AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : DainIronfoot
Le Monde de Dùralas a précisément 2527 jours !
Dùralas, le Mer 30 Sep 2020 - 2:07
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 Forge des forgerons d'armures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4869
Expérience : 17493
Masculin

Forge des forgerons d'armures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 11 EmptyJeu 30 Avr 2020 - 0:48

Rapport de fabrication :

Mordheim fabrique x1 Animarmure et gagne 5 points métier et 5 points bonus.

Commentaires sur le RP  Tu profites de la récolte gratuite et tu réussis également la quête de la liste de mots, qui te permet de gagner 500 PO supplémentaires.




Rapport de fabrication :

Talya fabrique x3 heaumes hygal. Elle remporte 15 points métier.

Commentaires sur le RP : Tu termines la quête Première récolte d'apprenti et gagne : 1 os doré + 10 points d'expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Urua
Paladin

Urua

Messages : 393
Expérience : 3004
Masculin Âge RP : 28

Politique : 121
Métier : Forgeron d'armure - Maître Absolu
Titres:
 

(Diagoras, Mouss'queterre de Urua [Modifié][Emblème de la GZ]  +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons d'armures - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche4127/4127Forge des forgerons d'armures - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (4127/4127)
Vitesse: 494
Dégâts: 1244

Forge des forgerons d'armures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 11 EmptyVen 1 Mai 2020 - 2:50

Le début d'un grand commerce
Après sa dernière session, il restait pas mal de matériaux, des chutes, des minerais de moins bonne qualité, quelques pièces en cours de fabrication qu’on avait abandonné en cours de route en voyant qu’il n’arriverait pas à rattraper les dégâts. En nettoyant son établi un jour où il n’y avait pas d’urgence ni d’intervention desquelles se préoccuper, il remplit un tonneau complet de telles pertes et, une fois terminé, se dit que le marché n’était pas si clément pour se permettre de jeter une telle quantité de matière première.

Il s’attela donc à séparer les chutes de métal déjà mises en forme et le minerais qu’il avait mis de côté car il était de trop mauvaise qualité, le purifier et extraire le métal aurait pris beaucoup trop de temps et d’investissement et comme la plupart de ses sessions faisaient partie d’une commande ou d’un projet personnel, il n’avait jamais vraiment pris le temps. Cette fois en revanche, il n’avait pas de plan à proprement parler. Il n’était là que pour son plaisir et comptait bien tirer avantage de son temps libre.

Comme ses crocs et ses babines velues ne lui permettaient pas de produire de bonnes notes en sifflant, il commença à chantonner dans sa moustache en travaillant. Diagoras était parti en visite chez des amis dans le village des Mouss’queterres où il avait vécu, Urua avait donc toute liberté ce jour. Il était rare de les voir l’un sans l’autre. Ils partaient toujours à l’aventure ensemble, allaient au combat côte à côte, affrontaient la vie en se soutenant mutuellement. Ils profitaient autant que possible de ces jours qu’ils prenaient l’un sans l’autre pour s’occuper de leurs propres projets. Il n’était pas bon de rester toujours collé avec quelqu’un. Parfois on avait besoin d’un moment à soi et de tranquillité.

Le tri prit un certain moment, il se concentrait vraiment sur les nuances qu’il avait sous les yeux. Plusieurs piles grandissaient maintenant en fonction du temps et des efforts qu’il aurait à fournir pour récupérer ce qu’il y avait à récupérer. Le soleil de fin de matinée était parfait pour faire la différence. La lumière était maintenant assez éclatante et pas encore teintée de l’orangé qu’elle prenait plus tard dans l’après-midi, ce qui pouvait être trompeur sur les reflets qui étaient une des principales façons de reconnaître la qualité dans un morceau de pierre, afin de savoir quelle quantité et qualité de minerais on pouvait en tirer.

Les premières piles furent plutôt facile et rapides, il avait prévu de ne les préparer qu’un peu. Il ne s’agissait que des matériaux qu’il avait mis de côté quand il n’avait pas assez de temps. Les suivants prirent de plus en plus de temps au fur et à mesure qu’il avançait dans les piles, si bien que le crépuscule se profilait quand il arriva à la fin de son travail. Le moment était parfait, la nuit, on pouvait vraiment voir la couleur du métal chauffé à blanc, on pouvait mieux savoir à quelle température et quelle texture on aurait une fois le métal travaillé. La Lune et les étoiles fournissaient la lumière parfaite pour ça et l’obscurité permettait de n’avoir que la luminosité de la chauffe sans interférences d’autres sources comme le soleil, les reflets d’un ruisseau, les reflets sur le métal même, sur l’enclume, sur l’établi, les outils, on ne parvenait parfois même pas à discerner la lueur de la forge elle-même.

La brise de la soirée fut bienvenue. À traîner toute une journée au coin du feu et à soulever des masses pareilles, Urua commençait à avoir chaud, sa fourrure n’aidant pas, elle le couvrait des pattes à la tête et pouvait être utile dans les occasions d’aventures montagneuses mais beaucoup moins dans une région tempérée et encore moins autour d’une source de chaleur aussi importante qu’une forge.

Un fois tous les matériaux remis en état, prêts à être travaillés, il se mit à sa position habituelle, la queue sur le soufflet et les outils en main. Il serait dommage de risquer de se brûler les coussinets. Les premières pièces prirent rapidement forme dans le feu, absorbant le carbone des charbons, se solidifiant. Puis, sous les puissants coups de marteau, l’épaisseur voulue commença à apparaître, les courbures se révélèrent, il n’avait jusque-là pas d’idée sur ce qu’il comptait en faire. Maintenant, avec ce qu’il avait, il avait décidé qu’il fabriquerait des armures. Étrangement, ces derniers temps, la demande d’armures Hyno avait augmenté, autant faciliter la vie à son marchand et lui fournir des marchandises qu’il pourrait écouler plus facilement. S’il continuait à inonder sa boutique avec des pièces qui ne partaient pas, il ne pourrait plus lui acheter sa production pendant encore bien longtemps.
Il avait passé une bonne partie de sa carrière à en forger. En fait, sa première tentative concernait précisément cette armure en particulier. Probablement la plupart des autres forgerons avaient dû commencer par là aussi. Elle était simple, passe-partout, elle se vendait bien et était portée par la plupart des mercenaires, gardes, soldats… C’était un équipement basique qui protégeait bien tout en restant à un prix abordable. Avec cette habitude, il n’eut aucun mal à en préparer tout un tas. Ses yeux commençaient à piquer lorsqu’il arriva à la fin de son martelage. Lorsqu’il regarda la couverture sur laquelle il avait posé toute sa production nocturne, il fut étonné de remarquer qu’il en avait une douzaine au total. Il avait tellement fabriqué des pièces plus sophistiquées ces derniers temps qu’il n’avait plus l’habitude d’avoir autant de résultat avec si peu de matériaux.

