Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Sally Salvia
Le Monde de Dùralas a précisément 1633 jours !
Dùralas, le Ven 20 Avr 2018 - 4:39
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !
Partagez | 
 

 "Et ainsi naquit Axe"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 619
Expérience : 2554
Féminin Âge RP : 15

Politique : 85
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Scorpion géant [Emblème de faction] [Modifié] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2560/2560  (2560/2560)
Vitesse: 768
Dégâts: 1643

MessageSujet: "Et ainsi naquit Axe"   Jeu 6 Oct 2016 - 23:43

...

Malorane et les Cälvenberg








Généalogie d'Axe, partie I : Malorane

Début du deuxième âge.

Toutes les générations ne seront pas évoquées, seules les premières (qui participent toutes plus ou moins à l'essor de la famille), les personnalités très importantes et les dernières générations  les plus proches d'Axe) seront traitées précisément.

Axe, de son nom complet Axe de Cälvenberg, est issue d'une famille de nobles discrète, qui a toujours géré ses terres semi-indépendamment de toute politique Dùralassienne. Dirigeante d'une petite seigneurie à la jonction de Sylfaën et du Nord-Est des terres de Hukutav, et bordée par les sombres montagnes de Kanaan, la famille Cälvenberg est la détentrice d'une fortune au passif plus ou moins sombre selon les rumeurs. Bien que mentionnée dans les archives des grandes bibliothèque de Dùralas comme vielle et prestigieuse, la lignée des Cälvenberg a pris soin de placer un voile d'ombre sur certains pans de son histoire ; les rumeurs vont bon train dans les tavernes, mais sont sévèrement sanctionnées par les autorités de la seigneurie.

La lignée humaine des Cälvenberg naît avec le deuxième âge, d'un couple d'exilés qui a fait partie de la vague des premiers humains rejetés pas les Elfes.





o...ooOO - OOoo...o


Les trois premières générations :


Orhon:
 
Orhon Cälvenberg fut un des premiers Hommes, et fit partie de ceux que les Hauts-elfes ont exilés. Leader naturel, il réunit quelques dizaines d'exilés en un groupe hiérarchisé selon les codes d'un système féodal. Il se sépara très vite du reste des humains ( par qui il fut partiellement oublié ) pour fonder son propre village, près de Sylfäen. C'est le premier des Cälvenberg à inculquer fermement à ses enfants les notions de « nobles », « supériorité » et « sang pur ». Si on laisse traîner ses oreilles dans un coin sombre de taverne, il n'est par impossible de capturer au vol des rumeurs comme quoi il aurait assassiné ses parents elfiques, afin d'être le seul à porter le nom Cälvenberg. Mais enfin, ce ne sont que des rumeurs, non ?


Maëda:
 
Maëda Cälvenberg, de son nom de jeune fille Mäeda Sylverte, est l'épouse d'Orhon. Elle fut une des premières à rallier son groupe, et participa en grande partie à la hausse de sa popularité parmi les exilés. Grande oratrice, c'est souvent elle que les livres d'histoire mettent en lumière.


Evra:
 
Evra Cälvenberg est l'aînée de leurs trois enfants. À la fois adulée et détestée par ses parents, elle est la seule enfant de la lignée à naître elfe et pas humaine. Manipulatrice, elle ne tarde pas à devenir un outil indispensable pour son père, qui l'utilise à ses côtés pour traiter avec les hauts-elfes. Adulte, elle décidera finalement de quitter la cité familiale pour rejoindre les elfes, qu'elle considère comme ses seuls véritables congénères, ce qui lui attirera la haine définitive de ses parents.
Orhon a longtemps hésité à se débarrasser d'Evra. Il décide finalement de la laisser en paix parmi les elfes, décision que sont épouse n'acceptera jamais vraiment. Mariée, Evra perdra le nom de Cälvenberg pour prendre celui d'Astrebois, ce qui achèvera de convaincre son père de la laisser vivre.


Malorane:
 
Malorane Cälvenberg naît deux ans après Evra. Bien humaine, portrait féminin de son père, elle se penche très tôt sur l'art des finances -et des détournements... ; avec l'aide de sa sœur, elle contribue grandement au développement économique de la cité à qui elle donnera son nom.


Boran:
 
Dernier-né de la fratrie et né quatre ans après Malorane, Boran Cälvenberg doit lutter pour se faire une place auprès de ses brillantes sœurs. Ses nombreuses tentatives pour se faire remarquer par son père se soldent par un bassin brisé lors d'une partie de chasse ; il a alors douze ans. Sa paralysie a pour effet d'éloigner ses parents de lui plus que jamais, et Boran se réfugie dans les livres et la musique qu'Evra lui fait parvenir. Adulte, il trouve enfin sa vocation en faisant de la petite  cour de son père un lieu riche en culture, et fonde une magnifique bibliothèque.


