Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Uma
Le Monde de Dùralas a précisément 1426 jours !
Dùralas, le Lun 25 Sep 2017 - 4:42
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Forge des forgerons d'armures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Sylissa Caridin
Déserteur de RPs

Déserteur de RPs
avatar

Messages : 722
Expérience : 676
Féminin Âge RP : 19 ans

♦ Politique : 01
Métier : Forgeron d' A - Compagnon (105)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
120/120  (120/120)
Vitesse: 100
Dégâts: 114

MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Mar 3 Juin 2014 - 18:43

Depuis qu'elle avait rencontrer le petit âne, Sylissa passait une grande partie de son temps avec lui.
Elle revenait chaque jour avec de la salade ou des carottes et jouait avec lui avec un plaisir non dissimulé.
Au début, le propriétaire la voyait d'un mauvais œil,il avait peur que la jeune femme ne veuille lui voler l'animal, mais constatant qu'elle n'avait aucune animosité et que l'âne semblait plutôt content de la voir, il finit par s'habituer au venu intempestive de la jeune femme!

Sylissa était bien avec l'animal, il lui apportait un agréable réconfort qu'elle n'avait pas goûter depuis un moment. Et trouver un frère animal dans la grande ville de Stellaraë était le bienvenue, là où il n'y avait qu'une masse informe d'humain partout où elle portait son regard.
De loin, on avait parfois l'impression qu'ils avaient ensemble de longues discussion silencieuses qui passait en un geste où un regard. En tant que louve, plus proche des animaux que des hommes, Sylissa n'avait pas la barrière des mots pour converser vers l'âne.

La jeune femme passait tant de temps avec la bête qu'elle en avait un peu délaisser son travail.

A tel point qu'un jour, son maître monta jusqu'à l'étable où elle se trouvait avec l'âne pour venir la chercher par la peau du cou et la remettre au travail!

_"Eh ben alors? Qu'est c'est'y qu' c' apprenti qui travail plus hein? En plus tu as une nouvelle commande qui est arrivé hier soir petiote!" bougonna le vieux maître en lui tendant un petit papier.

Sylissa attrapa le morceau de papier, et lu sa nouvelle commande.
Il s'agissait d'une commande d'animarmure pour un gars de la garde, un certain Komor!
La jeune femme n'avait pas encore reçu d'animarmure à faire, le challenge bien au delà de la commande l'intéressa!

Elle dépassa son maître au pas de course dans la ruelle qui l'amenait jusqu'aux forges, et entra en courant dans l'atelier!
C'était un peu le bordel depuis qu'elle n'était pas revenu travailler.

La jeune femme n'avait pas du tout l’intention de appesantir plus que cela sur le ménage, aussi releva-t-elle rapidement ses manches et attrapa-t-elle le premier balais qui passait pour dépoussiérer tout ça!

Lorsque le vieux maître atteignit à son tour la porte des forges, il se prit un magnifique nuage de poussière dans la figure de la part de son élève qui, trop pressée, envoyait valser la poussière ailleurs que dans l'atelier.
Le vieux taiseux toussa un moment avant de jurer:

_" 'Acré bonsoir! Tu peux faire attention petiote?"

Enfin il avait plus raler pour la forme que pour autre chose! Il était assez content que son apprenti soit revenu travailler à la forge. En effet, depuis plusieurs jours, il l'a trouvait particulièrement lunatique et craignait que sa seule élève ne prenne la poudre d'escampette!
Il se posta dans un coin de la pièce, sur sa botte de paille habituelle, et fixa la jeune lycan qui sautillait partout dans la pièce, traquant avec férocité la poussière et le désordre. Il ria discrètement dans sa moustache, amusé de la voir s'agiter ainsi!

Et Sylissa, trop occupée à imaginer comment elle s'y prendrait pour faire l'armure, volait d'un coté à l'autre de la pièce, s'afférant de tout coté, ne prêtant aucune attention au vieux et à ses moqueries.

Lorsqu'elle eu nettoyer de fond en comble l'atelier et préparer son attirail de forgeronne d'armure, la jeune femme fit craquer ses doigts, prête à accomplir un nouvel ouvrage!

Pour commencer, il lui fallait allumer le feu dans les fourneaux. La loup-garou s'empressa donc de bourrer le tout de bois, de coke et de charbon, puis fit démarrer ce qui devait être un feu ardant avec une allumette et un peu de papier et de mousse.
Puis elle se dépêcha d'aller chercher dans leur entrepôt les ressources de minerai dont elle allait avoir besoin pour cafter cette nouvelle commande!

Il lui fallait vingt de minerai de fer, et onze de minerai de cuivre!
Ca allait être un aliage très intéressant à préparer!
Elle revint bientôt avec un premier sac, et reparti aussitôt chercher le second. Lorsqu'elle revint avec sa lourde charge sur le dos, elle ne prit même pas le temps de le poser au sol, et fit tomber le minerai de fer du sac directement dans le creuset.

Dans le four, le feu commençait à être chaud.
Le minerai de fer ne tarda pas et se transformé en un magma orangé.
Aussitôt, Sylissa actionna le levier, et déversa la moitié du contenu du creuset sur la plaque.

Puis elle versa le minerai de cuivre dans un autre creuset.

Lorsque la plaque fut un peu durcit, la jeune femme l'attrapa avec l'aide de la pince de forgeron et des gants de protection, et l'amena sur l'enclume.
Un geste qu'à présent il lui semblait connaître par cœur!

Attrapant rapidement son marteau de cinglage, la lycan commença à battre le fer avec force et précision. Changeant parfois d'outil, elle donna rapidement forme à la futur armure.
Délaissant un instant ce qui allait être la partie principale du dos, elle revint à ses deux creuset et versa sur une nouvelle plaque une première couche de fer, qu'elle recouvrit immédiatement ou presque de minerai de cuivre. Lorsque la deux couches furent équitablement réparti, la jeune apprenti forgeron d'armure jeta un seau d'eau froide sur le tout pour que l’alliage se tienne bien l'un sur l'autre.

Grâce à cette technique que son maître lui avait enseigner, le cuivre serait plus malléable, et le fer plus dur! Cette armure verrait les coups d'épée glisser ou rebondir sans même être éraflée!

Tandis qu'elle laissait la seconde plaque refroidir encore un peu, Sylissa revint à son cinglage sur la première plaque.
Elle n'eu pas à rester très longtemps dessus, car cette partie de l'armure était quasiment fini déjà.
La mettant donc de coté sur l'établi, Sylissa s'empara de la plaque comportant l'alliage de fer et de cuivre!

De nouveau, son marteau et on maillet se mirent à frapper le métal sans aucune hésitation.
Néanmoins, de part la double couche superposé de métal, la jeune femme dû bientôt changer de marteau et en prendre un plus lourd afin d'obtenir de la plaque ce qu'elle voulais!

Pour en amélioré les compétences, elle la passa une dernière fois au dessus du feu et la batti de nouveau, avant de la poser à coté de l'autre partie, et de respirer un bon coup!

La chaleur dans les forges atteignait parfois des température digne du désert qui entourait Stellaraë. Sylissa suait à grosses gouttes.

Cependant son travail n'était pas terminé, et elle voulait absolument finir l'armure avant de s'en aller pour rejoindre sa chambre à la taverne!

D'un pas moins vif qu'un début de la journée, elle s'en alla chercher dans l'armoire du maître les lanière de cuir qui permettrait de maintenir et d'ajusté l'armure.

Se penchant à nouveau sur son ouvrage, Sylissa s'esquinta les doigts pour pouvoir passer correctement les les lanières de cuir bouilli dans les passant. Cela lui prit bien deux heures encore à faire tout cela.

Lorsque, enfin, l'armure eu une allure d'armure, la lycan vint la mettre sur le mannequin de bois qui lui avait tant servit, et en profita pour inspecter son travail.
L'armure était bien belle, et reflétait les éclats du feu.

Plus qu'un ou deux coup de chiffon et elle était prête à être empaquetée et envoyé à ce nouveau commanditaire!

Mouillant un vieux chiffon dans un peu d'huile, Sylissa s'appliqua à briquer l'animarmure avec soin, sa petite langue rose dépassant du coin de sa bouche prouvant sa concentration.

Lorsqu'elle se redressa, et qu'elle jeta un oeil sur l'ouvrage, la jeune femme su qu'elle l'avait terminé et qu'elle ne saurait faire mieux pour son niveau.

Jetant le chiffon sur une table, elle soupira ostensiblement, fatiguée par ce nouveau craftage, et s'étira à outrance, faisant craquer les os de sa colonne vertébrale.

_"Aaaah! Terminé! Enfin!"
souffla -t-elle, éreintée.

