AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


border=0
Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Selena Elwing
Le Monde de Dùralas a précisément 2214 jours !
Dùralas, le Ven 22 Nov 2019 - 8:41
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 Forge des forgerons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 5813
Expérience : 5050
Masculin Âge RP : 34

Politique : 245
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 7 1559870510-barre-vie-gauche3577/3577Forge des forgerons - Page 7 1559871461-barre-vie-rouge  (3577/3577)
Vitesse: 758
Dégâts: 3275

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyDim 5 Aoû 2018 - 1:48

Dilon poussa un grand soupir lorsqu'il pénétra dans les forges. Il ressentit alors les odeurs de chaleur, de minerais fondus et de souffre qui se dégageaient des forges stellaroïses. Il faut dire que cela faisait belle lurette que l'homme n'avait pas usé de ses talents de forgeron. Au bas mot deux mois, si ce n'est trois mois. Bien évidemment, il n'avait pas perdu la main, c'était comme la bière, on n'oubliait pas... Mais, il lui fallait retrouver ses repères.

Après avoir terminé les retrouvailles avec son tablier de travail en cuir de vache, ses outils (marteau, enclume), et les sensations que l'on éprouvait à taper le fer, il se mit à l'ouvrage. Il sortit la dague émeraude d'Athanasia et commença à la chauffer près des fourneaux. Il fallait la faire rougir pour pouvoir la retravailler.

Il frappa avec acharnement sur l'arme pour lui donner une nouvelle forme, pareille à une griffe. Il fallait que la dague soit rougeoyante des deux côtés, c'est pourquoi il martelait tantôt sur le recto, tantôt sur le verso. Et vice versa.

Une fois que l'arme eut une nouvelle forme, il entreprit d'ouvrir le sac avec le reste. Des minerais de diamant, de l'eau élémentaire. Tout ceci lui permettrait de mener à bien son affaire. Il fit d'abord fondre les minerais afin de pouvoir en enduire la lame, qui deviendrait ainsi plus résistante. Une fois que ce fut fait, il se retrouva avec une dague plus épaisse mais aussi plus solide et plus pointue. Il avait également créé une autre lame de l'autre côté de la dague, à la place du manche, du sorte à devoir tenir l'arme en son milieu, avec une lame tranchante et aussi dure que du diamant de chaque côté.

La double-dague était pratiquement faite, et elle pouvait devenir dangereuse si celui qui la maniait la secouait de droite à gauche, en donnant des mouvements amples. Ensuite, Dilon dût la laisser à la trempe pendant une journée, de sorte à ce que la lame soit complètement refroidie et solide.

Le lendemain, Dilon revint la goule enfarinée, pour continuer son oeuvre. Il retravailla la dague et l'affûta jusqu'à ce qu'elle devienne la plus tranchante possible. Puis, lorsqu'il eut terminé, il versa le contenu de la fiole d'eau élémentaire dessus. L'effet fut instantané : l'eau élémentaire imprégna la lame et lui donna un aspect légèrement bleutée, comme si l'esprit de l'élémentaire qui aurait été composé de cet eau gisait dans la dague.

L'arme terminée, l'homme retourna à sa boutique pour la remettre à sa nouvelle propriétaire.


[Double-dague de Catharsis pour Athanasia]




Forge des forgerons - Page 7 1496547651-banniere
Forge des forgerons - Page 7 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Forge des forgerons - Page 7 Blason14 - Dragonnier de Bronze Forge des forgerons - Page 7 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4186
Expérience : 14587
Masculin

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyDim 12 Aoû 2018 - 21:27

Rapport de fabrication :

Dilon fabrique une dague émeraude et une double-dague de catharsis pour Athanasia.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Lyra Yelfaren
Néophyte

Lyra Yelfaren

Messages : 15
Expérience : 180
Politique : 01
Métier : Chasseuse - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 7 1559870510-barre-vie-gauche105/105Forge des forgerons - Page 7 1559871461-barre-vie-rouge  (105/105)
Vitesse: 99
Dégâts: 43

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyVen 7 Déc 2018 - 7:18

Cela faisait seulement une semaine qu'Amaris travaillait pour le veille homme qu'elle n'en pouvais déjà plus. Entre les clients rabats-joies, ceux qui ne faisaient que ce plaindres et ceux qui commandaient sans au final venir chercher leurs armes, elle sentait qu'elle allait bientôt péter une coche. Soufflant par le nez, essayant de contrôler sa rage, elle canalisa celle-ci dans ses mouvements de poignets alors qu'elle forgeait son premier Fléaux.

Le lourd bruit du marteau s'abattant sur le métal résonna un long moment avant qu'un hurlement de rage ne coupe le silence des lieux, puis fut suivi d'un lancer de marteau contre le mur. Elle ne vit cependant pas, dans sa trop grande rage, le client attendant au pas de la porte.


[Flé'Haur'Tensia]
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4186
Expérience : 14587
Masculin

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyDim 16 Déc 2018 - 0:25

Rapport de fabrication :

Amaris fabrique un Flé'Haur'Tensia et gagne 5 points de métier.

Commentaires sur le RP : Rien à redire. Tu utilises la promotion des nouveaux "Labeur du paladin".
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 5813
Expérience : 5050
Masculin Âge RP : 34

Politique : 245
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 7 1559870510-barre-vie-gauche3577/3577Forge des forgerons - Page 7 1559871461-barre-vie-rouge  (3577/3577)
Vitesse: 758
Dégâts: 3275

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyMar 1 Jan 2019 - 20:04

Fabrication d'un Mar'topaze + Le Röth + Fléau d'Angmar


Après les fêtes, viennent le temps des bonnes résolutions. Pour cette nouvelle année, la première résolution de Dilon était de se remettre aux fourneaux, histoire de bien débuter le nouvel an dùralassien. Il avait tout prévu. Après s'être renseigné pour connaître les différents composants nécessaires à la fabrication des équipements qu'il avait sélectionnés (il en connaissait déjà la plupart, mais il avait eu besoin de consulter les registres pour s'en assurer). Le forgeron d'armes avait opté pour la fabrication d'un Röth, puissant marteau faisant des ravages sur les champs de bataille, ainsi qu'un fléau d'arme appelé le Fléau d'Angmar. Doté d'une grosse boule piquante, cet équipement avait autant la capacité d'assommer l'ennemi, que de le percer des grandes piques présentes sur la tête de l'arme.

Le Gardien-en-chef était ensuite parti faire ses emplettes de bon matin auprès des marchands présents sur la place du marché, et s'était finalement rendu dans son atelier, chez l'Âme et l'art mûr, une boutique qui commençait à être réputée dans le secteur.

Pour la conception du grand marteau à deux mains appelé Le Röth, l'humain devait d'abord partir d'un marteau de plus petite manufacture, nommé sobrement Mar'topaze parce qu'il était composé d'une petite topaze, et dont Le Röth était tout simplement la déclinaison plus lourde, plus puissante, plus imposante. Plus tout, en fin de compte.

Le trentenaire fit chauffer les fourneaux, sortit tous les matériaux nécessaires, et se mit à l'ouvrage. Le Mar'topaze était devenu une formalité pour lui, et il savait qu'une après-midi serait suffisante -normalement- pour parvenir à ses fins. C'est dans cette optique qu'il commença par forger la tête du marteau, la travaillant et la moulant du mieux qu'il pouvait en lui donnant la forme d'une grosse brique de métal. Il la tapait pour la rendre la plus compacte et symétrique possible, afin qu'un seul coup suffise pour assommer l'ennemi. Il n'oublia bien évidemment pas d'y fondre et d'y ajouter la topaze afin de lui donner cet aspect brillant qui était connu avec cette arme, telle une topaze finalement. L'arme lui prit un temps plus long que prévu, et il termina seulement en fin d'après-midi.
[Fabrication du Mar'topaze]


---

Le lendemain matin, lorsque Dilon pénétra dans sa forge personnelle. Elle était dans l'état où il l'avait laissée la veille, soit poussiéreuse, avec du matériel ci et là, et des débris jonchant le sol dallé de la pièce. Il reprit le mar'topaze qui avait eu le temps de refroidir, la tête plongée dans la trempe (il avait pu y fixer correctement le manche de cerisier), pour le transformer en ce qui deviendra Le Röth. Une fois installé, il reprit son cours en sortant diamant et baobab, et en s'attelant à donner à l'arme l'aspect qu'il souhaitait. Au niveau de la tête, il allait l'enduire de diamant afin de la rendre plus résistante qu'un sabot de kirin, et lui donner une forme esthétique et un aspect plus éclatant. Quant au manche, il allait l'allonger avec du bois de baobab, afin de lui donner cette portée qu'on lui connaissait. L'inconvénient c'est que le marteau se transformait alors en arme à deux mains, portée seulement par les plus fortes et forts. L'avantage, c'est qu'il pouvait atteindre des ennemis à quasi un mètre de distance, ce qui en faisant pratiquement une lance avec une extrémité pouvant éliminer plusieurs ennemis à la fois, là où la sarisse permet généralement de stopper seulement un ennemi à la fois.

La hampe de l'arme serait par ailleurs particulièrement solide, car il fallait qu'elle puisse maintenir la grosse tête qui se tiendrait à son extrémité. Il faut dire que pour ce faire, le bois de baobab était le plus adapté. Avec sa grosseur et sa robustesse (l'arbre poussait en milieu aride, avec des bestioles telles que des rhinocéros qui venaient s'encastrer dedans...), il pouvait aisément supporter le poids de la tête du Röth. Il fallait juste que ce soit suffisamment maniable pour son utilisateur. Bien évidemment Dilon n'omettrait pas d'ajouter également des bandelettes à plusieurs endroits, afin que l'acheteur puisse tout de même avoir une bonne prise en mains sans risquer que l'arme ne glisse de ses mains. Pour ce faire, il utiliserait de simples lanières de cuir. Classique, mais efficace.

