AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : DainIronfoot
Le Monde de Dùralas a précisément 2527 jours !
Dùralas, le Mer 30 Sep 2020 - 4:24
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 La Forge des Régions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tziëg
Assassin

Assassin
Tziëg

Messages : 291
Expérience : 1942
Masculin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Spectre de Tziëg (modifié) +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
La Forge des Régions - Page 2 1559870510-barre-vie-gauche1450/1450La Forge des Régions - Page 2 1559871461-barre-vie-rouge  (1450/1450)
Vitesse: 816
Dégâts: 1464

La Forge des Régions - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La Forge des Régions   La Forge des Régions - Page 2 EmptyLun 25 Nov 2019 - 22:57

Intérêt porté à Garràn : casque repris, financement accepté, étude portée

Enfin de l'activité se profilait à l'horizon, bien que les choses ne furent pas des plus palpitantes, c'était une aubaine pour apporter de l'utilité à cette boutique pleine de poussière et de toiles d'araignées (non pas que c'était déplaisant pour les propriétaires). Ainsi, le scribe minuscule fut tout plein d'énergie alors qu'il organisait avec l'aide de ses compagnons un magnifique mannequin trônant pas loin du comptoir. Celui-ci avait été taillé, certes à la hâte mais avec des coups grossiers plutôt remarquables, en forme de stryge noir. En réalité, les ailes manquaient (dommage pour représenter un stryge) mais les dimensions avaient été prises sur le dénommé "Garràn". D'ailleurs, l'un des gobelins lustrait une petite plaque de sombracier sur laquelle il comptait graver le nom du client tout en taillant les côtés afin d'obtenir une formes d'ailes menaçantes, comme si elles s'abattaient avec des intentions meurtrières. Bref, l'effervescence régnait et les assistants des forgerons prenaient un grand plaisir à faire valoir leurs compétences artistiques que l'on n'aurait pas imaginé à prime abord.

Tziëg n'avait aucune idée de toute cette machination alors qu'il étudiait de vieux ouvrages indiqués par son mentor. La lecture n'était pas son fort et Kelh avait été obligé de charger des gobelins de réécrire les livres dans la langue grossière des orcs sauvages afin que le forgeron y trouve de l'intérêt. Le peau vert ne savait pas non plus qu'un ancien client leur avait rendu visite et qu'il avait eu plusieurs demandes. Tout était orchestré par le spectre céleste qui manipulait les faibles esprits de ses serviteurs avec une dextérité remarquable.
Kelh Egromh'or souhaitait rendre cette boutique un peu plus vivante tout en respectant les choix de son hôte afin de ne pas le froisser. Chaque fois qu'un ancien client viendrait leur rendre un équipement utilisé, le maître de lumière avait pour idée d'immortaliser ce client avec un support à équipements à son effigie. Bien sûr, cette création n'avait pas pour but de se confondre avec le modèle mais de proposer une forme très rapprochée telle une silhouette. Le forgeron céleste avait entraîné (en secret) ses serviteurs afin d'apporter un résultat très convainquant tout en maintenant les goûts du maître des lieux officiel.

Le scribe vint finalement apporter les deux pièces d'armure à l'orc en lui indiquant que le client souhaitait un meilleur ajustement. Le forgeron ne posa pas directement son regard sur la commande, terminant sa page qu'il venait de commencer. Lorsque le peau vert se décida enfin à s'y intéresser, il claqua de la langue et montra sa désapprobation :
Comme avec le précédent, nous n'en sommes pas encore capables, expliqua-t-il, froidement.

Le gobelin s'en retourna dans la boutique laissant Kelh négocier avec son hôte souvent un peu trop arrogant.
Oui, mais non, l'orc haussa d'un sourcil. Garràn, le commanditaire, nous a laissé un financement.

Tziëg ferma son livre et se redressa de son siège improvisé pour faire face au spectre ; il n'était pas sûr de bien comprendre ce qu'il apprenait de sa bouche. Pendant quelques instants, il tenta de se remémorer certains arrangements faits durant leur installation puis se gratta le menton comme s'il essayait de réfléchir. Kelh lui apporta les informations nécessaires :
Nous avions convenu d'un système de financement pour développer notre activité. Ça fonctionne enfin. Mais ce qui nous importe le plus c'est que le dénommé Garràn nous a demandé d'analyser ces pièces d'armure et de, si possible, les améliorer. Avec notre niveau, je préfère ne pas tenter une catastrophe. Toutefois, c'est une grand opportunité pour nous pour en apprendre plus sur les artisans partenaires de la Congrégation de l'Ombre.
La... ?
Ce sera aussi sur ta liste de lecture, soupira le forgeron céleste. Observe un peu le savoir-faire de ces pièces, ça pourra toujours nous servir pour plus tard.

Le spectre avait plusieurs idées concernant cette première approche avec la Congrégation de l'Ombre. Cette dernière pourrait potentiellement servir leurs intérêts. Peut-être. En attendant, analyser ces pièces d'armure serait un bon moyen de se faire de l'expérience sur cet équipement raffiné et, pourquoi pas, pour de futures créations.

De son côté, Tziëg se posa contre son établi et étendit le casque léger avec des allures de capuche et la cuirasse sombre et sophistiquée. Le tout semblait assez basique et l'orc pourrait apporter des éléments de personnalisation à la demande de leur client, mais il ressentit que ces équipements n'étaient pas très ordinaires. Ce détail, le peau vert ne l'aurait jamais compris s'il n'avait pas bénéficié de cette sorte de résonance magique grâce à l’illustre résidant dans son esprit. En étudiant les manches de plus près, et les gants cuirassés fournis, Tziëg remarqua qu'il y avait eu un travail réalisé afin de s'adapter au maniement de certaines armes, notamment les dagues. Le manieur gagnait en dextérité pouvant même glisser sa courte lame contre son gant et sa manche afin de trancher même avec un coup de coude. C'était plutôt ingénieux et un concept qu'il fallait mémoriser.
Par ailleurs, des encoches avaient été conçues sur les flans, les épaules et les omoplates comme pour aider à se saisir d'un arc, du contenu d'un carquois, d'une arbalète ou même d'une petite arme de jet, comme une dague. C'était plutôt astucieux et très apprécié par certains combattants. Si l'orc avait été archer, il aurait complètement adhéré à un équipement de ce genre. Surtout que le casque était assez rigide au niveau du cou pour faciliter des mouvements tout en apportant une protection adéquat à cette partie assez vulnérable des humanoïdes. Avec une telle conception, le porteur de la cuirasse et du casque pouvait très facilement saisir une petite arme (ou un arc, une arbalète, ou des flèches) dans son dos. Plus incroyable encore, il bénéficiait d'un système de glissement pour rendre son action plus rapide.
Vraiment astucieux... Certains artisans ont su s'accorder à des commanditaires très spécifiques.

Toujours dans le dos de la cuirasse, l'orc remarqua bien vite que des ouvertures fermantes par des attaches assez sommaires avait été ajoutées après coup comme pour enfiler facilement un lourd paquetage. Tziëg se souvint alors que Garràn avait déjà fait appel à ses services et qu'il s'avérait être un stryge noir. Au moins, il n'avait pas besoin de couper ses ailes pour enfiler sa cuirasse, mais le forgeron trouvait que le travail avait été à moitié fait ; l'artisan s'était arrêté en plein élan, sûrement parce que la cuirasse n'avait pas été définie à la base pour accueillir des ailes géantes dans le dos. Si l'orc pouvait améliorer cette cuirasse, il s'assurerait de concentrer une grande partie de son savoir-faire pour ce détail.
J'admets que tu te débrouilles pas trop mal.