Evra n'étant plus une Cälvenberg et Boran étant privé de descendance par sa blessure, Malorane seule est en mesure de perpétuer la lignée. Son père se refuse à la marier en dehors de la ville, horrifié à l'idée de s'en séparer, mais considère les garçons de son petit peuple comme indigne de sa fille. Malorane suggère alors une solution à son père, qui l'acceptera en désespoir de cause. C'est cette solution qui intègrera un nouveau venu dans la famille Cälvenberg :


Elldor:
 
Elldor Stellaron, aîné des six fils d'un fondateur mineur de Stellaraë, est enlevé à sa ville et amené à Malorane. Orhon juge son ascendance comme aussi noble et respectable que la sienne, et autorise sa fille à en faire son mari. Elldor ne se rend réellement compte de la situation que lorsque la cérémonie s'achève, et qu'on lui défend formellement de quitter la petite cité. Il ne quittera plus jamais son enceinte, contraint de troquer son nom contre celui de Cälvenberg.


Stellaë:
 
De l'union de Malorane et d'Elldor naît d'abord Stellaë, dont le teint basané et les cheveux en bataille rappellent à son père sa ville natale. Il s'attache maladivement à elle, et l'étouffe en permanence. C'est Malorane qui apprend finalement à sa fille adolescente les condition particulières de sa naissance, à la demande d'Orhon. Stellaë se détourne alors tout à fait de son père, fascinée par sa famille maternelle. Très fière et orgueilleuse, la jeune Stellaë méprise ouvertement Elldor, qui finira par se donner la mort au mariage de sa fille avec un riche commerçant indépendant.


Les triplés Alyne, Héra et Esteban naissent six mois après la mort de leur père Elldor.


Alyne:
 
Alyne, très solitaire, passe la quasi-totalité de son temps aux côtés de son grand-père à qui elle voue une admiration sans faille. Elle a hérité de lui une prestance particulière, et aime monter des petits groupes d'enfants pour s'entraîner à la maîtrise pouvoir. Lors d'une sortie à la lisière de Sylfäen, elle rencontre sa tante Evra, qui est devenue une tueuse à gage à la solde de son mari, parcourant les terres de Dùralas régulièrement. Evra devient rapidement la nouvelle idole d'Alyne, qui fait tout ce qui est en son pouvoir pour la voir régulièrement, en secret. Puis, les visites s'espacent, et Alyne oublie totalement sa tante pour se concentrer sur l'apprentissage de son grand-père. Elle ignore encore que celui-ci a prévu de la marier dès que possible à un petit-fils du Seigneur Stellaron, qui exige une contrepartie à l'enlèvement de son fils. Elle subira le même traitement que celui-ci, enfermée à Stellaraë, mais elle saura se rendre utile. Tacticienne, Alyne persuadera l'administration de la ville de son mari d'effacer toute preuve de l'existence de la Cité Malorane de leurs archives, et rendra régulièrement des comptes écrits à Orhon, qui meurt en quelques mois après son départ.


Héra:
 
Esteban:
 
Héra et Esteban sont depuis leur plus jeune âge fusionnels à l'extrême, ne se quittant jamais, et grandissant quasiment main dans la main. Il n'a jamais été question d'amour entre eux, mais le simple fait de se séparer semble provoquer un intense désespoir des deux côtés. Malorane couve cet attachement, persuadée qu'ainsi les deux enfants devenus adultes seront de solides partenaires économiques. Ils entretiennent un rapport privilégié avec leur oncle Boran, qui leur enseigne l'art de la musique. Tous les deux très doués, ils ravissent leur mère avec de petits concerts organisés en privé. Pendant ce temps, les alliances et les mariages portent leurs fruits : de village, la cité Malorane est passée à grande bourgade en bois. Puis vient l'âge de se marier pour Héra et Esteban. Leur sœur Alyne est envoyée à Stellaraë, et Orhon projette de les unir à leur tour à des marchands itinérants de passage ; mais rien ne presse, leur attachement est si ravissant que même Orhon se laisse adoucir. Tandis que son frère reste obnubilée par elle, Héra s'ouvre petit à petit au monde extérieur. Elle s'échappe la nuit, et fait la rencontre d'un jeune elfe avec qui elle a une relation qui durera deux ans ; et puis, elle se rend compte qu'elle attend un enfant. Désespérée, elle s'ouvre à son frère. Esteban, fou de rage, tente de la tuer ; les deux triplés luttent longtemps, combat qui s'achèvera par la mort d'Esteban. Quelques mois plus tard, Héra meurt en couche en donnant la vie au premier bâtard de la famille Cälvenberg.