Après deux jours de travail acharné, le maître-forgeron termina son ouvrage. Il le posa contre un mur afin de l'admirer : il était transpirant et fatigué, mais tout content. L'homme avait su garder la main malgré les événements récents, et il aurait certainement fait la fierté de son feu grand-père, Dolin Deraborne. Ca aurait été également le cas de son père... Chez les Deraborne, on était forgerons de parents à enfants !
[Fabrication du Röth]

---

Après s'être rendu au marché stellarois et avoir vendu son Röth (le marchand d'armes avait d'ailleurs été bluffé par la puissance de l'arme, il avait complimenté plusieurs fois Dilon pour son ouvrage et lui avait donné avec joie 1500 pièces d'or qui le gratifiaient parfaitement pour son ouvrage), Dilon retourna à nouveau à sa forge, avec cette fois-ci une arme pour son usage personnel.

Ayant récemment fait l'acquisition du Buffléo, le guerrier avait rapidement pris goût à cette arme que l'on appelle le fléau et avait réussi à faire des petits miracles avec cet équipement. Il était plutôt un habitué de l'épée, et il avait déjà testé arc et massue, mais il reconnaissait avoir un petit faible pour cette trouvaille, qui se trouvait fort utile lorsqu'il devenait démuni de Svërdd.

En se renseignant auprès de la guilde des Forgerons, il avait découvert qu'il était possible de créer une arme plus puissante que son Buffléo actuelle. Là où son arme actuelle était faite de ressources animales, les suprêmes maîtres forgerons de la capitale humaine lui avait plutôt conseillé d'utiliser du diamant et du diamant dans la conception de l'arme. Il lui avaient donné le nom du Fléau d'Angmar, et lui avait offert sans compensation financière ou de quelque manière que ce soit, une ressource appelée "crête épineuse". D'après ce qu'ils racontaient, on la trouvait normalement dans les contrées des sombres montagnes de Kanaan, loin dans le Nord, plus loin encore que Kastalinn, là où Dilon ne s'était jamais aventuré. Elle appartenait apparemment à une créature appelée Epineux de lave, dont le guerrier n'avait jamais entendu parler. Curieux, il avait décidé de s'en servir dans son forgeage.

Comme à l'habitude, Dilon déballa d'abord son set d'outils, puis il fit chauffer les fourneaux. Toujours de la même manière lorsqu'il alliait composants minéraux et naturels, il allait commencer par fondre les minerais, avant de s'atteler au manche. La principale différence portait sur le fait qu'il devrait également fabriquer une chaîne pour lier les deux, un peu à la manière d'un bilboquet. Pour être exact, l'arme en question était une masse d'armes mais dont on aurait détaché la tête à l'aide d'une chaîne en acier ou en fer. Il ferait la chaîne en or, cette fois-ci.

La masse était bien ronde, jusqu'à ce que Dilon y ajoute les piquants de l'épineux de lave. Elle prit alors une forme beaucoup plus agressive, plus difficile à manier aussi, car le gardien-en-chef devait être vigilant à ne pas se couper en appuyant par inadvertance sur les pics acérés du Fléau d'Angmar. Puis il s'occupa de la chaîne qui lui prit moins de temps, puis enfin du manche.

En deux journées de travail il termina son oeuvre. Il y avait mis du cœur cette fois, et était fier d'avoir conçu de si belles armes en six jours. Il allait la tester. Si elle lui plaisait, il revendrait le Buffléo pour en faire sa nouvelle arme de seconde main.


[Fabrication et équipement du Fléau d'Angmar]




Forge des forgerons - Page 7 1496547651-banniere
Forge des forgerons - Page 7 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Forge des forgerons - Page 7 Blason14 - Dragonnier de Bronze Forge des forgerons - Page 7 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4186
Expérience : 14587
Masculin

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyMar 1 Jan 2019 - 20:29

Rapport de fabrication :

Dilon Deraborne fabrique un Mar'topaze, un Röth, et un Fléau d'Angmar

Commentaires sur le RP : Rien à redire.
Revenir en haut Aller en bas
Juviel Eterna
Célébrité régionale

Célébrité régionale
Juviel Eterna

Messages : 300
Expérience : 753
Masculin Âge RP : + 100 ans, la vingtaine âge humain

Politique : 01
Métier : Forgeron d'arme - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 7 1559870510-barre-vie-gauche250/250Forge des forgerons - Page 7 1559871461-barre-vie-rouge  (250/250)
Vitesse: 47
Dégâts: 504

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyLun 7 Jan 2019 - 1:32

A l'étable de Moradund, marteau de fer, en tunique pour éviter que ce dernier ne voit son corps recouvert de scarifications, Juviel battait le fer chaud. Moradund, au respect de l'accord tenu entre les deux forgerons, s'attelait à l'édification d'une faux pour l'elfe-stryge, à laquelle il y imposerait son emblème quand à l'autre forgeron, tel un savant fou, il tentait de redonner corps à son épée brisée en la remodelant afin de lui donner un nouveau souffle de vie.

- Reste concentré, tu crée une arme, tu n'est pas en train d'enfoncer un clou!

"Qui a dit que travailler avec un nain était une partie de plaisir ... ?"

Cependant, en vertu de sa réputation, le jeune elfe ne préféra pas piper mot, comprenant que dans son intérêt, il valait mieux se taire et profiter de son savoir que de faire le fier que de prétendre savoir faire et feindre son faire valoir.



J'utilise le Labeur du paysan obtenue à ma demande de métier en sollicitant Moradund pour créer une [Faux gère] :

Et tu accèdes au bonus des forgerons néophytes :
Le labeur du paysan : Votre première Faux gère craftée ne vous demandera aucun matériau.


Et par mes soins :

Et le cadeau de Noël, c'est à dire 25 minerais de fer + ajout en Po pour les 6 minerais de fer manquant (sur directive de Moradund) pour la création d'une [Orchid'épée]


Dernière édition par Juviel Eterna le Ven 1 Fév 2019 - 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4186
Expérience : 14587
Masculin

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptySam 19 Jan 2019 - 22:31

Rapport de fabrication :

Juviel Eterna fabrique une Faux Gère et une Orchid'épée. Il gagne 10 points de métier.

Commentaires sur le RP : Pour cette fois ça passe, mais attention à l'avenir...
* Chaque création demande au minimum 5 lignes entières. Donc si tu fais 3 crafts dans le même message, tu devras écrire au moins 15 lignes entières.
* Les ressources manquantes doivent être achetées à l'Hôtel de Vente même pour des minerais. La prochaine fois, pense bien à acheter les-dits minerais avant ton craft.
Revenir en haut Aller en bas
Juviel Eterna
Célébrité régionale

Célébrité régionale
Juviel Eterna

Messages : 300
Expérience : 753
Masculin Âge RP : + 100 ans, la vingtaine âge humain

Politique : 01
Métier : Forgeron d'arme - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 7 1559870510-barre-vie-gauche250/250Forge des forgerons - Page 7 1559871461-barre-vie-rouge  (250/250)
Vitesse: 47
Dégâts: 504

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyMar 5 Fév 2019 - 13:24



L'hiver s'annonçait froid et revigorant, il appréciait particulièrement les balades nocturnes en épiant quelles genres de personnes osaient braver le froid et la nuit dans les rues de Baldorheim. Pour autant, il se sentait coincer dans cette ville, sentiment curieux auquel il ne pouvait se soustraire et dont il ne comprenait la provenance. La ville était grande, les opportunités également comme les rencontres qu'il faisait.

Il errait dans les sombres ruelles qui n'étaient dotés d'aucun éclairage et aimait y plonger à toute vitesse, faisant des bonds comme s'il s'engouffrait dans les ténèbres, escaladant les murs et grimpant sur les toits parfois sous des petits hoquets de surprises des habitants de maisons. Il connaissait sa destination et commençait à connaître la cartographie de la ville comme sa poche. Et puisqu'il s'était approprier des minerais de fer à un marchand ambulant, il décida d'aller à la forge de Baldorheim bien qu'il n'y aurait personne à qui demander la permission de l'utiliser.

S'infiltrant dans le lieux dit, il prépara ce dont il avait besoin. Un marteau, une barrique d'eau, l'enclume, le creuset, un burin, une pince et le moule long et cylindrique. Les braises étaient encore crépitantes, un mal pour un bien que le forgeron de la cité ne soit pas si méticuleux mais peut-être l'avait-il fait en connaissance de cause. Bref, il appuya sur le grand soufflet pour raviver les flemmes, constatant que cette forge était loin d'être aussi parfaite que celle de Moradund Marteau-de-Fer mais parfois, il fallait se contenter de ce que l'on avait.

Après avoir ôté son manteau et s'être doté d'une tablier par dessus sa tunique, il mit les minerais de fer dans le creuset et attisa les flammes jusqu'à leurs fontes. Il aimait ces instants de création, le feu étant l'élément indépendant qui prenait vie, il avait le sentiment que Marisher l'observait à travers les flammes dansantes, le toisant de son regard afin de lui donner l'impression de lui dire :

« Je te surveiiiillllle …. Juuuvviiiieeeeeeelll .. »

De sa voix rauque et caverneuse.
Il versa le fer liquide les moules. Après coup, il saisit les deux barres de fer et les plongea dans l'eau pour les solidifier, c'est là que le travail allait commencer. Il fixa l'atelier près et du feu et la barre fixer à l'atelier au dessus du feu, de l'autre côté, il prit la pince non pas pour couper la barre mais pour y saisir l’extrémité et passer à l'acte. Le fer devint rouge et il commença à tourner la barre, à la faire s'enrouler sur elle-même. S'il savait qu'il y avait un moment de rupture, il savait aussi qu'il y avait un point à atteindre juste avant ce point de rupture où le fer atteindrait un degré de température et une torsion suffisante pour rendre le fer souple et malléable, l'idée étant de donner au résultat plus de souplesse et de finesse.

