Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Shinda kory
Le Monde de Dùralas a précisément 1453 jours !
Dùralas, le Dim 22 Oct 2017 - 23:02
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Description des lieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Shakti Vhahweyar
Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 374
Expérience : 2582
Féminin Âge RP : 23

♦ Politique : 65
Métier : Bûcheronne - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Manticore de Shakti +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
4237/4237  (4237/4237)
Vitesse: 598
Dégâts: 2156

MessageSujet: Description des lieux   Mar 25 Oct 2016 - 2:44


Une odeur de sang empli l'atmosphère et vient vous titiller les narines. Au loin, tandis que vous tentez de percer l'épaisse brume qui entoure la Place à la Guillotine, vous n'apercevez que des citrouilles qui semblent se rire du sort des perdants, et des épouvantails dont la danse ne s'interrompt que lorsqu'ils viennent chercher les têtes de ceux qui n'ont pas su survivre à la nuit...
Serez-vous le prochain à orner la décoration du Hameau ?


L'affiche:
 





Histoire | Dialogue : RosyBrown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1623
Expérience : 4590
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mar 25 Oct 2016 - 12:19

Saigo ouvrit les yeux d'un coup. Son regard rouge sang embrassa les alentours. De sa position actuelle, il voyait le ciel nocturne, masqué par d'épais feuillage. Tout autour de lui, son champ de vision était réduit par de la brume. À la vue de ceci, il grinça des dents, mauvais souvenir que la brume. Il essaya de se rappeler comment il avait atterri ici, mais ne parvenait guère à se remémorer quoi que ce soit. Où était-il ? Que faisait-il ici ? Sa réflexion fut interrompue par une voix qu'il connaissait. Shakti.

Accompagnée de Styx, ils avaient organisés un petit jeu qui devrait tourner au bain de sang dans très peu de temps. Venant de ses deux camarades, ça ne le surprenait aucunement, mais tout cela promettait d'être intéressant. L'Exécuteur se redressa totalement. Neuf joueurs, un mort par nuit. La priorité évidente, c'était de s'occuper du Marabout, tel qu'il était nommé. Qui pouvait bien avoir hérité d'une âme aussi dangereuse ? Lui peut-être ? Non. À moins que... Saigo sonda son inconscient, fermant les yeux et se concentrant. Une poignée de seconde lui suffirent pour comprendre son rôle et l'étendue de ses pouvoirs. On va s'amuser... Pensa-il sourire aux lèvres.

Sans perdre un instant, le Faucheur partit à la recherche de ses camarades de jeu. Tout cela allait être un bon exercice pour travailler l'éloquence chère à son maître, Onze. Il ne tarda pas à apercevoir d'autres silhouettes dans la brume. Que des têtes inconnues, sauf une.

Tiens donc ! Garzvorgh c'est ça ? Toi aussi tu te retrouve dans ce petit jeu ? Demanda un Saigo d'un calme olympien.

Le Faucheur détailla la peau-verte. Se pouvait-il que ce soit lui, le Marabout ? Tout était possible, et il savait l'orc assez malin pour bien dissimuler ses cartes. Si jamais il n'était pas sa cible première, il pouvait en revanche faire un allié de choix. À voir. Pour l'heure, le stryge noir observait les autres joueurs. Avec la brume, impossible d'établir une description claire, même avec ses yeux d'Analyste. Deux personnes se démarquaient cependant. Un géant, et un peu plus loin, une silhouette rachitique. Parmi toutes les âmes présentes dans le Hammeau, c'était les deux qui attiraient le plus son attention.

Un Géant Marabout ? Ce serait très Styx, ça, de donner le plus grand pouvoir aux imbéciles. Ou bien l'autre, qui semblait d'une nature discrète ? Cela semblait bizarrement plus plausible à Saigo. Capable de se faire oublier, il pourrait bien être capable de tirer les ficelles dans l'ombre. Ou alors il faisait complètement fausse route et le Marabout se cachait ailleurs. Définitivement, il voulait en apprendre plus sur ces deux là. Le petit en premier. Il allait sans doute faire appel à l'Emporium. Mais pour l'heure, il s'avança de quelques pas, pointa un doigt accusateur vers cette silhouette maigrichonne, et annonça d'un ton froid.

Je te tiens à l'œil. [Saigo s'adresse à @"Saunee Starvation" ]


Dernière édition par Saigo le Mar 25 Oct 2016 - 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garzvorgh dit "Kalevala"
Voleur

avatar

Messages : 353
Expérience : 2836
Masculin Âge RP : 20 ans

♦ Politique : 01
Métier : Mineur - Compagnon (105)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hippogriffe +250, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
1515/1515  (1515/1515)
Vitesse: 1028
Dégâts: 651

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mar 25 Oct 2016 - 15:48

Garzvorgh écoutait silencieusement le discours de la belle et dangereuse Shakti Vhahweyar, une Naga particulièrement douée aux armes qu'il avait pu affronter en arène, et Styx, un être aux tenues extravagantes qui n'était ni plus ni moins que le dirigeant de la Congrégation de l'Ombre. Ils étaient postés sur une estrade, accompagnés d'une palanquée d'épouvantails à tête de citrouille.

Ils organisaient un jeu macabre. Dans chacun des participants présents, neuf au total, une âme, connue seulement des deux organisateurs, avait été implantée. Chaque dùralassien jouait donc un rôle différent, donc le but était de survivre durant sept longues nuits. Pour ce faire, ils devaient enquêter pour essayer de trouver les différents rôles, et notamment un important, celui de Marabout. D'après les dires des organisateurs, le marabout était un voleur d'âmes, qui devait toutes les aspirer pour gagner la partie. Il était clairement le rôle le plus dangereux de cette pièce tragique.

Le speech terminé, l'Orc regarda les alentours, songeur. De la brume réduisait son champ de vision, mais il pouvait apercevoir les silhouettes des différents protagonistes. Il tenta de la faire se disperser en utilisant son omichlkinésie, le pouvoir de contrôler la fumée, mais n'y parvint pas : l'âme implantée dans son corps le bridait.


Tiens donc ! Garzvorgh c'est ça ? Toi aussi tu te retrouves dans ce petit jeu ?

Le Kalevala tourna la tête vers son interlocuteur, la mine impassible. Il s'agissait d'un Stryge noir, d'après les grandes ailes noires qui ornaient son dos. Il l'examinait de son regard sanglant. Le peau-verte le connaissait, il était dans la Congrégation de l'Ombre, et il l'avait déjà aperçu dans les vestiaires de l'arène de BaldorHeim. C'était un véritable assassin, rapide, et stratège, d'après les dires. Garzvorgh ne répondit pas à l'instant même, il observait les faits et gestes de.. Saigo, si ses souvenirs étaient bons. Celui-là observa autour de lui les autres participants, avant de revenir sur l'Orc, en s'avançant de quelques pas, et en le montrant du doigt.

- Je te tiens à l'œil.

L'Orc leva un sourcil, la mine hautaine, avant de répondre d'une voix forte et intelligible, afin que tous les participants l'entendent.

- Apparemment oui, Saigo, si c'est bien comme cela que l'on t'appelle. Pour ma part, je vous tiens tous à l’œil, vous êtes tous suspects. Essayons de jouer intelligemment pour découvrir qui est le Voleur d'âmes. Que ferait un Marabout pour rester tranquille ? Il essayerait peut-être de se faire le plus discret possible...

La brume ambiante commençait à se dissiper petit à petit. Il s'avança lentement vers la silhouette la plus proche de lui, qui s'avéra bientôt être un homme encapuchonné. Le bas de son visage était masqué, et il avait l'air farouche.

- Toi ! Qui es-tu ? Tes intentions dans cette pièce sont-elles louables ?

[Garzvorgh s'adresse à @Utop Libert ]






Couleur des dialogues : Slateblue

Rp en cours : ...

Double-compte de Dilon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.forumactif.org
Utop Libert
Tavernier

avatar

Messages : 1582
Expérience : 1574
Masculin Âge RP : 27

♦ Politique : 53
Métier : Chasseur - Expert
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Reaper, Sombral d'Utop +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
895/895  (895/895)
Vitesse: 627
Dégâts: 939

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mar 25 Oct 2016 - 16:38

Styx... ce nom semblait lui être familier, mais pas son visage. Utop se tordait l'esprit afin de se souvenir ce que ce nom lui évoquait. Cela ne faisait que peu de temps qu'il s'aventurait sur les terres de ce monde, mais pourtant ce nom lui disait quelque chose. Soudain, ses pensées s'éclaircirent. Cet homme, il en avait entendu parlé dans une des tavernes ou il avait passé une soirée. Des hommes discutaient discrètement d'une certaines secte qu'ils nommaient la Congrégation de l'Ombre tout en pointant Utop du doigt. De ce qu'il avait compris, les hommes pensaient qu'il faisait parti de ce groupe à cause de son accoutrement et de son regard froid.
C'était donc lui Styx, l'homme qui se faisait appeler l'Ombre. De toute évidence, ni lui, ni la femme qui l'accompagnait n'inspiraient confiance à Utop. De plus, il ne se rappelait même pas comment il avait atterrit ici, ni même pourquoi.

  Une odeur qu'il connaissait bien planait dans l'air, celle du sang, mais autour de lui seul les épouvantails se tenaient debout, du moins c'est ce qu'il pensait, mais une voix se fit entendre, mais elle ne s'adressait pas à lui. La brume était épaisse, il ne voyait pas à plus de deux mètres devant lui et décida donc de se tenir sur ses gardes, la hache à la main. La hache ? Sa hache avait disparu ! Comment cela était-il possible, quelle était donc cette hérésie ? Cette histoire commençait à lui déplaire fortement, sans hache, il était livré à lui même, sans défense contre cette chose, ce Marabout. Peut être son arme lui avait été retiré car lui même était le Marabout ? Non impossible, il le saurait, il le sentirait. Ou peut-être pas, son esprit était confus, Styx était annocé comme étant illusionniste, mais quel genre d’illusionniste ?

  Toutes ces questions embrouillaient l'esprit d'Utop qui ne savait plus où donner de la tête à un tel point qu'il n'en entendit pas que quelqu'un s'approchait de lui. Sa peau ne semblait pas d'une couleur normale, même dans l'obscurité de la nuit. Elle semblait verdâtre. Mais Utop n'eut pas le temps de dire ou faire quoi que ce soit que l'homme vert l'interpella :

"Toi ! Qui es-tu ? Tes intentions dans cette pièce sont-elles louables ?
"

  Utop ne lui faisait déjà pas confiance à celui là ! Il mettait déjà en doute le fait qu'Utop soit peut-être ce Marabout alors que lui même n'était pas sûr de ne pas l'être. Il répondit donc comme à son habitude d'un ton légèrement froid :

"Je suis Utop Libert. Quant à mes intentions, je compte pas rester planté là à attendre le Marabout ! "

  Une fois sa phrase terminé, Utop s'éloigna. Au loin, une silhouette ne lui semblait pas inconnue. A quelques pas de lui se trouvait Leigli, ce mage avec lequel il avait déjà combattu auparavant, dans une clairière dont le nom lui échappait tout le temps. Mais était-ce vraiment le mage qu'il avait connu ou bien une hallucination de son esprit malade ? Non aucun doute, c'étais bien lui, l'Albus se trouvait lui aussi dans cette drôle d'histoire. Utop commença alors à douter, cela faisait déjà deux fois qu'il croisait cet homme et cela faisait aussi deux fois qu'il le croisait dans des circonstances plus que surnaturelles. Était-il lié à tout ça ? Était-ce lui le fameux Marabout ? Utop devait s'assurer de ne pas lui faire une confiance aveugle étant donné la dangerosité de la situation et l'accumulation de coïncidences. Il décida tout de même de lui adresser la parole :

"Leigli ! Que fais tu là l'hérétique ?"

[Utop Libert s'adresse à @Leigli Delnoch ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leigli Delnoch
Albus Forteresse

avatar

Messages : 299
Expérience : 1263
Masculin Âge RP : 23

♦ Politique : 04
Métier : Bûcheron - Novice (10)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Cernunnos, Cerf royal de Leigli +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1665/1665  (1665/1665)
Vitesse: 299
Dégâts: 354

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mar 25 Oct 2016 - 16:52

L'homme aux longs cheveux argentés et au regard d'améthyste s'était couché, comme chaque soir depuis de longues semaines, sur le sable de la plage aux alentours d'Ishtar. Comme demandé dans l'annonce, un cercle rouge avait été peint près de lui. Diantre, que ce fut complexe de trouver de quoi dessiner ce fichu cercle ! Il avait songé à du sang animal, ou à quoi que ce soit capable de convenir, mais ne parvint à rien trouver dans la ville, même avec l'aide d'Helyn. Résolu, il finit par se tailler légèrement la paume gauche de la main de sa dague. Fixant le cercle, il était resté de longues minutes en regardant ce cercle démoniaque. Dans quoi s'embarquait il ?

