Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Baldwin Nuussian
Le Monde de Dùralas a précisément 1482 jours !
Dùralas, le Lun 20 Nov 2017 - 12:31
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Forge des forgerons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2825
Expérience : 8884
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Mer 2 Déc 2015 - 1:35

Rapport de fabrication :

Mjöll fabrique une épée reptilienne et une brise-diamant. Elle remporte 10 points de métier et 5 points métier bonus pour un très bon RP !

Commentaire : Rien à redire, tu passes vraiment maître du coup, félicitation kokin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjöll
Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 592
Expérience : 719
Féminin Âge RP : 20 ans

♦ Politique : 01
Métier : Forgeron - Maître (185)
Disponibilité : Disponibilité réduite

Titres:
 

(Pégase +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
750/750  (750/750)
Vitesse: 303
Dégâts: 1228

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Jeu 3 Déc 2015 - 18:28

L'heure était presque venue pour Mjöll de quitter le giron de son maître forgeron. Elle avait absorbé de l'aveu même de ce dernier, tout ce qu'un forgeron devait savoir. Cela voulait tout simplement dire que la jeune femme avait seulement appris les bases de la profession. Il fallait savoir lire entre les lignes. Un forgeron aguerri n'allait pas confier tous ses secrets à la première apprentie qui passait sous son nez. Il en serait de même pour la barbare lorsqu'elle enseignerait à son tour. En parlant d'enseigner, le jeune et vigoureux George était de corvée de livraison matinale.

Mjöll avait des envies d'ailleurs. En réaliste, elle savait qu'elle avait encore beaucoup de choses à faire avant de quitter la capitale. En effet, la jeune femme s'envolait vers d'autres cieux. Stellaraë fut une partie importante de sa vie mais il était tant de réaliser un de ses rêves : Retourner dans les plaines d'Aran, sa terre natale. Il fallait qu'elle prépare son voyage et qu'elle prévoit d'avoir assez de liquidités pour s'installer à Kastalinn. Et oui c'était bien la que le bas blessait...

« L'argent toujours l'argent. » fit-elle résignée.

Ce fut donc dans une optique purement mercantile que Mjöll forgea en ce jour précis. La jeune forgeronne s'était renseigné il y a quelques jours auprès de l’hôtel des ventes sur ses propres créations. Avaient-elles du succès ? La qualité était-elle suffisante ? Le constat fut que certaines de ses créations se vendaient mieux que d'autres et certaines étaient même très courtisées. Après analyse, la nordique estima que les Marteaux Rö constituaient sa meilleure source de revenus. Ils se vendaient rapidement, coûtaient bonbon et étaient relativement faciles à forger. Elle se mit rapidement au travail. Ca tombait bien que George soit disponible, ça irait plus vite !

Le maître et son apprenti forgèrent toute la journée, ne s'arrêtant que pour un bref déjeuner sur un coin d'établi. La découverte et l’émerveillement étaient rangés au placard depuis un bon moment chez Mjöll. Mais si elle aimait bien enseigner au jeune homme, elle ne fit presque aucun effort ce jour la, privilégiant la quantité et la vitesse d’exécution à la qualité. En fin après-midi, deux marteaux au design caractéristique du Marteau Rö trônaient sur son établis, prêts à être expédiés. En les voyant, Mjöll ne put s'empêcher de glousser. Faut dire qu'un marteau en forme de crâne argenté de sanglier, orné de défenses, c'est assez rigolo...

« Mon p'tit George, ces marteaux sont peut être les plus moches que j'ai jamais vu. Leur style est vraiment particulier. Et pourtant ils vont partir en cinq minutes sur les étales. Des fois, j'aimerai bien voir la tête des clients qui achètent ce genre d'arme... »


Résultat:
 





Apprentie aventurière
Déesse de la Malchance
Dialogues/Pensées : #ff99ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2825
Expérience : 8884
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Mer 9 Déc 2015 - 1:07

Rapport de fabrication :

Mjöll fabrique deux marteaux Rö. Elle remporte 10 points de métier et 5 points métier bonus pour un très bon RP !

Commentaire : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4437
Expérience : 3633
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3008/3008  (3008/3008)
Vitesse: 385
Dégâts: 2383

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Sam 12 Déc 2015 - 2:43

Une nouvelle commande ! Encore et encore ! C'est ce qu'allait préparer Dilon en pénétrant dans la forge de Stellaraë. Alors qu'il commençait à se mettre aux fourneaux, un homme toqua à la porte. Le Deraborne, un marteau à la main, alla ouvrir la porte.

Devant lui, se tenait un petit jeune, un petit rouquin. Il était maigre, les joues creusées. Son visage était parsemé d'une multitude de tâches de rousseur, et ses yeux étaient marron, comme du.. Bousin. Lorsque le guerrier lui ouvrit la porte, l'adolescent eut des pétillements dans les yeux ; apparemment, il était ravi de voir un forgeron.


- Bonjour m'sieur ! J'aimerais... J'aurais voulu.. Enfin, j'me présente, je m'appelle Tom.

- Bonjour, Tom, que veux-tu ? J'ai affaire dans la forge, je ne pourrai pas répondre à une quelconque requête, même si elle concerne les Gardiens ! Qu'il y a-t-il ?, Demanda Dilon en souriant.

- J'aime les armes, vous savez ?

- Pardi, moi aussi voyons ! Les armes sont les objets qui permettent de nous défendre, de défendre ceux que l'on aime, de repousser ceux qui nous veulent du mal. Mais en quoi cette information m'importe ?

- Non.. Je voulais dire que j'aimerais bien voir des armes m'sieur... Deraborne ?

- Oui, c'est bien cela, je suis Dilon, Dilon Deraborne. Si jamais tu veux voir des armes, je te conseille d'aller dans ma boutique, dans la rue des forges.

- Je m'exprime mal. J'aurais voulu que vous, qui êtes un forgeron renommé, vous me montriez une ou deux confection d'armes, parce que je voudrais devenir forgeron, plus tard, si je le pouvais...

- Oh ! Mais il fallait le dire plus tôt gamin ! Viens donc, approche, n'aie pas peur ! Je suis actuellement dans la conception d'une dague Emeraude, je t'expliquerai point par point les petits détails.

Et, après quoi, l'homme débuta son forgeage en compagnie de Tom. Tom était un garçon silencieux, et il écoutait attentivement les consignes & conseils de Dilon. Le Gardien lui permit même de tenir, avec un gant, le morceau de fer qui rougeoyait dans le four, avant que Dilon ne le sorte afin de taper dessus. On avait l'impression que c'était le plus beau jour de sa vie.

Après cette leçon forte en émotion, et au bout de quelques heures, la dague était terminée. Dilon était allé plutôt vite, et le cours donné au garçon lui avait permis, il ne savait pourquoi d'être encore plus rapide. Il se dit que s'il donnait plus souvent des cours, ses fabrications pourraient être beaucoup plus intéressantes à faire.

