AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Neivin
Le Monde de Dùralas a précisément 1871 jours !
Dùralas, le Ven 14 Déc 2018 - 10:11
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Atelier des sculpteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3526
Expérience : 11663
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Jeu 27 Oct 2016 - 2:04

Rapport de fabrication :

Yuli fabrique 1 massue Rock et 3 bâton'n'arcisses, elle gagne 20 points métier.

Remarques sur le RP : Rien à dire ! Tu atteint le niveau 200, tu gagnes un Pendentif automnal.

A bientôt pour de nouveaux crafts !

---

Rapport de fabrication :

Leigli fabrique 4 bâton'n'arcisses, il gagne 20 points métier.

Remarques sur le RP : Rien à dire ! Attention, certaines de tes références sont vachement anachroniques, genre "Saint-Michel", la vidéo, etc.

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaryelle Chal'di
Guérisseuse

avatar

Messages : 161
Expérience : 942
Féminin Âge RP : 103 ans

Politique : 21
Métier : Sculpteur - Apprenti (50)
Titres:
 

(Bébé citrouille +100, v+100, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
1590/1590  (1590/1590)
Vitesse: 297
Dégâts: 322

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Lun 31 Oct 2016 - 22:49

Spoiler:
 


Là dans l'atelier,
Amaryelle était,
En train de fabriquer,
Un arc pas sorcier.
Pour une toute petite,
Ce n'est pas facile,
Faire un M'arc'guerite,
D'une main habile.

Là dans l'atelier,
L'elfe rabotait,
des planches de sureau
Pour les façonner.
Avec la douceur,
dont elle savait faire
Elle n'avait pas peur,
De jouer du maillet.

Là dans l'atelier,
Elle creusa le bois,
pour pouvoir décorer,
en haut comm'en bas.
Elle tira la corde,
Aux extrémités,
En forçant bien fort,
Pour enfin les nouer.

La dans l'atelier,
Amaryelle rangea,
Les outils qu'elle avait,
Usé cette fois.
Quand elle sortait de là,
C'est plutôt ravie;
Qu'elle portait sous le bras
L'arme enfin fini.


[Utilise ses 30 bois de surreau pour créer un M'arc'guerite]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3526
Expérience : 11663
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Sam 5 Nov 2016 - 14:54

Rapport de fabrication :

Amaryelle fabrique 1 m'arc'guerite, elle gagne 5 points de métier et 10 points bonus.

Remarques sur le RP : Rien à dire ! Très originale la présentation :rire:

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuli Sibly
Muse noyée



Messages : 270
Expérience : 2273
Féminin Âge RP : 14 (20 d'apparence)

Politique : 73
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Pieuvre de Yuli +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2232/2232  (2232/2232)
Vitesse: 892
Dégâts: 622

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Dim 20 Nov 2016 - 15:04

Une légère brume rampait à la surface de l'eau du lagon qu'habitait Yuli. La Muse Noyée chantait paisiblement au clair de lune, lovée en son rocher tapissé de mousse luminescente. Aujourd'hui elle avait passé la journée à s'occuper des algues et du lierre-poison qui poussait en ces lieux, elle avait arraché les mauvaises pousses pour permettre le bon développement du reste des plantations. L'art de jardiner ne différait pas de la vie ; il fallait sacrifier quelques individus afin de permettre à ceux qui en valaient la peine de subsister dans les meilleures conditions. Les hérétiques, ceux qui ont renié les Dieux, vous diront qu'il ne revient à personne de décider de ce qui doit vivre et de ce qui doit mourir, mais c'est faux.

Regardez les individus qui viennent à ses eaux, chaque soir, happés par son chant. Ils ne valent rien ! Des ivrognes corrompus par une vie de débauche et d'illusions, qui ne reculent même pas face à la vision d'une petite fille afin d'assouvir leurs basses nécessités. Oh, elle n'était plus une petite fille... son corps était resté le même, mais ce qu'elle avait apprit et vécu en cette semaine passée sous l'eau avait fait d'elle une femme bien plus savante que la plupart des ignorantes qui jonchent ces terres. Elle se mordit lentement la lèvre inférieure en plongeant sa main dans le bassin. Ses doigts commençaient à flétrir... sans eau, elle devenait hideuse, une bête décharnée, une Noyée, mais il lui suffisait d'une touche de magie pour recouvrer sa jeunesse. Bien sur, les apparences sont futiles, mais il y a bien plus de portes ouvertes aux airs angéliques qu'aux créatures monstrueuses, les mortels ne comprennent pas.

L'Abyssale ricana tandis qu'elle sortait de l'eau son Livre Sacré ; le Nécronomicon. Sa couverture était faite d'une matière insensible au temps et ses lignes écrites en une encre éternelle. Elle l'ouvrit et commanda à Nekros d'endosser sa véritable forme, le vestige de ce qui fut autrefois son Axolotl de compagnie.

Une ombre se glissa dans l'eau, très rapidement, comme si elle ne craignait que l'on l'aperçoive, produisant un bruit lourd lorsqu'elle entra dans le lagon. Camouflés dans les brumes, deux yeux verdâtres émergèrent. Elle se faufila alors à son tour dans l'eau et mis sa tête au niveau de Nekros (il n'aimait pas le contact de l'air sur ses écailles), bien que celui-ci fut au moins trois fois plus grand qu'elle. Elle le dévisagea longuement, là, flottant innocemment sous le clair de lune, sa peau de saphir devenant iridescente. Lorsqu'elle eut finit de contempler son familier, véritable jonction entre la Muse et son Dieu, elle sut ce que commandaient les Grandes Tentacules.
Le Dieu des Tempêtes réclamait de nouveaux fidèles, de nouveaux Esprits prêts à le nourrir de leur dévotion, et elle ne faillirait pas dans sa mission. Elle s'immergea complètement et nagea doucement, tel un crocodile, jusqu'à Ishtar, le dos de son corps étant la seule chose visible ; une longue et jolie forme épousée par une chevelure quasi-fantomatique.

La nuit était noire en cette soirée et sans les torches posées à intervalles réguliers, elle n'aurait pas su distinguer le moindre mouvement une fois à terre. Elle s'extirpa hors de la rivière, sa peau nue se revêtant d'une robe en soie noire, ses cheveux s'ornant d'une capuche de la même couleur. Finalement, elle arracha une fleur de nénuphar et l'utilisa en guise d'épingle à cheveux ; elle était prête. Tandis qu'elle s'avançait dans les ruelles désertes d'un Ishtar endormi, une épaisse brume, dans laquelle flottait une gargantuesque silhouette aux yeux verdâtres, s'élevait derrière elle. Toutefois, lorsque le Tavernier du coin lui fit un signe de la main affectueux, il n'y avait plus rien. Plus de brume, plus de masse noire inquiétante, seulement une ravissante jeune fille aux cheveux d'azur. Il l'invita donc à rentrer trouver refuge, la nuit n'était pas un endroit pour une enfant.

