Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Darius Drake
Le Monde de Dùralas a précisément 1331 jours !
Dùralas, le Jeu 22 Juin 2017 - 20:40
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim

Partagez | 
 

 Guide pour la cuisson des héritiers de Nadsuhydr [PW Utop Libert, Dougal Keane, Shakti Vhahweyar & Yuli Sibli]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leigli Delnoch
Albus Forteresse

avatar

Messages : 300
Expérience : 1263
Masculin Âge RP : 23

♦ Politique : 04
Métier : Bûcheron - Novice (10)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Cernunnos, Cerf royal de Leigli +300, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1665/1665  (1665/1665)
Vitesse: 299
Dégâts: 354

MessageSujet: Guide pour la cuisson des héritiers de Nadsuhydr [PW Utop Libert, Dougal Keane, Shakti Vhahweyar & Yuli Sibli]   Lun 6 Fév 2017 - 23:09

Leigli poussa un profond soupir de lassitude. Il n'était décidément plus habitué aux longues distances. Il avait visiblement perdu son endurance passée. Se faisait il vieux ? Il sourit soudainement à cette pensée. À 23 ans, il se demandait être vieux. Lui qui allait avoir une espérance de vie au delà des 150 ans ? Secouant la tête, il ajusta son équipement. Sa lance était accrochée comme habituellement en travers de son dos, les trois lames rosées dépassant de son épaule droite. Si ce n'est son arme principale, deux dagues camouflées dans les plis de son armure, cette dernière ainsi qu'une petite sacoche d'ustensiles nécessaires, l'Albus ne s'était guère encombré avant de quitter Stelleraë. Il se trouvait désormais sur le sable rouge de la Red Sun Belt, à nouveau. Il y avait déjà combattu à trois reprises. La première fois, avec Anaya, l'Abyssale d'une étrangeté sans nom, puis avec Amaryelle, l'elfe guérisseuse à la douceur déconcertante. Finalement, ce fut dans une guerre que s'engagea involontairement Leigli. La Guerre contre Nadushydr. Il soupira en se remémorant les visages éteints de ce terrible jour. De nombreuses vies furent inutilement gâchées. Une folie purement humaine et égocentrique. Leigli soupira longuement à ce souvenir. La guerre, et ses atrocités. Son esprit divagua quelques instants vers son monde, ainsi qu'aux horreurs qu'il avait pu voir du temps où il dirigeait une armée. Il se força à ne plus penser à tout ceci. Le passé restait au passé. Il soupira de nouveau. Il était ensuite remonté en compagnie des deux femmes avec qui il avait combattu. Anaya et Amaryelle devinrent peu à peu de franches amies. Il fut heureux de les voir s'entendre si bien. Une personne si belliqueuse avec une personne si douce... Elles formaient un duo des plus contrastuels. Il les avait quitté une fois à Kastalinn, et avait entamé sa première entreprise sur cette nouvelle terre. Il sourit doucement en repensant au travail fourni pour ce projet. Une sacré ambition... Mais son allégeance le rattrapa. Il avait rejoint la Garde lors de la Guerre, et il fut contraint de respecter sa promesse. C'était ainsi que cela devait se dérouler, selon l'Albus. Une promesse tenue était juste, quelle qu'en soit la portée. Il ne fallait pas chercher plus loin. Ainsi, il avait rejoint la Garde. Quelques altercations et des rencontres plus ou moins agréables avec ses nouveaux compagnons apprirent à l'Albus que ce monde ne fonctionnait pas comme le sien, militairement parlant. C'est lorsque Dougal Keane, le nouveau commandant de la Garde, annonça qu'il partait pour un long voyage sur une île qu'il nommait Wystéria que Leigli se décida à rentrer dans les rangs Gardiens. Il se porta volontaire pour accompagner le rôdeur, et partit le lendemain à l'aube. De plus, il pouvait enfin quitter cette ville damnée par la chaleur insupportable du désert servant de capitale à un roi humain invisible.
« Tu es un idiot, Delnoch. Les humains de ce monde ne sont guère les tiens, et vouloir s'ancrer à un bateau dérivant n'est pas la meilleure idée que tu n'aies jamais eu. Tu le sais. Tu es un idiot, Delnoch. »



Leigli s'était murmuré à lui même, pensant à voie haute. Repoussant ses réflexions avec agacement, il s'arrêta une fois la dune descendue. Un bateau, justement, devait se trouver non loin. Il laissa ses yeux mauves effectuer un arc de cercle sur la côte déserte. Il y avait bien cette petite barque, mais cela ressemblait plus à une barquette de pêcheur qu'à un convoi maritime... Haussant les épaules, l'Albus siffla fortement entre ses lèvres tout en dégainant sa lance. Plantant cette dernière dans le sol sablonneux, il attendit que ses compagnons arrivent. Cernunnos et Morrigan, faisant la course comme bien souvent, arrivèrent en trombe peu après, s'arrêtant auprès de lui. Morrigan, son corbeau, vint se poser en silence sur son épaule gauche. Cernunnos, quant à lui, reniflait le sable, visiblement ennuyé du manque d'herbe. Leigli allait devoir le laisser sur le continent. Il n'aimait guère cela, mais il lui était nécessaire de se séparer de sa monture. L'Albus éleva les mains lentement, laissant à Morrigan le temps de quitter sa place, avant de plonger les mains dans sa nuque. Ramassant avec négligence sa longue chevelure pâle, il la jeta en arrière, la retirant de sous l'armure. Et maintenant ? Tout en brossant lentement sa chevelure, il réfléchit à ce qui allait l'attendre. Combat ? Navigation ? Navigation et combat ? Ou bien allait ce être un périple sans aucun risque. Quoi qu'il en était, cela allait être une première pour le jeune homme. Il n'avait jamais pris la mer, malgré l'envie de la découvrir. Non pas la dompter comme certains hommes de sa contrée, mais bel et bien d'apprendre d'où venait cette immensité bleuâtre recouvrant l'horizon. Bon sang, où était ce commandant ? N'avait il pas dit d'aller tout droit en sortant de la cour royale, tourner à droite quand on commence à voir le désert, puis tout droit ? Un commandant arrivant après ses recrues, c'était incongru et impensable. Mais était il sa recrue ?


Leigli soupira. Tant qu'à attendre, autant récupérer de la nuit sans sommeil qu'il venait de passer sur la route. Laissant à ses familiers le soin de surveiller son corps, l'Albus se coucha dans le sable, fermant les yeux, s'assoupissant lentement.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utop Libert
Tavernier

avatar

Messages : 1583
Expérience : 1574
Masculin Âge RP : 27

♦ Politique : 53
Métier : Chasseur - Expert
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Reaper, Sombral d'Utop +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
895/895  (895/895)
Vitesse: 627
Dégâts: 939

MessageSujet: Re: Guide pour la cuisson des héritiers de Nadsuhydr [PW Utop Libert, Dougal Keane, Shakti Vhahweyar & Yuli Sibli]   Mar 7 Fév 2017 - 0:50

Parmi les choses qu'Utop détestait, il y avait la mer. Tout le dégoutait ! L'odeur répugnante de la marée, les formes de vie affreuses la peuplant, le goût de l'eau. Et puis ce sable qui rentrait dans ses bottes ! Saloperie ! Que c'était désagréable comme sensation ! Jamais il ne serait venu ici de son plein gré, pas même pour chasser des bandits. Mais les ordres venaient de plus haut. Une certaine Shakti.

Nombreuses étaient les rumeurs à son sujet. Mais toutes étaient effrayantes aux yeux de l'assassin. Cette Shakti était un monstre, une abomination avec laquelle il devait collaborer. Il l'avait vu combattre. Rien que d'y penser il en avait des frissons ! Cette chose ne pouvait être humaine, il en était sûr ! Elle savait remplacer ses jambes par une queue de serpent repoussante. Avec cette immonde transformation elle se déplaçait bien plus vite. Certaines rumeurs disaient qu'elle injectait son venin à ses ennemis, un venin mortel à quiconque n'était pas un monstre de son espèce. D'autres disaient que c'est à elle qu'elle injectait du venin. Quelques uns disaient l'avoir vu faire. Utop ne savait que penser de ces histoires mais il ne préférait pas savoir, rester dans cette ignorance qui lui allait si bien. La femme, si il pouvait appeler cette chose comme ça, l'effrayait assez pour qu'il ne cherche à démêler le vrai du faux.

Il était donc ici dans un but précis, rencontrer la Femme Serpent et aller sur une île ou un savoir ancien et unique lui serait transmis. Il ne comprenait pas cette connerie ! Pourquoi aller se perdre sur une île pour apprendre un truc ? Il ne pouvait pas l'apprendre ici ? Depuis quand il devait aller risquer de se noyer pour apprendre quelque chose ?

