AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Veronia Pyraethus
Le Monde de Dùralas a précisément 1786 jours !
Dùralas, le Jeu 20 Sep 2018 - 12:36
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Partagez | 
 

 Un élan d'héroïsme [PW Végace]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Dragoholt Campbell
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 277
Expérience : 2073
Masculin Âge RP : 27

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Maître
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
2571/2571  (2571/2571)
Vitesse: 487
Dégâts: 885

MessageSujet: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Dim 1 Mai 2016 - 17:04

Cela faisait maintenant trois semaines que j'avais quitté BaldorHeim pour poursuivre ma quête. Je devais rassembler les meilleurs guerriers de ce monde, pour un jour mener une offensive décisive contre le vil Comte Motch'Hollow. Il en allait de l'honneur de ma famille et de ma tribu. Il me fallait honorer la mémoire de tout ceux qui étaient tombés au combat pour en finir avec ce vampire nécromancien. Mon père, Caomh, Hyeon, Syeda, leurs pères également, et nos ancêtres avant eux... Cet individu avait trop fait souffrir mon entourage pour que je renonce à le vaincre. Il me faudrait beaucoup de temps. Des mois, des années mêmes, avant d'être prêt. Mais le jeu en valait la chandelle.

J'avais d'abord fait un détour par la capitale humaine, Stellaraë, pour y visiter les forges, et la taverne, même si les choses avaient alors pris une tournure assez sanglante. Désormais doté d'une nouvelle armure, j'avais décidé de faire route vers le Nord. La ville de Kastalinn était ma prochaine destination. Mais avant cela, il m'avait fallu traverser le dangereux désert de Harena. Les mauvaises rencontres étaient vites arrivées et malgré ma solide armure, je n'étais pas encore tout à fait confiant quand à mes capacités de bretteur. Je recommençais doucement à m'entraîner, mais j'avais déjà pu constater que je n'étais pas mentalement prêt à tuer. Même lorsque ma propre vie était en jeu.

Quoi qu'il en soit, j'avais trouvé quelques compagnons de voyage pour l'occasion. Une simple caravane marchande, qui devait visiter quelques petits villages nordiques avant de bifurquer vers Endorial. Je les avais escorté avec plaisir, et les choses s'étaient déroulées pour le mieux. Aucune mauvaise rencontre ne fut à déplorer, à mon grand soulagement, et nous quittâmes le désert en parfaite santé.

Je marchais depuis le début de la journée, d'un pas assez lent. J'appréciais le décors qui s'offrait à moi. Les plaines d'Aràn s'étendaient sous mes yeux, à perte de vue. Un spectacle tout nouveau pour moi, comme pour Malidios, mon chat, qui sautillait gaiement à mes côtés. Au final, le crépuscule était bien installé, et j'étais encore loin de la ville. Moi qui espérait arriver en début d'après-midi, je m'étais laissé transporter par le paysage. Ce n'étais pas bien grave, car je n'étais pas très fatigué, et il me restait suffisamment d'eau et de nourriture pour tenir une journée de plus.

Soudainement, mon regard fût attiré par une forme indistincte, sur ma gauche. Un second coup d'œil me permit d'identifier ce nouvel élément comme une silhouette humaine. Une enfant, plus exactement. Seule. Sans personne aux alentours. C'était étrange. Quel couple d'inconscient pourrait laisser son enfant seul à cette heure?! Je me demandais. Incapable de rester de marbre face à cette situation, je déviais à nouveau de mon trajet initial pour m'approcher de cette petite.

Parvenu à une dizaine de mètres d'elle, je m'éclaircissais la gorge, afin de révéler ma présence et de ne pas l'effrayer. Je vins ensuite me placer face à elle, m'accroupissant pour plonger mon regard dans le sien. Je lui souriais. Son visage ne montre aucune émotion particulière. Enfin, d'une voix aussi chaleureuse et rassurante que possible, je lui demande:

Bonjour, toi. Qu'est-ce qu'une jeune fille comme toi peut bien faire dehors à une telle heure? Où sont tes parents?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Végace
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 54
Expérience : 492
Politique : 01
Métier : Chasseur - Compagnon (80)
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
575/575  (575/575)
Vitesse: 191
Dégâts: 35

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Dim 1 Mai 2016 - 19:13

Végace était assise confortablement dans un gros fauteuil en bois, ornementé de quelques gravures, la tête enfoncée dans le coussin moelleux qui reposait dessus. Sur ses petits genoux de fillette reposait son chat noir, qui ronronnait délicatement. Dans le fauteuil voisin, face à la cheminée, son cher et tendre lui donnait la main. Ils regardaient paisiblement le feu crépiter.
La soirée venait de prendre fin, les convives avaient quitté l'établissement depuis un quart d'heure seulement. Malona était à l’œuvre pour remettre de l'ordre dans les pièces qui avaient été précédemment occupées, à l'aide des quelques employés encore présents. Certains d'entre eux dormaient sur place, d'autres rentraient chez eux, mais cette nuit, Samane et Végace n'allaient être que tous les deux.
Peu d'invités étaient présents à cette soirée, c'est pourquoi ni Végace, ni Samane, ni un des employé n'avait pris la peine d'aller chercher le repas dans les rues de Kastalinn, peut-être était-ce la raison pour laquelle tout le monde avait quitté l'établissement, histoire d'aller se ravitailler. Mais ce n'était pas quelque chose de dramatique, le service à table n'était pas compris dans le forfait, ce n'était pas tous les soirs que les clients pouvaient boire un "verre" en la compagnie de la patronne.

Souhaites-tu que j'aille nous chercher un petit quelque chose à se mettre sous la dent ? Proposa Samane d'une voix douce et attentionnée.

Ne bouge pas, je vais y aller, j'ai besoin de me dégourdir les jambes, et tu as été là toute la soirée, reposes toi. Enferme toi dans la chambre s'il te plait. Malona est un peu à cran ces temps-ci, je vais faire un tour et éventuellement ramener un petit quelque chose pour nous trois.

Samane aquiesça d'un léger signe de tête, fit un baise-main à Végace avant de se lever pour rejoindre ses appartements. Végace se leva de suite après, posant le chat sur le fauteuil chaud qu'elle venait de quitter et alla voir Malona.

Je vais faire un tour, tu peux venir avec moi si tu veux, ou m'attendre ici, sagement, et je ramène de quoi faire.

Non, c'est gentil, je vais y aller, l'odeur de Samane est trop tentante ce soir, je n'ai pas eu ce que je voulais dans la soirée, je préfère y aller.

Tu fais bien, je te raccompagne. Descendons.

Les deux femmes, une fois que Malona eut récupéré ses affaires, descendirent dans la rue et se séparèrent. Le jour allait bientôt se lever, la température était parfaite, et les rues vides.

___________________

Une petite demie heure plus tard, Végace était arrivée dans la zone qu'elle espérait. En cours de route elle avait changé de cap. Si Samane avait intégré le cannibalisme à ses habitudes alimentaires, la vampirette préférait qu'il continue à se nourrir d'espèces animales adaptées à sa culture, comme les sangliers. Car plus il se nourrissait de sang, plus il devenait difficile pour la jeune femme de résister à certaines pulsions, et craignait qu'elle ne cède à la tentation si son estomac, en plus du reste de son corps, était rempli de ce liquide rouge.
Ce qui expliquait sa situation actuelle.
Elle n'avait pas très envie de courir bêtement derrière les odeurs nauséabondes de ces animaux sauvages, et préféra en avoir une en ligne de mire avant de se mettre à la courser. Elle avait un regard très affûté, et pouvait desceller dans ce sombre crépuscule, le moindre mouvement. C'était donc sans crainte de voir un repas s'éloigner d'elle qu'elle s'installa sur ce rocher au milieu des plaines. Elle prit le soin d'ôter les plis de sa longue robe noire avant de poser son séant sur la pierre glacée et humide et posa les mains sur ses genoux, se tenant très droite.

Il ne fallut pas bien longtemps avant que des bruits retentissent dans ses oreilles vampirales.

Deux pas.

Il n'y avait en effet qu'une espèce qui marchait sur ses deux jambes de la sorte. Ce n'était ni un sanglier, ni un oiseau, ni une autre espèce qui vivait dans les environs qui marchait ainsi, si ce n'était qu'un être bipède, familièrement appelé humain, ou autre race connue, mais rares étaient celles qui foulaient ces terres. Il sentait la forge, le métal.

