Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : arkmyc
Le Monde de Dùralas a précisément 1337 jours !
Dùralas, le Mer 28 Juin 2017 - 21:15
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim

Partagez | 
 

 La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Azura Khayla
La Sorcière démone

avatar

Messages : 946
Expérience : 1667
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 37
Métier : Mineur - Maître
Disponibilité : Disponible

Titres:
 



(Lion géant +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
1695/1695  (1695/1695)
Vitesse: 49
Dégâts: 26%

MessageSujet: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Lun 13 Mar 2017 - 22:42

Cela faisait cinq long jours que j'avais fui la tour blanche après avoir su ce qu'il s'était passé réellement dans ma famille. Je n'aurais jamais cru que les membres de ma race auraient fait cet acte si honteux et abominable. Je n'y croyais toujours pas pour le coup, j'essayais de me dire que ce n'était qu'un simple et long cauchemars et que j'allais bientôt me réveiller. Mais non, c'était la stricte vérité... J'avais l'impression que tout ce que j'avais construit auprès de mon peuple, avait été massacré, détruit d'un simple geste, comme tout cela n'avait pas existé depuis le tout. Je me sentais mal, je ne me sentais pas comme je voulais. Comment avais-je pu croire que tout cela était vrai ? Je croyais que la justice, la foi et la vérité étaient quelque chose d'important dans notre peuple, quelque chose dont personne n'avait le droit de dire le contraire. On m'avait trahi d'une force incroyable, on m'avait poignardé dans le dos avec surprise. Lorsque j'avais appris la nouvelle, une grande vague de solitude s'était emparée de moi subitement, une vague de tristesse vint à son tour à l'intérieur de moi pour ne plus jamais me quitter dorénavant.

Je me disais que j'étais encore bien bête, bien naïve d'avoir pensé que mes parents avaient été tué par mon frère alors qu'il avait disparu lors de la tour blanche depuis des semaines ou même des mois. Mon frère était devenu fou lorsque je l'avais revu il y avait à peine une bonne année. Il m'avait dit n'importe quoi et je l'avais tué de mes propres mains en me disant que je m'étais trompée de cible et de personnes concernant nos parents. Je n'avais jamais compris le sens de cette phrase, mais actuellement tu étais différent et rien pourra me faire reculer en arrière. Je m'étais faite enrôler facilement pour devenir une purificatrice, je m'étais faite tellement avoir. J'étais trop naïve, trop gentille, trop douce ... Il fallait que je change pour devenir la personne dont j'ai toujours rêvé d'être: Avoir le contrôle sur tout, être sure de moi et de mes plans, de ne pas se faire intimider par des personnes toujours plus force et puissante que moi. Je devais changer pour ne plus être la femme qui se laisse marcher dessus, qui ne sait pas prendre de décisions quand il le faut. Il fallait que je change, car je ne pourrais pas continuer ainsi dans ce monde. Je n'avais pas envie de devenir une esclave qui devait répondre à n'importe quel besoin de son maitre. Non, je voulais être dépendant, autonome et libre de mes mouvements et de ce que j'allais faire pour trouver les stryges gris. Alors je réfléchissais dans ma tête pour devenir cette nouvelle personne et trouver de nouveaux objectifs dans ma vie, je décidais de me relever la tête et de savoir où je me trouvais: " Ah je suis dans le nord du Duralas, dans les plaines d'Aran..." Dis donc j'avais marché une sacrée distance quand même. Je continuais de marcher pour me vider la tête mais aussi pour me trouver un refuge pour manger et dormir un peu ce soir.

Cependant, je tombais sur quelque chose qui allait changer ma vie du tout au tout. Une sorte d'autre vérité ... Un homme immense aux ailes noirs, pire que les ténèbres se tenaient devant moi. Il fallait quelque chose dont je n'arrivais pas à mettre un mot, j'étais bien trop fatiguée pour comprendre ce qu'il faisait au juste. Je le regardais comme s'il ne signifiait rien pour moi, juste une personne de plus. Juste un être humain dénuée de sens à mes yeux. Je ne faisais plus confiance à personne, il ne fallait plus que je sois aussi gentille avec toute les personnes que je rencontrais sur mon chemin:  " Qui êtes vous ?" ai-je dit d'une voix froide et rauque.





Voix d'Azura : #0099ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 393
Expérience : 1666
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti (55)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
2336/2336  (2336/2336)
Vitesse: -1
Dégâts: 40%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Mar 14 Mar 2017 - 6:51

Harzhan s'était rendu dans les plaines d'Aràn pour pouvoir user de ses pouvoirs plus librement, sans risque d'être dérangé par un habitant de Kastalinn qui passait par là. Il méditait, pour tenter de réunir ses pouvoirs dans une vaine tentative de lever le quatrième sceau qui le bridait. Les ténèbres autour de lui s’amoncelaient en un lent tourbillon dont il était le centre. Les sept sceaux impies se matérialisèrent sous lui, il banda sa volonté.

" Levée des barrières spirituelles de niveau un à trois, fin des limitations de puissance. "

Les trois sceaux extérieurs volèrent en éclats, et la pression spirituelle s'accrut autour du démon, alourdissant l'air. Il réunit sa volonté vers le quatrième sceau.

" Levée de la barrière spirituelle de niveau quatre... "

Sa volonté se heurta à un mur, et il fut incapable de briser le sceau, une fois encore. Il pesta. Les trois sceaux extérieurs réapparurent, le balai des ombres cessa, et Harzhan remit les pieds au sol. Il allait partir lorsqu'il sentit quelque chose de très intéressant. Son oeil de démon révélé, il vit une personne arriver avant même qu'elle n'apparaisse dans son champ de vision. Mais ce qui l'intéressait, c'était la tourmente intérieure qu'elle ressentait. Les démons sont sensibles à ce genre de choses, ils se délectaient de l'hésitation des mortels.

Il la laissa approcher, couvrant néanmoins son œil avec son cache-œil. C'était une stryge blanche, finalement il sentait qu'il allait être déçu par cette rencontre. Les stryges blancs sont inflexibles, il aurait sans doute à la tuer, puisqu'elle chercherait à l'attaquer.

" Qui êtes vous ? "

Une voix froide et morne, il pouvait ressentir d'ici ses tourments intérieurs. Mais pas question de se révéler, pas encore.

" Je ne suis qu'un humble voyageur qui explore le monde. Qu'est-ce qui peut bien amener une stryge blanche en armure de purificatrice sur ma route solitaire ? Vous n'allez pas me faire de mal, n'est-ce pas ? "




Dialogues de Harzhan: #990000

forme démoniaque (corps à corps):
 

forme démoniaque (mage):
 

Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azura Khayla
La Sorcière démone

avatar

Messages : 946
Expérience : 1667
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 37
Métier : Mineur - Maître
Disponibilité : Disponible

Titres:
 



(Lion géant +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
1695/1695  (1695/1695)
Vitesse: 49
Dégâts: 26%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Mar 14 Mar 2017 - 11:32

Le destin avait mis sur ma route de la réflexion, un obstacle de taille. Un homme aux yeux si noir, si froid et aux ailes noirs et immenses. Mais qu'est que c'était que ça encore ? Une épreuve ? Un coup du destin ? Un obstacle dans ma vie pour me faire comprendre que je devais passer outre ce que je venais d'entendre ? Mes yeux ne brillèrent plus autant qu'avant, à vrai dire que je m'en foutais un peu de cette personne. J'avais juste envie de passer nerf sur une personne pour qu'il comprenne que je n'étais pas bien du tout et de juste évacuer ma grosse colère. Mais à la fin de cette réflexion, je me disais à quoi cela pourrait me servir ? J'aurais évacué toute ma frustration et ma colère. A la fin, je n'aurais rien, je ne serais plus rien. Je regardais encore une fois l'homme qui avait remarqué ma présence dans ces lieux. Je devais respirer pour ne pas tomber dans les ténèbres, je ne voulais pas couler, je ne voulais pas me noyer dans les profondeurs de l'obscurité intense.

Mais d'un autre côté, je croyais que les ténèbres pourraient m'aider à devenir une autre personne, quelqu'un qui serait puissante et qui n'aurait peur de personne dans ce monde. Une grosse tourmente était en moi, et c'était impossible de m'y débarrasser pour le moment. J'étais entre deux mondes, et je ne savais pas dans lequel je devais tomber pour trouver ce que je voulais. Mes yeux étaient rivés sur mes pieds, aucun mot ne pouvait sortir. L'homme se retourna pour répondre à ma question de tout à l'heure:" Je ne suis qu'un humble voyageur qui explore le monde. "Qu'est-ce qui peut bien amener une stryge blanche en armure de purificatrice sur ma route solitaire ? Vous n'allez pas me faire de mal, n'est-ce pas ? "

Cette phrase caressa mon oreille, et pénétra dans mon cerveau. En quelques secondes, l'expression de passivité de mon visage se changea en colère. Rien que les mots " Purificateurs", "Stryges blanches" et " Armure" me mirent en colère et une haine sans nom me dévora de l'intérieur. Un rire se déclencha subitement, je ne pouvais plus me contrôler avant de réussir à prendre la parole d'une voix énervée et froide :" Purificateur ? Moi ? Tu te fous de moi ? Je suis bien une stryge blanche, une futur purificatrice, mais non... Je ne suis plus rien de tout cela !" Je détachais mon armure lourde et je la balançais par terre à mes pieds. " Je ne veux plus faire partie de cette famille, de cette race, ils m'ont caché des choses sur ma famille. J'ai suivi des idéologies de cette race et je le regrette amèrement. J'ai suivi des personnes et des valeurs que je croyais fermement, mais je me suis faite avoir car j'étais trop gentille, trop naïve, trop nulle pour comprendre l'ensemble de ce problème dans notre race. Je n'ai vu que la courte réalité de mon peuple..." Je lâchais ma faux par terre, et je donnais un coup de pied dans mon armure lourde pour l'éloigner de moi. Puis, je regardais l'homme dans les yeux, en versant des larmes de colère et remord. " Non, je ne suis plus rien, je suis une femme vide de sens. Non, je ne te ferais pas de mal, j'en ai plus envie, je m'en fous de notre rivalité entre les deux peuples. Tu peux faire ce que tu veux de moi. Je suis dans la tourmente totale, qu'est que je devrais maintenant ? Tiens la première fois que je demande conseil à un stryge noir... Ironie !"





Voix d'Azura : #0099ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 393
Expérience : 1666
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti (55)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
2336/2336  (2336/2336)
Vitesse: -1
Dégâts: 40%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Mar 14 Mar 2017 - 16:19

Elle reniait son origine, sa fonction, toute sa vie. Harzhan retint un rictus, il était parfaitement dans son élément, avec du temps, il pourrait pousser cette personne vers l'hérésie suprême, si elle s'en montrait digne. Manipuler les gens les plus en détresse était simple comme bonjour. Elle enleva son armure, jeta son arme, comme c’était amusant de la voir perdue et désemparée. Elle pleurait, ce serait une expérience parfaite, vraiment parfaite, restait à savoir si elle tiendrait.

« Non, je ne suis plus rien, je suis une femme vide de sens. Non, je ne te ferais pas de mal, j'en ai plus envie, je m'en fous de notre rivalité entre les deux peuples. Tu peux faire ce que tu veux de moi. Je suis dans la tourmente totale, qu'est que je devrais maintenant ? Tiens la première fois que je demande conseil à un stryge noir... Ironie ! »
« Quelle ironie ? Vous savez, j’ai moi-même repoussé les croyances barbares de mon peuple. J’étais comme vous, je ne savais pas quoi faire. C’est ce qui arrive lorsque nos croyances s’effondrent. Il faut simplement prendre les choses en main, se décider à faire autre chose. Tout le monde peut choisir sa voie, et justement, là où les stryges, comme toutes les autres races, nous enferment dans de fausses croyances, nous devons nous affranchir et créer notre propre voie. Venez un peu avec moi, faisons route dans ces plaines boréennes. Je peux vous aider à vous affranchir, à créer votre voie, si vous le souhaitez. »

Il sourit, bien sûr, il allait orienter la voie de cette stryge, pour qu’elle rencontre la sienne. Ce serait simple, elle avait besoin d’un guide, il la guiderait. Il se délectait déjà des possibilités, bien que personne de vivant n’ai jamais survécu au contact avec son sang.