Il marchait sur le sable, tenant les rênes de Reaper.  Il n'était pas dessus. Des traces fraîches dans le sable le perturbait. Visiblement pas celles de la Femme Serpent. Au premier coup d'oeil cela semblait être des traces de cerfs. Qu'est ce qu'un cerf pouvait bien pouvoir foutre ici ? C'était insensé ! Puis il remarqua des traces de pas humaines. Là non plus ce ne pouvait être celles de Shakti. Elle s'enfonçaient bien trop dans le sol. Ce devait être un homme en armure lourde. Un homme et un cerf ? Un éclair traversa l'esprit de l'homme. Impossible ! Il pensa directement à l'Hérétique. Il devait en avoir le coeur net. Il signala a Reaper de s'arrêter et suivit la piste. Il ne dut pas marcher longtemps avant de voir qu'il ne s'était pas trompé. Ce sale mage ! Il était là bas, couché dans le sable. Mais merde ! Ce n'était pas prévu dans le plan d'Utop ! Comment savait-il que deux membres de la Congrégation avaient rendez-vous en ce lieu ? Ses bêtes surveillaient la zone, mais il pouvait le contourner par des rochers situaient à sa droite.

Doucement l'assassin contourna le paresseux, prenant garde à ne pas affoler le corbeau et le cerf de celui-ci. Il n'y avait aucun risque. Le corbeau venait de se poser sur le sable pour s'attaquer à des mollusques tandis que le cerf faisait comme son maître. Quel insouciance. Utop n'était qu'à quelques pas de l'Hérétique. Doucement. Doucement. Le moindre bruit pouvait alerter les autres de sa présence. Un mètre. Ça y'est, il était à portée de main. L'assassin était accroupi à côté de l'Albus, hésitant à le planter directement. Non ... Trop lâche ! Cette action était trop lâche ! Il se contenta de poser le trancher de sa dague sur la gorge de l'homme en exerçant une légère pression pour le réveiller.

" Tu ne devrais pas te séparer de ton arme pour dormir ! "

Appuyant un peu plus fort sur sa dague, Utop fixa les yeux mauves de l'Albus. Un sourire malsain se cachait sous son foulard. Il avait envie de rire de cette situation. Il était nerveux. Puis son regard redevint noir. Ses sourcils se froncèrent.

" Que fais tu ici Hérétique ? "




Venez boire un coup à LA TAVERNE et n'oubliez pas de VOTER pour Duralas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dougal Keane
Le Tribun ♦ Rôdeur

avatar

Messages : 4379
Expérience : 3525
Masculin Âge RP : 28

♦ Politique : 136
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Anor, aigle géant de Dougal [Emblème Gardien] +400, v+400 ; dissuasion : évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4002/4002  (4002/4002)
Vitesse: 859
Dégâts: 1830

MessageSujet: Re: Guide pour la cuisson des héritiers de Nadsuhydr [PW Utop Libert, Dougal Keane, Shakti Vhahweyar & Yuli Sibli]   Jeu 9 Fév 2017 - 9:06

Quelques jours plus tôt...

Dougal s'était assoupi à la caserne. N'ayant pas encore d'appartement, il dormait dans le dortoir principal de la Garde, mais ça ne le dérangeait absolument pas. Il n'y avait pas trop de monde en fait, et de ce fait c'était généralement plutôt calme. Il fallait dire surtout qu'il ne passait pas énormément de temps dans le quartier général de sa faction puisqu'il était toujours en vadrouille à droite à gauche. C'était aussi pour cette raison qu'il n'avait pas son propre appartement alors qu'il était un Gardien à part entière. Mais le rôdeur y songea ces derniers temps, surtout depuis la guerre contre la Congrégation et les Pirates. Il lui faudrait juste penser à l'organisation de sa chambre, aux meubles et à se lancer. Rien de bien compliqué, n'est-ce pas ?
Le rôdeur ne dormit pas bien longtemps ; une petite vingtaine de minutes. En soi il s'agissait d'une bonne petite sieste, mais le Gardien avait eu pour projet de dormir bien plus longtemps. Quelqu'un l'avait réveillé, mais pour une affaire pressente.
- Dougal ?
- Hein ? Quoi ? répondit-il perturbé par ce réveil.
- Dougal. Tu... Vous.. Euh... Vous êtes convié par l'Intendant Éthias. Désolé pour le réveil, finit-il d'un ton moins formel.

L'humain grommela en se levant de son lit tout en se massant les pommettes, les paupières et les arcades.  Le réveil n'était pas particulièrement difficile, mais ces gestes étaient des plus agréables. Il aurait sûrement besoin d'un peu de plaisir avant d'affronter l'Intendant de la Garde, le responsable de l'activité au sein du quartier-général. Ce n'était généralement pas de bonne augure d'être convoqué par ce quarantenaire aux traits forcés par des années d'attitude ferme et rigoureuse. Il tirait toujours la figure, même quand il souriait. Son poste le lui demandait et il l'interprétait avec le plus grand brio. Si Éthias souhaitait voir Dougal, ce devait être en rapport avec l'affaire dont il avait été témoin plusieurs heures plus tôt. Il était curieux d'en apprendre plus.
Dougal rejoignit alors le bureau de l'Intendant. Il n'était pas à côté de la caserne, puisque situé avec les salles des hauts dignitaires de la faction, mais il ne fallut que très peu de temps au rôdeur pour s'y rendre. Il valait mieux aussi ne pas le faire attendre, même si le rôdeur n'avait rien à voir avec cette histoire. Il toqua à la porte et attendit la permission avant d'y entrer. Le rude Gardien était seul, assit devant un bureau légèrement encombré de parchemins. Il se leva en voyant le rôdeur entrer et le salua de la même manière que n'importe quel Gardien avec un supérieur. Cette attitude relevait en fait plus de la preuve d'un respect envers la personne qu'envers la hiérarchie. Éthias avait l'habitude d'agir ainsi avec la majorité des Gardiens, contrairement à certains des gradés de la faction. L'Intendant était un véritable homme d'honneur.
- Vous m'avez fait mandé, Intendant ? se présenta Dougal en lui rendant son salut militaire.
- Oui, oui. Je vous en prie Dougal, prenez place, il lui présenta la chaise libre en face de lui.
- Cette réunion a un rapport avec l'accident devant la Tour Est ?
- Exactement. Une jeune recrue, Leigli Delnoch, a recadré le Gardien Patrid. Il l'avait mérité, mais on ne peut pardonner un tel acte.
- Je suis bien d'accord avec vous. J'imagine que vous souhaitez que je m'en occupe ? Que dois-je faire ?
- Pas grand chose en fait. La Garde vous a trouvé une embarcation pour Wystéria, c'est un lieu que vous devez impérativement visiter. Vous seriez curieux de voir ce qu'on peut y trouver. Delnoch vous accompagnera, vous devrez vous assurer de son allégeance et de ses motivations pour Stellaraë. Cette dangereuse traversée lui montrera un peu de quoi nous, Gardiens, sommes capables.
- Et s'il ne possède pas les motivations nécessaires pour être un Gardien ?
- Vous lui apprendrez que son séjour parmi nous est terminé et qu'il pourra aller voir ailleurs. Nous ne souhaitons pas réitérer l'expérience de la jeune musicienne des abysses. Je crains que cette désertion n'ait engendré d'autres problèmes. J'espère me tromper.
- Très bien. Je me mets en route alors. Où est-il ? Dans ses appartements ?
- Non, il vous retrouvera là-bas, vous devez aussi vous assurer de plusieurs choses au passage. Notamment... (il trifouilla dans ses papiers pour retrouver un document, un qui était fort familier pour le rôdeur) Vos rapports sur la situation du Sud sont inquiétants. La possible présence d'un nécromancien est dérangeante, surtout si proche des quartiers de la Congrégation. Et cette histoire de marionnettiste n'est pas non plus agréable. Si vous en avez la possibilité, vous devriez vérifier si un nécromancien agit bel et bien en ces lieux. Peut-être serons-nous amenés à l'éliminer, même s'il agit loin de chez nous.
- Je n'attends pas plus longtemps alors. Je me souviens de l'endroit où j'ai vu ce rhinocéros revenant, je vais y faire un tour. Je vous enverrai un aigle au plus tard avant mon embarcation.
- Bonne chance !

Une nouvelle chasse pour le rôdeur, de nouvelles informations à fournir. C'était ça le quotidien d'un rôdeur de la Garde, l'homme qui recueillait toutes sortes d'informations pour la faction. L'esprit du Gardien était concentré sur sa tâche, il en oublia qu'on venait de lui offrir un voyage vers l'île de Wystéria, une parcelle de terre garnie par une jungle dense habitée par de dangereuses espèces. Wystéria était aussi connue pour être le berceau des Rakshasas, les thérianthropes issus du tigre. C'était une zone dangereuse mais recelant de divers secrets antiques. Le Gardien devait s'y rendre ; c'était un objectif personnel qu'il devait remplir.
- Jeune rôdeur ! le héla doucement un Gardien camouflé dans l'ombre.