Satisfait, il rentra chez lui. Demain, il aurait une dague Emeraude à fournir.


[COMMANDE DE SAIGO - DAGUE EMERAUDE]





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4437
Expérience : 3633
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3008/3008  (3008/3008)
Vitesse: 385
Dégâts: 2383

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Sam 19 Déc 2015 - 3:11

[LA COMMANDE DE SAIGO EST POUR LE MOMENT EN ATTENTE]

Dilon galopa jusqu'à la forge. Il était pressé. Il ouvrit la porte dans un grand fracas, courra chercher son tablier sans même la refermer, alluma les fourneaux, et il se mit à faire couler du minerai de fer dans le four. Il voulait confectionner une griffe des roses, cette fois-ci, dans le but d'avoir assez d'argent pour acheter ce qu'il voulait. Une griffe des roses n'était pas compliquée à faire, il le faisait à la va-vite, en sautant même une ou deux étapes peu importantes, c'étaient des étapes de vérification qui, pour son niveau, était quelque chose qu'il maîtrisait à la perfection, maintenant. Bien que les griffes ne fussent pas sa spécialité !

Il se tua à la tâche pendant trois bonnes heures au moins. Ou plutôt "seulement", parce qu'au bout de ces trois tours de cadran (pour la grande aiguille), l'homme avait terminé son oeuvre. Il ne lui restait plus qu'à inscrire "Griffe des roses" dessus, et le tour était joué !

Il savait qu'il ne gagnerait pas beaucoup d'expérience avec cette arme, mais ici, il s'agissait d'une affaire urgente.


[Fabrication d'une griffe des roses à mettre dans le sac]





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2825
Expérience : 8884
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Sam 19 Déc 2015 - 3:19

Rapport de fabrication :

Dilon fabrique une griffe des roses. Il remporte 5 points de métier.

Commentaire : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2825
Expérience : 8884
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Lun 21 Déc 2015 - 23:37

Rapport de fabrication :

Dilon fabrique une dague émeraude. Il remporte 5 points de métier.

Commentaire : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4437
Expérience : 3633
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3008/3008  (3008/3008)
Vitesse: 385
Dégâts: 2383

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Jeu 21 Jan 2016 - 0:38

Dilon entra dans la célèbre forge de Stellaraë, c'était ici que les forgerons se rassemblaient pour fabriquer des armes dont la matière première était du minerai. Cela pouvait être du fer, du cuivre, de l'argent, de l'or, ou bien même du diamant.

Cette fois-ci il s'agissait d'une commande. celle d'un drow dénommé Kiloë. Le client demandait une faux Kön, il avait amené tous les ingrédients nécessaires à sa conception, et il ne restait plus qu'à Dilon de faire le reste, ce qu'il entreprit de faire. D'abord il y eut la fonte des minerais, puis s'en suivit le martèlement du marteau sur l'enclume pour donner une forme de lame au minerai fondu, puis il y eut la fabrication du bâton, l'attache, et Dilon termina son oeuvre en plaçant sa petite touche personnelle, soit une plume d'aigle des baldors positionné sur le haut du bâton, et fondu avec de la cire, de sorte à ce qu'elle ne puisse pas repartir.

En huit-neuf heures de travail, l'homme avait accompli son oeuvre. Satisfait, il ressortit, tout content de ce qu'il venait de faire, le client aurait son arme à temps.


[Fabrication d'une faux Kôn pour Kiloë]





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2825
Expérience : 8884
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Jeu 21 Jan 2016 - 3:05

Rapport de fabrication :

Dilon fabrique une Faux Kôn. Il remporte 5 points de métier.

Commentaire : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moradund Marteau-de-Fer
Prætor Primaris ♦ Imperator ♦ Paladin

avatar

Messages : 1097
Expérience : 3144
Masculin Âge RP : 124

♦ Politique : 51
Métier : Forgeron - Expert
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Bolgrong, Ours de Moradund [Emblème Kazharien]  +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
2665/2665  (2665/2665)
Vitesse: 489
Dégâts: 1411

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Lun 8 Fév 2016 - 14:02

Moradund entra dans la forge tout sourire. Cela faisait longtemps qu'il n'était pas venu, son voyage à Wystéria l'avait passablement secoué; il était cependant ravis de retrouver la chaleur apaisante du lieu.
Il approcha du tas informe près de l'enclume et scanda:
-Debout Almaric, l'enclume est en feu!
-Hein? Que? Non! ... Très drôle maitre...
-Je ne plaisante pas jeune homme, la forge est un travail sérieux, dors chez toi bon sang!
-Oui maître... Que venez vous faire aujourd'hui?
-Un martôpaze, la pierre avait tapé dans l'oeil d'Azulgor et cela me fera un bon exercice...
Son visage s'assombrit l'espace d'un instant mais il se secoua et jeta du cuivre dans le four.
Il actionna le soufflet tandis qu'il repensait à son compagnon perdu, il espérait forge son pardon et apaiser l'âme de l'hydrocyno.
Le nain donna le bois à Almaric qui parti le faire sculpter avant de retourner surveiller le bouillonant métal.
Lorsque le métal atteignit sa température de fusion, le forgeron le versa dans un moule rectangulaire, formant ainsi un bloque de cuivre massif.
Il le sortit sans effort pour le poser sur l'enclume, puis il commença à le frapper avec un marteau large. Almaric revint sur ces entrefaits, affichant tant son manque de connaissance que de cervelle.
-Pourquoi marteler un marteau avec un marteau?
-Tu as de la chance que je soit occupé, sinon tu y aurais droit!
Le nain donna quelque coup supplémentaire avant de plonger le marteau dans les braises et de se retourner:
-Tout d'abord c'est la tête du marteau pas le marteau complet et sache que cela permet de le compacter pour qu'il soit plus solide donc plus résistant et plus dévastateur.
-Oh je vois...
-Il serait intéressant que tu regarde plus et que tu parle moins d'ailleurs!
-Désolé maître nain!
-Et cesse de t'excuser autant, va faire cuire le dernier morceau de cuivre en attendant!
L'apprenti s’exécuta sans mot dire, craignant de contrarier encore le nain.
Celui-ci attrapa la tête du marteau et le sortit du brasier; il termina de le marteler et commença à enfoncer le manche dans le marteau. Il fallait être extrêmement précis dans cet étape: trop loin et le marteau en serait fortement fragilisé, trop court et le manche risquerait de se briser rapidement à l'usage.
-Almaric, le cuivre!
Le jeune homme arriva avec un gobelet de plomb qu'il tenait avec de grosse pince. Il versa un peu de cuivre sur la jonction du manche et de la tête, puis posa prestement le gobelet dans les braises pour répartir soigneusement le métal en fusion à l'aide d'une sorte de crochet en Bois.
-Et maintenant le topaze, surveille bien ce qui reste de cuivre!
-Oui maître Moradund!
Le nain pris un ciseau de sculpture et le chauffa légèrement dans les braise, il l'utilisa ensuite pour démarquer un léger creux sur le marteau: le futur emplacement de la pierre. Il dut alterner sculpture à chaud et test avec le topaze pendant une petite dizaine de minute avant d'obtenir satisfaction. Moradund laissa son apprenti verser le reste de métal sur le pourtour de la pierre avant de lisser le tout avec de petit coup précis d'un marteau tout aussi petit.


