AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Nébuleuse
Le Monde de Dùralas a précisément 2126 jours !
Dùralas, le Lun 26 Aoû 2019 - 11:13
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 Atelier des sculpteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11
AuteurMessage
Mélaskholés Hyprate
Arlequin

Mélaskholés Hyprate

Messages : 204
Expérience : 929
Masculin Âge RP : 23

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Apprenti
Titres:
 

(Chien commun +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche1590/1590Atelier des sculpteurs - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (1590/1590)
Vitesse: 478
Dégâts: 220

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyDim 26 Mai 2019 - 14:26

[Craft de TonFatsia - à ranger dans l'inventaire]

Mélaskholés avait trouvé ça très intéressant comme expérience que de sculpter. Il fallait avouer que ça ne payait pas de mine dit comme ça, toutefois il avait été comme transporté par des sensations nouvelles la dernière fois. Etant très réceptif à ceci, le jeune homme en demandait encore.
Il se procura donc, pour la première fois, les ressources nécessaires pour la réalisation de son ouvrage. En effet, la fois d'avant cela ne lui avait rien coûté. Dommage, il aimait bien quand les choses étaient gratis.

Il se baladait donc dans les rue d'Ishtar avec un sac à la main laissant dépasser trois bois de sureau. Tout au fond se prélassait un cuir de sanglier très certainement mort à cette heure-ci. Pauvre bête, pensa-t-il. Que son âme repose en paix, si tant est qu'un animal était pourvu d'une âme. Chose dont il doutait sérieusement. Il avait remarqué que les bêtes agissaient sous la conduite de leur instinct de survie, quelle que soit la situation. Il n'avait aucune liberté et était finalement condamné à vivre déterminé par leur nature animale.
Mourir devenait peut-être une libération dans un tel cas, non ? Après tout, il n'avait plus à vivre comme une simple marionnette qui ignorait tout des ficelles qui les manipulaient. Il eut soudainement mal au crâne, pourquoi se mettait-il à penser à de telles sottises, d'autant plus quand le soleil frappait si fort ? Il sentait comme un petit poing qui martelait l'intérieur de son crâne. Il accéléra le pas et entra enfin dans l'atelier, où la fraicheur était accueillante et la bienvenue.

Il n'était pas encore un habitué, toutefois il savait où aller maintenant. Ce sentiment de supériorité lui monta à la tête et il marcha fièrement, la tête haute. Beaucoup trop de choses se passaient dans son crâne ces derniers temps si bien qu'il se dit qu'il ne fallait pas s'étonner s'il souffrait de terribles maux.
Il renversa le contenu de son sac sur l'atelier et jugea rapidement de ce qu'il allait en faire. Il avait conserver son dernier ouvrage et c'est pour cette même raison qu'il l'avait travaillé non pas seulement de tout son corps, mais avec son âme également. Il en était fier, c'était sa première arme et il en était l'artisan. Il n'avait pas à rougir !

Cette fois-ci, c'était différent. Il savait qu'il ne garderait pas son ouvrage. C'est pour cela qu'il décida de ne pas se donner entièrement, comme la fois précédente. Une partie de lui résidait dans son arme, mais il l'avait avec lui et de ce fait, Mélasholés restait entier d'une certaine façon. Or, si une partie de lui habitait ce nouvel ouvrage et qu'il le vendait, il ne serait plus lui...
Que de maux lui saisissaient l'esprit. Il voulut se cogner le front contre plan de travail, mais résista à cette envie soudaine. Il avait conscience que cela aggraverait les choses plus que ça ne les arrangerait. Il commença donc à tailler le bois, se laissant emporter par ce geste régulier. Comme hypnotisé, il en oublia ce qu'il pensait et finit par ne plus avoir conscience qu'il pensait. Que cela était doux ! Machinalement, il tailla chacun des bois et finit par travailler le cuir qu'il rendit agréable au toucher.

A cet instant, il devint lui-même comme un animal car il n'agissait pas entièrement librement. Ses gestes étaient déterminés par une conscience lointaine guidant ses mains. Qu'est-ce qui le différenciait de l'animal à cet instant ? Il usait d'un savoir-faire qui se développait en lui, et ce, bien malgré lui. Or, cela était amplement suffisant, car suite à l'accomplissement de son ouvrage, après avoir transformé de simples matériaux naturels en une arme, Mélaskholés était à son tour transformé. Il était habité d'une technique qu'il pouvait user sans même y penser.
Trop heureux de se prouver à lui-même qu'il n'était pas un animal, il rangea son arme, le coeur et l'esprit léger. Il était libre et cette simple idée suffisait à lui faire verser une larme de joie. La vie lui réservait de biens belles surprises, n'est-il pas ?







