Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Shinda kory
Le Monde de Dùralas a précisément 1453 jours !
Dùralas, le Dim 22 Oct 2017 - 22:58
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Description des lieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Utop Libert
Tavernier

avatar

Messages : 1582
Expérience : 1574
Masculin Âge RP : 27

♦ Politique : 53
Métier : Chasseur - Expert
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Reaper, Sombral d'Utop +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
895/895  (895/895)
Vitesse: 627
Dégâts: 939

MessageSujet: Re: Description des lieux   Jeu 27 Oct 2016 - 0:49

Utop ne savait plus du tout ou donner de la tête entre le géant qui beuglait, Arwen et ses sautes d'humeur et Leigli qui devenait fou. Soudain le maître de cérémonie fit son apparition, assis sur un trône tel un roi accompagné de ses sbires, des créatures cadavériques. La joie semblait emplir Styx, car ce soir il allait prendre une vie. Après un bref passage dans la foule, il s'approcha de Saigo, lui chuchota quelque chose à l'oreille. Puis, à la surprise générale se mit à crier à l'intention de ses sbires. Le géant était la cible, attaché, prisonnier d'un étrange sortilège, celui-ci n'eut pas le temps de se défendre qu'une bête immense l'emporta.

Or le jeu ne s’arrêtait pas là, contrairement à ce que pensait Utop, la mort de Vim ne résultait pas d'un vote, mais d'une trahison. Mais de la part de qui ? Pourquoi faire cela ?
Styx s'empara alors de Saigo, le traînant avec force vers la Guillotine, le projetant même vers celle-ci. Là bas attendait Shakti. Une sorte de chant, d'acclamation macabre se faisait entendre : Le roi citrouille, nouvelle tête ! .

Non ! Impossible ! Saigo allait mourir ! Pourquoi les autres voulaient-ils sa mort ? Utop ne pouvais rester sans rien faire. Dans un élan de courage, bravant sa peur des épouvantails maléfiques, sa peur de la puissante magie qui régnait sur ses lieux, Utop bondit sur la scène afin d'implorer l'assemblée et les bourreaux de ne pas tuer Saigo. Son cœur, pour la première fois il ressentait une sensation si puissante, pour la première fois il sentait vraiment son cœur battre. Mais comment avouer ce qu'il avait à avouer ? Il se lançât, ne prêtant pas attention à la quelconque image que cela pourrait donner de lui :

"Mes chers camarades de jeux, mes très chers bourreaux, je vous implore de revoir votre jugement ! Saigo et moi ... Saigo est ... C'est trop dur ... SAIGO ET MOI SOMMES AMANTS ! Je ne peux expliquer ce qui fait que notre amour soit si puissant, car moi même je ne comprends pas ce sentiment. Peut-être est ce notre passion pour le meurtre qui nous a unis. Il représente énormément de choses à mes yeux et je ne peux me permettre de le perdre . Nous avons décidé de nous joindre à ce petit jeu ensemble, faisant mine de ne pas nous connaitre afin de survivre plus longtemps, afin d'avoir le plaisir de tuer en ayant cette peur d'être séparés par la mort. Nous comptions tous vous tuer en commençant par annihiler ceux que nous pensions plus faibles afin de peut-être toucher une récompense dans le but de partir vivre notre amour loin des terres Duralassiennes. Je me rends compte maintenant que mon amour est bien trop grand pour le laisser partir sans moi. J'implore donc à nouveau un second jugement et comme preuve de mon honnêteté, je m'engage à ne plus prendre part aux votes si cela peut sauver l'homme de ma vie ! "

Sur ces mots, Utop courut vers la Guillotine afin d'en libérer Saigo, lui lançant au passage un regard amoureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1623
Expérience : 4590
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Description des lieux   Jeu 27 Oct 2016 - 1:13

L'entrée en scène de Styx marquait la fin de la première nuit. Avant cela, les différents protagonistes avaient tentés de calmer le jeu, d'essayer de comprendre. Puis soudainement, l'Ombre avait tout chamboulé. D'abord, ce fut le géant, qui contre toute attente fut emporté par un monstre encore plus imposant que lui. Les cris et les bruits qui résonnèrent dans l'obscurité ne laissaient aucun doute. Puis ça avait été son tour. Ainsi donc, les autres préféraient le voir mort... Le stryge aurait pu crier à l'injustice, au coup monté, à la trahison, mais il n'en fit rien. Il décida d'accepter dignement son sort. Emmené par les sbires inanimés du vampire, il n'eut qu'un regard emplit de peine envers Utop Libert.

La réputation des stryges noirs ? La peur de ma supériorité physique ? J'aurais été curieux de savoir ce qui vous a poussé à voter contre moi. Déclara le Faucheur en guise de dernières paroles. L'air calme et résigné, il laissa Shakti lui passer la corde au cou. Il acceptait le fait que tout soit fini pour lui.

Soudain, la voix d'Utop déchira l'air. Il avouait tout, ravalait sa fierté, et révélait au yeux de tous leur amour interdit. L'Exécuteur leva vers son amant des yeux brillants d'une fine pellicule larmoyante. Dieu que son homme était sexy quand il bravait ses peurs. Leur amour était indescriptible, et tout deux le pensait invincible à peine quelques minutes plus tôt. Le courage d'Utop était communicatif. Repoussant les épouvantails, enlevant la corde de son cou, l'assassin se redressa et serra l'homme de sa vie dans ses bras, avant de coller son front contre le sien et de murmurer : Merci... Maintenant laisse-moi faire. Fait moi confiance.

Ni Styx, ni Shakti, ni les épouvantails ne tentèrent de rattraper Saigo, alors qu'il se laissait tomber de l'estrade, un sourire nouveau aux lèvres. Le pouvoir de l'amour était si puissant, il lui donnait des ailes... une deuxième paire d'ailes. Ha ha ha.

Et oui... c'est moi qui ai utilisé l'Emporium contre Saunee. Oh, ça ne s'est certainement pas passé comme prévu, mais venant de Styx et Shakti, ça ne me surprend qu'à moitié. J'espérais sincèrement que je n'aurais pas à me salir les mains sur une proie aussi faible, aussi ridicule. Utop et moi, nous sommes sur la même longueur d'onde depuis le début. Nous ne faisons qu'un... surtout le soir dans la grange mais je m'égare ! Notre plan tombe à l'eau, on dirait. Au Marabout s'est ajouté une nouvelle menace avec cet... Ogre. J'ose espérer que le gage de bonne foi du beau gosse derrière moi vous aura convaincu de son innocence. Quand à moi... et bien pour reprendre l'expression de Leigli... d'ailleurs grand tu ne sembles pas dans ton assiette, tu veux un remontant ? Enfin bref, pour te citer, "doutons de tout le monde, tout le temps". Suis-je le Marabout ? Suis-je la taupe de l'Ogre ? Je suppose que ça aurait été annoncé avant mon décès, mais peut-être fais-je fausse route. De mon côté, avec ou sans votre coopération, je vais trouver ceux qui se mettent en travers de mon inébranlable amour pour Utop.

Pour parachever sa tirade, l'une des plus longue qu'il ai jamais prononcé, Saigo écarta les bras, sourire aux lèvres. Avec Utop à ses côtés, il se sentait invincible.

Mais puisque je reste parmi vous un jour de plus... Vous allez pouvoir répondre à ma question initiale... Pourquoi diable vouliez-vous me voir mort à tout prix ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1148
Expérience : 4779
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2742/2742  (2742/2742)
Vitesse: 1142
Dégâts: 887

MessageSujet: Re: Description des lieux   Jeu 27 Oct 2016 - 1:21

Styx si au départ semblait se rire complètement de la scène qui était en train de se tramer sous ses yeux, il eut vite fait de se hisser en haut de son trône, les deux mains sur le siège pour regarder d'un air curieux la déclaration des deux assassins. (exhibant par la même occasion un fessier au top aux joueurs)

"Je... je... L'arlequin avait semblé rougir l'espace d'un instant. Qu'est-ce que nous avons lààà ? Voyez-vous ça ! Des petits "mignons" au Hameau, comme c'est coquasse. Il reprit son attitude désinvolte et se dirigea en direction de la Guillotine où Saigo s'était trouvé et se plaça à côté des deux amants. La ferme avec tes questions tu attendras demain, on est tous un peu fatigués là. Il saisit Saigo par la gorge et planta deux yeux flamboyants dans les siens. Au fait, je déconnais pour le fait de convaincre les épouvantails, soyez réalistes, ce sont des poupées géantes, elles ressentent aucune émotion. L'amour rend idiot j'imagine... bon, alors est-ce que je vous épargne ou non ? Shaktou ? Un bras tenant une coupe emplie de vin se leva du trône.
- Les mignons ça m'horripile, occupe-toi d'eux plutôt, j'ai soif.
- Meh... Bon aller, vous êtes libres ! Volez sur les ailes de l'amour, voguez sur l'océan de tendresse qui se dresse face à vous... voya... l'un des Zombies faucha la tête de Saigo d'un coup de poing. Styx grogna avant d'hausser les épaules. Bon j'imagine que du coup, désolé Utop mais l'amour ne sert à rien ! Il partit en riant, lui lançant un regard hautain et dédaigneux tandis que le cadavre de Saigo gisait à quelques centimètres d'Utop, visiblement bouleversé. Les épouvantails encerclèrent alors l'Arlequin, lui bloquant le passage.
- Respecte... les... règles.
- Oui... tricheur...
- Nouvelle têt...
- OH MON DIEU D'ACCORD J'AI COMPRIS. Il souffla, irrité, avant de se retourner et d'agiter la main, le temps se distordit alors dans la zone où se trouvaient Utop et Saigo et le corps du Stryge s'assembla de nouveau, comme si rien ne c'était passé. Quoi ? J'ai créé cet endroit, littéralement. La toute puissance vous connaissez ? Filez les deux zigotos et allez forniquer quelque part au calme s'il vous plaît. Je déteste que les gens survivent... grrrr...
- Trich...
- SHAKTI COMMENT ON ARRÊTE CES TRUCS ?!"


[Utop Libert ne peut plus voter. Saigo survit à cette exécution. La journée s'achève donc avec un seul mort : Vim Naturae. Le jeu reprendra dès que quelqu'un relancera.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leigli Delnoch
Albus Forteresse

avatar

Messages : 299
Expérience : 1263
Masculin Âge RP : 23

♦ Politique : 04
Métier : Bûcheron - Novice (10)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Cernunnos, Cerf royal de Leigli +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1665/1665  (1665/1665)
Vitesse: 299
Dégâts: 354

MessageSujet: Re: Description des lieux   Jeu 27 Oct 2016 - 12:33

Le jeune homme se tenait debout avec grand peine alors qu'Utop semblait s'inquiéter de son état. Perdre son âme.. ? Qu'en savait il ? C'était absurde... Son âme était encore là... Puis il se souvint qu'il avait possédé deux âmes au début du jeu. Il se mordit la lèvre, ne comprenant pas plus son état que les raisons de son malaise. Puis soudain, toute chose dans la place tomba dans le noir.

Une cloche sembla sonner au loin. Non, pas au loin, toute proche. Leigli grimaça, ce son lui déchirait les tympans sensibles. Néanmoins, cela sembla lui éclaircir les idées, et bientôt put il réfléchir sans douleur. De nouveau, et soudainement, la pièce de théâtre fut occupée par l'entrée de Styx. Une armée de... Citrouilles -et cette vision fit désormais frémir l'Albus- entourait la Guillotine alors que des... Des cadavres ? Oui, cela semblait... être des cadavres. Leigli grimaça. Il n'était guère friand de nécromancie, et voir à quelques dizaines de mètres un convoi de ces créatures était troublant, d'autant qu'il n'avait encore recouvré toutes ses capacités. Le convoi portait un trône. Un trône d'ossements, et de crânes sur lequel était assis Styx. Leigli fixa l'arlequin un long moment. Il était réellement dangereux. Mais était ce parce qu'il était dans sa zone, ou était il toujours ainsi ? Leigli se mordilla la lèvre, n'appréciant guère sa fraîcheur. Les créatures déposèrent le trône près de la guillotine, et alors Styx se mit à parler d'une voix imposante, et destinée à amener toute l'assemblée à l'écouter. Cela ne pouvait signifier qu'une chose à cette heure. La fin du premier jour était là. Quelqu'un allait mourir, alors que le Marabout avait déjà volé une âme. Il eut un léger sursaut en se rendant compte qu'il allait peut être mourir lui cette fois ci. Il se retint d'effectuer un pas de retrait, faisant mine d'admirer la mise en scène des... Citrouilles. Il s'efforçait de ne plus les regarder, restant fixe sur Styx, qui venait de décapiter une des créatures de bois qui n'avait fait que l'acclamer. Il se concentra une nouvelle fois sur les mots de l'arlequin, qu'il savait porteurs d'indice. Les candidats sur la place avaient tranché et éliminé quelqu'un. Leigli regarda rapidement les autres personnages. Qui avait pu voter alors que tous -ou presque- prônaient l'alliance ? Le Marabout, sans aucun doute. À bien y penser, c'était logique. Moins d'âmes il y avait à récolter, plus vite il gagnerait. L'emporium et les votes étaient en faveur de ce monstre. Leigli retint un grognement. Pourquoi se sentait il trahi ? C'était absurde, lui même avait demandé à tous de douter de tout. Leigli se frotta les yeux de nouveau, souhaitant se réveiller complètement. Une faille dans sa réflexion causerait sa perte, et la victoire de ceux qui cherchaient à les tuer. Quand il releva la tête, il s'aperçut avec effroi que les citrouilles les encerclaient. Il se retint de lancer un éclair en direction des plus proches, sentant pertinemment l'absence de ses pouvoirs. Ils se mirent à rire, dans des claquements de bois. Puis, ces derniers se muèrent en chant, lentement. Cinq mots se répétaient alors. « Le Roi Citrouille, Nouvelle Tête. »

Styx se leva alors et, descendant en souplesse, se dirigea d'abord vers lui. Leigli serra doucement les dents. Etait il celui qui avait été voté ? Pourquoi aurait on voulu l'éliminer ? Qu'avait il fait si ce n'est prévenir toutes personnes qu'il était dangereux de faire confiance... Styx lui caressa tendrement la joue, avec un sourire avec une infinie douceur -ou sadicité?-, puis s'écarta de lui, laissant l'Albus en suspens. Il n'était pas mort... A nouveau. Il suivit du regard Styx, qui sembla provoquer Utop, caresser distraitement Saünee, menaça de ses crocs -Il avait des crocs ? Qu'était cet arlequin?- la jeune femme, Arwen. Il griffa légèrement l'orc au nom imprononçable et fixa longuement Amaryelle. Sautillant ensuite vers Rania, la femme de l'ombre, il finit par faire un … Un câlin à Saigo ?