« Ramassez donc votre armure et votre lame, ils m’ont l’air d’être de bonne facture ce serait dommage de les laisser pour le moment. Si vraiment vous n’en voulez plus, vendez-les. Vous savez, chacun à sa voie, la lumière des stryges blancs n’est bien évidemment pas la vérité absolue, vous devez l’avoir compris n’est-ce pas ? »




Dialogues de Harzhan: #990000

forme démoniaque (corps à corps):
 

forme démoniaque (mage):
 

Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azura Khayla
La Sorcière démone

avatar

Messages : 946
Expérience : 1667
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 37
Métier : Mineur - Maître
Disponibilité : Disponible

Titres:
 



(Lion géant +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
1695/1695  (1695/1695)
Vitesse: 49
Dégâts: 26%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Mar 14 Mar 2017 - 21:25

Ironie du sort ! J'étais en train de vider mon sac à un homme dont je ne connaissais pas, dont je ne faisais pas confiance de base à un stryge noir, mais là je m'en foutais de tout et n'importe quoi. Je n'avais qu'une envie, c'était d'être libre et qu'on me laisse tranquille à la fin, qu'on arrête de me dire ce que je devais faire, comment je devais me comporter en société et en tant que purificatrice. Maintenant, j'avais envie de disparaitre complètement et d'aller vivre une autre vie pour savoir ce que cela pouvait faire. Peut être que cela me ferait du bien ? Peut être que cela me donnerait une idée de la vie que j'aurais toujours voulu au fond de mon être ? Je passais ma main froide sur son visage transpirant de chaleur. Le doute et la tourmente étaient dans mon coeur et dans mon esprit. Comment pouvais-je ne pas éviter de sombrer à cause de ses deux problèmes importants ? Non, je devais faire attention à moi quand même, je ne pouvais pas me faire embarquer dans quelque chose qui pourrait me tuer ou bien nuire à mon intégrité physique et mentale... Enfin, cela dépendait pour quoi ...

Non, non, non , je ne devais pas me laisser corrompre ainsi, j'étais encore une personne douée de bons sens et de sentiments. Mais pour l'instant, je n'étais pas bien, j'étais dans ma bulle et je ne voulais rien entendre ni savoir. Misère, j'étais en train de me confier à cet homme qui me donnait en plus des conseils, ce genre de conseil qui te disait que tu n'étais pas seule dans le monde à voir être en marge de la société. Il me racontait qu'il avait vécu à peu près la même chose que moi. Devais-je gober ce genre d'information si facilement ? Non normalement, mais je n'avais pas la force de répliquer, je n'avais plus rien en moi qui me disait que je devais lutter contre ce genre de chose. J'étais faible d'esprit et physiquement de plus. Cela me faisait mal de le penser, mais c'était vrai. J'avais besoin d'un guide, d'une personne qui pourrait me rassurer, qui pourrait m'aider à aller mieux et de trouver ma vraie voix dans ce monde. Je n'avais plus rien d'entendre venant de ma famille, et de ma race. Je relevais la tête doucement et le regardant dans les yeux :" Etes vous sur de m'aider à trouver ce que je recherche réellement? Comment pourrais-je vous faire confiance ? Je n'ai aucune confiance, et je ne connais rien de vous. Je vous ai tout lâché, car j'en avais besoin pour ma conscience et mon coeur trop lourde. Je dois vous avouer que je me sens trahi, blessé et perdue dans mes convictions et dans mes valeurs fondamentales. Mais pour une fois dans ma vie, je vais vous faire confiance, bizarrement cela pourrait m'attirer de bonnes surprises." Je l'écoutais attentivement et je ramassais mes affaires à mes pieds.

Puis, je me mis à son niveau pour savoir ce qu'il me proposait pour avancer dans ma vie futile et peu remplit." Oui je comprends parfaitement ce que vous me dites. La lumière des stryges blancs n'est pas ce que je croyais, je la croyais réellement puissante et véridique par rapport à la réalité." Je baissais la tête et je pris la marche pour s'aventurer dans les plaines désertiques d'Aran. Je marchais un peu quelques mètres pour vider un peu mon coeur et mon esprit de cette désillusion. "Alors quel voie voulez-vous me montrer Cher Inconnu ? Je suis bien curieuse de ce que vous vouliez me dire tout à l'heure... Je suis prête à changer radicalement pour être libre, indépendante et n'avoir aucun limite dans ma conscience. Mais j'ai l'impression que c'est bien plus compliqué que je ne le pensais au début... Comment pourrais-je savoir que je saurais prête à embrasser cette voie, cette future vie remplit de surprise et d'étonnement ?" Je continuais de marcher dans les plaines avec le vent dans mes cheveux, le vent me fit sentir un peu mieux que tout à l'heure, j'étais vide à l'intérieur de moi même. Je ne ressentais rien, que de la glace et du néant...





Voix d'Azura : #0099ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 393
Expérience : 1666
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti (55)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
2336/2336  (2336/2336)
Vitesse: -1
Dégâts: 40%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Mer 15 Mar 2017 - 0:28

Le démon souriait intérieurement, elle lui faisait confiance, même si elle était relative. Cela suffirait amplement, il changerait sa méfiance en confiance petit à petit, il avait le temps. Il fallait y aller progressivement, elle serait libre, pour sûr, mais il lui donnerait un objectif.

« Vous êtes déjà prête, tout le monde est prêt. Il suffit d’avoir la force d’accepter cette liberté, d’accepter de voir plus loin que les chimères lumineuses qu’on nous fait voir. Une fois affranchie totalement de ces mensonges qu’on vous fait rentrer dans le crâne et qu’on vous force à accepter, vous pouvez déjà être plus libre que tout le monde. La vérité est au-delà de tout ça, toute vie à le sens qu’on souhaite lui donner. Il n’y a aucune limite en réalité, excepté celles que vous vous fixez à vous-même. »

Il se sentait philosophique, mais il savait que ses paroles faisaient mouche. Elle était si vide et déboussolée que ce serait un jeu d’enfant de la guider où il souhaiterait. Il laissa maintenant un peu de sa magie insidieuse et démoniaque filtrer dans ses paroles, pour que celles-ci entre plus profondément dans l’esprit de la stryge, qu’elle les accepte plus facilement. Il ne savait pas si elle serait digne de son don, ni si elle l’accepterait, ni même si elle y survivrait. Dans le pire des cas, il aurait simplement à en finir avec elle tant qu’elle était dans cet état d’extrême faiblesse.

« Vous savez, je n’ai rien de particulier à vous montrer. Tout ce qu’il faut savoir, c’est que les convictions sont là pour vous manipuler. Je parie qu’en tant que stryge purificatrice vous vous êtes efforcée toute votre vie à répandre le bien. Mais qu’est-ce que le bien au juste ? Etais-ce le bien que cherchaient les meurtriers de vos parents ? Certainement pas. La pure gentillesse ne mène nulle part, vous souffrez seule, car de la gentillesse naïve, on ne récolte que mépris et incompréhension. La vérité est que vous seule devez fixer ce qui vous parait juste, qu’importe le regard des gens, au moins vous pourrez assumer vos choix fièrement. »

Il laissait ses mots caresser l’esprit de la stryge et s’y introduire, espérant que sa suggestion fonctionnerait. Il souhaitait pouvoir modeler son esprit comme de la pâte, qu’elle laisse derrière elle toutes ses convictions et pensées de purificatrice.

« Oubliez les purificateurs et leurs préjugés, ils vous ont façonnée pour que vous rentriez dans le moule, ils ont formaté vos pensées, et c’est cela qui fait que vous vous sentez vide à présent que vous doutez d’eux. Oubliez tout cela, désormais, c’est vous qui façonnerez vos propres opinions sur le monde. »

De nouveau une pause, pour laisser sa suggestion prendre racine. Il ne pouvait pas savoir pour le moment si cela marchait, si elle était réceptive à tout cela, mais elle continuait d’écouter. En soi, il l’aidait à aller mieux également, il ne la contraignait à rien, si les suggestions prenaient, c’est qu’au fond d’elle elle lui donnait raison.

« Prenons un exemple simple, vous avez surement déjà entendu parler de la magie noire, les purificateurs ont dû vous dire que c’était la plus vile des magies, et vous, en bonne purificatrice obéissante, vous haïssiez cette magie. Mais maintenant que vous n’en êtes plus une, maintenant que vous êtes libre, qu’en pensez-vous ? Après tout, la magie n’est pas intrinsèquement mauvaise, elle fait ce qu’on attend d’elle… »




Dialogues de Harzhan: #990000

forme démoniaque (corps à corps):
 

forme démoniaque (mage):
 

Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azura Khayla
La Sorcière démone

avatar

Messages : 946
Expérience : 1667
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 37
Métier : Mineur - Maître
Disponibilité : Disponible

Titres:
 



(Lion géant +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
1695/1695  (1695/1695)
Vitesse: 49
Dégâts: 26%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Mer 15 Mar 2017 - 10:35

Je me défoulais à fond sur cet homme. Qu'est que je pouvais faire d'autre ? J'étais vide, le néant régnait en maitre dans mon âme et dans mon esprit. Mon peuple m'avait trahi et m'avait caché quelque chose de grand, de très grand. Je ne supportais plus les idées incrustés dans ma tête, des valeurs sales et incompréhensibles maintenant. Je voulais m'en débarrasser au plus vite, je ne voulais plus jamais revoir des Stryges blancs, ni des Purificateurs. De toute façon, je n'avais rien fait de mal... Je n'avais tué personne ni commit un acte irréversible, donc personne ne viendrait me chercher dans un coin paumé de mon monde. Aucun des purificateurs ne reviendrait me ramener à la tour blanche. Je voulais être libre et je croyais que cet homme allait me donner une certaine liberté, mais je me demandais ce que cela pouvait être au juste. J'étais bien curieuse à ce sujet, trop curieuse et une certaine excitation se créa dans mon âme. Nous nous baladions dans les grandes plaines d'Aran, où il n'y avait pas une seule âme qui vive dans ce coin du monde. Nous étions tranquilles pour parler librement sans qu'une personne ne vienne nous embêter. Car je savais que nous allions parler de quelque chose de dangereux et de plus grand.

L'homme inconnu commença à me parler, à me dire des choses qui me faisaient rêver et qui me faisaient sourire. " Vous n'avez pas tort cher monsieur. J'étais toujours été sage, compétente, gentille et généreuse avec les autres, et je peux vous dire sincèrement que j'ai été marché dessus, que je n'ai jamais été en colère. Pour moi, la douceur et la compréhension et la sincérité étaient mes valeurs ainsi que la justice. Je n'ai jamais eu de vie à la fin, je n'ai jamais eu la moindre récompense lorsque je faisais quelque chose de bien. Je n'étais pas la personne que je voulais devenir, je veux être libre et faire ce que je veux de ma vie." Je souris en baissant la tête doucement. Je secouais mes ailes blanches car elles étaient restée trop longtemps replier dans mon dos. Je respirais un bon coup avant de les remettre dans mon dos. Les mots dont l'homme me disait, étaient vraiment sublime, cela me faisait fondre. Toutes les phrases qu'il me disait, me faisait comprendre ce que j'étais dans la faux depuis le début de ma vie, depuis ma naissance. Je m'étais faite bercée par des illusions. Il avait raison sur toute la ligne... Je m'étais faite manipulée comme une marionnette. Je relevais la tête vers cet homme qui me semblait bien compréhensible envers moi, mais cela me faisait du bien de savoir qu'une personne était là pour m'écouter quelques minutes. J'en demandais pas plus pour le moment.

Un silence s'imposait entre nous, mais cela me faisait du bien d'entendre tout cela d'une personne qui était dans le même cas que moi et depuis longtemps même. Puis, il reprit la parole avec une voix plus confiance, plus calme : "Prenons un exemple simple, vous avez surement déjà entendu parler de la magie noire, les purificateurs ont dû vous dire que c’était la plus vile des magies, et vous, en bonne purificatrice obéissante, vous haïssiez cette magie. Mais maintenant que vous n’en êtes plus une, maintenant que vous êtes libre, qu’en pensez-vous ? Après tout, la magie n’est pas intrinsèquement mauvaise, elle fait ce qu’on attend d’elle… " -" La magie noir ? Attendez deux secondes, vous me parlez de la magie noire ? J'en ai déjà entendue parler voire lire dans un livre. Et oui, vous avez tout à fait raison, les purificateurs essayent d'éradiquer ce genre de magie dans le monde, ainsi que les exécuteurs. Et vous avez parfaitement raison, je ne suis plus une purificatrice. Je ne suis plus rien dans mon peuple des Stryges blanc. Mais... la magie noir n'est pas acquis pour tout le monde, il est extrêmement dangereux de l'utilisation, il parait que vous avez des effets négatifs et secondaires dans le corps. Et rien que de penser à cela, me fait peur comme cela m'excite et cela me rend curieuse sur cette magie. Je n'ai jamais touché à la magie, car on m'avait dit que je n'avais pas la propriété d'en avoir. J'ai fait avec, mais si j'ai la possibilité de l'observer, je pense que je pourrais comprendre pourquoi je ne peux pas en avoir. Mais attendez ... Vous êtes en train de me dire que vous êtes utilisateur de la magie noire ? Dis donc, vous avez du avoir beaucoup de chance d'avoir passé à travers les mailles du filet. Mais j'aimerais bien en connaitre plus sur la magie noir, car je n'ai plus rien à perdre maintenant, je peux faire ce que je veux de ma vie sans que personne ne vienne m'embêter. Je n'ai plus personne dans ce peuple et dans ce monde. Qu'en pensez vous cher monsieur ?" Je baissais la tête avant de la relever pour observer un peu le paysage autour de moi, mais mes yeux étaient encore vide, j'avais du mal à ressentir la joie, le bonheur ou tous autres émotions positives ou même négatif..." Qu'est qui pourrait m'arriver maintenant ?"





