Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Guéguen Fustec
Le Monde de Dùralas a précisément 1508 jours !
Dùralas, le Sam 16 Déc 2017 - 21:41
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Le début du commencement [Leigli Delnoch]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Anaya Luzissa
L'essence du Vide

avatar

Messages : 136
Expérience : 750
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Apprentie
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
566/566  (566/566)
Vitesse: 117
Dégâts: 453

MessageSujet: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Ven 11 Nov 2016 - 19:07

Cela faisait quelques semaines que j'étais là, toujours à hésiter entre le désir d'y aller ou bien de rester sur la terre ferme. J'avais rencontré un Orc avec qui j'avais beaucoup discuté et m'avait donné son point de vue sur la situation. Mais cependant, je ne savais pas quoi faire ... J'avais peur et indécis sur mon avenir maintenant. J'avais rencontré peu de personne, mais il était temps que je prenne en main ma vie. Je ne pouvais point rester comme cela, dans ce lieu pendant des années, voire jusqu'à ma mort. C'était impossible pour moi, il était hors de questions que je reste dans cette région du monde, sans rien faire de ma vie. Cependant, je ne connaissais personne et je n'étais pas une femme qui se faisait des relations aussi vite que certaines personnes que j'avais rencontré au cours d'une marche. Mais bon, je devais me bouger les fesses, sinon j'allais mourir au soleil comme une sardine sèche. J'avais bougé, j'étais partie de la plage pour explorer un peu cette région du monde, comme je ne la connaissais pas du tout. Tout pour moi était étrange, j'avais l'habitude de voyager sur un navire, sur l'eau, sans connaitre la terre, à part pour aller chercher de la nourriture ou de l'eau pour les pirates. Aujourd’hui, j’étais sur des dunes de sables de couleur rouge comme le sang ou plutôt orange comme le coucher du soleil. Je n’avais rien sur moi, à part cette petite dague, mais je n’avais pas d’eau, pas de nourriture, des vêtements déchirés sur moi. Que faire ? Si j’allais à la grande ville, peut être que je trouverais une personne qui voudrait bien m’aider et à comprendre un peu le fonctionne de ce monde. De plus, je devais trouver une personne qui venait de la même espèce que moi, qui pourrait m’apprendre ce que je devais faire dans ma vie, si je pourrais retrouver ma famille, mais aussi m’aider à comprendre mes capacités spécifiques. Je m’étais retrouvée avec des pouvoirs inconnus, et qui me faisait peur.

La possibilité d’invoquer une créature pour me défendre, mais aussi pour attaquer pour me protéger. Mais fuir des combats n’étaient pas dans mon caractère, fuir ne résolvait rien du tout pour moi. J’en avais marre de fuir pour tout et n’importe quoi, il fallait bien que je réussisse à m’en sortir toute seule ici. Je croisais les bras en réfléchissant à une idée, mais rien ne me vint aussitôt. Je continuais de marcher avant de n’apercevoir une silhouette sur une dune, non loin de moi. Un sourire vint se dessiner sur mon visage, et je ne pus m’empêcher de rire encore et encore, et j’avais du mal à respirer à force de rire comme cela. Puis, je me calmais et je pris la décision de foncer sur cette chose que je voyais avec le soleil. Une illusion ? Un mirage ? Ou bien une vraie personne qui pourrait m’aider à l’avenir ? Je m’en foutais, je sautais de la dune de sable pour la dévaler et rejoindre cette personne. Je manquais plusieurs fois de tomber et de manger du sable à pleine bouche, mais je pus garder mon équilibre et mon regard sur la prochaine dune que je devais gravir maintenant. Je continuais de courir comme une folle en espérant que ce n’était pas un mirage venant de mon esprit, si je vais avoir du mal à me remettre cette tragédie. Je grimpais la dune de sable avec difficulté mais j’y arrivais à la fin. Une fois en haut de la dune, je tendis la main pour le toucher et pour espérer qu’il soit vivant. « Monsieur ? Etes-vous réel ? Pitié dites-moi que ce n’est pas encore un satané de mirage à la noix ! » Je le pris par l’épaule doucement pour ne pas être considérer comme une sauvage, pour obtenir son attention envers moi.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leigli Delnoch
Albus Forteresse

avatar

Messages : 299
Expérience : 1263
Masculin Âge RP : 23

♦ Politique : 04
Métier : Bûcheron - Novice (10)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Cernunnos, Cerf royal de Leigli +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1665/1665  (1665/1665)
Vitesse: 299
Dégâts: 354

MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Sam 12 Nov 2016 - 0:16

Lanos était haut dans le ciel ce jour là. Isireth était un petit village assurant la liaison entre la capitale, Palira, et la ville des montagnes de l'Est, Helnar. Comment en était il arrivé là ? Par quel cheminement illogique et insensé avait il fini commandant des armées palarandraïennes ? L'aube était loin derrière lui, et pourtant rien n'avait changé. La nuit n'apporte pas plus conseil que le jour n'apporte de problèmes. Que de fou soit renommé celui qui, un jour, frappa son frère. Il était là, à regarder des cartes, élaborer des plans d'une bataille sans intérêt. Politique. Politique et trafic qu'étaient toutes ces manigances militaires. Lundgren était là, à sa droite. Le vieux commandant de la garde citadine était droit, et tremblait. Leigli soupira et lui recommanda d'éviter le protocole. Pourquoi son grade d'héritier du trône mettait tous ces gens dans l'embarras ? Leigli aurait aussi voulu avoir des amis, jouer à des jeux enfantins, et jouir du plaisir de l'innocence. Mais il fut projeté dès son plus jeune âge dans l'atrocité du monde. Après tout, il était issu d'une rebellion. Lundgren se détendit et soupira. Il lui posa une question concernant Hexaguon, le jeune noble qui venait de quitter sa famille. Leigli réfléchit. Il le prenait sous son aile, et l'emmènerait sur le champ de bataille. Cette homme était un aspect essentiel de la magie. Il en avait besoin, et aimait sa prestation. Lundgren acquiesça, et sortit, allant s'occuper des surveillances de la ville. Leigli resta seul avec ses cartes. Stupidité et arrogance de l'homme que la guerre.

Le terrain était plat, et montagneux. Le climat était humide et sec, et la guerre était stupide et nécessaire. L'absurde régnait en maître dans ce monde, et l'incohérence laissait Leigli frémissant. Ce dernier finit par quitter la salle de conseil et salua les derniers gardes en service. Sortant enfin dans l'air libre, il inspira profondément avant de s'engouffrer dans l'une des nombreuses ruelles de cette ville. Beaucoup de ses soldats périraient dans la bataille d'Helnar, et il le savait. C'était sa première bataille armée contre armée, et cela le dérangeait. L'idée de perdre des hommes qui le suivaient le faisait trembler la nuit, et sursauter au réveil. Et pourtant, il ne pourrait pas y aller seul. Il en tuerait certainement un très grand nombre, mais périrait ensuite. De plus, il ne pouvait se permettre de perdre cette bataille, ou le royaume serait plongé dans le chaos le plus total. Il n'imaginait pas ce que ferait l'armée des rebelles en envahissant cette ville. Brûleraient ils le Jardin ? Détruiraient ils les remparts ? Violeraient ils les femmes ? Tortureraient ils les hommes ? Le plus étonnant, c'était que le roi lui même ne fasse rien, mais envoie son fils. Hort était plus puissant que Leigli, et Lidya avait déjà invoqué des dragons. Pourquoi envoyer le fils, bien qu'il soit renommé pour sa puissance magique, alors que le roi était bien plus apte à vaincre ces rebelles ? Il n'avait pas de réponse. Il s'arrêta. Son intuition lui murmurait ce que sa vision lui hurlait. Embuscade.

Un homme se tenait devant lui, deux dans l'ombre aux côtés du premier, et il estimait au nombre de quatre les arbalétriers sur les toits. Les assassins le toisèrent avec de grands sourires, et, sans discours, l'attaquèrent. Le combat fut court, et la rue fut jonchée de sept cadavres. Les mains crépitantes d'énergie magique, Leigli s'approcha de celui qui menait les assassins. Lentement, il fouilla son corps, trouvant une lettre ordonnant sa mort, et offrant une prime à celui rapportant les yeux mauves de l'héritier du trône. La lettre n'était pas signée. Ce n'était pas Reyborn qui l'avait écrite, il était bien trop digne pour cela. Non, Lidya, sa belle mère, l'avait forcément faite. Leigli rangea la lettre dans sa poche, et s'accroupit. Lentement, il retira les tissus du visage du cadavre et se figea. Kaliz. Leigli ferma les yeux. Un des lieutenants en qui il avait confiance. Trahison. Il était trahi.

