru, que son interlocuteur se payait sa tête. Mais pourtant, cette fête semblait rassembler beaucoup de monde, et pas seulement des humains.
Shakti restait de marbre face à la solidarité et aux élans d'amour qui bordaient l'ambiance de Noël. Les seules choses qu'elle appréciait, c'était les petites gourmandises, comme les bons petits biscuits secs à la cannelle, le vin chaud, évidemment, qu'elle prenait plaisir à boire après y avoir ajouté un peu plus d'alcool...

Ce jour-là, Shakti avait justement avalé plusieurs choppes de ce vin aux épices, ce qui lui réchauffait le corps et plus particulièrement le bas de son ventre. Et clairement, elle adorait ça...
Elle était assise en tailleur dans le coin d'une salle de banquet, salle où avait eût lieu une soirée privée entre quelques nobles vampires, Shakti était venue pour accompagner une personne récemment rencontrée. Alors que quelques vampires s'abreuvaient d'humains qui avaient eux même abusés du breuvage hivernal, Shakti observait la scène avec un léger sourire en coin. Elle préférait de loin cette ambiance de Noël. Elle se dit qu'au fond, même si elle n'était pas très sage, elle pourrait tenter d'envoyer une petite lettre à ce cher Papa Noël et jouer le jeu.

La belle approcha un noble et lui fit les yeux doux pour obtenir l'un de ses plus beaux papiers ainsi que sa plume. Elle déposa quelques mots sur la lettre, le contenu en restera secret, bien qu'elle avait un petit regard sournois et un sourire en coin, ce qui pouvait laisser supposer le ton de cette lettre. Tout ce qu'on pouvait en dire, c'est qu'elle commanda des [Bottes Lapi-lazuli].

Lorsque ce fut fait, la tueuse parfuma sa lettre d'un parfum exotique et entêtant.. Peut-être même mortel pour les plus faibles métabolismes. C'était sa marque de fabrique, que voulez-vous. Puis elle somma le même noble d'aller la poster, lui promettant une petite récompense à son retour.





Histoire | Dialogue : RosyBrown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selsya Åsa
Jarl de la Milice ♦ Envoûteuse glaciale

avatar

Messages : 366
Expérience : 3052
Féminin Âge RP : 114

♦ Politique : 90
Métier : Forgeron d'A. - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Orrur, chouette de Selsya +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
2407/2407  (2407/2407)
Vitesse: 212
Dégâts: 3219

MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Mer 13 Jan 2016 - 23:50

Les Miliciens étaient pleins de joies en ces jours enneigés. Dans les couloirs des dortoirs on pouvait entendre les hommes chanter des chants de Noël et le soir venu se laisser aller à un peu de vin chaud. Ils étaient heureux car les doux jours de Noël étaient là et ils avaient hâte de rentrer chez eux et retrouver leur famille pour célébrer ce jour joyeux.

Selsya faisait une ronde et elle venait de s'arrêter sur les remparts. Elle souriait, regardant les hommes dans la cour en train de discuter, rire et s'amuser. Elle ne restait pas de glace face à la joie des hommes qu'elle côtoyait tous les jours, même si ce n'était pas toujours facile de se faire respecter par tous ces mâles.
Mais s'il y avait eu une personne à proximité, elle aurait pu voir que malgré son petit sourire, il y avait dans son regard une grande tristesse. Elle s'était mise elle aussi à penser à sa famille. Pas sa famille de sang, évidemment, mais les deux personnes auprès de qui elle avait grandi : son oncle Lómion et son fils adoptif, Ragnör. Elle se demandait ce qu'ils devenaient, cela faisait déjà trois années qu'elle était partie et qu'elle n'avait ni pris ni donné de nouvelles.

Elle se demandait si le vieux Lómion était devant sa cheminée à lire de vieux bouquins, une assiette de petits gâteaux et un thé aux airelles fumant sur sa petite table près de son fauteuil. Et Ragnör, non loin, qui tentait peut être de construire quelque chose avec des morceaux de métaux ou bien en train de bricoler on ne sait quoi. Si Selsya avait été avec eux, elle se serait intéressée à la lecture de Lómion mais aurait critiqué certainement Ragnör pour le bruit qu'il faisait. Elle aurait probablement été assise près du feu elle aussi, même si elle n'avait jamais avoué cela à personne, elle adorait ces soirées passées auprès des deux hommes, surtout en cette période.
C'est donc pour cela qu'être seule à cette date, depuis maintenant trois années, lui apportait un pincement au coeur et un manque profond.