Le point atteint, il put sur le feu détendre la barre progressivement puis la mettre sur l'enclume où il se saisit du marteau et commença  battre le fer. Les coups retentissaient à travers la forge comme s'il criait : « écho » à travers la montagnes, quant à lui, il ne quittait pas le fer des yeux comme s'il ne quitterait pas l'horizon montagneux des yeux.
Une fois la lame apparente, il la passa à la meule pour l'affiner et l'aiguiser et d'un autre côté, il s'attela à la poignée, la coquille, ajusta un peu de tissu en dessous de la coquille en guise de coussin et assembla les pièces une fois chacune réalisé.

- Hmmm.

Satisfait, il enchaîna donc la conception de la seconde Orchid'épée sans faiblir, il voulait en finir au plus vite. Pendant le labeur, l'une des portes s'entrouvrit discrètement mais pas assez pour échapper à l'ouïe de l'elfe et il y vit le regard de Moradund mais il ne dit rien. Il se rappelait ce soir dans la taverne et sa rencontre avec ce stryge blanc qui clamait le nom de Moradund sur l'invasion skarnienne. Quel rôle exactement y avait-il joué ? A la fin de sa conception, Juviel apposa sa propre marque sur ses deux nouvelles progénitures, un ouroboros serti d'une étoile de glace à six faces.

Puis il se retourna vers le nain qui continuait de l'observer et planta ses deux nouvelles épées dans le sol ainsi que la première qu'il avait forgé sous sa tutelle.

- Maître Moradund, j'ai encore besoin de votre savoir.



[Fabrication de deux Orchid'épées]
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4186
Expérience : 14587
Masculin

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyLun 11 Fév 2019 - 10:33

Rapport de récolte :

Juviel Eterna fabrique Orchid'épée (x2). Il gagne 10 points de métier et 5 points supplémentaires.

Commentaires sur le RP : Rien à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Juviel Eterna
Célébrité régionale

Célébrité régionale
Juviel Eterna

Messages : 300
Expérience : 753
Masculin Âge RP : + 100 ans, la vingtaine âge humain

Politique : 01
Métier : Forgeron d'arme - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 7 1559870510-barre-vie-gauche250/250Forge des forgerons - Page 7 1559871461-barre-vie-rouge  (250/250)
Vitesse: 47
Dégâts: 504

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyLun 18 Fév 2019 - 9:28

Songe d'un forgeron.

Les flammes, encore les flammes, le soufflet propulsant l'air afin d'alimenter le feu réchauffant le minerais. Il fallait à partir du moment où l'on commençait à s'abattre à la tâche, ne pas la lâcher jusqu'à la fin ou risquer la qualité du produit fini. Son matériel étant prêt, à disposition, comme pour les fois précédentes, cette fois ci, il faisait jour pour la création, préférant habituellement le manteau de la nuit pour un esprit élitiste en terme de savoir faire, il savait à l'avance en voyant le métal fondre que cette épée là ne lui serait utile qu'à la réception d'or reçu contre elle.

Il versa le minerais liquide dans le moule, concentré et songeur. Avoir appris le métier de forgeron ne relevait pas de son choix à l'origine. Il se rappelait encore la première fois qu'il avait fait irruption, jeune et innocent, pardon … jeune et faible, ignorant, et l'une des mains de Onze, à l'époque, souhaitant faire de lui un cobaye, avait ravalé sa précipitation quand la Mort avait abattu son sceptre sur le sol pour lui faire taire son clapet.

«  Mettez le au travail ... »

Et c'était ainsi qu'il avait fini au forge, dans la crasse, le sang et la sueur.
Le bâton cylindrique sur le feu, il tournait lentement le métal pour le tordre en se remémorant ses terrible débuts et la souffrance que c'était pour lui de travailler dans un milieu si chaud pour un être si froid.

Il abattait à présent son marteau sur la lame posé sur l'enclume pour justement former la lame. Il avait finalement pris goût à devenir forgeron d'arme mais il lui taraudait qu'il pouvait faire mieux, que tant que son savoir faire était limité, il ne pouvait prétendre à créer une arme digne de lui. Il n'avait aucun regret pour la dernière car il avait pu recevoir l'aide de Moradund pour la finaliser pour la fusion mais alors qu'il assembla la garde et affûtait la lame, il se clairement qu'un jour, il créerait un chef d’œuvre, un chef d’œuvre digne de faire trembler la Tour Noire.

[création d'une Orchid'épée]




Forge des forgerons - Page 7 1549834202-signajuviel2

Pensée italique jaune, dialogue gras
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4186
Expérience : 14587
Masculin

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyLun 18 Fév 2019 - 22:58

Rapport de récolte :

Juviel Eterna fabrique Orchid'épée. Il gagne 5 points de métier.

Commentaires sur le RP : Rien à dire. À bientôt pour de nouveaux artisanats !
Revenir en haut Aller en bas
Juviel Eterna
Célébrité régionale

Célébrité régionale
Juviel Eterna

Messages : 300
Expérience : 753
Masculin Âge RP : + 100 ans, la vingtaine âge humain

Politique : 01
Métier : Forgeron d'arme - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 7 1559870510-barre-vie-gauche250/250Forge des forgerons - Page 7 1559871461-barre-vie-rouge  (250/250)
Vitesse: 47
Dégâts: 504

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyVen 22 Fév 2019 - 9:28

Rien n'était dû au hasard et les sueurs connotaient bel et bien la valeur du travail qui selon certains humains de Baldorheim se perdaient chez la jeunesse de Stellaraë. Il s'agissait peut-être d'un état d'esprit, encore une énième scission intergénérationnel entre les « jeunes et les vieux » qui avaient du mal à communiquer et donc se comprendre. Pour l'elfe, il s'en fichait éperdument, lorsqu'on lui demanda un soir à la taverne quand le sujet éclot de nouveau :

- Façon les jeunes de nos jours, c'est plus c'que c'était ! Brooarp !

Et sous la pertinence des propos de cet énième poivrot de comptoir dont il fondait les souvenirs en même temps qu'il regardait le minerais fondre dans l'écuelle. Poussant sous son soufflet comme pour exprimer sa lassitude face à l'humain, il n'avait que répondu :

- J'm'en tape.

Une fois fondue, il versa le liquide dans le moule, attendit un peu et plongea le moule dans l'eau.

- Tu t'en tape ? Comment ça tu t'en tape ?
- T'as tout compris l'ami.
- Tu peux pas t'en taper comme ça.
- J'me tape aucun jeune, ça c'est ton problème.
- Mais .. Mais .. c'est pas un problème ça !
- C'est toi qu'ça regarde l'ami.
- Les jeunes, si tu t'les tapes pas .. Attends, qu'est-ce que j'raconte … Et toi !!


Il tordait à présent le fer avec la difficulté de ne pas se tordre de rire, se remémorant à quel point il était facile de se moquer des piliers de boissons après quelques rounds.

- Qu'est-ce que tu m'fais dire espèce de sale elfe ! Tu t'fous d'ma gueule ?
- Ouaip.
- Attends voir !


Après avoir attendu suffisamment, la barre cylindrique détendue, il passait à l'enclume où à ce moment, il pouvait se permettre de rire un peu. Il lui avait régler sans même l'avoir touché, il lui avait juste suffit d'esquiver ses gestes quelques fois avant que l'homme grassouillet d'une quarantaine d'année ne finisse par s'assommer tout seul en trébuchant entre les chaises et tabourets.

Il monta la poignet et la garde, aiguisa la lame sur la meule et apposa l'Ourobors de glace, son nouvel emblème et pointa la lame vers le ciel recouvert de nuage qui nappait la ville de pluie. D'un geste spontané et fluide, trancha quelques gouttes tombantes et s'estima satisfait, tout comme la conclusion qu'il avait donné au poivrot.

- Avant de te plaindre des jeunes, rappelles toi à qui tu te plains, j'ai pas ton âge gamin.

Et il répéta le processus et fit fondre de nouveau du minerais. Il avait aimé sa boutade.
En comptabilisant ce qu'il avait pu récolté dans une vente, il vit qu'il lui resterait un peu de minerais de côté, tant mieux pour cette fois s'il pouvait en sauver. Il savait bien que s'il lui était aisé de battre un humain ivre, il lui serait difficile par exemple de battra Cylicia Condoris. Et cela, il ne pouvait attendre que ce jour fatidique arriva de lui-même, il voulait le provoquer. Mais elle n'était pas la seule, Garràn ou bien Valphégas était également sur sa liste même s'il ne voulait pas les tuer, il avait le besoin de rattraper leurs niveaux.


Le poivrot s'était relevé et l'avait suivis dehors. Juviel, lui, conscient de son traqueur, l'emmena dans une ruelle vide de présence avant de se rendre à la forge publique.

- T'as cru que c'était finis sale elfe ? T'as cru que t'allais t'moquer du grand ..
- Accouche, j'ai pas toute la nuit !


Il versa le minerais fondue dans le moule. Songeur, il se demandait si les forgerons d'autres contrées avaient des méthodes différentes pour créer les armes.

- Espèce de salaud !! Prends ça !!

Il plongea sur le côté pour esquiver. Il plongea le moule dans l'eau et y extra la barre cylindrique qu'il mit sur le feu.

- Et ça ! Et ça ! Et ça !

Il ne l'avait pas touché une seule fois. Il se mit à tordre le fer.

