AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Misaito
Le Monde de Dùralas a précisément 2410 jours !
Dùralas, le Ven 5 Juin 2020 - 21:48
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Le Deal du moment : -38%
-38% sur la barre de son Yamaha YAS-108 (ODR 15€)
Voir le deal
184.99 €

Partagez
 

 Forge des forgerons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
Baldwin Nuussian
Bibliothécaire ♦ Bras droit de Doleh ♦ Maître d'armes

Baldwin Nuussian

Messages : 536
Expérience : 2926
Masculin Âge RP : 23 ans

Politique : 210
Métier : Forgeron - Maître
Titres:
 

(Athear, hippogriffe de Baldwin [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 8 1559870510-barre-vie-gauche2654/2654Forge des forgerons - Page 8 1559871461-barre-vie-rouge  (2654/2654)
Vitesse: 654
Dégâts: 2111

Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 EmptyMer 9 Oct 2019 - 4:28

Et voici de nouveau Baldwin à la forge, accompagné de Halln, rattrapant le temps perdu. Cela lui faisait le plus grand bien, et aucune épreuve jusqu'à maintenant ne lui était insurmontable avec de la patience et de la précision. Il avait la veille fabriqué une faux kön d'assez bonne qualité, mais avait mis le temps pour ça. En effet, c'était un nouveau minerai qu'il utilisait pour la première fois, l'argent, et ce n'était pas encore pareil que le fer ou le cuivre. Sa température de fusion était plus basse que les deux autres, et il devait surveiller d'autant plus le fourneau, pour ne pas se retrouver à devoir frapper une flaque liquide. Il était aussi bien plus malléable, et le moindre faux coup était synonyme d'un bon boulot supplémentaire de correction.

On pourrait croire qu'avec un métal comme ça, les armes n'étaient pas très solides ou efficaces, et pourtant, avec le traitement suivit, elles méritaient parfaitement leur nom, et sa faux fera un heureux. Les deux nouveautés qu'il allait forger aujourd'hui en feront d'ailleurs également, du moins, il l'espérait. Cette fois-ci, ça sera un marteau rö, ainsi qu'une épée reptilienne. Le premier sera le plus simple à faire, comparé au deuxième, qu'il allait donc attaquer en premier lieu. Chaque équipement demandait des matériaux, étrangement, facilement obtenus, que les chasseurs fournissaient en quantité, et qui, au final, ne servait quasiment qu'à l'esthétique. Mais la recette était comme ça, et c'était aussi comme ça que la demande se faisait, alors il la suivrait sans problème.

Actionnant le double soufflet, tout en veillant à bien rassembler le charbon de bois vers le milieu du fourneau, là où l'air arrivait directement, et où se trouvait les minerais qu'il chauffait, il réfléchissait à ce qu'il pourrait faire par la suite. En effet, il allait à nouveau être bloqué par les ressources pour progresser et en apprendre plus. Il repensa aux Dragonniers, il était sûrement grand temps d'y retourner, et de prouver qu'il méritait d'en faire partie, ce qu'il n'avait pas spécialement pu montrer jusqu'à maintenant, tant il était occupé avec les Gardiens. Il les avait malgré lui mit de côté avec la situation dans laquelle il était, mais il espérait que ça ne serait pas pour trop longtemps, tout de même.

Bref, l'argent était largement assez chaud, aussi, il le sortit, et commença à le battre au marteau. Ça allait désormais être un aller-retour entre l'enclume et le fourneau, réchauffant à chaque fois le métal qui refroidissait très rapidement au bout de quelques coups. Un travail de longue haleine. Il fallait aplatir la matière, la rendre fine de plusieurs millimètres, tout en l'étalant sur une bonne longueur, de même pas deux pouces de largeur, la diminuant vers le bout pour former la pointe. Commençant à cogner sur le centre, vers les bords, afin de tirer doucement le métal, veillant en même temps à ce qu'elle soit d'égale épaisseur sur tout le long, pour un bon équilibrage. Il entreprit ensuite de faire une double gouttière, pour le style, et n'oublia pas, à la base, de laisser une barre cylindrique d'argent assez longue pour y emboîter la garde et tout le reste.

Quelques heures plus tard, une fois enfin satisfait de sa lame, il utilisa le restant de matière pour créer les quillons et le pommeau, utilisant un peu de bois pour la poignée. Pour les parties du crocodile, c'était simple, la dent était incrustée sur un côté du pommeau, tandis que l'écaille l'était de l'autre. Le cuir, quant à lui, servit pour entourer la poignée en bois, une fois le tout enfilé à la base, le bout frapper à froid pour verrouiller l'ensemble, la rendant bien plus confortable. L'épée reptilienne était ainsi terminée, son tranchant étant aiguisé sur les deux tiers de la lame, comprenant sa pointe. Il fit quelques mouvements avec, confirmant son équilibrage correct, et eut l'acceptation du maître forgeron, qui souriait malgré lui un peu plus à chaque création, fier de son apprenti. Une petite pause s’ensuivit, et alors que l'après-midi s'entamait, le stryge attaqua la suite.

Pour le marteau rö, rien de bien compliqué. Il suffisait de former une bonne masse rectangulaire, avec un trou en son centre pour y passer le manche en bois de cerisier. Toutefois, il y ferait quelques changements. La forme du bout sera légèrement creuse, avec les deux défenses de sanglier incrustées dans le métal de chaque côté, pour rendre le tout encore plus dangereux. Chose qu'il fit, plus rapidement qu'il ne pensait, en tout cas bien plus rapidement que l'épée. Cette masse sera à même d'enfoncer tout en transperçant les armures aussi aisément que si elles étaient en tissu. Nul doute qu'un guerrier puissamment musclé saura l'utiliser à cette fin.

S'attaquant désormais au bois, il en fit un manche tout aussi robuste, afin de supporter les chocs sans se briser, et utilisa le cuir du sanglier pour former des poignées confortables, dans de légers creux prévus à cet effet, là où les mains devraient se placer pour tenir l'arme, permettant une meilleure prise encore. Tout le cuir, comme celui de crocodile, était fixé à l'aide de colle d'os, tiré des lapins d'Aràn. Tout comme la colle de peau, mais cette dernière était bien moins adaptée pour cette utilisation. Enfin, il emboîta le tout, fixant définitivement, et efficacement, la tête au manche. Le marteau était terminé.

« Tu réussis encore à m'surprendre, p'tit. Tu t'débrouilles vraiment bien, malgré la découverte, continue comme ça ! Il s'pourrait p't'être qu'l'on passe déjà à une nouvelle difficulté, la prochaine fois !

- Merci beaucoup, Halln ! Je ne fais que donner mon maximum, pourtant. »

Il repartit alors peu de temps après, le soleil laissant place à la lune, ses deux nouvelles armes sur lui, un grand sourire aux lèvres.

[Création d'une épée reptilienne, ainsi que d'un marteau rö, à mettre dans le sac. Merci beaucoup !]




Forge des forgerons - Page 8 Baldwi12

Le monde ne demande qu'à être exploré, et le savoir acquis ...

Forge des forgerons - Page 8 Rp_110Forge des forgerons - Page 8 Rp_213


Merci à Mohana pour mon avatar !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4647
Expérience : 16547
Masculin

Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 EmptyVen 11 Oct 2019 - 1:53

Rapport de fabrication :

Baldwin fabrique x1 Faux kön, x1 Marteau Rö, x1 épée reptilienne et gagne 15 points métier ainsi que 10 points bonus.

Commentaires sur le RP : Félicitations, tu passes Expert. Tu réalises aussi les quêtes Première fabrication de compagnon et La disparition et tu reçois  1 essence sylvestre + 1 minerai d'adamantium + 20 points d'expérience + x2 Potion d'hypersensibilité : tous les effets négatifs actifs infligés par le membre sont augmentés de 50%. + x2 Potion d'insensibilité : tous les effets négatifs actifs sur le joueur sont annulés.
Revenir en haut Aller en bas
Doppel
Guetteur

Doppel

Messages : 261
Expérience : 1506
Politique : 31
Métier : Forgeron - Novice
Titres:
 

(Lutea, Oeil vivant de Doppel [Modifié], +350, +300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 8 1559870510-barre-vie-gauche1305/1305Forge des forgerons - Page 8 1559871461-barre-vie-rouge  (1305/1305)
Vitesse: 1086
Dégâts: 911

Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 EmptySam 23 Nov 2019 - 17:42

- J'ai connu un animal. Aussi grand qu'la maison d'un roi. Ca bouffait, ohlala, tout ! Tout c'qui vivait, grand ou riquiqui. Mais l'animal voulait un ami, pour lui. Alors l'animal fouillait dans tout l'pays. Il tuait, brûlait, pillait maisons, jardins, palais, pour l'avoir. Mais non, point d'ami du tout. Puis, un jour, il tomba sur un rat, gros, gras, qui dormait dans un trou, sur un coussin. Pas un truc banal, pour sûr ! Il l'a pris pour copain. Puis, ils ont surgi à ma maison. Du coup j'dois nourrir l'animal, l'rat aussi. L'ami piou-piou, ça vous dit un truc ? Il a disparu. Mon mari aussi...  