Voix d'Azura : #0099ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 393
Expérience : 1666
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti (55)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
2336/2336  (2336/2336)
Vitesse: -1
Dégâts: 40%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Mer 15 Mar 2017 - 11:08

« La magie noir ? Attendez deux secondes, vous me parlez de la magie noire ? J'en ai déjà entendue parler voire lire dans un livre. Et oui, vous avez tout à fait raison, les purificateurs essayent d'éradiquer ce genre de magie dans le monde, ainsi que les exécuteurs. Et vous avez parfaitement raison, je ne suis plus une purificatrice. Je ne suis plus rien dans mon peuple des Stryges blanc. Mais... la magie noir n'est pas acquis pour tout le monde, il est extrêmement dangereux de l'utilisation, il parait que vous avez des effets négatifs et secondaires dans le corps. Et rien que de penser à cela, me fait peur comme cela m'excite et cela me rend curieuse sur cette magie. Je n'ai jamais touché à la magie, car on m'avait dit que je n'avais pas la propriété d'en avoir. J'ai fait avec, mais si j'ai la possibilité de l'observer, je pense que je pourrais comprendre pourquoi je ne peux pas en avoir. Mais attendez ... Vous êtes en train de me dire que vous êtes utilisateur de la magie noire ? Dis donc, vous avez du avoir beaucoup de chance d'avoir passé à travers les mailles du filet. Mais j'aimerais bien en connaitre plus sur la magie noir, car je n'ai plus rien à perdre maintenant, je peux faire ce que je veux de ma vie sans que personne ne vienne m'embêter. Je n'ai plus personne dans ce peuple et dans ce monde. Qu'en pensez vous cher monsieur ? »

Le démon sourit, elle était hésitante, mais ne repoussait pas totalement la magie noire, il serait facile de la pousser à désirer en faire l’usage, tel un fruit défendu et corrupteur. Les effets négatifs ne surviennent que très rarement dans le corps, mais il sa garderait bien de lui indiquer les effets néfastes qu’elle pouvait avoir sur l’esprit. Enfin, rien de bien grave, surtout quand, comme elle le disait, elle n’avait plus rien à perdre. Il mêla de nouveau sa magie à ses mots, espérant la pousser à désirer acquérir sa magie, et lui faire oublier ses réticences.

« La magie existe en tout le monde, il suffit de l’accepter en soi. Même ceux qui ne sont pas dotés de magie de manière innée peuvent apprendre à la contrôler. Toute magie peut vous offrir la liberté, le choix vous appartient. Mais réfléchissez, quel affront ce serait envers ceux qui vous ont jadis dupés, que d’embrasser la magie même dont ils vous ont si longtemps privée ! Comme je vous l’ai dit, la magie noire n’est pas différente des autres magies, mais son domaine d’application peut rebuter certains, qui la jugent mauvaise. Mais aucune magie n’est mauvaise, c’est l’usage que les gens en font qui l’est. »

Il laissa le temps à ses mots envoûtants de faire effet sur elle, qui écoutait toujours avec attention. Il la regardait de son œil dégagé, c’était la première fois qu’il trouvait une personne si simple à manipuler, mais tout ce qu’il faisait était de lui offrir la vérité, comme il l’avait vue lui aussi auparavant, il l’aidait à se débarrasser de sa vie passée qui était trop dure à supporter…

« Vous êtes quelqu’un de bien, nul doute que vous saurez faire bon usage de la magie. Mais la gentillesse naïve ne vous mènera nulle part, laissez-là donc derrière vous. Je ne dis pas que c’est mal d’être gentille, bien au contraire, mais vous devriez apprendre à voir le monde tel qu’il est, et pas tel que les purificateurs ont bien voulu le montrer. Tout le monde n’est pas bon et lumineux, chacun possède une part d’ombre, même ceux qui se prétendent vertueux. Je suis bien un utilisateur de magie, de magie noire, et je peux vous aider à vous familiariser avec cette magie, si c’est ce que vous souhaitez, bien sûr. »

Il lui sourit et lui tendit la main, en soi, cela pouvait bien ressembler à un pacte avec le diable, et ce n’était pas si loin de la vérité au vu de la condition de Harzhan. Mais lui cherchait à sauver le monde de l’invasion démoniaque qui se préparait, même si ses choix étaient plus que contestables.




Dialogues de Harzhan: #990000

forme démoniaque (corps à corps):
 

forme démoniaque (mage):
 

Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azura Khayla
La Sorcière démone

avatar

Messages : 946
Expérience : 1667
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 37
Métier : Mineur - Maître
Disponibilité : Disponible

Titres:
 



(Lion géant +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
1695/1695  (1695/1695)
Vitesse: 49
Dégâts: 26%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Mer 15 Mar 2017 - 12:12

Bizarrement, je m'entendais bien avec cet homme dont je ne connaissais rien de lui, je n'arrêtais pas de lui parler de ma vie, de mon passé, de mes doutes, de ce que j'étais et de ce que je voulais être aujourd'hui, une nouvelle personne. Cet homme m'écoutait, restait attentif à ce que je lui disais, il essayait de me réconforter un minimum et de me proposer des solutions pour que j'aille mieux maintenant. Il réussissait au fur et à mesure des minutes qui passaient dans notre conversation. Mais j'aurais bien voulu le mieux le connaitre pour savoir qu'il était réellement. Mais bon, je devais faire avec, car cette personne était bien la pour m'écouter quelques minutes avant de savoir ce que je voulais devenir demain. Je souris puis je le regardais. Son visage était sombre et je n'arrivais pas à définir la couleur de ses yeux, il était vraiment mystérieux, mais il me donnait la chair de poule en même temps. Je n'avais jamais rencontré ce genre de personnes, à part d'un homme que j'avais rencontré à BaldorHeim, un arlequin au nom de Styx. Alors lui, il ne fallait pas que je le rencontre de nouveau dans un village ou bien dans la nature, car je sentais qu'il pourrait me tuer et me torturer pendant des mois entiers que ce soit physique ou moralement. Rien que de penser à lui, je ressentais un grand froid en moi et des débuts de tremblement sur mes mains.

Je respirais un bon coup grâce au vent dans ces plaines. L'homme continua de me rassurer et de me donner des conseils, il avait de sacrées arguments pour que j'aille mieux et pour me dire que jetais libre de mes mouvements et de mes choix aujourd'hui. L'homme me parla de la magie et me disait que la magie était partout dans ce monde, et qu'il était dans chacune des personnes dans ce monde :" Attendez vous êtes en train de me dire que je dois croire en la magie et l'accepte cette part de magie en moi pour qu'elle se manifeste ? Non, c'est pas possible mon cher monsieur ! Ce serait bien trop facile ... Pour moi, il faudrait des années d'entrainement pour ressentir de la magie en moi et après encore plusieurs années, pour la maitriser complètement. Donc, je ne peux penser pas à moins que vous me montrez le contraire..."

Je le regardais en souriant doucement avec un point d'envie d'apprendre et d'en savoir plus sur cette magie noire et la magie en générale. Il continua à me parler encore en me disant que j'étais une personne bien et qui pourrait contrôler la magie parfaitement bien, mais je devais abandonner ma nature de gentille, que je devais abandonner mon passé totalement pour renaitre et devenir une autre personne moins sensible moins généreuse. Je haussais les épaules et penchait la tête sur le côté : " Hum, je suis d'accord, et moi aussi, je voudrais me débarrasser de mon passé et changer, grandir pour voir le monde d'une autre manière. Je voudrais qu'on arrête de me prendre pour une petite fille et non une femme à part entière. J'avais l'impression que je ne suis pas celle que je devrais être ..." Je réfléchis doucement à la proposition et je lui déposais la main dans la sienne avec un sourire de confiance, d'interrogation et de peur. Je lui serras doucement avant de reprendre la parole :" Montre moi et je vous prouverais que je ne suis pas une personne facile mais loyale et intègre et digne de confiance de recevoir cette magie."

Je le fixais dans ces yeux dont je n'arrivais pas à connaitre la couleur de ses yeux, et comprendre son expression de visage. Et même si je signais le diable, je préférais ça que de rester chez les Stryges blancs et la tour de leur secret donc je ne comprenais pas grand chose de leur part. Je voulais la libérer, je voulais la vie, sans limite sans contrainte. Je voulais plus que cette vie, je voulais avoir autre chose, je voulais une vie supérieur et une vision du monde autre que celui que je voyais aujourd'hui. Je lui tenais la main et je lui répondis avec un pointe de curiosité : " Et maintenant ? Que dois-je faire ? Et serait-il possible de connaitre votre identité ? Car j'ai parlé beaucoup de moi et vous m'avez écouté, j'aimerais bien connaitre au moins le nom." J'avais l'impression que ma vie allait basculer soudainement... Avais je fais le bon choix pour ma vie?











Voix d'Azura : #0099ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 393
Expérience : 1666
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti (55)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
2336/2336  (2336/2336)
Vitesse: -1
Dégâts: 40%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Mer 15 Mar 2017 - 13:06

Elle accepta et lui prit la main, le démon jubilait intérieurement, c’était facile, trop facile. Mais au-delà du fait qu’il la manipule, Harzhan appréciait avoir un peu de compagnie, surtout qu’il pourrait faire de cette stryge une bonne guerrière, prête à affronter à la fois les problèmes de la vie, et les démons quand le moment serait venu. Elle semblait au moins digne de confiance, normal, puisqu’il était en train de la pousser dans son sens. Il ne donnerait pas de pouvoirs à des personnes qui le poignarderaient une fois le dos tourné.

« Et maintenant ? Que dois-je faire ? Et serait-il possible de connaitre votre identité ? Car j'ai parlé beaucoup de moi et vous m'avez écouté, j'aimerais bien connaitre au moins le nom. »
« Je m’appelle Harzhan, et je vous guiderai, puisque c’est ce que vous souhaitez. Vous avez de la chance d’être tombée sur moi, en le sens où bien d’autres auraient été bien moins avenants à votre encontre. Je ne vous ai jamais vu comme une petite fille, pour ma part. Il faut de la force et beaucoup de courage pour abandonner ses anciens préjugés que les stryges construisent sur votre esprit. »

Le démon l’invita à continuer leur marche. Elle avait raison sur un point, la magie ne s’apprenait pas rapidement, d’autant que le fait que les stryges lui défendent de l’utiliser avait dû inhiber les courants magiques qui circulaient dans son corps, la rendant partiellement inapte magiquement. Mais Harzhan s’y connaissait, il savait pouvoir rouvrir ces canaux chez elle, pour qu’elle ressente la magie. Un rituel sans risques, mais qui nécessitait une totale confiance, car manipuler les courants magiques d’une personne est semblable à manipuler son être. Elle devait rouvrir elle-même ses canaux magiques. Chez un mage, l’opération n’était pas ardue, car il avait conscience d’être doté de magie, il ressent la magie de manière innée et la sent le traverser à tout moment. Mais elle ignorait totalement la magie, alors elle ne pouvait pas sciemment rouvrir ce qu’elle ne voit même pas. Harzhan devrait accroitre sa compréhension de la magie, et pour cela, il devait abattre toutes les réticences vis-à-vis de la magie qu’elle pouvait avoir. La stryge ne pouvait certainement pas accepter si facilement la magie après toute une vie à la renier.

Ce qui allait suivre dicterait le résultat de toute son opération, soit elle se laissait faire par ses mots envoûtants et magiques, acceptait ses demandes, et lui faisait confiance ; soit elle le repoussait et alors certainement qu’elle partirait, ou bien il la tuerait. Il laissa encore plus de sa magie perfide filtrer avec ses mots, cette fois pour plonger encore plus profondément dans l’esprit de la stryge. Ce qu’il allait lui demander serait sans doute bien plus difficile à accepter pour son esprit, c’est pourquoi il avait besoin de tant de magie pour tenter de passer. Cela pouvait presque passer pour de l’hypnose, mais comme les démons savent si bien le faire, leur victime était pleinement consciente alors qu’ils tentent de la faire céder.

« Alors débarrassez-vous du passé, vous pouvez changer, rien ne vous retient. Vous n’avez qu’à le vouloir, et devenir celle que vous voulez être réellement. Laissez derrière vous la purificatrice, on vous a menti toute votre vie, oubliez tout cela. Ce sont ces choses qui vous retiennent et vous empêcheront de progresser. La magie existe bel et bien en vous, seulement vous ne la sentez pas, parce qu’on vous a toujours dit de ne pas la sentir. »

Il laissait ses mots faire effet, si cela fonctionnait, elle devait être progressivement en train d’oublier sa vie de purificatrice. Pas un oubli comme un trou de mémoire, elle saurait bien qu’elle en avait fait partie, mais la page serait tournée, cela ne lui ferait plus rien. Il l’incitait à voir au-delà des barrières que les stryges blancs avaient placées sur son esprit avec leur religion fanatique.

