AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : karma
Le Monde de Dùralas a précisément 1692 jours !
Dùralas, le Lun 18 Juin 2018 - 13:28
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Partagez | 
 

 [Officiel]La Magie résiduelle - Tome II : Contamination

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Livre
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 168
Expérience : 559

MessageSujet: [Officiel]La Magie résiduelle - Tome II : Contamination   Lun 20 Juin 2016 - 10:35

La Magie résiduelle


Tome II : Contamination



Introduction :

Dans le premier tome intitulé « La magie résiduelle », nous avons vu que cette dernière, lorsqu'elle est fortement concentrée dans une zone pouvait devenir instable, et à terme exploser ; mais également s'agglomérer afin d'adopter une forme cristalline (les cristaux de magie), ou encore former un amas de magie concentré mué par une sorte de conscience primaire (les avatars de magie résiduelle). Cependant, cette magie peut décider de prendre un autre chemin, qui est celui de la contamination.

Dans ce second tome consacré à la magie sous sa forme résiduelle, il sera donc question des dangers que celle-ci représente lorsqu'elle décide d'imprégner un corps étranger quelle que soit sa forme.
Ce phénomène a été qualifié par plusieurs dénominatifs : infection, contamination ou même corruption magique. Mais ces appellations renvoient toutes à une même singularité : le fait que la magie résiduelle puisse prendre la décision d'imprégner un corps étranger. Pour une meilleure compréhension du lecteur, nous ferons le choix arbitraire du terme « contamination » pour désigner ce phénomène, mais libre à vous de choisir une autre appellation parmi celles qui vous sont proposées.

Histoire et définition :

La contamination magique est un processus né de la recherche éternelle de stabilité de la magie résiduelle (cf explication dans le tome précédent). Bien que mué par un désir d'expansion, cette dernière ne dispose pas toujours des conditions adéquates pour adopter la forme d'avatars de magie résiduelle. Aussi, afin d'échapper à l'instabilité de sa forme primaire, un fragment de magie résiduelle peut tenter de se dissocier de ses « semblables » puis rechercher et se réfugier dans une entité extérieure, un corps stable, afin de se développer librement, sans crainte de se diluer à nouveau dans un pêle-mêle de magie résiduelle.

L'hôte :

L'entité accueillant cet afflux de magie résiduelle, pouvant prendre des formes aussi diverses que varié, est appelé « hôte ». Il est l'enveloppe extérieure, le corps incarnant la stabilité dont à tant besoin la magie résiduelle s'étend infiltré en lui afin de subsister. Cette dernière, à la manière d'un virus va alors s'installer puis commencer à s'étendre au sein du dit « hôte ». Selon la résistance de l'hôte, la magie résiduelle prendra plus ou moins de temps à en prendre possession. S'il est inanimé ou si sa conscience est faible, alors la contamination progressera extrêmement rapidement. Mais s'il est doué d'un conscience, alors plusieurs phénomènes annexes peuvent voir le jour :

- Le premier phénomène, bien souvent inévitable, est une lutte entre la magie résiduelle infiltrée et l'hôte, doté d'une conscience opposant un tant soit peu de résistance.
- Le second phénomène est généralement une conséquence du premier, à savoir l'assimilation totale de l'un par l'autre. Mais une alternative, généralement temporaire peut s'opérer en l'éventualité d'un domination partielle mais pas totale de l'un sur l'autre, dans le cadre de l’enjeu qu'est le contrôle de l'enveloppe charnelle.
- Enfin le dernier phénomène possible, mais plus surprenant, est une cohabitation voir une inter-alimentation de la magie et de son hôte.

Mutation :

Dans tous les cas, une contamination à la magie résiduelle impacte inévitablement l'apparence du corps qu'il choisit pour hôte. Elle agit sur ce dernier comme un puissant agent mutagène. Une fois infiltrée, la magie résiduelle peut animer des objets dénués de vie, renforcer les muscles, octroyer des facultés magiques ou améliorer le potentiel ces dernières si jamais l'hôte maîtrise déjà la magie.
Cela peut sembler avantageux au premier abord, cependant, les transformations physiques et altérations psychologiques occasionnées au corps et/ou à l'esprit de l'hôte (s'il en possède un) peuvent être tout bonnement dévastatrices.

La gravité de la mutation dépend de nombreux facteurs. Parmi eux, on peut citer les plus importants, à savoir l'intensité de l'exposition à la magie résiduelle et la progression de cette dernière au sein du corps de l'hôte et par corollaire, la résistance opposé par l'esprit de l'hôte (s'il en possède un).

