Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Shinda kory
Le Monde de Dùralas a précisément 1453 jours !
Dùralas, le Dim 22 Oct 2017 - 22:56
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 [Quête personnelle] L'élève dépasse le maître

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1623
Expérience : 4590
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: [Quête personnelle] L'élève dépasse le maître   Mar 13 Déc 2016 - 0:50

Le grand jour était venu. Il était de retour.

Pendant des semaines, Saigo avait sillonné les routes dùralassiennes. Il avait connu la honte de la défaite en Arène. Il avait affronté des abominations, dans un combat où ses deux capacités avaient jouées un rôle primordial. Enfin, il avait eu vent de l'imminence d'une grande guerre. Il s'y était préparé comme jamais. Il contrôlait désormais son esprit, et cet entraînement quotidien lui permettait de conserver son sang-froid en toute circonstance. Ses yeux repéraient de plus en plus de détails à chaque utilisations. Il était prêt.

Lorsqu'il pénétra dans les cachots, tous les Exécuteurs qui croisèrent sa route purent sentir à quel point le Faucheur avait changé, à quel point le gamin de douze ans qu'il était à son entrée dans l'ordre avait cédé sa place à un tueur de tout premier plan. Saigo marchait d'un pas assuré, le visage fermé, une lueur de détermination dans le regard. Il avait rendez-vous en tête à tête avec la Mort, et il ne comptait pas la décevoir.

En chemin, sa route croisa celle du Bras Droit de Onze, Onael. Il ne daigna pas lui accorder le moindre regard. Il était focalisé sur le combat imminent qui l'attendait. Cependant, une pensée s'immisça en lui. Qu'adviendrait-il des deux plus proches conseillers de son père lorsque ce serait lui qui prendrait place sur le Trône de Cranes ? Il chassa cette réflexion. Il y penserait plus tard, une fois qu'il aurait gagné. S'il gagnait.

Bien sûr que je vais gagner. Se répéta-il plusieurs fois. Il ne pouvait pas se permettre de douter de lui-même. Il s'en allait vers un combat à mort. Pas de secondes chances, pas de merci. Le père contre le fils. L'élève contre le maître. S'il échouait, il n'y aurait pas de lendemain. Bien sûr que je vais gagner. J'ai été créé pour ce moment.

L'Exécuteur poussa la lourde porte qui menait à l'ultime salle des cachots de la Tour Noire. Onze l'attendait patiemment, assis sur son Trône. Il avait revêtu une épaisse armure, un casque intégral, le tout composé d'un alliage si solide qu'il n'offrait aucun point faible visible au premier abord. De plus, l'Exécuteur-en-Chef était lourdement armé. Dans sa main gauche, une immense hache, non un véritable hachoir, à la lame parfaitement aiguisée. Dans sa main droite, la faux symbolique de la Mort, ainsi qu'un épais bouclier, solidement fixé par des sangles en cuir. Des défenses infranchissables et une force de frappe invincible. Voilà ce qui attendait Saigo. Et pourtant, il n'avait pas peur. Là où n'importe quel autre aurait prit ses jambes à son cou, ou imploré la clémence, lui fit un pas en avant, se tenant désormais sur les braises qui avaient mutilés son visage.

Avant qu'on commence… Pourquoi ? Pourquoi as-tu prit la peine de m'enseigner tout ce que tu savais ? Mes yeux, mon esprit, mon éloquence… Pourquoi as-tu partagé tes connaissances ? Pourquoi maintenant ?

Onze se leva. Ses bras soulevèrent ses armes sans efforts apparents. La lourde carcasse descendit lentement les marches qui le séparait de sa création, de son fils. Parvenus face à face, si près que Saigo devait lever la tête pour affronter le regard de son père, aucun des deux n'esquissa pourtant la moindre manœuvre offensive.

Le temps était venu. Ton temps. Le soleil se couche sur le champ de bataille que fut ma vie, et se lève sur la plaine encore immaculée que tu traverse. Il est temps de passer le flambeau. J'ai attendu quasiment un quart de siècle pour cet instant précis. Vingt-quatre années passée dans l'attente de savoir si mon plus grand projet serait une grande réussite… Ou un cuisant échec. Tu seras mon dernier adversaire… quel que soit l'issue de notre affrontement.

Les dés étaient jetés. Le combat appelé à entrer dans la légende des Exécuteurs. Aucun artifices, aucun témoins, seulement deux hommes, face à face, prêts à écrire l'histoire de toute une caste. Onze, la Mort, la légende. Un demi-dieu pour toutes les âmes peuplant son domaine. Le plus féroce, le plus sadique stryge noir qu'on ai jamais vu. Saigo, le Faucheur, le parricide. Une créature artificielle, née de l'union des plus fidèles alliés et des plus féroces ennemis de son peuple. Pour l'un, c'était le baroud d'honneur, l'ultime affrontement avant de rejoindre le Dragon Blanc Mahriser dans les cieux. Pour l'autre, c'était le premier chapitre d'une nouvelle légende.

