AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Shax
Le Monde de Dùralas a précisément 1753 jours !
Dùralas, le Sam 18 Aoû 2018 - 4:15
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Partagez | 
 

 Atelier des sculpteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Mer 11 Mar 2015 - 20:44

Rapport de fabrication :

-Mohana fabrique un arc argenté.

Remarques sur le RP : Rien à redire.

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohana Dharitri
Administratrice ♦ Chamane

avatar

Messages : 1992
Expérience : 3507
Féminin Âge RP : 26

Politique : 151
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Hibou de Mohana +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4318/4318  (4318/4318)
Vitesse: 1293
Dégâts: 2330

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Jeu 19 Mar 2015 - 21:35

Une fois de plus, Mohana avait besoin de confectionner une arme.
Ces temps-ci les affaires allaient mal, l'économie n'était pas très bonne et les gens se contentaient de leurs vieilles armes ou d'armes d'occasion en piteux états pour combattre ou se défendre.
Mohana comprenait parfaitement la situation, mais qui disait pas de clients, disait qu'elle aussi finissait touchée par cette crise, qu'on espérait passagère.
Heureusement, les marchands de Stellaraë qui destinaient leurs armes à l'élite de la nation achetaient toujours de bonnes armes de bonne facture.
Mohana se mettait donc à la tâche afin de réaliser un parfait
[arc argenté] qu'elle irait proposer au revendeur. Maintenant elle savait plutôt bien les réaliser, elle en avait déjà beaucoup vendu et elle savait que c'était une arme simple mais efficace mais aussi à la portée de tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Jeu 19 Mar 2015 - 21:37

Rapport de fabrication :

Mohana fabrique un arc argenté.

Remarques sur le RP : Rien à redire.

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isilia Alquarame
Guérisseuse

avatar

Messages : 71
Expérience : 546
Féminin Âge RP : 18

Politique : 01
Métier : Sculpteur - Novice (10)
Titres:
 

(Chien d Isilia +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
275/275  (275/275)
Vitesse: 102
Dégâts: 136

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Lun 6 Avr 2015 - 15:03

Tout juste arrivée à BaldorHeim, Je voulu profiter un peu de la ville avant de repartir. Une ou deux semaines me paraissaient nécessaires pour que je puisse reprendre des forces. Eh oui! Malgré mon fort caractère, je restais tout de même une jeune stryge encore frêle et inexpérimentée.
Après avoir pris cette décision, j'allai m'assoir sur un banc non loin de là. Je fermai les yeux et me concentrai sur le bruit du vent qui faisait voler mes cheveux.
Cette petite sieste éveillée fut interrompue par la voix portante d'un commerçant qui essayait tant bien que mal de vendre ses produits.

- Venez chez armador, vous n'en deviendrez que plus fort !

J'ouvris les yeux et vis sur une brouette lui servant d'étalage des armes en tout genre: des arcs, des arbalètes, des bâtons ou encore des dagues... Cela me fit penser qu'il fallait vraiment que je trouve une rémunération. En effet, je n'avais en poche que 40 petites pièces d'or qui se faisaient la guerre.
D'un bond, je me levai du banc et me dirigeai vers le marchant. Celui-ci me souri et me dit d'un ton familier:

-Eh bien ma petite, tu veux acheter une arme pour ton papa?

Et ça y est, on recommençait à me traiter comme une gamine! Je déployai mes trois perds d'ailes et lui répondit d'une voix énervée:

-"Ma petite" vous dites?! J'ai dix-huit ans vieux chnoque, et je cherche un travail !!

Le pauvre commerçant recula d'un pas, intimidé. Il s'excusa en penchant la tête et repartit en courant, son étalage en main.
Il m'avait vraiment offensée, même si je dois dire qu'en y repensant je m'étais énervée pour pas grand chose.
Je m'apprêtais à continuer ma route à la recherche d'un autre marchant voulant bien m'accepter comme apprentie lorsque je sentis une main sur ma deuxième aile droite. Je me retournai et vis un vieil homme vêtu d'un tablier de sculpteur. Ses mains étaient recouverte de cicatrices, mais paraissaient fortes et résistantes. C'est alors qu'il me lança d'une voix chevrotante:

-Bonjour,  belle femme. Ce n'est pas a mon habitude de demander aux demoiselles de travailler pour moi, mais les apprentis se font rares ces temps-ci. De plus, j'ose croire que vous cherchez un travail, n'est-il pas?

Mon visage s'illumina et se figea pendant une seconde, le temps que je réalise la chance inouïe qui se présentait juste devant moi. Je posa vivement mes mains sur les épaules du vieux sculpteur, et lui répondit joyeusement:

-Vous êtes mon sauveur monsieur! On commence quand?

-Eh bien tu pourrais commencer par sculpter un m'arc'guerite, une arme relativement facile à réaliser.
Que diriez vous d'en faire votre première commande?
Me demanda-t-il. Vous commenceriez aujourd'hui!

-Un m'ar'gue.. quoi?

Le vieil homme ria et me prit par la main pour m'emmener jusqu'à son atelier.
Il y avait des étalages d'armes de tous les côtés! Je repliai mes nombreuses ailes pour ne rien faire tomber car bien que petites, elles étaient envahissantes.
Il m'enseigna les bases de la sculpture, m'expliquant les différents bois existant, ainsi que comment les reconnaître. Il me montra comment tailler cette matière vivante, et fini au bout de deux heures d'explications pratiques et théoriques sur cette phrase, qui enclencha un léger problème.

-Eh bien si tu as compris, va acheter du bois de sureau à Stellaraë et reviens me voir!

-...Et c'est combien de pièces d'or le bois de sureau? Demandais-je inquiète.

-Eh bien cela dois coûter dans les cent-cinquente pièces d'ors pour 31 bois. Pourquoi donc?

Mon visage s'assombrit. Je regardai dans ma poche les pauvres petites pièces qu'il me restait puis fixa le sculpteur qui comprit tout de suite mes quelques petites....difficultés financières.

-Hum, eh bien...Je peux te passer mon bois, mais tu ne recevra donc que cent-cinquente pièces d'or lors de la vente du m'arc'geurite, au lieux de trois cent en temps normal.

Je sautai sur le vieil homme qui manqua de tomber, et m'exclamai joyeusement:

-Merci beaucoup!

Il souri mais me dit que cela était exceptionnel et que les prochaines fois, il n'acceptera plus.
Qu'importe, c'est avec une grande motivation que je sculptai ma première arme qui d'ailleurs était tout à fait réussie.

(Sculpte un m'arc'guerite)

Hrp: J'espère que cette petite entente avec le sculpteur sera acceptée, c'est juste pour cette fois, une sorte de...Cadeau de bienvenue? Merci d'avance! o/





-Je dialogue avec cette couleur-ci (#99ccff)-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Jeu 9 Avr 2015 - 3:53

Rapport de fabrication :

Isilia fabrique un m'arc'guerite, gagne 5 points de métier, et 5 points bonus

Remarques sur le RP : Accord accepté.

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragnizzo
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 1706
Expérience : 4000
Masculin Âge RP : 34

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Maître (MAX)
Titres:
 

(Chien commun +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
1980/1980  (1980/1980)
Vitesse: 923
Dégâts: 1940

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Dim 25 Oct 2015 - 21:55

Cela faisait presque deux mois que Dragnizzo n'avait pas eu d'armes à fabriquer. Ses seuls clients étaient des femmes qui venaient commander du matériel pour décorer la maison et quelques artistes pour avoir du bois pour des pinceaux et des cadres. Le sculpteur commençait à croire que plus personne ne voulait se battre ou se servir d'armes. Sur le plan moral, c'est une bonne nouvelle, mais c'est le plan financier, c'est quand même les armes qui rapportent le plus d'or.

- C'est partit pour une masse Ureau.

