AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Kraive
Le Monde de Dùralas a précisément 1813 jours !
Dùralas, le Mer 17 Oct 2018 - 16:52
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Bosquet de chênes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3357
Expérience : 11001
Masculin

MessageSujet: Re: Bosquet de chênes   Dim 12 Aoû 2018 - 3:45

Rapport de récolte :

Edward Kidd gagne 25 bois de chêne.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

avatar

Messages : 1165
Expérience : 2277
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 57
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3565/3565  (3565/3565)
Vitesse: 111
Dégâts: 1764

MessageSujet: Re: Bosquet de chênes   Mar 14 Aoû 2018 - 19:21

Il y avait souvent, parmi les jours où je travaillais dans les bois, des jours que je qualifierais de "banals". Des journées où rien de particulier ne venait perturber nos tâches, où tout se passait tel qu'il était prévu et où personne ne brillait plus qu'une des fois précédentes. Et ce jour là était une journée banale.

Nous avions avancé à notre ryhtme, fait le quota que l'on nous avait demandé sans excès, papoter entre deux découpages de bûche et manger rapidement, et la journée avait doucement suivie son cours. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, c'était ce genre de journée que je préférais, car je pouvais me ressourcer et réfléchir, sans qu'un élément vienne perturber le fil de mes pensées. Aujourd'hui, j'avais surtout beaucoup repensé à mes origines. La forêt où j'avais vécu, la tribu dans laquelle j'avais grandi, les circonstances qui avaient fait que je n'y suis jamais retourné. Tout ceci avait cogité dans mon petit crâne de gobelin, et la nostalgie avait pointé le bout de son nez. Certes, je n'avais jamais été apprécié, je n'avais jamais connu mes vrais parents non plus, je n'avais donc pas d'attaches particulières, mais je me souvenais avec quelle simplicité était la vie à cette époque. Et puis je me souvenais également de notre chaman, qui était le seul qui avait eu le courage de me prendre sous son aile. Il était probablement mort maintenant, car il était déjà vieux quand j'avais quitté la tribu, mais quelque part au fond de moi j'espérais pouvoir le revoir une dernière fois. Peut-être avait-il trouvé un moyen de vivre plus longtemps grâce au pouvoir des Esprits de la Forêt? J'en doutais fort, mais que voulez vous, j'avais commun goût d'inachevé quand je repensais à tout ça. Notamment ma formation, car si j'avais appris tout ce qu'il avait à me transmettre au sujet des plantes, des simples et des poisons, je n'avais qu'effleurer la magie chamanique, et la nature des Esprits qui peuplaient aussi bien ma forêt natale que celle ci. Et si je n'avais jamais tué le fils du chef, que serait-il advenu? Serait-je devenu, comme cela était prévu, chaman de la tribu? Tant de questions qui n'aurons jamais leur réponse.

Je finis donc ma journée avec un sentiment étrange au goût amer. A mesure que le temps passait, j'avais de plus en plus besoin de revenir à mes racines, l'espace d'un instant. Bien sûr, je n'oubliais pas non plus ce qui me poussait à vivre dans le fracas des combats, à savoir l'éradication du Mal et la fondation d'une nouvelle Egide, mais je pense que même le plus fervent défenseur de la Justice avait parfois besoin de se raccrocher un peu à ses origines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

avatar

Messages : 1165
Expérience : 2277
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 57
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3565/3565  (3565/3565)
Vitesse: 111
Dégâts: 1764

