AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Tellios Santicor
Le Monde de Dùralas a précisément 1870 jours !
Dùralas, le Jeu 13 Déc 2018 - 11:37
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 [Officiel]La Magie curative

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Livre
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 181
Expérience : 577

MessageSujet: [Officiel]La Magie curative   Lun 10 Oct 2016 - 2:47

La Magie Curative



Introduction :

La Magie Curative, comme son nom l'indique, est une magie propre à la guérison et aux traitements des maladies. C'est une des formes de magie les plus rares et les plus dangereuses à pratiquer, et ce, davantage pour le guérisseur que pour le malade. En effet, beaucoup pensent qu'un simple échange de flux magique suffit à guérir de tous les maux mais la vérité en est toute autre... Ensemble, nous allons essayer d'éclaircir cela.



Druides & Guérisseurs :

Avant de nous avancer sur le sujet nous devons bien entendu prendre conscience des utilisateurs si particuliers et uniques de cette magie, ainsi que de leurs compétences respectives. Et vous constaterez que la différence des deux n'est pas anodine. Ne nous mentons pas les druides sont des guérisseurs avant tout. Alors pourquoi cette appellation ? Parce que bien qu'ils soient en mesure de soigner les maux et les maladies de ce monde, ils n'acquièrent, ne maîtrisent et n'exploitent pas leurs facultés magiques avec la même intensité.


  • Les druides, à la différence des guérisseurs, sont des êtres très proches de la nature et de son équilibre. Attention, il n'est pas ici question d'affirmer qu'un guérisseur ne peut pas l'être, mais il ne peut pas y être lié comme le serait un druide. Pourquoi ? Parce que la tradition affirme sur tout Dùralas qu'un guide nait de cette magie, et j'insiste sur ce point car il est rentrer dans les us et coutumes que la naissance d'un druide relève de la volonté divine. Et leurs compétences ne peuvent qu'appuyer cette hypothèse. Leur proximité avec la nature leur donne également la possibilité de soigner la faune et la flore.

  • Les guérisseurs, ne sont pas nés de cette magie, pas avec ce don en particulier si l'on veut simplifier. Cela n'empêche qu'ils ont appris à le maîtriser, à l'exploiter avec le temps et la connaissance glanée ici et là. N'importe qui, si j'ose dire, peut alors développer des facultés curatives, mais qui toutefois resteront toujours moindre comparées à celle d'un druide.



Essence vitale & Essence magique :

Une dernière chose nous reste à clarifier, qu'est-ce que l'essence magique et l'essence vitale ? Comme expliqué dans le Tome I des Techniques de la Magie, la texture de la magie entre en résonance avec l’aura, l’aura entre aussi en résonance avec la magie. Pour vous éviter une relecture trop pointilleuse, gardez en tête que la texture magique est la matière utilisée et liée (ou non) par l'utilisateur de la magie et que l'aura en est le réceptacle. Ce même Tome I précise également que la magie est une petite mutation dans l’essence humaine. L'essence vitale et l'essence magique sont donc les deux composantes de votre Aura, qui au travers de cette mutation se sont intimement liées, l'une ne pouvant se défaire de l'autre. L'une étant un indicateur de vos données vitales et l'autre un moyen de déceler que vous êtes bien pourvu du don, et donc capable de magie.



Diagnostic & Voile :

Abordable par n'importe qui le diagnostic est une étape indispensable pour découvrir l'étendue des blessures d'une personne mal en point. Mais alors que sur un diagnostic extérieur tout le monde peut être utile, les druides et les guérisseurs se distinguent majoritairement sur les diagnostics internes. En effet, tandis qu'un guérisseur devra parcourir de ses mains et à l'aide de sa texture magique chaque partie du corps du blessé pour localiser ses éventuelles blessures internes, le druide verra toute autre chose ; le voile.

Le voile est une sorte de linceul de texture magique uniquement visible par les druides lorsqu'ils se concentrent un peu sur leur patient. Il représente l'état général du blessé et permet de localiser aisément les blessures internes puisque les zones touchées ne sont pas recouvertes du voile, laissant alors un trou apparaître. Les druides considèrent ce phénomène comme une barrière entre le monde des morts et celui des vivants. Il est quasiment impossible de ramener quelqu'un à la vie si son voile n'est plus visible...