Il ne lui resta plus qu’à peaufiner les plaques à sa façon, sa tradition. Quelques coups de griffes suffisaient généralement à graver et creuser les motifs qui rendaient chacune de ses pièces uniques. Parfois il créait une fresque racontant un événement, d’autres fois, simplement des entremêlements de feuilles ou de créatures légendaires. Les guerriers cherchaient souvent quelque chose qui soit à la fois esthétique et qui ait de l’allure. Avec le travail d’Urua, ils pouvaient trouver les deux, c’est pour ça que son travail rapportait.

[Fabrication de 12 Armures Hyno
Le tout à placer dans l'inventaire s'il vous plaît.
J'utilise les minerais de l'event des œufs, c'est vu avec Dilon.]


Codage par Libella sur Graphiorum




Forge des forgerons d'armures - Page 11 Signa12
Revenir en haut Aller en bas
Holy
Virtuose

Holy

Messages : 560
Expérience : 2517
Féminin Âge RP : 19

Politique : 44
Métier : Forgeron d'A. - Experte
Titres:
 

(Céléborn, Cerf royal d'Holy +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons d'armures - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche1890/1890Forge des forgerons d'armures - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (1890/1890)
Vitesse: 753
Dégâts: 540

Forge des forgerons d'armures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 11 EmptyDim 10 Mai 2020 - 20:18

 

Eh toi ! Si tu es venu ici, c'est bien pour lire ?
Ne t'en fais pas, cet écrit ne sera pas ennuyeux à mourir,
Ce sera plutôt une gigue en délire.

Mais, ne crois pas que tu vas pouvoir flâner,
Car, vois-tu dans mon métier,
Tu vas venir m’aider.

Dans mon grand atelier de couturier,
Nous devrons réaliser,
De nombreuses coiffes aux étoffes variées.

L’une d’elle sera brodée,
De soie blanche et dorée,
Sur du lin finement tissé.

La seconde devra être tout de cuir épais,
Solidement assemblé,
Pour la guerre et la légèreté, elle devra être pensée.

Quant à la dernière, en métal martelé
D’une solidité inégalée,
Pour un guerrier bien armé.

Ces trois coiffes devront être terminé,
Avant l’aube pour Sir Denié,
Après ça notre travail sera terminé.

Alors donc commençons à travailler,
Et toi, tu vas commencer,
Par faire un beau brasier dans la forge d’armurier.

Marteler ce métal de première qualité,
Afin de former ce casque pour chevalier,
Et garantir sa sécurité.

Ensuite, tu iras couper, le tissu encore roulé,
Suivant de près, le modèle donné,
Afin que tout soit parfait.

Pour finir, tu coudras le cuir,
Tu auras donc terminé de produire,
Notre commande sans en rire.

Cette note laissée par le patron des lieux, monsieur Galon était fort original et me fit beaucoup rire, à vrai dire il s’essayait aux rimes depuis quelques semaines et ne perdait aucune occasion de nous faire partager ses talents de poète. Il y avait encore beaucoup de travail à faire mais je ne doutais pas que mon patron deviendrait un écrivain à la fine plume. Sans plus tarder, je me mis à réaliser cette commande visiblement urgente et fus plus qu’heureuse d’avoir les ateliers pour moi toute seule et il ne me fallut pas longtemps pour terminer les trois coiffes.


[Craft de x3 Heaume Hygal
57 minerais de cuivre + 3 minerais d'argent
à placer directement dans mon inventaire juste ici Merci]
Codage par Libella sur Graphiorum





Forge des forgerons d'armures - Page 11 33275d11
Rps en cours :
Couleurs des dialogues : Holy - #458EFF -- Lune - c5c5c5 -- Autres - #357343
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4869
Expérience : 17493
Masculin

Forge des forgerons d'armures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 11 EmptyVen 22 Mai 2020 - 16:29

Rapport de fabrication :

Urua fabrique x10 Armure Hyno.

Commentaires sur le RP : Je compte 53 lignes au lieu des 60 attendues pour 12 fabrications. Je ne te valide que 10 fabrications.




Rapport de fabrication :

Holy fabrique x3 Heaume Hygal et gagne 15 points de métier.

Commentaires sur le RP : Quelques petites erreurs sur les accords féminins et les terminaisons (première personne du singulier au lieu de la troisième du singulier).
Revenir en haut Aller en bas
Mohana Dharitri
Administratrice ♦ Chamane

Mohana Dharitri

Messages : 2174
Expérience : 4141
Féminin Âge RP : 26

Politique : 262
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Hibou de Mohana +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons d'armures - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche4975/4975Forge des forgerons d'armures - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (4975/4975)
Vitesse: 1420
Dégâts: 2447

Forge des forgerons d'armures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 11 EmptyVen 22 Mai 2020 - 19:03

SI VOUS VOULEZ COMPTER.

"Après sa dernière session, il restait pas mal de matériaux, des chutes, des minerais de moins bonne qualité, quelques pièces en cours de fabrication qu’on avait abandonné en cours de route en voyant qu’il n’arriverait pas à rattraper les dégâts. En nettoyant son établi un jour où il n’y avait pas d’urgence ni d’intervention desquelles se préoccuper, il remplit un tonneau complet de telles pertes et, une fois terminé, se dit que le marché n’était pas si clément pour se permettre de jeter une telle quantité de matière première.

Il s’attela donc à séparer les chutes de métal déjà mises en forme et le minerais qu’il avait mis de côté car il était de trop mauvaise qualité, le purifier et extraire le métal aurait pris beaucoup trop de temps et d’investissement et comme la plupart de ses sessions faisaient partie d’une commande ou d’un projet personnel, il n’avait jamais vraiment pris le temps. Cette fois en revanche, il n’avait pas de plan à proprement parler. Il n’était là que pour son plaisir et comptait bien tirer avantage de son temps libre.