Le réveil se fit en sursaut. L'air putride le fit hoqueter. L'odeur salée de la mer n'était plus. Une odeur nauséabonde et omniprésente de sang l'agressait soudain. Il jeta un regard autour de lui. Le sable était devenu... Terre. Le ciel était obscurci, et la brume environnante créait une ambiance lugubre, et sinistre. Soudain pris d'une légère frayeur, Leigli jeta un regard à son corps. Non, son corps lui était toujours propre, ses cheveux étaient toujours là. Mais quel était cet étrange sentiment de... D'emprisonnement ? Il leva sa main gauche, et avisa la cicatrice de sa précédente coupure. Rien d'anormal. Il leva alors la main droite et fronça les sourcils. Remuant doucement les doigts, il s'aperçut rapidement qu'il avait perdu la chose la plus chère à son intégrité : Sa magie. Il referma le poing et regarda attentivement les alentours. C'était un rêve, assurément. Une illusion du dénommé Styx. L'affiche était donc bel et bien une invitation à... A un rêve collectif ? Il soupira. Il n'aimait pas être ainsi dans l'ombre sans pour autant n'avoir d'autre choix que d'aller de l'avant. Il se leva lentement, ses genoux légèrement ankylosés. Comment cette sensation peut être effective dans un rêve ?

Il semblait qu'il était à l'écart d'une sorte de place surplombée d'une scène. Il reconnut ce qui se trouvait être un théâtre dans ce monde. Sur Palarandra, il n'y en avait pas. Mais à Ishtar, il en avait croisé quelques uns, bien que ne comprenant pas l'humour s'y jouant. La place était occupée de diverses personnes. Certaines étaient debout, d'autres assises, et un personnage était sur la scène. Fronçant les sourcils, Leigli s'avança doucement, curieux de comprendre ce qu'il se passait. Il rejoignit discrètement la place. La personne sur l'estrade se trouvait être une femme. Dangereuse. C'était le premier mot qui lui venait à l'esprit. Dangereuse de par sa beauté, mais dangereuse au delà de cela. Mortelle. L'Albus frémit légèrement. Elle lui rappelait légèrement Hazrile. La jeune femme entama un long discours, jouant avec des épouvantails … Vivants ? L'absurde de cette scène rimait avec une magie qui le dépassait. Lorsqu'il apprit que des âmes avaient été implantées en chaque personne dans la place, Leigli porta sa main à ses lèvres de surprise. Ce n'était pas de la nécromancie que pratiquait cette femme. De la manipulation d'âme. Il frémit délicieusement. Un tel pouvoir était... Exquis, mais ô combien surprenant. Existait il réellement une magie capable de manipuler la conscience de personnes pensantes ? Non, c'était irréaliste. Et pourtant, cela expliquait son incapacité à user de ses pouvoirs... Puis, avec une entrée rocambolesque, un personnage pour le moins burlesque apparut. Non, un style vestimentaire burlesque. Leigli fronça les sourcils. Autant, la femme n'avait pas de suite donné son nom, autant connaissait il instantanément celui du nouvel arrivant. Présenté tel que Styx, l'Albus ne put s'empêcher de le fixer dans les yeux. Un pressentiment, une intuition. Se rappeler de ce visage pourrait bien un jour lui sauver la mise. Qui était cet homme ? Qui était cette femme répondant au nom de Shakti ? Qui étaient ces mages manipulateurs d'âme ?

Styx, qui s'avérait être un orateur exceptionnel, notamment grâce à la mise en scène des épouvantails et de leur mascarade, expliqua alors ce pourquoi ils étaient là. Un jeu. Un mangeur d'âmes, huit enquêteurs. Un emporium. Sept nuits.

Quelque chose clochait dans l'esprit de Leigli. C'était tout ? Une alliance de 8 contre un homme seul ? Comment étaient ils censés procéder ? L'emporium serait d'une grande aide. Néanmoins, quelque chose clochait. Oui, il y avait le Marabout à trouver au plus vite. Mais... Les mots de Styx étaient causeurs de doute. Il n'y avait pas que lui, Leigli en était persuadé. Des « méchants », il y en avait partout. Mais le Marabout était le plus dangereux. Le méchant des méchants. Cette expérience allait demander beaucoup de réflexions. Et de la stratégie.

Alors qu'il réfléchissait aux enjeux de cette partie, l'Albus vit un homme s'approcher de nulle part, et toisa une créature verte. Leigli ne connaissait pour le moment aucun des protagonistes. Garezaforke ? L'Albus tenta de mémoriser le nom du peau-verte. L'homme aux ailes noires s'approcha ensuite d'un homme... Maigre, très maigre. Il l'avertit de sa suspicion à son égard et s'écarta. La créature au nom bien étrange répondit avec une lucidité qui surprit l'Albus. Il se promit de repousser tous les clichés qui lui viendraient à l'avenir concernant ces créatures et une éventuelle stupidité. La peau-verte apprit au jeune homme que le premier homme à avoir suspecter des silencieux s'appelait Saigo. Cependant, ce qui intéressait davantage Leigli, c'était le message de l'orc. Comment faire pour dénicher un homme discret ? Dans un tel jeu, le plus intelligent était justement de rester discret. La zizanie ne tarderait pas à venir, pour sûr. La créature, après avoir parlé, se dirigea vers une personne que Leigli reconnut rapidement. Utop ! L'assassin était une tête connue, enfin ! Leigli sourit doucement, réellement content de le voir. Garezaforke -s'il s'appelait bien ainsi- semblait d'ores et déjà le soupçonner. C'était tellement prévisible qu'il faillit en ricaner. Un assassin masqué ainsi, qui d'autre pourrait être accusé ? Répondant froidement, il s'écarta de la créature pour s'approcher de l'Albus et l'interpeller du surnom qu'il aimait à lui donner. « L'hérétique. »

Reprenant cependant son sérieux, Leigli s'avança davantage en ignorant royalement Utop, lui lançant cependant un léger regard. S'éclaircissant doucement la gorge, il sonda l'assemblée de son regard. L'un d'entre eux était le Marabout, et il allait le débusquer. La menace était un moyen de le faire sortir, mais Leigli n'emploierait pas cette méthode... Pas encore.

« Bonsoir, messieurs, mes dames. Je comprends votre empressement à trouver le Marabout, chose qui est primordiale et nécessaire, mais peut être cela serait il bon de se rappeler les mots de Styx. « Mais peut-être ai-je oublié quelques rôles... Hahahah... Ce serait fâcheux. ». Si j'ai bien compris, le Marabout ne peut collecter qu'une âme par nuit, or nous sommes neuf. Il lui faudra donc sept nuits au maximum pour remporter la partie. Un temps non négligeable. Cependant, je suis préoccupé par les dires de cet arlequin. Et s'il y avait des rôles bien plus dangereux ? Cela occupe davantage mon esprit, bien que le Marabout soit l'objectif principal. Mais tout d'abord, ne serait ce pas profitable à tous de se présenter sommairement ? Je me prénomme Leigli Delnoch, Albus Forteresse. Avec qui donc ai je l'honneur de partager cette étrange expérience ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vim Naturae
Barbare

avatar

Messages : 140
Expérience : 992
Masculin ♦ Politique : 07
Métier : Chasseur - Compagnon (105)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Cerbère +150, v+80)

Stats & équipements
Vitalité:
645/645  (645/645)
Vitesse: 193
Dégâts: 545

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mar 25 Oct 2016 - 18:25

Vim se réveillait, sur un sol froid, une femme et un homme parlaient aux autres personnes présentes avec le géant. Donc un marabout à tuer et c'est fini? ça fait quoi si je les tue tous? j'ai gagné? Non ils sont trop nombreux, ce n'est pas possible de faire cela. Mais... Attend... je me parle à moi-même? depuis quand? Ce n'est définitivement pas normal! Vim regarda ses mains, comme pour vérifier qu'il était dans le bon corps. C'est mon corps, mais pourquoi je pense à des choses comme la survie? Cet endroit ne me plaît pas du tout, je veux redevenir stupide j'étais bien comme cela! Je suppose que pour ça je dois trouver le marabout... Le problème est, si les autres s'aperçoivent que je suis "intelligent" ils vont me tuer illico... "illico" c'est la première fois que je prononce ce mot, c'est marrant ça.
ILLICO ILLICO ILLICO bref! Soyons sérieux un peu et réfléchissons à ce que nous pouvons faire, réfléchir... Je m'égare! Je devrais peut-être jouer les débiles? faire comme avant, c'est ce que je vais faire.

Vim se releva avec un mal de tête horrible c'était la première fois qu'il pensait autant, il fit mine d'être encore un bon gros géant et scruta ses compagnons, il y avait un stryge et un orc qui semblaient ne pas très bien s'entendre, alors que la stryge noire lançait une pique à l'orc, celui-ci répliqua en mettant en garde tout le monde, pas très futé de faire cela... Mais bon c'est son choix après tout. Puis grâce à lui on connaît le nom du troisième c'est Utop, jamais entendu, ce même homme se tourna vers un certain Leigli qui se lança dans un monologue sans fin et il faut le dire, inutile à souhait.
Donc nous avons Saigo, Garzvorgh, il est marrant son nom à lui aussi, comme le mot illico, BREF! Nous avons aussi Utop et Leigli. C'est le moment de me présenter en gros débile que je dois être.
Vim s'approcha de Leigli : MOI TROUVER SORCIER ET METTRE POING DANS SA BOUCHE!
Ho putain mais je suis aussi débile que ça d'habitude? comment j'ai pu rester en vie aussi longtemps....




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen
Démokinésiste

avatar

Messages : 84
Expérience : 546
Féminin Âge RP : 41 Ans

♦ Politique : 01
Métier : Chasseur - Novice (30)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Autruche +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
200/200  (200/200)
Vitesse: 180
Dégâts: 68

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mar 25 Oct 2016 - 19:02

Arwen avait particulièrement bien écouté les deux étrangers sur la scène. Alors qu’elle voulait prendre la parole pour demander aux autres de ne pas participer, que c’était mauvais et qu’il fallait trouver une porte de sortie, une sensation de chaleur ardente vint l’étreindre, provoquant en elle des bouffées de chaleurs.

Elle ne chercha pas non plus à trouver ce qu’elle faisait là. Ce sont assurément les deux présentateurs qui les ont capturés pour obliger le petit groupe à jouer. Pourquoi faire ça ? Mystère …
Bref, Arwen n’a que 40 ans et des poussières, dans la société elfique c’est encore une enfant et elle se considère comme tel. Beaucoup trop jeune pour mourir. Non, après réflexion, son but n’est pas de jouer mais bien de survivre. Son cœur battait la chamade et par nervosité, ses doigts empoignèrent les bouts de sa robe pour venir serrer et froisser le tissu rouge foncé.

Elle écouta alors les acteurs prendre la parole, marquant le commencement d’un festival d’horreur.

Elle s’avança timidement vers Leigli, ses joues toutes rouges, un peu innocemment et prit la parole après le géant.

« Je…je…je suis… Arwen. Je ne pense pas que nous devrions nous battre vous savez. Et si le marabout n’existait pas ? Et si le marabout était.. Styx ou encore Shakti ? Et qu’ils se marrent de notre stupidité à nous battre, alors que la solution … est juste devant nous ? L’amour est aussi une solution, non ? »

La semi elfette se mit alors en retrait pour ne pas trop attirer l’attention, comme à son habitude, discrète.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saünee Starvation
Nouvel(le) habitant(e)

avatar

Messages : 45
Expérience : 505
Masculin Âge RP : La 20aine en apparence

♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponibilité réduite

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
125/125  (125/125)
Vitesse: 171
Dégâts: 40

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mer 26 Oct 2016 - 9:55

Drapé de son manteau noir comportant de nombreuses traces d’usure récoltées à travers les années, Saünee avançait lentement à travers la brume. Il s’était éveillé ici, sur cette place, mais il avait tant l’habitude de sentir l’odeur du sang que l’atmosphère ne l’avait pas perturbé, du moins, olfactivement parlant. Visuellement parlant, c’était une toute autre histoire. Sur d’autres niveaux aussi d’ailleurs ; le vampire écouta attentivement Styx et Shakti, comprenant ainsi où il se trouvait et, lentement, il se rappela pourquoi. Une sensation étrange, plus encore que sa mémoire un peu brumeuse pour l’instant, se chargea de le lui rappeler. Il se sentait… différent. Comme s’il n’était pas seul. Ce qui était précisément le cas, mais la sensation s’étendait à l’intérieur même de son esprit.
J’espère ne pas rester bipolaire après tout ça… Je sais que c’est l’un de mes nombreux destins hypothétiques mais quand même.

