AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : karma
Le Monde de Dùralas a précisément 1692 jours !
Dùralas, le Lun 18 Juin 2018 - 13:31
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Partagez | 
 

 Un élan d'héroïsme [PW Végace]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Dragoholt Campbell
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 277
Expérience : 2073
Masculin Âge RP : 27

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Maître
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
2571/2571  (2571/2571)
Vitesse: 487
Dégâts: 885

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Mer 29 Juin 2016 - 16:41

La conversation reprenait doucement. Assis face à la petite Végace, je la regardais dépecer le daim, le regard vide. De toute évidence, elle n'en est pas à son coup d'essai. Dans un premier temps, je préfère la remercier d'un signe de tête pour ses condoléances. Ces petits mots, généralement prononcés par politesse plus que par réelle empathie, ne m'ont jamais fait ni chaud ni froid lorsqu'ils provenaient d'inconnus.

Tête basse, le regard fixé sur la carcasse animale encore tiède, je l'écoutais raconter ce qu'elle avait ressenti après avoir été transformée. Ainsi donc, c'était elle qui, instinctivement, avait préféré totalement couper les ponts avec les siens, de peur de les faire souffrir… Comme cela était tragique pour une jeune adolescente, de devoir accepter une destinée dont on ne voulait pas. Plus encore que moi, qui avait du composer avec l'absence de père, mais qui avait pu compter sur une famille et des amis, elle avait embrassé une vie de solitude totale. Je passais la main dans ma barbe, pensif.

Donc en fait, depuis que tu as quoi, 13 ans ? Tu vis totalement seule ? Tu n'as jamais renoué le contact avec tes parents ou ton frère ? C'est assez incroyable. Tu devais beaucoup les aimer pour en arriver à une telle action…

J'essayais de la comprendre. Depuis combien de temps faisait-elle cela ? Les vampires ne vieillissent pas, et possède la vie éternelle, donc cela pouvait tout à fait faire des siècles. Que ressens-on durant une éternité de solitude ? Moi qui avait du mal à vivre avec la perte de tous ceux que j'aimais, alors que ça ne faisait que deux ans…

Elle m'avouait maintenant éviter le contact avec le reste des mortels. Cela se comprenait aisément. Qu'importe la relation qu'elle peut nouer avec un humain, ce dernier sera toujours rattrapé par le poids des ans. Le dilemme est cornélien… Souffrir de la solitude pour l'éternité, ou tisser des liens forts avec des mortels, en sachant pertinemment que l'on souffrira de leur perte tôt ou tard ? C'est bien un choix que je ne souhaite jamais avoir à faire.

Je comprends ton point de vue. Bien sûr, je n'approuve pas le fait que tu joue avec des vies mortelles dans le simple but de te divertir, mais je le comprends. Ta vie n'a pas du être facile tous les jours. J'en suis désolé.

Je marque une pause. Effectivement, Végace n'est pas une vampire comme les autres. Et alors qu'elle continue à dépecer le daim, une question me vient soudainement à l'esprit.

Au fait… pourquoi tu t'embêtes à dépecer ce pauvre animal ? Tu ne te nourris que de sang, non ?

Je n'avais pas songé à cela… Pourquoi diable aurait-elle besoin de dépecer une carcasse et de récolter de la viande, alors qu'elle vit dans la solitude et n'a besoin de rien, si ce n'est une dose régulière d'hémoglobine. Ne m'aurait-elle pas tout dit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Végace
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 54
Expérience : 492
Politique : 01
Métier : Chasseur - Compagnon (80)
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
575/575  (575/575)
Vitesse: 191
Dégâts: 35

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Lun 25 Juil 2016 - 21:56

La petite Végace écoutait attentivement les maigres paroles de son locuteur, maigres parce que comparé à ses inquiétudes présentes il y a quelques minutes et le flot de paroles qu'il en découlait, c'était à présent bien calme. Elle préféra esquiver la question de l'âge, elle n'y tenait pas et n'y voyait pas de réel intérêt.

Je ne vis pas seule, non, loin de là. Nous sommes une petite dizaine à la maison, facilement, et il y a beaucoup de passage. Je tiens un salon de thé, et toutes les races foulent mon établissement. Elles en ressortent toutes en pleine forme je te rassure. Mas je dois avouer que quelques uns ressortent les pieds en premier, mais ce ne sont pas les clients du bar, plutôt les amuse-bouche.

