Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Baldwin Nuussian
Le Monde de Dùralas a précisément 1481 jours !
Dùralas, le Dim 19 Nov 2017 - 18:44
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Sans attaches au milieu des siens [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Songe Syrzyal
Lancière ophidienne

avatar

Messages : 576
Expérience : 1154
Féminin Âge RP : 21

♦ Politique : 16
Métier : Forgeronne d'A.- Experte
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Balor, œil-volant de Songe +150, +180)

Stats & équipements
Vitalité:
800/800  (800/800)
Vitesse: 430
Dégâts: 959

MessageSujet: Sans attaches au milieu des siens [Libre]   Jeu 23 Mar 2017 - 21:23

Spoiler:
 

Elle n'était pas venue ici depuis si longtemps qu'elle en aurait presque oublié à quoi ressemblé le temple, que ce soit parce que bien plus jeune, le temple se trouvait loin de là où elle habitait dans le marais et qu'elle ne s'y rendait que peu, préférant un temple plus petit qui se trouvait dans son village. Puis adulte, parce que quand bien même elle continuait de croire en la divinité Naga, elle avait perdu tout intérêt à la vénérer. Ainsi, tout ce dont elle se souvenait, c'était un imposant bâtiment que sa race avait voulu à la gloire et à l'image du dieu Basilic.
Elle en était même venue à oublier ces immenses piliers couleur rubis qui soutenait un plafond fait d'énormes pierre, et si le peu qu'il était permis de voir depuis l'extérieur était déjà particulièrement impressionnant alors lorsqu'elle rentra, que les colonnes se multiplièrent devant elle, que des idoles se dressèrent un peu partout et que des prêtres et prêtresse, tous dans un habit similaire, qui parcouraient les énormes salles. Puis il y avait ce silence imposant rarement cassé par quelques bruits que faisaient les Nagas présents. Tout ceci avait définitivement quelque chose d'imposant, si ce n'est davantage fort.

C'est aussi à ce moment-là qu'elle se rendit compte qu'elle ne savait que faire une fois qu'elle était rentré dans le temple, certes, il avait beau appartenir à sa race, elle ne s'y sentait pas pour autant sereine, à l'aise. Pas que quand elle soit partie de chez elle vers ici, elle ait eu quelque chose de très précis en tête, mais il lui semblait au moins avoir suivi une intuition, un désir, peu importe comment cela pourrait s'appeler. Mais là, maintenant, tout ceci semblait avoir disparu et tout ce qu'il restait, c'était une impression d'être minuscule.
Mais parce que maintenant qu'elle était ici, elle voulait y trouver quelque chose, absolument, mais sans savoir quoi. Alors elle commença à marcher, errant, s'arrêtant parfois devant des autels, comme si elle hésitait à prier alors que tout ce qu'elle faisait, c'était rester là immobile à être submerger par des pensées qu'elle ne pouvait plus contrôler, et qui par leur quantité, l'amenaient à avoir l'impression de ne plus rien ressentir, ironiquement. En fait, ce qu'elle questionnait surtout en étant ici, c'est sa foi, mais surtout son sentiment d'appartenance au peuple Naga.




...........
« Rien qui ne soit un peu "aidé" n'arrivera à son terme~»
#3D9AA6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Songe Syrzyal
Lancière ophidienne

avatar

Messages : 576
Expérience : 1154
Féminin Âge RP : 21

♦ Politique : 16
Métier : Forgeronne d'A.- Experte
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Balor, œil-volant de Songe +150, +180)

Stats & équipements
Vitalité:
800/800  (800/800)
Vitesse: 430
Dégâts: 959

MessageSujet: Re: Sans attaches au milieu des siens [Libre]   Jeu 6 Avr 2017 - 0:08

Spoiler:
 