« Vous n’aurez pas besoin d’années pour ressentir la magie, c’est uniquement ce que vous pensez, ce qu’une purificatrice penserait. Il vous suffit de fermer les yeux pour la sentir. Abandonnez le passé, oubliez-le, il vous suffit de vous libérer de la démagogie des stryges blancs. Oubliez celle que vous étiez, sotte et naïve, équipée d’œillères pour ne voir que ce qu’on voulait que vous voyiez. Concentrez-vous sur la magie, elle existe en vous, comme en chacun, laissez-là entrer à travers vous. Vous pouvez changer… »

Ses mots s’écoulaient comme une musique, incitant la stryge à oublier tout ce passé qui l’a déçue. Il l’aidait à s’affranchir totalement des stryges blancs, si c’était vraiment ce qu’elle voulait, la suggestion pourrait prendre racine pour l’aider à faire le vide. Il y allait peut-être un peu fort en lui suggérant de s’oublier elle-même, pour devenir une femme plus forte. Mais en soi, il faisait cela pour son bien, pour lui permettre d’aller mieux. Lui n’avait jamais adhéré à la démagogie des stryges, alors qu’elle avait vécu dedans, s’y était noyée, et avait été formatée pour être une purificatrice.

Si elle acceptait ses mots, si elle se laissait aller et lui faisait confiance, si elle parvenait à oublier son passé de purificatrice devant son désir de changer, alors il y avait beaucoup d’espoir pour elle. Si elle le repoussait, si la purificatrice était tant ancrée en elle qu’elle refusait de voir au-delà du voile de lumière qu’on lui avait posé sur les yeux, alors c’est qu’il n’y avait aucun espoir pour elle, qu’elle resterait toute sa vie un pantin à la solde des stryges. Certains préféraient suivre l’ordre établi, c’était ainsi, Harzhan espérait qu’elle n’était pas de ceux-là.

« La sentez-vous, cette magie qui court tranquillement à travers vous ? Sentez-vous ce changement, madame la purificatrice ? »

Il avait volontairement utilisé le terme « purificatrice » pour observer sa réaction, savoir à quel point sa suggestion avait pu prendre, et à quel point elle avait pu abandonner son passé de purificatrice. Le moment de vérité était venu alors qu’elle rouvrait les yeux pour lui répondre. Alors ? Vérité, ou mensonge ?




Dialogues de Harzhan: #990000

forme démoniaque (corps à corps):
 

forme démoniaque (mage):
 

Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azura Khayla
La Sorcière démone

avatar

Messages : 946
Expérience : 1667
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 37
Métier : Mineur - Maître
Disponibilité : Disponible

Titres:
 



(Lion géant +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
1695/1695  (1695/1695)
Vitesse: 49
Dégâts: 26%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Mer 15 Mar 2017 - 20:16

Cette journée était trop simple et douce à mon goût par rapport à ce que j'avais vécu durant ces derniers jours de marche et de réflexion. Cet homme était plutôt douée pour me faire sentir bien. Il était vrai que sa présence me rassurait beaucoup voire énormément, et je me demandais si c'était pas un coup du destin pour me dire qu'il était temps que je change de voie et de voir autre chose dans ce monde, et dans ma vie si limitée en terme de temps. Nous continuâmes de marcher dans cet endroit tranquille et silencieux. La nature ne disait rien et personne ne venait nous déranger pour nous demander le chemin ou bien pour combattre contre eux. C'était vraiment reposant d'être dans le silence et cela me permettait de bien réfléchir à ce que je voulais être demain. J'avais demandé à l'homme de se présenter pour savoir qui il était mais aussi pour arrêter de l'appeler "Monsieur". Ce serait bien confortable pour notre conversation. Il me disait que j'avais de la chance d'être tombé sur lui, car d'autres personnes ne seraient pas aussi convenable. Je devais avouer qu'il n'avait pas tort et que j'aurais pu tomber sur des hommes bien plus bizarre et effrayant. Et la tête de cet arlequin vint dans mon esprit aussitôt. Oh mon dieu ! Non, pitié par lui ! Heureusement que je n'étais pas tombée sur cet homme dangereux et peu convenable.

L'homme s'appelait Harzhan et qu'il serait mon guide pour une courte durée de ma vie, mais un guide présent pour renaître. J'écoutais attentivement les paroles d'Harzhan. Les mots qui prononçaient, étaient pour moi des caresses. Bizarrement, j'avais l'impression qu'il comprenait tout ce que je lui disais et qu'il présentait des solutions si simples, si douce que j'avais l'impression que tout était possible avec lui, que je pourrais réaliser n'importe quel rêve grâce à sa présence et à ses bonnes solutions. Il me demandait de laisser derrière moi, ma vie de protectrice, de purificatrice. Je fermais les yeux doucement toujours en tenant sa main pour avoir un repère dans la réalité. Une fois que j'avais fermé les yeux, j'étais dans les ténèbres et je me laissais bercer par le flot de mots qu'harzhan déversé en moi, dans mon esprit. Puis, je me concentrais sur la magie comme il me disait. J'essayais de ressentir un flux d'énergie, de magie en moi. Au début, je ne ressentais rien du tout. Je continuais de faire le vide dans mon esprit ainsi que dans mon coeur. J'essayais réellement d'oublier mon passé au sein des stryges blancs, de ne plus penser à ma famille, à ma race, aux Purificateurs. Je laissais tout cela derrière moi... C'était dur au début d'abandonner tous les repères que j'avais crée pour progresser dans la vie. Cependant, j'étais bien obligée d'oublier, d'effacer ce pente de ma vie pour avancer et devenir une autre personne, évoluer dans ce monde et passer à une autre étape de ma vie. Puis, petit à petit, je sentais que j'arrivais à passer outre ce passé remplit de mauvaises choses et de trahison.

Au bout de quelques minutes, j'essayais de trouver ce flux de magie et je pus percevoir quelque chose au fin des ténèbres de mon esprit. C'était une toute petite lueur de magie, une petite flamme de rien du tout. Mais elle était là ! Je pouvais l'apercevoir en me concentrant énormément. Je souris doucement tout en laissant mes yeux fermés : " Oui je peux voir cette flamme, cette magie, la présence de la magie qui me traverse de part en part. Et je peux vous dire que cela me fait un drôle d'effet de ressentir cette énergie sublime, c'est vraiment impressionnant... Par contre, je dois vous dire que vous ne devez plus m'appeler Purificatrice, j'ai mis ce passé derrière moi. Appelez- moi Azura, tout simplement, je n'ai plus de titre, je ne suis plus personne. Juste une femme qui veut avancer dans la vie et ouvrir une nouvelle porte sur l'avenir." Je continuais à fixer cette énergie en moi, et de fermer les yeux en attendant quelque chose d'autre venant d'Harzhan. La vie réservait bien des surprises pour le coup, et le destin n'était pas toujours là où il devrait à la base. Puis, je repris la parole calmement :" Et maintenant ? Que dois-je faire ?"





Voix d'Azura : #0099ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 393
Expérience : 1666
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti (55)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
2336/2336  (2336/2336)
Vitesse: -1
Dégâts: 40%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Mer 15 Mar 2017 - 20:51

« Oui je peux voir cette flamme, cette magie, la présence de la magie qui me traverse de part en part. Et je peux vous dire que cela me fait un drôle d'effet de ressentir cette énergie sublime, c'est vraiment impressionnant... Par contre, je dois vous dire que vous ne devez plus m'appeler Purificatrice, j'ai mis ce passé derrière moi. Appelez- moi Azura, tout simplement, je n'ai plus de titre, je ne suis plus personne. Juste une femme qui veut avancer dans la vie et ouvrir une nouvelle porte sur l'avenir. »

Harzhan ne s’imaginait pas que sa suggestion marcherait si bien. Avait-elle tant envie que cela d’oublier sa vie passée ? Il avait voulu l’aider à oublier, elle semblait avoir totalement tourné la page, si facilement. Elle voulait avancer dans la vie ? Il allait lui ouvrir une nouvelle voie, restait à voir si elle en serait rebutée.

« Azura, c’est une bonne chose que vous ayez laissé derrière vous ce néfaste passé. Mais vous n’êtes pas personne, pas pour moi, bien au contraire ! Vous avez eu le courage de franchir le pas. Commencez-vous à apercevoir la vérité ? Voyez comme on vous a menti, vous êtes dotée de magie ! Moi je ne vous mens pas, je vous respecte comme la femme que vous êtes, faites-moi confiance. »

Flatter son ego, pour la rendre plus réceptive. Il voulait être certain qu’elle abandonne toutes ses réticences à son sujet. Puis il lui sourit, il fallait lui montrer la magie noire, qu’elle l’accepte, ce serait l’ultime affront fait aux stryges blancs et leur bonté irraisonnée. Il tenait sa main dans la sienne, doucement.

« Laissez la magie vous envahir… Concentrez-vous sur ma main Azura, vous sentez ma magie ? Si vous me faites confiance, laissez-là passer à travers vous. Ne vous inquiétez pas, vous ne risquez rien, je vous guiderai, je vous montrerai la voie, au moins pour un temps. La décision vous appartient, Azura. »

La magie noire du démon pouvait gêner de prime abord, voire dégouter, il espérait qu’elle n’en serait pas rebutée. Il appréciait la façon dont elle s’abandonnait docilement, il n’aurait pas cru que sa magie puisse faire un tel effet. Il se demandait à quel point il avait pu la changer, il le découvrirait sans doute bien assez tôt. Il faisait toujours usage de sa magie dans ses mots, pour susciter chez elle confiance et sécurité, pour la rendre plus réceptive à ses paroles.

« Je vous apprendrai ma magie, laissez-moi être votre mentor pour une partie de votre vie, je vous aiderai sans jamais vous mentir, moi. Acceptez ma magie, vous en ressentirez peut-être une petite gêne au début, c’est normal, votre magie n’a pas été utilisée de toute votre vie… Je ne vous veux aucun mal, vous n’avez pas à me craindre, je ne cherche qu’à vous aider. Il me tarde de découvrir celle que vous êtes à présent que vous avez enlevé vos chaînes… »

Il souriait, conscient qu’elle accepterait sûrement ceci aussi. Il l’appréciait, elle ne le jugeait pas, bien au contraire. Quant à savoir ce qu’il pourrait faire d’elle, jusqu’où elle serait prête à aller sous sa tutelle, il l’ignorait. C’était la première fois qu’il prenait une apprentie, mais avec elle, il était assuré de sa dévotion. Il n’avait encore jamais manipulé une personne ainsi, il la voyait bien plus forte à présent, elle lui plaisait bien, elle semblait désireuse d’apprendre, comme lui à une époque de sa vie.




Dialogues de Harzhan: #990000

forme démoniaque (corps à corps):
 

forme démoniaque (mage):
 

Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azura Khayla
La Sorcière démone

avatar

Messages : 946
Expérience : 1667
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 37
Métier : Mineur - Maître
Disponibilité : Disponible

Titres:
 



(Lion géant +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
1695/1695  (1695/1695)
Vitesse: 49
Dégâts: 26%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Mer 15 Mar 2017 - 21:27

Je me laissais faire comme si j'étais une marionnette, comme si j'étais qu'une poupée sans vie. Je n'étais pas comme cela avant mais je pouvais dire que cela me faisait du bien de ne plus réfléchir et de ne plus être moi même, de se laisser porter par le temps et par le vent. Je me sentais tellement bien, je me sentais un peu mieux bizarrement. J'étais prête à laisser mon passé derrière moi pour avancer plus rapidement devant moi. Je le faisais aussi car penser au passé me faisait mal, je ne me sentais pas bien de savoir que j'avais été trahi par mon propre peuple, par ma propre famille et cela me faisait mal au coeur. Donc, je devais mettre cela derrière moi, car je ne pouvais plus supporter cette douleur dans mon coeur, elle me tordait de douleur physiquement et moralement. J'en faisais des cauchemars la nuit, et j'avais des illusions lorsque j'étais dans un état éveillé. J'en devenais réellement folle et je ne voulais pas que cela continue et que cela me poursuive toute la vie jusqu'à ma mort. Il était hors de question que je reste prisonnière de ce souvenir, il fallait bien que je tourne la page pour demeurer vivante et libre.

Je souris un peu alors que je ressentais ce flot d'énergie. La magie était vraiment douce, et calme. C'était chaud, je me sentais bien à son contact. C'était vraiment étrange que je n'ai jamais ressenti cela auparavant. Et je me demandais comment cela se faisait que je n'avais jamais ressenti cette magie avant aujourd'hui. Les Stryges blancs bridèrent-ils la magie de son peuple ? Non, je ne pouvais pas dire cela, je n'en avais aucune idée. Et aucune vérité était réelle, je ne pourrais plus jamais croire. Il me posa des questions et je restais silencieuse pour me concentrer. "Oui, j'entrevois la vérité, et ce n'est pas celle que je voyais et je ressentais dans mon passé... C'est tellement étrange... Et vous en remercie pour me dire tout cela, mais vous n'êtes pas obligée de me flatter ainsi. Je connais bien mes défauts et c'est pourquoi je veux changer aujourd'hui." Je disais tout cela les yeux fermés et avec un sourire tendre sur mon visage. Puis, Harzhan continua de me parler en me disant qu'il allait me faire ressentir sa magie avec sa main comme communication.