- Vieillarde, tu veux pas aller voir ailleurs si j'y suis.

Taxus lâcha un énorme soupir. Les gens généralement l'évitaient, c'était même le but recherché. Mais cette vieille femme, sortie de nulle part, restée collée à lui comme la petite vérole sur la paysannerie, et déblatérait des montagnes d'inepties, toutes plus incohérentes les unes que les autres. Elle avait probablement perdu la raison, mais dans ce cas, qui l'avait laissée entrer ici ? Et surtout, est-ce que quelqu'un pouvait l'en débarrasser. Il s'en serait bien occupé lui-même mais il était en plein travail, et surtout, il voulait éviter de s'attirer des ennuis. Qui savait quelle allait être sa réaction, ou celle des personnes qui le verrait. Un Orc maltraitant une pauvre vieille femme, certains pourraient s'en délecter plus que de raison. Et Taxus n'avait pas besoin de ça en ce moment.

Pendant que la vieille essayait de lui expliquer les avantages et les inconvénients d'avoir une abomination dévoreuse de monde dans son jardin, Taxus essayait de se concentrer sur l'affilage de la lame sur laquelle il travaillait, en se répétant inlassablement qu'elle allait servir à tuer des gens, mais pas celle qui était en train de lui parler. Lui qui aimait travailler dans le silence, il était servi. Il eu un sourire vicieux quand ses yeux se posèrent sur le four devant lui, où brûlait la flamme nécessaire à la forge. Combien de temps une personne de la taille de la vieille dérangée prenait-elle pour être totalement cuite ?

Non, non, Taxus, reprends-toi. Tu as bientôt fini...

[Création de 1x Dague Camélia, avec les 31 Minerais de fer dans mon inventaire, à placer directement dans mon inventaire.
Résolution de la Quête VII : La disparition. J'espère que les abréviations sont autorisées, sinon, tant pis ^^
Tant que j'y suis, serait-il possible de m'équiper de l'un de mes Bracelets argenté svp ? Merci !




Couleur des dialogues : Mandarine

RP en cours :
I / II / III

Hors RP en cours :
I

Combats d'arène :
Libre
Vs Saigo
Vs Urua
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4647
Expérience : 16547
Masculin

Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 EmptyMar 3 Déc 2019 - 21:47

Rapport de récolte :

Doppel fabrique x1 Dague camélia et gagne 5 points de métier.
Ainsi que 5 points métier en récompense bonus.

Commentaires sur le RP : Tu n'as pas vraiment besoin de t'équiper des bracelets, il te suffit d'indiquer quand tu veux les utiliser Clin d'oeil
Tu valides la quête La disparition et tu obtiens les récompenses associées.
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 6159
Expérience : 5461
Masculin Âge RP : 36

Politique : 266
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 8 1559870510-barre-vie-gauche3642/3642Forge des forgerons - Page 8 1559871461-barre-vie-rouge  (3642/3642)
Vitesse: 803
Dégâts: 3400

Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 EmptyDim 2 Fév 2020 - 19:36

Commande de Greil dans L'âme et l'art mûr

Comme à son habitude, Dilon entra en trombe dans l'atelier des forgerons afin d'y fabriquer deux nouvelles commandes pour un même client. La première consistait en une réparation de griffe, la deuxième concernait la fabrication d'une nouvelle dague. Posant son matériel sur la première table à proximité, il déplia son tablier et se mit à s'occuper des dagues. En inspectant l'objet qu'il devait réparer, il avait l'impression qu'elle avait subi une véritable purification, avec toutes les entailles qu'elle avait. L'objet en question devait avoir servi à diverses escarmouches, mais n'avait plus sa qualité d'antan.

L'homme commença son ouvrage, en se concentrant sur l'objet et en fondant de l'adamantium. Sa fesse droite le grattait, signe de bon temps s'il en est. Tout en travaillant sur l'objet, l'homme se mit à penser à des fraises, mais il revint à la réalité en se disant que ce n'était pas du tout la saison.

Lorsqu'il eut terminé son ouvrage, soit plusieurs jours après, il s'essuya le front et inspecta les environs. Depuis le premier jour, il n'y avait pas un chat, pas même un apprenti qui était passé dans la forge. A croire que la tradition de la forge se perdait, les Dùralassiens préférant l'instantanéité et les métiers aux revenus immédiats, tel que celui de chasseur. L'homme soupira, et s'attela sur la dague. Il savait mieux y faire, et savait qu'il y mettrait moins de temps. Il se souvenait, dans des temps pas si anciens, qu'il n'arrivait même pas à fabriquer une dague émeraude. Et maintenant, il pouvait fabriquer des lames beaucoup plus élaborées, plus efficaces, et surtout plus robustes. Une véritable progression en trois-quatre années. Son père serait fier de lui.

Deux jours plus tard, l'homme avait pratiquement terminé son ouvrage. Il avait mis un peu plus de temps que prévu, et il avait aussi failli louper sa commande parce qu'il avait trop fondu le minerai nécessaire. Le forgeron avait failli s'en mordre les doigts, mais il avait rattrapé le coup au dernier moment. Lorsqu'il eut fini, Dilon lâcha :


- Par Saint-Tungstène, j'en avais presque perdu la main !

[Réalisation de la quête "apprenti" + "compagnon" + "liste de mots"]

[Fabrication d'une griffe en adamantium + une dague bestiale pour Greil]




Forge des forgerons - Page 8 1496547651-banniere
Forge des forgerons - Page 8 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Forge des forgerons - Page 8 Blason14 - Dragonnier de Bronze Forge des forgerons - Page 8 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4647
Expérience : 16547
Masculin

Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 EmptyLun 17 Fév 2020 - 14:07

Rapport de récolte :

Dilon fabrique x1 Griffe d'adamantium et x1 Dague bestiale.

Commentaires sur le RP : Tu remportes :
I. Première fabrication d'apprenti : 1 os doré + 10 points d'expérience.
II. Première fabrication de compagnon : 1 essence sylvestre + 1 minerai d'adamantium + 20 points d'expérience.
VI. La liste de mots : 500 pièces d'or
Revenir en haut Aller en bas
Uma Despina
Baronne des monts du Baldor ♦ Barbare

Uma Despina

Messages : 454
Expérience : 1684
Féminin Âge RP : 16

Politique : 01
Métier : Forgeron - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Basilic +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 8 1559870510-barre-vie-gauche1925/1925Forge des forgerons - Page 8 1559871461-barre-vie-rouge  (1925/1925)
Vitesse: 268
Dégâts: 1948

Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 EmptyLun 24 Fév 2020 - 22:02

Uma s’était retrouvé dans une ville à l’orée de la forêt de sapin. C’était un des seuls endroits civilisé de la région et après plus d’un an d’exile Uma ne savait plus comment se comporter. Elle trainait toujours un lourd poids de culpabilité : sa posture le reflétait. La tête basse, le dos courbé, les épaule refermés et le pas trainant ne reflétait pas une image accueillant de la jeune femme. Ainsi, elle s’avança dans cette ville, ignorant la foule qui coulait autour d’elle, s’ennuyant du spectacle de peryton donné sur la place de la ville, n’adressant pas un regard à l’hôtel de ville : un bâtiment en calcaire, décoré de tissus rouge au couleur de la ville et dont les habitants était si fière. Ainsi, elle dépassa la rue commerçante. Ainsi, elle traversa le centre de la ville. Ainsi, elle chemina jusqu’à une auberge.

Elle rentra dans la bâtisse lumineuse et éclairé, contrastant avec la joie qui l’environnait. Elle se dirigea vers le comptoir et commanda une bière. Uma jeta les deux pièces d’or et tourna vite son dos au tavernier pour limiter ses interactions sociales. Elle enfonça sa tête dans sa capuche sombre et ne ressemblait maintenant qu’à une masse informe noir. La salle était spacieuse et l’heure encore peu avancé de la journée permettait à la vingtaine de personne présente d’être jovial sans débordement. Les murs de chaux étaient recouverts de peintures de la forêt, le plafond en chêne renforçait l’ambiance chaleureuse qui régnait.

Uma étouffait, il y avait trop de monde. Le bruit commença à l’assaillir. L’atmosphère l’agressait et petit à petit elle perdit sa couleur. Son souffle cardiaque s’accélérait. Sa vision se troublait. Ses pensée l’envahir jusqu’à qu’elle ne put plus s’arrêter sur l’une d’elle. Elle était hors du monde, tout défilait devant elle sans qu’elle ne puisse rien faire mais chaque odeur, image, bruit ou son transperçait sa tête comme un pieu lui traversant les tympans.

Elle souffrait incurablement.