La chose n’était pas simple à considérer, elle avait tout d’une Naga, au point même d’en être une et bien sûr, ce n’était pas cela qu’elle remettait en cause. Elle savait que certaines autres créatures, manière encore trop gentille de désigner bon nombre d’autres races, voire même sympathique pour les humains, tout aussi viles que dégoutante immondices –Mais elle tentait de ne pas y penser, elle n’était pas là pour cela et aussi dur que la pensée fut à chasser, elle y parvenu-. Que certaines autres créatures, donc, considéraient leurs queue de serpent, les écailles qui paraissaient un peu partout sur le corps de sa race mais surtout leur yeux et crochets qui pouvaient facilement avoir quelque chose de terrifiant, comme d’horribles organes. Songe, elle, les avait toujours accepté et même aimé et n’avait aucun problème à embrasser ses origines –Même si elles étaient loin de compter comme choses intouchables, plus qu’elle n’avait aucuns problèmes avec que elle ne les chérissait-.
Alors, où se trouvait le problème ? Certainement dans le fait qu’elle se sentait seule même au milieu de ceux qu’elle n’avait pas de problèmes à définir comme les siens. Ou comment le problème passait de « où » à « pourquoi » ? Question davantage compliquée parce qu’aussi loin qu’elle pouvait se souvenir, elle n’avait jamais été une part importante de la société (son village était constitué de quelques baraques éparpillées à l’est du marais et leurs habitants ne se rencontraient que rarement) mais elle ne se sentait pas tout de même autant détachée de ses pairs. C’est comme si entre hier et aujourd’hui, elle avait changé sans se rendre compte. Et si elle avait changé sans savoir dire à quels niveaux aujourd’hui, n’y avait-il vraiment rien d’autre qui avait pu changer sans qu’elle ne se rendre compte. Cette pensée avait quelque chose de terrifiante, c’était comme se dire qu’elle n’avait pas entièrement le contrôle sur son propre être…

Et perdue dans ses pensées, arpentant toujours le temple, elle finit par se cogner à une autre personne. Le choc n’avait pas été particulièrement violent, personne ne marchait ne serait-ce un peu vite dans le temple, mais elle s’excusa quand même,
"Excusez-moi.", elle l’avait dit d’une manière froide, plus parce qu’elle se sentait obligée que parce qu’elle ne le voulait vraiment.




...........
« Rien qui ne soit un peu "aidé" n'arrivera à son terme~»
#3D9AA6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 528
Expérience : 1801
Féminin Âge RP : 15

♦ Politique : 55
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Scorpion géant [Emblème de faction] [Modifié] +300, 100, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
1720/1720  (1720/1720)
Vitesse: 643
Dégâts: 1111

MessageSujet: Re: Sans attaches au milieu des siens [Libre]   Jeu 6 Avr 2017 - 15:43

...Le lieu était absolument écrasant. Axe ne savait que très peu de choses sur le culte des nagas, mais la divinité était de celles qui réclamaient des temples imposants, sûrement ; à voir la tête du bâtiment, on pouvait se demander quel genre de roi tyrannique y vivait. Au détail près qu’on y vénérait le dieu Basilic, pas un mortel.
Mais ce n’était pas pour leur architecture qu’Axe visitait les nagas, aujourd’hui. Par trois fois, elle avait rencontré ces créatures et avait pu les voir combattre ; et par trois fois, ces hybrides l’avaient impressionnée. Même si la mercenaire avait une nette préférence pour le plus bestial qu’il lui avait été donné de voir, Sahryt, elle devait convenir que ces êtres étaient des forces de la nature peu commune…Et, comme tout ce qui tuait vite et bien, ils avaient commencé à l’intéresser. Aussi guettait-elle dans un coin du bâtiment à la recherche d’un individu qui l’inspirait, son regard rougeâtre balayant chaque adorateur avec une insistance qui en éloigna quelques-uns, et engendra une vague de chuchotements et de regards en biais autour d’elle.

...La plupart des nagas présent étaient des fidèles, qui se regroupaient autour des prêtres présents un peu partout. Encapuchonnés, certains murmuraient des invocations aux échos sifflants, sous le regard grave de ceux qui buvaient leurs paroles ; la mélopée baignait les lieux d’une ambiance mystique ensorcelante, qui ne déplaisait pas à la lycanthrope. Les autres évoluaient seuls dans le complexe religieux, leurs longues robes frottant doucement le sol de pierre.
Un mouvement au fond de la salle dans laquelle Axe se tenait attira son attention, d'où commençaient à s’élever de plus en plus de murmures enthousiastes. Debout sur une chaire légèrement surélevée, un prêtre aiguisait une longue arme à la lame ondulée, qui crissait à intervalles réguliers sur une pierre polie ; cela avait tout l’air d’être la préparation d’un rituel. Le spectacle piqua la curiosité de la jeune fille, qui se mit à zigzaguer entre les fidèles pour trouver un meilleur angle de vue.
Soudain, un coup d’épaule étranger la déséquilibra légèrement, ce qui eut pour effet de faire glisser la faux qu’elle transportait en bandoulière – étrangement, le port d’armes état autorisés dans l’enceinte du temple, malgré une interdiction formelle d'y combattre. Fatalement, la large lame heurta le sol dans un bruit métallique qui résonna longtemps dans la grande pièce, créant une vague de murmures réprobateurs.

