Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Sally Salvia
Le Monde de Dùralas a précisément 1632 jours !
Dùralas, le Jeu 19 Avr 2018 - 19:15
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Partagez | 
 

 Mine de fer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21
AuteurMessage
Thorek Sveresson
Explorateur

avatar

Messages : 145
Expérience : 1111
Masculin Âge RP : 164 ans

Politique : 11
Métier : Mineur - Maître
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
942/942  (942/942)
Vitesse: 508
Dégâts: 232

MessageSujet: Re: Mine de fer   Mar 10 Avr 2018 - 19:07

.
     L’air quelque peu maussade, Thorek entra dans la mine de fer en trainant les pieds. Dans ses mains se baladait une pioche tout ce qu’il y avait de plus ordinaire, un emprunt à la guilde des mineurs qu’il avait réussi à arranger en échange d’une petite partie de sa récolte du jour.

     Eh oui, le nain n’avait plus sa fidèle pioche à tête de marteau en ce jour. Le « sacrifice » dudit outil était cependant nécessaire. Même si Thorek ne l’admettait qu’à moitié, son vieil outil avait vécu et il méritait d’être remplacé par un autre plus performant. De plus, au vu de la complexification rapide des rencontres et des dangers qu’il encourait, avoir une arme de meilleure qualité ne pouvait pas faire de mal.

     Ainsi, entre temps, le nain se retrouvait à piocher avec un pic basique auquel il n’était pas habitué qui plus est. En conséquence, le simple fait de terminer un filon presque épuisé lui envoya des douleurs musculaires si violentes que le nain faillit laisser tomber son outil de travail à plusieurs reprises…

     Dépité, Thorek se contenta de la mine de fer en ce jour. Il avait besoin de repos et de temps pour faire son deuil… Mais la prochaine fois, il reviendrait en force.




"La Mort est un mâle, oui, mais un mâle nécessaire."
Terry Pratchett


Slots Rps : pw Arwen // Pw Baldwin & Dilon



Dialogues : #3399ff

Lien : Source de l'avatar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alphonse Galhaad
Stellar-Man

avatar

Messages : 212
Expérience : 1737
Politique : 31
Métier : Mineur - Maître Absolu
Titres:
 

(F.A.U.V.E, G.O.L.E.M d'Alphonse +360, 150, v+290)

Stats & équipements
Vitalité:
2975/2975  (2975/2975)
Vitesse: 370
Dégâts: 1475

MessageSujet: Re: Mine de fer   Mer 11 Avr 2018 - 11:16

Alphonse Galhaad avait longtemps demeuré plus ou moins inactif. Faute à quoi, il ne saurait le dire, peut-être était-ce là une conséquence à son affection en Château-Rouge, ville plutôt tranquille à dire vrai. Et puis il préférait toujours la qualité à la quantité, phrase qu'il aimait beaucoup pour couvrir sa flemme.

Ses courants d'eau aménagés en une myriade de petits fleuves traversant toutes les habitations hors du périmètre du grand château, impérial derrière une porte d'or titanesque, rendait la localisation tout à fait bucolique. L'air montagnard aidant Spelunca avait un charme grandiose, profitant totalement aux architectures modernes des vampires qui gagnaient en la ville du Vicomte Styx tout leur prestige.
Galhaad n'était certainement plus dupe, au comble de deux années en Dùralas, mais il semblait que l'atmosphère était plus détendue en ce moment. Le fracas des lames se limitait aux tournois hebdomadaires organisés en la place publique -grande joie des paysans- et les tavernes débordaient des alcools produits localement, grâce à la connaissance viticole de la race.

Il n'y avait rien d'anormal, rien du tout, à Château-Rouge. La criminalité s'était même soudainement estompée, disparaissant dans les flammes d'un incendie dont l'incidence avait été minimisée par la presse au profit des attaques terroristes des sombres Lycanthropes. Les "Frères-Loup" ces illuminées, avaient conspiré contre la souveraineté locale et instigué des attaques civiles contre le Vicomte lui-même.
La Garde n'avait pas eu beaucoup de champ d'action, la milice locale s'occupant personnellement, et avec insistance, de la sécurité. Des Frelons, qui de prime abord pouvaient susciter un haussement de sourcil face à l'armure des plus légères qu'ils revêtaient. Des feuilles d'or et de l'ébène, deux matériaux plus décoratifs que pratiques, une hérésie aux esprits Technophiles !
Mais le casting des Frelons avait de quoi répandre l'effroi chez les plus braves des guerriers. C'étaient des mercenaires, en réalité. Des assassins payés par les connaissances, l'or, et l'influence de la maison Grey ; Alphonse n'avait jusqu'ici eut affaire qu'à Sir Nathanael Azhalred, premier Chevalier de la Rose et Paladin de Spelunca.
Et bordel que les titres de noblesse ne collaient pas au personnage.