Elle voulut hurler mais aucun son ne se produisit : muette comme elle l’avait trop été, pétrifié de tout son être comme une statue de verre, plus rien en elle ne pouvait s’exprimer. Mais une pulsion bien tangible la harcelait : son ventre rongé par la séparation, le déchirement, l’inquiétude, l’épouvante, le désespoir, la répulsion, l’abandon, la nostalgie, l’angoisse, la tristesse, le supplice, la panique, la colère, l’horreur, la souffrance, la fureur, le chagrin, l’effroi, la crainte, la haine et la peur, s’atrophiait. Elle resta dans cette instant pendant une seconde, une minute, une heure peut être, elle n’en savait rien.
Un verre se renversa sur elle : liqueur fraiche, passerelle ouverte entre Uma et la réalité qui déversa en elle un nouveau flot de sensations qui l’envahirent bien vite. Mais pendant cet infime moment, Uma tenta de reprendre le contrôle de son corps pour se lever et sortir. Elle puisa dans ses dernières ressources, combattit pour ne pas tomber, ne pas fléchir, ne pas sombrer à nouveau.

Alors la lumière du jour dora sa peau, l’air de l’extérieur entra dans ses poumons et elle s’assit. Les rues étaient maintenant désertes et la nuit avait repris ses droits. Les Hommes rentrés dans leur maison laissèrent un instant de répit à Uma. Elle ne savait pas où aller et voulut rejoindre la foret. Mais sur le chemin elle passa devant une forge. Par instinct et par curiosité elle entra.

Voilà des mois qu’elle n’avait rien forgé, plus d’une année même ! Elle n’y avait presque pas pensée et le chant du fer frappé s’était presque évanouit de sa mémoire. Alors qu’elle observait le forgeron qui ne quittait pas du regard son travail, elle repensa à cette joie. A ce bonheur créateur qui pourrait curer son mal. Petit à petit en entendant le bruit du marteau elle retrouvait ces sensations et commença à être à l’aise, à se sentir revivre. Tous ses problèmes et angoisses l’avait quitté. Il n’y avait plus qu’Uma et la forge. Son souffle se callât peut a peut à celui de la soufflerie et son esprit se clarifia.

-bonjour
bonjour.
Reprit une voix de stentor qui réveilla Uma dans sa réflexion.

-bonjour, excusez-moi, j’ai vu que la porte était ouverte,…

-Ah oui ! Tu peux évidemment rester encore un peu. Tu voulais quelque chose en particulier ? Au risque de vous décevoir j’ai déjà trois apprentis, je ne peux en prendre un de plus.


-Merci. Ne vous inquiétez pas, je suis déjà bien avancé sur le chemin de la métallurgie. Est-ce qu’il serait possible de vous emprunter pour la soirée une de vos forges ?

Le forgeron regarda la jeune femme devant lui. Uma avait un air de vagabonde : ses longs cheveux roux emmêlé, de la boue recouvrait certaine partie de son visage et ses vêtements, son dos courbé, son regard peu assuré malgré la combativité qu’il reflétait.

-Tu as quel âge et tu t’appelles comment ?

-Uma, j’ai 16 ans, je comprends que vous puissiez vous méfier d’une femme au air de mendiante mais si ce n’est que cela, laissez moi vous prouver le contraire en forgeant une dague.

Il lui tendit la main par curiosité, elle la prit. Le marché était conclu. Il lui indiqua une forge en ajoutant.

-j’imagine que tu pourras pas m’payer. Le forgeron esquissa un sourire. Tu me raconteras ton histoire autour d’un repas ce soir en guise de remboursement. Au fait je m’appelle Pôhle.

-Merci.
Uma n’avait pas connu la précarité depuis des années, sa profession lui permettait généralement de s’assoir sur une certaine fortune. Mais aujourd’hui cela faisait des semaines qu’elle avait tout abandonné au point de s’oublier elle-même. La forge devenait sont seul accès à la civilisation qu’elle pourrait supporter.

La thériantrope activa la soufflerie, alluma le feu et prépara du fer. Elle pensait avoir oublié, mais ses gestes lui revenaient. Au départ mécaniquement puis elle reprit conscience de ses actes et se mis pleinement à son activité. Elle prit du fer très basique. Elle ne voulait pas élaborer une arme nouvelle ou travailler à allier les matériaux. Uma reproduisit donc de mémoire la première dague qu’elle avait faite avec Alinda sous le regard bailli de Pôhle. Le manche était simple et facile à prendre en main, la lame courte n’était pas encore tout à fait aiguisée mais la pointe pouvait vite devenir dangereuse.
Elle posa avec délicatesse l’arme sur un tissu à côté pour lui permettre de sécher. Et en silence, sans même demander confirmation au maitre des lieux elle se remit au travail. Pôhle se replaça devant sa forge.

Elle reprit du métal et commença à reprendre le marteau en main. C’était un grand marteau, lourd et compact et malgré ce poids la thériantrope ne transforma pas son bras pour le soulager. La jeune femme voulait sentir à nouveau pleinement le monde qui l’entoure. Elle ne devait plus fuir cette réalité alors elle choisit d’accepter cette difficulté supplémentaire comme elle voudrait accepter les joies qu’elle pourrait ressentir.

C’est avec le front transpirant qu’elle battait le fer avec méthodes. Une longue lame se dessina sous ses mains créatrices, le manche encore trop indéfini était cabossé. C’était une épée qui pouvait très bien servir de longue dague ou d’arme de jet dans les mains d’un adulte. Mais le petit pommeau et les traits simples faisaient penser à un enfant encore peu assuré. Entre jouet et arme, Uma choisit et aiguisa la lame après avoir fait refroidir le fer. Elle déposa ensuite l’arme aux cotes de la premières.

Cette fois ci elle reprit trois fois plus de fer et entreprit de forger trois armes de jets les plus identique possible. Elle commença la première, son model, en martelant le fer pour l’affiner, tentant tout de même de lui donner une épaisseur : un équilibre qui fut brisé lorsqu’elle fit le manche : une sorte de toute petite excroissance. Mais malgré son allure gauche Uma aimait cette dague et était fière de ce modèle. Elle tenta donc la reproduire avec fidélité par deux fois et quand son triptyque fut achevé elle pris une lanière de cuire et l’enroula autour des petits manches. Puis elle déposa ses armes avec les autres.

Uma entreprit ensuite de créer des griffes. Elle en faisait peu car elle-même munit de ces lames, elle avait du mal à les conceptualiser. Mais aujourd’hui la jeune femme voulait essayer de sortir de sa zone de confort. De plus elle commençait à rejeter sa forme de hyène bipède et c’était comme si elle reconstruisait par-là la partie de son être qu’elle avait perdu. Elle rejetait sa forme de thériantrope mais en réalité elle ne savait pas si elle était encore capable de quoi que ce soit. Au fond elle avait surtout peur de ne plus pouvoirs se métamorphoser.

Elle prit cette fois ci un marteau plus léger, facile à manier qui permettait d’être plus précis dans ses coups. Le fer rouge se modela en fine griffe acérée. Cette arme peu commune avait un charme félin qu’Uma réussit à reproduire. Et comme les armes précédentes elle plaqua les griffes sur un torchon lorsqu’elle eut finit.

Alors qu’elle essuyait son front épuisé la jeune femme posa son regard sur une pile de bâtons de bois de bois de sureau. Elle en prit un en main, toucha le bois lisse et poli, glissa son index sur les rainure. Et comme si c’était son aspect bestial qui lui redonnait de la force à travers ce bout de nature elle prit en main un marteau lourd, c’était un outil orné de gravure représentant des lignes organiques. Elle le posa à cote d’elle et attrapa de nouveau un bout de fer avec une pince et entreprit de le réchauffer. La thériantrope commença à le frapper et lui donner la forme d’une flèche. Elle fit ensuite l’embout qui se rattacherait au bâton. Juste avant de rassembler les morceaux elle grava sur le manche un envol de corbeau et finalisa son arme.

Elle reprit un bâton mais cette fois elle le raccourcit. Ses épaules souffraient de l’effort dont elles n’étaient plus habituées. Uma reprit le marteau lourd et un gros bloc de fer qu’elle amincit des deux côtés. Elle créa ainsi une lourde arme à double tranchant. Une hache aussi lourde que le marteau avec lequel elle l’avait frappé. Elle entreprit de graver sur la partie centrale du fer.
Peu avant qu’elle eut finit Pôhle éteint sa forge et rentra dans sa cuisine qui se trouvait dans la seconde partie du bâtiment derrière la forge, en disant :

-Dès que tu as finit vient diner !

[Je fais donc 4 dagues Camélias, 1 Orchid’épée, 1 griffe des roses, 1 Lil’ance, 1 Pétuni’hache (si il me manque des minerais c’est parce que je viens d’en acheter)]




Forge des forgerons - Page 8 B6f31a10
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4647
Expérience : 16547
Masculin

Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 EmptyMar 10 Mar 2020 - 18:25

Rapport de récolte :

Uma fabrique 4 dagues Camélias, 1 Orchid’épée, 1 griffe des roses, 1 Lil’ance, 1 Pétuni’hache. Elle gagne 40 points métier.