Dougal s'arrêta pour faire face à ce mystérieux Gardien. Il lui fit signe de la suivre et se rendirent tous les deux dans une salle cachée que le rôdeur ne connaissait pas. Là, à l'abris de tous les regards, le mystérieux homme se dévoila dans la lumière. Il était vieux et possédait une une longue chevelure blanche, toutefois légèrement blondie, ainsi qu'une belle barbe soyeuse. Le vieux Gardien portait une armure lourde étincelante qui semblait briller avec l'unique rayon de soleil illuminant la pièce de la petite meurtrière. Malgré sa beauté et son côté "vitrine", l'armure avait déjà servie au combat.
- Seigneur Rhiannon, salua le rôdeur avec le plus grand respect.

Rhiannon, ou plutôt Lord Rhiannon, était le le Connétable de la Garde. Il s'agissait du responsable de la Garde, mais surtout sur le plan administratif. Il était considéré à la tête de la faction, mais il restait à la capitale au-près des hauts dignitaires de la cité. C'était surtout un titre élogieux bien qu'il soit le seul habilité à entièrement modifier la Garde. Mais la plupart du temps, c'était au Capitaine de s'occuper de la faction. Étant plus proche des Gardiens que le Connétable, il était le mieux à même de juger ses hommes.
Dougal n'avait jamais eu l'occasion de rencontrer le Seigneur Rhiannon, et se demandait bien ce qu'il lui voulait. Seules d'importantes affaires étaient traitées par le Connétable en personne, mais il s'agissait là d'une affaire privée et non officielle. Tout cela était encore plus étrange.
- Jeune Keane, approche un peu, lui fit signe le noble après lui avoir rendu son salut.
- Que puis-je pour vo... le questionna Dougal avant d'être interrompu.
- Après. Après. Prends donc ce parchemin, mon cher ami.
- Qu'est-ce donc ? Secrets des maîtres du Temple...
- Wystéria te mettra à l'épreuve. Trouve donc les maîtres du Temple, et apprends d'eux. Lors de ton retour à Stellaraë, tu prouveras à tout le monde que tu es digne de prendre la responsabilité de la Garde.
- Attendez... Quoi ? Je... C'est un peu rapide ! Je ne suis pas... prêt.
- Ton voyage te prendra du temps. Tu seras prêt ensuite. Cette mission est aussi le moyen pour toi de prendre la tête de la Garde. Tu as bien agi, tu es digne de cet héritage.

Le rôdeur ne savait pas quoi dire. Il deviendrait, dans plusieurs semaines, le nouveau Capitaine de la Garde. C'était inattendu. Dougal resta stoïque ce qui fit rire le Connétable. Il lui tendit le parchemin et l'accompagna vers la sortie.
- Bonne chance Gardien, puisse le Soleil briller en toi.

Jours récents...


Anòr survolait les Terres désolées du sud. Il n'y avait pas grand chose à voir, hormis une constante désolation. Néanmoins l'aigle géant restait aux aguets, il ne faudrait pas qu'un quelconque imprévu vienne perturber leur traversée. Dougal restait silencieux, le regard légèrement perdu dans le vide. Le rôdeur avait encore du mal à imaginer les tenants et les aboutissants de la mission qui lui avait été confiée. C'était assez inattendu.
- On est bientôt arrivé Dougal, l'avertit son compagnon ailé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakti Vhahweyar
Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 326
Expérience : 2494
Féminin Âge RP : 23

♦ Politique : 63
Métier : Bûcheronne - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Manticore de Shakti +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3282/3282  (3282/3282)
Vitesse: 815
Dégâts: 1739

MessageSujet: Re: Guide pour la cuisson des héritiers de Nadsuhydr [PW Utop Libert, Dougal Keane, Shakti Vhahweyar & Yuli Sibli]   Jeu 23 Fév 2017 - 2:53

Shakti ondulait sur les dunes de sables depuis les Terres désolées du Sud, le climat sec et aride ne la perturbant guère pour avancer à un rythme très convenable, ses écailles serrées accrochant les irrégularités du sol, exerçant une résistance dans certaines directions et produisant des frictions pour la propulser en avant. Bien sûr, elle préférait l'humidité et la chaleur étouffante des marais d'où elle était issue, mais depuis sa migration à la Congrégation de l'Ombre, la jeune reptilienne s'était très bien accommodée du soleil tapant et de sa chaleur.

Après un long, très long moment de trajet, la jeune femme pouvait enfin apercevoir les eaux bleues, mais loin d'être paradisiaques, de la Mer Maudite.
Avec sa queue, elle se descendait à présent une dune en déroulement latéral, pour se mouver sur le sable mou : la naga roulait son corps sur le côté en un mouvement en boucle, mouvement naturel que les serpents désertiques utilisent.
Elle s'arrêta enfin de marcher et s'allongea sur le dos au pied de la dune, il se passa alors quelque chose de très peu joli à voir : la queue de la jeune femme se recouvrait d'une épaisse mue opaque sur toute sa surface, masquant toutes les écailles noires. Shakti fit la moue et soupira, puis en partant du bout de sa queue qui semblait informe, elle déchira l'exuvie avec son ongle pointu et tranchant, jusqu'à ses hanches. De l'exuvie déchirée sortirent alors deux belles jambes féminines et musclées. La jeune femme fit alors un grand sourire et se leva afin de s'extirper de la mue.
Elle ôta le voile rouge et léger qu'elle avait du nez jusqu'en bas du visage afin de se protéger du sable qui volait dans l'air lors des déplacements dans le désert, déposa ses armes au sol et elle s'étira afin de pousser un soupir de bien-être. Elle n'était plus très loin du point de rencontre qu'elle avait convenu avec un jeune assassin de la Congrégation de l'Ombre, elle pouvait bien se permettre une petite baignade.

La jeune femme barbotait depuis un petit temps dans l'eau, lorsqu'elle entendit des voix en approche et qu'elle aperçut la silhouette de deux hommes. Elle releva un sourcil et les vit se stopper en l'apercevant, ce qui l'amusa. Effectivement, pour deux hommes en vadrouille, tomber sur une jeune femme séduisante isolée et pataugeant dans l'eau, nue et sans défense, cela avait de quoi dérouter. Shakti roula sur le ventre, cachant son intimité, mais n'empêchant pas les vagues de venir caresser ses courbes. Elle continuait de fixer les deux hommes d'un air particulièrement aguicheur, si bien que les messieurs comprirent assez vite le message qui leur était adressé, et vu la vitesse avec laquelle ils rejoignirent la belle, on pouvait se douter qu'il s'agissait là de deux pirates plutôt idiots et pas très bien intentionnés...
Ce qu'ils étaient, Shakti n'en avait cure, elle ce qu'elle désirait en cet instant, c'était de l'amusement, et elle en eût, beaucoup. Que ça soit avec eux bien durs et bien vivants, mais également une fois qu'elle les tua en leur plantant ses crochets venimeux dans le cou.
La naga avait un sourire carnassier et amusé en regardant les deux cadavres et flottant sur l'eau. Shakti avançait en les tirant chacun par un pied, abandonnant finalement leur corps à la Mer Maudite et ses courants, ces deux idiots iraient alors s'échouer là où la Capricieuse les emporterait.

Après cet épisode, la jeune femme décida donc de se remettre en chemin, mais cette fois elle irait à pieds, il ne devait lui rester que quelques deux ou trois kilomètres.
C'est amusée, qu'elle parcourait la plage, pour finir par découvrir l'assassin qui était censé l'attendre, Utop, penché la lame à la main sur le corps d'un homme blond aux cheveux longs.


- Alors je vois qu'on traque les jeunes femmes durant mon absence, jeune recrue.





Histoire | Dialogue : RosyBrown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utop Libert
Tavernier

avatar

Messages : 1583
Expérience : 1574
Masculin Âge RP : 27

♦ Politique : 53
Métier : Chasseur - Expert
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Reaper, Sombral d'Utop +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
895/895  (895/895)
Vitesse: 627
Dégâts: 939

MessageSujet: Re: Guide pour la cuisson des héritiers de Nadsuhydr [PW Utop Libert, Dougal Keane, Shakti Vhahweyar & Yuli Sibli]   Lun 27 Mar 2017 - 1:30

Une voix de femme se fit entendre non loin de l'assassin. Gardant son emprise sur le mage, il se tourna vers celle-ci. Shakti ! Elle n'arborait pas son affreuse queue écaillée mais une paire de jambes qui semblaient bien humaines. Ce qu'elle dit froissa Utop, l'énerva au plus au point. Comment osait-elle dire une telle connerie ? Comment pouvait-elle insinuer que l'assassin avait une relation avec un homme ? Il avait envie de la planter elle, il avait envie de la faire saigner mais il savait qu'il ne faisait pas le poids face à cette horreur. De plus, cette action serait sévèrement punie par l'Ombre. Il ne souhaitait pas subir la colère de Styx. Chaque fois qu'il pensait à lui, il se rappelait de son rendez-vous dans le bureau de celui-ci, la peur qu'il avait eu.