1Tziëg n'accorda pas beaucoup d'attention au spectre, terminant son analyse satisfait d'avoir étudié de telles pièces. C'était dommage qu'il ne puisse pas travailler d'avantage dessus, mais la petite perception de magie ne lui inspirait pas confiance ; il n'avait pas encore la maîtrise nécessaire pour s'attaquer à ce genre d'équipement. S'il s'y essayait, dans le meilleur des cas il abîmerait la cuirasse et le casque. Dans le pire, la forge exploserait. Contre autant de conditions défavorables, il était impératif de ne pas accéder à la demande.
Notre scribe remerciera Garràn lorsqu'il viendra récupérer ses équipements.
Comme tu veux. J'ai de la lecture pour l'instant.

Tziëg retourna à sa position initiale et repris là où il s'était arrêté avec son livre. Pendant ce temps, les gobelins écrivains finissaient de mettre par écrit toutes les informations nécessaires sur la Congrégation. Garràn ne s'était pas présenté ainsi, mais l'œil du spectre avait percé quelques secrets rien qu'en regardant l'armure. Bien sûr, ce n'était pas donné à tout le monde...


Dernière édition par Tziëg le Mar 23 Juin 2020 - 0:13, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org/t1547-la-forge-des-regions
Garràn
Chef d'escouade assassine ♦ L'Exilé

Garràn

Messages : 1605
Expérience : 5874
Masculin Âge RP : 24 ans

Politique : 225
Métier : Chasseur - Maître absolu
Titres:
 

(Baël, démon pot-de-colle de Garràn, +400, v+400))

Stats & équipements
Vitalité:
La Forge des Régions - Page 2 1559870510-barre-vie-gauche2932/2932La Forge des Régions - Page 2 1559871461-barre-vie-rouge  (2932/2932)
Vitesse: 2029
Dégâts: 2233

La Forge des Régions - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La Forge des Régions   La Forge des Régions - Page 2 EmptyMer 27 Nov 2019 - 21:45

Mon escale à Stellaraë m’avait obligée à réserver une chambre d’ôte afin de m’y installer, malheureusement, il était à prévoir que peu de gens accepte la présence d’un Stryge noir chez soi. La discrimination était parfois injuste, mais je n’y pouvais rien et je ne pouvais leur en vouloir. Pourtant, d’un point de vue extérieur, j’étais exactement comme eux … je détestais les humains pour leur hypocrisie naturelle ainsi que pour ce qu’ils avaient essayé de me faire étant plus jeune, les Stryges Blancs car ils haïssaient tout ceux qui portaient du noir, en particulier les Stryges Noirs, ainsi que ces derniers car je n’était ni plus ni moins le descendant du plus grand traître que l’histoire de la tour noire ait connue. N’importe quel humain serait devenu fou sous cette mauvaise étoile. Mais ce qui était mauvais se trouvait tout autour de moi et non l’inverse … Pour finir, je me rendis à l’hôtel des ventes afin de me renseigner sur les possibles locations de la cité humaine, pour peu que je puisse y mettre le prix. J’avais eu la main lourde pour ce forgeron, mais je ne regrettais pas mon geste, bien au contraire. Il n’y avait aucun discrimination dans son ouvrage, le travail était plutôt remarquable, il suffisait de voir le casque pour comprendre que je m’en étais servi relativement longtemps. S’appliquer autant dans son travail, voilà quelque chose qui forçait le respect, surtout chez les artisans dont les revenus dépendait surtout de la clientèle. Je n’avais pas eu cette chance et les clients vinrent bien trop tard frapper à ma porte, ma décision était déjà prise, j’avais dû renoncer à mon marteau et à mon enclume. Mais j’encourageais les autres forgerons et sculpteurs à tenir bon et à se perfectionner.

Pour finir, je réussis à me dégoter une petite cave, me rappelant très légèrement celle dans laquelle j’avais résidé à Kastalinn, le plafond à porté de main, quelques caisses entreposées ci et là par le propriétaire, quelques encombrants le longs des murs, mais suffisamment de place que je puisse m’allonger sur le sol, ma besace en oreiller. Ce n’était pas bien glorieux, mais je n’avais pas besoin de plus pour m’endormir, un abri pour la nuit n’avait pas de prix selon moi … La nuit était tombée, mes yeux s’étaient fermées et les rêves prirent le relais.


- - -


Plusieurs jours s’étaient écoulés depuis ma dernière visite dans cette fameuse forge. Avant que je ne parte, le petit scribe s’était enquit d’un petit ruban chiffré, utilisé très fréquemment par les tailleurs pour réaliser des modèles précis, et avait pris soins de noter sur son calepin mon tour de taille et d’autres mesures encore un peu partout sur le corps, le temps de quelques minutes. Je comprenais enfin la raison pour laquelle ce dernier avait prit cette peine et je me sentais d’autant plus gêner en apercevant le modèle sur lequel avait été déposé mon ancien casque en diamant. Le gobelin, fidèle à son poste, n’avait pas osé prendre la parole, préférant laisser le client contempler l’œuvre d’art réaliser par ses soins et ceux de ses confrères. Je me demandais pour quelle raison le client était aussi mis en avant dans cette boutique … Une plaque avait même été gravée à mon nom, muni d’une paire d’aile aussi sombre que la plaque, le relief m’étant en avant les dites ailes. La faible luminosité rendait cette statue de bois presque aussi effrayante qu’un Stryge tapis dans la pénombre. Le travail avait été remarquablement bien fait, je me demandais tout de même quand est-ce que cela avait été réalisé, je n’étais pourtant pas passé plusieurs jours plus tard, seulement deux jours s’était écoulés.

Garràn – Et bien, je ne pensais pas voir cela un jour ! Je … je … vous faites ça pour tous les clients ?

Gobelin – Uniquement pour ceux ramenant leur équipement à son créateur.

Déconcerté, mon regard jongla entre le mannequin posé près du comptoir et le gobelin qui se tenait debout sur ce dernier, bombant fièrement le torse. Je pointai le mannequin du doigt, continuant de regarder le petit assistant qui acquiesça comme pour répondre à ma question resté silencieuse. J’en fis de même, hochant la tête à plusieurs reprises et agitant frénétiquement mon poing, le pouce en l’air. Je ne pouvais qu’être admiratif devant tant de sérieux et d’imagination. Mes compétences sociales en avaient pris un sacré coups. J’espérais seulement que cette démarche attirerait un peu plus la foule au pied de ce comptoir. Malheureusement, cela ne semblait pas être le cas, mon nom était le dernier écrit sur le registre, me signalant qu’aucun autre client ne s’était aventuré jusqu’ici où ne s’était donné la peine d’emporter quelque chose avec lui.

Gobelin – Mon maître vous remercie pour l’attention que vous portez pour La forge des régions, malheureusement ces pièces d’équipements relèvent de son expérience et …

Garràn – Il n’y a pas de mal l’ami, au contraire, ma requête précisait si possible une analyse et une amélioration des pièces d’équipements. C’est moi qui le remercie d’avoir consacré un peu de son temps sur cet attirail.

Je récupérai mon équipement, glissant mes effets dans ma besace. S’il s’agissait uniquement d’une question d’expérience, cela pouvait s’arranger avec le temps. Rien n’est figé, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ! J’étais persuadé qu’à l’avenir, ce forgeron serait capable d’expertiser les armures les plus complexes, il ne s’agissait là que d’une première visite de courtoisie. Il y avait plusieurs raisons qui m’avaient amenées dans cette forge pour faire expertiser cet équipement, j’espérais simplement que cela avait piqué un minimum sa curiosité.

