Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Grom la Panse
Le Monde de Dùralas a précisément 1390 jours !
Dùralas, le Dim 20 Aoû 2017 - 4:16
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim

Partagez | 
 

 Esprit barbare [PW Selsya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dragoholt Campbell
Chevalier Errant

avatar

Messages : 245
Expérience : 1703
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Maître
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1151/1151  (1151/1151)
Vitesse: 382
Dégâts: 735

MessageSujet: Esprit barbare [PW Selsya]   Ven 24 Fév 2017 - 21:16

Le Mont Tagne, le sommet de Dùralas, le point culminant des Baldors. Un fief historiquement protégé par les Kazhariens, et majoritairement peuplé de Géants plus ou moins évolués. Bien que je fasse encore officiellement partie des troupes de l'Imperator, je n'étais plus en phase avec le fonctionnement de la faction de BaldorHeim depuis longtemps. D'ailleurs, ce voyage vers le toit du monde était sans doute ma dernière étape avant de quitter définitivement les Kazhariens. Où irais-je ensuite ? Rejoindrais-je la tristement célèbre Congrégation de l'Ombre, comme le Général Galhaad me l'avait proposé ? Je n'en étais pas encore sûr. Ce groupe de mercenaires recelait de combattants d'exceptions, sans doute capable de m'aider à retrouver ma force d'antan pour enfin, accomplir ma quête, et détruire le Comte Motch'Hollow... Mais leur mode de fonctionnement ne me plaisait pas vraiment.

Plutôt que de me rendre dans "La Demeure Isolé", j'avais préféré reprendre la route de l'Est. Le Mont Tagne m'était apparu comme une évidence. C'était une zone propice à l'entraînement intensif, et c'était d'ailleurs la principale raison de ma présence. Dans le froid, dans la neige et en haute altitude, les conditions difficiles me poussaient à donner le meilleur de moi-même à chaque mouvement. L'expérience m'avait montré qu'une quête vers le Château de Motch'Hollow était avant tout une course de longue haleine, car il fallait se frayer un chemin dans l'impardonnable Perracie, et ses armées de gobelins et autres créatures maléfiques. L'endurance était le meilleur atout dont je pouvais disposer, plus encore que l'habileté lame en main. En parlant de lame, j'avais récemment troqué mon épée contre une lance, et j'avais récupéré une arme inédite pour moi : le tonfa. Il s'agissait de deux armes complètement différente, que je devais donc m'efforcer d'apprendre à manier correctement. Les pieds enfoncés dans la neige jusqu'aux chevilles, vêtu d'habits chauds, je répétais des passes d'armes, inlassablement, du matin au soir. J'avais établi mon campement dans une petite grotte, où un feu de camp permettait à mon chat, Malidios, de ne pas mourir de froid. Moi-même je grelottais. La neige et le manque d'oxygène ne m'aidait pas à conserver une chaleur corporelle optimale. Mais c'était nécessaire, afin que je regagne la force qui fut la mienne il y a des années.

Toutefois, l'entraînement n'était pas la seule raison pour laquelle j'avais gravi le Mont Tagne. Je comptais monter jusqu'au sommet. Perché au-dessus des nuages, au point culminant de tout Dùralas, je désirais méditer. Quelques jours plus tôt, en pleine ascension, j'avais fait escale dans la hutte de Ciryis Caltiel, une guérisseuse stryge blanche, qui vivait en ermite. C'était elle qui avait enseigné tout ce qu'elle savait sur la magie bénéfique à Syeda, l'amour de ma vie, perdue dans la dernière expédition cauchemardesque, menée en Perracie en sa compagnie, ainsi que celle de son frère Caomh. Elle avait donné sa vie pour moi, et depuis, pas un jour ne passait sans que son image hante mon esprit.

J'aurais tellement aimé qu'elle soit là pour me conseiller... Avais-je déploré face à Ciryis.

Pourquoi n'irais-tu pas communier avec elle, là où la frontière entre les hommes et ceux qui ne sont plus est la plus faible ? Avais rétorqué la vieille guérisseuse, avec bienveillance.

J'avais donc poursuivi mon ascension, tout en redoublant d'effort dans mon entraînement. Une fois arrivé en haut, ressentirais-je quoi que ce soit ?