Après s'être essuyé les mains sur son tablier de travail, la jeune loup-garou décrocha l'armure de son mannequin et alla l'empaqueté pour l'envoyer audit Komor.

Sur le papier qui enveloppait l'armure de la commande, la jeune femme étiqueta avec soin son ouvrage, puis alla le déposer à l’hôtel de vente.

Son travail parfaitement achevée, elle décida de regagner son lit, ou un repos bien mérité!




[animarmure, commande de Komor terminée]




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2777
Expérience : 8699
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Jeu 5 Juin 2014 - 20:51

Rapport de fabrication :
-Sylissa fabrique un heaume Hygal pour Hypérion.
-Sylissa fabrique DEUX armures wyvern pour NéoLéo. Plus qu'une.
-Sylissa fabrique une animarmure pour Komor.

Elle remporte 20 points de métier bien mérités, ainsi que 15 points de métier bonus. Tu passeras au niveau suivant dans un craft.

-les transactions sont effectuées

Remarques sur le RP : Rien à redire, ce sont des très bons métiers de RP, et la vitesse d'exécution est surprenante, bravo !

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylissa Caridin
Déserteur de RPs

Déserteur de RPs
avatar

Messages : 722
Expérience : 676
Féminin Âge RP : 19 ans

♦ Politique : 01
Métier : Forgeron d' A - Compagnon (105)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
120/120  (120/120)
Vitesse: 100
Dégâts: 114

MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Jeu 26 Juin 2014 - 15:36

Le soleil était haut sur la capitale humaine en ce début d'après midi d'été, et la chaleur étouffante du désert environnant était accentué par la saison. L'air était brûlant et la lumière aveuglante, c'était presque irrespirable lorsque l'on osait sortir au dehors.

Pourtant la vie battait son plein à Stellaraë, la place du marché et la rue commerciale animant la cité humaine comme un cœur pulsant dans un corps. La foule se déversaient comme à son habitude dans les artères de la ville comme le sang dans les veines, et la capitale rayonnait de soleil autant que d'activité!

Assise à l'ombre d'un porche d'auberge, Sylissa, la peau moite et le visage rougit par la chaleur sirotait un verre de jus de pastèque en regardant les commençant et les touristes s’exciter comme des fourmis dans les rues surpeuplées de la capitale. De son coté, molle de cet air brûlant, la jeune femme regardait tout ça d'un œil morne, songeant que les humains étaient vraiment fous de s'agiter ainsi par pareil chaleur!
Elle même avait été habituer au froid et à la neige du Mont Baldor, et la lycan ne parvenait pas à se faire à ce climat si particulier! Elle avait fait d'ailleurs une insolation la veille en voulant aller travailler au forges, et elle c'était dit que personne ne l'y reprendrait à travailler à coté des fourneaux par un temps pareil! Elle avait cru se liquéfier sous l'air ardent et lourd qui régnait dans l'atelier, et même maintenant qu'elle se désaltérait à l'ombre elle suait à grosses gouttes, ses tempes ruisselant de sueur à cause de la chaleur de cette journée beaucoup trop ensoleillée à son goût!
L'ombre de la forêt de sapin où elle avait grandit lui manquait à ce moment là, et, tout en pensant à sa belle forêt, Sylissa eut soudain une désagréable sensation!
La jeune femme rousse se redressa sur sa chaise, posant son verre sur la table que le tavernier avait sorti sur la terrasse, et ses yeux clairs s'arrondir tout à coup.

Dans son esprit, quelque chose se formait, qu'elle ne parvenait pas encore à définir, quelque chose qui la dérangeait. Elle essaya de faire apparaître dans son esprit la forêt de sapin où elle avait grandit, avec ses hauts troncs sombres et ses branches pleines d'aiguilles vertes qui tombaient parfois au sol en brunissant, tapissant le sous bois d'une fine couche d'aiguille craquant avec ravissement sous les pattes. Elle voulu se remémorer en image l'endroit où la terre laissait place à la roche et où les pins poussaient de travers, leurs racines droites rampant au sol pour retrouver un peu de terre où s'accrocher. Elle voulu se rappeler la mousse et le lichen sur les pierres et le bois, revoir dans sa tête les torrents d'eau glacial dévaler la montagne et parcourir en glougloutant la forêt...
Elle aurait pu parler de chaque détail de sa forêt, mais plus elle essayait de faire remonter les images qui allait avec ses idées et ses pensées, plus les images s'effaçaient et devenaient flou.

Quelques part, c'était une bonne chose se dit-elle intérieurement, cela voulait dire peut être qu'enfin elle commençait à se faire son trou ici malgré les accrochages et sa répugnance pour la foule,au point de ne plus voir l'endroit où elle avait grandit comme son seule refuge et son seule chez elle,cependant Sylissa ne put s'empêcher de ressentir comme un goût de cendre dans sa bouche, et une profonde tristesse qui lui donna l'impression de frissonner de froid malgré la canicule extérieur.
La jeune louve se rendit compte aussi que dans son esprit les trait de feu Mélissandre commençaient à s'estomper sérieusement eux aussi, et cela lui fit de la peine.

Etait-elle vraiment de ce genre là? Ce genre à oublier les gens lorsqu'ils ne sont plus là? Ce genre ingrat qui oubliait amis et famille quand cela l'arrangeait pour éventuellement plus tard revenir comme une fleur appeler à l'aide parce que ça n'allait pas alors qu'elle n'avait pas été présente pour eux?
Sylissa jeta un coup d’œil à son verre et fit une mou de méprit à son pâle reflet déformé dans le verre.

Non! Non, elle ne serait jamais ainsi!
Parce qu'elle ne voulait pas être comme ça! Parce qu'elle le décidait et parce qu'elle avait son destin en main! Tout le monde avait son destin en main, seul les faibles s'imaginaient victimes de leur propre vie!
Et Sylissa était lassée de se sentir faible!

Les sourcils froncés, concentrés, elle voulu se rappeller des gens qui l'avait aider et qu'elle avait croiser. Dans sa tête, l'image des gens qu'elle avait aimer et apprécier lui revinrent lentement en mémoire. Elle revit d'abord Mélissandre, sa chère Mélissandre à qui elle n'avait pratiquement pas écrit dans son journal. Puis l'image d'Anot's vint remplacer le visage doux de la vieille femme. Le coeur de la jeune lycan se serra un instant. Elle aurait tant voulu pouvoir le revoir! Elle pensa aussi à Néoléo qui avait tant fait pour elle, et grâce à qui elle était ici, en sécurité, derrière les remparts de la cité. La petite In aussi lui manquait. Elle aimait cette jeune femme encore enfant et qui pourtant était déjà si grave! Elle espérait que tous allait bien!

Enfin elle pensa à son maître de forge, ce vieux bougon avec qui elle se prenait le chou sans arrêt, mais que finalement elle aimait beaucoup aussi! Et son petit âne à qui elle apportait des carottes tout les deux jours.

La jeune loup-garou secoua la tête, emmêlant du même coup ses longs cheveux roux bouclés, puis passa une main sur son front pour remettre ses mèches rebelles n arrière, dégageant son visage. C'était fatiguant de se prendre ainsi la tête tout le temps. Elle avait l'impression d'être non stop toute seule avec elle même et de ne plus trop se supporter!
Elle était temps qu'elle s'occupe, qu'elle agisse! Bref, qu'elle fasse quelque chose de ses dix doigts!

Tirant la force de ses nerfs à fleurs de peau, Sylissa se redressa d'un bond, attrapa son verre de jus de pastèque et l'avala cul sec avant de le re claquer sur la table en bois. Elle paya son verre, puis, d'un pas décidé, se mêla maladroitement à la foule pour gagner la forges des armuriers!

Qu'ils aillent tous se faire voir, le soleil, les gens, la foule et les emmerdements! Il fallait qu'elle s'occupe, et la jeune femme allait donc s'occuper au forge!
Déjà elle devait une armure à Néoléo encore, et elle comptait bien ne pas décevoir son ami et protecteur. Cela faisait trop longtemps que cette commande traînait, elle devait la terminée et l'empaqueter avec les autres pour lui envoyer.

Rasant les murs pour éviter le contact avec la population agité de la capitale, Sylissa se fraya un chemin jusqu'au forge, ignorant la chaleur suffocante qui asséchait sa chevelure cuivrée et la déshydratait des pied à la tête!