Elle avait hésité à aborder ce sujet, mais après tout, elle était vampire, et se nourrir de sang n'était pas vraiment un secret. Puis, ils ne se connaissaient que depuis quelques minutes, elle n'allait pas non plus lui raconter toute sa vie.
Le daim était enfin vidé, dépecé, elle avait ajouté quelques éléments intéressants dans un petit sac en toile et le reste elle le porterait sur son dos, l'invendable, la chair.

Pour ce qui est des parents ou de mon frère, non, c'était bien trop délicat, prendre le risque de glisser leur jugulaire sous mes dents ? Sans façons, j'ai préféré me contenter de celle des marchands de passage dans mes débuts, puis plus les années ont passé, plus j'ai appris à trouver l'alimentation parfaite et les gens avec qui la partager, une autre famille en somme. Mais oui, j'aimais ma famille et je l'aime toujours. Etre un vampire ne veut pas dire ne plus avoir de cœur, il ne bat juste plus. Ou pas comme celui des autres races vivantes de ces contrées.

Puis à la petite réprimande de l'humain, Végace esquissa tout de même un petit sourire en coin, elle ne joue pas avec les vies des mortels, ils sont de toute façon mortelle, qu'elle se divertisse un peu avec eux ne changera rien à leur sort final, il sera JUSTE un tout petit peu précocement... mort ? Ou sur le point de l'être ? Ou même pris pour un idiot. En même temps, il avait de quoi ne pas approuver, dans l'idée c'était pas glorieux de se faire prendre pour un globe oculaire par une môme. Elle enchaîna toutefois sur la dernière question de l'homme.

Je n'en fais pas de la chair à saucisse pour mon plaisir. Enfin, dans un sens si, puisqu'il va servir à nourrir mon homme et une autre personne.

Puis elle leva les yeux au ciel.

C'est un humain, et il prend de plus en plus goût à partager mes repas, ce qui me déplaît, car ce que j'aime en lui, c'est qu'il est un humain, et qu'il craint encore un peu pour sa vie. Je me nourris un brin de sa frayeur et de l'amour qu'il me porte, et que je lui retourne bien évidemment.

Elle attrapa son butin pour le faire bondir sur son dos et s'adressa à nouveau à Dragoholt.

On fait un bout de route ensemble ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragoholt Campbell
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 277
Expérience : 2073
Masculin Âge RP : 27

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Maître
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
2571/2571  (2571/2571)
Vitesse: 487
Dégâts: 885

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Mer 27 Juil 2016 - 0:04

Le soleil commençait doucement à percer le feuillage, éclairant la forêt d'une douce clarté jaune-orangée. Chaque parole prononcé par Végace m'aidait à mieux la cerner. Ainsi donc, elle tenait un salon de thé. J'y serais bien passé, histoire de découvrir ce qu'elle pouvait y proposer, mais j'avais un mauvais pressentiment. Du genre mort imminente si jamais je venais à passer la porte. À sa dernière remarque, je ris jaune.

Je… crois que je préfère ne pas en savoir plus.

J'avais bien compris le sort qui était réservé à ces amuses-bouches. Ça me faisait bizarre de penser que des humains (ou n'importe quelle autre race) finissaient leurs vies saucissonnés sur une table remplie de vampires. Je préférais ne pas l'imaginer. Cela me mettait bien trop mal à l'aise.

Enfin… je suppose que c'est la logique des choses. Après tout, on est tous qu'un maillon de plus sur la chaîne alimentaire… Je marmonne pour moi-même.

La petite vampire confirme mes dires sur son amour familial. En même temps, lorsqu'on l'écoutait, cela sautait aux yeux. En disparaissant ainsi, subitement, elle avait sûrement du leur causer beaucoup de chagrin. Mais au moins leur avait-elle permis de couler des jours paisibles. Le cœur brisé par la perte de leur aînée. Au moins leur avait-elle évité une mort prématurée.

Pourquoi tu ne les a pas… vampirisés ? Est-ce que tu peux seulement faire ça ? Demandais-je alors.