Pour l'instant, c'est surtout ce foutu froid que je ressens... Grommelais-je alors que je regagnais mon campement. Le brouillard, couplé aux fins flocons de neige qui tombaient continuellement depuis deux jours, rendait bien imprudente l'idée d'escalader les derniers mètres du Mont Tagne. Alors je patientais, espérant juste ne pas tomber sur quoi que ce soit de trop dangereux pour moi ou Malidios. Ou quiconque pourrait s'aventurer dans ce sommet reculé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selsya Åsa
Jarl de la Milice ♦ Envoûteuse glaciale

avatar

Messages : 363
Expérience : 3015
Féminin Âge RP : 114

♦ Politique : 90
Métier : Forgeron d'A. - Maîtresse Absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Orrur, chouette de Selsya +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
2407/2407  (2407/2407)
Vitesse: 212
Dégâts: 3219

MessageSujet: Re: Esprit barbare [PW Selsya]   Sam 27 Mai 2017 - 3:49

Les Montagnes du Baldor.
Ca faisait une éternité que Selsya n'avait pas foulé la poudreuse qui tapissait le sol de cette région. En effet, la jeune femme n'était pas revenue dans le coin depuis un peu plus de deux années, lorsqu'elle avait décidé d'abandonner la demeure de son oncle Lómion. Elle en avait fait du chemin depuis...
Elle qui ne savait presque pas maîtriser sa magie était désormais devenue une mage de renom, elle qui était persuader de se venger de ses géniteurs avait étrangement trouvé la paix à la Milice, dont elle était devenue rapidement la Jarl, personne la plus haut gradée de cette faction. La jeune femme était tellement éloignée de ce qu'elle était en quittant son foyer pour partir à l'aventure et il fallait avouer que cette aventure lui avait été très favorable, tout avait changé en elle, à l'exception de son caractère et de son physique.

Cependant, elle revenait sur ces terres avec un pincement au coeur : depuis son départ, elle n'avait donné aucune nouvelle à son oncle. Non pas qu'elle ne pense pas régulièrement à lui, mais elle avait eu besoin de couper avec cette partie de sa vie. Elle ne s'y reconnaissait pas, telle une princesse enfermée dans un manoir, exilée dans une petite ville d'elfe des glaces se cachant de la civilisation et vivant en autarcie, elle avait détesté ces années, malgré l'affection profonde qu'elle portait à son oncle.
Il était devenu difficile, plus le temps s'écoulait, de songer à lui écrire. Plus le temps passe, plus la gêne s'installe, plus les esprits s'éloignent, parfois les coeurs aussi. Mais dans le coeur glacé de la jeune femme, l'affection pour son oncle ne tarirait jamais, car lui seul lui avait révélé ce qu'elle était. Un jour, elle espérait le remercier et lui faire découvrir ce qu'elle était devenue, quelle femme elle était devenue, passant de l'éducation d'une princesse délicate à celui d'une combattante hors-pair et à la tête d'une armée d'hommes robustes et puissants. Elle se demandait comment le vieil elfe réagirait en voyant sa précieuse portant une armure, une hache et menant ses hommes à la bataille. Sans parler de ses pouvoirs qu'elle savait faire jouer en sa faveur dorénavant...

Ce jour viendrait peut-être, mais ce n'était en tout cas pas l'heure. La jeune femme remontait d'un voyage qu'elle avait effectué à Wystéria, où elle avait compris le secret de sa glace, apprivoisé son Esprit. Elle devait cependant faire un arrêt à BaldorHeim, c'est pourquoi elle se trouvait dans les Montagnes, et, elle avait estimé qu'une petite retraite au sommet des Monts lui ferait le plus grand bien, comme autrefois.

La jeune femme était seule sous la neige tombant à légers flocons, accompagnée d'Orrur, sa chouette à bois de cerfs et Sleipnir, son fidèle cheval arànien, qui l'accompagnait partout dans ses déplacements. Elle tenait Sleipnir par la bride, le guidant sur les flancs de la montagne, marchant à ses côtés. Orrur allait et venait dans les airs, ce qui amusait toujours autant Selsya.
Elle portait un long manteau de fourrure, encapuchonnée avec ses cheveux presque blancs en partie détachés mais avec quelques tresses sur les tempes auxquelles étaient accrochées des perles de métal finement ouvragées. On ne pouvait distinguer sous son manteau uniquement une paire de gants, un pantalon de cuir marron qui collait à ses formes pour suivre ses mouvements et de longues bottes de cuir d'un marron légèrement plus clair, sur lesquelles étaient disposées plusieurs lanières de cuir et de laçage pour bien maintenir ses chevilles dans ce paysage pas très accueillant.
La jeune femme résistait bien au froid mais elle devait cependant garder une certaine chaleur corporelle pour son propre confort. Orrur quant à lui était issu d'un étrange accouplement d'une chouette effraie et d'une harfang, lui accordant une résistance accrue au froid et Sleipnir un pur arànien brun foncé, tous deux à l'instar de leur maîtresse tenaient le froid en habitude et n'en souffraient pas. Selsya avait tout de même couvert Sleipnir d'une épaisse couverture, elle tenait malgré tout qu'il ne manque de rien.