Oh ! Cela allait être ma première fois... Je respirais un bon coup et je lui serrais la main pas trop fort. Quelques secondes après cette annonce, je sentis son flux de magie arrivé en moi rapidement. "Wouah !" Cette sensation était vraiment bizarre, et inédite dans ma vie, c'était vraiment incroyable. Sur le coup, je n'étais pas très bien, un malaise s'installa au début de la connexion de magie. Quelques secondes après, je commençais à m'habituer doucement à ce flot continue de magie, qui me transperçait et traversait mon corps. " C'est vraiment agréable à ressentir, je me demandais comment j'ai fait pour ne jamais ressentir ce genre d'énergie, je me suis minable pour le coup. Et merci d'être mon guide pour un temps, je ne vous gênerais pas dans votre existence... Et je vous fais confiance bizarrement, je n'ai pas l'habitude de faire confiance à une personne en peu de temps, et surtout à un homme." Je ris rapidement pour lui faire comprendre que c'était vraiment exceptionnel ce genre de rencontre et de lien. La magie s'écoula en moi et je commençais à y prendre goût. Elle ne me rebutait pas du tout, je me sentais bien et calme, dans le silence, un peu en communion. Je souris en fermant la main encore un peu. Puis, Harzhan reprit la parole avec un peu plus de sérieux et de calme en me proposant d'être son apprentie pour un temps, le temps que je m'habitude à tout cela, pour m'apprendre la magie noire, pour la faire naître et la maîtriser au maximum.

J'ouvris immédiatement les yeux et je les plantais dans son regard avec la bouche ouverte. J'étais stupéfaite ... " Attendez ! Vous serez prêt à me prendre sous votre aile pour un temps donné où je pourrais apprendre votre connaissance ? Mais je pense qu'il y a un "mais", qu'est que je devrais faire pour vous en échange ? Harzhan, je vous fais confiance, et je suis une personne extrêmement loyale. Dites moi tout... Mais avant que vous m'en dites plus, sachez que j'accepte votre proposition et que j'ai hâte de savoir ce que je pourrais être dorénavant..." Je lui souris tout en le fixant dans les yeux... J'avais hâte de savoir ce qu'il allait me dire maintenant. Sa magie était toujours en train d'être en moi, je commençais vraiment à m'habituer à sa magie. La vie qu'il me me proposait était tellement alléchante, tellement mystérieuse et surtout incroyablement dangereuse et c'était ça qui me donnait envie de foncer tête baissé dans cette nouvelle facette de la vie.





Voix d'Azura : #0099ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 393
Expérience : 1666
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti (55)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
2336/2336  (2336/2336)
Vitesse: -1
Dégâts: 40%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Mer 15 Mar 2017 - 23:03

« Attendez ! Vous serez prêt à me prendre sous votre aile pour un temps donné où je pourrais apprendre votre connaissance ? Mais je pense qu'il y a un "mais", qu'est que je devrais faire pour vous en échange ? Harzhan, je vous fais confiance, et je suis une personne extrêmement loyale. Dites-moi tout... Mais avant que vous m'en dites plus, sachez que j'accepte votre proposition et que j'ai hâte de savoir ce que je pourrais être dorénavant... »

Sa réaction, si spontanée et joyeuse, le surprit et faillit le faire chanceler. Elle lui faisait entièrement confiance alors, et acceptait d’être son apprentie. Il en était heureux, à vrai dire cela justifiait ses efforts pour la manipuler et la rendre plus réceptive.

« Je ne demande rien en retour, Azura. Votre confiance me suffit, je suis heureux de pouvoir vous aider dans cette période de tourmente. Je vous apprendrai à user de ma magie, à la maitriser. Je vous aiderai à faire ce que vous désirez de votre vie. En un sens, vous et moi sommes pareils, nous avons renié les nôtres. A ce propos, que pensez-vous de votre race, maintenant que vous vous en êtes affranchie ? »

Il lui sourit, il n’avait plus besoin de sa magie pour l’influencer, elle lui était acquise. Le fait qu’elle lui fasse entièrement confiance le lui prouvait. Il appréciait qu’elle se dise loyale envers lui, il espérait que c’était la vérité. Un sourire sincère se fit subtilement remarquer sur son visage, alors qu’il laissait sa magie inonder les circuits magiques de la stryge blanche. Il aimait se dire qu’il avait tiré les ficelles du début à la fin, qu’elle était sa marionnette, mais pourtant il se sentait aussi heureux de l’avoir aidée à se débarrasser de son passé.

« Je vous fais confiance Azura, ce qui n’est pas une chose aisée de ma part. Sachez que je suis un maître exigeant, mais également le meilleur dans son domaine, et j’apprécie votre loyauté. Maintenant que la purificatrice qui vous enfermait l’esprit est partie, il me tarde de voir qui vous êtes à présent. Je serai présent pour vous aider, vous n’avez rien à craindre avec moi. La magie noire peut être très dangereuse, mais je vous guiderai. Vous êtes en sécurité avec moi. Je suis heureux d’avoir pu vous aider, dites-moi, comment vous sentez-vous à présent ? »

Il lâcha la main de son apprentie, il la regardait toujours de son œil unique, l’autre toujours masqué par son cache-œil. Que penserait-elle si elle savait qu’il était un démon ? Il espérait qu’il l’avait suffisamment manipulée pour qu’elle ne s’en formalise pas. Il se sentait lui aussi étrangement proche d’elle, comme si le lien qu’il l’avait poussé à former s’était fait à double sens. Il appréciait sa présence, surtout parce qu’elle était pleine de ressources visiblement, et prête à vivre une nouvelle vie. Il appréciait voir une personne qui souhaitait s'affranchir des religions strygiennes ainsi, et en tant que semblable, il ne pouvait que la soutenir dans son entreprise. Il ne savait cependant pas réellement comment s'y prendre en tant que mentor, il n'avait jamais fait ce genre de choses.

« Je voudrais votre avis à présent Azura, j’aimerais que vous me disiez ce que vous attendez de moi, en tant que mentor. Je souhaite que vous vous épanouissiez avec moi, que vous puissiez faire ce que vous souhaitez. La magie noire peut apporter de nombreuses choses, mais il faut prendre garde à ne pas se laisser abuser par la sensation de puissance qu’elle procure. »




Dialogues de Harzhan: #990000

forme démoniaque (corps à corps):
 

forme démoniaque (mage):
 

Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azura Khayla
La Sorcière démone

avatar

Messages : 946
Expérience : 1667
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 37
Métier : Mineur - Maître
Disponibilité : Disponible

Titres:
 



(Lion géant +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
1695/1695  (1695/1695)
Vitesse: 49
Dégâts: 26%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Jeu 16 Mar 2017 - 10:53

Il m'avait proposé quelque chose en or. Une proposition dont je ne pourrais pas refuser. Une proposition ou bien un coup du destin qui me disait que je devais saisir cette opportunité et que je ne l'aurais pas deux fois dans ma vie. Harzhan semblait bien perturber pour le coup, il était surpris de ma réponse positive de sa proposition d'être son apprentie. Franchement, je n'allais pas refuser l'aide d'une personne qui pourrait m'apprendre de nouvelles choses, une magie inconnue et une aventure que je n'étais pas prête d'oublier. Mais je ne devais pas m'emballer... Je devais rester et réfléchir, car je ne connaissais rien de tout cela, il fallait que je sois attentive à ce qu'il me disait et ce qu'il me proposait pour le coup. Puis, je lui avais demandé ce que je devais faire en retour pour le remercier. L'homme en noir ne voulait rien de ma part à part de lui faire confiance et d'être attentive à tout ce qu'il faisait. Il me demandait si j'allais bien, ce que je ressentais maintenant avec toutes ces découvertes. Je ne savais pas quoi lui dire : " A vrai dire, j'ai du mal à digérer tout cela ! J'ai tellement découvert de nouvelles choses en quelques jours. Cela me perturbe vraiment... Mais à présent, je me sens libre, au calme dans mon coeur et dans mon esprit, je n'ai plus ce brouillard dans ma tête, je n'ai plus cette tension et ce poids lourd dans mon coeur. C'est très confortable et réconfortant. Et je dois vous remercier vivement de m'avoir fait découvrir tout cela. "

Je pris un temps de pause pour respirer et mettre au clair mes idées, concernant ce nouveau monde. Je me sentais vraiment mieux, j'ai enfin si libre, au calme. J'en avais tellement besoin, c'était tellement reposant. J'avais l'impression de renaitre, d'aller vers de l'avant. Je respirais pour ressentir que j'étais bien vivante aujourd'hui : " Harzhan, les Stryges blancs sont un peuple refermé, avec leur propre voie, façon de vivre et ne communique pas avec les autres races. Ils veulent absolument être les plus puissants pour écraser les Stryges noirs et inversement par rapport à eux. De plus, ils veulent retrouver la trace des Stryges gris, les Originels, et je dois vous dire que je suis curieuse de cette disparition subite et j'aimerais bien savoir comment recréer un Stryge gris. Enfin, trop de choses dont, je ne veux plus être mêlée. Et ne vous inquiétez pas, la magie noire, je sais qu'elle est dangereuse et imprévisible. C'est pour ça que je veux la contrôler intégralement, je ne veux pas qu'il ait des dégâts superflus si je n'arrive pas à la maitriser."

Je décidais de continuer de marcher un peu dans les plaines d'Aran, pour ressentir le vent dans mes cheveux et sur mon visage pour me dire que je ne rêvais pas et que c'était la réalité. Puis, Harzhan me posa la question du mentor :" Alors, même moi, je ne sais pas comment il faut faire pour être un bon mentor. Mais, je pense qu'il faut une bonne communication entre les deux personnes, et être patient dans tous les cas ! Veux tu me faire une démonstration ou bien quelque chose de cet ordre ?" J'étais vraiment impatiente de tout savoir de cette magie en matière générale et surtout de la magie noire. Une nouvelle connaissance dans ce monde, même si j'étais une stryge blanche...





Voix d'Azura : #0099ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 393
Expérience : 1666
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti (55)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
2336/2336  (2336/2336)
Vitesse: -1
Dégâts: 40%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Jeu 16 Mar 2017 - 12:12

Harzhan ne put que sourire devant la résolution de son apprentie, laquelle semblait bien décidée à apprendre la magie impie qu'il maîtrisait. Serait-elle aussi loyale jusqu’au bout ? Il l’espérait. Il était satisfait d’avoir réussi à la délivrer de ses tourments, elle semblait aller mieux. Il la manipulait, pour la pousser à commettre une hérésie, à apprendre la magie noire, se servant de ses tourments intérieurs contre elle. Et pourtant, il se demanda s’il avait vraiment eu besoin de tout cela, si elle n’aurait pas fait ce changement d’elle-même. Peut-être qu’il n’avait fait que l’aider, rien de plus.

« Alors, même moi, je ne sais pas comment il faut faire pour être un bon mentor. Mais, je pense qu'il faut une bonne communication entre les deux personnes, et être patient dans tous les cas ! Veux-tu me faire une démonstration ou bien quelque chose de cet ordre ? »

Elle venait de le tutoyer, signe qu’elle se sentait bien et en sécurité avec lui. Cela satisfit le démon, la docilité de son apprentie était vraiment une bonne chose. Il allait lui faire une démonstration de ses pouvoirs, dans le but de la fasciner, pour décupler son désir d’apprendre. Il y avait moult raccourcis dans l’apprentissage de la magie noire, car rien n’y est prohibé, mais les conséquences pourraient en être terribles. Heureusement, sous sa supervision, Harzhan savait que Azura ne pourrait pas succomber aux ténèbres. Les guerres démoniaques approchent, il n’avait peut-être pas le temps de la former convenablement d’une manière standard. Son objectif était de la rendre tellement désireuse d’apprendre, qu’elle accepterait sans rechigner le rituel qu’il lui proposerait ensuite. Ce rituel, il en avait déjà proposé une forme plus élaborée à Selsya, qui avait finalement refusé cette magie. Il espérait que Azura l’accepte, il l’aiderait à ne pas sombrer, car si elle se perdait dans les ténèbres elle deviendrait l’esclave de sa propre magie. Si elle réussissait cette première épreuve, il pourrait la former, et aurait gagné plusieurs mois pour la faire ne serait-ce que pouvoir convoquer la magie.

« Regardez donc Azura, voyez ce que peut faire la magie des ombres… »

Il convoqua ses pouvoirs, et tout sembla s’arrêter. Toutes les ombres alentours, les leurs comprises, se mirent à tournoyer lentement autour d’eux, puis à former un nuage noir au sol. Harzhan dirigeait ce ballet de simples mouvements du poignet, il leva les mains, et les ténèbres s’élevèrent pour former une lame, le genre d’arme qu’aucun homme ne saurait forger, ni même porter, au vu de ses dimensions. Pourtant elle ne pesait rien. Harzhan fit un moulinet avec l’épée, qui projeta une vague de ténèbres, tranchant net un tronc d’arbre. Les ombres enveloppèrent son corps, comme s’il était fait de brume, seuls ses bras et son visage n’étaient pas recouverts de ce voile noir. On aurait dit un ange de la mort. Il mêla également sa magie à ses mots tentateurs.

« Vous voyez toute la puissance que la magie noire peut apporter ? Chacun est libre de lui donner la forme qu’il souhaite, rien n’est interdit… »

Il sortit des ombres qui s’aplatirent docilement devant leur seigneur, avant de les envelopper dans un nuage noir. A l’intérieur, on y voyait des formes se mouvoir, crées pas les ténèbres elles-mêmes. Elles présentaient des grandes batailles, des milliers de morts, des personnes au pouvoir infini se battant devant un millier d’ennemis. Les ombres, comme toute la magie noire, savent tenter ceux qui la manipulent, pour l’appeler à succomber. Chacun voyait dans les ténèbres l’accomplissement de sa vie, son but ultime enfin achevé, comme si les ténèbres pouvaient tout offrir. Que voyait Azura, en ce moment, alors que Harzhan se voyait sur un trône, dirigeant des milliers de démons ?

