AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


border=0
Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Eishû
Le Monde de Dùralas a précisément 2229 jours !
Dùralas, le Sam 7 Déc 2019 - 4:47
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 Atelier des sculpteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Mélaskholés Hyprate
Arlequin

Mélaskholés Hyprate

Messages : 231
Expérience : 1013
Masculin Âge RP : 23

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Apprenti
Titres:
 

(Chien commun +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche1700/1700Atelier des sculpteurs - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (1700/1700)
Vitesse: 518
Dégâts: 280

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyDim 26 Mai 2019 - 14:26

[Craft de TonFatsia - à ranger dans l'inventaire]

Mélaskholés avait trouvé ça très intéressant comme expérience que de sculpter. Il fallait avouer que ça ne payait pas de mine dit comme ça, toutefois il avait été comme transporté par des sensations nouvelles la dernière fois. Etant très réceptif à ceci, le jeune homme en demandait encore.
Il se procura donc, pour la première fois, les ressources nécessaires pour la réalisation de son ouvrage. En effet, la fois d'avant cela ne lui avait rien coûté. Dommage, il aimait bien quand les choses étaient gratis.

Il se baladait donc dans les rue d'Ishtar avec un sac à la main laissant dépasser trois bois de sureau. Tout au fond se prélassait un cuir de sanglier très certainement mort à cette heure-ci. Pauvre bête, pensa-t-il. Que son âme repose en paix, si tant est qu'un animal était pourvu d'une âme. Chose dont il doutait sérieusement. Il avait remarqué que les bêtes agissaient sous la conduite de leur instinct de survie, quelle que soit la situation. Il n'avait aucune liberté et était finalement condamné à vivre déterminé par leur nature animale.
Mourir devenait peut-être une libération dans un tel cas, non ? Après tout, il n'avait plus à vivre comme une simple marionnette qui ignorait tout des ficelles qui les manipulaient. Il eut soudainement mal au crâne, pourquoi se mettait-il à penser à de telles sottises, d'autant plus quand le soleil frappait si fort ? Il sentait comme un petit poing qui martelait l'intérieur de son crâne. Il accéléra le pas et entra enfin dans l'atelier, où la fraicheur était accueillante et la bienvenue.

Il n'était pas encore un habitué, toutefois il savait où aller maintenant. Ce sentiment de supériorité lui monta à la tête et il marcha fièrement, la tête haute. Beaucoup trop de choses se passaient dans son crâne ces derniers temps si bien qu'il se dit qu'il ne fallait pas s'étonner s'il souffrait de terribles maux.
Il renversa le contenu de son sac sur l'atelier et jugea rapidement de ce qu'il allait en faire. Il avait conserver son dernier ouvrage et c'est pour cette même raison qu'il l'avait travaillé non pas seulement de tout son corps, mais avec son âme également. Il en était fier, c'était sa première arme et il en était l'artisan. Il n'avait pas à rougir !

Cette fois-ci, c'était différent. Il savait qu'il ne garderait pas son ouvrage. C'est pour cela qu'il décida de ne pas se donner entièrement, comme la fois précédente. Une partie de lui résidait dans son arme, mais il l'avait avec lui et de ce fait, Mélasholés restait entier d'une certaine façon. Or, si une partie de lui habitait ce nouvel ouvrage et qu'il le vendait, il ne serait plus lui...
Que de maux lui saisissaient l'esprit. Il voulut se cogner le front contre plan de travail, mais résista à cette envie soudaine. Il avait conscience que cela aggraverait les choses plus que ça ne les arrangerait. Il commença donc à tailler le bois, se laissant emporter par ce geste régulier. Comme hypnotisé, il en oublia ce qu'il pensait et finit par ne plus avoir conscience qu'il pensait. Que cela était doux ! Machinalement, il tailla chacun des bois et finit par travailler le cuir qu'il rendit agréable au toucher.

A cet instant, il devint lui-même comme un animal car il n'agissait pas entièrement librement. Ses gestes étaient déterminés par une conscience lointaine guidant ses mains. Qu'est-ce qui le différenciait de l'animal à cet instant ? Il usait d'un savoir-faire qui se développait en lui, et ce, bien malgré lui. Or, cela était amplement suffisant, car suite à l'accomplissement de son ouvrage, après avoir transformé de simples matériaux naturels en une arme, Mélaskholés était à son tour transformé. Il était habité d'une technique qu'il pouvait user sans même y penser.
Trop heureux de se prouver à lui-même qu'il n'était pas un animal, il rangea son arme, le coeur et l'esprit léger. Il était libre et cette simple idée suffisait à lui faire verser une larme de joie. La vie lui réservait de biens belles surprises, n'est-il pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4218
Expérience : 14720
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptySam 1 Juin 2019 - 12:31

Malheureusement, je crains qu'il ne te manque quelques ressources
Revenir en haut Aller en bas
Mélaskholés Hyprate
Arlequin

Mélaskholés Hyprate

Messages : 231
Expérience : 1013
Masculin Âge RP : 23

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Apprenti
Titres:
 

(Chien commun +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche1700/1700Atelier des sculpteurs - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (1700/1700)
Vitesse: 518
Dégâts: 280

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptySam 15 Juin 2019 - 10:12

[Craft de 4 TonFatsia - à ranger dans l'inventaire]
Je fournis également les ressources nécessaires pour le TonFastia de mon précédent post où je n'avais pas toutes les ressources requises / + Craft de 1 TonFatsia - à ranger également dans l'inventaire

Mélaskholés avait fait des folie de son argent. Il venait de se procurer plus d'une douzaine de cuir de sanglier ainsi que du bois de sureau mais cette fois-ci plus que de nécessaire. Il prépara donc un sac dans lequel il prit le nécessaire à la fabrication de quatre tonfas. Il se dirigeait dès lors vers l'atelier portant un énorme sac sur le dos. Sa démarche était alourdie si bien qu'il trainait des pieds. Heureusement qu'il était resté dans le village d'Ishtar, lui épargnant un long voyage.

Il avait pris un logement chez une vieille dame aimable qui était à ses petits soins. Le tarif comprenait aussi bien le logis que les couverts et elle se préoccupait à merveille d'émerveiller ses papilles. Elle l'avait d'ailleurs aidé à lui mettre le sac sur le dos. Une fois chose faite, il lui avait expliqué qu'il rentrerait tardivement, car il allait certainement y passer toute la journée.

Quand il arriva enfin à l'atelier, il se débarrassa de sa surcharge bruyamment en déversant le tout au sol. Certains curieux levèrent le bout de leur nez pour voir ce qui avait troublé le silence tandis que d'autres le fusillaient du regard, l'accusant probablement de les déconcentrer. Mais Mélaskholés n'avait que faire des ces personnes-là. Il n'avait même pas conscience de déranger les autres !
Il tria ensuite toutes ses ressources afin de s'organiser au mieux. Il comptait travailler progressivement, c'est-à-dire travailler tout d'abord le bois et ce n'était qu'après avoir terminé cette première phase qu'il s'attellerait sur le cuir. Lorsque le tout sera fait, il finalisera une à une ses armes. Pour une fois, il était fier d'être aussi bien organisé car c'était là une chose rare. Ce qui l'avait aidé à le faire était cette petite dame qui l'hébergeait et avec qui il avait discuté. Ses conseils étaient d'une grande richesse, à croire que son grand âge lui avait procuré une expérience qu'il n'avait pas et qu'il ne posséderait certainement jamais. Elle avait même préparé un petit sac contenant de quoi manger, force est de constater qu'elle avait vraiment pensé à tout ! La fois dernière, lui-même en avait oublié de manger.

Il commença ce début de journée à tailler le bois, branche par branche. Il leur donnait la forme qu'il prévisualisait dans son esprit, minutieux comme jamais. Il portait une attention toute particulière au toucher et faisait toujours en sorte que le bois soit lisse et d'une extrême douceur. C'était certes une arme de combat, mais il ne fallait pas pour autant en oublier le confort de l'utilisateur.
Lui-même appréciait remarquer combien son arme était agréable à porter et il était également le premier à s'émerveiller devant durant les moments les moins opportuns. Cela lui avait fallu quelques soucis par le passé. Mais qu'était-ce qu'un coup bien placé comparé à une arme douceâtre ?
Le midi arriva très vite et savoir qu'un repas l'attendait contribua à lui faire prendre conscience qu'il était l'heure de manger. Il sortit donc sa boîte contenant du riz et du poisson frais. Il dégusta avec appétit le tout, tout en restant assis derrière son atelier à observer ses bois. Ce savoureux repas éveillait son esprit qui concevait d'autant plus facilement la finalité de ses ouvrages. Plus il mangeait et plus son esprit était productif. Enthousiasme à cette idée, il dévora littéralement le reste de son plat et lorsqu'il l'eut terminé, il jeta les restes à la poubelle, y compris les couverts.