Elle pencha légèrement la tête sur le côté, sans pour autant se retourner, invitant alors ses oreilles à écouter le rythme des pas, la cadence, la respiration de l'être.

Bonjour, toi. Qu'est-ce qu'une jeune fille comme toi peut bien faire dehors à une telle heure? Où sont tes parents?

Végace n'avait pas été confrontée à ce genre de remarques depuis déjà bien des années. Le milieu qu'elle fréquentait et son âge ne choquait personne. Elle se retourna alors doucement sur cette voix d'homme, prenant le soin de ne pas abîmer ses vêtements, et tomba nez à nez avec un étrange personnage aux cheveux de feu et une barbe associée. Il semblait être inquiet de sa condition de petite fille seule, ce qui pouvait être légitime.

Ils sont morts, dit-elle d'une petite voix fluette et douce, esquissant au passage un mignon petit sourire.

Elle avait évidemment l'idée de mettre mal à l'aise ce personnage, plus pour s'amuser qu'autre chose. En réalité, elle n'avait aucune idée du devenir de ses parents, peut-être étaient-ils morts, peut-être étaient ils encore en vie, mais ils seraient alors extrêmement vieux et ce serait une sacré surprise pour une catégorie de gens comme eux. Mais elle s'était faite à l'idée depuis bien des années, qu'il serait préférable pour leur santé qu'ils ne croisent pas le chemin de la fillette.

Et, je suis perdue. Tu es seul toi aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragoholt Campbell
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 277
Expérience : 2073
Masculin Âge RP : 27

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Maître
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
2571/2571  (2571/2571)
Vitesse: 487
Dégâts: 885

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Lun 2 Mai 2016 - 0:45

Ils sont morts.

Les mots, froids et intangibles, étaient sortis de la bouche de cette enfant avec un tel calme, une telle simplicité, que j'en eu un mouvement de recul. Depuis combien de temps était-elle seule pour avoir accepté ce fait, et être capable de l'annoncer comme elle venait de le faire? Elle avait quoi? Quinze ans à tout casser? Une orpheline dans les froides rues de Kastalinn, la vie ne lui avait pas fait de cadeau... Mes yeux s'emplirent de compassion.

Je... navré, vraiment. Je ne... voulais pas te faire de la peine. Excuse-moi...

Et, je suis perdue. Tu es seul toi aussi ?

Seigneur... je murmure, surtout pour moi-même, mais probable qu'elle l'ait entendu. Tout ceci m'inquiète beaucoup. Je ne connais pas cette petite, sans doute est-elle très débrouillarde pour s'en être sortie seule jusqu'ici. Mais je me dois de l'aider, je ne peux pas décemment l'abandonner à son sort. Le soleil ne va pas tarder à se lever, et il est donc possible qu'elle ait passé la nuit entière dehors, grelottant dans le froid. Elle ne porte qu'une simple robe noire, elle risque de tomber malade sous peu. Malidios est d'ailleurs venu se frotter à elle en ronronnant. Je caresse cette petite boule de poil avec un sourire las.

Et bien... j'ai ce petit bonhomme pour me tenir compagnie. Dis-je pour répondre à sa question. Mais j'enchaîne très vite. Tu dois mourir de froid toute seule sur ce rocher! Tiens, prend ça. Et à ces mots, je sors mon vieux manteau doublé en fourrure de mon sac. Il sera peut-être un peu grand pour elle, il m'a déjà servi des années durant... mais au moins, il est propre, et c'est mieux que rien. Et puis, mon armure me tient suffisamment chaud pour que je puisse me séparer de cette relique.

Je suis Dragoholt Campbell, fils de Velimor. Et lui, c'est Malidios. Fis-je en désignant le chat, toujours lové contre l'enfant. Ne t'inquiètes pas, je ne te veux aucun mal.

Je lui offre mon sourire le plus rassurant. Avec ma barbe hirsute et mes cheveux emmêlés, je pourrais facilement passer pour un psychopathe. Je regarde autour de moi. Les murs de la ville ne sont pas encore visibles, mais je sais que je me trouve à moins d'une journée de marche. La meilleure solution serait d'escorter cette petite jusqu'à la ville, et de la conduire jusqu'à une autorité compétente, qui saurait sans doute quoi faire. Les Miliciens par exemple.

Qu'est-ce que je peux faire pour t'aider? Je décide finalement de demander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Végace
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 54
Expérience : 492
Politique : 01
Métier : Chasseur - Compagnon (80)
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
575/575  (575/575)
Vitesse: 191
Dégâts: 35

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Lun 2 Mai 2016 - 2:26

Et tes parents ?

Je n'en ai aucune idée, dès le jour où Il m'a mordu, je n'ai pas souhaité réintégrer Kastalinn sur le champs, de peur de me sentir obligée d'aller les voir pour expliquer ma disparition, et risquer d'être attirée par leur parfum envoûtant, qui m'était si familier. Je n'ai pas voulu les apeurer, leur dire "bonjour papa, bonjour maman, salut petit frère, je suis une vampire, maintenant, je croque dans les humains afin de boire leur sang, et non, celui des animaux ne fait pas l'affaire, c'est dégueulasse, je risque de vous bouffer, ça vous dit qu'on aille se dégourdir les jambes pour que je vous raconte la suite de ma folle aventure dans une famille de vampires bien étranges ?". Ça aurait été moyen.

Samane soupira de compassion, imaginant la tristesse que pouvait ressentir Végace.

Ce qui m'attriste le plus, c'est de ne plus voir mon frère, tous les soirs, quand je rentrais de mes escapades nocturnes, je lui racontais ce que j'avais vu, et je lui montrais les dessins que je faisais des architectures de la ville, il adorait ça. Il doit avoir pas loin de 70 ans maintenant, je doute qu'il soit en vie, et encore moins mes parents...

Tu n'as jamais essayé d'y retourner, tu n'as jamais cédé à la tentation de montrer que tu étais en vie ?

Non, j'ai longuement hésité, et plus le temps passait, plus je me disait qu'ils allaient avoir du mal à intégrer le fait que j'étais en vie alors que dans leurs cerveaux ils me croyaient morte. Je sais pas, j'avais surtout cette peur de les mordre et de m'en rendre compte après.

_________________

La tristesse et la gêne de cet étrange personnage était contagieux, et ce n'était pas parce que la petite Végace était une vampire qu'elle n'avait pas de sentiments ni d'émotions. Au contraire, alors qu'elle était prête à jouer un peu avec ce monsieur, elle eu un petit pincement au cœur en réalisant que ses parents étaient probablement bel et bien morts, mais elle n'avait pas la même peine que pourrait ressentir une gamine de l'âge apparent qu'elle avait, à l'encontre d'une situation telle.

La gamine attrapa le gros manteau tendu par Dragoholt et se leva pour l'enfiler et à présent, elle dépassait d'une tête la tignasse rouge. Elle semblait ridicule dedans cet accoutrement, elle qui aimait les belles choses, mais après tout, elle était d'humeur joueuse et il fallait bien faire quelques concessions. Elle eut une petite mimique dégoûtée à l'odeur de la veste, c'était peut être, ou plutôt très certainement, la fourrure qui donnait ce parfum si rustique, mais elle fit passer cette moue pour de la tristesse, reniflant un coup en essuyant le bout de son nez de la manche trop longue. Elle baissa alors la tête, pour constater la longueur de la chose. La veste lui arrivait presque sous les genoux, et pourtant elle n'était pas si minuscule comme gamine.

Puis à la dernière question de l'humain, elle s'accroupit à son tour, en face de Drago et elle regardait Malidios. C'était un chat assez semblable au sien, à part la couleur des yeux. Elle l'attrapa sous les pattes avant pour le coller à moitié sur son épaule, profitant de la chaleur de l'animal pour se réchauffer le cou, puis se redressa.

Il est tout doux. J'avais un chat aussi. Mais mon petit frère l'a mangé, balança t-elle d'un ton très détaché, avec ce même air impassible que plus tôt.

Je sais pas ce que tu peux faire pour m'aider, je ne sais pas quoi faire, je ne sais pas où aller. En général, je vais d'une ville à l'autre, je chante, et des fois, il y a des hommes qui m'invitent chez eux pour dormir, je ne peux pas refuser, il fait froid la nuit...

