AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Shax
Le Monde de Dùralas a précisément 1753 jours !
Dùralas, le Sam 18 Aoû 2018 - 4:13
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Partagez | 
 

 Forge des forgerons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Sam 25 Nov 2017 - 3:46

Rapport de fabrication :

Uma fabrique 3 dagues camélia, elle gagne 15 points métier.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

---

Rapport de fabrication :

Baldwin fabrique 1 faux gère, il remporte 5 points métier et 10 points métier bonus.

Commentaires sur le RP : Rien à redire ! Excellents débuts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uma
Barbare

avatar

Messages : 293
Expérience : 1060
Féminin Âge RP : 12

Politique : 01
Métier : Forgeron - Experte
Titres:
 

(Corbeau commun  +150, v+80)

Stats & équipements
Vitalité:
1235/1235  (1235/1235)
Vitesse: -54
Dégâts: 1643

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Dim 26 Nov 2017 - 12:51

Le lendemain. Uma se réveilla de bonne heure. Elle avait juste besoin d’argent pour son voyage. Étant donné qu'elle avait déjà fais plusieurs, elle voulue continuer sur sa lancée pour être sûr de faire une belle arme. Elle entra donc dans la forge de Ladius.

-La forge  en haut a droite est libre.

-Merci.

Uma s'installa et commença à lier le fer, son mouvement était de plus en plus fluide précis. Manier le marteau ne l'épuisais déjà presque plus. Être thériantrope avait ces avantages. Mais elle ne se méprenait pas et savait que ses armes était basique et de qualité moyenne. Elle commença donc à faire chauffer le fer. Puis le frappa avec son marteau. À chaque fois qu'elle prenait cet outil, elle avait l'impression d'en faire depuis le début de l'histoire de la forge. Le fer rougeoyant se laissait faire sous la puissance du marteau. Ce même marteau, était passé de main en main. À chaque fois qu'une personne louait une forge. Parfois, des années de savoir faire l'utilisait parfois, ce n’était que le potentiel pas encore sculpté d'un jeune forgeron, comme Uma. À la fin de la deuxième dague, Uma sentait que le marteau c’était un peu modifié depuis son arrivée. Il avait chanté une autre partition, l'avait interprété différemment, l'avais joué avec un peu d'instinct.

Je fais donc deux dague camélia







Dernière édition par Uma le Sam 2 Déc 2017 - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baldwin Nuussian
Maître d'armes

avatar

Messages : 116
Expérience : 872
Masculin Âge RP : 21 ans

Politique : 12
Métier : Forgeron - Apprenti
Titres:
 

(Ashcal, lion géant de Baldwin +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
841/841  (841/841)
Vitesse: 244
Dégâts: 648

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Sam 2 Déc 2017 - 21:34

Il était temps de retourner à la forge !

C'était son cinquième jour à Kastalinn, et Baldwin commençait doucement à connaître la ville et à prendre ses marques. Il se mit donc en route en sifflotant vers le bâtiment, profitant de cette période où il ne bouge pas de la ville pour en apprendre le plus, car ce sera forcément beaucoup moins facile lorsqu'il repartira sur les routes.

Halln, le forgeron, ne lui avait pas encore donné la liste de matériaux à ramener, mais il en avait reçu en cadeau pour un service rendu avec plaisirs la veille. Fort de ceux-ci, il entra dans la forge, il n'en avait assez que pour une arme, mais il savait laquelle il ferait.

« - Salut p'tit gars ! T'as l'air en forme ! Alors, une p'tite envie d'battre à nouveau l'métal ? »

Baldwin sourit. En effet, c'était la troisième fois seulement qu'il venait jouer du marteau sur le métal chauffé au rouge, mais c'était déjà devenu un plaisir ...

« - Bonjour Halln ! Tout comme vous on dirait ! En effet, j'ai bien envie d'attaquer une nouvelle arme !

- Hé alors, t'as une idée d'laquelle ? C'est que je n't'ai pas encore donné d'liste à ramener !

- Tout à fait ! J'ai obtenu un peu de minerai et de bois, assez pour fabriquer une arme, du coup je souhaiterais jeter mon dévolu sur une lil'ance !

- Une lil'ance ? C'est d'accord ! Surtout qu'tu sais d'jà monter la hampe, il m'reste qu'à t'expliquer comment t'y prendre pour l'reste ! Et cette fois, j't'explique au début, puis tu t'débrouilles ! J'verrais le résultat à la fin ! C'est compris ?

- C'est compris !

- Trèèès bien ! Alors écoute ! En sois, la lame elle-même ressemble de loin à la dague au niveau du forgeage : droite, avec une pointe et deux tranchants, si c'n'est qu'elle diminue d'largeur tout l'long. Pour t'donner une idée, c'est la forme d'une goutte d'eau, ou d'une feuille ! C'est pour la plus basique bien sur, celle qu'tu vas faire ! Il existe beaucoup d'autres variantes ! Après, c'est l'même principe qu'pour la faux au niveau d'l'emboitement avec le manche, donc tu sais faire ! Bon. Maintenant, laisses-moi t'décrire comment tu vas t'y prendre ... »


Après les explications, Baldwin alla mettre ses minerais à fondre, et se prépara pendant ce temps. Il attacha son tablier en cuir, enfila ses gants, et mit le marteau à côté de l'enclume. Puis il commença à préparer le manche, jusqu'à ce que la mixture jaunâtre bouillonnante soit prête à être moulée. Il commença ensuite le façonnage …

*Clang … clang*

Il commençait doucement à prendre le coup, son marteau était plus précis. Le métal prenait la forme d'un fer de lance en forme de feuille de lilas, pointue, tranchante. À chaque coup, quelques gouttes de sueurs supplémentaires perlaient sur sa peau, qu'une brise venait rafraîchir par moments avec délectation.
C'était une petite pièce tout de même, aussi il la finit plus rapidement que la faux, tout en étant moins cassé à terme. Baldwin se sentait bien, serein. Frapper le métal régulièrement avait vraiment quelque chose de relaxant.

Il termina les finitions et la hampe, emboîta le tout, grava une fois de plus ses initiales, et alla la présenter au forgeron. Bon, c'était toujours un peu maladroit, normal pour une troisième fois seulement, mais il progressait, et ça c'était le principal.

« - Voilà ! Je viens de la terminer, qu'en pensez-vous ?

- Parfait ! Laisse-moi voir ça ! »


Halln attrapa la lance, la soupesa, testa son équilibre, et finit par observer la lame elle-même.

« - Huum, pas mal. On voit d'l'amélioration par rapport à la faux, bon boulot ! Elle est plutôt bien équilibrée, la lame est belle quoique pas tout à fait droite, et les coups d'marteau sont moins hasardeux, c'est très bien ça p'tit, il faut continuer à t'entrainer d'cette façon ! »

Il lui rendit la lance.

« - Tu comptes la vendre celle-là ? J'pourrais la mettre au magasin.

- Merci c'est gentil, mais celle-là je la garde, elle va remplacer ma faux actuelle, qui, elle, va être vendue.

- Bon choix si j'peux m'permettre ! Mon avis qu'tu t'en sortiras mieux avec elle ! »


Cette dernière remarque lui arracha un sourire. En effet, il s'en sortirait mieux avec la lance, plus légère et maniable, et de – très légèrement – meilleure qualité. Elle lui convenait plus, même si sa préférence allait toujours aux épées.

« - Merci Halln ... »

La nuit était tombée à l'extérieur, Baldwin se prépara à rentrer tranquillement à l'auberge.

« - Bonne soirée, et encore merci !

- Pas d'problèmes Baldwin, et à bientôt ! La prochaine fois, ramène soixante minerais d'fer si tu l'peux !

- Je n'y manquerais pas ! »


La vie nocturne de la ville avait prit place, plus calme, avec un ciel totalement dévoilé dans lequel les étoiles brillaient tels mille feux. Plongé dans cette ambiance, une pensée fugitive alla vers son père. Bien sur, il souhaitait maîtriser toutes les armes, mais il a forcément celles avec lesquelles il se sent le plus à l'aise, et il ne suivrait pas la voie de la faux comme son géniteur si cela ne lui conviendrait pas …

[Création d'une Lil'ance, à équiper]






Le monde ne demande qu'à être exploré, et le savoir acquis ...


Merci à Mohana pour mon avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uma
Barbare

avatar

Messages : 293
Expérience : 1060
Féminin Âge RP : 12

Politique : 01
Métier : Forgeron - Experte
Titres:
 

(Corbeau commun  +150, v+80)

Stats & équipements
Vitalité:
1235/1235  (1235/1235)
Vitesse: -54
Dégâts: 1643

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Dim 3 Déc 2017 - 19:52

Elle avait enfin réussi à trouver cette forge. Elle était dans une pièce de taille moyenne, ou l'espace était bien utiliser. La majorité des accessoires pouvant être en bois l’était. Elle prit quelque morceaux de fer dans un coin. Se munit d'un marteau, il n'avait pas l'habitude d’être pris par d’autres que la pirate. On sentait qu'il ne se faisait pas au style pas encore affirmé d'Uma. À ce moment là la vieille ouvrit la porte avec une facilité qui déconcerta Uma. Elle le vit et lui dit :

-Seul les forgerons peuvent rentrer. Plus tu est avancée dans les chemins de la forge, plus cette porte s'ouvrira facilement. Si tu veux je peux te donner quelques conseils.
Elle se mit à prendre également du bois.