Le matin céda sa place à l'après-midi qui cheminait drôlement rapidement, à croire que le temps s'était accéléré. Mélaskholés travaillait toujours le bois lorsqu'on vint à lui le prévenir que l'atelier allait bientôt fermer. Levant enfin les yeux de son travail, il découvrit qu'effectivement la nuit commençait déjà à pointer. Il avait peut-être vu trop gros pour une seule journée. Il demanda, de son amabilité habituelle, s'il pouvait laisser le tout sur place et revenir dès les premières heures. Quand ce lui fut accordé, il partit alors l'esprit serein en quête de sa vieille dame qui l'attendait certainement avec une assiette fumante.

« Où sont tes armes ? » Lui demanda la vieille femme, curieuse.
« Cela vous étonnera peut-être ma vieille, mais une journée n'est apparemment pas suffisante ! Voyez-vous, moi-même en suis surpris ! » Cette maladresse propre à Mélaskholés faisait rire la petite dame qui trouvait cela très amusant que de l'entendre s'exprimer ainsi. Elle ne s'offusquait pas de ses expressions, car ce petit-là avait le don de dire les choses sincèrement.

Et il ne s'était pas trompé, la vieille femme avait effectivement préparé le plus succulent de tous les repas. Il se sentait gâté et choyé comme jamais et comptait bien en profiter.
Il s'endormit à table, lorsqu'il eut terminé son assiette. La fatigue cumulée à ce repas eut raison de lui. La vieille dame débarrassa la table et le traina littéralement jusqu'à son lit au prix de douleurs dans le dos qu'elle ignora.
C'est la raison pour laquelle il se réveilla le lendemain dans un confort qui le surprit. Des phénomènes inexpliqués se produisaient parfois et il ne cherchait pas à leur trouver une raison logique. Il embrassa sur le front la vieille dame qui dormait profondément dans un fauteuil à quelques pas de lui. En partant, il découvrit une boîte contenant son repas du jour, cette fois-ci accompagné de couverts en bois. Il s'en empara et les observa curieusement et finit par se demander pourquoi avait-elle remplacé ses magnifiques couverts.

L'atelier venait d'ouvrir quelques instants avant son arrivée. Il retrouva donc sa place, là où rien n'avait jamais durant la nuit. Il entreprit de poursuivre son ouvrage comme s'il n'avait jamais été interrompu. En fin de matinée, le bois était enfin travaillé. Avant de poursuivre avec le cuir, il prit le temps de retrouver ses forces en mangeant. Travailler, manger, dormir : très primaire comme conception de la vie mais cela comblait Mélaskholés qui se sentait vivre pleinement ces derniers jours.
Le cuir fut travaillé en moins de temps pour un travail tout aussi jolie qui satisfaisait le jeune homme. Il assembla le tout et débarrassa enfin son atelier lorsqu'il eut terminé. Il récupéra néanmoins les branchages inutiles et en fit un bouquet qu'il maintint d'un élastique.

Le sac désormais moins imposant mais tout aussi lourd, retrouva sa place sur le dos du jeune homme qui reprit sa démarche lourde en direction de la vieille dame qui, sans sac, marchait de façon similaire. Il frappa à sa porte et lorsqu'elle lui ouvrit, il tendait un bouquet de branches à son attention.
Revenir en haut Aller en bas
Zayn Awarth
Virtuose

Zayn Awarth

Messages : 275
Expérience : 1342
Masculin Âge RP : 70 (Jeune Adulte)

Politique : 01
Métier : Sculpteur - Maître
Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche1635/1635Atelier des sculpteurs - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (1635/1635)
Vitesse: 370
Dégâts: 360

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyDim 16 Juin 2019 - 12:06

Le jeune soldat abyssal chargea sur le chariot les kilos de bois nécessaires à son travail, il y en avait beaucoup et heureusement les elfes avait été très généreux en fournissant de quoi transporter toutes ces branches d'arbres; Hippocampe était aussi de la partie, sa fière panachée bleutée, le cheval était prêt à tirer avec les autres pour se rendre dans un petit atelier situé dans les arbres d'Endorial.
Ici, le jeune soldat avait un rendez-vous avec une jeune elfe- quoique tout est relative chez les elfes en terme d'âge- qui lui avait proposé, maintenant qu'il avait un peu plus d'expériences de façonner un sceptre magique capable d'être utiliser par un magicien guérisseur, et pour cela le jeune avait payé cher un pierre précieuse qu'on trouve rarement à l'état naturel, mais qu'on dit pouvoir trouvé sur des créatures.

Outre ce travail, Zayn avait une autre commande qui voulait réalisé, d'où ce chargement des plus excessif, il voulait sculpter des masses pour un client très désireux d'en acquérir pour avait t-il dit un besoin d'équiper en armes ses protecteurs. En effet l'homme en question se disait ambassadeur et devait beaucoup voyager entre les régions pour parler politique, guerre et paix. Mais sur les chemins ils n'étaient pas rare que des bandits ou autre voleurs profitent de ces longs trajets pour le surprendre au détour d'un chemin de lisière.

----------

Le jeune abyssal s'agrippa à des lianes et lierres du grand arbre qui le surplomber, et grimpa vers son hôte qui  l’accueilli dans son antre forestier, où la demeure était en parfaite harmonie avec la nature environnante, où de nombreuses fleurs magnifiques avaient fleuri, fruit d'un travail rigoureux de la jeune elfe. Les encens de la demeure était raffinée, et passé le pas de la demeure le soldat se voyait offrir une tasse de thé de la forêt, le goût était très prononcé mais le jeune soldat ne voulait pas être impoli avec la demoiselle.

Après avoir fait plus ample connaissance, la jeune demoiselle convia Zayn à la confection de l'arme en question : un cèptrionix était le nom de l'arme.
Ce fabuleux sceptre aide les utilisateurs de la magie dans les soins et la revigoration des êtres ayant subi des blessures.
D'abord indiqua t-elle il fallait puiser la force régénérante de la corne de rhinocéros,puis tailler le bois de sapin qui sentait aussi fort que son thé, et enfin ajuster la pierre précieuse avec un bois plus fin, celui de cerisier convenu parfaitement.
Le sceptre devait être à une taille dite parfaite, et son poids devait être équilibré pour ne pas gêner les  futurs utilisateurs, il y avait donc toujours quelques ajustements.
Le plus long était de tailler la pierre dans l'orne du sceptre et d'accompagner le tout de la puissance de la corne du puissant périssodactyle.
Une fois terminé, le soldat remercia beaucoup l'elfe d'avoir accepté de l'initier à cet art, en demandant en retour seulement de venir goûter son thé.

Le travail accompli, l'abyssal était ravi d'avoir entre ses mains son nouvel oeuvre, il était motivé d'en créer d'autres du style pour parfaire son savoir en tant que sculpteur, en attendant il s'installa près d'un gros champignon au pied d'un tronc, sur la racine apparente d'un arbre qui sortait du sol. De là, il tailla ses masses tout en admirant la ville d'Endorial, et ses mouvements si calmes, de temps à autre un monarque vint se poser dans les fleurs devant Zayn, il y avait aussi un vol de coccinelles cherchant des pucerons pour leur déjeuner, ou des mantes orchidées se fondant dans la fleur à leur effigie attendant qu'une proie se fasse duper par ce camouflage.

Zayn trouvait la faune et le flore très différente de là d'où il venait, mais y trouver quand même toujours une fatalité: il y a toujours une chaîne alimentaire et qu'on soit sous l'eau ou à la surface, une créature cherche toujours en manger une autre.
Parfois Zayn se demande à quoi ressemblerait un monde, dont la voracité et l'avarice ne guideraient perpétuellement les êtres.

En attendant il avait fini, et maintenant il pouvait se reposer en jouant quelques airs de musiques, puis s'endormit dans cette sérénité.  
Ce fut un bourdonnement d'abeilles butinant le nectar des fleurs qui extirpa de son sommeil, le jeune endormi, il chargea les masses et son sceptre dans la sacoche de son compagnon d'aventures et il était temps d'aller à l'hôtel de vente remettre tout ça.


[Zayn utilise : 18 bois de sapin + 1 bois de cerisier + 1 corne de rhino + 1 onyx = Cèptrionix]
+ [ 155 bois de sureau = 5 Masse Ureau]
Revenir en haut Aller en bas
Arhiann
La Tempérance ♦ Ensorceleuse

Arhiann

Messages : 598
Expérience : 2193
Féminin Âge RP : 60 (éq. humain 30)

Politique : 82
Métier : Sculpteur - Expert
Titres:
 

(Dourga, Smilodon de Arhiann [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche2285/2285Atelier des sculpteurs - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (2285/2285)
Vitesse: 667
Dégâts: 1592

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptySam 22 Juin 2019 - 11:08

Malgré son impossibilité à les utiliser, Arhiann gardait une inclination particulière pour les sceptres de guérisseurs. L'image d'Ikhar, son père qui avait été le chamane du village, s'imposait alors à elle, et par moments, elle avait presque l'impression qu'il était là, derrière son épaule, à la regarder travailler. C'est donc en dédiant intérieurement son œuvre à ce faune qui imposait le respect à l'extérieur, mais se montrait un vrai papa-gâteau en famille, qu'elle commença une nouvelle sculpture.