Le théâtre de leur affrontement, un tapis de braises qui ne demandaient qu'à s'embraser. Une simple pièce, où les seuls spectateurs seraient les carcasses décharnées pendant misérablement au plafond. Un plafond suffisamment haut pour permettre à Onze de manier ses deux armes avec une grande amplitude. Un plafond suffisamment haut pour permettre à Saigo de tirer pleinement avantage de son agilité.

Tout deux reculèrent de plusieurs pas.

La bataille la plus intense de leurs vies commençaient maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galaadur Ezral
PNJ ♦ Sorceleur

avatar

Messages : 20
Expérience : 5040
Masculin Âge RP : 57

♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Loup géant +80, V+50, 30)

Stats & équipements
Vitalité:
6000/6000  (6000/6000)
Vitesse: 1000
Dégâts: 1000

MessageSujet: Re: [Quête personnelle] L'élève dépasse le maître   Mar 27 Déc 2016 - 23:07

Le temps était venu. Ton temps. Le soleil se couche sur le champ de bataille que fut ma vie, et se lève sur la plaine encore immaculée que tu traverse. Il est temps de passer le flambeau. J'ai attendu quasiment un quart de siècle pour cet instant précis. Vingt-quatre années passée dans l'attente de savoir si mon plus grand projet serait une grande réussite… Ou un cuisant échec. Tu seras mon dernier adversaire… quel que soit l'issue de notre affrontement.

Onze s'était levé en voyant approcher son disciple, avançant d'un pas et déclamant sa tirade solennelle sur un ton autoritaire. Le surplombant par la taille, il gonfla le torse, comme pour montrer qui était le Geôlier-en-Chef en ces lieux.  Il l'attendait depuis un bout de temps maintenant, et il s'extasiait intérieurement de le voir enfin débarquer dans cette salle, là où le Premier de Zéphalia siégeait sur son Trône infernal. La pièce, dans laquelle on pouvait noter une ambiance particulièrement macabre avec par exemple la présence de corps pendus, était assez grande pour que les deux duellistes puissent battre le fer à leur guise. Longtemps Onze avait souhaité voir ce jour arriver, s'impatientant en coupant des têtes, et en testant des nouvelles techniques de scarifications sur des Exécuteurs, ou des Elfes torturés.

En ce jour, le maître d'armes arborait son meilleur équipement, celui qui lui avait permis de d'écraser ceux qui se dressaient sur son passage, et de devenir le Boss suprême des sous-sols de la Tour Noire. C'est dans ces cachots qu'il s'était illustré par son sadisme, sa puissance, son orgueil. Onze était l'Exécuteur-En-Chef, la Mort, une divinité parmi les Stryges, et il était certain que ce combat répondrait à sa question : était-il aussi puissant qu'un Dieu, ou bien même d'un Dieu Dragon ?

Onze jaugea ce nouveau Saigo en le regardant rapidement de haut en bas. Il était métamorphosé depuis ses débuts. Armé d'une double-dague et d'une grande faux, l'Assassin adoptait une posture d'un fier mercenaire allant au combat. Onze reconnut là une posture propre à la Congrégation de l'Ombre, faction régulièrement alimentée par la présence d'Exécuteurs et de Stryges noirs. L'analysant, il constata que l'armure de son adversaire équivalait la sienne, celle de l'Exécuteur-en-Chef ; bien qu'elle soit plus fine, elle permettait une plus grande liberté dans les mouvements, ce qui était l'un des points forts de son élève : l'agilité. Enfin, sous une capuchon noirâtre, on pouvait distinguer une vieille blessure, une partie brûlée du visage du prétendant au Trône de Crânes, que l'Exécuteur-en-Chef avait lui-même infligé en le torturant trois jours et deux nuits durant. Cette cicatrice le rendait plus féroce que jamais. En plus d'une assurance qu'il n'avait jamais laissé tomber, le jeune Stryge noir dégageait désormais une aura de puissance, il n'était certainement plus à sous-estimer, même pour le Dieu de la Mort strygien.

L'entité vivante leva ses armes d'un air menaçant : la Faucheuse dentelée dans une main, qu'il appelait "Vengeance", et la Hache du Berserker dans l'autre, qu'il prénommait "Gloire". Un bouclier était également attaché sur l'un de ses bras, lui permettant de parer si ses ailes ne suffisaient pas. Il était fin prêt pour le plus titanesque duel des cachots depuis des lustres. Avançant encore d'un pas, il se mit en garde, se préparant à manier les armes à la perfection, mêlant les parades offensives et défensives dans un même temps.


-Il est temps, Saigo, seras-tu ma Descendance, ou le pire Échec de cette Tour, c'est à toi d'en décider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3401
Expérience : 12060
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: [Quête personnelle] L'élève dépasse le maître   Mer 28 Déc 2016 - 5:38

[Quête personnelle]Début du combat Saigo - Onze

Saigo débute le combat.

Saigo, le Prétendant : 2087
Vitesse : 1196
Dégâts : 1482
Bonus : Analyse de l'adversaire : Tant que la vitalité de l'adversaire est supérieure à celle de base de l'Assassin (2087), les dégâts de ce dernier sont augmentés de 60% (2371, 2964 en cas de C.C) (seulement sur l'adversaire attaqué).
Masque sanglant : le premier CR est automatiquement transformé en CC.
Poison : la cible touché perd 25 de vitalité/tour.