Saünee s’intéressa aux autres personnes présentes. Elles étaient plutôt nombreuses ; il remarqua notamment un peau-verte, une elfe et un stryge noir, ainsi qu’un géant. En parcourant l’assemblée de son regard placide, il mesura alors pleinement les enjeux des sept nuits à venir. Neuf joueurs, un Marabout dont le masque devait tomber. Pour faire tomber ce masque, encore fallait-il survivre à cette macabre pièce de théâtre, où chacun avait son rôle à jouer. Le vampire avait déjà compris le sien.

La mise en garde froide du stryge noir –visiblement nommé Saigo- ne détruisit en rien le calme habituel de Saünee, ni sa légèreté apparente.

« Je te conseille même d’avoir tout le monde à l’œil, Saigo. On ne sait jamais. »

Lui-même avait d'ores et déjà décidé que se méfier de tous les individus sur cette place était le meilleur comportement à adopter, et ce même si la jeune elfe avait l'air beaucoup plus engageante que le stryge noir. Il ne fallait pas se fier aux apparences, et cela n'avait sans doute jamais été aussi vrai.
Tout en jetant un œil curieux sur l'Emporium, Saünee prêta tout de même une oreille au discours de Leigli, regardant autour de lui et tentant de ressentir son habituel corps à corps avec les ombres. Or, il ne sentait rien… Il n’était pas capable de s’en servir ici, où qu’il soit.

« Des rôles cachés hein ? » fit pensivement le vampire. « Le Marabout est déjà notre préoccupation première. Pourquoi penser forcément que ces rôles omis par Styx seraient pires que le Marabout ? Cela pourrait s’avérer être des acteurs plus neutres que lui, ou bien alliés potentiels. Ou rien de tout cela, » rélféchit-il à haute voix. « Et je m’appelle Saünee. »

Le bal masqué était ouvert. La danse lugubre pouvait commencer.
J’ai jamais appris à valser, songea le vampire en se caressant le menton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ChaPillustrations/
Amaryelle Chal'di
Guérisseuse

avatar

Messages : 161
Expérience : 942
Féminin Âge RP : 103 ans

♦ Politique : 21
Métier : Sculpteur - Apprenti (50)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Bébé citrouille +100, v+100, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
1590/1590  (1590/1590)
Vitesse: 297
Dégâts: 322

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mer 26 Oct 2016 - 11:06

Amaryelle avait passé une journée très longue, trop peut-être. Elle avait marcher toute la journée pour rejoindre une habitation pour la nuit. Elle n'avait pas eut envie de dormir une fois encore à la belle étoile. C'était ainsi, malgré son envie d'aventure et de découverte, elle avait passé une grande majeur partie de sa vie à vivre dans un palace elfique. Du moins, c'est comme ça qu'elle l'avait toujours nommé. Un jeune couple avait accepté de l’héberger dans l'étable pour la nuit, c'était beaucoup mieux que rien. Quand l'elfe pénétra dedans, elle vit le cercle rouge qui avait été fait à l'entrée et se souvint presque immédiatement du jeu.

Elle avait, quelques jours auparavant, participer à ce qu'elle prenait pour une sorte de tirage au sort, et n'ayant pas été recontacter, elle avait décidé de partir. Amaryelle n'avait pas oublié et quand le cercle le lui rappela, elle pensa à une coïncidence. Installée dans l'étable assez sommairement, elle s'endormie en pensant à demain.

C'est le froid et l'humidité qui réveillèrent la jeune elfe. Au départ, elle pensait que c'était normal, sa petite couverture de fortune avait du glisser mais en palpant du plat de sa main autour d'elle, il n'y avait rien. Rien. Même pas la paille. Reprenant conscience peu à peu, elle dut admettre qu'il n'y avait même pas de bruit. Elle paniqua. Posant une main sur le sol pour se relever d'un coup, elle vacilla. Trop vite, le sang n'avait pas eut le temps d'affluer partout, sa tête lui tournait. Elle souffla doucement en fermant les yeux et quand elle les ouvra c'était presque d'un bond. Non loin de là, il y avait du mouvement, du bruit, des voix.

Elle se redressa complètement et avança vers le bruit, à l'aveugle. La brume formait un mur autour d'elle et si elle avait les sens plus développer qu'un autre elfe, elle avait également la trouille. Où était-elle ? A qui appartenaient ces voix ? Alors qu'elle avançait prudemment, elle chercha son sac du pied. Rien. Encore une fois, ce qu'elle avait connu avant de s'endormir avait disparue. Ne plus avoir son arc la fit paniquer d'avantage. Elle n'était pas craintive à se point d'habitude mais ne voyant rien, elle se sentait oppresser.

Petit à petit la brume laissait entrevoir des silhouettes et l'elfe, discrète fini par comprendre les voix. Styx ? Shakti  ? Elle ne connaissait aucun des deux, mais quand ils arrivèrent dans son visuel, elle en fut ravie. Enfin, ravie de ne jamais les avoir croisé. Aujourd'hui, enfin cette nuit, ce matin ? Peut importe, elle se trouvait là dans ce qui semblait être un jeu grandeur nature avec un risque mortelle. Risque qui lui fit passer un long frisson dans le dos. Quand elle comprit qu'elle avait reçu un rôle et juste en y pensant, elle sut -ou se rappela- qu'elle avait effectivement une sensation connue en elle. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres en se disant que cet illusionniste était vraiment fort pour lui faire sentir être une autre personne. Elle jeta un coup d’œil au quelques personnes qui semblaient déjà se pointer du doigt.

Attentive mais pas réactive, elle s'approcha du groupe. Certain se connaissait déjà et quand elle vit la seule femme qui semblait désemparé et presque tremblante à vu d'oeil, elle se rapprocha un peu plus. C'était sans doute très idiot, mais elle faisait plus facilement confiance aux femmes. Ceci était pensé, elle pouvait tout aussi bien les bluffer de sa peur.

Elle les laissa intervenir, chacun leur tour en trouvant certain plus suspect que d'autre. Fronçant des sourcils, elle réfléchissait aussi vite qu'elle pouvait. Chacun, parlait peu et semblait prudent, le géant qu'elle ne percevait pas bien, de par sa taille imposante et par la brume, semblait déjà porter une accusation envers un homme avec de long cheveux blanc qui avait lancé une tirade immense. C'était même trop long pour être innocent. Il s'était présenté Leigli, un nom qui lui sonnait. Est-ce qu'elle l'avait déjà.. Ses yeux s’écarquillèrent, c'était lui ? Un souvenir furtif passa dans sa tête mais trés vite elle se reprit quand la jeune femme, prit la parole tremblante.

L'amour ? Sérieusement ? Elle n'avait peut-être jamais eut affaire à un malandrin ou un autre énergumène dans son genre. Essayez d'aller raisonner un gugusse qui veut vous tuer pour x raison. Amaryelle passa son regard sur chacune des personnes présentes.

"Je ne suis pas d'accord, désolée, l'amour ne peut pas tout faire. C'est plutôt ridicule même, vu qu'ici on est plus ou moins tous là pour pointer du doigt, et exécuter quelqu'un non ? Je suis Amaryelle."

Elle envoya un sourire d'excuse à la femme à coté d'elle et reporta son regard vers la seule personne qui lui disait quelque chose.

"Pourquoi ne pas s'inquiéter du Marabout ? Il semblerait bien qu'il y ait d'autre rôle dangereux, mais on ne connait que lui. Je suis plutôt de l'avis de... Saünee ? Oui.. Et cela me parrait bien plus étrange de souhaiter qu'on s'en écarte..."

A présent silencieuse, elle tritura un morceau de son vêtement. C'était un lieu étrange, bizarre, et un jeu tout aussi étrange et pourtant devoir enquêter pour débusquer quelqu'un commençait à lui plaire. Si on enlevait le coté morbide et définitif de la sortie du jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1623
Expérience : 4590
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mer 26 Oct 2016 - 13:19

Saigo, après s'être exprimé en premier, laissa ses camarades de jeu se mettre en lumière. Lui se contenta d'observer, il cherchait le moindre indice, le moindre tic de langage, le moindre mouvement parasite qui pourrait trahir qui que ce soit. Ses yeux d'Analyste n'étaient pas là pour l'aider, et sa légère résistance magique s'était également volatilisé. Il n'avait plus ses dagues, ni ses griffes, mais de ce côté là, il n'était pas inquiet. Il était confiant quand à ses capacités au combat à mains nues. C'était peut-être arrogant dit comme ça, mais si la situation dégénérait en mêlée générale, l'Exécuteur serait le plus fort.

En plus de Garzvorgh, il y avait donc le géant, un dénommé Utop, Leigli, Arwen, Saunee, Amaryelle et... une dernière silhouette qui ne s'était pas encore exprimée. Timidité ? Manipulatrice dans l'ombre ? Muette ? Quoi qu'il en soit, le Faucheur se méfiait de ceux là qui restaient discret. Il avait été interpellé par les autres concernant sa stratégie, alors il sentait que c'était à nouveau à son tour de parler.

Vous avez entendu mon nom, alors pas besoin de se répéter. Commença-il. Bien entendu, à l'heure actuelle, nous sommes tous suspect. Pour autant, céder à la panique et à la paranoïa serait notre plus grande erreur. Restons calme, et nous parviendrons à identifier le Marabout. Puis le stryge noir se tourna vers la silhouette muette [@Rania] Tous ensemble, n'est-ce pas ?

Pour l'heure, l'assassin décidait de se mêler aux autres. S'il utilisait une tactique plus agressive dès les premiers instants, cela se retournerait immanquablement contre lui. Il devait être patient, être un prédateur. Attendre une seule erreur, de la part de n'importe qui, et capitaliser dessus. De qui cette erreur allait-elle venir ? Du confiant Leigli ? De la timorée Arwen ? Du calme Saunee ? D'un autre ?

Styx et Shakti ont été clairs, le Marabout se cache parmi nous. Les autres rôles, bénéfiques ou non, ne sont pas pour autant secondaire. Leurs pouvoirs pourrait bien venir contrecarrer les plans du Marabout, ou au contraire jouer en sa faveur.

Une erreur... Une seule erreur et tout peut s'arrêter. Ajouta mentalement Saigo. Lequel d'entre vous va se trahir en premier ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen
Démokinésiste

avatar

Messages : 84
Expérience : 546
Féminin Âge RP : 41 Ans

♦ Politique : 01
Métier : Chasseur - Novice (30)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Autruche +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
200/200  (200/200)
Vitesse: 180
Dégâts: 68

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mer 26 Oct 2016 - 13:27

Avoir tout le monde à l’œil ? Arwen pensait la même chose, mais sûrement pas de la même façon que lui. Elle, elle regardait surtout les hommes, un peu tous. Elle leurs lança à tour de rôle des clins d’œils aguicheurs et suggestifs discrets. Enfin elle rétorqua au désaccord de Amaryelle.

Ma maman m'a toujours dit que l'amour résolvait tout ! Que si mon amour était assez fort pour les hommes, que ceux-ci allaient bien me le rendre ! Héhé.

Elle rigola niaisement puis reprit en regardant le géant, elle se souvenait de sa réflexion et en profita pour encore en remettre une couche.

Moi j'aime bien les grosses massues de géants dans la bouche.

Elle avait faim et devait mangé. Maintenant que les présentations étaient faites, il lui fallait jouer son rôle, le rôle qu'on lui a donné pour la pièce sans oublier de trouver le marabout. Arwen c'est alors posée une question un peu bête qu'elle n'a pas tardé à répéter à haute voix sans réfléchir.

Non sérieusement, je ne pense pas que le marabout soit parmi nous vous savez. Et si on votait pour lui sans le savoir et qu'il mourrait dés la première nuit ? Hein ? Le jeu serait finit avant d'avoir commencé. Je veux dire, les organisateurs auraient vraiment prit un tel risque ?