MessageSujet: Re: Bosquet de chênes   Sam 25 Aoû 2018 - 6:27

Cette fois-ci, nous opérions en petit comité. En effet, plusieurs collègues avaient décider de prendre des dispositions afin de voir de la famille ou des amis, loin de BaldorHeim, et étaient donc partis, ne pouvant donc logiquement pas effectuer leur travail de bûcheron. Le contremaître nous avait donc prévenus, moi et deux de mes collègues, que la journée d'aujourd'hui allait être plus éprouvante, mais que la paye à la clé était conséquente. Cela avait suffit à motiver mes camarades, mais je restais sceptique quand au fait que l'on doive tout de même respecter le quota en étant deux fois moins nombreux. Etait-ce seulement possible? J'avais essayé de trouver Feriel pour nous aider et ainsi nous alléger une partie du boulot, mais elle était introuvable. Probablement partie chasser. Je finis donc par me résigner à ce que la journée d'aujourd'hui soit deux fois plus pénible physiquement que les autres. Le début de notre journée de coupe de bois se passa sans problème, mais ce qui devait arriver arriva.
Alors qu'un de mes camarades stryges, un dénommé Yrval, frappait l'arbre que l'on devait abattre avec une rapidité et une force supérieure à la moyenne, la hache lui échappa des mains, bifurqua de sa trajectoire et lui trancha net la cuisse gauche. Du sang commença à gicler, à grands flots, alors que le pauvre malheureux tomba à terre tout en hurlant plus fort que la plus bruyante des créatures de la forêt. J'attrapai notre camarade nain, Induil, et lui dit d'un ton sans appel:

"Dépêche toi d'aller chercher le contre-maître, je me charge d'Yrval."

Je me tournai alors vers notre camarade, sans attendre de réponses ou de réactions de la part d'Induil, et fonçai vers lui tout en ôtant le manteau en fourrure que je portais, récent achat que j'avais fait en prévision des froides journées dans les montagnes. Une fois agenouillé à ses côtés, je pressai le manteau sur la plaie ouverte alors que les hurlements commençaient à baisser en intensité. Yrval avait perdu beaucoup de sang, et je sentais qu'il allait commencer à tourner de l'oeil si je ne faisais rien. Je lui tapotai donc la joue en lui disant:

"Ca va aller l'ami, regarde moi, ça va aller."

L'important dans ce genre de situation, c'était que le blessé ne s'endorme pas, car il risquait de plonger dans un coma dont il serait difficile de le retirer, malgré les puissants talents des guérisseurs balderheimois. Cela me rappelait, avec une certaine nostalgie, mes premiers champs de bataille, où je combattais farouchement tout en protégeant mes frères d'armes blessés de mon bouclier. C'était une belle époque, et même si j'avais perdu beaucoup de frères au cours de ma vie, ils étaient tous morts en héros, en servant la Justice. Sauf ceux que j'avais éliminés moi même bien sûr, ce qui avait conduit à la fin d'une Egide devenue corrompue.
Les hurlements finirent par cesser, et Yrval commença à fermer doucement les yeux, malgré les petites claques vigoureuses que je lui mettais pour l'empêcher de sombrer. Et bien, aux grands maux, les grands remèdes. Je fouillai dans la poche - déjà immaculé de sang - de mon manteau et en sortit une petite fiole, à la couleur verdâtre-brun. Ce flacon contenait du Réveil des Morts, qui était un parfum d'origine sylfaënien dont le nom parlait pour lui même. Je le débouchai et lui mit devant les narines, et l'effet fut immédiat. Mon camarade ouvrit les yeux à la hâte, et se tourna de côté - quelle chance pour moi - pour vomir. Il était maintenant pâle, bien plus pâle que d'habitude, et la blessure continuait à saigner car je sentais mon manteau devenir de plus en plus poisseux à mesure que le temps passait. Je rebouchai ma fiole et la posai à coté de moi, préférant éviter de farfouiller à nouveau dans mon manteau qui était désormais bon à jeter. Mais si c'était pour sauver un camarade, j'aurais pû jeter tous les manteaux de ma garde robe.
Je continuais de lui parler alors que j'appliquais toujours fermement le point de pression, lui parlant de la beauté de la Nature, de la forêt, des oiseaux, de Feriel, de mon passé, et de tout ce qui me venai en tête pour qu'il ne s'endorme pas.