Dragnizzo savait faire cette arme sur le bout des doigts. La masse Ureau était très intéressante car elle offrait une belle alternative aux masse d'armes en métal. Le bois de sureau était légèrement chauffé pour qu'il devienne plus dur, et le cuir ajouté offrait une bonne prise en main, ce qui rendait les masses Ureau plus maniable. Dragnizzo finalisa l'arme en ajoutant un cordage vert autour de la poignée pour qu'il soit assortit aux yeux de Nova.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Dim 25 Oct 2015 - 21:56

Rapport de fabrication :

Dragnizzo fabrique une masse Ureau

Remarques sur le RP : Rien à dire

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuli Sibly
Muse noyée



Messages : 270
Expérience : 2273
Féminin Âge RP : 14 (20 d'apparence)

Politique : 73
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Pieuvre de Yuli +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2232/2232  (2232/2232)
Vitesse: 892
Dégâts: 622

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Mer 25 Nov 2015 - 7:25

Encore une fois, et elle commença à penser que cela deviendra une habitude, le Nécromignon la fit atterrir dans un lieu qui défiait toute probabilité. 
«- Tu sais, il va vraiment falloir qu'on se fixe des règles quant à ta magie de téléportation Nécro. C'est perturbant, je risque de vomir le poisson que j'ai mangé à chaque voyage que tu me fais faire...
Son estomac transparent remua péniblement avant de lâcher un gargouillement effrayant. 
Les yeux du livre s'écarquillèrent. Comment une enfant pouvait-elle produire un tel bruit? Il abattit tout le poids de sa connaissance sur la petite tête coiffée de rubans rouges. Les cheveux bleus frémirent sous la douleur, et, avant qu'elle n'ait pu protester il enchaîna: 
- Tu oublies être une Sibly. Les Sibly maîtrisent leur apparence, est-ce que tu te penses élégante à gargouiller de la sorte? Ensuite, il ne s'agit pas là de «téléportation», ça c'est pour les sorcières de bas-étage, j'ai plutôt opté pour une projection astrale. C'est mieux, et ça ne téléporte que ton esprit bien que ça le matérialise. Tu comprends? 
- Non pas vraiment... 
- Ton corps est resté en train de roupiller là où on était avant! 
- Oh et où est... 
- Mog! Mog! 
La petite créature poilue venait d'émerger du Nécromignon, qui grimaçait. Yuli étreignit le lapin ailé qui émit un «Mog!» de contentement. 

La ville dans laquelle ils se trouvaient était particulièrement agréable. Selon l'axolotl, il s'agissait d'Ishtar, une ville côtière de Dùralas. Ils étaient à l'entrée de la ville, délimitée par deux énormes poteaux joints par une plaque en bois où était gravé le éponyme du lieu. Yuli sauta dans l'eau, Mog dans ses bras, celui-ci «Mogait» de joie. 
Le Nécromignon semblait dépité, mais il finit par rejoindre ses amis pour patauger aussi. Un peu de détente après tant d'épreuves ça fait du bien. Il adopta même sa forme d'axolotl, si bien que la petite sorcière avait désormais une véritable animalerie ambulante, un lapin-peluche ailé dans les bras et un axolotl en couronne autour de la tête. Voilà qui devait être amusant à regarder! 

Une fois les piles de l'Abyssale épuisées (elles semblaient être rechargées par le mouvement), Axolotl vint flotter au-dessus de sa maîtresse et du familier, la tête à l'envers par rapport à la sienne. 
- Ce fut amusant, cependant, si je nous ai amenés ici ce n'est pas juste pour barboter les amis! 
Un soupir déçu parcourut ses deux interlocuteurs. 
- Tu ne penses pas te venger de Mary White en nageant toute la journée? 
Le ton était redevenu sérieux, et Yuli jusque là dissipée, eût un éclair vif dans le regard tout en se redressant rapidement. 
- Non! Bien sûr que non! Que venons-nous faire ici Nécromignon, fier esprit Axolotl? 
Mog bomba le torse. 
- Mog, mog! 
- Pas la peine d'en faire des caisses non plus... On vient visiter un vieil ami à ta maman; Auli Vandeurse! 
- Auli Vandeurse? Ça me dit quelque chose! Elle fut approuvée par un hochement de tête de Mog. 
- Hé oui, c'est qu'elle en a dans la caboche. C'était le fabriquant de baguettes de notre regrettée Matriarche, et je veux que tu apprennes avec lui l'art de sculpter! 
- Oh... Mog peut pas apprendre à ma place? 
Mog, paniqué s'enterra la tête dans le sable. 
- Je rigole évidemment, il a déjà du mal à voler le pauvre. Allons-y Nécro'! 

Et ce fut d'un pas décidé que les trois compères se rendirent chez ce fameux Auli Vandeurse, le fabriquant de baguettes. 

Une fois devant la boutique, même Mog fut déçu. La mansarde tombait en ruine, et c'était à peine si le bois n'était pas vermoulu. 
- T'es sur que c'est ici, Nécromignon? Un soupçon de découragement se faisait entendre dans sa voix si joyeuse d'habitude. 
Il redevînt livre et fit tourner ses pages à toute allure. Ensuite, mettant son marque-page à celle souhaitée il flotta devant la sorcière. 
- Oui, regarde. 10 rue du Bois-Sacré. C'est bien là. Entrons! 
À l'intérieur ce n'était guère mieux. La poussière avait fusionné avec toute chose, et même si les produits exposés dans des clochettes semblaient d'excellente manufacture, la crasse les rendait repoussants. Yuli voulait repartir, elle apprendrait avec quelqu'un d'autre... mais Mog en avait décidé autrement puisqu'il rebondissait gaiement sur la sonnette posée sur le balcon. 
Une voix jailli de l'arrière-boutique, la voix la plus gentille que l'Abyssale n'avait entendue. 
- J'arrive, j'arrive, patience pour de vieux os! Les paroles furent suivies d'un toussotement, qui aurait tout aussi bien pu être un rire. Mais cela remit la sorcière d'aplomb. L'étincelle qu'elle avait eu en entendant le discours de Nécromignon était à présent devenue un feu ardent. 

Le vieux monsieur était... vieux. Le dos voûté, les cheveux enneigés, et le nez comme une tomate. Ôtant ses grosses lunettes de bois, il fixa longtemps l'équipe qui devait sembler improbable aux yeux de tout humain. 
- Mais c'est ma petite Yuli Sibly ça! 
Il voulut aller jusqu'à la sorcière, mais s'arrêta et posa une main sur le balcon de bois. Il avait faiblit, et Yuli s'était précipitée à son secours. 
- Ne bougez pas monsieur, je vais arranger ça. Mog, va chercher une chaise, Nécro, montre moi un sort de soin.
- Yuli tu n'es pas..
- TOUT DE SUITE. Étrangement, durant quelques moments, l'axolotl vit en elle la femme qu'elle serait un jour en ce moment de petite crise. Et cette femme serait belle et douce. Serait-ce là le désir de Mme.Sibly? Voilà tout le problème. Mais pour l'instant, il se contenta de s'ouvrir à la page «Sorts de Soutien, pour les nuls». 
- La première formule me semble adaptée. Vas-y. 
Un énorme bruit venait cependant de capter toutes les attentions. Mog venait d'apporter la chaise, mais en la posant, Auli Vandeurse s'était assis avec hâte et l'avait écrasé, ce qui avait projeté le familier contre une étagère d'où des tonnes de baguettes et autres boiseries s'étaient écroulées à leur tour. Le vieux rit, bientôt accompagné de la fillette et de ses amis. Enfin Mog, il moga en se secouant d'excuses. 

Contre toute attente du livre ensorcelé, Yuli avait réussi le sort avec brio et était désormais en train de préparer du thé pour M.Vandeurse, assis et rétabli au balcon de vente. Mog porta le plateau serti de trois thés, Nécromignon adorait le thé. (Yuli cherche encore comment il l'avale étant donné que lorsqu'elle tourne la tête pour observer le processus la tasse est toujours rapidement vide. Quelques fois, il suffit d'un clin d’œil).  
- Je suppose que tu n'es pas venue seulement pour réparer le dos défaillant d'un vieillard et lui servir un breuvage chaud ma petite! Comme tu as grandi, je me rappelle de toi quand tu n'étais pas plus grande qu'une crevette... je venais souvent livrer à ta maman, mais tu étais toujours trop occupée à jouer pour remarquer l'homme qui vient apporter les baguettes. 
Elle allait pour s'excuser, se sentant terriblement mal, mais il la coupa d'une main étrangement énergique pour son état.
- Il faut bien que jeunesse se fasse, tu avais tout à fait raison! Alors, dis-moi, tu veux une baguette? Depuis combien de temps es-tu sorcière? Je te l'offre, ça me fais plaisir. 
Elle remarqua les habits usés du pauvre homme, et sentait depuis tout à l'heure l'odeur repoussante du magasin. Comment pouvait-il offrir un objet de son travail si de toute évidence il ne vivait pas comme il faut? Elle eût les larmes aux yeux, mais se ressaisit. Yuli allait aider Vandeurse! 
- Je veux devenir Sculptrice. Ma mère s'est faite tuer par Mary White, et je cherche à devenir plus forte! Cette phrase avait presque été hurlée, et malgré toute sa volonté, les larmes jaillirent seules. Nécromignon s'enroula autour de son cou, et Mog vint câliner le haut de son crâne. Vandeurse quant à lui resta silencieux. 
- Très bien. J'accepte. Commençons ta formation de suite. Suis-moi. Mais les pleurs sont interdits dans l'arrière-boutique! Et il lui donna une tape sur la tête que Mog esquiva de justesse. 