Cela m'intriguait. Je savais, par le biais des légendes que mon père me contait dans ma jeunesse, que le Comte Motch'Hollow avait lui aussi été transformé en vampire. Mais les « transformés » étaient-ils capables de transformer des humains à leur tour ? Quelle était la limite de leur pouvoir ? En posant ces questions à la jeune fille, je pouvais peut-être rassembler des informations majeures qui me donneraient l'avantage sur mon vil ancêtre !

Puis, la conversation revint sur les colocataires de la gamine. Mes yeux s'écarquillèrent alors qu'elle mentionnait son idylle avec un humain. Un humain, bien vivant, qui accepterait de partager sa vie, sa couche, avec une vampire, en ayant conscience de ce fait ?! Un humain qui était capable de se nourrir uniquement de sang ? Un humain qui partageait sa couche avec une vampire coincée dans le corps d'une gamine de 13 ans ?! Je ne pus réprimer une moue dégoûtée.

Sans vouloir être méchant, n'est-ce pas un peu malsain, de fréquenter un homme avec… ce corps ? Et… non. Laisse tomber.

Je ne savais pas quoi dire. La petite Végace et un humain. Il y a à peine une heure, je pensais qu'il s'agissait d'une orpheline, abandonnée au main d'un violeur, à la recherche de sa sœur perdue. Le changement est drastique, et malgré les minutes qui s'égrènent, je suis toujours un peu désorienté. Alors qu'elle charge le daim sur ses épaules, j'accepte d'un signe de tête incertain de la suivre.

Nos pas nous mènent, quelques minutes plus tard, à l'orée de la forêt. La question que je souhaitais poser plus tôt me brûle les lèvres. Je n'y tiens plus et me lance.

Concernant ton homme… N'est-ce pas dur de l'aimer de tout ton être, en sachant qu'il mourra tôt ou tard, potentiellement en tant que ton repas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Végace
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 54
Expérience : 492
Politique : 01
Métier : Chasseur - Compagnon (80)
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
575/575  (575/575)
Vitesse: 191
Dégâts: 35

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Lun 1 Aoû 2016 - 14:18

Du haut de leur colline, les deux aventuriers du jour pouvaient apercevoir la ville qui se dessinait sous leurs yeux. C'était plutôt calme, ils ne pouvaient pas entendre grand chose depuis leur poste de garde. Végace n'avait répondu à aucune question du gaillard, elle attendait qu'il eut terminé, et réfléchit en même temps. C'est comme ça qu'elle fonctionnait en général, et il était compréhensible que Dragoholt ait plus d'une question à lui poser.

Pourquoi j'aurai vampirisé ma famille ? Ce n'est pas une vie décente pour eux, ni pour personne d'ailleurs. Si ton esprit n'est pas prêt à être vampire, tu ne peux que sombrer un peu plus, et finir par... mourir, dans un sens. C'est une lourde "tâche", c'est très difficile à vivre et à supporter, certains ont le cerveau qui vrille et paf... Il était hors de question que je fasse subir ça à ma famille qui aime tant vivre. Que deviendraient leurs petites habitudes ? Leurs relations ? Si ce n'est que pour moi, pas de raison de le faire.

Puis elle repensa au second questionnement qui semblait démanger l'humain.

Je ne vois pas en quoi c'est malsain, j'ai été humaine, il est humain, je suis adulte, et pas qu'un peu d'ailleurs, il le sait bien, nous avons beaucoup discuté avant d'en arriver à cette relation, il ne faut pas croire. Et je l'aime, il ne finira pas dans mon assiette, je le protège, et mes employés savent ce qu'il risque de leur arriver si ils tentent quoi que ce soit à son égard.
Mais il mourra tôt ou tard, mais il mourra en m'ayant aimé moi. A quoi bon m'engager dans une relation avec un vampire, justement, quel est son intérêt de s'engager à long terme ? Il a la vie éternelle, que ça doit être pénible... je n'ai peut-être pas encore cette conscience, je préfère profiter encore de mes idéologies humaines tant qu'il m'en reste encore un peu.
Est-ce que je semble encore si inhumaine ? Que ferais-tu si là, dans 5 minutes tu devenais vampire ? En ayant pleinement conscience de ta vie d'avant ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragoholt Campbell
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 277
Expérience : 2073
Masculin Âge RP : 27

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Maître
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
2571/2571  (2571/2571)
Vitesse: 487
Dégâts: 885