[Martôpaze dans mon sac]




Que ton marteau sonne clair.
Que ton enclume résonne.

Dialogues: -Moradund ~Ronin
Rappel : Ronin n'est audible que par les télépathes,
ou lors de crises de rages (Dialogues lors des crises: ~Ronin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/MrMomory
Moradund Marteau-de-Fer
Prætor Primaris ♦ Imperator ♦ Paladin

avatar

Messages : 1097
Expérience : 3144
Masculin Âge RP : 124

♦ Politique : 51
Métier : Forgeron - Expert
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Bolgrong, Ours de Moradund [Emblème Kazharien]  +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
2665/2665  (2665/2665)
Vitesse: 489
Dégâts: 1411

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Lun 8 Fév 2016 - 14:05

Moradund poussa la porte avec difficulté, chargé comme une mule d'un immense sac. Almaric se précipita pour l'aider, s'étonnant des matériaux qu'il trouva à l'intérieur.
-Du sanglier Maître nain? Pourquoi faire?
-Un Goruzgrund! Les humains l'appellent marteau Rö je crois...
-Jamais entendu parler!
Le nain poussa un long soupir, soudainement accablé par le poids de la bêtise de son apprenti qui le faisait vieillir prématurément.
-Mais que fais-tu de ton temps libres? Essaye de te renseigner un peu sur ce qui existe, à défaut de savoir y forger cela m'évitera des blanchissements pileux prématurés!
Il se ressaisit néanmoins et porta l'argent au four.
-Observe absolument tout et grave le dans ta mémoire Almaric, tu devras faire le second!
-Que je... Bien maître nain! Obtempéra-t-il devant l'air impérieux du forgeron.
Ce dernier fit baisser le feu en déplaçant une partie des braises dans un fourneau proche.
-La difficulté ici est de baisser la température pour éviter de bousiller le métal sans pour autant être en dessous de la température d'ébullition.
Satisfait de son dosage, il recula un peu et attrapa une des peaux de sangliers. Il la tanna avant de la découper en longues lanières.
-Elles vont servir à lier ensemble les composants du marteau, sauf bien sûr la tête et le manche qui sont assemblés comme d'habitude.
Le forgeron gratta le moule rectangulaire pour le débarrasser de ses impuretés et y versa l'argent liquide. Une fois l'ensemble solidifié il pris la futur tête de marteau et la densifia à coups de marteau.
Lorsqu'il remit le marteau un petit temps dans les braises du fourneau, il envoya Almaric faire sculpter le manche tandis qu'il faisait tremper les cornes dans une résine destinée à les renforcer et à empècher qu'elles se désagrègent par vieillissement. Il tanna enfin la dernière peau et la mit à sécher, tandis qu'il assemblait le manche et la tête. Le nain attrapa les cornes, les sécha et les polis au moyens de plusieurs morceaux de cuirs rugueux. enfin il les placa de part et d'autres de la tête utilisant la peau pour les maintenirs en place. Il utilisa une ficelle pour maintenir le tout puis sortit une grosse aiguille en fer et se mit a coudre la peau de manière à ce qu'elle retienne les cornes en s'attachant a la jonction de la tête et du manche du marteau. Il utilisa enfin les lanières restante sur la base du manche pour former une poignée plus confortable.


[Marteau Rö équipé]




Que ton marteau sonne clair.
Que ton enclume résonne.

Dialogues: -Moradund ~Ronin
Rappel : Ronin n'est audible que par les télépathes,
ou lors de crises de rages (Dialogues lors des crises: ~Ronin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/MrMomory
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2825
Expérience : 8884
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Jeu 25 Fév 2016 - 18:20

Rapport de fabrication :

Moradund fabrique un Mar'topaze et un Marteau Rö Il gagne 10 points de méter et 10 points métier bonus.

Commentaires sur le RP : Rien à redire ! Tu passes Compagnon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4437
Expérience : 3633
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3008/3008  (3008/3008)
Vitesse: 385
Dégâts: 2383

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Jeu 3 Mar 2016 - 15:26

Dilon entra dans la célèbre forge de Stellaraë, c'était ici que les forgerons se rassemblaient pour fabriquer des armes dont la matière première était du minerai. Cela pouvait être du fer, du cuivre, de l'argent, de l'or, ou bien même du diamant.

Cette fois-ci il s'agissait d'une commande d'un mar'topaze. celle d'un paladin au nom sulfureux d'Artuha, Arutha ConDoin. Le client désirait acquérir d'un outil puissant, peu maniable, mais capable d'écraser la tête de ses ennemis d'un simple revers, à la condition qu'il ait une force suffisante pour soulever l'arme au-dessus de sa tête pour l'abattre entre sur ses assaillants/ou ceux qu'il assaille, peu importe ses convictions, un client reste un client, même mal sapé. Le commanditaire avait amené tous les ingrédients nécessaires à sa conception, et il ne restait plus qu'à Dilon de faire le reste, ce qu'il entreprit de faire en commençant par faire tourner les fourneaux et faire chauffer le four qui permettrait par la suite la fonte des divers métaux proposés par le Paladin-client. D'abord il y eut la fonte des minerais de cuivre, parce que le fer n'était pas assez résistant pour une telle arme, puis s'en suivit le martèlement du marteau sur l'enclume (un marteau qui permet de forger un autre marteau plus puissant, ironique, non ?) pour donner une forme de lame au minerai fondu, puis il y eut la fabrication du manche, de l'attache, et Dilon termina son œuvre en plaçant sa petite touche personnelle, soit une pierre topaze incrustée à l'intérieur du marteau, avec des nervures comme pour donner l'idée que le marteau puisait son énergie de cette pierre. Les litho-thérapeutes, en tout cas, approuveraient ce genre d'idées et de technique.

La tâche lui parut très rapide, mais il lui fallut trois jours pour tout finaliser, entre le repos de l'acier, les derniers ajustements, les gravures à effectuer de la même manière que ce qu'il avait en tête, et aussi trouver des temps pour se reposer. Enfin, le marteau fut fin prêt.