Décortiquer, analyser. Leigli devait se concentrer ! Il se mordit la langue et parvint à récolter une concentration peu stable, mais une concentration. L'arlequin lui avait caressé la joue. Ce sourire n'était pas un sourire d'intérêt, mais plus d'affection, comme si le personnage s'était épris de sa précédente souffrance. Ainsi, Styx touchait ceux qui avaient, ou allaient jouer un rôle ! Utop, un regard intense. Saünee, une caresse désintéressée. Arwen, un feulement. Une sorte de menace griffue à la peau verte, un long regard à la jeune elfe blonde. Il n'avait pas vu ce qu'avait mérité Rania, mais le pire fut le câlin au Stryge. Fronçant les sourcils, Leigli analysa à toute vitesse. Lui avait joué son rôle précédemment, Utop allait sans doute devoir démontrer quelque chose, faire ses preuves, aux vues du regard défiant de l'arlequin. Saünee, l'accusé, n'était pas intéressant pour l'arlequin, à l'heure présente. Arwen. Il fallait se méfier d'elle. C'était comme si elle avait le pouvoir de ruiner le jeu, et Styx la menaçait de le faire. Quoi qu'il en était, il fallait la surveiller cette femme. La peau verte, une griffure ? A la fois une caresse et une attaque, comment l'interpréter ? Amaryelle, un très long regard. L'interpréter était complexe, et...

Ses pensées furent interrompues par l'exclamation de Styx, qui pointait alors du regard et du doigt le géant qui faisait des pâtés. Des pâtés ? Mais... Il était peu net de faire ça ici ? Mais sa surprise ne fut pas à son apogée, elle le fut lorsque des cordes parvinrent à soulever le géant de terre, alors que derrière, dans la forêt de maïs, une énorme ombre était visible. Leigli resta stoïque, impressionné de la grandeur de la créature s'avançant. Qu'était cette.. Chose ?! La Chose en question arriva, écrasant sans regret les épouvantails sur son chemin. Saisissant le géant comme d'une plume, il l'emmena hors de la vue des protagonistes, dans le champ. Quelques secondes de silence. Puis une explosion de sang, un cri à déchirer la nuit. Le sang éclaboussa la place, et Leigli ne put se retenir de reculer devant tant d'atrocités. Le gentil géant.. Etait mort.. ?

Styx lui apprit que l'Ogre était responsable, et qu'un envoyé de ce monstre était dans la place. Il avait donc eu raison, le Marabout était certes dangereux, mais il y avait des rôles bien plus mortels. Styx ramassa un... Un organe et croqua dedans, s'éclaboussant de sang. Leigli hoqueta et porta la main à sa bouche. Hérésie et cruauté étaient mères de ce hameau... Puis soudainement, Styx attira Saigo sur la scène de théâtre, et Shakti, sortie de nulle part, le mit sous la guillotine, alors que les citrouilles reprenaient leur chant. Alors que la femme serpent tirait la corde, prête à décapiter le Stryge, Styx fit alors appel à... Utop ? Pourquoi lui ? Pourquoi un discours de l'assassin, et surtout comment pourrait il sauver Saigo ?

Utop Libert, assassin fou de sang, cascadeur hors pair qui, sans aucune crainte, sautait dans un tas de ghûls en rut afin de les séparer d'inconnus. Un barbare qui, prenant la tête d'une ghûl, rit de sa mort et la lance sur ses collègues. Un fou, qui aime le sang des ghûls, leur goût, leur odeur sur sa lame. Un barbare ridicule, qui a plusieurs reprises tapaient dans le vent alors que les ghûls le regardaient -comme s'ils avaient du pop corn-. Cet homme, froid, distant, secret, devait parler pour sauver -SAUVER- quelqu'un ?! Leigli regarda Saigo avec un regard désolé. Bien qu'il n'ait pas voté, cela le désolait de perdre le Stryge. Il était impossible, strictement impossible dans tous les imaginaires possibles que l'assassin parvienne à faire un discours salvateur.

Soudainement, et étrangement, Utop se mit à courir, s'élançant à toute vitesse au sein des créatures de bois. Leigli voulut le suivre, connaissant son horreur de la magie, mais il s'avéra d'une part que ces genoux ne lui obéissaient toujours pas, et que l'assassin se débrouillait seul. Puis, la révélation. Non, La Révélation.

Utop exposa la vérité aux yeux de tous : Lui et Saigo étaient amants. Leigli ouvrit de grands yeux, plus grand encore que lorsque la Citrouille le toucha précédemment. Il fixait Utop, cet assassin sans cœur, se dévoiler ainsi amoureux du Stryge et... De se rabaisser à cela ? Leigli lâcha un soupir résigné et surpris. Un « hhhheuuuuuu... ?! » choqué. Leigli avait la bouche ouverte et défigurée, comme s'il venait de se figer en plein début de bâillement. Une de ses paupières s'ouvrait et se fermait alors que le second allait d'Utop au Stryge, libéré par son a... am... amant. Leigli était choqué. D'un côté, la scène était tragique et romantique à la fois. Etait ce pour cela qu'une légère larme perla au coin de son œil ouvert ?

Puis vint le tour de Saigo. La face de Leigli descendit lentement alors qu'il se courbait légèrement, fixant avec surprise le Stryge. Il avait donc utilisé l'Emporium en premier... Au fil de ses révélations, Leigli se frotta nerveusement les mains. Il ne comprenait plus rien. Puis, quand le stryge parla de grange, l'Albus, conservant son visage surpris, choqué, et what-the-fuckeste, eut un léger filet de salive qui pendit au coin de sa lèvre. Il fixa rapidement Utop quand il fut qualifié de « beau gosse ». Le filet de salive doubla de longueur, rivalisant avec le sol. Ce fut à ce moment précis que Saigo parla à Leigli, lui déclarant qu'il ne semblait pas bien. PAS BIEN ?! Il secoua la tête en essuyant ses lèvres et toussota. C'était... Embarrassant. Un remontant ? Oui, mais pas venant de Saigo, pitié.

L'esprit de Leigli était trop accaparé par sa douleur et par la révélation de l'assassin qu'il ne put voir le départ de Styx. Utop... Son bon vieux barbare... Leigli grimaça et toussa de plus belle, la gorge toujours givrée. Cette scène était tragique, romantique, burlesque, épique, même épistolaire si ça lui chantait ! Mélange de n'importe quoi et d'incompréhension, la place restait silencieuse. Leigli aurait voulu parler à Utop, mais il ne put le faire, notamment parce que son corps ne lui obéissait plus, mais aussi car il était encore bouleversé de sa révélation. Utop...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaryelle Chal'di
Guérisseuse

avatar

Messages : 161
Expérience : 942
Féminin Âge RP : 103 ans

♦ Politique : 21
Métier : Sculpteur - Apprenti (50)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Bébé citrouille +100, v+100, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
1590/1590  (1590/1590)
Vitesse: 297
Dégâts: 322

MessageSujet: Re: Description des lieux   Jeu 27 Oct 2016 - 13:36


L'elfe leur exposa son indice, Amaryelle souffla un bon coup en remettant toute ses idées en ordre. Qui maniait bien les mots ? Les verbes ? Est ce que c'était verbes dans son premier sens ou dans le sens global ? La jeune femme rattrapa ses pensés et tourna son regard vers Utop, lui aussi semblait ne pas comprendre l'attitude d'Arwen. Elle était bien trop étrange pour être aussi blanche que neige. Mais elle ne maniait pas aussi bien les mots que d'autre ici présent... Donc elle ne pouvait être Marabout... Quel était son rôle ?

Amaryelle eut un léger mouvement de recul quand le géant, qui faisait des pâtés en silence depuis un moment se leva et pointa du doigt l'étrange jeune femme qui changeait sans cesse de visage et se mit à beugler quelques mots. Une phrase sans doute. La voix grave de Vim semblait raisonner un instant dans le silence qui s'installait. C'était pesant. En même temps, Leigli semblait assez mal en point, faible dans son attitude il prenait appui sur Utop. L'âme... est ce que c'était lui qui avait été touché, aspiré, tué par le Marabout ? Et, juste après la nouvelle intervention de l'homme en capuchon, toute lumière se coupa. C'était effrayant, même la lune semblait voilée.

La respiration d'Amaryelle s’accéléra aussi vite que son coeur s’accélérait. Ses mains devenaient moites et elle avait d'étranges tremblements dans les jambes. Ses poils s'hérissèrent et elle claquait presque des dents. Peur ? Non pas du tout, c'était largement au dessus de la peur. Les douze coups qu'une cloche faisait retentirent ne faisait qu’alimenter sa tétanie. Quand elle vit le cortège, l'elfe réprima un haut le coeur, en portant une main à sa bouche. Pourquoi elle avait pris part au jeu déjà ? Ha oui... pour s'occuper ! Tu parles, une elfe aimant la nature qui tremblait comme une feuille. C'était.. compréhensif au vu de ce qui se déroulait sous ses yeux.

Immobile, elle écoutait avec presque autant de punch que les zombies les paroles de Styx. Elle ne tremblait pas à la vue et à l'écoute de tout ça, non, du moins, pas plus qu'il y avait quelques instants. Elle eut quand même un sursaut quand l'un des pantins de l'arlequin prit la parole. Quelqu'un allait mourir... c'était de toute façon inévitable... D'ailleurs Styx l'approuva.

D'ordinaire, quand elle entendait ses mots, l'elfe était ravie, qui disait fête disait repas, boisson musique. Ici, les simples mots lui donnaient encore plus froid. Le spectacle, lui, commençait bien, les citrouilles s'illuminèrent et laissaient clairement voir le nombre des épouvantails qui s'avançaient, implacables vers eux. Si Amaryelle avait était faite d'eau, il n'y aurait d'elle, plus qu'une flaque. Instinctivement, elle se rapprocha de Leigli. Pourquoi ? Parce qu'elle le connaissait et même s'il était mal en point, autant mourir à coté de lui. Car elle pensait vraiment mourir. Sa respiration se bloquait et le fait d'être prise en tenaille par tant de chose mouvante la mettait de plus en plus sur les nerfs. Elle se sentait coincée, bloquée.

Elle eut même l'impression de ne plus respirer quand tous ensemble ils se mirent à réclamer une tête. Toujours tétanisée par la peur, elle ne put même détourner le regard chaud que lui lançait le maître du jeu. Un long frisson la parcourait alors, et semblait presque la réchauffer. Styx prit ensuite Saigo dans ses bras.

Quand il prit la parole, elle recula d'un pas. Quoi  ? En premier ? Ça voulait dire qu'il y allait en avoir deux ? Trois ? Combien ?  Elle s'écarta soudainement d'un bond du géant qui était pointé du doigt par le vampire. Et, alors que les patins venaient de toute part pour l'immobiliser, un grondement commençait à naître dans la gorge de l'Elfe, en même temps qu'un bruit extérieur venait lui assourdir les oreilles. Ses poils s'hérissaient plus encore alors que le monstre en elle voulait se réveiller, se débattre et fuir. Instinct animal sans doute. Le corps de l'elfe emprisonnait le loup qu'elle était et si cette part d'elle même se débattait pour la faire fuir sous la grande menace que ses sens percevaient, elle n'arrivait pas à bouger plus. Elle se mit même à grogner, mais dans le bruit général ce fut presque inaudible. Ses crocs se mirent à pousser, sous la peur et l'envie de sauver sa peau. La Chose qui faisait paniquer la louve en elle, était à présent là. Beaucoup plus grande que le géant.