Comme ses crocs et ses babines velues ne lui permettaient pas de produire de bonnes notes en sifflant, il commença à chantonner dans sa moustache en travaillant. Diagoras était parti en visite chez des amis dans le village des Mouss’queterres où il avait vécu, Urua avait donc toute liberté ce jour. Il était rare de les voir l’un sans l’autre. Ils partaient toujours à l’aventure ensemble, allaient au combat côte à côte, affrontaient la vie en se soutenant mutuellement. Ils profitaient autant que possible de ces jours qu’ils prenaient l’un sans l’autre pour s’occuper de leurs propres projets. Il n’était pas bon de rester toujours collé avec quelqu’un. Parfois on avait besoin d’un moment à soi et de tranquillité.

Le tri prit un certain moment, il se concentrait vraiment sur les nuances qu’il avait sous les yeux. Plusieurs piles grandissaient maintenant en fonction du temps et des efforts qu’il aurait à fournir pour récupérer ce qu’il y avait à récupérer. Le soleil de fin de matinée était parfait pour faire la différence. La lumière était maintenant assez éclatante et pas encore teintée de l’orangé qu’elle prenait plus tard dans l’après-midi, ce qui pouvait être trompeur sur les reflets qui étaient une des principales façons de reconnaître la qualité dans un morceau de pierre, afin de savoir quelle quantité et qualité de minerais on pouvait en tirer.

Les premières piles furent plutôt facile et rapides, il avait prévu de ne les préparer qu’un peu. Il ne s’agissait que des matériaux qu’il avait mis de côté quand il n’avait pas assez de temps. Les suivants prirent de plus en plus de temps au fur et à mesure qu’il avançait dans les piles, si bien que le crépuscule se profilait quand il arriva à la fin de son travail. Le moment était parfait, la nuit, on pouvait vraiment voir la couleur du métal chauffé à blanc, on pouvait mieux savoir à quelle température et quelle texture on aurait une fois le métal travaillé. La Lune et les étoiles fournissaient la lumière parfaite pour ça et l’obscurité permettait de n’avoir que la luminosité de la chauffe sans interférences d’autres sources comme le soleil, les reflets d’un ruisseau, les reflets sur le métal même, sur l’enclume, sur l’établi, les outils, on ne parvenait parfois même pas à discerner la lueur de la forge elle-même.

La brise de la soirée fut bienvenue. À traîner toute une journée au coin du feu et à soulever des masses pareilles, Urua commençait à avoir chaud, sa fourrure n’aidant pas, elle le couvrait des pattes à la tête et pouvait être utile dans les occasions d’aventures montagneuses mais beaucoup moins dans une région tempérée et encore moins autour d’une source de chaleur aussi importante qu’une forge.

Un fois tous les matériaux remis en état, prêts à être travaillés, il se mit à sa position habituelle, la queue sur le soufflet et les outils en main. Il serait dommage de risquer de se brûler les coussinets. Les premières pièces prirent rapidement forme dans le feu, absorbant le carbone des charbons, se solidifiant. Puis, sous les puissants coups de marteau, l’épaisseur voulue commença à apparaître, les courbures se révélèrent, il n’avait jusque-là pas d’idée sur ce qu’il comptait en faire. Maintenant, avec ce qu’il avait, il avait décidé qu’il fabriquerait des armures. Étrangement, ces derniers temps, la demande d’armures Hyno avait augmenté, autant faciliter la vie à son marchand et lui fournir des marchandises qu’il pourrait écouler plus facilement. S’il continuait à inonder sa boutique avec des pièces qui ne partaient pas, il ne pourrait plus lui acheter sa production pendant encore bien longtemps.
Il avait passé une bonne partie de sa carrière à en forger. En fait, sa première tentative concernait précisément cette armure en particulier. Probablement la plupart des autres forgerons avaient dû commencer par là aussi. Elle était simple, passe-partout, elle se vendait bien et était portée par la plupart des mercenaires, gardes, soldats… C’était un équipement basique qui protégeait bien tout en restant à un prix abordable. Avec cette habitude, il n’eut aucun mal à en préparer tout un tas. Ses yeux commençaient à piquer lorsqu’il arriva à la fin de son martelage. Lorsqu’il regarda la couverture sur laquelle il avait posé toute sa production nocturne, il fut étonné de remarquer qu’il en avait une douzaine au total. Il avait tellement fabriqué des pièces plus sophistiquées ces derniers temps qu’il n’avait plus l’habitude d’avoir autant de résultat avec si peu de matériaux.

Il ne lui resta plus qu’à peaufiner les plaques à sa façon, sa tradition. Quelques coups de griffes suffisaient généralement à graver et creuser les motifs qui rendaient chacune de ses pièces uniques. Parfois il créait une fresque racontant un événement, d’autres fois, simplement des entremêlements de feuilles ou de créatures légendaires. Les guerriers cherchaient souvent quelque chose qui soit à la fois esthétique et qui ait de l’allure. Avec le travail d’Urua, ils pouvaient trouver les deux, c’est pour ça que son travail rapportait."

MORALITE : VOUS N'AVEZ QU'A FAIRE 3-4 LIGNES EN PLUS ET ON N'EN PARLE PLUS.
Revenir en haut Aller en bas
Urua
Paladin

Urua

Messages : 393
Expérience : 3004
Masculin Âge RP : 28

Politique : 121
Métier : Forgeron d'armure - Maître Absolu
Titres:
 

(Diagoras, Mouss'queterre de Urua [Modifié][Emblème de la GZ]  +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons d'armures - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche4127/4127Forge des forgerons d'armures - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (4127/4127)
Vitesse: 494
Dégâts: 1244

Forge des forgerons d'armures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 11 EmptyVen 12 Juin 2020 - 15:42

Le début d'un grand commerce
Depuis son dernier passage à sa forge, Urua avait récupéré quelques minerais de plus par ci par là. Certains forgerons avaient pris l'habitude de ne pas jeter leurs chutes et leurs minerais non exploités. Ils savaient qu'ils ne pouvaient rien en faire mais que le Löwen pouvait en faire quelque chose. S'il y avait bien une chose qui rassemblait tous les forgerons, c'était leur réticence à gâcher de bons matériaux. Ainsi, il se retrouvait souvent devant un défi : devoir forger des équipements de qualité avec du minerais de piètre qualité. Ça demandait du temps et de l'investissement mais il y arrivait presque toujours.