[Commande d'Arutha - Mar'topaze]





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Ven 25 Mar 2016 - 19:28

Je retrouvais enfin la forge. L'odeur du métal chauffé à blanc. Je n'étais pas le seul à utiliser cette forge.
Les autres forgerons me jetèrent un coup d’œil discret. Ils étaient bien trop attelés à leurs tâches pour me prêter attention. J'étais ici, car un certain DoÖoN avait entendu parler d'un forgeron d'armes qui souhaitait se lancer dans le métier. Il m'avait proposé de me financer mes premières armes en échange d'une ristourne dans le futur. J'étais ravi. J'acceptais sans en demander plus, il me donna un sac rempli de minerais de cuivre. L'homme poisson me semblait fort sympathique. Même si ses faux ne me mettaient pas très en confiance. Je décidais d'effectuer sa commande la journée même cet atelier était réputé pour disposé de beaucoup d'attirail adéquat à la fabrication d'armes. Le DoÖoN m'avait demandé une dague camélia. Je n'étais pas habitué à façonner de petites armes comme celle-ci je fis pourtant de mon mieux.

[Dague Camélia, DoÖoN]


Dernière édition par Rethe le Sam 26 Mar 2016 - 1:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Sam 26 Mar 2016 - 1:10

Après plusieurs intenses heures de travail. Je décidais que la dague me convenait. Je pourrais donc la donner à ce monsieur DoÖoN. En observant la lame, j'y vis des défauts. Seul un œil aguerri n'aurait pu voir se travail bâclé. J'avais l'impression d'avoir totalement raté mon travail. Je décidais donc de tout recommencer à zéro. J'allais donc chercher les minerais nécessaire à une dague supplémentaire. Les prix n'étaient pas si importants. J'achetais l'intégralité des ressources nécessaires et me mis de nouveau à l'ouvrage.
Je frappais la lame. À chaque coup j'observais la lame, et le coup suivant rééquilibrait de mieux en mieux la lame. Si bien qu'après plusieurs heures je décidais que l'arme était fin prête. Je la retirais de l'enclume et sortais l'observais à la lumière du jour. Elle était parfaite. J'avais repris la main.

[Dague Camélia, Sac]
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2825
Expérience : 8884
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Jeu 31 Mar 2016 - 13:34

Rapport de fabrication :

Dilon fabrique un mar'topaze, il remporte 5 points de métier.

Commentaires sur le RP : Rien à redire ! Quel ennui dans tes propos #Auto-clash

---

Rapport de fabrication :
Rethe fabrique deux Dagues camélia, il remporte 10 points de métier.

Commentaires sur le RP : Rien à redire ! Jolie amélioration niveau écriture, moi je dis, nickel pour le bac ça kokin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: La spécialisation   Mar 5 Avr 2016 - 13:54

J'avais terminé ma précédente commande sans grande difficulté. Mais je trouvais la création de dague fort intéressante.
Bien que je ne sache pas encore bien les manier, je décidais que par la suite j'allais suivre un entrainement adéquat. Autant dire que je me risquais à beaucoup de raillerie de la part d'un quelconque entraîneur.
Quoi qu'il en soit je trouvais ces armes fort sympathique, qui plus est très élégantes et discrète. Leur fabrication était simple et rapide, du moins pour des lames simples.
Lorsque je m'attellerai à la confection d'arme plus atypique, telles que des armes incrustaient de pierre précieuse. Je n'en étais pas encore à ce stade-là.
Je devais tout de même m'entraîner. C'est pourquoi je me rendais à la forge dans l'espoir de créer deux nouvelles dagues. Des dagues camélia de nouveau. J'allais me perfectionner dans ces armes.
Je décidais donc de partir à la recherche de matériaux. Autant dire que ce n'était pas la chose aisé. Du moins, pas d'en trouver à un prix abordable. J'entendis parler d'un marché dans lequel il y avait souvent des minerais au rabais. Je décidais donc de m'y rendre. Avec le petit chariot que m'avait confectionné Tungdil, non sans difficulté. (Il avait malgré tout fait de son mieux). Je l'avais accroché avec une sangle à ma ceinture pour le tirer plus facilement.

À proximité du marché, la marée de monde m'effraya au premier abord. Les gens affluaient de tout Duralas pour récupérer des minerais ici. Quand j'arrivais enfin au premier stand du marché, une forte odeur m'emplit les narines et un grondement tonitruant retentit.

" - Minerais en promotion !!! Dernière soldes !!! Épuisement du stock !!! "

Les gens gigotaient dans tous les sens et je manquais à plusieurs reprise de tomber. Il faut avouer que je n'étais pas d'une stabilité exemplaire et que dans ces conditions, mon équilibre précaire était mis à rude épreuve.

" - Ils sont beaux ils sont reluisants, nettoyé à l'Irutia mes minerais ! "

Quand je vis le prix des minerais, j'en profitais pour en prendre une grande quantité. Ces ressources me permettraient de confectionner mes premiers réels essais. Je chargeais donc mon chariot. Le petit chariot effectuais, car trop chargé un petit grincement régulier. C'était presque comme une petite berceuse à mon oreille. Je manquais plusieurs fois de m'endormir en marchant sur le chemin du retour. Le bâton que l'institut de magie m'avait attribué m'était fort pratique.
Arrivé à proximité de la forge, un homme fort me proposa son aide pour transporter mes minerais. Offre que je déclinais avec politesse. J'étais certes estropié, mais tout de même capable.
À l'entrée de la forge de Stellarea était entreposé un amoncelas d'armes. Sûrement une grosse commande, pour une milice quelconque. Les armes étaient d'une facture correct. C'était principalement des épées et des masses.

J'entrais dans la forge de Stellarea mon petit chariot derrière moi. Il faisait toujours cette même chaleur étouffante.
Je prenais un tabouret métallique et le posait à proximité d'une des enclumes. À côté un seau d'eau et un four; adossé à ce four mes sacoches de minerais. J'allais récupérer quelques bûches et du charbon afin d'alimenter le four. Quand je levais la bûche, je remarquais un petit objet étincelant derrière les bûches. Je le ramassais c'était une lame très fine et marqué d'une griffe que je ne connaissais pas. Je la posait aux pieds du tabouret.
° Si quelqu'un vient la réclamer je lui rendrais. Sinon je le déposerai aux objets trouvé.°
J'alimentais mon four. Quand il fut bien chaud, j'entamais la fonte des minerais. Le fer fondait relativement vite. Ce minerai était réputé pour sa flexibilité lors de création de néophyte. Mais même les créations les plus banales nécessitaient d'être maîtrisé pour être parfaite. Mon but était donc de faire des dagues parfaites. J'entamais donc la confection de ma troisième dague ma motivation était gonflé à bloque. Je martelais le métal, chaque coup retentissait dans la forge, parmi ceux d'autres forgerons. Ce métier était physique. Les gouttes perlaient sur mon front. J'étais tellement concentrais qu' Eymeric se fit remarquer.
{Et ben tu veux de l'aide !?}