Commentaires sur le RP : Tu passes Maître.
Revenir en haut Aller en bas
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

Dilon Deraborne

Messages : 6159
Expérience : 5461
Masculin Âge RP : 36

Politique : 266
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 8 1559870510-barre-vie-gauche3642/3642Forge des forgerons - Page 8 1559871461-barre-vie-rouge  (3642/3642)
Vitesse: 803
Dégâts: 3400

Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 EmptyVen 27 Mar 2020 - 14:26

Rp en cours...

[Fabrication de deux dagues camélia]




Forge des forgerons - Page 8 1496547651-banniere
Forge des forgerons - Page 8 Sword-hd-png-sword-png-image-1920
Gardien-en-chef Forge des forgerons - Page 8 Blason14 - Dragonnier de Bronze Forge des forgerons - Page 8 Bronze13 - Rédacteur au Phénix Enchaîné - Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org
Baldwin Nuussian
Bibliothécaire ♦ Bras droit de Doleh ♦ Maître d'armes

Baldwin Nuussian

Messages : 536
Expérience : 2926
Masculin Âge RP : 23 ans

Politique : 210
Métier : Forgeron - Maître
Titres:
 

(Athear, hippogriffe de Baldwin [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 8 1559870510-barre-vie-gauche2654/2654Forge des forgerons - Page 8 1559871461-barre-vie-rouge  (2654/2654)
Vitesse: 654
Dégâts: 2111

Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 EmptyDim 29 Mar 2020 - 19:26

Les forges de Stellaraë... C'était la première fois que Baldwin y allait, et également la première fois qu'il forgeait ailleurs qu'avec Halln, dans sa propre forge, à Kastalinn. Mais la situation l'exigeait, et ce qu'il avait à faire n'était pas difficile pour lui, étant la base de ce métier. Ainsi, les Gardiens souhaitaient recruter, mais avaient de ce fait besoin de nouveaux équipements pour armer les nouveaux arrivants. Casques, armures, bottes et épées, notamment. Les tâches avaient été réparties entre eux. Il savait que Dilon allait forger la moitié des armes, le stryge l'autre, et Dougal, quant à lui, allait s'occuper de commander les armures. Il ne restait plus qu'à faire tout ça !

Cela se passait avant son combat contre Lark, l'exécuteur, et même son larbin, mais il avait déjà retrouvé son vieil ami Jael, qui pour le coup souhaitait voir comment il se débrouillait avec un marteau. Habillé comme à son habitude dans cette occasion d'habits sombres, protégé des brûlures par son tablier et ses gants de cuir, il avait rencontré le contremaître afin de pouvoir accéder au bâtiment, et avait été accepté. Ayant ramené son propre minerai de fer qu'il gardait en réserve justement pour ce genre d'occasion, il entra dans la grande salle. La chaleur y était quasiment étouffante, car elle n'était pas du tout ouverte et aérée comme celle de son maître. Les odeurs de métal chauffé et de la pierre des murs se mélangeaient à celle de la sueur des forgerons, bien qu'ils n'étaient pas nombreux en ce début de matinée.

« Quelle chaleur, peut-on vraiment s'y habituer ?

- Pas vraiment, je te l'avoue. Mais, une fois lancé, on y fait plus vraiment attention. Si tu ne tiens pas, n'hésite pas à aller prendre l'air !

- Ah ! Tu me connais mal alors ! Bien sûr que je tiendrais ! »

La petite pique gentille avait fait mouche, les deux stryges étaient de bonne humeur.

« Je te conseille néanmoins de te tenir à quelques mètres de distance, afin de ne rien risquer, et de ne pas me gêner.

- C'est noté ! »

Un certain nombre de fours étaient à disposition des intéressés, cette célèbre forge pouvait facilement contenir une dizaine de travailleurs, quasiment. Le dragonnier choisit un poste, et se mit au travail, allumant le four, positionnant ses minerais à l'intérieur, et actionnant la soufflet jusqu'à ce qu'ils soient correctement fondu, puis les sortis à l'aide d'une grosse pince, pour placer la substance agglomérée sur une enclume, et commencer à frapper. Ainsi, les heures passèrent, alternant entre le four et l'enclume, le temps de transformer la boule de métal en lame d'épée, nettoyée de ses impuretés. En observant les autres forgerons, il remarquait que leurs techniques différaient de celles des nordiens, ce qui était très intéressant, même si personnellement, il préférait ces dernières. Pareillement, il aurait pu tout simplement utiliser une enclume comprenant un moule, afin de faire entièrement fondre le minerai en liquide, et mouler directement la lame, mais ainsi, elle était plus fragile, de moins bonne qualité, et il voulait toujours que ses créations soient du mieux qu'il puisse faire.

Une fois que la première lame lui convenait, Baldwin la laissa chauffé jusqu'à être bien rouge, puis la laissa refroidir sur l'enclume, et ce, plusieurs fois, afin de la préparer à la trempe, qu'il fit dans un sceau d'huile spécialement pour ça. Ensuite, il s'occupa de forger les quillons et le pommeau, qu'il créa très sobre, et mit la deuxième moitié des minerais à la fonte, pour la deuxième arme. En attendant, et entre deux coups de soufflet, il s'occupa de la fusée en bois de la première, et compléta la poignée d'une bande de cuir, collée tout le long du bois à la colle d'os. Il refit tout le processus à l'identique pour la deuxième épée, simplement et efficacement, bien qu'il était l'après-midi lorsqu'il termina. Enfin, une fois le tout forgé et assemblé, il aiguisa la lame sur les deux-tiers supérieurs, et finalisa en gravant le sceau des Gardiens sur les pommeaux. Le stryge semi-gris en fit soupeser une à son ami, emballé.

« Sacré boulot, Baldwin ! Le temps de travail valait la peine ! Équilibrée, facile à prendre en main... Je pense que je sais à qui je vais commander mes futures armes !

- Ahah, tu exagères, je suis encore loin d'être le meilleur.

- Et bien, vu déjà ça, j'ai hâte de voir arriver ce moment ! »

Les deux frères d'armes échangèrent encore en riant, sortant du bâtiment, le travail accomplit.

[Création de deux Orchid'épées, à mettre dans le sac. Merci beaucoup !]




Forge des forgerons - Page 8 Baldwi12

Le monde ne demande qu'à être exploré, et le savoir acquis ...

Forge des forgerons - Page 8 Rp_110Forge des forgerons - Page 8 Rp_213


Merci à Mohana pour mon avatar !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Doppel
Guetteur

Doppel

Messages : 261
Expérience : 1506
Politique : 31
Métier : Forgeron - Novice
Titres:
 

(Lutea, Oeil vivant de Doppel [Modifié], +350, +300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 8 1559870510-barre-vie-gauche1305/1305Forge des forgerons - Page 8 1559871461-barre-vie-rouge  (1305/1305)
Vitesse: 1086
Dégâts: 911

Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 EmptyMar 31 Mar 2020 - 4:12

De retour dans la chaleur étouffante de la forge, Taxus l'orc martelait le bout de métal chauffé à blanc avec un rythme régulier, presque mécanique. La forge était étonnement silencieuse ces derniers temps. Alors certes, le silence au sein d'une forge, c'est très relatif, surtout quand une armada de gros costauds frappait du métal sur une enclume. Mais aujourd'hui, Taxus était seul. Non que ça le dérange, bien au contraire, mais même pour un solitaire comme lui, ça laissait un sentiment étrange. Alors pour compenser, il faisait volontairement un peu plus de bruit que nécessaire.

Sous ses coups, le métal prenait doucement forme. Il n'était pas mécontent : pour sa première épée, le résultat était plutôt concluant. Alors bien sûr, entre une dague et une épée, la forme restait la même. Il fallait simplement adapter la longueur, ce qui n'était pas le plus difficile. Le plus gros travail était sur la garde. Consciencieux, l'orc s'appliquait pour faire un bel ouvrage. Bon, "bel" était probablement un adjectif ambitieux vu les circonstances. Mais après tout, il fallait bien commencer quelque part non ?

[Fabrication de 1x Orchid'Epée contre 31x Minerai de fer, à mettre dans mon inventaire. Merci !]




Couleur des dialogues : Mandarine

RP en cours :
I / II / III

Hors RP en cours :
I

Combats d'arène :
Libre
Vs Saigo
Vs Urua
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4647
Expérience : 16547
Masculin

Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 EmptyMar 31 Mar 2020 - 20:42

Rapport de fabrication :

Dilon Deraborne fabrique x2 Dague Camélia.

Commentaires sur le RP : Oulala le tricheur kokin




Rapport de fabrication :

Baldwin Nussian fabrique x2 Orchid'épée et gagne 10 points métier.
Il gagne également 10 points métier supplémentaires en récompense bonus.

Commentaires sur le RP : Belles fabrications pour la Garde.




Rapport de fabrication :

Doppel fabrique x1 Orchid'épée et gagne 5 points métier.