RP en cours (2/2)
- De Vastes Océans et de Trésors Écailleux
- Libre


Combat en arène en cours(1/3)
- Libre
- Libre



RP événementiel en cours
- Aucun pour le moment

Atelier des sculpteurs - Page 11 Signat10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 3959
Expérience : 13709
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptySam 1 Juin 2019 - 12:31

Malheureusement, je crains qu'il ne te manque quelques ressources
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélaskholés Hyprate
Arlequin

Mélaskholés Hyprate

Messages : 204
Expérience : 929
Masculin Âge RP : 23

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Apprenti
Titres:
 

(Chien commun +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche1590/1590Atelier des sculpteurs - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (1590/1590)
Vitesse: 478
Dégâts: 220

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptySam 15 Juin 2019 - 10:12

[Craft de 4 TonFatsia - à ranger dans l'inventaire]
Je fournis également les ressources nécessaires pour le TonFastia de mon précédent post où je n'avais pas toutes les ressources requises / + Craft de 1 TonFatsia - à ranger également dans l'inventaire

Mélaskholés avait fait des folie de son argent. Il venait de se procurer plus d'une douzaine de cuir de sanglier ainsi que du bois de sureau mais cette fois-ci plus que de nécessaire. Il prépara donc un sac dans lequel il prit le nécessaire à la fabrication de quatre tonfas. Il se dirigeait dès lors vers l'atelier portant un énorme sac sur le dos. Sa démarche était alourdie si bien qu'il trainait des pieds. Heureusement qu'il était resté dans le village d'Ishtar, lui épargnant un long voyage.

Il avait pris un logement chez une vieille dame aimable qui était à ses petits soins. Le tarif comprenait aussi bien le logis que les couverts et elle se préoccupait à merveille d'émerveiller ses papilles. Elle l'avait d'ailleurs aidé à lui mettre le sac sur le dos. Une fois chose faite, il lui avait expliqué qu'il rentrerait tardivement, car il allait certainement y passer toute la journée.

Quand il arriva enfin à l'atelier, il se débarrassa de sa surcharge bruyamment en déversant le tout au sol. Certains curieux levèrent le bout de leur nez pour voir ce qui avait troublé le silence tandis que d'autres le fusillaient du regard, l'accusant probablement de les déconcentrer. Mais Mélaskholés n'avait que faire des ces personnes-là. Il n'avait même pas conscience de déranger les autres !
Il tria ensuite toutes ses ressources afin de s'organiser au mieux. Il comptait travailler progressivement, c'est-à-dire travailler tout d'abord le bois et ce n'était qu'après avoir terminé cette première phase qu'il s'attellerait sur le cuir. Lorsque le tout sera fait, il finalisera une à une ses armes. Pour une fois, il était fier d'être aussi bien organisé car c'était là une chose rare. Ce qui l'avait aidé à le faire était cette petite dame qui l'hébergeait et avec qui il avait discuté. Ses conseils étaient d'une grande richesse, à croire que son grand âge lui avait procuré une expérience qu'il n'avait pas et qu'il ne posséderait certainement jamais. Elle avait même préparé un petit sac contenant de quoi manger, force est de constater qu'elle avait vraiment pensé à tout ! La fois dernière, lui-même en avait oublié de manger.

Il commença ce début de journée à tailler le bois, branche par branche. Il leur donnait la forme qu'il prévisualisait dans son esprit, minutieux comme jamais. Il portait une attention toute particulière au toucher et faisait toujours en sorte que le bois soit lisse et d'une extrême douceur. C'était certes une arme de combat, mais il ne fallait pas pour autant en oublier le confort de l'utilisateur.
Lui-même appréciait remarquer combien son arme était agréable à porter et il était également le premier à s'émerveiller devant durant les moments les moins opportuns. Cela lui avait fallu quelques soucis par le passé. Mais qu'était-ce qu'un coup bien placé comparé à une arme douceâtre ?
Le midi arriva très vite et savoir qu'un repas l'attendait contribua à lui faire prendre conscience qu'il était l'heure de manger. Il sortit donc sa boîte contenant du riz et du poisson frais. Il dégusta avec appétit le tout, tout en restant assis derrière son atelier à observer ses bois. Ce savoureux repas éveillait son esprit qui concevait d'autant plus facilement la finalité de ses ouvrages. Plus il mangeait et plus son esprit était productif. Enthousiasme à cette idée, il dévora littéralement le reste de son plat et lorsqu'il l'eut terminé, il jeta les restes à la poubelle, y compris les couverts.

Le matin céda sa place à l'après-midi qui cheminait drôlement rapidement, à croire que le temps s'était accéléré. Mélaskholés travaillait toujours le bois lorsqu'on vint à lui le prévenir que l'atelier allait bientôt fermer. Levant enfin les yeux de son travail, il découvrit qu'effectivement la nuit commençait déjà à pointer. Il avait peut-être vu trop gros pour une seule journée. Il demanda, de son amabilité habituelle, s'il pouvait laisser le tout sur place et revenir dès les premières heures. Quand ce lui fut accordé, il partit alors l'esprit serein en quête de sa vieille dame qui l'attendait certainement avec une assiette fumante.

« Où sont tes armes ? » Lui demanda la vieille femme, curieuse.
« Cela vous étonnera peut-être ma vieille, mais une journée n'est apparemment pas suffisante ! Voyez-vous, moi-même en suis surpris ! » Cette maladresse propre à Mélaskholés faisait rire la petite dame qui trouvait cela très amusant que de l'entendre s'exprimer ainsi. Elle ne s'offusquait pas de ses expressions, car ce petit-là avait le don de dire les choses sincèrement.