Elle avait du cerisier en quantité, ce bois rosé qui faisait de si beaux instruments. Pour aider le futur pratiquant à rassembler les énergies bénéfiques, il fallait aussi un élément enchanté. Comme à son habitude, la fille de Magnésie avait obtenu la solution en discutant avec Mohana Dhariti, car qui mieux qu'une guérisseuse et sculpteure aurait pu la renseigner à ce sujet ? Ce serait donc une branche ensorcelée qui ferait office de catalyseur magique, car malgré l'aspect torturé de cet étrange bois, il était très efficace à cette fonction. Autour de ce composant unique, la blonde construirait donc le sceptre.

Elle tailla un morceau de cerisier après l'autre, pour s'encastrer autour du bois enchanté, l’enrober et   en diffuser les effets jusque dans toute l’arme. C’était un travail de patience, étant donnée l’irrégularité du matériau de base, qui l’obligeait à tailler un peu le cerisier, à le comparer à sa branche, et à ajuster encore et encore jusqu’à ce que les deux parties se marient parfaitement. Mais Arhiann prit le temps qu’il lui fallait, elle n’avait aucune urgence et appréciait toujours autant ces moments de grande proximité avec la matière douce et vivante qu’était le bois.

♈ ♈ ♈ ♈ ♈ ♈ ♈

Au terme de ce long exercice, elle obtint un sceptre de belle allure, reproduisant dans sa forme générale celle de la branche qui en était la base, dans une version moins torturée. La branche en question affleurait en haut et en bas, ainsi qu’au niveau de la poignée, afin d’assurer aussi un contact direct avec son porteur. La faune se contenta de reproduire, comme ornementation, la texture d’une écorce ancienne, avec ses stries et ses craquelures. Pourtant, son œuvre lui semblait encore inachevée. Elle ne comprit pas tout de suite, mais après avoir laissé reposer l’instrument de guérisseur, elle réalisa ce qu’il manquait : un élément animal.

L’équilibre entre végétal et animal était en effet important pour obtenir une arme de qualité, possédant déjà une affinité avec son futur utilisateur, forcément de la seconde catégorie. Il fallait donc ajouter quelque chose, mais l’hybride souhaitait que cela reste discret, léger, et pas trop chargé magiquement, au risque d’interférer avec la branche ensorcelée. La légèreté l’amena naturellement à penser aux oiseaux, ce serait donc à l’un des plus majestueux qu’elle se référerait : le fameux aigle des Baldors. Auprès de la poignée, deux petits trous furent donc ajoutés, dans lesquels vinrent s’insérer les plumes d’aigle. Ainsi, le sceptre était réellement achevé.

♈ ♈ ♈ ♈ ♈ ♈ ♈

[fabrication de 1 l'Ansceptre - les plumes d'aigle sont en cours d'achat en HDV]




" il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel "

♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4218
Expérience : 14720
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyDim 30 Juin 2019 - 20:00

Rapport de fabrication :

Arhiann fabrique x1 L'Ansceptre Elle gagne 5 points de métier + 10 points bonus.

Remarques sur le RP : Rien à redire ! Tu es éligible pour ouvrir une boutique Clin d'oeil

---

Rapport de fabrication :

Zayn Awarth fabrique x1 Cèptrionix + x5 Masse Ureau. Il gagne 30 points métier.

Remarques sur le RP : Rien à redire ! Dans 5 points tu passes expert.

---

Rapport de fabrication :

Mélaskholès fabrique x5 TonFatsia. Il remporte 25 points métier et 5 points métier bonus.

Remarques sur le RP : Rien à redire, tu passes apprenti.
Revenir en haut Aller en bas
Arhiann
La Tempérance ♦ Ensorceleuse

Arhiann

Messages : 598
Expérience : 2193
Féminin Âge RP : 60 (éq. humain 30)

Politique : 82
Métier : Sculpteur - Expert
Titres:
 

(Dourga, Smilodon de Arhiann [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche2285/2285Atelier des sculpteurs - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (2285/2285)
Vitesse: 667
Dégâts: 1592

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptySam 27 Juil 2019 - 19:51

Avec les restes de cobras qu’elle avait récupérés lors de sa première excursion vers les paysages désertiques du bord de mer, il était temps de penser à fabriquer un autre type d’arme : une arbalète. Arhiann n’avait encore jamais abordé de ce genre d’arc au lancer mécanisé, ni en sculpture, ni dans son maniement, mais le défi l’intéressait. Elle avait fait du stock de bois, et s’était installée sur le sol de terre de sa cabane zéphyrienne dont la partie publique, une fois repoussé le petit salon, faisait un atelier tout à fait correct. Ce serait une arbalète en cerisier, puisqu’elle maîtrisait maintenant honorablement le travail de cette essence, et qu’elle appréciait toujours beaucoup le rendu qu’offrait sa couleur rosée.

Il y avait davantage de pièces de plus grande complexité que ce dont elle avait l’habitude, aussi la jeune sculpteure se lança-t-elle à son rythme, sachant qu’elle n’était pas pressée et que sa création pourrait bien s’étendre sur plusieurs jours, au fil des moments qu’elle pourrait se dégager pour cela. Elle commença par concevoir l’arc, solide tout en restant flexible, en prenant bien soin de la position du fil du bois. Puis il y eut cette tige de maintient appelée l’arbrier, sur laquelle viendrait se poser le carreau.


La faune ajouta la corde avant de réfléchir à la manière dont elle pourrait être retenue. Allait-elle opter pour un système simple mais demandant un minimum d’habileté de la part du tireur, ou un mécanisme plus complexe qui mettait l’arme à portée de n’importe qui ayant une bourse suffisamment garnie ? Elle n’ignorait pas les dégâts qui pouvaient être causé par les projectiles lancés depuis une arbalète, malgré le peu de goût que montraient elfes et hybrides pour cet instrument. Mieux valait donc ne pas trop simplifier son utilisation, pour en réserver l’usage à des connaisseurs. Elle choisit d’insérer une dent de crocodile dans le bois pour faire office de crochet, à laquelle elle adjoignit un système de détente tout de bois, permettant d’escamoter la dent lorsqu’une petite pièce était pressée. Un enchantement sur le tout, et le morceau d’ivoire reviendrait seul en place.

Enfin, restait ce qui lui avait inspiré cette fabrication : la collerette de cobra. Assez naturellement, elle venait se placer autour de l’arbrier, assez loin de la zone d’attache pour ne pas gêner le mouvement. Maintenant capable de percevoir les pouvoirs des éléments qu’elle utilisait, et de les lier à sa création, Arhiann comprit que la vitesse et la précision du serpent pouvaient être insufflées à l’arbalète. Concentrée, elle appela en elle le vide de l’éther et la lumière des étoiles, pour lier les restes de reptile au bois, les conserver dans leur état actuel, et enchanter l’arme des capacités qui avaient été celles du cobra.


Il lui fallut trouver un de ses rares collègues zéphyriens qui pratiquaient le lancer de carreaux pour pouvoir procéder aux essais, mais celui-ci, un rôdeur humain qu’elle apprit ainsi à mieux connaître, se montra enchanté par son prototype. Il lui offrit même quelques conseils pour améliorer une prochaine création, et l’hybride ne se le fit pas dire deux fois : comme il lui restait une collerette, elle réitéra les nombreuses étapes de création de Léz’arbalète, en amincissant l’arbrier et en courbant plus précisément l’arc. Ne restait plus qu’à aller voir ce qu’en pensait le préposé de l’hôtel des ventes, mais comme le garde arbalétrier tenait à l’accompagner, le convaincre de la qualité de l’arme ne devrait pas se montrer trop compliqué.

[fabrication de 2 Léz’arbalète en utilisant 34 cerisier + 2 dents de croco + 2 collerettes de cobra]




" il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel "

♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4218
Expérience : 14720
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyVen 2 Aoû 2019 - 22:26

Rapport de fabrication :

Arhiann fabrique x2 Léz'arbalète. Elle gagne 10 points de métier + 5 points bonus.

Remarques sur le RP : Parfait ! Bientôt le niveau supérieur, courage !
Revenir en haut Aller en bas
Mélaskholés Hyprate
Arlequin

Mélaskholés Hyprate

Messages : 231
Expérience : 1013
Masculin Âge RP : 23

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Apprenti
Titres:
 

(Chien commun +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche1700/1700Atelier des sculpteurs - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (1700/1700)
Vitesse: 518
Dégâts: 280

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyLun 5 Aoû 2019 - 12:32

Un sac rempli de bois pendait lourdement du dos du jeune homme. Des morceaux dépassaient de tous les côtés si bien que les passants étaient dans l'obligation de s'écarter quand Mélaskholés arrivait à leur hauteur. Celui-ci ne s'en préoccupait pas le moins du monde. C'était même le contraire, il n'hésitait pas à se retourner sans prévenir pour admirer le vol d'un oiseau, assenant des coups aux passants par la même occasion. Certains d'entre-eux se retournaient pour l'incendier, mais quand il découvrait son air innocent et bon enfant, ils se taisent et le regardaient partir au loin.