Ce fut le moment le plus rapide et le plus lent de la soirée. Son passage avait emporté Vim et une part de l'humanité d'Amaryelle. Son instinct animal était toujours là, et elle n'avait même pas réussi à y répondre en fuyant comme une lâche. Quelques secondes à peine après la disparition du géant, les bruits caractéristiques d'os qui craquent venaient lui confirmer l'impensable : Même les géants pouvaient être chassés. Le sang qui les éclaboussaient lui donnait envie de vomir tant par la quantité que par le fait qu'elle imaginait la scène qui se déroulait non loin d'eux.

Son visage tordu par le dégoût et la peur se tourna vers Styx qui croqua dans la chair. C'en était un peu trop pour l'Elfe, et elle se pencha en avant pour vomir. Petite nature. Elle n'avait pas grand chose dans le ventre mais tout sortait alors qu'il prenait la parole. Se redressant lentement, elle essuya sa bouche d'un revers de manche. Ce n'était pas très propre mais sa tenue était déjà presque couverte du sang du géant. Il expliqua la situation comme on pouvait raconter les amusements d'un enfant. Aucun d'entre eux n'eut le temps de réagir face à la mort violente du géant qu'il enchaîna sur ce qu'il appelait l'attraction... Et la deuxième victime de la soirée serait Saigo.

Amaryelle se raidit à la vue de la femme serpent, elle lui faisait peur dès le début et son sourire n'était pas des plus agréables. Les paroles qu'elle prononçait faisaient froid dans le dos et Amaryelle détourna le regard. Elle ne voulait pas voir ça... Quand Styx la coupa dans son élan, l'elfe eut un espoir. Qu'avait-il bien à dire ce Utop ? Est ce que tout le monde aurait un défenseur au dernier moment ? Une dernière chance ?

En d'autres circonstance, elle aurait ri, ri aux éclats de ce que disait Utop. C'était tellement décalé et inattendu. Mais non, là il semblait vraiment en proie au désespoir. Sa voix et ses mots... pour sauver celui qu'il aimait. Jamais elle n'aurait pu y croire si on le lui avait dit. Elle avait presque envie de sourire mais il parlait aussi de leur plan pour tuer tout le monde. C'était osé, culotté... Elle ne savait même plus ce qui était réel et ce qui ne l'était pas.

Saigo détaché, il prit à son tour la parole. Leur amour était fort semblait-il, et c'était impressionnant pour quelqu'un comme elle, extérieure à leur aveu. Son regard fut ensuite attiré vers Styx et sa position. Il s'activait. Suivant l'échange avec un étrange détachement comme si elle n'était qu'une spectatrice, Amaryelle n'avait même plus la sensation d'avoir le contrôle sur quoi que ce soit, pas même son corps qui restait figé et engourdi. Elle avala de travers quand Saigo se fit tout de même exécuter par un Zombie. Mais finalement, après quelques remontrances Styx qui semblait d'un coup moins infaillible, lui rendit sa vie.

Elle ne savait plus quoi faire, que faire. Elle regarda les deux amants, leur trouvant un coté humain, puis Leigli, qui ne semblait être qu'une coquille vide, ensuite lentement elle regarda chacune des autres personnes présentes.

"heu..."

Elle ne put rien dire d'autre. Son esprit se remettant trop lentement des émotions. Les maîtres de cérémonie étaient partis, ne restaient sur place que les joueurs. Elle jeta un nouveau regard à Leigli. Il n'avait pas eu tort... L'ogre semblait vraiment plus dangereux que le Marabout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1148
Expérience : 4779
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2742/2742  (2742/2742)
Vitesse: 1142
Dégâts: 887

MessageSujet: Re: Description des lieux   Jeu 27 Oct 2016 - 17:19

Styx réapparut un peu plus tard dans la journée, même si la nuit éternelle pouvait mener à une perte de la notion du temps.

Sa venue se fit dans une petite volute de fumée multicolore et il alla se poster au-dessus de la Guillotine en un bond agile.

"Booooon, il est l'heure de se réveiller les rigolos ! Il se laissa tomber en arrière et continua son discours la tête en bas, tel un cochon pendu. Oh mais, vous vous croyez peut-être en sécurité ? Vous êtes peut-être tranquillement en train de vous bécoter dans un coin, OUI JE M'ADRESSE AUX AMOUREUX, ou en train de construire des pât... ah non, lui il est mort. Hahaha. Il claqua des doigts et un épouvantail jaillit des champs de maïs, tenant dans sa main une peluche représentant un étrange être noir, humanoïde, à la bouche énorme. Ceci est une peluche de l'Ogre messieurs dames, le joueur qui possède le contrôle sur la bête ayant révélé son manque envers sa créature et comme je tiens à ce que vous soyez bien traités... tiens Leigli c'est pour toi. L'épouvantail tendit à Leigli la petite figurine, mais le pantin retira de sa robe en toile une autre créature noire et en donna une à Garzvorgh aussi. Hum... je crois que ce n'est pas possible qu'il y ait deux Ogres n'est-ce pas ? C'est étrange, il doit y avoir un couak quelque part... (ailleurs que dans l'esprit dérangé de Saigo et Utop, bien sur). OH EN PARLANT D'EUX ! Nous avons formidablement aimé votre petit coup de théâtre hier, mais je précise que l'amour ne mène à rien. Ainsi je formule la règle suivante ; tous ceux qui voteront contre Saigo ce soir se verront récompensés gratuitement d'un indice sur le rôle d'Utop Libert ! Il faut bien punir la décadence de ces pauvres garçons ! Vous croyez que j'ai fini ? Oh non ! J'informe également tous les candidats que le dernier à dire "patate" sera victime d'un petit châtiment de l'Emporium. C'est tout pour moi, ciao les poulets, amusez-vous bien."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garzvorgh dit "Kalevala"
Voleur

avatar

Messages : 353
Expérience : 2836
Masculin Âge RP : 20 ans

♦ Politique : 01
Métier : Mineur - Compagnon (105)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hippogriffe +250, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
1515/1515  (1515/1515)
Vitesse: 1028
Dégâts: 651

MessageSujet: Re: Description des lieux   Jeu 27 Oct 2016 - 18:04

La première nuit venait de tomber -bien qu'il fasse constamment nuit dans cet acte de théâtre macabre- et elle avait fait des dégâts. Ils semblaient tous paralysés, voire tétanisés pour certains, par ce qu'ils venaient de voir. Les citrouilles humanoïdes les avaient d'abord encerclés, pendant que Styx faisait le tour de chaque participant. Il jouait avec eux, tel un chat en train de choisir la souris qu'il avalerait pour son repas. Finalement, c'est Saigo qui fut amené par les épouvantails. Dans un même temps, et de manière confus et rapide, le géant Vim Naturae fut happé par une gigantesque créature. Son âme venait d'être emportée, et Vim n'était désormais plus de la partie. C'était insensé, incompréhensible. Il y avait donc un autre rôle au moins aussi terrifiant que celui du Marabout. Garzvorh lança un regard noir en direction des organisateurs : ce jeu était malsain, même pour un peau-verte provenant de chez les Pirates. Il fallait donc être aux aguets, il en arrivait à la conclusion que presque tous les participants devaient être dangereux, il devait se tenir prêt. Il avait plusieurs personnes qu'il suspectait, mais il n'arrivait pas à déceler le moindre mensonge, ou bien la moindre vérité.

Après avoir été estomaqué par la révélation faite par Utop, sur sa relation animiste avec Saigo, celui-ci salua intérieurement l'intervention. Si on émettait la possibilité que Saigo et Utop fussent des villageois, il venait d'y avoir deux vies sauvées cette nuit. C'était un bon début si l'on voulait rester soudés.

La scène venait de se terminer quelques minutes auparavant lorsque l'Orc ressentit une intense douleur à la poitrine. Son coeur lui faisait mal. Il posa une main crispée sur son torse avant de tomber à genou. La douleur était de plus en plus intense, encore un peu plus. Le Kalevala dût fermer les yeux par une aussi atroce douleur. Puis plus rien. Le voleur rouvrit bientôt les yeux, humidifié par la douleur, et se releva, comme si de rien n'était.


- Je crois... Je crois que je viens de perdre quelque chose en moi..

Lança-t-il un peu à lui même. Il regarda autour de lui, faisant la moue, un peu honteux d'être tombé à genoux devant les autres. Son âme venait vraisemblablement d'être prise par ce Marabout, et il se sentait désormais complètement vide, sans défense. Voyant que personne ne réagissait, il décida de s'écarter un peu pour réfléchir à ce qui venait de lui arriver...

Un petit temps passa durant lequel tout le monde était plongé dans une réflexion intense, ou bien des pensées frivoles. Les derniers événements, combinés à cette révélation, les avaient quelque peu secoués. Ce fut Styx qui réveilla l'assemblée. Après un mini-discours qui sembla être totalement improvisé, il tendit une peluche d'ogre à Leigli Delnoch, et une autre à Garzvorgh, qui sembla complètement décontenancé par le présent. Il était dubitatif, et ne savait absolument pas à quoi cela correspondait. Le vampire annonça ensuite que des votes contre Saigo seraient bénéfiques pour trouver le rôle d'Utop. Garzvorgh prit une mine intéressée, et se tourna vers les deux amants, en se creusant la cervelle.

Finalement, après que Styx soit parti, il décida de prendre la parole.


- PATATE. Quelle curieuse peluche... Si cela est une plaisanterie, elle n'est pas drôle du tout. Leigli, tu y comprends quelque chose ? Et... J'avoue que le vote contre Saigo semble intéressant. Bien qu'il ait été voté la première fois (vote auquel je n'ai pas participé, croyez-moi si vous le souhaitez), il semblerait que les organisateurs prennent un malin plaisir à viser les amants... Mais peut-être, je dis bien peut-être, Styx cherche-t-il, en nous aguichant de la sorte, à nous attirer vers les mauvaises personnes ? Je ne crois pas qu'il faille tomber dans son piège. Styx ne nous aurait jamais donné un indice en votant pour le Marabout, l'Ogre, ou un quelconque autre rôle dangereux. Je pense donc que les Amants ont déjà assez montré leurs.. Faiblesses comme cela. Néanmoins, je me demande.. Pourquoi avons-nous reçu une peluche Leigli et moi. Il y aurait-il un Ogre entre nous deux ? Ou alors.. Et là, mon raisonnement rejoindrait celui que je viens d'énoncer pour les deux amants : Styx cherche à pourfendre les innocents, pour que l'on s'écarte de la vérité, du Marabout, de l'Ogre, et que sais-je encore.

Saünee par exemple, ou Amaryelle, qui vient de prendre sa forme louve. L'un me semble beaucoup trop discret, l'autre me semble très angoissée. Ou alors Rania peut-être ? Qu'avez-vous à dire suite à ces derniers événements tragiques ?

Je ne sais pas, mais j'ai l'impression que Styx nous corrompt et essaye de nous mettre sur la mauvaise voie. En tout cas, pour ma part, je ne comprends absolument pas le pourquoi de cette peluche, excepté le fait que je suspecte plusieurs personnes d'être soit le Marabout, soit l'Ogre.






Couleur des dialogues : Slateblue

Rp en cours : ...

Double-compte de Dilon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.forumactif.org
Utop Libert
Tavernier

avatar

Messages : 1582
Expérience : 1574
Masculin Âge RP : 27

♦ Politique : 53
Métier : Chasseur - Expert
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Reaper, Sombral d'Utop +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
895/895  (895/895)
Vitesse: 627
Dégâts: 939

MessageSujet: Re: Description des lieux   Jeu 27 Oct 2016 - 18:40

Utop cru l'espace d'un instant que Styx allait vraiment tuer son amant. Après l'avoir relâché, Styx laissa un de ses affreux sbire décapiter le pauvre Saigo. Fort heureusement, les épouvantails semblaient bien plus respectueux des règles que lui. Par un nouveau sortilège, il recolla la tête de Saigo à sa place.

  Utop se tourna alors vers l'assemblée. Personne ne prit la parole avant un court instant, tous avez l'air surpris de ces déclarations. Il est vrai que si Utop avait fait partie de l'assemblée, il aurait trouvé ça absurde. Mais ce que l'assemblée pensait, Utop n'en avait que faire, ce qui le préocupait était l'état de son ami l'Hérétique qui semblait peu stable. De plus cette @Arwen n'avait pas eu le temps de répondre à ses interrogations, ce qui l'énerva au plus haut point. Il voulut en rajouter une couche, mais Styx réapparut. Que voulait-il encore ce fichu clown ?