Garràn – Je ne suis pas particulièrement bavard d’ordinaire, mais j’aurai aimé remercier moi-même ton maître en lui offrant un verre. Si bien sûr il a un peu de temps à me consacrer. Je sortis un petit bloc note de ma poche sur lequel je notais la l’ensemble de mes courses. Je vérifiais, rapprochant le petit bouquin de mes yeux, si j’étais attendu à un endroit en particulier prochainement, auquel cas j’aurai été obligé de partir dans la foulé. Je suis au canari jaune tout les soirs de cette semaine, un long voyage m’attend dans quelques jours, si jamais …

Remerciant une dernière fois le petit peaux-vert d’un signe de tête, jetant un dernier coup d’œil au mannequin à mon effigie, je passais la porte satisfait de ma visite en ces lieux. Il n’y avait pas à dire, j’aurai dû prendre exemple sur cette boutique pour me faire un nom dans le Sud, la congrégation aurait été plus que satisfaite d’avoir un forgeron sous sa coupe …

p.s:
 




La Forge des Régions - Page 2 Co_111La Forge des Régions - Page 2 Signup11La Forge des Régions - Page 2 Co_113

Un RP en cours : - - -
Revenir en haut Aller en bas
Dougal Keane
Le Tribun ♦ Rôdeur

Dougal Keane

Messages : 4998
Expérience : 6758
Masculin Âge RP : 28

Politique : 300 (MAX)
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Titres:
 

(Anor, aigle géant de Dougal [Emblème Gardien] +400, v+400 ; dissuasion : évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
La Forge des Régions - Page 2 1559870510-barre-vie-gauche5019/5019La Forge des Régions - Page 2 1559871461-barre-vie-rouge  (5019/5019)
Vitesse: 1211
Dégâts: 2217

La Forge des Régions - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La Forge des Régions   La Forge des Régions - Page 2 EmptyDim 22 Mar 2020 - 15:32

Commande pour la Garde



Juste avant d'aller faire un tour dans la Perracie, Dougal passa en coup de vent à Stellaraë. C'était l'occasion pour lui de saluer ses alliés, de s'entraîner un peu et surtout de voir avec l'Intendant Éthias les sujets les plus importants comme l'histoire de l'alliance envisageable et surtout les faits des Skarniens. Bien qu'ils se soient montrés particulièrement discrets les dernières semaines, ils n'en restaient pas moins un danger important pour la cité.


Dougal devrait aussi voir le Connétable afin de l'informer de son état depuis qu'il avait mis les voiles. Certains diraient même qu'il avait abandonné les siens, mais Lord Rhiannon ne le voyait pas du tout de cette manière et malgré son grand âge était suffisamment vigoureux pour tenir le poste encore quelques années, bien que le Gardien-en-Chef ne nécessiterait pas autant de temps pour prendre sa place.



Avant d'en venir à ces objectifs, l'ancien rôdeur décida de passer voir une connaissance dans les ruelles reculées de la cité, chez l'artisan forgeron Tziëg, un orc plutôt râleur mais qui offiçait d'un travail de grande qualité. Dougal avait une petite commande pour lui alors il vint le trouver à sa boutique qui, comme à son habitude, semblait inoccupée et surtout fermée.


Pourtant, en pénétrant dans les lieux (donc la porte n'était pas fermée), le Gardien découvrit une lumière dans le fond de la boutique, au niveau de l'atelier du forgeron, indiquant l'activité de ce dernier, et le petit scribe gobelin prêt à prendre la commande.


Tu dois faire seulement le dixième de Grabuge sans son armure fit remarquer l'humain à voix basse.


Le gobelin lui attribua un regard circonspect et s'apprêta à lui indiquer toutes les informations dont il pouvait avoir besoin, mais le Stellarois coupa court à son élan ; il savait déjà ce qu'il avait besoin.


J'ai amené avec moi les matériaux nécessaires pour réaliser une grosse commande, à savoir quatre exemplaires de « l'armure hyno » et pareillement pour le « heaume hygal », annonça-t-il satisfait. Oh, c'est vrai que... le Gardien attrapa le registre et le feuilleta aux pages qui l'intéressaient. Si je comprends bien, j'en ai pour huit cent vingt pièces d'or de frais, mais vous pourriez bien me faire une réduction ? Ce n'est pas la première fois que je viens pour vos services et j'ai bien l'intention de recourir à votre savoir-faire pour tous besoins de la Garde. Faisons-nous un partenariat ?


C'était beaucoup plus qu'une simple commande puisque la proposition commerciale faite apportait une stabilité dans les activités du forgeron, mais le gobelin n'était pas le mieux placé pour répondre à cette demande.



x4 Armure Hyno
x4 Heaume Hygal

Revenir en haut Aller en bas
Tziëg
Assassin

Assassin
Tziëg

Messages : 291
Expérience : 1942
Masculin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Spectre de Tziëg (modifié) +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
La Forge des Régions - Page 2 1559870510-barre-vie-gauche1450/1450La Forge des Régions - Page 2 1559871461-barre-vie-rouge  (1450/1450)
Vitesse: 816
Dégâts: 1464

La Forge des Régions - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La Forge des Régions   La Forge des Régions - Page 2 EmptyDim 29 Mar 2020 - 3:04

Commande de la Garde (par le biais de Dougal Keane) : x4 Armure Hyno + x4 Heaume Hygal

L'orc avait fini par sortir de son atelier pour accueillir le Gardien pour lequel il avait déjà réalisé des commandes. Celui-ci portait toujours la même armure mais semblait moins confiant que dans les souvenirs du forgeron, bien que celui-ci ne remarquait jamais grand chose de superflu à son métier ; les mensurations ou les styles de combat étaient le genre d'information utile pour mener à bien les diverses créations, en particulier lorsque le client s'avérait être différent des standards humanoïdes comme les stryges ou les nagas, bien que cette race là n'ait jamais eu besoin de recourir à ses services. En même temps, peu de personnes venaient à sa forge pour lui demander un service.
Tu en oublies un... lui fit remarquer le spectre.
Hum ?

Effectivement, Tziëg l'avait oublié mais on lui avait demandé une fois d'améliorer une armure qu'il ne connaissait pas, un peu comme lui avait demandé Garràn quelques jours plus tôt. Mais au moins le stryge lui avait proposé un compromis afin que celui-ci puisse avoir tous les moyens à sa disposition pour réaliser la tâche demandée. Il s'était avéré que l'assassin de la Congrégation se trouvait être très diplomate, ce qui avait été bien plaisant pour l'orc.
Une grosse commande, mais ça devrait pouvoir se faire, annonça l'artisan d'un ton neutre.

L'humain semblait satisfait de la réponse positive du forgeron et lui laissa les différents matériaux dont pouvait avoir besoin l'orc pour fabriquer les armures et les casques. Mais ce n'était pas tout. Chaque fabrication de l'orc nécessitait aussi un prix, il s'agissait du coût de fabrication pour entretenir la forge et les diverses dépenses de l'orc et de ses larbins gobelins, bien que l'artisan ait d'importantes réserves, il préférait utiliser l'argent gagné par ses créations plutôt que d'utiliser celui qu'il avait mis de côté. Mais le Gardien semblait vouloir passer outre le tarif de l'artisanat sous prétexte qu'il s'agissait d'un bon client. Le forgeron eut un hoquet de rire.
Je ne vais certainement pas m'asseoir sur...
Huit cent quatre-vingt pièces d'or, lui souffla le gobelin sous la directive de Kelh.