Trahi...





Leigli Delnoch sursauta lorsqu'il sentit une main sur son épaule. Le sable rouge et la mer remplacèrent la nuit sombre et la ruelle ensanglantée d'Isireth. L'Albus se retourna rapidement, déposant vivement la main sur le manche de sa lance à trois lames sur sa droite. Il s'arrêta en voyant une jeune femme éperdue, la main tendue sur son épaule gauche. Il fronça légèrement les sourcils. Il ne la connaissait pas. Elle l'avait surpris, et il nota rapidement dans sa tête qu'il devrait être plus attentif. Se faire surprendre ainsi ici rimerait avec son assassinat dans un temps lointain. Il reporta son attention sur les mots de la jeune femme. Polie, puis familière, sa parole le fit douter de la situation. Etait il un mirage ? Il haussa les épaules. S'il était tangible, comment pourrait il être une illusion.. ? Il cligna des yeux, dévisageant lentement la jeune femme. De longs cheveux noirs, un visage fin, pâle, lisse. Elle était indéniablement ravissante, mais des détails firent plisser les yeux au jeune homme. Des yeux rouges, des sortes de... Branchies ? … sur les côtés... Et s'il baissait les yeux, il pouvait remarquer des écailles sur les avant bras de la jeune femme. Une femme qui n'était pas humaine. Une femme-poisson ? Il s'intéressa rapidement à ses jambes. Pas de queue, il se rassura doucement. Il avait entendu parler de ces espèces. Il ne pouvait mettre de nom dessus, mais au moins savait il qu'elle n'était pas un monstre. Il replongea ses yeux mauves au fond du monde sanglant du regard de la jeune femme. Ce rouge contrastait avec la rue dont il s'était rappelé plus tôt. Dans un frémissement, il repoussa ses mélancoliques souvenirs pour prendre la parole d'une voix calme et posée, posant la main droite ayant lâché sa lance sur l'épaule gauche de la jeune créature.

« Je suis bien réel, demoiselle-poisson. Cessez de vous inquiéter, je ne suis guère un mirage, ou alors suis je un mirage conscient et parlant. Voyez cela comme vous le souhaitez. Je vous en prie, éclairez mon ignorance. Pourquoi semblez vous si paniquée ? Que vous arrive t'il ? Pourquoi êtes vous essoufflée ? Seriez vous en danger, ou pourchassée par quoi que ce soit ? Ne paniquez plus, vous avez trouvé autre chose qu'une illusion. Qui êtes vous, demoiselle ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaya Luzissa
L'essence du Vide

avatar

Messages : 136
Expérience : 750
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Apprentie
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
566/566  (566/566)
Vitesse: 117
Dégâts: 453

MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Ven 18 Nov 2016 - 11:55

La chaleur me faisait perdre la tête, mais vraiment. Je voyais des choses incroyables aussi belle, qu'impossible. Mes cauchemars ou bien mes rêves se mélangeaient dans ce désert de sable rouge, encore et encore. J'ai cru que mon esprit allait me tuer, que j'allais devenir folle et que je ne pourrais pas en ressortir indemne de cet endroit. Il me fallait de l'eau, beaucoup d'eau pour l'instant, pour retrouver mes esprits et essayer de trouver un moyen de partir de cet désert de folie. Mais pourquoi j'étais partie dans cette direction déjà ? Que devais je trouver à la fin de ce chemin sans fin ? C'était une bonne question, qui n'avait pas de réponses pour l'instant. Je devais trouver une réponse pour arrêter de me plaire et de ressasser ces vieux souvenirs de merde. Puis, j'avais vu une silhouette en haut d'une colline de sable, assis par terre, à ne pas bouger. Je m'étais dirigée vers elle et j'allais savoir si c'était un mauvais tour de mon esprit encore une fois, ou bien si c'était réellement vrai ce que je voyais et ce que je touchais.

Alors que j'avais bien touché l'épaule de cette personne, je me disais que j'avais beaucoup de chance de trouver une personne réelle. Une sorte de poids sortit de ma poitrine, avant de me laisser tomber sur la dune de sable derrière le dos de cette personne, mon sauveur du moment. Je n'avais pas l'habitude me reposer comme ceci, mais aujourd'hui c'était assez exceptionnelle, je devais me lâcher, lâcher la pression que j'avais exercé sur moi pendant plusieurs jours d'affilées. Je pus respirer et me détendre avant de voir que la personne était un homme, mais assez spécial à première vue. L'homme répondit à mon interrogation, mais il lâche un mot que je n'avais pas apprécié pour le coup :" Demoiselle-poisson ?"

J'écarquillais les yeux et je compris que mon corps étaient vraiment exposé devant tout le monde, avec mes écailles et mes branchies. Mais ce qui m'énervait sur le coup, était la façon dont il m'avait parlé. Demoiselle poisson ? Même s'il avait remarqué que je n'étais pas un être humain, un humain, il pourrait pu faire un effort sur la politesse et sur la façon dont il choisissait ces mots dans une conversation et je ne pouvais pas le faire ainsi: "Oh là mon mignon, on va vite se calmer ! Bien que je sois une abyssale, un poisson comme vous le dites, j'aimerais bien qu'on me respecte en tant que personne et de ne pas me faire penser que je suis un poisson. Je vous trouve bien malpoli monsieur bizarre-spécial." Je le regardais dans les yeux pour lui faire comprendre que je n'avais pas peur de lui et que je pourrais bien me frotter contre lui en cas de combat, même si je sentais qu'il était bien plus fort que moi.

Puis, je décidais de répondre à ces questions :" Comme je suis une personne polie quant à moi, je vais vous répondre. Je suis effrayée car je souhaite fuir un monde qui n'est pas le mien. Comme vous l'avez bien remarqué, je suis une abyssale donc qui vit dans l'eau, dans la mer. Mais suite à des problèmes personnelles, je me suis retrouvée sur la terre ferme et je me pose des questions sur ma race, ce que je suis, ce que je dois être et ce que j'ai de spécial à rapport à d'autres personnes. Ce que je fais dans ce désert de sable est que je veux découvrir ce monde, et connaitre ma décision sur un choix que je dois prendre rapidement. Je me nomme Anaya Luzissa, enfin, cette appellation, je ne sais pas si c'est le vrai, celui qu'on m'a donné lorsque j'étais jeune, petite ... Je ne me souviens de rien de cette époque où je vivais dans les profondeurs de la mer. Enfin, bref, je ne me souviens plus de ma famille, de cette époque où je devais être heureuse... J'ai tout oublié ... Donc, je voudrais me découvrir et retourner dans la mer, mais j'ai peur, cela me terrifie que personne ne me reconnaissait. Je voulais trouver une réponse à mon choix, mais j'ai fui la mer car cela me terrifiait. " Je terminais ce mot. La peur cette peur, me donnait mal au ventre, j'en pouvais plus mais fuir pour toujours n'était pas la meilleure des solutions me concernant. " Et toi que fais tu sur cette dune ?? Tout seul ? Dans le silence le plus morbide qu'on peut connaitre ? Serais-tu à la recherche de quelque chose ? D'un réponse ? Ou bien d'une simple réfléxion?"




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leigli Delnoch
Albus Forteresse

avatar

Messages : 299
Expérience : 1263
Masculin Âge RP : 23

♦ Politique : 04
Métier : Bûcheron - Novice (10)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Cernunnos, Cerf royal de Leigli +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1665/1665  (1665/1665)
Vitesse: 299
Dégâts: 354

MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Sam 19 Nov 2016 - 0:03

Le jeune Albus regarda la créature se laisser tomber au sol. Il la contempla ainsi, respirer comme si elle venait d'échapper à un désespoir profond. Les reflets du soleil éclataient sur les écailles rouges de la jeune femme. Leigli laissa ses yeux dériver, quittant alors le creux des yeux rouges de la jeune femme pour glisser sur ses joues, son cou orné de branchies, ses épaules, sa poitrine, ses bras, ses avant-bras écaillés, son plexus solaire, son ventre plat, … Curieuse rencontre que celle ci. Une Abyssale... Helyn en avait brièvement parlé, mais lui même avait un doute sur leur potentiel existence. Les yeux mauves remontèrent dans les longs cheveux noirs de la jeune femme. Ils étaient étrangement brillants. Mais au delà de cela, quelque chose perturbait l'Albus Forteresse. Une attitude sans doute, une lueur... Il plissa légèrement les yeux. Cette créature était certes, au premier abord, amicale -elle ne l'avait pas poignardé dans le dos-, mais respirait une certaine agressivité. Cette impression se confirma alors lorsqu'elle tiqua sur l'appellation du jeune homme. Ce dernier fronça les sourcils. Dans ce monde, ce fut la seconde personne à réagir ainsi. Raphaelle avait également réagi avec une soudaine violence lorsqu'il l'avait nommée « hybride femme ». Leigli ne comprenait pas cette coutume de mal prendre l'appellation de sa race. Raphaelle était une femme hybride, pourquoi refuser de l'accepter ? De nouveau, la jeune femme près de lui était vraisemblablement une femme poisson, pourquoi réagissait elle ainsi ? Il fixa ses yeux rouges, et ne put s'empêcher d'y discerner une lueur d'énervement. Une créature tendue, et mal à l'aise dans ce monde, semblait il.