Il installa sa charmante invitée à une table dans les cuisines, à l'abri des ivrognes et des clochards, c'était un homme bien et il ne désirait pas que Yuli soit mélangée à ses pauvres personnages. Il lui servit un peu de lard accompagné de lait, et lui posa des questions sur comment se passait sa vie, ce à quoi elle répondit évasivement, se contentant d'hocher la tête et de sourire. Alors que la soirée continuait et qu'il se retrouva noyé sous le travail, il ne remarqua pas que silencieusement, toujours assise à sa table à l'abri des regards, la fillette qui n'avait pas touché à son assiette commençait à tailler du bois, façonnant la matière afin qu'elle devienne un long bâton. Elle alla ensuite d'elle même déposer les simili-sceptres dans la pièce commune, sous le regard stupéfait des piliers de bar. Sans se soucier des esprits qui questionnaient la présence d'une enfant dans cette Taverne, elle posa ses fabrications sur la plus grande table du centre et regarda ceux qui y étaient assis.

De pauvres paysans, le visage crasseux et les habits rapiécés. Ils buvaient, s'intoxiquaient le système et s'endormaient l'esprit... Elle leur expliqua qui elle était et sa voix se propagea dans les murs de la mansarde comme un parfum se répand dans l'atmosphère, doucement, et tous acceptèrent ses dires avec une naturalité des plus serviles. Pour quiconque se trouvait dans l'espace partagé avec la petite fille, elle devenait un objet dont on ne pouvait détacher le regard. Peut-être était-ce ce collier qu'elle portait en permanence autour du cou ? Ce saphir qui irradiait une douce lumière procurait à la petite assemblée un bien être surnaturel.


"Vous êtes tous des dépravés. Vos âmes ne valent pas plus qu'un tas de boue... Mais il y a de l'espoir, pas pour vous, mais pour votre Race... Venez, suivez-moi, et je vous apporterais le salut. Dans les eaux vous trouverez le renouveau car le Seigneur des Flots est éternel et sait se montrer généreux envers les repentis."

Yuli réajusta sa capuche et emmena les paysans dehors, menant le petit cortège d'un pas serein et suave. Ils marchèrent longuement, l'un d'entre eux portant les quatre bâtons qu'avait fabriqué la fillette, ils étaient importants ces bâtons, sans savoir pourquoi, tout le monde en était persuadé.
Lorsqu'elle les invita à rentrer dans la rivière, et ce malgré le froid et l'obscurité totale, ils n'eurent pas la force de refuser. Une baignade ne se refuse jamais, et puis ils devaient être lavés de la moindre impureté, cette promesse était une révélation, une épiphanie ! Alors tout habillés, ils plongèrent sous les prières de la Muse Noyée.


"Ne craignez point, car même si la nuit est noire et l'eau froide nul réconfort ne peut égaler celui du va et vient éternel des marées, la caresse de l'écume et le soupir des vagues. Car ce qui est mort ne saurait mourir et à jamais reposera dans les Abysses. Puisse la grâce du Dieu Noyé, Seigneur des Tempêtes, insuffler en la terre la beauté des Océans. Votre sacrifice ne sera pas vain."

Cette dernière phrase fut une bombe dans l'esprit de chacun. Ils comprirent toute la supercherie, l'usage massif d'envoûtements. La petite fille était une horrible créature dont la peau boursoufflée recrachait encore de l'écume et tout le long de son visage des parasites aquatiques s'étaient logés. Son sourire putride, fait de dents noirâtres, et ses traits désaxés étaient cependant tout à fait calmes, habités par une divine assurance. Elle les avait piégés, et ils étaient déjà morts.
Alors qu'ils hurlaient, des remous immobilisèrent leurs pieds et un brouillard épais aveugla leur vue. Après ce vif moment de violence, la nuit regagna sa tranquillité et la Sorcière était la seule à peupler les rives nocturnes.


A la surface de l'eau flottaient les bâtons auxquels étaient venus s'ajouter des cristaux éclatants. Elle s'approcha alors de ceux-ci et s'immergea toute entière, lorsqu'elle ressortit elle était de nouveau une petite fille resplendissante s'en allant simplement vendre sa production journalière.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3526
Expérience : 11663
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Dim 20 Nov 2016 - 21:40

Rapport de fabrication :

Yuli fabrique 4 bâtons'n'arcisse.

Remarques sur le RP : Rien à dire !

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olórin Calen
Mage

avatar

Messages : 392
Expérience : 2344
Masculin Âge RP : 573

Politique : 56
Métier : Sculpteur - Maître Absolu
Titres:
 

(Esprit protecteur d'Olorin +300, v+250, 100)

Stats & équipements
Vitalité:
2091/2091  (2091/2091)
Vitesse: 854
Dégâts: 1926

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Dim 20 Nov 2016 - 23:12



De retour à Endorial pour rendre visite à son paternel, Olórin en avait profité pour emprunter l'atelier familial. Ce dernier n'avait pas bougé d'un pouce depuis maintenant neuf siècles, époque à laquelle la famille de Haut-Elfe avait fait bâtir la demeure. C'était d'ailleurs à l'occasion du mariage prévu entre sa mère et son père que cette dernière s'était édifiée en quelques mois. Il s'y engouffra et constata que sa demande avait été prise en compte puisque le tronc de sureau était posé là, sur un établi adapté. Contournant la table, il retira soigneusement sa cape avant de caresser sobrement l'écorce de l'arbre.

Hmmm...

Ses pupilles fixèrent le tronc pendant de longues minutes. Inerte à première vue l'elfe réfléchissait à ce qu'il allait bien pouvoir en faire car il n'avait pour l'heure aucune source d'inspiration. Et puis après un bon quart d'heure d'attente, ses yeux se perlèrent d'un bleu étincelant quand il composa à l'aide de sa cryurgie une bâton de glace sur lequel trônait fièrement un aigle aux ailes déployées. Voilà qu'un modèle de son imagination venait de faire son apparition. Grâce à cette méthode il avait désormais toutes les cartes mains pour tailler le bois.

Dans un premier temps il sectionna proprement les extrémités du tronc afin de le raccourcir. Quelques coups de scie justement placés et les extrémités tombèrent lourdement sur le sol. Puis, avec minutie il s'occupa d'ôter l'épaisse couverture de tissus qui couvrait le végétal. Il s'aperçut tout de suite de la qualité de ce bois, très certainement un bois de la région, il poussait à foison dans ces terres. Il était aisé de reconnaître un sureau. D'abord, il y avait cette forte odeur et bien souvent désagréable pour qui ne savait pas l'apprécier. Venait après lors d'un diagnostic rigoureux, ces verrues très apparentes et caractéristiques qui ponctuaient son écorce. Enfin, pour l'ultime vérification il suffisait de sectionner un rameau du végétal pour apercevoir sa moelle abondante et blanche. Que de beauté la nature était faite.