- Viens là ! Tu t'fous d'ma gueule ?!
- Ouaip.


Mais la patience arrivait à terme. Il saisit le poivrot par le cou et serra son étreinte glacé. Aussitôt il se mit à l'implorer.

- N..on .. Attend … P..P..pi..tié …
- Pardon, excuse moi ? J'ai pas bien entendu.
- Aaa..a..rrr...gghh.


Le froid qui se découlait de sa main commençait à ralentir sa circulation sanguine, ses yeux commençait à se révulser et s'injecter de sang. Sur un rire fin et dément, Juviel lâcha l'homme en arrière sans le tuer mais il avait trouvé ça amusant.

Alors que de nouveau il frappait le fer pour former la lame, il souriait en se rappelant cet homme qu'il avait laissé dans la rue. Oui, il trouvait ça dommage de l'avoir laissé en vie mais non, il ne voulait pas de la garde kazharienne sur son dos. Il cherchait encore quel rôle Moradund y jouait d'ailleurs.

Il fabriqua la poignée, la garde, et aiguisa la lame et apposa son sceau. Quand elle fut prête, le soleil se levait et la pluie cessa. Il prit les deux épées dans chacune de ses mains et exécuta quelques mouvements. Les lames étaient fins prêtes !

[Fabrication de deux Orchid'épées]




Forge des forgerons - Page 7 1549834202-signajuviel2

Pensée italique jaune, dialogue gras
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4186
Expérience : 14587
Masculin

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyDim 24 Fév 2019 - 21:49

Rapport de récolte :

Juviel Eterna fabrique deux Orchid'épées. Il gagne 10 points de métier.

Commentaires sur le RP : Tu passes Apprenti, tu peux désormais fabriquer des armes du tiers supérieur ! À bientôt pour de nouveaux artisanats !
Revenir en haut Aller en bas
Juviel Eterna
Célébrité régionale

Célébrité régionale
Juviel Eterna

Messages : 300
Expérience : 753
Masculin Âge RP : + 100 ans, la vingtaine âge humain

Politique : 01
Métier : Forgeron d'arme - Apprenti
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 7 1559870510-barre-vie-gauche250/250Forge des forgerons - Page 7 1559871461-barre-vie-rouge  (250/250)
Vitesse: 47
Dégâts: 504

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyLun 11 Mar 2019 - 20:46

Obscurantisme strygien.


Alors que la saison s'épuisait doucement vers sa fin, l'elfe des glaces revint une nouvelle fois vers la forge, bien décidé cette fois à réaliser une marchandise conséquente pour l'or. Il n'avait rien de mieux à faire pour le moment et il aimait à observer les comportements des gens face à l'or, leur attitude et leurs actions pour en acquérir. Il se disait que tout ceux qui voulant comprendre une société devait en comprendre sa monnaie.

Cette fois-ci, il avait façonné quatre moules solide fait d'argiles et préparé de plus grand bac d'eau. Il trempait ses mains dedans, constatant que le contact de sa peau rafraîchissait le contenu. Il avait également pris un creuset plus conséquent puisqu'il s'était abreuvé d'une plus grosse quantité de minerais dont il mit ces derniers à l'intérieur. Et il abaissa le soufflet, le travail commença.

Imperator, la Matriarche, la louve à dos de manticore, il avait déjà donc rencontré quelques personnalités intéressante bien qu'il se posait encore des questions quant à leurs influences en Dùralas. L'Imperator, héro kazharien dont l'écho se voulait dire qu'il s'agissait de Moradund, le maître artisan qu'il avait trouvé ici ? Ce forgeron fumeur de pipe, cela s'avérait invraisemblable mais il ne pouvait pas miser sur la case de l'impossibilité, tout était possible, il devra juste prendre ses prochaines entrevues avec le nain avec plus de pincettes, peut-être.

Le métal fondait après deux bonnes heures attelé uniquement à attiser les flammes.

«  Juvieeeeeeeeeeeeeeeeeeeelllllllllll … JuvieeeeeeeeeeeeeeeEEEEEEEEELLLLLLL ! »

- Oahh !

Surpris, il en lâcha le soufflet et tomba en arrière.

«  Marisher … »

Encore ces yeux écarlates dans cette ombre recouverte de flamme. Encore ces songes infâmes torturant son âme. Y avait-il une fin au calvaire ? Que se passerait-il après ? Il était curieux, curieux de trouver certaine réponse. Il leva sa main gauche, celle dont était doté la marque de la mort. Il était convaincu que le sacrement draconique l'avait lié à Marisher, plus qu'il ne l'aurait cru, se demandant également pourquoi les autres stryges ne parlaient d'une connexion plus poussé. Il irait voir les Adeptes du Dragon lorsque sa mission serait terminé.

- Merde .. !

Sortant de sa bulle, il bondit pour reprendre le soufflet en main en reprendre le travail. Une fois commencé, il devait être achevé sans interruption.
Le métal enfin fondu, il le versa dans les quatre moules à dispositions et patienta un petit moment que le fer prenne la forme avant de les plonger un à un dans les bacs d'eau. La prochaine phase allait sûrement le cloîtrer dans la forge pendant de très longues heures, probablement jusqu'au lendemain. Brisant l'un des moules, il attacha la barre de fer cylindrique à l'atelier pour la surélever sur le feu et commença à tordre le fer.

La Matriarche … elle était sujette à sa dévotion presque similaire à celle qu'il vouait à Marisher et jamais il ne la trahirait. Cependant, sa rencontre avec Garràn lui rappela ce stryge exemplaire, voisin de cellule, qui avait déchu dans la société strygienne. L'oncle de la Matriarche Zéphalia, de son temps, il était bien différent des autres exécuteurs qui bien souvent ont la peau pâle et grasse  pouvant parfois se retrouver difforme mais restaient bien meurtriers. Ils étaient l'élite. Midos contrairement aux autres exécuteurs était beau, il n'arborait pas une musculature imposante mais se démarquait dans sa souplesse et sa vitesse, il avait entraîné Juviel quelques fois et son talent n'avait presque pas d'égal hormis les mains de la Mort et Onze lui même dont il avait les faveurs. Et même ses ennemis pensaient qu'il serait malvenu d'écorcher un si beau visage sculpté par les anges, ce qui leurs étaient fatals.

Phase suivante, il se mit à battre le fer sur l'enclume pour former la lame.

Ses exploits étaient nombreux, exécuteur de renoms, assassins de succès, tout souriait pour Midos jusqu'à cet événement tragique lorsqu'il était en mission. Sa déchéance avait frisé le pathétisme comme la folie frappait souvent les derniers instants d'un condamné.

Il aiguisa la lame sur la meule, assembla le manche et la garde puis leva l'arme.

- Bien.

Il passa à la suivante en fixant la prochaine barre sur le feu et attendit que le fer soit malléable pour le tordre.

Midos avait abandonné sa gloire et se montrait bien bavard à propos de sa famille même s'il restait mystérieux.

« - Ahahah tu n'es qu'un pauvre elfe Juviel, tu es condamné comme moi à une mort certaine Ahahah  que crois-tu qu'ils te feront quand ils n'auront plus besoin de toi ?

- J'sais pas, t'as cru que je m'en souciais ?
- Pauvre de toi, un pion sur l'échiquier même si tu as du potentiel, tu n'es juste qu'un pion comme je l'ai étais.
- Faut bien trouver sa place l'ami.
- Ahahahahah, tu es arrivé avant que ma sœur ne devienne Matriarche n'est-ce pas ?
- Et ?
- Onze était encore jeune à l'époque, le plus jeune exécuteur à prendre le poste en chef des cachots et déjà si puissant, quand j'ai su ce qu'ils prévoyaient pour toi, je n'y ai pas cru ahahah mais au final, ils ont eu raison !
- Et aucun d'eux n'est là pour le voir, quel dommage.
- Je te défends de parler de ma sœur ! Pauvre merde ! Tu n'es qu'une expérience, tu n'es rien !
- Mais moi, je vais survivre l'ami.
 »

Il revoyait des brides de sa conversation avec le frère de l'ancienne Matriarche Danaë, fille de d'Essia tout en frappant la nouvelle lame sur l'enclume, il sentait ses muscles vibrer sous l'effort mais il tenait encore bon.

«  - C'est vrai … ahahah dis moi Juviel, es fidèle à Marisher ?

- Plus que n'importe qui dans cette tour.
- Ahahah j'admire ta dévotion et ton obédience ! Tu sais, je t'ai toujours apprécié, j'avais parfois un peu de pitié pour toi.
- Grand bien te fasse.
- Non, non, c'est vrai, je n'ai jamais été pour ce qu'on t'a fait endurer. Mais j'ai peut-être une information que tu pourrais apprécier.
 »

Aiguisant la lame, il ne pouvait pas réprimer son sentiment d'amertume face à l'un des stryges qu'il avait le plus admiré et qui l'avait le plus déçu.

« - Si ça peut te la faire fermer, crache ton morceau.

- Ahahah de toute façon, je te laisserais bientôt tranquille pour toujours !
- Mais moi j'ai pas l'éternité à écouter tes conneries.
- Ok, ok, mais d'abord, j'ai besoin de quelque chose en échange.
- J'aimerais tordre le cou de l'abruti qui t'as mis à côté de ma chambre de luxe.
Ahahahahahahah elle est bien bonne … mais j'ai besoin de ta parole et .. D'un stryge noir à un autre, nous n'avons qu'une parole, pas vrai ?
- … Hmm j'écoute.
- Ta parole Juviel, donne moi ta parole que tu garderas ça secret jusqu'au moment venu.
- Ok très bien ! Tu as ma parole.
- Hmmph .. Ok .. 
»

Et il lui raconta sa mission spéciale en quête d'un artefact permettant de faire pencher la balance dans le conflits entre les tours draconiques. Il lui conta également sa rencontre avec Fylia et de comment il en était tombé amoureux et avait eu deux enfants et que sa femme s'était échappé avec sa fille.