La jeune femme soupira et ferma les yeux. Elle inspira à nouveau, soufflant par la bouche, car l'émotion la gagnait. La tristesse et la solitude s'emparaient d'elle, mais jamais elle n'oserait l'avouer et encore moins retourner vers eux, par fierté. Cette fierté et cette protection qu'elle s'était créée pour ne plus souffrir. Elle avait préféré les abandonner, avant qu'ils ne le fassent.
Elle se racla la gorge et balbutia quelques mots inaudibles, pour elle même. Elle inspira profondément et fixait les collines enneigées au loin, avant de s'adresser à une personne inconnue.

"
Cher Tungstène,
Je sais qu'habituellement les gens ont plutôt tendance à t'envoyer une lettre. Je n'ai pas de papier sur moi, et si je ne le fais pas maintenant je risque de ne pas le faire. Et je sais que tu entendras ces mots, toi qui est partout et nul part à la fois.
Comme beaucoup en cette période, j'ai quelques demandes à te faire. Merci de ta bienveillance à notre égard, je t'avoue que je ne comprendrais jamais toute la bonté qui abrite ton coeur, quelle folie ! Mais nous savons comme tu peux être fou... ahlala, ces souvenirs à l'école de magie.

Je souhaiterais que tu jettes un oeil à mon oncle Lómion ainsi qu'à Ragnör et que tu mettes encore plus de volonté à les gâter. Je souhaiterais que tu offres à mon oncle un service de porcelaine kastalinnoise venant du potier du centre ville. J'aimerais également que tu offres une boîte de chocolat de chez Ormfou, je pense que ça pourra lui plaire, gourmand comme il est. Mais surtout, n'indique pas de qui ces deux présents viennent, s'il te plait.

J'aimerais également, si tu le peux, avoir un petit coup de pouce et obtenir
[deux métarias multicolores] ainsi qu'une [peau de troll des montagnes]. Les métarias sont particulièrement difficile à trouver ces temps-ci. Et j'aurais besoin d'une nouvelle peau pour me confectionner une nouvelle armure.

Je ne retiendrai pas plus ton attention et je te remercie de tout coeur, si tu peux exaucer quelques uns de ces souhaits.
A bientôt je l'espère, au plaisir de te croiser à nouveau à l'académie de magie.
"


Selsya sourit, comme si l'homme se trouvait face à elle. Elle resta un moment là, à observer le paysage qui était maintenant chez elle, et observer ses soldats d'un oeil bienveillant, temps que personne ne la voyait. Et au bout de quelques minutes, elle soupira et se tourna, reprenant son air austère habituel et se remit en poste.







Jurassic World Esprit barbare
Dialogue : #5472AE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Père Tungstène
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 167
Expérience : 390
Masculin Âge RP : Inconnu

♦ Politique : 200
Métier : Sculpteur - Maître (201)
Disponibilité : Disponible


Stats & équipements
Vitalité:
4100/4100  (4100/4100)
Vitesse: 1500
Dégâts: 3000

MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Sam 16 Jan 2016 - 16:00

EVENT DE NOEL

clique si tu veux voir le Tungstène de Noël:
 

"Oh-Oh-Oh ! Je suis le Tungstène, le Tungstène de Noël, le Tungstène de Noël qui vient vous apporter des présents, des présents que vous avez souhaités, que vous avez souhaités en m'écrivant des lettres, des lettres que j'ai lues, Oh-Oh-Oh, dès à présent via la distribution, à grands coups de canon !"

C'est ce que chantait le Père Tungstène lorsqu'il est descendu du ciel, emmenant avec lui des cadeaux par milliers. Il était en retard cette année, mais il devait y arriver. Quelques Dùralassiens avaient répondu dans le coin, et Tungstène allait le leur donner, les souhaits tant espérés.

* :noel1: *

Cette année, vous êtes plusieurs à avoir participé à cet événement. Voici donc, pour chacun d'entre vous, un lot choisi parmi votre liste souhaité, voire plusieurs selon de quoi il s'agit. A savoir que tous les lots sont équivalents, à une centaine de pièces d'or près. J'ai essayé de vous les attribuer selon vos envies, votre race, votre classe, votre background, ou même votre expérience dans l'aventure dùralassienne, ce sont donc des cadeaux personnalisés.

-Siyas Baraen désirait avoir un arc, c'est pourquoi je lui offre un Arc sylvain (167 dégâts, -55 de vitesse)

-Saigo désirait avoir une griffe pour trancher ses ennemis, c'est pourquoi je lui offre une Griffe perlée (100 dégâts, -10 de vitesse)

-Valphégas désirait avoir une dague, c'est pourquoi je lui offre un Dague en adamantium (100 dégâts, -10 de vitesse)

-Harzhan désirait avoir une armure corrompue, c'est pourquoi je lui offre une Justaucorps Hompu (860 de vitalité, -142 de vitesse)

-Moradund Marteau-de-Fer désirait moultes choses, c'est pourquoi je lui offre une bourse de 500 pièces d'or, il pourra ainsi s'acheter ce qu'il désire.