Il fixa donc la femme d'un regard noir. La haine en lui était profonde et la colère ne cessait d'augmenter. Il devait tuer quelque chose, il devait faire couler du sang. La seule cible qu'il pouvait attaquer était ce sale mage. Toujours en regardant Shakti, il fit une entaille légère sur la gorge de l'Hérétique.

" Je ne traque pas les femmes, encore moins si ce sont des hommes ! "

En finissant sa phrase, l'assassin se mit à nouveau à regarder l'Albus dans les yeux avant de lui planter sa dague sur le côté de la gorge, laissant sa tête retomber lourdement au sol.

" Ça c'est pour le coup de pied enfoiré !  "

Il se releva et essuya le sable sur ses vêtements. Putain de sable ! Il en avait plein les poches. Il commença à secouer ses vêtements comme un demeuré tout en râlant et jurant bruyamment. Cette merde restait coincée au fond de ses poches, se glissait dans les plis de ses vêtements. A force de tout secouer comme un blaireau, du sable lui arriva dans les yeux. Un cri de colère sortit de sa bouche. Un cri de rage puissant. En plus d'avoir du sable partout, il en avait maintenant dans les yeux. Une fois tout son remue-ménage terminé, il s'adressa à la Femme Serpent :

" On fout quoi maintenant ? "




Venez boire un coup à LA TAVERNE et n'oubliez pas de VOTER pour Duralas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dougal Keane
Le Tribun ♦ Rôdeur

avatar

Messages : 4379
Expérience : 3525
Masculin Âge RP : 28

♦ Politique : 136
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Anor, aigle géant de Dougal [Emblème Gardien] +400, v+400 ; dissuasion : évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4002/4002  (4002/4002)
Vitesse: 859
Dégâts: 1830

MessageSujet: Re: Guide pour la cuisson des héritiers de Nadsuhydr [PW Utop Libert, Dougal Keane, Shakti Vhahweyar & Yuli Sibli]   Mer 5 Avr 2017 - 18:03

Le compagnon à plumes géant du Gardien avait l'intention de se poser sur la plage, proche de la mer, mais il se ravisa devant l'activité qui y régnait. Trois personnes étaient présentes : deux hommes et une femme. Dougal les voyait très clairement, Anòr n'avait pas besoin de décrire la scène. Le rôdeur savait même qui étaient ces individus. Allongé sur le sable se tenait la recrue qu'il devait rejoindre, Leigli Delnoch. À côté de lui était planté un humain enroulé de sombres draps. Un homme de la Congrégation, Utop, si Dougal se souvenait bien des détails qu'il avait lu à son sujet pendant la guerre. L'assassin menaçait de tuer le blondinet ; sa dague brillait contre son cou nu. Derrière lui, une jeune femme assistait à la bromance des deux humains. Un autre membre de la sombre faction de tueurs. Dougal l'avait déjà rencontrée, Shakti, une tueuse Naga manieuse de toutes sortes d'armes. Il avait combattu crabes et requins des sables à ses côtés et avait senti ses lames lui lacérer la peau durant la bataille. Malgré cette opposition, il ne lui prêtait aucun préjudice. C'était une combattante pure et dure. Certes, elle semblait aimer ôter des vies, mais elle n'avait rien à voir avec Saigo qui ne respectait aucune autre personne que lui et que l'Ombre elle-même.
Comme on pouvait le craindre, la situation dégénéra légèrement au sol. L'assassin planta la dague dans la nuque de la recrue, laissant le corps s'écrouler sur le sol. Le rôdeur pesta alors que le membre de la Congrégation entamait une danse de la victoire. Dougal dégaina son espadon et laissa l'aigle s'approcher assez du sol pour se laisser glisser et retomber sur ses pieds afin de faire face à ce tueur de sang-froid. Anòr remonta légèrement dans le ciel, mais resta assez proche pour plonger vers sa cible en cas de problème. Dougal se sentait confiant face à cet assassin, mais il n'était pas sûr de pouvoir gérer Shakti en plus. Le combat serait très serré. La victoire ne serait pas impossible, mais très difficile à atteindre. Le rôdeur n'avait pourtant pas le choix puisqu'il devait défendre son honneur et apporter justice. Comment pourrait-il continuer à être un Gardien s'il ne pouvait honorer la mort d'un camarade mort au combat ? Il était impensable que Dougal revienne à Stellaraë, rapportant la mort d'une recrue et avouant n'avoir rien fait en retour. C'était une situation très délicate, surtout après la victoire de la Congrégation sur Ishtar. Même si le Gardien l'emportait, il devrait faire prisonnier Utop et Shakti, à moins qu'elle ne veuille s'impliquer, mais ce serait étrange. Cela donnerait alors une bonne raison à l'Ombre de lancer une offensive sur la cité des Hommes.
- Pourquoi fallait-il donc que vous tuiez cet homme ? finit par demander le Gardien.

Peut-être fut-ce un coup de la Providence, mais le corps du blondinet s'évapora peu à peu et se brisa en particules magiques colorées. C'était comme un bouclier de cristal qui éclatait. Les fragments magiques disparurent et il ne resta aucune trace de l'homme aux longs cheveux blancs soyeux. Dougal avait entendu dire que le dénommé Leigli usait de magie notamment pour constituer un bouclier magique tout autour de lui. Ce devait être ce qu'il s'était passé ; le magicien avait usé de magie pour créer une sorte de leurre. Où était-il par contre ? Le rôdeur n'en savait strictement rien. La situation s'était un peu améliorée, mais elle n'était pas résolue pour autant ; l'assassin avait tout de même essayé de tuer un Gardien. Il avait lamentablement échoué, mais il avait tenté de la faire. C'était tout aussi condamnable...
- Et maintenant ? Je ne devrais peut-être pas vous laisser autant de temps pour préparer votre potentielle offensive, mais je ne sais absolument pas quoi faire. Contre vous deux, je n'ai que peu de chances de remporter le combat et vous mettre hors d'état de nuire.

Dougal soupira. L'affrontement était inévitable. Il ne lui restait qu'à espérer qu'il ne perde pas la vie. Son premier objectif serait de s'occuper du faux-meurtrier. Quitte à tomber, autant que ce soit de la main de la Naga.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuli Sibly
Muse noyée

avatar

Messages : 253
Expérience : 2011
Féminin Âge RP : 13

♦ Politique : 73
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pieuvre de Yuli +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2032/2032  (2032/2032)
Vitesse: 882
Dégâts: 612

MessageSujet: Re: Guide pour la cuisson des héritiers de Nadsuhydr [PW Utop Libert, Dougal Keane, Shakti Vhahweyar & Yuli Sibli]   Mar 2 Mai 2017 - 9:47

Les quartiers de Pirates, Ishtar.

Certaines nuits, de pleine Lune, comme il est de coutume, certains adorateurs profèrent d'obscures incantations à des puissances oubliées. C'est en ces lieux de débauche et beuverie, que se tient une fillette, aux allures d'innocente nymphe, le regard suavement posé sur un buste musclé et velu. Yuli Sibly contemple un traître, qui est alors soumis par deux autres hommes sous le regard de Narcilus, le Capitaine Pirate de l'équipage du drapeau Rouge.

L'homme est suspendu à un poteau, à hauteur de l'océan, et ses cris apeurés teintent l'air nocturne d'une ballade affreusement jouissive.

C'est ainsi que prospère l'idylle entre une fée obscure et un pirate choisi pour incarner la grâce du Seigneur Tempête.


- La Nuit est longue, et la Mer éternelle. Déclara Yuli Sibly, à genoux face l'homme suspendu à un poteau, entouré de torches gigantesques. Derrière la Muse, se tenait une bande de pirates, la tête baissée, en signe de prière au Dieu Abyssal.
- La Nuit est noire, et les océans profonds. Répondit le Capitaine Narcilus, de l'équipage au drapeau Rouge, avant de se placer aux côtés de la Nymphe qu'il regarda avec tout l'amour du monde. Laissons les traîtres retourner de là où tout Homme vient, ma chère.

Le clair de lune, radieux et stable, renvoyait sur la scène une lumière douce, bleuté, et tamisée. Yuli, une cape bleue revêtue, et son chapeau à plume couvrant une partie de sa longue chevelure de saphir,  s'avança dans l'océan qui se situait derrière le captif, hurlant qu'on le relâche.