Elle reposa le chat et ferma son manteau avec une mine triste, presque craintive.

On ne m'a pas appris à me méfier des adultes, je l'ai appris à mon dépend, mais j'ai appris aussi qu'il fallait parfois faire des concessions pour pouvoir vivr... survivre. Mais toi tu as l'air gentil. Tu es gentil ? Enquilla t-elle avec son petit minois de gamine apeurée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragoholt Campbell
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 277
Expérience : 2073
Masculin Âge RP : 27

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Maître
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
2571/2571  (2571/2571)
Vitesse: 487
Dégâts: 885

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Lun 2 Mai 2016 - 23:44

Cette enfant était bouleversante. Assise seule au beau milieu de plaines d'Aràn, ou elle semblait avoir passé la nuit entière, elle parvenait à garder un calme surprenant. Elle m'impressionnait réellement. Malgré tout, je ne pu qu'écarquiller les yeux lorsqu'elle confessa les actes de son frère. Durant un instant, mon instinct me conjura de fuir et d'éloigner Malidios de cet enfant au plus vite, mais la partie plus rationnelle de mon esprit repris vite le dessus.

Si leurs parents sont morts depuis longtemps, et vu comment elle en parle ça semble être le cas, alors ils doivent se débrouiller pour survivre à deux. Peut-être a-t'il du manger le chat pour ne pas mourir de faim? Étant donné son âge à elle, il n'est pas assez grand pour chasser le sanglier... Finalement, à voix haute, je me contente d'une simple question: Et où se trouve ton frère? Je redoute sa réponse. Mais je me dois d'agir en adulte responsable. Dès l'instant où mon chemin a croisé celui de cet enfant, j'ai été investi de la responsabilité de prendre soin d'elle, du mieux que je le peux.

Que puis-je concrètement faire pour elle? Je commence à chercher des réponses à ma propre question, étant donné qu'elle ne peut m'en apporter. Je note néanmoins qu'elle n'a pas à passer toutes ses nuits dehors. Toutefois, je ne sais que penser de ces hommes qui "l'invitent" pour dormir. Elle est encore jeune, mais Dùralas regorge de détraqués. Les mots qui suivent, accompagnés d'une mine craintive, me font déglutir péniblement. Je met ma main devant ma bouche, assommé devant la tragique vie de ma jeune interlocutrice. Mes yeux s'humidifient à nouveau. J'ai envie de retrouver tout ceux qui ont osé poser leurs mains sur cette pauvre enfant, de les traîner dehors, de leur...

Non... je me sermonne mentalement. Je ne suis encore sûr de rien, je ne peux pas me laisser emporter. Et quand bien même certaines personnes se révèlent coupable de ce que je crains, alors je ne suis pas habilité à décider de leur sort. La Milice est là pour ça, je n'ai pas à interférer dans leurs affaires. Malgré tout, si cette fille a besoin d'aide, de soutien, je me dois de lui offrir le mien. Doucement, je viens poser ma main droite sur le haut du crâne de la fillette. Je lui souris tendrement.

Ne t'inquiètes pas, moi je suis gentil. Tant que je serais là, tu n'auras rien à craindre. Je marque une pause. À nouveau, je redoute la réponse qui va suivre ma prochaine question. Je parle lentement, choisissant soigneusement mes mots. Je ne sais pas vraiment comment je peux t'aider, mais j'ai peut-être une idée. Il faut que tu me dises... les hommes qui t'ont... "invités"... à dormir chez eux... Est-ce qu'ils ont été méchants?

Je fixe l'enfant avec calme. Si elle me révèle quoi que ce soit, je jure de faire triompher la justice. Tout crime commis à l'encontre de cette innocente ne demeurera pas impuni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Végace
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 54
Expérience : 492
Politique : 01
Métier : Chasseur - Compagnon (80)
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
575/575  (575/575)
Vitesse: 191
Dégâts: 35

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Mar 3 Mai 2016 - 3:52

Végace se trouvait à présent devant l'ancienne maison familiale. Il y avait maintenant plus de 30 ans qu'elle l'avait quittée, indépendamment de sa volonté. C'était depuis ce soir hivernal où elle avait été goûtée par un "saigneur" - comme elle aimait les appeler. Elle osait espérer y voir de la lumière, un visage familial, mais les vieux volets en bois grisonnants étaient clos, les bosquets de fleurs de part et d'autre de la vieille bicoque rendaient l'âme, et quelques plantes plus robustes s'étaient accaparées les lieux en envahissant les balustres mousseux de la terrasse.
La maison eut été jolie, il fut un temps. Vivante, gaie, avec une famille aimante dedans. Mais les temps avaient changé. Qu'étaient-ils devenus, tous autant qu'ils étaient ? Son frère avait-il fait carrière dans la marine comme il le souhaitait quand il avait 10 ans ? Ses parents avaient-ils rendu l'âme, où coulaient-ils de très vieux jours dans la maison d'un illustre inconnu de bonne foi ? Cette dernière option un peu utopiste laissait Végace rêveuse.

________________


Végace regardait Dragoholt droit dans les yeux, et en reculant d'un pas, elle se laissa tomber une nouvelle fois sur la pierre, emmitouflée dans son gros manteau puant, mais prêté par un homme bienveillant.

Mon frère... Et alors qu'elle avait décidé de s'amuser de la présence justicière de cet homme de bonne foi, elle eut une nouvelle fois cette pensée réaliste de son petit frère, ce qui la chagrina et pour le coup elle ne pouvait pas jouer de ses propres émotions. Il avait 10 ans la dernière fois qu'elle l'avait vu, avec son grand sourire d'enfant, attendant sagement le retour de la grande sœur admirée. J'ai dit frère ? C'était ma sœur en fait, oui, voilà, ma sœur, mon frère n'a pas mangé le chat, et mon frère, il est parti, il est avec plein d'autres enfants, j'espère. Il doit s'amuser, oh oui qu'il doit s'amuser, et rire aux éclats mon frère. Mon frère il est gentil. Ou il était, je ne sais pas... Ma sœur se trouve dans la forêt, là, à quelques centaines de mètres. Elle se cache. On joue à cache-cache très souvent, mais des fois, on se boude, alors on ne se cherche pas. Je crois qu'elle joue toute seule en fait. Des fois je la trouve, des fois je la trouve pas. Elle a de tout petits yeux noirs ma sœur en plus, et des fois, elle se cache trop bien, sous la terre, avec juste ses petits yeux noirs pour observer les alentours. Alors je la vois pas, et cette peste, quand je passe à côté, elle dit rien, alors je la cherche plus, elle m'énerve.

S'inventer cette fameuse petite sœur fourbe et taquine redonna à Végace l'énergie de la blague et préféra rester sur cette petite note d'humour. Finalement, comme ce monsieur était plutôt crédule, c'était bien agréable de pouvoir jouer et tenter le coup. Jusqu'où arrivera t'elle à l'amener. Serait-il un bon 4h pour ses invités de demain ? Ça restait à voir, tout dépendrait des liens qu'elle pourrait tisser avec lui. Après tout, la gamine n'était pas une vraie méchante, malgré son statut de vampire et qu'elle goûtait au sang humain bien plus souvent qu'elle n'osait se l'avouer. Preuve en est, c'est que son amant Sagace, son cher est tendre, très tendre, est un humain.

La femme enfant rentrait et ressortait ses genoux de sous le manteau, s'amusant ainsi à comparer la température interne et externe de la chose. Puis elle regardait le chat, qui tournait autour des deux personnages, se laissant chatouiller le bout de la truffe par les herbes semi hautes qui jonchaient le sol de ses vastes plaines. Elle écoutait le Drago, qui continuait à s'inquiéter inutilement pour elle, et elle y prenait goût.

Je ne sais pas trop. A partir du moment où on m'a offert l'hospitalité en me prêtant un bout de lit et qu'on m'a offert le couvert, puis-je qualifier ces êtres de méchants ? Les phrases de Végace pouvaient parfois trahir son âge, tantôt elle était très gamine, tantôt très lucide quant aux conditions de vies que pouvait vivre le personnage qu'elle s'inventait au fur et à mesure. Mais n'était-ce pas crédible qu'une jeune fille puisse avoir un tel parler alors qu'elle avait très certainement une maturité dû à sa condition ? Qu'importe. Elle ne pouvait pas être trahi par sa race à moins de ne le mentionner, ses canines n'étaient pas assez déployées, et pour ce qu'elle souriait...

