AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : la louve
Le Monde de Dùralas a précisément 1695 jours !
Dùralas, le Ven 22 Juin 2018 - 1:48
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Partagez | 
 

 Pensées de la Vengeresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Siyas Baeren
Habitant(e) connu(e)

Habitant(e) connu(e)
avatar

Messages : 136
Expérience : 865
Féminin Âge RP : 93

Politique : 01
Métier : Bûcheron - Novice (30)
Titres:
 

(Pégase de Siyas +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
610/610  (610/610)
Vitesse: 470
Dégâts: 399

MessageSujet: Pensées de la Vengeresse   Mar 26 Jan 2016 - 17:00

SOMMAIRE


Présages





Couleur des dialogues: #339999

Merci à Mohana pour ce kit avatar + bannière Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siyas Baeren
Habitant(e) connu(e)

Habitant(e) connu(e)
avatar

Messages : 136
Expérience : 865
Féminin Âge RP : 93

Politique : 01
Métier : Bûcheron - Novice (30)
Titres:
 

(Pégase de Siyas +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
610/610  (610/610)
Vitesse: 470
Dégâts: 399

MessageSujet: Re: Pensées de la Vengeresse   Mer 21 Fév 2018 - 16:51

Premier présage: la vallée


Croaaa !

Le corbeau fit ouvrir les yeux à Siyas. Ces satanés charognards étaient constamment intéressés par sa chair froide de morte-vivante, si bien qu’elle devait prendre garde à ne pas se reposer trop longtemps quand elle le faisait en pleine nature. Où se trouvait-elle ? En regardant autour, elle ne reconnaissait rien. La nuit était déjà bien avancée, et la lueur blafarde de la lune éclairait le paysage brumeux. Elle ne voyait qu’une plaine herbeuse, et sur celle-ci, un promontoire, sur lequel était établie une cité dormante. Le tonnerre grondait, et des éclairs illuminaient parfois le ciel noir d’encre. Chaque arc électrique semblait faire apparaître sur la face de la lune un crâne ricanant. Quel curieux endroit, elle n’avait aucun souvenir de s’être assoupie dans un lieu pareil, mais elle était certaine de ne pas rêver, car elle n’avait plus rêvé depuis sa mort.

Elle tendit sa main, et le corbeau vint s’y poser docilement. Il essaya bien de mettre un coup de bec aux doigts de l’elfe mais celle-ci lui tapa le crâne pour l’en dissuader. Elle observa la plaine, silencieuse. Elle fut frappée de ne pas l’avoir remarqué plus tôt, ce n’était pas qu’elle qui restait silencieuse, l’environnement tout entier était calme, trop calme. Pas un bruit si ce n’était celui des pas de la banshee, pas un bruissement de feuilles ni un cri d’animal, si ce n’était le croassement du corbeau. Les arbres pétrifiés tendaient leurs branches vers le ciel comme s’ils essayaient de le déchirer. Ce lieu semblait subir un mal invisible, la nature silencieuse semblait figée dans une expression de souffrance perpétuelle. Quel pouvait bien être cet endroit ?

Une légère brise souffla, charriant une odeur de charnier. Le corbeau de Siyas s’envola pour profiter de ce vent. Siyas le regarda voler un moment, mal à l’aise à cause de l’étrange odeur portée par ce vent. Elle vit l’oiseau monter, monter, et tomber. Elle avait un très mauvais pressentiment, elle courut vers le lieu où l’oiseau devait être tombé. Alors qu’elle approchait, le vent devint glaçant, et l’espace d’un moment, elle eut l’impression de mourir à nouveau. Mais elle ne pouvait pas mourir, plus maintenant, elle était déjà une morte-vivante. Le corbeau était réduit à l’état de charogne, comme si dix semaines s’étaient écoulées entre sa mort et le moment où Siyas était arrivée. Pourtant cela ne faisait que quelques secondes. Elle leva les yeux vers la lune, un éclair révéla de nouveau le crâne, augure funeste qu’elle ne comprenait pas.

Croaaaa !

Elle baissa les yeux, le cadavre du corbeau était debout, et il la regardait, comme s’il essayait de lui dire quelque chose. Cette vision ne signifiait qu’une chose : nécromancie ! Elle voulut se lever mais son corps refusait d’obéir, endolori par le froid mortel. Tout ceci n’avait aucun sens, elle ne comprenait rien, elle paniqua. Ses yeux se fermèrent malgré elle, elle se sentit tomber, sans pouvoir rien y faire.