Lorsque ses pieds nus rencontrèrent l'écume des vagues, elle ferma les yeux. Narcilus, son champion, allait être couronné aujourd'hui. Elle en ferait le Roi des Mers, comme promis, et elle serait la fée qui servirait ce guerrier légendaire... tout ce qu'il aurait à faire était de s'abandonner aux Tentacules. Elle pianota quelques accords sur sa harpe, de ceux qui s'élevaient dans les airs avec une grâce éthérique, qui déferlaient sur les Océans avec un calme apparent, dissimulant au plus profond de leur mélodie une magie aussi ancienne que les eaux elles-mêmes.

Bien assez tôt, un grondement rauque s'éleva de la Mer, et d'une vague anormalement haute, jaillie une flopée d'appendices serties de dents acérées, pas plus grosses que des serpents. Ils s'enroulèrent autour du prisonnier, sillonnèrent Yuli, tâtèrent Narcilus et quelques uns de ses matelots, ils étaient partout en un chaos de petits cris. Ceux qui prenaient peur étaient emportés.


"Accorde-nous puissance et longévité,
Permet-nous la communion, et lave nos péchés.
Que le sang des couards arrose tes écumes,
Ô grand C'thul, Seigneur des Abysses."

Sa prière résonna longuement dans l'obscurité de la nuit, son innocence apparente contrastant diaboliquement avec la violence de ses propos. La petite fille, innocente et courtoise, portait en elle les graines d'un Dieu sans pitié pour les créatures de la Terre, imparfaites et fragiles...
Comme son chant s'élevait, les tentacules traînaient, écartelaient, charcutaient, sans motfis apparent, tous ceux qu'elles trouvaient indignes. Même de dos, elle pouvait le sentir. Le parfum du sang comme une rosée matinale, l'aria féroce des lamentations de ceux qui vont connaître à jamais les joies des Profondeurs.
Ô C'thul ! Dieu Ancien ! Transcende-notre Humanité !

Ce spectacle infernal dura quelques instants, des moments de rare beauté, où un Dieu s'exprimait de son langage incompréhensible au regard humain, abattant sa colère et ses bénédictions sous de curieuses formes. Et au milieu du déluge de tentacules, toujours plus nombreuses et de leurs cris rauques, se tenait élégamment Yuli Sibly, son rictus innocent ornant une peau blanche et pure comme la neige.
Narcilus, le champion de la Muse, riait à gorge déployée en voyant la beauté de ce Dieu, auquel il vouait une profonde admiration, et crainte aussi. Mais son rire était dénué de crainte, car, et il le savait bien, Yuli l'avait béni, et aux yeux du grand Seigneur, Narcilus était un pion de choix. Le Capitaine qui détenait les secrets du Kraken.

Il se souvînt, quelques instants avant que les appendices mortels ne commencent à se retirer et que le sang de ceux qui étaient emportés ne vienne peindre le quais sur lequel ils se trouvaient, comment lui et Yuli s'étaient rencontrés.
Comment cette créature divine n'avait préféré l'aimer plutôt que de l'emmener dans les profondeurs. Il aimait cette Nymphe, de toute sa violence, et il ferait d'elle une Reine des Océans.

Ainsi, lorsque le silence de la nuit revînt sur les lieux du sacrifice, il passa un bras autour des épaules de l'Abyssale, qui le gratifia d'un regard farouche, et leva sa chope de rhum en direction de ses hommes. Les braves qui n'avaient pas flanché. Il déclara, en buvant une longue rasade ;


- Par ma barbe, les gars ! Voyez le pouvoir de celui qui veille sur notre équipage ! Loué soit le Seigneur des Pirates ! Le seul, l'unique Kraken !
- Loué soit le Kraken ! Répondirent-ils en chœur.
- Loué soit C'thul. Murmura Yuli, le regard perdu sur la vaste étendue d'eau, noircie et baignée par la Lune.

-------------------------

Narcilus, arborant son costume de Capitaine, comportant un ensemble rouge foncé, et un tricorne d'où pendaient moult ossements de requins, baleines, et autres créatures qu'il chassait pour le plaisir, accompagnait sa bien-aimée jusqu'aux quais d'embarquements.

Un peu plus loin derrière eux, se tenait la foule de matelots sous l'ordre de l'humain à la barbe noire. Yuli pensait souvent au caractère surnaturel du charisme de son amant. Le Seigneur avait accordé à Narcilus tout ce qu'un homme peut désirer ; pouvoir, popularité, gloire, et richesse, mais par dessus tout, il lui avait prêté la main de l'une de ses filles.

Ils marchaient bras-dessus, bras-dessous, regardant le fracas des vagues sur les pontons de bois avec le même regard subjugué. Ceux qui prêtaient à ces deux personnages des contes violents en se refusant à leur accorder humanité se trompaient ; Yuli et Narcilus, étaient des enfants des vagues, un Humain et une Abyssale, qui avaient appris que la poésie résidait en toute chose, même dans les plus obscures. Les fragiles ne pouvaient saisir l'ampleur qui menait les puissants à accomplir leurs objectifs.

Une fois arrivés près des barques, Narcilus entoura Yuli de son bras gauche et lui parla à voix basse :


- Vas avec l'océan, mon amour. Puisse ta traversée être aussi plaisante que possible, peut-être verras-tu d'exquises créatures, peut-être tueras-tu encore un Kraken... ahaha, je plaisante, ma bien-aimée. Je te souhaite de me revenir, emprunte de la puissance que l'on raconte résider à Wystéria. Là-bas, tu trouveras un temple, cherches-le, et en lui te seras accordé le pouvoir des anciens.
- Bien, mon Capitaine... promettez-moi de ne pas mettre le feu à cet endroit en mon absence. Elle enfouit sa tête contre lui, et remarqua, de nouveau, qu'il la dépassait de plusieurs têtes.
- Ne me demande pas l'impossible, allons. Je t'aime. Ils rirent ensembles, et s'entrelacèrent les doigts brièvement, avant que la cape de Yuli ne s'éloigne, paisiblement, et que seule sa main bleutée ne s'agite au loin, comme le drapeau d'un navire qui part en quête de nouveaux territoires.

Elle continua sa route, un moment, cherchant du regard le bateau qui était censée l'emmener à Wystéria, avant de tomber nez à nez avec des personnages qu'elle ne connaissait que trop bien.

Utop, l'étrange psychopathe des bois, un personnage qui lui inspirait une sensation de malaise permanent tant sa violence était prononcée. Shakti, l'amie de Styx, qu'elle ne connaissait pas plus que ça, mais en tant que femme elle voyait en elle un modèle. Il y avait également le Sir Keane. Un bel homme, qu'elle avait rencontré chez les Gardiens.

Un joyeux bordel, donc.

Mais il y avait aussi un homme, fort laid, avec qui Utop semblait avoir un différend. Sa chevelure était encore plus longue que celle de Yuli, ainsi le considéra-t-elle comme un ennemi d'office. Mais avant qu'elle ne fut sur l'embarcation, il avait déjà disparu. Alors qu'elle s'approchait d'eux, marchant désormais sur le sable, tout près du bateau, elle distingua la voix du Gardien.


- Et maintenant ? Je ne devrais peut-être pas vous laisser autant de temps pour préparer votre potentielle offensive, mais je ne sais absolument pas quoi faire. Contre vous deux, je n'ai que peu de chances de remporter le combat et vous mettre hors d'état de nuire.
- Je suis on ne plus d'accord, mais je vous interdit de perpétrer vos actes barbares ici. Les océans ne devraient pas subir vos sautes d'humeur, mes bons. Laissez-donc votre violence sur ces côtes, et profitons du voyage le voulez-vous ? Il serait dommage d'abîmer le visage de Sieur Keane, mais je ne souhaite pas non plus devoir subir les monologues de l'Ombre a propos de "comment détruire une cité avec du feu grégeois et en plongeant l'Humanité entière dans le désespoir", c'est long à force. Oh, et bonjour tout le monde, ça commence bien, hein ?

Elle sauta sur le bord de l'embarcation, laissant ses jambes pendre dans le vide tandis que d'un bras assuré elle prenait son harpe en main. Elle ne souhaitait pas les voir s'entretuer, mais elle voulait bien se faire voir par Shakti. C'était plus fort qu'elle, cette Naga était pour elle un symbole, au même titre qu'Emmh'a R'hoberts, l'actrice Abyssale qui incarnait Sha'Nelle, la reine des océans, dans la dernière pièce à la mode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakti Vhahweyar
Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 326
Expérience : 2494
Féminin Âge RP : 23

♦ Politique : 63
Métier : Bûcheronne - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Manticore de Shakti +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3282/3282  (3282/3282)
Vitesse: 815
Dégâts: 1739

MessageSujet: Re: Guide pour la cuisson des héritiers de Nadsuhydr [PW Utop Libert, Dougal Keane, Shakti Vhahweyar & Yuli Sibli]   Ven 19 Mai 2017 - 22:03

Shakti avait un sourcil levé. En quelques instants, Utop, cet autre membre de la Congrégation de l'Ombre, venait de planter sa lame dans le cou du blondinet. Le sang commençait à s'écouler sur le sable mais soudain le cadavre disparu : de la magie.