L'elfe des glaces avançait paisiblement, respirant à pleins poumons l'odeur des lieux et elle appréciait tellement ces moments solitaires dans la montagne, et malgré son amour pour Kastalinn et ses environs, se retrouver à cet endroit lui faisait un grand bien et lui réchauffait le coeur, après tout elle n'était pas loin de son véritable foyer et de sa famille.
Selsya était dans ses pensées, lorsqu'elle aperçut un peu plus loin de la fumée qui montait au ciel : quelqu'un semblait s'être établi à quelques pas d'ici. La jeune femme, sur ses gardes, décida d'aller voir ça de plus près.







Jurassic World Esprit barbare
Dialogue : #5472AE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dragoholt Campbell
Chevalier Errant

avatar

Messages : 245
Expérience : 1703
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 00
Métier : Forgeron d'A. - Maître
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1151/1151  (1151/1151)
Vitesse: 382
Dégâts: 735

MessageSujet: Re: Esprit barbare [PW Selsya]   Dim 25 Juin 2017 - 18:02

Si le ciel avait été visible, il aurait été aisé de deviner que le jour touchait à sa fin. Mais le ciel était gris, la neige tombait de plus en plus fort et le brouillard se faisait de plus en plus dense. La faible luminosité de l'astre solaire qui avait été capable de percer les nuages s'estompait rapidement. Ce n'était pas aujourd'hui que j'allais poursuivre mon ascension. Deux jours que j'étais coincé ici, bloqué dans cette petite grotte, réduit à répéter inlassablement les mêmes passe d'armes. Mes réserves d'eau et de nourriture commençaient à s'amenuiser, quand bien même je m'étais montré prévoyant. Si le temps ne se calmait pas demain, je n'aurais d'autre choix que de redescendre. Si les choses empirait, cette entreprise serait presque aussi périlleuse que l'ascension que je souhaitais accomplir...

Mon feu se portait bien. J'y jetais quelques brindilles sèches pour le raviver, et pour faire danser quelque peu les flammes, qui semblaient subjuguer Malidios, mon chat. Ce dernier ne quittait pas les braises d'une semelle, et supportait de moins en moins bien le froid. Moi-même j'étais en difficulté, ne possédant qu'une simple couverture, que je partageais évidemment avec mon compagnon de route. Toutefois, je ne dormais que d'un œil. Qu'importe ma position, la vie m'avait appris que les ennuis peuvent frapper à n'importe quel moment.

Après une journée passée à l'extérieur, à tenter désespérément de trouver de quoi manger, afin de ne pas avoir à piocher dans mes réserves, je me résignais à me sustenter d'une miche de pain dure, et de quelques restes, que je donnais également à mon chat. Je sais déjà que mon estomac me réveillera tôt demain matin, mais ce n'est pas la première fois que je me retrouve dans une telle situation.

Soudain, les oreilles de Malidios se dressent, et il relève brusquement la tête. A mon tour, je tends l'oreille, attrapant également mon tonfa, resté proche de moi et plus maniable que ma lance dans cet espace restreint. En effet, il semble y avoir des bruits de pas. Je me redresse en position accroupie, prêt à aller vérifier l'origine de ces sons mais... je suis frigorifié. Si un combat venait à s'enclencher, je serais à n'en pas douter en grande difficulté... jusqu'à ce que l'adrénaline me permette de bouger comme je le désire.

Qui va là ? Parviens-je à articuler suffisamment fortement pour être entendu. Mon feu a déjà trahi ma position de toute manière, et je préfère être prudent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Esprit barbare [PW Selsya]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Esprit barbare [PW Selsya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Statistique Barbare
» La Monade : ou comment se torturer l'esprit avec Leibniz
» « Comment en suis - je arrivé là ? » ; Esprit de la Nuit & Petite Utopie
» Conan le barbare
» « Timide ne veut pas dire simple d'esprit. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Est de Dùralas :: Montagnes du Baldor :: Le mont Tagne-