-La base de la forge c'est de savoir prévoir d’y associer du bois. Tu sais fais quoi pour le moment ?


-des dagues et des épées.

-Bien, c'est déjà pas mal, tu ne pars pas de rien. On vas travailler sur des faux. On vas en faire plein au départ pour être sûr que tu métrise l'alliage du bois et du fer. Regarde, je vais faire une faux basique.

Elle jouait une partition particulière, elle était totalement différente de celle d'Uma. On sentait bien, la gloire du marteau et la soumission du fer. Après quelques aires, la lame de la faux était finie. Elle pris un bâton et l’incéra dans le trou de la lame.

-Tiens, je te l'offre. Dit-elle en lui jetant l'arme. Maintenant montre moi ton savoir faire, tu peux faire une dague ou une épée bien sur.

La jeune fille essaya une faux. Elle apprenait très vite et commença à faire chanter l’enclume. Elle avais toujours cette impression de traverser les époques lorsqu'elle forgeait. Elle avait l'impression d’être intemporel, comme si elle s’éloignait de la réalité, comme lorsque l'on rentre dans un rêve et que l'on entend toujours se qui se passe autour mais que l'on pars loin. Elle ne sentait plus Alinda à côté d'elle, seul sa forge, son marteau et le fer comptais. Elle sentait parfois quelques fausse note, des choses à améliorer. Cette sensation de vide s'exprimait de plus en plus, plus elle était concentré et plus elle s'aventurait dans la route des forgerons. À la dernière note, son rêve était finis. Elle revient brusquement à la réalité.

-Tu as de la famille forgeronne ?

-Non, pourquoi ?

-Tu as ressentit le marteau, non ? Et bien c'est très rare chez les débutants. En général c'est causé par la famille. D'ailleurs, tes parents sont vivants ? Excuse moi si c'est indiscret mais sinon que fais tu sur les route seul ?

-Nop, ils sont pas mort. Mon frère m'a soulé alors je me suis barré.

-Ca vas, tu survis bien, pour une gosse. Repassons à ta faux, vus que tu n'a pas de famille dans la forge, elle est très réussite. Tu est sur que c'est la première que tu fais ?

-Oui, mais il y a quelques fausse note.

-C'est vraie, arrangeons ça.. Tout d'abord, le trou pour mettre le bois n'est pas rond. Essaye de mettre le bois, ça ne marche pas. Utilise mieux tout le potentiel que tu peux tirer du marteau. Attend. Elle attrapa un petit marteau non utilisés. Tu as déjà un style bien avancé, c'est un marteau qui n'a pas encore été utilisé. Il pourra s'adapter plus facilement à tes accords.

Uma en refit une avec l'aide d'Alinda.

-Apres, amuse toi à faire la forme qui te convient. Elle ferma la porte derrière elle.

Avec les conseils de la vieille, la jeune fille fit plusieurs faux. Sa préféré était une faux, dont la lame partait en fourche à la fin.

Je fais donc 6 faux gère





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Mar 5 Déc 2017 - 22:17

Rapport de fabrication :

Uma fabrique 2 dagues camélia, 6 faux gère. Elle remporte 40 points métier.

Commentaires sur le RP : Rien à redire ! Tu passes Apprentie.

---

Rapport de fabrication :

Baldwin fabrique 1 lil'ance, il remporte 5 points métier et 5 points métier bonus.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moradund Marteau-de-Fer
Prætor Primaris ♦ Imperator ♦ Paladin

avatar

Messages : 1231
Expérience : 3520
Masculin Âge RP : 125

Politique : 57
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Bolgrong, Ours de Moradund [Emblème Kazharien]  +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
2715/2715  (2715/2715)
Vitesse: 462
Dégâts: 1761

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Jeu 7 Déc 2017 - 0:19

-M-M-Maitre Marteau-de-Fer??? Qu'est-ce qui vous amène? Je pensais que vous...
-Paix Ulfric! s'amusa l'interpellé Ce n'est pas parce que j'ai ouvert une boutique que je n'ai pas le droit de venir montrer aux petits jeunes un peu de vraie forge de temps en temps.
Le gérant de la forge sourit à ce qu'il considérait comme de la vanité de vieux nain.
-Comme vous voulez, sachez que le tableau des demandes à été mis à l'intérieur avec l'hiver.
-Merci, je vais y jeter un oeil.
Le nain entra dans la forge, se stoppant après quelques pas pour se délecter de l'air chargé du lieu. Il n'y avait vraiment qu'auprès des forges qu'il était le mieux.
Il avançait vers le panneau des demandes qu'il trouva presque à taton lorsque son pied rencontra un de paniers de ressources. Il attrapa l'étiquette sur l'une des anses et y lu une commande qu'il lui plaisait bien, après tout il s'agissait de la même arme qui l'accompagnait en ce moment, dernière oeuvre à être née de ses mains en ces lieux. Il attrapa le panier à pleine main et souleva l'ensemble sur son épaule, pour traverser la forge et déposer le tout prêt d'une large enclume.
~Frimeur...
Il sourit à la remarque de Ronin alors qu'il entassait les minerais d'argent dans un moule rectangulaire de bonne taille. Il enfourna ensuite le tout, mettant un coup de soufflet au foyer avant d'aller déposer le bois chez le sculpteur proche où il laissa bolgrong.
Il passa des marteaux de diverses tailles à sa ceinture à son retour à la forge, avant de sortir le moule pour le laisser refroidir dans un bac d'eau froide.
Reprenant le schéma de son propre marteau, il passa avec nettement plus de succès l'étape de la compression, ne laissant aucune bulle d'air encombrer le métal.
Plus complexe fut l'ajout du manche, en effet frayer un trou dans la masse tout en s'assurant de conserver sa compression. De nombreux coups de marteaux et ahanement plus tard, il avait ménagé un espace correct dans la masse d'argent tandis qu'un lourd grognement créait l'animation à l'entrée. Le nain serra son métal dans plusieurs pinces à vis avant d'aller chercher le manche que son ours ramenais de chez le sculpteur. Après un grattement affectueuse de son maitre sur entre les oreilles, l'ursidé se coucha prêt de la porte, laissant les enfants les plus téméraires ou les plus inconscients, jouer avec sa fourrure.
Le nain quand à lui profita que la tête du marteau n'avait pas entièrement refroidi pour y ajoindre le manche. Il prit ensuite le temps de préparer le cuir pour la phase final de la création de l'arme.
Il s'assit prêt du foyer de forge, broyant une mixture avec un pilon en y ajoutant régulièrement de petite dose d'un liquide ambrée sortit d'une fiole. Il remua ensuite doucement avec une baguette de métal la mixture jusqu'à ce qu'elle soit liquide et complètement transparente. Il enduisit ensuite consciencieusement les défenses et le cuir de sanglier qu'il mit ensuite à sécher sur des chevalet de bois.
Il libéra alors le futur marteau des pinces et le posa au sol sur une pièce de tissu épaisse, pour ne pas le salir, le manche vers le haut. Il mit à fondre un peu d'or sortit d'un poche avant de se jucher sur un haut tabouret, employant un petit marteau et un burin pour creuser sa marque sur le bout du manche. Il remplit le symbole dans le bois avec l'or fondu et laissa sécher le tout tandis qu'il allait vérifier le cuir.
Il découpa ce dernier en longue lamelle qui lui permirent de constituer un manche décent.
Une fois l'or sec, il essuya la marque jaune avec un chiffon doux et retourna l'arme pour attacher les défenses. Il les lia aux quatre sommets de la tête du marteau, tous tourné vers un même côté, pour former une pointe meurtrière. Il ré-appliqua une couche de traitement pour le cuir, le liquide aidant à lier les composants bestiaux au sang de la montagne, le laissant sécher tandis qu'il fumait une bonne pipe auprès du foyer, le regard perdu dans les flammes.
Il fut libéré du l'hypnotisme sensuelle pyrotechnique par le bruit d'un jeune forgeron qui laissa tomber un bout de métal informe de son enclume. Le regard noir que le nain entouré par les braises virevoletantes jetta à l'apprenti valut toute les leçons du monde. L'artisan souleva l'arme des chevalets où elle séchait et la fit un peu tourner d'une main, émettant un grognement approbateur avant d'aller la déposer sur l'un des coussins du comptoir principal.


[Commande de marteau rö de Uma]

Marchand:
 




Que ton marteau sonne clair.
Que ton enclume résonne.