Arrivée à la forge, elle la trouva vide, mais ouverte. Entrant sans hésitation par la porte grande ouverte, la jeune lycan ne perdit pas une seconde et commença par rallumer le feu dans les fourneaux.
Puis, comme à son habitude, elle prépara son matériel sur l'établi:marteau, masse, pince, éponge, seau d'eau et minerai de fer.
Elle commençait à apprendre par cœur la composition des armures, et, malgré la modestie qu'elle essayait de conserver, la louve se trouvait assez fière de son talent pour le modelage du fer au final!

Très vite, la chaleur déjà élever dans l'atelier devint insupportable, mais Sylissa voulait poursuivre son ouvrage, et arrêter de se trouver des faux prétexte pour ne pas travailler! Aussi elle tenta de se rafraîchir en banda son front d'un linge humide, et délaissa dans un coin de la pièce sa chemise qui lui tenait trop chaud. Elle se retrouva ainsi torse nu dans la fournaise, et sans protection face à d'éventuelle éclaboussure de métal fondu, mais elle s'en moquait. La jeune lycan avait besoin de se prouvée à elle même que c'était elle qui décidait pour elle et non le reste du monde, y comprit le temps qu'il faisait dehors, et la jeune femme était assez têtue et butée pour continuer ce qu'elle venait d'entamer!
Rechargeant le feu de quelques rondin de bois et d'un peu de coke, elle entreprit de mettre dans le creuset au dessus du four le minerai de fer qu'elle devait travailler pour l'armure wyvern de Néoléo.

Pendant que le métal se liquéfier sous l'effet de la chaleur intense, Sylissa prépara la plaque qui lui servirait à recueillir le métal en fusion. Elle la fit tomber malgré elle sur son pied, et retint de justesse un hurlement de surprise et de douleur. Son gros orteil avait morfler sévèrement!
Malgré ce qu'elle essayait de se faire croire, Sylissa était terriblement affecté par la chaleur, et ses réflexes et sa force en était grandement amoindri.
Reprenant en main la lourde plaque, la jeune femme la positionna sous le creuset, en attente du minerai de fer en fusion, puis en profita pour boire un peu.

Sa peau halé était huileuse de sueur, elle perdait beaucoup d'eau dans cette infernale fournaise!

Bientôt, le minerai fut prêt, et usant de ses biceps pour manœuvrer la manivelle qui faisait tourner le creuset, Sylissa déversa le minerai fondu sur la plaque. Elle vint aussitôt égaliser la couche de fer grâce à une barre de métal prévu à cet effet, puis retira la plaque pour la posé à laide de ses pinces sur son enclume. Il sembla à la jeune femme que la plaque de fer était plus lourde qu'à l'ordinaire. Elle dû user de toute la force de ses bras pour la posé avec délicatesse sur l'enclume.
Attrapant sur la table derrière elle le marteau conçu pour le cinglage de l'armure, la jeune femme eu tout d'un coup un méchant coup de pompe et s'affala sur le sol, lâchant son marteau.
Heureusement pour Sylissa, la plaque de fer qu'elle avait déposer encore brûlant sur l'enclume de s'effondra pas sur elle.

Elle resta un instant sur le sol, hébétée, incapable de bouger le moindre petit doigt de pied, et ses yeux mordorés fixaient le vide.

Ce ne fut qu'au bout de quelques minutes que Sylissa reprit pleinement conscience, et elle s'ébroua pour se réveiller de cet étrange évanouissement.

La tête lui tournait encore un peu, mais elle voulait achever ce qu'elle avait commencer, et pour se rassurer, avala un nouveau verre d'eau avant de se remettre à l'ouvrage!

Heureusement pour la jeune femme, par la chaleur infernale qui régnait dans la forge, la plaque de fer qu'elle devait travailler n'avait pas encore trop durci, et la lycan pouvait encore la travailler.

Le reste de la journée, elle fut plus prudente, buvant plus régulièrement, et s'épongeant le front avec une éponge humide. Néanmoins le travail lui fut particulièrement pénible. Soulever le marteau lui étai difficile, manier le fer lui paraissait compliqué dans ses conditions, et sa force habituellement prodigieuse lui faisait particulièrement défaut en ce moment de faiblesse.

Ce ne fut que lorsque le soleil indiqua dix neuf heure environ, et après c'être mainte et mainte fois reprit dans son ouvrage que Sylissa pu achever l'armure que son ami lui avait commander!

L'armure était, comme toujours, de bonne facture, néanmoins Sylissa était trop fatiguée et avait trop galérer pour pouvoir aimer encore cette armure. Aussi dès qu'elle fut prête, que toutes les lanières furent posées et que les dernières aspérité furent polies, la jeune loup-garou s'empressa de l'empaqueté et de l'envoyer pour ne plus la voir.
Lorsqu'elle sorti de la forge, le soleil d'été brillait encore dans le ciel, lui perçant les yeux de sa lumière.
Après avoir fourni tant d'effort, Sylissa s'aperçut soudain qu'elle se sentait terriblement mal!
La tête lui tournait, son sang lui brûlait les veines, et ses genoux et ses chevilles avaient gonflé sous la chaleur infernal que son corps avait subit.
Sa vue se troubla, Sylissa tomba à genoux en avant, et, sans crier gare, elle se mit à vomir, son ventre protestant contre la tyrannie que la jeune femme avait fait subir à son corps.

Elle ne se réveilla que bien plus tard, dans une botte de foin. C'était une paille qui l'avait réveillé en lui chatouillant le nez.
L'air était frais autour d'elle, et la nuit était tombé depuis sans doute quelques heures.
Redressant mollement sa tête lourde, la jeune lycan observa l'endroit où elle se trouvait. Elle reconnu la forge. Glauque du réveille, Sylissa se redressa maladroitement, et se dirigea vers l’âtre qui crépitait doucement dans un des fourneaux. C'était la seule source de lumière du lieu. En passant, elle surprit un bout de papier déchiré sur la table. Le prenant d'une main tremblante, la jeune femme se rapprocha de la lumière pour le lire.

A l'écriture en patte de mouche, la jeune femme crut reconnaître l'écriture de son maître. Elle lu:

"J'ai envoyer ta dernière armure à on commanditaire, ne t'inquiète pas de ne pas la trouver donc. Tupeux passer la nuit dans la forge si tu veux, je viendrai demain matin pour te parler."

Comme toujours, le message était court. Néanmoins la jeune femme s'étonna que son maître ne mange pas les mots à l'écrit comme il le faisait à l'orale. Elle eu presque peine à savoir si c'était réellement lui ou pas qui lui avait écrit ce mot.
D'un autre coté, qui d'autre serait aller la forge et lui aurait écrit un mot après l'avoir ramasser?
Soupirant, encore fatiguée par le massacrant coup de chaud qu'elle avait subit dans la journée, Sylissa se servit un verre d'eau qu'elle bu tranquillement, assise en fasse du feu, regardant avec fascination les flammes se mouvoir devant ses yeux de louve.

La chaleur et elle n'était décidément pas bon copain songea-t-elle en sirotant son verre d'eau.

Sylissa passa donc la nuit à la forge, blotti dans sa botte de foin, regardant parfois du coin de l'oeil le feu qui, doucement, finissait par ce mourir dans le fourneau.





[Armure wyvern terminée. Commande de Néoléo achevée]




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2777
Expérience : 8699
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Ven 27 Juin 2014 - 23:09

Rapport de fabrication :
-Sylissa fabrique une armure wyvern, 5 points de métier et 5 points bonus

-les transactions sont effectuées

Remarques sur le RP : Rien à redire, c'est un très bon premier Rp de métier !

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylissa Caridin
Déserteur de RPs

Déserteur de RPs
avatar

Messages : 722
Expérience : 676
Féminin Âge RP : 19 ans

♦ Politique : 01
Métier : Forgeron d' A - Compagnon (105)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
120/120  (120/120)
Vitesse: 100
Dégâts: 114

MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Mer 27 Aoû 2014 - 13:37

Le jour venait de poindre sur Stellarae, une nouvelle journée commençait, et la jeune femme louve venait d'arriver aux forges de la ville.
Elle sorti de sa poche la clef que lui avait confié son maître et fit jouer la grosse clef de fer dans la serrure de la porte d'entrée.
La porte s'ouvrit après un instant de rétissance sur le corridor de l'entrée. Sylissa soupira en voyant dans la lumière qui filtrait par l’entrebâillement de la porte les particules de poussière voleter comme des papillons de nuit perdus. Cela faisait combien de temps qu'elle n'était plus revenu aux forges pour faire un petit coup de ménage ?