La troupe était à présent dans l'atelier du bonhomme. Cette pièce-là était cependant resplendissante, les scies brillaient, les marteaux scintillaient, et des tonnes de bois reluisaient pour former un tableau d'une grande beauté. Yuli lâcha un onomatopée d’émerveillement. 
- Ça te plaît? Tant mieux, c'est comme ma femme cette pièce, j'y suis marié. Cela le fit beaucoup rire, mais la sorcière fut quelque peu choquée par cette remarque, elle était cependant trop contente pour y prêter attention. 
- Bon regarde bien, on va le faire ensemble. On va commencer par un bâton. Simple, et efficace. Prends ton bois, du bois de sureau, c'est le plus facile à manier pour les néophytes. (elle ne comprit pas ce mot). Mog et l'Axolotl suivaient avec toute l'attention du monde. Yuli aussi.
- Prends le bois, mets-le là. Très bien. Maintenant, tu prend la scie et commence à le tailler selon ses mesures, que tu prends avec cette ficelle. Elle est magique en plus! Bon, parfait. Ensuite, tu prends ça, et ça, tu les emboîtes. Bien, très bien! Aller on polie tout ça. Absolument ravissant! Aller on répète le mouvement encore quelques fois et je crois que tu sauras fabriquer ton bâton toute seule. 
Son travail fut guidé par la fougue des nouveaux, inexpérimentés mais en quête de perfection malgré tout. Elle taillait, sciait, sculptait, clouait, le tout avec une précision religieuse. 
À la fin, le vieux sculpteur lui-même fut surpris du talent inné que semblait posséder la petite sorcière. Il ne lui dirait jamais, mais il avait vu sa mère en elle. Exactement les deux mêmes à cet âge là, la même ambition, les mêmes yeux d'un bleu d'azur, et le même goût pour les robes en peau de méduse et les rubans rouges. 
Cela valait peut-être le coup de vivre aussi vieux, pensa-t-il les larmes aux yeux. Il faut tout faire pour éviter à cette petite le même chemin que sa maman, la sorcellerie est un chemin vers la chute à laquelle même plus pures n'échappent pas. Mais il se contenta de déclarer:
- Quel beau bâton! C'est un vrai miracle ma foi! Il tapota à nouveau la tête de la fillette qui riait avec embarras. 
- J'en fais quoi maintenant? 
- Héhé, on le vends et on mange un bon bout! J'ai un excellent saumon en stock, qu'en dis-tu? 
Mais son estomac grognait déjà pour elle. Ce fut donc dans un fou rire général que s'achevait la formation de Yuli Sibly!

Rapport de Mog! Mog, Mog! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Sam 28 Nov 2015 - 2:03

Rapport de fabrication :

Yuli fabrique un bâton'a'rcisse, remporte 5 points de métier et 15 points de métier bonus pour un très bon RP de démarrage.

Remarques sur le RP : Rien à dire

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragnizzo
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 1706
Expérience : 4000
Masculin Âge RP : 34

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Maître (MAX)
Titres:
 

(Chien commun +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
1980/1980  (1980/1980)
Vitesse: 923
Dégâts: 1940

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Dim 29 Nov 2015 - 15:57

Belle qui tiens ma vie, captive dans tes yeux,
Qui m'as l'âme ravie, d'un sourire gracieux,
Viens tôt me secourir, ou me faudra mourir...


Le sculpteur venait de finir la commande de Nova. La Masse Aphir était une très bonne arme. Capable de briser n'importe quel crâne, humain ou monstre.
Dragnizzo emballa la commande dans un tissu et la posa sur son comptoir, dans la boutique.

- Pourquoi tu emballes chacune de tes commandes ?

- Je sais pas, ça fait plus propre. Et puis, j'aime bien voir le client déballer son produit, c'est comme si il découvrait lui même l'objet plutôt que de lui passer directement comme un vulgaire morceaux de jambon.

- Cette comparaison est.. étrange, mais je crois comprendre ou tu veux en venir..

Dragnizzo sourit et se posa sur son fauteuil, posa ses pieds sur le comptoir et reprit la lecture de son livre intitulé "Une vie de chien".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Dim 29 Nov 2015 - 16:00

Rapport de fabrication :

Dragnizzo fabrique une masse Aphir

Remarques sur le RP : Rien à dire

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuli Sibly
Muse noyée



Messages : 270
Expérience : 2273
Féminin Âge RP : 14 (20 d'apparence)

Politique : 73
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Pieuvre de Yuli +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2232/2232  (2232/2232)
Vitesse: 892
Dégâts: 622

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Dim 6 Déc 2015 - 6:18

En quelques semaines à peine, Yuli Sibly avait décidé de s'installer à Ishtar. Pour diverses raisons: la première et la plus importante, l'eau est à quelques pas de la petite cabane que lui avait donné Monsieur Vandeurse. Oui, donné! Il était vraiment le plus génial des papy de tout Dùralas! Sa cabane n'était pas très grande, une vingtaine de mètres carrés, mais c'était bien plus que suffisant. D'autant que la petite sorcière s'était amusée à décorer le tout.
Mog et Nécromignon (après une joute verbale essentiellement composée de: "Tu es trop beau, je t'aime trop, s'il te plaît!") avaient repeint les murs en bleu et rose, ses couleurs favorites. Ensuite, il avait suffit d'accrocher des étoiles de mer et des coquillages aux murs neufs pour créer une maison du tonnerre! 
Elle était fier de son travail. Et de celui de Mog et Nécro', ça va de soit.

Mais si elle s'était installée à Ishtar c'était aussi afin de se perfectionner dans l'art de la sculpture. en travaillant dans la boutique les changements qu'elle y avait apporté était grands et cependant à la portée de tous. Enfin, de tous ceux qui ont la vigueur de l'âge. En quelques coups de balais, (Enchanté, évidemment), un bon rangement (grâce à ses pouvoirs psychiques) et grâce à une joie de vivre qui attirait plein de beau monde, le "Bois Enchanté" était redevenu un magasin plein de dynamisme. 
Il semblait qu'avec le redressement de son échoppe, Monsieur Vandeurse regagnait progressivement sa santé, si bien qu'il assurait presque toutes les commandes les plus alambiquées. Yuli, elle, faisait des bâtons et autres armes de base. Mais cela lui suffisait, si il avait bien quelque chose que sa maman lui avait apprit c'est que "chaque chose à son temps". 

Aujourd'hui, elle devait exécuter un Bâton'n'rcisse, son objet favori du monde entier! Mais, il y avait un petit problème: Il manquait du bois de sureau. Le magasin était victime de son succès, c'est un bon signe! 
À petits pas assurés elle se dirigea vers un Auli qui se tenait fièrement derrière son comptoir, pipe à la bouche, les mains sur les hanches. Yuli lui avait offert de nouveaux habits de travail, et il avait désormais pris une toute autre apparence; celle d'un vieil homme qui résistait au temps. Cela insufflait de la chaleur en la jeune fille à chaque fois qu'elle posait son regard d'azur sur lui. Son corps se mit à renvoyer des lueurs oranges, elle était toujours très excitée par une commande à réaliser car elle rêvait du jour où elle se fabriquerait son propre bâton de sorcière. 
Elle l'appellerait : Yu'Licorne! Ou.. ou... Yul'Ipocampe! 