Et il ne s'était pas trompé, la vieille femme avait effectivement préparé le plus succulent de tous les repas. Il se sentait gâté et choyé comme jamais et comptait bien en profiter.
Il s'endormit à table, lorsqu'il eut terminé son assiette. La fatigue cumulée à ce repas eut raison de lui. La vieille dame débarrassa la table et le traina littéralement jusqu'à son lit au prix de douleurs dans le dos qu'elle ignora.
C'est la raison pour laquelle il se réveilla le lendemain dans un confort qui le surprit. Des phénomènes inexpliqués se produisaient parfois et il ne cherchait pas à leur trouver une raison logique. Il embrassa sur le front la vieille dame qui dormait profondément dans un fauteuil à quelques pas de lui. En partant, il découvrit une boîte contenant son repas du jour, cette fois-ci accompagné de couverts en bois. Il s'en empara et les observa curieusement et finit par se demander pourquoi avait-elle remplacé ses magnifiques couverts.

L'atelier venait d'ouvrir quelques instants avant son arrivée. Il retrouva donc sa place, là où rien n'avait jamais durant la nuit. Il entreprit de poursuivre son ouvrage comme s'il n'avait jamais été interrompu. En fin de matinée, le bois était enfin travaillé. Avant de poursuivre avec le cuir, il prit le temps de retrouver ses forces en mangeant. Travailler, manger, dormir : très primaire comme conception de la vie mais cela comblait Mélaskholés qui se sentait vivre pleinement ces derniers jours.
Le cuir fut travaillé en moins de temps pour un travail tout aussi jolie qui satisfaisait le jeune homme. Il assembla le tout et débarrassa enfin son atelier lorsqu'il eut terminé. Il récupéra néanmoins les branchages inutiles et en fit un bouquet qu'il maintint d'un élastique.

Le sac désormais moins imposant mais tout aussi lourd, retrouva sa place sur le dos du jeune homme qui reprit sa démarche lourde en direction de la vieille dame qui, sans sac, marchait de façon similaire. Il frappa à sa porte et lorsqu'elle lui ouvrit, il tendait un bouquet de branches à son attention.







RP en cours (2/2)
- De Vastes Océans et de Trésors Écailleux
- Libre


Combat en arène en cours(1/3)
- Libre
- Libre



RP événementiel en cours
- Aucun pour le moment

Atelier des sculpteurs - Page 11 Signat10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zayn Awarth
Virtuose

Zayn Awarth

Messages : 203
Expérience : 836
Masculin Âge RP : 70 (Jeune Adulte)

Politique : 01
Métier : Sculpteur - Compagnon
Titres:
 

(Hippocampe de Zayn, +200, v+200, 100 ;approche furtive : la vitesse est augmentée de 20% au premier tour)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche600/600Atelier des sculpteurs - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (600/600)
Vitesse: 460
Dégâts: 410

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyDim 16 Juin 2019 - 12:06

Le jeune soldat abyssal chargea sur le chariot les kilos de bois nécessaires à son travail, il y en avait beaucoup et heureusement les elfes avait été très généreux en fournissant de quoi transporter toutes ces branches d'arbres; Hippocampe était aussi de la partie, sa fière panachée bleutée, le cheval était prêt à tirer avec les autres pour se rendre dans un petit atelier situé dans les arbres d'Endorial.
Ici, le jeune soldat avait un rendez-vous avec une jeune elfe- quoique tout est relative chez les elfes en terme d'âge- qui lui avait proposé, maintenant qu'il avait un peu plus d'expériences de façonner un sceptre magique capable d'être utiliser par un magicien guérisseur, et pour cela le jeune avait payé cher un pierre précieuse qu'on trouve rarement à l'état naturel, mais qu'on dit pouvoir trouvé sur des créatures.

Outre ce travail, Zayn avait une autre commande qui voulait réalisé, d'où ce chargement des plus excessif, il voulait sculpter des masses pour un client très désireux d'en acquérir pour avait t-il dit un besoin d'équiper en armes ses protecteurs. En effet l'homme en question se disait ambassadeur et devait beaucoup voyager entre les régions pour parler politique, guerre et paix. Mais sur les chemins ils n'étaient pas rare que des bandits ou autre voleurs profitent de ces longs trajets pour le surprendre au détour d'un chemin de lisière.

----------

Le jeune abyssal s'agrippa à des lianes et lierres du grand arbre qui le surplomber, et grimpa vers son hôte qui  l’accueilli dans son antre forestier, où la demeure était en parfaite harmonie avec la nature environnante, où de nombreuses fleurs magnifiques avaient fleuri, fruit d'un travail rigoureux de la jeune elfe. Les encens de la demeure était raffinée, et passé le pas de la demeure le soldat se voyait offrir une tasse de thé de la forêt, le goût était très prononcé mais le jeune soldat ne voulait pas être impoli avec la demoiselle.