---------VERSUS------------

Onze, l'Exécuteur-En-Chef : 3750
Vitesse : 827
Dégâts : 1449
Bonus : Force naturelle : Annule le poids des deux armes les plus lourdes.
Faucheuse dentelée : la cible touché perd 25 de vitalité/tour.
Stryge Noir : lance le dé - Stryge Noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1623
Expérience : 4590
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: [Quête personnelle] L'élève dépasse le maître   Jeu 29 Déc 2016 - 14:04

Il est temps, Saigo, seras-tu ma Descendance, ou le pire Échec de cette Tour, c'est à toi d'en décider.

Tout se jouait maintenant. Dans les profondeurs des cachots de la Tour Noire, Mahriser veillait sur son champion et sur sa création. Les deux guerriers, les deux mâles alpha des Exécuteurs se faisaient face, debout sur un tapis de braises. Onze, la légende, dominait par la taille et la force pure. Saigo, l'usurpateur, le parricide, devait jouer de son agilité, et tirer avantage de sa vision d'aigle. Il l'activa sur le champ.

Rien.

Le même dilemme, le même obstacle infranchissable. Onze n'avait aucun point faible. Aucune faiblesse à exploiter, aucune ouverture dans son armure, ni dans sa garde. Rien. S'il voulait remporter la victoire, alors le Faucheur devrait créer lui-même ses ouvertures. Percer l'armure indestructible, résister aux lames impardonnables, et porter le coup décisif au premier essai. Sans quoi, il ne ressortirait jamais de cette pièce vivant.

Sa stratégie était claire comme de l'eau de roche. Avec sa faux et sa hache, son père possédait un indéniable avantage d'allonge. L'assassin faisait donc face à un dilemme, un de plus. Malgré sa faux, il ne pouvait pas contrôler la distance à sa guise, et rester en sûreté n'était bien sûr pas une option. Sa seule option était d'aller là ou l'amplitude de son créateur était la moins élevé : à la source. Pour le stryge noir, le corps-à-corps direct était la seule issue possible. Mais ses dagues feraient-elle l'affaire face à l'immense masse de métal qui recouvrait l'intégralité du corps de la Mort ? Il n'allait pas tarder à le découvrir...

La faux tendue devant lui, Saigo contrôla quelques secondes les positions des deux belligérants. Puis, feintant une attaque verticale, il leva sa lame au-dessus de sa tête, tout en fléchissant ses jambes. La puissance de ces dernières serait suffisante, son dash ne possédant qu'une utilité très limité dans les circonstances actuelles. Se lançant au ras du sol, l'Exécuteur dut effectuer une vrille acrobatique pour esquiver la Hache de son père. Mais il était parvenu là où il voulait être : face au but. Les deux dagues bien ancrées dans ses mains, il donna tout ce qu'il avait dans son attaque. Il DEVAIT percer l'armure pour se donner une chance !

Mais le fer aiguisé ne trouva que la dureté du bouclier de la Mort.


Dernière édition par Saigo le Jeu 29 Déc 2016 - 14:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3084
Expérience : 13602
♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


MessageSujet: Re: [Quête personnelle] L'élève dépasse le maître   Jeu 29 Déc 2016 - 14:04

Le membre 'Saigo' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Stryge N' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galaadur Ezral
PNJ ♦ Sorceleur

avatar

Messages : 20
Expérience : 5040
Masculin Âge RP : 57

♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Loup géant +80, V+50, 30)

Stats & équipements
Vitalité:
6000/6000  (6000/6000)
Vitesse: 1000
Dégâts: 1000

MessageSujet: Re: [Quête personnelle] L'élève dépasse le maître   Jeu 29 Déc 2016 - 20:23

Les deux combattants strygiens se faisaient désormais face. L'Exécuteur-En-Chef contre le Parricide, le Maître contre le Disciple. Onze savait qu'il dominait par sa taille et sa force brute, mais pas par l'agilité. Même Zéphalia, maîtresse suprême en ces lieux, ne rivalisait pas avec lui selon ses dires. Il était le plus puissant de tous dans cette tour, et il comptait bien le prouver. Les lames des deux duellistes s'entrechoquaient, créant un fracas assourdissant qui résonnait dans l'ensemble des cachots.

Saigo était devenu extrêmement rapide et beaucoup plus habile dans le maniement des dagues, il avait beaucoup progressé. Il avait souffert pour y parvenir, et Onze savait que c'était parce qu'il l'avait fait souffrir que l'Exécuteur était devenu aussi fort. Le bourreau eut bientôt une occasion de pourfendre le prétendant au Trône de Crânes. Profitant de l'ouverture, il fendit l'air de sa hache mais Saigo esquiva l'attaque dans une contorsion particulièrement réussie. Puis, revenant à l'assaut, la riposte se fit quelques secondes plus tard. D'une manière extrêmement rapide, les deux dagues en avant, l'Assassin Analyste fit danser ses armes avec une main de maître, tentant ainsi de créer une ouverture qui permettrait d'obliger à Onze à dévoiler une vulnérabilité, soit une chose pratiquement impossible tellement son équipement était robuste. Ce fut en déployant son avant-bras qu'il para l'attaque, regardant les deux coutelas s'échouer dans son énorme bouclier, fait en membrane de wyverne.  