Dialogues: -Moradund : ffffff ~Ronin: bbbbbb
Rappel : Ronin n'est audible que par les télépathes,
ou lors de crises de rages (Dialogues lors des crises: ~Ronin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/MrMomory
Baldwin Nuussian
Maître d'armes

avatar

Messages : 116
Expérience : 872
Masculin Âge RP : 21 ans

Politique : 12
Métier : Forgeron - Apprenti
Titres:
 

(Ashcal, lion géant de Baldwin +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
841/841  (841/841)
Vitesse: 244
Dégâts: 648

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Jeu 7 Déc 2017 - 22:05

Le lendemain après-midi, c'est alourdi de soixante minerais de fer que Baldwin se rendait à la forge. Il était motivé, avait envie d'apprendre plus et de s'améliorer, il était devenu vraiment passionné par le métier.
Son séjour en ville se passait fort bien, il satisfaisait sa curiosité sur son histoire et ses habitants, et se promenait sans trop de soucis désormais. Le seul hic étant qu'il ne pouvait pas vraiment s’entraîner ici, et il avait peur de finir par rouiller.

Il arriva devant le fameux bâtiment et entra dans la forge. La chaleur du lieu lui frappa au visage, mais ne l’incommodait plus vraiment. Cela dit, la journée était belle, ensoleillée, mais sans air, ce qui n'arrangera pas la température et ne permettra pas non plus de profiter de ces bonnes brises fraîches. Baldwin était prêt à supporter ça.
Il salua Halln, qui était étonné de le voir déjà de retour, pensant qu'il aurait d'autres choses à faire. Cependant, il était content de son assiduité. Il n'avait plus rien à lui apprendre sur les bases, car il les avait assimilé, et le reste ne se jouera qu'à l'expérience et la pratique. Il avait donc préparé une surprise ...

« - Alors p'tit ! C'que j't'ai appris jusque maint'nant, ce sont les bases ! L'art de transformer le simple minerai d'fer en arme, sans chi-chis, simple et efficace. Et tu t'en es bien tiré jusque-là ! De c'fait, j'pense qu't'es prêt à passer au-d'ssus. Mais ça, c'est à toi d'me l'prouver aujourd'hui ! Avec les minerais qu't'à ram'ner, tu vas m'forger une orchid'épée et une dague camélia, et sans mon aide ! Tu t'débrouilles du début jusqu'à la fin ! T'as d'jà fait une dague, donc tu sais comment faire. Pour une épée c'est l'même principe ! Allez, au boulot maint'nant, faut plus perdre de temps !

- Je m'y atèle tout de suite ! »

Une épreuve.

Tablier attaché, gants enfilés, Baldwin prépara tout ce qu'il aurait besoin pour le travail, puis alla se poser à côté du soufflet du fourneau, l'actionnant de temps en temps pendant que le fer fondait. Il se vida la tête, faisant appel à sa concentration. Les seuls bruits que l'on entendait dans le lieu étaient le crépitement des flammes, les « frouch » du soufflet, et les « clang-clang » que produisait le maître forgeron sur une autre enclume. Il oublia tout ça, oublia même la chaleur. Il se remémora toutes ses leçons depuis le début, les moindres détails de la création de sa première arme, et réfléchit sur le comment il allait s'y prendre. C'était un test, et il allait donner tout ce qu'il pouvait et même mieux encore.

Il décida de s'attaquer en premier à l'orchid'épée, afin de finir directement la plus grosse pièce, celle qu'il maîtrisait le moins, et avec laquelle il prendrait forcément le plus de temps.
Le métal était fondu, c'était le moment de se lancer ! Il moula les armes, et s'attaqua à la plus grande dès qu'elle fut assez refroidie.
Tout en étant le plus précis possible avec son marteau, il frappa les bords du métal pour l'affiner et en faire un beau tranchant, de la même manière approximativement qu'il avait fait avec la faux. Tout en alternant avec un passage au feu pour chauffer au rouge là où il avait besoin de frapper, il lutta ainsi quelque temps, et finit par faire une lame belle et droite. Il travailla ensuite la pointe, de manière non pas à ce qu'elle est la forme d'un triangle, mais plus celle d'une pointe de feuille. Enfin, il creusa légèrement au centre, de la base à jusqu'à environ les deux tiers de la longueur totale, une gouttière, important pour éviter en combat le phénomène dit de « succion » lorsque l'on plante quelque chose de vivant avec, et qui rendrait l'extraction de la lame beaucoup plus difficile.
C'était terminé pour cette partie.

Après réflexions, il enchaîna tout de suite la dague, histoire de faire la totalité des finitions en même temps. Il fit donc chauffer la deuxième lame et la travailla exactement de la même façon, la pointe et la gouttière y comprises.
L'après-midi était déjà bien entamé lorsqu'il passa enfin aux détails. Les deux moules étaient conçus de façon à créer une poignée en métal, pas trop épaisse. Cette dernière permettait de passer les quillons, d'installer la vraie poignée en bois sur laquelle était enroulé une bande de cuir souple, et de glisser à la fin le pommeau. Bien sur, tout était calculé pour être à la bonne mesure, de façon à ce que tous soient bien calés et ne bougent plus. Enfin, pour terminer, le petit centimètre de métal qui dépassait du pommeau était totalement aplati contre ce dernier, écrasé à la force des bras et du marteau. De cette façon, l'épée et la dague n'étaient quasiment fait que d'une seule pièce, et étaient d'une très grande solidité.
Baldwin prit quelque temps supplémentaires pour effectuer tout ceci.

Il avait bossé très dure, et par chance le vent s'était levé en fin de journée, ce qu'il l'empêcha de suffoquer sous la chaleur du labeur. Il était très content de son travail, qu'il soupesa et examina pour voir s'il n'était pas passé à côté de quelque chose. Simple, mais résistant et efficace. Les quillons étaient droits, et les pommeaux ronds. Cependant, il eut l'idée de les peaufiner un peu plus, au niveau de la décoration, histoire d'ajouter sa touche personnelle qui les rendrait vraiment uniques.
Ainsi, il utilisa pour la première fois des outils lui permettant de creuser et de graver. Il creusa donc les bases des lames, pour former un dessin allant bien avec leur nom, des sortes de branchages feuillus, mais très léger, pas plus que quelques centimètres. Il prit ensuite la décision de couler un léger filet de fer liquide dans cette plante, afin d'en faire une ornementation en relief, ce qui rendait plutôt bien. Pour de l'expérimentation, il en était content ! Il termina par graver ces initiales sur les deux pommeaux, et s'arrêta là.
Voilà. L'orchid'épée et la dague camélia étaient terminées. Cela tombait plutôt bien, car la nuit commençait à s'installer.

Il alla prévenir Halln, et croisa les doigts pour qu'il en soit content. Le forgeron refit comme avec sa première création, et on pouvait à nouveau croire à un joaillier observant à la loupe des pierres précieuses.

« -Hmmm. Un bon équilibre … Facile à prendre en main … Les tranchants sont bien nets et droits, bravo … Et t'as su apporter ta marque : ces pointes, et ces décorations. Bon, elles n'tiendront pas longtemps dans l'feu d'la bataille, hein ! Mais c'est l'idée et l'intention qui compte, comme on dit ! Franchement, j'n'ai qu'une chose à dire : félicitations ! Tu viens d'me prouver qu'tu sais vraiment y faire ! Ces armes sont dignes de n'importe quel vrai forgeron qui fait bien son travail, j'peux te l'dire ! Du coup, dès la prochaine fois on pass'ra au niveau supérieur, se s'ra plus difficile, mais j'ai l'impression qu'tu n'attends plus qu'ça ! »

En effet ! Baldwin était heureux d'avoir passé son test, et avait hâte de découvrir ce qui l'attendait ensuite !

« -Merci beaucoup, Halln !

- Pas d'problèmes p'tit, j'n'ai pas pour habitude de mentir, et tu l'mérites ! Allez, tu d'vrais filer t'reposer maintenant. »

Ils échangèrent encore quelques phrases, puis Baldwin retourna à l'auberge chercher un bon repas et une bonne nuit après cette journée fatigante, mais très gratifiante.

[Création d'une Dague Camélia, à équiper, et d'une Orchid'épée, à mettre dans le sac pour la vente.]






Le monde ne demande qu'à être exploré, et le savoir acquis ...