Certains étaient plus tactiles que d'autres, même si j'avais pas envie, mais ils étaient plutôt doux. Ils voulaient pas me faire du mal, ils voulaient juste qu'on se réchauffe. Je devais souvent me blottir contre eux, c'était bizarre au début, mais comme la plupart d'entre eux font ça, j'ai fini par le dire que c'était normal. C'est normal tu crois ? Je ne comprends pas comment les grands ils fonctionnent. Un jour, on m'a coupé la paume de la main, parce que j'ai refusé d'écouter un homme. Il voulait juste que je lui montre mes pieds, mais je voulais pas, il faisait trop froid. Je me souviens bien de ce monsieur.

Végace tendit sa main, à l'intérieur de celle-ci, on pouvait devenir l'entaille d'un couteau, cicatrisée depuis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragoholt Campbell
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 277
Expérience : 2073
Masculin Âge RP : 27

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Maître
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
2571/2571  (2571/2571)
Vitesse: 487
Dégâts: 885

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Mer 4 Mai 2016 - 16:13

Je me massais les tempes, les yeux fermés, tâchant de retenir chaque phrases, chaque mots, chaque syllabes prononcées par cette pauvre orpheline. Son histoire était... pour le moins troublante. Un frère qui n'était plus là, une sœur trop maligne, et cette gamine au milieu... Je ne savais plus trop quoi penser.

Voyons voir... le frère est avec d'autres enfants, en train de rire aux éclats... Un orphelinat? Ça ferait du sens. Mais alors pourquoi les deux sœurs ne sont pas avec lui? Trop "vieille" peut-être? Non, elle n'a pas quinze ans, il y a autre chose. Quand à la sœur... je n'aime pas trop cette idée de cache-cache dans la forêt. Et puis, comment ça elle se cache "sous" la terre? Avec juste les yeux qui dépasse? Bordel, j'ai un mauvais pressentiment...

Finalement, décidé à tirer tout cette histoire au clair, je demande gentiment: Ta sœur et toi, vous vous boudez depuis combien de temps? Tu sais que la forêt est un endroit très dangereux pour les petites filles, surtout la nuit.

La conversation déviait désormais sur les hommes qui avaient prêté leurs toits à cette enfant. D'ailleurs, maintenant que j'y pense, elle n'a pas mentionné sa sœur quand elle a parlé de ces vagabondages de villes en villes. Cette petite nouvelle dans la fratrie me pose problème, elle sort de nulle part et ne semble pas vraiment connectée à celle à qui je parle en ce moment. Ça ne me plaît pas. Toutefois, je décide de ne pas le mentionner immédiatement, réservant mon jugement définitif pour plus tard. Après tout, ça ne me surprendrait qu'à moitié que cette "sœur" soit en réalité une amie imaginaire créée de toute pièce par ma jeune interlocutrice.

Non, ceux-là étaient des gentils, des vrais. soufflais-je en réponse à sa première phrase, soulagé qu'il existe encore des âmes charitables dans ces contrées froides. Malheureusement, la suite du récit confirma mes craintes. Bien qu'elle ne l'ai pas mentionné explicitement, je me doute que ces bons samaritains, du moins en apparence, ont abusés de cette pauvre enfant. Cela me dégoûte, j'ai envie de vomir, mon ventre se noue à cette idée répugnante. Moradund aurait tôt fait de découper ces salauds en morceaux... je pense, espérant que le souvenir du kazharien me fera oublier ce que je viens d'entendre. Il n'en est rien, évidemment. À la place, ça me donne surtout envie de faire ce travail moi-même. Ou de le confier à la Milice.

Lorsqu'elle me montre l'entaille dans sa main, je frémis à nouveau. Quelle honte d'attenter à l'intégrité physique d'une enfant! Eux-mêmes que nous devons protéger et chérir au péril de nos vies, en espérant que leur heure venue, ils pourront évoluer dans un monde meilleur! Je soupire, et plonge mon regard dans celui de l'enfant.

Non... malheureusement, ce n'est pas quelque chose de normal à faire. Si je comprends bien ce que tu veux me dire, c'est même quelque chose de très, très grave. Quand à celui qui t'a fait du mal... saurais-tu le reconnaître?

Je marque une pause. Pour aider cette enfant, et au passage son hypothétique sœur, je ne vois qu'une seule solution. La Milice. Elle saura quoi faire. En espérant que la petite ne sera pas trop effrayée par les hommes en armure lourde...

Écoute... je suis un étranger en ces terres, et je n'ai pas l'autorité nécessaire pour te venir directement en aide. Toutefois, je peux quand même faire quelque chose pour toi. Sans doute le sais-tu déjà, mais ces contrées sont surveillées par les Miliciens. Je suppose que leur base se situent vers Kastalinn. Je te propose de t'escorter là-bas, toi et ta sœur. Si tu leurs raconte tout ce qu'il t'est arrivé, je suis sûr qu'ils pourront t'aider. Qu'en dis-tu?

En attendant sa réponse, mon regard se tourne vers la forêt. La sœur de cette petite, si elle existe, se cache quelque part dans cette forêt. Il faudra la trouver, et vite, en espérant y arriver avant un quelconque prédateur. Ça ne me plaît guère, mais pour aider la gamine, je suis prêt à prendre le risque.

Au fait, quel est ton nom? Je demande soudainement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Végace
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 54
Expérience : 492
Politique : 01
Métier : Chasseur - Compagnon (80)
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
575/575  (575/575)
Vitesse: 191
Dégâts: 35

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Sam 7 Mai 2016 - 18:15

Cet homme posait beaucoup de questions. Quelle était la marche à suivre pour la petite Végace et son histoire tordue ? Allait-elle continuer sur cette voie, et s'inventer tout un monde bien plus étrange que celui dans lequel elle vit actuellement ?

On se boude depuis moins d'une heure. Mais oui, on sait que la forêt est dangereuse, mais Mélice sait se cacher, elle est très forte. Elle change régulièrement de cachette. Des fois, elle grimpe aux arbres, et on ne la voit pas. Elle aime sauter sur les gens, de haut et des fois, ça fait des dégâts, et elle, elle rigole. Mais je crois qu'elle est profondément marquée, dans sa tête... tout ne tourne pas rond, elle est un peu violente, mais c'est pas de sa faute, c'est cet homme...

Végace frissonna et s’emmitoufla encore un peu plus dans sa veste, regardant à son tour la forêt.

C'est le même qui m'a fait ça, lâcha t-elle en murmurant, sortant à nouveau sa petite main, pour venir la caresser de l'autre.

C'est un gros homme, il respire fort, très fort, il est gras, il sent fort l'huile et le poisson, il est fort, des fois il nous attachait toutes les deux ensemble, quand Mélice était là. Des fois, elle était pas là, elle était chez le frère du monsieur. Mais moi je me bouchais les oreilles tout le temps, je voulais pas entendre ce qu'il se disait dans la maison, si je pouvais le faire. Je crois qu'on était pas les seuls enfants. C'était horrible. Le parquet craquait, les murs vibraient, les ressort des grinçaient. Et une fois, il...

Végace marqua un temps de pause, reprenant son souffle, alternant son regard entre la forêt et le chat.

C'était un humain. Il vit à Kastalinn, dans une grande demeure sur deux étages. On s'est enfuis toutes les deux. Mais Mélice veut qu'on y retourne. Moi je veux pas y aller, elle dit que sinon, on a nul part où aller, les gens nous rejettent. Et je m'appelle Végace. Et je veux pas aller voir les Miliciens, j'ai peur qu'ils se fichent de nous, de moi, qu'ils nous remettent dans la rue comme ils l'ont déjà fait une fois, et qu'Il nous retrouve, qu'Il nous attache encore, et qu'il nous raconte des histoires qui f...

La vampirette croisa les bras en protestation, frustrée de la situation, ou du moins de celle imaginée. Puis elle regarda Drago droit dans les yeux. Était-il suffisamment en sang pour pouvoir satisfaire l'ensemble du personnel lorsqu'ils reprendraient du service ce soir, en plus de servir de petite collation pour cet après-midi ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragoholt Campbell
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 277
Expérience : 2073
Masculin Âge RP : 27

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Maître
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
2571/2571  (2571/2571)
Vitesse: 487
Dégâts: 885

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Dim 8 Mai 2016 - 18:14

Bon, ça ne fait qu'une heure que la sœur a disparue. En se dépêchant, on a de bonnes chances de la retrouver en un seul morceau.