...Axe foudroya celle qui l’avait bousculée du regard, le visage crispé. Ses traits lui rappelaient quelque chose, étrangement, mais elle n’avait pas envie de s’attarder sur cette impression ; tandis que la naga s’excusait froidement, elle se baissa pour ramasser sa faux, puis se redressa pour lui répondre avec une voix teintée d’amertume.

« Y’a pas de mal. À présent, si vous voulez bien… »

...La mercenaire rajusta sa capuche et s’éloigna sur un signe de tête, prenant congé de la jeune femme. Elle ne voulait pas rater le début du rituel, et avait l’intention de sillonner un peu le public ; le dieu basilic était réputé hors des marais pour être une divinité qu’on vénérait souvent par le sang et la mort, allez savoir pourquoi…ceux qui allaient y assister étaient sûrement les moins impressionnables, c’était parmi ce genre de personne qu’Axe désirait trouver un sujet pour combler sa curiosité. L’identité de la naga lui revint tandis qu’elle recommençait ses recherches d’un œil distrait, en attendant que le prêtre juge sa lame assez aiguisée pour commencer. Une certaine...Songe, lui semblait-il, qu’elle avait rencontré une fois en arène. Le monde était petit...

Spoiler:
 





...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Songe Syrzyal
Lancière ophidienne

avatar

Messages : 576
Expérience : 1154
Féminin Âge RP : 21

♦ Politique : 16
Métier : Forgeronne d'A.- Experte
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Balor, œil-volant de Songe +150, +180)

Stats & équipements
Vitalité:
800/800  (800/800)
Vitesse: 430
Dégâts: 959

MessageSujet: Re: Sans attaches au milieu des siens [Libre]   Lun 17 Avr 2017 - 0:55

Elle s’éloigna de la fille qu’elle venait de bousculer. Si elle n’avait pas dit plus sur le moment, elle soupira longuement quelque mètre plus loin, elle l’avait gêné dans sa pensée et maintenant elle peinait à en retrouver le fil. Enfin, elle s’en souvenait, mais elle ne faisait plus aucun sens maintenant, comme si elle avait été ramenée subitement à la réalité. Mais peut-être, se dit-elle, qu’en continuant d’arpenter les couloirs du temple, elle arriverait à en retourner.
Donc elle se mit à ramper, de manière plus rapide, parcourant le temple davantage consciemment, prêtant attention aux piliers tous de la même couleur –un vert rubis- mais aussi tous décoré de manière différentes. Quoiqu’on y retrouvait des formes communes à presque tous. C’est aussi autours de ce moment qu’elle remarque un flux de personnes de plus en plus important qui se dirigeait en sens inverse de là où elle allait. Curieuse, elle aborda un Naga au hasard parmi ceux qui passaient, il semblait très modeste mais n’était certainement pas un des prêtres de l’endroit, qui lui indiqua qu’un rituel allait avoir lieu, un sacrifice même semblait-il. D’ailleurs, le Naga avait semblé un brin dédaigneux vis-à-vis de la serpent, lui faisant très clairement comprendre que faisant partie du même peuple, elle devrait savoir qu’un rituel aurait lieu dans peu de temps. Mais elle n’y prêta pas plus attention, la rencontre ne l’ayant que légèrement irrité. De toutes manières, si elle croyait encore aux divinités Nagas, elle avait cessé de leur prêter l’attention qu’on demandait à cette race d’avoir envers le Basilic. Et elle n’avait aucun remords…

Elle se dirigea tout de même dans l’autre direction, vers le lieu où se tiendrait l’événement. Voilà un certain temps qu’elle n’en avait pas vu, plusieurs années. Et en plus, comparé au temple –si on peut appeler une vieille grosse cabane décorée de lianes et de fleur- du village dans lequel elle avait grandi, les deux choses ne devraient avoir aucun rapport. Les moyens et les buts n’étaient pas les mêmes. Et c’était de savoir en quoi qui attisait le plus sa curiosité.
La foule était déjà épaisse devant un autel surélevé par quelques marches, tant que même comme ça elle avait un peu de mal à parfaitement observer ce qu’il se passait, ce qui l’embêtait un peu. Ne pouvant faire autrement, ayant essayé de se tenir le plus haut possible sur sa queue ou encore d’avoir tourné tout autours pour espérer trouver un endroit plus proche, elle se contenterait de ce qu’elle pourrait en observer. Après tout, il y en aurait certainement bien d’autre. Mais pendant qu’elle tournait, elle avait aussi remarqué la jeune fille dans laquelle elle était rentrée un peu plus tôt. Son visage lui disait quelque chose, certainement. Elles s’étaient rencontrées à BolderHeim, en arène si elle souvenait bien, sans en être parfaitement certaine. Elle avait tendance à oublier les visages, surtout quand ceux-ci étaient trop humains…