Tziëg fusilla son assistant du regard et aurait pu lui sauter à la gorge pour lui faire payer cet affront, mais il fallait se méfier de l'humain qui aurait pu créer des histoires. Surtout que le savoir-faire du forgeron ne l'aiderait pas à vaincre un guerrier tel que ce Dougal en combat singulier. Même en le prenant par surprise, Tziëg n'était pas sûr d'en venir à bout. De toute manière, il n'avait aucune raison de le faire.
J'accepterai vos commandes futures mais je maintiens mes prix, fit-il d'un ton sec pour imposer son fonctionnement.
Tu devrais reconsidérer son offre Tziëg, ce client peut nous être bénéfique, tenta de lui faire comprendre Kelh, mais Tziëg ne voulait pas démordre, du moins pour l'instant.
Après tout ce temps à Stellaraë, ce n'est que maintenant que la Garde décide de passer commande auprès de moi, j'en conclus que vos besoins ne sont pas très importants. À moins d'une demande récurrente, je ne vois pas ce que vous pouvez m'offrir en échange.

Cette dernière tirade laissa un blanc et l'humain fut gêné de sa précédente proposition, mais il demeura à sa position et posa une bourse bien garnie de pièces d'or sur le comptoir de la boutique indiquant son approbation aux exigences de l'artisan. Au moins il avait essayé de gagner une petite ristourne.
La figure légendaire éthérée roula des yeux et laissa son hôte gérer les affaires de cette façon. Il n'approuvait pas la méthode de son acolyte puisqu'il aurait préféré mettre en place divers arrangements pour asseoir la notoriété de son commerce. Les affaires n'allaient pas du tout pour eux et un petit coup de pouce les aiderait à faire la différence face aux autres orfèvres de la forge.
Soit. Nous en reparlerons lors de nos prochaines demandes. Quand dois-je récupérer la commande ?
Elle vous sera apportée à la Garde. Maintenant partez, j'ai à faire.

Sans un mot supplémentaire ou un langage corporel, l'orc s'empara des matériaux et rejoignit sa forge pour commencer le travail demandé. C'était froid de sa part, mais Tziëg agissait de cette manière et il n'allait certainement pas se civiliser pour les autres. Si on ne voulait pas de son aspect naturel mais sauvage, alors qu'on ne vienne pas faire appel à lui. Ce serait passer à côté d'une grande maîtrise dans l'art de la forge.
Tu as oublié qui t'a aidé à atteindre ce niveau qui est tout juste honnorable.

Tziëg l'ignora et rassembla ses minerais pour préparer leur fonte. Il avait appris comment utiliser au mieux sa forge pour cette tâche et avoir recours à la meilleure "cuisson", si on pouvait appeler cette technique de fonte ainsi. Chacun avait ses propres propriétés les rendant alors différents sur divers domaines. Grâce aux enseignements de Kelh et à ses expérimentations, l'orc avait appréhendé énormément de connaissances sur les composants principaux des armures et ainsi en tirer la meilleure qualité possible. Bien sûr, sa forge restait très sommaire et s'il voulait atteindre des sommets encore plus hauts, l'orc allait avoir besoin de meilleurs équipements et de meilleures installations. Le pouvoir et le marteau de son mentor ne faisaient pas tout.
Tziëg n'avait que deux solutions pour venir à bout de ce problème : s'établir dans l'une des anciennes forges de Kelh Egromh'or. Elles avaient du vécu et leur état s'était dégradé avec le temps, mais leurs caractéristiques les plaçaient encore bien au-dessus des meilleures forges actives du continent. Le monde avait régressé siècle après siècle et un savoir immense s'était perdu.
La deuxième solution consistait à créer sa propre forge en utilisant les matériaux les plus adéquats, une architecture optimale pour prodiguer un aménagement parfait pour cet art et une fourniture de haute qualité pour divers composants et notamment l'entretien d'une telle infrastructure. C'était alors une tâche primordiale mais très coûteuse en temps et relativement dangereuse. C'était pour ces raisons que l'entretien effectué chez les deux orcs était réalisé par les gobelins sous l'attention toute particulière de leur maître, le forgeron céleste.
Je sais à quoi tu penses mais ce n'est pas le moment. Nous avons une commande à faire.

Pour une fois, le spectre ronchonna et laissa son acolyte tranquille alors qu'il terminait de préparer son métal. Leurs larbins s'occupaient des formalités comme leur avait inculqué Kelh. Il n'avait pas eu besoin de perdre du temps à leur enseigner ce qu'il fallait. Lui était au courant des moindres faits et gestes et c'était bien suffisant. À partir de là, il lui avait suffit de commander ses serviteurs et de les forcer à faire toutes ces tâches que le forgeron en herbe orc n'avait plus besoin de s'occuper puisqu'il avait appris ce qu'il fallait.

Une fois que les formes furent réalisées (selon des critères banaux d'humanoïde classique), surtout grâce à la collaboration de cette ligne de travailleurs érigée par l'ancienne légende de l'artisanat, Tziëg put donner des coups de marteau afin d'affiner les armures et les casques et leur offrir l'allure qu'ils méritaient, sans oublier toutes les spécificités propres à l'art de l'Egromh'or garantissant un travail de très grande qualité et en particulier avec un instrument magique imprégné du savoir-faire partiel d'une légende de l'artisanat.
Seul Tziëg était à même de pouvoir manipuler le marteau et de libérer la puissance de son occupant spectral, surtout que les gobelins n'avaient pas la carrure et encore moins la force nécessaires pour frapper le métal en continu comme le faisaient tous les forgerons. Ils ne pouvaient être que des assistants bons à réaliser les tâches ingrates.
J'espère que tes créatures ont terminé de préparer les lanières car je vais en avoir besoin.

Pour répondre à sa demande, deux gobelins lui passèrent les morceaux de cuir dont il avait besoin pour intégrer ses différentes pièces de métal entre elles et former les armures et les casques désirés par la Garde. L'orc aurait pu s'en occuper aussi, mais il se préservait pour des cuirs de meilleure qualité pour des pièces plus importantes et intéressantes. Le forgeron n'avait pas utilisé le cuir de premier prix et avait choisi parmi les meilleures à sa disposition mais pour des réalisations de ce genre, Tziëg se débarrassait de ses matériaux d'un intérêt moindre bien largement supérieurs à la moyenne de ses congénères.
Rien de bien compliqué... C'est donc l'heure de passer aux finitions avant de fournir l'un de nos meilleurs clients, et surtout l'un des seuls à notre disposition.

Tziëg ne releva pas l'agacement de l'orc éthéré et se contenta de finaliser chacune des huit réalisations comme il le lui avait appris. Cela faisait parti d'un des atouts de Kelh lui assurant de surpasser nombre d'autres forgerons. On pouvait même croire que Tziëg faisait autre chose que de la forge tellement c'était atypique, mais c'était ainsi qu'il parvenait à une qualité supérieure. Après tout, il avait une renommée à construire autour d'un art le plus parfaitement interprété.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org/t1547-la-forge-des-regions
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4869
Expérience : 17493
Masculin

La Forge des Régions - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La Forge des Régions   La Forge des Régions - Page 2 EmptyMar 31 Mar 2020 - 12:52

Commande de la Garde (par Dougal Keane)

Dougal donne une bourse de 880 pièces d'or ainsi que x4 Minerai de fer, x160 Minerai de cuivre et x4 Minerai d'argent.
Tziëg fabrique x4 Armure Hyno et x4 Heaume Hygal.