Je devais m'accrocher à cet espoir à tout prix. Ça et la confiance aveugle qu'à mon interlocutrice pour sa sœur. Il vaut mieux pour cette dernière qu'elle soit très douée. La forêt ne pardonne pas. Mais son talent pour l'escalade pourrait bien lui avoir sauvé la vie. Toutefois, c'est son état mental, tel que conté par la gamine, qui m'inquiète.

Encore ce foutu homme. Il faut vraiment que je fasse quelque chose à ce sujet. Mais le plus urgent, c'est trouver Mélice, si tel est bien son nom. Si elle est dans un arbre, elle est a peu près en sécurité. Mais si elle est au sol, il suffit d'une mauvaise rencontre pour que tout s'arrête. Le problème, c'est qu'elle pourrait bien m'attaquer de je ne sais ou. Selon la petite, elle est instable. Si elle me saute dessus, je devrais m'en sortir sans trop de dégâts, mais bonne chance pour lui faire comprendre que je ne suis pas un ennemi...

Comment procéder pour retrouver Mélice? Seul, avec l'autre petite à surveiller également, fouiller la forêt serait long et peu productif. D'autant plus que mes réserves de nourriture, si je dois les partager, ne me permettraient pas de tenir plus d'un repas. La situation ne tourne décidément pas à mon avantage. Mais à ce problème déjà important s'ajoute celui de l'homme.

Le monstre... il les attachaient? Elles n'étaient pas les seules? La petite ne finit pas sa phrase... Quoi encore? Non, je crois que je ne préfère pas savoir... Pas étonnant qu'elle préfère être dehors plutôt que chez ce fou. La Milice est définitivement le choix le plus sûr. Mais avec tout ce que j'entends là... peut-être que je devrais m'occuper de ça moi-même. Mais d'abord, Mélice. Elle a tout autant souffert des abus de ce taré. Il faut que je la retrouve au plus vite.

Je note mentalement les informations que je reçois. Un humain, grand et gras, qui sent l'huile et le poisson. Une maison sur deux étages, à Kastalinn. Je me jure de retrouver cet homme et de le traîner devant les Miliciens. Cela viendra, mais d'abord je dois aider Végace et Mélice. Retrouver cette dernière, et m'assurer qu'elles puissent survivre même lorsque je ne serais plus là. Elles se retrouvent face à un dilemme à l'apparence insoluble, auquel Végace vient d'ajouter un nouvel obstacle.

Bordel... si elles restent dehors, elles finiront par crever de faim, de froid, ou mangée par je-ne-sais quelle bête. Si elles reviennent dans les villes, elles finiront comme objet de plaisir au service d'un malade. Les Miliciens n'ont rien fait la dernière fois, aucune raison qu'ils changent de position maintenant. Belles manières de veiller sur leur cité... Pas le choix, je vais devoir régler ça moi-même.

Ça ne me plaît pas. Je ne suis plus le combattant que j'étais autrefois. Je suis capable de me défendre, mais si je dois en plus protéger la petite, voire même sa sœur, les choses deviendront quasiment impossible. Mais je n'ai pas d'autres choix. À l'heure actuelle, je suis la seule personne aux alentours à même de porter secours à ces enfants. Certains diront que ce n'est pas mon problème, que je ne leur dois rien. Moi, je pense que lorsqu'on a l'opportunité de faire le bien autour de soi, il ne faut pas hésiter un seul instant. Quitte à mettre sa propre vie en jeu.

N'aie crainte, Végace. Dis-je dans un premier temps pour la rassurer. Tout ira pour le mieux, je te le promets. D'abord, je vais essayer de retrouver ta sœur. Tu veux bien m'aider? Me montrer comment tu es forte pour chercher? Ensuite, tu m'emmèneras à Kastalinn, chez cet homme qui a été très méchant avec toi et Mélice. Et moi, je lui... expliquerai pourquoi c'est pas gentil d'être méchant.

J'espère que ce plan, expliqué maladroitement pour ne pas trop la choquer, saura la convaincre. Le sourire aux lèvres, je lui tends une main amicale. Tu es d'accord pour m'aider?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Végace
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 54
Expérience : 492
Politique : 01
Métier : Chasseur - Compagnon (80)
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
575/575  (575/575)
Vitesse: 191
Dégâts: 35

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Lun 9 Mai 2016 - 22:08

Ah ben tout de suite, il parlait moins. Mais ça devait être un beau petit bordel dans sa tête. Végace, au mot "bordel" esquissa un discret petit sourire. Plus le temps passait, plus elle se disait que ce plan n'était pas le bon. Si elle partait en prenant congé de ce gentil petit monsieur, il ne voudrait peut-être pas la laisser filer, trop d'héroïsme en lui. Sinon une autre solution était possible, et c'est ce qu'elle était en train de mettre en place, elle lui avait parlé d'une grande maison sur deux étages, évidemment il s'agissait là de la demeure de Végace qui av... Oh.

Trois étages. Il y avait trois étages à la demeure. Et elle était sur le bord des murailles, à l'intérieure de la cité. Je pouvais les voir des fois d'une fenêtre.

Si elle restait évasive tout en donnant quelques indices, peut-être qu'ils pourraient approcher de la maison sans casser la méfiance de Drago, et avec un peu d'espoir, Samane serait là pour les accueillir. Mais la gamine hésitait de plus en plus. Si au début elle avait eu envie de jouer avec lui et de le mettre rapidement dans son assiette, elle n'en restait pas moins une petite fleur sensible (presque) et était touchée par le dévouement de cet homme à son égard. Après tout, Végace n'avait pas laissé échapper un humain appétissant qu'une seule fois, elle aimait avoir des discussions avec eux, et telle une justicière dans l'âme (qui ne l'avoue pas aux autres membres de sa race), leur sauver la vie si ils le méritaient. Mais plus les minutes passaient, plus elle commençait à avoir faim. Que faire ?

"Me montrer comme tu es forte pour chercher" ? Tu sais, je suis plus totalement une enfant hein, tu peux me parler comme à une grande. Je peux te montrer, mais je sais pas trop où elle est. On devrait aller voir dans la forêt. Je sais me défendre.

Végace sorti alors de sous sa robe un petit poignard en argent.

On a du faire avec les moyens du bord, on a volé ça au type qui puait.


Elle regardait la main tendue depuis déjà quelques secondes, et ne sachant pas trop si il voulait lui tenir la main pour faire une petite balade dans les bois, entre adulte et enfant, ou si il voulait conclure une sorte de pacte et attendait donc une poignée de main en bonne et due forme. Alors elle cueillit une fleur à ses pieds et la lui colla dans la main.

On y va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragoholt Campbell
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 277
Expérience : 2073
Masculin Âge RP : 27

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Maître
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
2571/2571  (2571/2571)
Vitesse: 487
Dégâts: 885

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Ven 13 Mai 2016 - 1:06

Un nouveau changement dans un détail de son histoire. De deux étages, la maison du potentiel pédophile est soudainement passé à trois. D'abord l'ajout d'un membre de la famille, puis ça. Je ne sais plus quoi penser. Pour l'heure, je me contente d'acquiescer prudemment.

Mettons ça sur le compte des multiples traumatismes subis. Elle a l'air si innocente, ce serait étonnant qu'elle soit suffisamment espiègle pour m'attirer dans un piège...

Ce serait problématique aussi. Mais je ne veux pas y penser pour l'instant. À l'heure actuelle, retrouver la petite Mélice doit être ma priorité. Je ne sais que trop bien ce que l'on ressent lorsqu'on nous arrache une personne à qui l'on tient énormément. J'ai perdu tout ceux que j'ai un jour aimé. Végace, elle, a déjà du composer avec la mort de ses parents, et sa séparation d'avec son frère. À son âge, c'est plus qu'assez. Alors si je peux faire quoi que ce soit pour que sa destinée ne s'assombrisse pas davantage, je ne dois pas hésiter.

À sa remarque sur mon langage, je ne peux m'empêcher de m'esclaffer. Après tout, c'est une adolescente, pas une gamine à peine capable d'aligner deux mots!