Après avoir fait plus ample connaissance, la jeune demoiselle convia Zayn à la confection de l'arme en question : un cèptrionix était le nom de l'arme.
Ce fabuleux sceptre aide les utilisateurs de la magie dans les soins et la revigoration des êtres ayant subi des blessures.
D'abord indiqua t-elle il fallait puiser la force régénérante de la corne de rhinocéros,puis tailler le bois de sapin qui sentait aussi fort que son thé, et enfin ajuster la pierre précieuse avec un bois plus fin, celui de cerisier convenu parfaitement.
Le sceptre devait être à une taille dite parfaite, et son poids devait être équilibré pour ne pas gêner les  futurs utilisateurs, il y avait donc toujours quelques ajustements.
Le plus long était de tailler la pierre dans l'orne du sceptre et d'accompagner le tout de la puissance de la corne du puissant périssodactyle.
Une fois terminé, le soldat remercia beaucoup l'elfe d'avoir accepté de l'initier à cet art, en demandant en retour seulement de venir goûter son thé.

Le travail accompli, l'abyssal était ravi d'avoir entre ses mains son nouvel oeuvre, il était motivé d'en créer d'autres du style pour parfaire son savoir en tant que sculpteur, en attendant il s'installa près d'un gros champignon au pied d'un tronc, sur la racine apparente d'un arbre qui sortait du sol. De là, il tailla ses masses tout en admirant la ville d'Endorial, et ses mouvements si calmes, de temps à autre un monarque vint se poser dans les fleurs devant Zayn, il y avait aussi un vol de coccinelles cherchant des pucerons pour leur déjeuner, ou des mantes orchidées se fondant dans la fleur à leur effigie attendant qu'une proie se fasse duper par ce camouflage.

Zayn trouvait la faune et le flore très différente de là d'où il venait, mais y trouver quand même toujours une fatalité: il y a toujours une chaîne alimentaire et qu'on soit sous l'eau ou à la surface, une créature cherche toujours en manger une autre.
Parfois Zayn se demande à quoi ressemblerait un monde, dont la voracité et l'avarice ne guideraient perpétuellement les êtres.

En attendant il avait fini, et maintenant il pouvait se reposer en jouant quelques airs de musiques, puis s'endormit dans cette sérénité.  
Ce fut un bourdonnement d'abeilles butinant le nectar des fleurs qui extirpa de son sommeil, le jeune endormi, il chargea les masses et son sceptre dans la sacoche de son compagnon d'aventures et il était temps d'aller à l'hôtel de vente remettre tout ça.


[Zayn utilise : 18 bois de sapin + 1 bois de cerisier + 1 corne de rhino + 1 onyx = Cèptrionix]
+ [ 155 bois de sureau = 5 Masse Ureau]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arhiann
La Tempérance ♦ Ensorceleuse

Arhiann

Messages : 444
Expérience : 1450
Féminin Âge RP : 60 (éq. humain 30)

Politique : 32
Métier : Sculpteur - Compagnon
Titres:
 

(Dourga, Smilodon de Arhiann [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche2080/2080Atelier des sculpteurs - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (2080/2080)
Vitesse: 627
Dégâts: 1151

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptySam 22 Juin 2019 - 11:08

Malgré son impossibilité à les utiliser, Arhiann gardait une inclination particulière pour les sceptres de guérisseurs. L'image d'Ikhar, son père qui avait été le chamane du village, s'imposait alors à elle, et par moments, elle avait presque l'impression qu'il était là, derrière son épaule, à la regarder travailler. C'est donc en dédiant intérieurement son œuvre à ce faune qui imposait le respect à l'extérieur, mais se montrait un vrai papa-gâteau en famille, qu'elle commença une nouvelle sculpture.

Elle avait du cerisier en quantité, ce bois rosé qui faisait de si beaux instruments. Pour aider le futur pratiquant à rassembler les énergies bénéfiques, il fallait aussi un élément enchanté. Comme à son habitude, la fille de Magnésie avait obtenu la solution en discutant avec Mohana Dhariti, car qui mieux qu'une guérisseuse et sculpteure aurait pu la renseigner à ce sujet ? Ce serait donc une branche ensorcelée qui ferait office de catalyseur magique, car malgré l'aspect torturé de cet étrange bois, il était très efficace à cette fonction. Autour de ce composant unique, la blonde construirait donc le sceptre.

Elle tailla un morceau de cerisier après l'autre, pour s'encastrer autour du bois enchanté, l’enrober et   en diffuser les effets jusque dans toute l’arme. C’était un travail de patience, étant donnée l’irrégularité du matériau de base, qui l’obligeait à tailler un peu le cerisier, à le comparer à sa branche, et à ajuster encore et encore jusqu’à ce que les deux parties se marient parfaitement. Mais Arhiann prit le temps qu’il lui fallait, elle n’avait aucune urgence et appréciait toujours autant ces moments de grande proximité avec la matière douce et vivante qu’était le bois.