Il réalise aussi la quête Première fabrication d'apprenti et gagne 10 points d'expérience et x1 Os doré.


Le sujet est libre pour une nouvelle visite.
Revenir en haut Aller en bas
Cylicia Condoris
Archiviste ♦ Prêtresse du sacrifice

Cylicia Condoris

Messages : 875
Expérience : 3656
Féminin Âge RP : 27

Politique : 01
Métier : Mineuse - Apprenti
Titres:
 

(Litanies du Sacrifice, Livre magique de Cylicia, +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
La Forge des Régions - Page 2 1559870510-barre-vie-gauche2205/2205La Forge des Régions - Page 2 1559871461-barre-vie-rouge  (2205/2205)
Vitesse: -159
Dégâts: 1771

La Forge des Régions - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La Forge des Régions   La Forge des Régions - Page 2 EmptyMar 16 Juin 2020 - 12:41

Un pendentif contre une restauration
[Amélioration avec le bon du Rhi Kantoné + 2 os dorés + 1 PO de courtoisie pour le Gobelin]

Cylicia était de retour à Stellaraë. C'était toujours un plaisir de retrouver ses camarades louches mais attachants du Canari du Jaune ainsi que les pauvres dont elle s'occuper à l'époque et dont la situation n'avait, malheureusement, que très peu changer. Telles étaient les raisons de sa venue, mais en réalité il ne s'agissait que d'une étape pour aller jusqu'au campement des Dragonniers qu'elle aimait à étendre sur quelques jours si la situation le permettait. Et comme la situation le permettait, et qu'il était temps de remettre son armure en état, elle pensa à allez dans la boutique de Tziëg qui lui avait déjà réussi une armure de qualité à l'époque. Seul bémol, sa bourse sans être vide n'en était pas au point de pouvoir se payer le luxe d'un forgeron aussi émérite. Qu'importe, elle tenterait le tout pour le tout, cette restauration était nécessaire et elle avait quelques objets de valeurs qu'elle pourrait toujours négocier à l'artisan.

Ainsi elle partit vers la petite boutique de l'Orc, se rappelant cette fois-ci aisément de son discret emplacement avec le temps qu'elle avait passée dans cette ville. De l'extérieur, celle-ci était toujours aussi peu accueillante mais cela ne l'empêcha pas d'y pénétrer.

- Bonjour! Dit Cylicia pleine d'entrain en entrant dans la boutique.

Celle-ci semblait vide mais Cylicia ne s'y ferait pas prendre à deux fois. Elle savait bien que, par un curieux hasard, celui qui tenait le guichet était trop petit pour celui-ci.

- J'arrive au comptoir, je sais que vous êtes là, dit-elle sans pouvoir s'empêcher de sourire à la pensée de ce petit bonhomme.

Elle arriva et sortit un pendentif. Les yeux du Gobelin semblaient admiratifs devant celui-ci, ce qui était déjà un bon début.

- J'ai besoin que mon armure soit remise en état, malheureusement le sous me manque et je n'ai que ce pendentif à vous proposez... Il m'a été remis au Logis du Chasseur de Kastalin, j'espère que cela conviendra...

La Purificatrice donna le pendentif au petit être pour qu'il puisse l'examiner. Pendant ce temps elle déposa le sac dans lequel elle avait fourrer son armure sur le comptoir. Le malheureux allait avoir besoin d'aide pour la transporter mais nul doute que cette boutique ne tenait pas par la force d'un seul Gobelin aussi petit. C'est du moins ce que pensait Cylicia, bien que ses sentiments soient partagés, elle connaissait Grabuge et n'aurait pas été étonné de le voir botter le derrière du premier malandrin venu bien que les proportions soient extrêmement différentes.

- Alors, qu'en dites-vous? Je ne serais de retour que dans une semaine au minimum, alors le temps ne presse pas...
Revenir en haut Aller en bas
Tziëg
Assassin

Assassin
Tziëg

Messages : 291
Expérience : 1942
Masculin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Spectre de Tziëg (modifié) +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
La Forge des Régions - Page 2 1559870510-barre-vie-gauche1450/1450La Forge des Régions - Page 2 1559871461-barre-vie-rouge  (1450/1450)
Vitesse: 816
Dégâts: 1464

La Forge des Régions - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La Forge des Régions   La Forge des Régions - Page 2 EmptyDim 21 Juin 2020 - 20:21

Négociations de commande

De retour de la taverne où l'affaire de l'année avait été conclue pour le forgeron orc Tziëg, ce dernier rentra "chez lui" par la porte principale parce que c'était le chemin le plus court. En entrant, il tomba nez à nez avec une guerrière aux ailes blanches qui ne lui était pas totalement inconnue surtout du fait de son heaume qui portait la griffe du peau verte.

Kelh Egromh'or répondit à n'importe laquelle de ses interrogations en lui rappelant la double commande qu'elle leur avait faite quelques temps auparavant. Sachant aussi ce qu'elle avait demandé au scribe gobelin, le spectre tint informé son acolyte de ce qu'il n'avait connaissance le laissant alors en pleine possession des tenants et aboutissants. En même temps, le forgeron céleste ordonna à quelques-uns de ses serviteurs gobelins d'aller surveiller le quartier en sortant par la porte de derrière.
Cylicia Condoris, n'est-ce pas ? Votre casque tient toujours mais votre armure a été remplacée, j'espère pas du fait d'un défaut. Je peux vous la racheter au prix de vente habituel, si vous l'avez toujours.

Le gobelin responsable du comptoir lui pointa du bout du doigt le sac dans lequel se trouvait la demande de leur ancienne et nouvelle cliente. Ce ne semblait pas être une pièce ordinaire car Tziëg pouvait ressentir une certaine... puissance magique étrangère et connue à la fois. L'orc s'en approcha et ouvrit le sac pour en examiner le contenu avec l'aide des compétences de son mentor.
Une amélioration, c'est cela ? demanda l'orc plus pour faire la conversation que pour confirmer ce qu'il savait déjà. Ça ne va pas être très simple...
Ce pendentif qu'elle nous offre en échange... Tu en as un toi aussi mais nous les recherchons.

Aucun refus n'aurait pu se faire de la part de la « Forge des Régions » et pourtant il semblait que l'orc n'ait pas le choix de faire autrement. Lui qui désespérait de ne pas avoir d'activité, il était servi d'une demande au-delà de ses capacités. Ce genre d’orfèvrerie n'était pas commune et aucun forgeron de Dùralas n'aurait les capacités de forger pareil équipement. De ce fait, Tziëg ne se sentait pas de pouvoir le remettre dans un état des plus confortables, surtout si c'était pour équiper la carrure particulière d'une stryge.
L'artisan de cette armure n'est pas dùralassien et je n'ai pas déniché ses connaissances. Il devrait y avoir une forge magique où je pourrais trouver toutes les informations nécessaires. Hum... Où pourrait-elle se terrer ?

L'orc posa sa main sur l'armure et ferma les yeux, laissant les pouvoirs de perception de son spectre s'occuper de localiser ses possessions perdues pouvant les aider dans cette tâche. Si on suivant une certaine logique, il devait demeurer une forge à l'Est, à l'Ouest et dans le Centre pouvant répondre à ce besoin ; celle du Nord ne possédait pas ces enseignements recherchés.
J'ai déjà eu affaire à l'artisanat djöllfulin et aux travaux de Sumisu mais l'endroit où j'ai acquis leurs connaissances a été... anéanti... expliqua le spectre sur un ton presque défaitiste.