Dans un sursaut, Siyas se réveilla. Elle avait le souffle court, les yeux écarquillés, encore paniquée. Son drap glissa le long de sa peau, laissant le mince rayon de lumière lunaire qui filtrait au travers de la fenêtre éclairer sa peau grise. Elle était toujours là, elle sentit les âmes en elle qui captaient son trouble sans en comprendre le sens. Qu’avait-elle bien pu voir ? Il lui fallait trouver des réponses. La nécromancie, cette image l’obsédait, et pour la première fois, elle avait peur, peur de retourner à la servitude…





Couleur des dialogues: #339999

Merci à Mohana pour ce kit avatar + bannière Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siyas Baeren
Habitant(e) connu(e)

Habitant(e) connu(e)
avatar

Messages : 136
Expérience : 865
Féminin Âge RP : 93

Politique : 01
Métier : Bûcheron - Novice (30)
Titres:
 

(Pégase de Siyas +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
610/610  (610/610)
Vitesse: 470
Dégâts: 399

MessageSujet: Re: Pensées de la Vengeresse   Ven 8 Juin 2018 - 23:07

Second présage: le cimetière


La pluie froide tombait et ruisselait sur la peau de Siyas, ce qui ne la faisait pas trembler le moins du monde. Sa chair morte était aussi froide et glacée que les gouttes d'eau tombées du ciel en cette nuit froide. L'humidité faisait coller son bustier de cuir contre sa peau, et ses cheveux de cendre contre son visage, mais ça non plus, elle ne s'en souciait guère. Des bancs de brouillard s'accrochaient à ses chevilles comme des spectres avides, et s'accrochaient ainsi à tout ce qui l'entourait.

Un cimetière, les pierres tombales qui l'entouraient ne laissaient aucun doute là dessus. De toutes formes et de toutes tailles, mais aucune qui ne crève la brume significativement. D’ordinaire, elle évitait scrupuleusement ces lieux maudits, car elle ne se considérait pas comme ceux qui se trouvaient ici. Souvent elle avait considéré la possibilité d'essayer de mourir dans un de ces lieux, comme une symbolique macabre qui aurait pu la libérer de sa malédiction. Elle passa entre les tombes, la boue collait à ses bottes, elle marcha jusqu'à une tombe dressée en pointe, avec une décoration finement ciselée dans la pierre. Pourquoi celle là en particulier ? C'est la question qu'elle se posa, avant de comprendre qu'il s'agissait d'une tombe typique des drows. Elle lit le nom écrit sur la plaque d'argent: Selae Aellothien

Elle ne connaissait ce nom que par des anciens contes drows, qui chantaient les louanges d'une princesse de ce peuple, du temps où il y avait encore une royauté Drow, à la beauté ensorcelante, et dont chacun craignait la fureur. Elle était si aimée et si crainte à la fois que certaines de ses plus grandes rivales échafaudèrent un plan pour la destituer, car elle s'accaparait tout autour d'elle. Elle conduisait des nuits de meurtre, où chaque Drow s'adonnait à une tuerie rituelle, et où le sang des esclaves coulait à flots, parfois même celui de drows, souvent des ennemis de la princesse. D'aucun disaient qu'elle tirait son pouvoir de ces nuits, que privée de celles-ci elle vieillissait et s'affaiblissait. Une de ces nuits, ses rivales parvinrent à la faire exécuter, et se baignèrent dans son sang, en une ultime insulte. Mais une fois la princesse morte, les matriarches qui avaient commandité son meurtre s'entre-déchirèrent, donnant naissance aux fondements de la société Drow actuelle.

En un clignement d'oeil, elle la vit. Même s'il ne s'agissait que d'un spectre, sa beauté laissa Siyas démunie. Vêtue de robes cérémonielles outrageusement peu couvrantes, une couronne sur la tête, Selae se trouvait ici dans toute sa gloire, exactement comme on pouvait se l'imaginer. Elle prit le visage de Siyas entre ses doigts, et un froid intense la parcourût, le froid de la mort. Siyas était fascinée par ce visage si parfait, elle ne parvenait pas a en détacher le regard, même alors que d'autres spectres émanaient des tombes autour d'elle. Elle était déjà morte, mais elle devait se débarrasser de son enveloppe charnelle pour pouvoir être avec la princesse légendaire des drows. Elle n'avait pas la force ni la volonté de se dégager de l'étreinte de la drow, elle restait là comme hypnotisée, et elle comprit que sa princesse l'invitait à la rejoindre.
La rejoindre dans la servitude
Sa vision s'obscurcit, et elle se réveilla, encore troublée de la vision qu'elle venait d'avoir. L'espace d'un instant, elle sut que son désir le plus cher était de vivre éternellement avec la drow de son étrange rêve, de servir la princesse des Drows. Et puis elle reprit ses esprits, chassant cette idée aussi stupide qu'irréaliste. Un détail qu'elle avait à peine remarqué lui revint, juste avant que les souvenirs de son songe ne s'estompent. Pourquoi ces spectres portaient-ils tous des chaines ?





Couleur des dialogues: #339999

Merci à Mohana pour ce kit avatar + bannière Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Pensées de la Vengeresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seul et sage pensée!
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Petite pensée pour le Japon
» reflexion bidon sur le mode de pensée de la société !!!!!
» Tome 9 - Ce que vous en avez pensé ! ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Présentations des membres :: Journal de bord-