Elle commença à lui expliquer, avec une certaine rancœur, qu'elle ne méritait pas le terme de « poisson ». De nouveau, l'étonnement emplit les pensées du jeune homme. Il n'avait guère dit « poisson » mais « femme-poisson ». N'était ce pas ce qu'était justement la jeune femme ? Elle même l'admettait pourtant. La psychologie de ce monde semblait être bien différente de celle qu'il avait connu sur Palarandra. Un nain était fier de sa race, bien qu'il soit haï. Décidément, il était loin d'avoir tout découvert de cet étrange monde...

De nouveau avec une violence qui surprit l'Albus, la jeune femme insinua qu'il était malpoli. Il haussa, pour l'occasion, un sourcil. Lui ? Malpoli ? Il la fixa en silence, la laissant développer sa réponse. Il avait vraisemblablement vu juste. Cette personne était mal dans ce monde, et ne le connaissait visiblement pas. Leigli se détendit lentement, comprenant peu à peu qu'il avait plus en commun avec la jeune femme qu'il aurait pu s'imaginer. Tous deux venaient d'un monde différent, d'un univers parallèle. Tous deux ne comprenaient que peu où ils étaient, et cherchaient leur identité, leur but, et leur raison d'être. Un léger sourire s'étendit sur les lèvres de l'Albus. Anaya Luzissa... Voilà un nom qu'il notait dans sa mémoire. Une étrange personne, qui dévoilait son passé à un inconnu qu'elle pensait insultant... Depuis combien de temps n'avait elle croisé personne ? Elle semblait en paix avec son passé, quoi qu'elle ait vécu. Et pourtant, elle avouait avoir peur. Peur.

La peur, un sentiment humain et pourtant incompréhensible et logique. Comment pouvait on avoir peur de quelque chose ? Que craignait on ? La mort ? La souffrance ? Le monde n'en était que plus sombre, et pourtant il était empli de tous ces sentiments. La peur. Il l'avait instillée dans le cœur de ses ennemis à une époque, jusqu'à ce que sa vie bascule, et il avait alors connu la peur. Non, plus que la peur, il avait connu la perte de peur, et comprit qu'il aurait dû avoir peur. Il aurait dû craindre le décès de Camis, l'extinction de sa lignée, et l'annihilation de sa renommée. Puis elles étaient survenues, et il avait connu désespoir et souffrance. Il aurait dû craindre ses dernières et éprouver de la peur. Sans doute son passé aurait il été plus heureux...

Il reporta son attention sur la jeune femme qui le questionnait désormais. Il conserva son léger sourire et fixa la jeune femme quelques secondes, avant de prendre la voix calmement, comme à son habitude.

« Anaya Luzissa... Très bien, je tiens à vous dire que l'appellation de femme-poisson n'était en rien péjorative, mais sans doute les mœurs de cette contrée me sont encore inconnues. Si je vous ai offensée, je vous prie d'accepter et de comprendre mon manque de culture. Vous êtes la première Abyssale que je rencontre, et je dois avouer que... L'assimilation à un poisson est aussi tentante que celle que vous avez faites avec le « monsieur bizarre-spécial » héhé... Enchanté, Anaya Luzissa, je me prénomme Leigli Delnoch, Albus Forteresse. Une intéressante et surprenante rencontre que voilà. Je ne comprends pas réellement toutes les subtilités de votre discours, car je ne puis y attacher les souvenirs que vous y accrochés. Néanmoins, je comprends votre position, sans doute mieux que vous ne le pensez. À ceci près que je ne viens pas de sous l'eau, mais d'au dessus du ciel, évidemment.

La mer dont vous parlez, cela fait des semaines que je la contemple chaque jour. Que s'y passe t'il, quelles créatures y vivent, y règnent ? Quelles lois s'y incombent, quels phénomènes s'y déroulent ils ? Voilà les nombreuses questions que je me pose. Si toutes les créatures des fonds marins sont aussi charmantes que vous, je commence à craindre de mon ignorance. Je ne poserais aucune question sur votre race, rassurez vous, aussi malpoli que vous me percevez, je détiens tout de même un minimum de bienséance.

Enfin, que fais je sur cette dune ? Je ne suis qu'un point de ralliement pour les Abyssales perdues, qui m'arrachent un sursaut en me demandant de décliner une identité autre qu'illusoire, héhé... Plus sérieusement, j'attends. Une attente sans aucun but, ni aucune origine compréhensible à l'échelle de cette contrée.

Anaya Luzissa, que puis je faire pour vous, sur cette haute dune au sud d'Ishtar ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaya Luzissa
L'essence du Vide

avatar

Messages : 136
Expérience : 750
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Apprentie
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
566/566  (566/566)
Vitesse: 117
Dégâts: 453

MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Lun 28 Nov 2016 - 10:50

Voilà que je me tapais la conversation avec un jeune homme, une personne qui m'était inconnue, je n'avais pas pour habitude de parler autant et surtout lorsque c'était un homme. Les hommes n'étaient pas ma tasse de thé, mais je savais avec lorsqu'il fallait manger, boire et dormir avec un endroit chaud et calme. Je devais utiliser mes charmes pour obtenir certains services auprès de ce capitaine de horrible qui m'avait capturé. Je secouais la tête pour éviter de repenser à ces longues années de captivité sous ces ordres, à chanter et à danser encore et encore pour les faire dormir, les faire boire et des dires des conneries incroyables sur les histoires de ce monde. J'avais toujours obéis à un homme, j'avais toujours écouté les ordres de ce capitaine. Le mot liberté m'était vraiment inconnue, je ne connaissais rien en dehors du bateau et très peu l'extérieur de la mer. Maintenant que j'étais libre de faire ce que je voulais de ma vie, que je n'avais plus à me soucier de ces problèmes, je me sentais nue, vide, un esprit cassé par ces hommes. Que devais je faire maintenant pour recommencer à vivre ? J'avais besoin d'un guide, d'une personne qui pourrait m'aider à mieux comprendre le monde, à découvrir de nouvelles terres, à se comporter dans la société et à ne pas avoir peur des moqueries sur mon physique. Je n'avais jamais aimé qu'on me regarde intensément pour savoir si j'étais une personne normale ou non. A vrai dire, la plupart des abyssal vivaient sous la mer, dans l'obscurité et dans l'eau. Pourrais je trouver une personne de ma race pour qu'elle puisse m'expliquer ce que j'étais ?

Je commençais à trembler des mains doucement, mais je les cachais au jeune homme pour ne pas le perturber dans son récit. Je fixais ses yeux pour écouter ce qu'il avait à me dire : " Je comprends bien Monsieur. Je suis bien malheureuse d'être votre première rencontre avec une abyssale. A vrai dire, je ne pourrais pas vous dire ce que c'est réellement, car je ne me souviens de rien. Je ne sais même pas comment vivre en étant une personne de cette race. Certes, j'ai bien le physique d'une abyssale mais je ne connais pas la culture de mon peuple... C'est pour ça que je dis que je suis bien malheureuse, car je ne peux pas vous donner beaucoup d'informations. SI vous voulez, lorsque je serais un peu plus forte et prête pour m'attaquer à mon passé, nous pourrions y aller ensemble !" Je le gratifiais d'un sourire doux mais je m'attaque aux reste de son monologue. J'appris que son nom était Leigli Delnoch, Albus Forteresse. Mais pourquoi Albus Forteresse ? Au dessus du ciel ? Dis donc, il ne se foutait pas un peu de moi cet homme. Je levais les sourcils doucement pour m'étonner de tout cela et je ne m'empêchais de lui poser les questions pour satisfaire ma curiosité. " Albus Forteresse ? Au dessus du ciel ? Vous voulez dire que vous venez d'un monde qui se trouve au dessus des nuages ? Vous voulez dire que vous venez d'un autre monde ? Stop Stop !! Je comprends qu'il peut y avoir des peuples sous l'eau, j'en conviens, mais un peuple venant au dessus de nos têtes, j'en suis moins certaine pour le coup ! Il faut que vous m'expliquez tout cela ! C'est obligatoire maintenant !"