Trêve de rêveries, elle s'adressa à Vandeurse de la voix de celle qui sait ce qu'elle fait. 
- Monsieur, il n'y a plus de bois de sureau. 
Il posa un regard tendre sur elle.
- Allons, je t'ai déjà dis de m'appeler Auli, petite méduse! Mais oui, tu as raison, il n'y en as plus, je peux t'envoyer au marché m'en chercher? La réservation est dors et déjà faite mais je suis bien trop fatigué pour le faire moi-même... 
- Z'en faîtes pas! Vous auriez pas vu Mog et Nécro' à tout hasard?
Il rit.
- Ils étaient dans l'arrière boutique la dernière fois que... Oh, mais! 

Mog venait d'entrer par la porte qui menait à l'atelier, muni d'un Tonfa. Il affrontait un Axolotl bipède, muni quant à lui d'un bâton. 
- Mog! 
Traduction:
 
- En garde! Tu vas périr, Umbra, Calamité abjecte! Yahaaaa! Je suis Tungstène, et ma magie est puissante! 
- Mog mog moooooog! 
Traduction:
 
Les armes s'entrechoquaient au ralenti, et Mog, au bout de quelques assauts absolument épiques fit mine de s'effondrer.
- Mog... mogmog... mog! 
Traduction:
 
- Ahaha! Nul ne peut égaler le grand mage que je suis, Père de toute chose! Je suis..

- En retard pour le travail. Allons, allons, on doit aller récupérer du bois pour notre patron.
Yuli saisit l'Axolotl par la tête, et ramassa Mog au passage. 
Auli, sidéré devant l'autorité de cette enfant ne put qu'éclater de rire à nouveau. Que c'était bon d'avoir toute cette vie en son magasin! 
Sur le chemin pour aller jusqu'au marché les trois compagnons riaient à gorge déployée. Mog et l'Axolotl continuait de feindre la bagarre, cette fois-ci le familier s'était armé de nombreuses feuilles et l'esprit sorcier d'une branche qu'il agitait comme une épée:

- Yuli! Restes derrière moi, voici qu'Alrun, l'Ombre de la Congrégation de l'Ombre nous attaque! Moi, Dilon Deraborne, fier guerrier, je la détruirais! Yaaaaahhhhaaa
- Mog mog mog! 
Traduction:
 
Il avait adopté une voix très féminine, (il en étonna même Nécro qui se prit une feuille rougeâtre en pleine face), et riait façon méchant psychopathe. 
- Raaah. Je suis paralysé! Elle est bien trop forte, mais... attendez, oui! Il chuchota. Yuli, fais semblant d'être Mohana, tu me soignes, et hop je repars. 
- C'est qui tous ces gens? 
- Chuuut. Fais! 
Mog continuait de jeter des feuilles multicolores sur un Axolotl mystérieusement paralysé, son épée fictive en guise de béquille. On eut dit un preu chevalier. 
- D'accord d'accord. Comment elle s'appelle?
- Mohana!
Elle s'empara d'une brindille et l'agita. 
- Par mes pouvoirs de guérisseuse, moi Mohana, te guéri, chevalier Dilon! 
Et Nécromignon bondit, se jetant sur un Mog désemparé qu'il cloua au sol. 
- Ahaha! Que vas-tu faire, diablesse? 
- Mog mog mooooog! 
Traduction:
 
- Non, il n'y a pas de répit pour les criminels en ton genre! Prépare-toi à mouriiiiiir! Il planta son bâton près du petit lapin ailé, riant de sa voix aiguë.
- Qui étaient tout ces gens? 
Celui qui avait reprit son apparence de livre réfléchit un moment. 
- Eh bien... Des gens qui ont foulé les eaux dans lesquelles j'habite. J'ai accès aux pensées, passés et auras de tous ceux qui entrent en contact avec l'eau dans mon coin. 
- Ouaaah! C'est prodigieux. 
Mog acquiesça. 
- C'est inné, je ne peux nier cependant la grandeur de mes pou...
- Ok ok, prends pas la grosse tête non plus.

Ils étaient arrivés au marché, et se dirigeant vers l'échoppe du vendeur de bois local, un gros monsieur très gentil, qui ressemblait à un adorable lamantin, Yuli récupéra le bois dont ils avaient besoin. (Nécromignon adopta sa forme d'Axolotl géant pour porter la cargaison, Yuli et Mog en profitèrent pour grimper sur son épaule). 
- Dis, Nécro? 
Les yeux de la fillette fixaient le vide. Comme cela lui arrivait parfois. À ce moment là, son corps devenait grisâtre, ses vêtements ternissaient et même ses rubans rouges en étoile de mer semblaient se ramollir. 
Il sentait la question venir.
- Oui? 
- Mary White, elle est puissante?
- Pas vraiment. Rien comparée à ce que tu vas devenir, en tout cas!
- Vraiment?
- Parole d'esprit sorcier! 
Elle bondit de l'épaule de l’Axolotl, se réceptionnant grâce à une magie d'air basique. (Un autre élément qu'elle maîtrise... impressionnant pensa le Nécromignon) 
Sautillant à présent, elle tenta d'entraîner son lourd familier avec elle.
- Alors viens! Faut que je progresse, et vite! On va sculpter tout plein de bâtons, et venger maman! 
- Moooog mooooog! 
Traduction:
 

De retour au "Bois Enchanté", elle fila sous les yeux de Vandeurse qui accueillait une cliente, et se rua dans l'arrière-boutique. 
Mesurer, tailler, scier, clouer. On recommence. Mesurer, tailler, scier, clouer. Perfectionner. Regarder l'ensemble. Tester. Elle fit quelques moulinets avec le Bâton'n'rcisse. Parfait! 

Un souffle d'espoir régnait sur l'équipe, rien ne semblait pouvoir arrêter les trois amis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Mer 9 Déc 2015 - 1:09

Rapport de fabrication :

Yuli fabrique un bâton'a'rcisse, remporte 5 points de métier et 10 points de métier bonus pour un très bon RP de démarrage.

Remarques sur le RP : Rien à dire

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragnizzo
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 1706
Expérience : 4000
Masculin Âge RP : 34

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Maître (MAX)
Titres:
 

(Chien commun +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
1980/1980  (1980/1980)
Vitesse: 923
Dégâts: 1940

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Ven 18 Déc 2015 - 17:38

Après avoir enfin réussi à décharger tout le bois de la charrette, Dragnizzo se mit enfin au travail. La Masse Gargantuesque.. C'était une charge de travail considérable. Le bois était très compliqué à travailler vu sa rigidité et sa résistance. Mais l'arme serait puissante, capable de faire tomber les plus puissants des géants.
Après avoir scié des rondins de bois pour avoir une forme parfaite, Dragnizzo se mit à l'assemblage des morceaux. Le squelette était créé mais il manquait encore le corps de l'arme. Avec beaucoup de travail, et un peu de magie, le sculpteur venait de créer une arme gigantesque. Le bois était aussi dur que de la pierre, mais avec une légèreté impressionnante.
La porte de l'atelier s'ouvrit et Slayne, sous la forme de chat, entra dans la pièce.

- Oula ! Ou est ce que tu as choppé ce truc !?

- Je viens de le faire, pourquoi ?

- Hé bah, on dirait une dent de dragon ! C'est une de tes commandes ou tu comptes briser une montagne ?

Dragnizzo lâcha un petit rire. Le travail n'était encore pas totalement fini, il manquait encore les finitions et les gravures, ce que le sculpteur fit dans les heures qui suivait.

La matin se levait et Dragnizzo s'épongea le front. L'arme était impressionnante. Elle risquait de faire de gros dégâts sur n'importe quel monstre qui se trouverait dans sa trajectoire. Le sculpteur enveloppa l'arme avec difficulté et la transporta pour que la guerrière blonde vienne la chercher.

[RP en cours]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuli Sibly
Muse noyée



Messages : 270
Expérience : 2273
Féminin Âge RP : 14 (20 d'apparence)

Politique : 73
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Pieuvre de Yuli +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2232/2232  (2232/2232)
Vitesse: 892
Dégâts: 622

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Ven 18 Déc 2015 - 20:57

Yuli était rentrée du travail à la boutique un peu plus tôt. Prétextant vouloir aller voir le cirque ambulant qui avait élu domicile en Ishtar, elle était en réalité bien plus excitée pour une seule et bonne raison; ses potions.
En effet, depuis quelques temps déjà, le Nécromignon lui apprenait à confectionner toute sorte de philtres. Les médecines étaient ses décoctions favorites, mais elle ne mit pas longtemps à comprendre que tout résidait dans le dosage. La plante médicinale devient très vite un poison si l'on ne sait pas s'en servir.