  Ce qu'il voulait ? Se moquer une fois de plus de son amour avec Saigo, se moquer de la mort du géant, qui était légèrement amusante au regard d'Utop, li qui adorait voir les autres souffrir ou bien même mourir, à l'exception bien sur de son amant. Ce que révéla Styx le fit entrer dans une colère noire. Il incitait les gens à voter de nouveau contre Saigo afin de bénéficier d'un indice sur Utop. Mais quel monstre ! Cela n'allait donc pas cesser ? Était-ce de l'homophobie ? Styx était-il aussi fermé d'esprit ? Qu'est ce que cela pouvait bien lui faire que deux hommes s'aiment ? A cette annonce, Utop défia l'assemblée du regard, prêt à tous les achever lui même si jamais il apprenait que quelqu'un avait voté contre son amour.

Mais Styx continua son petit jeu distribuant des peluches à l'Hérétique et au Peau Verte dans le nom était imprononçable pour un homme de race blanche. Il était trop en colère pour avoir saisit le sens de ce don de peluches. Enfin, une nouvelle règle émergea de l'esprit malade et tordu du clown : le dernier à dire patate se voyait attribuer un malus. Puis, sur ces mots il disparut.

Qu'il en soit ainsi, Utop allait prononcer ce fichu mot. Ce jeu devenait stupide et illogique à ses yeux.

"Cette assemblée semble gêner ceux qui l'ont formée. Ils nous divise pour mieux régner, attaquant nos sentiments, nos différences, nos craintes ! Je dois dire un mot stupide alors je décide de le retourner contre vous qui ne semblait pas avoir comprit. Vous n'êtes qu'une bande de patates ! C'est bon Styx, tu l'as eu ton mot débile ? Soyons plus fort que l'ennemi, débusquons le Marabout et celui qui attire l'Ogre non pas par des votes mais par de la logique. Cherchons des indices ou le jeu ne contiendra pas de gagnant mis à part Styx et Shakti . "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen
Démokinésiste

avatar

Messages : 84
Expérience : 546
Féminin Âge RP : 41 Ans

♦ Politique : 01
Métier : Chasseur - Novice (30)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Autruche +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
200/200  (200/200)
Vitesse: 180
Dégâts: 68

MessageSujet: Re: Description des lieux   Jeu 27 Oct 2016 - 19:04

La première nuit allait arrivé à son terme quand arriva le moment de la guillotine. Arwen regardait le spectacle qui s'offrait à elle, compressée par les mannequins. Horrifiée, bouche-bée, l'elfe avait indéniablement peur de ce qu'il se passait. Pire encore, lorsque l'Ogre arriva pour tuer le géant. Le géant !! Si cet ogre pouvait tué un géant aussi facilement, alors elle, cette petite elfe délicate et toute fragile ... Il ne resterait même pas un os, si cela devait lui arriver.

Alors que le calme semblait reprendre le dessus, Saigo posa une question et Arwen y répondait, contrairement aux autres.

Oui, j'ai voté pour toi Saigo. Je ne t'aime pas beaucoup tu sais, enfin c'était avant. Je pensais que tu étais le marabout. En guise de bonne foi, je suis honnête et en plus de cela, je te présente mes excuses. Heureuse que tu sois en vie. En plus votre amour, à toi et Utop, me fascine. Ecoutez, vous accepteriez une elfe avec vous dans la couple ? Je veux des calinouuu, moi aussi !

Elle souria timidement, tout en tournant sur elle même coquettement.

Suite à cela elle est allée dormir un peu pour se ressourcée mais .. OU PAS ! L'elfe enchaina cauchemars sur cauchemars. Elle ne dormit donc que très peu et rejoignit le groupe très tôt pour vivre la deuxième nuit ensemble. Alors que l'ambiance était pesante, un peu trop, Styx débarqua pour animer un peu la place de la Guillotine.

Des poupées ? Que cela voulait-il bien dire ? Et puis patate ? Elle soupira et le fit donc.

Joyeuse Patate!! Que la magie soit avec vous !

Enfin, surtout avec elle. D'ailleurs elle fit un petit spectacle à qui voulait bien regarder. Non, elle n'interpella personne. Arwen ouvrit sa main et fit apparaitre une boule de matière noire avec laquelle elle commença à jouer, se la passant de la main droite à la gauche. Après tout, dans ce lieu maudit y avait rien d'autre à faire, a part attendre sa mort. Autant attendre sa mort dans la joie qu'en pleurant !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leigli Delnoch
Albus Forteresse

avatar

Messages : 299
Expérience : 1263
Masculin Âge RP : 23

♦ Politique : 04
Métier : Bûcheron - Novice (10)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Cernunnos, Cerf royal de Leigli +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1665/1665  (1665/1665)
Vitesse: 299
Dégâts: 354

MessageSujet: Re: Description des lieux   Jeu 27 Oct 2016 - 20:03

Leigli s'était assis là où il s'était trouvé, c'est à dire sur la place. Il tomba peu après dans un sommeil léger, très léger. Il avait froid. Sa douleur s'était atténuée, et il respirait désormais convenablement. Les quelques heures de répit lui permirent de faire le point. Son sommeil était si léger qu'il était finalement presque éveillé. C'était une sensation étrange, mais il réfléchissait en se reposant. L'emporium avait été utilisé, Saunee accusé, les citrouilles l'avaient... Comme ensorcelé, Vim était mort. A cette pensée, Leigli grimaça. Il ne le connaissait pas, mais le géant était sans doute le plus innocent de toute la partie. Il faisait des pâtés de sable, et quelqu'un l'avait envoyé à la mort la plus affreuse pour le moment découverte. Ensuite, Saigo voté par, semblait il, au moins Arwen, et Utop l'avait sauvé en dévoilant leur amour. Utop... Il ne l'aurait jamais cru capable de cela. Mais un doute éprenait son esprit. Un Marabout, un Ogre. Le Marabout volait les âmes, l'Ogre volait les corps. Etaient ils de mèche, ou étaient ils séparés et inconnus l'un de l'autre ? La seconde proposition lui semblait plus cohérente. L'Ogre pouvait donc manger le Marabout... C'était étrange dit comme cela, mais ce serait si bénéfique.

Il se réveilla en sursaut quand Styx apparut soudainement. Leigli se leva avec lenteur, découvrant que ses muscles lui répondaient sommairement, alors que ses genoux craquaient sous l'activité. Il reprenait peu à peu possession de son corps, et cela le fit sourire. Néanmoins, la voix de Styx le fit rapidement déchanter. Il n'apportait que malheur et confusion, que faisait il encore ici ? Il réveilla le reste des endormis et titilla les amoureux, tentant une blague sur le décès de Vim. Ou le massacre de Vim, devrait il dire. Un épouvantail apparut soudainement et s'approcha de l'Albus. Leigli fit une légère grimace et recula d'un pas avant de voir qu'il lui tendait la poupée. Le contrôle de l'Ogre.. ? Leigli ne comprenait pas. Cependant, Garezaforke obtenait également une poupée. L'Ogre était déjà manipulé par l'un des personnages de la clairière. Donner cette poupée à deux autres... Il réfléchit à toute vitesse. Tournant et retournant la peluche dans tous les sens, Leigli n'y décela aucun indice. Qu'était donc ce mystère ? Il força sa volonté à se concentrer sur la boule de poil, cherchant à y déceler une quelconque magie. Non, rien. Cet objet n'était pas magique, ou alors avait il perdu tous ses pouvoirs d'analyse, ce qui était incohérent, puisqu'il sentait la magie des citrouilles. Non, la peluche était une fausse, il en était persuadé.

De plus, Styx ajouta que tout vote contre Saigo donnerait un indice sur Utop. Pourquoi vouloir ainsi les séparer ? C'était stupide et.. Inutile. A quoi bon protéger certains personnages et en discriminer certains autres ? Puis Styx donna un léger défi, qui n'intéressa pas l'Albus. Un « patate ». Il soupira doucement avant de se tourner vers les autres protagonistes, la peluche en main.

Garezaforke entama un long discours qui surprit de nouveau Leigli. Cet orc avait réellement une intelligence hors du commun pour sa race... Il y exposa ses doutes, et sa réflexion. Viser les amants ? Détourner l'attention de tous pour protéger certains ? La peau verte avait raison. Il ne fallait pas se laisser avoir par de simples manipulations du meneur de jeu. Il se mit à se tourner vers les « protégés ». Amaryelle, Saünee, Rania. Leigli aurait ajouté Arwen à ce groupe, car l'elfette semblait ne pas se préoccuper davantage que cela de la mort du géant, des peluches symboliques distribuées.

Puis vint le tour de Utop, qui dénonça le harcèlement sur son... Bien aimé. De plus, il était énervé de devoir obéir à Styx et devoir dire « patate ». C'était en effet très enfantin, mais efficace. Un malus de l'emporium... Quand on repensait à ce qu'avait subi Saigo, on pouvait s'attendre à bien pire.

Leigli se rapprocha légèrement de l'orc, tenant la poupée en main et entreprit de se râcler la gorge. Tous purent alors constater que Leigli était pâle. Vraiment, très pâle. Son raclement de gorge était étrange, comme s'il était rongé de l'intérieur, et sa voix, lorsqu'il se mit à parler, était cassée, brisée. Son ton était également, et étonnamment plus aigu. Il avait besoin de, régulièrement, reprendre sa phrase, car il perdait son souffle.

« Bonjour, personnages. Je... Je souhaite avant tout faire les adieux à un géant qui n'avait rien fait. Je ne le jugeais.. Je ne le jugeais pas suspect, et je regrette sincèrement sa mort si affreuse. L'Ogre.. La Chose est plus.. Plus dangereuse que le Marabout. Je ne puis .. Dire s'ils sont alliés, ou rivaux dans la destruction.. Mais... Mais ils doivent être arrêtés, et l'Ogre devient une... Pri... Priorité. Enfin, Gazeraforke, je ne puis t'expliquer la.. Présence de ces choses dans nos mains. Ce-cependant, elles ne sont pas magiques, et n'ont aucun pouvoir. Je crois... Cela nous innocente partiellement, et étonnamment. Ne cultivons... ne cultivons pas l'accusation, car l'Emporium semble viser des personnes en particulier, et en... protéger d'autres. Je ne citerais pas de nom comme tu l'as fait, mais... Ah oui, patate... Mais je commence à croire... Que le jeu n'est qu'une partie mortelle. Et si tous les rôles étaient... De tuer les autres ? Alors que faisons nous là, si ce n'est .. Survivre en nous éradiquant ? C'est absurde. Néanmoins, je ne le pense pas. Sinon.. Ce n'est plus un jeu mais une exécution. L'acharnement sur Saigo en est la preuve. Je ne comprends... Je ne comprends pas pourquoi certains l'ont voté, mais s'il se retrouve de nouveau à la Guillotine, je crains... Qu'un complot plus chaotique ne se trame. Plus... Chaotique que l'Ogre, et que le Marabout. Je ne parlerais pas de... Destin, mais je vous mets en garde... Doutons de tout. Les plus discrets sont les plus protégés, pourquoi ? Défendez vous, les silencieux... Faites nous donc... Partager vos intéressantes hypothèses, et la douceur de vos voix. Rania, Amaryelle, Saünee, Arwen... Défendez vous. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saünee Starvation
Nouvel(le) habitant(e)

avatar

Messages : 45
Expérience : 505
Masculin Âge RP : La 20aine en apparence

♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponibilité réduite

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
125/125  (125/125)
Vitesse: 171
Dégâts: 40

MessageSujet: Re: Description des lieux   Jeu 27 Oct 2016 - 20:37

Les yeux grands ouverts, le vampire vit le géant disparaître, emporté par la bête comme s’il n’était pas plus lourd qu’un enfant. Un grand enfant qui, quelques minutes auparavant, faisait encore des pâtés de terre ou beuglait sur les gens, notamment sur Arwen. Saünee ne pouvait pas lui en vouloir pour cela, d’ailleurs… L’absence de l’elfe, qui avait précédé la mort soudaine de Vim, était suspecte à ses yeux. Sans compter les brusques sautes d’humeur d’Arwen ; pour quelqu’un qui prônait l’amour au début de la conversation, elle avait semblé étrangement colérique.

Une intimidante pluie de sang s’abattit sur la place après un affreux craquement d’os broyés. Saünee ne sursauta que sous le contact de la première goutte qui s’écrasa sur sa joue blafarde, puis le phénomène morbide le laissa sans bouger. Ses yeux étaient toujours arrondis par la surprise et une note de peur, puis, distraitement, le vampire passa une fois sa langue sur ses lèvres maculées de sang. Même dans cet endroit, cet ailleurs, où Styx était omnipotent, Saünee ressentait toujours le goût de l’hémoglobine avec autant d’intensité. En revanche, il ne ressentait pas la faim… Il se demanda brièvement si l’une de ses crises violentes pouvait survenir ici, dans cet univers lugubrement onirique.