Sylissa entra, déposant rapidement sa besace au pied du bureau des réception de commandes, et fit un rapide tour des lieux pour évaluer l'étendu des dégâts de l'abandon.
Tout semblait être mort, comme si la pièce n'était qu'un immense cadavre recouvert par un linceul de poussière et de crasse ! Le sol et les meubles en étaient gris, et bien que les objets et les outils eurent été rangé avec précaution à leur place habituelle, eux non plus n'avaient pas échappé à la morsure de l'in- entretien. Tout comme les fourneaux d'ailleurs, qui empestaient la crasse de limaille de fer et de métal en tout genre, et dont le haut était largement encrasser de résidu des fontes de métal et de la fumée noire du four en dessous.
La désolation semblait s'être installer dans la forge des forgerons d'armure, et, accablée et triste, Sylissa s'affala contre un mur, ne pouvant décrocher son regard perdu de la désolation du lieu.

Ses yeux mordorés étaient humide, et pourtant aucune larme de franchit  la paupière de son œil. Elle sentit dans sa gorge qu'elle avalait la boule de stresse et de désarroi qui montait en elle, puis, comme pour mieux la faire passer, la jeune lycan lâcha un gros soupir derrière sa déglutition bruyante.

Il fallait qu'elle se reprenne ! Elle ne pouvait pas rester ainsi dans le deuil de son maître. Elle le savait, et pourtant cela lui paraissait tellement dur ! Achever l'accomplissement de l'acceptation de sa mort, c'était aussi réalisé à quel point elle était seule et face à elle même dans la capitale humaine, sans amis, sans but, sans... rien !

Sylissa passa une main blafarde dans ses cheveux roux, la laissa glisser mollement le long de son visage ronger par les larmes passées et la fatigue des longues nuits de veilles à ne pouvoir trouver le sommeil d'aucune manière.

Un nouveau soupir...

La jeune femme se redressa en s'aidant du mur, puis se dirigea en traînant des pieds vers le bureau de l'entrée ou se tenaient normalement toutes les commandes de la forge. Il ne restait plus que quelques papiers froissés et empreint de poussières. Il n'y avait  plus eu de commande depuis que le maître de forge était parti dans l'autre monde. Ou bien si il y en avait eut, la jeune femme ne s'en était pas du tout préoccupée, son chagrin trop grand lui ayant ôté toute envie de travailler dans cet endroit ou la puanteur de la mort et l'ennui régnait encore !

Elle passa un doigt sur le bord du bureau, récoltant sur la pulpe de son doigt un fine couche de poussières.

Le désarroi règnait dans ces lieux, et Sylissa se sentait perdue, comme morte en dedans. Il lui semblait qu'elle n'avait plus aucun but dans la vie, ou bien qu'elle n'y arriverait pas, qu'elle n'aurait ni la force, ni la grâce d'y arriver. Elle se sentait terriblement abandonnée dans cette ville où elle ne connaissait personne.

Elle aurait aimer pleurer, mais ses yeux étaient devenu sec, et son cœur trop endolorie pour en avoir encore la force.

Soudain, quelqu'un toqua à la porte de la forge.

Sylissa redressa la tête, ses cheveux accompagnant le mouvement, et, entre deux mèches de cheveux, elle aperçut dans l'encadrure de la porte une jeune garçon d'à peine une dizaine d'années portant un pli dans la main droite.

Intriguée, la jeune louve se remit debout et s'avança vers la garçon.
Le gamin lui tandis le morceau de papier qu'il avait à la main, puis se planta devant la jeune femme.
Cette dernière prit le pli, le défroissa et commença à lire, ses yeux et son visage s'illuminant un peu plus à chaque ligne qu'elle lisait.
Un fin sourire enfin ourla ses lèvres, chose qui n'était pas arrivée depuis environ un mois !

C'était un pli de Néoléo !
Ce dernier lui annonçait qu'il passerait prochainement à la capitale humaine la voir, et lui demandait entre temps de lui confectionner une nouvelle armure !

La jeune femme replia la morceau de papier et le posa sur le bureau, les yeux brillant d'un nouvel espoir.
Son ami ne l'avait pas oublié, elle n'était pas seule. Elle avait encore un but !

Devant elle, le gamin attendait toujours, sagement planté dans l'encadrement de la porte, semblant attendre quelque chose.
Sylissa se rappela alors que chez les humains, les porteur étaient souvent remercier d'une petite pièce ou de quelque chose du genre. Aussi fouilla-t-elle ses poches de pantalon jusqu'à en trouver une petite pièce qu'elle tendit à l'enfant. Ce dernier l'attrapa vivement, la regarda avec attention, puis une fois qu'il fut sûr qu'il s'agisse bien d'une véritable pièce d'argent, s'en alla comme il était venu, sans un mot !

Dans le silence de la pièce,la jeune femme commença à entrevoir des solutions, à réinventer son avenir, à se dire que tout n'était pas si noir,que tout n'était pas perdu ! Son esprit retrouva son sens critique, et ses yeux commencèrent à parcourir la pièce avec une certaine détermination.

Il fallait, avant toute chose qu'elle remette l'atelier en état ! S'emparant d'un balais, de chiffons, d'éponge et de seau d'eau, la lycan se mit au travail !

Toute la journée elle délogea la poussière du sol, des meubles et des outils. Toute la journée elle gratta de son éponge les résidu de minerais qui bouchait les fourneaux et décrassa les fours.Toute l journée elle se batti avec rage contre l'esprit de la mort qui avait dégouliné de chaque mur. Elle voulait rendre la vie à cet endroit ! Elle le devait !
Et se ne fut que lorsque l'après midi laissa la place à la soirée, et que lorsque l'atelier de la forge parut à nouveau en état de marche que Sylissa déposa ses armes, et alla s'asseoir dans un coin de la pièce, observant son travail, fatiguée mais heureuse.

La jeune louve se reposa quelques instant, regardant la forge à nouveau vivante sous ses yeux. Puis, lorsqu'elle recouvra son calme et son souffle, Sylissa se dirigea vers le bureau des commandes à l'entrée de la forge, et déplia à nouveau le pli de son ami.
Elle l'avait lu un peu rapidement la première fois, et n'avait pas bien saisie ce que lui demandait l'elfe. Désirait-il une nouvelle armure wyvern ? Ou peut être une heaume, comme son étrange commanditaire Géant d'une fois ?
Elle lu sur le papier un « plastron de vif argent »... Elle ne connaissait absolument pas cette armure ! Qu'était ce donc que se plastron ? Vu le nom en tout cas, elle aurait certainement à manier du minerai d'argent en grande quantité !

Intriguée par cette nouvelle armure qu'elle n'avait encore jamais vu ni eu le plaisir de faire, Sylissa se dirigea vers le vieux placard où feu son maître rangeait autrefois les types d'armures, et le moyen de les concevoir ! La jeune femme rousse ouvrit la porte de bois, et tira des étagères les classeurs de son maître. Il y en avait une bonne dizaine ! Sylissa les ramena maladroitement jusqu'au bureau, et posa la colonne de classeurs sur un bord. La pile, mal équilibrée se mit à glisser tout du long du bureau, étalant tout les classeurs sur le plan de travail du meuble.

La nuit menaçait de tomber,et il faisait bien sombre dans les forges d'armures.

Une allumette craqua, puis bientôt une lanterne diffusa sa lumière orangée dans la pièce. Attrapant l'anneau de la lanterne, Sylissa alla la suspendre au crochet du mur derrière elle, puis s'installa au bureau, et commença à chercher dans les classeurs la fameuse armure que lui demandait son ami.

A la lueur ténue de la lanterne qui créait sur le sol des ombres tremblotantes, ses doigts fins mais calleux tournaient avec précaution les pages...  Elle avait déjà fini d'éplucher deux classeurs, et ne trouvait rien sur ce fameux « plastron de vif argent » ! Elle commençait à s'inquiéter ! Sylissa vérifiait souvent sur le mot que lui avait envoyer l'elfe qu'elle ne se trompait pas de nom, mais c'était bien cela, et cela ne se trouvait pas dans les classeurs du maître !
Etait-il seulement dedans ? Et si il n'y était pas ?
Poursuivant ses recherches, de plus en plus inquiète de ne rien trouver, Sylissa commença à se dire qu'il lui faudrait peut être aller à la bibliothèque demain pour trouver quelques chose sur cette fameuse armure d'argent...
Alors qu'elle désespérait de trouver dans les classeurs la fameuse armure, la jeune femme fini par trouver un passage sur les armures composer d'argent. Ici, elle avait peut être sa chance ! La lycan tourna avidement les pages, ses yeux jaunes scrutant les pattes de mouches couchées sur le papier pour repérer « plastron de vif argent », et enfin, son regard se posa sur ses mots !

Sylissa se pencha sur le classeur et regarda plus attentivement la description de l'armure. La gravure qui la représentait laissait entrapercevoir la classe que ce plastron inspirait !