Haha, tu as raison, excuses-moi. Tu es une grande et courageuse jeune fille, et tu mérites d'être traité comme tel.

Elle me montre un petit poignard. Volé chez son hôte d'infortune, selon ses dires. C'est peu, ça ne stoppera jamais un sanglier lancé à pleine vitesse, mais c'est mieux que rien. De mon côté, si mon épée n'est toujours pas au mieux de sa forme, j'ai mon armure pour encaisser les coups. Je ferais barrage de mon corps, si la situation l'exige. Cette petite retrouvera sa sœur. Elle vivra une longue et heureuse vie. Je me le promets mentalement.

Elle me donne une petite fleur, en réponse à ma volonté de lui serrer la main. C'est... déconcertant. Je ne puis retenir un regard surpris. Me je me reprends bien vite, d'un sourire chaleureux et d'une petite tape sur le haut de son crâne. Je garde précieusement la petite plante dans ma main gauche, tandis que ma main droite vient reposer sur le pommeau de mon épée. Ensemble, nous prenons la direction de la forêt. Lorsque nous en arrivons à l'orée, je déclare avec entrain:

10 !! Prête ou pas, nous voilà!

Puis je m'engage dans le bois. Le soleil n'est pas encore tout à fait levé, et la visibilité est fortement réduite à travers le feuillage. Pour optimiser nos chances, sans doutes aurions nous du attendre une petite heure. Mais si la moindre chose tourne mal, Mélice aurait pu payer cette heure de sa vie. Et il en est hors de question. Tout mes sens sont en alerte. Je peine à distinguer Malidios, mais ses yeux verts brillent dans l'obscurité. Je me fie à lui, le seul compagnon qu'il me reste. Dans ces conditions, ce sera difficile de repérer une fillette, surtout si celle-ci est douée à cache-cache.

Mélice! Où te caches-tu? Ne t'en fais pas, je ne suis pas méchant!

Pour seule réponse, je ne perçois qu'un bruissement dans les feuillages, et un faible filet de lumière perçant difficilement le bouclier vert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 4182
Expérience : 14259
Féminin

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Ven 13 Mai 2016 - 16:59

Début du combat Végace & Dragoholt Campbell - Ennemi(s)

Les joueurs commencent le combat/le tour

Vitesse de la première équipe : 273

Equipe A :

Végace : 565
Vitesse : 181
Dégâts : 25

Dragoholt Campbell : 660
Vitesse : 6
Dégâts : 57

Ennemis/équipe B :

Vitesse cumulée de l'équipe B : 75

Daim : 120
Vitesse : 75
Dégâts : 25
Bonus : Rapidité: peut attaquer deux fois Dragoholt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Végace
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 54
Expérience : 492
Politique : 01
Métier : Chasseur - Compagnon (80)
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
575/575  (575/575)
Vitesse: 191
Dégâts: 35

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Lun 16 Mai 2016 - 0:54

Végace avait suivi Dragoholt qui s'était machinalement mis en route pour trouver Mélice. Mais, Mélice n'existait pas. Qu'allaient-ils trouver dans ces bois ? Quelle serait la prochaine étape ? La mise à mort ? Quel gâchis, en plus, Drago était tout sec et pas méchant, ce serait une stupide perte de temps. La gamine avait des goûts de luxe, et préférait de loin un gentil jeune homme (ou jeune femme), humain ou elfe, de 16-25 ans, encore frais, dynamique, sportif, avec un bon cardio (ce qui assurait un bon débit sanguin lors d'une morsure, le sang filait droit au gosier) alors lui... Bof.

Mais pas le temps d'y réfléchir trop longtemps, car rapidement, l'odorat et l'ouïe développés de Végace perçurent un petit quelque chose d'intéressant. Un animal des bois très certainement, vu le bruit des pas, 4 pattes. Drago, lui, continuait gentiment d'appeler ladite Mélice.

Végace regarda à ses pieds et perçu un branchage cassé. Son bout était bien aiguisé, et alors que l'humain ne regardait pas encore dans cette direction, elle fit voler le bout de bois en longeant le sol pour plus de discrétion et il vint se planter dans la jambe de l'animal qui se mit alors à bouger et se fit remarquer, même par Dragoholt lorsque le feuillage bougea. Elle avait fait ça pour être sûre de ce qui se cachait derrière. Un être vivant bipède aurait fait du bruit.

La gamine s'approcha alors du feuillage d'un air innocent et poussa un buisson à l'aide de la manche du long manteau.

Oh, un daim. Il à l'air blessé, pauvre animal...

Il s'était écroulé au sol, pas très en forme, ayant perdu l'équilibre avec une patte en moins fonctionnelle.

Il souffre, je veux pas voir ça...

Elle se tourna en enfonçant sa tête dans le col du manteau préférant ne pas se faire repérer en ayant l'air intéressée par le sang qui coulait du bestiau.

Achève le, achève le !


Dernière édition par Végace le Lun 16 Mai 2016 - 1:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3671
Expérience : 15731

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Lun 16 Mai 2016 - 0:54

Le membre 'Végace' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Vampire' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragoholt Campbell
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 277
Expérience : 2073
Masculin Âge RP : 27

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Maître
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
2571/2571  (2571/2571)
Vitesse: 487
Dégâts: 885

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Lun 16 Mai 2016 - 19:20

La virée en forêt commençait à s'éterniser. Plus les secondes s’égrainaient, plus je m'inquiétais pour Mélice. Chaque minute qu'elle passait seule rendait l'épée de Damoclès pendant au-dessus de sa tête plus lourde. Si sa santé physique était en jeu à chaque instant, bien sûr, sa santé mentale déjà fragile ne devait pas forcément s'arranger. Il fallait faire vite.

Là! Un bruissement de feuillage. Sans que j'ai le temps de réagir, Végace s'approche doucement. Je veux la retenir. Et si c'est un sanglier? Trop tard, elle pousse les feuilles, seulement pour découvrir un daim, blessé à la jambe. Je soupire de soulagement. L'animal halète de douleur. Assez logiquement, la petite, elle n'est pas très à l'aise à l'idée de voir cette pauvre bête mourir sous ses yeux. Pourtant, elle me supplie de l'achever. Je la rassure immédiatement.

Ce n'est pas la peine, Végace. Regarde, sa blessure n'est pas mortelle. En utilisant des herbes alentours, et en faisant très attention, on va pouvoir remettre ce daim sur pied en moins de deux.

La principale raison qui me pousse à faire cela, plutôt que suivre la requête de la jeune fille, c'est que ce daim pourrait bien me conduire à Mélice. C'est peut-être utopique, mais je veux y croire. Après tout, sa blessure n'est pas venue toute seule, chose facilement déductible en observant la plaie. Quelque chose, ou quelqu'un l'a blessé. Et si c'était Mélice? En suivant les traces de ce daim, on arrivera peut-être jusqu'à elle.

Je n'ai pas le cœur à tuer cette pauvre bête. Mais je ne dois pas perdre de temps, où ses traces seront plus dures à suivre. Alors je me mets à l'ouvrage, cueille quelques herbes et récupère des feuilles assez large pour couvrir toute la blessure. J'éponge le sang, noue les herbes entre elles et confectionne ainsi un bandage de fortune. C'était Syeda qui m'avait appris à faire cela, lorsqu'elle était revenue de son entraînement dans les Baldors. Elle me manque...

Enfin, ma tâche est terminée. Usant de ma force, j'aide le daim à se remettre sur pied, tout en prenant garde à ne pas le brusquer. Cela fait, je me tourne vers Végace, le sourire aux lèvres.

Tu vois? Dans quelques jours, il pourra gambader comme si rien ne lui était jamais arrivé.

Si jamais le Juge me devance:
 


Dernière édition par Dragoholt Campbell le Lun 16 Mai 2016 - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3671
Expérience : 15731

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Lun 16 Mai 2016 - 19:20

Le membre 'Dragoholt Campbell' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Humain' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 4182
Expérience : 14259
Féminin

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Ven 20 Mai 2016 - 14:52

Daim attaque à 50 sur Dragoholt.