Elle se mit alors à penser, oui encore, pour trouver la façon dont elle allait enquêter tout en survivant. Grâce à la brutalité ? La magie ou encore la ruse ? Ou peut-être tout simplement, rester discret. Mais avec ce Saigo, était-ce vraiment possible de rester discret ? Et pas que lui d'ailleurs, ils sont vraisemblablement tous sur leurs gardes. Peut-être qu'une magie pour les énucléer ... rendrait Arwen discrète ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utop Libert
Tavernier

avatar

Messages : 1582
Expérience : 1574
Masculin Âge RP : 27

♦ Politique : 53
Métier : Chasseur - Expert
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Reaper, Sombral d'Utop +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
895/895  (895/895)
Vitesse: 627
Dégâts: 939

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mer 26 Oct 2016 - 14:19

Utop était de plus en plus méfiant, chaque fois qu'un des protagonistes prenait la parole, Il s'emplissait toujours un peu plus de doute. Bizarrement, il n'arrivait pas à ressentir cette haine qui faisait de lui ce qu'il était. Peut-être que sa colère était calmée par cette peur ... Oui c'était surement ça, cette magie ambiante, c'est cela qui effrayait le plus Utop, pas la mort. Qu'est ce que la mort mis à part une étape de la vie. Dit comme ça, cela pouvait paraître stupide, mais Utop n'étant pas croyant, le soucis que pose la mort chez les autres ne se posait pas chez lui. Par contre, la magie, il n'avait jamais vraiment compris comment cela fonctionnait, comment cela pouvait être possible. Pour lui tout ce qui touche à la magie est suspect, mais cette histoire de "rôles" , de Marabout et de vol d’âmes commençaient à lui peser.

  Toutes ces interrogations internes lui donnaient mal au crane. Il ne comprenait pas non plus pourquoi Leigli l'avait ignoré de la sorte, était-ce là son véritable aspect, ou bien était-ce l'oeuvre d'un sortilège ? Mais Leigli n'était pas la seule personne qu'il jugeait étrange, il y avait aussi cette Arwen. Elle semblait jouer un rôle plus important qu'elle ne le laissait paraître. Toute ces histoires sur l'amour, certes Utop ne comprenait pas vraiment ce sentiment, mais il ne le comprenait encore moins dans une telle situation ... Comment un être ayant peur de mourir pouvait soudainement se dire que l'amour était la clé de son problème ? Enfin, dans les personnes ayant pris la parole, Utop retenait Saunee. Utop ne savait pas trop pourquoi, mais cette personne lui semblait bien calme dans une telle situation.

  Bien que ces trois personnes attiraient l'attention d'Utop, il n'oublia pas le fait que pour le moment, peu d'indices lui étaient offerts pour déterminer avec certitude qui était coupable ou non. Peut-être se trompait-il sur toute la ligne et que le coupable se cachait ailleurs : Saigo ? Vim ? Un personnage caché ? Tout n'était que mystère et tromperie, et le petit jeu des complots allait bientôt débuter.    

  Cependant Utop ne put s’empêcher de réagir aux propos d'Arwen qu'il jugeait insensés :

"L'amour ne résout rien ! C'est en nous aimant et en nous faisant confiance les uns envers les autres que nous causerons notre mort ! Crois tu que ce lieu est propice à l'amour et l'amitié ? Il est propice à la mort et à la sorcellerie !"

  Utop se calma et rajouta :

"De toute manière, dans ce jeu il n'y aura que des perdants ... Restez sur vos gardes, la mort approche."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garzvorgh dit "Kalevala"
Voleur

avatar

Messages : 353
Expérience : 2836
Masculin Âge RP : 20 ans

♦ Politique : 01
Métier : Mineur - Compagnon (105)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hippogriffe +250, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
1515/1515  (1515/1515)
Vitesse: 1028
Dégâts: 651

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mer 26 Oct 2016 - 16:07

Garzvorgh restait désormais muet devant cet auditoire. Il écoutait les présentations de chaque participant, leurs premiers arguments, et essayait de les jauger. En vérité, il était perdu. Il essayait d'arborer l'esprit analytique qu'il avait d'habitude, mais les dires de ces acteurs semblaient tellement confus, bizarres, flous, qu'il n'arrivait pas à discerner la vérité du mensonge. Une lueur brilla dans son regard : pour une fois, il devrait pousser sa réflexion beaucoup plus loin qu'à l'habitude. Chez les Orcs, il avait l'habitude d'être la tête pensante, celui qui élaborait les stratégies, parce que son intellect était plus développé que celui de ses congénères. Mais dans cette pièce, c'était différent, tout le monde semblait être à un niveau de réflexion quasi égal. Sauf peut-être... Ce géant, qui avait réussi à beugler neuf mots, néanmoins avec difficulté. Neuf mots, un détail assez amusant lorsque l'on sait qu'il y a en tout neuf participants.. Restait à savoir qui était celui qui correspondait au mot "sorcier".

Il attendit que le dénommé Utop termine son intervention pour s'avancer d'un pas et parler de sa voix rauque naturelle.


- A vrai dire, je suis plutôt d'accord avec cette.. Arwen. Pas sur l'amour à proprement parlé, Garzvorgh n'en à que faire de toutes manières de cette notion, mais du fait qu'il faille être soudés. Il est évident que Styx et Shakti sont capables de moultes fourberies, mais il me semble peu probable que le Marabout ne soit pas déjà en jeu, surtout que les neuf rôles ont distinctement été énoncés dans l'annonce, et "Marabout" y figurait. Mais je pense qu'il est souhaitable d'être soudés pour démêler le vrai du faux, et donc d'argumenter ses positions. D'autant que certaines appellations de rôle semblent assez dangereuses, mais j'ai peut-être tort.

Le peau-verte marque une pause avant de se tourner vers Leigli.

- De plus, ton raisonnement est exact, d'autres rôles y figurent, et dont il ne faut pas sous-estimer la valeur. Ils peuvent être bénéfiques ou neutres, comme l'a souligné... Saünee ? Mais ils peuvent aussi être maléfiques, et il me semblerait tout à fait étonnant qu'il n'y ait pas de rôles à tendance belliqueuse... Toutefois, Leigli, sans vouloir t'offenser, une question me vient à l'esprit : souhaites-tu nous mettre en garde des différents rôles de cette assemblée par simple bonne foi et gentillesse de ta part, et dans ce cas, c'est admirable... Ou bien souhaites-tu que l'on se détourne insidieusement du Marabout, pour nous consacrer à autre chose ? J'avoue que cette interrogation me taraude l'esprit...

Le peau-verte termina son discours en jetant un coup d'oeil d'abord au Géant, il se demandait si les organisateurs auraient été assez vicieux pour mettre un puissant rôle dans un être aussi idiot... Puis sur la plus discrète, @Rania. Suspecte tant qu'elle n'aurait rien dit.






Couleur des dialogues : Slateblue

Rp en cours : ...

Double-compte de Dilon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.forumactif.org
Amaryelle Chal'di
Guérisseuse

avatar

Messages : 161
Expérience : 942
Féminin Âge RP : 103 ans

♦ Politique : 21
Métier : Sculpteur - Apprenti (50)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Bébé citrouille +100, v+100, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
1590/1590  (1590/1590)
Vitesse: 297
Dégâts: 322

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mer 26 Oct 2016 - 17:07

Quelques secondes s'étaient écoulés entre ses derniers mots et la nouvelle intervention d'un homme dont elle ne voyait pas le visage. Saigo. En l'écoutant elle hochait de la tête. Pas de panique oui dans l'idéal. En vérité c'était beaucoup plus difficile à exécuter. Amaryelle se tourna vers la silhouette silencieuse, elle ne l'avait même pas vue. Discrète, très discrète. Elle ne bougeait pas toujours attentive aux paroles du Stryge noir. Il avait raison. S'en était presque curieux. Mais avant qu'elle ne réagisse, l'elfe se rendit compte que c'était plus sage d'attendre et d'écouter.

Amaryelle fut surprise et presque choquée de la remarque d'Arwen. C'était une bien étrange demoiselle qui semblait passé avec facilité de la petite craintive à la femme féline en chaleur. Mal à l'aise c'était bien la sensation qu'elle ressentait en la regardant. Elle était vraiment bizarre. Elle fronça des sourcils en l'écoutant exposer à nouveau l'idée que le Marabout n'était pas dans le jeu mais en dehors des participants. Elle prit une inspiration pour prendre la parole mais elle fut souffler. L'autre personne qui se camouflait fut plus rapide. Il n'avait pas tord, mais l'amour pouvait être aussi un moyen de resserrer des liens et d'avancer ensemble. Du moins, ça avait été le cas pour ses parents. Mais eux, n'avait pas eut un risque mortel, quoi que... ses grands-parents n'étaient pas très ouvert d'esprit.

Un long frisson parcouru son dos quand il prononça ses dernières paroles. Selon lui pas de vainqueur. Elle repensa aux paroles des organisateurs... grossièrement "amusez-nous"... Ils étaient donc dans un jeu où les seuls à s'amuser ne jouaient pas. Elle avait mis du temps à s'en rendre compte, c'était presque honteux.

La peau verte pris la parole et une fois encore elle fut mouche juste avant de parler. Il fallait qu'elle prenne plus d'assurance si elle ne voulait pas passer à la trappe. Du moins, si elle voulait partager à un moment ou un autre son point de vue.

Il semblait plus calme plus posé. Ses paroles rejoignaient un peu celle de Saigo. Etre calme, coopératif pour trouver plus rapidement le Marabout et éventuellement tout les autres personnages négatifs. Elle le pointa d'un doigt alors qu'elle affichait un visage en plein réflexion. Finalement, elle rangea son doigt.

"Je suis d'accord sur un point, dans ce contexte l'amour ça sert pas trop... Mais travailler ensemble oui je suis plutôt pour comme vous.. heu.. désolée, je n'ai pas bien retenu votre nom..Gar..." Elle regarda dans le vide d’abord puis se tourna à nouveau vers l'inconnu qui n'avait pas dit un mot. "Ca serait peut-être bien de... nous donner signe de vie ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leigli Delnoch
Albus Forteresse

avatar

Messages : 299
Expérience : 1263
Masculin Âge RP : 23

♦ Politique : 04
Métier : Bûcheron - Novice (10)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Cernunnos, Cerf royal de Leigli +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1665/1665  (1665/1665)
Vitesse: 299
Dégâts: 354

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mer 26 Oct 2016 - 18:04

Zizanie. La place était divisée telle un congrès d'idées toute différentes les unes des autres. Son discours lui avait paru nécessaire pour rappeler à tous que ce n'était pas un jeu unique. Sans doute chaque personne présente avait un jeu propre à son rôle. Le Marabout n'était alors qu'un objectif explicite, alors que bien des complots se tramaient dans l'ombre. La chute du Marabout verrait alors peut être l'élévation de trois autres méchants. Leigli devait faire attention, il le sentait. Quelque chose n'allait pas dans ce jeu. Quelque chose de sournois, quelque chose de malin. Styx.

Son discours avait, semble t'il, réveiller et attiser l'activité de chacun. Leigli fit d'abord un pas de recul en voyant le géant lui cracher quelques mots à la figure. Que lui arrivait il à lui ? Il n'avait pourtant dénoncer personne, ni agresser l'honneur des géants... Ce dernier était d'ailleurs bien sali par la stupidité apparente de ce géant. Néanmoins, Leigli secoua la tête, refusant de s'enfermer dans des préjugés trop hâtifs comme avec l'orc. Ensuite, une jeune femme de petite taille s'approcha de lui, toute timide. Il fronça les sourcils. Que faisait elle ici avec cette attitude ? Un éclair de réflexion traversa l'esprit de l'Albus. Et si certaines âmes influençaient la personnalité des personnages ? Jetant un furtif regard vers Utop, Leigli se jura de vérifier ce qu'il en était pour la seule personne qu'il connaissait ici. Ensuite, il inclina la tête envers la jeune femme, la saluant doucement. Elle prônait l'amour. Leigli n'était pas tout à fait contre. Du moins, pas comme elle l'entendait. L'entente et l'ordre dans cette place était nécessaire. Il plissa néanmoins les yeux. Cette femme n'était pas... Cette dénommée Arwen n'était pas normale. Il décelait une mimique, un tic en elle. Cette attitude timide et effacée n'était pas normale. Leigli sentait le surjoué, mais n'étaient ils pas tous dans une pièce de théâtre ?