Pour une raison obscure, l'orc posa sa main instinctivement sur le pendentif offert par Cylicia. À cet instant précis, un éclat bleuté s'en échappa et le frappa de plein fouet l'obligeant à reculer d'un pas. Les yeux du gobelins s'illuminèrent avec une plus forte intensité puis s'éteignirent peu à peu jusqu'à reprendre leur lueur habituelle. Un courant magique avait pris l'orc et son spectre leur donnant un indice sur ce dont il avait besoin.
Laisse-moi parler, ordonna Kelh.

Tziëg respira un bon coup puis ses yeux s'illuminèrent de la même façon que le gobelin. Sa voix changea prouvant alors que l'orc et le spectre avait fusionné pour lui permettre de s'exprimer plus facilement. C'était un phénomène magique presque démoniaque puisque ressemblant énormément à un acte de possession. Pourtant, le forgeron orc avait donné son accord pour tout ça.
Nous n'avons pas les connaissances actuelles, mais ces pendentifs sont la clef de ce savoir. Nous avons quatre morceaux sur les six ; l'un est offert dans le Sud par les maîtres sculpteurs et le dernier se trouve à Wystéria. Si vous nous aidez... Au moins à récupérer celui des maîtres sculpteurs, nous aurions la possibilité d'améliorer grandement cet équipement et notre reconnaissance serait à la hauteur de cette quête.

Peu après, les yeux de Tziëg arrêtèrent leur fonction lumineuse et la présence magique de Kelh se voila, le laissant seul responsable de la suite des affaires. Si Cylicia acceptait de les aider, cela leur ôterait un poids énorme mais si elle refusait, ce n'était pas grave puisque les deux orcs avaient compris pourquoi ils accordaient autant d'importance à ces pendentifs dùralassiens. Une voie vers le pouvoir se dessinait à eux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org/t1547-la-forge-des-regions
Cylicia Condoris
Archiviste ♦ Prêtresse du sacrifice

Cylicia Condoris

Messages : 875
Expérience : 3656
Féminin Âge RP : 27

Politique : 01
Métier : Mineuse - Apprenti
Titres:
 

(Litanies du Sacrifice, Livre magique de Cylicia, +100, v+200, - l'effet dépend du tour (voir fiche joueur))

Stats & équipements
Vitalité:
La Forge des Régions - Page 2 1559870510-barre-vie-gauche2205/2205La Forge des Régions - Page 2 1559871461-barre-vie-rouge  (2205/2205)
Vitesse: -159
Dégâts: 1771

La Forge des Régions - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La Forge des Régions   La Forge des Régions - Page 2 EmptyDim 21 Juin 2020 - 21:57

Un Orc pénétra dans la boutique alors que la Purificatrice se demandait si le gobelin allait accepter son marché. A sa manière de faire comme chez lui, Cylicia compris vite qu'il s'agissait là du maître des lieux. Enfin elle avait l'occasion de rencontrer Tziëg, un des forgerons les plus renommés de Stellaraë, mais, étrangement, cela ne lui fit pas si plaisir que cela. Quelque chose de sombre s'échappait de cet individu. Quoi qu'il en fut, l'Orc la reconnue de suite. Etait-ce le témoignage du Gobelin, son oeil d'expert ou la simple reconnaissance de son oeuvre, tout en est-il que notre héroïne avait un mauvais pressentiment sur cet individu.

- Cylicia Condoris, n'est-ce pas ? Votre casque tient toujours mais votre armure a été remplacée, j'espère pas du fait d'un défaut. Je peux vous la racheter au prix de vente habituel, si vous l'avez toujours.

La Purificatrice regarda l'Orc s'approcher et pris quelques secondes d'analyses avant de répondre :

- C'est bien cela, pour vous servir. Votre armure était très bonne mais, malheureusement, mon style de combat évolue assez vite ces derniers temps... Bref, je ne l'utilise plus et vous pouvez la récupérer. Vous la trouverez à l'hôtel de vente, j'accepterais votre prix. Elle ne semble saillir à personne dans le coin, mes mensurations ne sont pas communes par ici.

Elle ne comptait pas lui expliquer sa vie mais au moins elle avait dit la vérité, cette dernière année avait été une suite d'apprentissage plus rude les uns que les autres pour pouvoir dompter ses nouveaux dons. Alors que l'Orc s'en alla examiner l'armure de notre héroïne, celle-ci précisa :

- J'étais justement en train de discuter du prix avec votre employé. Malheureusement, je n'ai qu'un bijoux à vous offrir...

- Une amélioration, c'est cela ? Demanda l'Orc en regardant la marchandise. Ça ne va pas être très simple...

Apparemment, la chose semblait plus compliquer que prévue. L'expérience de Cylicia la poussait à croire à quelques ruses commerciales mais elle attendit de voir ce que l'Orc avait à dire.

- C'est bien cela, je tiens beaucoup à cette pièce, elle m'a été vendue par un mage puissant bien et, que la magie ne soit pas mon domaine, il semble que l'aura que mon Dieu m'a fait don soit décuplée auprès de celle-ci.

Effectivement, bien que la Stryge ait acquis des capacités magiques par la grâce de son dieu, celle-ci n'en était pas plus avancée concernant ses dons dans la magie "plus traditionnelle" pour ainsi dire. L'artisan quant à lui semblait se perdre dans ses réflexions, à haute voix. Apparemment, il n'avait pas la possibilité de réalisé la commande de Cylicia sans une forge magique. Tant pis, pensa alors Cylicia, au moins il est plutôt honnête finalement... Mais l'individu ne semblait pas vouloir en rester là, il semblait plonger dans une profonde réflexion méditative. Un peu mal à l'aise, Cylicia n'osa pas le déranger. Soudainement, l'Orc saisit le pendentif que notre héroïne avait laisser sur la table. Cette dernière mit instinctivement la main sur le pommeau de son épée mais quelque chose d'encore plus étrange se produisit alors, un étrange éclat bleutée sortit du pendentif qui fit reculer l'artisan de plusieurs pas.

- Vous allez bien?... S'inquiéta Cylicia.

Difficile à dire. Les yeux de l'Orc s'illuminèrent et celui-ci prit une grande respiration. Lorsqu'il reprit la parole, sa voix était toute autre. Inquiète, Cylicia gardait la main sur le pommeau de son épée et recula de quelques pas.

- Nous n'avons pas les connaissances actuelles, mais ces pendentifs sont la clef de ce savoir. Nous avons quatre morceaux sur les six ; l'un est offert dans le Sud par les maîtres sculpteurs et le dernier se trouve à Wystéria. Si vous nous aidez... Au moins à récupérer celui des maîtres sculpteurs, nous aurions la possibilité d'améliorer grandement cet équipement et notre reconnaissance serait à la hauteur de cette quête.

Qui ça, nous? Pensa alors la Purificatrice. L'Orc semblait comme posséder et cette histoire de pendentif ne lui disait rien qui aille. Enfin, elle en avait vue des choses étranges depuis le temps, et comme l'Orc ne semblait pas hostile elle reprit doucement son calme et lui répondit :

- Je n'ai rien à voir avec les maîtres sculpteurs... Si vous connaissez un moyen honnête de vous procurez pareil talisman, je veux bien vous aidez mais celui-ci m'a été attribué au bout de moult sacrifices que je n'aurais ni le temps, ni le talent, nécessaire à reproduire dans le domaine de la sculpture. Et vous vous doutez bien que le vol ne fait pas partie de mes qualifications...