Travaillant comme un forcené depuis plusieurs heures maintenant il se retrouva nez à nez avec le cœur si vigoureux de l'arbre. Il était recouvert de morceaux de bois de toutes formes, de toutes tailles mais il ne lâcherai pas sa création. Voilà qu'il entama avec soin la longue tenue du bâton qu'il taillada avec parcimonie. Peu à peu, l'on pouvait voire un courbe naissante qui s'enroulait soigneusement autour du bâton tout en amorçant une montée progressive. C'était une chose relativement simple, mais suffisante. S'inspirant de son modèle, il se lança dans la réalisation de l'aigle aux ailes déployées. C'était un travail de longue haleine, les outils s'enchaînaient dans ses mains, les petits coups de souffle ne cessaient d'évacuer la sciure de bois, et lui ne voyait plus le temps passer. Quand enfin il eut terminé, il n'osa pas regarder l'heure. Il s'occuperait de faire sécher le bois un autre jour, son corps ne demandait qu'à se reposer maintenant.


Fabrication d'un Bâton'n'arcisse à placer dans l'inventaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaryelle Chal'di
Guérisseuse

avatar

Messages : 161
Expérience : 942
Féminin Âge RP : 103 ans

Politique : 21
Métier : Sculpteur - Apprenti (50)
Titres:
 

(Bébé citrouille +100, v+100, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
1590/1590  (1590/1590)
Vitesse: 297
Dégâts: 322

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Lun 21 Nov 2016 - 0:34



Rue déserte
Atelier très chouette
Pas âme qui bouge
Juste Ama qui travail son bois
Près d'un feu rouge.
Elle a besoin,
de faire tout ça bien,
pour bien apprendre.
Elle cherche un peu d'son ardeur
pour faire le meilleur !

Elle s’entraîne presque toute la nuit,
Le tas d'bois rétréci,
Elle s’entraîne sur son établi,
Elle rabote et sourit.

Entre ses doigts
elle sculpte le bois,
pour l'façonner.
Un baton'n'arcisse
c'est pas un supplice
A fabriquer !
Les secondes files
sans qu'elle se défile
a travailler.
Elle met presque toute son ardeur
pour faire le meilleur !

Elle s’entraîne presque toute la nuit,
Le tas d'bois rétréci,
Elle s’entraîne sur son établi,
Elle rabote et sourit.

Les dernières retouchent
et enfin la couche
pour finaliser !
Les bâtons ont d'ailleurs
été fait en douceur...



[Création de deux Baton'n'arcisses]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3526
Expérience : 11663
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Lun 21 Nov 2016 - 3:04

Rapport de fabrication :

Olorin fabrique 1 bâton'n'arcisse, il gagne 5 points métier + 10 points métier bonus.

Remarques sur le RP : Rien à dire !

A bientôt pour de nouveaux crafts !

----

Rapport de fabrication :

Amaryelle fabrique 2 bâtons'n'arcisse, elle gagne 10 points métier.

Remarques sur le RP : Rien à dire !

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olórin Calen
Mage

avatar

Messages : 392
Expérience : 2344
Masculin Âge RP : 573

Politique : 56
Métier : Sculpteur - Maître Absolu
Titres:
 

(Esprit protecteur d'Olorin +300, v+250, 100)

Stats & équipements
Vitalité:
2091/2091  (2091/2091)
Vitesse: 854
Dégâts: 1926

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Ven 25 Nov 2016 - 7:16

Levé aux aurores le mage avait passé une sale nuit. Pour quelle raison ? Cela il l'ignorait totalement, mais une chose était certaine il ne resterait pas à attendre que le temps passe dans son lit. Se préparant à aller arpenter les rues d'Endorial, il se rendit compte que son atelier avait été réapprovisionné en bois de sureau. Il se stoppa net. Après un instant d'hésitation, il s'y dirigea affirmant intérieurement qu'il irai se balader plus tard dans la journée. Usant une nouvelle fois de magie pour s'imager l'objet à sculpter, il commença sans tarder à creuser le bois. L'atelier, les outils et le bois hurlaient à la mort tant l'ardeur de l'elfe était palpable. Il espéra qu'aucun voisin ne se plaigne au petit jour. Après une bonne heure d'ouvrage, il constata l'objet du délit et le laissa de côté pour quelques détails qu'il corrigerai plus tard.

Marchand:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leigli Delnoch
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
avatar

Messages : 299
Expérience : 1263
Masculin Âge RP : 23

Politique : 04
Métier : Bûcheron - Novice (10)
Titres:
 

(Cernunnos, Cerf royal de Leigli +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1665/1665  (1665/1665)
Vitesse: 299
Dégâts: 354

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Sam 26 Nov 2016 - 15:14

Leigli défigurait avec tristesse le corps de son mentor. Helyn avait vécu longtemps, très longtemps. Sans doute trop longtemps. Son talent de sculpteur aurait dû l'accompagner en douceur vers sa mort, non pas y contribuer. Il soupira longuement. Au moins était il parti paisiblement dans son sommeil. L'Albus l'avait veillé jusqu'à percevoir son dernier soupir. Lorsque celui ci survint, Leigli eut un lourd pincement au cœur. La seule personne l'ayant aimé sur cette Terre venait justement de quitter celle ci. Le décès de son mentor de métier passa inaperçu, et c'est seul que l'Albus rendit les derniers honneurs au vieillard. Il s'était efforcé de détendre les traits de cet homme qui l'avait considéré comme son fils. Un père. Oui, Leigli l'avait considéré comme un père. Il soupira une nouvelle fois, et plaça la planche sur le cercueil, cachant pour toujours le corps de cet homme au monde. Le garçon le remercia et se saisit de la charrette, la tirant vers la nécropole, certainement. Le jeune homme resta, silencieux, de longues minutes à réfléchir. Helyn décédé, il se retrouvait seul avec ses doutes, ses peurs, et ses projets irréalisables. Il grogna doucement. Il ne pouvait rester ici, dans cette ville où bruits et commerces se mêlaient dans un contraste de brouhaha et d'hypocrisies en tout genre. Finalement, il se détourna et pénétra dans le magasin. Toisant le commerçant qui n'avait même pas pris la peine de saluer le départ de celui qui lui permettait de gagner sa vie, il pénétra dans l'atelier du vieillard. Allumant les bougies, il s'assit au siège du sculpteur en soupirant. Il devenait l'héritier de son travail, de ses matériaux, et de ses commandes...