Cette fois encore quand il arriva à son établi, un petit tas de pierres étincelantes trônait sur le bloc de pierre lisse, l'attendant impatiemment. Il était seulement venu pour honorer la commande particulière de son ami Greil au départ. Il était venu à lui pour retaper totalement son ancien heaume du temps où il était général et lui avait apporté un objet extrêmement particulier. Il s'agissait d'une armure qui ne rappelait rien à Urua. Elle devait être issue d'une autre civilisation ou d'une époque immémoriale. Il devait la retravailler aussi pour qu'elle soit plus couvrante mais toujours aussi légère. Apparemment l'humain était satisfait des services du forgeron étant donné qu'il venait souvent à lui pour ses commandes. Le travail à faire était passablement différent de ce qu'Urua avait l'habitude de faire. Il fabriquait en général tout depuis la base jusqu'aux finitions mais cette fois, il devait garder l'esprit du casque et le rendre efficace selon les normes actuelles. Les techniques de combat et la dangerosité des armes avaient beaucoup évolué depuis quelques années. Malgré ces changements, la pièce apportée par Greil semblait pouvoir protéger contre bien des dégâts, même contre la plupart des armes les plus farfelues qui avaient été inventées ces derniers temps. C'était tout simplement prodigieux et le forgeron se félicita de pouvoir travailler sur une telle œuvre d'art.

Il se mit donc au travail, comme d'habitude, actionnant le soufflet avec sa queue qui devenait de plus en plus musclée et précise à force de l'entrainer. Elle serait redoutable en combat, ses adversaires considéraient principalement ses griffes redoutables et ses dents effrayantes mais oubliaient souvent son cinquième membre qui pouvait fouetter rapidement et durement. Ses bras devenaient de vrais troncs à force de frapper le métal avec un marteau bien plus lourd que ceux de ses collègues humains. Ça le rendait plus efficace et rapide dans la fabrication de ses pièces, ce qui le plaçait en priorité dans les commandes.

Comme ses premières fabrications ne nécessitaient pas énormément de concentration, il avait tellement l'habitude qu'il le faisait comme par réflexe, il chantonnait de sa voix profonde, marmonnant comme quand il ronronnait, une chanson de son enfance. Le temps passa vite, il resta dans ses pensées, réfléchissant à tout ce qui s'était passé récemment et à toutes les aventures qu'il lui restait à vivre. Une fois deux armures fabriquée avec les moyens du bord, il ne lui resta plus que le casque à remettre en état. Son ami comptait vraiment sur lui alors il voulait faire un bon travail dessus.

Il s'attela donc à restaurer au mieux cette pièce ancienne selon les spécifications du commanditaire. Il lui avait été demandé s'il pouvait le faire léger et résistant, une combinaison très difficile à réaliser. Heureusement, Urua revenait d'une expédition dans le Nord d'où il avait ramené du minerais d'un type comme il en avait rarement vu. Un métal exactement comme il en cherchait, dur au possible et qui ne pesait pas plus que du cuir fin. C'était une aubaine et il décida de tester s'il pouvait l'utiliser pour le casque.

Il s'avéra qu'il le pouvait et que la protection était diablement efficace. De plus, le poids du métal se répercutait sur celui de la pièce d'armure en entier, le rendant très agréable à porter. Urua l'avait fait tester à un de ses collègues, étant donné que sa crinière l'empêchait de porter une protection de tête, et le forgeron avait été ébahi du résultat. Peut-être avait-il découvert une nouvelle technique qui se démocratiserait. Toutefois, si c'était le cas et vu où il s'était procuré le minerais, il risquerait d'y avoir une extinction d'espèce en peu de temps.

Il s'abstint toutefois de leur parler ou même leur montrer l'armure. Tous lui auraient demandé où il avait trouvé ça et comment il l'avait fabriqué ou modifié, il n'y aurait pas eu de fin à leurs questions et Urua n'aurait jamais été capable d'aller livrer ses productions à temps. Il savait que Greil comprendrait mais il n'aimait pas être en retard, surtout quand la cause était aussi intéressante.

[Fabrication de 2 armures Hyno à mettre dans l'inventaire et un casque de Dovakhin amélioré avec 2 minerais d'adamantium de mon inventaire ainsi qu'une amélioration de Rhi Kantone pour Greil, commandé ici]

Codage par Libella sur Graphiorum




Forge des forgerons d'armures - Page 11 Signa12


Dernière édition par Urua le Lun 15 Juin 2020 - 19:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Holy
Virtuose

Holy

Messages : 560
Expérience : 2517
Féminin Âge RP : 19

Politique : 44
Métier : Forgeron d'A. - Experte
Titres:
 

(Céléborn, Cerf royal d'Holy +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons d'armures - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche1890/1890Forge des forgerons d'armures - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (1890/1890)
Vitesse: 753
Dégâts: 540

Forge des forgerons d'armures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 11 EmptySam 13 Juin 2020 - 16:30

♫♫♫
Les feuilles. Oui, je parle bien des feuilles poussant sur les arbres. Je parle d’ailleurs des feuilles vertes, respirant l’air frais de la forêt. Celles qui annoncent le printemps, qui chantent avec les oiseaux et le vent, égayant le monde de leur voix cristallines. Nous couvrant d’une couverture protectrice, infranchissable.

C’est à cela que je rêvassais, le regard perdu vers la haie de sapin aux aiguilles sombres. Que je pouvais observer de ma place. C’est-à-dire à travers la petite fenêtre de ma roulotte, se trouvant au-dessus de mon bureau, sur lequel gisaient plusieurs croquis attendant d’être achevés. J’étais en train de réfléchir à celui que j’allais choisir pour ma future création.

Quelques coups de crayon plus tard et c’était décidé, ce serait une tenue de lin et de soie légère, parfaite pour supporter le début de l’été. Les teintes seront claires, légèrement rosées, légèrement bleutées. Les manches tout d’abord, fendues sur la longueur, tomberont, aérienne, jusqu’aux poignets où elles seront attachées par des liens. Un décolleté discret sera bordé par un col froncé avec élégance et la taille cintré par une simple ceinture, afin de garantir un habit confortable, mais élégant.