La jeune lycan en était impressionnée ! Néoléo lui demandait une armure de grande qualité cette fois ci! Il lui faisait donc... confiance ? Elle espérait ne pas décevoir ses espérances.

Cependant la nuit était très avancée,et, le temps que le jour revienne éclairer la ville et l'atelier de forgeron, la jeune femme décida d'aller faire un tour comme à son habitude sur les remparts qui entouraient Stellaraë.

La lune était haute dans le ciel, et son sourire de croissant laissait présager un nuit douce et sans mésaventure grotesque. Assise sur son piton au dessus du vide, Sylissa goûtait au vent doux qui caressait ses cheveux. Elle ferma les yeux et inspira une grande goulée d'air tiède venu du désert avoisinant. Elle avait besoin de ce calme pour faire la paix dans son âme. Il était temps pour elle de clore le deuil de son maître, elle n'avait que trop pensé à sa disparition, et trop portée le noir sur sa peau hâlée. Au delà des remparts, de par le désert rougeoyant, des yeux de fauve la guettaient. Mais cette nuit, la jeune femme rousse avait décidé de les ignorer ! Elle savait qu'elle était souvent épiée depuis son arriver à la capitale, mais elle était lasse d'avoir peur, et lasse d'être chasser comme du vulgaire gibier ! Sylissa avait vu la mort de plus d'une personne qui lui était cher, et, à présent, il lui semblait que sa propre vie n'était pas si en danger que cela. Que peut être si elle ignorait la chose que, tapis dans l'ombre, la surveillait, elle ne serait plus en danger. Elle était fatiguée de craindre ; maintenant elle voulait juste vivre, et profiter du vent du désert qui coulait sur elle comme un baume sur son cœur meutrie.
Lorsqu'elle se sentit vide de tout sentiment, de toute chose, lorsqu'elle ne ressentit plus qu'un agréable vide, une certaine plénitude intérieure, Sylissa quitta son bout de rocher, et rejoigni sa chambre, dans l'auberge où elle travaillait.

Cependant dans le noir, les yeux rouge n'avaient cesser de briller contre elle...



Le feu crépitait dans le fourneau, comme si il souhaitait exprimer sa grande fringale après être rester absent pendant des jours de l'atelier. Sans sourciller, Sylissa ouvrit la porte du four, et lui donna une grosse bûche de chêne à manger. Les langues orangées des flammes se jetèrent dessus comme pour en faire qu'une seule boucher ! La porte en acier du fourneau se referma sur l'appétit dévorant du feu.
Le soleil était haut dans le ciel, et la fumée de la forge des forgerons d'armures s'élevait vers l'astre doré.
Debout depuis le petit matin, Sylissa c'était remis au travail, et avait activé les fourneau de la forge.
Elle avait déjà réalisé les deux moitiés de l'armure, et à présent elle allait mouler les attaches en argent et les décorations qui venaient orné le plastron de vif argent que Néoléo lui avait commander.
Et tandis que le minerai d'argent fondait doucement dans le creuset au dessus du feu ardent de la forge, Sylissa s'occupait de cingler les plaques qui composait l'avant de l'armure.

La jeune femme n'était pas mécontente de ce second essai ! Elle avait commencer par rater son alliage, et avait du refondre ses plaques, mais cette fois ci semblait être la bonne !

Dans l'atelier, les coups de marteau pleuvait sur l'argent et le fer, et celui ci, mollement, prenait forme.
A l'aide de la pince, la lycan remis dans le feu le plastron, pour que l'alliage se ramollisse un peu, et, pendant ce court laps de temps, se retourna vers le creuset et vérifia l'était du minerai d'argent qui se trouvait à l'intérieur. Ce dernier était un peu mou, mais pas encore assez liquide pour être moulé. Pour la énième fois aujourd'hui, la jeune femme rouvrit la porte du fourneau, et ajouta quelques boulet de charbon dans le feu.

Sylissa s'épongea le front sur sa manche de chemise, puis s'arma à nouveau de son marteau, sorti la plaque du feu, et reprit son cinglage avec force et détermination.

C'était sans aucun doute l'armure la plus dure qu'on lui est demander de faire !

Les heures passèrent où la louve s'activait d'un coté puis de l'autre, maniant ici le marteau, là la pince, ou encore réactivant le feu. Le soleil avait eu le temps de monter puis de descendre dans le ciel, laissant à présent place à un bandeau rosé à l'horizon.
Lorsque le rose laissa la place à l'orangé, et que lui même devint mauve, Sylissa donna son dernier coup de marteau.

L'armure avait pris sa forme, et il ne restait plus qu'à l'assembler !

La jeune femme délaissa un instant le plastron sur la table de l'atelier pour aller vérifier dans le classeur de feu son maître comment les anciens accrochaient le tissus maudit qui composait sa commande sur l'avant du plastron. Sur la gravure qui accompagnait le texte d'explication, Sylissa vit que ce dernier était retenu à l'épaule par une magnifique broche d'argent, puis que le tissus faisait le tour de l'encolure avant de passer comme rembourrage à l'intérieur  du plastron. La lycan soupira : elle allait devoir faire de la couture ! Elle qui avait horreur de cela....

Les étoiles commençaient à poindre tandis que, une aiguille à la main, Sylissa jurait tout ce qu'elle pouvait contre le tissus, les fils, l'aiguille et la lumière ténue qui éclairait vaguement l'atelier.
La broderie, c'était un peu son point faible !
Déjà enfant, chez Mélissandre, elle avait du mal à se concentrer sur le va et vient de l'aiguille. Cela ne l'avait jamais réellement intéressé !
A chaque fois qu'elle piquait dans le tissus pour faire un point, elle était quasiment sûre de se piquer les doigts également !

Les soupirs, les jurons et les « aie ! » sonores se succédaient dans l'atelier, et devenaient de plus en plus énervé au fur et à mesure que Sylissa avançait dans son travaille de couture !

Le feu quant à lui calmait doucement son appétit dévorant sur quelques branches mortes de sapin, laissant dans l'air une agréable odeur de résine.

Vers minuit, la jeune lycan avait achever son travail, et ajuster le tissus sur le plastron. La broche qui retenait l'étoffe était magnifique et brillait de mille de feu, pire qu'un diamant !

Sylissa n'était pas mécontente d'avoir terminé son ouvrage (surtout en ce qui concernait l'étape couture) et, tout naturellement, après l'avoir poncé, essuyer et emballé,elle l'envoya à Néoléo, puis alla se couché, car, selon elle, elle l'avait bien mérité !

La jeune femme avait les yeux fermés, la tête sur l'oreiller, et les cheveux étalées sur la couverture quand le soleil commençait à poindre à l'horizon, zébrant les nuages de roses et d'orangé là où le ciel était encore noir !
Au loin, deux yeux rouges brillaient encore, malveillant, comme deux pointes de flèches chauffées à blanc...





[commande de Néoléo achevée, plastron de vif argent terminé]




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2777
Expérience : 8699
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Sam 6 Sep 2014 - 2:59

Rapport de fabrication :
-Sylissa fabrique un plastron vif-argent, 5 points de métier et 10 points bonus

-les transactions sont effectuées

Remarques sur le RP : Rien à redire, c'est un très bon Rp de métier !

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edrahil Svartálfar
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
avatar

Messages : 276
Expérience : 1062
Masculin Âge RP : ≈150ans

♦ Politique : 10
Métier : Forgeron d'A. - Apprenti (95)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hippogriffe d'Edrahil +250, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
1010/1010  (1010/1010)
Vitesse: 575
Dégâts: 339

MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Dim 14 Sep 2014 - 18:17

Edrahil était resté un long moment sans pouvoir forger une seule armure. La zone froide et enneigée dans laquelle il se trouvait ne lui permettait pas de de trouver beaucoup de ressources idéales à la conception d'une armure qu'il pourrait revendre lorsqu'il aurait atteint Baldor'Heim. Il était encore trop loin des mines à ce moment-là.

Mais à force de recherches ainsi qu'avec l'aide du hasard, notre elfe brun rencontra un marchand nomade sur sa route. Aussi, il fut bien aise de constater que ce dernier vendait des minerais provenant d'une caverne non loin de sa position. Il lui acheta donc les composants nécessaires à la fabrication d'une Animarmure, bien qu'il pensa fortement et à plusieurs reprises à l'idée de voler le vieil homme et de s'en tirer sans perdre une seule pièce. Seulement, conscient qu'il aurait peut-être besoin de lui un autre jour s'il le croisait de nouveau, il se garda de jouer les brigands et sorti l'argent de sa bourse.