Commentaires sur le RP : Mais si, mais si, elle sera utile cette masse, euh épée.
Revenir en haut Aller en bas
Uma Despina
Baronne des monts du Baldor ♦ Barbare

Uma Despina

Messages : 454
Expérience : 1684
Féminin Âge RP : 16

Politique : 01
Métier : Forgeron - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Basilic +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 8 1559870510-barre-vie-gauche1925/1925Forge des forgerons - Page 8 1559871461-barre-vie-rouge  (1925/1925)
Vitesse: 268
Dégâts: 1948

Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 EmptyMar 14 Avr 2020 - 15:29

Uma s’avança dans la maison de Phôle pour pouvoir bâtir la faux. Activant la flamme, amorçant la fusion du tritanium, Uma choisi le bois pour un bâton pouvant garantir la fabrication de la faux. Son animal, un volatil noir, vint sur son sac. Il fixait l’agitation d’Uma qui frappait du tritanium. Puis, quand la part pointu fut finit, Il fallait la polir. Uma prit dans sa main un caillou pour finir par avoir un tritanium aussi coupant qu’un bistouri. Uma l’orna d’un rubis pour fini. L’association donnait un joli air à la faux.


Je fait donc une faux'gère et je rempli la quête de métier VII qui est d'écrire un rp de métier sans la lettre "e". J'espère que ce rp convient même si le sens n'est pas toujours fluide et que j'ai pris la liberté de remplacer le fer par du tritanium. Sourire




Forge des forgerons - Page 8 B6f31a10
Revenir en haut Aller en bas
Baldwin Nuussian
Bibliothécaire ♦ Bras droit de Doleh ♦ Maître d'armes

Baldwin Nuussian

Messages : 536
Expérience : 2926
Masculin Âge RP : 23 ans

Politique : 210
Métier : Forgeron - Maître
Titres:
 

(Athear, hippogriffe de Baldwin [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 8 1559870510-barre-vie-gauche2654/2654Forge des forgerons - Page 8 1559871461-barre-vie-rouge  (2654/2654)
Vitesse: 654
Dégâts: 2111

Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 EmptyMer 15 Avr 2020 - 1:36

Équipé comme il l'était, on aurait pu croire que Baldwin était prêt pour s'entraîner, si l'on ne notait toutefois pas l'absence de son armure habituelle, et la présence de ses vêtements sombres de forge, accompagnés par son tablier et ses gants de cuir épais. Une nouvelle fois, il ne forgerait pas aux côtés d'Halln, son maître forgeron, bien qu'il l'aurait bien souhaité, comme il allait s'attaquer à un exercice qu'il n'avait pas encore fait jusqu'à maintenant. Seulement, il ne pouvait pas forger ce qu'il souhaitait à ce moment ailleurs qu'à la Tour Blanche, et pour cause. Il s'était équipé de deux faux strygienne, de quelques diamants et morceaux de bois de baobab, la meilleure qualité respective, de deux cristaux de glace, reste de son combat dans les mines de Kazhar, ainsi que de deux essences sylvestre et de deux onyx, qu'il avait réussi à se procurer par d'autres moyens. Tout ceci lui permettra de forger des éc'lames, les fameuses armes typiques des Purificateurs. Elles demandaient des installations et une technique particulière, notamment l'accès à des prières provenant d'un adepte de Morkez, sensées renforcer leur puissance contre les êtres Maléfiques.

Grâce à son nouveau poste, et en sa qualité de forgeron, appuyé par Jael qui avait put l'observer à l'œuvre, le Gardien avait accès aux forges de la Tour Blanche, l'unique lieu où étaient créées les armes des soldats stryges blancs, et des Purificateurs. Là, de grandes fenêtres ouvertes toute la journée permettaient à la température de sa salle de rester agréable, aidé par le vent de l'altitude, malgré la présence d'une bonne dizaine de foyers qui pouvaient tourner en même temps, et à plein régime. Des enclumes et des outils en tout genre étaient à disposition, afin de permettre de réaliser n'importe quelle arme. C'était parfait. Saluant les quelques travailleurs qui s'acharnaient déjà, le jeune Dragonnier se positionna sur un poste, et commença sans plus tarder à se mettre au boulot, réfléchissant à la façon dont il allait procéder.

Il s'agissait de reforger les faux classiques, afin de les améliorer avec les nouveaux composants. Ainsi, sa première action fut de retirer les lames tranchantes de leurs hampes, qui serviront peut-être pour une autre arme future. Il mit ensuite la première pièce dans le four, afin de la refondre et de la transformer comme il le souhaitait, modifiant légèrement sa forme, à coups de marteau, la transformant en base plus épaisse et non tranchante. Cela lui prit déjà un certain temps, séparé par la réchauffe, pour que le métal reste malléable. Une fois fait, il modifia le feu, et y ajouta quelques combustibles spéciaux permettant la fonte du diamant, malgré sa résistance reconnue. Tandis qu'il se réduisait lentement dans un état de pâte, mais le stryge veillant à ce qu'il ne devienne pas liquide, car il ne pourrait pas en faire ce qu'il voudrait, il utilisa un mortier et un pilon très solides afin de réduire un cristal de glace en poudre.

Une fois toutes les conditions voulues, son but était d'entreprendre une fusion à chaud du diamant sur la base en acier de la lame, afin de fusionner les deux minéraux, et surtout d'en faire un tranchant des plus efficace et solide. Ainsi, il battit encore du marteau, frappant inlassablement cette matière qu'il expérimentait pour la première fois, créant ce fameux tranchant, formant la lame finale. Il frappait encore et encore, réussissant ce qu'il souhaitait, enrobant légèrement le métal de diamant, pour encore plus de robustesse. Ceci fait, il fit appel à l'adepte du Dragon, qui exécuta sa première prière, alors que le forgeron saupoudrait le métal chauffé de poussière de glace magique, la faisant fondre sous son marteau, imprégnant son essence dans l'arme. Il créa dans la foulée un espace pour sertir l'onyx, à l'arrière de la base, là où le manche serait encastré. Enfin satisfait, une deuxième prière accompagna la trempe dans une huile spéciale, où l'essence sylvestre avait été diluée. Il ne restait plus que les finitions, utilisant le bois de baobab pour une nouvelle hampe, et encastrant solidement l'onyx à son endroit. Une dernière prière acheva l'éc'lame, désormais aiguisée, et prête à l'utilisation. Il soupesa alors la pièce, tenta des mouvements, vérifia son équilibrage, et finit par être réellement satisfait de sa création, elle lui convenait tout à fait.

Malgré le temps déjà écoulé, son compagnon du moment accepta de rester pour la deuxième fabrication. Alors, il mit au feu la deuxième lame de faux strygienne, et refit tout le processus, à l'identique, changeant juste légèrement, pour le plaisir, la forme finale. Les coups de marteaux, les prières, les petites touches pour peaufiner, et voici la fin. La nuit était tombée depuis quelque temps, mais c'était avec deux éc'lames en sa possession que Baldwin retournait chez les Purificateurs, un grand sourire aux lèvres.

[Création de deux Éc'lames, à mettre dans le sac. Validation de la quête 3 et 5. Merci !]




Forge des forgerons - Page 8 Baldwi12

Le monde ne demande qu'à être exploré, et le savoir acquis ...

Forge des forgerons - Page 8 Rp_110Forge des forgerons - Page 8 Rp_213


Merci à Mohana pour mon avatar !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4647
Expérience : 16547
Masculin

Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 EmptyMer 22 Avr 2020 - 20:14

Rapport de fabrication :

Uma fabrique x1 Faux gère, elle gagne 5 points métier.

Commentaires sur le RP : Il y a quatre lignes et demi mais j'accepte la fabrication ! Par contre, désolé, mais je peux décemment pas accepter le RP pour la quête : non seulement tu as glissé des "e" dans ton texte, mais en plus certains mots qui devraient en contenir n'en ont pas. Je te transmets, ci-joint, la correction. Et donc il faudra un nouveau craft pour réussir la quête. Clin d'oeil

Vérification des e:
 




Rapport de fabrication :

Baldwin Nussian fabrique x2 Ec'lames et gagne 10 points métier.
Il gagne également 10 points métier supplémentaires en récompense bonus.