La jupe voletant jusqu’aux chevilles sera fendue en deux afin de rappeler les manches. Le voilage assortit en teintes et en matière, voletant à chaque pas, laissera découvrir un jupon court à la coupe plus franche ainsi qu’un pantacourt léger.

Ni une, ni deux, je me mis à travailler, bien décidée à terminer ce projet dans les plus bref délais. L’été approchait et je comptais bien en profiter. Un tracé de trait par ci, un coup de ciseau par-là, au bout de plusieurs heures de réflexions et de découpes minutieuses, je me retrouvais avec ma future tenue en pièces détachées, étalées sur mon petit établi de fortune. Le soleil se couchait, laissant place à l’obscurité gouvernée par la lune, il était temps de s’arrêter pour la journée.

La nuit porte conseil à ce qu’on dit et cette nuit-là, une nouvelle idée avait germé. Un chapeau, enfin, plusieurs chapeaux, élégants. Qui se marieraient parfaitement avec la robe qui prenait forme sous l’aiguille mécanique de ma machine à coudre. Sans plus attendre, je me rendis au marché afin d’y trouver de la paille à tresser et quelques accessoires qui rendraient les créations des plus raffinées.

Une fois rentrée, je finissais la robe qui fut aussi réussi que je l’espérais. Un mélange d’élégance et d’originalité qui me définissait bien. Une nouvelle petite fierté que j’aurais plaisir à porter. Mais le travail était loin d’être terminé. La fabrication de chapeau était une découverte pour moi et tresser la paille s’avéra être plus amusant que je l’aurais cru. C’était pourtant un travail plutôt long et fastidieux, il me fallut plusieurs jours pour réaliser chaque chapeau, mais je fus plus que satisfaite du résultat. Trois chapeaux de paille clairs, décorés d’un ruban rosé et de plumes de colombes. Parfait pour se promener sous le soleil d’été qui ne tarderait pas à réchauffer le continent de ses rayons.

Pourquoi faire trois chapeaux identiques ? Me direz-vous. Eh bien, parce que je comptais bien les vendre. Rien de mieux pour tester la beauté d’une création que de la proposer sur le marché.
♫♫♫


- Fabrication de :
x3 Heaume Hygal (mit en vente à l'hv ici)
matériaux:
 
x1 Plastron de Vif-Argent (à équiper)
matériaux:
 
Pour un total de x96 minerais de cuivre + x4 minerais d'argent + x1 tissu maudit

- Je valide également la quête : (lien vers le topic des quêtes)
II. Première fabrication de compagnon
Spoiler:
 
- Lien vers mon inventaire juste ici





Forge des forgerons d'armures - Page 11 33275d11
Rps en cours :
Couleurs des dialogues : Holy - #458EFF -- Lune - c5c5c5 -- Autres - #357343
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4869
Expérience : 17493
Masculin

Forge des forgerons d'armures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 11 EmptyDim 21 Juin 2020 - 18:18

Rapport de fabrication :

Urua fabrique x2 Armure Hyno et x1 Casque de Dovakhin et améliore le casque ainsi qu'une Rhi Kantoné.

Commentaires sur le RP : Rien de spécial à en dire. À bientôt !




Rapport de fabrication :

Holy fabrique x3 Heaume Hygal, x1 Plastron de Vif-argent et gagne 20 points de métier.

Commentaires sur le RP : Tu réalises la quête Première fabrication de compagnon et gagne 1 essence sylvestre, 1 minerai d'adamantium et 20 points d'expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Holy
Virtuose

Holy

Messages : 560
Expérience : 2517
Féminin Âge RP : 19

Politique : 44
Métier : Forgeron d'A. - Experte
Titres:
 

(Céléborn, Cerf royal d'Holy +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons d'armures - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche1890/1890Forge des forgerons d'armures - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (1890/1890)
Vitesse: 753
Dégâts: 540

Forge des forgerons d'armures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 11 EmptyLun 29 Juin 2020 - 17:17

Si vous prenez la peine de vous pencher sur le bureau mal rangé de l'atelier de création de monsieur Galon, éclairé par le soleil du matin filtrant des rideaux voilés recouvrant les grandes fenêtres donnant sur la rue bondé, vous pourrez voir un livre ouvert sur quelques notes gribouillées par le couturier. En titre, vous pourrez lire:

Méthode de couture du cuir, le point sellier :

On peut coudre le cuir de diverses façons mais la technique la plus commune est la couture à deux aiguilles utilisant le point sellier. C’est aussi la couture la plus solide, fiable, c'est celle que j'enseigne en premier à tous mes apprentis.
exemple de la couture:
 
Position des aiguilles:
 
On utilisera alors deux aiguilles à bout rond, qui ne percent pas le cuir. Il faut les fixer à chaque extrémité d'un même fil. Les trous se font alors avec un outil spécifique appelé « alène losange », ce qui donne un effet de point incliné à la couture. On peut également utiliser une « griffe à frapper » pour faire plusieurs trous à la fois, sur une ligne droite par exemple. Ensuite, il faut croiser les aiguilles afin de faire passer alternativement un fil dessus, et un fil dessous, à chaque point sans oublier de bien serrer la couture.
Aiguille à bout rond:
 
Alène Losange:
 
Griffe à frapper:
 
Il est conseillé d’utiliser du fil de lin ou de coton, mais il est primordial de le recouvrir de cire d’abeille, on dit alors qu’il est poissé. Ce procédé évite que le fil se casse en frottant et chauffant sur le cuir et permet d’éviter que la couture s’use trop vite dans le temps et ça la rend étanche.
Fil sur un bloc de cire d'abeille:
 
Aussi, pour pouvoir coudre sans être gêné par la pièce de cuir, il est utile d'utiliser une pince de sellier, coincé entre les cuisses, elle permettra de garder notre travail immobile tout en ayant les deux mains libres.

Pour commencer et finir la couture et afin de bien coincer le fil, on peut faire trois points en arrières, ça va renforcer la couture.


Un grand monsieur s'approche de vous avec deux casques en cuir à la main.

"Voila votre commande !"