Le contre-maître finit par arriver au bout d'une vingtaine de minutes, accompagné d'un guérisseur nain et d'un Induil au teint presque aussi livide que celui d'Yrval. Le guérisseur s'approcha de nous et m'ordonna de m'écarter, d'un air grognon propre aux nains, afin d'effectuer son office. Je me tournai alors vers le contre-maître, et une flamme ardente brûlait dans mon regard. Il n'allait pas s'en sortir si facilement pour avoir négliger notre sécurité au profit du quota.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3357
Expérience : 11001
Masculin

MessageSujet: Re: Bosquet de chênes   Dim 2 Sep 2018 - 15:20

Rapport de récolte :

Grabuge gagne 40 bois de chêne.

Commentaires sur le RP : Rien à dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Kidd
Technophile

avatar

Messages : 206
Expérience : 1882
Âge RP : 22

Politique : 23
Métier : Bûcheron - Maître Absolu
Titres:
 

(G.O.L.E.M de Kidd +360, 150, v+290)

Stats & équipements
Vitalité:
2585/2585  (2585/2585)
Vitesse: 385
Dégâts: 1330

MessageSujet: Re: Bosquet de chênes   Dim 16 Sep 2018 - 11:10

Le Kidd retourna dans les bosquets des bûcherons pour s'atteler à sa tâche "légale". Ce n'était pas vraiment l'argent qu'il recherchait mais plus un besoin de faire tomber des arbres pour livrer les rondins à des demandeurs affamés. En un sens, le jeunot voulait rendre service en fournisseur les demandeurs en rondins. D'après ce qu'il avait entendu, beaucoup quémandaient du cerisier. Si c'était bien le cas, le Kidd avait bien l'intention d'aller y faire un passage pour récupérer de quoi aider quelques artisans en manque de matières premières. Pourtant, le vampire ne décida pas d'aller rejoindre ces arbres tout de suite. Quitte à passer son activité de bûcheronnage, autant se montrer utile en récupérant du chêne, du sapin et pourquoi pas du sureau aussi ? Cela pouvait s'avérer être une longue journée de labeur. Heureusement qu'il pouvait compter sur son merveilleux G.O.L.E.M. pour découper à tout va !




Crédits de l'avatar : brainleakage
Kidd s'exprime en : #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3357
Expérience : 11001
Masculin

MessageSujet: Re: Bosquet de chênes   Dim 16 Sep 2018 - 12:06

Rapport de récolte :

Edward Kidd gagne 25 bois de chêne.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Kidd
Technophile

avatar

Messages : 206
Expérience : 1882
Âge RP : 22

Politique : 23
Métier : Bûcheron - Maître Absolu
Titres:
 

(G.O.L.E.M de Kidd +360, 150, v+290)

Stats & équipements
Vitalité:
2585/2585  (2585/2585)
Vitesse: 385
Dégâts: 1330

MessageSujet: Re: Bosquet de chênes   Sam 22 Sep 2018 - 21:23

Il ne leur restait plus grand chose à Kidd et à G.O.L.E.M. mis à part un petit passage dans le bosquet de chênes. Ce serait dommage de passer à côté du plus lucratif des rondins, si on excluait celui de baobab. Puisqu'ils étaient bien engagés, autant qu'ils aillent jusqu'au bout ! En plus, il n'y avait absolument rien de compliqué pour eux deux. Le technophile orchestrait le tout et choisissait soigneusement les chênes : ceux leur fournissant le meilleur bois mais pas trop jeunes afin de ne pas briser leur maturation. Quant au géant de métal, il n'avait qu'à passer son bras pour découper les rondins et fournir leurs stocks personnels d'un bon nombre de ces belles pièces pouvant rapporter gros. C'était comme s'il coupait des roseaux ; il n'avait vraiment aucun effort à faire.
Le seul problème dans tout ça c'était que ça prenait un peu de temps, mine de rien. Il fallait s'y investir et se conforter à une certaine habitude afin de se remplir les poches le plus vite possible. Il fallait dire que l'activité de pirates ne rapportait pas autant que ça ; peu de navires pouvaient être pillés et lorsqu'ils étaient vidés de leur contenu, le butin était rapidement utilisé pour les réserves de nourriture, d'eau et d'alcool. Sans oublier les dépenses annexes pour le maintient de la flotte. Autrement dit, seule une petite poignée de pièces venait remplir les bourses des loups des mers. C'était un peu triste quand même...