« - Tu as deux enfants ?

- Un fils et une fille. Tu sais peut-être mieux que moi notre histoire puisque tu es là depuis plus longtemps que moi mais les stryges originels ne peuvent pas revenir même provenant d'une union entre un stryge blanc et noire, les descendants prennent obligatoirement un ascendant spécifique à l'une des races, je l'ai appris par expérience et mon fils prit la teinte de notre peuple quant à ma fille, ce fut l'inverse.
- Bon et qu'est-ce que ça peut me foutre tout ça ? La relique existe ? Tu vas me charger d'aller la récupérer ?
»

Il assembla la nouvelle garde et le manche, faisant attention à bien reproduire à l'identique la première et toutes les Orchid'épées précédentes qu'il avait pu forger.

- Ahahah c'est que tu n'es pas un cas désespéré, oui l'a relique existe, est-ce que Fylia ou moi l'avons trouvé ? Non. Nous avons même finis par abandonner la quête pour vivre le plus paisiblement possible même si nous avions pu trouver des pistes vers le Mont Tagne. C'est juste que ma sœur Danaë …
- Hmm mes condoléances.
- Merci … Ce sont les adeptes du dragon … Juviel, méfies toi d'eux ..
- Parce que je devrais te faire confiance plus qu'à un autre ici ? AHAHAH ! A la bonne heure.
- Non, tu ne comprends pas … Ta Matriarche n'est pas morte dans un accident !
- Oooh maintenant ce sont eux les traîtres ?
- Oui et ma nièce est trop jeune pour gouverner, ils prendront le pouvoir jusqu'à façonner son esprit pour n'être qu'un pantin !


Le soleil se levait déjà laissant la fraîche rosée du matin cristallisé par le froid sur le toit des bâtisses naines apparaître quand il se saisit de la troisième barre de fer à mettre sur le feu et se mit à la tordre.

« - Et donc ?

- Ma sœur a été assassinée !
- Je vois toujours pas en quoi me concerne.
- Je .. souhaite juste que tu dises la vérité à mon fils un jour … Il a perdu la mémoire avant que les exécuteurs le ramènent à la Tour Noire. Dis lui tout, pour sa sœur et sa mère, pour le complot, que Zéphalia est sa cousine, que Danaë est sa tante. Je sais qu'ils feront de lui une arme comme tout le monde ici, qu'il venge notre famille même s'il doit tuer la petite Zéphalia et de retrouver sa mère.
- Et c'est quoi l'information contre laquelle je vais théoriquement obéir à un traître ?
- Tes parents sont en vie.
- Qu .. Qu .. Quoi ? 
»

Il lâcha son emprise un court instant avant de reprendre.

« - Ils sont toujours dans les cachots. Et un jour tu vas devoir les affronter.

- Tu .. Tu mens !
- Oh non, nous avons appris que tu n'étais pas n'importe quel elfe des glaces Juviel Eterna, tu es le descendant de l'une des plus éminente famille des elfes des glaces et un jour, crois moi qu'ils réussiront à faire de toi un stryge, un vrai, tout ce que tu auras à faire pour réaliser ce but, c'est de ..
- Qu'est-ce que tu racontes ? Mes parents sont mort ! C'est impossible !
- AhAhAhaahahAHAH, non pas encore mais ils seront ton épreuve final pour achever ta formation AhAHAHAHAH ! Si seulement, je pouvais être là pour voir ça AHAHAH
- Ta.. Tais-toi ! TAIS TOI espèce de fou !


Le temps passait, il formait à présent la troisième lame alors que le soleil se levait haut dans le ciel et il frappait de plus en plus fort la lame, forcé de constaté que Midos avait eu raison sur son épreuve finale, il se demandait juste sur quel autre sujet avait-il eu raison ?
Mettant ensuite le manche et la garde, il passa au tordage de la dernière épée, il ne pouvait pas admettre que le pouvoir en place était le fruit d'une conspiration d'adepte aux desseins encore obscures et des impacts qu'ils avaient du avoir sur la société strygienne noires, surtout que Zéphalia l'avait adoubé, il ne pouvait pas se permettre de penser que même son adoubement n'était que le fruit d'un obscur projet et non du à son propre mérite.
Il abaissa le métal sur l'enclume pour former la lame pour enfin l'aiguiser et terminer la dernière épée. Il ne lui restait qu'à apposer son propre sceau au burin sur les quatre épées.
Le jour allait bientôt se terminer. Enfin, il avait terminé, sa prochaine occupation ne se tournerait que vers son estomac qu'il n'avait pas alimenter depuis quelques jours. Il retournerait sans doute au Fourré à la myrtille.

[Fabrication de quatre Orchid'épées]




Forge des forgerons - Page 7 1549834202-signajuviel2

Pensée italique jaune, dialogue gras
Revenir en haut Aller en bas
Laina
Nouvel(le) habitant(e)

Laina

Messages : 22
Expérience : 157
Féminin Âge RP : 21

Politique : 00
Métier : Forgeronne - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 7 1559870510-barre-vie-gauche195/195Forge des forgerons - Page 7 1559871461-barre-vie-rouge  (195/195)
Vitesse: 135
Dégâts: 30

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptySam 30 Mar 2019 - 22:48

[Flé'Haur'Tensia (Promotion : le labeur du paladin) – à placer dans le sac]

Laina pénétra dans la forge. C’était un lieu à la chaleur étouffante dont le bruit des ustensiles faisait résonner le silence des artisans. Entièrement consacré à leur tâche, ils martelaient le fer avec force et assurance, la grâce réservée aux créateurs imprégnant leurs mouvements. Habituellement, Laina n’aimait pas la chaleur, préférant le froid et le vent à la brûlure du soleil. Mais, étrangement la chaleur de la forge ne lui déplaisait pas. Au contraire, elle s’y sentait à l’aise, à sa place. Elle avait commencé son apprentissage depuis peu et éprouvait une fascination grandissante pour cette profession. Modeler les minerais pour leur faire prendre forme petit à petit, la lueur rougeoyante d’une lame à peine sortie des flammes. Cependant, quand Laina réussit à détourner le regard des artisans confirmés pour le porter sur son propre plan de travail, elle était agacée. Tout d’abord parce qu’elle devait forger sa première vraie arme après seulement quelques jours de formation. Son instinct d’assassin lui criait de ne pas se lancer dans une bataille qu’elle n’était pas totalement sûre de gagner, et là précisément, elle n’était pas sûre du tout du résultat. Seulement, elle n’avait pas le choix, le maitre avait été très claire, il lui fournissait les matériaux et elle ramenait un ouvrage convenable. Tant qu’elle ne l’aurait pas fait, elle ne pourrait pas reprendre son apprentissage ce qui serait fort dommage. En effet, elle avait décidé de commencer cette formation non pas pour des raisons financières, les contrats d’assassinats ne manquant pas à la tour noire, mais parce qu’un assassin devait pouvoir se fier à sa lame. Et le monde entier était traitrise, la seule personne qui ne la trahirait jamais c’était elle-même. Ne vous y fiez pas, cette affirmation est bien loin d’être pleine d’amertume, au contraire, Laina est fière de savoir qu’elle ne serait jamais vraiment trahie, parce qu’elle ne ferait jamais vraiment confiance. Question de principe et de choix de vie. Quand on se destine à prendre la vie des autres, il faut être prêt à tout pour défendre la sienne. Une autre chose contribuait à sa mauvaise humeur. L’arme de la commande n’était ni une dague, ni une épée, ni même une lance. C’était un fléau. Dans tout les sens du terme. En effet, Laina avait une certaine esthétique du meurtre et de la violence. Elle l’aimait rapide, propre, élégante. Le fléau n’entrait absolument pas dans ses critères artistiques, c’était une arme pour boucher ou pour barbare qui laisserait derrière-elle des cadavres affreusement laids. Laina soupira, puis prit une grande inspiration. Il était hors de question de bâcler le travail parce que l’arme à forger ne lui plaisait pas. Ce serait un manque de professionnalisme affligeant. C’est donc sans enthousiasme, mais avec tout le soin et la concentration nécessaire qu’elle se mit au travail. Et le résultat fut étonnamment réussit, elle parvenait presque à le trouver beau, presque. Au moins, elle pourrait le remettre à son maitre sans rougir.




Méfiez-vous de l'innocence, c'est parfois la pire forme de cruauté

Forge des forgerons - Page 7 Legend10
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4186
Expérience : 14587
Masculin

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyDim 31 Mar 2019 - 3:21

Rapport de récolte :

Juviel Eterna fabrique quatre Orchid'épées. Il gagne 20 points de métier.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !

---

Rapport de récolte :

Laina fabrique un Flé'haur'tensia. Elle gagne 5 points de métier et 5 points bonus

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 5813
Expérience : 5050
Masculin Âge RP : 34

Politique : 245
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 7 1559870510-barre-vie-gauche3577/3577Forge des forgerons - Page 7 1559871461-barre-vie-rouge  (3577/3577)
Vitesse: 758
Dégâts: 3275

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyDim 30 Juin 2019 - 18:24

Dilon entra dans la forge d'un pas précipité. Il avait fort à faire aujourd'hui. Il venait en effet de recevoir une nouvelle commande. Une humanoïde à la peau bleutée, visiblement pas humaine, était venue aujourd'hui à L'Âme et l'art mûr pour commander deux équipements : une Heavy lance de girardot sur laquelle elle demandait un sertissage personnalisé, ainsi qu'une Astaröth. Si l'homme ne l'avait pas reconnu au premier regard, il était clair à présent que la voix de la demoiselle lui disait quelque chose, mais il n'arrivait pas à savoir quoi.