Puis ce fut au tour de Saigo de se retrouver en mauvaise posture, encerclé par toute une procession d’épouvantails. Saünee ne comprenait pas ; deux morts en une nuit ? Les règles cachées semblaient décidément plus nombreuses et dangereuses que celles énoncées par Styx et Shakti.
Puis la situation connut un autre revirement inattendu.
Utop, sur les épaules de qui Styx faisait reposer la vie (ou la mort) de Saigo, révéla son amour fou pour le stryge noir.
Oh.
Toujours en ayant l’air surpris, Saünee eut un sourire qui souleva l’une des commissures de sa bouche entrouverte. Finalement, l’amour avait fini par trouver sa place dans le jeu, semblait-il ! Finalement, si des joueurs devaient s’avérer alliés, alors Utop et Saigo l’étaient peut-être. Avaient-ils un rôle similaire ? Le même rôle ? Les villageois, donc. Encore une théorie. En tous cas, c’était ironique de voir que pendant un court instant, les premiers dires d’Arwen s’avéraient quelque peu justes. Pendant un court instant, car Styx ne tarderait pas à refaire son apparition.

Saünee avait bien failli se mettre à rire lorsque Saïgo avait demandé pourquoi, au grand pourquoi des joueurs voteraient-ils pour sa mort... En fait, le vampire avait bien failli lui retourner la question.

Comme prévu, Styx ne tarda pas à refaire son apparition, au sommet de la guillotine.
Les peluches intriguèrent Saünee, mais compte tenu de ce que l’Ogre était capable de faire, cela paraissait définitivement dangereux. Bizarrement, le peau-verte semblait s’être senti atrocement mal juste avant, un peu comme Leigli… Des rouages clinquants se mirent à tourner dans la tête du vampire.
Quant au vote contre Saigo… L’idée était tentante.

« Me défendre ? » dit Saünee après la longue tirade de Leigli. « Je n’ai à me défendre de rien, hormis de vos doutes, évidemment, mais nous sommes tous dans le même cas ici. Vous voulez connaître mes hypothèses ? Bien, ouvrez grand vos oreilles dans ce cas : nous savons qu’il y a des rôles, et avec eux différentes capacités, donc. Celles-ci peuvent être infinies, alors tâchons de faire preuve d’imagination… »

Il se tourna vers Leigli et Garzvorgh.

« Vous sembliez vous sentir mal, tous les deux. Garzvorgh –j’ai réussi à le prononcer- a ressenti ce mal-être juste après l’apparition de Styx et de ces deux… » Il désigna les peluches d’un geste vague de la main. « … étranges objets d’art vaudou. Les rôles ont été distribués au début de la partie n’est-ce pas ? À quoi servent donc ces poupées ? Si elles sont liées à l’Ogre, cela voudrait dire que celui qui la possède a un lien avec lui ? Qu’il est capable de communiquer avec cette créature ? Peut-être bien. Quoi qu’il en soit, cela me fait douter sur la possibilité de… changements de rôles au cours du jeu. »

D’un seul geste, il pointa ensuite un doigt en direction de chacune des deux peluches.

« Deux ? Pourquoi donc ? Y aurait-il deux Ogres ? Ou l’un d’entre eux est-il faux ? Je vous laisse méditer là-dessus, bande de patates à la sauce savoyarde. »

Il redressa son dos et remit ses mains dans les poches de son manteau, signifiant par là qu’il avait fini de s’adresser à son auditoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ChaPillustrations/
Amaryelle Chal'di
Guérisseuse

avatar

Messages : 161
Expérience : 942
Féminin Âge RP : 103 ans

♦ Politique : 21
Métier : Sculpteur - Apprenti (50)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Bébé citrouille +100, v+100, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
1590/1590  (1590/1590)
Vitesse: 297
Dégâts: 322

MessageSujet: Re: Description des lieux   Jeu 27 Oct 2016 - 21:44

Un temps plus tard, temps qu'elle avait utilisé pour se reposer sans osé s'assoupir et faire retomber la pression, Styx refit son entré. Plus sobrement, il était seul. Amaryelle l'écouta. Qu'est ce qu'il y allait encore avoir comme rebondissement. Elle tira un peu sur ses bras. Les paroles qu'il prononçait sur le ton de l'humour ne firent pas du tout écho dans l'esprit de l'elfe. Et quand un épouvantail surgit avec une grosse... peluche ? Une peluche ? Bref, quand il arriva avec son jouet, elle se demanda ce qui allait se passer.

Le vampire parla de l'ogre. La peluche lui appartenait et il allait le donner à sa taupe. Quand il s'adressa à Leigli en particulier, la jeune femme eut un mouvement de surprise. Lui ? Mais quelques instants après ce fut le peau verte qui en reçu une. Elle fronça des sourcils quand Styx avoua qu'il y avait un problème. Depuis le début du jeu il aimait brouiller les pistes. Il voulait faire accuser Leigli mais son pantin pointait du doigt Garzvorgh en lui donnant un peluche à lui aussi. Non ce n'était pas possible. Le vampire ne se taisait pas et annonça la nouvelle règle. Un vote contre un indice. C'était tentant... Mais dans sa logique, si on éliminait Saigo pour un indice d'Utop, on éliminait quelqu'un qui ne semblait pas avoir été touché par le marabout, donc on réduisait le nombre de personne qu'il devait "prendre"... Non, c'était très tentant, mais aussi très risqué ! Cependant ses dernières phrases la fit tiquer. Dire patate ? Pour éviter un châtiment ?

"Patate ? Mais pourquoi ?"

C'était ridicule mais d'un autre coté... Saigo avait faillit mourir à cause de l'Emporium. D'ailleurs, Arwen l'avait aussi utilisé et elle n'avait subit aucun courroux... L'information se grava dans la tête de l'Elfe. C'était soit une coïncidence bien heureuse soit pour une bonne raison.

Quand il disparu, c'est Garzvorth qui prit la parole le premier. Attentive elle l'écoutait. Il parlait pas souvent, mais c'était toujours long. Un peu comme Leigli en fait. L'indice d'Arwen lui revint en mémoire. Celui-ci pouvait le confondre comme Marabout, mais les pantins le désignait comme Ogre. Dans les deux cas il avait un rôle néfaste pour le groupe. D'ailleurs, le peau verte clama son innocence sous le prétexte que Styx pouvait n'incriminer que des innocents. Elle ne le connaissait que depuis le début du jeu, et elle ne pouvait qu'être d'accord. Cependant, il avait peut-être dans l'idée qu'on y penserait et donc, avait-il réellement désigner des innocents ?

Garvorght en profita pour parler d'elle. Oui elle avait prit sa forme animal car elle avait eut peur comme jamais elle avait eut peur. Qui ne s'angoisserait pas à sa place ? Tout les autres apparemment... Se tournant d'abord vers lui, elle prit la parole.

"Effectivement, on pourrait facilement penser qu'il nous mets sur une mauvaise voie. Mais toi comme Leigli vous être habile avec les mots... Cela ne m'étonnerais qu'à moitié qu'il y ait l'un des grand ennemi entre vous deux..."

Puis elle se tu pour laisser parler les autres, D'abord Utop qui semblait remonter. Elle l'aurait été tout autant si, à sa place, on aurait à nouveau menacer son amant. Vint ensuite Arwen avec toujours autant de détachement, comme si elle vivait quelques choses de tout à fait normal. Puis Leigli, Le souffle un peu court, les phrasés toujours aussi longue mais entrecoupé par sa respiration. Lui aussi pronnait l'innocence, et lui aussi semblait croire que les deux qui avaient reçut un cadeau était innocent. C'était peut-être a creuser. Mais elle n'y croyait pas trop. Ce n'était statistiquement pas possible qu'il le soit tout les deux.

Il demanda même au moins bavard de se défendre. Défendre de quoi ? Elle laissa le vampire parler. Elle hochait de la tête montrant ainsi son accord avec lui. Étonnamment, jusqu'à la fin de ses paroles elle se trouvait être de son avis. Si au départ elle pensait qu'il fallait se focaliser sur le marabout, la présence de l'ogre lui démontrait qu'elle avait eut tord.

"Je rejoint l'avis de Saunee." Elle tourna son regard vers les autres. "On ne connait pas l'étendu des pouvoir de chacun..." Son regard s’arrêta plus longuement sur Leigli. "Tu veux que je me défende de quoi exactement ? On en est tous au même niveau. Un soupçons par ici, une idée vague par là..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1623
Expérience : 4590
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Description des lieux   Jeu 27 Oct 2016 - 21:53

La fin de la première nuit avait été riche en rebondissements, c'était le moins qu'on puisse dire ! Vim était mort, ce qui ne faisait ni chaud ni froid à Saigo, qui soupçonnait les organisateurs d'avoir placé le plus grand pouvoir dans l'élément la plus stupide. Mais d'un autre côté, La Chose, l'Ogre, quelque soit son nom, était une entité au moins aussi dangereuse que le Marabout. Puis il avait failli mourir, mais Utop l'avait sauvé, par la force de leur amour. Puis il était quand même mort, avant d'être ressuscité. Le tout en une poignée de minutes. L'expérience de sa propre mort avait laissé des traces sur le stryge noir. Il ne put fermer l'œil de la nuit. Assis en tailleur, les yeux grands ouverts, il revoyait sa tête rouler sur le sol, détachée de son corps. Qui l'eut cru, lui, l'Exécuteur sans peur, avait été brisé mentalement en cinq secondes.

Lorsque le jour, si on pouvait appeler ça comme ça, fit son retour, le Faucheur laissa d'abord les autres débattre, restant assis. L'intervention d'Arwen, l'épisode des poupées, la possibilité de voter sa mort pour obtenir des indices sur son cher amant, tout cela il le laissa passer, stoïque. Finalement, il se décida à se lever. Lui aussi voulait intervenir à nouveau.

Bon. Patate. Commença il pour se débarrasser du stupide jeu de l'arlequin. Déjà, Leigli, Garzvorgh, si vous dites vrai, ce dont je me permets de douter, puisque c'est le thème principal de ce jeu, alors vous avez été frappé par le marabout, peut-être, je sais pas.

Il s'interrompit, secoué par un violent haut-le-cœur, et la sensation qu'on lui arrachait ses entrailles avec des griffes rouillés. Il laissa échapper un gros cri guttural, s'affaissa une seconde, avant de retrouver le contrôle de son esprit. Bordel, c'était quoi ? Ça résistance à la douleur, acquise chez les Exécuteurs, lui avait été bien utile pour le coup. Visiblement marqué, il put quand même reprendre le fil de son discours.

À ce stade du jeu, je ne sais plus quoi penser. J'apprécie ton honnêteté concernant ton vote, mais cela ne te lave aucunement de mes soupçons. Et je ne partagerais Utop sous aucun prétexte, alors pas touche compris ? Ajouta-il. En ce qui concerne Garzvorgh et Leigli, encore vous, cette histoire de poupée ne me dit rien qui vaille. Tu peux tirer des conclusions quand à la nature magique ou non de l'objet, ça ne signifie rien pour moi. Le doute, toujours le doute. Quand aux protégés, que dire de vous. Le doute ! Encore et toujours ! Styx et Shakti veulent de la paranoïa, ils veulent nous voir trembler de peur, nous regarder les uns et les autres avec toute la crainte du monde. Tel est leur but. Le temps du calme est révolu, il est urgent d'obtenir des résultats, sans quoi nous sommes tous mort d'ici trois jours. Ogre et Marabout doivent être débusquer au plus vite. Personne ne révélera sa véritable identité, pour des raisons évidentes. Aussi notre seule chance est d'avoir recours... à l'Emporium... et au vote.

Le visage fermé, le stryge noir fit quelque pas en avant, se plaçant grossièrement au centre de l'assemblée, grimaçant de douleur subrepticement. Parcourir ces quelques mètres avait été une épreuve...

On sait déjà qu'Arwen a voté contre moi. Mais pour que mon cou se retrouve sur cette guillotine, c'est qu'elle n'était pas la seule. Alors allez-y ! Saisissez votre chance ! Assumerez-vous de votre publiquement contre moi, ou préférez-vous rester tapi dans l'ombre et limiter les risques ? La chance est pourtant trop belle ! Vous pouvez tuer l'objet de vos soupçons et en plus de cela découvrir la vérité sur son plus proche allié. Nous sommes deux, rappelez-vous, à quel point nous pourrions être dangereux, à comploter ensemble, le soir sous la couette qu'on a pas.

Difficilement, Saigo écarta les bras comme il l'avait fait la veille. Il n'avait pas peur de la mort, il avait déjà vécu ça une fois.

OSEZ ! C'est votre chance ! Peut-être suis-je le Marabout ? Peut-être suis-je la Taupe ? Peut-être suis-je encore plus dangereux ? Ou peut-être ne suis-je rien du tout ? L'Emporium n'est pas sans conséquences, au contraire du vote. Allez ! Portez vous couilles si j'ose dire. Mettez un terme à la vie de celui que vous semblez le plus craindre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwen
Démokinésiste

avatar

Messages : 84
Expérience : 546
Féminin Âge RP : 41 Ans

♦ Politique : 01
Métier : Chasseur - Novice (30)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Autruche +80, v+50)

Stats & équipements
Vitalité:
200/200  (200/200)
Vitesse: 180
Dégâts: 68

MessageSujet: Re: Description des lieux   Jeu 27 Oct 2016 - 22:07

Elle laisse Saigo faire son discours puis prit la parole, un peu tramblotante, animée d'une peur. En effet il semblait en colère contre elle et elle redoutait de mourir ce soir, vraiment. Arwen en profita pour répondre à Leigli et Saigo en même temps.