Crédits de l'avatar : brainleakage
Kidd s'exprime en : #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3357
Expérience : 11001
Masculin

MessageSujet: Re: Bosquet de chênes   Dim 23 Sep 2018 - 0:15

Rapport de récolte :

Edward Kidd gagne 25 bois de chêne.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Kidd
Technophile

avatar

Messages : 206
Expérience : 1882
Âge RP : 22

Politique : 23
Métier : Bûcheron - Maître Absolu
Titres:
 

(G.O.L.E.M de Kidd +360, 150, v+290)

Stats & équipements
Vitalité:
2585/2585  (2585/2585)
Vitesse: 385
Dégâts: 1330

MessageSujet: Re: Bosquet de chênes   Mar 25 Sep 2018 - 20:30

Avec toute cette réflexion, le Kidd était finalement arrivé au terme de son voyage bûcheronné, ou plutôt de son bûcheronnage, comme pèlerinage mais avec des rondins quoi. Quelques petits mouvements de la part de son magnifique géant de métal et les rondins de chêne couleraient à flots dans son charrette avant de se transformer en magnifiques pièces d'or suite à leur vente à l'hôtel des ventes. Tout ça n'annonçait que du bon et le vampire se retrouverait avec une belle fortune à ses côtés. Pas mal le pirate, pas vrai ? Mais tout ceci n'allait certainement pas demeurer car un certain devoir semblait l'appeler à BaldorHeim. Cela faisait trop longtemps qu'il n'avait vu les merveilles technologiques de ses congénères et avait besoin de se mettre au goût du jour. Et puis, G.O.L.E.M. avait aussi besoin d'une petite révision car il commençait à être bizarre. Ou plutôt, plus bizarre qu'habituellement et ça, c'était bizarre !




Crédits de l'avatar : brainleakage
Kidd s'exprime en : #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

avatar

Messages : 1165
Expérience : 2277
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 57
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3565/3565  (3565/3565)
Vitesse: 111
Dégâts: 1764

MessageSujet: Re: Bosquet de chênes   Jeu 27 Sep 2018 - 20:42

Dans la forêt de l'automne
Ce matin est arrivée
Une chose que personne
N'aurait pu imaginer
Au bois de sapin
Où vont à morte saison
Tous les amateurs de pins
C'est une révolution, car,

Ce matin un gobelin
A abattu un arbre
C'était un gobelin qui
C'était un gobelin qui
Ce matin un gobelin
A abattu un arbre
C'était un gobelin qui
Avait une hache
Ils crièrent “Au boulot!”
Ils crièrent “Quel brave gobelin!”
Comme si c'était justice
Quand ils tombaient le bouleau
Et puis devant les coups de taille
Venus de tous les bûcherons habitués
Abandonnant la bataille
Les arbres sont tombés, car,

Peut être n’est-ce qu'une histoire
Inventée pour la chanson
Mais chantons-leur cette histoire
Quand les arbres repousseront
Et s'ils se mettent en colère
Appuyés sur leurs racines
Tout ce que nous pouvons faire
C'est de lever notre chopine:

Ce matin un gobelin
A abattu un arbre
C'était un gobelin qui
Avait une hache
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

avatar

Messages : 1165
Expérience : 2277
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 57
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3565/3565  (3565/3565)
Vitesse: 111
Dégâts: 1764