De nombreux stigmates visibles peuvent apparaître suite à une contamination à la magie résiduelle et il serait compliqué voir, impossible de toutes les répertorier. Cependant, certaines récurrences de symptômes peuvent être observées :

- Le premier point se situe au niveau de la puissance physique hors du commun déployé par l'hôte contaminé, s'accompagnant souvent d'une augmentation des proportions et de la masse musculaire de l'entité en question, voir même une poussée de membres supplémentaires dans les cas les plus extrêmes. Il n'est pas rare d'observer des créatures contaminées par magie résiduelle faisant le double de volume de leurs homologues de la même espèce, mais non-contaminé.
- Le deuxième stigmate, qui vient souvent de pair avec le premier, est une agressivité décuplée, presque maladive de l'hôte, même si celui-ci était auparavant d'une nature calme voir inanimé (plante ou minéral, mais nous y reviendrons). Cela vient du fait que, bien qu'ayant trouvé un corps « hôte », la magie résiduelle demeure pour une grande part instable. Par conséquent, cette dernière extériorise son instabilité latente en détruisant ce qui pourrait compromettre sa survie, mais dans un périmètre restreint autour d'elle.
- Le troisième point est l'apparition de striures magiques (généralement bleue) à la surface du corps de l'hôte, signe que ce dernier est gorgé de magie résiduelle. Cette concentration de fortes doses de magie peut même prendre une forme cristalline si jamais les doses assimilées sont particulièrement importantes (à l'image des guerriers d'opales dans les terres désolées).
- Enfin, le quatrième et dernier stigmate communément rencontré est la propension récurrente des hôtes contaminés à se servir de la magie comme moyen de défense, et ce, même s'ils n'en utilisaient pas une once auparavant.
L'ensemble de ces points font des entités ayant succombé à une contamination à la magie résiduelle des êtres extrêmement dangereux et imprévisibles qu'il convient d'éviter soigneusement sous peine d'une mort probable et violente.

Les différentes catégories d'hôtes :

Il est presque impossible de répertorier la totalité des hôtes que peuvent infiltrer les flux de magie résiduelle tant nos recherches en la matière sont encore lacunaires et que leur potentiel de contamination semble illimité. Malgré tout, on peut distinguer quatre catégories de corps « hôtes » différents adéquats à abriter cette magie résiduelle.

- En premier lieu, la magie peut infiltrer le corps d'un individu. Nous subdiviserons cette catégorie en deux sous-parties : les morts d'un côté et les vivants de l'autre.

Le premier cas de figure au sein de cette catégorie des individus est que la magie résiduelle décide de contaminer le cadavre d'un individu. L'esprit de celui-ci étant mort en même temps que son possesseur, la magie résiduelle n'a donc aucun mal à progresser et s'épanouir dans un corps qui n'oppose pas de résistance, donnant naissance à des cadavres ambulants, communément appelés morts-vivants.
Cependant, cette enveloppe charnelle a bien évidemment des défauts, à commencer par sa résistance. Même si la magie résiduelle fera tout pour conserver, voir, renforcer l'intégrité du corps, ce dernier, puisque mort, est en état de décomposition permanente et reste par conséquent assez fragile. Les capacités motrices sont également grandement affectées, faisant des cadavres contaminés des entités relativement lentes (cependant, quelques exceptions, tels que les coureurs de Perracie peuvent être mentionnés).
La contamination de cadavre par magie résiduelle est un phénomène extrêmement courant sur les ruines des champs de bataille où se sont déroulé de grands conflits magiques. Les cadavres des soldats tombés au combat constituent des hôtes de choix pour les résidus de magie saturant l'air, rendant ces lieux déconseillés à l'exploration. Malgré tout, nombre d'aventuriers, marchands et pilleurs en quête de matériels à récupérer trouvent régulièrement la mort sur ces champs contaminés, de la main de cadavres réanimés.