Curation légère :

La première forme de soins reste la plus fréquente, les plantes médicinale. Druides comme guérisseurs s'en servent quand c'est possible pour éviter d'avoir à puiser dans leur ressource magique. Mais seuls les druides sont capables d'ajouter dans ces potions, remèdes ou autres mixtures, des effets magiques qui viendront renforcer le processus de guérison ou remplacer un ingrédient indisponible. Néanmoins, même une potion couplée à un quelconque effet magique ne saurait guérir quelqu'un avant plusieurs jours.

Viennent ensuite les blessures extérieures qui, même si elles peuvent être profondes, n'engagent pas le pronostic vital du patient et seront donc considérées comme superficielles. Pour soigner et guérir ce genre de blessures, un druide/guérisseur, devra placer ses mains à quelques centimètres au dessus de la zone touchée et relâcher progressivement sa texture magique. Pourquoi progressivement ? Chacun a sa propre essence vitale et magique. La magie de celui qui réalise les soins sera alors perçue différemment par le corps du patient ; si cette assimilation n'est pas progressive l'enveloppe corporelle souffrante pourrait tenter de la rejeter en créant une tension qui assurément agrandira la plaie...



Curation profonde :

Et pour les affections internes ? S'il fallait synthétiser cette partie de la magie curative je ne donnerai que deux mots : douloureux et dangereux. Les guérisseurs ne pourront agir que délicatement sur ce genre de chose car même un guérisseur expérimenté ne saurait guérir complètement quelqu'un du premier coup. Il lui faudra plusieurs tentatives raisonnablement espacées, tandis qu'un druide pourra (selon sa puissance bien sûr) guérir quelqu'un d'un état grave en une seule voire deux tentatives...

Là où ce n'est pas joyeux c'est dans la manière de procéder, qui reste identique que l'on soit druide ou guérisseur d'ailleurs. Nous avons vu que l'essence vitale et l'essence magique constitue l'aura à proprement parlé. Pour soigner et guérir quelqu'un en profondeur il faut donc atteindre son essence vitale. Vous allez devoir créer une brèche dans l'aura du patient ainsi que dans la votre, comme l'explique l'ouvrage sur la Magie Additionnelle, contrôler l'ouverture de la brèche qui tendra à s'agrandir de plus en plus notamment si vous êtes dans un lieu chargé de magie résiduelle, et transférer petit à petit de votre essence vitale et magique. À la fois pour maintenir en vie le blessé tout en lui donnant de la force au travers votre propre essence vitale, mais aussi en laissant votre flux magique s'infiltrer en lui afin de guérir tous ses maux. Toujours de manière progressive comme précisé précédemment car cette fois-ci un rejet de votre magie par l'enveloppe corporelle signerai la mort du patient.

Les curations profondes sont douloureuses et dangereuses pour le druide/guérisseur qui les pratique. Par ce processus vous accueillerez la souffrance du patient, et c'est un fait inévitable quelque soit votre expérience. Vous ressentirez absolument toutes ses plaies internes, externes et la souffrance qui y est liée, mais pourquoi ? Étant donné que accédez à son essence vitale, vous ouvrez une brèche dans son aura, mais votre aura durant la phase de guérison est également brisée ce qui créera une liaison corporelle, principalement nerveuse, entre vous. C'est dans les cas les plus extrêmes que la magie curative prend sa forme la plus dangereuse au moment même où le voile de la personne est en train de s'étioler. À cet instant précis le moindre relâchement du druide/guérisseur peut le faire basculer dans le royaume des morts... son essence vitale et magique happées définitivement.

Cet ouvrage rapporte 65 points d'expérience et 65 PO à Olorin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Officiel]La Magie curative

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Officiel]La Magie curative
» nouveau supplement-non officiel?
» [skin]Magie sur ma skin de chat
» Texte officiel des amendements de la constitution de 1987
» Magie théorique, une vulgarisation..., de A. Lasornette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Ville de Stellaraë :: La bibliothèque :: Rayon D - Magie-