Suite à cela elle reprit une distance normal avec Tziëg et continua d'un ton plus assuré :

- Voilà ce que je vous propose, je vous laisse ce pendentif et en échange vous m'avertirez quand ce savoir sera en votre possession. Je n'ai point le temps d'arpenter Dùralas à la recherche du bon forgeron et vous semblez recherchez ce savoir. Cette dette sera au nom de la Tour Blanche, gare à vous si vous ne tenez parole...

Elle souffla un coup, elle n'aimait pas menacer qui que ce soit mais il lui semblait que le forgeron essayait de l'embrouiller d'une manière ou d'une autre. Pire encore, il avait l'air d'être embrouiller avec lui-même.

- J'aimerais aussi que vous me contactiez par le biais du Canari Jaune si vous avez des problèmes... Dit-elle finalement en plongeant ses yeux vides dans ceux de Tziëg qui n'avait plus l'air d'être lui-même. Même si ça n'a pas l'air d'être votre genre, cela me ferait plaisir et ce sera l'occasion de vous rappelez cette promesse. Qu'en dites vous, "Tziëg"?
Revenir en haut Aller en bas
Tziëg
Assassin

Assassin
Tziëg

Messages : 291
Expérience : 1942
Masculin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Spectre de Tziëg (modifié) +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
La Forge des Régions - Page 2 1559870510-barre-vie-gauche1450/1450La Forge des Régions - Page 2 1559871461-barre-vie-rouge  (1450/1450)
Vitesse: 816
Dégâts: 1464

La Forge des Régions - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La Forge des Régions   La Forge des Régions - Page 2 EmptyMar 23 Juin 2020 - 0:08

Il fallait s'y attendre, la stryge blanche ne semblait pas intéressée par une quête à travers le Sud et Wystéria, au grand dam des deux forgerons. Ce refus leur ôta l'avantage qu'ils avaient cru percevoir, mais au moins il savaient ce qu'il leur restait à faire. Peut-être qu'en tirant quelques ficelles, les deux orcs trouveraient une personne motivée pour exécuter le travail qu'ils avaient en tête.
Méfie-toi Tziëg, siffla le spectre comme avertissement, les « Purificateurs » ne verraient pas cette histoire de spectre d'un très bon œil. Ils ne sont pas l'Inquisition, mais presque.

Tziëg ne savait pas trop de quoi voulait lui parler son allié, mais ça n'avait aucune importance. Les choses étaient telles et l'orc et la stryge en avaient terminé pour cette demande. Ce serait un refus des deux côtés, bien que le forgeron soit tout de même gagnant. Ce détail ne lui échappa pas et le peau verte décida de mettre en pratique ses derniers apprentissages du Canard joli, enfin si c'était bien ça le nom de la taverne qu'il avait quittée quelques minutes auparavant.
Soit. Vous serez la première informée. Toutefois, n'hésitez pas à rechercher autre forgeron. Certains auront sûrement les compétences pour vous aider. Quoiqu'il en soit, je vous garde une amélioration gratuite. Au revoir, finit-il sèchement en se dirigeant vers l'arrière boutique.
L'hôte est très brut de pierre, mais prenez ce "bon" comme une preuve de ses bonnes intentions envers vous. À bientôt ! préféra rectifier le gobelin pour éviter toute mauvaise surprise.

Kelh avait, bien entendu, soufflé ces mots à son serviteur scribe, mais la véracité de ses propos n'était pas à prendre en doute. Kelh espérait sincèrement revoir cette cliente, malgré son passif porté vers un simulacre d'Inquisiteur. Tziëg aussi, même s'il ne le dira jamais.

Fin de la rencontre
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org/t1547-la-forge-des-regions
Tziëg
Assassin

Assassin
Tziëg

Messages : 291
Expérience : 1942
Masculin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Spectre de Tziëg (modifié) +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
La Forge des Régions - Page 2 1559870510-barre-vie-gauche1450/1450La Forge des Régions - Page 2 1559871461-barre-vie-rouge  (1450/1450)
Vitesse: 816
Dégâts: 1464

La Forge des Régions - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La Forge des Régions   La Forge des Régions - Page 2 EmptyDim 12 Juil 2020 - 16:14

L'arme du forgeron d'armures

C'était une journée particulière pour le forgeron orc puisque son mentor, le spectre qui avait élu domicile dans son esprit depuis deux ou trois ans, souhaitait lui enseigner une autre branche de la forge, celle des armes. Depuis le début, les deux peaux-vertes s'étaient occupées des armures en métal et même en cuir. Pourtant, les compétences de Kelh Egromh'or s'étendaient bien plus loin que de simples pièces d'équipement à porter sur le dos, le torse, les épaules, la tête, les bras, les jambes, les hanches, et autres parties du corps non énumérées. Le savoir du légendaire artisan n'était pas entièrement revenu à lui. En fait, il n'avait en sa possession qu'une petite partie de ses connaissances d'antan, ce qui était suffisant pour fabriquer la plupart des armures que l'on pouvait trouver sur le marché commun.
Il n'y aura pas besoin d'artéfact pour cette création, mais ce sera complètement différent de ce que tu as eu l'habitude de faire. Te sens-tu prêt pour cette tâche ?
Tu me prends pour qui ? s'agaça l'orc.

Un gobelin se présenta à Tziëg pour lui indiquer son établi de forgeron. Il le suivit pour y trouver trois matériaux très similaires mais uniques en leur genre : des dents. Leur odeur et leur aspect étaient différents et Kelh expliqua leur provenance. Le ferronnier et son mentor avaient en leur possession trois dentitions d'origine différente : une grande guivre du Nord, un cnidaire voltigeur d'Harena et un requin aussi grand qu'un navire. Ces trois créatures étaient relativement dangereuses et leurs dents aussi tranchantes que les plus belles lames elfiques. La question qui taraudait l'esprit de l'orc c'était leur utilisation dans l'art de la forge. Kelh avait-il l'intention de lui apprendre à fabriquer des gants ou des épaulières acérées par l'incrustation de dents organiques ?
Tu vas faire ta première arme, Tziëg, et pas n'importe laquelle !

Les petits êtres verts aux ordres du spectre s'affairaient dans tous les coins en transportant des matériaux basiques et préparant les équipements nécessaires à la bonne réussite du projet artisanal du propriétaire des lieux. Cette affaire allait être d'une autre paire de manches mais c'était pour une cause des plus favorables ; quand Tziëg apprendrait l'art des armes, il pourrait avancer d'un grand pas dans son but.
Parfait, il était temps ! On commence par quoi ?
D'abord... Les dents, bien sûr.

Un des gobelins récupéra une dent avec grand soin et commença à la nettoyer avec divers outils qu'il avait déployés sur la table juste avant que Kelh ne débute ses explications. Si certains étaient familiers pour l'orc, ce n'était pas le cas pour la moitié d'entre eux et ce grand nombre ne disait rien de bon pour le peau verte.
Son mentor le reprit afin de lui imposer de se concentrer sur ce que faisait le gobelin. Tziëg ne fut pas long à comprendre qu'il allait devoir faire ce genre de "rituel" avec tous les dents présentées à lui. Les serviteurs du spectre n'allaient pas faire ce travail, ils ne faisaient que l'assister et lui montrer la voie. Le reste lui était entièrement dédié. Ça n'aurait pas été normal que le forgeron de cette arme n'ait rien fait dans sa fabrication, mis à part fournir un lieu de travail, et encore.
Sur chacun de ces morceaux ayant appartenu à des créatures assoiffées de sang, mais pas autant que des vampires, le rebut de la société orque allait devoir s'appliquer à correctement nettoyer les morceaux de chair de la bête tout en prenant soin à ne pas abîmer la dent. Cette dernière devait aussi être traitée afin de la protéger des chocs et des intempéries lorsqu'elle serait utilisée comme découpeuse.
Ce n'est pas une arme qui tranche que l'on fabrique, mais une arme qui déchire, n'est-ce pas ?
Ton cas n'est pas désespéré, tu m'en vois ravi !