Enfin, le jeune homme suspecté par Saigo se présenta. Saünee. Etrange nom, mais il parlait juste. La probabilité que les rôles annexes soient médiocres était existante. Mais ignorer la forte probabilité de manipulation de la part de Styx était une trop grande erreur dans laquelle il ne tomberait pas. L'Albus avait foi en son intuition. C'était elle qui l'avait sauvé de son père après tout.

Une jeune femme blonde s'approcha alors et Leigli eut un long frisson. Elle... Il fronça davantage les sourcils. Elle ? Non, ce ne pouvait être elle. Néanmoins, son doux regard et sa voix fluide démentaient les doutes de l'Albus. Amaryelle. L'elfe était donc aussi ici. Le monde de Dùralas s'avérait alors bien petit pour le palarandraïen. Elle contredit avant même de se présenter les propos de la jeune femme du nom d'Arwen. Puis, comme il s'y attendait, Amaryelle le fixa. Il la fixa en retour, heureux de la voir ici et en bonne santé, bien que ces deux états étaient opposés. Elle remit en question ses paroles, et en vint même à la suspecter légèrement. Il comprenait. Il l'avait voulu après tout.

De nouveau, Saigo prit la parole. Leigli sourit à son intervention. Chaque mot était calculé et chaque intonation était préméditée. Il aimait bien ce personnage, d'autant qu'ils avaient exactement les mêmes idées. Ce serait alors évident qu'il était le Marabout. Leigli sourit largement. Lilyana avait toujours vu juste. "Quand tu n'as aucune réponse, ni aucune question, créer des tensions sur les fauteurs de trouble, et ainsi, tu deviens invisible, jeune Albus.". La contraposée était toute aussi efficace. Aucune réponse, que de questions, enlevons les tensions et devenons un facteur de l'événement. Sa longue tirade était clairement une tirade de Marabout. Il savait qu'il allait se faire suspecter. Il le devait. Lilyana avait toujours été une grande manipulatrice. Quelle chance eut il de l'avoir eu comme mentor. Ceux ayant ses idées étaient autant suspectés qu'innocentés.

Revenant sur les différents personnages, notamment la jeune femme en retrait que questionnait Saigo, Leigli aperçut la première et étrange femme qui avait commencé à parler. Arwen lui adressa un clin d’œil des plus charmeurs. Il fronça de nouveau les sourcils. Il s'écarta lentement alors qu'elle prononçait ses premiers mots insinuant bien des pensées érotiques. Non, elle ne surjouait pas, elle jouait. Leigli était à présent persuadé qu'elle avait un rôle en particulier. Ainsi, c'était elle... Un rôle de moins à découvrir. Il n'en restait que sept.

Utop prit alors la parole, et Leigli dut se retenir de ricaner. L'homme n'avait pas changé depuis leurs dernières rencontres. Froid, distant, haïssant la magie. Soudainement, il s'en voulut de l'avoir ainsi ignoré. Il s'approcha de lui en souriant, notant néanmoins son ton lugubre, et mémorisant chacun de ses mots. Quelque chose avait changé en lui. Puis il le revit lécher le sang de ghûl sur sa lame et sourit à nouveau. Non, il n'avait pas changé.

Se retournant, il regarda avec intérêt l'orc étendre ses pensées. Il était impressionné par sa capacité de réflexion. Bien qu'il ne veuille y croire, les clichés étaient tenaces. Un orc aussi perspicace était surprenant. Etait ce l’œuvre de l'âme ? Il n'en savait rien, mais les propos réveillaient en Leigli un fort intérêt pour ce personnage. Oui, s'ils travaillaient tous ensemble, ils débusqueraient le Marabout. Finalement, la peau verte se tourna vers lui et lui exposa ses doutes. Il était d'accord avec lui, mais s'étonnait de sa prise de position, naturellement. Il sourit légèrement et hocha la tête. Son discours fut bien plus bénéfique qu'il ne pouvait penser finalement...

Une nouvelle fois, Amaryelle prit la parole, et Leigli l'écouta attentivement. Elle gardait sa position en rejoignant celles de Saigo et de Garezaforke. Il semblait alors se créer une réelle suspicion contre la dernière femme à ne pas avoir parler. Une jolie jeune femme, certes, mais bien trop discrète. Leigli garda son sourire, et s'éclaircit une nouvelle fois la voix avant de parler d'un ton calme et posé, bien que ferme.

« Doutons de tout et de tout le monde. C'est ce que je voulais dire, et je l'ai bien fait comprendre, aux vues de vos réactions. Je ne vais pas me défendre de vos doutes, car si je disais que je ne suis pas le Marabout, je mentirais, et si je dis être le Marabout, je dirais peut être aussi un affreux mensonge. Aussi vais je vous répondre par le doute. Je suis ce que vous pensez que je suis. Néanmoins, le Marabout doit être trouvé, et je ne le nie pas, au contraire. Cependant, peut être que la Sorcière Rousse tuera tout le monde dans deux tours, qu'en savons nous ? Si là est son pouvoir, nous devons l'arrêter avant le Marabout qui ne gagnera pas avant cinq tours. Encore une fois, je n'ai aucune idée des pouvoirs de chacun, et c'est cela que je crains. Et si le Marabout, comme le dit Arwen, n'était qu'un leurre ? Je ne dis pas qu'il faut se détourner du Marabout, mais se focaliser dessus est selon moi une erreur. Styx est bien capable d'avoir mis un Marabout second, dont le pouvoir est d'aspirer deux âmes par nuit, et celui ci gagnera avant le Marabout. J'espère que vous voyez ce que je veux dire. Dans un jeu où les règles sont infinies et les questions également, alors que les réponses sont inconnues, il nous faut être prudent. Je rejoins l'idée de Saigo, de Garezaforke ainsi que de la très chère Amaryelle que je salue désormais, ravi de te revoir, demoiselle elfique. Il nous faut nous associer. L'amour est loin d'être une solution comme l'a dit Utop, que je salue également, désolé, barbare, de t'avoir ignoré tout à l'heure. Mais le doute doit être omniprésent, au delà des apparences. Garezaforke, Amaryelle, vous le comprenez mieux que quiconque, vous qui m'accusez d'être le Marabout. Doutez de tout, de tout le monde, et en tout temps. Mais une association, une entraide nous mènera à la solution, et à la fin de ce jeu. Puissions nous débusquer, par Hexus, ce Marabout ainsi que les autres rôles qui pourraient s'avérer meurtriers. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1148
Expérience : 4779
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2742/2742  (2742/2742)
Vitesse: 1142
Dégâts: 887

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mer 26 Oct 2016 - 18:43

Les candidats étaient en pleine discussion, et visiblement, celle-ci semblait animée. Bien, très bien même.

Un petit groupe d'épouvantails s'avança vers les candidats, cinq aux total, dont la tête de chacun était ornée d'une citrouille dans laquelle brûlait une flamme incandescente. Autour de leur cou était enroulée une corde de pendu, et le moindre de leur pas était annoncé d'un craquement rauque. Leur démarche pesante ne cessa que lorsqu'ils firent face à tous les habitants du Hameau, et l'un d'entre eux posa une main de brindilles sur l'épaule de Leigli, avant de placer l'index sur sa bouche cousue en signe de demande de silence.

Les étranges golems restèrent sur place un long moment, sans bouger, comme si ce qui les commandait avait soudainement cessé de leur transmettre quoi que ce soit. Au bout d'un moment, le vent agitant les cordes de pendus fut le seul bruit audible dans le Hameau. (Il y avait aussi quelques cris au loin, mais ignorez-les, ce n'est rien !)

"Vous parlez bien, humaaaains. articula finalement l'un des épouvantails, les fils maintenant sa bouche fermée dévoilant une chaire nécrosée où se débattaient quelques dents pourries. Nous sommes les oreilles du Hameauuu... sa bouche aussi... il reprenait son souffle très régulièrement, comme si articuler lui était un exercice extrêmement douloureux. Des rêves d'entraide... des rêves de solidarité faaaaace au Marabout... oh... niaiseries. Savez-vous seulement que l'un d'entre vous à eu recours à l'Emporiuuuum ? Une bouche pleine de venin souhaite répandre sur vouuus... les... miasmes du doute. Il pensait... recevoir de l'aide... mais les règles de ces terres sont... il s'arrêta de nouveau un long moment, et ce fut au final un autre des épouvantails, à la voix plus féminine qui reprit son dialogue. Son ton était rauque, comme une complainte d'outre-tombe, et de sa bouche s'échappaient régulièrement de grosses mouches bleutées. Capricieuses... les règles sont capricieuses... ! Celui qui a demandé à ce que Saünee... là... l'épouvantail pointe le maigre vampire d'un doigt en bois noueux et fin soit accusé d'être le Marabout... est l'un de ceux qui appelle au calme... hahaha... Le Marabout a déjà pris une âme... il n'est en rien une illusion... et quant à celui qui souhaite incriminer Saünee... tout vote contre toi comptera double ce soir... Des milliers de mouches s'échappèrent de l'épouvantail, se dispersant dans le brouillard tandis que les golems de brindilles s'en allaient de nouveau, leurs cordes pendant derrière eux, inlassablement, sous leurs pas lourds et pesants."

Au loin, alors que la scène surréaliste se dissipait, ne laissant dans son sillage que le silence propre à la rupture du débat, un rire fou rompit l'atmosphère. Une voix moqueuse s'éleva de la Guillotine et les brumes s'écartèrent pour dévoiler une Shakti et un Styx adossés à l'instrument d'exécution tandis que la belle Naga scrutait ses ongles. Elle lorgna l'assemblée et déclara d'un ton hautain.

"Pauvres idiots, face à la menace vous décidez de l'aggraver, menés par vos peurs vous ne faites qu'en répandre un peu plus sur votre passage. Mais ne nous en voulez pas pour cette révélation sur ce qui s'est passé à l'Emporium, croyez-le ou non, ces épouvantails sont dotés de volonté propre et décident assez aléatoirement de ce qui succède à une demande que vous nous adressez... et on sait tous que vous aurez forcément besoin de notre échoppe à Secrets. Elle se couvrit la bouche tandis que son rire moqueur toisait les neufs concurrents. Curieux dilemme n'est-ce pas ? Ce dont vous avez besoin peut vous tuer. Y avoir recours est-il finalement judicieux ? Mais vous avez entendu les mochetés, Saünee allait être incriminé d'être le Marabout et tout vote contre lui ne comptera que pour un demi ce soir. Dommage mon chou, c'était bien tenté, mais au moins tu as droit à double ration ce soir... beaucoup pourraient t'envier pour ça. Elle adressa un clin d’œil à quelqu'un parmi les candidats, et les deux instigateurs furent ravalés par les brumes tandis que Styx envoyait un baiser à l'assemblée."



Saünee Starvation voit tout vote adressé contre lui divisé par 2 (1 vote compte donc comme 0,5) et celui qui a tenté de l'incriminer voit tout vote adressé contre lui multiplié par 2 (1 vote compte donc comme 2)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rania
Habitant(e)

avatar

Messages : 63
Expérience : 324
Féminin Âge RP : 25

♦ Politique : 01
Métier : Chasseur - Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
115/115  (115/115)
Vitesse: 127
Dégâts: 33

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mer 26 Oct 2016 - 20:00

Une longue nuit automnale attendait la jeune femme, c'était bien évidemment le moment préféré de la vampire, lui rappelant ainsi qu'elle appartenait maintenant au monde nocturne, hélas ce ne fut pas toujours le cas, un siècle auparavant la jeune brune appartenait à une famille de noble, et rien ne la prédestinait à devenir une buveuse de sang... Enfin chose faite, elle s'habitua petit à petit, et prit rapidement ses marques devenant même crainte par beaucoup de gens, qui ne voulaient l'approcher...

Comme à son habitude, cette nuit là une promenade au clair de lune était de vigueur pour respirer l'air frais. D'un pas léger, Rania s'engouffra dans une petite forêt, avançant encore quelques mètres avant de perdre conscience et se réveiller quelques instants plus tard, sur un sol dur, un odeur âcre lui chatouilla les narines... L'odeur du sang, oh oui cette odeur qu'elle aimait tant, luttant contre elle même pour ne pas succomber à cette tentation...