Me défendre ? Ne suis-je pas la plus honnête ici ? J'ai un indice, je le partage, j'avoue contre qui je vote et je laisse vraiment, tout le temps, sous-entendre mon rôle. Ne suis-je pas la plus mauvaise menteuse et joueuse ?

Elle reprit sa respiration, nerveuse d'affrontée Saigo.

Premièrement, j'ai pas de couilles moi, j'aime bien jouer avec celles des autres cependant mais ça, c'est autres choses. Ensuite je te prierai de me parlée sur un autre ton ou je te mange ! Mince alors !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utop Libert
Tavernier

avatar

Messages : 1582
Expérience : 1574
Masculin Âge RP : 27

♦ Politique : 53
Métier : Chasseur - Expert
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Reaper, Sombral d'Utop +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
895/895  (895/895)
Vitesse: 627
Dégâts: 939

MessageSujet: Re: Description des lieux   Jeu 27 Oct 2016 - 22:53

Arwen, toujours là, toujours changeante. Elle était plus que bizarre et se croyait intimidante avec son corps de lâche. Ce n'était qu'une faible femme aux oreilles pointues, qu'est ce qu'elle pouvait bien croire en menaçant ainsi les autres. Mais ce coup ci elle allait trop loin ! Oser s'attaquer à Saigo de la sorte, lui qui était toujours blessé intérieurement par cette trahison que l'assemblée avait commis envers lui, lui qui depuis le début prônait la paix ? Ceci était honteux de s'acharner toujours et encore. Certes il avait commis une erreur, mais dans le stress de la potentielle défaite, qui n'a jamais commis d'erreur. Utop excédé s'en prit à Arwen :

"Mais qu'est ce que tu fous ? Ton petit jeu ne prends pas avec nous, pourquoi te comporte tu comme une femme stupide ou folle ? Peut être que tu l'es réellement, et dans ce cas, seule la mort te libérera. Qu'est ce qui nous prouve ton honnêteté ? En aucun cas je ne pourrais avoir confiance en toi Oreilles Pointues !"

Une fois son discours de haine terminé, Utop se dirigea vers son amant. Quelque chose clochait, Utop le ressentait, Utop voyait la douleur sur ce visage qu'il avait tant regardé, ce visage dont il connaissait la moindre ride, la moindre imperfection. Il décida d'aller essayer d'obtenir des renseignements auprès de Saigo au sujet du mal qui semblait le ronger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1148
Expérience : 4779
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2742/2742  (2742/2742)
Vitesse: 1142
Dégâts: 887

MessageSujet: Re: Description des lieux   Ven 28 Oct 2016 - 0:10



"Quel.... vêtement.... ? L'épouvantail était venu s'installer près de Styx, occupé à barboter dans un bain de sang. Il s'amusait même à y faire flotter des petits bateaux, 8 au total.
- Mon ensemble rouge je te prie, ce soir le Roi des Citrouilles va être très satisfait tu sais ? Le pantin hocha la tête en un craquement sec et fit une courbette à son maître qui fit léviter les 8 navires. Tu sais... dans une société, la dépendance aux autres est présente que l'on le souhaite ou non, un mouton saute dans le ravin mais il ignore emporter dans son sillage tout le troupeau. Conséquence dramatique d'un acte stupide, regrettable, mais pour le plus grand plaisir de certains. Il sortit de l'eau un doigt à l'ongle acéré comme l'acier et une flammèche se mit à danser sur celui-ci. Prudemment, presque poétiquement, il embrasa les voiles d'un premier bateau. Celui-ci alla en heurter un autre, qui pris feu, puis encore un, et encore un. Finalement, l'arlequin sortit du bain et se dirigea encore nu vers un miroir qui se tenait là. Il s'y observa longuement en appliquant un sortilège de coloration rouge sur ses cheveux, penseur, puis il hocha les épaules s'habilla et fit signe à son serviteur citrouillesque de le suivre. Shakti l'attendait dehors, dans la brume et entourée de citrouilles volantes qui leur servaient de lampes.
- Par les Enfers, tu mets plus de temps que moi à te préparer. Tu serais pas de mèche avec Saigo et Utop par hasard ? Elle se fendit d'un rire moqueur. Mais trêves de plaisanteries, j'ai tout agencé comme tu me l'avais demandé... tu... es sur de ce que tu as fais ? Pas que ça me pose un problème, mais l'expérience vient à peine de commencer. On parle de conséquences qui pourraient rendre nos plans caduques. Elle parlait et accompagnait en même temps un Styx à l'allure déterminée et sérieuse, finalement il lui adressa un regard espiègle.
- Je ne suis jamais vraiment certain de ce que je fais, je crois. Mais tant que c'est rigolo, on ne perd rien, hein ? EN ROUTE !"

A peine ces mots avaient-ils été prononcés qu'à quelques mètres de là le Hameau se plongeait de nouveau dans l'obscurité la plus totale. Les douze coups résonnèrent de nouveau et la Lune elle-même s'en alla, se cachant de ce qui allait arriver.
Derrière les candidats, la brume se dissipa pour dévoiler un chemin fabriqué dans les champs de maïs. Les plantations, toutes couchées comme sous l'effet d'un poids extrême, arboraient des centaines de torches à tête de citrouilles qui lorgnaient les candidats de regards rieurs. Au loin, les huit pouvaient apercevoir un cortège mortel, mené par une Shakti en robe qui en dévoilait plus qu'elle n'en cachait et un Styx aux allures bien plus féroces qu'hier. Quelque chose de bien trop solennelle émanait de cette mise en scène. Derrière eux se tenaient les pantins, des cauchemardesques épouvantails qui marchaient à leur rythme tout en portant des choses que l'on ne pouvait distinguer avec la distance. Un énorme zombie, arborant la tête de Vim Naturae grossièrement cousue, légèrement fixée de travers, se tenait même en première file, véritable garde du corps des deux organisateurs.

L'armée fendit les candidats sans même leur prêter attention, puis d'un claquement de doigt de l'arlequin le trône d'ossements fit de nouveau son apparition et il s'adressa aux joueurs d'un ton calme.

"Messieurs, mesdemoiselles. Shakti, assise sur un accoudoir, les jambes croisées et un verre à la main levait ce dernier à leur santé en pouffant. Ce soir est encore une nuit fatidique pour l'un d'entre vous... ! Découvrons qui a été voté ! Les épouvantails, omniprésents dans le champ de maïs, laissèrent le plus grand d'entre eux s'avancer. Il mesurait bien trois mètres et ses mains en bois faisaient la taille d'un grand saladier. Il scruta tous les habitants de ses yeux flamboyants et inclina finalement sa tête de citrouille et tendit un doigt avec lequel il effleura toutes les têtes.
- Tomate. Arwen.
- Tomate. Amaryelle.
- Tomate. Saigo.
- Tomate. Utop.
- Tomate. Saünee.
- Tomate. Leigli.
- Tomate. Garzvorgh.
- Vilain Ketchup. Il enserra Rania d'une main aux longs doigts et la déposa sur l'estrade aux pieds de Styx qui leva une main en signe de remerciement.
-
Alors, je sais que beaucoup d'entre vous me considèrent comme un clown, et dans une moindre mesure c'est vrai, j'aime beaucoup faire rire. Mais... quand on m'agace.... "Rania fut soulevée dans les airs, au ralenti, sa robe flottant légèrement au vent. Puis son corps fut compressé en accordéon, sa colonne vertébrale lui ressortant par la bouche avec violence, ensuite, sa tête se détacha du "corps" qu'il lui restait et Shakti frappa celle-ci avec un bout de bois, elle dégringola jusqu'aux champs, où la complainte du Roi Citrouille s'éleva.


Roi.Citrouille.Nouvelle.Tête.Roi.Citrouille.Nouvelle.Tête.Roi.Citrouille.Nouvelle.Tête.


"- Mais est-ce que la nuit est terminée ? Nooooon ! Loin de là ! Le gargantuesque épouvantail fit pivoter sa tête à 180 degrés, en plusieurs craquements, et recommença son manège.
- Tomate. Saigo.
- Tomate. Arwen.
- Tomate. Utop.
- Tomate. Amaryelle.
- KETCHUP KETCHUP KETCHUP ! Tous les épouvantails s'étaient mis à hurler, scandant leur maxime avec violence, le seul ordre qu'ils connaissaient ! Il fallait de nouvelles têtes au Roi Citrouille ! Les cordes de pendus qu'ils avaient au cou furent lancés sur les votés; Saünee, Garzvorgh et Leigli furent bientôt engloutis sous les liens, ficelés et chacun fut placé à genoux devant Styx qui leva un sourcil en parlant.
- Alors je vais expliquer plusieurs choses; Primo ! Les votes contre Saigo étaient aujourd'hui inutiles, et nombre d'entre vous sont tombés dans mon petit piège et ont lancé contre lui leur dévolu. Pour certains... à nouveau. Il cligna de l’œil à Arwen. Le reste... le reste a voté... et je crains que l'Emporium n'ait lié en cette soirée Leigli et Garzvorgh, un vote pour l'un s'appliquant à l'autre. Le résultat de tout ceci est catastrophique, du moins pour vous ! L'égalité des voix entraine l'exécution pure et simple de Leigli, Garzvorgh et Saünee ! SAYONARA LES LOOSERS ! Les hurlements des épouvantails étaient atroces et dissonants, et bientôt, tous les trois eurent leur têtes placées sous la lame tranchante. Le Zombie à tête de Vim se saisit de la corde, très délicatement, et tira un coup sec.
- Stop. Shakti avait arrêtée la machine d'un coup d'épée assuré. (D'en dessous le coquin de Garzvorgh devait même apercevoir ses sous-vêtements... si elle en portait... mais qu'écris-je ?!) J'ai un jeu à proposer moi aussi pour ce soir et en voici l'intitulé :


"Leigli Delnoch, Garzvorgh dit Kalevala, Saünee Stravation. Vous choisirez chacun l'un de ceux qui risquent de mourir ce soir. (Sauf vous même)  Ensuite, il vous suffira de deviner le rôle de cette personne. Si vous réussissez, alors vous survivrez. Sinon, j'ôterais mon épée et vous rejoindrez Vim dans la tombe."

HRP IMPORTANT:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garzvorgh dit "Kalevala"
Voleur

avatar

Messages : 353
Expérience : 2836
Masculin Âge RP : 20 ans

♦ Politique : 01
Métier : Mineur - Compagnon (105)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hippogriffe +250, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
1515/1515  (1515/1515)
Vitesse: 1028
Dégâts: 651

MessageSujet: Re: Description des lieux   Ven 28 Oct 2016 - 0:52

"Leigli Delnoch, Garzvorgh dit Kalevala, Saünee Stravation. Vous choisirez chacun l'un de ceux qui risquent de mourir ce soir. (Sauf vous même)  Ensuite, il vous suffira de deviner le rôle de cette personne. Si vous réussissez, alors vous survivrez. Sinon, j'ôterais mon épée et vous rejoindrez Vim dans la tombe."

Coup de stress. Coup de poignard. Garzvorgh était décontenancé, une fois de plus. La deuxième journée de délibération avait été plutôt riche en rebondissement, notamment avec cette apparition de Styx qui avait décerné à Leigli et lui-même des poupées représentant un Ogre. Mais ce n'était pas tout, après que les discussions aient continué, il était maintenant l'heure du verdict, et celui-ci ne fit pas attendre bien longtemps. A minuit pile, les organisateurs arrivèrent, toujours dans un rituel très chorégraphié, ils expliquèrent aux participants restants la situation actuelle, avant de désigner une nouvelle victime, certainement piochée au hasard par le vampire et la naga. Celui-ci choisit la dénommée Rania, discrète depuis le début de la partie.

Puis il interpella trois personnes : Saunee, Leigli, et... Lui. Il crut qu'il allait passer au broyeur comme la vampirette juste avant lui. Mais il n'en fut rien. A la place, il devait trouver le rôle de l'un des deux autres personnages. Et si c'était le bon, il restait en vie. Sinon... C'était la mort assurément. Une goutte de sueur lui traversa le front : que faire ? Que faire ? QUE FAIRE ? Leigli, qu'il avait auparavant suspecté d'être Marabout ? Ou Saünee.. Qu'il suspectait.. Parce qu'il fallait suspecter tout le monde.