La jeune femme ne souhaitait pas perdre du temps à se demander ce qu'était devenu ce cadavre, car bien d'autres choses réclamaient son attention. Deux autres personnes venaient de rejoindre l'attroupement, deux visages qu'elle reconnaissait. Il y avait Yuli, jeune femme qui avait vite grandit, et surtout mûrit, qu'elle avait pû côtoyer un peu dans le QG de la Congrégation de l'Ombre, même si la jeune femme ne s'y était plus présenté depuis un bon moment ; et il y avait un Gardien, qu'elle reconnaissait plus que bien, lui ayant trouvé un certain charme lorsqu'elle l'avait affronté lors de la bataille des factions, et qu'elle avait croisé auparavant sur d'autres terres sablonneuses afin de combattre des crustacés. Pour ce qui était de l'abyssale, elle ne craignait rien, mais concernant le Gardien, cela s'avérait bien plus complexe, après tout il venait de voir l'un de ses compatriote se faire assassiner froidement.


- Et maintenant ? Je ne devrais peut-être pas vous laisser autant de temps pour préparer votre potentielle offensive, mais je ne sais absolument pas quoi faire. Contre vous deux, je n'ai que peu de chances de remporter le combat et vous mettre hors d'état de nuire.
- Je suis on ne plus d'accord, mais je vous interdit de perpétrer vos actes barbares ici. Les océans ne devraient pas subir vos sautes d'humeur, mes bons. Laissez-donc votre violence sur ces côtes, et profitons du voyage le voulez-vous ? Il serait dommage d'abîmer le visage de Sieur Keane, mais je ne souhaite pas non plus devoir subir les monologues de l'Ombre a propos de "comment détruire une cité avec du feu grégeois et en plongeant l'Humanité entière dans le désespoir", c'est long à force. Oh, et bonjour tout le monde, ça commence bien, hein ?

Shakti rebondit aussitôt sur les paroles de l'abyssale, tout en s'avançant vers elle et le Gardien.
- Rassure toi Yuli, je n'ai aucunement envie de continuer cette boucherie, bien le bonjour à toi. Utop, je te serais grée de ranger ton arme. Tuer, c'est bien, mais le faire avec élégance et avec raisons, c'est mieux, daigne te contrôler sinon je te renvoie à la Congrégation et nous aurons une sérieuse discussion avec toi, si tu vois ce que je veux dire, et n'essaie pas de discuter, tu perdrais...beaucoup.

La jeune femme s'avança vers le guerrier avec un sourire sincère, lui tendant la main.
- Je m'excuse du comportement de cette recrue de la Congrégation de l'Ombre envers votre camarade. Je connais la discipline qui règne dans vos rangs et votre sens de l'honneur... Honneur que beaucoup chez nous que connaissent pas -elle jeta un regard de braise à Utop- mais que j'ai pu apprendre au sein de ma famille. Je ne tiens pas à ce que nous nous battions et je ne prendrais pas la défense de ce boucher, c'est nullement pour lui que je vous dis cela, mais nous semblons vouloir emprunter la même embarcation et j'avoue ne pas être venue jusqu'ici pour me battre pour un imbécile. Donc si vous l'acceptez, cher Monsieur Keane, rejoignons Yuli et demandons à cet équipage de fortune de mettre les voiles.

La naga passa devant Dougal afin de grimper sur la rambarde et rejoignit Yuli sur le pont, regardant les deux hommes restés sur la plage. Elle se tourna alors vers Utop et lui jeta :
- Toi, si tu désires toujours nous suivre, tu te tiens à carreau, tu vas donner un coup de main à l'équipage et surtout, tu restes loin de ce Gardien. Si tu crées le moindre souci sanglant sur cette embarcation, c'est moi qui vait te planter la lame de ma faux dans la gorge, tu es prévenu.

Shakti n'était pas du genre à menacer mais plutôt à passer à l'action. Si elle en avait eu la possibilité, elle aurait volontiers refait le portrait de ce Utop. Elle ne lui avait pas donné rendez-vous en ces lieux si elle avait su à l'avance à quel point il pouvait être susceptible et intenable. La jeune femme était au fond d'elle dépitée car mis à part l'Ombre et elle même, personne à la Congrégation semblait avoir un soupçon d'honneur, d'intelligence et de classe. Hélas...





Histoire | Dialogue : RosyBrown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Utop Libert
Tavernier

avatar

Messages : 1583
Expérience : 1574
Masculin Âge RP : 27

♦ Politique : 53
Métier : Chasseur - Expert
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Reaper, Sombral d'Utop +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
895/895  (895/895)
Vitesse: 627
Dégâts: 939

MessageSujet: Re: Guide pour la cuisson des héritiers de Nadsuhydr [PW Utop Libert, Dougal Keane, Shakti Vhahweyar & Yuli Sibli]   Sam 20 Mai 2017 - 6:55

Si il avait su qu'un autre Gardien arriverait du ciel, Utop aurait peut-être réfléchi avant de tuer l'Hérétique. Comment aurait-il pu prévoir quelque chose d'aussi absurde ? L'homme venait de sauter d'un aigle et semblait prêt à intervenir. L'assassin le connaissait vite fait, il savait que face à lui il n'avait pas vraiment de chance de s'en sortir. Malgré tout, il n'était pas prêt à abandonner et commença à tendre le bras vers Dougal afin de le tenir un peu à distance. Mais quelque chose de plus absurde se produit, quelque chose qui effraya Utop. Le corps de Leigli disparu ainsi que le sang qui recouvrait le sable. Impossible ! L'assassin sursauta puis recula de peur, toujours le bras tendu pour que l'autre ne l'approche pas. Était-ça qui arrivait lorsque l'on mourait ? On se mettait à éclater et à disparaitre ? Non, impossible ! Il en avait déjà tuer des gens et jamais il n'avait vu ça. Rien que sur le champ de bataille de la dernière grande guerre, les corps pourissaient mais n'avaient pas volé en éclat.

Ses interrogations à propos de cette disparition mystérieuse s'arretêrent quand il entendit la voix d'une autre personne. Cette voix ne lui disait rien et ne lui plaisait donc pas. Était-ce un autre Gardien tombé du ciel ou bien sortit du sol voire même apparu là comme par magie ? À ce niveau là, Utop s'attendait maintenant à tout. Il tourna légèrement la tête, gardant toujours un oeil sur son opposant et reconnu une personne qu'il avait déjà croisé quelques fois mais à qui il n'avait jamais prêté grande importance. Si ses souvenirs étaient bons, elle se nommait Yulli, c'est à peu prêt tout ce qu'il savait d'elle.
Elle demanda à ce que le sang ne coule plus sur la plage. Utop n'en aurait rien eu à faire si Shakti n'avait pas continué sur cette lancée en lui demandant de ranger sa dague sous peine de lourdes sanctions. Il voulut dire quelque chose, mais il savait qu'il avait tout intérêt à ne pas l'enerver. Elle discuta un peu avec l'autre en lui lançant des regards noirs. Il n'osait plus la regarder tant qu'elle ne s'adressait pas à lui, il sentait que la moindre erreur de sa part lui ferait passer un très mauvais quart d'heure.

Shakti et Yulli était maintenant dans l'embarcation. La Femme Serpent s'adressa à nouveau à la recrue, lui indiquant ce qu'il devait faire si il ne voulait pas finir six pieds sous terre. Il baissa les yeux et répondit d"un " Oui Madamme " remplit de peur. Jamais il ne s'était senti aussi dominé par quelqu'un. Il monta sur l'embarcation, fuyant le regard de la femme et attendit de nouveaux ordres.




Venez boire un coup à LA TAVERNE et n'oubliez pas de VOTER pour Duralas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dougal Keane
Le Tribun ♦ Rôdeur

avatar

Messages : 4379
Expérience : 3525
Masculin Âge RP : 28

♦ Politique : 136
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Anor, aigle géant de Dougal [Emblème Gardien] +400, v+400 ; dissuasion : évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4002/4002  (4002/4002)
Vitesse: 859
Dégâts: 1830

MessageSujet: Re: Guide pour la cuisson des héritiers de Nadsuhydr [PW Utop Libert, Dougal Keane, Shakti Vhahweyar & Yuli Sibli]   Dim 28 Mai 2017 - 1:10

Dougal tenait à peine debout sur l'embarcation le menant à Wystéria. Il se cramponnait à la barre et tentait tant bien que mal à ne pas laisser s'échapper ce qu'il avait dans l'estomac. De fortes vagues vinrent se fracasser contre la coque, mais elles n'étaient pas dangereuses selon les dires des matelots. Le rôdeur était certain qu'ils lui mentaient ; la force dégagée par cet affrontement entre le navire et la mer ne pouvait pas être normal. De temps en temps, il recevait des éclaboussures qui lui trempaient entièrement le visage. Mais qu'est-ce qui l'avait donc pris de réaliser un voyage dans de telles conditions ? À côté de lui, ses "camarades" ne semblaient pas du tout affectés, et il lui semblait même qu'ils arboraient un sourire moqueur en coin de lèvre. Oh ils pouvaient se moquer, ces brigands de la Congrégation. Le Gardien n'avait pas eu beaucoup de chance. Enfin presque. Le Stellarois avait été extrêmement chanceux de ne pas avoir à combattre ces trois individus. Il devait s'en réjouir. Hélas, l'humain n'avait pas la tête à ça.
- Vous ne devriez pas trop y penser, lui conseilla un matelot.