-Styx désirait moultes choses, c'est pourquoi je lui offre une bourse de 500 pièces d'or, il pourra ainsi s'acheter ce qu'il désire.

-Keel désirait acquérir de l'expérience, du fait de son jeune âge, c'est pourquoi je lui offre 150 d'expérience.

-Arutha ConDoin désirait avoir une hache, c'est pourquoi je lui offre une Hache en grès (290 dégâts, -94 de vitesse)

-Yuli Sibly désirait avoir une armure légère, c'est pourquoi je lui offre une armure wyverne (270 de vitalité, +90 de vitesse)

-Garzvorgh désirait avoir une armure légère, c'est pourquoi je lui offre une armure wyverne (270 de vitalité, +90 de vitesse)

-Ragnör désirait avoir une armure technophile, c'est pourquoi je lui offre une armure solaire (450 de vitalité, -75 de vitesse)

-Amaurëa désirait avoir un compagnon de route, c'est pourquoi je lui offre une Licorne (100 de vitalité, +150 de vitesse)

-Varel désirait avoir un compagnon de route, c'est pourquoi je lui offre une Licorne (100 de vitalité, +150 de vitesse)

-Hevoria désirait avoir des ressources de craft, c'est pourquoi je lui offre une métaria multicolore, un tissu maudit, un oeil de Beholder.

-Mjöll désirait avoir des ressources de craft, c'est pourquoi je lui offre une boule d'ankylosaure, 2 bois de baobab, une topaze.

-Mohana Dharitri désirait avoir des ressources de craft, c'est pourquoi je lui offre une peau de troll des marais, 3 têtes de duggueurs.

-Selsya Asa désirait avoir des ressources de craft, c'est pourquoi je lui offre une peau de troll des montagnes, 2 métarias multicolores.

-Dilon Deraborne désirait avoir des ressources de craft, c'est pourquoi je lui offre une boule d'ankylosaure, une topaze, une fiole de sable élémentaire.

-Shakti Vhahweyar désirait faire l'acquisition de bottes, c'est pourquoi je lui offre une paire de de Bottes lapi-lazuli (+108 vitesse).

-Izufal désirait faire l'acquisition de fers, c'est pourquoi je lui offre une double-paire de de fers en diamant (+108 vitesse).


* :sapin: *


Les lots sont placés directement dans vos équipements, merci de me contacter si vous voulez prendre les sous à la place de l'arme, si vous voulez la remplacer avec une autre arme, ou si vous souhaitez changer l'image de la monture. Enfin, pour m'excuser de mon retard, j'offre à tous les participants le porte-bonheur suivant :
Bracelet d'abondance :
Explication a écrit:

: Ce bracelet apporterait la richesse et la chance dans les métiers à son porteur.
Effet : En utilisant ce bracelet lors d'une récolte OU un craft de métier, vous doublez votre butin (un récolteur pourra ainsi avoir jusqu'à 40-50 ressources en un coup + 2 ressources rares au lieu d'une ; les artisans produiront en 2 exemplaires l'arme qu'ils ont créé. Donne le titre de "Performant(e)".

- Si vous avez déjà un porte-bonheur, celui-ci est mis dans votre sac, libre à vous de le revendre ou pas dans l'hôtel de vente.
- Si vous n'en avez pas, il est directement placé dans votre inventaire. Libre à vous de l'utiliser ou le vendre.
- Pour utiliser ce bracelet, il vous suffit de mettre, à la fin de votre RP métier [ACTIVATION BRACELET D'ABONDANCE]
- Lorsque le bracelet est utilisé une fois, il se casse.

- Merci à tous ceux qui ont participé, et merci à Harzhan pour avoir proposé et organisé le début de cet événement noëlien. A l'année prochaine !-

(Vous pouvez donner votre impression à la suite de ce sujet :dragon: )




Crédit de l'avatar : http://mr-1up.deviantart.com/art/albus-brian-wulfric-percival-dumbledore-364138888

Je suis le père de toute-chose et pourtant je ne suis rien.
Que suis-je ?


Liens utiles : Dernières nouveautés ♣️ Contexte de Dùralas ♣️ Salle des trophées ♣️ Gîte de Tungstène
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Vicomte de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1160
Expérience : 4920
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2952/2952  (2952/2952)
Vitesse: 1312
Dégâts: 822

MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   Sam 16 Jan 2016 - 16:16

Styx se prosterne face aux excellents événements que concocte notre cher staff. Longue vie à Dùralas! Tout content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Event] Noël avec Tungstène   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Event] Noël avec Tungstène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Event] Noël avec Tungstène
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» [Guide] Créer un Pokémon avec PKHeX pour console
» Event #3 : Nouvel an 2016 !
» Gros Mek avec CFK et Krameur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Zone Flood et H.S :: Les Archives-