Nathanael était une brute épaisse, haut de deux grands mètres et fort d'une centaine de kilos de muscles. Son visage, toujours dissimulé derrière un heaume titanesque -heaume rigolo, qui arborait un sourire gravé et des yeux en "U"- émettait régulièrement des râles rauques, donnant l'impression d'un colosse parmi les hommes, et si le Technophile n'était pas un combattant entrainé il en serait impressionné. Alphonse avouait penser le battre en combat singulier, mais là  n'est pas la question.
Les Frelons prenaient tout le travail, et les Gardes se retrouvaient à errer dans les tavernes, s'adonnant pour certains à la religion locale, pleine de charmes à dire pudiquement. Des orgies à parler vérité.

Le Naga se rendit donc aux mines pour accomplir un peu de labeur physique et ne pas négliger son physique -une petite panse de bière se formait en son bas ventre, ce qui était rigolo durant les rapports sexuels car elle sautillait gaiement au rythme des vas et viens-.

Aujourd'hui, il décida de commencer par les mines de fer, toujours synonyme de réminiscences de ses débuts en Dùralas...
Mais qu'est-ce que ? Là-bas, quelqu'un hurlait d'une façon démente, en tenue étrange... nulle doute ! Un super-méchant ! Il fallait convoquer les forces des Héros ! Alphonse déploya le Stellar-Signal en écoutant la fourberie de son ennemi ;


- MOUAHAHAHA CRAIGNEZ MON PLAN GÉNIALISSIME ET DIABOLIQUE ! JE SUIS DOCTEUR COMPLEXE ! Tout d'abord je vais altérer la constitution physique du fer dans ces mines pour créer des supersoldats de minerais qui marcheront ensuite sur Dùralas pour exploser et libérer leur roche ensorcelée sur Dùralas qui pollueront les nappes phréatiques desquelles jailliront des supersoldats d'eau qui à leur tour s’évaporeront pour ensorceler les nuages qui enfanteront des MILLIERS de gouttelettes assassines ! HAHAHAHAHAHA QUE VAS-TU FAIRE FACE A AUTANT DE RUSE STELLAR-MAN ?!!!!!!!


Sans même attendre la fin du discours de super-méchant, qui consistait à dévoiler toutes ses intentions à la simple vue du héros, Alphonse Galhaad était en armure de Stellar-Man et prêt à l'action.
Ses deux paumes technophiles émettait rapidement des faisceaux électriques qui faisaient voler en éclat la roche des Homoncules de Fer, fiers protecteurs de Docteur Complexe, mais il y en avait beaucoup, et il devrait attendre les renforts du Stellar-Signal pour espérer capturer l'horrible personnage.

Il se jeta en avant, Pistolame Némésis dégainé, et trancha net trois assaillants qui bougeaient mollement. Bien ! Les invocations semblaient peu réactives ; en une propulsion de turbobottes, le Naga pourfendait ces immondices d'un geste assuré et empli d'énergie bleue qui venait quelque fois rebondir sur les parois de la mine pour un spectacle haut en couleurs.

Mais qu'entend-t-il ? Par delà les rires du sinistre Docteur Complexe, qui s'échappait déjà en courant de ses maigres jambes dans les couloirs obscurs, une licorne déchira le silence de son hennissement cristallin, à n'en point douter la cavalerie arrivait ! C'était là la signature de Pureté, la magicienne blanche des rangs Gardiens qui assistait les super-héros de ses dons de soin sans précédent !

Pureté fit une entrée fracassante en embrochant trois des golems de fer grâce à sa monture.


- Bien joué Pureté !
- Pureté vous remercie, Stellar-Man, mais c'est moi, Jument Chatoyante qui ais fait tout le travail pour l'instant.
- Désolé Jument Chatoyante ! Bien joué à toi, tu as la plus belle robe du continent !
- Je sais.
- Allons, allons, mes amis, nous bavarderons après. Rayon d'Amour !