Puis, il se posa des questions sur notre culture, ce que nous étions, ce que vous faisions, sur notre façon de vivre et notre religion. Puis, il disait qu'il serait heureux de savoir que toutes les abyssales étaient aussi charmantes que moi. Je me redressais vivement et mon visage eut une couleur bien spécifique. " Pardon ? Je ne suis pas aussi charmante que vous le croyiez Monsieur...Je suis désolée de vous l'apprendre mais je ne suis pas une personne qui est charmante, douce et tranquille, mais un peu tout le contraire de ce que vous voyez : Je suis vive, méchante, agressive et aucune envie d'être honnête ... Bon si avec quelques personnes que je pourrais apprécier avec le temps, mais ce n'est pas encore arrivé. Moi, je voudrais une personne qui m'apprenne à me défendre, à me battre, à ne plus avoir peur de ce que je suis réellement, une personne qui pourrait un guide dans ma vie, rien de plus, rien de moins." C'était mon souhait le plus cher, et lorsque j'aurais évolué, que je serais forte, que je serais fière de moi, je retournerais dans la mer et découvrirait mon passé. Alors, j'attendais la réponse de l'homme de ce qu'il en pensait de tout cela, je vis des choses arrivées vers nous. Je tapotais l'épaule de l'homme avant de tendre le doigt vers une grosse carapace rouge : " Qu'est que c'est cela ???"




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3553
Expérience : 12422
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Jeu 15 Déc 2016 - 2:14

Début du combat Anaya Luzissa/Leigli Delnoch- Monstres pas gentils des sables rouges

L'équipe des monstres commence le combat

Vitesse de la première équipe : 402

Equipe humanoïde :

Anaya Luzissa : 70
Vitesse : 120
Dégâts : 20
Bonus : télépathie : peut invoquer un bébé crabe géant

Bébé crabe géant {Créature invoquée} : 200
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Leigli Delnoch : 1155
Vitesse : 282
Dégâts : 305
Bonus : Protecteur : -50% des dégâts subis
Malus : Il a un cerf. Les crabes et requins aiment le cerf. Ils vont donc l'attaquer. Les vilains!

Monstres :

Vitesse cumulée de l'équipe B : 775

Bébé crabe géant A : 200
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Bébé crabe géant B : 200
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Bébé crabe géant C : 200
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Bébé crabe géant D : 200
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Bébé crabe géant E : 200
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Requin des sables A : 400
Vitesse : 200
Dégâts : 80
Bonus : Rapidité : Attaque 2x le bébé crabe géant invoqué
Butin : 3 tas de sable soyeux

Requin des sables B : 400
Vitesse : 200
Dégâts : 80
Bonus : Rapidité : Attaque 2x le bébé crabe géant invoqué
Butin : 3 tas de sable soyeux

Requin des sables C : 400
Vitesse : 200
Dégâts : 80
Bonus : Rapidité : Attaque 2x le bébé crabe géant invoqué
Butin : 3 tas de sable soyeux


Dernière édition par Le Juge le Lun 19 Déc 2016 - 21:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leigli Delnoch
Albus Forteresse

avatar

Messages : 299
Expérience : 1263
Masculin Âge RP : 23

♦ Politique : 04
Métier : Bûcheron - Novice (10)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Cernunnos, Cerf royal de Leigli +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1665/1665  (1665/1665)
Vitesse: 299
Dégâts: 354

MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Jeu 15 Déc 2016 - 10:22

La discussion se poursuivait lentement, avec une certaine tension et une étonnante froideur entre les deux protagonistes. L'un, surpris, ignorant, gêné, et comprenant peu à peu les pensées de la jeune femme. Celle ci, au contraire, semblait sur la défensive, agressive, et étonnamment peu sûre d'elle. Il allait être ardu de comprendre et de discuter avec une telle personne. Alors que l'Albus présentait sa réponse aux dires de la jeune Abyssale, il la vit cacher ses mains. Leigli n'était pas dupe, et avait appris à discerner les langages gestuels. Il eut un léger sourire en repensant au nain qu'il avait recruté il y avait de cela bientôt cinq ans. Un nain du nom de Drokk, qui avait perdu toute sa famille par un abus de la milice raciste. De nombreux cas isolé de ce genre étaient survenus à Palarandra, et il était dur de calmer la haine des humains envers cette Race. Leigli avait croisé Drokk à Isireth, juste avant qu'il ne se fasse trahir par ses lieutenants. Le nain avait été agressif, puis gêné, et enfin triste. C'était une personne instable, légèrement compliqué, et... Il fallait bien l'avouer, c'était un nain. Leigli repoussa ces souvenirs dans son esprit, et reporta son attention sur la jeune femme, qui entama sa réponse.

En premier lieu, la jeune femme exposa le fait qu'elle savait qui elle était, mais ne connaissait pas le contexte et ce que cela impliquait. Une Abyssale, mais autant Abyssale qu'un lézard n'est un oiseau. Il ne comprenait pas réellement ce qu'avait vécu la jeune femme, et ne voudrait pas la forcer à lui dire. Il comprenait en effet ce qu'un passé douloureux pouvait laisser en cicatrice. Il sourit, en réponse au doux sourire de la créature. Elle s'étonna de l'expression d'Albus Forteresse venu du ciel, et il rit doucement en l'entendant se surprendre à ne pas saisir le sens des dires de Leigli. Celui ci vint repousser une mèche de cheveux tombée malencontreusement devant ses yeux et laissa la jeune femme poursuivre. Elle contredit le fait qu'elle soit charmante, et se décrivit comme une personne malhonnête, injuste, et mauvaise. Il haussa alors un sourcil. Comment une personne réellement mauvaise et malhonnête pouvait être aussi lucide et connaître ses défauts ? Une chose était néanmoins sûre, la jeune femme savait ce qu'elle voulait. Un mentor pour apprendre à se battre, un mentor qui l'aide à se connaître elle même, bref, un guide. Une personne perdue qui savait être perdue. Voilà en somme ce qu'était la jeune femme devant l'Albus. Étrange rencontre que celle ci, il devait bien l'avouer. S'il avait su en se levant plus tôt ce qu'il adviendrait de cette journée... Il acquiesça doucement. Une rencontre qui allait s'avérer très intéressante. Il s'apprêtait à répondre lorsque la jeune femme tapa légèrement son épaule avant de s'exclamer qu'il y avait quelque chose derrière lui. Leigli fronça les sourcils. Il les entendait. Des créatures des sables. L'Albus Forteresse dégaina vivement sa lance et poussa un long sifflement. Morrigan piailla très rapidement en réponse à son maître. Le corbeau vint se poser sur l'épaule de Leigli alors que ce dernier se retournait. Apercevant les huit créatures s'approchant des protagonistes, il jura. Des crabes, et des requins. Ces trois derniers étaient dangereux alors que les premiers inquiétaient bien peu l'Albus, malgré leur nombre. Par ailleurs, l'un des requins était vraiment hideux. Leigli prit la parole d'une voix profonde et calme.

« Restez derrière, Anaya. Ces créatures ne sont guère dangereuses, mais elles sont nombreuses. Ne prenez aucun risque inconsidéré. »

Sur ces mots, Leigli tendit la main gauche vers les crabes qui commençaient à ramper à une vitesse folle sur le sable. L'air crépita rapidement entre ses doigts, alors qu'il baissait la main droite tenant sa lance. Dans l'état actuel du combat, il lui semblait important d'éclaircir les rangs des monstres approchant. La magie dans sa paume s'intensifia et une violente rafale de vent s'en échappa, venant frapper avec violence un des crabes dont le cadavre démembré s'envola au loin sur la plage. Les autres créatures se jetèrent alors sur le jeune homme, qui tenta en vain de frapper de sa lance un second crabe. C'est alors que Cernunnos apparut. Le cerf royal de Leigli, venant de derrière la dune, chargea les créatures attaquant son maître, les repoussant avec violence de ses imposants bois. Une fois les ennemis repoussés, Leigli se mit en garde, gardant à distance les adversaires de sa lance à trois lames.