- Pitoyable.

Lança-t-il avant de renchérir en brandissant la Faux qu'il tenait dans son autre main et profitant que Saigo soit au corps-à-corps pour lui asséner un gros coup tranchant. Mais.. Raté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3084
Expérience : 13602
♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


MessageSujet: Re: [Quête personnelle] L'élève dépasse le maître   Jeu 29 Déc 2016 - 20:23

Le membre 'Onze' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Stryge N' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3401
Expérience : 12060
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: [Quête personnelle] L'élève dépasse le maître   Jeu 12 Jan 2017 - 23:45

[Quête personnelle]Combat Saigo - Onze

Saigo débute le combat.

Saigo, le Prétendant : 2087
Vitesse : 1196
Dégâts : 1482
Bonus : Analyse de l'adversaire : Tant que la vitalité de l'adversaire est supérieure à celle de base de l'Assassin (2087), les dégâts de ce dernier sont augmentés de 60% (2371, 2964 en cas de C.C) (seulement sur l'adversaire attaqué).
Masque sanglant : le premier CR est automatiquement transformé en CC.
Poison : la cible touché perd 25 de vitalité/tour.


---------VERSUS------------

Onze, l'Exécuteur-En-Chef : 3750
Vitesse : 827
Dégâts : 1449
Bonus : Force naturelle : Annule le poids des deux armes les plus lourdes.
Faucheuse dentelée : la cible touché perd 25 de vitalité/tour.
Stryge Noir : lance le dé - Stryge Noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1623
Expérience : 4590
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: [Quête personnelle] L'élève dépasse le maître   Jeu 12 Jan 2017 - 23:53

Le tintement des lames semblait se répercuter dans toute la Tour Noire. Saigo se battait comme jamais auparavant. Il n'aurait pas de seconde chance, c'était maintenant où jamais. Alors qu'il tentait son approche au corps à corps, il réagit un peu tard à une attaque horizontale venant de la hache de Onze. D'un saut couplé d'une vrille, il parvint à sauver sa peau, d'extrême justesse. La plus minuscule des erreurs, une hésitation de moins d'un dixième de seconde, et tout pouvait s'arrêter. Il devait encore redoubler de concentration.

Une moitié d'ouverture, une minuscule opportunité de frapper, l'Exécuteur n'hésita pas. Malheureusement pour lui, ses dagues s'écrasèrent contre le bouclier de la Mort. Ce dernier tentait de maintenir le Faucheur en place pour asséner un coup de faux décisif. Incapable de parer, Saigo se devait d'esquiver, et vite. Il pivota autour de la carrure massive de son père, parvenant, de justesse encore une fois, à esquiver la lame aiguisée. Il glissa sur quelques mètres afin de se prémunir d'une possible attaque rotative. Il s'accroupit également.

Soudain, il eut une idée. Il n'était pas sûr que ça marche, mais il n'avait rien d'autre que ce mince espoir auquel s'accrocher. Conservant sa position accroupie, il déploya ses ailes. S'il devait les utiliser, c'était pour ça. Les ailes de la Mort elle-même, qui s'avérerait peut-être décisive pour faucher l'Exécuteur-en-Chef. Battant l'air de toutes ses forces, Saigo se projeta au ras des braises brûlantes. Il allait avoir mal, il le savait, mais il était prêt à tout.

Propulsé à haute vitesse, l'Exécuteur déploya son bras droit et frappa l'arrière de l'articulation du genou gauche de Onze. La rotule de ce dernier se bloqua instantanément au contact du Faucheur, tandis que la vitesse accumulée fut suffisante pour déstabiliser la Mort. Subitement, la légende fut forcée de mettre la totalité du poids de son corps sur son genou bloqué, qui n'était en rien préparé à cela. Un grognement guttural échappa du heaume de Onze, tandis que sa stature si impressionnante s'affaissait imperceptiblement. L'ouverture que cherchait Saigo désespérément !

Sans hésiter, le Parricide frappa de sa faux la jambe blessée de son Némésis. Il était en train de se créer sa propre opportunité.


Dernière édition par Saigo le Ven 13 Jan 2017 - 20:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3084
Expérience : 13602
♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


MessageSujet: Re: [Quête personnelle] L'élève dépasse le maître   Jeu 12 Jan 2017 - 23:53

Le membre 'Saigo' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Stryge N' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galaadur Ezral
PNJ ♦ Sorceleur

avatar

Messages : 20
Expérience : 5040
Masculin Âge RP : 57

♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Loup géant +80, V+50, 30)

Stats & équipements
Vitalité:
6000/6000  (6000/6000)
Vitesse: 1000
Dégâts: 1000

MessageSujet: Re: [Quête personnelle] L'élève dépasse le maître   Ven 13 Jan 2017 - 20:21

Onze avait loupé sa première attaque, il pensait venir à bout de Saigo dès la première attaque, comme il aurait pu le faire auparavant, mais apparemment ce temps était désormais révolu. Son ancien élève avait prodigieusement progressé, peut-être un peu trop à son goût. Il était vif, agile, et bien que l’Exécuteur-en-Chef ne fût pas du tout impressionné par les cabrioles et les vrilles du Faucheur, il n’en restait pas moins qu’il était devenu dangereux.