♈ ♈ ♈ ♈ ♈ ♈ ♈

Au terme de ce long exercice, elle obtint un sceptre de belle allure, reproduisant dans sa forme générale celle de la branche qui en était la base, dans une version moins torturée. La branche en question affleurait en haut et en bas, ainsi qu’au niveau de la poignée, afin d’assurer aussi un contact direct avec son porteur. La faune se contenta de reproduire, comme ornementation, la texture d’une écorce ancienne, avec ses stries et ses craquelures. Pourtant, son œuvre lui semblait encore inachevée. Elle ne comprit pas tout de suite, mais après avoir laissé reposer l’instrument de guérisseur, elle réalisa ce qu’il manquait : un élément animal.

L’équilibre entre végétal et animal était en effet important pour obtenir une arme de qualité, possédant déjà une affinité avec son futur utilisateur, forcément de la seconde catégorie. Il fallait donc ajouter quelque chose, mais l’hybride souhaitait que cela reste discret, léger, et pas trop chargé magiquement, au risque d’interférer avec la branche ensorcelée. La légèreté l’amena naturellement à penser aux oiseaux, ce serait donc à l’un des plus majestueux qu’elle se référerait : le fameux aigle des Baldors. Auprès de la poignée, deux petits trous furent donc ajoutés, dans lesquels vinrent s’insérer les plumes d’aigle. Ainsi, le sceptre était réellement achevé.

♈ ♈ ♈ ♈ ♈ ♈ ♈

[fabrication de 1 l'Ansceptre - les plumes d'aigle sont en cours d'achat en HDV]




" il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel "

♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 3959
Expérience : 13709
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyDim 30 Juin 2019 - 20:00

Rapport de fabrication :

Arhiann fabrique x1 L'Ansceptre Elle gagne 5 points de métier + 10 points bonus.

Remarques sur le RP : Rien à redire ! Tu es éligible pour ouvrir une boutique Clin d'oeil

---

Rapport de fabrication :

Zayn Awarth fabrique x1 Cèptrionix + x5 Masse Ureau. Il gagne 30 points métier.

Remarques sur le RP : Rien à redire ! Dans 5 points tu passes expert.

---

Rapport de fabrication :

Mélaskholès fabrique x5 TonFatsia. Il remporte 25 points métier et 5 points métier bonus.

Remarques sur le RP : Rien à redire, tu passes apprenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arhiann
La Tempérance ♦ Ensorceleuse

Arhiann

Messages : 444
Expérience : 1450
Féminin Âge RP : 60 (éq. humain 30)

Politique : 32
Métier : Sculpteur - Compagnon
Titres:
 

(Dourga, Smilodon de Arhiann [Modifié] +350, v+300, 150)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche2080/2080Atelier des sculpteurs - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (2080/2080)
Vitesse: 627
Dégâts: 1151

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptySam 27 Juil 2019 - 19:51

Avec les restes de cobras qu’elle avait récupérés lors de sa première excursion vers les paysages désertiques du bord de mer, il était temps de penser à fabriquer un autre type d’arme : une arbalète. Arhiann n’avait encore jamais abordé de ce genre d’arc au lancer mécanisé, ni en sculpture, ni dans son maniement, mais le défi l’intéressait. Elle avait fait du stock de bois, et s’était installée sur le sol de terre de sa cabane zéphyrienne dont la partie publique, une fois repoussé le petit salon, faisait un atelier tout à fait correct. Ce serait une arbalète en cerisier, puisqu’elle maîtrisait maintenant honorablement le travail de cette essence, et qu’elle appréciait toujours beaucoup le rendu qu’offrait sa couleur rosée.

Il y avait davantage de pièces de plus grande complexité que ce dont elle avait l’habitude, aussi la jeune sculpteure se lança-t-elle à son rythme, sachant qu’elle n’était pas pressée et que sa création pourrait bien s’étendre sur plusieurs jours, au fil des moments qu’elle pourrait se dégager pour cela. Elle commença par concevoir l’arc, solide tout en restant flexible, en prenant bien soin de la position du fil du bois. Puis il y eut cette tige de maintient appelée l’arbrier, sur laquelle viendrait se poser le carreau.


La faune ajouta la corde avant de réfléchir à la manière dont elle pourrait être retenue. Allait-elle opter pour un système simple mais demandant un minimum d’habileté de la part du tireur, ou un mécanisme plus complexe qui mettait l’arme à portée de n’importe qui ayant une bourse suffisamment garnie ? Elle n’ignorait pas les dégâts qui pouvaient être causé par les projectiles lancés depuis une arbalète, malgré le peu de goût que montraient elfes et hybrides pour cet instrument. Mieux valait donc ne pas trop simplifier son utilisation, pour en réserver l’usage à des connaisseurs. Elle choisit d’insérer une dent de crocodile dans le bois pour faire office de crochet, à laquelle elle adjoignit un système de détente tout de bois, permettant d’escamoter la dent lorsqu’une petite pièce était pressée. Un enchantement sur le tout, et le morceau d’ivoire reviendrait seul en place.