[Leigli attaque bébé crabe A]
[Leigli loupe bébé crabe B]


Dernière édition par Leigli Delnoch le Dim 18 Déc 2016 - 19:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3213
Expérience : 14062
♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Jeu 15 Déc 2016 - 10:22

Le membre 'Leigli Delnoch' a effectué l'action suivante : Actions


#1 'Attaque - Humain' :


--------------------------------

#2 'Attaque - Humain' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaya Luzissa
L'essence du Vide

avatar

Messages : 136
Expérience : 750
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Apprentie
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
566/566  (566/566)
Vitesse: 117
Dégâts: 453

MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Jeu 15 Déc 2016 - 11:43

Alors que j'avais fait une longue tirade sur mon passé, sur ce que j'étais, sur ce que je voulais découvrir du monde qui était autour de moi, je me demandais ce que Leigli pensait de moi maintenant. Habituellement, je ne parlais pas autant de moi... Habituellement, je n'étais pas ce genre de personne qui débitait des éléments de son passé à un parfait inconnu. Je fis un sourire, mais au fond de moi, je me demandais si c'était bien ce que j'avais fait, vis à vis de moi et de lui. Je reculais d'un petit pas pour me dire que je devais me réveiller et que cet homme pourrait être mon ennemi ou bien un espion du capitaine qui me traquait sans cesse pour avoir sa vengeance. Ou peut être que je me trompais complètement ? Allais-je devenir une folle ? Allais je être une psychopathe ? Non, je n'avais pas envie, j'avais nullement envie de devenir une folle du cerveau, je ne devais pas m’entraîner dans les ténèbres, ni dans les folies de l'esprit. Je respirais un bon coup pour me défaire de ces mauvaises pensées, que j'avais actuellement. J'étais libre, libre de converser comme je le voulais, libre de faire ce que je voulais de mes mouvements et de mes voyages. Et personne ne pourrait me dire le contraire aujourd'hui. L'homme, que j'avais devant moi, pourrait bien m'aider à être mon repère pour quelque temps avant de le libérer de cette grande tâche, de ce fardeau.

Cependant, je ne pouvais pas le forcer à faire quelque chose d'aussi grand, d'aussi lourd, d'aussi important. Etre responsable d'une personne fragile pouvait être contraignant. Aie ! Que devais-je faire ? Je pourrais tout simplement le suivre sur un bout de son voyage pour qu'il m'apprenne quelques petites choses essentielles pour survivre dans ce monde avant de me quitter quelque part, en sécurité. Oh ma cocotte, je ne devais pas me faire des films ! Je prendrais la meilleure des décisions lorsque le problème se présentera devant moi, lorsque je devrais faire un choix pour vivre le plus efficacement possible. Je lui souris avant de me dire que je ne devrais pas trop l'embêter, car il devrait être occupé ailleurs.

Soudain, je vis des nombreuses carapaces venir vers nous. " Mon dieu, mais qu'est qui se passe ici ?" L'homme me disait que je devais rester derrière lui en cas de problème, il me protégerait. Cinq crabes apparurent devant moi avec trois requins des sables. Oh non, il fallait se battre ?? " Hum, je dois vous dire, que je suis assez faible au combat et que je ne pourrais pas très bien vous aider. La seule chose que je peux faire, c'est d'invoquer un bébé crabe géant pour nous aider à lutter contre eux... Est ce que vous voulez que l'invoquer ? Invoquer ce genre de créature est dans mes cordes en tant qu'Abyssal. J'en suis assez fière !" Je lui souris en montant le menton vers le ciel. Alors que je savais que la moindre aide serait parfait pour nous, je décidais d'invoquer un bébé crabe géant qui combattrait à nos côtés. Le bébé crabe géant apparut soudainement auprès de nous. Puis, je décidais de mettre un coup de dague dans le deuxième bébé crabe, mais je ne savais pas si cela allait réussir sur le coup. La carapace était vraiment dur pour le coup, mais je réussis à blesser un tout petit peu le crabe géant. Et je ne pus me retenir de dire :" On s'est pas sorti de l'auberge !"

[Anaya Attaque bébé crabe B]
[Anaya invoque un bébé crabe Géant, si possible, première fois que j'invoque un animal]






Dernière édition par Anaya Luzissa le Mar 20 Déc 2016 - 8:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3213
Expérience : 14062
♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Jeu 15 Déc 2016 - 11:43

Le membre 'Anaya Luzissa' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Abyssal' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3553
Expérience : 12422
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Lun 19 Déc 2016 - 21:18

Au début : Bébé Crabe géant A, B, C, D attaquent à 45 sur Bébé crabe géant invoqué.
Bébé crabe géant E attaque à 45 sur Leigli.
Requins des sables A, B, C attaquent à 80 sur Leigli.

-----

Bébé crabe géant invoqué attaque à 45 sur Bébé crabe géant B.


Combat Anaya Luzissa/Leigli Delnoch - Monstres pas gentils des sables rouges

L'équipe des monstres commence le combat

Vitesse de la première équipe : 437

Equipe humanoïde :

Anaya Luzissa : 70
Vitesse : 120
Dégâts : 20
Bonus : Télépathie : peut invoquer un bébé crabe géant
Rapidité : peut lancer deux dés sur les Bébés crabes géants.

Bébé crabe géant {Créature invoquée} : 20
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Leigli Delnoch : 1023
Vitesse : 282
Dégâts : 305
Bonus : Protecteur : -50% des dégâts subis
Malus : Il a un cerf. Les crabes et requins aiment le cerf. Ils vont donc l'attaquer. Les vilains!
Rapidité : peut lancer deux dés sur les Bébés crabes géants.


Monstres :

Vitesse cumulée de l'équipe B : 740

Bébé crabe géant A : MORT
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Bébé crabe géant B : 135
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Bébé crabe géant C : 200
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Bébé crabe géant D : 200
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Bébé crabe géant E : 200
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Requin des sables A : 400
Vitesse : 200
Dégâts : 80
Bonus : Rapidité : Attaque 2x le bébé crabe géant invoqué
Butin : 3 tas de sable soyeux

Requin des sables B : 400
Vitesse : 200
Dégâts : 80
Bonus : Rapidité : Attaque 2x le bébé crabe géant invoqué
Butin : 3 tas de sable soyeux

Requin des sables C : 400
Vitesse : 200
Dégâts : 80
Bonus : Rapidité : Attaque 2x le bébé crabe géant invoqué
Butin : 3 tas de sable soyeux

PS : le crabe aurait dû être invoqué dès le début, au temps pour nous ; il en est de même pour les créatures, je vais donc répéter ce qu'ils auraient dû attaquer puis reposter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3553
Expérience : 12422
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Lun 19 Déc 2016 - 21:23

Bébé crabe géant B, C, D, E attaquent à 45 sur Leigli (90 en tout cas avec la protection).
Requin A, B, C attaquent à 80 sur Leigli (120 avec la protection)

Au tour des joueurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leigli Delnoch
Albus Forteresse

avatar

Messages : 299
Expérience : 1263
Masculin Âge RP : 23

♦ Politique : 04
Métier : Bûcheron - Novice (10)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Cernunnos, Cerf royal de Leigli +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1665/1665  (1665/1665)
Vitesse: 299
Dégâts: 354

MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Mar 20 Déc 2016 - 11:53

Du coin de l’œil, Leigli aperçut la jeune Abyssale sauter sur un des crabes et le poignarder, enfonçant la légère dague dans la carapace luisante de la créature. Le jeune homme pinça les lèvres. Ne lui avait il pas conseillé de ne pas s'approcher ? Il resserra sa lance et poussa un sifflement. Cernunnos poussa un grondement et fixa de ses yeux sombres son maître. Celui ci pointa la jeune femme du menton et se tourna de nouveau face aux monstres. Le cerf royal glissa sur le sable de la dune, repoussant cette fois ci le crabe qu'avait attaqué l'Abyssale de ses cerfs, et se courba rapidement, poussant un bramement profond, indiquant à la jeune femme de se dépêcher. Quelle intelligente créature. Leigli ne cessait de s'étonner d'une telle lucidité animale. Il n'avait guère à s'inquiéter pour l'Abyssale. C'est alors que l'Albus aperçut un crabe attaquer un de ses congénères. Quatre crabes répondirent à l'assaut du rebelle, et le crabe fut très vite en difficulté. L'Albus ne comprenait pas ce qu'il se passait. Pourquoi un crabe trahirait ses congénères ? Néanmoins, son expérience militaire lui avait appris à ne pas négliger la possibilité d'un allié, même faible. La puissance de présence était une notion à ne pas ignorer. Partant de ce principe, le Protecteur sauta dans la mêlée confuse, gardant à l’œil le crabe allié afin de ne pas le blesser par inadvertance. Il s'efforça de conserver l'allié incongru dans son dos. Désirant alors trancher le combat en deux parties distinctes, il effectua un large balayage du bras droit, les lames de sa lance massacrant efficacement les rangs des monstres ennemis. Deux cadavres de crabes géants tombèrent mollement sur le sable rouge de la Red Sun Belt, dispersant un sang noir sur celui ci. Leigli laissa sa lance lui échapper de la main, la laissant plantée dans le second crabe tué. Il n'avait pas été certain de son décès, mais c'est lorsqu'il aperçut les requins approcher qu'il comprit qu'il avait eu tort. L'air crépita rapidement entre ses paumes, et il matérialisa en hâte un champ magique devant lui. Les requins s'y jetèrent avec l'idiotie de l'incompréhension. Le bouclier de vent retint quelques secondes les créatures, mais bientôt il céda, laissant les requins tomber au sol. Leigli grimaça, sentant la destruction de sa magie se répercuter au sein de sa propre magie. Les derniers crabes vivants lui sautèrent alors dessus, pinçant avec force ses mollets. S'ancrant sur le sable, l'Albus laissa une rafale instantanée se projeter de sa main, repoussant les créatures vers les crabes. Il avait bien peu subi de dégâts, bien que sa jambe droite soit rouge de sang. Il se rendit compte que Morrigan avait quitté son épaule, rejoignant le cadavre des crabes. Beaucoup moins objectif et obéissant que Cernunnos, le corbeau se nourrissait sans inquiétude aucune sur les cadavres précédemment exécutés.




C'est alors que Leigli perçut une étrange sensation dans sa poitrine. Il grogna doucement. De nouveau, ce monde l'oppressait, à un instant bien peu propice à ce genre de pénurie. Sa magie l'abandonnait soudainement. Il leva la main droite vers sa lance. Un sort simple, un sort qu'il connaissait depuis sa plus tendre enfance. Il priait pour que cela fonctionne. Il tenta d'attirer son arme à lui. Elle était à une petite dizaine de mètres de son propriétaire, une distance raisonnable pour un sort d'attraction magique. L'air crépita de nouveau devant sa paume. Cette fois ci, une lueur bleutée entoura la magie qu'il souhaitait manipuler. Celle ci s'éteignit quelques secondes plus tard, dans un silence effroyable. Cela recommençait. Leigli poussa un léger gémissement de douleur, le bras droit entièrement épris d'une violente crampe, paralysé. Il tomba mollement le long de son corps, inerte. Rageant de son inaptitude soudaine à s'adapter à la magie d'un monde qu'il ne connaissait pas, l'Albus Forteresse toisa avec mépris les monstres sur le sable, se sachant à découvert. Élevant le bras gauche devant son torse, il se positionna en une garde d'une médiocrité et d'une efficacité déplorable. Prêt à encaisser la prochaine charge des créatures, Leigli poussa un cri, à l'attention de sa partenaire de combat.






« Anaya, ma lance ! »


[Leigli tue les crabes géants D et E]






Dernière édition par Leigli Delnoch le Mar 20 Déc 2016 - 20:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3213
Expérience : 14062
♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Mar 20 Déc 2016 - 11:53

Le membre 'Leigli Delnoch' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Humain' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaya Luzissa
L'essence du Vide

avatar

Messages : 136
Expérience : 750
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Apprentie
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
566/566  (566/566)
Vitesse: 117
Dégâts: 453

MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Mar 20 Déc 2016 - 14:15

Moi aussi je voulais aider dans le combat, je ne pouvais pas rester les bras croisés. Je devais aider Leigli, donc je devais mettre la main à la pâte. Je ne pouvais pas lui faire comprendre que j'étais faible, que je ne servais à rien, il ne devait pas comprendre que j'étais nulle dans l'art de me battre contre des ennemis. Je respirais un bon coup et je devais continuer à donner des coups de dagues contre mon crabes préférées. J'étais prête à continuer mais je vis un cerf royal venir vers moi et qui me proposait d monter sur son dos. Qu'est que je devais comprendre avec cela ? Je décidais de prendre la décision de monter sur son dos pour m'éloigner de la scène, du combat pour ne pas me blesser."Mais je ne peux pas te blesser tout seul combattre! Tu n'as pas le droit de me faire cela, je ne veux pas être faible, je ne peux pas être à l'arrière de ce combat !" Je lui avais crié avant que le cerf m'éloigne de lui. Il était si fort que cela ou quoi ? Je devais l'observer, je devais comprendre à quel point je pourrais apprendre de lui. Peut être qu'il pourrait m'aider à être plus forte physiquement et mentalement. Pourrait il être mon guide pendant quelque temps ? Qui sait ? J'avais invoqué un bébé crabe géant pour nous aider dans ce combat et ne pas pour perdre ce combat. Leigli ne devait pas mourir par ma faute, je devais l'aider dans tous les cas. Le crabe avait pris plein de coup pour nous protéger, il était sérieusement blessé par notre faute. Notre petit crabe était toujours debout mais ce n'était pas cela. Je sentais qu'il allait bientôt mourir ... Le protecteur généreux avait pu terrasse deux crabes.

Puis je vis rapidement qu'il était blessé à la jambe, je vis un peu de sang coulé mais il n'était pas en pleine forme non plus. J'étais soucieuse de lui et de sa santé mentale pour le coup. Je me pinçais les pinces car je m'inquiétais pour sa vie. Il se battait comme un fou contre des crabes géants ! Il était impressionnant il était magique il était incroyable ! Que devais je dire d'autres pour vous faire comprendre que j'étais subjuguée par sa force! Je restais bouche béé devant cette démonstration de force dans ce lieu, contre ses ennemis. Soudain, Leigli était mal en point ! " Leigli !!!" Je donnais des coups de talons dans les côtes du cerf royal mais il ne voulait pas bouger. Alors je descendais du cerf rapidement pour aller voir cet homme, pour l'aider dans son combat mal en point pour le coup. Je donnais un coup de dague dans le même crabe que tout a l'heure pour le faire dégager de mon partenaire d'armes.

Une fois dégagé de la, je compris qu'il voulait reprendre son arme, sa lance. Je tournais la tête rapidement vers l'arme et je courrais pour la récupérer. Je demandais à mon bébé crabe géant d'attaquer un requin des sables qui fonçait vers nous. Une fois que mon crabe avait attaqué ce requin des sables, je récupérais la lance, la soulevait rapidement et je la pris dans mes bras afin de rejoindre Leigli. Une fois arrivée devant lui, je compris qu'il n'était pas bien du tout : "Mais qu'est que tu as enfin ?" Je déposais sa lance dans sa main en restant auprès de lui ... trois crabes sur cinq étaient morts, et encore deux requins je pense que nous étions assez mal barrés maintenant. "Que faisons nous alors ?"

[Attaque sur le Crabe B]
[Monstre invoquée attaque le requin des sables A]






Dernière édition par Anaya Luzissa le Ven 23 Déc 2016 - 21:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3213
Expérience : 14062
♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Mar 20 Déc 2016 - 14:15

Le membre 'Anaya Luzissa' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Abyssal' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3553
Expérience : 12422
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Dim 8 Jan 2017 - 17:49

Bébé crabe géant invoqué attaque à 45 sur Requin des sables A.


Tour 3 Anaya Luzissa/Leigli Delnoch - Monstres pas gentils des sables rouges

L'équipe des monstres commence le combat

Vitesse de la première équipe : 437

Équipe humanoïde :

Anaya Luzissa : 70
Vitesse : 120
Dégâts : 20
Bonus : Télépathie : peut invoquer un bébé crabe géant
Rapidité : peut lancer deux dés sur les Bébés crabes géants.

Bébé crabe géant {Créature invoquée} : 20
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Leigli Delnoch : 813
Vitesse : 282
Dégâts : 305
Bonus : Protecteur : -50% des dégâts subis
Malus : Il a un cerf. Les crabes et requins aiment le cerf. Ils vont donc l'attaquer. Les vilains!
Rapidité : peut lancer deux dés sur les Bébés crabes géants.