Après quoi il lança un rayon en direction de ma lame. Ce rayon venait de peaufiner les quelques détails qu'il me restait à faire sur cette dague. Elle était magnifique, la lame était fine. Je la trempais dans l'eau. Puis l'aiguisais après quoi je testais son tranchant sur le dessus de ma main. Je vis le sang perlé sur ma peau.
°La lame est superbe. °
Cependant je n'étais pas totalement satisfait. La dague manquait de souplesse dans le geste. Je l'avais mal équilibré. C'était une des parties les plus difficiles durant la confection d'une arme son équilibrage.
Cette dague me servait de point de repère. J'entamais donc la deuxième confection.
J'enfournais les minerais de la même manière que j'avais fait précédemment. Il fondait encore plus facilement. Le four était à son rendement maximal.
Je déposais les minerai brûlant sur l'enclume et tapais avec le marteau et faisant attention à ne pas créer de rupture. J'étais déterminé. J'allais faire mieux. J'en étais persuadé.
{Tu veux de l'aide ? } me proposa Eymeric
{Non non, je me débrouillerais sans toi cette fois merci.}
Je voulais que cette lame sois MA création. Faire un travail manuel me faisait oublier mon handicap. J'étais ailleurs quand je forgeais. C'était un divertissement pour moi, cela incluait un surpassement de soi.

La lame était forgé, je forgeais à présent le manche et vérifiai l'équilibrage durant la conception. J'effectuais les réglages nécessaires. Puis la trempait dans l'eau, j'avais passé beaucoup de temps sur cette arme. Après qu'elle ait refroidi, et que je l'ai aiguisé. Je testais son tranchant comme la précédente.
Je fus déçu. La coupure n'était pas aussi net que prévue, pas totalement rectiligne. Certes elle était très bien, mais je pouvais encore faire mieux !
Je me rendais donc à l’hôtel de vente où je déposais mes deux dagues contre un petit pactole. Le marchand me félicita pour mon travail je lui répondis par un sourire amicale.
Je me préparais déjà à construire mes futures création, j'avais des idées de motif pour le manche, mais cette fois je ferais attention à chaque caractères de la lame.

Production:
 
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2825
Expérience : 8884
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Mar 5 Avr 2016 - 17:56

Rapport de fabrication :

Rethe fabrique deux Dagues Camélia. Il gagne 10 points de métier et 10 points métier bonus.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moradund Marteau-de-Fer
Prætor Primaris ♦ Imperator ♦ Paladin

avatar

Messages : 1097
Expérience : 3144
Masculin Âge RP : 124

♦ Politique : 51
Métier : Forgeron - Expert
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Bolgrong, Ours de Moradund [Emblème Kazharien]  +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
2665/2665  (2665/2665)
Vitesse: 489
Dégâts: 1411

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Jeu 12 Mai 2016 - 13:57

C'était là première fois qu'il revenait a la forge depuis la mort d'Azulgor. Le lieu semblait étrange sans son compagnon, comme si il manquait une enclume ou un four entier. Il s'approcha du tableau à l'entrée, cherchant une commande à réaliser. Il pris son sceau et l'apposa sur un parchemin demandeur de marteau Rö et sur un autre à propos d'une faux. Il sentait qu'il allait pas mal travailler aujourd'hui. Attrapant les ingrédients, il alla verser le métal dans le four qu'entretenait Almaric constamment.
-Que votre marteau sonne clair maitre nain...
-Que ton enclume résonne Almaric, je vais me mettre au fond aujourd'hui.
-Vous restez longtemps?
-Oui mais je ne t'apprendrais rien aujourd'hui.
-Entendu, j'ai laissé ma dernière création contre la table.
-J'y jetterais un œil.
Le nain délaissa le four pour aller au fond de l'atelier. Il attrapa la faux qu'avait fabriqué Almaric et l'examina à la lueur d'un brasier proche. Le jeune homme avait bien progressé, ces coups de marteau était plutôt précis et le nain émis un grognement approbateur en inspectant la poignée. Il avait trouvé là un très bon apprenti, bien qu'un peu feignant sur les bords. Il faucha l'air avant de lancer l'arme contre un mur dans un grognement désapprobateur, se retournant tandis qu'elle s'y brisait.
-4/10, tu à bien amélioré ta précision avec le marteau de forge et tes poignées sont correctes et tiennent bien en place.
-Vous êtes dur!
-Je ne suis pas là pour te louanger mais pour t'apprendre, ton métal contient encore de l'air -moins qu'avant mais tout de même- et la surface de la lame était un peu en diagonale.
Le nain attrapa une pince et récupéra le moule contenant l'argent en ébullition et termina son analyse en retournant vers le fond de la forge.
-N'ai pas peur de refondre la lame si tu ne peut en chasser plus d'air sans la briser.
Il attendit que le métal durcisse assez pour le poser sur l'enclume où il commença à le marteler. Après une bonne heure à alterner brasier et coups, il prit un marteau plus gros et réduisit de moitié la taille du cube de métal d'un seul coup.
-Médiocre...
Il remit le métal à fondre pour reprendre la tête du marteau proprement de zéro. Lorsqu'il atteignit la bonne taille et qu'aucune bulle d'air ne subsistait -cette fois, il passa une dernière fois le marteau dans le brasier mais en l'enfonçant moins. Il le ressortit dès que les arêtes rougirent et il les aplatit pour adoucir l'ensemble. Il termina en fixant les morceaux de sanglier et utilisa une longue bande de cuir pour la poignée. Il accrocha l'arme au râtelier de l'entrée pour que la gérante puisse la donner à celui qui l'avait commandé.


[Marteau Rö à vendre]




Que ton marteau sonne clair.
Que ton enclume résonne.

Dialogues: -Moradund ~Ronin
Rappel : Ronin n'est audible que par les télépathes,
ou lors de crises de rages (Dialogues lors des crises: ~Ronin)


Dernière édition par Moradund Marteau-de-Fer le Mar 20 Sep 2016 - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/MrMomory
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2825
Expérience : 8884
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Mer 18 Mai 2016 - 16:52

Rapport de fabrication :

Moradund fabrique un marteau Rö. Il gagne 5 points métier et 5 points métier bonus.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4437
Expérience : 3633
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3008/3008  (3008/3008)
Vitesse: 385
Dégâts: 2383

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Lun 6 Juin 2016 - 16:00

Neuf heures du matin. Dilon entra en trombe dans la fameuse forge de Stellaraë. Il avait amené avec lui un impressionnant pactole, qu'il transportait depuis sa boutique nommée "l'arme et l'Art mûr", surnommée ainsi à l'aide de ses fameux jeux de mot. Une rude semaine s'annonçait devant lui, puisqu'il devait répondre aux attentes de trois personnes, qui avaient respectivement commandé une commande, une autre commande, et deux autres. Il y avait donc quatre commandes pour trois personnes, et pas des moindres ! Parmi les commandes, se trouvaient les meilleurs équipements possibles, soit des dagues de Catharsis, un marteau WäreHammer, et il hésitait, peut-être, à se faire une épée pour combler le tout. Mais ça, c'était seulement et seulement s’il lui restait du temps libre, ce qui n'était point le cas pour le moment. Mais il était content, parce que ces commandes allaient lui rapporter pas mal d’argent, ce qui allait lui apporter des richesses plus que convenables. En regardant la liste de ces commandes, il décida de commencer par les armes les plus simples, à savoir la brise-diamant et la lance dorée.