Merci à Mohana pour mon avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4893
Expérience : 4056
Masculin Âge RP : 34

Politique : 168
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3473/3473  (3473/3473)
Vitesse: 595
Dégâts: 2593

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Mar 12 Déc 2017 - 22:10

Dilon pénétra dans son atelier de bonheur ce jour-là, il avait du pain sur la planche. Il avait aperçu, la veille, l'humaine au nom d'Athanasia Darkan qui était venue à L'Âme et l'art mûr afin de prendre commande de deux dagues camélia. Elle avait par ailleurs habilement négocié son prix. Dilon, un généreux dans l'âme, avait tout bonnement accepté son offre, d'autant qu'elle avait réussi à le prendre par les sentiments en évoquant Mohana Dharitri, la Rakshassa à qui il tient tant. Cette Athanasia était a priori sculptrice, ou bien au moins sculptrice en devenir puisqu'elle avait suggéré la possibilité de devenir l'apprentie de la belle femme-tigre, ce qui sous-entendait tout naturellement d'être sa disciple. Il était clair que Mohana pouvait être une excellente professeure, le Deraborne en était convaincu.

C'est donc avec cette agréable pensée qu'il fit chauffer les fourneaux et qu'il entama la création de deux petits dagues camélia. Elles n'avaient de camélia que le nom, et aucune fleur n'était destinée à sa confection. Néanmoins, il arrivait régulièrement à certains forgerons d'y apposer leur touche personnelle par diverses gravures et nervures dans l'acier afin d'y représenter une petite camélia, ce qui était le souhait de Dilon. Il voulait graver cette fleur ronde aux pétales triangulaires au niveau du pommeau de la dague, et ainsi augmenter le plaisir de manier la petite et fine lame. Bref, il avait matière à faire un rendu intéressant.

Il se mit à faire chauffer les divers minerais de fer qui durcissaient et rougeoyaient à vue d'oeil et, lorsqu'ils eurent pris la forme d'une barre, se mit à taper frénétiquement le fer. Il allait en avoir pour un bout de temps et il se dit qu'en y mettant de l'entrain et en chantonnant (il était seul dans l'atelier des forgerons d'armes et pouvait donc s'en donner à coeur joie).

Au bout de deux bonnes heures de travail il avait pratiquement terminé de façonner la première dague. Il restait bien évidemment les étapes de peaufinages et de limages, mais il savait qu'il devait laisser refroidir le fer en attendant. Il en profita pour s'atteler à la deuxième dague en reprenant le même processus. Ah, si le Connétable le voyait faire, il saurait que Dilon était capable de plusieurs choses et qu'il n'était pas qu'un "gardien adepte de la boisson". C'était comme cela que son supérieur le voyait depuis l'incartade qui avait eu lieu plusieurs mois auparavant au Canari Jaune. A ce moment là Dilon avait croisé un dénommé Lachlan, qui s'était avéré être en réalité le terrible Ombre de la Congrégation de l'Ombre. Aussitôt démasqué, celui-ci avait fait fit de ses relations en faisant intervenir trois de ses mercenaires. S'en était suivi un conflit entre les Gardiens et les membres de la C.O, et s'était soldé par une défaite des adversaires de la couronne. Monsieur Deraborne, quant à lui, avait eu le droit à des sermons de plusieurs semaines, qui duraient encore aujourd'hui... Pourtant, sa promotion n'avait pas été remise en question, du fait de son bon travail à côté. Comme quoi...

Il sortit de ses pensées lorsqu'il se rendit compte qu'il venait de terminer la deuxième dague. Il avançait de bon train aujourd'hui, et on arrivait seulement au milieu de l'après-midi. Il souffla et mit la deuxième petite lame de côté.


***


Après une pause repas - boisson bien méritée, le forgeron d'armes se remit à l'ouvrage en allant dans sa forge. Tandis qu'il mangeait (croyant qu'il avait terminé), il remarqua que plusieurs des lames en sa possession manquaient un peu de... Finitions. Etant donné qu'il avait des pierres précieuses sous la main, il décida que son après-midi se transformerait en "atelier joaillerie", de quoi mettre de côté le bourrinage du marteau qui tape sur l'enclume pour se consacrer à une activité qui requiert d'avantage de précision, à savoir le sertissage d'arme. Le sertissage consiste à implanter un ou plusieurs bijoux dans des objets, ici en l'occurrence dans des armes, afin de les embellir, voire de leur donner de meilleures capacités selon les propriétés de la pierre en question. C'est en se rendant compte qu'il avait des topazes sous la main qu'il se dit qu'il serait bon d'en faire bon usage.

Il s'empara donc de deux Gram, ainsi que de son épée enflammée, Excalibur, pour y faire une petite transformation. Une pierre bleutée tomba également de sa poche, qu'il récupéra par la suite en l'approchant de son visage pour l'examiner : il se rendit compte qu'il s'agissait d'un lapis-lazuli, que le guerrier avait autrefois amassé en battant un équipé à la robe tout à fait étrange, voire magique. Il haussa les épaules et la prit avec lui : elle lui servirait dans le sertissage de ses armes.

Il s'assit sur un tabouret, un monocle de pierre sur l'oeil droit, et des petites pinces en fer pour y apposer les différentes pierres. Il n'avait pas l'habitude et dût, pour cela, faire preuve d'une dextérité dont il ne soupçonnait pas la présence jusqu'à maintenant.

Au bout de deux bonnes heures (autant qu'il le fallut pour confectionner une dague camélia), il avait serti une Gram, et sa belle Excalibur. Néanmoins, il n'avait plus assez de minerais pour confectionner la dernière. C'est alors qu'il eut l'ingénieuse idée d'utiliser le bracelet argenté. Selon les dires, ce bracelet avait la faculté de dédoubler les ressources fabriquées ci avant. Il suffisait de l'enfiler et *POUF*. Ce qu'il fit l'instant d'après... D'abord il n'y eut rien. Il empoigna donc la Gram qui n'avait pas été retouchée et attendit. Peut-être devait-il prendre le dernier objet touché... Il y eut soudain un gros *BANG*, suivi d'un flash blanc. Dilon lâcha l'épée dans un cri et bougea la tête de droite à gauche en gesticulant : il avait été aveuglé par l'intense lumière. Il mit une trentaine de secondes à se réhabituer en clignant régulièrement des yeux. Il sentit dans un même temps le bracelet argenté craquer, et tomber par terre de son poignet. Il le regarda : le porte-bonheur était brisé en deux.

Dilon bougonna. Cet objet magique n'était que de la camelote, de la daube qu'il n'était pas prêt de racheter ! Jusqu'à ce qu'il inspecte la Gram... Elle était sertie des mêmes pierres que l'autre, comme par magie ! Le forgeron s'était mépris un peu trop vite. Le bracelet fonctionnait bel et bien et il put profiter de ses deux grams améliorées, et de son excalibur.

Ainsi Dilon réalisa ses nouveaux sertissages, se découvrant une nouvelle passion. Le lendemain,
les dagues camélia étaient elles aussi terminées, des gravures de fleur sur les côtés.


[Deux dagues camélia d'Athanasia + Améliorations de deux gram + Excalibur en activant le bracelet d'abondance pour doubler une amélioration]






:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3


Dernière édition par Dilon Deraborne le Mer 3 Jan 2018 - 2:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Uma
Barbare

avatar

Messages : 293
Expérience : 1060
Féminin Âge RP : 12

Politique : 01
Métier : Forgeron - Experte
Titres:
 

(Corbeau commun  +150, v+80)

Stats & équipements
Vitalité:
1235/1235  (1235/1235)
Vitesse: -54
Dégâts: 1643

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Lun 18 Déc 2017 - 23:06

Il pleuvait encore et encore. Des trombes d'eau étaient tombé depuis le début de la journée. Uma alla tué son temps dans la forge. De toutes les façon elle en avait à perdre. Elle descendit dans la calle pour se retrouver dans le labyrinthe de couloir. Elle avait bien retenu chaque porte et chaque croisement pour être sûr de s'y retrouver. La jeune fille se retrouva donc dans la petite pièce qui servait de forge. Elle commença à faire marcher son imagination. Son but étaient de faire plusieurs dague basique ayant chacune une forme différente. Elle prit son carnet à croquis et commença à en dessiner une, puis une autre et encore une autre jusqu’à qu'il y en ai un qu'elle apprécie. Sur l'image crayonné, c’était un petit coutelas de lancer.  C’était impossible de le tenir car le manche n’était qu'une petit sphère. La lame suivait la petite boule et formait un triangle isocèle. Deux petites dents dépassaient sur les côtés pour faire en sorte que le coutelas reste incrusté là où il pouvait se planter. C’était un petit aspect pratique parmi l’océan de décoration. Elle commença à forger,  cela rendait plutôt bien, mais il manquait quelque chose. Au pire, l'utile ont sent fiche. Elle reprit sont carnet et s'arma  de son crayon. L'enfant gomma les deux dents et changea le manche. Il se transforma en ovale. Il se prolongeait mieux et la coupure avec la lame était moins présente. Elle reprit son marteau. Elle commençait à s'habituer à la largeur des gants, mais le tablier restait trop grand. L'image était amusante, tout était rouge jusqu’aux cheveux de l'enfant qui tenait des outils plus âgé qu'elle, elle avait un tablier trainant presqu’au sol et des gants faisant deux fois la taille de ses doigts. Elle reprit le marteau et ressentit des présences et des générations de forgerons dans ses mains. Cette fois, elle était satisfaite. Elle avait envie de changer un peut et commença une épée. Le manche était très basique tout comme la lame. Les coups étaient hésitant, c’était sa première épée, mais elle en avait déjà vus tant se dessiner sous le marteau d'un artisans . Tout compte fait, la thériantrope préférait les dagues. Tout d'abord parce qu’elle-même utilisait des dagues et qu'elle trouvait les épées trop longue. Étant donné qu’elle avait encore toute l'après midi, elle avait tout le temps de forger. Elle se remit à dessiner une dague. Le manche était fin et elle s’amusa ensuite à graver un corbeaux dessus.