Il saisit lentement le papier de commande et lut rapidement les dernières demandes. Comme toujours, un bâton'n'arcisse, puis un sceptre Opikal, et enfin une arbalète. Il se figea doucement. Le bâton'n'arcisse était destiné à un client régulier accroc aux bâtons, mais les deux autres commanditaires était différents. Amaryelle, et Utop. Leigli poussa un léger rire en lisant le prénom de sa compagne de route, qu'il avait croisé il y avait peu sur la plage, et Utop, le barbare du repos de Kileen... S'étonnant du hasard, il jeta le papier des commandes sur le bureau et s'étira. Le bâton lui demanderait peu de temps, il était habitué à en faire désormais. En revanche, le sceptre et l'arbalète... Il s'étira et se saisit du carnet de notes où griffonnait régulièrement Helyn. Il y notait informations et remarques sur toute recette qu'il avait rencontré durant sa vie. Un précieux carnet. Le parcourant rapidement, l'Albus trouva rapidement la page associée aux sceptres, et découvrit que la recette du sceptre Opikal et du bâton'n'arcisse étaient identiques. Fronçant les sourcils d'étonnement, il parcourut rapidement les notes griffonnées. Un sceptre de guérisseur ? Bien. Il avait d'ores et déjà une idée pour le sceptre de sa compagne. Tournant de nouveau les pages, il lut rapidement les pages sur les arbalètes à gâchette simple. Un bois de moins que les bâtons, mais une nécessité de précision accrue. Il fallait disposer l'arc de tir et le bâti de l'arme convenablement, ou le tir serait affecté. Complexe, et précis. Il soupira. Trois armes à fabriquer. Il déposa doucement le carnet sur le bureau et déposa les pieds sur le bureau. Il avait le temps. Il s'étira de nouveau et ferma les yeux. S'assoupissant, il se promit d'achever son travail dans la journée.


Leigli se réveilla quelques heures plus tard. Il ouvrit les yeux, et s'étonna d'être dans l'atelier privé d'Helyn. Puis les événements de la nuit lui revinrent à l'esprit et ses traits s'assombrirent. Il devait faire honneur au travail de toute une vie. Se levant lentement, il sortit de l'atelier pour se diriger vers le jardin. Le vide que créait le départ du vieillard était lourd à supporter, mais Leigli l'ignora. Se dirigeant vers la cabane du défunt, il se saisit de l'ardoise servant d'inventaire des matériaux, et déchiffra l'écriture du vieillard. 150 bois de sureau. Il avait de quoi faire toutes les armes.


Il s'équipa de 31 bois de sureau afin de commencer son travail. La routine prenant bientôt la main sur ses actions, il se mit à réfléchir, commençant la fabrication du bâton'n'arcisse. Il héritait des outils, des matériaux, des commandes d'Helyn, mais certainement pas de son atelier. Taillant la base du bâton, il se dit qu'il était finalement temps de quitter Ishtar. Il voulait aller au nord, loin au nord. Là où le froid érige des murs de glace, là où les nuages sont un ciel agréable, là où le climat ne se reflète pas sur un sable brûlant. Au nord. Stelleraë, puis Kastalinn. Il devait passer par ces deux villes. La première pour sa bibliothèque, pour sa richesse, et également pour sa position politique. Le Roi humain y vivait, normalement. Il voulait apprendre qui dirigeait dans ce pays. Cela l'aiderait à comprendre les mécaniques de ce monde. Puis Kastalinn, le Nord, le Froid. Mais tout cela était utopique. L'avenir de Leigli lui était sombre, et malheureusement instable. Quelque chose n'allait pas dans ce monde. Une tension, des tensions dans l'air permettaient de laisser envisager une rupture de l'équilibre. Les civils quittaient Ishtar, les soldats y affluaient. L'Albus ne comprenait pas ce qu'il se passait, mais il se passait quelque chose. La mer elle même semblait moins paisible. Depuis quelques jours, l'Albus apercevait des ruptures de la monotonie hypnotisante des vagues. Une agitation marine, une rupture d'équilibre, les humains tendus... Un événement sombre pointait à l'horizon. Prédire ce qu'il en était lui était impossible. Mais il se jura de prêter garde. Voir différents soldats de différentes bannières rejoindre la ville commerciale ne laissait rien envisage de bon. L'odeur de la guerre se propageait doucement, mais Leigli refusait d'y croire. Il ne voulait pas prendre part à une guerre entre les hommes. Il en avait assez souffert dans son ancienne vie. Si les factions du continent s'entre déchiraient, Leigli resterait neutre, et prônerait la Justice dans la stupidité guerrière. Émergeant lentement de ses réflexions, il leva le bâton au dessus de ses yeux, étudiant la régularité des traits. Il régla les derniers petits détails, comme la précision des décors sur le manche, et déposa le bâton plus loin, proche de la fontaine.


Il leva les yeux au ciel, s'apercevant que l'après midi prenait le pas sur la matinée. La journée avançait lentement, et déjà était elle lourdement chargée en émotion et en obligation. Soupirant doucement, il se pressa à aller chercher 31 bois de sureau pour le sceptre Opikal. Une commande d'Amaryelle. Il sourit. La jeune femme et lui s'étaient récemment tous deux sauvé mutuellement la vie, il allait l'en remercier. Nettoyant rapidement les outils, il s'activa à la tâche du sceptre. Amaryelle n'était pas bien grande, l'arme ne devait pas l'encombrer, mais devait également pouvoir être suffisamment long pour lui offrir une portée non négligeable. En somme, une base solide mais souple. Sa conception prit une bonne heure au jeune homme, désireux de bien faire la future arme de sa compagne. La base du bâton était commune à celle des autres. Ce qui allait varier, ce serait la tête. Leigli se mordit la lèvre. Qu'est ce qui caractérisait la jeune femme ? Sa Race ? Sa Magie ? Son caractère ? Ce dernier critère n'était pas prenable en compte. Un bâton ne pouvait pas refléter l'âme de son porteur. Il fallait se baser sur l'origine elfique de la jeune femme. Leigli soupira. Il ne trouvait pas. Que pouvait il faire ? Il déposa le manche sur la table et marcha jusqu'à la fontaine, s'y asseyant lentement. L'eau était claire, et quelques feuilles flottaient à la surface de celle ci. Leigli ferma les yeux, réfléchissant quelques instants. Amaryelle. Il sourit. Une elfe aux yeux verts et au caractère d'un ange. Il savait. Ouvrant les yeux, il regarda le jardin en silence. Quelques secondes plus tard, il se leva et vint cueillir quelques feuilles de lierre qui grimpaient le long du mur de la fontaine. C'était ce qu'il lui fallait. Un large sourire aux lèvres, il s'empressa de retourner à l'établi. Enroulant les feuilles de lierre ensemble, il parvint à créer une sorte de réceptacle en leur sein. Les feuilles s'enroulaient les unes sur les autres, se rejoignant en leurs sommets en un point unique, créant comme une flamme immobile. Une unique cavité permettait de stocker un artefact, ou quelconque pierre magique. C'était exactement ce qu'il fallait. Il se mit à la tâche et, se saisissant d'un couteau d'une petitesse incroyable, se mit à tailler le bout du sceptre. Deux longues heures lui furent nécessaire afin qu'un semblant de décoration commence à être visible. Les finitions laissaient à désirer. Certaines feuilles étaient plus grandes que d'autres, et le réceptacle était encore trop étroit au goût de Leigli. Quelques longues minutes plus tard, il finit par se résoudre au fait qu'il devait laisser des feuilles de lierre en bois relativement épaisses, à raison d'une taille entre cinq et dix millimètres. Au delà de cette intervalle, c'était soit trop épais et hideux, soit trop fin et fragile. Il s'efforça ensuite de respecter les veines parcourant les feuilles, redonnant un peu de vie au sommet du bâton. De nombreuses adaptations lui prirent le reste de l'heure, mais, finalement, en milieu d'après midi, il acheva le sceptre d'Amaryelle. Un bâton droit, dont la taille de risquait pas dé déranger l'Elfe, et dont le sommet était un entrelacement de feuilles de lierre en bois, avec une légère cavité destinée à recevoir artefacts et pierres. Néanmoins, il manquait une petite touche à ce sceptre. La Race d'Amaryelle était représentée, mais pas sa Magie. Il sourit, et entreprit de peindre le sceptre en blanc. Une fois cela fait, il déposa le sceptre à côté du bâton'n'arcisse.