♫ Fabrication de x2 heaume Hygal à mettre directement dans mon inventaire siouplait Sourire
EDIT : Mis en vente ici
HRP:
 





Forge des forgerons d'armures - Page 11 33275d11
Rps en cours :
Couleurs des dialogues : Holy - #458EFF -- Lune - c5c5c5 -- Autres - #357343
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4869
Expérience : 17493
Masculin

Forge des forgerons d'armures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 11 EmptyJeu 2 Juil 2020 - 0:45

Rapport de fabrication :

Holy fabrique Heaume Hygal (x2) et gagne 10 points de métier.
Ainsi que 10 points de métier en récompense bonus.

Commentaires sur le RP : Bon RP de forgeron. A bientôt o/
Revenir en haut Aller en bas
Urua
Paladin

Urua

Messages : 393
Expérience : 3004
Masculin Âge RP : 28

Politique : 121
Métier : Forgeron d'armure - Maître Absolu
Titres:
 

(Diagoras, Mouss'queterre de Urua [Modifié][Emblème de la GZ]  +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons d'armures - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche4127/4127Forge des forgerons d'armures - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (4127/4127)
Vitesse: 494
Dégâts: 1244

Forge des forgerons d'armures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 11 EmptyVen 14 Aoû 2020 - 20:47

Le début d'un grand commerce
La grande période de travail allait commencer. Depuis quelques semaines, les commandes abondaient. Étonnamment, elles ne venaient que d'un seul individu. L'ancien général du Stolenmark devait être riche pour pouvoir s'offrir tout ça. Ses aventures avaient du être assez lucratives pour qu'il en vienne à demander la fabrication d'autant de pièces d'un coup et qu'il paye comptant. Quoi qu'il en soit, cela faisait bien les affaires d'Urua. Il était à sec depuis un certain temps. Il n'était pas tellement dépensier et son commerce fonctionnait bien quand il le faisait tourner mais une affaire qu'il ne pouvait pas refuser lui était apparue et il n'avait pas pu refuser. Il ne le regrettait d'ailleurs pas.

Aujourd'hui, la forge allait rougeoyer et flamber comme les flammes de l'enfer. Il avait du travail, non seulement pour son ami, mais aussi pour lui-même. Cette génération d'aventuriers allait être diablement bien équipée si elle continuait à ce rythme. Déjà le lion allait bientôt avoir le meilleur équipement qu'il pouvait se permettre de porter mais aussi certains de ses contemporains qui passaient commande chez lui. Les monstres et créatures malfaisantes n'avaient qu'à bien se tenir, elles ne feraient pas long feu face à eux.

Il commença par transporter, en plusieurs fois malgré sa musculature impressionnante, tous les matériaux donc il aurait besoin, sans compter le charbon et les outils qu'il avait sur place. Cela représentait littéralement une montagne mais ça ne lui faisait pas peur. Il adorait les défis et comptait bien relever celui-ci. Il était connu pour forger sans se fatiguer pendant de longues périodes d'affilée et pour réaliser de grosses demandes de pièces d'équipement en peu de temps. Il comptait être à la hauteur de cette réputation et continuer à l'entretenir.

Une fois tout rassemblé en un seul lieu, le feu fut allumé et la forge déborda presque de charbon, histoire qu'il tienne le plus longtemps possible, sachant qu'il en aurait pour plus d'une journée. Il n'avait qu'un pagne en cuir et son tablier sur lui, sachant la chaleur qu'il allait développer dans son atelier à force de chauffer et de travailler du métal incandescent, il valait mieux. La décence n'était pas sa priorité, peu de personnes venaient le déranger quand il martelait le métal, déjà par peur de recevoir un coup, une pluie de métal incandescent ou simplement de brûler à l'approche de la fournaise. Une fois qu'il fit aussi chaud qu'à l'approche du soleil, il fut prêt à attaquer.

La force de l'habitude l'aida à fabriquer rapidement l'armure et les boucliers. Il prit grand soin de porter le bracelet pour tester son effet. C'était étonnant. On aurait dit que ses bras bougeaient d'eux-mêmes et reproduisaient les gestes parfaits pour fabriquer ce qu'ils semblaient avoir appris durant la première fabrication. Cet effet augmenta d'autant plus la rapidité de son travail et lui permit de se concentrer sur autre chose ensuite.

Une fois les objets prêts, il ne lui resta plus qu'à les améliorer, les sertir et mélanger les matériaux pour les rendre plus léger, plus résistants et plus efficaces. Greil était venu avec de jolies pierres. Il allait falloir les tailler, en tirer des disques, de la poudre et agglomérer tout ça. Les pierres servaient pour absorber l'énergie de tout sort qu'on pouvait lancer dessus ainsi que, si elles étaient bien préparées et intégrées dans les armures, à offrir une protection résistante et plus légère que n'importe quel métal.

Le procédé était délicat, surtout quand la forge n'avait pas encore refroidi. Chauffer trop la pierre et elle éclatait, ne pas la chauffer assez et elle ne serait pas assez tendre pour la travailler. Ensuite, la minutie qu'il fallait pour ne pas perdre une miette de minéral ou pour ne pas couper de travers était la partie qui demandait le plus de concentration et peut-être la partie la plus exténuante du travail. La plus longue aussi puisqu'il ne fallait pas brusquer les pierres précieuses, il fallait les cajoler, être patient et gentil avec elles.

Pendant des heures, Urua s'occupa des Topazes et du Saphir. Les intégrant avec soin dans les interstices entre les plaques de métal et de cuir, faisant bien attention à leur placement, leur épaisseur, leur largeur, comme lui avaient appris ses maîtres à l'époque où il était encore en formation. Tout avait une place définie et un millimètre d'écart pouvait déstabiliser toute la structure et avoir l'effet totalement opposé à celui qu'on cherchait, à savoir rendre l'armure complètement inefficace. La réputation du forgeron en souffrirait et probablement la santé de ses clients aussi. Sachant que Greil partait souvent en mission avec Urua, il valait mieux qu'il soit bien protégé et qu'il tienne bon durant les combats. Sans compter ce que les Dragonniers auraient à dire si les protections d'un de leurs membres causait la perte d'un autre.