Je fais donc 2dagues camélia et une orchid'épée.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Mar 19 Déc 2017 - 1:58

Rapport de fabrication :

Moradund fabrique 1 marteau Rö, il remporte 5 points métier et 10 points métier bonus

Commentaires sur le RP : Rien à redire ! Tu passes Maître !

---

Rapport de fabrication :

Baldwin fabrique 1 dague camélia et 1 orchid'épée, il remporte 10 points métier et 5 points bonus.

Commentaires sur le RP : Rien à redire ! Tu passes Apprenti !

---

Rapport de fabrication :

Uma fabrique 2 dague camélias et 1 orchid'épée, il remporte 15 points métier.

Commentaires sur le RP : Tu passes Compagnon. Attention à bien aérer ton texte pour pas avoir un pavé indigeste !



La commande de Dilon n'est pas validée pour l'instant. A éditer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uma
Barbare

avatar

Messages : 293
Expérience : 1060
Féminin Âge RP : 12

Politique : 01
Métier : Forgeron - Experte
Titres:
 

(Corbeau commun  +150, v+80)

Stats & équipements
Vitalité:
1235/1235  (1235/1235)
Vitesse: -54
Dégâts: 1643

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Mar 19 Déc 2017 - 17:10

Peut de temps après avoir finit sa dague, elle apperçu une émeraude dans un coin. C’était une petite pierre précieuse, taillé en forme de diamant. Uma aurait t'en voulut faire une dague avec. Comme si elle avait entendu ses pensé, Alinda entra à se moment là.

-C'est l’émeraude que tu scrute comme ça ?

-Oui.

-Vus ton niveau, tu pourra peut être faire une dague avec. Tu es prête à m’écouter ? C'est assez difficile.

La vieille prit une noisette à peine plus petite que l’émeraude.

-Tu dois l'incruster quand le cuivre est chaud. Le fer n'est pas assez maleable ni solide pour supporter l'incrustation d'une matière.

Après une vingtaine de minutes, le capitaine inserra la noisette qui grilla immédiatement. Elle lui tendit le marteau et Uma commença à tailler le cuivre. Son chant était effectivement différent du fer. Elle fit donc quelques erreurs mais pu finir sa dague. Elle prit l’émeraude avec une pince et l'incrusta dans le métal. La jeune fille laissa chauffe un peut le fer avant de le plongé dans une bassine d'eau.

-D'ailleurs, tu t’étais entraîné à faire des faux la dernière fois.

Sans réponse, Uma se remit au travail. Elle commençait à avoir chaud et se transforma en hyène. Le marteau devient tout de suite plus léger, elle sentait un chant différent naître en lui. Son tablier était noir depuis qu'elle l'avait vus. Mais elle se demandait si il n'avait pas été blanc un jour. Après avoir finit de tailler la lame, elle ajouta le manche avec beaucoup de précautions. Alinda regardait attentivement le travaille de son élève. Lorsqu’elle fit refroidir le fer, la faux était lisse et bien taillé. La lame était faite de plusieurs dent tranchante.

-Pas mal, mais il faut que tu sache faire autre chose. Même si elle sont simple. Par exemple des griffes.

Elle prit un marteau plus lourd, son marteau et elle commença à faire chauffer le fer. La manipulation qui suivait était délicate, les griffes faisait la taille d'une moitié de doigt. Uma prit son marteau à son tour et Alinda lui montra comment faire.

À la fin, elle avait 5dague, une épée, des griffes et une faux

Je fait une dague émeraude, des griffes roses une faux kon





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Sam 30 Déc 2017 - 3:34

Rapport de fabrication :

Uma fabrique 1 dague émeraude, 1 griffe des roses et 1 faux Kon. il remporte 15 points métier.

Commentaires sur le RP : Rien à dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Mer 3 Jan 2018 - 4:28

Rapport de fabrication :

Dilon fabrique deux dagues camélias, réalise deux améliorations et une troisième grâce au bracelet d'abondance. Il perd deux topazes et deux lapis-lazuli.

Commentaires sur le RP : Rien à dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thurg'naz
Nouvel(le) habitant(e)

avatar

Messages : 39
Expérience : 217
Masculin Âge RP : 43

Politique : 01
Métier : Forgeron - Novice (15)
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
115/115  (115/115)
Vitesse: 70
Dégâts: 92

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Dim 7 Jan 2018 - 16:41

  La lumière déclinait dans le ciel laissant place à un manteau noir scintillant. Les nuits dans le désert de Harena étaient fraîches et revigorantes, parfaites pour des travaux manuels alliant dextérité et endurance.

  La forge du village se trouvait sur les reliefs du village flanqué contre la montagne. La fabrique était rudimentaire. Composé d'une modeste cheminée en argile, d'une enclume récupérée lors de raides et d'un atelier d'assemblage.

  Une fois les flambeaux allumaient, Thurg'naz débuta l'élaboration d'une nouvelle arme. Il commença par faire fondre des minerais de fer dans la cheminée. Une fois le fer fondu il déversa le fer en fusion dans un moule choisit parmi ceux de la table pis, toujours à l'aide d'imposante pince en métal, plongea l'empreinte d'arme dans de l'eau.

  Thurg'naz fabrique une [Griffe des roses]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uma
Barbare

avatar

Messages : 293
Expérience : 1060
Féminin Âge RP : 12

Politique : 01
Métier : Forgeron - Experte
Titres:
 

(Corbeau commun  +150, v+80)

Stats & équipements
Vitalité:
1235/1235  (1235/1235)
Vitesse: -54
Dégâts: 1643

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Ven 26 Jan 2018 - 16:58

Alinda l’énervait, surtout, pourquoi voulait elle se battre dans son état ?

la jeune fille mit le tablier et les gants de la vieille et s’arma de son crayon ainsi que de son carnet. Elle n’avait vraiment pas d’idée. Après quelque minutes de recherches, elle posa ses affaires et fouilla un peut dans la petite forge, elle vit de nombreux minerai de toutes sorte, fer, cuivre, or, diamant, argent,… Un de ses minerais l’attirait le plus, ce n’était pas l’or ou encore le diamant comme nous pourrions le penser. C’était l’argent.

Elle c’était beaucoup améliorée ses derniers temps et se sentait capable d’utiliser ce minerais. Elle repensa a tous ce qu’elle avait fait la dernière fois, l’enfant avait apprécier tailler les griffes, c’était une opération délicate. Elle continua a fouiller un peu partout et vit de la poussières de fée, des émeraude, des cristaux de glace, des dent de crocodile,… et encore une fois, un objet l’attira plus que les autres, c’était une patte de tigre.

Elle commença à dessiner et prit une pince pour couper chaque griffe. Elle les éguisa et les plaça de côté. La jeune fille commença à construire un gant de fer, de sortes a ce qu’il ne blesse pas celui qui le porte. L’opération était délicate et l’enfant y porta toute son attention. Une fois finie, elle fit un alliage pour mettre les griffes et l’arme était finie. Ce n’était pas encore très esthétique. On voyait trop les barres de métal et il n’y avait aucune décorations.

Uma la posa de côté et vit une grande caisse de minerais de fer. Elle prit quelques barre déjà faites et entreprit de faire presque toutes les armes possible. Le fer est un métal de débutant, pas forcément très solide mais facilement modulable.

La thériantrope s’arma donc de son carnet et dessina une épée. Elle n’était pas à double tranchant mais Uma ajouta quelque semi-pierre incrusté sur la partie plate. Arrachant la page de son carnet, elle la posa à côté de l’enclume et prit son marteau. L’orchestre reprit ses partitions et commença a jouer un aire encore jamais joué, un air de sérénité, un air de légèretés et en même temps un air qui traduisait le poids du marteau et soulignait la faciliter du fer à se tordre.

L’ajout des pierres fut un peu complexe mais le résultat était magnifique. L’arme était légère est très tranchante, Uma pourrais en tirer un bon prix.

Elle reprit son carnet et son crayon en se disant que revenue sur terre elle prendrait des cours de dessin.

Elle commença à dessiner quatre dague de lancé. La prise de chacune avait comme formes : pique, cœur, carreau, trèfle. L’exercice était ardu, il nécessitait une précisions importante et donc de tailler l’arme avec plusieurs outils. La lame était basique mais se finissait en deux bout se séparant pour redescendre. Cela formait une sorte d’hameçons.