« Ne croyez pas ces mensonges, les ténèbres aussi voudraient vous asservir. La magie noire peut vous offrir tout ce qu’elle vous montre, mais vous ne devez jamais y succomber. Cette magie a une volonté propre, elle tentera de faire de vous son pantin, comme les purificateurs l’ont fait pendant tant d’années pour vous… Mais vous pouvez les dominer, comme je le fais, vous pouvez avoir le contrôle intégral. »

Harzhan baissa une main, et les ténèbres s’aplatirent à nouveau. Puis, il leur fit prendre la forme d’un énorme serpent, qui se jeta sur Azura. Il lui prit la main pour qu’elle soit rassurée, et alors que l’illusion ombreuse se dissipait, Harzhan avait bougé, aussi vite que ses ombres, pour être face à elle, le regard dans le sien, ses mains tenant les siennes.

« Vous voyez, les possibilités sont infinies, et je peux vous guider pour apprendre. Sachez qu’il existe de nombreux raccourcis si vous le souhaitez, mais qu’ils sont très dangereux, car vous pourriez y perdre votre être… Mais si vous souhaitez tout de même les emprunter, je vous aiderai, vous n’aurez rien à craindre avec moi. Et une fois ce rituel terminé, vous pourrez déjà utiliser la magie noire, même si il faudra vous apprendre à l’utiliser comme vous le souhaitez bien sûr… Mais ce sera comme inné pour vous, comme si vous étiez née mage… »




Dialogues de Harzhan: #990000

forme démoniaque (corps à corps):
 

forme démoniaque (mage):
 

Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azura Khayla
La Sorcière démone

avatar

Messages : 946
Expérience : 1667
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 37
Métier : Mineur - Maître
Disponibilité : Disponible

Titres:
 



(Lion géant +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
1695/1695  (1695/1695)
Vitesse: 49
Dégâts: 26%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Jeu 16 Mar 2017 - 19:44

Alors que je lui avais demandé de me faire une démonstration de ces pouvoirs, de cette magie noire, je me disais ou bien imaginé comment je serais avec ces pouvoirs en moi. Et je n'arrivais pas à croire que les Stryges Blancs étaient un peu bridées au niveau de la source magique. Harzhan avait du mal me faire un processus assez court pour ressentir cette énergie, ce flux douce et incroyablement puissant. J'avais du mal à réaliser que j'avais enfin le pouvoir de ressentir cette magie, de ressentir cet effet dans mon corps et je devais réellement remercier Harzhan pour ce qu'il a fait pour moi. Quelques minutes après, il accepta de me faire une démonstration de ces pouvoirs et je ne savais pas trop quoi à m'attendre pour le coup. De la violence ? De la démonstration pure et simple ? Un exercice de la création de la magie noire ? Aucune idée, j'attendais tranquillement ce qu'on pouvait faire avec la magie noire et ses principales branches. J'étais vraiment excitée de connaitre l'étendue des pouvoirs de cet homme. Ah franchement, le destin m'avait donné un bon coup de pouce pour permettre de changer du tout au tout. Des ombres se mirent à virevolter dans tous les sens autour de lui avant de les matérialiser pour les prendre en main. Dis donc, c'était possible de faire cela ??? J'étais vraiment étonnée de la faciliter qu'il avait pour contrôler ce pouvoir qui ma paraissaient vraiment compliqué et qui demandait beaucoup de concentration pour le coup. Je me grattais le menton rapidement pour savoir comment il faisait avec son esprit pour arriver à cela. Je continuais de le regarder intensément sans rien dire de spécial. J'essayais de comprendre et de savoir comment il jouait avec son esprit pour en arriver là ! Puis, il trancha un arbre simple d'un coup de poignet. Je courrais vers l'arbre pour savoir sa netteté... Wouah, impeccable sans aucune bavure !! J'étais en train de m'imaginer de réaliser ce genre de chose en plein combat. " C'est vraiment incroyable, je n'ai jamais vu telles choses de ma vie. Vous venez de révolutionner ma vision du combat et de la magie de manière générale. Je suis choquée et je meurs d'envie d'apprendre à mon tour cette magie."

Puis de nouvelles ombres et formes se formèrent devant moi et je vis apparaître une étrange scène sous mes yeux. Je me voyais avec des ailes encore blanches et une expression de visage plus sombre et un contrôle total d'un ennemi ou de plusieurs ennemis. Je n'arrivais pas à déterminer ce que c'était réellement, c'était beaucoup trop flou... Soudain, Harzhan me mit en garde de ne pas croire ce que la magie noire peut nous montre et qu'il fallait donc bien la contrôler pour ne pas avoir de surprises par la suite. Je secouais la tête pour lui faire comprendre que j'avais bien compris le message :" Mais je suis en train de me dire qu'il faut une force mentale et physique incroyable pour éviter que la magie noire viennent nous corrompre !" Puis, Harzhan me lança dans le visage un serpent d'ombre cela me fit peur sur le coup. Je n'étais pas habituée à voir cette magie d'aussi près.

Il me prit la main pour me rassurer de cette surprise. Je le regardais dans les yeux et je l'écoutais attentivement :" Alors apprenez moi ! Je veux tout savoir, tout connaitre sur cette magie, je veux être différente de mon peuple, je veux être affranchis totalement, je ne veux pas qu'on m'appelle "Pauvre petite Stryge blanche", je veux m'affirmer, je veux évoluer et je souhaite être une autre personne différente d'hier. Alors, je ferais n'importe quoi pour connaitre cette magie. Je veux ce rituel et je te fais confiance, alors ce n'est pas mon style de faire confiance en une personne dont je ne connais rien ... Après le rituel, pourras tu me faire plus de toi? Je pense que ce sera un bon commencement dans le lien de maître à élève!" Je désirais plus tout à faire ce rituel et à commencer mon initiation dans la magie noire. Ce sera mon futur, je le sentais !





Voix d'Azura : #0099ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 393
Expérience : 1666
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti (55)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
2336/2336  (2336/2336)
Vitesse: -1
Dégâts: 40%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Jeu 16 Mar 2017 - 20:09

« Alors apprenez moi ! Je veux tout savoir, tout connaitre sur cette magie, je veux être différente de mon peuple, je veux être affranchis totalement, je ne veux pas qu'on m'appelle "Pauvre petite Stryge blanche", je veux m'affirmer, je veux évoluer et je souhaite être une autre personne différente d'hier. Alors, je ferais n'importe quoi pour connaitre cette magie. Je veux ce rituel et je te fais confiance, alors ce n'est pas mon style de faire confiance en une personne dont je ne connais rien ... Après le rituel, pourras tu m’en dire plus sur toi ? Je pense que ce sera un bon commencement dans le lien de maître à élève ! »

Elle semblait follement désireuse de subir son rituel, il espérait ne pas aller trop vite avec elle, si elle ne survivait pas ce serait regrettable. Mais il serait si facile de lui faire accepter de mener à bien le rituel, au vu de l’état dans lequel elle était. Il lui sourit, et alors qu’il la regardait intensément, il matérialisa un portail fait de ténèbres, pulsant de magie impie. Une simple manifestation de son pouvoir, prêt à corrompre ceux qui le franchiraient. Il espérait vraiment qu’elle irait jusqu’au bout, qu’elle ne reculerait pas au dernier moment et qu’elle survivrait à l’imprégnation. Ses mots mielleux et envoûtants s’écoulèrent à nouveau de sa bouche.

« Je vais t’apprendre, fais-moi confiance. Plus personne ne t’appellera jamais plus « pauvre petite stryge blanche », tu n’en es déjà plus une. Tu es forte, Azura, tu as déjà cette force en toi, la force de volonté pour résister, même si tu ne la soupçonnes pas. La magie va devoir imprégner ton corps, ôte ton armure de stryge purificatrice, n’ait pas peur fais-moi confiance… »

Il laissa le temps à ses mots de caresser l’esprit de la stryge, sans savoir si elle ferait ce qu’il lui demandait. Elle restait pour le moment immobile alors qu’il lui tenait toujours les mains.

« Laisse derrière toi ce qui faisait de toi une naïve purificatrice, cette armure si lourde de ton passé, cet esprit si aveuglé par la bonté factice des tiens. Tout ce que tu auras à faire ensuite, c’est rencontrer ton destin, devant toi. Passes le portail, et laisse ton corps et ton esprit s’ouvrir à la magie noire. Mais prends garde, car elle tentera de te posséder et de faire de toi sa marionnette. Tu dois t’ouvrir juste assez pour qu’elle pénètre en toi, tout en en gardant le contrôle. Ait confiance, je ne te laisserai pas tomber, je te guiderais… »

Il était bien incapable de lui dire ce qu’elle verrait dans son esprit à l’intérieur, elle devait juste savoir que tout ne serait qu’illusions, qu’elle devait rester forte. Il espérait ne s’être pas trompé en lui faisant confiance et en lui offrant l’accès à la magie noire. Il espérait surtout qu’elle ne mourrait pas, sa loyauté et son désir d’obtenir de la puissance lui plaisaient. Bien sûr, si elle succombait, il pourrait toujours la tuer, mais là n’était pas le but.

« Tu peux encore reculer, Azura, si tu le souhaites, tu peux encore abandonner ce pouvoir qui te tend les bras… Mais saches que si tu ressors de ce portail, alors je serai ton maître, je t’apprendrai à maîtriser parfaitement tes nouveaux pouvoirs, et je te dirais ce que tu veux savoir de moi, en récompense de ta confiance… Que choisis-tu Azura ? »

Il lui souriait, il se demandait si ce n’était pas un tour du destin qui avait mis cette femme sur sa route, lui qui avait maintes fois échoué à corrompre des personnes vivantes, de même qu’à créer des êtres vivants à base de magie noire. Il allait peut-être enfin réussir, cette femme allait peut-être accepter sa magie, ce serait merveilleux. Il aurait besoin de toute l’aide nécessaire pour combattre les seigneurs des enfers, et même s’il gagnait quelques alliés, en former un de plus ne représentait nullement un souci. Il espérait la voir procéder au rituel, et la voir ressortir en vie, il y veillerait.




Dialogues de Harzhan: #990000

forme démoniaque (corps à corps):
 

forme démoniaque (mage):
 

Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azura Khayla
La Sorcière démone

avatar

Messages : 946
Expérience : 1667
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 37
Métier : Mineur - Maître
Disponibilité : Disponible

Titres:
 



(Lion géant +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
1695/1695  (1695/1695)
Vitesse: 49
Dégâts: 26%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Ven 17 Mar 2017 - 11:11

Alors que je me sentais prête pour accueillir ma magie en moi, je ressentais une certaines excitation, une grosse envie d'avancer dans le temps et enfin de changer comme je le voulais. Je sentais que j'allais pouvoir enfin vivre ma vie, en tant que femme libre et indépendante. Enfin libre de tous problèmes et de lois qu'on m'avait imposé dès que j'étais rentrée en tant que Purificatrice. Maintenant, l'homme me demanda d’ôter mon armure complètement, que je sois à peu près nue, mais non, j'avais une tunique blanche en dessous pour éviter des frottements sur ma peau. Je préférais ça au lieu d'avoir des blessures inutiles au beau milieu d'un combat, de plus, mon armure était vraiment lourde donc, je devais faire attention aux mouvements que je faisais. Ces mots me faisaient du bien, personne ne m'avait jamais parlé ainsi, même pas mes parents ou ma famille. Personne ne m'avait parlé ainsi, et cela me faisait penser que ce serait un genre de maitre plus compréhensif car il avait vécu la même chose que moi, dans le passé.

Harzhan me disait que la magie allait imprégner mon corps de part en part et qu'il fallait que je sois forte et que je ne devais pas avoir peur de ce rituel. Je voulais bien le croire, mais dans un autre sens, je ne voulais pas mourir puisque je voulais continuer de vivre mais sous une autre forme et avec d'autres responsabilité. Puis, il continua de me rassurer en me disant que je devais passer par ce portail sombre et que je devais m'ouvrir suffisamment à la magie noire, mais pas complètement pour éviter que je devienne folle et que je succombe entièrement à cette magie dangereuse. Puis, il insista sur le fait qu'il sera là pour me guider tout au long du processus. Cela me rassurait mais c'était moi qui devait m'ouvrir à cette sombre magie et qui ne devait pas me faire avoir par des illusions. Je souris doucement et je pris la parole calmement et une sérénité absolue : " Oh merci du renseignement, je crois que j'avais bien compris cette magie pourrait me tuer et me faire devenir une autre personne. J'espère que je vais y arriver à passer cette épreuve. Je vais le faire, je vais y aller, je ne vais pas reculer maintenant, sinon, ce serait du gâchis d'avoir parlé de tout cela ! Je vais y arriver, il le faut pour moi principalement pour que j'avance. Ce portail ne me fait pas peur. "

J'enlevais doucement mon restant d'armure, j'étais en tunique blanche et pieds nues. Je faisais face au portail, je respirais un bon coup et je pris mon courage à deux mains pour le traverser. En le traversant, je sentis sur ma peau blanche et mes ailes blanches une fine couche de magie. Mes ailes blanches étaient aussi dure que de l'acier et j'avais l'impression qu'elles changeaient de couleurs. Mais c'était mon imagination aussi ... Une fois que j'étais à l'intérieur, je n'entendais rien, pas un seul bruit, pas un seul son venant de l’extérieur du portail. Je me sentais seule dans ce monde ténébreux. Je déglutinais fortement avant d'avancer dans ce portail sans repère. Au bout de quelques minutes de marche, je décidais de m'arrêter car je ne savais pas où je devais aller. Puis, je me mis par terre en tailleur et les bras ouvert :" Allez c'est parti, on va voir si le destin et la chance sont avec moi aujourd'hui..."