Quelques fois une branche tombait au sol ne faisant que très peu de bruit. Pourtant le jeune homme se retournait alors pour récupérer ce qui lui appartenait, assenant de nouveaux coups à ceux qui l'entouraient. Il devait faire preuve d'une attention toute particulière car il avait le compte exact pour fabriquer ses armes. Une fois c'est un enfant souriant qui le lui ramassa et lui tapota l'épaule pour lui rendre. Mélaskholés l'avait alors longuement observé, ému par cette honnêteté. Il avait même été sur le point de lui offrir une récompense pour cet acte, une pièce d'or voire deux.
Il avait plongé sa main dans sa poche pour en sortir quelques pièces qui brillaient au soleil. C'est durant cet instant de doute qu'il vit ce sourire édenté et se dit que cet argent allait probablement servir pour l'achat de bonbons. Pour son bien, il rangea sa monnaie bien au chaud dans sa poche, se félicitant de sa propre prévention.

Après ça, le petit garçon cessa de le suivre et ne s'amusa plus à guetter des chutes potentielles de bois. Lorsque Mélaskholés fut suffisamment loin de lui, le jeune garçon lui tira la langue avant de s'enfuir en courant de crainte que par une quelconque magie obscure son acte ait été perçu.  
Essoufflé par cette longue marche Mélaskholés arriva enfin à l'atelier. Il commençait d'ailleurs à se familiariser avec les lieux et à s'y sentir chez lui. C'est pour cette même raison que lorsqu'il prit soin de refermer la porte, il lâcha toutes ces affaires dans un fracas qui ne passa pas inaperçu. Il en soupira de soulagement. Il scruta les ateliers et en chercha un de disponible. Il découvrit ce qu'il cherchait, un tout petit atelier abandonné au fond de la pièce et que personne ne semblait vouloir utiliser. Cela n'était pas une surprise, c'était le seul atelier aussi petit et peu pratique. Mais cela suffisait amplement au jeune homme qui s'y dirigea en poussant de son pied le sac à terre. Tout le monde cessa de travailler le temps qu'il arrive à sa destination. Le jeune homme vit toute cette attention qu'on lui portait et innocemment se contentait de leur sourire en retour. A aucun moment, il ne réalisa que le bruit qu'il faisait en déplaçant ainsi ses affaires pouvait déranger ses voisins.

Une fois installé, il prit soin de trier tout son bois. Il chercha les morceaux qu'il pourrait transformer aisément en manche principalement car c'était là la tâche qu'il préférait accomplir. Quand tout fut ordonné selon ses envies, il étala la panoplie d'outils qu'il possédait devant lui.
Il frétillait de joie tant il était satisfait par sa propre organisation. Il regrettait néanmoins l'absence de compliment de la part des artisans qui le regardaient du coin de l'oeil. Il fallait savoir complimenter lorsque nous étions charmés par quelqu'un. C'était la moindre des choses, après tout il fallait encourager les enfants pour qu'il continue et progresse.
Il se leva donc, faisant ainsi dépasser le bout de sa tête de son atelier et regarda le travail de ses voisins.

« Très bien ! Continue » Dit-il à une jeune femme portant de grosses lunettes lui donnant des airs de chouettes étonnées. Celle-ci leva son nez, car il était rare d'entendre parler. Et lorsqu'elle vit Mélaskholés la fixer elle se mit à rougir. Qu'il était drôle de voir un compliment colorer ainsi cette jeune femme. Il ria alors doucement, dissimulant tout même son rire d'une main qui tressautait au rythme de ses rires. « C'est bâclé ça, il faut prendre le temps de bien faire les choses ! » Lança-t-il à un vieil homme juste à côté. Il leva son doigt d'un air menaçant dans sa direction. Le petit homme moustachu le vit et vira au cramoisi, mais certainement animé par la colère quant à lui.
Assez perdu de temps comme ça. Il était grand temps votre grandeur qu'il s'attèle à ses propres affaires. Puis de toute façon, le vieil homme n'avait que faire des conseils d'une vieille corneille tel que lui. Celui-ci ne sembla pas approuver les commentaires du jeune homme. Il se leva et lança « Adieu, je ferme la boutique ! »
Un long silence ensuivit ce départ et Mélaskholés comprit que c'était le moment idéal pour commencer. Il avait tout juste de quoi fabriquer trois armes, ni plus ni moins. Autrement dit, il n'avait pas le droit à l'erreur car s'il était emmené à jeter un seul morceau de bois il devrait jeter le reste. Avec une attention qui le ressemblait que très peu, il fit preuve de concentration lorsqu'il polit le bois afin de le rendre doux. Il recherchait toujours cette douceur, toujours. Beaucoup privilégiait l'aspect pratique avec les reliures assurant une meilleure prise. Il était vrai qu'on reprochait souvent aux armes de glisser entre les doigts. Mais à chacun ses priorités, Mélaskholés lui voulait que ses armes soient douces et belles aussi.

Durant plusieurs heures, il s'attela à atteindre cet objectif pour les trois armes qu'il fabriqua. Quand il termina, il lui sembla sortir d'une torpeur dans laquelle il avait été piégé. Il regardait ses productions avec étonnement. Etait-ce bien lui qui les avait fabriqué ? Il se mit à en douter. Il n'avait pas grand souvenir de ce qu'il venait de se passer n'étant pas habitué à tant de concentration. Toute cette concentration ressemblait étrangement bien plus à une absence de sa part.
Mais quand il découvrit la beauté qui émanait de ces armes, il les saisit trop apeuré à l'idée d'en être arraché aussitôt. Il tenait personnellement à les chérir avant de recevoir en retour des pièces d'or brillantes et scintillantes de mille feux. Alors, il pourra s'extasier devant cette luxure luisante. Que de bonnes et belles choses que promettait l'avenir. Apaisé comme un roi (et il se sentait roi) il quitta la boutique à son tour, prêt à arpenter ce royaume qui était sien. Tout était merveilleux, il était heureux. Toutefois une chose le dérangea et le surpris, aucun de ses valets ne faisait de révérences à son passage.
Peu importait, il marchait d'une démarche royale. C'est-à-dire toujours un pied devant l'autre marchant sur une ligne droite invisible. Les genoux qui remontaient gracieusement à chacun de ses pas qu'il ne voyait pas car il se tenait droit le nez en l'air.

[Fabrication de 3 TonFatsia à mettre dans l'inventaire messire]
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4218
Expérience : 14720
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyDim 18 Aoû 2019 - 20:01

Rapport de fabrication :

Mélaskholès Hyprate fabrique x3 TonFatsia. Il gagne 15 points de métier + 5 points bonus.

Remarques sur le RP : Laisse-moi deviner, tu voudrais déjà être maître sculpteur absolu ? Prends garde sculpteur ne te trompe pas de voie !
Revenir en haut Aller en bas
Zayn Awarth
Virtuose

Zayn Awarth

Messages : 275
Expérience : 1342
Masculin Âge RP : 70 (Jeune Adulte)

Politique : 01
Métier : Sculpteur - Maître
Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche1635/1635Atelier des sculpteurs - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (1635/1635)
Vitesse: 370
Dégâts: 360

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyJeu 22 Aoû 2019 - 15:19

Avec les événements des grandes poules ravageant les grandes villes du continent, Zayn s'était porté volontaire pour défendre la cité dans laquelle il séjournait, la grande ville du Nord.
Et après la bataille, il avait pu récupérer des ressources rares, et notamment des têtes de créatures
réputés excellentes pour la fabrication de bâton magique.
Comme d'habitude Zayn chargea son matériel, sur une petite charrette tractait par son fidèle ami en direction d'un coin d'eau pour y fabriquer ses créations.

Près d'une rivière, il façonnait le bois avec un couteau, écoutant le bruit naturel du courant d'eau, il sculptait une diversité de bois très différent. Certains étaient très souples, d'autres beaucoup plus dures et compacts, Zayn passa ainsi une bonne partie de l'après-midi à être tels ces petits mammifères rongeurs au bord des rives, façonnant le bois de leurs dents pour la construction de leurs barrages.
Le jeune abyssal était tel un charpentier, tantôt il prenait du bois, tantôt il regarder ses plans d'origines elfiques pour confectionner les armes qu'il visait.

De temps à autre, Zayn s'allongeait dans l'herbe fraîche, il observait le ciel qu'il trouvait magnifique, c'était si rare quand il était encore sous l'océan d'admirer le ciel le jour, il sortait rarement de son élément, parfois la nuit pour discuter avec son mentor sous une lune d'argent pleine.
Ici, il avait cueilli au passage une herbacée, qui mâchouillait le regard dans le vague.
Et puis la grâce de l'inspiration venait lui murmurer à l'oreille, alors galvaniser il reprenait son art avec un sourire en coin, et poussant même la chansonnette.

En fin d'après-midi, une bourrasque vint faire tomber le bois empilé du jeune créateur, mais ça faisait juste rire le jeune soldat et jouait avec son équidé des mers.
Très vite, les arcs étaient déjà prêts, et très fidèles au modèle sur le papier, enfin l'abyssal sentait un certain progrès dans ses créations.
Pour les bâtons magiques, Zayn regarda plus souvent le manuel d'instruction, essayant d’emboîter les
divers éléments ensembles. De temps en temps il tirait une drôle de tronche, son air candide le rendait très amusant à regarder.