Monstres :

Vitesse cumulée de l'équipe B : 670

Bébé crabe géant A : MORT
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Bébé crabe géant B : 95
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Bébé crabe géant C : 200
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Bébé crabe géant D : MORT
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Bébé crabe géant E : MORT
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Requin des sables A : 325
Vitesse : 200
Dégâts : 80
Bonus : Rapidité : Attaque 2x le bébé crabe géant invoqué
Butin : 3 tas de sable soyeux

Requin des sables B : 400
Vitesse : 200
Dégâts : 80
Bonus : Rapidité : Attaque 2x le bébé crabe géant invoqué
Butin : 3 tas de sable soyeux

Requin des sables C : 400
Vitesse : 200
Dégâts : 80
Bonus : Rapidité : Attaque 2x le bébé crabe géant invoqué
Butin : 3 tas de sable soyeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3553
Expérience : 12422
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Dim 8 Jan 2017 - 17:50

Bébé crabe géant B attaque à 45 sur Bébé craque géant invoqué.

Bébé crabe géant C attaque à 45 sur Anaya.

Requins A, B et C attaquent Leigli à 240 (120 avec la réduction).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leigli Delnoch
Albus Forteresse

avatar

Messages : 299
Expérience : 1263
Masculin Âge RP : 23

♦ Politique : 04
Métier : Bûcheron - Novice (10)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Cernunnos, Cerf royal de Leigli +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1665/1665  (1665/1665)
Vitesse: 299
Dégâts: 354

MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Dim 8 Jan 2017 - 18:10

Leigli se saisit en hâte de la lance que venait de lui récupérer. C'était alors sa seule arme désormais. Sa magie venait de l'abandonner. C'était un fait récurrent depuis son Transfert dans ce monde. Toute sa puissance et sa maîtrise magique ne lui avaient été encore restituées, et son usage de magie restait instable et trop peu efficace. Serrant la lance dorée dans sa main droite, Leigli ignora les questionnements de la dénommée Anaya. L'heure n'était pas aux explications. Les yeux mauves de l'Albus fixèrent les corps ennemis devant lui. Trois des crabes avaient été terrassés, mais la plus grosse menace persistait. Ces requins des sables savaient se montrer redoutables, bien que gros et lents. Le combat semblait se calmer quelques instants, comme si les dernières attaques des protagonistes avaient calmé les ardeurs sauvages des monstres. Un léger coup d’œil vers Anaya confirma les doutes de l'Albus. Il ne pouvait compter sur sa seule présence. Anaya semblait maîtriser une magie des plus puissantes et incroyablement mystérieuse, mais elle restait cependant peu armée face à de tels monstres. Armée d'une dague, elle ne pourrait l'aider efficacement au corps à corps contre de telles créatures. Leigli reporta son regard sur les requins, ignorant désormais les petits crabes faibles et apeurés de la perte de leurs congénères. Il devait occuper l'attention des requins afin de permettre à Anaya de gouverner son crabe dans cette mêlée. La lance dans la main droite, Leigli courba les doigts de sa main gauche afin de mimer un réceptacle. De nouveau, il tenta d'attirer à lui l'énergie magique de cette plage. L'air crépita légèrement, mais aucune orbe d'énergie ne se matérialisa au sein de sa paume. L'Albus Forteresse jura doucement, se maudissant pour cette rupture magique. Il ne pouvait donc compter uniquement sur sa maîtrise physique du combat rapproché. Un style de combat qu'il n'avait pas utilisé depuis de longues années... C'est alors qu'il eut une idée. Dans ce combat, il allait encore encaisser, c'était une évidence. Elles ne lui seraient d'aucune utilité. Décidé, il dégaina de sa main gauche les poignards cachés sous son bustier. Un lancier devait se savoir vulnérable sans son arme principale, et un lancier sans lance devait pouvoir contre-attaquer. C'était pourquoi Leigli se munissait toujours de deux poignards masqués par son armure. Cependant, en ce jour, il n'en aurait aucun besoin. Jetant les poignards aux pieds de l'Abyssale, Leigli adressa la parole à cette dernière en fixant les requins avec concentration.


« Restez ici, Abyssale. N'approchez sous aucun prétexte, vous n'êtes guère armée pour une mêlée pareille. Contentez vous de les taillader dans le dos si l'occasion se présente, ou contentez vous au maximum de lancer ces poignards. Nous allons nous en sortir, soyez en assurée, demoiselle. »


Sur ses mots, Leigli empoigna de ses deux mains sa lance. Poussant un fort sifflement entre ses lèvres pliées, il prit appui sur le sable rouge et s'élança vers les requins, conservant les trois lames dévastatrices devant lui. Dans un puissant piaillement, Morrigan, le corbeau de l'Albus, s'envola du cadavre d'un crabe et se mit à voler aux côtés de son maître, ses yeux sombres posés sur les requins immobiles. Cernunnos, le cerf royal, après avoir laissé l'Abyssale descendue de son dos, braya sourdement et galopa avec force et vitesse en rejoignant l'Albus. Les bois du cerf furent les premiers à atteindre un requin des sables. Percutant le corps du monstre, Cernunnos agita ses défenses afin de faire basculer le requin sur le dos, d'où il serait inefficace. Morrigan, quant à lui, accéléra alors afin d'effectuer un piqué mortel sur l’œil du premier requin devant Leigli. Son bec noir s'enfonça aisément dans la rétine du requin qui se tordit en poussant un hurlement d'agonie strident. Leigli arriva alors, sautant les derniers mètres afin d'embrocher le requin se débattant de l'assaut de Morrigan. Les trois lames de la lance pénétrèrent avec facilité la carapace du requin dans une gerbe de sang. L'Albus, déterminé, ne tarda pas à retirer les lames de ce corps, s'écartant d'un pas avant d'élever son pied droit. Déposant avec force celui ci sur la blessure du requin causée par la lance, Leigli prit appui sur la plaie afin de s'élever légèrement dans les airs. Pivotant avec agilité, son pied gauche vint s'écraser dans la mâchoire du monstre, l'écrasant afin de le faire à son tour basculer contre le sable. Dans un dernier effort, Leigli atterrit sur ce qui devait être le torse du requin. Sa lance exécutrice s'abattit alors mortellement, les trois lames dorées pénétrant dans la gueule de la créature, l'empalant définitivement alors qu'elle se débattait avec force, prise de spasmes démontrant son décès prochain.



[Leigli attaque le requin des sables A]






Dernière édition par Leigli Delnoch le Dim 29 Jan 2017 - 11:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3213
Expérience : 14062
♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Dim 8 Jan 2017 - 18:10

Le membre 'Leigli Delnoch' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Humain' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaya Luzissa
L'essence du Vide

avatar

Messages : 136
Expérience : 750
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 01
Métier : Chasseuse - Apprentie
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


Stats & équipements
Vitalité:
566/566  (566/566)
Vitesse: 117
Dégâts: 453

MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Dim 8 Jan 2017 - 19:38

Alors que je lui avais donné sa lance, je me disais que tout allait mal dans ce combat. Je n'étais pas forte, je n'avais pas donné des grands coups, et puissants pour tuer un bébé crabe géant. J'étais nulle, je voulais fuir de ce combat pour ne pas mourir aujourd'hui. Mais je ne voulais pas abandonner cet homme ailé, cet homme venant d'un autre monde... Qu'est que je devais alors ? Qu'est que je voulais devenir dans ce futur ? Je me prenais la tête alors que le combat était en cours, et je ne savais pas quoi faire, j'avais la trouille, j'avais trop peur ... Le combat... Je n'avais jamais combattu, j'étais une personne qui avait tué son équipage avec une épée, lorsqu'il dormait, lorsqu'il avait bien bu pendant une grosse soirée. Mais je n'avais jamais combattu dans le blanc des yeux avec une autre personne, un autre être vivant. Leigli semblait être vraiment mal en point pour le coup, donc je devais prendre sur moi, je devais être la meilleure pour cet homme. Je pense qu'il pourrait m'emmener loin grâce à lui, à ses valeurs et à sa façon de penser de sa vie. Il pourrait m'apporter beaucoup de chose dans ma vie, et je pense qu'il pourrait être mon repère sur la terre pour l'instant, avant de voler de mes propres ailes. Mon but était bien sur de revenir dans l'océan, dans les abysses et y découvrir les secrets les plus sombre, mais aussi de retrouver ma famille perdue. Je respirais un bon coup et je regardais Leigli dans les yeux avant de regarder les derniers ennemis sur les dunes de sables. Leigli se releva mais quelque chose avait changé dans ses yeux, dans sa voix, quelque chose de différent. Et cela me fit peur soudainement, de le voir ainsi... L'homme ailé s'était relève rapidement avec une grande envie de battre ses ennemis que nous avions devant nos yeux. Puis, il me lançait deux dagues pour me défendre, car ma dague avait disparu dans le sable rouge. Je pense que je devrais acheter une nouvelle arme prochainement, quand j'aurais de l'argent et quand je serais dans une grande ville.