o...ooOO - OOoo...o


Rapide résumé pour ceux qui se seraient perdus en chemin : Orhon, un exilé humain, part fonder son propre village. Marié à Mäeda, il a deux filles et un fils, Evra, Malorane et Boran. Evra, née elfe, finira par rejoindre ceux-ci. Boran, quand à lui, devient paraplégique à l'âge de douze ans. C'est Malorane qui perpétue la lignée des Cälvenberg en épousant Elldor, fils du fondateur de Stellaraë ; elle a une première fille, Stellaë, qui cause la mort de son père. Six mois après la mort d'Elldor, Malorane accouche de triplés, Alyne, Héra et Esteban. Alyne épouse une fois adulte un des petits-fils du père d'Elldor, qu'elle part rejoindre à Stellaraë. Héra et Esteban, pour leur part, sont extrêmement attachés l'un à l'autre ; quand la jeune fille tombe enceinte, Esteban tente de l'assassiner. S'ensuit une lutte qui débouchera sur la mort d'Esteban. Plus tard, Héra accouche d'un bâtard, conçu avec un elfe.

Depuis le début du récit, une cinquantaine d'années se sont écoulées.
Au départ un village, la cité Malorane connaît un développement économique fulgurant, ce qui la fait passer relativement vite à l'état de grande bourgade bâtie essentiellement en bois, bien peuplée et solide du point de vue commercial. Mais alors, pourquoi la cité Malorane n'est-elle pas indiquée sur les carte ? Patience, mes agneaux, patience, le voile va bientôt se lever...

Pour les Cälvenberg, c'est le début des manipulations, des écarts financiers, mais surtout le début du mythe. Ma voix fatiguée vous contera plus tard la vie du bâtard et des enfants d'Alyne ; ouvrez grand vos oreilles, c'est ici que ça va devenir intéressant.







o...ooOO - OOoo...o





...


Dernière édition par Axe le Jeu 21 Déc 2017 - 10:38, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 619
Expérience : 2554
Féminin Âge RP : 15

Politique : 85
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Scorpion géant [Emblème de faction] [Modifié] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2560/2560  (2560/2560)
Vitesse: 768
Dégâts: 1643

MessageSujet: Re: "Et ainsi naquit Axe"   Dim 30 Avr 2017 - 16:30

...

Le temps des héritiers





Généalogie d'Axe, partie II

Deuxième âge.

Orhon mourut peu après les évènements contés plus haut. Malgré le départ du premier des leurs, les Cälvenberg prospéraient en ce début de deuxième âge, même si encore une fois ils manquaient d’héritiers. Stellaë, s’étant éloigné de la famille par son mariage, avait été radiée officieusement de la liste des héritiers ou parents d’héritiers de la famille ; elle ne le sut jamais vraiment, pour ne jamais avoir repris contact avec sa famille maternelle. Ses enfants ne connurent donc jamais Orhon ni Maëda, et n’eurent jamais vent d’un quelconque droit de succession.
Une fois de plus, la descendance Cälvenberg allait se reposer sur une seule jeune femme, Alyne. Un problème se posait cependant : la famille avait perdu tout pouvoir sur elle quand elle avait été envoyée à Stellaraë, bien que même mariée elle fit le choix de garder un lien avec ses parents du Nord. Si descendance elle engendrait, celle-ci irait donc aux Stellaron, dont la jeune femme avait épousé le cadet.
Tenace et attachée à sa petite fille, Maëda refusa de se laisser arrêter par ce qu’elle qualifia de détail, faisant fi des lois qu’on lui avait inculquées chez les elfes. Les liens familiaux des Cälvenberg n’en étaient pas à sa première dérive, et il lui fallait récupérer une jeune âme à forger pour pouvoir lui léguer les rênes de la cité en toute tranquillité d’esprit ; ses propres enfants ne lui inspiraient pas confiance, le belle Malorane était trop cupide et Boran n’avait pas l’étoffe d’un dirigeant.
Alors, elle donna l’ordre à Alyne de lui faire parvenir son aîné, qu’il soit garçon ou fille, peu importait le moyen - elle savait que sa petite fille ne se défausserait pas. L’ordre fut en effet exécuté, et quelques mois plus tard, un bébé arriva aux portes de la cité, portant le nom d’Éléas, accompagné de trois hommes de main et d’une missive. Rédigée de la plume d’Alyne, la lettre certifiait que le petit était son premier enfant et qu’aucun stellarois vivant ne savait où il se trouvait - lettre qui ne trouva jamais de réponse, mais Alyne reçut bien des fois des preuves discrètes que son geste avait été apprécié à Malorane.