Il avançait bien. Il ne restait que l'arbalète à gâchette simple d'Utop... Il sourit et emporta 30 bois de sureau, ses outils, les deux bâtons, et se dirigea vers l'atelier privé d'Helyn. L'arbalète allait être un travail bien plus complexe que les deux bâtons. Entrant dans la pièce, il déposa les bâtons dans un coin et s'assit sur la chaise devant l'établi. Se saisissant du carnet d'Helyn, Leigli lut tous les chapitres sur les arbalètes et les arcs. La conception théorique était simple, mais la mise en pratique était plus longue. Notamment, l'arc de tir devait être optimal, proche de l'oeil sans pour autant se casser au premier tir. L'arbalète à gâchette simple rajoutait la contrainte d'une recharge rapide. Mettre un carreau, appuyer sur la gâchette, tirer la corde à l'aide d'une pince intégrée, mettre un carreau, appuyer sur la gâchette... Les fixations devaient être solides pour qu'une recharge rapide ne détériore l'arme. Leigli passa près d'une heure à analyser les contraintes et les notes d'Helyn. Ce dernier racontait n'avoir que très peu fabriqué d'arbalète, le système étant bien trop complexe et les contraintes trop non-négligeables. Leigli le comprenait. Cependant, il ne resterait pas fermé à la conception des armes complexes, son ambition étant bien plus grande. Le bâti était le premier composant à confectionner. L'Albus s'y attela sans attendre. Il calcula que l'arbalète devrait avoir une longueur d'une trentaine de centimètres afin de tirer des carreaux de vingt centimètres. Environ cinq centimètres de large pour le bâti, ignorant pour l'instant l'arc qu'il devrait fixer à l'avant ensuite. La conception du bâti lui prit une demi heure environ. Les tailles à respecter étaient alors la plus grande contrainte pour le sculpteur. Très vite, il se rendit compte que le mécanisme exigeait que le bâti contienne une cavité permettant à la gâchette d'être reliée à l'arc. Ces petits détails furent la tâche qui prit le plus de temps à l'Albus. Les liens du mécanismes étaient en ficelles, et celles ci devaient également être résistantes, mais légères ou l'arbalète perdait sa capacité de rapidité. Leigli passa plusieurs heures à obtenir tous les matériaux nécessaires, et à préparer un bâti résistant et fonctionnel. Avant de poursuivre, il décida de peindre les différents composants en un noir brillant. Un noir profond, un noir sombre, avec une légère nuance de bleu marine. Utop, s'il se rappelait bien, était vêtu de noir, et le bleu marine rappelait les ghûls qu'ils avaient affronté et vaincu ensemble. Leigli eut un léger sourire lorsque l'idée lui vint de décorer la poignée en un crâne. Il s'y attela, et positionna le crâne de sorte à ce que les orbites vides fassent face au tireur. La gâchette se trouvait alors derrière le crâne. A l'intérieur des yeux, Leigli s'amusa à y inscrire un nom. Dans l'oeil droit, il écrivit « Héré » et dans l'oeil gauche « Tique ». Utop comprendrait. Finalement, il s'attela à la finalisation de l'arbalète, l'assemblage. Décidant de prendre son temps afin de ne pas créer une arme instable, Leigli mit facilement une heure à tout assembler dans les moindres détails et s'appliqua à tester l'arme à vide. Il emprunta un carreau au commerçant dans la salle d'à côté et tira de nombreuses fois dans un mannequin afin d'ajuster l'arc de tir sur l'arbalète. Finalement, il parvint à régler l'arme afin qu'elle tire droit. Elle se déréglait rapidement malheureusement, mais Helyn avait marqué que c'était un défaut commun à toutes les arbalètes légères. Enfin, Leigli déposa l'arbalète noire sur son bureau et soupira. Il avait fini.



[Confection d'un bâton'n'arcisse (destiné à être vendu à l'hdv), d'un Sceptre Opikal (destiné à être échangé dans l'hdv à Amaryelle) et d'une Nénuph'arbalète (destinée à être échangée dans l'hdv à Utop Libert. Tout cela fait 92 bois de sureau mon cher Marchand!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3526
Expérience : 11663
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Dim 27 Nov 2016 - 10:44

Rapport de fabrication :

Olorin fabrique 1 bâton'n'arcisse, il gagne 5 points métier.

Remarques sur le RP : Rien à dire !

A bientôt pour de nouveaux crafts !

----

Rapport de fabrication :

Leigli fabrique 1 bâton'n'arcisse, 1 Sceptre Opikal, 1 nénuphar'balète, il gagne 15 points métier et 5 points métier bonus.

Remarques sur le RP : Rien à dire !

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olórin Calen
Mage

avatar

Messages : 392
Expérience : 2344
Masculin Âge RP : 573

Politique : 56
Métier : Sculpteur - Maître Absolu
Titres:
 

(Esprit protecteur d'Olorin +300, v+250, 100)

Stats & équipements
Vitalité:
2091/2091  (2091/2091)
Vitesse: 854
Dégâts: 1926

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Dim 11 Déc 2016 - 12:42

Quelle était douce cette matinée. La rosée était tombée récemment tandis que le soleil commençait son ascension vers les cieux tout en transperçant, ici et là, l'épaisse frondaison de la Forêt Sylfaën. Les végétaux commençaient lentement à reprendre leur vigueur quotidienne tandis que les gouttes d'eau se laissaient échouer lascivement des feuilles jusqu'au sol. Le sculpteur en herbe avait décidé en ce début de journée de partir se balader afin de profiter de ce spectacle naturel dont il ne se lassait pas depuis maintenant presque six siècles. C'était également pour lui une occasion de se relaxer et d'entrer en phase de méditation afin de se retrouver avec lui même.