Se frottant la tête comme pour estomper la douleur qu'elle ressentait dans son crâne, la vampire entendit une femme faire un discours, accompagné de deux autres personnes que Rania avait déjà peut être vu dans auparavant, silencieuse comme à son habitude, la vampire ne disait mot, les observant les autres s'accuser a tort et à travers... Un bon petit nombre était déjà aussi présent, comme elle, sonnés par cette illusion parfaite... Puis un homme dénommé Leigli fit un discours pour le moins inintéressant pour la vampire, qui tout en l'écoutant arqua légèrement le sourcil droit..

Puis un géant complètement fou s'approcha de l'homme avant de hurler ce qu'il comptait faire à ce marabout, qui ce soir allait prendre l'une des âmes ici présentes, c'était vrai que ce n'était pas plaisant de savoir que peut être ce soir serait le dernier pour la vampire, seulement elle n'allait pas rester ici plantée à attendre, il fallait s'unir... Un choc pour la vampire, elle qui n'aimait pas se mélanger savait que ce soir là, elle serait obligée de faire une exception à la réglé, soit de mettre sa haine de l'autre de côté et proposer son aide aux autres pour retrouver le sorcier....

Puis une elfe, assez jeune, prit la parole assez apeurée, elle ne voulait pas de bain de sang, ho ceci ne dérangeait pas Rania tant que ce n'était pas son sang.. Roulant des yeux, elle comprit que cette jeune elfe n'avait pas la tête sur les épaules,  puis un autre vampire prit la parole pour dire le fond de sa pensée, à vrai dire Rania n'écouta pas ses paroles, trop préoccupée à réfléchir comment traquer ce marabout..

Puis une seconde elfe rejoignit les dires du vampire, que bien sûr Rania n'avait pas écouté, oh et puis ce n'était pas son mode de vie d'écouter les autres parler, ce n'était pas pour rien qu'elle était solitaire, elle n'aimait pas entendre les gens parler, ni même respirer, alors avoir une dizaine de personne devant elle à émettre des tonnes d'hypothèses  c'en était assez pour elle...

Puis le styrge noir près de la femme qui fit tout à l'heure le premier discours, il appelait au calme, des paroles enfin sensées,puis se tournant vers elle, il lui demanda de rester ensemble

- Pour ma part j'aurai préféré rester seule, mais bon restons ensemble, après tout il faut absolument trouver ce marabout qui doit bien s'amuser à nous voir nous accuser les uns les autres,
dit-elle froidement, Pour ma part je suis Rania

Observant les autres, un par un, elle savait que parmi eux se tenait le marabout, il ne restait plus qu'à le retrouver.. Ainsi ce jeu diabolique allait occuper une bonne partie de la nuit de la vampire.. Cet air frais et ce brouillard épais promettaient de passer une agréable nuit en compagnie de ces inconnus.
Les paroles reprirent de plus belles, et cette fois ci, Rania refusa de prendre partie des discussions restant dans son coin à les écouter et analyser surtout... Puis le second à côté de la femme, apparemment un vampire vu son teint livide, prit la parole à son tour, Rania le fixait tout en buvant ses parole... Attendant de voir, pour le moment elle ne voulait tenter, sa stratégie était d'observer et imiter les autres..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1623
Expérience : 4590
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mer 26 Oct 2016 - 21:36

Après sa seconde intervention, Saigo était resté en retrait, écoutant attentivement les dires des uns et des autres. Face à Arwen, il avait levé un sourcil. L'elfe semblait réticente à croire que le marabout était parmi eux, alors même que c'était explicitement dit. Stupidité, ou ruse pour détourner l'attention de sa personne ? Le doute était permis. À la tirade de Garzvorgh, il avait sourit. La méfiance était de mise. Ce Leigli, fin orateur, semblait parmi les plus dangereux. Onze disait souvent qu'on sous-estimait la force des mots. Cette nuit pourrait bien lui donner raison. L'intervention d'Amaryelle le laissa stoïque.

Une nouvelle longue tirade de Leigli fut suivie par une intervention émanant directement des maîtres du jeu. Quelqu'un avait donc utilisé l'Emporium ? Mais qui ? Et quand ? L'Exécuteur n'avait vu personne se diriger vers l'échoppe de Styx et Shakti. Il avait gardé tout le monde à l'œil... sauf une personne, qui savait rester très discrète, et ne semblait pas vraiment encline à prendre part au débat. Rania. Depuis le début elle rechignait à parler, et cela faisait de plus en plus tiquer le Faucheur. Que cachait-elle ?

Pour l'heure, cependant, tout cela était secondaire. Les révélations des épouvantails étaient nombreuses, et très intéressantes. Quelqu'un avait utilisé l'Emporium, certes, mais surtout le Marabout avait déjà frappé. Cela informait les participants qu'aucun contact n'était nécessaire, et qu'il pouvait perdre sans même s'en rendre compte. Le problème, c'est que le discours mettait l'accent sur cette traîtrise, et que Saigo faisait partie des suspects naturels, car il était de ceux qui appelait au calme. D'un ricanement, il rétorqua néanmoins.

Ça nous avance bien ça. Depuis tout à l'heure, on appelle tous plus ou moins au calme. Sauf lui en fait. Ajouta-il en désignant le géant du menton. Puis il reprit : Ce que je retiens, c'est que le Marabout à déjà pris une âme. Est-ce que l'un d'entre vous se sent différent ? Un changement soudain, un vertige, n'importe quoi ? Pour l'heure, le Marabout est la seule menace que nous connaissons. Je suis pour les stratégies sur le long terme, mais avec tant d'incertitudes sur ce jeu, je tends à croire qu'il est plus malin de se concentrer sur ce qu'on sait déjà.

Il marqua une pause. Le Marabout était la priorité absolue, le groupe s'occuperait des autres menaces quand elles apparaîtraient, le stryge noir pensait que c'était la bonne marche à suivre. Mais quid des autres ? Et cette affaire d'Emporium qui venait mettre son grain de sel. Toutefois, cela laissait croire à Saigo que l'utilisateur de la boutique n'était pas le Marabout. En effet, pourquoi la cible principal du jeu prendrait le risque d'une conséquence aussi fâcheuse que celle énoncée, alors qu'il n'en a pas vraiment besoin ? Et puis, dans cette affaire, il y avait quand même un bénéficiaire évident.

Bien que cette affaire d'Emporium soit selon moi à mettre au second plan, je trouve quand même étrange qu'un individu isolé soit soudainement protégé par nos maîtres du jeu... Déclara l'assassin. Et puis comme je l'ai dit tout à l'heure, nous appelons tous au calme, et je persiste sur cette voie. L'un d'entre nous à fait appel à l'Emporium, soit. Pour autant, céder à la paranoïa ne ferait qu'aggraver la situation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saünee Starvation
Nouvel(le) habitant(e)

avatar

Messages : 45
Expérience : 505
Masculin Âge RP : La 20aine en apparence

♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponibilité réduite

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
125/125  (125/125)
Vitesse: 171
Dégâts: 40

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mer 26 Oct 2016 - 22:02

Saünee était mitigé, ce qui, selon lui, était la meilleure des positions à adopter. Si c’en était une, bien sûr, aussi paradoxal que ce soit… Douter de tout, de tout le monde, jusqu’à ce que les indices soient remarqués. Alors seulement, les raisons de la méfiance commençaient à apparaître aux yeux des joueurs… Se méfier sans savoir pourquoi était l’une des choses qui perturbaient l’assemblée. Comme sentir l’omniprésence du danger sans pouvoir le situer.

Saünee avait remarqué une femme silencieuse se tenant à l’écart. Elle s’était tue pendant un long moment, laissant les autres parler à sa place, pour écouter et en tirer des conclusions, sans doute ? Le vampire en vint même à douter de cela ; alors qu’il parlait –et que les autres parlaient- elle ne semblait même pas écouter les paroles échangées. Étrange. Rester sourd et aveugle à ce qui se passait sur cette place, prendre le risque de passer à côté d’indices précieux, pouvait s’avérer dangereux.

Quant à la décision de s’unir, de faire preuve « d’amour » comme Arwen le disait, Saünee la trouvait au mieux prématurée, au pire complètement inconsciente. Bon, disons carrément stupide. En tous cas, le vampire sentait que le rôle de la jeune elfe était particulier. N’importe qui s’en serait rendu compte. Évidemment, il resta méfiant en envisageant une possibilité de bluff ; céder à la facilité n’était pas la meilleure chose à faire. Il fallait se montrer observateur.
Garzvorgh, le peau-verte, semblait intellectuellement fin pour quelqu’un de son espèce. Raison de plus de le garder à l’œil. Quant à Leigli, il parlait vraiment beaucoup… Et de façon énigmatique.

À l’arrivée des épouvantails, les joueurs écoutèrent leur annonce. Le Marabout avait déjà fait une victime, et personne ne s’en était rendu compte. Sauf évidemment celui à qui l’âme avait été arrachée…
Alors qu’il regardait le doigt noueux du golem de paille pointé vers lui, Saünee arrondit légèrement les yeux dans une expression à la fois surprise et incrédule.
Un vote, une demi-voix seulement. Deux pour l’accusateur, dont il ignorait l’identité.
Difficile de déterminer si la nouvelle était bonne ou mauvaise… Les deux, selon lui. Quelqu’un voulait passer la corde du pendu autour de son cou, mais les règles impitoyables de l’Emporium réservaient visiblement beaucoup de surprises… Fort dangereuses. Fort intéressantes.

Le vampire malingre soupira d’un air las en baissant les yeux au sol, l’air à la fois ennuyé et blessé.

« Je suppose qu’il faut bien commencer quelque part… » soupira-t-il, comme accablé d'être le premier pointé du doigt. « Si ça continue je vais avoir besoin d’un câlin… »

Néanmoins, il se reprit rapidement, et parcourut l’assemblée du regard.

« Au moins nous connaissons l’opinion des Maîtres du Jeu sur l’épineux sujet de l’amour, » dit-il avec un petit accent plaisantin. « Du moins si quelqu’un en doutait encore. Ou était intéressé. » Il se racla la gorge et marqua un temps de pause. « Je ne pense pas non plus que le Marabout soit un leurre, mais qu’il est réellement parmi nous, comme l’édictent les règles de Styx et Shakti. Pourquoi croire autre chose ? C’est là tout l’enjeu. Ce qui cache l’ennemi n’est pas son absence, mais simplement la présence d’un masque, que nous devons lui arracher. »

En effet, Saünee était peu enclin à croire que le Marabout était hors du cercle, contrairement à Arwen. En attendant, il s’appliqua à ignorer ses clins d’œil aguicheur en tentant de dissimuler que ce genre de charmes l’avaient toujours mis mal à l’aise, venant d’une femme. Oh, venant d’un homme aussi, d’ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ChaPillustrations/
Arwen
Démokinésiste

avatar

Messages : 84
Expérience : 546
Féminin Âge RP : 41 Ans

♦ Politique : 01
Métier : Chasseur - Novice (30)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Autruche +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
200/200  (200/200)
Vitesse: 180
Dégâts: 68

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mer 26 Oct 2016 - 22:21

Arwen n'était pas sourde, mieux, ses grandes oreilles faisaient en sortes qu'elle entendait mieux que les pauvres humains. Il avait bien parlé de câlin ... Ce mot n'était pas tombé dans l'oreille d'une sourde. Ah que non. Vraiment furieuse elle s'exclame en haussant le ton ;

Tu veux un câlin ? Et puis quoi encore ? Un nounours en peluche ? Ou un bisou de môman ? Pauvre ... Aaaah ! Ta de la chance que le géant me retienne !

Bien qu'elle était presque hors de contrôle, personne ne retenait Arwen de faire quoi que ce soit jusqu'à preuve du contraire. Encore moins le géant qui n'était même pas près d'elle. Suite à cela, la petite elfe à commencer à frapper sur la première chose dure qui n'était pas vivante, comme un arbre. Elle frappe à plusieurs reprises et tellement fort que son poing droit était maintenant recouvert de sang et une trace était apparue sur l'arbre. Après s'être défoulée contre l'arbre, Arwen redresse sa tête avec concupiscence

Je m'excuse. Il me faut aller aux latrines, me vider la vessie.

Elle partit toute seule, s’enfonçant dans la brume aux yeux de tous, non ? Puis revint à l'assemblée une minute plus tard en courant, elle était essoufflée et reprit sa respiration, puis la parole. Non c'était vraiment important, elle interpella tout le monde pour cette fois-ci réellement prendre la parole.