Le crépuscule arrivait, et Zayn poussa un grand bâillement, mais il admirait ses chefs d’œuvres, dont les magiciens seront surement ravis d'utiliser. Apparemment, une Institut existe en l'Ouest selon les dires des elfes, et que de temps à autre commande aussi des armes pour leurs étudiants; peut-être que les créations abyssales tomberont dans leurs mains qui sait?
Zayn espérait juste, que cela ne tombe pas entre de mauvaises mains.

Il était temps de repartir sur la route, et Hyppocampe était ravi de ne plus avoir à porter tout ce bois, désormais ce n'était plus que quelques armes à porter, et avec sa musculature l'équidé ne sentait quasiment rien. Zayn préféra marcher, plutôt que chevaucher son ami, car il voulait renforcer son habileté à marcher sur la terre ferme.
Pour autant, Zayn savait bien marcher car à l'intérieur des Gardiens, il y a bien des zones qui ne sont pas inondés par les flots, et même les abyssaux ont besoin de temps en temps de sortir de l'eau, ne serait-ce que pour lire ou écrire.
Zayn rêvait de voyage sur les flots, et l'excuse d'une excursion sur les îles lui démangeait, bientôt il se rendrait dans ses contrées sauvages dont on dit que la médecine est révolutionnaire.
Tant qu'il y a de l'eau, le jeune soldat serait content, marcher c'est bien mais pour lui nager c'est mieux, heureusement les événements de Sitlanta allait lui donner du baume au cœur.


-----------------------------------------------------------------------------------------
Zayn en mode gros projet:
5Bâton d'éther Rier :
-> 60 bois de cerisier + 25 bois de sapin + 5 cuir de croco + 5 tête de duggueur
(Erratum sur les cuirs de sanglier = cuirs de croco)

2 M'arc'guerite : -> 62 bois de sureau

Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4218
Expérience : 14720
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyLun 2 Sep 2019 - 3:11

Rapport de fabrication :

Zayn Awarth fabrique x5 Bâton d'éther Rier et x2 M'arc'guerite. Il gagne 35 points de métier.

Remarques sur le RP : Tu passes expert, à toi le tiers à 1000 PO.
Revenir en haut Aller en bas
Ehawee
Nouvel(le) habitant(e)

Ehawee

Messages : 30
Expérience : 263
Âge RP : 188 (21)

Politique : 00
Métier : Sculptrice - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche110/110Atelier des sculpteurs - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (110/110)
Vitesse: 100
Dégâts: 150

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyMar 3 Sep 2019 - 17:45

L'elfe arrivait devant l'atelier des sculpteurs puis resta bloquée quelques minutes devant l'entrée. Elle avait fait un long chemin dans le but de développer ses techniques sur bois. Elle savait sculpter quelques arcs rudimentaires grâce à son père mais elle voulait explorer de nouvelles choses. Elle avait beau expérimenter dans son coin, elle s'était rendue à l'évidence : il lui fallait apprendre avec de véritables sculpteurs. Il faut dire que des situations de ce genre ne lui arrivaient que très peu. D'habitudes, la femme évitait tout types de contacts sociaux, mais cette fois-ci elle n'avait pas le choix. La gorge serrée, elle poussa la porte.

L'atelier était beaucoup plus grand que ce qu'elle pensait et il y avait pas mal de monde qui y travaillait. Décontenancée devant tant d'informations, elle resta quelques secondes à essayer de comprendre quoi faire. C'est là qu'elle vit un artisan qui semblait conseiller une jeune demoiselle. Elle attendit qu'il finisse de lui parler puis elle sauta le pas :

-Bonj-Rhkr, elle s'étouffa avec sa salive puis reprit après quelques secondes de toussotement, ce serait pour pouvoir sculpter, fit elle finalement d'un air timide.
-Bien sûr, tenez il reste une place dans le coin, lui répondit-il d'un air assuré en lui désignant un plan de travail inoccupé.

La femme alla pour s'installer lorsqu'elle se redit compte qu'elle n'avait pas remercier l'homme. *Putain...* Elle s'assit sur le tabouret tout en essayant de ne pas penser à cette mégarde. Elle posa ensuite son sac sur la table puis elle sortit les quelques outils qu'elle avait. Elle apprécia le fait qu'elle était dans un coin assez isolé, il n'y avait seulement que quelques artisans concentrés autour d'elle. Elle s'imprégna de l'ambiance. C'était si agréable de voir tant de créations au même endroit. *Ce lieu est un véritable temple célébrant le culte du bois.* pensa-t-elle. Effectivement, ici, il y avait beaucoup de passionnés et l'elfe regretta de ne pas avoir connu cet atelier plus tôt.

Mais Ehawee était là pour apprendre. Trop renfermée, elle n'osa pas demander à quiconque de la guider. Alors, comme pour se donner de la consistance, elle prit un morceau de bois qui traînait (car elle n'avait pas non plus amené de matériaux) et feignit de commencer à le tailler. Ce spectacle dura de longues minutes jusqu'à ce que l'orc à sa droite fut intrigué par cette mascarade. Il s'approcha.

-A quoi tu joues ? demanda-t-il un peu brusquement. La femme, qui avait peur de se faire démasquer, balbutia puis formula une réponse simple.
-J-je bah je sculpte. Un sourire égaya le visage du gaillard.
-Non, là tu sculptes le vide. La femme qui fixait son interlocuteur regarda à nouveau ce qu'elle était entrain de faire avant de se rendre compte qu'elle brassait de l'air. Voyant que la honte lui tombait dessus, l'artisan prit pitié d'elle. Tu es nouvelle n'est-ce pas ? Elle acquiesça. Je veux bien te montrer deux trois trucs, installes-toi à mon plan de travail. La chanceuse s'exécuta sans broncher. Il l'observa venir poser ses outils à côté des siens lorsqu'il remarqua autre chose. Tu n'as pas de bois ? L'elfe qui enterrait désormais sa confiance en elle n'osa lui répondre que par une mine crispée. Il soupira puis prit une partie de son propre bois avant de la mettre en garde. Cette fois-ci je veux bien t'en donner mais c'est la seule fois. Elle acquiesça à nouveau.

Les heures qui suivaient l'homme vert lui apprenait quelques techniques. Il était entrain de fabriquer une tonfa et demandait à l'elfe de reproduire exactement les mêmes gestes que lui. La création de cette arme différait énormément des arcs que la femme avait pour habitude de tailler. C'est pourquoi travailler en sa compagnie fut très instructif pour elle. A la fin de l'après-midi l'objet était quasiment fini et l'orc se releva.

-Bon, il te restes juste les finitions et tu m'as observé les faire, tu sauras te débrouiller maintenant. Il sourit en voyant sa création. Tu y arrives bien ! Il rassembla ses affaires et s'apprêta à partir mais cette fois-ci la femme n'oublia pas de dire :
-Merci ! avec un grand sourire qu'il lui renvoya avant de s'en allé.

Il ne restait plus que la femme et quelques artisans qui finissaient leurs projets dans l'atelier. L'elfe terminait également son travail, pensive. Elle regarda attentivement l'objet de son labeur.

*Est-ce que tu serais fier de moi, papa ?*


(Fabrication d'1 TonFatsia (Branche de Protection) à mettre dans le sac !)
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4218
Expérience : 14720
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyJeu 5 Sep 2019 - 3:08

Rapport de fabrication :

Ehawee fabrique x1 Tonfatsia. Elle gagne 5 points métier ainsi que 10 points métier bonus pour un bon RP.

Remarques sur le RP : Tu profites de la promotion cette fois-ci !
Revenir en haut Aller en bas
Zayn Awarth
Virtuose

Zayn Awarth

Messages : 275
Expérience : 1342
Masculin Âge RP : 70 (Jeune Adulte)

Politique : 01
Métier : Sculpteur - Maître
Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche1635/1635Atelier des sculpteurs - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (1635/1635)
Vitesse: 370
Dégâts: 360

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyMar 17 Sep 2019 - 23:34

Ouah, Zayn ne se remettait toujours pas de la dernière promotion qu'il avait reçu, il admirait son certificat avec inquiétude et modestie, il était devenu expert selon l'atelier des sculpteurs, et en tant que tel pouvait visait des armes bien plus complexes que toutes celles qui l'avait faites jusque-là.
Réunir les matériaux pour ce genre d'armes relève presque d'un miracle, il avait profité d'être sur une hall marchande pour réaliser du troc avec différents individus, plus ou moins louches pour certains, mais la candeur de Zayn est assez époustouflante.

Finalement un utilisateur de la magie, avait bien voulu concéder ses biens en échange d'une bourse et qu'il réalise un bâton d'éther pour lui. Pour une arme qu'il connaissait peu, Zayn fit appel à la professeur Elfe, qui s'avérait toujours aussi professionnelle et talentueuse pour la confection d'armes magiques.
La création d'un Ethernel demandait comme son nom le suggère pas mal de temps, de prime abord il fallait sculpter le bois le plus coûteux et le plus apte à la magie : le baobab.
Venant des cargaisons marchandes de Wystéria, ce bois fascinant pour sa robustesse et son empreinte magique, et est le digne porteur d'une pierre précieuse rarissime : le saphir.
Orné ainsi à sa tête, le bâton d'éther ne serait être accompli sans un rituel de l'eau, censé animée l'aura de la pierre par une offrande de trois fioles d'eau du lac, une eau enchantée qui crée souvent des élémentaires d'eau sur les rivages de Dùralas.
Zayn suivi pas à pas les conseils de son mentor, et puis laissa reposer le bâton magique qui s'avérait l'un des meilleurs des marchés, il n'arrivait pas à croire qu'il avait devant lui une telle arme.