Le rituel commençait, un vieux Naga couvert d’une longue robe verte foncée, accompagnés par deux Nagas femelles, bien plus jeunes, et habillées d’un châle blanc aux coutures vertes, montèrent vers l’autel. Avec eux il y avait ces nombreux serpents qui étaient prisonniers d’une vieille boîte, en partie moisie, en osier, on les distinguait au travers de celle-ci. Il y avait aussi cette figure avec eux, qui ne semblait pas être de la race des Nagas, mais elle ne pouvait en voir plus. Il, ou elle, était resté en bas des marches et la foule la gênait.
Aussi, durant le début du rituel, elle ne pût s’empêcher de parfois ramener son visage sur la jeune fille dont-elle-ne-se-souvenait-pas-le-nom, parce qu’elle ne le cherchait pas forcément aussi. A la fois parce que son aspect tout de même très humain la dégoûtait mais aussi parce qu’elle lui inspirait, du peu qu’elle se souvenait de l’arène, quelque chose d’autre. Certes, de la haine comme tous les humains créaient en son intérieur, mais moins qu’à son habitude, puis il y avait aussi, peut-être, ce regard ?




...........
« Rien qui ne soit un peu "aidé" n'arrivera à son terme~»
#3D9AA6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Songe Syrzyal
Lancière ophidienne

avatar

Messages : 576
Expérience : 1154
Féminin Âge RP : 21

♦ Politique : 16
Métier : Forgeronne d'A.- Experte
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Balor, œil-volant de Songe +150, +180)

Stats & équipements
Vitalité:
800/800  (800/800)
Vitesse: 430
Dégâts: 959

MessageSujet: Re: Sans attaches au milieu des siens [Libre]   Lun 1 Mai 2017 - 14:37

Finalement, à force d’essais et au prix de quelques bousculades, elle finit par trouver une place où elle pourrait admirer le rituel sans trop être gênée. A première, la troisième figure était un humain aux cheveux long et sales, grisés par la vieillesse et la pauvreté. Elle ne connaissait pas parfaitement la durée de vie des humains, mais celui-ci devait être autours de sa cinquantaine d’années. Mais surtout, elle savait aussi que lorsque des humains étaient emmenés dans le temple, notamment sur un autel, c’était qu’il n’en avait plus longtemps pour vivre. Mais ce n’était pas non plus comme si cela la gênait, loin de là, elle se ferait un plaisir de regarder toute la cérémonie. Quoiqu’elle savait parfaitement qu’il ne le tuerait pas de manière très violente et elle trouvait ça un brin dommage.
Ces humains étaient souvent capturés par les disciples du Basilic, les Nagas qui espérait un jour voir le retour de leur dieu Basilic et de la montée du peuple Naga parmi tous les autres. Mais c’est disciple étant loin d’être très intelligent, on pourrait, pour la plupart, les appeler des fanatiques, ils se contentaient d’attraper grand nombre d’humains qui s’égareraient dans les marais. C’est aussi pour cela que lorsqu’un humain a besoin de passer dans Hukutav, soit il fait appel à des mercenaires pour assurer sa sécurité –et encore, lorsque ça suffit- ou alors ils font un détour… Quant à la raison du sacrifice lui-même, c’est parce qu’il y a cette idée de rééquilibre entre ce que le Dieu Naga demanderait en échange de son retour –et donc, d’une certaine manière, de sa propre vie- et des vies terrestres. L’idée d’un échange qui rééquilibrerait sa mort il y a bien longtemps, tués par un énorme groupe d’humains, guerriers et mages, et qui donna aussi naissance au peuple Naga. Les animaux étaient bien plus souvent sacrifiés, mais il n’était pas non plus rare de voir des humains.