L'esprit occupé, il tâcha de commencer avec la lance. Celle qui était demandée était un peu bâtarde, dans le sens où elle était à la limite entre se porter à une ou deux mains. Il faut dire que la lance était loin d'être aussi longue qu'une sarisse, qui avait l'apparence d'un grand javelot. Mais sa tête était si proéminente que l'arme en devenait lourde à son extrêmité. Il fallait donc la manier avec beaucoup de précautions. En faisant son oeuvre, il continua de se questionner mais rien ne lui vint en tête.

Lorsqu'il eut terminé, il entreprit de confectionner la deuxième arme. Cette dernière était une grosse hache, capable de fracasser la plupart des crânes, il ne fallait pas la donner à n'importe qui car elle était plus efficace qu'une brise-diamant. C'est en connaissance de cause que le forgeron fit l'arme, se remémorant chaleureusement les moments passés avec son père à la forge. Puis vint la finalisation, deux jours plus tard. C'est à ce moment que l'événement lui revint en tête : il savait d'où venait la jeune femme, c'était cette naga, celle rencontrée par deux fois, tantôt à Stellaraë, tantôt dans les sombres montagnes de Kanaan. Peut-être que, tout comme lui, elle avait oublié leur rencontre ? Il ne savait pas vraiment, mais il prendrait le parti pris de faire comme s'il ignorait son identité.


[Création d'une Heavy lance de girardot améliorée + Astaröth pour Songe]




Forge des forgerons - Page 7 1496547651-banniere
Forge des forgerons - Page 7 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Forge des forgerons - Page 7 Blason14 - Dragonnier de Bronze Forge des forgerons - Page 7 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4186
Expérience : 14587
Masculin

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyMar 16 Juil 2019 - 2:37

Rapport de récolte :

Dilon fabrique une Heavy lance améliorée + astaröth.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Doppel
Guetteur

Doppel

Messages : 86
Expérience : 656
Politique : 00
Métier : Forgeron - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 7 1559870510-barre-vie-gauche430/430Forge des forgerons - Page 7 1559871461-barre-vie-rouge  (430/430)
Vitesse: 286
Dégâts: 507

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyLun 5 Aoû 2019 - 16:50

C'est avec une appréhension camouflée derrière un visage fermé que Taxus asséna les premiers coups de marteau sur le métal chauffé à blanc. Il fallait taper fort, mais aussi être précis. Les muscles bandés, ses coups résonnaient dans la forge au milieu des autres ouvriers. Il s'étonna de la vitesse à laquelle la matière perdait de sa souplesse, et dû la remettre plusieurs fois au feu.

Quand il eut terminé la pièce principale, un boulet couvert de pointes acérées, il s'attaqua à la fabrication d'une chaîne, destinée à reliée le boulet au manche de l'arme. La manœuvre fut beaucoup plus hardie pour l'orc et ses gros doigts maladroits, et à plusieurs reprises il dût recommencer après avec frapper un peu trop fort. Il ne s'attendait pas à un travail si minutieux dans une forge. Sceller le tout au manche en bois ne fut pas de tout repos non plus : le sceau, bien trop chaud, enflammait le bois, qui partait rapidement en cendres. Plusieurs fois, l'Orc lâcha des jurons suffisamment forts - ou originaux - pour faire se retourner ceux qui l'entendaient. Après plusieurs essais infructueux, et une dizaine de manches brûlés, il examina la première arme qu'il avait lui-même forgée.

Il la prit en main, et fit faire un moulinet à la chaîne. Les clous et le manche tinrent bons. Intérieurement, Doppel se dit que la pratique ne valait pas la théorie, mais qu'il n'était pas mécontent pour une première fois.

[Fabrication de 1x Flé'Haur'Tensia avec la promotion, à mettre dans mon inventaire, merci]




Couleur des dialogues : Mandarine

RP en cours :
À la recherche de la Milice (avec Khan) / Aube inconnue (avec Ehawee)


Combats d'arène :
Libre
Libre
Libre
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4186
Expérience : 14587
Masculin

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyDim 18 Aoû 2019 - 20:04

Rapport de récolte :

Doppel fabrique une Flé'Haur'Tensia et gagne 5 points de métier ainsi qu'un bonus de 5 points.

Commentaires sur le RP : Bon RP, tu utilises la promotion du « Labeur du paladin ».
Revenir en haut Aller en bas
Doppel
Guetteur

Doppel

Messages : 86
Expérience : 656
Politique : 00
Métier : Forgeron - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 7 1559870510-barre-vie-gauche430/430Forge des forgerons - Page 7 1559871461-barre-vie-rouge  (430/430)
Vitesse: 286
Dégâts: 507

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyMer 2 Oct 2019 - 0:24

Taxus l'Orc entrait à nouveau dans les forges, l'air toujours aussi peu avenant. Passé par-dessus son épaule, pendait un sac en toile, rempli des matériaux nécessaires à la fabrication de l'arme que le Djöllfulin avait en tête. Arrivé à un poste de travail, il eut la surprise de constater qu'un invité semblait l'attendre. Assis bien droit sur l'enclume, un chat le regardait fixement. Doppel avait une opinion mitigée sur les animaux, particulièrement les animaux domestiques. Profondément, il les aimait, c'était une certitude. Il ne valait pas mieux leur faire du mal en sa présence. Néanmoins, les animaux reconnaissent les gens, par delà les illusions. Et le changeforme redoutait de voir un jour ses subterfuges découverts à cause d'un animal un peu trop familier.

Mais Doppel ne se voyait pas être méchant avec un animal qui ne lui avait rien fait. D'un coup d'oeil discret aux alentours, il s'assura qu'il était bien seul. Rassuré, il eut un sourire qui ressemblait davantage à un rictus, et caressa la tête de l'animal. Le chat noir ferma les yeux, frottant son crâne contre la paume rugueuse, et ouvrit la bouche pour y glisser le pouce de l'orc et le mordre doucement. Sans qu'il l'ait remarqué, un jeune apprenti passa derrière lui, les bras chargés d'armes variées. Il essaya de contourner l'orc massif, mais en se tournant, la pointe de l'une des armes vint piquer sa fesse.

Brusquement, Taxus se retourna, les crocs dehors, prêt à passer un savon à celui qui venait de le déranger. L'adolescent se figea, visiblement terrorisé. Un grognement un peu soutenu, et il disparu sans demander son reste en balbutiant des excuses. Satisfait d'avoir retrouvé une certaine tranquillité, Taxus se retourna vers l'enclume, mais le chat avait disparu. Il regarda sous les tables, et même derrière le four, mais rien, l'animal s'était volatilisé.

- Par Tungstène...

Privé de distraction, Taxus commença son travail. Il posa son sac sur une table, et en sortit les différents blocs de minerais nécessaires à la fabrication. Il attrapa un soufflet, et entreprit d'attiser les flammes et de faire monter la température. Ses muscles saillants gonflaient sous l'effort, dans le but d'obtenir le maximum d'effet en un minimum de mouvements. Une fois les flammes suffisamment attisées, il put commencer à faire fondre le métal.

Dans la plus pure tradition des arts de la forge, il patienta jusqu'à attendre la température parfaite, ni trop chaude, ni pas assez, de sorte que le métal fondu ait la texture la plus simple à travailler. Il la retira du feu, et commença le processus de purification : avec un mélange dont il avait le secret, il enlevait les impuretés contenues dans le métal, pour le rendre à la fois plus facile à travailler et plus résistant une fois refroidi.

Cette étape faite, il le versa dans un moule ancien, dont les marques prouvaient des années d'utilisations par toutes sortes de forgerons. Il avait la forme de lames longues, reliées entre elles par le même support, comme une gigantesque griffe. Le moule rempli, Taxus avait quelques minutes à perdre, le temps que le métal en fusion refroidisse un peu. A l'entrée des forges, un noble bedonnant affublé d'une fraise tout aussi grosse, beuglait qu'il voulait acheter un nombre indécent d'armes. Il expliquait que les temps étaient dangereux, que les agressions se multipliaient, que les rapports faisaient état d'escarmouches de plus en plus nombreuses à travers tout Dùralas.

Taxus continuait d'écouter d'une oreille discrète ces histoires, tout en poursuivant son ouvrage. Avec son marteau, il entreprit de donner à l'arme sa forme définitive.

[Fabrication de 1x Griffe des roses contre 31x Minerai de fer, à équiper directement.
Validation de la quête de métier n°1 "Première fabrication d'apprenti" et de la quête de métier n°6 "Liste de mots"]




Couleur des dialogues : Mandarine

RP en cours :
À la recherche de la Milice (avec Khan) / Aube inconnue (avec Ehawee)


Combats d'arène :
Libre
Libre
Libre
Revenir en haut Aller en bas
Baldwin Nuussian
Bibliothécaire ♦ Maître d'armes

Baldwin Nuussian

Messages : 442
Expérience : 2502
Masculin Âge RP : 23 ans

Politique : 132
Métier : Forgeron - Expert
Titres:
 

(Athear, hippogriffe de Baldwin [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 7 1559870510-barre-vie-gauche2623/2623Forge des forgerons - Page 7 1559871461-barre-vie-rouge  (2623/2623)
Vitesse: 627
Dégâts: 1708

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyMer 2 Oct 2019 - 19:08

Cela faisait maintenant plusieurs jours que Baldwin était de retour à Kastalinn. En cette journée-ci, il n'était pas tout équipé avec son armure et ses armes, qu'il avait laissé dans sa chambre de La Légende d'Aràn, et n'avait pas non plus Athear à ses côtés, qui passait du bon temps. Non, aujourd'hui, il était habillé avec ses vêtements sombres, et ne possédait que sa dague camélia dans son fourreau, au cas où. De toute façon, il savait très bien se défendre désarmé. Sa direction était un lieu qu'il connaissait bien, mais où il n'était pas retourné, évidemment, depuis son départ à Stellaraë, il y a une bonne année. Déjà si longtemps. Il était maintenant de retour devant ce fameux grand bâtiment en longueur, moitié magasin, moitié forge, dont cette dernière partie était totalement ouverte, grâce à des murs s'arrêtant avant d'atteindre le plafond.