Combat Végace & Dragoholt Campbell - Ennemi(s)

Les joueurs commencent le combat/le tour

Vitesse de la première équipe : 273

Equipe A :

Végace : 565
Vitesse : 181
Dégâts : 25

Dragoholt Campbell : 610
Vitesse : 6
Dégâts : 57

Ennemis/équipe B :

Vitesse cumulée de l'équipe B : 75

Daim : 95
Vitesse : 75
Dégâts : 25
Bonus : Rapidité: peut attaquer deux fois Dragoholt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Végace
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 54
Expérience : 492
Politique : 01
Métier : Chasseur - Compagnon (80)
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
575/575  (575/575)
Vitesse: 191
Dégâts: 35

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Mar 24 Mai 2016 - 0:31

Végace se décida enfin. Il était temps de tout avouer, pourquoi faire perdre du temps à se pauvre homme, il n'est pas assez drôle pour jouer avec lui, mais trop gentil pour avoir de l'irrespect pour lui.

Elle s'avança vers lui, et leva son bras à travers le manteau lourd sur ses épaules. Et pendant qu'elle regardait Drago, l'épée de celui-ci sortit lentement de son fourreau et suivi le mouvement du bras.

Je suis désolée. Vraiment désolée, je voulais juste m'amuser, un peu, mais t'es un bon gars hein.

L'épée qui était à présent dans les airs, approchait tout doucement de l'animal à présent redressé. Végace s'était collée devant Drago, l'empêchant ainsi d'avancer sans la bousculer, et l'animal était tétanisé par la scène, et quand bien même il voudrait bouger, il boiterait.

Au début, j'ai trouvé ça drôle, que tu sois aussi investi, mais en fait, c'est légitime, t'es un justicier, et moi, j'te raconte l'histoire de gamins en détresse, pas cool. Tu sais, en fait, je suis pas perdue, j'ai pas de soeur, je suis loin d'être mineure, je ne suis pas une adorable gamine, je suis une peste, une manipulatrice, une traître, et en plus, je suis venue ramener de quoi sustenter mon cher et tendre et pour ça, il me faut ce daim.

L'épée s'arrêta alors au dessus du dos de l'animal et Végace baissa le bras, toujours en fixant Drago dont la mine semblait se décomposer lentement. Dans son dos, un bruit sec. L'épée s'était plantée dans le flan de l'animal qui tomba à la renverse.

Mais, c'est mieux ça, que de te faire bouffer par une dizaine de vampires dans une maison close, non ?


Dernière édition par Végace le Mer 25 Mai 2016 - 1:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3671
Expérience : 15731

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Mar 24 Mai 2016 - 0:31

Le membre 'Végace' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Vampire' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragoholt Campbell
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 277
Expérience : 2073
Masculin Âge RP : 27

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Maître
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
2571/2571  (2571/2571)
Vitesse: 487
Dégâts: 885

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Jeu 26 Mai 2016 - 22:30

Alors que je venais de finir de soigner le daim, qui se redressait maladroitement sur ses pattes, et que je me préparais à reprendre mes recherches, Végace vint se placer face à moi. J'ouvrais la bouche, m'apprêtant à prononcer quelques mots pour la rassurer, encore une fois. Mais elle parla la première, et ce qu'elle dit me fît lever un sourcil. Toutefois, ce ne fût rien comparé à ma réaction quand elle joignit le geste à la parole. Mon épée, comme animée d'une volonté propre, quitta son fourreau et s'éleva dans les airs, flottant mollement vers le daim. Impuissant face à ce retournement de situation inattendu, je me contentais de regarder, la bouche à moitié ouverte, mes yeux suivant lentement la trajectoire de ma propre lame.

Quelques que secondes, qui parurent des heures, plus tard, le daim vit son flanc perforé. Je détournais le regard, plus par réflexe que par réel dégoût. Me rendant compte de mon action, j'étouffais d'ailleurs un rire désabusé.

J'ai vu tous mes amis mourir sous mes yeux. J'ai même du re-tuer l'un d'entre eux. Et pourtant je suis pas capable de voir un daim mourir...

Les explications de Végace, combinés à ses pouvoirs télépathiques fraîchement révélés, ne m'arrachèrent aucune réaction immédiate. Ma volonté d'aider le monde entier m'a une nouvelle fois joué des tours. Elle, de son côté, il faut l'admettre, a bien mené sa barque. Elle a beau exprimer des regrets, ça ne change rien à la finalité des choses.

Végace est une vampire.

Un élan de colère monte en moi, me fait serrer les poings et refouler mes larmes. Je ne dois pas faire l'amalgame. Ce n'est pas parce qu'elle possède la même nature que le Comte Motch'Hollow qu'elle est forcément comme lui. Au bout du compte, elle n'est qu'une vampire avec le corps et la mentalité d'une adolescente. Tout ce qu'elle souhaite, c'est nourrir ses amis. Bien sûr, je ne peux omettre le fait qu'elle a d'abord songé à faire de moi son repas, avant de porter son attention sur ce daim, mais c'est sa condition qui veut ça, puis-je vraiment lui en vouloir ? Sans lui répondre, du moins dans un premier temps, je la contourne et m'agenouille près du daim agonisant. La bête halète de douleur, et en me voyant approcher, panique d'autant plus, sentant que sa fin approche. Un coup de sabot, puis un deuxième, viennent ricocher contre mon armure, sans que je n'y prête la moindre attention. D'un coup sec, je retire mon épée de la chair animale, l'essuie rapidement dans l'herbe humidifiée par la rosée, et la range dans son fourreau. Le daim panique toujours. Je passe une main sur son pelage, le caresse doucement, tente de l'apaiser.

Va en paix, ami animal. je lui murmure à l'oreille.

Je lui brise la nuque, abrégeant ses souffrances. Le craquement sourd retentit dans toute la forêt, alourdissant l'atmosphère. Précautionneusement, je dépose la tête de ma victime dans l'herbe, et ferme ses yeux. Puis je me redresse. Sans me retourner, je lance à Végace par-dessus mon épaule.

Je suppose que tu n'as pas besoin d'aide pour transporter ça...


Dernière édition par Dragoholt Campbell le Jeu 26 Mai 2016 - 23:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3671
Expérience : 15731

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Jeu 26 Mai 2016 - 22:30

Le membre 'Dragoholt Campbell' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Humain' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 4182
Expérience : 14259
Féminin

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Ven 27 Mai 2016 - 17:19

Fin du combat

Les joueurs l'emportent. Ils gagnent 22 points de combat et 17 pièces d'or. Le RP peut continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Végace
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 54
Expérience : 492
Politique : 01
Métier : Chasseur - Compagnon (80)
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
575/575  (575/575)
Vitesse: 191
Dégâts: 35

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Jeu 9 Juin 2016 - 0:13

Végace leva les yeux au ciel. Cet animal méritait-il de reposer en paix ? Qu'en avait-il à faire. Les rituels des humains au grand cœur vont souvent très loin, mais si ils peuvent se sentir mieux de la sorte, tant mieux pour eux.

Non en effet. Je devrais m'en sortir. Tu en veux un morceau ? On ne sait jamais.

Végace s'empressa d'aller retrouver la bestiole pour observer les dimensions de celle-ci. Quand bien même elle avait une force décuplée, la taille de la bestiole n'en restait pas moins importante. Il lui fallait faire preuve de pragmatisme et avoir le compas dans l'oeil pour pouvoir porter la chose convenablement sans risque de trop l'abîmer au passage. Une bête trop blessée = du sang en moins pour elle, et une chair moins fraîche pour Samane.

Tu sais, on ne choisit pas notre condition, ni de devenir vampire. Notre esprit finit par changer, nos distractions aussi, nos sentiments et tellement d'autre choses.


Elle se retourna. Dragoholt lui tournait le dos, il restait figé, très certainement perturbé par les événements qui venaient de se dérouler. Dans sa tête, il devait être passé d'un élan d'héroïsme à une trahison intense, faite par une gamine haute comme trois pommes. Pas facile à vivre, ça, elle pouvait le concevoir.

En vrai, j'ai un frère.

Elle s'assit aux pieds de l'animal, en tailleur, en regardant le dos de Drago.

J'avais un frère quand j'ai changé de corps. Il est plus petit que moi. Ou était. Je sais pas en fait. Je l'aime, ou je l'aimais... Des parents, aimants. Très protecteurs, mais visiblement, ça n'a pas suffit.