Commentaires sur le RP : Tu passes Maître ! Validation des quêtes suivantes :
- Première fabrication d'expert : 1 rubis + 1 saphir + 1 émeraude + 30 points d'expérience.
- En persévérant on arrive à tout : 1 peau de troll des marais + 1 peau de troll des glaces + 1 peau des troll des forêts + 1 peau de troll des montagnes + 1 défense de pachyderme + 40 points d'expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Baldwin Nuussian
Bibliothécaire ♦ Bras droit de Doleh ♦ Maître d'armes

Baldwin Nuussian

Messages : 536
Expérience : 2926
Masculin Âge RP : 23 ans

Politique : 210
Métier : Forgeron - Maître
Titres:
 

(Athear, hippogriffe de Baldwin [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 8 1559870510-barre-vie-gauche2654/2654Forge des forgerons - Page 8 1559871461-barre-vie-rouge  (2654/2654)
Vitesse: 654
Dégâts: 2111

Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 EmptyJeu 23 Avr 2020 - 2:23

Étant revenu dans le nord de Dùralas pour affronter les perracks aux côtés des Dragonniers, Baldwin en profita pour retourner forger auprès de Halln. Son projet du moment était ambitieux, car ce n'était rien de moins qu'une zweihänder, la plus puissante et imposante épée que l'on pouvait forger. Toutefois, il se sentait prêt, et avait les ingrédients nécessaires, il ne restait plus qu'à se lancer. Ainsi, après s'être reposé, il enfila de très bonne heure ses vêtements sombres, son tablier et ses gants de cuir, vérifia qu'il avait bien tous les matériaux, et se mit en route, éc'lame dans le dos. Il allait avoir une étape avant l'arme finale elle-même, car en effet, il devra commencer par forger une épée dorée, composant essentiel de la zweihänder, mais ça ne devrait pas poser de problème.

Arrivant devant le bâtiment habituel, moitié magasin, moitié forge, cette dernière ouverte pour profiter de l'air frai, il pouvait entendre les coups de marteaux résonner sur le métal chauffé. Le jour se levait à peine que le maître travaillait déjà. Souriant, le stryge entra, et salua son fils qui s'occupait de la vente, avant d'aller rejoindre Halln, toujours fidèle à lui-même.

« Bonjour Halln !

- Tien ! Salut, p'tit gars ! »

Il remit la lame qu'il frappait au feu, et se retourna vers le maître d'armes, le jaugeant.

« On dirait qu't'as encore changé d'puis la dernière fois... Prêt à frapper l'enclume ?

- Et comment ! Il s'est passé, en effet, encore beaucoup de chose depuis mon dernier passage, mais ça va. »

L'homme du Nord hocha la tête, toujours peu bavard, puis analysa les ressources que le Gardien préparait, avant de hausser un sourcil, surpris.

« Si j'ne me trompe pas, et sinon j'm'appelle pas Halln, c'est bien l'nécessaire pour forger une zweihänder, ça ! Tu t'en sens capable ?

- Oui, je peux le faire. »

Il décrocha alors la faux de son dos, et la tendit au forgeron.

« Tenez, voici une arme spécifique à mon peuple, qui m'était, hélas, impossible à forger ailleurs qu'à la Tour Blanche. J'en ai créé deux, dont celle-ci, et elles reprennent les mêmes techniques, partant de base d'une faux strygienne classique reforgée. »

L'homme l'attrapa, et commença aussitôt à l'observer d'un œil expert, observant le fil de la lame, le métal, le poids, l'équilibrage... Puis hocha la tête, en la rendant au Dragonnier, fixant ce dernier.

« J'ne connais pas cette arme, mais j'te fais confiance. C'qui est sûr, c'est qu't'as encore sacrément progressé dans l'art d'la forge, c'est du beau boulot. Ouais... J'pense que tu peux l'faire. Sache qu'si tu réussi, tu pourras être considéré comme un maître, toi aussi. »

Baldwin affichait un grand sourire, les compliments, et la fierté qu'il sentait dans ses paroles, fierté d'un maître face à son apprenti, le remplissait d'énergie et de gratitude. Un maître forgeron, lui aussi...

« Ça serait un honneur... Même si, personnellement, je me considérerais vraiment comme tel une fois que j'aurais tout maîtrisé. »

Un éclat de rire retenti, chose rare provenant de Halln, d'ordinaire plus renfermé.

« Même moi, j'suis loin d'tout maîtriser, petit ! La preuve avec ta faux, là ! Allez ! L'est temps de commencer, mon fer va finir par être trop chaud, et ton épée n'va pas s'forger toute seule ! »

Le stryge déposa l'éc'lame à l'entrée de la pièce, pour ne pas être gêné par celle-ci, et s'activa. Il avait raison, il n'aurait pas le temps de la forger s'il traînait trop ! Il plaça donc sans plus tarder le minerai de cuivre dans le feu, activant le soufflet jusqu'à ce qu'il devienne une pâte malléable à coups de marteau. Tandis qu'il commençait à frapper, d'un geste toujours plus fluide et précis, le maître lui donnait des conseils, afin qu'il réussisse au mieux.

« … Forge toutes les différentes pièces de ton épée dorée, la lame, les quillons, et le pommeau, comme tu le ferais normalement, mais n'assembles rien, ça s'ra inutile pour la suite !

- C'est noté ! »

La routine, désormais. Frapper le cuivre pour lui faire prendre la forme de la lame, le saupoudrant de poussière de fée à chaque fois, le refaire chauffer, continuer... Puis la lame fut terminée, après déjà un certain temps. Aussitôt, ce fut l'or qui alla à la fonte, très rapide, avant d'être transformé en les deux parties de la garde, utilisant le reste de poussière au passage. Il étala alors toutes ces pièces sur l'établi, ainsi que les diamants, et la lame vampirique qu'il avait réussi à obtenir, réfléchissant à la façon de procéder. La quantité de minéraux était grosse, et il savait que le produit final se manierait à deux mains. Aussi, il prit le parti de fusionner la lame au bout de celle en cuivre, puis de recouvrir le tout de diamant, ne faisant qu'une seule pièce, résistante et tranchante à souhait.

Une fois décidé sur la marche à suivre, il ne restait plus qu'à la mettre en pratique. Il attacha à son poignet un drôle de bracelet, qu'un riche marchand lui avait offert suite à une attaque de bandit, de laquelle il l'avait sauvé. Il ne l'avait pas laissé refuser, et lui avait affirmé qu'il aura une bonne surprise s'il l'utilisait au travail. Ensuite, il replaça l'épée dorée sur le feu, et rendit la pointe malléable afin d'y insérer la lame vampirique, qu'il battit ensemble pour les souder. Une fois quelques aller-retour avec le fourneau pratiqués, il jugea le résultat satisfaisant. Cette longueur définira à peu prêt celle de la lame de la zweihänder. Aussitôt, comme il avait fait à la Tour Blanche, il ajouta quelques éléments au feu pour le rendre capable de fondre le diamant, et attendit patiemment qu'il soit utilisable. Comme une couche protectrice, il l'étala à la force du marteau tout le long, recouvrit complètement le métal en dessous des deux côtés, fusionna l'ensemble suite à plusieurs heures d'efforts supplémentaire. Il forma ensuite le tranchant, puis la pointe, et une double gouttière, ainsi que la fusée à la base, dans laquelle s'encastrera les quillons et le pommeau, avant de verrouiller le tout en écrasant le bout.

Une fois terminé, et content de son résultat, il prépara la trempe en laissant la lame chauffer fortement, puis refroidir, et ce, plusieurs fois. Puis, il la fit baigner dans un grand sceau prévu à cet effet. Halln continuait à l'observer, et à le conseiller par moment, mais il voyait bien que le Gardien savait ce qu'il faisait. Le reste de diamant servit à renforcer et agrandir les quillons et le pommeau, avant qu'il ne les passe dans la fusée, et qu'il entoure cette dernière de cuir, pour une prise et un confort parfait. Il acheva enfin son travail en écrasant comme prévu ce qui dépassait, verrouillant tout l'ensemble. La zweihänder était finit, après quasiment une journée de travail. Pile à ce moment-là, l'arme et son bracelet commença à s'illuminer. Une lumière blanche, éblouissante, pure, qui cessa tout aussi vite lorsque ce dernier se brisa en deux. Sur l'établi, l'épée s'était multipliée en deux, identiques. Ça, pour une surprise ! Le marchand lui avait donné des bracelets d'abondance !

« Et bien, celui qui t'a donné ça avait les moyens ! »

Baldwin sourit, alors que chacun des forgerons empoignait l'une des créations, les soupesa, les observa. L'homme du nord tapota alors l'épaule du stryge de sa grande main, un grand sourire aux lèvres.

« Ton arme pourrait rendre jaloux beaucoup d'monde ! Tu maîtrises quasiment tout c'que j'connais, j'n'ai plus grand chose à t'apprendre. »

Un élan de fierté envahissait le maître d'armes à ces dires... Il se rappelait ses débuts, alors que l'homme du nord lui riait au nez à sa demande de lui apprendre le métier. Et le voilà là, réussissant encore ce qu'il entreprenait, devenant un meilleur forgeron de jour en jour. Il ne savait que dire en réponse, mais son visage parlait pour lui.

« T'sais qu'si tu continues comme ça, Baldwin, tu pourrais ouvrir ta propre forge !

- Ahah, non merci ! Je préfère continuer à forger à vos côtés, Halln !

- Tu m'en vois ravis, petit ! On a encore tous les deux des choses à apprendre, et j'avoue qu'ça m'manquerait, ces journées-là ! »

Ce que le maître ne dit pas, alors qu'il discutait encore avec le stryge, c'était que faute de créer sa propre forge, il pourrait tout simplement reprendre la sienne, comme il commençait doucement à fatiguer. Ils se quittèrent enfin, deux zweihänder en plus de son éc'lame en la possession du Purificateur, qui avait désormais envie d'un bon bain, et d'un bon civet de lapin d'Aràn !