Le stryge espérait que ça ce soit bien passé pour Halln, son maître forgeron, et homme du nord pur et dur, ainsi que pour son fils, mais les coups de marteaux réguliers sur le métal le rassurait quant à cela. N'ayant, comme le lui avait dit San, pas réussit à trouver une quelconque information concernant son père, malgré les différents lieux de rassemblement de la population dans la ville, il s'était résolut à suivre la seule solution désormais possible, c'est-à-dire d'attendre que l'ancien milicien le recontacte à ce sujet. Cela ne l'empêchait pas de retourner le voir, bien sûr, car il en profitait pour s’entraîner, et se changer les idées, mais en l’occurrence, il mettait également ce temps à profil pour rattraper son retard dans ce métier qu'est forgeron, impatient de reprendre son apprentissage.

Finissant d'observer le bâtiment, il ouvrit la porte d'entrée, devant passer par le magasin pour atteindre le lieu de travail. Le fils semblait être heureux de revoir le maître d'armes, qui le salua chaleureusement, avant de s'enquérir des nouvelles. Heureusement, le poulet géant invoqué par Tungstène n'avait pas sévi par ici, et la bâtisse en avait échappé intacte. La forge était aussi plus active depuis l'attaque skarnienne, tout le monde, principalement les miliciens, s'équipant en préparation des escarmouches régulières, et des combats futurs, ce qui était bon pour les affaires, bien que Halln n'aimait pas trop la guerre en sois. Baldwin prit le temps d'observer les armes, toujours d'aussi bonne qualité, en attendant de ne plus entendre le chant de l'enclume, signifiant qu'il aurait moins de chance de déranger. Puis, il entra dans la deuxième partie de la maison.

« Content d'te r'voir, gamin. Ça faisait longtemps.

- Le plaisir est partagé, Halln. Je m'excuse pour le temps écoulé depuis la dernière fois... »

Le stryge blanc n'était pas à l'aise, ce qui était normal, au vu de la situation. Il se rappelait la dernière fois qu'il était venu, face à l'homme du nord, bien plus grand et épais que lui, et où il avait forgé son fléau, qui lui avait bien servit jusqu'à maintenant. Entre temps, il avait eu à faire à une pénurie de ressources, qu'il avait dû chercher directement à la source, en chassant notamment des kirins. Dorénavant, il s'était créé un bon stock de matériaux, prévoyant toutes ses futures créations. Il ne restait plus qu'à se relancer. Le nordique balaya néanmoins sa gêne d'un revers de main.

« T'as pas à t'excuser. T'es là, c'est l'principal. T'étais occupé avec ta nouvelle faction, c'que j'comprends. Tu sembles d'ailleurs différents. »

Il était toujours aussi bourru et sans finesse, ce que son âge grandissant, se traduisant par ses cheveux blanchissants, ne devait pas arranger. Mais le Gardien pouvait bien sentir qu'il était heureux de le revoir. Il hocha la tête, en souriant.

« En effet, je n'ai pas chômé depuis tout ce temps, mais je ne vous ai pas oublié, et suis prêt à reprendre là où je m'étais arrêté, avec les ressources nécessaire. »

Halln eut l'ombre d'un sourire.

« Très bien, p'tit, tu sais c'que t'as à faire, ton tablier en cuir, et tes gants, son toujours à leur place. »

Sans perdre de temps, l'intéressé alla donc aussitôt s'équiper de ses protections, afin de pouvoir forger en toute sécurité, un accident étant si vite arrivé. Il pouvait d'ailleurs voir qu'il avait gagné en taille cette dernière année, son tablier ne descendant pas aussi bas qu'avant. Bien sûr, il était loin d'être aux fraises avec, mais si ça continuait, il devra à terme en acheter un nouveau. Il revint ensuite vers le fourneau, constatant quelques changements de position des meubles et équipements. Le maître avait mis plusieurs minerais de fer à la fonte.

« On va commencer par r'prendre les bases, histoire d'voir si t'as pas rouillé depuis ! »

Le dragonnier hocha la tête, il était d'accord avec lui. Le forgeron sortit alors d'un coffret, sur une petite table basse, deux gants légers, en cuir fin, mais spécialement créé pour accueillir des lames entre les doigts, offrant des encoches où elles pourront être rivetées.

« Voici pour une commande de griffe des roses. Simple, mais parfait pour r'prendre. J'te laisse t'en occuper, pendant que j'm'occupe d'une autre arme. On verra c'que ça donn'ra ! Ah, et fait gaff' à n'pas t'brûler les fesses... Ou plutôt tes ailes. T'as r'marqué qu'j'ai fais du rangement. Au boulot maint'nant ! »

Restant très sérieux, Baldwin souriait intérieurement. Il n'avait pas changé, mais il savait qu'il était entre de bonnes mains, dans la plus pure tradition nordique. Son fils lui avait révélé que Halln avait appris son métier, ainsi que toutes ses connaissances en la matière, aux côtés des anciens, et l'apprentissage avait été dur. Au final, il agissait tel qu'on lui avait enseigné, ce qui lui convenait tout à fait.

Le métal était malléable, c'était le moment de commencer son ouvrage. Le but était de former six fines lames, toutes identiques au possible, bien que la perfection soit forcément irréalisable à la main. Ainsi, pendant tout le reste de l'après-midi, le marteau résonna contre le fer chauffé au rouge, ce dernier subissant une purification de ses impuretés à chaque coup porté. L'ouverture aux brises fraîches était réellement une bénédiction, tant elles faisaient du bien parmi la chaleur ambiante, et la sueur perlant par tous les pores de la peau. Une fois terminé, vérifiant son travail, comparant les griffes toutes droites entre elles, retouchant si besoin, il finit par être satisfait. Il avait fait appel à tous ses souvenirs pour bien faire, et il était content de ne pas avoir perdu le coup de main. Il termina par leur faire faire une trempe dans un seau rempli d'eau, de l'eau provenant des glaciers de la banquise, puis les emmena vers l'atelier, au niveau du mur du fond, le plus éloigné du fourneau.

Levant les yeux, son regard tomba en plein dans celui d'un chat, posé tranquillement sur le muret, l'observant avec curiosité. Il semblait être un habitué, comme il ne bronchait pas quoi qu'il se passait. Le stryge reprit sans plus traîner son ouvrage, perçant tout d'abord des trous à la base de chaque petite lame. Puis, il alla chercher les gants, vérifia qu'elles rentraient bien dans leurs encoches, et les riveta, n'hésitant pas à mordre le cuir avec le métal. Une fois celles-ci bien fixées, il termina par les aiguiser. Le tout était certainement adapté pour une femme, car ça l'étonnerait que ce soit pour un enfant. Ce serait une arme dangereuse, rapide, et confortable. Simple, comme avait dit Halln, et efficace. Plutôt content, et heureux de revenir là-dedans, il l'apporta au maître, qu'il la prit doucement, et observa attentivement, de son regard acéré. Il finit par sourire.

« La cliente s'ra contente. Tu t'es bien débrouillé, après une année sans toucher au marteau.

- Merci ! »

Le forgeron hocha la tête, satisfait.

« Si tu veux t'attaquer aux gros morceaux, j't'invite à rev'nir à partir de d'main, vu l'heure qu'il est d'jà ! T'auras pas trop d'une bonne après-midi pour forger ! »

Ce fut au tour de Baldwin de hocher la tête, toujours souriant, et de le saluer, avant de retourner à l'auberge, pour prendre un bon bain, et se délasser après ses efforts. Cela lui avait fait un bien fou, son esprit était plus calme, et il reviendrait sans tarder.

...

Frai et disponible, et comme il se l'était promis, il se retrouvait à nouveau aux côtés du nordique dès le lendemain matin, très tôt, car il prévoyait d'y rester le temps qu'il faudra, ayant ramené les ressources nécessaires pour ce qu'il prévoyait. Du cuivre, du bois de cerisier, et surtout, un cristal de glace, et un sabot diamanté. Il prévoyait avec ceci de créer une lance cristallisée, qu'il lui permettra d'enfin récupérer une arme d'hast, utile pour le combat à dos d'Athear, ainsi qu'un brise-diamant, qu'il mettra de côté pour plus tard. C'était très pratique d'avoir la liste des armes forgeables, ainsi que les ressources nécessaires pour, car ça lui permettait de planifier ses créations comme il fallait, pour le futur. Bien sûr, cela jouait sur ses économies, car il ne vendait pas, mais ce n'était pour le moment pas un souci très grave.

« Tu t'rappelles comment ça s'passe, j'te laisse te débrouiller avec tes idées, et j'te conseille si t'as b'soin. Tu connais les bases, à toi d'dév'lopper ton talent. »

Baldwin hocha la tête affirmativement, et cela lui convenait tout à fait. Il était temps de s'attaquer au boulot. Halln lui redonna les conseils vis-à-vis du travail du cuivre, de comment il pourrait intégrer les différents composants et tout, les propriétés et particularités de chaque, et il se lança. Activant le double soufflet sur le fourneau, il laissa le cuivre chauffer, et devenir assez malléable pour être frappé, et transformé selon ses désirs. Pendant ce temps, il prépara le sabot diamanté. En effet, il allait commencer par la hache, et ce composant en faisait partie intégrante. Il n'était bien sûr pas aussi résistant que la matière dont il portait le nom, mais cela conférait tout de même au métal une solidité non-négligeable, et permettait un bon tranchant. Pour cela, il le réduisit tant bien que mal en poudre, avant de sortir le métal de la chauffe.