Pour finir la journée, Zayn ramassis quelques restes par-ci, par-là, et essaya de confectionner quelque chose de potable, finalement en regardant dans sa besace, il soupira, il n'y avait plus hélas grand chose mais tout de même de quoi confectionner un petit tonfa; Zayn nota mentalement qu'il devait encore une fois se réapprovisionner la prochaine fois qu'il passerait par les étales marchandes.
En attendant, il s'assit dans les rebords d'une fenêtre, jambe pendante dans le vide, sculptant passionnément, en admirant le coucher de soleil.

[1Ethernel = 18 bois de baobab + 3 fioles d'eau du lac + 1 saphir +
1TonFatsia = 16 bois de sureau + 3 cuirs de sanglier ]
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4218
Expérience : 14720
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyMer 18 Sep 2019 - 13:25

Rapport de fabrication :

Zayn Awarth fabrique x1 Ethernel + x1 TonFatsia. Il gagne 10 points métier.

Remarques sur le RP : Tu passes Maître. En outre, tu termines la quête Première fabrication d'expert, tu gagnes 1 rubis + 1 saphir + 1 émeraude + 30 points d'expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Arhiann
La Tempérance ♦ Ensorceleuse

Arhiann

Messages : 598
Expérience : 2193
Féminin Âge RP : 60 (éq. humain 30)

Politique : 82
Métier : Sculpteur - Expert
Titres:
 

(Dourga, Smilodon de Arhiann [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche2285/2285Atelier des sculpteurs - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (2285/2285)
Vitesse: 667
Dégâts: 1592

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyMar 1 Oct 2019 - 19:50

Après le festival d'Ynatlatt et sa clôture mouvementée, Arhiann avait décidé de rester à Ishtar pour tenter de contribuer, à la hauteur de ses moyens, à l'effort de guerre abyssal contre les skarniens. Cependant, sa bourse était bien peu garnie ces temps-ci, et ce n'était pas avec quelques piécettes qu'elle allait pouvoir aider les guerriers Sitlantéens. Hésitante, elle avait pris conseil auprès des étoiles, et même si leur message l'avait tout d'abord laissée perplexe, elle l'avait finalement compris en déambulant en ville, lorsqu'elle était passée devant l'atelier des sculpteurs : elle pouvait certainement fabriquer quelques objets, et les vendre directement. En plus, le local était parfaitement équipé en outils, elle aurait tout ce dont elle avait besoin sous la main.

Ses pas la menèrent donc au marché, où elle parvint à dénicher de quoi fabriquer un bâton de mage en acier, ouvrage qu'elle connaissait déjà, puisqu'elle s'y était déjà essayée quand elle se trouvait à Endorial. Une fois les composants achetés, il ne lui resterait vraiment presque plus rien, mais l'arme devrait valoir son prix lorsqu'elle serait achevée. Sans attendre, elle retourna donc à l'atelier, où elle se renseigna des modalités d'utilisation. Ne l'ayant jamais vue auparavant, le préposé sembla étonné qu'elle n'ait pas besoin des conseils d'un sculpteur avancé, mais lui accorda néanmoins une place, près d'une fenêtre.

La faune se mit immédiatement au travail, taillant, rabotant et ponçant les pièces de sureau l'une après l'autre. La réalisation des bagues d'acier restait hors de ses compétences, mais un collègue la renseigna en la voyant hésitante devant son minerais : les fondateurs de l'atelier avaient décidément pensé à tout, et un forgeron nain était établi à demeure juste derrière. Elle s'y rendit alors que la nuit commençait à tomber, mais le petit barbu était toujours aux fourneaux, et il promit de lui exécuter rapidement sa commande, en échange de quoi elle lui laissa ses dernières pièces d'or.

La nuit fut courte pour la sculptrice, impatiente de se remettre à l'ouvrage pour terminer le bourdon. Comme promis, le nain lui avait fait livrer les bagues de métal qui lui manquaient encore, et elle alla les ajuster au corps de bois dès que l'aube pointa son nez. La cire avait eu le temps de sécher pendant la nuit, c'était parfait ! Ne restait plus qu'à trouver un acheteur pour son œuvre.

[fabrication d'1 bâton en acier, avec 10 sureau + 5 fer + 5 argent + 5 charbon, j'ai tout en stock, merci !]




" il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel "

♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4218
Expérience : 14720
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyMar 1 Oct 2019 - 20:11

Rapport de fabrication :

Arhiann fabrique x1 Bâton en acier. Elle gagne 5 points de métier ainsi que 5 points bonus.

Remarques sur le RP : Tu passes Expert et tu réalises la quête Première fabrication d'apprenti. Tu gagnes 1 os doré + 10 points d'expérience.
Revenir en haut Aller en bas
Arhiann
La Tempérance ♦ Ensorceleuse

Arhiann

Messages : 598
Expérience : 2193
Féminin Âge RP : 60 (éq. humain 30)

Politique : 82
Métier : Sculpteur - Expert
Titres:
 

(Dourga, Smilodon de Arhiann [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche2285/2285Atelier des sculpteurs - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (2285/2285)
Vitesse: 667
Dégâts: 1592

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyDim 6 Oct 2019 - 13:00

Grâce au fruit de la vente de son bâton, Arhiann avait pu racheter du bois de bonne qualité, de ce cerisier dont elle appréciait tant la jolie couleur rosée. Elle était ensuite revenue à l’atelier de sculpture, où elle avait retrouvé le collègue qui lui avait conseillé le forgeron nain voisin. Celui-ci commença à discuter, s’enquérant de ce qu’elle souhaitait faire de cette matière. Elle lui avoua qu’elle cherchait seulement à gagner un peu d’or, pour aider l’expédition sitlantéenne visant à mettre fin aux escarmouches maritimes des maudits skarniens. Ce à quoi l’autre répondit qu’avec son accent de l’ouest – c’était la première fois qu’on lui faisait la réflexion – elle serait bien avisée de fabriquer des arcs, connus pour être dans la plus pure tradition elfique des forêts occidentales. C’était un conseil comme un autre, et elle décida de le suivre.

Contrairement aux clichés, ces armes n’étaient pas celles qu’elle avait le plus pratiquées sur sa table de sculptrice. Elle commença par une séance de méditation qui lui attira des regards étonnés de ses voisins, alors qu’elle se tenait assise, fesses par terre et rondins sur les genoux, et qu’elle s’efforçait d’apaiser son esprit, ainsi que de le lier à l’essence de son matériau. C’était un exercice de purification que lui avait enseigné Mohana, et qui s’appliquait à la fois au sculpteur et au sculpté, tout en permettant leur rapprochement. Ainsi rassurée et l’esprit clarifié, elle commença à esquisser la forme centrale de l’arc, qu’elle compléta peu à peu pour allonger l’objet. Gouge et rabot se succédèrent pour mordre dans le bois, jusqu’à ce que celui-ci commence à vraiment prendre forme. Elle se rendit alors de nouveau chez le forgeron, avec l’intention de lui acheter une bobine de fil d’argent, ou peut-être deux, puisqu’elle avait assez de bois pour fabriquer deux arcs.

Le nain était à son poste, et lui trouva rapidement ce dont elle avait besoin mais, voyant sans doute qu’il pouvait gagner une cliente régulière, se mit à lui vanter les mérites d’un type d’outil de sa création : des fraises en acier – tel était le nom qu’il leur donna – qui permettaient de réaliser de nombreuses formes de rainures avec une régularité inégalée, et sans autre effort que celui d’une manivelle à tourner. L’atelier de sculpture possédait l’engin sur lequel on montait ces petits accessoires, et même le père Tungstène s’était montré intéressé, paraissait-il. Pas certaine de devoir croire la totalité de cette publicité, la faune se montra néanmoins intéressée, et décida d’essayer un de ces petits outils capable de créer un léger creux en forme de vague, qui ferait écho en inverse à la surépaisseur du fil d’argent.

Pressée d’essayer la fameuse machine, que son collègue toujours bavard appela une « fraiseuse », Arhiann commença néanmoins sur des chutes de bois, avant de passer aux choses sérieuses. Malgré le côté un peu excessif de sa verve, le forgeron n’avait pas menti, et le rendu était très agréable à l’œil, tout en demandant moins de temps de fabrication : exactement ce qu’elle cherchait en ce moment. Elle termina en appliquant le fil d’argent en un chemin ondoyant qui répondait et complétait la trace fraisée, puis cira le tout et laissa sécher l’arc tandis qu’elle allait se reposer. La nuit, tous les chats sont gris, mais elle commençait à connaître assez bien Ishtar pour s’y retrouver, et parvenir à la porte de son auberge nommée « La Joyeuse Corneille » sans trop de détours.