A un moment, Saigo tenta quelque chose d’assez fou. N’arrivant pas à atteindre le maître des cachots, il se pencha au ras du sol et se projeta, frôlant de peu le sol noirâtre et rougeâtre, où les braises crépitaient et tressautaient à mesure que le combat continuait. Onze, qui ne s’attendait pas à un enchaînement aussi furtif, fut pris de court, et bientôt l’Assassin analyste joua avec sa rotule et la bloqua. Onze poussa un grognement rauque en s’affaissant : il était désormais à la merci de son rival.

Un coup de faux, du sang gicla de la jambe déjà blessée, l’amputant presque. Le prétendant au Trône de Crânes était en train de prendre l’avantage. Onze en avait conscience, et il ne pouvait certainement pas en rester là. Il savait que, désormais, avec une jambe pratiquement inutile, il devait rester stable sur ses derniers appuis, et ne pas tenter de se mouvoir. Malgré la douleur -qu’il connaissait particulièrement bien- il se redressa, comme si de rien n’était. Sa jambe était pendante, mais peu importait, il devait continuer. Il tourna la tête vers Saigo, son assaillant, et poussa un cri rauque. Dans un excès de rage, il lui balança sa grande Hache, Gloire, d’une force titanesque… Mais sa colère lui faisait défaut, et la hache vint s’encastrer dans le mur, créant au passage un trou d’un bon mètre de profondeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3084
Expérience : 13602
♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


MessageSujet: Re: [Quête personnelle] L'élève dépasse le maître   Ven 13 Jan 2017 - 20:21

Le membre 'Onze' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Stryge N' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3401
Expérience : 12060
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: [Quête personnelle] L'élève dépasse le maître   Jeu 19 Jan 2017 - 23:20

[Quête personnelle]Combat Saigo - Onze

Saigo débute le tour.

Saigo, le Prétendant : 2087
Vitesse : 1196
Dégâts : 1482
Bonus : Analyse de l'adversaire : Tant que la vitalité de l'adversaire est supérieure à celle de base de l'Assassin (2087), les dégâts de ce dernier sont augmentés de 60% (2371, 2964 en cas de C.C) (seulement sur l'adversaire attaqué).
Masque sanglant : le premier CR est automatiquement transformé en CC.
Poison : la cible touché perd 25 de vitalité/tour.


---------VERSUS------------

Onze, l'Exécuteur-En-Chef : 786
Vitesse : 827
Dégâts : 1449
Bonus : Force naturelle : Annule le poids des deux armes les plus lourdes.
Faucheuse dentelée : la cible touché perd 25 de vitalité/tour.
Stryge Noir : lance le dé - Stryge Noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1623
Expérience : 4590
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: [Quête personnelle] L'élève dépasse le maître   Sam 21 Jan 2017 - 18:03

Haletant, Saigo peinait à croire ce qu'il venait d'arriver. Il avait touché et blessé Onze. La victoire finale était à sa portée. Il n'avait jamais douté de son succès, mais... Maintenant que l'exploit était au bout de ses doigts, cela avait une portée irréelle, presque effrayante. Après avoir attaqué la jambe gauche de l'Exécuteur-en-Chef, le Faucheur avait instinctivement reculé de plusieurs pas, les yeux exorbités, conscient de ce qu'il venait de réussir. Cela fut un réflexe salvateur, car il eut le temps de voir venir l'immense hache de la Mort, lancée par son père dans un accès de colère. D'une roulade sur le côté, il esquiva l'arme, qui vint s'encastrer dans le mur avec fracas.

Sans hésiter, le Parricide donna un grand coup de pied dans la jambe meurtrie de son créateur, qui avait de plus en plus de mal à s'appuyer dessus. Cela lui offrit les quelques secondes nécessaires à une manœuvre à la fois vitale et suicidaire : retirer le haut de son armure. Cette dernière venait, en l'espace de quelques secondes, d'être exposée deux fois aux braises brûlantes, et elle avait de fait commencé à fondre. Saigo, ne souhaitant pas subir de dégâts liés à la brûlure, décida rapidement de se débarrasser de cette protection et de la jeter au loin. Torse nu, il était vulnérable, mais aussi beaucoup plus rapide. Il dansait autour de la Mort, esquivant les attaques de faux de celui-ci en restant toujours en mouvement, en n'offrant à son adversaire aucun angle d'attaque, et en frappant la jambe meurtrie aussi souvent que possible, que ce soit par le biais de coups de pieds ou d'attaque de dagues.

Finalement, à la faveur d'un énième blocage de la rotule, Saigo obtenu ce qu'il voulait depuis le début : Onze avait un genou à terre. C'était l'instant décisif. L'Exécuteur-en-Chef grognait de douleur, tandis que sa jambe rendue inerte par les assauts répétés de Saigo demeurait en contact avec les braises. Un coup de faux large, un moyen d'occuper l'espace, de forcer le Faucheur a reculer pour se libérer, mais le Parricide avait vu le coup venir, aussi esquiva-il la lame aiguisée, et désarma son créateur, soudainement sans défense. La Mort était à la merci du mortel.