La seconde étape délicate fut d'allumer un feu suffisamment ardent pour y faire fondre les matériaux. Sachant qu'il n'avait pas sur lui le bon matériel pour forger avec aisance, la tâche fut longue et ardue pendant plusieurs jours. Il était déjà épuisé quand enfin il parvint à créer la base de l'armure. Il s'en tint donc à une décoration des plus sobres et ce fut sûrement l'une de ses plus modestes créations. Pas de résistance en plus, pas d'aménagement de confort... Juste le strict minimum à revendre sur un marché.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edrahil Svartálfar
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
avatar

Messages : 276
Expérience : 1062
Masculin Âge RP : ≈150ans

♦ Politique : 10
Métier : Forgeron d'A. - Apprenti (95)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hippogriffe d'Edrahil +250, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
1010/1010  (1010/1010)
Vitesse: 575
Dégâts: 339

MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Dim 14 Sep 2014 - 18:31

Après de nombreuses journées de marche, Edrahil était parvenu à rejoindre un petit village sans grand intérêt dans lequel il doutait pouvoir trouver quelque chose d'intéressant. En apparence, c'était un simple village d'habitation avec tout au plus un ou deux commerces. Mais sa curiosité le poussa malgré tout à s'en approcher et c'est avec une joie dissimulée qu'il remarqua qu'une forge coincée entre deux maisons. La bâtisse était vraiment sobre de l'extérieur, avec ses murs abîmés et noircis par le temps et la chaleur. Pourtant, malgré la vétusté des lieux, tout le nécessaire à la fabrication de protections était présent.

Ainsi, l'être aux oreilles pointues caché derrière sa grande cape pénétra dans la petite maison et sortit de son sac quelques minerais qu'il avait auparavant acheté à un vieux marchand. Il remarqua alors qu'au fond de la pièce se trouvait un humain un peu étrange qui jetait des cailloux dans un petit pot placé contre le mur. L'homme en question se retourna pour lui parler de pattes de canard, mais il ne sembla pas décidé à s'intéresser plus longtemps à Edrahil. Jeej Dragnizzo si tu lis ça rpz.

Voilà donc que notre elfe entama la fonte de ses minerais dans le chaudron bien rouillé qui siégeait dans l'âtre. Il nettoya les pinces et autres outils dont il aurait besoin car ces derniers étaient couverts de poussière. Quand le cuivre fut prêt à l'emploi, il moula un casque d'une forme raffinée et élégante digne de l'art des elfes. Seulement, au lieu d'y trouver un style floral et des arabesques, on y reconnaissait plutôt des formes et ornements sombres.

Edrahil fit fondre le morceau d'argent qu'il avait dans son sac et s'en servit pour renforcer les zones les plus fragiles du crâne. Ensuite, il fit chauffer le métal à certains endroits pour le rendre plus foncé et renforcer l'allure de terrifiant guerrier qu'il voulait donner. Une fois le Heaume Hygal terminé, il le laissa refroidir en reportant son attention sur l'homme qui s'était arrêté de jeter des cailloux pour manger une quantité astronomique de nourriture.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2777
Expérience : 8699
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Dim 14 Sep 2014 - 18:37

Rapport de fabrication :
-Edrahil fabrique une Animarmure, un Heaume Hygal, gagne 10 point de metiers et 5 points bonus pour de bons RP (reference kaamelott et tou maggle)

Remarques sur le RP : Rien à redire.

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edrahil Svartálfar
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
avatar

Messages : 276
Expérience : 1062
Masculin Âge RP : ≈150ans

♦ Politique : 10
Métier : Forgeron d'A. - Apprenti (95)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hippogriffe d'Edrahil +250, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
1010/1010  (1010/1010)
Vitesse: 575
Dégâts: 339

MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Dim 19 Oct 2014 - 22:33

Il y a quelques jours de cela, Edrahil avait reçu un petit parchemin de son ami Dragnizzo qui lui faisait la requête d'une armure de mithril. Il avait reconnu aussitôt le sceau présent sur le courrier. Toujours amusé à l'idée de pouvoir aider ce lycanthrope qui lui avait été d'un bien précieux soutien avec sa potion spéciale, il se mit en route vers une auberge où l'ensorceleur avait fait livrer pour lui un petit paquet contenant des minerais pour la création de l'armure.

Notre elfe encapuchonné prit la direction d'une petite forge qu'il avait déjà fréquenté quelques temps auparavant. Cette fois-ci, pas de débile lanceur de cailloux en vue. Il pourrait travailler tranquillement à la conception de cette armure qui pour une fois était à la hauteur de ses compétences. Au fur et à mesure, il avait commencé à se lasser un peu des heaumes et cuirasses classiques. Il était donc enchanté que Dragnizzo lui fasse la demande d'un travail plus complexe.

Edrahil mit à fondre le cuivre et l'argent dans deux récipients séparés et tandis que les métaux se liquéfiaient, il prépara un tressage en bois souple et fin qui lui servirait de moule à la structure de l'armure. En effet, l'avantage de l'armure de mithril était sa souplesse et sa résistance combinés.

Lorsque les métaux commencèrent à faire des petites bulles à la surface, l'archer diminua la force du feu et se servit d'un troisième récipient pour mélanger en grande partie le cuivre et l'argent. Il jeta dans la mixture l'essence sylvestre qui permit aux deux premiers ingrédients de fusionner pour fabriquer le fameux mithril, métal précieux et assez difficile à concevoir. C'était la première fois que notre elfe se lançait dans une telle expérience et il n'était pas mécontent du résultat. Il garda juste assez d'argent et de cuivre séparés pour s'occuper un peu plus tard des finitions.

L'étape la plus délicate fut celle qui consista à utiliser le moule et à fabriquer la base complète de l'armure. Il manqua de se brûler à plusieurs reprises mais par chance il évita le pire. Après deux longues heures d'acharnement, le tronc pouvait être mis à refroidir.

Pendant ce temps-là, il s'occupa des épaules et des autres pièces de finition qu'il rajouterait sur l'armure une fois que celle-ci ne serait plus aussi brûlante. Il y dessina des petits symboles qui, dans les croyances elfiques qu'il avait gardé dans un coin de sa mémoire, devaient servir à protéger du mauvais sort. Même si lui même n'était pas persuadé de leur efficacité, il se disait que l'intention serait assez forte pour porter chance à Dragnizzo dans ses combats.

Une heure fut nécessaire à l'assemblage des pièces entre elles. Une fois le résultat final sous les yeux, l'elfe brun ne put réprimer un rictus de satisfaction. Il était fier de son travail car c'était jusqu'à aujourd'hui sa plus délicate création.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2777
Expérience : 8699
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Mar 21 Oct 2014 - 0:42

Rapport de fabrication :
-Edrahil fabrique une armure de mithril, gagne 5 point de métier et 5 points bonus pour un bon RP

Remarques sur le RP : Rien à redire.

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edrahil Svartálfar
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
avatar

Messages : 276
Expérience : 1062
Masculin Âge RP : ≈150ans

♦ Politique : 10
Métier : Forgeron d'A. - Apprenti (95)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hippogriffe d'Edrahil +250, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
1010/1010  (1010/1010)
Vitesse: 575
Dégâts: 339

MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Mer 29 Oct 2014 - 13:56

Edrahil passait beaucoup de temps dans la forge du petit village de montagne ces derniers temps. En effet, il avait la chance d'avoir reçu une nouvelle commande qui lui permettrait de remplir un peu sa bourse et faire l'acquisition de meilleures armes par la suite. Alors ce matin-là en partant vers la maisonnette pour fondre le métal, il était plutôt enjoué -dans la mesure des stocks disponibles chez notre elfe ténébreux.

Il ne mit pas longtemps à prendre en main les outils, ayant déjà conçu un bon nombre de heaumes Hygal auparavant, y compris pour lui-même. Il était satisfait du savoir-faire qu'il avait acquis au fil du temps. Il se mit alors à repenser à ses débuts à la forge, avec son oncle qui le surveillait et se mettait très en colère lorsqu'il faisait quelque chose de dangereux. Serait-il fier de le voir aujourd'hui si sûr de lui et habile avec le métal en fusion ?

Pendant un court instant, il eut envie de revoir son oncle et d'être à nouveau ce tout jeune elfe insouciant qu'il fut autrefois. Mais on ne revient pas en arrière, songea-t-il tandis qu'il battait le cuivre avec la force de quelqu'un qu'on a contrarié.

Le moulage du heaume ne lui demanda pas beaucoup d'efforts au final. Il venait de le faire tout en pensant à autre chose tellement les gestes étaient devenus machinaux chez lui. Néanmoins, il reprit une concentration maximale lorsqu'il fallut faire fondre l'argent pour doubler les points fragiles du heaume et faire quelques enluminures élégantes.