Une fois de plus elle reprit le marteau, ressenti le fer qu’il écrasait et la force qu’il exerçait sur lui. Après avoir obtenu la forme voulu, elle continua à chauffer le métal. Elle recommença l’opération avec les autres et prit ensuite plusieurs outils plus précis. Elle tailla d’abord la pointe puis fit les manches. Lorsqu’elle eu finit, elle grava :" Arlequin ?"

Elle reprit les griffes et affina les barres, elle fit ensuite une plaque et la cola par-dessus de sorte que l’objet était esthétique et pratique.

Je fait quatre dague camelia et une orchid’épée.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Lun 12 Fév 2018 - 13:08

Rapport de fabrication :

@Thurg'Naz fabrique une griffe des roses. Il remporte 5 points métier et 5 points bonus.

Commentaires sur le RP : Rien à dire !

---

Rapport de fabrication :

@Uma fabrique quatre dagues camélias, une orchid'épée. Elle remporte 25 points métier.

Commentaires sur le RP : Rien à dire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moradund Marteau-de-Fer
Prætor Primaris ♦ Imperator ♦ Paladin

avatar

Messages : 1231
Expérience : 3520
Masculin Âge RP : 125

Politique : 57
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Bolgrong, Ours de Moradund [Emblème Kazharien]  +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
2715/2715  (2715/2715)
Vitesse: 462
Dégâts: 1761

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Jeu 22 Fév 2018 - 15:38


Dans l'obscurité profonde de la forge, une silhouette se mouvait en silence. Les fours avaient tu leur sourd ronflement depuis un petit moment, ne laissant entrevoir qu'un très faible rougeoiement, fanal faible et sporadique tel le ronflement de la braise qui se repose. Le pas léger passa à bonne distance des lueurs. Si la chaleur des grandes bouches de pierres était des plus confortable, leurs dents aiguisées dansant à un rythme aussi effréné qu'aléatoire avait dévoré plus d'un inconscient, hypnotisant les malheureux par la douceur de leur aura et la beauté de leur mouvement. Voyant que les pièges ne recelait rien, le petit assassin rebroussa chemin, tentant de voir si il n'y avait pas un lieu sympathique où attendre ses proies.
Soudainement, un claquement sec métallique vint troubler le lieu. Une nouvelle lueur forte et hautaine, entra dans la pièce, tordant les ombres et éclairant un visage fort soucieux. Jack connaissait ce visage. Ici nombre des grands l'appelait "maître" ou "maître nain", quelqu'un avait même essayé "nabot" un jour. Mauvais plan, mauvaise fin. Il regarde ce maître slalomer entre les hauts fours comme lui auparavant pour atteindre l'un des grands du fond.
Jack se rapprocha rapidement en se cachant en hauteur, avide de voir se que comptait faire le petit être. Ce dernier vida un sac contenant de nombreuses pierres, un grand morceau de bois à l'étrange silhouette et une grosse pièce de métal rectangulaire un peu rouillée. Le petit assassin fut contrarier de voir le petit bonhomme éventer son piège du revers de la main, il y avait passé du temps! Mais sa réflexion fut interrompu par une intense chaleur. Danger! Celui-là rallumait le four! Mais Jack voulait savoir, comprendre. Ce petit bonhomme qui entassait le métal gris et jaune dans un bac ne faisait d'habitude aucun cas de sa discrétion, il parlait fort ,riait fort, buvait fort, se plaignait fort aussi. Faisant la part belle à son instinct de survie, Jack recula. Sa curiosité l'empêchant d'aller bien loin cependant.
Il dû à nouveau changer de position lorsque le nain sortit son tube de son sac. L'assassin l'avait déjà vu faire, ce qu'il y brûlait était fort en odeur et prenait la gorge.
-Ne reste pas en hauteur Jack, tu risque de ne pas apprécier la fumée. murmura-t-il soudain.
L'interpellé jura silencieusement. Il descendit le long d'un four proche, restant à mi-hauteur la tête en bas. Comment avait-il été repéré? Le nain l'avait-il seulement vu? Où tentait-il un coup de bluff? Un léger sourire de ce dernier en sa direction réfuta l'hypothèse. Jack comprenait pourquoi on l'appelait "maître", il savait toujours ce qui se passait dans la maison au four.
-Désolé pour ta toile, reprit-il. Mais il n'y a que ce four qui me permettra de travailler assez bien pour cette nuit.
L'assassin poilu agita paresseusement deux pattes, c'était fait de toute façon. Il regarde le forgeron se lever et fermer toutes les portes et fenêtres avant de les calfeutrer avec des tissus. Jack s'amusa en son fort intérieur d'une telle manœuvre, il comptait se suicider en empêchant l'air de passer? sans boucher les cheminées des fours c'était là une bien futile action. L'artisan pris ensuite un bracelet dans son sac et l'enroula bien serré autour du manche de son marteau. Le léger arrêt et le regard perdu qu'il lança au colifichet fit comprendre à Jack que ce qui se passait était très inhabituel et pas très amusant. Il voulut remonta lorsque l'artisan passa à l'ouvrage mais le son semblait se réverbérer dans la pièce. Il se laissa tomber en se bouchant les oreilles, comprenant douloureusement que c'est le son que le nain avait voulu contenir. Il ne souhaitait sans doute pas que quelqu'un d'autre que le petit habitant éphémère sache ce qui se passait là. Il vit en revanche ce qui était sans doute la raison de toute cette préparation incongrue. Une silhouette floue était apparues dès qu'il avait commencé à frapper, à quelques pouces de son ouvrage.
À chaque changement d'outils, le colifichet suivait. À chaque coup, la silhouette se précisait et s'assombrissait. Jack commença à comprendre lorsque le nain fit fondre les pierres bleuâtres pour former une mixture dont il enveloppa en partie ce qu'il fabriquait, la silhouettes se déformant en fonction des action du forgeron: l'objet brillant qui accompagnait les outils produisait une nouvelle arme d'après celle que le maître fabriquait. En revanche, si il eu le plaisir de voir sa théorie confirmée lors de l'ajout du manche, ce dernier faisant brutalement s'allonger la silhouette qui avait presque complètement perdu ses reflets multicolores; il ne comprenait toujours pas pourquoi l'artisan se cachait.
Les 2 armes prirent enfin complètement formes lorsque le maître donna un dernier coup avec un petit marteau, achevant de graver sa marque au bas du manche du marteau. À cet instant, quelque chose se brisa dans un petit bruit très clair, immédiatement suivi par une terrible bourrasque qui amena le grand four utilisé pour l'arme au même niveau que les autres.
Jack, qui avait été soufflé jusque dans un tas de charbon, galopa du mieux qu'il pu pour voir ce qu'il se passait. Il grimpa sur le four encore tiède et avisa les deux armes qui se tenait devant leur créateur. Ce dernier était en train de brûler avec un restant de braise le cordon qui pendouillait dorénavant seul sur ses outils. Il rangea enfin ses créations dans le grand sac qui avait servi aux ressources et ressortit après avoir dégagé les tissus des ouvertures du lieu et salué le minuscule gardien poilu. Ce dernier se remit prestement à l'ouvrage près du grand four, cherchant toujours pourquoi le maître nain avait fait ses œuvres avec si peu de public...


[Production de deux WäreHammer à partir d'un seul]




Que ton marteau sonne clair.
Que ton enclume résonne.

Dialogues: -Moradund : ffffff ~Ronin: bbbbbb
Rappel : Ronin n'est audible que par les télépathes,
ou lors de crises de rages (Dialogues lors des crises: ~Ronin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/MrMomory
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Dim 11 Mar 2018 - 21:57

Rapport de fabrication :

@Moradund Marteau-de-Fer fabrique un WäreHammer, dédoublé grâce au bracelet d'abondance. il remporte 5 points métier et 10 points bonus.

Commentaires sur le RP : Rien à redire ! Désolé pour le quiproquo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baldwin Nuussian
Maître d'armes

avatar

Messages : 116
Expérience : 872
Masculin Âge RP : 21 ans

Politique : 12
Métier : Forgeron - Apprenti
Titres:
 

(Ashcal, lion géant de Baldwin +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
841/841  (841/841)
Vitesse: 244
Dégâts: 648

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Jeu 5 Avr 2018 - 19:12

Voilà ce que l'on appelle une journée riche en aventures ! Pensant partir simplement en vadrouille au petit matin dans les alentours de Kastalinn, il était tombé sur un nain explorateur et un humain gardien, et peu de temps après sur des hommes-rats dénommés '' Skarniens '' qu'ils avaient dû éliminer, non sans être blessé pendant le combat.
Au final, il était de retour en ville, et c'était l'après-midi. Soigné, il s'était assuré de demandé s'il pourrait tout de même effectuer des activités et du travail manuel, ce qu'on lui assura sans problème. Devant s'occuper le temps d'être au soir, où le groupe était censé se retrouver devant son auberge, il prit la décision d'aller forger.