Enfin, restait ce qui lui avait inspiré cette fabrication : la collerette de cobra. Assez naturellement, elle venait se placer autour de l’arbrier, assez loin de la zone d’attache pour ne pas gêner le mouvement. Maintenant capable de percevoir les pouvoirs des éléments qu’elle utilisait, et de les lier à sa création, Arhiann comprit que la vitesse et la précision du serpent pouvaient être insufflées à l’arbalète. Concentrée, elle appela en elle le vide de l’éther et la lumière des étoiles, pour lier les restes de reptile au bois, les conserver dans leur état actuel, et enchanter l’arme des capacités qui avaient été celles du cobra.


Il lui fallut trouver un de ses rares collègues zéphyriens qui pratiquaient le lancer de carreaux pour pouvoir procéder aux essais, mais celui-ci, un rôdeur humain qu’elle apprit ainsi à mieux connaître, se montra enchanté par son prototype. Il lui offrit même quelques conseils pour améliorer une prochaine création, et l’hybride ne se le fit pas dire deux fois : comme il lui restait une collerette, elle réitéra les nombreuses étapes de création de Léz’arbalète, en amincissant l’arbrier et en courbant plus précisément l’arc. Ne restait plus qu’à aller voir ce qu’en pensait le préposé de l’hôtel des ventes, mais comme le garde arbalétrier tenait à l’accompagner, le convaincre de la qualité de l’arme ne devrait pas se montrer trop compliqué.

[fabrication de 2 Léz’arbalète en utilisant 34 cerisier + 2 dents de croco + 2 collerettes de cobra]




" il n'y a personne qui soit né sous une mauvaise étoile,
il n'y a que des gens qui ne savent pas lire le ciel "

♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️ ♈️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 3959
Expérience : 13709
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyVen 2 Aoû 2019 - 22:26

Rapport de fabrication :

Arhiann fabrique x2 Léz'arbalète. Elle gagne 10 points de métier + 5 points bonus.

Remarques sur le RP : Parfait ! Bientôt le niveau supérieur, courage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélaskholés Hyprate
Arlequin

Mélaskholés Hyprate

Messages : 204
Expérience : 929
Masculin Âge RP : 23

Politique : 00
Métier : Sculpteur - Apprenti
Titres:
 

(Chien commun +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche1590/1590Atelier des sculpteurs - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (1590/1590)
Vitesse: 478
Dégâts: 220

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyLun 5 Aoû 2019 - 12:32

Un sac rempli de bois pendait lourdement du dos du jeune homme. Des morceaux dépassaient de tous les côtés si bien que les passants étaient dans l'obligation de s'écarter quand Mélaskholés arrivait à leur hauteur. Celui-ci ne s'en préoccupait pas le moins du monde. C'était même le contraire, il n'hésitait pas à se retourner sans prévenir pour admirer le vol d'un oiseau, assenant des coups aux passants par la même occasion. Certains d'entre-eux se retournaient pour l'incendier, mais quand il découvrait son air innocent et bon enfant, ils se taisent et le regardaient partir au loin.

Quelques fois une branche tombait au sol ne faisant que très peu de bruit. Pourtant le jeune homme se retournait alors pour récupérer ce qui lui appartenait, assenant de nouveaux coups à ceux qui l'entouraient. Il devait faire preuve d'une attention toute particulière car il avait le compte exact pour fabriquer ses armes. Une fois c'est un enfant souriant qui le lui ramassa et lui tapota l'épaule pour lui rendre. Mélaskholés l'avait alors longuement observé, ému par cette honnêteté. Il avait même été sur le point de lui offrir une récompense pour cet acte, une pièce d'or voire deux.
Il avait plongé sa main dans sa poche pour en sortir quelques pièces qui brillaient au soleil. C'est durant cet instant de doute qu'il vit ce sourire édenté et se dit que cet argent allait probablement servir pour l'achat de bonbons. Pour son bien, il rangea sa monnaie bien au chaud dans sa poche, se félicitant de sa propre prévention.

Après ça, le petit garçon cessa de le suivre et ne s'amusa plus à guetter des chutes potentielles de bois. Lorsque Mélaskholés fut suffisamment loin de lui, le jeune garçon lui tira la langue avant de s'enfuir en courant de crainte que par une quelconque magie obscure son acte ait été perçu.  
Essoufflé par cette longue marche Mélaskholés arriva enfin à l'atelier. Il commençait d'ailleurs à se familiariser avec les lieux et à s'y sentir chez lui. C'est pour cette même raison que lorsqu'il prit soin de refermer la porte, il lâcha toutes ces affaires dans un fracas qui ne passa pas inaperçu. Il en soupira de soulagement. Il scruta les ateliers et en chercha un de disponible. Il découvrit ce qu'il cherchait, un tout petit atelier abandonné au fond de la pièce et que personne ne semblait vouloir utiliser. Cela n'était pas une surprise, c'était le seul atelier aussi petit et peu pratique. Mais cela suffisait amplement au jeune homme qui s'y dirigea en poussant de son pied le sac à terre. Tout le monde cessa de travailler le temps qu'il arrive à sa destination. Le jeune homme vit toute cette attention qu'on lui portait et innocemment se contentait de leur sourire en retour. A aucun moment, il ne réalisa que le bruit qu'il faisait en déplaçant ainsi ses affaires pouvait déranger ses voisins.