Le lendemain, son œuvre en main, elle se rendit à l’hôtel des ventes local. Le marchand prit l’arme dans ses mains, l’y tourna et retourna, pour finir par la complimenter sur les ornementations, dont il affirma qu’elles évoquaient d’anciennes légendes elfiques. L’hybride se garda de le détromper, et se réjouit de la bourse qu’il lui remit. Elle évoqua la possibilité de lui en amener un second le lendemain, proposition face à laquelle il se montra enthousiaste : sans tarder, Arhiann retourna donc à l’atelier, pour s’atteler à la réalisation d’un jumeau de cet arc argenté.

[fabrication de 2 arcs argentés, pour un total de 50 bois de cerisier + 2 minerais d'argent, et quête "liste de mots" ]




" il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel "

♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4218
Expérience : 14720
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyJeu 10 Oct 2019 - 23:14

Rapport de récolte :

Arhiann fabrique Arc argenté (x2) et gagne 10 points de métier ainsi que 5 points bonus.

Commentaires du RP : Bon RP. Tu réalises la quête Liste de mots et gagne 500 pièces d'or.
Revenir en haut Aller en bas
Ehawee
Nouvel(le) habitant(e)

Ehawee

Messages : 30
Expérience : 263
Âge RP : 188 (21)

Politique : 00
Métier : Sculptrice - Novice
Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche110/110Atelier des sculpteurs - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (110/110)
Vitesse: 100
Dégâts: 150

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptySam 12 Oct 2019 - 20:43

Au petit matin, une ombre se déplaçait dans les rues encore fraîches d'Ishtar. On ne pouvait l'apercevoir que brièvement dévaler les ruelles de la ville portuaire. Puis, elle s'arrêta devant l'atelier et ouvrit avec un peu trop de vigueur la porte d'entrée. Surprenant les quelques lèves-tôt déjà présents, la femme les ignorait presque si elle ne leur avait pas lâché un "Bonjour" entrecoupé de bouffées d'oxygènes.

Mais elle ne s'arrêta pas et posa abruptement son gros sac en cuir qui fit retentir un bruit lourd. Qu'est-ce qui la mettait dans un tel état ? Elle sortit les nombreux branchages qu'elle avait récemment acquit. Le bois ? Non ce n'était pas la seule chose qui faisait frémir la femme. Ce qui lui fit sortir ses outils en un éclair, était un éclair créatif. Revoyant les plans qu'elle avait en tête Ehawee attaqua l'écorce.

Taillade après taillade, le bois se dénudait. Des volutes qu'elle dessinait, en jaillissait des copeaux de sureaux au sol. Cette créativité avait été impulsée par un autre désir. En effet, elle s'était mise à fabriquer un arc. L'elfe avait besoin d'une nouvelle arme, plus puissante. Elle s'était rendue compte, grâce à ses quelques expéditions, à quel point elle avait eu de la chance de ne pas être déjà morte. Il y a des créatures dangereuses aux quatre coins du monde, certes, mais ce qu'il terrifiait le plus le bourgeon était la présence d'individus malfaisants partout. En plus, là où un monstre est abominable, le malfrat, lui, peut très bien paraître affreusement bienveillant. Cet univers complexe, ou le bien et le mal sont souvent indissociables, plongeait Ehawee dans une situation de paranoïa permanente la poussant à se méfier de tout. Elle espérait donc, qu'être mieux armée l'aiderait à faire face aux dangers. Elle n'avait pas totalement tort, en soit...

C'est dans ce mélange de frénésie et de crainte de la mort que l'elfe sculptait furieusement toute une journée. Le matin lui avait suffit pour confectionné son nouvel arc, plus rigide et solide que son ancienne arme. Elle fabriqua, lors de l'après-midi et jusqu'au soir, une arbalète. La femme n'avait jamais sculpté une telle arme qui se rapprochait pourtant des arcs qu'elle avec lesquels elle était si à l'aise. La structure semblait similaire, mais le mécanisme était plus complexe. Il lui fallut donc beaucoup plus de temps pour réalisé une arme qui ressemblait à peu près au résultat escompté.

Vidée de toute énergie, Ehawee s'endormit dans l'atelier, autant épuisé par l'artisanat que ses propres angoisses. Mais la nuit apaise les tensions, et, au petit matin, c'était une ombre un peu plus confiante qui arpentait les rues d'Ishtar avec le fruit de son labeur.

(Création d'1 Nenuphar'balète à mettre dans le sac et d'1 M'arc'guerite à équiper dans l'inventaire d'arme, merci !)
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4218
Expérience : 14720
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyMar 15 Oct 2019 - 21:51

Rapport de récolte :

Ehawee fabrique x1 Nénuphar'balète, x1 M'arc'guerite et gagne 10 points de métier.
Ainsi que 5 points de métier en récompense bonus.

Commentaires sur le RP : Bon RP. À bientôt pour de nouveaux artisanats.
Revenir en haut Aller en bas
Arhiann
La Tempérance ♦ Ensorceleuse

Arhiann

Messages : 598
Expérience : 2193
Féminin Âge RP : 60 (éq. humain 30)

Politique : 82
Métier : Sculpteur - Expert
Titres:
 

(Dourga, Smilodon de Arhiann [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche2285/2285Atelier des sculpteurs - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (2285/2285)
Vitesse: 667
Dégâts: 1592

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptySam 19 Oct 2019 - 21:53

Arhiann savait l’art d’un tonfa incluant un os aux coloris d’or, ralliant l’irisation d’un bijou marin. Ayant parmi son butin l’inouï duo, il allait donc falloir unir composants animaux au bois issu d’un jardin primitif dont on avait fait fi. La nuit tombait, offrant à tous, croyants ou non, la paix d’un soupir pur adoucissant un jour trop chaud. Arhiann s’installa dans son logis, outils au clair. Taillant, façonnant, son poinçon s’agitait, laissant choir moult grains au sol. Du bois pointait un tonfa, trois ramifications saumon, un soupçon d’or puis un bout arrondi opalin, un motif roux couronnant l’outil.

[HJ : fabrication d'un tonfaïence + quête la disparition - ouf !]




" il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel "

♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️
Revenir en haut Aller en bas
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4218
Expérience : 14720
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyDim 20 Oct 2019 - 11:41

Rapport de récolte :

Arhiann fabrique x1 Tonfaïence et gagne 5 points de métier.

Commentaires sur le RP : Tu termines la quête La disparition et tu reçois x2 Potion d'hypersensibilité + x2 Potion d'insensibilité.
Revenir en haut Aller en bas
Uskøl
Barbare

Uskøl

Messages : 149
Expérience : 1595
Masculin Âge RP : 32

Politique : 48
Métier : Sculpteur - Apprenti
Titres:
 

(Cheval décédé, +200, v+200, Vitesse macabre : Les debuffs de vitesse (équipements, pouvoirs, météo, etc.) n'ont aucun effet sur le propriétaire. En contrepartie, les buffs de vitesse n'ont pas non plus d'effet sur lui/elle)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche1305/1305Atelier des sculpteurs - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (1305/1305)
Vitesse: 215
Dégâts: 1010

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyMer 13 Nov 2019 - 19:14


Tirdas, 1 Vifazur
Campement des Dragonniers


Uskøl avait besoin de changer un peu d'air ; ce qu'il venait de vivre dans le Nord, la double humiliation, lui faisait énormément de tord ainsi qu'auprès de ses soi-disant camarades de la Milice. Ces derniers ne le voyaient pas d'un très bon œil et le nordien était même persuadé que certains le tenaient pour responsable de la défaite cuisante de cette escarmouche face à la Congrégation de l'Ombre. De toute manière, même si aucun Milicien ne le pensait, Uskøl s'en chargeait très bien dans son coin.

Pour rester tout de même un peu utile, le combattant du Grand Nord décida de se présenter au campement des Dragonniers afin de balayer un peu le Nord des quelques engeances qui avaient décidé d'y élire domicile. S'il prenait part à de telles actions, le nordien serait peut-être mieux accepté auprès de la Jarl, ou tout du moins il aurait moins à rougir de son inefficacité.

L'accueil reçu à l'entrée du campement ne fut pas exactement comme il l'avait escompté. À dire vrai, il avait l'impression d'être un peu ignoré. Pour ne pas que le visiteur attende éternellement devant les palissades, on lui proposa de se poser dans une tente en attendant qu'un certain "Tungstène" ne vienne le voir pour lui parler de cette communauté de vaillants guerriers et qu'il accepte que l'individu rejoigne leurs rangs. L'attente était plutôt difficile à gérer, même pour le nordien qui n'avait pas pour habitude de prendre trop à cœur ce qui ne concernait pas la Jarl de Kastalinn, Selsya Åsa. Uskøl était vraiment tracassé à cause de ce qu'il avait subi et provoqué depuis qu'il avait quitté sa terre natale.

Ainsi, être accepté au sein des Dragonniers et agir à leurs côtés sur les terres du Nord était un moyen pour le nordien de racheter sa valeur et de pouvoir se présenter de nouveau devant sa reine la tête haute. Et si sa candidature n'était pas acceptée, alors il devrait trouver impérativement une solution pour remonter la pente et rattraper toutes ses erreurs...