La solution parut claire à ses yeux : il devait s'aider de l'Emporium. Sans un mot, il fila en direction de la boutique -un stand établi à une dizaine de mètres de la scène- et il alla interroger l'épouvantail qui s'y tenait. L'épouvantail se pencha dans la direction du peau-verte, et l'Orc lui murmura une phrase à l'oreille, avant d'avoir la réponse murmurée de l'empaillé ensorcelé. Il réfléchit quelques secondes à ce qu'il venait d'entendre, et revint quelques secondes plus tard avec toute l'assemblée, devant Styx, les accusés, et les autres.


- Nous sommes tous trois dans une situation très fâcheuse. J'avoue ne pas savoir qui est quoi... Mais d'après les dires de l'Emporium, il se pourrait que... SAUNEE SOIT LA SUCCUBE ! C'est mon dernier mot, Jean-P.. Styx et Shakti.

Dit-il en terminant sa phrase en criant. Il suait, et attendait avec peur le verdict.






Couleur des dialogues : Slateblue

Rp en cours : ...

Double-compte de Dilon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.forumactif.org
Leigli Delnoch
Albus Forteresse

avatar

Messages : 299
Expérience : 1263
Masculin Âge RP : 23

♦ Politique : 04
Métier : Bûcheron - Novice (10)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Cernunnos, Cerf royal de Leigli +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1665/1665  (1665/1665)
Vitesse: 299
Dégâts: 354

MessageSujet: Re: Description des lieux   Ven 28 Oct 2016 - 1:13

Leigli écouta avec attention les dires de Saünee. Mais tout cela se perdit dans les ténèbres de sa mémoire.


La mort de Rania le choqua. Certes, le cortège fut impressionnant, et l'entrée de Vim fut dégoûtante, mais ce fut surtout l'écrasement de la jeune femme qu'il avait trouvé préalablement mignonne qui le traumatisa davantage. Son corps s'affaissa comme une matière flasque, et sa colonne vertébrale resta en l'air quelques instants avant de retomber près du corps sans vie. Leigli hoqueta, horrifié d'une telle torture. Puis, vint le tour des votes. Il n'y eut pas un... Ni deux... mais trois votés. Et il en faisait parti. Il eut un pincement au cœur. C'était la fin pour lui. Il ne s'en sortirait pas cette fois ci. Il jeta un regard à Styx. Il aura essayé de survivre à ce jeu. Mais avec de tels handicaps, de tels enjeux... Comment pouvait il jouer alors qu'il était entravé de toutes parts ? Il jeta un regard déçu au sol, ressassant toute l'histoire de la partie. Non, il n'aurait pu mieux jouer selon lui. Il finit aux côtés de l'orc, de Saunee sous la lame. Mais Shakti arrêta cette dernière. Leigli leva les yeux vers elle, fronçant les sourcils. Que faisait elle.. ?

"Leigli Delnoch, Garzvorgh dit Kalevala, Saünee Stravation. Vous choisirez chacun l'un de ceux qui risquent de mourir ce soir. (Sauf vous même)  Ensuite, il vous suffira de deviner le rôle de cette personne. Si vous réussissez, alors vous survivrez. Sinon, j'ôterais mon épée et vous rejoindrez Vim dans la tombe."


Un ultime espoir. Un choix, éphémère, mais une offre de vie. Leigli fronça les sourcils, regardant avec intensité Saunee. Il savait son rôle, du moins, il l'avait pensé. Mais son intuition lui disait de ne pas négliger l'information délivrée par Styx. Des masques avaient été échangés. Il jeta alors un regard vers les personnages centraux. Lequel était versatile... Son regard s'arrêta sur la jeune elfe. Il sourit. Il reconnaissait bien Styx. Cet arlequin avait donc prévu toutes les intuitions et déductions de l'Albus. C'était à la fois surprenant et impressionnant. Si Leigli survivait, il connaissait l'identité de chacun, mais mourait à de très fortes probabilités. S'il mourait, et bien il mourait. Un coup de maître, il devait l'avouer, si tant est qu'il était bien la cible de ce petit jeu, chose à laquelle il ne faisait que croire depuis l'annonce du début. Un dernier essai. Saunee n'était plus ce qu'il pensait... L'une ou l'autre ? Un choix capital, et décisif. Finalement, Leigli pria Lanos que ce soit bien un rêve. Il ne pouvait pas mourir avant d'avoir accompli son œuvre...

« Je pense que Saunee est la succube. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saünee Starvation
Nouvel(le) habitant(e)

avatar

Messages : 45
Expérience : 505
Masculin Âge RP : La 20aine en apparence

♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponibilité réduite

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
125/125  (125/125)
Vitesse: 171
Dégâts: 40

MessageSujet: Re: Description des lieux   Ven 28 Oct 2016 - 1:41

"… j'ôterais mon épée et vous rejoindrez Vim dans la tombe."

Ah. Là ça devenait tout de suite plus flippant, à genoux devant Styx, la nuque offerte sous la lame impitoyable de la guillotine, tandis qu’une autre lame, celle de Shakti, s’avérait être le seul rempart entre les trois condamnés et la décapitation. Ils étaient encerclés de têtes de citrouilles au large sourire et aux yeux perfides, sans parler de cet immense mort-vivant pourvu des vestiges du visage de Vim… Qui faisait de si jolis pâtés.
Rest In Pieces, Vim.

Saünee déglutit péniblement, car sa bouche s’était asséchée comme le désert de Harena, et ce un peu avant que les épouvantails ne se saisissent de lui, de l’orc et de l’Albus ; la mort violente de Rania la Silencieuse le laissait encore sans voix. Il allait pourtant devoir la retrouver, sa voix ; Garzvorgh fut le premier à parler. Puis ce fut au tour de Leigli. Et enfin…
Saünee calma son esprit, mit de l’ordre dans ses pensées. Les informations qu’il avait rassemblées au cours de cette partie mortelle étaient conséquentes, même si la plupart n’étaient pas cent pour cent fiables. Tant pis, là étaient les règles du jeu. Il fallait donner une réponse. Il la donna d'une voix neutre, toujours avec ce timbre à la fois jeune et usé par le temps, le regard vers le sol.

« Je pense que Leigli est le Marabout. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ChaPillustrations/
Styx
Ombre de la C.O ♦ Baron de Spelunca ♦ Malice immémoriale

avatar

Messages : 1148
Expérience : 4779
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 163
Métier : Chasseur - Maître (MAX)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Faustus Fortuna, Compagnon de Styx [Invendable] ; 50% des stats - bonus compris sauf artefacts - dé de race)

Stats & équipements
Vitalité:
2742/2742  (2742/2742)
Vitesse: 1142
Dégâts: 887

MessageSujet: Re: Description des lieux   Ven 28 Oct 2016 - 2:01

Shakti lança un regard compris vers son compagnon de jeu, et Styx hocha la tête en sa direction.
La Naga maintenait toujours sa lame en-dessous de l'énorme engin de décapitation et sa force colossale était surprenante. Elle bailla.

"Boooon. Bon, bon. Bon bon bon bon bon. Styx se tapotait les joues en marchant. Il s'arrêta près de la Guillotine et inclina la tête en se penchant en avant vers les condamnés. Je dois avouer que ce jeu prend une tournure plus qu'intéressante, patati patata, discours d'organisateur pour flatter ses candidats, si on présume que je puisse ignorer que vos cerveaux ne sont pas plus petits que ceux des rats des campagnes, patati blablabla, vous êtes de remarquables détectives ! Enfin, Leigli et Garzvorgh... j'ai bien peur que vous ne soyez pas siiiiii compétents que ça hein. Malheureusement pour vous... Il plaça un index sur la lame de Shakti qui se brisa en milles morceaux et envoya son pied repousser doucement Saünee, qui roula en arrière, juste assez pour voir ses cheveux échapper à la lame. Garzvorgh et Leigli, quant à eux, gisaient à genoux, sans tête. Le vampire tendit une main galante à Saünee pour lequel il effectua une courbette. Mon cher, vous êtes le grand gagnant de ce soir ! Il lui remit les cheveux en place et donna un coup sec sur son col. Soyez beau lors de votre victoire, car d'autres nuits se profilent à l'horizon ! Et vous voilà débarrassés de l'effroyable Marabout ! Hihihihi ! TOUTEFOIS ! D'autres rôles sont encore parmi vous...

Pour vous aider voici plusieurs affirmations ; Arwen est une très vilaine menteuse, elle n'a jamais eu recours à l'Emporium lors du premier jour ! Vilaine, vilaine ! Saigo est ultrasexy et je déteste Utop de lui rouler des galoches à longueur de journée, snif snif... est-ce que j'ai parlé à voix haute ? IGNOREZ. Et qu'est-ce que je voulais dire aussi.... ? J'ai malheureusement oublié. Vous n'êtes plus que 5. Utop Libert, Saigo, Amaryelle Chal'di, Arwen, et bien entendu, Saünee ici présent ! Je reviendrais plus tard, quand j'aurais en tête ce que je voulais vous dire... ça concernait l'une des filles... rah."

[La nuit se termine sans Garzvorgh dit Kalevala, et Leigli Delnoch, le Marabout]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utop Libert
Tavernier

avatar

Messages : 1582
Expérience : 1574
Masculin Âge RP : 27

♦ Politique : 53
Métier : Chasseur - Expert
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Reaper, Sombral d'Utop +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
895/895  (895/895)
Vitesse: 627
Dégâts: 939

MessageSujet: Re: Description des lieux   Ven 28 Oct 2016 - 12:22

Utop n'avait pas prêté attention à l'arrivé de l'horrible cortège. Du moins pas dès le départ, mais il remarqua une chose à la fois amusante et terrifiante, un des monstres portait la tête du géant à la place de la sienne et peinait à se diriger.

  Le " jeu " débuta, Styx s'amusait à faire durer le suspens puis Rania fut soulevée du sol et son corps se ratatina. Sa colone vertébrale sortait de sa bouche ... C'était donc ça la punition pour avoir osé ne pas participer au débat. Mais comme la nuit dernière, le jeu ne s'arrêta pas là ... Trois des survivants furent choisis par l'assemblée : l'Hérétique, le Peau-Verte et Saunee. Tiens, Saunee ? Décidément il n'y avait pas que sur Saigo que les gens s'acharnaient. Avant qu'ils ne soient décapités, Shakti décida de leur laisser une chance, une seule chance. Ceux qui arrivaient à trouver le rôle d'un des deux autres survivait. Leigli et l'orc pensaient que Saunee était la Sucube mais lui accusait Leigli d'être le Marabout. Le suspens était intense, qui allait mourir ? Les trois ? Non, Saunee avait vu juste et ce fût sa tête qui resta sur ses épaules.

  Leigli était donc le Marabout... Utop n'y aurait jamais pensé,enfin si un petit peu, mais il n'aurait pas pensé que son ami allait mourir. Il entreprit donc un discours improvisé à cet homme qu'il avait côtoyé, avec qui il avait combattu, avec qui il avait rit :

"Camarades, ce soir trois sont morts dont deux à cause de vos votes . Certes parmis eux se trouvait le Marabout. Je ne fais pas son apologie mais c'était mon ami, son âme a été abîmée par la magie de Styx et Shakti ! Je sais que la prochaine nuit vous serez tentés de voter. Je n'ai plus ce droit,mais je me sens mieux. Ce soir, brisons les règles et ne votons pas ! Le Marabout n'est plus et je pense que l'ogre non plus car ce soir il n'est pas  venu. N'oubliez pas, le vote n'est pas la solution, il est le problème."

Il s'approcha ensuite du corps sans tête de Leigli et le transporta hors de la scène, le recouvrit de feuilles et  de branches et lui glissa quelques derniers mots :

"Je te ramènerai du sang de Ghul ... je crois que c'est comme ça que tu appelais ces choses ... Adieu l'Hérétique. "

Enfin, Utop rejoignit les autres, lançant un regard attristé aux reste des survivants. Toute cette pièce lui rappelait ses cauchemars, démons de son passé, souvenir de la mort atroce de ses parents. Pour la première fois, en ces lieux macabres, Utop ressentait des émotions qu'il pensait ne jamais avoir connu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amaryelle Chal'di
Guérisseuse

avatar

Messages : 161
Expérience : 942
Féminin Âge RP : 103 ans

♦ Politique : 21
Métier : Sculpteur - Apprenti (50)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Bébé citrouille +100, v+100, 50)

Stats & équipements
Vitalité:
1590/1590  (1590/1590)
Vitesse: 297
Dégâts: 322

MessageSujet: Re: Description des lieux   Ven 28 Oct 2016 - 13:31


Après ses quelques mots, c'est Saigo qui prit la parole. Comme elle, il doutait de la parole des deux homme qui avait reçu la peluche. Mais il fut interrompu par une faiblesse. Il semblait vacillé. Etait-ce ça de perdre son âme ? Mais il reprit la parole, force est de constater qu'il avait mieux vécu ça que Leigli ou Garzvorgh. Quand il annonça que le temps calme était révolu, l'elfe n'était pas d'accord, mais en restant calme c'était vrai qu'ils se feraient tous prendre à un moment ou un autre. Il fallait des résultat oui, mais utiliser l'Emporium lui semblait trop dangereux.