MessageSujet: Re: Bosquet de chênes   Jeu 4 Oct 2018 - 11:52

Feriel m’accompagnait cette fois ci, et je n’étais d’ailleurs pas accompagné de mon habituelle équipe de bûcherons émérites. Non, aujourd’hui j’étais seul – si on ne comptait pas ma fidèle partenaire à plume – car le travail que j’allais faire ne nécessitait pas plus d’effectif. En effet, ma mission d’aujourd’hui consistait – et cela me faisait grand bien dans mon petit cœur d’amoureux de la nature – de replanter les jeunes pousses que l’on avait recueillies. Bien sûr, je comptais aussi utiliser les pousses que MOI j’avais recueilli, de mon côté, afin de faire perdurer la forêt et la nature plus que le strict minimum. Feriel, qui était elle aussi une enfant de la forêt, semblait comprendre mon état d’esprit et ma philosophie, elle m’aidait donc de bon cœur en transportant les sacs de pousse. J’étais musclé, certes, mais transporter trois sacs remplis de pousse d’arbre à replanter ça n’était pas dans mes cordes. Je n’étais qu’un gobelin après tout, pas un géant bourré de testostérone.
Je me mis rapidement à la tâche, le baume au cœur, heureux de pouvoir ainsi honorer les esprits de la Nature que j’avais appris à louer et à respecter depuis ma plus tendre enfance. On m’avait toujours dit que porter atteinte à la Nature sans penser aux conséquences était dangereux, partout dans Dùralas, mais surtout à Sylfaën là où l’aspect bucolique côtoyait l’aspect magique. Les esprits de la Nature étaient puissants de là où je venais, et je ne comptais plus les légendes qui racontait l’histoire d’un gobelin ayant tenté de défier les esprits et avait fini de la pire façon. Tué, condamné à errer à jamais dans une partie perdue de la forêt, transformé en gardien maudit, et j’en passe. Tant de légendes en lesquelles je mettais ma foi, et qui me faisait craindre le courroux des esprits. C’est pourquoi il était important de les louer de temps à autre, par des offrandes et des prières. Contrairement à bon nombre de religions dont les offrandes étaient bien souvent des sacrifices, chez nous les offrandes se faisaient à base de reforestation, de défense de la nature ou d’autre choses du même genre. Cependant, et c’est vrai que ça pouvait être surprenant pour quelqu’un qui n’était pas gobelin, nous évitions de nous mêler à la Garde Zéphyr. Pour plusieurs raisons, selon ce que m’avait expliqué le chaman de mon ancienne tribu. Tout d’abord parce qu’il s’agissait là d’une faction, et qui disait faction disait politique, or un gobelin de la forêt ne trempait jamais dans la politique. Il n’y avait pas de système d’échelle de puissance, ou d’ambition, ou de soif de pouvoir chez nous, et c’était une des raisons principales de pourquoi nous nous méfiions des autres habitants de la forêt et des étrangers, bien que nous ne soyons pas hostiles pour autant. Nous avions eu vent de la guerre opposant les elfes aux humains, il y a de cela quelques temps, et cela nous avait conforté dans l’idée que nous étions très bien tout seul, entre gobelins. De plus, la Garde Zéphyr était principalement constituée d’elfes, de centaures et de satyres, et nous n’étions donc pas du tout représentée au sein de cette faction. Raison de plus pour ne pas y mettre les pieds, nous qui étions habituellement très communautaire – même si j’étais l’exception qui confirmait la règle.
Tout ça pour dire que l’on ne déconnait pas avec les esprits de la Nature, et si je ne faisais plus partie de ma tribu d’origine je n’avais cependant jamais oublié ses précieux enseignements. C’est donc toute la journée que je m’occupai de replanter les arbres, accompagné de Feriel qui semblait contente de pouvoir m’aider. Nous finîmes lorsque la lune commença à pointer le bout de son nez, et c’est avec le sourire que nous quittâmes la petite clairière qui allait devenir, d’ici quelques années, un joli petit coin de forêt. Mission accomplie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Kidd
Technophile

avatar

Messages : 206
Expérience : 1882
Âge RP : 22

Politique : 23
Métier : Bûcheron - Maître Absolu
Titres:
 