Edrahil aimait rendre une commande aussi solide que propre et personnalisée. Hors de question de faire du travail à la chaîne, et son client aurait bien pu être son pire ennemi qu'il aurait quand même pris le temps de lui faire quelque chose de joli, quitte à mettre des pointes à l'intérieur du heaume pour le tuer dès le premier essayage du produit. S'il y avait bien une chose que le brun avait retenu de son oncle... c'était la patience pour les œuvres comme celles-ci. Prendre le temps de concevoir et de rendre beau un artefact commun.

Quoi qu'il en soit, après quelques heures de labeur dans une forge à la chaleur étouffante, Edrahil ressortit avec un heaume Hygal tout prêt à être livré à son client Dougal.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2777
Expérience : 8699
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Jeu 30 Oct 2014 - 22:28

Rapport de fabrication :
-Edrahil fabrique un heaume hygal, gagne 5 point de métier.

Remarques sur le RP : Rien à redire.

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selsya Åsa
Jarl de la Milice ♦ Envoûteuse glaciale

avatar

Messages : 365
Expérience : 3017
Féminin Âge RP : 114

♦ Politique : 90
Métier : Forgeron d'A. - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Orrur, chouette de Selsya +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
2407/2407  (2407/2407)
Vitesse: 212
Dégâts: 3219

MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Dim 30 Nov 2014 - 5:49

Selsya pénétrait pour la première fois dans la forge de BaldorHeim. Celle-ci était assez grande, faite en pierres grises, et il s'en dégageait une chaleur plutôt étouffante. Elle donnait sur une seule pièce, mais celle-ci était grande, et vaste. Voici comment elle se composait : en rentrant, on pouvait voir sur le côté gauche un tabouret et des rondins de bois plantés dans le mur, sur lesquels des vêtements et des tabliers étaient posés, il s'agissait des affaires des hommes, nains, et autres personnes forgeronnes qui y déposaient leurs manteaux, afin d'être plus à l'aise et pouvoir s'atteler à la tâche. Il faut dire, avec cette chaleur, il ne pouvait en être autrement.
En face, au centre de la pièce, on pouvait y voir de longues tables noires, sur lesquelles étaient installés des forgerons. Certains tapaient du marteau contre les lames, produisant un bruit particulièrement sonore, tandis que d'autres étaient rendus à des tâches plus précises, comme relier l'épée à sa poignée, ou attacher une lanière à un casque. En les regardant agir ainsi, on se rendait compte que le forgeage d'armures ne serait pas de tout repos.
Un peu plus loin, contre le mur, il y avait un énorme four, dans lequel on pouvait voir un feu rougeoyant s'agiter au fur et à mesure que l'on y mettait du charbon, et des minerais.
Toujours à côté, il y avait deux grosses enclumes, qui étaient libres. C'était sur ces deux gros blocs noirs que l'on pouvait commencer à taper les lames, afin de leur donner une forme souhaitée.

Selsya ne savait pas trop par où commencer. Elle resta plantée dans l'entrée quelques minutes, étudiant les lieux, avant de se décider : il lui fallait faire une armure Wyvern.
Elle avait une idée de ce qu'il fallait faire, et son instinct lui indiquait de faire comme il lui semblait. Ce qu'elle fit donc. Elle fit couler les minerais qu'elle avait achetés au préalablement à l'hôtel de vente et elle les versa dans le four. Cette chose faite, elle attendit un petit temps qu'ils fondent avant de les faire couler dans une enclume spéciale. C'était compliqué, le but était de mouler le fer chaud pour donner une forme de buste à l'armure. C'était simple à dire, mais dur à réaliser. En plus, avec cette chaleur, elle qui n'aimait point les endroits chauds, elle était servie !

Heureusement, son organisme étant rempli de glace, elle pouvait se rafraîchir discrètement quand bon lui semblait, et ainsi ne pas tomber dans les pommes à cause de cette maudite température qui ne faisait que monter au fur et à mesure qu'elle avançait dans son ouvrage.

Les elfes sont plus résistants à l'effort, mais cela n'empêcha pas à Selsya de sentir son front légèrement transpirer. La température combinée à la dureté de la tâche faisait qu'elle avait particulièrement chaud, même en se refroidissant. Heureusement, elle avait bientôt terminé.

Au bout d'une heure trente, voire deux heures, de travail, elle avait terminé son ouvrage. Ce n'était pas trop mal, pour une première fois.


Objet forgé : [Armure Wyvern]







Jurassic World Esprit barbare
Dialogue : #5472AE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2777
Expérience : 8699
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Dim 30 Nov 2014 - 6:08

Rapport de fabrication :
-Selsya fabrique une armure Wyvern, gagne 5 point de métier et 15 points bonus

Remarques sur le RP : Rien à redire.

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selsya Åsa
Jarl de la Milice ♦ Envoûteuse glaciale

avatar

Messages : 365
Expérience : 3017
Féminin Âge RP : 114

♦ Politique : 90
Métier : Forgeron d'A. - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Orrur, chouette de Selsya +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
2407/2407  (2407/2407)
Vitesse: 212
Dégâts: 3219

MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Lun 1 Déc 2014 - 4:11

Selsya était de retour à la forge. Elle décida d'y aller plus tard, en milieu de nuit, espérant que moins de monde soit présent à la forge.
Elle n'avait pas apprécier travailler alors que des hommes martelaient le fer autour d'elle. Selsya était une personne solitaire, qui aimait faire les choses tranquillement et de façon parfaites. Avoir des gens autour la dérangeait pour sa concentration.. et il fallait avouer que l'odeur de métal chauffé, de charbon, de cuir et de transpiration, ce n'était pas ce qu'elle préférait.

Et elle avait eu raison : personne n'était présent à la forge cette nuit.
Ce n'était pas étonnant, les braves hommes avaient dû travailler comme des forcenés la journée, la nuit ils se devaient de bien se reposer.
Selsya prépara donc un établi afin de travailler. D'abord, elle fit le ménage sur celui qu'elle avait choisi et ensuite elle déposa ses outils de façon ordonnée suivant les tâches qu'elle aurait à effectuer. Elle prépara son métal et mit le four en route. Et surtout, elle ouvrit les fenêtres en grand. Il était hors de question de travailler dans la même chaleur que la dernière fois, c'est pourquoi elle resta un long moment à se concentrer et subitement, on aurait pu voir apparaître une fine couche de glace venir recouvrir son corps sur toute sa surface, comme une seconde peau. Cette couche de glace lui permettrait de maintenir son corps à bonne température sans être trop gênée par la chaleur du four. Et ça réduirait considérablement sa mauvaise humeur, car Selsya devenait très irritable lorsqu'elle avait trop chaud.
La belle des glaces se mit alors au travail. Si quelqu'un avait pu l'observer, il aurait pu sourire : voir une elfe des neiges, si belle et si raffinée, en train de sculpter une armure lourde dans une forge commune.. c'était un spectacle des plus orignal.


Objet forgé : [Armure Hyno]







Jurassic World Esprit barbare
Dialogue : #5472AE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2777
Expérience : 8699
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Lun 1 Déc 2014 - 4:43

Rapport de fabrication :
-Selsya fabrique une armure Hyno, gagne 5 point de métier et 10 points bonus

Remarques sur le RP : Rien à redire.

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selsya Åsa
Jarl de la Milice ♦ Envoûteuse glaciale

avatar

Messages : 365
Expérience : 3017
Féminin Âge RP : 114

♦ Politique : 90
Métier : Forgeron d'A. - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Orrur, chouette de Selsya +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
2407/2407  (2407/2407)
Vitesse: 212
Dégâts: 3219

MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Lun 1 Déc 2014 - 5:03

Selsya retourna rapidement à la forge. La nuit qui suivait, elle n'arrivait pas à fermer l'oeil, trop préoccupée par divers soucis mais surtout perturbée par son passé qui la parasitait : elle pensait énormément à ses parents.
Elle s'était donc relevée en pleine nuit, se disant qu'aller faire un peu de forge l'aiderait certainement à s'épuiser et surtout à penser à autre chose. Pratiquer une activité manuelle était l'une des meilleures façons de s'aérer l'esprit car elle restait concentrée sur sa tâche, sans penser au reste. Et puis, avec de la chance, ça la fatiguerait, et au pire, ça lui permettrait de se perfectionner dans son métier et de mettre un peu d'argent de côté. Et surtout, ça lui permettrait de battre le fer et le cuivre afin d'évacuer toute sa colère et son amertume : l'armure risquait d'être robuste vu toute la hargne qu'elle allait y mettre.
Heureusement, la forge ne fermait pas la nuit, ainsi Selsya pu se consacrer corps et esprit à la création d'un nouveau modèle de buste qu'elle ne connaissait pas.