Une fois installé, il prit soin de trier tout son bois. Il chercha les morceaux qu'il pourrait transformer aisément en manche principalement car c'était là la tâche qu'il préférait accomplir. Quand tout fut ordonné selon ses envies, il étala la panoplie d'outils qu'il possédait devant lui.
Il frétillait de joie tant il était satisfait par sa propre organisation. Il regrettait néanmoins l'absence de compliment de la part des artisans qui le regardaient du coin de l'oeil. Il fallait savoir complimenter lorsque nous étions charmés par quelqu'un. C'était la moindre des choses, après tout il fallait encourager les enfants pour qu'il continue et progresse.
Il se leva donc, faisant ainsi dépasser le bout de sa tête de son atelier et regarda le travail de ses voisins.

« Très bien ! Continue » Dit-il à une jeune femme portant de grosses lunettes lui donnant des airs de chouettes étonnées. Celle-ci leva son nez, car il était rare d'entendre parler. Et lorsqu'elle vit Mélaskholés la fixer elle se mit à rougir. Qu'il était drôle de voir un compliment colorer ainsi cette jeune femme. Il ria alors doucement, dissimulant tout même son rire d'une main qui tressautait au rythme de ses rires. « C'est bâclé ça, il faut prendre le temps de bien faire les choses ! » Lança-t-il à un vieil homme juste à côté. Il leva son doigt d'un air menaçant dans sa direction. Le petit homme moustachu le vit et vira au cramoisi, mais certainement animé par la colère quant à lui.
Assez perdu de temps comme ça. Il était grand temps votre grandeur qu'il s'attèle à ses propres affaires. Puis de toute façon, le vieil homme n'avait que faire des conseils d'une vieille corneille tel que lui. Celui-ci ne sembla pas approuver les commentaires du jeune homme. Il se leva et lança « Adieu, je ferme la boutique ! »
Un long silence ensuivit ce départ et Mélaskholés comprit que c'était le moment idéal pour commencer. Il avait tout juste de quoi fabriquer trois armes, ni plus ni moins. Autrement dit, il n'avait pas le droit à l'erreur car s'il était emmené à jeter un seul morceau de bois il devrait jeter le reste. Avec une attention qui le ressemblait que très peu, il fit preuve de concentration lorsqu'il polit le bois afin de le rendre doux. Il recherchait toujours cette douceur, toujours. Beaucoup privilégiait l'aspect pratique avec les reliures assurant une meilleure prise. Il était vrai qu'on reprochait souvent aux armes de glisser entre les doigts. Mais à chacun ses priorités, Mélaskholés lui voulait que ses armes soient douces et belles aussi.

Durant plusieurs heures, il s'attela à atteindre cet objectif pour les trois armes qu'il fabriqua. Quand il termina, il lui sembla sortir d'une torpeur dans laquelle il avait été piégé. Il regardait ses productions avec étonnement. Etait-ce bien lui qui les avait fabriqué ? Il se mit à en douter. Il n'avait pas grand souvenir de ce qu'il venait de se passer n'étant pas habitué à tant de concentration. Toute cette concentration ressemblait étrangement bien plus à une absence de sa part.
Mais quand il découvrit la beauté qui émanait de ces armes, il les saisit trop apeuré à l'idée d'en être arraché aussitôt. Il tenait personnellement à les chérir avant de recevoir en retour des pièces d'or brillantes et scintillantes de mille feux. Alors, il pourra s'extasier devant cette luxure luisante. Que de bonnes et belles choses que promettait l'avenir. Apaisé comme un roi (et il se sentait roi) il quitta la boutique à son tour, prêt à arpenter ce royaume qui était sien. Tout était merveilleux, il était heureux. Toutefois une chose le dérangea et le surpris, aucun de ses valets ne faisait de révérences à son passage.
Peu importait, il marchait d'une démarche royale. C'est-à-dire toujours un pied devant l'autre marchant sur une ligne droite invisible. Les genoux qui remontaient gracieusement à chacun de ses pas qu'il ne voyait pas car il se tenait droit le nez en l'air.

[Fabrication de 3 TonFatsia à mettre dans l'inventaire messire]







RP en cours (2/2)
- De Vastes Océans et de Trésors Écailleux
- Libre


Combat en arène en cours(1/3)
- Libre
- Libre



RP événementiel en cours
- Aucun pour le moment

Atelier des sculpteurs - Page 11 Signat10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 3959
Expérience : 13709
Masculin

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyDim 18 Aoû 2019 - 20:01

Rapport de fabrication :

Mélaskholès Hyprate fabrique x3 TonFatsia. Il gagne 15 points de métier + 5 points bonus.