Elle se trouvait donc, là, dans sa chaumière, au milieu de tubes et de chaudrons, portés à ébullition. Que les petits "bloubloublou" étaient mignons! Elle confectionnait aujourd'hui un remède de soin instantané, et les feuilles qu'elle avait acheté au marché ce matin, serait bientôt prêtes. Se frottant les mains de façon enthousiaste, elle demanda à Mog de retourner à la boutique, afin d'inviter Auly Vandeurse à boire la mixture, au vu des souffrances que l'âge lui faisait endurer. Mog acquiesça et partit de sitôt. 
Le temps que la porte se referme Yuli aperçu les trombes d'eau qui tombaient dehors, et un sentiment de malaise la gagna. 

La petite sorcière s'était coiffée d'une couronne en fleurs oranges, et portait une robe en fine laine bleue. On eut dit une nymphe, et le Nécromignon ne tarda pas à se rendre compte d'au combien elle avait grandit lors de ces derniers mois passés en Ishtar. Ce serait une jolie jeune femme, à ne pas en douter.
Mog ouvrit soudain la porte, accompagné d'un Auly Vandeurse avachi sur la peluche. Le vieil homme ruisselait d'eau, mais de son front perlait aussi un mince filet de sang. 

«- Que s'est-il passé Monsieur?! Elle versa une louche de sa potion en une coupe en corail et la tendit à l'homme. Buvez! Cela vous fera du bien, c'est moi qui l'ai faite! 
Il but, et parla.
- Merci... je me sens déjà mieux ma petite. Des cambrioleurs ont attaqué notre boutique, à l'instant, je venais te prévenir lorsque j'ai croisé Mog. Ils ont dérobé une partie du stock de bois... sans lui...
- N'en dites pas plus. Une femme Sibley doit savoir arranger les choses. 
Elle troqua sa couronne pour son chapeau de sorcière, noir, aux bordures bleues, et enfila sa cape de velours noire. 
- Mais mon enfant, ils sont bien plus âgés que toi!
- Monsieur Vandeurse, avec tout le respect que je vous dois, je ne suis pas un banal enfant. Je vais récupérer ce bois promis. 
Elle ne remarquait pas que son corps s'était mis à luire d'une teinte rouge. Légère. Comme des flammèches. 
Le Nécromignon s'approcha d'elle et se changea en un balais coralien, le véhicule favori de toutes sorcières méridiennes. 
La petite sorcière le saisit, et ouvrant la porte à la seule force de ses pouvoirs, marcha d'un pas déterminé jusqu'à dehors, où la pluie se mélangeait à la couleur de sa peau. 
- Je serais de retour bientôt. Retrouvez-moi au magasin, je ramènerais le convois volé. 

Elle fila a une vitesse folle, séparant les gouttes en deux, qui s'écartaient joyeusement pour la laisser passer. L'eau était de son côté, à sa manière, de cette façon si discrète et néanmoins omniprésente. Qui fait finalement attention à la pluie? Sûrement pas ces roublards de malheur! 
Le balais accéléra, laissant une légère trace orange sur son passage. 
Bientôt, elle était à la hauteur de la diligence, où était effectivement attaché un chargement de bois. Son bois. Se plaçant près du conducteur elle lui fit signe de s'arrêter, mais celui-ci, décontenancé préféra se déporter en sa direction, si bien qu'elle faillie être percutée. Mais le Nécromignon était rapide et il esquiva agilement, volant jusqu'au dessus du véhicule. 
- Yuli arrêtes-les. Ils ne le feront pas d'eux-mêmes. 
Elle acquiesça, et son corps brilla un peu plus. La flammèche devînt feu. En se concentrant, elle réussit à geler les roues, aidée par les gouttes de pluie qui au contact du bois se cristallisaient instantanément. 
Le conducteur fut projeté en avant, l'arrêt fut brutal. 

Yuli descendit calmement, avec l'intention de récupérer le bois et de filer. Finalement, ce voleur n'avait pas fait long feu. Elle le regarda, affalé au sol, quelques mètres plus loin. 
- Il n'est pas mort. Fit le balais. Il est juste... assoupi. 
- Je m'en fiche. Maintenant récupère le b...AAAAH! 
Un bras venait de la saisir par les cheveux et traînait son corps dans la boue. Un autre voleur! Le Nécromignon fut aussi saisit par une femme roublarde.
- Lâchez-moi, homme infâme! Je vous l'ordonne! Je suis Yuli Sibley, du clan Sibley, et je n'hésiterais pas à... 
Il lui colla une main pâteuse sur la bouche et se mit à ricaner. Ensuite, il l'envoya par terre avec violence, avant de se placer sur elle.
Son cœur battait la chamade. Que lui voulait-il?! Pourquoi faire cela?! "Les hommes ne veulent qu'une chose ma chère Yuli..." 
Elle était terrifiée. Ses yeux devinrent rouge. Le feu devenait incendie. 

Le Nécromignon aurait pu intervenir, deux humains sans pouvoirs qui plus est, étaient des repas faciles, mais sa maîtresse devait apprendre à se servir de ses dons... et à apprécier la sorcellerie à sa juste valeur. 

L'homme à califourchon sur la petite sorcière s'envola, en décrivant une ligne verticale parfaite, avant de retomber quelques instants plus tard en un fracas ossuaire macabre. Yuli se releva, les yeux brûlants, alimentés par son désir de vengeance. 
- Comment osez-vous?! 
La femme qui tenait le polymorphe tremblait. Elle le lâcha, et courut aussi vite que ses jambes le pouvaient. 
Yuli marchait doucement, sa cape noire volant paisiblement, secouée par les vents violents et lavée par le torrent qui s'abattait sur Ishtar. 
Elle leva une main et la femme trébucha, avant d'être ramené vers la sorcière par une force invisible. La fillette s'était mise à chanter, et comme elle entamait chaque note, la voleuse sentait sa peau se tendre, se tordre, ses oreilles hurlaient et son cerveau fondait. Elle n'en pouvait plus. Ce chant... les sirènes... elle comprenait. 

Yuli, d'un pas léger, s'avança vers sa cible, à terre, ses yeux crépitant d'un éclat sinistre. 
Elle arrêta son chant et un soupir de soulagement s'échappa de la criminelle.
- Merci... merci! Je ne recommencerais plus.    
Un soulier vint se placer sur l’œil qui n'avait que trop souffert en cette soirée de vol raté. 
- Jures-le. 
- Je le JURE! JE LE JURE! 
- Vraiment?
Et elle enfonça son talon. Du sang lui gicla sur les vêtements, comme elle répétait son geste, abattant son pied encore et encore. 
- Il ne faut jamais croire un voleur. 

Les yeux regagnèrent leur teinte bleu turquoise. La peau se remit en accord avec la pluie. Les jambes faiblirent, et ployèrent sous la fatigue.
Le Nécromignon, un sourire satisfait aux lèvres porta le petit corps exténué, et tira la diligence de son autre bras. 

Lorsque ses yeux se rouvrirent, elle était dans la boutique d'Auly Vandeurse et il faisait jour. Rien n'indiquait une quelconque infraction, et son maître semblait se porter on ne peut mieux. Avait-elle rêvé tout cela? Elle se souvenait toutefois...
SON TALON! 
Elle souleva sa chaussure, mais celle-ci était d'un orange lustré impeccable. Ni boue, ni eau, ni... sang. 
Étrangement aucune honte ne parcourait ses membres, mais plutôt une excitation malsaine, était-elle capable d'user de tels pouvoirs? 

Machinalement, ses pieds marchèrent jusqu'au comptoir d'où ses mains s'emparèrent du livre des commandes à effectuer: Deux Bâton'a'rcisse.
Tout aussi lentement, elle alla jusqu'à l'atelier où elle se mit au travail. Tailler, mesurer, re-tailler, ajuster, assembler, sertir, tester. Encore et encore. Elle devenait meilleure à chaque réalisation, et pouvait se permettre de réfléchir à autre chose en maniant le bois sans pour autant en entacher la qualité de son produit. 