Objet forgé : [Animarmure]







Jurassic World Esprit barbare
Dialogue : #5472AE


Dernière édition par Selsya Åsa le Dim 7 Déc 2014 - 6:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2777
Expérience : 8699
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Lun 1 Déc 2014 - 5:04

Rapport de fabrication :
-Selsya fabrique une animarmure gagne 5 point de métier.

Remarques sur le RP : Rien à redire.

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selsya Åsa
Jarl de la Milice ♦ Envoûteuse glaciale

avatar

Messages : 365
Expérience : 3017
Féminin Âge RP : 114

♦ Politique : 90
Métier : Forgeron d'A. - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Orrur, chouette de Selsya +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
2407/2407  (2407/2407)
Vitesse: 212
Dégâts: 3219

MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Mar 2 Déc 2014 - 0:27

L'elfe s'était un peu perfectionnée dans son métier grâce aux quelques armures qu'elle avait créées. Elle était passée de novice à apprentie, ainsi elle pourrait continuer à se perfectionner mais en ayant déjà un petit statut au sein des forgerons d'armures.
Il faut aussi dire que fabriquer des armures lui était assez bénéfique car ainsi elle pouvait se faire elle-même l'item de son choix, il ne suffisait qu'à acheter les matières premières.

Selsya se dirigeait donc vers le marché afin d'aller chercher du minerai de cuivre et d'argent, elle tenait à découvrir le travail sur les casques et le Heaume Hygal était tout à fait adapté à son niveau. Heureusement, les mineurs travaillaient bien à Duralàs et il était assez facile de se procurer les matériaux nécessaires à la forge.
Une fois les emplettes effectuées, Selsya se dirigea vers la forge. Elle passa machinalement devant le carnet des commandes, et soudain elle aperçut son nom. Des gros yeux pleins d'étonnements s'affichaient sur son visage, car elle n'aurait jamais cru possible que ses services soient requis, d'autant qu'elle ne connaissait pas les deux commanditaires. Deux ! En plus ! Il s'agissait de Mohana Dharitri et de Dilon Deraborne. Jamais entendu parler de ces deux personnes..

Selsya pénétra dans la forge et un homme, relevant le menton de son établi, se dirigea vers elle.

- Mademoiselle Åsa, je me suis permis de vous inscrire sur les listes de forgerons d'armure disponibles. Nous avons beaucoup de demandes et pas assez de forgerons pour venir à bout des carnets de commande. Ayant récemment été promue apprentie, j'ai pris les devants, d'autant que vous effectuez un travail appréciable. Et en plus, savoir que son arme a été forgée par une elfe de glace, ça fait une bonne anecdote !
Il lui adressa un clin d'oeil et retourna à son établi avant que Selsya ne puisse dire un mot. L'elfe restait debout, elle enregistrait les informations.
Soit, elle aurait préféré qu'on lui demande avant de l'inscrire sur les registres de forgerons d'armure, mais maintenant c'était fait, elle n'allait pas se plaindre d'avoir du travail.

Selsya se dirigea alors vers un établi, déposant ses affaires. Elle alla à la réserve chercher les ressources déposée par les deux commanditaires et elle commença à s'organiser.
Elle devait faire trois fois les mêmes items, donc plutôt que de les faire un part un, elle ferait la même étape en plusieurs fois. Le métal aurait en plus le temps de bien fondre et de bien prendre forme.
Une fois son petit programme établit, Selsya se mit au travail. Elle travailla jusqu'au matin afin de réaliser les trois heaumes, et quand l'aube arriva, l'elfe des glaces était plutôt fatiguée.
Elle observa son travail de près, les trois heaumes étaient joliment réalisés et assez raffinés, sa nature d'elfe lui donnait ce goût des beaux d'objets et elle avait une grande facilité à modeler les matières pour en sortir de jolies formes.
Elle emballa chaque heaume séparément, annotant minutieusement le nom de chaque commanditaire sur un paquet, puis elle alla les placer dans la réserve à l'endroit des commandes traitées. Elle s'empara de son propre casque et enfin, quitta la forge pour aller rejoindre son lit.


Objets réalisés : 3 [Heaume Hygal]







Jurassic World Esprit barbare
Dialogue : #5472AE


Dernière édition par Selsya Åsa le Dim 7 Déc 2014 - 6:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2777
Expérience : 8699
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Mar 2 Déc 2014 - 0:33

Rapport de fabrication :
-Selsya fabrique trois heaumes hygals, gagne 15 points de métier et 15 points bonus

Remarques sur le RP : Rien à redire.

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selsya Åsa
Jarl de la Milice ♦ Envoûteuse glaciale

avatar

Messages : 365
Expérience : 3017
Féminin Âge RP : 114

♦ Politique : 90
Métier : Forgeron d'A. - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Orrur, chouette de Selsya +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
2407/2407  (2407/2407)
Vitesse: 212
Dégâts: 3219

MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Dim 7 Déc 2014 - 6:24

L'elfe des glaces continuait à venir régulièrement à la forge, elle souhaitait vraiment s'investir dans son travail afin d'obtenir un certain niveau pour devenir autonome. Elle n'aimait pas travailler en communauté, Selsya était terriblement solitaire et avoir du monde autour d'elle quand elle effectuait ce travail plutôt physique, c'était ça qui la fatiguait vraiment. Sans compter les railleries, car en général les forgerons d'armures étaient bien plus costauds et trapus qu'elle, qui semblait si fragile. D'autant qu'avec ses manières raffinées, elle n'était pas à sa place parmi ces rustres. Mais attention, Selsya n'en était pas moins une sainte nitouche, derrière ses airs de digne elfe, elle avait un coeur fougueux et elle n'était pas du tout à prendre avec des pincettes. En combat, elle savait se révéler redoutable et lorsqu'elle regardait quelqu'un avec son regard de glace, il se suffisait à dissuader de chercher des noises à l'elfe.

Aujourd'hui, elle allait une fois de plus montrer le savoir-faire elfique qui courait dans ses veines, elle était venue pour réaliser une armure Wyvern. Elle aimait particulièrement réaliser ce modèle, et à vrai dire, elle travaillait sur une façon de le personnaliser selon son travail...


Objet forgé [Armure Wyvern]







Jurassic World Esprit barbare
Dialogue : #5472AE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2777
Expérience : 8699
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Dim 7 Déc 2014 - 6:37

Rapport de fabrication :
-Selsya fabrique une armure Wyvern, gagne 5 points de métier et 5 points bonus

Remarques sur  le RP : Rien à redire.

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selsya Åsa
Jarl de la Milice ♦ Envoûteuse glaciale

avatar

Messages : 365
Expérience : 3017
Féminin Âge RP : 114

♦ Politique : 90
Métier : Forgeron d'A. - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Orrur, chouette de Selsya +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
2407/2407  (2407/2407)
Vitesse: 212
Dégâts: 3219

MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Lun 8 Déc 2014 - 4:19

Selsya avait passé un marché avec l'homme qui l'avait accompagnée pour terrasser un grizzli. Il souhait troquer un saphir contre quelque chose, l'elfe lui avait alors proposé son saphir ainsi que 50 po contre une armure Wyvern. Elle trouvait le marché plutôt avantageux pour l'homme, mais c'était un homme bon et elle avait envie de l'aider. De plus, elle pourrait toujours tirer un bon bénéfice de ce saphir.
Selsya vint alors à la forge après avoir été acheter le minerai de fer nécessaire. Elle se mit au travail durant toute la nuit. La forge avait bien tourné cette nuit là. Elle lui avait fabriqué le modèle de base, son prototype personnel n'étant pas encore au point.
Elle avait rendez-vous avec l'homme au petit matin, il fallait donc se hâter afin de peaufiner le buste et être à l'heure. Elle nettoya l'armure afin de la rendre brillante, inspecta que tout soit bon puis elle l'emballa dans un linge doux. Elle était prête à être livrée !

Objet fabriqué : [Armure Wyvern]







Jurassic World Esprit barbare
Dialogue : #5472AE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2777
Expérience : 8699
Masculin ♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Lun 8 Déc 2014 - 4:21

Rapport de fabrication :
-Selsya fabrique une armure Wyvern, gagne 5 points de métier

Remarques sur le RP : Rien à redire.

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   

Revenir en haut Aller en bas
 

Forge des forgerons d'armures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Forge des forgerons d'armures
» Forge des forgerons
» La Forge
» Vente Elysien Forge World (GI)
» Forge World

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Ville de Stellaraë :: Lieu d'artisanat - Les Forges-