Lorsque les pierres furent bien implantées, le Löwen testa la solidité avec le bout de sa griffe et fut content du résultat. Il restait maintenant à s'occuper des minerais d'Adamantium. Il restait dans son domaine puisqu'il s'agissait d'un métal mais il n'avait jamais eu l'occasion de le manipuler. Il avait entendu dire qu'il fallait une température anormalement haute pour le faire fondre et le manipuler mais il préférait ne pas donner trop de crédit aux racontars et faire sa propre expérience. Il tenta donc plusieurs intensités de feu jusqu'à se rendre compte que ces rumeurs n'étaient en fait que des euphémismes. Il en était réduit à presque se brûler les poils pour arriver à la limite de ce dont sa forge artisanale était capable afin de trouver la bonne température.

Il s'occupa de tous ceux qu'il avait sous la main en même temps afin de ne pas avoir à renouveler l'expérience de sitôt. Il prit aussi ses précautions, vu la façon périlleuse dont il avait fait l'acquisition de ces matériaux, il ne voulait pas avoir à repasser par ces épreuves qui l'avaient assez marqué. Les pauvres lapins semi-intelligents n'avaient pas eu une chance. Même venus en bande entière, ils n'avaient pas fait le poids contre Arkos et lui, surtout avec l'aide de sa panthère et sa créature de rêve.

Avec rapidité et adresse, il put verser le métal en fusion dans les interstices qui lui étaient dédiés. La particularité de cette matière n'était pas seulement dans sa température extrême de fusion mais aussi dans sa capacité à résister à quasiment tous les assauts en restant très souple et léger. Aucun autre matériaux ne lui arrivait à la cheville à ce niveau, ce qui expliquait sans doute sa rareté.

Une fois toutes les pièces terminées, il ne restait comme d'habitude que les finitions, les gravures, les reliefs, les décorations qu'il effectuait généralement à la griffe, préférant contrôler au maximum son art et rendre ces instruments de la vie quotidienne des guerriers aussi esthétiques qu'indispensables. Qui a dit que les outils ne devaient pas avoir une forme harmonieuse? Il espéra donc que ses peaufinages iraient à son commanditaire, sinon, il pourrait toujours légèrement chauffer la matière et la retravailler plus tard, même à l'aide d'un feu de camp. Ce n'était pas le plus compliqué dans tout le processus.

Avec un petit sourire satisfait, Urua emballa donc sa production de cette séance dans des sacs en toile, prenant garde à ne rien rayer ou détériorer et se dirigea vers sa boutique pour les laisser cachés dans l'arrière boutique en attendant la prise de possession de leur nouveau propriétaire. Il était fier de son travail cette fois encore et redoutait la prochaine séance si elles suivait celle-ci, elle serait encore plus intense...

[Fabrication de :

  • 2 Armures d'Eskadi pour Greil
  • 2 Éclats du Dragonnier pour Greil


Amélioration de :

  • 2 Armures d'Eskadi de Greil
  • 2 Éclats du Dragonnier de Greil
  • 1 Heaume en écorce d'ent avec 2 minerais d'Adamantium
  • 1 Plastron en cristal de sève avec 2 minerais d'Adamantium
  • 1 Éclat du Dragonnier avec 2 minerais d'Adamantium


Les commandes se trouvant dans ma boutique.]
Codage par Libella sur Graphiorum




Forge des forgerons d'armures - Page 11 Signa12
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4869
Expérience : 17493
Masculin

Forge des forgerons d'armures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 11 EmptyDim 16 Aoû 2020 - 22:56

Rapport d'artisanat :

Urua réalise la commande de Greil, à savoir des fabrications :
x2 Armure d'Eskadi (chacune améliorée)
x2 Éclat du Dragonnier (chacun amélioré)

Il améliore aussi les équipements suivants : Heaume en écorce d'ent, Plastron en cristal de sève, Éclat du Dragonnier.

Commentaires sur le RP : La commande a été livrée.
Revenir en haut Aller en bas
Holy
Virtuose

Holy

Messages : 560
Expérience : 2517
Féminin Âge RP : 19

Politique : 44
Métier : Forgeron d'A. - Experte
Titres:
 

(Céléborn, Cerf royal d'Holy +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons d'armures - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche1890/1890Forge des forgerons d'armures - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (1890/1890)
Vitesse: 753
Dégâts: 540

Forge des forgerons d'armures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 11 EmptyJeu 20 Aoû 2020 - 14:44

Mon rp métier fait suite au rp métier d'Ehawee:
 

« Cesses donc de bouger ! » Rouspétais-je après Diagoras qui gigotait tandis que je tentais d’apporter de nouveaux ajustements à l’armure miniature.
Ehawee et moi avions accaparé le grand atelier de la garde Zéphyr pour fabriquer des arcs et des amures modèles réduits pour les mouss’queterres, un peuple de féroce guerrier avec lequel nous espérons fonder une alliance solide.

Ce fut donc avec cette motivation que nous mettions à contribution la maîtrise de nos arts respectifs afin d’offrir en gage de notre désir de bonne entente des cadeaux à la fois symboliques et utiles aux nobles souris que nous allions rencontrer.

Les mesures de Diagoras, le fidèle compagnon d’Urua ayant accepté de nous servir de modèle, prise, je pus finir de coudre les différentes pièces de cuirs qui jointerons les articulations des épaules de leurs futures porteurs. La morphologie des mouss’quetterres étant bien différente de la nôtre, c’est toute la forme des armures que j’ai dû imaginer. Un travail m’ayant coûté beaucoup d’essais, de mensurations et de prototypes pour arriver à un résultat plus que satisfaisant.

J’avais décidé d’associer des pièces de plaques et de cuirs pour ne pas altérer la souplesse et la rapidité des rongeurs tout en leurs assurant le maximum de protection. Pour pouvoir façonner les petites parties de métal, je dû utiliser une enclume et un marteau tout aussi miniature, outils identiques aux bijoutiers. Un travail d’orfèvre et de longue haleine que je prenais plaisir à réaliser.

Ehawee récupéra le mouss’queterre pour un ultime essai de l’arc minutieusement sculpté. Ces remarques nous firent beaucoup rire et je devais bien avouer que travailler avec mes deux camarades Zéphyriens était plutôt amusant.