L’enfant fut élevé par Maëda comme convenu, puis par Malorane et son frère quand celle-ci alla rejoindre son mari, Héra et Esteban dans le tombeau familial. Charmant garçon, l’air secret et malicieux mais d’un angélisme à toute épreuve, Éléas fit la fierté de ceux qui l’élevèrent.
Il grandit, devint un jeune homme, sans toutefois voir mourir aucun de ses deux tuteurs ; même vieillissants, Boran et Malorane s’accrochaient à la vie et à leur place privilégiée à la tête de leur petite ville. Sans jamais montrer d’agacement, Éléas les soutint dans leur grand âge en se contentant de sa propre part de pouvoir, maigre mais suffisamment conséquente. Il était apprécié de sa famille et de ceux sur qu’il dirigeait, et était promis à de grandes et belles choses à la tête de sa bourgade.

Et puis un jour, trois jeunes gens se présentèrent aux portes de Malorane. Ils réclamaient qu’on les laisse s’entretenir avec Éléas et lui seul, se présentant comme les héritiers légitimes de la cité ; Orhon, Sichède et Graham étaient leurs noms. À la surprise de tous, et au passage à la sienne, Éléas fut contraint de les accueillir, puis de scinder ce qu’il avait de pouvoir en cinq parts égales, qui furent toutes prises en charge par un héritier. Même s’il devint vite complice avec les nouveaux arrivants, le jeune homme conserva toute sa vie une certaine amertume, et leur en voulut longtemps pour avoir mis un terme à la trop longue existence de Boran et de Malorane, considérant le premier comme un très bon ami.

Éléas, Orhon, Sichède et Graham, tels étaient à présents les dirigeants officiels de la cité Malorane ; ils étaient tous enfants d’Alyne.



o...ooOO - OOoo...o


Orhon le Jeune:
 

Orhon fut prénommé ainsi en hommage à son défunt arrière-grand-père. Second né de la fratrie, il est l’ainé de Sichède, Graham et Aelith, mais de deux ans le cadet d’Éléas. Il était bourru, froid, antipathique, mais c’est lui qui maintint la cohésion entre ses frères et sœurs avec le plus de résolution. En véritable viel Orhon réincarné, il fit tout son possible pour faire disparaître la vielle branche des Cälvenberg, allant même jusqu’à vérifier si sa tante Stellaë avait bien pris le nom de son mari, ainsi que ses enfants.
Jeune, sa mère Alyne ne cessait de lui narrer l’histoire de sa famille, conte qu’il buvait avec fascination, aussi inquiétant était-il. En grandissant, son intérêt faillit s’estomper, jusqu’au jour où une lettre lui fut portée personnellement, soi-disant en provenance de Malorane. Cette lettre était une invitation à prendre part à une machination ambitieuse, qui concernait également sa sœur et son jeune frère. C’était le début d’un long échange entre le jeune homme et l’expéditeur, qui finit par lui dévoiler son nom en gage de confiance réciproque.


Graham:
 
Graham fut sans doute un des plus fins héritiers de Malorane. Probablement le second, en fait, mais il demeura  le meilleur stratège de sa fratrie durant ses jeunes années ; c’était son seul caractère vraiment remarquable, il n’était pas bon bretteur…et encore moins doué d’une quelconque magie.


Éléas:
 

Éléas, Éléas. Charmant enfant qu’Éléas. Loin d’être stupide, il se fit cependant manipuler allègrement toute sa jeunesse durant, jusqu’à l’arrivée de ses frères et sœurs, qui s’approprièrent une grande partie du pouvoir qu’il avait mis de longues années à acquérir. La machination des héritiers, comme elle fut appelée par la suite, finit cependant par lui être profitable, car il put enfin s’affirmer comme un des dirigeants de Malorane à part entière.