Avec hargne, Saigo revint porter plusieurs coups dans le genou et la cuisse de son père. Même désarmé, l'Exécuteur-en-Chef restait plus dangereux que n'importe quel homme sur cette terre. Puis le Faucheur infligea le même traitement à la jambe encore valide de Onze, qui se retrouva brusquement à genoux dans les braises. Une position que Saigo ne connaissait que trop bien. Voir son créateur dans cette posture lui rappela ce qu'il avait subit quelques semaines plus tôt. Cela le mettait en colère. Cela lui donnait confiance. Il était en contrôle. Alors il arracha le heaume de la Mort, sans une pensée pour l'exploit que cela représentait.

Saigo s'apprêtait à devenir le seul être encore vivant à connaître le vrai visage de la Mort.

Les yeux noirs de jais de Onze fixèrent Saigo avec colère. Le Parricide venait de commettre l'ultime affront, en révélant le visage de l'Exécuteur-en-Chef. En le découvrant, le Prétendant au Trône de Cranes eut l'impression de voir son reflet dans un miroir. Malgré son âge, malgré quelques rides, Onze lui ressemblait. Une longue chevelure noire, pour l'occasion attachée en queue de cheval. Parfaitement rasé. Le regard vif et alerte. La Mort avait créé son successeur à son image. Le Faucheur décida que les choses devaient rester assis. Saisissant les cheveux de son père, il porta son visage directement dans le tapis de braises, de la même manière que Onze l'avait fait lors de leur première rencontre. Cette fois, la Mort ne put retenir un cri de douleur, rauque, grave. Mais contrairement à Saigo, l'Exécuteur-en-Chef demeura conscient. Le visage fumant, le souffle haletant, tremblant à la fois de douleur et de colère, Onze leva une dernière fois les yeux vers son fils, sa création. La colère de la défaite prédominait, mais au fond de ses pupilles, Saigo distinguait une autre émotion. Une émotion qu'il ne sut décrire autrement que par de la fierté.

Tu sais très bien comment ça doit finir...

Le ton dur de Onze était sans appel. Saigo le savait déjà, son père ne pouvait pas vivre. L'accumulation d'une vie de guerre l'avait affaibli, et les blessures récoltées au cours de cette ultime bataille faisaient de lui un homme mourant. Mais le Faucheur décida de rendre les choses plus symboliques. Laissant une seconde l'Exécuteur-en-Chef, il décida de se munir de Vengeance, la Faucheuse dentelée, la lame qui symbolisait la Mort elle-même. Puis, d'un pas lourd, il revint se placer face à son créateur. L'Exécuteur-en-Chef était à genou, surplombé par sa création, Saigo, le Parricide, debout et torse nu. Onze contempla les cicatrices arborées par le Faucheur.

Tu as été... un bon Exécuteur. Désormais... tu es la Mort.

Non. Rétorqua calmement Saigo. Je suis l'Exécuteur-en-Chef. Je suis le Faucheur.

Et sur ces ultimes paroles, Saigo décapita Onze avec sa propre faux. La tête de l'ancien Exécuteur-en-Chef roula hors des braises, tandis que le corps désormais sans tête s'effondra aux pieds de Saigo, commençant lentement à se consumer.

Saigo avait fait face à la Mort les yeux dans les yeux. Et il avait gagné.


Dernière édition par Saigo le Sam 21 Jan 2017 - 18:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3084
Expérience : 13602
♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


MessageSujet: Re: [Quête personnelle] L'élève dépasse le maître   Sam 21 Jan 2017 - 18:03

Le membre 'Saigo' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Stryge N' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3401
Expérience : 12060
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: [Quête personnelle] L'élève dépasse le maître   Mar 24 Jan 2017 - 22:33

Fin du combat et de la quête

Saigo l'emporte. Il gagne 45 points d'expérience, 40 pièces d'or, les bottes tungsténiennes (v+300), le rang d'Exécuteur-en-Chef.

Onze est défait et perd son trône.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1623
Expérience : 4590
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: [Quête personnelle] L'élève dépasse le maître   Mar 31 Jan 2017 - 21:37

Avec dédain, Saigo jeta la Faucheuse dentelée ensanglantée à ses pieds. L'arme reposait près de son propriétaire, Onze, dont le corps décapité se calcinait lentement dans les braises qu'il avait lui-même installé. Le torse nu du nouvel Exécuteur-en-Chef était couvert de sueur. La chaleur était étouffante. Le Faucheur avait peut-être triomphé, mais il avait encore quelques petites choses à régler avant de savourer pleinement sa victoire. D'un pas las, il prit la direction de la sortie. En chemin, il ramassa la légendaire faux de son créateur, ainsi que son crâne. Lorsqu'il ouvrit la porte de la Salle du Trône des Cranes, l'air froid des cachots le frappa comme une gifle. Dans l'encadrement de la porte, deux silhouettes barraient le passage. Les deux Mains de la Mort, Onael et Ulfma. Le visage du premier se décomposa lorsqu'il vit le Parricide apparaître.

Impossible... Murmura-il, en état de choc.