Cette promenade durait généralement presque deux heures, mais aujourd'hui quelque chose sur son chemin lui donna une idée. En effet, quelques branches de sureau encore en excellent état venaient d'attirer son attention. Jetant un œil aux alentours, voulant s'assurer que ces dernières n'appartenaient à personne, il songea quelques instants à ce qu'il pourrait bien en faire. Peu importe, il s'en empara tandis qu'il amorçait déjà son retour à l'atelier familial, une idée en tête. C'était une expérience nouvelle car jusqu'alors il n'avait confectionné que des bâtons. L'heure du renouveau approchait. Ou pas.

Comme à l'accoutumée il se libéra de son épaisse cape et déposa les quelques branches récoltées au préalable sur l'atelier. Les branches étaient bien raides, linéaires et plus ou moins épaisses. Ôtant l'écorce du bois, il commença. Il lui fallu plusieurs heures pour arriver à un résultat parfait tandis que plusieurs de ses branches avaient terminé en miettes lors d'un travail trop brutal. Au final, un beau manche avait fait son apparition après de nombreux échecs. Il s'échina au tiers de sa longueur de creuser un petit trou d'une profondeur suffisante sans pour autant traverser la branche de part en part. Quelques coups minutieux de ciseaux à bois plus tard et la structure principale était prête. Il s'empara d'un bout de bois bien plus petit - l'écorce avait été retirée plus tôt - dont il badigeonna l'une des extrémités d'une bonne couche de résine de sapin. Faisant de même dans le trou du manche principal, il emboîta les deux ensemble.

Il laissa sécher deux jours avant de revenir voir la stabilité de son œuvre. Le prenant en main il mania ce tonfa minable visuellement mais dont les caractéristiques physiques étaient correctes. Un bon équilibre, une bonne prise en main, une maniabilité relativement correcte mais un aspect un peu rustique toutefois. Il fallait y apporter un peu plus de cachet et de vitalité. Durant une dizaine minutes il chercha avidement un petit plus pour son œuvre. Lorsqu'il tomba sur des peaux de sangliers, ce fut le déclic. De fil en aiguille il ne chôma pas et recouvra avec délicatesse l'ensemble de l'édifice boisé avec cette peau relativement dure. Mais à force de persévérance, il réussit son coup. Il songea à l'argent qu'allait lui rapportait ce petit bijoux confectionné de ses propres mains et sourit grandement. Néanmoins, après moult essais personnels et n'étant pas peu fier du résultat, il préféra le garder pour lui et l'équiper à la place du vieux tonfa qu'il trimbalait déjà depuis un moment.


[Olórin fabrique TonFatsia et s'en équipe.]

Marchand:
 


Dernière édition par Olórin Calen le Dim 11 Déc 2016 - 12:47, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leigli Delnoch
Habitué(e) du pays

Habitué(e) du pays
avatar

Messages : 299
Expérience : 1263
Masculin Âge RP : 23

Politique : 04
Métier : Bûcheron - Novice (10)
Titres:
 

(Cernunnos, Cerf royal de Leigli +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1665/1665  (1665/1665)
Vitesse: 299
Dégâts: 354

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Dim 11 Déc 2016 - 12:44

Le départ. Il était sur le départ. Partir de cette fichue ville qu'était Ishtar. Changer de vie, changer de contexte. Changer d'air, changer de lieu, changer de métier. Faisant honneur à son défunt mentor, Feu Helyn, Leigli décida de sculpter quatre bâton'n'arcisses. Il ne tarderait pas à les vendre, et changerait de profession. Bûcheron peut être, ou quoi que ce soit. Mineur? Non plus, la pression des cavernes ne lui conviendrait sans doute pas. Peu importe. Il changerait. Il avait besoin de changer. La douceur de la sculpture ne lui convenait plus. Et cette douceur ne s'accordait plus avec certains de ses projets...



[Leigli fabrique 4 Bâton'n'arcisse.]




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3526
Expérience : 11663
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Sam 17 Déc 2016 - 13:25

Rapport de fabrication :

Olorin fabrique 1 TonFatsia, il gagne 5 points métier et 5 points métier bonus

Remarques sur le RP : Rien à dire !

A bientôt pour de nouveaux crafts !

----

Rapport de fabrication :

Leigli fabrique x4 bâton'n'arcisse, il gagne 20 points métier.

Remarques sur le RP : Rien à dire !

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olórin Calen
Mage

avatar

Messages : 392
Expérience : 2344
Masculin Âge RP : 573

Politique : 56
Métier : Sculpteur - Maître Absolu
Titres:
 

(Esprit protecteur d'Olorin +300, v+250, 100)

Stats & équipements
Vitalité:
2091/2091  (2091/2091)
Vitesse: 854
Dégâts: 1926

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Ven 30 Déc 2016 - 18:21

La nuit commençait à engloutir les derniers rayons du soleil. Olórin ne semblait pas dans son assiette ce jour. Il voulait faire quelque chose, sans pour autant avoir d'idées bien spécifiques, mais ses mains et son esprit ne demandaient qu'une seule chose ; créer quelque chose de nouveau. Son atelier n'avait pas bougé depuis quelques temps et pourtant du bois de sureau était encore disposé sur son atelier depuis sa dernière visite. Il resta songeur quelques minutes avant de repenser aux séances d'entraînements de la Garde Zéphyr. Il fallait s'y rendre une fois par mois pour conserver ses aptitudes multiples, mais rien qu'à l'idée de penser à sa médiocre performance au tir à l'arc, il fronça les sourcils.

Soudain, il s'empara d'une branche qui semblait de bonne facture. Minutieusement, il commença à la peler de son écorce. Les lamelles d'écorce tombèrent les unes après les autres pour ne laisser respirer que le cœur du bois. Il n'était pas bon tireur, et alors ? Peut-être qu'il pouvait confectionner de bons arcs pour les soldats de sa faction, après tout, personne n'était parfait. Il se concentra davantage s'assurant de la solidité et de la régularité de la branche jusqu'à ce que ses yeux s'illuminent. Des étaux de glace vinrent s'emparer des extrémités de l'arc pour le courber. Pendant ce temps il avait trouvé une corde légèrement plus courte que l'arc et la fixa sans trop de difficultés. La glace se dissipa tandis que la corde se tendit. Sans fioritures supplémentaires, il se jura de faire tester l'arc à un membre de sa faction avant d'en produire d'autres.


[Olórin Calen fabrique 1 M'arc'guerite.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3526
Expérience : 11663
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Lun 2 Jan 2017 - 17:13

Rapport de fabrication :

Olórin fabrique x1 M'arc'guerite, il gagne 5 points métier.

Remarques sur le RP : Rien à dire !