Uskøl attendit un bon moment dans la petite tente dans laquelle on l'avait emmené. Il n'y avait pas grand chose à faire hormis poser ses fesses par terre, sur une peau de bête assez banale, et laisser le temps faire son œuvre avant que quelqu'un ne vienne délivrer l'intéressé. Or les minutes passèrent, une bonne heure s'écoula, puis une deuxième, mais personne n'était venu trouver le nordien pour l'emmener sur un sujet plus intéressant que de jouer à celui qui tiendra le plus longtemps immobile à ne rien faire.

Le natif du Grand Nord commençait sérieusement à trouver le temps long et se décida à visiter le campement, ou du moins ce à quoi il avait accès en tant qu'invité ni désirable ni indésirable. De cette manière, il en apprendrait plus sur cette communauté de loyaux serviteurs de Dùralas et trouverait peut-être un passe-temps pour l'occuper avant l'arrivée tant attendue du chef de cette guilde qu'on disait être de l'époque de l'Ancien temps tellement il était âgé. Ce ne serait certainement pas un détail que le nordien s'amuserait à révéler au nez et à la barbe du dénommé Tungstène ; on n'était jamais trop prudent.


Malgré l'image que s'en faisait le combattant de Nord, les Dragonniers n'étaient ni très nombreux ni particulièrement actifs dans leur campement. Peut-être que la majorité d'entre eux se trouvaient être aux différents coins de Dùralas à réaliser une mission pour le compte de leur guilde ou pour une toute autre raison. Ils donnaient l'impression d'être un peu dépassés par les événements qui leur incombaient. Si c'était vraiment le cas, Uskøl était prêt à demander la mise en place d'une fine équipe pour déloger les quelques indésirables du Nord. En tout cas, il verrait bien comment ça pourrait se passer lorsqu'il sera un peu plus aux faits de leurs agissements et de leur organisation, si tout du moins il était accepté.

Toutefois, le nordien remarqua qu'il y avait des lieux où exercer son artisanat : forge ou encore atelier de sculpture. Au moins, les Dragonniers savaient se préparer et s'équiper entre eux en cas de besoin. Mine de rien, cet aspect permettait d'en apprendre beaucoup sur eux et de se rendre compte qu'ils ne s'agissaient pas d'amateurs laissant les aléas de la vie leur dicter la marche à suivre. C'était un peu comme si cet organisme dùralassien s'était plié à la tradition de toute bande organisée qui se respecte. Aux yeux du nordien, c'était un très bon point.

D'ailleurs, puisqu'il avait un peu de temps à tuer vu que le maître de ce groupe semblait plutôt occupé à d'autres affaires, Uskøl se concentra plutôt sur l'atelier des sculpteurs des Dragonniers. La table avait été réalisée par un grand orfèvre puisque les pieds étaient taillés à l'image de dragons et profondément ancrés dans le sol tels des troncs. En fait, le natif du Grand Nord avait plutôt l'impression que les pieds avaient été directement travaillés à partir de souches positionnées de cette manière. Bien qu'il se soit trouvé être un grand novice dans ce domaine, le nordien savait reconnaître la maîtrise d'un maître.

Il s'approcha et analysa plus en détails toutes les créations de bois qui se trouvaient autour de lui. Au final, il y avait très peu d'armes telles que les arcs ou les bâtons de mages. Presque toutes les réalisations artisanales concernaient des outils ou des meubles ou de la décoration ; il y avait dans le coin une sculpture sur bois d'un gros chat au pelage rayé et aux dents presque aussi grandes que ses pattes. Si le nordien ne disait pas de bêtises, il s'agissait de la représentation d'un « tigre ».

Il ne faisait aucun doute que toutes ces créations avaient été faites par les mains d'un ou plusieurs grands maîtres dans ce domaine qui utilisaient cet atelier comme un passe-temps afin de se détendre et de laisser leur créativité prendre le dessus. Uskøl trouvait tout ça remarquable mais savait très bien qu'il ne pourrait jamais oser égaler un tel niveau ; le guerrier était plus habile pour fracasser des crânes (et encore) plutôt que de travailler un bout de bois selon les images dans son esprit. Et même si le nordien en était capable, la seule image calme et artistique de ses pensées se trouvait être la Reine du Nord. Quel intérêt de dresser un combat sanglant en tant que pièce en bois ?

Uskøl s'en retourna vers l'établi finement taillé et effleura les bords avec ses doigts avant de les retirer aussi sec comme s'il était effrayé à l'idée d'abîmer un tel chef-d'œuvre.
> Vous savez, la table ne va pas vous mordre ! lui lança un jeune Dragonnier au corps svelte.

Le nordien ne l'avait pas entendu approcher et fut un peu surpris de trouver quelqu'un s'intéressant à ses faits et gestes. Après tout, peut-être qu'on devait se méfier de lui ; les inconnus n'inspirent jamais très confiance et en particulier ceux qui sont armés et paré d'imposantes cicatrices.
> Je ne veux pas risquer de l'abîmer, répondit le natif du Grand Nord d'une façon posée tout en s'éloignant petit à petit de la table.
> Vous êtes sculpteur ?
> Débutant. Ce sont vos créations ?
> Non. La majorité ont été réalisées par Tungstène, les autres par certains de ses disciples. Il y a aussi quelques créations non-terminées de la Seigneur Sylvestre Mohana, dont le titre au fond. Vous devriez profiter de cet atelier pour vous exercer.

Ses paroles sonnèrent comme un conseil, mais Uskøl se sentait obligé de suivre ses recommandations. Il aurait aimé décliner en bafouillant une excuse à propos des matières premières nécessaires, mais il avait de quoi faire dans son paquetage, par le plus grand des hasards. De toute manière, le maître sculpteur Dragonnier lui aurait fourni de quoi réaliser une pièce en bois. À ce propos, le nordien voulut indiquer qu'il n'avait fait que des armes, mais il avait la sensation que ça n'avait aucune importance, tant qu'il fabriquait un objet en bois comme il en aurait envie.

Après une petite hésitation, Uskøl déposa son sac à ses pieds et en sortit quelques morceaux de bois et les cuirs de sanglier qu'il gardait avec lui depuis quelques temps déjà. Depuis le temps, c'était l'occasion de réaliser ce bâtonnet de combat appelé tonfa et apparemment prisé par quelques guérisseurs et pugilistes dùralassiens. Le nordien précisait le terme « dùralassien » en parlant de pugiliste car ceux de son pays se servent exclusivement de leur poings à l'instar des combattants du Glima.
> Ton cuir a besoin d'une petite purification, si je puis me permettre. Par là tu auras accès à plusieurs outils de nettoyage ainsi qu'à une bassine d'eau adaptée à ce besoin.

Certains auraient pu dire que c'était présomptueux de la part du Dragonnier de s'imposer de cette manière et dans d'autres circonstances, le guerrier du Nord aurait râlé et/ou l'aurait mal pris. Or il avait besoin de s'améliorer et de passer un cap et seul cet artisan pouvait le lui permettre, pour l'instant. Ainsi, le nordien l'écouta et emmena ses morceaux de cuir sur l'espace de purification afin de leur faire disparaître leur infection notamment de putréfaction. Il ne savait pas s'il allait pouvoir se démener assez pour les rendre d'une qualité acceptable, mais le sculpteur novice se plia à cette manœuvre de la façon la plus adéquat possible.
> Tu te débrouilles bien. De l'expérience dans la chasse ?
> Je me débrouille, se contenta de répondre l'intéressé.

Uskøl se posa ensuite à l'établi et commença à travailler son bois afin de lui donner une forme cylindrique et surtout contondante. D'après ce qu'il avait compris, un tonfa se découpait en deux parties : ce morceau aussi long que l'avant-bras et une poignée le frappant à la perpendiculaire afin de pouvoir tenir l'arme de façon à ce qu'elle s'étende le long de l'avant-bras. De cette manière, le manieur jouissait d'une sorte de protection, ce qui n'était certainement pas négligeable selon certains styles de combat.

Le cuir s'enroulerait autour de cette poignée et de la jointure entre les deux morceaux de bois afin de prodiguer plus d'aisance et de solidité. Rien n'était laissé au hasard...


Après de longues dizaines de minutes de travail, d’assemblage, de traitement et de peaufinage, le tout sous les conseils avisés du Dragonnier, Uskøl présenta sa création à son mentor de la journée pour qu'il rende compte de la pièce réalisée. Celui-ci semblait plutôt satisfait et félicita le nordien d'avoir osé se lancer dans cette petite activité.
> Comme on dit, après l'effort, le réconfort !

Le Dragonnier sortit d'on ne sait d'où un bol contenant des fruits rouges et tendit une fraise à l'apprenti sculpteur.
> Pourquoi un fraise ?
> Si tu savais, tu ne me croirais pas !


> x1 TonFatsia - Quête Liste de mots <
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Atelier des sculpteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sud de Dùralas :: Village d'Ishtar :: Lieu d'artisanat - Ateliers des sculpteurs-