[Commande Arutha – Brise diamant]


La brise-diamant est une hache qui n’est pas des plus simples, mais pas des plus complexes non plus. Pour la fabriquer, il suffit de se munir de divers minerais, de bois pour créer le manche, et d’un matériau spécial, un sabot diamanté, qui provient de l’animal appelé « kirin », connu pour sa fulgurante vitesse. Le principe de cette arme est simple : tandis que l’on forge les lames qui constitueront cette hache à double-tranchant, il faut faire fondre, autant que faire se peut, le sabot diamanté afin d’en intégrer l’essence à l’intérieur des lames. Le sabot étant particulièrement résistant, assez pour briser un diamant, permet, une fois fondu, à cette arme d’en faire autant. C’est dans cette optique qu’il s’attela à la tâche. Il alluma les fourneaux, s’empara de sa grosse pince noircie par le temps, de son marteau de forgeron, et il se mit à l’ouvrage sur l’enclume. Le début fut difficile, mais il trouva vite son rythme de travail. Il fallait faire fondre les minerais, les taper pour leur donner la forme souhaitée, les faire rougir dans le four, les recogner, etc. Le travail était simple pour un forgeron aguerri, mais répétitif. Assez pour que Dilon se surprenne à siffloter en travaillant. Il chantait, tranquillement « siffler en travaillant », avant de reprendre l’air en sifflant, et le répéter à nouveau. C’était une vieille chanson naine, dont les origines s’étaient perdues depuis.
On était en fin d’après-midi lorsque les deux lames qui constituaient avaient pris la forme souhaitée. Elles étaient aiguisées, et il ne restait plus qu’à les fixer de chaque côté du manche. C’est pourquoi Dilon, une fois le manche confectionné, se mit à tailler sur chaque côté, et de manière parallèle, deux grands trous afin de pouvoir y loger les tranchants de hache. Les tranchants étaient d’ailleurs grisés, et un éclat bleuté surgissait parfois grâce à la lumière qui se réverbérait selon l’inclinaison de l’arme.
Il souffla un dernier coup dessus. L’arme était enfin prête, il la mit donc dans la plonge, et se dit qu’il la laisserait sécher le temps de terminer les autres. C’est en regardant l’heure qu’il se dit qu’il s’occuperait des autres armes le lendemain.


[Commande 1 Kiloë – Lance dorée]


Le lendemain, soit le mardi, l’homme pénétra vers dix heures dans la forge. Ses affaires étaient déjà là, et un autre forgeron orc, du nom de Tziëg, s’affairait déjà sur une enclume à côté. Il semblait faire des armes d’une très bonne qualité, et Dilon en aurait presque été jaloux s’il n’avait pas eu à remplir autant de commandes. Cette fois, il devait fabriquer une lance dorée. Cela lui prendrait moins de temps que prévu, parce qu’il avait déjà la lame de prête. Il en avait déjà fabriquée une il y a un certain temps, au cas où l’occasion se présenterait. Il occupa juste sa matinée à essayer de lier correctement la lame avec le long bâton qui serait en réalité le manche, en s’aidant de différentes lanières, et d’un lien incassable, pratique en toute circonstance. Lorsqu’il eut terminé, il s’empara du sachet de poussière de fée amené par le sieur Kiloë, et il en déversa la quasi-totalité sur l’arme, lui donnant un aspect doré, éclatant, magnifique. Une fois qu’elle fut séchée, et que le doré ne partait plus, le Deraborne posa son arme contre un mur sableux et pierreux de la forge et s’éloigna afin de visualiser son œuvre de près et de loin. C’était une arme vraiment esthétique, et il était fier d’avoir participé à sa conception. En regardant l’heure, d’après le cadran solaire, il comprit qu’il devrait aller manger avant d’entamer, dans l’après-midi, les dagues de catharsis.


[Commande Saigo – Double-dague de catharsis]


Après avoir correctement mangé un encas composé essentiellement de pain, de viande, et de bière, le Gardien se remit à l’ouvrage en regardant la liste des commandes. La nouvelle commande était celle effectuée par un dénommé Saigo, un stryge noir, ces hommes munis de longues ailes noires, qui venait chez lui pour la deuxième fois désormais. Cette fois, le commanditaire voulait des doubles-dagues de Catharsis. Et Dilon, qui connaissait peu cette arme, décida de s’aider d’un manuel afin de comprendre et savoir comment il fallait la... Ou plutôt les fabriquer. Elles étaient au nombre de deux, et possédaient chacune deux lames : une en haut, et une en bas. Pour plus de simplicité, les dagues se tenaient non pas par un manche qui allait vers le bas, mais par un manche qui était placé au milieu, ce qui changeait complètement la tenue de ces lames. De plus, l’une des deux dagues étaient plus grandes que l’autre, et les différents pics présents sur la lame du dessin étaient plutôt effrayants : c’était une véritable arme d’assassin qui ne devait pas tomber entre toutes les mains, et qui sous-entendaient une bonne maîtrise des armes, notamment des dagues.
L’homme se mit donc à la tâche en commençant par vider le minerai de diamant, ces précieux diamants. Celui-ci mit du temps à fondre, et il fallut environ une trentaine de minutes pour que la température soit correcte. A partir de quoi, l’homme recommença le processus actuel : taper, rougir, taper, rougir. Le plus compliqué était de taper avec le marteau afin de donner la forme escomptée aux lames des dagues. Sachant qu’il y en avait quatre, il fallait être vigilant pour que le résultat soit efficace, solide, esthétique, et harmonieux.
Comme il faisait chaud, Dilon remonta sa chemise, arborant des biceps plutôt bien travaillés. Les dagues de Catharsis étaient particulièrement complexes à crafter, il fallait être minutieux sur chaque détail, chaque courbe, chaque pic. Ce fut d’ailleurs la dernière chose qu’il fabriqua, les pics. Il les disposa de manière à ne laisser aucun écart entre chaque bout pointu, et il les ajusta en les soudant à l’aide de la chaleur et du liquide bouillant. Le soir arrivé, les dagues n’étaient toujours pas terminées, il décida donc de les continuer le lendemain.
Le mercredi il passa sa matinée à travailler de nouveau les dagues, en y ajustant la poignée et en aiguisant les différentes lames jusqu’à ce qu’elles fussent aussi tranchantes que des rasoirs. En début d’après-midi, il contempla son œuvre : les dagues étaient fin prêtes à l’utilisation. Il les fourra dans un sac et le referma, fier de lui. Demain, il s’occuperait de sa dernière commande.