Les prêtresses du dieu avancèrent alors l’homme évanouit le long des marches et vinrent l’allonger sur l’autel avait de le réveiller avec une concoction faite à partir de plantes du marais, sentant très forte et qui servait à réveiller les personnes dormantes. D’ailleurs, l’odeur –quoique beaucoup moins forte que lorsque l’on s’y retrouver le nez collé- parvenait jusqu’à la foule rassemblé autour de l’autel. L’humain, une fois réveillé, se mit à paniquer et essaya de se débattre, en vain. Maintenu fermement par quelques Nagas, il ne pouvait pas bouger. Et aucun des visages de montrait de remords pour la vie qu’ils s’apprêtaient à prendre. Non parce que l’acte était horrible, c’était subjectif, mais parce qu’il s’agissait là d’une pratique religieuse dont la représentation et la signification valait plus que tout. C’est aussi-là la raison pour laquelle le peuple des Nagas n’attaque pas tous ceux qui passent dans les marais, le but n’étant pas de sacrifier le plus possible, mais de faire les bons sacrifices lorsque le Basilic les demandait. Le rôle des prêtresses du Basilic, en fait…
Et ne sa faisant pas attendre, quelques lignes furent réciter au nom et à la gloire de leur dieu et la gorge de l’humain fut coupé. Un flot de sang coulait le long de l’autel en pierre, la plupart de la foule se mit également à réciter quelques pamphlets, envers les autres races, et à réciter des vers à la gloire de leur peuple. Songe, elle, s’en fichait et se contenta de regarder car voilà bien longtemps qu’elle avait abandonné la célébration de son dieu et aussi parce qu’elle ne se sentait ni capable, ni légitime à participer à ce genre de réunion, comme si elle se sentait distante de son peuple… Puis, pour clore la cérémonie, les serpents qui étaient gardé captifs dans le panier d’osier furent libérés au-dessus de la victime et rampant dans son sang, s’échappèrent aussi rapidement qu’ils purent pour regagner le marais et son humidité.
Alors que la foule commençait à se disperser, elle pût revoir la fille qu’elle avait affrontée en arène mais ne savait toujours pas ce qu’elle faisait en ces lieux ni ce qu’elle ferait désormais. Enfin, si ces questions avaient traversé son esprit, ce n’est pas comme si elle y accordait une grande importance et elle les oublia rapidement. C’est ainsi qu’elle se remit à ramper lentement dans le temple, toujours sans savoir où elle irait. Sans savoir où les réponses qu’elle cherchait se trouvaient…




...........
« Rien qui ne soit un peu "aidé" n'arrivera à son terme~»
#3D9AA6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Songe Syrzyal
Lancière ophidienne

avatar

Messages : 576
Expérience : 1154
Féminin Âge RP : 21

♦ Politique : 16
Métier : Forgeronne d'A.- Experte
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Balor, œil-volant de Songe +150, +180)

Stats & équipements
Vitalité:
800/800  (800/800)
Vitesse: 430
Dégâts: 959

MessageSujet: Re: Sans attaches au milieu des siens [Libre]   Mer 24 Mai 2017 - 19:27

Le temple Naga était un lieu particulier pour celle qui s’y sentait si familière et pourtant si loin. Mais c’était également un lieu particulier parce qu’il était remarquable par son architecture à la fois simple et imposante, certainement unique dans tout Dùralas. D’énormes piliers soutenaient l’ensemble du bâtiment, ceux-ci prenaient leur couleur verte dans les divers matériaux qui les composaient, à savoir des pierres peintes mais aussi pour certains des rubis, même si ceux-ci étaient rare et réservés aux endroits où le culte était plus important, comme près des autels par exemple. Étaient aussi gravés dessus des serpents et ce de telle sorte qu’ils s’enroulent autours de ceux-ci dans une image bien plus que parlante, glorifiant bien entendu le peuple Naga. Et il serait possible de parler encore plus de la grandeur du lieu, des nombreux prêtres et prêtresse parcourant sans cesse le lieu mystique ou encore de ce qu’il représente pour tout un peuple.
Mais tout cela, l’ophidienne avait beau le savoir, cela ne changeait rien au fait qu’elle ne le ressentait pas. En fait, ce serait comme un sentiment de solitude auquel il serait impossible d’échapper et qui s’il ne la faisait pas souffrir, cela influençait certainement certaines de ses actions. Mais surtout, quand il serait simple de percevoir tout cela comme négatif, elle semblait plutôt s’y complaire au moins dans la mesure où cela ne modifiait pas fondamentalement sa vie.