Il rappela qu'il était en couple et qu'il pouvait toujours comploter ensemble, c'était plutôt anodin, puisqu'Utop n'avait plus le droit de vote. Elle fut surprise de le voir se mettre en avant. Il voulait encore se frotter à la mort ? Pourquoi ? Elle fronça des sourcils. S'ils n'avaient réellement plus d'âme c'était donc logique qu'il n'ai plus envie de jouer ? Il pensait qu'on le craignait ? C'est vrai qu'avec l'indice d'Arwen il était potentiellement le marabout et donc il aurait été légitime d'avoir voté contre lui.

Son regard se tourna ensuite vers Arwen, elle semblait de nouveau craintive. Pourquoi ? Elle qui avait soudainement prit de l'assurance se sentait-elle menacé ? Pourquoi ? Son comportement était tellement changeant qu'elle faisait une joueuse suspect. Est ce qu'elle pensait qu'elle avait trop jouer ? Et maintenant elle regrettais ? Arwen semblait un peu agressive comme sur la défensive.

Mais Utop prit fervemment sa défense. Il disait tout haut ce qu'elle même pensait. Elle parlait et s'éparpillait. Stupide ou folle ? Sans doute ! Quelques secondes après, ce fut à nouveau le noir complet. Les douze coups qui avaient glacé le sang de l'Elfe retentirent à nouveau avec le même effet sur elle.

Le cortèges encore plus impressionnant que le premier arrivait avec Styx et Shakti en vedette. Amaryelle se sentit mal en voyant un morceau de Vim. Comme un trophée. Elle détourna les yeux quelques instants alors qu'il passait devant elle. C'est quand l'arlequin prit la parole qu'elle regarda vers lui. Quand son grand pantin passa autour d'eux. La jeune femme frissonna. Rapidement, il attrapa Rania, la femme trop discrète et en quelques secondes elle fut détruite. C'était si rapide qu'elle n'eut pas le temps de protester.

Le chant des citrouilles reprit. Frisson dans le dos elle ferma les yeux en priant presque. L’épouvantail reprit son jeu. Tomate... Tomate.... Son nom n'arrivait pas, mais quand enfin elle sentit le doigt de la chose elle ne pu retenir un soupire de soulagement. Mais elle écarquilla les yeux quand trois Ketchup furent hurler.

Leigli, Saünee et Garzvorgh étaient couvert de lien, à la merci de Styx. D'ailleurs, il expliqua ce qu'il se passait. Ainsi Arwen avait voté une fois encore contre Saigo. Pour quel raison elle voulait l'éliminer à ce point ? Perdue dans ses pensées et stresser par le sort qu'allait recevoir les trois joueurs, elle n'entendit que vaguement  les paroles des maîtres de cérémonie. Mais elle compris qu'il y avait un rebondissement. Rapidement, deux d'entre eux accusait Saünee d'être la succube alors que lui même pensait Leigli comme le Marabout. Résultat. Seul Saünee fut sauver. Ce qui voulait dire qu'il avait eut bon. Leigli Marabout ? C'était pas si surprenant que ça, bon orateur... Mais pour le peu qu'elle l'avait connu, c'était bizarre. Enfin ça lui faisait bizarre. On ne pouvait pas dire qu'il était très proche mais elle l'appréciait.

Quand Styx lança ses dernières paroles, elle ne savait pas quoi en faire. Arwen avait donc mentit ? Pourtant elle ne s'était pas tromper... comment avait-elle su alors ? Elle était beaucoup trop flou et même si Amaryelle ne voterais pas dans l’immédiat, la jeune elfe était l'une de ses plus grande suspect. Elle avait disparu et était revenu avec un mensonge et Vim était mort. Ce tour ci, elle était rester parmi eux et l'ogre n'était pas venu...

Utop pris la parole la sortant de son flot de question. Hochant de la tête, elle approuvait. Pour le moment les votes avaient tuer deux personnes... Mais il y avait le marabout dans ces morts, c'était un point positif. Bien que triste pour l'Albus, Amaryelle était soulager d'avoir une menace en moins. Elle le regarda déplacer le corps de son ami. Puis son regard se porta sur Saigo. Comment allait-il prendre le fait que son Amour soit ami avec le Marabout ? Quand il revint parmi eux, l'elfe prit la parole.

"Je trouve que c'est une idée de ne pas voté, si personne ne vote, il n'y a pas de jeu, et les maîtres de ce théâtre ne pourrons pas tous nous éliminé sans laisser un vainqueur ?" Elle jeta un regard au Peau verte puis à la vampire méconnaissable. "Elle n'a pas participé... Elle est morte."

Elle se mordait la lèvre. Les choix se rétrécissaient, et elle doutait plus sur certain que sur d'autre. Déjà Arwen, pourquoi vouloir a tout prix voter contre Saigo ? Avait-elle des infos ? Mais elle était aussi trop suspect...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1623
Expérience : 4590
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Description des lieux   Ven 28 Oct 2016 - 16:43

Le résultat de la seconde nuit avait été riche en hémoglobine et en rebondissements. Rania la vampire invisible dans la discussion payait les frais de sa discrétion, dans une giclée de violence particulièrement impressionnante et appréciée par l'Exécuteur. Puis ce fut au tour de trois personnages, rien que ça, d'être aux portes de la mort. Le stryge noir avait déjà senti son cou sur la Guillotine, il savait ce que ça faisait. Mais il était né sans être capable de sentir de l'empathie. Aussi son regard demeura froid et son expression impassible, alors que seul Saunee parvenait à sauver sa tête.

Impassible, il le fut beaucoup moins quand Utop, son amant, rendit hommage au Marabout fraîchement décédé. Le Faucheur était possessif, et il supportait à grand peine de voir son âme sœur éprouver des sentiments positifs à l'égard de quelqu'un d'autre que lui. Néanmoins, il gardait le silence, le temps de mettre ses pensées au clair. Il resta assis pendant que son homme et Amaryelle appelait à l'abstention. Puis il laissa s'installer le silence, avant d'intervenir à son tour. Un applaudissement sonore s'échappa des paumes de ses mains.

Et bien... quand je parlais d'obtenir des résultats, je ne m'attendais pas à tant d'efficacité ! Le Marabout éliminé, l'Ogre n'est pas venu nous cueillir cette nuit, aurions-nous fait d'une pierre deux coups ? Peut-être. Sommes-nous pour autant tiré d'affaire ? Absolument pas. Le jeu n'est pas fini, les rôles de chacun sont encore flous, et tout peut changer à tout instant.

L'assassin marqua une pause. Ne pas voter n'était selon lui pas la solution. Il y avait encore dans la clairière trois obstacles à son amour éternel pour Utop. En particulier une elfe mythomane, nymphomane à mi-temps, qui semblait avoir une dent contre lui. Son jeu inégal depuis le début de la partie la rendait plus que suspecte. Et puis il y avait Saunee, celui qu'il suspectait d'être le Marabout depuis le début. Il reconnaissait son erreur, et eu presque envie de féliciter le vampire rachitique pour sa clairvoyance. Enfin, Amaryelle, anxieuse et mystérieuse, se devait d'être surveillée. Au même titre qu'Utop, mais lui, Saigo l'avait à l'œil en permanence. Jaloux et possessif qu'il était.

Dans tous les cas. Reprit-il. Cette dernière nuit a marqué un tournant majeur dans la partie. Nous ne sommes plus que cinq, et il n'y a plus la moindre menace clairement identifiée. Ce qui signifie qu'à moins que l'un de nous fasse -ou ai fait- une découverte majeure, la prochaine révélation nous prendra tous par surprise. Soyez prêts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saünee Starvation
Nouvel(le) habitant(e)

avatar

Messages : 45
Expérience : 505
Masculin Âge RP : La 20aine en apparence

♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponibilité réduite

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
125/125  (125/125)
Vitesse: 171
Dégâts: 40

MessageSujet: Re: Description des lieux   Ven 28 Oct 2016 - 20:36

Saünee avait fermé les yeux au moment où la lame de Shakti s’était brisée en morceaux étincelants sous la lumière orangée des citrouilles. Repoussé en arrière par Styx, il entendit le fracas de la lame de la guillotine qui s’abattait, accompagné d’un bruit mat de… nuque coupé, on ne pouvait pas décrire cela autrement. Cela ne dura pas plus de deux secondes, après lesquelles le vampire rouvrit immédiatement les yeux, sur un Styx souriant qui le remit alors debout. Il avait donc réussi.
Il jeta un coup d’œil aux deux corps décapités, se sentant tout de même désolé pour eux. Malgré son rôle, Leigli avait semblé être quelqu’un d’assez sympathique, et la finesse d’esprit de Garzvorgh avait suscité l’intérêt de Saünee. Ils étaient désormais hors-jeu.

Descendant de l’estrade de la guillotine, il laissa Utop faire ses adieux à l’Albus et alla s’adosser contre un mur, passant une main dans ses cheveux noirs, encore légèrement poisseux du sang de Rania. La partie venait de prendre un tournant pour le moins décisif ; le Marabout était mort, mais il restait encore des rôles dangereux.

« Saigo a raison, nous ne sommes pas tirés d’affaire et nous aurions tort de baisser notre garde. Auriez-vous oublié l’Ogre ? Je ne sais pas s’il va revenir, mais ça ne m’étonnerait pas. Ne devrions-nous pas le démasquer ? La Sorcière Rousse court peut-être toujours, elle aussi. »

Saünee espérait qu’après avoir réussi à démasquer le Marabout, les autres le laisseraient un peu tranquille avec leurs soupçons. Après tout, Saigo avait avoué avoir utilisé l’Emporium contre lui. Il ne lui en voulait pas, non, car comme les joueurs le disaient depuis le début, il fallait douter de tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/ChaPillustrations/
Utop Libert
Tavernier

avatar

Messages : 1582
Expérience : 1574
Masculin Âge RP : 27

♦ Politique : 53
Métier : Chasseur - Expert
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Reaper, Sombral d'Utop +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
895/895  (895/895)
Vitesse: 627
Dégâts: 939

MessageSujet: Re: Description des lieux   Ven 28 Oct 2016 - 20:42

Utop se rendit bien compte que ce qu'il venait de faire n'était pas anodin ... L'assemblée le regardait sans dire un mot, mais il voyait bien qu'il y avait comme un malaise. Mais il en avait marre de tout ce cirque, marre de subir ce jeu auquel il avait voulu participer sans en connaitre les règles, les conséquences. Il en avait marre de voir tout ces moutons stupides qui cherchaient lequel d'entre eux était un loup déguisé. Chacun allant de son petit soupçon, lui aussi était entré dans ce petit jeu, mais bien vite il avait compris que les loups de l'assemblée n'étaient pas les plus dangereux. Styx et Shakti étaient les grands méchants loups, ceux qui n'avaient pas besoin d'être déguisés en moutons pour passer inaperçu car le troupeau était trop concentré à se diviser.

  Saigo était jaloux, cela se voyait, jaloux de voir qu'Utop s'occupait de la dépouille de Leigli alors qu'une nuit auparavant il avait couru à son secours. Avait-il couru au secours de Leigli ? Non, Leigli n'était qu'un ami, peut être bien son meilleur ami, mais en aucun cas il n'aurait pu être son amant. Utop craqua à nouveau sous le poids de sa colère intérieure, enfin elle revenait, elle qui avait toujours été là en cas de besoin, elle qui faisait sa force :

"Qu'est ce que vous voulez à me regarder comme ça ? Ouais j'ai fait une tombe au Marabout, mais je l'ai pas fait pour le Marabout, mais pour la personne qu'il était quand il n'était le pantin de ce stupide jeu. Il est facile pour vous d'ignorer sa mort, moi je ne pouvais pas laisser un ancien frère d'arme pourrir à l'air libre ! Faites de même pour le Peau-Verte ! Ha non ce n'est pas dans votre rôle de docile petit pantin ! "

Puis, il rajouta sur un ton énervé quelque chose qu'il n'aurait jamais pensé dire, mais les mos sortirent bien vite sous l'effet de la colère.

"Si vous voulez continuer à voter et vous entre-tuer plutôt que de débattre, allez y tuez moi ça vous fera encore un innocent de plus sur la conscience. Certes on a eu le Marabout, mais pensez à ce balourd, celui qui faisait des tas de terre et beuglait en essayant d'aligner trois mots , croyez vous qu'il était assez malin pour être coupable de quoi que ce soit. De plus Saunee, qu'est ce qui te prouve que la Sorcière Rousse est dangereuse ? Son appellation ? Ou bien est ce grâce à un indice ? Partage tes secrets, toi qui veut que l'on vote, aiguille nous afin que le Grand Méchant Pantin meure ! "


Dernière édition par Utop Libert le Ven 28 Oct 2016 - 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Description des lieux   

Revenir en haut Aller en bas
 

Description des lieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» Description des lieux
» Description des Lieux et monstres présents
» L'Aurore : description des lieux
» Description des Lieux et monstres présents
» Description des Lieux et monstres présents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: La Perracie :: Le Hameau :: La Place de la Guillotine-