Derrière elle flottait le Nécromignon, cet adorable Axolotl qui ne ferait de mal à personne... elle n'osa toutefois pas lui demander si les événements s'étaient bel et bien déroulés.  


Résultat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Lun 21 Déc 2015 - 23:52

Rapport de fabrication :

Yuli fabrique deux bâton'a'rcisse, remporte 10 points de métier et 10 points de métier bonus pour un bon RP.

Remarques sur le RP : Rien à dire.

A bientôt pour de nouveaux crafts !

---

Rapport de fabrication :

Dragnizzo fabrique une masse gargantuesque, avec masse Aphir -même si pas tout à fait terminé, je te fais confiance ! -

Remarques sur le RP : Rien à dire.

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuli Sibly
Muse noyée



Messages : 270
Expérience : 2273
Féminin Âge RP : 14 (20 d'apparence)

Politique : 73
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Pieuvre de Yuli +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2232/2232  (2232/2232)
Vitesse: 892
Dégâts: 622

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Dim 17 Jan 2016 - 3:23

Aujourd'hui était un jour très spécial! Une immense commande avait été passée au magasin de monsieur Auly Vandeurse, et Yuli, avait été chargée de fabriquer les objets en question; 6 Bâton'ar'cisse. Inutile de dire que la petite sorcière était dans tous ses états! Elle courrait de partout, en cette matinée, et avait revêtit sa plus belle tenue afin d'épater les clients lors de la livraison. Elle se composait d'une robe en algues des mers du Nord, aux teintes roses et saumon, et d'un béret en plumes de Coquatrix, une créature dont le plumage irisé formait la plus belle cible de chasse qu'elle ne connaisse. Tant que la chasse était au service de l'esthétique, il n'y avait aucune raison de s'y opposer. Yuli avait toutefois entendu parler de la Garde Zéphyr, qui protégerait les animaux envers les chasseurs. Une bande d'ahuris si vous voulez son avis, les gueux ne comprennent jamais rien à la mode et à ses nécessités. 

Elle enfila des gants en coton rose et sortit de sa petite chaumière qui commençait à ressembler à une vraie maison d'une princesse du Banc. Les fenêtres étaient de corail, sur les murs poussaient des algues diverses et variées, et la cheminée bullait grâce à un sortilège d'illusion qu'elle avait appris à lancer. 
En regardant tout cela, elle eut un petit sourire avant de tourner les talons et de se diriger en sautillant vers son lieu de travail. La boutique s’embellissait de jour en jour, de commande en commande, et la santé d'Auli aussi! L'énergie magique de Yuli semblait avoir un impact bénéfique sur tout ce qui l'entourait, et elle s'en réjouissait. Elle salua son vieil ami, caressa Mog qui servait désormais de garde dans l'échoppe, et, accompagnée par un Nécromignon ayant adoptée une forme mi-humaine (il s'était lui aussi mis à la sculpture, à la surprise générale), elle s'était rendue dans l'atelier où l'attendait une énorme cargaison de bois. 

«- Waouuuuh! C'est... immense! Ses yeux brillaient de l'excitation qui l'envahissait. Mais aussi d'une certaine dose de crainte. Pouvait-elle vraiment gérer une telle besogne? 
Son familier marcha jusqu'à ses côtés, sous cette forme sa voix était plus grave, et d'une certaine façon, il ressemblait fortement à un Abyssal adulte. Plus proche de la famille de la Tempête que des Neutres dont elle était issue ceci dit. 
- T'en fais pas, on va s'en sortir. Mais... on aurait peut-être besoin d'un peu de magie, tu ne penses pas? Au total on a là 186 bois de sureau, d'excellente facture qui plus est, donc je dirais dans les une tonne. 
Yuli acquiesça et laissa couler en elle sa magie. Une magie pure et fluide, à l'image des eaux de la Red Sun Belt. Une magie qui pouvait être transformée à volonté, malléable, une magie que beaucoup convoiteraient; la magie d'une Sibly. 

En très peu de temps, des petits êtres d'eau, semblables à des Axolotl (mais en encore plus mignons!)  se mirent à jaillir des cercles de magie que Yuli venait de créer. Ils allaient et venaient, commandés par télépathie, travaillant telle une colonie de fourmis parfaitement synchronisée. Lorsque ses minions achevèrent le sixième bâton, elle était exténuée. Utiliser un tel pouvoir pendant si longtemps l'avait fatiguée d'une façon stupéfiante. 
Elle se laissa retomber sur un tabouret. Nécromignon, qui avait reprit sa forme originale, (si l'on admet qu'il ait une "forme"), vint se placer en couronne sur sa tête. 
- C'était la meilleure démonstration de magie que j'ai vu venant de toi! Bravo Yuli, tu deviens une bonne petite sorcière! 
Elle soupira, heureuse.
- Oui enfin c'est surtout grâce à la magie de maman, grand-frère, lui, pouvait invoquer deux colosses des profondeurs à mon âge. 
- Mais lui, il est mort, et toi en vie. La phrase lui avait échappée. Si bien que sa maîtresse resta en silence pendant quelques instants, assise, le regard perdu dans le vide. Elle ne pleurait cependant pas. À vrai dire, son grand-frère était un peu le responsable de tout ça, alors au fond, il avait mérité son sort. Même si... sa restait sa famille. Elle bondit, étrangement ressourcée. Avant de se réceptionner gracieusement, quelques mètres plus loin.
- Tu as raison. Et c'est pas en restant assise que je vais devenir toute puissante, Mary White ne se détrônera pas toute seule, elle est bien trop fière pour ça. Allons donc livrer tout ça. 
- Yuli je suis...
- En route! Je t'entends plus! Lalalala. 
Gaiement, ou du moins en apparence, la petite sorcière s'éloigna en direction de la calèche prévue pour la livraison, tandis que l'Axolotl se transformait en géant afin de la charger. 

La fillette s'installa confortablement dans le siège arrière. À un moment donné, Monsieur Vandeurse frappa à la porte avant d'entrer et de s'installer avec sa protégée. 
- Tu as travaillé vite et bien ma petite, le payement sera à la hauteur de tes efforts! Dit-il en riant.
- Merci Monsieur! Je m'applique toujours. Et j'ai même utilisé pleins de Minimignons pour m'aider aujourd'hui!... Mais j'y pense. Où allons-nous livrer? 
- Dans un village alentour. "Mortépine" si mes souvenirs sont bons. 
Ce nom glaça le sang de l'Abyssale, dont le corps prit une teinte grise, jurant avec les tons roses dont elle était habillée. Son familier, entrant à son tour dans le compartiment, lui susurra: 
- Toi aussi tu as cette drôle d'impression hein? Et pas seulement parce que ce nom est un vilain cliché d'un endroit où il va se passer des choses bizarres. 
Elle ne put contenir un petit rire. Mais un nœud s'était créé en son estomac, et, tandis qu'elle jetais un regard en direction de la vitrine de leur magasin, elle vit Mog les saluer avec enthousiasme. Au moins, il y en avait un qui s'amusait. 

Leur route fut paisible, si l'on écarte le sol jonché de cailloux qui faisait bondir leur transport, un véritable calvaire pour la coiffure impeccable de la jeune sorcière. Mais en arrivant, ils découvrirent un village ravagé. 
Les maisons étaient en ruine, et l'air empestait la décomposition. Instinctivement, l'abyssale porta son mouchoir de soie à sa bouche. 
- Quelle puanteur! S'exclama-t-elle en descendant du carrosse. Monsieur Vandeurse, restez à l'intérieur tandis que l'on s'occupe de découvrir ce qui s'est passé ici. 
- Hors de question jeune fille. Si tout le monde est mort ici, il faut quand même que je trouve paiement à notre travail. Je reviendrais quand j'aurais mon argent. 
Et il disparut en un claquement de porte, sous le regard effaré de Yuli. 