Elle n’avait pas non plus toujours été comme ça, fut-ce un temps, lorsqu’elle était jeune, où elle aimait la vie -Aussi dure qu'elle fut- mais certains événements, notamment la perte de ses parents, l’avaient traumatisés. Et si les plaies s’étaient refermés pour ne plus la faire souffrir, il en restait des cicatrices dont elle se rappellerait toujours. Et encore au-delà de ça, elle avait du grandir avec celle-ci, comme des expériences si particulières qui influencèrent à tout jamais sa vie. d’adulte
Et certainement que ça aussi elle le savait, pour quelqu’un qui avait dépassé le déni depuis longtemps -Sans pour autant avoir su purger la mémoire de la douleur et la haine-, elle était bien loin d’être idiote. Et pourtant, elle ne parvenait pas à agir en conséquence.
Alors, toujours aussi pensive, elle continuait d’arpenter le temple en long et en large, n’ayant absolument rien trouvé d’autre à y faire. Celle qui était venu au départ chercher des réponses en ces lieux en avait abandonné l’idée. Elle avait beau réfléchir, cela ne lui enlevait en rien ses sentiments qui, aussi bien dissimulés -Et même parfaitement dissimulés, et ce, même pour la Naga elle-même- la faisait toujours souffrir...




...........
« Rien qui ne soit un peu "aidé" n'arrivera à son terme~»
#3D9AA6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Songe Syrzyal
Lancière ophidienne

avatar

Messages : 576
Expérience : 1154
Féminin Âge RP : 21

♦ Politique : 16
Métier : Forgeronne d'A.- Experte
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Balor, œil-volant de Songe +150, +180)

Stats & équipements
Vitalité:
800/800  (800/800)
Vitesse: 430
Dégâts: 959

MessageSujet: Re: Sans attaches au milieu des siens [Libre]   Sam 3 Juin 2017 - 17:50

Cela faisait déjà un certain temps, certainement trop, qu’elle arpentait ces lieux mais elle n’y cherchait plus aucune réponses pour autant. En fait, elle avait tout simplement décidé qu’elle observerait les gens qui y passait. S’étant installée dans un coin du temps, enroulant sa queue sur elle-même pour former avec une espèce de chaise, elle observait les gens passer. Elle trouvait cela plus ou moins intéréssant mais certainement pas ennuyant. Elle avait toujours apprécié de ne rien faire -Du moins, quand cela n’arrivait pas trop souvent- et elle trouvait même quelque chose de reposant dans cet exercice, encore plus parce que le lieu s’y prêtait sans problème. Si elle n’avait pas envie de réfléchir à la pensée propagée par la religion Naga -Sans pour autant arrêter d’y croire, juste qu’elle ne pratiquait pas-, alors, elle réfléchirait par rapport à ses propres idées.
Ainsi, pendant plusieurs heures, elle observait le même passage alors que les gens ne semblaient même pas réaliser sa présence. De rare fois, des personnes d’une autre race que celle des serpents passaient sans qu’elle ne comprenne ce qui pouvait les amener ici. Certes, le temple était plus ou moins connu, il était même assez exceptionnel par sa carrure, mais que l’on vienne sans autres raisons lui échappait. Le reste des personnes étaient de sa race dont une bonne partie de suiveurs et de prêtresse.

Cette caste au sein des Nagas l’avait toujours appelées. Aussi loin qu’elle se souvienne, il y avait toujours eu une certaine aura autours d’eux et c’était notamment visible lorsqu’elle était bien plus jeune et entendait des adultes parler. Ils semblaient craint et respectés mais surtout suivis. Songe, depuis qu’elle était devenue adulte et qu’elle s’était plus ou moins décrochée de tous cadres n’y avaient plus prêté grande attention, et encore moins s’il s’agissait de les suivre.
Mais à rester là, seule dans un coin du temple, il lui semblait commencer à avoir froid. Alors, à un moment où elle vit passer un énième prêtre qui n’attisait plus sa curiosité, elle se décida à quitter le temple. Elle défit sa queue de la position dans laquelle elle l’avait enroulée, s’étira les bras en baîllant grotesquement, remis en place les quelques longs cheveux bleus qui lui tombaient sur le visage et se mis enfin à lentement ramper vers la sortie.




...........
« Rien qui ne soit un peu "aidé" n'arrivera à son terme~»
#3D9AA6
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sans attaches au milieu des siens [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sans attaches au milieu des siens [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sans amour, sans ami(e)s et maintenant sans boulot...[LIBRE]
» Soirée costumé, et sans doute mouvementée~ [LIBRE]
» Un corps sans sang, un assassinat sans A.D.N. [Libre]
» Première étape [ Libre et gratuit d'accès ^^]
» Le début d'une haine sans fin [LIBRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ouest de Dùralas :: Les marais Hukutav :: Archives-