[Création d'une épée dorée (je n'ai toujours qu'un minerai d'or dans mon sac, mais je confirme en avoir deux avec celui acheté à l'hôtel des ventes), utilisée aussitôt pour celle d'une zweihänder, doublée grâce à l'utilisation d'un bracelet d'abondance, à mettre dans le sac. Validation de la quête 4. Merci !]




Forge des forgerons - Page 8 Baldwi12

Le monde ne demande qu'à être exploré, et le savoir acquis ...

Forge des forgerons - Page 8 Rp_110Forge des forgerons - Page 8 Rp_213


Merci à Mohana pour mon avatar !
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Uma Despina
Baronne des monts du Baldor ♦ Barbare

Uma Despina

Messages : 454
Expérience : 1684
Féminin Âge RP : 16

Politique : 01
Métier : Forgeron - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Basilic +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 8 1559870510-barre-vie-gauche1925/1925Forge des forgerons - Page 8 1559871461-barre-vie-rouge  (1925/1925)
Vitesse: 268
Dégâts: 1948

Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 EmptyJeu 23 Avr 2020 - 12:23

Uma faisait un outil, coupant, tranchant. Uma s’amusait, ayant un plaisir, frappant sa faux. Il y avait là un savoir qu’Uma utilisait, produisant la faux. Un halo jaillissait du four où l’on battait un corps. Du chaud inondait tout autour d’Uma. Son compagnon, un animal noir, approcha pas à pas, admiratif.

La fin du jour arriva aussi, introduisant la nuit. Uma prit alors un bâton, munit par un marchand qui lui avait fournit un bois trop long. Mais Uma comptait raccourcir, taillant la fin. Affinant la faux, Uma avisa, cogitant pour savoir à qui la faux allait jouir. Voulant l’offrir pour un poil d’or.

Il fallait finir la faux. Unissant la faux, Ajustant la part final, l’outil fut fini. Uma allât dormir.


je fais donc une faux'gère et complète cette fois-ci la quête numéro VII.




Forge des forgerons - Page 8 B6f31a10
Revenir en haut Aller en bas
Uma Despina
Baronne des monts du Baldor ♦ Barbare

Uma Despina

Messages : 454
Expérience : 1684
Féminin Âge RP : 16

Politique : 01
Métier : Forgeron - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Basilic +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 8 1559870510-barre-vie-gauche1925/1925Forge des forgerons - Page 8 1559871461-barre-vie-rouge  (1925/1925)
Vitesse: 268
Dégâts: 1948

Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 EmptyJeu 23 Avr 2020 - 12:34

Uma resta dans la forge de Phôle en acceptant son hospitalité. Alinda lui avait beaucoup enseigné cet art mais après des mois et des mois sans pratiquer la jeune femme avait perdu la main. Faire des armes avec du fer était comme monter à cheval pour elle, impossible d’oublier. En revanche forger des matériaux plus complexes n’était pas dans son habitude et elle se donna le défi d’en faire un maximum avant que la nuit ne tombe.

La rouquine sortait d’une escarmouche dans une taverne non loin de là. Alors qu’elle buvait tranquillement un homme lui avait mis la main aux fesses, Uma avait fini par le laisser à moitié mort au milieu de la salle. Elle avait besoin de se vider l’esprit.

Elle avait acheté ce matin en sortant de la taverne de nombreux matériaux différents et avec ceux qu’elle avait dans son sac elle comptait faire des armes plus diversifié.

Alors qu’elle prenait les matériaux pour faire une lance son corbeau, Tungstène arriva et vint se poser sur son épaule. Un chat rodait souvent autour de la forge et le volatil n’appréciait guère. Hier il s’était fait mordre, pas méchamment mais cela avait suffi pour faire peur à l’oiseau.

Uma posa le matériel sur une petite table à côté de la forge qu’elle utilisait et commença à chauffer le cuivre. Elle n’avait jamais fait une telle arme avant. Elle inclut un cristal de glace à la pointe de la lame et s’occupa de faire le manche. Elle entreprit la purification des cuirs de sangliers qui était sale et disposa ensuite les lanières de cuir sur le manche. Il ne restait plus qu’à assembler la lame au manche pour obtenir la lance. Elle utilisa un outil mécanique avec une fraise de 2 centimètres d’épaisseur pour creuser un trou à l’extrémité du manche et y intégra la lame.

Après cela, il lui restait du cuivre et elle entreprit d’en faire une dague. La jeune fille la fit rapidement et ne lui donna même pas un style particulier. Alors pour lui donner plus d’élégance elle y incrusta un minerai d’émeraude. Pas satisfaite du rendu final elle la guardit tout de même réfléchissant à un moyen de l’améliorer. C’était pour elle presque une tradition de faire une dague à chaque fois qu’elle passait dans une forge.

Uma prit ensuite une pause et en profita pour regarder la liste d’arme forgeable affiché sur un tableau dans la forge. Elle vit un fléau d’arme, arme qu’elle n’avait jamais tentée de faire et entreprit de comprendre sa composition. La jeune femme pris donc des minerais d’argent, du bois de sapins et des ressources de rhinocéros. La tâche fut difficile et longue, elle n’avait pas pour habitude de travailler avec autant de matériaux et de devoirs faire autant de pièce séparé. Mais elle réussit finalement la tâche, un peu maladroite mais fonctionnelle.

La rouquine voulut ensuite faire une épée avec du diamant, elle en avait dans son sac mais il était extrêmement difficile de s’en procurer dut à son prix et il était encore plus complexe d’en faire une épée. Mais après plusieurs heures de travail elle finit par réussir à faire une lame. Elle fondit ensuite un manche en or et le grava pour le décorer de torsades. Elle coula après une fine ligne de fer sur le centre de la lame dans lequel elle inscrivit « cedere aqu odera ». L’arme finale n’était absolument pas au gout d’Uma, le mélange de diamant, d’or et de fer c’était trop, l’épée était lourde et trop voyante. Mais elle pourrait en tirer un bon prix.

Alors qu’elle pensait avoir fini pour la journée car la nuit tombait, son regard se porta sur sa dague. C’était une trop grosse déception, elle ne s’était pas assez appliquée et cela ne lui ressemblait pas. Les dagues, elle avait dû en faire des dizaines jusqu’à maintenant et c’était une arme des plus facile à faire. Elle ne pouvait rester là-dessus.

La jeune forgeronne regarda ce qui lui restait dans son sac, il y avait des diamants et une fiole d’eau élémentaire. Elle reprit en main ses outils et entreprit de retailler la dague, remplacer le tranchant de la lame par du diamant et remettre en valeur l’émeraude. Elle redessina également le manche pour lui donner une forme beaucoup esthétique et facile pour le maintien. L’arme finale était fine et élégante, solide pour égorger, assez légère pour le lancer.

Cette fois elle était fière, c’était probablement son arme la plus réussi et pourtant un de ses ancien travail était déjà très beau. Elle la nettoya pour s’assurer qu’il ne restait aucun résidu de minerais et la posa avec les autres. La nuit était désormais très largement tombé et Uma épuisé s’assit quelques instants pour se reposer. La forge était sombre et les quelques braises qui restait dans sa soufflerie faisait briller les différentes armes et le bracelet d’Uma. C’était un bracelet d’abondance qui permettait de dupliquer une arme.

La jeune femme profita d’avoir réalisé une très belle dague pour vérifier l’efficacité de l’objet et l’utilisa. Et contre toute attente elle finit la soirée avec deux dagues au lieu d’une.

[Ainsi je forge 1lance cristallisée, 1 Buffléo, 1 Gram et 1dague émeraude dont je se sert pour faire 1double-dague de Catharsis que je dédouble en utilisant mon bracelet d’abondance. Je viens d'acheter le minerais et le bois manquant dans la vente de minerais et la vente de bois.
En réalisant la lance cristallisée, une arme de tiers 2 que je n’ai jamais réalisé, je rempli la quête numéros une
En réalisant le Buffléo, une arme de tiers 3 que je n’ai jamais réalisé, je rempli la quête numéros deux
En réalisant le Gram, une arme de tiers 4 que je n’ai jamais réalisé, je rempli la quête numéros trois
En réalisant la double-dague de Catharsis, une arme de tiers 5 que je n’ai jamais réalisé, je rempli la quête numéros quatre
En réalisant le Gram et la double-dague de Catharsis, deux armes dont le prix vas de 1000 à 1500 po, je rempli la quête numéros cinq
En incluant dans mon rp la suite de mots suivantes : table-purification-escarmouche-fesse-fraise-chat-tradition-ancien-mordre-Tungstène, je rempli la quête numéros six (j’espère que ça marche même si j’ai accordé fesse au pluriel)]




Forge des forgerons - Page 8 B6f31a10
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4647
Expérience : 16547
Masculin

Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 EmptyJeu 30 Avr 2020 - 17:52

Rapport de fabrication :

Baldwin Nussian fabrique x1 épée dorée et x1 ZweiHänder. Utilisation du bracelet d'abondance. Il gagne 10 points métier.
Il gagne également 10 points métier supplémentaires en récompense bonus.