J'ai un indice. Le marabout semble posséder une passion pour l'art de maîtriser le verbe. Il me vient ... de ... l'Emporium.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaryelle Chal'di
Guérisseuse

avatar

Messages : 161
Expérience : 942
Féminin Âge RP : 103 ans

♦ Politique : 21
Métier : Sculpteur - Apprenti (50)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Bébé citrouille +100, v+100, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
1590/1590  (1590/1590)
Vitesse: 297
Dégâts: 322

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mer 26 Oct 2016 - 22:34


Juste après son intervention, avant que l'inconnue se présente, Leigli reprit la parole, comme à peu près un tiers des présents, il demandait d'avancer avec prudence en s'associant les uns aux autres pour débusquer le Marabout. Quand il s'adressa directement à elle, elle se sentit mal à l'aise un très court instant mais cela passa rapidement. Elle se sentit presque contente que lui aussi l'ai reconnu. Une tête qui se voulait amical était plutôt agréable, même si comme il le disait lui même il voulait semer le doute. Douter de tout et de tout le monde était un bon moyen de diviser. Ses grands-parents l'avaient toujours fait douter sur sa légitimité d'elfe et elle n'avait jamais pu avoir confiance en elle même.

Elle se figea quand des craquements se fit entendre, ils se rapprochaient et elle porta la main à sa bouche de surprise quand elle vit les épouvantails arriver. Elle frissonna. Leurs attitudes étaient vraiment... ils faisait réellement froid dans le dos. Le silence était très pensant trop. Et elle sursauta quand l'un deux prit la parole. Elle resta tendu tout le moment où il était là. Leurs mots coulaient et elle les craignaient. Petit à petit elle comprenait leur intervention et se détendait. Qui avait bien pu utiliser l'Emporium ? Ils étaient plus d'un à parler de calme, elle même l'avait fait.

Quand ils partirent pour de bon, l'inconnue daigna enfin s'animer. Pourquoi maintenant ? Elle était resté silencieux et maintenant qu'il y avait une histoire de demi voix et de double voix elle venait. C'est vrai qu'en restant à l'écart il y avait des risques... avait-elle peur ? Elle ne le montrait pas, mais beaucoup de monde savait mentir, surtout les vampires... En tout cas c'était ce qu'on lui avait toujours dit.

Saigo reprit à nouveau la parole. Comme elle, il avait remarquer qu'il était plusieurs à parler de calme. Et il releva une information qui était passé à la trappe dans sa tête. Le marabout avait déjà prit une âme. Qui ? Elle parcourra l'assistance des yeux. Mis à part l'intervention surprenante des épouvantail elle n'avait rien remarqué.

"Je crois..."

Elle n'avait pas parler assez fort et le vampire qui semblait protégé par les organisateurs lui coupa l'herbe sous le pied en prenant la parole. Décidément, elle n'avait pas de chance ! Enfin qui pouvait parler de chance dans ce jeu mis à part ce vampire ? Elle fini par taire ses pensées pour l'écouter. Bon, il ne faisait pas avancer le débat, il appuyait juste le fait que l'ennemie était dans les rangs.

"Je crois qu'on..."

Encore un fois interrompu, elle commençait à fulminer. L'intervention d'Arwen était plus qu'étrange. Elle parle d'amour, elle est craintive puis violente. Et là... Elle soupira un grand coup et alors que la petite elfe commençait à partir, Amaryelle allait refaire une énième tentative mais son idée s'était échappé avec Arwen.

"C'est quoi son problème ?"

La réaction complètement disproportionné de la petite elfe l'avait complètement sortie de ses réflexions. Alors quand elle revint avec un indice, Amaryelle dut se concentrer pour reprendre le court de ses pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vim Naturae
Barbare

avatar

Messages : 140
Expérience : 992
Masculin ♦ Politique : 07
Métier : Chasseur - Compagnon (105)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Cerbère +150, v+80)

Stats & équipements
Vitalité:
645/645  (645/645)
Vitesse: 193
Dégâts: 545

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mer 26 Oct 2016 - 23:04

Vim était resté là, planté comme un bon gros géant, il écoutait sans parler, les gens étaient vraiment toujours comme cela? il ne comprenait rien d'habitude. pourtant c'était si simple, rien à comprendre, on tape implement, c'est ça la vie d'un géant après tout... Quoiqu'il en était, avec tous ces gens, l'ambiance était plutôt électrique, un faux mouvement pouvait vite désigner une personne comme le marabout, je dois bouger cependant, sinon ça va faire louche, je ferais quand dans ce cas-là? Ha je sais! Vim bailla et se déboîta presque la mâchoire avant de tomber assis par terre, il prit une poignée de terre et fit un gros patté entre ses jambes, patté qu'il fit grossir en prenant plus de terre, une fois le gros patté fini il le démolit en frappant dedans frénétiquement. Après tout il fallait jouer le débile profond alors bon... Sur ce point il savait comment faire! Mais le marabout reste introuvable, ça sent le roussi pour moi, s'il y a un télépathe dans le groupe je suis mal.

Pendant que Vim était dans ses pensées qu'il regardait son tas de terres explosé entre ses jambes, le jeune elfe revint en disant qu'elle avait un indice . le marabout semble posséder une passion pour l'art de maîtriser le verbe. Il me vient ... de ... l'emporium Elle est partie seule? Donc elle a pu être maraboutée, elle est peut-être déjà morte en fait, je dois dire quelque chose mais en étant idiot, comment leur faire comprendre?
Le géant se leva et pointa Arwen du doigt: TOI ETRE PARTI! PAS PARTIR! SI TOI PARTIR ALORS TOI MOURIR! SORCIER MÉCHANT! NOUS RESTER ENSEMBLE COMME MEUTE DANS BATAILLE! bon alors je ne sais pas si ça va marcher mais bon, j'aurais tenté au moins. Le plus important c'est que je ne me sois pas révélé au grand jour je ferais un suspect parfait pour le simple d'esprit qui fait des raccourcis




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leigli Delnoch
Albus Forteresse

avatar

Messages : 299
Expérience : 1263
Masculin Âge RP : 23

♦ Politique : 04
Métier : Bûcheron - Novice (10)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Cernunnos, Cerf royal de Leigli +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1665/1665  (1665/1665)
Vitesse: 299
Dégâts: 354

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mer 26 Oct 2016 - 23:16

À peine eut il fini sa seconde sentence qu'il perçut de légers bruits de frottements, non de... De bois qui s'entrechoquent lentement derrière lui. Sans se retourner, Leigli eut un long frisson dans son dos. Que.. Qu'était cette sensation.. ? Il se mit à trembler légèrement, ses genoux le maintenant debout à grand peine. D'où lui venait cette soudaine et intense frayeur.. ? Il se retourna alors, forçant son corps à se plier à sa volonté et non à ses pulsions incompréhensibles. Néanmoins, son intuition lui criait de faire attention. Non, elle ne lui criait pas du tout cela. Elle lui criait que c'en était fini, qu'il allait mourir, ici, dans un endroit qu'il ne connaissait pas, qu'il n'avait jamais vu, avec des personnes qu'il n'avait connu que de vision. Ses pensées n'allèrent étrangement pas vers Palarandra. Ce qu'il avait peur, c'était de quitter ce monde, quitter cette terre, quitter... Quitter ce corps pour ne plus jamais y revenir. Il se retourna enfin, et son visage se défigura. Plus de tenue, plus de calme, plus aucune forme. Simplement, une bouche béante, et un regard horrifié. Ses yeux mauves ne changèrent pas de couleur, alors qu'ils fixaient avec effroi l'armée d'épouvantails lui faisant face. Il ne voyait plus Utop dans son champ de vision, il avait dû s'avancer légèrement. Mais il n'en tint guère plus rigueur. L'épouvantail le fixait avec son regard de citrouille, une lumière chaotique illuminant son crâne. Leigli ne retenait plus ses tremblements. Il voulut crier, fuir, se réveiller, mais rien ne fit d'effets autre que la frayeur, et le froid. Le froid s'insinuait dans son corps entier. Il était pâle, terriblement pâle. Le bras de l'épouvantail le toucha alors, d'abord sur l'épaule, puis sur les lèvres. Il ne pouvait plus bouger, il ne se sentait plus, il ne sentait plus son corps. Il n'était plus humain, il n'était plus un homme. Il fixait toujours cet épouvantail le fixant également. Les secondes semblaient des heures. Finalement, lorsque l'épouvantail le lâcha, Leigli hoqueta douloureusement et dut ployer le genou, l'air absent de ses poumons gelés. Il ne parvenait pas à réfléchir. Il ne parvenait plus à rien, si ce n'est entendre vaguement les paroles des personnages interrompant la scène. Emporium... Venin... Doute... Calme... Puis une phrase résonna au creux de son esprit, devenue caverne vide et gelée. « Le Marabout a déjà pris une âme. ». « Le Marabout a déjà pris une âme. ». « Le Marabout a déjà pris une âme. »... Il se remit à trembler violemment alors que l'air reprenait possession de ses poumons, qu'il crut sentir se craqueler, comme repoussant une givre interne. Les épouvantails avaient disparu. Leigli était recroquevillé sur lui même, un genou à terre, l'esprit meurtri. Que... Que s'était il passé.. ? Etait ce cela, l'Emporium..? Qui avait appelé à cela.. ? Il ne comprenait pas sa logique, et encore moins ce qu'il lui arrivait. Ce qu'il arrivait en général. Il sentait un profond vide en lui, un insidieux froid s'étant emparé d'un « quelque chose » en son être. Il gémit doucement, la gorge, non pas sèche, mais gelée. Chaque inspiration lui était douloureuse, chaque expiration apportait le goût de sang et de cendre sur sa langue pâle. Pliant sa volonté comme il savait le faire, Leigli leva la main droite devant ses yeux afin de la contempler. Que lui était il arrivé.. ? Au loin, derrière sa main, se trouvaient Styx et Shakti. Il les regarda d'un regard complexe. Etait ce un regard de dégoût, de peur, d'incompréhension, ou encore de désolation ? Il ne sut le dire lui même. Ils disparurent, et Leigli se mit à déglutir douloureusement. La sensation de givre recouvrant les parois internes de sa voie respiratoire était affreusement atroce. Il contracta de force ses pectoraux et se mit à tousser dans son coin, s'étant écarté du groupe alors que les épouvantails arrivaient. Au delà de la souffrance physique, l'Albus tremblait de sa douleur morale. Il se sentait vide, incroyablement vide, et perdu.

Il ne perçut que de loin les dires de la dénommée Rania, qui apparaissait d'un coup après sa souffrance. Il n'interpréta pas ses mots, ne pouvant encore se permettre de réfléchir. Puis il reconnut la voie de Saigo derrière lui. Il ne put discerner ce qu'il disait. Il semblait que ses tympans aussi avaient gelé. Etait ce une impression, ou n'entendait il plus convenablement ? Que se passait il ? IL se mordit la lèvre violemment, cherchant à faire circuler son sang, mais cela eut peu d'effet. En revanche, cela lui permit de « débloquer » partiellement une de ses oreilles. Il entendit la dernière partie du discours de Saigo. Il appelait au calme, et il prétendait que l'affaire de l'Emporium était à laisser de côté, sans l'oublier néanmoins. Leigli ne put se faire d'opinion là dessus. En revanche... L'un des personnages venaient d'être protégés par les maîtres du jeu ? Qu'était ce charabia ? Que s'était il passé ? Puis vint le tour du petit vampire, qui prit la parole en soupirant, semblant las. Leigli ne pouvait le voir, mais avait il vécu ce qu'il venait de subir.. ? La suite de sa tirade lui apprit que non. Ignorant la fin du discours du jeune homme, Leigli fit le tri dans son esprit. Un appel à l'Emporium, un membre protégé, un ton las de Saunee... Cela était peu probable que ce vampire soupirait car il avait raté son coup à l'Emporium, aussi était ce lui qui avait été protégé. Protégé de quoi et comment ? Leigli grimaça, la respiration sifflante. Ne pas trop réfléchir... D'abord se lever, doucement... Non, ne pas vaciller, la terre est basse, mais elle n'attire pas. Elle est bien en bas. Leigli cligna longuement des yeux. Malgré sa volonté, il ne fit que vaciller lamentablement vers Utop. Quelques mètres, à peine, et ce fut un enfer de glace dans ses articulations, ses membres ainsi que ses vaisseaux sanguins. Il saisit faiblement le dos du vêtement d'Utop en lui murmurant : « Barbare, permets moi juste de tenir quelques secondes, le temps de... De me ressaisir... »

Quelques secondes ne furent pas suffisantes. Arwen, l'elfe étrange revint toute joyeuse avec un indice. Il grimaça. Encore l'Emporium.. ? L'Albus se fichait de l'Emporium dans son était actuel, il cherchait à comprendre ce vide qu'il sentait, qu'il ressentait au plus profond de son âme. Il n'était pas lucide, et, comble de l'histoire, il le savait. Il ne saisit pas tout de ce que beugla le géant. Etait il avec eux, ou contre eux ? Il avait dû mal à saisir ce que voulait dire cet homme. Leigli inspira profondément, grimaçant discrètement avant de lâcher Utop, et de se concentrer sur son équilibre, le visage pâle et visiblement meurtri de l'intérieur. Il lâcha dans un murmure : « Merci, Barbare, ce sera la dernière fois... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utop Libert
Tavernier

avatar

Messages : 1582
Expérience : 1574
Masculin Âge RP : 27

♦ Politique : 53
Métier : Chasseur - Expert
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Reaper, Sombral d'Utop +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
895/895  (895/895)
Vitesse: 627
Dégâts: 939

MessageSujet: Re: Description des lieux   Mer 26 Oct 2016 - 23:27

Utop se sentait vraiment mal dans cet endroit. Les paroles des autres commençaient sérieusement à l'énerver. Certains partageaient certes des idées communes, mais tout n'était que bruits autour d'Utop. Ces discussions tournaient en rond. Entre ceux qui pensaient que le Marabout n'existait pas, ceux qui le croyait inférieur à un personnage plus puissant ou même ceux qui prônaient l'amour, Utop n'avait qu'une envie, que cela cesse. Et c'est ainsi que chacun ramenait son petit grain de sel. Et bien sûr Leigli l'hérétique continuait avec ses discours dont il avait horreur, ce genre de discours qui dure et qui n'ont pour seul but (du moins à ses yeux) d'amener tout le monde vers une pensée commune.