Elle regarda ses pieds et soupira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragoholt Campbell
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 277
Expérience : 2073
Masculin Âge RP : 27

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Maître
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
2571/2571  (2571/2571)
Vitesse: 487
Dégâts: 885

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Jeu 16 Juin 2016 - 23:15

Non merci, je n'ai pas faim…

Tels sont les mots que je prononçais en réponse à la proposition de Végace, la petite fille espiègle qui venait juste de se révéler vampire. Je ne savais pas vraiment quoi faire à présent. J'avais littéralement perdu mon temps en voulant aider une personne qui n'avait nullement besoin d'aide. Plus rien ne me retenais auprès d'elle. C'était une vampire, elle saurait se débrouiller sans soucis. Pourtant, je n'arrivais pas à la laisser là. Planté bêtement, je continuais à fixer la forêt, qui s'étendait à perte de vue.

Végace m'avouait qu'elle n'était pas vampire de naissance, qu'elle avait été transformé, contre son gré semblait-il, et qu'elle avait fini par accepter de vivre avec ce nouveau corps. Avait-elle cessé de vieillir lorsqu'elle avait été transformée ? Dans ce cas, cela signifiait qu'elle avait été mordue à l'adolescence. Une enfant, innocente, frappée par les crocs du destin… Elle n'avait rien à voir avec Motch'Hollow. Selon la légende, ce dernier avait vendu les âmes de tous les habitants de son village en échange de sa transformation.

Je vois… Je soupire dans un premier temps. Je me retourne vers elle, l'air blasé. En réalité, je me fiche que tu sois une vampire, une humaine ou même une elfe abyssale géante. Mon problème, c'est que tu t'es joué de moi. Quoi qu'il arrive, je vais toujours vers Kastalinn, et là-bas, peut-être, sans doute y a-t-il une personne qui a vraiment besoin d'aide, et qui attend désespérément que quelqu'un vienne à son secours. J'aspire à être ce genre de personne.

Je choisis de me taire. Elle avait compris le message je pense, pas besoin d'en dire plus. Je la regardais examiner le daim mort. C'était donc cette bête qui allait prendre ma place sur sa table. D'un côté, j'étais énervé d'avoir du tuer cet animal, sachant que cela aurait pu être évité il y a déjà de nombreuses minutes. Mais d'un autre côté, sans cela, c'était moi qui aurait rejoint l'autre monde. Même si Végace est une petite fille, du moins physiquement, elle reste une vampire. Et je ne sais si je suis capable de lutter avec une vampire.

Elle me parle désormais de sa famille. Sans mentir, je l'espère. Elle s'est assise au chevet du daim. Elle avait donc un frère, des parents qu'elle aimait, et auxquels elle a été arrachée brutalement. Je viens m'asseoir en face d'elle, laissant la carcasse du daim comme une barrière entre nous. Je ne lui fais plus confiance, peut-être pourrait-elle profiter d'une proximité physique pour m'attaquer.

Puisqu'on en est au stade des confidences… Ma famille et ma tribu a été décimée par un vampire. Le Comte Motch'Hollow, je sais pas si ça te parle… Enfin, pour être précis, ce n'est pas le Comte lui-même qui les a tué, mais ses fidèles. Bref… il se trouve que je suis un lointain descendant de Motch'Hollow, et que j'ai juré d'en finir avec lui une bonne fois pour toute. C'est pour cela que les rencontres avec des vampires ne sont pas mes favorites. Elles font remonter des mauvais souvenirs…

Je soupire à mon tour, et laisse le silence s'installer. Au final, elle aussi à tout perdu, très jeune. Mais contrairement à moi, elle a réussi à se reconstruire, et elle mène désormais une vie qui lui convient. C'est du moins l'impression que j'ai. Moi… je n'ai toujours pas surmonté la mort des miens. J'ai toujours du mal à faire les choses nécessaires si elles me déplaisent. Peut-être… peut-être bien que je pourrais apprendre de la petite Végace. Je reprends la parole.

Dis… Comment ça c'est passé pour toi, après ta transformation ? Juste après, je veux dire. Comment tu as géré ça, vis-à-vis des tiens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Végace
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 54
Expérience : 492
Politique : 01
Métier : Chasseur - Compagnon (80)
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
575/575  (575/575)
Vitesse: 191
Dégâts: 35

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Lun 27 Juin 2016 - 19:03

Végace ne s'attendait pas à ce qu'il reste. Etait-ce parce qu'il se faisait chier ou bien parce que son âme de justicier avait été une fois de plus sensible aux paroles de la gamine ? Instinctivement, elle pensa à la seconde option, mais cette fois, elle n'était pas faite de mensonges et elle n'avait pas vraiment de mal à parler de son histoire, et n'était pas fermée à l'histoire des autres.
La vampirette était après tout comme les psychopathes de ce monde, alors qu'une personne peut sembler n'être qu'un objet, apprendre à la connaître, même contre son gré, peut changer son destin. Et là, ce Drago avait eu le bon reflexe de changer d'avis et de ne pas tourner les pieds comme il aurait pu le faire, humilié. Elle n'allait certainement pas faire couler son sang humain si ils parlaient famille. Sujet un brin sensible au fond.

Et alors que l'homme face à elle s'installa et lui posa une question à laquelle elle aimait répondre dans sa tête, elle sorti son couteau. Elle n'allait pas laisser cette viande fraîche s'avarier et préféra dépecer l'animal tout en discutant. Au point où il en était, le Drago ne pourrait pas être plus choqué.

Oui, le Comte, je connais.

Mais elle ne préféra pas rentrer dans les détails, ne voulant être complice, pour l'instant, d'aucun meurtre dans la communauté vampirique. Après tout, elle était "novice" et ces histoires de politique interne et propres à certaines races elle ne voulait pas trop en entendre parler.

Je suis désolée pour ta famille. C'est toujours compliqué ces histoires.

Il semblait difficilement se remettre de la chose, mais c'était compréhensible, les humains n'avaient que quelques années à vivre, les chagrins de la sorte sont proportionnels.

Dis… Comment ça c'est passé pour toi, après ta transformation ? Juste après, je veux dire. Comment tu as géré ça, vis-à-vis des tiens ?

Végace releva la tête de son daim et plissa les yeux, comme pour chercher dans sa pensée.

J'ai tout de suite compris. J'étais morte, j'avais des dents de vampire, une faim de vampire, et la seule façon de les protéger était de les oublier. Enfin, façon de dire. Au moins de ne plus les fréquenter. Je sais pas pourquoi j'ai eu ce réflexe, alors que j'étais gamine. Pourtant je n'ai pas connu de drame dans ma vie avant ça qui m'aurait inculqué une certaine maturité, non, non, je pense juste que j'étais tellement proche d'eux, que l'amour que je leur portait m'a convaincu de le faire. Et pour ne faire souffrir ni un clan, ni l'autre, ne donner aucun signe de... vie, était préférable.

Puis elle soupira, nostalgique.

J'aurai dis quoi ? Papa, maman, frangin, bonjour, je suis pas vraiment vivante, je suis morte, et je risque de vous bouffer si j'ai une faim de loup, ça va bien ? Foutaises. Ils auraient tout fait pour qu'on règle un rythme de vie afin que ça convienne à tout le monde, mais t'as pas idée des pulsions que ça entraîne de vivre dans un corps de vampire. C'est assez incroyable, et je crois que malgré ces années j'ai pas encore tout compris.

Elle ouvrit le ventre de l'animal pour en sortir quelques organes.

Et pour ce qui est de la manipulation et mes petits jeux avec mes rencontres, ne crois-tu pas qu'en sachant qu'on a une vie éternelle on a envie de se lasser en ayant des conversations lambdas avec des gens qu'on va voir mourir ? Je ne préfère pas avoir d'amis ni d'attaches chez les mortels, c'est d'un triste et d'un dangereux, pour eux comme pour moi. Je n'ai pas le choix que de grandir et de prendre du recul sur cette vie d'avant, et de faire comme si l'existence des autres n'avait pas d'importance, ça me permet de me sentir plus... vivante.


Elle laissa s'écouler le sang de l'animal. Ses pupilles se dilatèrent, mais à présent elle savait se contrôler et savait qu'elle pourrait attendre un petit peu avant de devoir ramener la carcasse de la bête et la déguster avec son homme.

Je ne pense pas être une vampire comme les autres.

Elle pensa alors à Samane et la relation qu'elle entretenait avec cet humain dont elle était éperdument amoureuse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un élan d'héroïsme [PW Végace]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Présentation : Maksim Boja [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Les plaines d'Aràn :: Archives-