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olórin Calen
Mage

avatar

Messages : 392
Expérience : 2344
Masculin Âge RP : 573

Politique : 56
Métier : Sculpteur - Maître Absolu
Titres:
 

(Esprit protecteur d'Olorin +300, v+250, 100)

Stats & équipements
Vitalité:
2091/2091  (2091/2091)
Vitesse: 854
Dégâts: 1926

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Ven 6 Jan 2017 - 17:52

Aujourd'hui l'elfe n'était pas dans son état habituel. Il était ronchon comme jamais. Pourquoi ? C'était le genre de chose à ne pas lui demander dans ces moments là. Quoiqu'il en soit il était de retour à l'atelier familial d'Endorial. Personne n'était présent, son père devait probablement vaquer à ses occupations. C'était un noble influent après tout. Les minutes passèrent. Se saisissant de quelques branches de sureau et de cuir de sanglier il songea à ce qu'il avait déjà fait avec si peu de matière. Un tonfa ! Peu à peu, il entama son processus de production afin de réaliser une arme identique à la précédente. Et sans s'en rendre compte, il se calma tout en confectionnant une nouvelle arme de bois. 

[Olórin fabrique un TonFasia.]

Marchand:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3526
Expérience : 11663
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Dim 8 Jan 2017 - 19:07

Rapport de fabrication :

Olórin fabrique x1 TonFatsia, il gagne 5 points métier.

Remarques sur le RP : Rien à dire !

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuli Sibly
Muse noyée



Messages : 270
Expérience : 2273
Féminin Âge RP : 14 (20 d'apparence)

Politique : 73
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Pieuvre de Yuli +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2232/2232  (2232/2232)
Vitesse: 892
Dégâts: 622

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Dim 29 Jan 2017 - 22:57

La nuit était douce en cette soirée aux abords d'Ishtar, dans le paisible Hameau que Yuli habitait, lovée en son étang. Elle avait renommé l'endroit "Insmouth", en référence à une légendaire cité des Tempêtes, utopie d'une ancienne vision de suprématie Abyssale.

Ce soir-ci, elle était assise sur le rocher qui dominait le lagon, au milieu des fleurs aquatiques et des nénuphars, habillée d'une courte robe rouge et de chaussures à talonnettes et lacets assorties. C'était une nuit très spéciale, car Nekros lui avait parlé pour la première fois depuis la fin de son apprentissage.
Sorti des brumes, toujours dissimulé dans les eaux les plus troubles, son protecteur avait murmuré aux poissons et à sa maîtresse une curieuse prophétie ; Un Prêtre Noyé venait.

Les prêtres de l'ordre des Tempêtes, les Noyés, étaient les pendants masculins des Muses. Denrée rare et exceptionnelle, leurs pouvoirs et ancienneté dépassaient de loin ceux des femelles mais on racontait que leur apparence glaçait le sang de quiconque osait braver leur soutane large.
Yuli n'avait pas peur, en réalité, elle était même très excitée de croiser un ami de cette trempe. Peu importe qu'il soit moche ou non, les Prêtres Noyés colportaient les récits primordiaux, et leur savoir était tel que seul un fou oserait s'inquiéter de pareil interlocuteur.

Elle attendit donc patiemment, jour et nuit, que l'étranger ne vienne. De ses doigts habiles, elle tissa le temps de l'attente une nouvelle robe pour l'inconnu, s'aidant de la nature environnante. Les manches étaient en lin bleu, et piquants d'oursin pour les épaules, et la robe en peau de Requin Tigre.

Finalement, par un soir où les brumes étaient si épaisses que Yuli ne voyait rien à quelques mètres devant elle, le prêtre arriva. Ce fut d'abord la brise qui le lui indiqua, alors que sa robe rouge ne s'agitait doucement, bercée par une étreinte marine, elle sut que quelqu'un venait. Puis autour d'elle, ses poissons se mirent à s'agiter, sautant à la surface de l'eau, visiblement agités. Yuli scruta l'horizon, tentant de percer le voile blanc, sans succès.

Ce ne fut que lorsque la brume disparut, rompue par l'arrivée du prêtre, qu'elle put admirer son visiteur. Un homme large, dont le corps voûté était entièrement couvert par une soutane déchirée, aux haillons de tissu fantomatiques qui cachaient l'entièreté de sa silhouette. Il avançait très doucement, sans qu'il ne paraisse faire le moindre pas mais plutôt en se traînant à la façon d'une limace. Il parcourait son chemin à son rythme, sans se soucier de ce qui l'entourait, et quand il fut parvenu à la bordure du lagon il ne s'arrêta pas et marcha tout simplement sur l'eau de son corps vouté.

Il s'avança jusqu'à Yuli, assise sur son trône de pierre.

"- Ulu Eth'az, ma sœur. Sa voix était rauque et à peine audible, comme la mer dans un coquillage porté à une oreille attentive.
- Ulu Eth'az, mon Père, avez-vous fait bonne route ?
- Oui-da. Puissent vos côtes héberger mon corps fatigué, m'accordez-vous le repos en vos eaux ?
- Cela va sans dire, vous êtes ici comme chez vous.
- Ulu Eth'az. Qu'est-ce ceci ?Un doigt crochu, et surtout très fin, comme une patte de crabe, se pointa en direction de la robe que tenait la Virtuose.
- Une robe, pour vous, Monseigneur.
- Aaaah... noble enfant. Bénis soient tes vagues.
- Doublement pour vous."

L'inconnu resta longtemps, et chaque soir, il enseignait à Yuli des choses que seules les mers éternelles ne pouvaient receler. Et ensembles, ils fabriquèrent même des bâtons de marche pour les pérégrins Abyssaux.

Fabrication de 2 Bâton'a'rcisse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3526
Expérience : 11663
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Lun 30 Jan 2017 - 12:02

Rapport de fabrication :

Yuli fabrique 2 bâtons'a'rcisse

Remarques sur le RP : Rien à dire ! Excepté ouagadougou babibadou.

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olórin Calen
Mage

avatar

Messages : 392
Expérience : 2344
Masculin Âge RP : 573

Politique : 56
Métier : Sculpteur - Maître Absolu
Titres:
 

(Esprit protecteur d'Olorin +300, v+250, 100)

Stats & équipements
Vitalité:
2091/2091  (2091/2091)
Vitesse: 854
Dégâts: 1926

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Mar 31 Jan 2017 - 17:48

Décidément l'elfe était sur une lancée. En effet, il semblait décidé à fabriquer des Tonfatsia. Déjà plusieurs sessions d'artisanat qu'il fabriquait un même produit. Cette répétition devait-elle traduire une certaine monotonie dans sa pratique professionnelle, ou simplement que l'envie n'y était pas ces jours-ci ? Et bien non, il était question de toute autre chose. Le mage n'avait qu'une envie désormais, ; il voulait accroître ses connaissances et sa pratique de manière importante. Voilà pourquoi il s'obstinait ces derniers temps à produire un unique objet. L'objectif était de peaufiner toutes ses techniques artisanales, mais surtout de passer à un niveau supérieur, celui de sculpter le bois, non plus comme un débutant, mais comme un artisan bel et bien indépendant. Bien sûr, il y avait encore beaucoup de chose à apprendre, mais ces deux TonFatsia marquaient la fin de ses petites œuvres pour en entamer d'autres plus travaillées.

