Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Garràn
Le Monde de Dùralas a précisément 1544 jours !
Dùralas, le Dim 21 Jan 2018 - 15:39
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Atelier de fusion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Moradund Marteau-de-Fer
Prætor Primaris ♦ Imperator ♦ Paladin

avatar

Messages : 1128
Expérience : 3172
Masculin Âge RP : 124

♦ Politique : 51
Métier : Forgeron - Maître
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Bolgrong, Ours de Moradund [Emblème Kazharien]  +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
2665/2665  (2665/2665)
Vitesse: 489
Dégâts: 1411

MessageSujet: Re: Atelier de fusion   Ven 20 Oct 2017 - 18:12

Moradund était venu à l'atelier de fusion tôt ce matin là, afin de se familiariser avec l'étrange substance qui constituait l'outil le plus récurrent du lieu. Il n'arrivait à en décrire la composition ni même, et l'idée même lui faisait perler une goutte de sueur froide dans le dos, les capacités de cette étrange composant.
Après avoir passé deux bonnes heures à l'inspecter sous tout les angles et deux autres à observer d'autres artisan. Il prit une première commande.
Un certain Dilon Deraborne demandait la fusion d'un gram, d'excalibur et... d'une triforce! Croyant avoir mal lu, il entreprit d'aller chercher les armes au comptoir, découvrant avec effarement qu'on lui demandait bien de fusionner épée et bouclier. Il se secoua en apportant le tout a un des ateliers en se rappelant l'étrange pouvoir de la substance à fusion. Afin de pouvoir bien contrôler la fusion, il décida néanmoins de fractionner son action.
Avec délicatesse et l'aide d'un burin enchanté pour cela, il sépara proprement lame et poignée sur les deux épées.
Il plongea les lames dans un bac en les superposant, les recouvrant ensuite d'une couche de liquide fusionnel. Il attendit quelque instant puis utilisa une grosse pince pour sortir la nouvelle lame longue et assez lourde, amalgame imprécis et rougeoyant, avant de la poser sur une enclume.
Il martela l'ensemble jusqu'à obtenir une nouvelle lame comportant des veines qui laissait transparaître l'excalibur que contenait désormais la gram. Il fit de même avec la poignée qui pour sa part garda la forme de poignée de l'épée simple et la garde de la légendaire. Après avoir ré-assemblé la future lame, il la mis dans un bac rectangulaire étroit, avant de poser le bouclier en travers au dessus, le plongeant dans le liquide qu'il avait versé sur l'épée fusionnée pour que l'égide vienne s'assimiler à l'arme.
Il serra dans un assemblage de pince la garde de la lame finale, qui avait passablement grandit pour donner une garde couvrant partiellement la poignée à la manière de celle d'une rapière, ajoutant une pointe triangulaire en bout de poignée, rappel aiguisé de la triforce. Il ajouta une lanière de cuir sombre sur la poignée, la précédente ayant souffert de la fusion. Enfin il utilisa un poinçon pour graver en rune, le long du plat de la lame prêt de la garde, le futur nom de l'arme qu'il venait de produire par fusion; et sous la garde au dessus de la poignée, sa marque de forgeron.
Il sortit poser l'arme sur le comptoir et empocha son salaire, avant de rentrer fumer dans son fauteuil favori, encore barbouillé d'avoir autant frayé avec la magie dans son art favori.




Que ton marteau sonne clair.
Que ton enclume résonne.

Dialogues: -Moradund ~Ronin
Rappel : Ronin n'est audible que par les télépathes,
ou lors de crises de rages (Dialogues lors des crises: ~Ronin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/MrMomory
Ragnör Lüpusànghrën
Technophile

avatar

Messages : 249
Expérience : 1432
Masculin Âge RP : 110

♦ Politique : 36
Métier : Bûcheron - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(F.A.U.V.E, G.O.L.E.M d'Alphonse +360, 150, v+290)

Stats & équipements
Vitalité:
2550/2550  (2550/2550)
Vitesse: 257
Dégâts: 895

MessageSujet: Re: Atelier de fusion   Lun 13 Nov 2017 - 22:02

fusion pour Styx en cours






-Merci à Mohana Dharitri pour le superbe kit avatar + bannière :aimer: -
Couleur des dialogues :
 #008080

RP en cours :
:lgarou:-  :lgarou:-:lgarou:

Triple-compte de Dilon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.forumactif.org
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2910
Expérience : 9187
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Atelier de fusion   Mar 14 Nov 2017 - 0:22

Fusions validées (sous réserve du RP de Ragnör).

