AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Tellios Santicor
Le Monde de Dùralas a précisément 1870 jours !
Dùralas, le Jeu 13 Déc 2018 - 12:18
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 [Officiel]La Magie additionnelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Livre
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 181
Expérience : 577

MessageSujet: [Officiel]La Magie additionnelle   Mar 4 Oct 2016 - 23:38

La Magie Additionnelle



Introduction :

À contrario de la magie résiduelle, dont la notion est développée dans le Tome I, la magie additionnelle se veut contrôlée et contrôlable par son utilisateur. Elle n'a pas ce but primaire de la résiduelle qui rappelons le est de s'étendre et de grandir. Il faut immédiatement différencier l'ajout magique par création d'une donnée inexistante - tel que sauraient le faire certains mages maîtrisant la création de matière (-urgie) - de ce qu'est la magie additionnelle. Il est plus ici question de transférer un potentiel magique à une autre entité. D'où le terme de magie "additionnelle". Nous évoquons donc le fait d'ajouter, de compléter quelque chose d'existant, initialement magique ou non, par une intervention extérieure.



Artefacts :

Si la notion de magie additionnelle semble difficile à appréhender il suffit simplement d'imager ce procéder au travers d'un seul mot : les artefacts. Ce sont tout bêtement des objets auxquels de la magie a été ajoutée, ou fusionnée. On suppose qu'il en existe jusqu'à trois types, dont deux connus et un purement hypothétique que nous verrons plus tard :

  • Les artefacts mineurs : généralement des bijoux ou des équipements tels que des vêtements (bottes, capes, gants...) ; qui ne peuvent être imprégnés que d'un flux magique passif à la fois. Comprenons nous bien, cette passivité est une source de flux énergétique continue ce qui ne requiert pas que le détenteur de l'artefact soit doué de magie...

    Quelques lignes raturées semblent démontrer que l'auteur, après un moment de réflexion probablement, n'a pas souhaité partager cette anecdote...
    Spoiler:
     

  • Les artefacts majeurs : sont toujours des armes - de n'importe quel type - et se différencient instantanément par rapport aux artefacts mineurs puisqu'ils nécessitent au minimum une étincelle de magie lors de leurs utilisations. Un individu non doué de magie ne pourra alors que s'en servir basiquement, donner de simples coups pour un bâton, par exemple. Ils ne sont contrairement aux artefacts mineurs pas limités dans leur champ d'application ; nous allons voir cela à la suite.



Conception des artefacts :

Avant d'effectuer tout transfert magique il faut s'assurer que votre "réceptacle", c'est à dire l'objet choisi, soit adapté. La matière utilisée pour ce même objet définira de suite vos possibilités, raison pour laquelle les vêtements et les bijoux pourront ne contenir qu'un seul effet magique, plus ou moins puissant. Ce sont donc les propriétés naturelles de la matière utilisée qui fixeront sa résistance à une puissance importante. Prenons l'exemple d'un simple bâton de bois. Si un mage puissant essaye de transférer tout son pouvoir dans cette arme alors elle explosera en son centre, et libèrera des morceaux de magie résiduelle. Je vous laisse vous référer aux deux livres traitant de la magie résiduelle pour savoir quelles surprises vous attendent dans ce cas précis.

Certaines armes ont également des pierres précieuses, à la garde pour certaines lames, au sommet d'un bâton pour certains mages... pour les vêtements il s'agira de runes directement brodées dessus. C'est aussi à prendre en compte pour la simple est bonne raison qu'ils peuvent servir :

  • de catalyseur : décuplant la puissance initialement fournie par l'utilisateur ; ce qui peut vous permettre d'atteindre des possibilités jusqu'alors impensable avec votre puissance actuelle et littéralement vous exploser au nez...

  • d'inhibiteur : permettant un usage normal de vos pouvoirs ; ce qui ne diminue pas votre puissance mais cela permet de la canaliser dans cet objet, et ainsi d'éviter tout dérapage incontrôlé.



Fonctionnement du transfert :

C'est le moment le plus délicat. Pourquoi ? Parce qu'il faut faire pénétrer votre texture magique dans l'objet en question. Si ce n'est que ça, un sort et c'est réglé dirons certains. Sauf qu'il ne s'agit pas cette texture magique là, pas de celle utilisée au quotidien par vos pouvoirs non, il est question de l'essence même de votre magie. Et pour réaliser un tel transfert il faut s'engager dans un processus pouvant s'avérer fatal : créer une brèche au sein de votre aura ; le récipient de votre magie comme l'explique le Tome I des Techniques de la Magie.

Durant cette période vous devrez libérer cette essence magique pour qu'elle intègre le futur artefact, contrôler l'ouverture de la brèche qui tendra à s'agrandir de plus en plus notamment si vous êtes dans un lieu chargé de magie résiduelle, et le meilleur pour la fin, souffrir humblement. Ce qui nous permet de lancer des sorts est une petite mutation dans l’essence humaine, par conséquent, quand vous touchez "au coffre des sorts" - votre aura - vous toucher indirectement votre corps qui est lié à cette essence. Les mages les plus inexpérimentés ou inaptes à réaliser cette procédure se dissoudront littéralement dans l'air, dans une abominable souffrance, pour rejoindre les particules de magie résiduelle. Quant à ceux qui la pratique, il n'échappe pas aux tourments de la douleur et à l'épuisement qui s'en suivent, parfois pour plusieurs jours.



Transfert corrompu :

Nous y arrivons. Le troisième type d'artefact encore jamais vu, l'artefact légendaire. De tous âges il y eut des mages plus ou moins avides de puissance. Vous l'aurez compris par le biais des artefacts majeurs nous pouvons théoriquement combiner les pouvoirs de différentes personnes au travers d'un seul et unique objet... Des écrits récents ont été découverts sans pour autant avoir été vérifiés... pensez-vous, quel fou irait le faire !

Il semblerait qu'une tentative de magie additionnelle sur un objet corrompu, et j'entends par là contaminé par la magie résiduelle, offrent alors deux possibilités effrayantes :

  • le transfert réussit : absorbant alors toutes les facultés magiques du réalisateur. Il restera donc en vie mais son aura se videra complètement au point de disparaître et il ne sera alors plus aucunement doué de magie. L'arme en revanche sera détentrice de tous ses pouvoirs, ainsi que de tout ceux précédemment transférés par d'autres personnes, mais étrangement, utilisable sans condition magique préalable...

  • le transfert échoue : le transfert échoue fatalement, l'objet et l'aura du réalisateur implosant en même temps à tel point qu'une fusion impensable se réalise entre les deux. On dit alors qu'un avatar de magie résiduelle verrai le jour, possédant tous les pouvoirs préalablement consignés dans l'artefact en plus d'être doué de sa propre conscience et de vouloir accomplir le but primaire de toute magie résiduelle ; grandir et s'étendre.




Cet ouvrage rapporte 80 points d'expérience et 80 PO à Olorin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Officiel]La Magie additionnelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Officiel]La Magie curative
» nouveau supplement-non officiel?
» [skin]Magie sur ma skin de chat
» Texte officiel des amendements de la constitution de 1987
» Magie théorique, une vulgarisation..., de A. Lasornette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Ville de Stellaraë :: La bibliothèque :: Rayon D - Magie-