J'inspirais fortement avant de laisser mon esprit s'ouvrir à la magie noire. Je laissais mon esprit et mon corps s'ouvrir doucement pour ne pas me faire avoir. J'attendais quelques secondes avant de ressentir quelque chose entrée en moi subitement. La magie noire entra en moi de manière violente, tellement violente qu'elle me fit tomber à la reverse. Je la laissais entrer doucement et au compte goutte. Mais déjà la magie noire me faisait noire des choses terribles ... Des scènes concernant mon frère, des scènes de violences, mes parents qui se faisaient tuer par des hommes et non par mon frère... J'entendais leur douleur, leur cris, leur ressentis. Je pouvais sentir les lames me pénétrer... Je ressentais tout cette douleur de la mort de mes parents. Je lâchais un cri de souffrance, mais je devais lutter contre ces illusions, ce n'était que des illusions de mon passé que j'avais mis derrière moi. Puis, la magie noire me montrait des images, des illusions avec mes nouveaux pouvoirs que j'aurais acquis grâce à elle, que je pourrais écraser tout le monde sans aucune exception et que je pourrais éradiquer mon peuple d'un simple claquement de doigts. Non, je résistais tant bien que mal, mais je continuais à laisser la magie noire venir en moi doucement puis de plus en plus. " Non, aucun de ces illusions ne pourra me faire tout cela ! C'est moi qui décide ce que je ferais la magie noire et ce ne sera pas pour la vengeance mais pour ma liberté dans ces terres..."





Voix d'Azura : #0099ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 393
Expérience : 1666
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti (55)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
2336/2336  (2336/2336)
Vitesse: -1
Dégâts: 40%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Ven 17 Mar 2017 - 12:27

Il se passa un petit instant, puis elle obtempéra, retirant son armure imprégnée à la fois de son passé, et de la magie blanche qui aurait empêché le rituel. Elle ne portait plus qu’une tunique blanche en tissu, assez simple. Une fois dévêtue de ses lourdes plaques de métal, elle prit un moment pour faire le pas, et pénétra dans les terres d’ombre. Harzhan attendit un moment puis il passa lui aussi le portail pour la rejoindre. Il marchait dans ces landes désolées, vides de vie, où grouillaient des ombres malignes. La magie noire imprégnait l’air ambiant, et faisait vibrer sa propre magie à son contact. Il fallut peu de temps aux ombres pour l’assaillir lui aussi, elles le tentaient, lui promettant un trône, une armée de sujets dociles, elles lui promettaient la domination. Elles lui promettaient aussi le retour d’une femme qu’il avait jadis connue, mais qui s’était perdue dans la religion stryge. Harzhan ouvrit à peine les lèvres pour parler.

« Assez… »

Les ombres se dissipèrent, reconnaissant l’autorité de leur maître. Il continua à la chercher, espérant ne pas tomber sur un corps vide de tout esprit et de toute volonté, se mouvant au rythme de la magie de ce lieu. A vrai dire, cela lui aurait fait mal de retrouver Azura dans cet état, car elle semblait capable de le comprendre. Il se demandait toujours si c’était vraiment sa magie qui l’avait poussée à faire tout cela, ou si il n’avait fait que lui donner ce qu’elle avait toujours attendu. Il continuait de marcher, et fut soulagé de la trouver assise au sol, les yeux clos, sereine. Des vrilles d’ombre touchaient son corps à différents endroits, elle était en plein rituel, et il ne l’interromprait qu’en dernier recours, car les séquelles sur son esprit pourraient en être terribles. Elle ne réagit pas à sa présence, normal, puisque les ombres l’avaient enfermée dans son propre esprit pour tenter de la dominer. Ses muscles se tendaient et se détendaient par moments, elle souffrait intérieurement. Que pouvait-elle bien voir là-dedans ?

Il ne pouvait qu’attendre, pour voir si son apprentie allait se réveiller, ou mourir. Cela lui laissait le temps de réfléchir. N’était-il pas allé trop vite avec elle ? Elle lui avait demandé tout cela, mais il l’avait incitée à le vouloir. Mais en même temps, elle avait renié les siens, combien de stryges en faisaient autant ? Ils avaient beaucoup de points commun, du moins sur ce plan-ci. Il sentait qu’il avait encore beaucoup de facettes de cette femme à découvrir avec le temps, si il en avait la possibilité, car rien ne laissait entrevoir le résultat du rituel. Il pouvait sentir la magie corruptrice entrer en elle, mais même son œil démoniaque ne pouvait déceler si elle se laissait corrompre où si elle parvenait à garder le contrôle. L’air de cette dimension magique était bien trop saturé de magie noire.

« Je suis convaincu que tu étais prête Azura, alors reprends le contrôle de ton corps. Sors de ce cauchemar où les ombres tentent de t’enfermer, pour pouvoir vivre ta nouvelle vie, pour pouvoir changer… »

Il avait pensé ces phrases tout en les formulant à voix basse. Une autre certitude se fit dans son esprit, si elle survivait, il serait heureux de pouvoir lui montrer sa voie, et il savait qu’elle le lui rendrait le moment venu, quand il aurait besoin d’elle. C’est une personne loyale, elle le disait elle-même, et si il y avait bien une chose qu’il ne voulait absolument pas voir disparaître d’elle, c’était cela. Cela, et aussi son désir de pouvoir, sa volonté de changer.




Dialogues de Harzhan: #990000

forme démoniaque (corps à corps):
 

forme démoniaque (mage):
 

Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azura Khayla
La Sorcière démone

avatar

Messages : 946
Expérience : 1667
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 37
Métier : Mineur - Maître
Disponibilité : Disponible

Titres:
 



(Lion géant +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
1695/1695  (1695/1695)
Vitesse: 49
Dégâts: 26%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Ven 17 Mar 2017 - 16:54

La magie noire était de s'engouffrer dans mon corps, je la laissais entrer en moi doucement encore une fois. Je ne voulais pas aller trop vite dans le processus de ce renouveau. Je devais faire attention à moi, aux choix que j'allais faire dans l'avenir. Je me sentais vraiment seule dans ce portail fait de ténèbres et il y faisait tellement froid. Ma peau n'était pas habitué à ce genre de chose, à ce genre d'endroit. Je restais bien calme mais je sentais que la magie noire allait au plus profond de moi, cherchait quelque chose dont j'avais peur, dont elle pourrait utiliser contre lui pour que je plis, pour que je sois sa servante à tout jamais. Mais j'étais loin de plier contre ma volonté ! J'étais une personne forte qui n'avait pas peur de cela et qui avait de bons conseils auprès d'elle. Ce n'était que des illusions ! Mais elle me faisait montrer de nouvelles images qui concernaient mon frère qui prenait plaisir à reprendre le sang de mes parents ou de ses victimes, à voir les Purificateurs tuent d'autres familles pour le même motifs que les miens. Tout cela me faisait trop souffrir mais je tenais bon, je reste concentrer et j'allais de l'avant pour oublier tous ces mauvais souvenirs de ma vie passée...

La magie noire me faisait miroiter des scènes de puissante de mes nouveaux pouvoirs mais dans une plus grande violence comme détruire une ville entière ou bien une armée entière de personnes sans trop me forcer. Du sang saignait de ma main à force de lutter contre toutes ces illusions. Puis, je sentais que c'était bientôt la fin de ce rituel, la magie noire comprenait qu'elle ne pourra pas me faire plier ainsi. La magie noire commençaient à arrêter ce petit jeu avant de disparaitre de mon corps. Je restais en quelque seconde assis par terre à ouvrir mon esprit et mon corps avant de sentir que le rituel était à présent terminé. Je respirais un bon coup avant de me sentir soulager et à sentir mon coeur battre comme un fou. Wouah, c'était une sacrée expérience que j'avais fait aujourd'hui ! Je me sentais tellement bien maintenant et au calme dans mon esprit. Je sentais que j'avais changé un peu mais pas complétement mais c'était mieux qu'auparavant. Je me relevais doucement et je vis qu'Harzhan était bien non loin de moi à m'observer. Je lui souris avant de sortir du portail ténébreux.

Lorsque je sortis du portail, les rayons du soleil me caressaient la peau doucement et cela me fait grandement du bien. Je souris et j'observais le soleil qui était au haut dans le ciel si bleu. Tout en regardant le ciel, je pris la parole d'une voix calme et sereine :" Crois-tu que j'ai réussi ce rituel ? J'ai résisté à la magie noire avec toutes ces illusions violentes et déchainés mais crois tu que je peux utiliser cette magie ? Je te remercie d'être venue avec moi dans le portail, tu m'as soutenu et je t'en remercie !" Je m'inclinais doucement et j'étais vraiment fière de moi de ce que j'avais fait... mais la suite ? " Quel est la suite des évènements ? Dois je faire autre chose ?"





Voix d'Azura : #0099ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 393
Expérience : 1666
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti (55)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
2336/2336  (2336/2336)
Vitesse: -1
Dégâts: 40%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Ven 17 Mar 2017 - 17:27

Elle finit par ouvrir les yeux, qui étaient restés totalement normaux. Elle sourit, c’était bien elle, le démon sentit que son corps s’était familiarisé avec la magie noire, mais que celle-ci avait reflué sans la posséder. C’était pour le démon un grand soulagement. Il les fit sortir de cette dimension abjecte, et nota le soulagement, ainsi que la joie et la sérénité, sur le visage de son apprentie.

« Crois-tu que j’aie réussi ce rituel ? J'ai résisté à la magie noire avec toutes ces illusions violentes et déchainés mais crois-tu que je puisse utiliser cette magie ? Je te remercie d'être venue avec moi dans le portail, tu m'as soutenu et je t'en remercie ! »
« Ce n’est rien, je m’inquiétais pour mon élève voilà tout. Tu as indéniablement réussi le rituel, tu devrais pouvoir faire appel à la magie noire naturellement à présent. Ne t’en fais pas, je vais te guider petit à petit, saches que tu as déjà fait une bonne partie du chemin en réussissant ce rituel. Comment te sens-tu à présent ? Te sens-tu… changée ? »

Il lui sourit, elle paraissait bien plus forte et sereine qu’avant, cela lui faisait plaisir à voir. Il avait réussi à la faire basculer du côté sombre de la magie, restait à savoir jusqu’où elle choisirait d’aller. Il n’aurait jamais cru qu’un jour il se tiendrait là aux côtés d’une stryge blanche désireuse d’apprendre la plus impie des magies. Il avait déjà essayé avec d’autres personnes, toutes étaient mortes, dévorées par les ténèbres, toutes sauf elle, et cela la rendait spéciale.

« Quel est la suite des évènements ? Dois je faire autre chose ? »
« Maintenant il te faut apprendre à user de tes nouveaux pouvoirs, nous commencerons demain si tu veux bien, la nuit tombe, il faudrait trouver un lieu où dormir… »

Ils se mirent en quête d’un endroit au calme où établir un campement, et optèrent pour un rassemblement d’arbres qui formait comme une petite clairière en son centre. Harzhan alluma un feu, et sortit de la viande séchée qu’il transportait pour ses voyages. Certes ses réserves diminueraient deux fois plus vite, mais ils n’allaient pas rester ici très longtemps de toute façon. Il l’avait incitée à laisser derrière elle son armure, trop lourde de son passé, il fallait tourner la page. Ils avaient simplement gardé les pièces pour pouvoir les revendre. Elle ne portait toujours que sa tunique blanche. Il la regardait à la lueur du feu, les flammes faisaient danser leur lumière sur son visage, créant un jeu d’ombres fascinant sur sa peau blanche et ses ailes immaculées. Puis il finit par prendre la parole.