Saigo le considéra avec flegme, avant de déclarer sobrement :

Rassemblez tout le monde dans la Grande Salle. Ne leur dites pas pourquoi. Un instant hésitants, les deux Exécuteurs commencèrent à se mettre en branle, avant d'être interrompu par leur nouveau maître, qui cette fois s'exprima plus impérieusement : Tout. Le. Monde. Personne dans ces cachots ne doit se trouver ailleurs que dans la grande salle.

Sa requête accompli, Saigo observait ses nouvelles troupes dans la Grande Salle. Tous se demandaient pourquoi ils étaient là. Le Faucheur allait leur apporter une réponse. Fendant la foule, la Faucheuse dentelée dans une main, la tête de Onze dans l'autre, il se plaça au centre de la pièce, monta sur une table pour surplomber la foule, et leva le crâne de la Mort à la vue de tous. Des murmures parcourent la salle, et ces derniers s'intensifièrent lorsque l'assassin leva la légendaire Faucheuse dentelée. Les Exécuteurs prenaient peu à peu conscience de ce qu'il était en train de se passer sous leurs yeux. Finalement, les actes valant mieux qu'un long discours, le Parricide laissa tomber l'arme et le crâne sur le sol. Le silence se fit. Le nouveau visage de la mort venait de se faire connaître. Saigo toisait ses camarades, et remarqua soudainement que l'un d'entre eux tentait de s'approprier l'arme de son père. D'un violent coup de pied en plein visage, il le fit reculer avant de le jauger d'un regard assassin.

Personne n'est digne de porter cette arme, et surtout pas toi. Dorénavant, elle demeurera dans la salle du Trône des Cranes, et sera exposé... derrière MON Trône. Quiconque à un problème avec ça peut s'avancer maintenant.

Mais personne ne bougea. De la dernière recrue en date jusqu'aux Mains de la Mort, chaque stryge noir présent dans la pièce comprenait la portée de ce que venait de réaliser Saigo. Personne ne pensait qu'il était possible de faire face à Onze et de survivre. Les Exécuteurs respectaient plus que tout les exploits de combat. Le Parricide venait d'accomplir ce que personne n'avait rêvé réussir. Il s'imposait donc comme un Exécuteur-en-Chef légitime.

Onael. Ulfma. Vous n'êtes désormais plus les Mains de la Mort. Je vous rétrograde aux rangs de commandants des Faucheurs et des Cauchemars. Les places de Mains de la Mort sont à prendre. Je jugerais ceux qui en seront digne en temps et en heure. Pour l'heure, retournez à l'entraînement. Exécution !

Et aussi vite qu'elle s'était remplie, la salle commune des Exécuteurs se vida, les stryges noirs reprenant leurs occupations comme si de rien n'était. Pour Saigo, il restait une dernière étape. Pour entériner sa consécration, il devait rencontrer Zéphalia, la Matriarche Noire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1623
Expérience : 4590
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 193
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: [Quête personnelle] L'élève dépasse le maître   Mer 8 Mar 2017 - 0:00

Une semaine après la victoire de Saigo...

Assis sur le Trône de Cranes, Saigo regardait dans le vide. Aujourd'hui était un grand jour. L'ultime étape à son ascension au poste d'Exécuteur-en-Chef, la plus importante, en un sens. Et pourtant, c'était celle qui avait le moins de valeur aux yeux du Faucheur. Il s'apprêtait à être reconnu par la Matriarche Noire. Au cours d'une cérémonie tenue en présence des plus haut dignitaires de la Tour Noire, Saigo devrait ré-affirmer son allégeance à Zéphalia, qui en retour reconnaîtrait sa victoire sur Onze. Cela, l'Analyste s'en fichait bien. La reconnaissance de ceux qui ne vivaient pas aux cachots ne valait rien. Les siens l'avaient acceptés, il n'avait pas besoin d'autre chose. Mais les traditions étaient les traditions.

On frappa à la porte. Il grogna, signifiant qu'on pouvait entrer. C'était Ulfma. La situation actuelle avait retardé les plans de Saigo. Il n'avait pas eu le temps de nommer les deux nouvelles Mains de la Mort, supposées accompagner l'Exécuteur-en-Chef à la cérémonie. En conséquence, Onael et Ulfma gardaient leurs place provisoirement. Ils étaient deux Exécuteurs d'exceptions, des noms reconnus dans les hautes sphères, ils feraient bien l'affaire. Ulfma s'agenouilla devant son nouveau chef.

Tout est prêt.

Le chemin vers le sommet de la Tour fut long. Flanqué de ses deux camarades, Saigo avait traversé un à un les étages du fief des stryges noirs. Tous les regards s'étaient tournés vers lui, et toutes les paires d'yeux s'étaient automatiquement baissées. L'assassin s'amusait de ce petit manège. Il aimait voir la crainte transpirer par tous les pores du peuple. Il était le nouveau visage de la Mort, il en était la cause. C'était jouissif.