Sichède:
 
Troisième des enfants d’Alyne, Sichède était une porte-parole née, comme le fut son aïeule Maëda. Mais elle eut d’abord peu l’occasion de s’exprimer devant les foules, devant se contenter de convaincre unes-à-unes les personnes qui ouvrirent finalement les portes de Malorane à ses frères. Même ainsi, elle usa des mots avec une habileté que peu auraient égalé. C’est une fois arrivée aux commandes de la cité qu’elle put enfin user de son formidable pouvoir de persuasion, qui prit la forme de longs discours inspirés devant les travailleurs malorans.


le bâtard:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 619
Expérience : 2554
Féminin Âge RP : 15

Politique : 85
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Scorpion géant [Emblème de faction] [Modifié] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2560/2560  (2560/2560)
Vitesse: 768
Dégâts: 1643

MessageSujet: Re: "Et ainsi naquit Axe"   Jeu 21 Déc 2017 - 10:44

...

"Intrinsèque"






Généalogie d'Axe, partie III

Troisième âge.

À l'aube du troisième âge, les tensions qui planaient sur la famille Cälvenberg se sont lentement éteintes, laissant derrière elles une famille endurcie et cinq héritiers à la descendance tout aussi prolifique, autant de candidats à la succession à la tête de la cité. Partout, on a oublié la famille qui avait un jour enlevé un des fils des fondateurs de Stellaraë, non contents d'avoir auparavant irrité les elfes et d'avoir renié plusieurs de ses enfants. La petite cité prospère s'agrandit et se renforce malgré quelques conflits mineurs entre ses multiples dirigeants, qui se succèdent bien rapidement à sa tête. Le peuple est tranquille à ce propos ; depuis l'aube des temps, il leur semble que leurs chefs sont quelque peu fêlés et ne s'en accommodent pas outre mesure. Qu'ont-ils à craindre ? La famille leur a toujours assuré tranquillité et prospérité, et ne cherche plus de noises à personne d'autre qu'à elle-même depuis plusieurs décennies. Ainsi, Malorane s'agrandit et s'enrichit en complète autarcie, perdue quelque part à la frontière de Sylfaën et des montagnes inhospitalières qui cisèlent les paysages rudes du Nord.

Plus de trois siècles après la machination des héritiers, quatre maisons se sont formées au sein de la cité, descendant respectivement d'Éléas, d'Orhron, de Sichède et Graham et siégeant chacune à un point cardinal de la cité. Au Nord, les hauts Cälvenberg, fils et filles de l'ainé Éléas. À l'Ouest, les Occidentaux, affiliés cette fois à Sichède ; les maisons suivantes, les bas Cälvenberg et les Orientaux, descendent d'Orhon et de Graham. Leurs représentants sont multiples, mais seul l'un d'entre eux est autorisé à siéger dans le château érigé au centre de la ville, qui a remplacé la demeure de leurs ancêtres communs, Orhon premier du nom et Maëda. Ainsi, les maisons se déchirent continuellement pour accéder au privilège de la direction de la cité, des alliances se nouant et se dénouant à chaque génération pour tenter de parvenir à un accord, sans succès ; même les maisons les plus raisonnables se font jalouses lorsque le trône tombe de leur côté.

C'est dans ce contexte de guerre froide intestine qu'un futur unificateur finit cependant par voir le jour, dernier enfant en date des Cälvenberg Orientaux et enfant prématuré miraculé : Saraste.


o...ooOO - OOoo...o

Saraste :
 


Dernière édition par Axe le Sam 27 Jan 2018 - 18:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 619
Expérience : 2554
Féminin Âge RP : 15

Politique : 85
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Scorpion géant [Emblème de faction] [Modifié] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2560/2560  (2560/2560)
Vitesse: 768
Dégâts: 1643

MessageSujet: Re: "Et ainsi naquit Axe"   Jeu 21 Déc 2017 - 11:04

...

Seek and Destroy







Généalogie d'Axe, partie IV


Quatrième âge.

À venir.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 619
Expérience : 2554
Féminin Âge RP : 15

Politique : 85
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Titres:
 

(Scorpion géant [Emblème de faction] [Modifié] +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2560/2560  (2560/2560)
Vitesse: 768
Dégâts: 1643

MessageSujet: Re: "Et ainsi naquit Axe"   Jeu 21 Déc 2017 - 11:19

...

L'amour du père







Généalogie d'Axe, partie V


Cinquième âge.

À venir.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

"Et ainsi naquit Axe"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ainsi naquit le Mont Saint Michel
» Ainsi sera ta vie [PV Mistral Glacé]
» Frère... puis-je t'appeler ainsi? Tant de temps s'st écoulé..
» "Ainsi, font, font, font, trois p'tits tours et puis s'en vont." (Avec Isa)
» Le destin en a voulu ainsi... [poste unique]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Accueil :: Présentations des membres :: Généalogie-