Ce dernier était un peu plus jeune que les autres, mais possédait exactement la même carrure. Les marins étaient bien obligés d'être aussi musclés pour survivre dans cet enfer aqueux. Le rôdeur lui jeta un œil noir. Comment pouvait-il penser à autre chose lorsque tous ses sens étaient déroutés par l'environnement ? L'odeur de sel lui emplissait les narines et lui grattouillait la gorge. La mer se donnait un malin plaisir à l'asperger toutes les deux minutes et se pavanait à perte de vue pour lui rappeler la galère dans laquelle il s'était fourré. Le bruit des vagues, le grincement de la coque et du vent jouant avec les voiles occupaient ses oreilles et l'empêchaient d'écouter au mieux les conversations des mercenaires de la Congrégation de l'Ombre avec qui il partageait la traversée.
- Vous êtes un Gardien, pas vrai ? Je viens de Stellaraë moi aussi, mais je n'ai pas voulu y rester (Dougal portait finalement son attention sur lui) Les Nobles. Je n'ai pas voulu rester à cause d'eux. Toujours avec leurs grands airs à nous regarder comme si nous n'étions que des moins que rien.

Le jeunot semblait en colère mais aussi très triste. Il avait sûrement eu quelques problèmes avec les "Grands des Tours d'Ivoire". Dougal ne pouvait lui donner tord ; il savait comment ils se comportaient et avait connu ça. Maintenant, ce garçon était lié à la liberté des Mers et Océans dùralassiens. Le rôdeur avait entendu dire que beaucoup de matelots tombaient amoureux de cette vaste étendue d'eau salée car celle-ci leur faisait oublier les problèmes de la société.
Dougal se tourna et s'assit dos contre la rambarde sur laquelle il prenait appui quelques secondes plus tôt. Le rôdeur fixait le mât qui tanguait et repensait à une session d'entraînement avec un Noble. Ce valet n'avait absolument rien à voir avec les autres progénitures de la Noblesse que l'on pouvait croiser sur la promenade du Quartier Commercial. Il s'était adressé aux Gardiens qu'il avait entrainés comme s'ils étaient ses propres petits frères. Ce Noble ne les avait pas vu comme de simples combattants. C'était bien au-delà de ça.
- On trouve de tout dans ce monde et même parmi une population de nigauds, il existe de magnifiques exceptions. Pourtant cela n'excuse pas leur comportement. Chacun devrait être traité équitablement, mais tant que la Justice sera entre les mains d'une Noblesse orgueilleuse et mégalo, ce sera impossible.

Le marin ne dit mot. Le Gardien avait sans soute raison, mais il s'était bien gardé de dire qu'il voulait arranger les choses. De toute manière, le jeune matelot n'allait pas revenir à Stellaraë ; il avait trouvé la vie qu'il désirait avec ses compagnons de voyage. Dougal ne pensait plus à l'embarcation et la difficulté de la traversée. Le rôdeur était reparti pour la cité des Hommes, quelques années en arrière. Il se souvint de ce combat entre le valet du Roi et trois de ses compagnons. Le Gardien se remémorait parfaitement tous les mouvements de ce puissant combattant ; il avait analysé chacun de ses coups et établi les erreurs de ses opposants ainsi que les possibles points faibles de ce guerrier.



Lorsque le Stellarois rouvrit les yeux, il était de retour sur ce maudit bateau frémissant. Pourtant, il semblait bien moins affecté par les roulements des vagues sur la coque. Le rôdeur se félicita de son adaptation, mais tout de suite après, il se leva avec précipitation et laissa ses bras pendre le long de la rambarde. C'était juste ! L'humain n'avait pas offert à la mer son déjeuner, mais il n'avait pas été loin de le faire.
- Quel enfer ! grogna-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuli Sibly
Muse noyée

avatar

Messages : 253
Expérience : 2011
Féminin Âge RP : 13

♦ Politique : 73
Métier : Sculptrice - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pieuvre de Yuli +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
2032/2032  (2032/2032)
Vitesse: 882
Dégâts: 612

MessageSujet: Re: Guide pour la cuisson des héritiers de Nadsuhydr [PW Utop Libert, Dougal Keane, Shakti Vhahweyar & Yuli Sibli]   Dim 28 Mai 2017 - 12:23

Le spectacle offert par les exactions d'Utop avait laissé dans la bouche de la sorcière un goût amer. Ainsi, la différence entre les subalternes et les cadres de la Congrégation était grande... de simples chiens avides de violence dans un but de compensation. Pas étonnant que le milieu soit si peuplé d'hommes, pensa-t-elle avec un petit sourire tandis qu'elle montait dans l'embarcation.

Alors que le périple était à peine entamé, elle remarqua que le Gardien, manifestement peu friand des voyages marins (encore fallait-il que ce ne soit pas sa première fois, les voyages en bateau étant des privilèges destinés aux aventuriers, ou aux marchands). Ses yeux vagabondèrent longuement, s'abandonnant aux flots qui venaient parfois heurter leur embarcation, parfois aux matelots qui passaient d'un côté à l'autre. Yuli se contentait de rester debout, les deux mains sur la rambarde, en profitant du soleil et de l'air salin.

Elle pensa longuement à ce qu'il s'était passé. Même en côtoyant les pirates, et elle savait Narcilus comme l'un des plus sanglants, jamais ils n'avaient attaqué sans raison, et l'acte de l'assassin, outre l'erreur diplomatique grandiose, dénotait une farouche psychose qu'elle savait profondément ancrée à Lédéhi.
Ce manoir avait été envahi par la folie et la soif de sang, le terme "assassin" (Styx lui avait appris qu'il venait des contrées désertiques et, passé un temps, seule la crème des combattants avaient accès à ce titre noble, distinction de prouesses subtiles et discrètes) avait totalement été entaché.

En quittant les Gardiens et leur sens de l'honneur, qui les rendait un peu naïfs à ses yeux, elle avait intégré les rangs de Styx pensant trouver en eux des camarades de magie folle, d'aventures interdites et de découvertes libres, non dictées par quelques conventions morales et sociales, mais elle avait surtout trouvé des tonnes de gars qui souhaitaient imprégner leur lames de ce que la vie leur avait nié.
Elle eut une moue attristée, et se dit qu'il faudrait qu'elle discute avec Shakti de toute urgence. Mais avant cela, elle se dirigea plutôt vers les matelots qui la regardèrent comme tout homme n'ayant pas aperçu de femme depuis un bout de temps. (Autre les pauvres filles des bordels portuaires.)

Ignorant les simples brigands, elle alla directement à celui qui tenait la barre. Elle le connaissait, surtout parce qu'il était un proche de Narcilus, un ancien loup de mer, qui avait intégré son bien-aimé dans ses rangs l'espace d'un temps.


- Prêtresse. Que me vaut le plaisir de ta venue ?
- Narcilus m'a informé de la présence d'un temple à Wystéria. Je m'y rends.

Il désigna d'un signe de tête l'arrière du bateau, sans lâcher l'océan du regard.

- Avec eux ?
- Oui. Soyez bons avec le Gardien, l'alignement politique ne devrait pas prôner sur la qualité humaine.
- Comme bon te semble, on compte pas chercher de noises à la troupe de psychopathes de toute façon. Mauvais pour les affaires, on assure simplement le transport. Au fait... aurais-tu encore un peu de cet élixir à base d'algues ? Ma femme... elle souffre encore de son dos. Je lui ai dis d'arrêter les sabordages pourtant...

Elle le remercia en lui offrant l'élixir qu'il désirait et regagna le pont, en se dirigeant cette fois vers Dougal.

- Si tu es malade c'est par manque d'habitude... il vaut mieux tenter d'apprécier la beauté de l'océan plutôt que ses dangers, ça aide tu sais. Ne te dis pas que les vagues sont fortes, mais plutôt qu'elles nous portent vers notre destination avec vigueur.