Finalement. Il parvint à l'ultime étage. La salle du trône de Zéphalia. Des années auparavant, Onze, son père, son créateur, s'était agenouillé dans cette salle, face à l'ancienne Matriarche, la mère de Zéphalia. La pièce était circulaire, vaste. Le trône noir se trouvait en son centre, Zéphalia élégamment assise dessus. Tout autour d'elle, les représentants des Adeptes du Dragon, des Assassins de la Confrérie Noire, les principaux Polyandres et de riches nobles observaient attentivement l'Exécuteur-en-Chef s'avancer seul - Onael et Ulfma restant à l'entrée - au devant de la Matriarche.

Zéphalia et Saigo avaient approximativement le même âge. Mais la Matriarche faisait une bonne tête de moins que l'Exécuteur-en-Chef. Cependant, elle se leva, et sans sourciller, fit face à l'Analyste.

Stryges Noirs ! Si vous avez été mandés en ce jour, c'est pour assister à un moment historique. Saigo, ici présent, a terrassé la Mort elle-même, et s'est installé sur le Trône de Cranes grâce à sa force, et à sa volonté seule ! En conséquence, il est devenu le nouvel Exécuteur-en-Chef, et aujourd'hui, cela se doit d'être annoncé à tous, comme il se doit. Que la cérémonie commence. Mains de la Mort...

La première partie de la cérémonie était assez simple. Tour à tour, chaque dignitaires devait s'avancer, fixer le nouveau visage de la Mort dans les yeux, et prononcer la phrase "Moi, [nom], reconnaît la puissance de Saigo, et l'accepte comme Exécuteur-en-Chef." Chaque ascension au sommet d'une caste se déroulait de la même manière, même si dans ce cas de figure, c'était profondément stupide. Personne n'oserait réfuter la puissance de celui qui a terrassé la Mort, encore moins s'opposer à lui.

Dans un second temps, ce fut au tour de Saigo de parler. Après avoir reçu l'approbation de toutes les âmes présentes dans la salle, il lui incombait de prononcer quelques mots. A la fin de son discours, il s'agenouillerait devant la Matriarche Noire en signe d'allégeance. Mais le Faucheur ne comptait pas mâcher ses mots.

Moi, Saigo, nouvel Exécuteur-en-Chef... n'a que faire de votre approbation. Ces mots, prononcés durement, provoquèrent un murmure choqué dans l'assemblée. Aucun d'entre vous. Aucun. N'a l'autorité nécessaire pour s'opposer à moi. Seul la soutien des Exécuteurs trouve valeur à mes yeux, et je l'ai obtenu il y a de ça une semaine, lorsque j'ai triomphé de la Mort elle-même. Ma foi en Mahriser m'a aidée. Mes dagues m'ont sauvées. Alors représentants des Adeptes du Dragon. Représentants des Assassins de la Confrérie Noire. Citez cela pour embrigader vos recrues si ça vous chante. Mais n'osez plus jamais me regarder dans les yeux.

Une main se posa sur l'épaule de Saigo, le faisant taire. Onael lui souffla à voix basse : Ce n'est peut-être pas une excellente idée de faire ça...

Onael, retourne à ta place, tout de suite. Gronda durement le Faucheur. Dois-je te rappeler que tu n'es ici que parce que je n'ai pas eu le temps de te trouver un remplaçant ? La Main de la Mort provisoire n'insista pas, laissant son nouveau chef reprendre. Quand à toi... Zéphalia. Je serais à ton service, sois-en assurée. Mais tu n'as aucun pouvoir sur moi. J'agis quand je veux, si je le veux. Oh, n'ai crainte, si la Tour venait à être attaquée, je serais en première ligne pour la défendre de tout mon être. Mais je ne te dois rien. Tu n'as aucun ordre à me donner, à moi ou aux Exécuteurs. Suis-je clair ?

Sur le visage de la Matriarche Noire pouvait se lire une grande colère. Elle soutenait le regard de Saigo, prête à l'affronter ici et maintenant, tant et si bien que deux Polyandres vinrent s'interposer entre les deux meilleurs guerriers de la Tour Noire. Malgré tout, on pouvait lire la peur sur leurs visages. Finalement, masquant à grand peine sa rage, Zéphalia annonça, fusillant le Faucheur du regard.

Moi, Zéphalia, Matriarche Noire... te reconnais, Saigo, comme l'Exécuteur-en-Chef. Tu seras MON meilleur atout, le bras armé de Mahriser, le semeur du chaos chèrement prôné par le Dragon Blanc. Puis, la Matriarche s'avança d'un pas vers l'Analyste, et à voix basse, ajouta : Et tu seras MON serviteur. Tu t'agenouilleras devant moi, tu reconnaîtra mon autorité et...

Super ! C'est bon, c'est fini ? C'est fini. Onael, Ulfma, on se casse.

Zéphalia resta bouche bée, fulminant de rage. Saigo n'avait même pas daigné l'écouter jusqu'au bout. Déjà, il lui tournait le dos et prenait la direction de la sortie, sous le regard consterné des dirigeants de la Tour Noire.

[Fin de la quête.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Quête personnelle] L'élève dépasse le maître   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Quête personnelle] L'élève dépasse le maître

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand l'élève dépasse le maître
» Quand l'élève dépasse le maître.
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Qu'est-ce qui se passe en Haiti ?
» Que ce passe-t-il dans le tome 9 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Est de Dùralas :: Lac Fresha :: Archives-