(Fabrication de x2 armure Wyvern et j'aimerais si possible utiliser le fer qui se trouve dans le coffre de ma faction pour une utilisation diplomatique envers les mouss'queterres. Soit 43x2 = 86 minerais de fer. A ranger dans mon inventaire ou bien le mettre dans le coffre de faction, selon ce qui est plus pratique. Merci !)





Forge des forgerons d'armures - Page 11 33275d11
Rps en cours :
Couleurs des dialogues : Holy - #458EFF -- Lune - c5c5c5 -- Autres - #357343
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4869
Expérience : 17493
Masculin

Forge des forgerons d'armures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 11 EmptyLun 21 Sep 2020 - 21:09

Rapport d'artisanat :

Holy fabrique x2 armures wyverne, elle gagne 10 points métier et 10 points bonus

Commentaires sur le RP : J'utilise donc le stock du coffre-fort.
Revenir en haut Aller en bas
Urua
Paladin

Urua

Messages : 393
Expérience : 3004
Masculin Âge RP : 28

Politique : 121
Métier : Forgeron d'armure - Maître Absolu
Titres:
 

(Diagoras, Mouss'queterre de Urua [Modifié][Emblème de la GZ]  +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Forge des forgerons d'armures - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche4127/4127Forge des forgerons d'armures - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (4127/4127)
Vitesse: 494
Dégâts: 1244

Forge des forgerons d'armures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 11 EmptyVen 25 Sep 2020 - 10:51

Le début d'un grand commerce
Après avoir retiré toute pièce d'armure excessive et avoir revêtu son fidèle tablier en cuir éraflé et brûlé de toute part, Urua se saisit des outils qu'il venait juste de polir et reforger pour certains, pour les étaler sur une petite tablette adjacente à son établi et prépara ses muscles en prévision de la longue séance de travail qui l'attendait. Il étira précautionneusement sa nuque, ses épaules, ses coudes et ses poignets, les parties qui risquaient le plus dans cette branche de métier et attrapa les minerais qu'on lui avait fourni.

La qualité n'était pas première mais ce n'était pas non plus du fond de mine. Il pourrait en faire quelque chose d'appréciable. D'autant que cette fois, le bouclier n'était pas exactement ce qu'on pouvait en attendre. Il y avait une spécificité de plus que la légèreté et la solidité que tout guerrier demandait, parfois avec énormément d'ignorance sur ce qu'il était possible de faire ou pas, ce qui rendait leurs exigences assez ridicules. Il avait eu un client qui lui avait demandé un heaume capable de résister à la massue d'un troll adulte mais assez léger pour pouvoir sentir la caresse du vent. L'idiot allait se souvenir longtemps du grand éclat de rire qui découvrit les dents du forgeron et de la leçon pas à pas à laquelle il avait eu droit.

La base du bouclier n'avait plus de secret pour le lion, il agissait quasiment d'instinct en assemblant le cadre et en purifiant et forgeant les métaux qu'il connaissait si bien maintenant qu'il savait d'emblée quelle dureté et quel touché ils auraient rien qu'à leur couleur quand il les faisait chauffer. Le vrai défi consistait à modeler, tailler et mouler la poudre de la pierre qui faisait l'essence même de l'objet. C'était cet élément qui allait donner la solidité ultime de ce que tous les aventuriers s'entendaient à appeler l'Éclat du dragonnier. Un bouclier qui était originalement octroyé aux dragonniers de haut rang mais qui pouvait être acquis depuis par ceux qui savaient où trouver les matières premières et les forgerons assez habiles pour les créer. Il se trouvait qu'Urua en était un et qu'il avait été sacrément demandé pour ce genre d'ouvrage depuis qu'il commençait à être connu.

La demande actuelle semblait être destinée à une sorte de mage puisqu'il devait y avoir une attache pour maintenir un bâton et combattre de cette façon. Urua n'y entendait pas grand chose à la magie, il avait encore du mal à se faire à l'idée que des pattes aussi énormes et destructrices que les siennes puissent soigner des maux et refermer des blessures alors imaginer qu'on pouvait faire tomber la foudre par sa simple volonté ou relever des cadavres d'un mouvement de doigts... C'était au delà de ses capacités de réflexions. Il était dans l'action, le faisait bien et ses bras pouvaient lui permettre d'exercer la passion qu'il s'était découverte.

La pierre spéciale qui entrait dans la composition du bouclier pouvait et devait même y être intégrée de plusieurs façons. Il y avait les rondelles si fines qu'on pouvait presque voir à travers, qui étaient insérées entre les plaques des différents métaux qui le composaient et qui ajoutaient des protections aux jonctions les plus fragiles. Il y avait les morceaux qu'il y imbriquait et qui permettaient de maintenir le tout en place pour que rien ne se disloque sous un coup trop fort pour lui. Et pour finir, toute la poussière qu'on accumulait devait être conservée, ce qui se révélait passablement compliqué les jours de grand vent, car agglomérée avec une sorte de pâte faite de différentes herbes qu'on avait la chance de pouvoir trouver en Sylfaën, elle pouvait servir de mortier et, sans être aussi solide que la pierre elle-même, pouvait amortir les chocs et être assez souple pour diminuer les vibrations et éviter le frottement des parties plus mobiles.

Tout était affaire de nuances subtiles et d'adaptations dans ce genre de fabrication et Urua avait du travailler un nombre d'heures considérable pour acquérir l'expérience nécessaire pour en posséder suffisamment afin de manipuler ce genre de matériaux et honorer ses commandes. Ce n'était pas son coup d'essai, pourtant. Il réussit à se débrouiller et admira son œuvre à la fin, heureux que la demande ait été réalisée et qu'elle ressemble à l'idée qu'il s'était fait des attentes de son client. Il ne restait plus qu'à le décorer et à le polir. Il ne resterait pas indéfiniment sans défaut mais une pièce qui sortait de la forge se devait d'être présentable.

[Fabrication de 2 Éclats du dragonniers (grâce à l'utilisation d'un bracelet d'abondance de Neivin) et amélioration des deux (avec mon bracelet d'abondance acheté ici), pour le compte de Neivin, commandé ici.]
Codage par Libella sur Graphiorum




Forge des forgerons d'armures - Page 11 Signa12
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Forge des forgerons d'armures - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Forge des forgerons d'armures   Forge des forgerons d'armures - Page 11 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Forge des forgerons d'armures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Ville de Stellaraë :: Lieu d'artisanat - Les Forges-