Des cadavres recouvraient le sol du village bâti sur des pavés, très joliment réalisés, mais aujourd'hui entaché par des tâches de sang séché. Au loin un cri retentit, dans l'église, des voix s'élevaient. 
- Allez vous-en! Ce lieu est maudit! Une bête rôde en nos rues, tuant et étripant! S'il vous plaît, écoutez moi! Partez! 
Yuli courut à la porte, tenta de l'ouvrir, mais elle était solidement bloquée. 
- Ne vous en faîtes pas, je suis Yuli Sibly, du banc des sorcières méridiennes de la Red Sun Belt, héritière naturelle au rôle de Matriarche et Princesse des Abysses, détentrice de l'Esprit Axolotl divin et...
- MADEMOISELLE PARTEZ! Hurla une voix féminine. Vous avez la même voix que ma petite Charlie... oh ma pauvre Charlie! Éventrée... par... cette chose... Des sanglots vinrent couvrir le reste de son discours d'où transpirait une grande peine. 
En temps normal Yuli n'aurait pas décidé de chasser la chose qui rôdait en ces lieux, ses sens de sorcières s'affolaient, et, mêlés à la panique à laquelle elle commençait à céder, son état n'était pas vraiment propice à une bataille. 
Mais elle ne pouvait pas laisser cette mère de famille accablée sans vengeance. Elle savait ce que perdre un être cher représentait. 
- Écoutez Madame, je vais vous débarrasser de la créature. ll est grand temps pour votre peur de cesser, et puis, on a vos bâtons. 
- Nos...
- Je reviens! 
Nécromignon, jusque là silencieux se mit à parler:
- Je ressens l'être qu'elle a mentionné. C'est un Wendigo, Yuli. Penses-tu être de taille face à un monstre de la sorte?
- Qu'est-ce que donc que cela? Elle était sur ses gardes, marchant prudemment, même si ses talonnettes empêchaient toute discrétion sur ce sol en pavés.
- Un Wendigo est un esprit sauvage, capable de prendre l'apparence des êtres qu'il a déjà croisé, de plus, on dit que tout ceux qui le touchent deviennent... cannibales. C'est une créature terriblement dangereuse et puissante. 
- À quoi ressemble-t-il? 
- Justement...
Un rugissement animal se fit entendre derrière eux. Ce bruit se mua ensuite en un cri d'outre-tombe et Yuli dû se boucher les oreilles pour ne pas défaillir. C'était donc cette chose?! Son Némésis mesurait près de deux mètres, et était terriblement maigre. Il ressemblait à mélange d'homme, de cerf, muni d'une mâchoire de Teeban. De la chaire putréfiée pendait de sa bouche, et des vers parcouraient son corps, traçant des sillons dans sa peau noirâtre. Ses yeux rouges la fixaient avec envie, tandis que de l'écume rouge jaillissait abondamment de sa bouche.  Mais la détermination qui habitait Yuli lui fit oublier tout ça. 
Elle traça son cercle de magie avec une rapidité déconcertante tandis que le monstre chargeait en sa direction. 
Juste avant qu'il ne percute le petit corps fragile, la sorcière le repoussa grâce à un sortilège de protection mineur. Mais ce fut à peine si le monstre avait titubé. Il revint à l'assaut, cognant le bouclier d'eau avec vigueur. Yuli hurlait à l'intérieur, terrifiée par cette créature qui ne semblait reculer devant rien, et qui, en une morsure pourrait la...
- Du calme Yuli! Fit l'Axolotl en la giflant. Utilise tes pouvoirs bon sang! 
Et ce fut ce qu'elle fit. 
Elle s'abandonna toute entière à sa magie. À l'eau. Bientôt, le bouclier qui commençait à se fissurer vola en éclat, projetant le Wendigo à terre, ensuite, des énormes bras aqueux saisirent le démon pour mieux le projeter au sol, dans un fracas extraordinaire. 
Yuli relâcha cependant son sort, aujourd'hui avait été une très longue journée, elle n'en pouvait plus. 

Un râle informa la jeune Abyssale de l'échec de son offensive. Le Wendigo vivait toujours. Il jailli des décombres à l'aide de ses bras immenses, terminés par de longs et fins doigts crochus et velus. Il ouvrit grand la mâchoire tandis qu'il s'avançait vers une Yuli trop faible pour faire quoique ce soit. 
Elle fermait les yeux et attendait sa mort. Le Nécromignon ne pouvait rien faire, ses pouvoirs ne suffiraient pas... 

Une flèche d'argent vint se planter dans la cage thoracique décharnée de la bête qui hurla telle une furie. Ses griffes charcutèrent sa propre peau, tentant d'ôter le projectile qui décomposait les tissus du démon. Une autre flèche embrocha l’œil droit du Wendigo, qui ploya genou. Finalement, sorti de nulle part, une cape noire fila à toute vitesse en direction de la chose blessée dont la bouche écumait du sang noir. 
Tandis que l'ombre drapée de tissu courait (comme le vent), elle déploya une immense griffe d'argent qui scintilla quelques minutes, avant de s'abattre et de décapiter leur ennemi. Tout était donc fini. 
Yuli parla péniblement en se redressant.
- Qui êtes-vous? Je vous remercie de votre aide, bon chevalier. 
La figure ne se retournait pas, elle restait de dos, les vêtements tâchés de sang. 
- De rien, sorcière. Sois plus prudente la prochaine fois. Il n'est pas seul.
L'ombre fila à nouveaux, en direction des plaines cette fois. Et avant qu'elle ne disparaisse dans la pénombre de la ville en ruine, Yuli aperçut une longue queue noire et velue, dépassant de l'habit en lambeaux. Un chat! pensa-t-elle aussi soudainement.   

Finalement, ils revinrent au carrosse, épuisés et essoufflés. Quelle journée! Monsieur Vandeurse était lui aussi là, installé sur sa banquette, calmement.
- Yuli! Mon dieu, est-ce que tu vas bien mon enfant?  J'ai eu ouïe de l'existence de Wendigos dans ce village! C'est affreux! 
- Oui, nous en avons combattu un, mais par chance, un inconnu nous a aidés. Tout s'est bien passé. 
Vous avez l'or? 
Le vieil homme agita une bourse pleine. 
- Héhé! Fit-il, en détournant le regard sur son argent. Et en plus, ils nous laissent repartir avec les bâtons! Que du bénef! 

Et, tandis que les chevaux partaient au claquement du fouet, Yuli crut voir une lueur rouge dans les yeux de Monsieur Vandeurse. Mais ce devait être une illusion, elle était très fatiguée. 


Résultat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Jeu 21 Jan 2016 - 3:16

Rapport de fabrication :

Yuli fabrique six bâton'a'rcisse, remporte 30 points de métier + 20 points de métier bonus pour un bon RP.

Remarques sur le RP : Rien à dire.

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragnizzo
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 1706
Expérience : 4000
Masculin Âge RP : 34

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Maître (MAX)
Titres:
 

(Chien commun +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
1980/1980  (1980/1980)
Vitesse: 923
Dégâts: 1940

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Jeu 21 Jan 2016 - 20:41

L'atelier de Dragnizzo était de plus en plus bordélique. Entre les commandes pas encore terminés, les commandes terminées mais annulées au derniers moments, et la sciure qui s'accumulait au fur et à mesure du temps. Un peu de ménage serait le bienvenu.

Mais pas maintenant. Parce que Dragnizzo devait s'occuper de la Masse Aphir de Nova. Une commande plutôt simple et rapide, mais il fallait quand même rester sérieux pour éviter de fournir un produit de mauvaise qualité.
Après quelques heures de travail, l'arme était finalement prête. Dragnizzo l'enveloppa alors dans un tissu et posa la commande sur son comptoir, comme à son habitude. Le sculpteur se posa alors sur son fauteuil et continua à faire ses comptes.

[Masse Aphir]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Jeu 21 Jan 2016 - 20:44

Rapport de fabrication :

Dragnizzo fabrique une masse Aphir.

Remarques sur le RP : Rien à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mohana Dharitri
Administratrice ♦ Chamane

avatar

Messages : 1992
Expérience : 3507
Féminin Âge RP : 26

Politique : 151
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Hibou de Mohana +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4318/4318  (4318/4318)
Vitesse: 1293
Dégâts: 2330

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Ven 22 Jan 2016 - 1:59

Mohana pénétra une nouvelle fois dans son atelier. Elle courrait presque tellement elle était pressée. Il faut dire que depuis un petit temps, les clients affluaient de manière continue : une masse Ureau par-ci, une rug'bi'masse par-là, un thârkun par-ci, une un sceptre Iopikeur par là, le rythme n'avait jamais été aussi effréné. Ce devait être l'hiver qui faisait ça : avec ce froid, surtout dans le Nord, il était coutume de se ré-équiper pour la nouvelle saison qui approchait. Les aventuriers profitaient de leur sédentarité saisonnière et hivernale pour devenir plus fort pour le printemps, puis l'été.