Le Rayon d'Amour de Pureté était une légende parmi les super-héros, tant ses effets semblaient dévastateurs selon les multiples récits que Galhaad en avait entendu. cette fois témoin de la puissante magie il demeura contemplatif face à l'agitation de baguette de l'humaine en cape blanche et armure dorée, qui déchaîna un torrent psychique sur l'armée d'homoncules.
Tous volèrent en éclat, sous les yeux totalement impressionnés d'Alphonse. Peut-être était-ce les restes d'acide de la dernière soirée, mais waaaouuuuh trop beau ! Il hurlait comme une groupie en furie, sautillant dans ses turbobottes, bientôt suivi par le rugissement euphorique de Jument Chatoyante !


- Encore une mission accomplie pour les...
- GARDIENS DE STELLARAE !
- *Hennissement héroïque*

Un nain des mines s'approcha du groupe de héros.

- J'voudrais pas jouer les rabat-joies mais vot' gus s'est échappé, vous avez saccagé le lieu de travail de centaines d'ouvriers, et en plus vous parlez à un cheval. Qui plus est Docteur Complexe est pas vraiment dans le crime, il a rien fait de mal... donc vous pouvez pas trop l'arrêter. J'crois que c'est un gars un peu foufou, mais ça s'arrête là. Il est pas dangereux... Prenez le fer des Homoncules et partez s'vouplaît, vous en avez déjà assez fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valphégas
Fantôme sanglant

avatar

Messages : 524
Expérience : 1114
Masculin Âge RP : 21

Politique : 12
Métier : Mineur - Novice (35)
Titres:
 

(Nalphégius, Pégase de Valphégas +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
710/710  (710/710)
Vitesse: 480
Dégâts: 635

MessageSujet: Re: Mine de fer   Dim 15 Avr 2018 - 2:52

Ma pioche tapait avec force le mur incrusté de minerais qui me faisait face. La journée d'aujourd'hui était placée sous le signe du labeur, car cela faisait un moment que je n'étais pas retourné faire mon rapport à la Tour Noire, et j'avais donc profité de mon voyage vers ma terre natale pour reprendre un peu le travail de minage. Mes bourses n'en seraient que moins lestes, et cela me convenait. Avec de la chance je trouverais une nouvelle cible avec laquelle jouer. Les nains étaient souvent plus solides que les humains, et leur résistance à la torture me donnaient souvent du fil à retordre pour les faire craquer. Mais ils craquaient toujours, et c'était une véritable extase que de voir le regard de quelqu'un qui avait perdu tout espoir de vivre.

Mais bref, quoi qu'il en soit on m'avait aujourd'hui envoyé dans une des mines récemment trouvées par les mineurs de BaldorHeim. Elles contenaient un grand gisement de fer, utile à leur technophiles et à ma bourse bien trop vide. Ma vie d'hédonisme ne laissait que peu de place à l'enrichissement, mais les contrats de la Congrégation palliait souvent à mes dépenses excessives. Enfin excessive pour les autres, moi je ne voyaient pas où était le mal de s'acheter une couverture en peau de tigre wystérien. Leur pelage était si doux, parfait pour les froides nuits à Lédéhi. Quoi que les nuits étaient rarement froides pour moi, car je les passais aussi rarement seul.

Ma pioche frappa violemment le filon qui peinait un peu à venir. Il fallait de la force pour ce genre de boulot, et j'avais un peu perdu l'habitude à force de le délaisser au profit des contrats. C'est pourquoi j'étais en nage à la fin de cette journée de travail, la peau noircie par le charbon et les poumons emplis de poussière. Je n'étais plus habitué au travail dans les profondeurs, mais j'allais y remédier. Après tout, j'avais toujours apprécié le calme des mines, qui me permettait souvent de méditer à la prochaine oeuvre d'art que j'allais exécutée. Oui, exécutée était le mot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Mine de fer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 21 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21

 Sujets similaires

-
» La mine de Poitiers : Toujours fermé !
» exploration (pv Mine de charbon)
» Crise de la mine
» 03. [Immeuble Hemmens/Catalano] The girl is mine
» Une noyade évitée ! [RP Mine de Charbon] | End |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Est de Dùralas :: Ville de BaldorHeim :: Lieu d'artisanat - Les mines-