Il prit plusieurs heures ainsi, à frapper encore et encore le cuivre, réussissant à lui donner la forme qu'il souhaitait. À chaque sortie des braises, il saupoudrait la future lame de poussière de sabot, avant de battre, pour que tout s'imprègne bien. La forme était classique de base, avec un large tranchant principal, et un petit marteau à l'opposé, mais il avait voulu tenter quelque chose, en représentant le-dit sabot dans le métal, pile entre les deux, là ou le manche passerait, de façon à donner l'impression que le métal traversait en plein milieu de celui-ci, épousant sa forme. Cela le fit transpirer un peu plus que normalement, devant trouver des astuces avec les outils à sa disposition, mais il finit toutefois par réussir son ouvrage.

Il passa alors la tête qu'il venait de terminer à la trempe, cette fois-ci à l'huile, puis l'apporta à l'atelier. Désormais, il fallait s'occuper du manche, ce qui serait assez simple en sois, comme il suffisait juste de tailler le bois de façon à l'adapter. Ceci ne prit pas longtemps, et rapidement, les deux parties furent emboîtées, et ne bougeraient plus. La dernière étape était le polissage, et surtout l'aiguisage, afin qu'elle soit parfaite. Le métal avait des reflets légèrement bleutés, lorsqu'il présenta la nouvelle brise-diamant à Halln, qui parut plutôt satisfait de son apprenti, bien qu'il repéra quelques défauts qu'il pointa du doigt, et donna des conseils pour éviter ça à l'avenir.

...

Une pause repas bienvenue plus tard, il était à nouveau prêt pour enchaîner, cette fois-ci sur sa lance. Comme ça, elle semblait bien plus simple que la hache, mais en vérité, ce qu'il comptait tenter de faire était bien plus complexe. Il voulait laisser le cristal de glace intact, tel quel, et pour cela, le sertir directement à la base de la pointe. Expliquant au maître forgeron son idée, il le rassura quant au fait que c'était possible, et lui expliqua comment s'y prendre, ce qui lui serait très utile pour d'autres armes plus tard. Fort de ses conseils, il commença alors à frapper le cuivre...

La pointe aussi allait avoir une forme particulière, qu'il réussit à mettre en place. En résumé, elle allait avoir la forme d'un flocon de neige, avec la base ovale, deux petites pointes sortant de chaque côté, et la grande, d'au moins huit bons pouces, droit vers le haut. C'était en plein milieu de tout cela que le cristal allait être calé, et il avait préparé un trou en conséquence, tentant d'être à la bonne taille. Bien sûr, les pointes devaient tout de même ne pas être trop fines, sinon elles casseraient facilement, et c'est pourquoi il compensa par l'épaisseur. Étant donné qu'il fallait que le cristal passe bien, sans dépasser, il fallait prévoir cela en conséquence, et l'ensemble s'harmonisait ainsi, devenant plus fin au niveau des zones mortelles, de plusieurs millimètres, jusqu'aux belles pointes.

Le soir progressait déjà, le noir envahissant doucement l'espace, lorsqu'il finit enfin son œuvre à la lumière des flammes, difficilement. Content, il la trempa également à l'huile, et vérifia que le cristal s’encastrerait bien, avant d'entamer cette dernière partie. Exceptionnellement, Halln l'aida pour cette étape complexe, comme c'était la première fois du stryge, mais en lui faisant bien comprendre que c'était la seule, pour qu'il enregistre bien par l'exemple, et qu'à l'avenir, il le laisserait se débrouiller, ce qui le fit sourire. Il s'attendait déjà à devoir le faire seul, là, c'était une surprise.

Ainsi, la pointe était terminée, le cristal serti solidement en plein milieu, transmettant ses effets particuliers au métal. Il était froid au toucher, et de la vapeur s'en échappait à la fraîcheur nocturne s'installant. Baldwin aimait beaucoup son travail, et avait hâte de la tester. Les dernières étapes consistaient à préparer la hampe correctement, ce qui n'était pas le plus difficile, et à aiguiser le tout. Tout cela ne prit qu'une bonne heure supplémentaire, et voilà sa lance cristallisée prête à l'emploi... Tous les bords étaient tranchants, en plus des belles pointes, ce qui lui permettrait pas mal d'actions différentes avec elle. Il se mit à l'écart, et ne put s'empêcher de la manier, la faisant légèrement tournoyer, mimant des attaques, et finir par être plus que satisfait.

« Et bien, gamin, tu n'fais pas les choses à moitié, quand t'as une idée derrière la tête ! Bravo pour ton travail, tu peux êt'e fier. J'pense que t'es d'jà prêt pour passer à l'étape au d'ssus, à dev'nir compagnon.

- Vraiment ? C'est... Rapide, surtout après mon absence.

- P't'être, mais c'est l'cas pourtant. Tu peux r'mercier tes capacités, j'suis bien content de n'pas avoir récupéré un incapable !

- Merci à toi surtout, c'est une fierté pour moi de travailler ici. »

Le maître fit alors un geste de la main, peu habitué à ce genre de chose, comme pour balayer et passer à autre chose.

« Pas b'soin d'aller aussi loin, je n'fais qu'mon travail d'mon mieux, et toi aussi. Continuons comme ça. Et attends-toi à plus de difficultés la prochaine fois ! »

Le maître d'armes sourit, puis récupéra ses armes et le salua, avant de prendre congé. Avec tout ceci, il avait oublié ses tourments momentanément, et c'était une très bonne chose. Sa nouvelle arme à la main, le reste à sa ceinture, il rentrait tranquillement à La Légende d'Aràn, observant le ciel du nord et ses étoiles. Un bon lavage, un bon repas, puis un bon repos, lui feront le plus grand bien.

[Création de griffes des roses et d'un brise-diamant à mettre dans le sac, ainsi que d'une lance cristallisée à équiper. Validation de la quête 1 et 6. Merci !]




Forge des forgerons - Page 7 Baldwi12

Le monde ne demande qu'à être exploré, et le savoir acquis ...

Forge des forgerons - Page 7 Rp_110Forge des forgerons - Page 7 Rp_211


Merci à Mohana pour mon avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4186
Expérience : 14587
Masculin

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyMer 2 Oct 2019 - 23:28

Rapport de fabrication :

Doppel fabrique x1 Griffe des roses et gagne 5 points de métier. Il gagne aussi 5 points métier en bonus.

Commentaires sur le RP : Tu termines la quête Liste de mots et tu reçois 500 pièces d'or. La quête "Première fabrication d'apprenti" ne peut se réaliser car la Griffe des roses est une création de novice. De plus, il me semble (à confirmer), qu'il s'agit d'une quête réalisée / fabrication.




Rapport de fabrication :

Baldwin fabrique x1 Griffe des roses, x1 Brise-diamant, x1 Lance cristallisée et gagne 15 points métier ainsi que 15 points bonus.

Commentaires sur le RP : Félicitations, tu passes Compagnon. Tu réalises aussi les quêtes Première fabrication d'apprenti et Liste de mots et tu reçois x1 os doré + 10 points d'expérience ainsi que 500 pièces d'or.
Revenir en haut Aller en bas
Baldwin Nuussian
Bibliothécaire ♦ Maître d'armes

Baldwin Nuussian

Messages : 442
Expérience : 2502
Masculin Âge RP : 23 ans

Politique : 132
Métier : Forgeron - Expert
Titres:
 

(Athear, hippogriffe de Baldwin [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 7 1559870510-barre-vie-gauche2623/2623Forge des forgerons - Page 7 1559871461-barre-vie-rouge  (2623/2623)
Vitesse: 627
Dégâts: 1708

Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 EmptyMar 8 Oct 2019 - 4:27

Du charbon brûlant dans son bac flamboyait, chantait, aujourd'hui. Un plaisir pour un compagnon, donnant son maximum dans son travail. Il vit un chat, toujours à l'abri sur un mur autour. À l'abri du chaud. Paraissant brutal, frappant à loisir, il produisait sa faux. Sa faux kön, qu'il fournira à autrui, via un poil d'or, lui profitant autant qu'à l'inconnu. Baldwin formait un produit pour qu'il soit à sa façon, transpirant, insistant. Il y arrivait, sans trop souffrir. Chaud, froid, chaud, froid, la faux passait toujours aux charbons.

Puis, la fin approcha, la fin du jour aussi, mais il y avait toujours moult finitions qu'il apportait. Il tailla du bois qu'il avait pour un support, s'amusa autant qu'il pouvait, grattant, affinant, unissant la faux. Halln vu tout, l'assaut, la finition. Il l'aidait, l'inspirait, notant à la fin. Un point par-ci, par-là, à abonnir, mais du bon travail. Il croit toujours à un futur florissant pour lui, triomphant d'un cour original. Baldwin finit par partir, faux dans la main, satisfait.

[Création d'une faux kön à mettre dans le sac. Validation de la quête 2 et 7. Merci !]




Forge des forgerons - Page 7 Baldwi12

Le monde ne demande qu'à être exploré, et le savoir acquis ...

Forge des forgerons - Page 7 Rp_110Forge des forgerons - Page 7 Rp_211


Merci à Mohana pour mon avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Forge des forgerons - Page 7 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 7 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Forge des forgerons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Ville de Stellaraë :: Lieu d'artisanat - Les Forges-