La première fabrication était une arme en bois... La deuxième aussi d'ailleurs. Mohana avait tout d'abord envisagé de faire un sceptre Iopikeur. Nom farfelu, n'est-ce pas ? Pour faire cette arme, il fallait que la magicienne/guérisseuse rassemble plusieurs éléments : trois têtes de duggueurs, ainsi que du bois, en grosse quantité, et assez cher. Les têtes de duggueurs étaient faciles à obtenir.. Lorsque l'on savait où en trouver ! Quoiqu'il en soit, Mohana voulait faire les choses vite et proprement. Il entama son travail en travaillant le bois, et les têtes, qui feraient office d'extrêmité.

[3 HEURES PLUS TARD]

Ca y est, Mohana avait quasiment terminé son Sceptre Iopikeur. Il était beau, il fallait le reconnaître, avec ses nervures par endroit, ses tourbillons sur le manche, ces formes ésotériques gravées, cette sculpture était réellement artistique : arme de choix pour une maîtresse dans la matière.

Mais il ne fallait pas se reposer sur ses lauriers. Bientôt Mohana dût commencer un nouvel objet, une masse cette fois. Elle ne voulait pas l'équiper pour le coup, mais juste la revendre. La masse Ureau était effectivement une arme offensive qui se vendait bien, et bien qu'elle soit commune, les amateurs ne cessaient d'en acheter lorsqu'ils en trouvaient sur l'hôtel des ventes des différentes grosses villes. Cette fois, la rakshassa prit du sureau, bois qu'elle connaissait bien puisqu'il lui avait permis de faire ces tous premiers objets, et pas seulement des armes !

La masse Ureau était facile à faire, il suffisait d'une grosse heure, peut-être deux, à travailler et retravailler le bois. Bien sûr, un débutant aurait eu besoin de plusieurs jours, mais la Dharitri savait s'y faire, elle avait de l'expérience. Entre deux coups de couteau précis, elle buvait son thé, boisson exotique venue de Wystéria, à base d'herbes et autres plantes/arbres. Celui-ci en particulier sentait la vanille et l'ylang ylang, une odeur que la tigresse appréciait fortement du fait de ses origines. Elle eût bientôt terminé son oeuvre. Machinalement, elle regarda au-dehors, il faisait nuit, et la lune éclairait déjà de mille feux parmi les branchages qui entouraient la ville d'Endorial, et donc la boutique Poehina. C'était une bonne journée de faite pour Mohana, qui, en 15-20h de boulot, venait d'accomplir deux nouveaux équipements, prêts à être équipés et/ou vendus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Ven 22 Jan 2016 - 2:00

Rapport de fabrication :

Mohana fabrique une masse Ureau ainsi que 2 sceptre Iopikeur en utilisant un bracelet d'abondance

Remarques sur le RP : Rien à dire

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragnizzo
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 1706
Expérience : 4000
Masculin Âge RP : 34

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Maître (MAX)
Titres:
 

(Chien commun +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
1980/1980  (1980/1980)
Vitesse: 923
Dégâts: 1940

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Dim 7 Fév 2016 - 19:34

- Bon, au boulot.

Dragnizzo jeta tout le bordel qu'il avait acheté aujourd'hui sur le bureau de son atelier, et se mit au travail. Il n'avait pas le temps et devait faire vite pour cette arme. Il avait passé trop de temps au marché pour trouver des choses intéressantes.

Le Bathön se fit assez rapidement. Dragnizzo savait ce qu'il faisait, donc au bout d'une petite heure, le travail était vite fait bien fait.
Il savait qu'il n'allait pas gagner beaucoup en puissance, mais l'amélioration de son Bâton était toujours ça de gagné.

- A la bouffe maintenant.

Le loup garou sortit de l'atelier, le ventre gargouillant à moitié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3261
Expérience : 10563
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Dim 7 Fév 2016 - 21:22

Rapport de fabrication :

Dragnizzo fabrique un Bathön.

Remarques sur le RP : Rien à dire !

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragnizzo
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 1706
Expérience : 4000
Masculin Âge RP : 34

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Maître (MAX)
Titres:
 

(Chien commun +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
1980/1980  (1980/1980)
Vitesse: 923
Dégâts: 1940

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Jeu 10 Mar 2016 - 16:17

Une fois le stock de bois récupéré, Dragnizzo se mit au travail. Peu de personne le savait, mais les rubis de la masse Gargantuesque ne servaient pas de décoration. Ils constituaient le cœur de l'arme. Et il n'y a rien de plus dangereux qu'une arme vivante, une arme qui connaît son rôle : Neutraliser celui ou celle qui s'attaque à son maître.

Après avoir réussi à faire fondre les cinq rubis grâce à l'alchimie, Dragnizzo ajouta du sang de reptile dans la préparation. Le sang transforma instantanément le "rubis fondu" en un cristal plus gros, d'un rouge profond.

L'alchimiste mit alors ce cœur de cristal inactif de côté et se mit au travail pour la fusion du bois pour former un seul morceau avec une forme bien particulière et grossière. Pendant cette fusion, pendant que le bois est encore "modulable" grâce à la magie du vide, L'ensorceleur prit le cristal dans ses mains et injecta une pulsation de magie pure. Le cristal se mit alors à briller comme s'il était animé d'un feu éternel. Mais ce n'était pas tout.

Après quelques secondes, le cristal lança une légère onde de choc qui suffit à foutre le bordel dans l'atelier du sculpteur. Dragnizzo sourit et observa le cristal avec admiration. Après la première onde de choc, le cristal lançait de très légères ondes de choc, comme le ferait le cœur d'un Dragon.

L'ensorceleur plaça le cristal dans l'arme et rendit au bois sa rigidité. Dragnizzo posa sa main sur l'arme titanesque qu'il avait devant lui. En se concentrant un peu, on pouvait ressentir les pulsations de l'arme. Mais l'arme n'était pas encore finie.

Il prit alors l'arme avec difficulté sur son épaule. Et sortit de sa boutique. Il ne manquait plus qu'une chose : un dernier test. Dragnizzo partit en direction du forgeron le plus près de sa boutique.

- Bonjour ! Dites, je peux mettre ce gros morceaux de bois dans votre fourneau ?

- Quoi ? Mais mon fourneau est suffisamment alimenté v'savez ! Mais bon, si vous voulez user vot' bois pour rien, fait'vous plaisir !

- Merci bien.

Dragnizzo jeta l'arme dans le feu. Le feu lécha le bois de la masse et l'arme commençait à noircir. Après quelques secondes, l'arme s'enflamma spontanément.

- Il est bizarre vot' bois là. Il brûle pas bien.

Après quelques secondes, l'arme réagissait bizarrement. A chaque pulsation du cristal, le bois aspirait le feu. Au bout d'a peine trente seconde, il ne restait que des petites braises, et l'arme était devenue noire. Dragnizzo prit l'arme dans ses mains. Elle n'était même pas chaude, ce qui fit beaucoup sourire L'ensorceleur.

- Merci bien pour votre feu l'ami !

Dragnizzo partit en direction de sa boutique, sous le regard abasourdi du forgeron.
Une fois chez lui, l'ensorceleur frotta l'arme avec une brosse, mais le noir ne partait pas. Ce n'était pas de la saleté, mais bien le bois qui avait prit cette teinte.
Il prit alors un drap et enveloppa l'arme, avec un petit mot pour Nova.

J'espère que La Dent de Dragon te plaira, prends soin d'elle, elle te rendra la pareille.
PS : Fais attention, l'arme peut provoquer de petites déflagrations à chaque coup.

A quoi ressemble l'arme:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Atelier des sculpteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

 Sujets similaires

-
» Atelier des sculpteurs
» Atelier du Mek Rukza
» Atelier de travail sur le phénomène de l'exclusion dans la société haitienne
» L'Atelier d'Uz' : bastion ork en WIP
» Atelier de travail Exécutif/legislatif pour élaborer un calendrier législatif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sud de Dùralas :: Village d'Ishtar :: Lieu d'artisanat - Ateliers des sculpteurs-