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Dim 28 Aoû 2016 - 14:56

Alors que les remparts de Kastalinn se dessinaient en contrebas, ma conversation avec la vampire aux allures de fillette me poussait à revoir toute ma vision des vampires. Jusqu'ici, je les avais toujours assimilé au terrible Comte Motch'Hollow. Mais à présent, je découvrais une autre facette du monde vampirique à travers les réflexions de la petite Végace. Ses paroles témoignaient encore une fois de l'amour inconditionnel qu'elle portait aux siens. En un sens, elle me rappelle la relation que j'entretenais avec les miens, avant de les perdre…

C'est vrai que si la vie éternelle peut sembler attrayante, l'éternité à tôt fait de prendre le pas sur ton esprit… Je soupire. Laisser ta famille hors de ça, malgré le fait que tu aurais pu les vampiriser par… égoïsme ? C'est une sacré preuve d'amour.

Pour ce qui était de la relation entre la vampirette et un humain, la première se montrait catégorique. Ses sentiments, je n'en doutais pas, étaient très forts. Maiiis, ça doit faire bizarre de le faire avec une femme dans un corps d'enfant. Enfin bref… Je ne me sentais pas vraiment d'aborder ce sujet avec Végace. Au lieu de ça, je préférais réfléchir à ce qu'elle me disait. Il est vrai qu'être en couple avec un vampire engendrerait tôt ou tard une certaine forme de lassitude, inévitablement. Mais cette union avec un humain… Cela s'apparente presque à un compte à rebours. À la mort de son homme, la petite, elle, sera toujours aussi vivante. Le pleurera-elle pour l'éternité ? Ou se trouvera-elle un remplaçant aussi vite qu'elle aura fait son deuil ? Là encore, je m'approche sans doute trop près du domaine privé, et je préfère ne pas m'étendre sur le sujet. De plus, les interrogations de mon interlocutrice me plongent à nouveaux dans la réflexion, orale cette fois ci.

Je… ne penses pas que tu semble inhumaine. Preuve en est, je ne me serais jamais douté de ta vraie nature sans ta… démonstration de tout à l'heure. Mais il n'empêche que mon regard sur toi a énormément évolué en très peu de temps. Je marque une pause avant de répondre à sa seconde question.
Figure toi que j'y ai pensé, parfois, ces derniers mois. Cela m'apporterait l'immortalité, ainsi que le genre de pouvoir que toi et tes semblables pouvez manier. J'aurais l'éternité pour polir ces capacités, tout comme mes talents au combat. J'augmenterais sans doutes mes chances de triompher de la quête qui me fait parcourir ce vaste monde. Avant de te rencontrer, j'y répugnais cependant, car je pensais que cela m'abaisserait au même niveau que mon ennemi. Que l'éternité pourrait me corrompre, aussi. Mais… ma rencontre avec toi me laisse croire que tous les vampires ne sont pas mauvais.
Enfin… je suppose que si je devenais un vampire, là maintenant… Et bien baste ! Quel autre choix aurais-je que d'accepter mon sort ?


Les premiers rayons du soleil commençaient à briller sur les plaines d'Aràn. Voyant cela, je jetais une œillade à la vampire. Était-elle affectée par la lumière du soleil, comme le veulent certaines légendes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Végace
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 54
Expérience : 492
Politique : 01
Métier : Chasseur - Compagnon (80)
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
575/575  (575/575)
Vitesse: 191
Dégâts: 35

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Ven 9 Sep 2016 - 22:29

Végace était plutôt satisfaite des aveux de Dragoholt, elle avait réussi à manipuler un humain, se foutre royalement de sa tronche pendant un moment puis s'était presque faite pardonner... et en plus il avait de la compassion pour elle et il appréciait un peu plus les vampires ? Alors là, dans le genre homme influençable avec des mots, on ne pouvait pas faire mieux.
Qu'était sa vie pour qu'un type soit aussi doux qu'un agneau alors qu'il parle de terrible vengeance ? Était-ce ça, de devenir un humain adulte ? Est-ce que les propres parents de Végace auraient agit de la sorte ? Remarque ça pouvait tenir debout cette histoire, mais c'était incroyable comment on pouvait changer de mentalité en changeant de corps.
Végace oubliait peu à peu ce qu'était l'humanité comme on l'entendait. Être mortel, être faible...