Puis elle posa à son tour les yeux sur l'infinité d'azur. Majestueuse et impressionnante, comme à son habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shakti Vhahweyar
Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 326
Expérience : 2494
Féminin Âge RP : 23

♦ Politique : 63
Métier : Bûcheronne - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Manticore de Shakti +350, 150, v+300)

Stats & équipements
Vitalité:
3282/3282  (3282/3282)
Vitesse: 815
Dégâts: 1739

MessageSujet: Re: Guide pour la cuisson des héritiers de Nadsuhydr [PW Utop Libert, Dougal Keane, Shakti Vhahweyar & Yuli Sibli]   Ven 9 Juin 2017 - 21:38

Shakti n'avait pas adressé la parole à Utop depuis qu'il était monté à bord. Elle l'avait sommé d'aller se poser dans un coin et ne plus faire parler de lui, ce qu'il semblait avoir fait et heureusement, sinon elle n'aurait aucun scrupule à balancer sa dépouille aux requins. Décidément, depuis son départ de Lédéhi rien ne s'était déroulé comme prévu.

La jeune femme était adossée à un mât, bras croisés, un pied appuyant sur le bas du mât, observant la vie à bord. Il y avait une bonne dizaine de matelots affairés à leur tâche. Shakti ne connaissait rien de la vie de marin, c'était la toute première fois qu'elle montait à bord d'un bateau. Cette nouvelle aventure et l'idée de découvrir cette nouvelle terre qui s'appelait Wystéria la rendait folle d'excitation.
Shakti était d'autant plus excitée et amusée d'avoir croisé Yuli Sibly et Dougal Keane, ciel que le monde était petit et si vaste à la fois. Si elle avait dû parié, elle n'aurait jamais pensé faire cette traversée avec ces deux-là. Encore les croiser sur Wystéria, c'était assez possible, mais prendre le même bateau? La jeune femme ria toute seule, se détachant du mât. Elle se dirigeait vers la proue et avait envie d'observer les vagues se fendre au passage du navire. Elle resta quelques instants là, observant l'eau, guettant la moindre chose. Dans le bleu des mers maudites, le regard et l'esprit avaient vite fait de se perdre et les minutes pouvaient défiler sans qu'on s'en aperçoive.
La jeune femme reprit alors ses esprits puis se retourna, balayant l'embarcation du regard. Elle soupira. Les heures allaient malgré tout être longues et il faudrait tuer le temps.
C'est alors que ses yeux se posèrent sur l'arrière du bateau : Yuli et Dougal étaient proches, semblant discuter. La jeune femme esquissa un sourire, voilà une activité à faire, quoi de mieux que d'aller voir de quoi ces deux là parlaient?

Shakti traversa le pont et arriva à niveau des deux passagers. Yuli était fidèle à elle-même, même le vent ne pouvait la décoiffer, cette jeune femme était toujours éblouissante. On ne pouvait pas dire la même chose de Dougal... Il avait le teint gris et ne semblait pas du tout dans son assiette. Shakti esquissa un sourire moqueur et vint se placer près de lui, il était désormais entouré de l'abyssale et de la naga.


- Alors Dougal, vous supportez mal l'air marin à ce que je vois. Vous n'avez pas l'estomac très accroché didonc...

Elle s'était adressée à lui d'un air moqueur, le fixant d'un oeil malicieux.

- Yuli, tu n'aurais pas une petite potion pour apaiser ce pauvre homme et le sauver de la gène de rendre son déjeuner?  





Histoire | Dialogue : RosyBrown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dougal Keane
Le Tribun ♦ Rôdeur

avatar

Messages : 4379
Expérience : 3525
Masculin Âge RP : 28

♦ Politique : 136
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Anor, aigle géant de Dougal [Emblème Gardien] +400, v+400 ; dissuasion : évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
4002/4002  (4002/4002)
Vitesse: 859
Dégâts: 1830

MessageSujet: Re: Guide pour la cuisson des héritiers de Nadsuhydr [PW Utop Libert, Dougal Keane, Shakti Vhahweyar & Yuli Sibli]   Mer 14 Juin 2017 - 19:49

Yuli, l'abyssale aux doigts mélodieux, s'approcha du Gardien pour lui administrer conseils afin qu'il ne déversa pas le contenu de ses entrailles sur le sol ou contre la coque. Elle avait beau vanter les merveilles de l'océan, Dougal ne parvenait pas à dénicher la beauté derrière l'incessant séisme qui touchait le navire. Le rôdeur ne pourrait pas se concentrer sur les bienfaits de l'infinie étendue d'eau bleutée. Par contre, il pouvait détourner son attention des causes de son mal-être en discutant avec la jeune fille. Chose qu'il fit, car le Gardien avait besoin de lui parler. Calmement, il se laissa glisser contre la rambarde et s'assit, appuyé contre celle-ci. La jambe gauche repliée contre lui et la droite tendue devant lui, Dougal adoptait une position qui allégea ses maux. Peut-être était-ce dû au fait qu'il ne voyait plus trop la mer. Le Gardien prit une grande inspiration et se renseigna sur Yuli :
- C'est dommage que tu nous ai quittés, tu avais fait de grandes choses dans la Pyramide. Sans toi, nous n'aurions peut-être pas pu venir à bout de cette satanée momie. (il rit jaune, imaginant une deuxième défaite contre ces faibles créatures) Pourquoi avoir rejoint la Congrégation ? (Là, Dougal prit un air sérieux et fronça des sourcils, non pas de mécontentement) Je pense que tu serais bien plus à l'aise avec les pirates. La liberté d'agir comme bon te semble, plus aucune contraire politique à bord d'un bâtiment rempli de rires, de chansons, d'alcool et d'autres joyeusetés. Et puis, cette constante proximité avec les océans.

En tant qu'abyssale, ça semblait logique pour le Gardien qu'elle souhaite rester proche de l'eau, sa patrie. Peut-être qu'elle ne la considérait pas en tant que telle, mais on ne peut pas éternellement fuir ses origines et ses racines. Là, dans l'eau, s'étend un monde fantastique et grandiose. Mais les humains comme Dougal n'y sont pas conviés. Seuls les enfants de ces eaux peuvent profiter du spectacle. Et puis, de toute façon, la navigation n'avait pas l'air de vouloir accepter le rôdeur.
Du coin de l'œil, le rôdeur aperçu une femme élégante se glisser jusqu'à eux : la combattante naga, Shakti. La seule personne de la Congrégation qui méritait qu'on s'attarde dessus. Elle n'avait rien d'une tueuse de sang-froid avec pour seul objectif la reconnaissance de sa propre force. Ce n'était pas une Saigo, imbue d'elle-même, pensant pouvoir maîtriser n'importe qui. La naga n'était pas non plus obnubilée par l'idée de trancher la gorge de n'importe quelle proie à sa portée, comme ce crétin d'assassin qui avait embarqué avec eux. D'ailleurs, le Gardien aurait bien voulu lui jeter un regard noir, mais il ne le voyait nul part. Tant mieux ! Shakti n'était pas non plus au service de la destruction et du chaos comme cet énergumène malin, inventif et lucide qu'était cet illuminé de Styx. Et, d'après ce que l'humain se souvenait d'anciennes rencontres, la guerrière de la Congrégation n'était pas non plus réfugiée dans l'ombre à fomenter des complots de couards comme l'étaient Alrun, et ses deux sbires que le rôdeur avait rencontré trois années en arrière en allant à Kastalinn, secourir la belle "princesse" rousse Aldéheid. Non. Shakti était respectueuse envers ses adversaires. Elle n'était pas emprise d'un désir fou de répandre le sang. La naga était la lueur de la Congrégation, celle qui pouvait rapporter les honneurs sur cette bande de tueurs décérébrés. Mais pour l'heure, la guerrière était d'humeur taquin et n'hésita pas à titiller le rôdeur sur sa condition quelque peu déplorable. Elle alla même à demander à l'abyssale un remède pour le sortir de sa torpeur.
- Vous êtes bien gentille, ma Dame, mais je vous assure que je ne délivrerais pas mon précédent repas de l'entrave de mon estomac.
Et en plus ça rime ! Ah. Je fais des rimes. Voilà autre chose !


Dougal se massa les tempes, les arcades et le tempes et finit par se donner une petite claque pour reprendre ses esprits et se réveiller de l'abattement dont il était témoin. En tant que Gardien, il pourrait tout de même montrer un peu plus de prestance. Même l'assassin tenait le coup. Quel charlot ce Stellarois !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guide pour la cuisson des héritiers de Nadsuhydr [PW Utop Libert, Dougal Keane, Shakti Vhahweyar & Yuli Sibli]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Guide pour la cuisson des héritiers de Nadsuhydr [PW Utop Libert, Dougal Keane, Shakti Vhahweyar & Yuli Sibli]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Guide pour étoffer votre rôle-play
» Monter sa team 6 mana pour farmer des feeders + tickets d'arène
» Guide du débutant !
» [Triche] Guide création de pokémons légit
» Guide pour bien débuter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Mers & Océans :: Les Mers maudites-