Mais maintenant, ce n'était pas possible ! Il fallait que je fasse comme je le pouvais. Leigli me disait que je devais rester en arrière, pour que je ne sois pas blessé par les ennemis, mais une rage me vint soudainement en moi... " Comment ça rester à l'arrière du combat ? Tu crois que tu vas faire tout ce qu'il te plait dans ce combat ? Mais non, tu es fou ! Même si je suis faible, même si je suis une femme, je veux me battre, je ne te laisserais pas tout seul dans ce combat. Et ne m'appelle pas Abyssal ! J'ai un prénom, et c'est A-N-A-Y-A !!" Il m'avait fou vraiment en rogne, et je n'arrivais pas à me contrôler, il croyait que j'allais rester en arrière. Il attaqua l'un des gros requins des sables, et lui avait mis un grand coup. J'étais impressionnée par la puissance de cet homme, mais le requin était toujours vivant, faible mais vivant. Je décidais d'abattre le requin des sables de Leigli avec mon bébé crabe géant, qui était faible et qui allait être bientôt mourir. Puis, avec les deux dagues que j'avais reçu de l'homme ailé, je décidais d'attaquer rapidement l'autre requin de sable pour le blesser. Moi j'étais présente dans le combat, et je voulais lui prouver ... L'un des requins de sable était mort, il en restait encore deux mais ce n'était pas encore ça !


(Anaya attaque le requin des sables B)
(Bébé crabe géant attaque le requin des sables A)






Dernière édition par Anaya Luzissa le Mer 1 Fév 2017 - 15:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3213
Expérience : 14062
♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Dim 8 Jan 2017 - 19:38

Le membre 'Anaya Luzissa' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Abyssal' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3553
Expérience : 12422
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Jeu 2 Fév 2017 - 19:42

Tour 4 Anaya Luzissa/Leigli Delnoch - Monstres pas gentils des sables rouges

L'équipe des monstres commence le combat

Vitesse de la première équipe : 402

Équipe humanoïde :

Anaya Luzissa : 25
Vitesse : 120
Dégâts : 20
Bonus : Télépathie : peut invoquer un bébé crabe géant
Rapidité : peut lancer deux dés sur les Bébés crabes géants.

Bébé crabe géant {Créature invoquée} : MORT
Vitesse : 35
Dégâts : 45


Leigli Delnoch : 693
Vitesse : 282
Dégâts : 305
Bonus : Protecteur : -50% des dégâts subis
Malus : Il a un cerf. Les crabes et requins aiment le cerf. Ils vont donc l'attaquer. Les vilains!
Rapidité : peut lancer deux dés sur les Bébés crabes géants.


Monstres :

Vitesse cumulée de l'équipe B : 470

Bébé crabe géant A : MORT
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Bébé crabe géant B : 95
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Bébé crabe géant C : 200
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Bébé crabe géant D : MORT
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Bébé crabe géant E : MORT
Vitesse : 35
Dégâts : 45

Requin des sables A : MORT
Vitesse : 200
Dégâts : 80
Bonus : Rapidité : Attaque 2x le bébé crabe géant invoqué
Butin : 3 tas de sable soyeux


Requin des sables B : 400
Vitesse : 200
Dégâts : 80
Bonus : Rapidité : Attaque 2x le bébé crabe géant invoqué
Butin : 3 tas de sable soyeux

Requin des sables C : 400
Vitesse : 200
Dégâts : 80
Bonus : Rapidité : Attaque 2x le bébé crabe géant invoqué
Butin : 3 tas de sable soyeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3553
Expérience : 12422
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Jeu 2 Fév 2017 - 19:45

Bébés crabes géants B et C attaquent Leigli à 90 (45 avec la réduction).

Requins des sables B et C attaquent Leigli à 160 (80 avec la réduction).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leigli Delnoch
Albus Forteresse

avatar

Messages : 299
Expérience : 1263
Masculin Âge RP : 23

♦ Politique : 04
Métier : Bûcheron - Novice (10)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Cernunnos, Cerf royal de Leigli +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1665/1665  (1665/1665)
Vitesse: 299
Dégâts: 354

MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   Dim 5 Fév 2017 - 11:39

Le requin sur lequel venait de sauter Leigli se débattait lourdement. L'Albus entendit l'Abyssale lui crier son nom, mais il ne nota pas ses mots. Le requin sous lui rendit l'âme peu après, se détendant dans un crachat de sang noirâtre. Leigli retira la lance du cadavre et se releva lentement, le visage partiellement couvert du sang du requin. Les yeux mauves de l'Albus se posèrent sur la lutte de Cernunnos contre le requin à côté de lui. Une lutte acharnée entre deux créatures extrêmement opposées. D'un côté, le cerf magistrale de la forêt, roi des bois, et de l'autre, un requin des sables, prédateur des côtes, et dévastateur de la tranquillité des plages. Soudain, à la gauche de l'Albus, Morrigan piailla et s'envola en vitesse. Leigli se retourna juste à temps pour voir l'autre requin lui sauter dessus. Élevant la lance afin de le transpercer, il fut néanmoins trop loin pour esquiver la charge d'un tel monstre. Tombant sur le dos, le requin plaqué contre lui, Leigli fut forcé de lâcher sa lance de nouveau. Il pensa instinctivement à ses dagues, mais se remémora les avoir données à l'Abyssale plus tôt. Grognant, et se rapetissant du mieux qu'il pouvait, il s'efforçait de rester hors de portée des crocs monstrueux du requin cherchant à atteindre la jugulaire du jeune homme. Il fronça les sourcils. Il ne pouvait pas rester ici, dans cette position où il finirait par étouffer... Il ne pouvait pas périr ainsi.


Morrigan piailla de nouveau, comme dérangé par la perte de contact visuel avec son maître. Il plongea en piqué vers le requin couché au sol surplombant Leigli, et vint lacérer avec hargne la carapace de ce monstre, tentant de pénétrer la chair. En vain.


Cernunnos, de son côté, restait aux prises du second requin, ses bois plantés dans la chair de celui ci. Bramant avec férocité, le cerf tentait avec difficulté de garder la créature clouée au sol. Malheureusement, la force du prédateur allait finir par vaincre la loyauté de la monture de Leigli.

L'Albus ferma les yeux, se concentrant sur sa position. Le requin, gêné par les assauts de Morrigan, ne cherchait plus à lui arracher la gorge, pour le moment. Leigli plongea dans son esprit. Sans sa magie, il ne se sortirait pas d'une telle situation. Il avait besoin de sa magie. Les yeux fermés, il se concentra sur sa magie, inexistante pour l'heure. Les ténèbres répondirent à son inspection intérieure. Aucune magie ne semblait résider en lui. Des interférences étaient sans doute à l'origine de la soudaine disparition de sa magie corporelle. S'enfonçant dans la noirceur de son âme, il finit par ressentir des bribes d'émotion. De la peine, de la colère, de la peur. Principalement, du désespoir. Certaines de ces émotions ne provenaient pas de lui, mais du visage, ou plutôt de l'entité immatérielle apparue devant lui. Un visage qu'il reconnut instantanément, et pourtant qui le fit frémir au delà de toute description. Hazrile. La Chamane le toisait avec une expression dure, et pourtant ses yeux exprimaient une peine infinie. Leigli ne comprit alors pas comment des yeux humains pouvaient contenir autant d'émotions sans lâcher une quelconque larme sur ce visage durci. Lui, Albus, avait l'envie de pleurer pour cette femme. Hazrile baissa la tête, et se détourna de la vision de Leigli. Elle disparut peu à peu dans les ténèbres qui, soudainement, redevinrent lumière éclatante, renvoyant Leigli à la réalité. Il hoqueta, retrouvant sa position d'étouffement sous le requin, son corps brûlant d'une énergie magique incommensurable.






Dernière édition par Leigli Delnoch le Dim 5 Fév 2017 - 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le début du commencement [Leigli Delnoch]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le début du commencement [Leigli Delnoch]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Regnak Delnoch [Fini]
» Dros Delnoch.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sud de Dùralas :: Red Sun Belt :: Archives-