Moradund gagne 500 PO, Ragnör 500 PO.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moradund Marteau-de-Fer
Prætor Primaris ♦ Imperator ♦ Paladin

avatar

Messages : 1128
Expérience : 3172
Masculin Âge RP : 124

♦ Politique : 51
Métier : Forgeron - Maître
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Bolgrong, Ours de Moradund [Emblème Kazharien]  +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
2665/2665  (2665/2665)
Vitesse: 489
Dégâts: 1411

MessageSujet: Re: Atelier de fusion   Mar 19 Déc 2017 - 8:40

Cette fois Moradund s'attaquait à un défi des plus amusant: Fusionner 3 marteau Rö. Il apporta l'ensemble prêt de l'atelier et réfléchit en examinant les armes à la lueur du liquide fusionnel qui chauffait dans une vasque proche. Le temps et l'usure avait profondémment incrusté les composants bestiaux au métal, ne laissant qu'une solution au nain: faire confiance à la mixture bleue.
Un marteau, un burin enchanté et une bonne heure de travail minutieux plus tard, il avait dégagé les têtes des manches, sacrifiant ces derniers dans la manoeuvre. Improvisant ensuite une solution plutôt hétéroclite, il disposa les masses de métal, de cuir et d'os alignées dans un bac qu'il remplit avec le contenu de la vasque. Il bricola ensuite à la va vite un étau gigantesque pour presser les cubes d'argent les uns contre les autres. Si rien ne semblait bouger au début, l'action de fusion finit par avoir raison de la résistance des armes et permis au nain, hahanement après coup de vis, de compacter la matière en une seule tête.
Il la ressortit à l'aide de grosses pinces au bout de trois bonnes heures de repos, la soulevant avec difficulté pour la poser sur l'établi. Non content d'avoir fusionné les marteaux, le processus avait aussi lié métal, cuir et défenses. Il en résultait un marteau lourd pourvu d'une série de pointe sur une face, lui donnant presque un côté concasseur, là ou l'autre face arborait un plat dur et carré, prompt à pulériser tout ce qui se présenterait. L'ensemble avait une apparence métallique zébré qui rappelait le marbre: tantôt du blanc osseux, tantôt une sombre couleur de cuir bouilli venait interrompre le clair argent.
Retroussant ses manches, le nain entrepris de construire un double manche fait de bois et de métal, pour pouvoir manier l'ensemble sans crainte. Il forgea un manche dans lequel il modela une longue vis, schéma que reproduisait en parallèle le sculpteur qui travaillait non loin de l'atelier technophile. Moradund imbriqua les deux vis, tournant lentement pour y adjoindre un mélange de sa composition qui permettrait au bois de cohabiter plus harmonieusement avec le métal. Enfin il recouvrit le tiers bas du manche à l'aide d'une longue lanière de cuir pour favoriser la prise en main.
Il laissa enfin l'arme reposer sur un coussin sur le comptoir laissant un parchemin avec son seau prêt de celle-ci, précisant de manier l'arme à deux mains au moins dans les premiers temps, la fusion ayant rendu l'arme plus lourde que ces trois prédécesseurs.


[Commande d'Uma pour son Aïmouchy]




Que ton marteau sonne clair.
Que ton enclume résonne.

Dialogues: -Moradund ~Ronin
Rappel : Ronin n'est audible que par les télépathes,
ou lors de crises de rages (Dialogues lors des crises: ~Ronin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/MrMomory
Jûken'Maw
Technophile

avatar

Messages : 110
Expérience : 787
Masculin Âge RP : 75 ans (32 en apparence)

♦ Politique : 12
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Garuda, Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
2190/2190  (2190/2190)
Vitesse: 445
Dégâts: 1010

MessageSujet: Re: Atelier de fusion   Ven 22 Déc 2017 - 21:18

Par un matin grisonnant, au cœur des quartiers technophiles de Baldorheim, un individu s'avançait d'un pas ferme à travers les ruelles. Arrivé au pied d'un bâtiment à l'architecture mécanique, il tendit sa main calleuse en direction du mur puis pressa une plaque métallique ambrée y étant incrusté. Ceci fait, une série d’engrenages s’enclencha, et deux portes métalliques s'ouvrirent d'elles-mêmes, laissant le soin à Jûken'Maw de pénétrer à l'intérieur de la bâtisse.