Commentaires sur le RP : Validation de la quête suivante :
- Première fabrication de maître : une de tes ZweiHänder est améliorée + 40 points d'expérience.




Rapport de fabrication :

Uma fabrique x1 Faux gère, x1 lance cristalisée, x1 Buffléo, x1 Gram, x1 dague émeraude, x1 double-dague de catharsis (x1 bracelet d'abondance). Elle gagne 25 points métier.

Commentaires sur le RP : Tu passes maîtresse absolue. Tu remportes le pendentif estival (+10%/stats en cas de RP dans le centre).

Tu remplis les quêtes suivantes :
- Première récolte apprentie : 1 os doré + 10 points d'expérience.
- Première récolte compagnonne : 1 essence sylvestre + 1 minerai d'adamantium + 20 points d'expérience.
- Première récolte experte : 1 rubis + 1 saphir + 1 émeraude + 30 points d'expérience.
- Première récolte maîtresse : L'une de tes doubles-dagues de Catharsis est améliorée + 40 points d'expérience.
- Liste de mots : 500 PO
- La disparition : x2 Potion d'hypersensibilité : tous les effets négatifs actifs infligés par le membre sont augmentés de 50%. + x2 Potion d'insensibilité : tous les effets négatifs actifs sur le joueur sont annulés.
Revenir en haut Aller en bas
Uma Despina
Baronne des monts du Baldor ♦ Barbare

Uma Despina

Messages : 454
Expérience : 1684
Féminin Âge RP : 16

Politique : 01
Métier : Forgeron - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Basilic +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons - Page 8 1559870510-barre-vie-gauche1925/1925Forge des forgerons - Page 8 1559871461-barre-vie-rouge  (1925/1925)
Vitesse: 268
Dégâts: 1948

Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 EmptySam 2 Mai 2020 - 19:08

Uma rentra dans une des forges d’Ishtar. Elle s’était déjà rendue dans ce lieu il y a deux ou trois années de cela. Bien avant d’avoir eu sa fille, avant d’avoir rencontré Alinda.

Aujourd’hui Uma était perdue et la forge était un des seuls lieux où elle pouvait véritablement être elle-même. Elle ne cessait de s’obliger à être joyeuse et ouverte pour allez mieux. Elle voulait aller mieux mais ne faisait que fuir ses craintes. Et cela faisait maintenant plusieurs semaines qu’elle ne pensait plus à sa fille et à son ancien équipage. Pour se reconstruire elle ignorait sa peine.

En réalité la jeune femme ne faisait que balader ses souvenirs douloureux partout, les laissant grandir en elle sans les affronter. Ses émotions étaient instables et une tristesse la harcelait sans cesse. Au moindre événement difficile sa fatigue contenue exploserait sans crier guar.

Uma était submergée par cette tristesse quand elle se retrouvait seul, quand elle ne tentait plus d’être souriante, quand elle ne tentait plus de nouer des contacts. Elle voulait juste tout arrêter, retourner dans les bois en étant hyène comme elle l’avait fait pendant des mois après avoir abandonner sa fille. Elle voulait tout abandonner se sentant impuissante face à son passé. Une vague de mélancolie l’envahissait, c’était une tristesse calme. Le fait de forger la reposait un peu dans ces épreuves difficiles et lui donnait la force d’aller de l’avant.

Mais parfois la rouquine avait juste besoin d’observer son passé.

Elle prit beaucoup de minerais de fer. Elle ne voulait pas élaborer quelque chose de complexe et voulut juste faire des dagues simples et identiques pour faire passer le temps. La forgeronne dessina un premier model, fin et épuré et le reproduisit. Elle activa le souffle de la forge qui calma le siens.

Elle le savait, elle ne pourrait pas vivre éternellement ainsi. Elle pourrait être baronne, avoir une situation stable, monter des projets, créer une guilde, faire des rencontres, elle ne pouvait pas courir encore et toujours pour ne pas penser à son vécu, elle devra lui faire face un jour.

Si elle voulait continuer de vivre c’était pour sa fille. Uriel lui donnait une grande force mais lui procurait aussi une grande peine.

Uma ferma les yeux quelques instants, arrêtant de frapper le fer. Elle revit tous les moments passés avec Uriel, c’était l’être le plus beaux du monde à ses yeux. Son regard curieux et ses lèvres rieuses lui manquait. Sa vie dans les bois avec elle était magique, idyllique. Une larme coula sur sa joue. Il n’y avait aucune colère dans ses pensées, ni contre elle ni contre les autres ni contre le monde. C’était juste un désespoir total mêlé d’une certaine joie d’avoir pu gouter à ce bonheur.

Mais elle se reprit et ralluma le feu qui s’était affaiblit.

Alors son attention se porta sur Alinda. L’elfe lui avait appris beaucoup de chose comme forger. Sa mort avait dévasté Uma, et encore, elle s’était ignorée. Tout ce qu’elle avait projeté à l’époque : intégrer les pirates et parcourir les mers, s’était effondré.

Elle repensa à ce qu’elle était avant tout cela. Mais y avait-il sincèrement un moment où sa vie allait bien ? Elle s’était fait jeter de sa famille, à dix ans elle avait dû parcourir Dùralas pour apprendre à survivre seul. A ce moment-là elle voulait intégrer la C.O. et devenir puissante, elle ne voulait que son accomplissement personnel et qu’on la regarde avec crainte.

Non sa vie n’était pas heureuse, enfant elle avait dû fuir sa famille. Ensuite son équipage, qui étaient comme une famille pour elle, était mort et sa mère adoptive avait subis le même sort. Et puis elle avait dû abandonner sa fille.

N’aurait-elle donc jamais le droit d’avoir une famille ? D’avoir des gens sur qui compter ? Était-elle maudite d’une quelquonque façons ? Y avait-il vraiment de l’espoir dans sa vie ?

Sans s’en rendre compte elle avait déjà forgé 5 dagues. La jeune femme observa les lames quelques instants et se calma. Si elle était maudite elle se battra autant qu’elle le pourra, elle pouvait s’abandonner mais elle devait récupérer sa fille et lui offrir une vie meilleure. Elle serait prête à faire tous les sacrifices nécessaires pour qu’Uriel soit heureuse.

Elle ne voulait plus être l’enfant mal élevé et imprudente qu’elle avait été. Elle avait désormais un titre de noblesse et voulait faire honneur à son rang et à Alinda. Uma voulait redémarrer sa vie mais était trop passive. Elle repensa à son ancien nom, Umalis et à son nouveau qu’elle venait de choisir quelques semaines auparavant. Juridiquement elle se nommait Uma Despina et ce sera désormais ainsi qu’elle se présentera. Elle frappa le fer avec la ferme volonté de devenir quelqu’un de meilleur et de juste.

Elle se fit la promesse de ne plus jamais se laisser aller comme elle l’avait déjà fait. Elle voulait désormais être digne et valeureuse. La jeune femme projeta de parcourir Dùralas pour répondre à ses questions comme elle l’avait déjà fait en allant des les cavernes de Spelunca. Elle voulait apprendre de nouvelles choses et découvrir les mystères qui l’entouraient. Uma Despina voulait être forte pour sa fille et pour cela il faudrait qu’elle accepte ses faiblesses. Mais pour l’heure, son regard tourné vers le futur elle ne pensait plus à sa peine. La mère se conforta dans l’espoir de récupérer sa fille.

Alors qu’elle finissait une énième dague, elle sentit sa conviction faiblir. Pourquoi ne pas aller chercher sa fille tout de suite ? Mais elle écarta bien vite cette idée, ce serait un plaisir égoïste et son enfant ne pourrait pas grandir dans de bonnes conditions. Elle lui portait un amour infini, si grand qu’il dépassait l’imagination. Elle n’aimait qu’un seul être sur Dùralas et c’était d’un amour inconditionnel.

Émergeant de ses réflexions elle observa les armes qu’elle venait de faire. 8 dagues légère et identique, destiné au lancer était posé à côté de la soufflerie. Elle les prit et s’en allas. Le lendemain elle prendrait un bateau pour Wysteria et tenterais d’en apprendre plus sur Alinda.

[je fais donc 8 dagues camelia (je viens d'acheter 200 minerais de fer dans la vente de minerais), et j’espère que ça passe même si je n'ai quasiment pas parlé de forge :p ]




Forge des forgerons - Page 8 B6f31a10
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4647
Expérience : 16547
Masculin

Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 EmptyVen 22 Mai 2020 - 20:21

@Uma Despina : Il te manque des minerais de fer pour les crafts.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Forge des forgerons - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Forge des forgerons - Page 8 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Forge des forgerons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Ville de Stellaraë :: Lieu d'artisanat - Les Forges-