[Commande 2 de Kiloë – Warehammer]


De nouveau le sieur Kiloë de Sylfaën lui commandait une arme. En vérifiant ses registres, l’homme s’aperçut que son client aurait le droit à une petite réduction avec cet article, il faut dire que l’elfe noir devenait presque un client permanent, ce qui n’était pas peu dire. Ce qu’il commandait était un marteau, dont la tête était tellement grosse qu’il fallait pratiquement deux mains pour ne pas frôler le sol à chaque attaque… Sauf pour Dilon qui, étant un guerrier, avait une force particulièrement développée. Il arriverait certainement à tenir ce marteau à une main… Mais pas trop non plus, une dislocation de la vertèbre serait malvenue par les temps qui courent, et on aurait besoin de lui à la garde. Bref. Comme à son habitude, il alluma les fourneaux, prépara les ressources qu’il avait, au préalable, vider du sac, et se munit de son marteau de forgeron et de son enclume. Je vous épargne les nombreux détails quant au fait de taper et faire rougir le marteau, et passons directement à la phase de finalisation. Donc, au bout d’un jour et demi, soit le vendredi après-midi, l’homme avait terminé de fabriquer cette grosse masse pouvant briser aussi bien les portes que les crânes. Il l’avait liée à un énorme manche métallique, et y avait implémenté un petit anneau, symbolisant des courbes elfiques. Epris d’un élan artistique, il se mit à sculpter, à l’aide d’un outil métallique, des inscriptions dans la masse du marteau, il voulait y laisser sa marque, montrer qu’il avait réussi à confectionner cet énorme objet, pour ne pas dire titanesque. Il savait, qu’une fois qu’il l’aurait conçu une fois, des commandes afflueraient de l’ensemble du territoire, et il avait déjà hâte de pouvoir en refaire de la sorte.


[Craft personnel de Dilon – Une Gram]


Le samedi et le dimanche, Dilon mobilisa son week-end (anachronisme, ahem, à corriger, ahem, mais c’est pour vous donner un ordre d’idée), afin de crafter une arme personnelle, pour lui, fait par ses soins : il voulait se forger une nouvelle épée, plus puissante, plus belle. Une arme qui pourrait lui servir dans de multiples occasions, et qu’il pourrait faire tournoyer au-dessus de sa tête afin de l’abattre par la suite sur ses ennemis. L’épée en question se nommait la Gram. C’était une large épée bâtarde, presque aussi grande qu’une épée à deux mains, qui pouvait se manipuler à une ou à deux mains. Pour Dilon Deraborne, la question ne se posait pas.
Pour la fabriquer, Dilon avait besoin de minerais, bien évidemment, mais aussi d’une substance particulièrement rare : une fiole de sable élémentaire. Par chance, c’est le présent qu’il avait reçu lors du dernier Noël dùralassien. Un présent qui lui avait permis de prévoir, à l’occasion, le fait de pouvoir se forger une épée puissante, utilisable dans tous les combats et qui lui serait fidèle tout le temps. Une épée qui lui serait toujours utile, et qui symboliserait son âme de guerrier. C’est ce qu’il voulait accomplir en créant cette épée tranchante et puissante. Il voulait montrer aux Gardiens ce qu’il valait vraiment, prouver sa valeur, se prouver à lui-même qu’il était capable de grandes choses.
Il se mit à l’œuvre et se mit à fredonner un chant guerrier qui lui donnait du courage. Ce chant narrait le récit de plusieurs Dùralassiens, il y a plusieurs Âges de cela, qui avaient décidé de s’opposer aux cinq Calamités qui avaient jadis effrayé ce territoire qu’est Dùralas. L’histoire racontait qu’un archi-mage elfe avait réussi, grâce à un sort étonnamment puissant, à repousser les cinq titans et à les téléporter dans des contrées lointaines. Suite à quoi, l’Elfe était mort, vidé de toute son énergie. Et la chanson continuait ensuite sur le fait que sa famille avait été élue souveraine des Elfes, et que c’est ainsi que fût créée la première dynastie du peuple sylvain… Il n’aimait pas particulièrement les Elfes, mais ce chant était particulièrement entêtant, aussi il l’appréciait.
Il vérifia soudain où en était son travail. A vrai dire, il avait pratiquement terminé. Cela faisait un paquet d’heures qu’il était sur l’épée, et elle ressemblait de plus en plus à quelque chose. Et, pour la rendre encore plus solide, l’homme avait mélangé le minerai fondu avec le sable élémentaire, ce qui avait pour effet de rendre l’épée étonnamment brillante, comme si des milliers de grains de sable composaient sa lame.
En deux bonnes journées, Dilon venait de fabriquer la meilleure épée qu’il n’eut jamais faite. C’était clair, l’épée était clairement son arme de prédilection, et s’il le pouvait, ce serait le type d’armes qu’il privilégierait au maximum.





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2825
Expérience : 8884
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Lun 6 Juin 2016 - 17:31

Rapport de fabrication :

Dilon fabrique 1 lance dorée, 1 brise-diamant, 1 Wärehammer, 1 double-dague de catharsis, 1 gram. Il remporte 15 points de métier.

Commentaires sur le RP : PASSAGE AU NIVEAU 200, TU GAGNES 1 pendentif estival !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dilon Deraborne
Administrateur ♦ Guerrier

avatar

Messages : 4437
Expérience : 3633
Masculin Âge RP : 33

♦ Politique : 147
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Altaïr, Pyrargue de Dilon [Emblème Gardien] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3008/3008  (3008/3008)
Vitesse: 385
Dégâts: 2383

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Mer 20 Juil 2016 - 15:15

Le travail était déjà commencé depuis un petit temps maintenant. Cela faisait en effet deux jours que le trentenaire gardien, nommé Dilon Deraborne, était en train se pencher sur la première de ses trois commandes, soit une faux Kön. Celle-ci se caractérisait par la présence de plus à la jonction entre le manche et la lame, et avec la lame particulièrement recourbée et affûtée, rappelant curieusement le bec d'un rapace, tel un aigle ou un faucon. Il avait terminé de fabriquer cette grande lame, et il s'attelait désormais à tenter de la lier avec le manche qui constituerait l'arme. Pour s'aider, il se munit d'un de ces fameux liens incassables, et en fit plusieurs fois le tour afin de serrer au maximum et des lier correctement. Une fois que ce fut fait, il fit des gravures dans la lame de la faux, avec des courbes, des lignes, des débuts de symboles tribaux, et autres fantaisies qui donnaient un aspect menaçant à l'arme.