Une symphonie mécanique rythmée et cadencée emplissait l'immense salle de travail, plongeant tout ceux qui pouvaient travailler ici dans une atmosphère à la fois ordonnée, mais également terriblement entraînante. Un cadre idéal pour stimuler l'invention et la production de nouvelles technologies.


Après avoir choisi un emplacement ou travailler, le technophile déposa le sac de toile qu’il portait sur son dos, puis commença à disposer méticuleusement son contenu sur le plan de travail : trois tourelles de ciblage, un bouclier titan, diverses pièces et composants de métal forgés par ses soins, le fameux convecteur magique acheté à la boutique de clan. Il attrapa le fusil technophile présent dans son dos et le déposa au milieu de tout ça. C’était lui qui serait la pièce centrale de cette transformation.
Enfin, il sortit un parchemin de son sac, qu’il porta à la lumière, observant les plans de la nouvelle arme qu’il avait mise au point.

Au travail… Tout d’abord, il immergea le bouclier titan dans une cuve d’énergie bleue fumante afin de le faire fondre. Composé de lylium, un alliage résistant à la magie et extrêmement léger, il constituerait un excellent coffrage pour l’arme que voulait créer le djöllfulin.
Pendant ce temps, avec une adresse et une rapidité déconcertante, Jûken’Maw démonta son arme. Un geste habituel qu’il n’avait que trop fait au cours de sa longue vie traversée de guerres et d’affrontements. Il désossa ensuite les tourelles de ciblage, y sélectionna certains composants qu’il retravailla puis réagença au sein d’un nouveau fusil. Les dites tourelles de ciblages apporteraient à ce dernier une meilleure précision ainsi que leur excellente capacité de marquage ennemi, très pratique pour empêcher les adversaires furtifs d’user de leur camouflage.

Il agença, dans un nouveau moule forgé par ses soins, les pièces constituant le squelette de l’arme et y ajouta le convecteur magique ainsi que ces étrange artefact propre aux kazhariens nommé « pioche bleue ». La fonte du bouclier titan achevé, le technophile récupéra alors le lylium renforcé à l’énergie sous forme de liquide en fusion, le déversa sur sa création avant de replonger le tout une nouvelle fois dans la cuve, mais à une température inférieure.

Ce n’est qu’après l’avoir chauffé pendant cinq heures que Jûken’Maw puis ressortir le moule et récupérer le prototype y étant enfermé. Deux heures de travail supplémentaires furent nécessaires pour achever les finitions : ajout de quelques composants subsidiaires, gravures d’arabesques et scènes mythologique djöllfulines, ponçage, nettoyage...

Son ouvrage terminé, il nettoya son plan de travail puis se rendit au stand de tir dans la pièce d’à côté afin de tester l’efficacité de son nouveau fusil. Jusqu’ici, son arme avait la capacité de se modifier en plein combat afin de bénéficier de modes de tirs différents adaptés à chaque situation : tir de précision pour les cibles lointaines ou lourdement armées, lance-grenade pour éradiquer les groupes d’ennemis et enfin tir à dispersion pour le combat rapproché. Mais dorénavant…

Jûken’Maw arma son fusil en direction de la cible, puis commença à faire circuler sa magie des cendres à l’intérieur. Grâce au convecteur magique, les nervures géométriques tracées le long du canon de l’arme s’illuminèrent d’une teinte volcanique… jusqu’à ce que technophile n’appuie sur la gâchette.
Une décharge rougeoyante traversa alors de stand de tir, laissant une traînée ardente dans son sillage avant de frapper de plein fouet le mannequin en métal… qui se dissout entièrement dans une sublime traînée de poussière incandescente… désintégré par la chaleur du projectile.

Le fusil de guerre multifonction Cerberus était né !


- Jûken’Maw fusionne trois tourelles de ciblages et un bouclier assisté (en utilisant sa pioche bleue) afin de créer le fusil de guerre nommé « Cerberus ». Par ailleurs, il s’équipe du bouclier assisté restant dans son inventaire -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2910
Expérience : 9187
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Atelier de fusion   Dim 31 Déc 2017 - 2:29

Fusions validées.

Moradund gagne 350 PO.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Atelier de fusion   

Revenir en haut Aller en bas
 

Atelier de fusion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Atelier de fusion
» Atelier du Mek Rukza
» Constitution; La Fusion de Victor Benoit prend le devant.
» La fusion se rapproche de la proposition de l'administrateur du forumhaiti
» Atelier de travail sur le phénomène de l'exclusion dans la société haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Est de Dùralas :: Ville de BaldorHeim :: Atelier des Technophiles-