[Olórin fabrique deux TonFatsia.]

Marchand:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3526
Expérience : 11663
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Mer 1 Fév 2017 - 13:05

Rapport de fabrication :

Olórin fabrique x2 TonFatsia, il gagne 10 points métier et 5 autres bonus.

Remarques sur le RP : Rien à dire ! Tu passes Apprenti Clin d'oeil

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olórin Calen
Mage

avatar

Messages : 392
Expérience : 2344
Masculin Âge RP : 573

Politique : 56
Métier : Sculpteur - Maître Absolu
Titres:
 

(Esprit protecteur d'Olorin +300, v+250, 100)

Stats & équipements
Vitalité:
2091/2091  (2091/2091)
Vitesse: 854
Dégâts: 1926

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Mer 1 Fév 2017 - 19:04

Le mage sentait qu'il venait de franchir une étape importante dans sa carrière professionnelle. Ces dernières créations lui en avait dit long sur le chemin parcouru depuis ses débuts dans la taille du bois. Ce n'était pas une immense réussite, mais il en était tout de même fier. Après tout, les petits plaisirs étaient parfois les plus importants. Il avait progressé lentement mais sûrement et cela l'épanouissait pleinement en ce jour. Un jour nouveau d'ailleurs où il se décida à aller quérir quelques branches de cerisier auprès des marchands de la région. En effet, il était temps d'expérimenter avec un autre végétal. Quoi de mieux que cet être pouvant atteindre les 10 mètres de hauteur avec un tronc lisse et noirâtre ? Et comment résister à l'appât visuel de sa coiffe vert foncé aux feuilles oblongues et dentées ? Difficile de tergiverser plus longtemps sur le sujet, c'est avec une charrette pleine de bois de cerisier qu'il retourna faire son œuvre à l'atelier familial.

Sur la route, il profita des allées marchandes pour faire quelques haltes volatiles. Il fallait le reconnaître, la place d'Endorial n'était point mal pourvu en marchandises diverses. Il acheta d'ailleurs quelques fruits et légumes pour le repas du soir mais également du minerai d'argent. Pourquoi ? Il n'en savait trop rien pour l'heure. Sur le chemin du retour il balbutia quelques phrases. Il songeait déjà à ce qu'il allait faire de ce bois, les plans se générant peu à peu dans son esprit.

Il passa le seuil de la porte de l'atelier et lâcha quelques branches sur une table avant de faire une nouvelle pause. Le temps d'une courte réflexion et le voilà qui invoquait son pouvoir de glace. Cette fois-ci, il sculpterait à l'aide de sa magie. Un premier ciseau à bois givré se forma tandis que d'autres, de différents gabarits, se formèrent à leur tour. Le travail pouvait commencer. C'est après plusieurs heures d'efforts acharnés, et une pile de bois en moins, que trois arcs avaient fait leur apparition. Ils étaient presque parfaits avec une courbure légèrement prononcée et quelques gravures en référence à la Garde Zéphyr. Néanmoins, il fronça les sourcils. Quelque chose manquait. Soudain, il alla fouillé dans sa besace pour récupérer les trois morceaux de minerai d'argent. Il comprit ce qu'il voulait en faire. En les faisant foudre par intermédiaire d'un forgeron, il en ferait une poupée supérieure, une poupée inférieure et un élégant repose flèche au centre. Ah, qu'il était content, d'autant plus que ces arcs étaient destinés aux Éclaireurs et Gardes Sylvestres.

N'est pas sculpteur qui veut !


[Olórin fabrique 3 arcs argentés.]

Marchand:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3526
Expérience : 11663
Masculin

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Lun 6 Fév 2017 - 20:36

Rapport de fabrication :

Olórin fabrique x3 Arcs argentés, il gagne 15 points métier et 5 autres points bonus.

Remarques sur le RP : Rien à dire !

A bientôt pour de nouveaux crafts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaryelle Chal'di
Guérisseuse

avatar

Messages : 161
Expérience : 942
Féminin Âge RP : 103 ans

Politique : 21
Métier : Sculpteur - Apprenti (50)
Titres:
 

(Bébé citrouille +100, v+100, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
1590/1590  (1590/1590)
Vitesse: 297
Dégâts: 322

MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Mar 7 Fév 2017 - 1:26


C'était une première fois pour Amaryelle.
Elle n'avait jamais eut l'occasion de manipuler du cuir. Elle avait jusqu'alors toujours fabriqué des Arc où des bâtons, mais ce jour là, elle eut l'envie de changer. Elle avait eut la chance d'avoir une super affaire pour avoir du bois et elle s'était rendu à l'hôtel de vente pour acheter du cuir de sanglier.

Ceci fait, l'elfe c'était rendu à l'atelier. Elle avait nettoyer son établi avant d'y poser ses affaires. Elle posa ses deux mains à plat en réfléchissant. La jeune femme tentait de se rappeler de ce qu'elle avait vu. Son maître sculpteur avait déjà eut à faire une commande de la sorte. Les yeux clos, elle répétait mentalement les gestes et les mesures qu'elle allait faire.

Amaryelle frappa du plat des mains sur le comptoirs et ouvrit les yeux. Concentrée, elle se mit à utiliser les outils pour tailler le bois, puis quelques lanières de cuir. Elle prit son temps, elle voulait bien faire, elle devait bien faire. Doucement mais surement, elle forma le premier Tonfa. Fière d'elle même, elle le fit rouler entre ses doigts puis au dessus de sa tête. Délicatement, elle le posa sur le sol et fit subir un sort similaire au bois et cuir restant. C'était une belle matinée, elle avait fait deux armes qu'elle irait vendre illico.

Elle voulait faire d'autre chose, d'autre objet, mais elle savait qu'il lui fallait de l'apprentissage et rien n'était plus formateur que de faire des armes...
[Création de deux TonFatsia avec les 6 cuirs de sanglier et 30 de mes bois de sureau]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   

Revenir en haut Aller en bas
 

Atelier des sculpteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

 Sujets similaires

-
» Atelier des sculpteurs
» Atelier du Mek Rukza
» Atelier de travail sur le phénomène de l'exclusion dans la société haitienne
» L'Atelier d'Uz' : bastion ork en WIP
» Atelier de travail Exécutif/legislatif pour élaborer un calendrier législatif

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sud de Dùralas :: Village d'Ishtar :: Lieu d'artisanat - Ateliers des sculpteurs-