Suivant donc le chemin désormais habituel, il s'assura qu'il avait bien tout le matériel requis, dont un os doré. Halln lui avait donné une liste beaucoup plus grande de ressources plus avancées, comme il savait qu'elles étaient plus difficiles à avoir, afin qu'il puisse venir forger dès qu'il en aurait une, ce qu'il avait finalement réussit à obtenir. Mais le stryge blanc ne doutait pas qu'il devrait certainement aller chercher les autres ressources directement à leur source, ce qui lui promettait d'autres aventures et découvertes qui le captivaient d'avance.

Il arriva à la boutique-forge, salua le fils, et alla rejoindre le père.

« - Bonjour Halln !

- Salut mon gars ! »

Le forgeron se stoppa quelques secondes, l'observant plus attentivement.

« - T'es sûr qu'ça va bien ? T'as l'air palo !

- Ha ? Ho, ce n'est rien, ne vous inquiétez pas !

- S'tu l'dis, j'te fais confiance ! Alors ! J'suppose qu't'es v'nu pour forger ? T'as réussi à rassembler l'matos pour une arme ? »

Baldwin hocha affirmativement la tête.

« Un os doré notamment, sans doute pour une Fléosse Doray ? »

Halln eut un sourire au coin.

« - Exactement ! J'vois qu't'assimile bien ! Mais comme les ingrédients sont plus avancés, les techniques le s'ront aussi. Tu maîtrises bien les bases, nous allons pouvoir pousser ! »

Curieux, le futur maître d'armes écouta attentivement ce qui suivit, tandis qu'il se préparait pour le travail.

« - Jusqu'à maint'nant, tu forgeais des armes moulées d'avance, c'qui les fragilisait, notamment. Non pas qu'tu bossais sur d'la camelote, car elles étaient d'très bonne qualité pour c'qu'elles étaient, bien assez efficace pour ceux qui n'ont pas beaucoup d'moyens, mais l'objectif principal était d't'entrainer aux techniques de base ! Désormais, tu frapp'ra le métal d'A à Z ! Tu l'sortiras tout chaud du fourneau et l'modèl'ra selon t'es envies avec ton marteau, en veillant à l'maintenir à une chaleur constante pour une qualité optimale ! Il n'y a rien d'mieux ! »

Le stryge ne s'attendait pas à ça. C'était donc encore plus complexe que ce qu'il croyait ? Cela l'intriguait au plus au point, et il ne désirait plus que d'expérimenter, mais est-ce qu'il finira à temps du coup ? Le cuivre fondait tranquillement en attendant.

« - De plus, j'ai bien aimé l'boulot qu't'as fourni pendant ton test d'la dernière fois. T'as d'bonnes idées et une imagination intéressante, aussi j'ai décidé d'te laisser à chaque fois carte blanche sur tes créations ! Montres-moi donc c'que tu peux faire avec ce fléau ! »

Carte blanche ? Très bien ! Il adorait les épreuves dans ce genre, où il pouvait laisser libre cours à son bon sens, sa logique, et ses idées. Le forgeron enchaîna tout de même sur plusieurs explications, conseils et astuces, afin de l'aider au mieux dans son projet, jusqu'à ce que le métal finisse par être prêt.

Néanmoins, il ne commença pas son ouvrage de suite. C'était une pièce '' simple '', comparée tout du moins à une épée par exemple, car il lui fallait juste modeler une boule, qu'il relierait ensuite à un manche grâce à une chaîne. Heureusement ! Car il fallait penser à la forme pour que ce soit maniable facilement et efficace de façon optimale, mais aussi à inclure le fameux os doré.
Après réflexions, il décida de procéder simplement. Il réduisit ce dernier en poudre, difficilement mais sûrement, qu'il versa dans la mixture en fusion. Se débrouillant pour la mélanger au minimum, il put ensuite la sortir du fourneau, et commencer son ouvrage. La future arme devait rester à la même température tandis qu'il la martelait, il fallait du coup la replacer régulièrement au milieu du feu entre quelques frappes, et pour une première fois cela pouvait être fastidieux.

Prenant doucement le coup de main sous le regard de Halln, Baldwin se détendit petit à petit. Le cuivre se travaillait légèrement différemment du fer, mais il arrivait à en faire ce qu'il voulait, d'autant plus que ses mouvements et les chocs ne tiraient pas sur sa blessure, aussi était-il d'autant plus soulagé. Il finit par laisser ses pensées vagabonder, revenant sur les événements de la matinée …

Les nains, les Gardiens, les skarniens … Il en avait éliminé trois de ces derniers lorsqu'ils les avaient attaqués, trois horreurs mi-homme/mi-rat, équipé et habillé de ce qu'ils trouvaient. Lâches et fuyards en sous-nombre, très agressifs et dangereux à l'inverse. C'était étonnant que seul majoritairement des nains les connaissaient et les affrontaient, et qu'il n'avait du coup jamais lu ni entendu quoi que ce soit sur eux. Baldorheim … Thorek lui avait dit qu'ils avaient peut-être des livres là-bas sur eux, il faudra qu'il les lise à l'occasion, ne serait-ce que pour contenter sa curiosité.

Trois cadavres : un empalé, un égorgé, et le troisième littéralement sans tête. Bien que ce fût la première fois qu'il combattait pour tuer, il n'avait pas hésité, car c'était pour sa vie et celle de ses compagnons. Au final, ce n'étaient que des créatures maléfiques qui menaçait les autres peuples et qui ne méritaient que ça. C'était également la finalité de l’entraînement des purificateurs qu'il avait suivi, même sans en être devenu un, bien qu'il préférât largement juste mettre hors combat ses ennemis et les faire arrêter plutôt que de les tuer. Seulement là, il n'avait pas eu le choix, et ça ne serait certainement pas la dernière.

Il n'eut pas le loisir de se perdre plus longtemps dans des réflexions, et du revenir à la réalité. Le gros morceau de son fléau était prêt. Il lui avait tout simplement donné la forme d'un morceau d'os, la première moitié de la longueur plus fine que l'autre. La partie grosse était arrondie sur les angles et creusée au milieu, et sera le point d'impact avec la tête de ses malheureuses cibles. Après tout, le nom de cette arme était un jeu de mots par rapport à son composant principal, autant qu'elle en ait la forme également ! Cela ne changeait pas son potentiel meurtrier. Baldwin était content de son résultat, les coups de marteaux permirent à la poussière d'os doré de bien s'intégrer au métal, lui donnant un éclat supplémentaire par rapport au cuivre basique.

Laissant le reste de la mixture en fusion dans le fourneau, il s'attaqua à la taille du manche. Petit, pour une main, il était rapide à faire, mais il voulait s'en occuper avant de reprendre le forgeage, souhaitant intégrer chaque maillon de la chaîne directement au fur et à mesure de leur création. Au final, c'était ce dernier travail qui lui demanda le plus de temps. Il devait d'abord frapper de façon à créer une tige d'épaisseur égale sur toute sa longueur, qui elle devait être la même pour chacune des six qu'il avait pu faire. Ensuite, à l'aide des coins de l'enclume, il les plia une à une pour en faire des maillons de même taille, de quatre/cinq centimètres environ, qu'il assembla dans la foulée en chaîne reliant la '' boule '' et le manche.

S'essuyant le front ruisselant de sueur avec sa manche, le stryge observa son œuvre presque achevée. Il fit quelques finalisations, notamment en enroulant la poignée avec une lanière de cuir pour plus de confort, et en se bricolant un passant attaché à sa ceinture pour accrocher et maintenir le fléau. Satisfait de son travail, il alla le présenter à Halln. Ce dernier lui passa le même examen que Baldwin avait l'habitude de voir désormais, lui faisant faire quelques mouvements. Assez légère, résistante, il ne savait pas quelles propriétés l'os doré pouvait donner, mais il lui tardait de l'essayer. Le maître forgeron sourit, hocha légèrement la tête, et lui rendit son arme.

« - Beau travail, p'tit. »

Le futur maître d'armes sourit à son tour, récupéra le fruit de son labeur, et le mit à sa ceinture :

« - Merci ! »

A l'extérieur, le soleil commençait doucement à se coucher.

[Création d'un Fléosse Doray à mettre dans le sac.]






Le monde ne demande qu'à être exploré, et le savoir acquis ...


Merci à Mohana pour mon avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Sam 28 Avr 2018 - 0:27

Rapport de fabrication :

Baldwin Nuusian fabrique une Fléosse Doray. Il remporte 5 points métier et 10 points bonus.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uma
Barbare

avatar

Messages : 293
Expérience : 1060
Féminin Âge RP : 12

Politique : 01
Métier : Forgeron - Experte
Titres:
 

(Corbeau commun  +150, v+80)

Stats & équipements
Vitalité:
1235/1235  (1235/1235)
Vitesse: -54
Dégâts: 1643

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Dim 6 Mai 2018 - 21:40

Uma se retrouvait à Isthar pour la seconde fois depuis le début de sa vie. Elle se rappelait de la première, comme si c’était la veille et en même temps cela paraissait si loin. Quand Alinda était encore en vie... Elle se remémorait son envie de voir la mer, d'y aller. Elle avait failli y rester. Mais la jeune fille se retrouvait là, aujourd’hui, seul, au milieu d'une forge.