(G.O.L.E.M de Kidd +360, 150, v+290)

Stats & équipements
Vitalité:
2585/2585  (2585/2585)
Vitesse: 385
Dégâts: 1330

MessageSujet: Re: Bosquet de chênes   Dim 7 Oct 2018 - 18:46

Non, non, ne t'en fais pas. Je n'ai certainement pas oublié mes camarades et je ne leur ferai pas faux bond. J'ai décidé d'embrasser la voie de la piraterie pour son idéal de liberté et son non attachement à toutes ces sociétés et administrations horribles. Non, je veux être libre et dépendant de moi-même et de ma communauté. Donc je resterai de toute manière dans le merveilleux monde de la piraterie. Serai-je encore rattaché au grand équipage ? À Garzvorgh et tout ? Bien sûr ! Même si nos avis peuvent diverger il n'y a aucune raison de couper les ponts et de me retirer dans mon coin. Peut-être que je serai détaché à plusieurs de leurs expéditions. Qui sait ? Mais nous naviguons tous sous le drapeau de la liberté et il ne faut certainement pas l'oublier. C'est ça qui nous regroupe et pas des missions de pillages intensifs.
Très bien, je vais commencer à préparer ce projet mon chou !




Crédits de l'avatar : brainleakage
Kidd s'exprime en : #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3357
Expérience : 11001
Masculin

MessageSujet: Re: Bosquet de chênes   Lun 8 Oct 2018 - 23:50

Rapport de récolte :

Edward Kidd gagne 50 bois de chêne.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

-----

Rapport de récolte :

Grabuge gagne 40 bois de chêne et 1 essence sylvestre.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grabuge
Tavernier ♦ "Justicier brutal"

avatar

Messages : 1165
Expérience : 2277
Masculin Âge RP : 41 ans

Politique : 57
Métier : Bûcheron - Maître
Titres:
 

(Feriel, griffonne de Grabuge (modifié) +400, v+400, dissuasion : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3565/3565  (3565/3565)
Vitesse: 111
Dégâts: 1764

MessageSujet: Re: Bosquet de chênes   Mar 9 Oct 2018 - 10:13

Je m’assis avec lourdeur sur la souche de bois, chaise improvisé pour des bûcherons tel que nous. C’était la pause déjeuner avant de réattaquer le travail, et on profitait de ces quelques moments de répits pour manger et discuter à l’ombre des arbres. Je pris mon morceau de viande séché et commençai à le grignoter tout en prêtant l’oreille. Les gens ne parlaient pas beaucoup, trop occupés à manger, et semblait attendre que quelqu’un prenne la parole pour enchaîner. Je me proposai donc volontaire :

« Tu sais ce que j’ai fait hier, Hans ? »

Je m’adressai à mon collègue humain qui sirotait sa gourde devant moi, mais tout le monde écoutait ce que j’avais à dire, espérant avoir enfin trouvé là un sujet intéressant. Je continuai alors qu’Hans me répondait par un hochement de tête négatif :

« J’ai louper un maraud qui s’échappait avec la dague d’un forgeron. Triste histoire quand même, que le gars le mieux armé de BaldorHeim se fasse voler. Il était environ midi quand on a assisté à la scène, avec mon frère d’arme Caelom. Alors qu’on allait finir la patrouille, on a aperçu ce gredin courir vers nous, avec un forgeron remonté à ses trousses. On lui a donc intimé de s’arrêter, mais tu te doutes bien que ça n’a pas fonctionné. Je m’y attendais, c’est pourquoi j’ai plongé droit devant moi et ait plaqué notre voleur. Malheureusement, il a réussi à se relever plus vite que moi et à reprendre sa route, à peine sonné. Je me remis directement à sa poursuite. »

J’arrachai un bon morceau de viande avec les dents, dégustant mon maigre repas, avant d’enchaîner :