Le deuxième cas de figure est la contamination par magie résiduelle d'un individu, mais cette fois-ci bien vivant. La personne affectée, bien que contaminé, opposera bien plus de résistance qu'un simple cadavre, car doué d'une conscience. Comme nous l'avons vu précédemment, plusieurs phénomènes peuvent se produire lorsque la magie résiduelle fait face à un corps doté d'une conscience (lutte, domination/assimilation et cohabitation), mais dans chacune des éventualités, l'hôte gagnera une puissance bien supérieure à celle d'un simple mort-vivant du fait du meilleur état de son métabolisme.
Bien que les personnes ne possédant pas de facultés magiques soient les plus vulnérables à la contamination, celles qui en possèdent ne sont pas à l'abri d'une contamination, mais pour une raison toute autre : la recherche de puissance. Afin de gagner un pouvoir plus grand, certains mages peuvent céder à la tentation de servir d'hôte aux vents de magie résiduelle présent dans les airs. Mais plus la concentration de magie est forte dans un même endroit et plus il sera difficile de lutter contre son influence. À terme, une trop forte exposition à la magie résiduelle peut mener un mage (surtout un novice) à la mutation, à la folie, à la mort, voir même pire : devenir prisonnier d'un état de léthargie où le mage n'est alors plus qu'un carapace décérébré mué par une conscience magique mais doté d'une puissance affolante.

- Mais cette contamination ne se cantonne pas aux individus. En effet, la faune peut également être sujette à cette contamination, avec d'autant plus de virulence que leur esprit est généralement moins résistant aux puissantes influences que peut exercer la magie résiduelle. Cette dernière agit donc sur eux comme un agent mutagène qui va opérer des transformations biologiques au sein de leur corps afin de faire d'eux des aberrations de chair et magie. Le Öl König, abomination vivant dans les terres désolées du Sud de Duralàs, est un exemple flagrant de créature ayant dramatiquement muté suite à une trop forte exposition à la magie résiduelle. À l'instar de la classe des individus, la faune peut également être subdivisée entre morts et vivants. Mais la rapidité et la gravité de la mutation auxquelles sont soumis leur corps nous tend à les dissocier des individus.

- La flore peut également être touchée par cette magie résiduelle, la faisant inexorablement muter. Le phénomène le plus courant est une accélération monstrueuse de la croissance de ces végétaux ainsi qu'un développement démesuré de leur système immunitaire (épines, poison, pollen toxique, prolifération ultrarapide). Les possibilités de mutation sur les végétaux sont aussi diverses que variés, pouvant aller des ronces géantes aux plantes carnivores mouvantes, en passant par les arbres ensorcelés (tels qu'ils existent en forêt de Perracie).

- Enfin, dernière catégorie, la magie résiduelle peut s'infiltrer dans les minéraux afin de les animer. C'est ainsi que des golems sauvages peuvent voir le jour en pleine nature (À différencier des golems créés par les nains qui naissent par un tout autre procédé : sculpture, sceaux runiques, etc…).

Conclusion :

La magie sous sa forme résiduelle peut être capable des plus grands prodiges comme des pires abominations. Le phénomène de contamination magique que nous venons d'exposer nous démontre bien à quel point cette dernière est un élément sauvage, versatile et difficilement domptable qu'il convient d'appréhender avec une extrême prudence.
Mais au-delà de cette dangerosité inouï qui la caractérise, la contamination à la magie résiduelle est un objet d'étude tout à fait fascinant et avec un potentiel de nouvelles découvertes qui semble illimité.
De plus, plusieurs éléments tout à fait étonnant s'exprime à travers ce processus de contamination orchestré par la magie résiduelle : la recherche de survie, une faculté d'adaptation hors du commun, le choix de l'individualité et d'individuation. Toutes ces caractéristiques sont les fondements de la construction par une entité magique d'une véritable conscience personnelle, voir même d'une identité qui lui est propre.

Mais alors… Cette conscience est-elle le fruit du hasard ? Une anomalie extrêmement rare qui a miraculeusement conduit la magie résiduelle à prendre une forme quelconque parmi une infinité d'autres possibilités ? Où bien est-ce autre chose ? Une sorte d'automatisme, de sous-routine pré-intégrée dans l'essence même de la magie qui la mène inexorablement vers quelque chose de plus grand, à prendre conscience d'elle-même.
Dans ce cas... Jusqu'où peut s'élever cette conscience née de d'un simple fragment de magie en perdition ? Vers quoi tend-elle et surtout... A-t-elle seulement une limite ?

Cet ouvrage rapporte 50 d'expérience et 50 pièces d'or à Hevoria.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Officiel]La Magie résiduelle - Tome II : Contamination

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Officiel]La Magie curative
» [Officiel]Etudes anthropologiques : Les Vampires - Tome IV
» [Officiel]Les Dessous des Orcs - Tome I - Description physique et morale
» [Officiel]Les Rituels Stryges Noirs - Tome I
» Magie spatiale Tome Un [Entraînement]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Ville de Stellaraë :: La bibliothèque :: Rayon D - Magie-