Où irait-elle maintenant ? Elle avait toujours voyagée avec de petits buts sans grande importance. Mais aujourd’hui elle en cherchait un.

Elle ouvrit son sac, prit des minerais de fer. Minerais facile à forger mais dont les armes n’était pas très solides. La jeune fille s'empara d'un marteau mit à disposition. Elle commença à faire chauffer le fer puis à le faire chanter grâce au poids du marteau. Un métal facile à forger, donc facile de penser à autre choses en même temps.
L’enfant repensa également à cette île. Pleine de thériantrope, où elle avait appris à ne transformer qu'un seul membre.

À force de frapper sur le fer mécaniquement, il n’était plus bon à rien. Elle jeta donc le bout de métal cabossé. Et en reprit un autre. Cette fois plus attentive. Elle entreprit de faire un dague. La thériantrope profita de son enseignant sur l’île et transforma un de ses bras. Elle commença à frapper le fer sans même avoir réfléchi à la forme qu'elle voulait donner à son arme. La jeune fille forgea donc une petite dague simple et sobre, elle n’en tirerai peut être pas un bon prix mais elle l'aimais bien. Peut-être même qu’elle la garderai.

L'enfant plongea la main dans son sac et en ressortit un petit carnet sur lequel elle griffonna quelque chose de plus noble, de plus majestueux. Une épée à double tranchant avec un manche particulier était dessiné sur le bout de papier. Le manche finissait en forme de flûte.
Elle reprit le marteau dans sa main de hyène après avoir fait chauffer le métal. Après avoir alterné plusieurs fois entre braise et marteau, la lame était faite.  Elle entreprit de faire le manche plus minutieusement et l’arme était finie. Cette fois, elle la vendrait.

Uma se dirigea vers le panneau des commandes. Une d’entre elle l'attira particulièrement. C’était un certain pierre botheré qui commandait une épée. Avec le petit message était accroché un croquis de l'arme. C’était fine lame, presque un fleuret, commençant par un manche de sabre avec une boussole gravé.

En voyant la boussole, la forgeronne sortie la sienne. Le couvercle toujours gravé de multiples noms. Cette fil finissait par Alinda Kori, suivi d'Uma. « je ne vais pas repenser à ça maintenant, il faut que j'aille de l'avant car de toute les façons je ne peux pas revenir en arrière. »
Elle arracha donc la commande et la mis dans sa poche.
La jeune fille commença comme d'habitude par la lame. Après l’avoir finit, elle l'éguisa. Puis commença le manche, ou elle grava une boussole comme indiqué.
Elle reposa l'arme avec sa commande sur le bureau assigné.

L'enfant retourna au tableau des commandes et ne sut laquelle choisir. Elle en arracha un au hasard. C’était une faux, avec une lame dentelé. Uma se mit au travail et après une bonne demi-heure, elle avait fini l'arme. Elle la déposa avec sa commande sur le bureau et partit déjeuner.

Elle avait laissé Tungstène, son corbeau, sur le port ne craignant pas qu'il lui arrive quelque chose. Arrivée là-bas, elle siffla et le volatil se posa sur son épaule.

Lorsqu'elle revint l’après-midi, elle commença à faire des griffes.  C’était un travail minutieux et mécanique. Elle réussi à faire en sorte que lorsque le propriétaire fermait le poing les griffes sortait. Pour que cela marche, elle associa de la ficelle et du cuir pour l’attacher au poignet.  
Elle essaya ensuite une hache. Ce n’était pas vraiment une hache qui semblait être destiné au combat. Elle semblait être plus destiné au bûcheron. Mais ce n’était pas cela, l'arme en question était trop fragile, un manche fin et léger munit d'une lame bien éguisé. C’était une hache de lancer.

Je fait donc une dague camélia, deux orchi'd'épées, une faux'gère et une feni'hache.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Jeu 17 Mai 2018 - 18:49

Rapport de fabrication :

Uma fabrique une dague camélia, deux orchid'épées, une faux'gère et une pétuni'hache. Elle remporte 25 points de métier.

Commentaires sur le RP : C'est "Pétuni'hache", pas "Feni'hache" :chuckle: . Tu passes également Experte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garràn
L'Exilé

avatar

Messages : 389
Expérience : 1425
Masculin Âge RP : 23 ans

Politique : 20
Métier : Forgeron - Maître
Titres:
 

(Baël, démon pot-de-colle de Garràn, +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
1485/1485  (1485/1485)
Vitesse: 896
Dégâts: 986

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Jeu 17 Mai 2018 - 23:05

La commande que je venais de passer chez ce maître forgeron m’avait motivé à en faire de même que lui ! Connaissant bien le coin, pour y avoir logé quelques temps et y avoir travaillé durant de longue journée, Stellaraë possédait une forge publique, ouverte à tous les forgerons sachant manier le marteau, l’art et la manière de forger le fer. C’est donc dans cette optique que je me rendis dans cette forge pour y enfiler leurs vieux tabliers moisis et cramés de partout, le marteau fissuré sur les extrémités. J’avais oublié à quel point le matériel à disposition ici n’était pas de bonne facture, mais quand bien même, un forgeron aguerri s’est normalement affranchi de ce genre de détail, cela ne devait pas l’empêcher de déployer ses compétences. J’allais moi-même le prouver aujourd’hui !
[Garràn fabrique une Faux Gère et la met dans son inventaire]






Duel : N°1 - N°2 - N°3
RP en cours : - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moradund Marteau-de-Fer
Prætor Primaris ♦ Imperator ♦ Paladin

avatar

Messages : 1231
Expérience : 3520
Masculin Âge RP : 125

Politique : 57
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Bolgrong, Ours de Moradund [Emblème Kazharien]  +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
2715/2715  (2715/2715)
Vitesse: 462
Dégâts: 1761

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Sam 26 Mai 2018 - 13:37

Une bulle traversa le métal en fusion, rejoignant la surface pour un éclat éphémère. Une ombre se pencha sur le creuset, le sortant des braises rougeoyantes pour en verser le contenu dans un moule. L'épais liquide glissa paresseusement dans le cube de pierre, remplissant dans un léger bloubloutement l'espace qui lui était réservé.
Dépassant les espérances et prévisions de l'artisan, le liquide déborda abondamment de son conteneur, provoquant une flaque de métal en fusion qui vint s'échouer sur un conteneur tout proche. Tandis que des mains maladroites jetait un sceau d'eau sur les dégâts pour les limiter, l'argent parvint à fondre un étroit passage dans le bac d'acide.
Alors qu'Almaric s'inclinait en se confondant en excuse, une réaction chimique produisit une énorme explosion dans la forge. Soufflant trois forges alentours et vaporisant la moitié d'une enclume proche.
Le maître nain attrapa son apprenti par le col et l'on entendit pendant presque un tour de cadran la complexité du language nain, forgeron ainsi que le mélange des deux.
Un bon coup dans le train plus tard, l'apprenti partait en mission et le maître reprenait la commande en main.
Le métal prêt, Moradund chauffa les têtes des futurs marteaux pour y ouvrir la place du manche. Un grésillement accompagna chaque manche lorsque l'argent vint mordre le sapin. Le forgeron usa de la même technique pour fixer les pièces de sangliers, prenant auparavant le soin d'enduire les matériaux de résine pour les protéger. Les Armes vinrent finalement reposer dans un grand bac porteur de l'insigne du marchand: Au moins réussirait-il à faire un peu d'argent sur la maladresse de son apprenti.

[ Création pour vente de trois marteaux Rö ]




Que ton marteau sonne clair.
Que ton enclume résonne.

Dialogues: -Moradund : ffffff ~Ronin: bbbbbb
Rappel : Ronin n'est audible que par les télépathes,
ou lors de crises de rages (Dialogues lors des crises: ~Ronin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/MrMomory
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Dim 10 Juin 2018 - 19:40

Rapport de fabrication :

Garràn fabrique une faux gère, il remporte 5 points métier.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

---

Rapport de fabrication :

Moradund fabrique trois marteaux rô, il remporte 15 points métier.

Commentaires sur le RP : Rien à redire ! Si tu souhaites passer niveau 200 lors de ton prochain passage, il te faudra effectuer une arme à deux mains. Dans le cas contraire, tu seras bloqué à 199.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Forge des forgerons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

 Sujets similaires

-
» Forge des forgerons d'armures
» Forge des forgerons
» La Forge
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Ville de Stellaraë :: Lieu d'artisanat - Les Forges-