La vampirette trimballait toujours son bout de viande sur les épaules, il était peut-être temps pour elle de se rentrer, de retrouver le salon et son homme. Elle devait nourrir également les convives... que de choses à penser, à faire. Elle n'oserait pas ramener Dragoholt et pourtant elle avait une idée dans le coin de la tête.

J'ai quelque chose à te proposer, tu fais ce que tu veux de cette invitation, mais elle est sincère et sans danger.

Végace sentait bien que cette proposition pouvait ne pas passer, mais qui ne tente rien n'a rien.

J'ai un salon de thé, comme je t'ai dit, et si tu acceptes, je t'y invite afin que nous puissions éventuellement continuer à bavarder un peu. Je pourrais t'en dire un peu plus sur les vampires, ce qui pourrait être à ton avantage. En échange, je veux t'entendre parler un peu des humains et que tu me poses toutes les questions que tu souhaites, celles qui te taraudent. Ce n'est pas pour te rompre la jugulaire, c'est que je souhaite me remémorer un peu les conventions humaines, ce qui choque, ce qui ne choque pas, tes interrogations à mon égard et à celui des humains qui nous fréquentent...


Végace se disait qu'en réapprenant un peu les coutumes humaines, elle pourrait, à l'avenir, les approcher plus subtilement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragoholt Campbell
Personnage décédé

Personnage décédé


Messages : 277
Expérience : 2073
Masculin Âge RP : 27

Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Maître
Titres:
 

Sans monture

Stats & équipements
Vitalité:
2571/2571  (2571/2571)
Vitesse: 487
Dégâts: 885

MessageSujet: Re: Un élan d'héroïsme [PW Végace]   Lun 12 Sep 2016 - 21:20

La marche continuait, tantôt silencieuse, tantôt bavarde. Au contact de Végace, j'étais passé par de multiples stades émotifs. De la pitié à la méfiance, en passant par la peur, la colère, l'incompréhension... Ce fut une matinée comme on n'en vit guère souvent. De mon côté, je ne savais pas comment poursuivre la conversation, alors je préférais me taire. Je me remémorais l'une des phrases fétiches de Caomh, l'une de celles qu'il répétait sans cesse à Hyeon : Si c'est pour ne rien dire, ne perds pas ton temps à parler.

Les hautes murailles et les lourdes portes de Kastalinn se rapprochaient de plus en plus, au même titre que l'inéluctable fin du voyage en compagnie de la petite vampire. Que penser d'elle ? D'un côté, elle s'est jouée de moi, a tiré profit de ma gentillesse à son égard, et bien que cela m'ait passablement énervé, ses excuses me semblaient sincères. D'elle, je préfère garder l'image d'une enfant espiègle, plutôt que d'une vampire manipulatrice. Il vaut sans doute mieux.

Lorsqu'elle me propose de prolonger notre conversation sur les humains et les vampires dans son salon de thé, je ne peux m'empêcher de lui jeter un regard surpris. Malgré ses dires, malgré toutes ses paroles pleines de sagesse sur ce que les vampires sont et ne sont pas, malgré l'affirmation qu'il ne s'agit pas d'un piège, je demeure méfiant. Végace m'a déjà piégé une fois, et je ne la connais sûrement pas assez pour affirmer qu'elle ne recommencera pas. Aussi je préfère décliner poliment l'invitation :

Je suis navré, mais je ne pense pas qu'il s'agisse d'une bonne idée. Ces quelques heures passée en ta compagnie furent... pour le moins instructive et... surprenante. Mais j'ai des affaires à régler ici, et un voyage à poursuivre. Autant que faire ce peut, j'aimerais ne pas m'attarder davantage.

Parvenu aux portes de la ville, je fais face à la petite fille, avise mon manteau de fourrure, que je lui ai prêté alors que je venais à peine de la rencontrer. Finalement, je lui tends une main ouverte, et lui offre un sourire sincère :

Adieu Végace. J'espère que nos chemins se recroiseront. Je marque une pause, qui s'éternise légèrement avant que je ne reprenne. Si tu le souhaites, tu peux garder le manteau.

Une fois les adieux effectués, je reprends ma route la tête haute, et pénètre enfin dans la cité nordique de Kastalinn.


FIN DU RP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un élan d'héroïsme [PW Végace]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Présentation : Maksim Boja [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Les plaines d'Aràn :: Archives-