« Nous avions beau être deux sur ces trousses, il parvenait à nous distancer et profitai même d’un moment d’inattention pour passer par une ruelle. Mais les gens avaient bien compris de quoi il en retournait bien sûr, et ils faisaient en sorte de nous retarder dans notre capture. Je sais bien comment sont les dùralassiens : ils voient un garde courir après un malandrin et ils le retardent pour aider le criminel à s’échapper, dans un désir de rébellion. C’est grotesque, et heureusement que ce n’est pas un meurtrier qui nous a échappé. Hormis le soufflon qu’on se serait pris par nos supérieurs, on aurait laissé le champ libre à une vermine pour agir. Je ne me le serais pas permis. Mais bon, le fait est qu’il nous as filé entre les doigts, et les dieux seuls savent ce qu’il va faire avec cette dague qu’il a « emprunté » au forgeron. M’est-avis que c’est pas pour couper du saucisson et qu’on va avoir encore du travail sur le dos. Mais bon, c’est ça la vie de justicier quelque part. »

Mes camarades avaient écouté ce que je disais en mangeant calmement, et avaient finalement commencé à me poser des questions sur mon quotidien chez les kazhariens. En soit ce n’était pas bien compliqué, les horaires des services et des patrouilles étaient affichés dans le baraquement dont on dépendait ou directement au quartier général. Une fois que l’on prenait note des horaires de la semaine, on était tenu de travailler et de prévenir les officiers en cas de blessures pendant la patrouille ou une absence. Du reste, ce n’était pas bien compliqué à comprendre. Les ordres demeuraient assez simple, et la majorité du travail consistait à patrouiller dans la ville, et aussi aux alentours de BaldorHeim. Il arrivait aussi parfois que l’on fasse des missions – de sauvetage, de convoi, de démantèlement de groupuscule, etc. – et cela nous permettait d’échapper un peu à la routine quotidienne. A cote de ça, quand j’avais du temps je passais couper du bois avec mes collègues bûcherons, et je m’échinais à l’entraînement dans le but d’être fort face aux adversaires de la Justice. A une époque, j’ajoutais à ce petit planning des virées nocturnes solitaires où j’exerçais mon travail de justicier, à défendre la veuve et l’orphelin tard la nuit quand mes collègues kazhariens étaient moins alertes. Au fond, mon quotidien n’était pas si vide que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edward Kidd
Technophile

avatar

Messages : 206
Expérience : 1882
Âge RP : 22

Politique : 23
Métier : Bûcheron - Maître Absolu
Titres:
 

(G.O.L.E.M de Kidd +360, 150, v+290)

Stats & équipements
Vitalité:
2585/2585  (2585/2585)
Vitesse: 385
Dégâts: 1330

MessageSujet: Re: Bosquet de chênes   Mer 10 Oct 2018 - 21:49

En déposant les tous derniers rondins de sa récolte, le Kidd notifia qu'il en avait fini et qu'il repartait. Peut-être reviendrait-il à un moment, mais c'était fini pour lui le bûcheronnage. L'argent amassé aiderait bien les pirates à survivre à un assaut armé de navires en bois de cerisier peuplés de dangereux hommes de la justices armés de bâtons en bois de sureau. Il ne fallait pas sous-estimer ces détraqués qui se feraient une chance énorme de mettre à sec les pirates pour se venger des coups foireux que ces derniers avaient infligés. Pourtant, les pirates n'étaient que des pirates. Ils ne faisaient que ce pourquoi ils étaient là, au même titre que les Khazariens de BaldorHeim. En quoi cela pouvait-il être choquant et mauvais ? Quel irrespect envers les loups des mers, franchement !




Crédits de l'avatar : brainleakage
Kidd s'exprime en : #6699ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bosquet de chênes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bosquet de chênes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» Le bosquet du crépuscule... - Terminé
» Bosquet de sureaux
» où est le bosquet de paramani ?
» Bosquet de chênes
» Selon l'écrivain Frank Laraque:Il n'y a pas de bons Duvalieristes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ouest de Dùralas :: Ville d'Endorial :: Lieu d'artisanat - Les bois-