« Je t’avais promis de t’en dire plus sur moi si tu sortais du rituel. Alors je suppose que je vais honorer ma promesse. Après tout, comme tu dis, ce doit être la base d’une relation de maître à élève. Alors pose-moi toutes les questions que tu voudras, je te répondrai. »




Dialogues de Harzhan: #990000

forme démoniaque (corps à corps):
 

forme démoniaque (mage):
 

Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azura Khayla
La Sorcière démone

avatar

Messages : 946
Expérience : 1667
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 37
Métier : Mineur - Maître
Disponibilité : Disponible

Titres:
 



(Lion géant +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
1695/1695  (1695/1695)
Vitesse: 49
Dégâts: 26%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Dim 19 Mar 2017 - 17:09

Me voilà enfin sortie du portail maléfique, j'avais l'impression que des heures s'étaient écoulées, que le soleil avait changé de soleil et si nous étions bientôt la nuit ou le matin. Je me sentais perdue dans le temps et je n'arrivais plus à me repérer maintenant. Je respirais doucement pour ne pas avoir une crise de panique. Le soleil se couchait et je compris que la nuit allait prochainement arriver pour nous. Il fallait qu'on trouve un endroit pour dormir et se reposer un minimum. Enfin, je ne savais pas quel était le programme pour la suite, mais peut être qu'Harzhan voulait se reposer et partir à l'aube tout seul.Je ne savais pas trop quoi faire, j'avais l'impression que j'étais un nouveau né qui venait de sortir du ventre de sa mère et qui ne savait plus quoi faire de sa vie. Rien que de penser à cela, des frissons parcoururent mon dos et mes bras. Etais je si perdue que cela à présent ? Non.

Harzhan était sorti lui aussi du portail des ténèbres et prit aussitôt la parole pour répondre à mon interrogation de si j'avais réussi le rituel haut la main. Il me répondit que j'avais parfaitement bien remplit mon épreuve et je pourrais utiliser la magie noire prochainement. Je l'écoutais attentivement mais pour l'instant, j'étais vraiment fatiguée et je n'avais qu'une envie : c'était de dormir ! " Harzhan, je vais bien, je me sens bien et différent par rapport à tout à l'heure. Je me sens tellement changé en si peu de temps, mais je crois que je n'ai pas tout vu encore. Crois-tu que mon apparence physique va changer ? C'est à dire la couleur de mes ailes blanches ou encore l'aspect de mon physique ? Et au niveau de mon caractère ? La magie noire impact-elle sur moi au cours du temps ou bien provoque un changement immédiat ? J'ai tant de question sur ce changement de ma vie et de mon destin. Ou bien peut être que je me pose trop de questions et que je verrais cela prochainement, non ?"

Je me grattais la tête avant de lâcher un bâillement bruyant et sans aucun retenue. C'est cela voulait dire que je devais me reposer avant que je ne tombe par terre. Je n'avais pas dormi depuis des jours et mon corps me le faisait comprendre maintenant, que j'atteignais la limite du possible concernant mon mental et mon physique. Harzhan avait bien remarqué que je n'étais pas très bien et lui aussi à mon avis, donc il me proposa de s'arrêter là pour le moment et de se reposer un peu pour reprendre demain matin. " Parfait, je pense que c'est un bon compromis pour le coup. Je dois t'avouer que je suis bien fatiguée! Cela fait des jours que je n'ai pas mangé et que je n'ai pas dormi depuis que je suis partie de la tour blanche." Je lui souris avant de l'aider dans la préparation du feu et de la nourriture. Une fois que cela était réalisé, je m'étais assise puis allongée par terre près du feu pour être tranquille et au chaud. Mes paupières commencèrent à se fermer et j'avais du mal à rester éveiller pour l'écouter.

Soudain, il honora sa promesse et pouvait plus poser toutes les questions sur lui et son passé. " Oh puis je réellement ? Hum hum ! Alors je voudrais savoir ce que vous étiez avant de faire de la magie noire ? Ou bien êtes vous né avec la magie noire en vous ? Hummm ... Ce qui me perturbe est votre cache oeil ... Une blessure de guerre ? Ou un oeil dangereux ? Je n'ose pas poser trop de questions, cela peut être énervant au bout d'un moment, mais je dois vous dire que j'en ai beaucoup et que cela peut durer toute la nuit." Je souris avant de regarder le feu et de me perdre dans mes souvenirs et de ce rituel si spécial. Personne ne m'avait dit qu'il avait ce genre de rituel dans notre monde, mais les stryges blancs cachaient bien des choses à sa population. Je devais rester méfiance encore aujourd'hui. Je me relevais doucement et poser une autre question plus dangereuse à mon goût : " Que pensez vous des Stryges gris, les Originels ? Ce que nous étions avant ? Je ne dois pas vous cacher que je recherche activement ces êtres, ces personnes, ce qu'ils sont devenus et leur traces et comprendre pourquoi sommes nous séparés aussi rapidement ... Et peut être redevenir un gris à la fin ?" Les flammes dansèrent autour de moi, mes yeux se fermèrent lentement. Demain était un autre jour ...





Voix d'Azura : #0099ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 393
Expérience : 1666
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti (55)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
2336/2336  (2336/2336)
Vitesse: -1
Dégâts: 40%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Dim 19 Mar 2017 - 19:29

« Oh puis je réellement ? Hum hum ! Alors je voudrais savoir ce que vous étiez avant de faire de la magie noire ? Ou bien êtes vous né avec la magie noire en vous ? Hummm ... Ce qui me perturbe est votre cache oeil ... Une blessure de guerre ? Ou un oeil dangereux ? Je n'ose pas poser trop de questions, cela peut être énervant au bout d'un moment, mais je dois vous dire que j'en ai beaucoup et que cela peut durer toute la nuit. »

Harzhan eut un petit sourire en coin, il s’était attendu à ce que cette question tombe. Devait-il lui révéler la vérité ? Certainement, après tout elle lui faisait confiance, il ne fallait pas la décevoir ou lui mentir, elle finirait de toute façon par apprendre la vérité sur lui. Elle embraya immédiatement sur d’autres questions sans rapport. Il aurait aimé qu’elle aille un peu moins vite.

« Que pensez vous des Stryges gris, les Originels ? Ce que nous étions avant ? Je ne dois pas vous cacher que je recherche activement ces êtres, ces personnes, ce qu'ils sont devenus et leur traces et comprendre pourquoi sommes nous séparés aussi rapidement ... Et peut être redevenir un gris à la fin ? »

« Je vais d’abord répondre à ta seconde question si tu veux bien. A vrai dire, je ne m’intéresse pas aux gris, seul compte le présent d’après moi, et ils ne sont plus. Bien sûr si je viens à en croiser un vrai, je pourrais te le faire savoir, mais je n’y crois pas. Cependant, c’est une bonne chose si tu suis un tel but, ce peut être un bon point de départ pour ta nouvelle vie. »


Il attendit un peu qu’elle assimile sa réponse avant d’enchainer avec une réponse plus épineuse, et qui risquait de réduire à néant tous ses efforts pour la faire plonger dans les ténèbres.

« D’abord, vous devez savoir que la magie noire n’était pas non plus innée en moi, mes parents me vouaient à devenir un prêtre du dragon, ou un exécuteur, ce que j’ai toujours refusé. Mais mon premier contact avec la magie noire était plus… brutal. J’étais érudit, je lisais beaucoup, et j’ai trouvé une piste intéressante que j’ai suivie. Cette piste m’a menée à la banquise où j’ai trouvé une relique de temps antiques… C’est ainsi que j’ai perdu un œil, pour en obtenir un autre. »

Harzhan défit son cache-œil, révélant son œil gauche fermé. Il l’ouvrit lentement, observant la réaction qu’aurait la stryge. Ce genre de choses risquait fort de faire voler en éclats la confiance qu’elle lui portait, elle pourrait vouloir fuir ou le tuer, même s’il doutait qu’elle en soit capable. Il révéla son iris rouge vif, fendu d’une pupille verticale, sur un œil au fond noir d’encre. Il espérait avoir suffisamment instillé en elle un sentiment de bien-être et de sécurité avec lui pour qu’elle ne fuit pas.

« Azura, je suis devenu un mage noir de force, en fusionnant avec une créature d’un autre monde. Je ne suis plus un stryge qu’en apparence, et dans mon passé… Moi aussi j’ai choisi de renier les miens et de changer de vie, tout comme toi, mais mon changement fut plus radical. Tu ne dois sans doute pas connaître cela, mais je suis un démon. Saches que tous ne sont pas mauvais, et moi… Je me bats contre eux justement, tel est mon fardeau. »

Que lui dire de plus ? Qu’il voulait tout de même l’aider à maîtriser ses pouvoirs ? Qu’il serait déçu de la voir partir ? Ça oui, il serait déçu, il l’appréciait tout de même, elle lui ressemblait. Son esprit marchait à toute vitesse, avec une seule question en tête : Va-t-elle me fuir ?




Dialogues de Harzhan: #990000

forme démoniaque (corps à corps):
 

forme démoniaque (mage):
 

Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azura Khayla
La Sorcière démone

avatar

Messages : 946
Expérience : 1667
Féminin Âge RP : 22 ans

♦ Politique : 37
Métier : Mineur - Maître
Disponibilité : Disponible

Titres:
 



(Lion géant +150, 50, v+100)

Stats & équipements
Vitalité:
1695/1695  (1695/1695)
Vitesse: 49
Dégâts: 26%

MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   Lun 20 Mar 2017 - 12:06

Il était tard et j'étais fatiguée comme tout mais j'avais trouvé la force de lui poser des questions avant que mon esprit me disent que c'était terminé pour aujourd'hui. Les questions étaient si simples mais j'essayais de comprendre son passé et ce qu'il était. Il avait fait tellement de choses pour moi et j'avais envie de comprendre ce qu'il était, de savoir comment il avait fait pour devenir une personne aux grands pouvoirs. D'un côté, Harzhan était vraiment terrifiant, froid et j'avais qu'une envie c'était de le fuir et de ne plus jamais le rencontrer. Mais de l'autre côté, il me fascinait. Je ne savais pas comment décrire cette sensation, il m'impressionnait énormément, sa maitrise de soi même, de la magie noire et d'autres choses qui devaient se passer dans sa vie. J'étais vraiment très curieuse de connaitre son passé et de savoir ce qu'il était réellement. Ce n'était pas un gentil homme, et cela se voyait, il a du connaitre certaines choses compliquées et dangereuses pour sa vie. Et j'avais bien envie de connaitre tout cela. La curiosité était un trait de caractère que j'aimerais bien garder jusqu'à la fin de ma vie, mais je ne pourrais pas tout contrôler à cause de la magie noire. J'allais changer mais je sautais dans l'inconnu grâce à cette expérience ... Je soupirais doucement tout en regardant les flammes dansées devant mes yeux. Je souris et la voix d'Harzhan me réveilla soudainement pour répondre à mes questions. Je me relevais doucement la tête pour l'écouter attentivement. Il me parlait des Originels... Il me disait qu'il s'en fichait pas mal de ce qu'ils étaient devenus, et préférait se concentrer sur le présent et les évènements du présent. Je voyais bien ce qu'il voulait comme objectif :" Je peux comprendre ton point de vue, mais pour ma part, je voudrais bien en savoir un peu plus sur notre passé et pourquoi une si grande civilisation a pu disparaitre du jour au lendemain. Mais je comprends ton point de vue et je le respecte !"

Je me tus pour écouter ces autres réponses. Il me racontait son passé, à mon avis, il n'allait pas me le dire deux fois donc je devais bien tout retenir pour bien comprendre son passé et ce qu'il est aujourd'hui. Il me disait qu'il avait eu de force la magie noire en lui et ce n'était pas de son plein gré. Là, je me disais que ce n'était pas bon signe du tout ! Qu'est qu'il allait me relever maintenant ? Il me parlait de son oeil, qu'il avait perdu son oeil pour en avoir un nouveau ... J'attendis un long silence pour comprendre la fin de son Histoire. Il m'annonça qu'il était un démon ... ... " ..." Je restais stoïque devant cette annonce. Silence. Un grand silence. Qu'est que tu voulais que je lui dise maintenant ? Je ne savais pas quoi penser de cette phrase, de cette annonce !! Je devais essayer de lui faire quelque chose de neutre :" Wouah! Bah euh ... Euh ... Harzhan, je ne sais pas quoi te dire, à part que cela a du être douloureux pour toi de vivre ainsi pendant de longues années. On m'a souvent parlé des démons, mais j'ai l'impression que c'était plutôt une légende, un mythe plutôt d'un fait réel. Je ne me suis pas réellement intéressée par les démons, donc à vrai dire, je n'en connais pas plus. Je ne sais pas si cela doit me faire peur, et donc te fuir encore et encore, ou bien de sauter de joie pour avoir la chance de rencontrer un démon. Franchement, je suis perdue et j'ai un mal de crâne horrible pour le coup avec toutes ces révélations. Je ne sais pas si cela doit être bien dans ce monde ou mal, c'est à toi d'en décider et j'espère que tu sais contrôler tes pouvoirs de démons." Je terminais cette phrase avec un petit rire avant de dire qu'il était temps de se coucher. Je m'endormis en pensant que j'étais en présence d'un démon. J'essayais de creuser dans ma mémoire, mais rien ne me vint lorsque je cherchais un souvenir sur les démons. Hum. Il va falloir que je me renseigne un peu sur ces monstres. Je m'endormis sur cette pensée... Nous verrons bien demain.





Voix d'Azura : #0099ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan   

Revenir en haut Aller en bas
 

La vérité n'est toujours pas absolue - Harzhan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» "La vérité éclatera toujours "
» La vérité n'est pas toujours bonne à dire [Mentos-Ecly]
» Pour ou contre dire la vérité à tout prix...
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Les plaines d'Aràn-