Remarques sur le RP : Laisse-moi deviner, tu voudrais déjà être maître sculpteur absolu ? Prends garde sculpteur ne te trompe pas de voie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zayn Awarth
Virtuose

Zayn Awarth

Messages : 203
Expérience : 836
Masculin Âge RP : 70 (Jeune Adulte)

Politique : 01
Métier : Sculpteur - Compagnon
Titres:
 

(Hippocampe de Zayn, +200, v+200, 100 ;approche furtive : la vitesse est augmentée de 20% au premier tour)

Stats & équipements
Vitalité:
Atelier des sculpteurs - Page 11 1559870510-barre-vie-gauche600/600Atelier des sculpteurs - Page 11 1559871461-barre-vie-rouge  (600/600)
Vitesse: 460
Dégâts: 410

Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 EmptyJeu 22 Aoû 2019 - 15:19

Avec les événements des grandes poules ravageant les grandes villes du continent, Zayn s'était porté volontaire pour défendre la cité dans laquelle il séjournait, la grande ville du Nord.
Et après la bataille, il avait pu récupérer des ressources rares, et notamment des têtes de créatures
réputés excellentes pour la fabrication de bâton magique.
Comme d'habitude Zayn chargea son matériel, sur une petite charrette tractait par son fidèle ami en direction d'un coin d'eau pour y fabriquer ses créations.

Près d'une rivière, il façonnait le bois avec un couteau, écoutant le bruit naturel du courant d'eau, il sculptait une diversité de bois très différent. Certains étaient très souples, d'autres beaucoup plus dures et compacts, Zayn passa ainsi une bonne partie de l'après-midi à être tels ces petits mammifères rongeurs au bord des rives, façonnant le bois de leurs dents pour la construction de leurs barrages.
Le jeune abyssal était tel un charpentier, tantôt il prenait du bois, tantôt il regarder ses plans d'origines elfiques pour confectionner les armes qu'il visait.

De temps à autre, Zayn s'allongeait dans l'herbe fraîche, il observait le ciel qu'il trouvait magnifique, c'était si rare quand il était encore sous l'océan d'admirer le ciel le jour, il sortait rarement de son élément, parfois la nuit pour discuter avec son mentor sous une lune d'argent pleine.
Ici, il avait cueilli au passage une herbacée, qui mâchouillait le regard dans le vague.
Et puis la grâce de l'inspiration venait lui murmurer à l'oreille, alors galvaniser il reprenait son art avec un sourire en coin, et poussant même la chansonnette.

En fin d'après-midi, une bourrasque vint faire tomber le bois empilé du jeune créateur, mais ça faisait juste rire le jeune soldat et jouait avec son équidé des mers.
Très vite, les arcs étaient déjà prêts, et très fidèles au modèle sur le papier, enfin l'abyssal sentait un certain progrès dans ses créations.
Pour les bâtons magiques, Zayn regarda plus souvent le manuel d'instruction, essayant d’emboîter les
divers éléments ensembles. De temps en temps il tirait une drôle de tronche, son air candide le rendait très amusant à regarder.

Le crépuscule arrivait, et Zayn poussa un grand bâillement, mais il admirait ses chefs d’œuvres, dont les magiciens seront surement ravis d'utiliser. Apparemment, une Institut existe en l'Ouest selon les dires des elfes, et que de temps à autre commande aussi des armes pour leurs étudiants; peut-être que les créations abyssales tomberont dans leurs mains qui sait?
Zayn espérait juste, que cela ne tombe pas entre de mauvaises mains.

Il était temps de repartir sur la route, et Hyppocampe était ravi de ne plus avoir à porter tout ce bois, désormais ce n'était plus que quelques armes à porter, et avec sa musculature l'équidé ne sentait quasiment rien. Zayn préféra marcher, plutôt que chevaucher son ami, car il voulait renforcer son habileté à marcher sur la terre ferme.
Pour autant, Zayn savait bien marcher car à l'intérieur des Gardiens, il y a bien des zones qui ne sont pas inondés par les flots, et même les abyssaux ont besoin de temps en temps de sortir de l'eau, ne serait-ce que pour lire ou écrire.
Zayn rêvait de voyage sur les flots, et l'excuse d'une excursion sur les îles lui démangeait, bientôt il se rendrait dans ses contrées sauvages dont on dit que la médecine est révolutionnaire.
Tant qu'il y a de l'eau, le jeune soldat serait content, marcher c'est bien mais pour lui nager c'est mieux, heureusement les événements de Sitlanta allait lui donner du baume au cœur.


-----------------------------------------------------------------------------------------
Zayn en mode gros projet:
5Bâton d'éther Rier :
-> 60 bois de cerisier + 25 bois de sapin + 5 cuir de croco + 5 tête de duggueur
(Erratum sur les cuirs de sanglier = cuirs de croco)

2 M'arc'guerite : -> 62 bois de sureau

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: Atelier des sculpteurs   Atelier des sculpteurs - Page 11 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Atelier des sculpteurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11

 Sujets similaires

-
» L'Atelier d'Uz' : bastion ork en WIP
» L'Atelier d'Elena
» L'atelier d'une petite fleur (presque) fanée qui défend les canards et les moustiques ♫
» Atelier Zach
» Atelier de Givre (je suis de retour... enfin :] ) [0/1]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sud de Dùralas :: Village d'Ishtar :: Lieu d'artisanat - Ateliers des sculpteurs-