Lorsqu'il eut fini, il passa directement à la deuxième faux. Là encore le processus de construction était le même, sauf que Dilon s'était lancé un défi : recréer une deuxième une faux identique, et ce, dans le but de s'entraîner mais aussi de fournir un travail de qualité pour sa cliente, afin que celle veuille éventuellement revenir plus tardivement. Cela lui prit deux nouveaux jours, soit cinq jours au total, pour tout réaliser. Il allait pouvoir souffler un petit jour, avant de se remettre à l'ouvrage pour confectionner la Gram, cette fameuse épée qu'il estime particulièrement.

Le jour d'après, il débuta. La Gram était une arme compliquée qui nécessitait une grande préparation parce qu'elle était composée de différents éléments qui devaient être fondus pour pouvoir être fusionnés ensemble. Pour ce faire, il fallait faire donc fondre le minerai d'or, puis le minerai de diamant, particulièrement dur à exploiter, et enfin faire fondre le sable contenu dans la fiole de sable élémentaire, qui permettait à l'épée de prendre cet aspect gris clair, et d'être particulièrement résistante. Il confectionna ensuite la lame, puis le manche, puis les poignées, et enfin le fourreau. Au final, il lui fallut trois jours pleins pour fabriquer cette épée, qu'il avait fait avec soin, Dilon étant un amateur des lames.

Sa cliente allait devenir une véritable maîtresse d'armes avec tout cet attirail !


[Fabrication x2 faux Kön pour Shakti + 1 fiole de sable élémentaire]





:nainhache:

~Administrateur ♦️ Gardien-en-chef chez les Gardiens ♦️ Membre des Dragonniers ♦️ Rédacteur au Phénix Enchaîné ♦️ Propriétaire de la boutique L'Âme et l'art mûr~

RP1-RP2-RP3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.org
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2825
Expérience : 8884
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Mer 20 Juil 2016 - 16:41

Rapport de fabrication :

Dilon fabrique 1 lance dorée, 2 Faux Kön et 1 Gram.

Commentaires sur le RP : Rien à redire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moradund Marteau-de-Fer
Prætor Primaris ♦ Imperator ♦ Paladin

avatar

Messages : 1097
Expérience : 3144
Masculin Âge RP : 124

♦ Politique : 51
Métier : Forgeron - Expert
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Bolgrong, Ours de Moradund [Emblème Kazharien]  +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
2665/2665  (2665/2665)
Vitesse: 489
Dégâts: 1411

MessageSujet: Re: Forge des forgerons   Mer 21 Sep 2016 - 10:50

Aujourd'hui, il avait une faux à produire. Lorsqu'il arriva à la forge, il la trouva vide et froide. Almaric devait être ailleurs sans doute. Il alla donc chercher du bois pour allumer la grande forge. Sortant une pipe, le nain attendit que le bois deviennent des braises rougeoyantes.
Après quelques heures, il avait mis un bon paquet de bois, il fourra ses minerais de fer dans un long moule qu'il mit dans les braises avant d'aller activer le soufflet.
Il surveillait le métal attentivement et, le moment venu, Moradund retira le moule à l'aide de grande pince, le laissant refroidir le temps d'attraper des marteaux de diverses formes et tailles qu'il glissa dans les anses de son tablier. A l'aide d'un marteau dont la tête faisait presque la taille de la sienne et en alternant chauffe et martèlement, le forgeron entrepris de réduire l'épaisseur du bloc de minerai rectangulaire.

Lorsqu'il fut aussi épais qu'un manche de hache, Moradund pris un marteau moins grand pour continuer. A l'épaisseur d'un petit livre, il passa sur la tranche et aplatit un côté plus que l'autre afin de former une sorte de long triangle. Cette partie était longue et fastidieuse, car il fallait réduire la pointe en prenant garde à ce que l'épaisseur ne change pas. Cela demandait parfois de revenir sur le côté pour le remettre en place.
Une fois obtenu un long triangle de fer, il le mis à chauffer et sortit un tréteaux de bois au support supérieur arrondis sur lequel il posa 3 grosses pièces de cuir tannées et noirci par le temps et l'usage. Utilisant le coté arrondit d'une petite enclume proche, il entrepris de courber la lame.
Chauqe tentative de "torsion" était à accompagnée de coup sur le plat de la lame afin qu'il reste droit et qu'il perde encore un peu en épaisseur. Lorsque la lame refroidissait trop pour pouvoir être déformée, Moradund la posait sur le cuir pour voir sa courbure. Il était difficile d'obtenir une courbure correct pour une faux, d'autant que le fer de pauvre qualité dont il disposait se prêtait assez mal au jeu.

Almaric arriva alors qu'il terminait la courbure, essoufflé d'avoir couru pour venir. Il enfila son tablier sans piper mot, évitant le regard de son maître qu'il savait mécontent de son retard, et alla donner un ou deux coup de soufflet au feu avant de faire le tour de la forge pour allumer les autres foyers. Moradund posa la lame sur une grande enclume et utilisa un petit marteau pour modeler le bout qui viendrait se coincer dans le manche et un plus grand pour le tranchant. Almaric lui apporta un manche de faux et le chauffa légèrement tandis que son maître le faisait au bout de la faux. Le nain assembla le manche et posa la faux sur l'enclume. Il tira un tabouret à lui, posa une des pièces de cuir du tréteau sur ses genoux, la faux par dessus et commença à aiguiser la lame avec une pierre à polir. Nombre de faux avait été raté à cause de cet étape qui était la plus difficile en un sens. Il fallait polir la lame dans un mouvement lent, uniforme et en exerçant la même pression légère tout du long. Outre le caractère lent, répétitif et morne de l'aiguisage, il pouvait arriver même aux meilleurs forgerons de trop aiguiser, abîmant la lame et la rendant suffisamment fragile pour casser dès les premiers coups. Après deux bonnes heures et deux pierres, la première ayant finit par rendre l'âme, la faux était prête. Moradund confectionna une poignée avec un ruban rouge et alla l'accrocher sur le râtelier des commandes terminées. Il se laissa ensuite tomber sur un siège devant la forge, savourant la pipe qu'il sortit d'une poche, délicieuse pause dans une journée tranquille et ensoleillée.


[Faux gère à vendre]




Que ton marteau sonne clair.
Que ton enclume résonne.

Dialogues: -Moradund ~Ronin
Rappel : Ronin n'est audible que par les télépathes,
ou lors de crises de rages (Dialogues lors des crises: ~Ronin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.youtube.com/user/MrMomory
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Forge des forgerons   

Revenir en haut Aller en bas
 

Forge des forgerons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Forge des forgerons d'armures
» Forge des forgerons
» La Forge
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Ville de Stellaraë :: Lieu d'artisanat - Les Forges-