Soudainement le débat prit une tournure intéressante bien qu'effrayante. Les épouvantails se mirent à bouger et à venir s'adresser à la foule. Utop était pris de terreur, non pas par l'aspect ragoutant de ces êtres, mais par la magie mis en oeuvre pour les faire se mouvoir. Les monstres de paille accusaient un des protagonistes de conspiration contre Saunee. Cette soi disant conspiration donnait de ce fait une immunité protégeant Saunee des votes. Pourquoi était-il protégé ? Cela ne semblait pas logique que dans ce petit jeu, un des joueurs soit protégé de la mort alors que celle ci planait normalement au dessus de tous. Saunee avait-il un rôle important aux yeux des organisateurs ?

Les interrogations d'Utop n'allèrent pas plus loin. Sortant de l'ombre, une mystérieuse femme fit enfin son apparition. Depuis le début, elle était tapis dans l'ombre tel un prédateur autour de sa proie. Son excuse était qu'elle voulait être seule, du moins c'est que compris Utop. Pourquoi vouloir rester seule dans de telle circonstance ? Alors que les autres tentaient de s'unir en essayant de démasquer le Marabout, elle préférait rester dans son coin. Cela ne lui plaisait pas, même lui d'un naturel peu sociable avait comprit que l'union pouvait faire la force.

Et les débats reprirent toujours aussi monotones aux yeux d'Utop. Quoique l'intervention de Saunee attira son attention. Avait-il peur à présent ? C'était difficile à deviner, mais ce qui se voyait, c'était ses tentatives d'humour. Il semblait se moquer d'Arwen en parlant de câlins.

A la grande surprise de tout le monde, celle ci qui auparavant avait été peureuse puis aguicheuse tout en parlant d'amour se mit à exploser de colère, menaçant Saunee, mais prétextant ne rien pouvoir lui faire à cause du géant alors que celui ci s'amusait bêtement avec de la terre. Comment un truc aussi gros pouvait être à ce point aussi stupide ? Peu importe, Arwen détalla et revint complètement essoufflée. Elle disait détenir un "indice" concernant le Marabout en qui elle ne croyait pas peu avant. Utop allait intervenir mais le géant se mit en colère et cria une suite de mots censés former une phrase. Une fois que le géant eut finit Utop intervint.

"A quoi tu joue grandes oreilles ? T'es folle ou tu te fiche de nous ?"

Utop s’arrêta, derrière lui Leigli semblait bizarre. Il se retourna et avança prudemment puis s’arrêta, laissant Leigli faire les derniers pas. Il était vraimet bizarre, trop bizzare. Il saisit Utop et lui glissa quelque mots, puis lui lacha un remerciement. Pourquoi faisait-il cela? Non, ce n'était pas possible, le Marabout avait-il prit son âme ?

"Hey l'Hérétique, qu'est ce que tu fais ? Ça va pas? Dis moi si c'est ton âme qui est partie ! "




Venez boire un coup à LA TAVERNE et n'oubliez pas de VOTER pour Duralas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1148
Expérience : 4779
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2742/2742  (2742/2742)
Vitesse: 1142
Dégâts: 887

MessageSujet: Re: Description des lieux   Jeu 27 Oct 2016 - 0:08

Le noir total. L'éclipse totale.


Il n'y avait plus aucun bruit, plus aucune couleur, plus rien dans le Hameau. Les citrouilles étaient devenues invisibles, drapées par une nuit d'un noir surnaturel, les épouvantails eux-mêmes s'étaient évanouis dans le lugubre manteau d'encre.
Un lourd silence, seulement ponctué par une cloche assourdissante qui sonna douze coups, plongea les candidats dans la solitude la plus totale.

Alors que même le vent lui même avait quitté son poste des feux d'un rouge bien trop vif s'allumèrent près de la Guillotine pour dévoiler un Styx porté par des étranges êtres décharnés , aux corps mutilés et abîmés par la nécrose ; des zombies. Ils avaient mis le vampire sur un trône d'os et l'amenaient en direction de la machine de mort, le Roi improvisé arborant un sourire dément tandis que ses yeux roulaient anormalement vite dans leurs orbites. Une fois leur cortège lent et morbide terminé, ils déposèrent l'Ombre sur l'estrade, son siège aux accoudoirs terminés par des crânes surplombant totalement les habitants du Hameau.

"Bonsoir mes braves ! Plusieurs épouvantails s'avancèrent à leur tour, leurs cordes toujours branlantes, voletant allègrement derrière eux, et s'agenouillèrent face à l'arlequin. Une rangée de citrouilles s'illumina alors menant jusqu'aux candidats où les illuminations formèrent un cercle de sourire vicieux autour d'eux. Les circonstances qui m'amènent, moi et mes chers amis, à m'adresser à vous mes petites fourmis vicieuses, sont graves. Les zombies portèrent leurs deux mains à leurs crânes, comme s'ils subissaient de violentes migraines, puis ils éclatèrent d'un rire lent et mou, dénué d'intonation.

- Mourir ! Mourir ! Sanglante récoooolte !
- Oui, oui, merci de spoiler tête vermoulue ! La griffe du vampire déchira le délateur en deux, puis il se rassis face à son public, s'excusant de son impolitesse. L'un d'entre vous va donc nous quitter ce soir... j'en ai bien peur... et c'est vous qui avez tranché ! Alors sans plus attendre... QUE LA FÊTE COMMENCE !"

Les citrouilles furent toutes fendues par un geyser de flammes en provenance de leurs têtes, elles devenaient de véritables volcans en éruption et distillaient autour d'elles une lumière incandescente, suffisante à illuminer tout le Hameau, dissipant le brouillard même. Des champs de maïs entouraient les lieux, de toute part, les longues plantes étaient les seules choses que l'on pouvait admirer. Dans les plantations des centaines d'épouvantails avançaient, lentement, en direction du centre de leur demeure ; la Guillotine. C'était effrayant, et impressionnant, même pour Styx. Il avait sous-estimé la puissance spirituelle du Hameau, ici gisaient des milliers d'âmes en peine et toutes ne demandaient qu'une seule et même chose ; De nouveaux amis avec qui partager une éternité de tourments.

Les êtres de bois s'arrêtèrent tout autour des joueurs, les encerclant, les enserrant, de leurs visages désaxés. Certains étaient faits de toile et coutures, d'autres d'une énorme citrouille, alors que certains n'avaient pour visage qu'un minable tas de foin. Ils se mirent à rire au début, tous ensembles. Puis ce qui sembla être une hystérie collective forma un mot. Puis un autre. Et bientôt un chant fut clairement audible, envahissant l'espace telle une demande divine ;

"Le. Roi. Citrouille. Le. Roi. Citrouille. Nouvelle. Tête."



Et ceci dura quelques moments durant lesquels Styx s'élança au milieu de l'assemblée. Il caressa la joue de Leigli, planta des yeux farouches dans ceux d'Utop, passa une main désintéressée dans les cheveux de Saünee, sortit les crocs devant Arwen, plaça un ongle affuté sous le cou de Garzvorgh, et toisa longuement Amaryelle d'un regard de braises. Il sautilla ensuite jusqu'à Rania et lui tapota l'épaule, puis se tournant vers Saigo il lui fit un câlin.


"Toi... ce n'est pas toi que prendront en premier les épouvantails. Il chuchota au creu de l'oreil du Stryge, avant de se détacher de lui soudainement, et de pointer un doigt accusateur sur le dernier candidat. Son timbre était celui d'un dément, même ses cordes vocales ne semblaient plus lui obéir. SAISISSEZ-VOUS DE VIM NATURAE ! GÉANT IMMONDE ET GRAISSEUX ! Chose dite, chose faite. Des cordes jaillirent de toutes parts, enserrant Vim, se glissant sous son cou, immobilisant ses poignets, nouant ses jambes. Des champs de maïs s'éleva un bruit sourd, comme une explosion. Mais très vite, il fut clair que c'étaient là des bruits de pas, des pas de quelque chose de très, très grand. La Bête enjambait certains des épouvantails, en écrasait d'autres en un fracas de bois et chaire pressée. Finalement, lorsque la Chose fut assez près de la Place de la Guillotine, deux yeux rouges semblables à des lunes brillèrent haut dans le ciel et les épouvantails devinrent frénétiques. Ils frappaient dans leurs mains désossées, sautillaient sur place, tournaient sur eux-mêmes alors qu'ils portaient Vim en direction des champs où il disparut totalement.
Seul un bruit de rupture brutale, d'os broyés et une pluie de sang ne donna un sens à cette scène déjantée; Vim Naturae était mort. Emporté par...
L'Ogre ! Mesdames et Messieurs ! Je vous présente l'OGRE DU HAMEAU ! Une créature si brutale... si... oh... je ne puis en dire plus sans défaillir. L'un d'entre vous est son envoyé, sa taupe, il marque ceux qu'il désire voir emportés et... Il ramassa un organe par terre, de la taille d'une grosse cuisse de poulet et mordit dedans, son visage se recouvrant de sang. MORT ! HAAHAHAHAHA ! Mais sans tarder et sans transition, voici venir l'attraction de la soirée ; car oui, il n'y a pas qu'une seule mort ce soir ! Votre incompétence amène deux pauvres âmes à nous quitter. Styx repasse devant Saigo en lui empoignant le col et le tire derrière lui avant de le projeter avec violence sur la scène de la Guillotine. SHAKTIIIIIII ! A TOI MA DOUCE ! La femme serpent s'avance, accompagnée de deux zombies musculeux qui saisissent sans concessions le corps du Stryge et l'emmènent vers la lame. Les épouvantails scandent à s'en rompre les poumons qu'ils n'ont pas "ROI CITROUILLE, NOUVELLE TÊTE !" et c'est dans ce déluge de décibels agrémenté de lumières psychédéliques que Shakti sourit venimeusement au Stryge.

- Désolé mon beau, mais abimer les hommes c'est ce que je préfère !Elle se saisit de la corde, les zombies larguant quantité de bave sur le condamné et...
- Oh attends. Je crois que nous avons un revirement de situation... ahahah ! C'est à toi de convaincre ces épouvantails de ne pas emmener avec eux le Stryge... Utop Libert."

L'arlequin se rassoit sur son trône, pose un poing sous son menton et observe avec intérêt l'assassin. Shakti vient à son tour s'assoir en croisant les jambes sur l'un des accoudoirs et lâche un soupir d'excitation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Description des lieux   

Revenir en haut Aller en bas
 

Description des lieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Description des lieux
» Description des Lieux et monstres présents
» L'Aurore : description des lieux
» Description des Lieux et monstres présents
» Description des Lieux et monstres présents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: La Perracie :: Le Hameau :: La Place de la Guillotine-