Tziëg grogna et se concentra de plus belle à la tâche demandée. Il n'avait pas besoin d'être ainsi insulté alors qu'il faisait bien son travail. Néanmoins, cette provocation gratuite l'aidait à mieux se consacrer à son travail et ainsi proposer un résultat de qualité et souvent en un temps très acceptable. Ce dont l'avait chargé Kelh n'était pas des plus amusants, quoique suivant la manière dont avait été récolté le trophée, cette tâche pouvait s'avérer assez unique en son genre. Malgré tout, il fallait absolument prendre soin de ces dents afin de garantir la durabilité de l'arme en toutes circonstances.
Oui, oui, je m'applique, ronchonna l'orc sachant pertinemment qu'on le jugeait du regard.

Dès lors que toute cette partie d'entretien fut terminée, le Forgeron Céleste présenta à son acolyte les autres matériaux utilisés pour les deux composants de son arme : la hampe et la lame. Si une poignée aussi large devait être fabriquée, l'arme en question devait alors être une faux, ou une lance. À moins que l'utilité de la masse ou du marteau soit de déchirer les crânes, les épaules et les genoux. Ce pouvait être une façon assez particulière de combattre, mais elle ne convenait pas à l'idée dont s'en faisait l'orc.
Effectivement, ce sera une faux c'est pourquoi la hampe n'est pas droite mais incurvée comme une branche totalement libre de ses mouvements et de sa vie.
Tu parles le langage des branches ? se moqua Tziëg avec une pointe de défiance.
Tu apprendras que la nature et ses formes a énormément à enseigner et que les plus belles réalisations sont inspirées de faits réels et observables. Maintenant tais-toi et apprends, lâcha Kelh très accusateur.

Tziëg fut surpris de découvrir que ce n'était pas un rondin de baobab qui servirait de base pour la poignée mais le squelette d'un très long et fin serpent. Cette arme prenait des dispositions très lugubres mais monstrueusement intéressantes. L'orc avait l'impression de créer à partir uniquement de trophées arrachés à des créatures de la faune dùralassienne. C'était le genre de pratiques qui l'intéressaient au plus au point en tant que grand amateur de la sauvagerie, de la bestialité et de la sournoiserie des peaux vertes. Il s'agissait là de l'arme la plus adéquat pour son ambition.

Le squelette seul ne fut pas utilisé mais de sa flexibilité fut tirée une forme qui fut immédiatement moulée avec une substance gélatineuse qui se solidifia en plusieurs heures. Malgré tout, elle demeurait assez visqueuse et pouvait s'arracher facilement si on en ressentait le besoin ; elle ne serait pas du tout partie intégrante de l'arme mais permettait au moins de figer la forme du squelette. Avant d'appliquer ce mélange sur la forme pour l'épouser, Kelh avait demandé à Tziëg de récupérer les ossements que lui avaient apportés les gobelins afin de les tremper dans un liquide gras, noir et très odorant qui collait à la peau et se figeait en une plaque très sombre. Ces os qui étaient de divers origines, animales comme humanoïdes, furent placés entre les côtes du serpent de façon à tenir une base compacte et solide. Après quoi, la substance gélatineuse fut versée et les deux forgerons patientèrent le temps que le processus se fasse.
Pendant ce temps, Kelh indiqua à son acolyte de chauffer les plaques dures qui avaient apparu sur sa peau et d'ensuite plonger ses mains et ses bras dans une huile végétale assez fraîche. L'orc gratta ensuite à faire d'une brosse et découvrit que toutes ces étranges irrégularités avaient été détachées de sa peau. Malgré tout, Tziëg en conserva une pour se souvenir de cette première fabrication. Kelh accompagnât cette décision avec une certaine satisfaction et estime.
C'est de la poix de charbon, elle permettra de maintenir notre moule sur et entre les os de notre hampe. Elle fusionnera ensuite avec l'orichalque que l'on utilisera pour le manche de la faux. La chaleur de l'orichalque fera fondre le moule et la poix et consolidera notre "branche" pour l'emprisonner dans son état le plus libre.
Humpf. Je ne comprends pas tout, mais je vois que tu as un sérieux problème avec la nature...

Kelh l'ignora et lui demanda de s'affairer à des tâches plus urgentes comme le nettoyage de la forge. Quitte à attendre, autant que soit faites de bonnes actions et surtout utiles. Et ça lui apprendrait à tenir sa langue face à lui.

Les heures s'écoulèrent et le moule était prêt à être brisé.
Cette chose qui serait la hampe de la faux fut plongée dans de l'eau bouillante et la substance ayant durci se liquéfia pour laisser cette succession de tibias, de fémurs d'humérus et de radius d'origines différentes noircis par la poix épouser la forme finale du manche de l'arme. Le squelette de serpent trônait en extérieur et était figé à l'intérieur grâce à la poix utilisée. Le forgeron aurait presque pu utiliser tout ça comme bâton, mais il fallait le solidifier et maintenir son inflexibilité avec du métal que les gobelins avaient pris grand soin à préparer.
L'orichalque en fusion fut versé sur la hampe de la faux qui avait été placée dans un autre moule pour éviter que le résultat ne soit chaotique. L'utilité de celui-ci n'était que pour préserver le résultat optimal ; il n'aurait jamais pu servir à épouser la forme que le forgeron avait obtenue par toutes ces longues et difficiles étapes.
Il ne restera que la lame, mais puisqu'il s'agit d'une techniques assez classique, tu ne vas t'occuper que de la sertir avec les merveilleuses dents que l'on a acheté et que tu as pris la peine de nettoyer et de consolider. Gard en tête le schéma que je te donne : guivre, voltigeur, mégalodon. Les mettre dans un ordre différent jouerait en défaveur du résultat final. Ce n'est qu'ainsi que nous tirerons le maximum des créatures auxquelles appartenaient ces merveilles. Ce n'est pas pour rien que cette faux nécessite trois dentitions différentes.

Tziëg comprenait que s'il désirait savoir pourquoi il lui faudrait s'instruire sur la grande guivre, le voltigeur des dunes et le mégalodon. Mais il le ferait plus tard, quand la déchireuse serait terminée. L'orc avait encore du travail sur la planche avant de prendre du temps pour lui et il avait tout intérêt à bien agir si le résultat devait être le plus parfait possible. Ainsi, le peau verte s'appliqua le mieux possible dans les dernières tâches demandées et assista à l'étape finale de la pièce maîtresse de ses réalisations d'armes.
Je te présente la Faucheuse dentelée. C'est un très beau résultat, tu peux en être fier.

Création de x1 Faucheuse dentelée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.org/t1547-la-forge-des-regions
Le Marchand
Personnage Non Joueur

Le Marchand

Messages : 4869
Expérience : 17493
Masculin

La Forge des Régions - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La Forge des Régions   La Forge des Régions - Page 2 EmptyDim 12 Juil 2020 - 21:17

Réalisation de Tziëg

Tziëg utilise x1 Dent de guivre, x1 Dent de mégalodon et x1 Dent de voltigeur pour fabriquer x1 Faucheuse dentelée.


Le sujet est libre pour une nouvelle visite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La Forge des Régions - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: La Forge des Régions   La Forge des Régions - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La Forge des Régions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Ville de Stellaraë :: Les rues et ruelles-