Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : ethgri wyrda
Le Monde de Dùralas a précisément 1337 jours !
Dùralas, le Mer 28 Juin 2017 - 4:04
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim

Partagez | 
 

 Avis de recherche [PW Aryana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 2936
Expérience : 13111
♦ Politique : 01
Métier : Novice (0)
Disponibilité : Disponible

Titres:
 


MessageSujet: Re: Avis de recherche [PW Aryana]   Dim 14 Mai 2017 - 22:23

Le membre 'Saigo' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Stryge N' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3125
Expérience : 11371
Féminin Disponibilité : Disponible


MessageSujet: Re: Avis de recherche [PW Aryana]   Sam 10 Juin 2017 - 2:32

Fin du combat

Les joueurs l'emportent. Ils gagnent 30 points d'expérience et 25 PO. Le RP peut continuer.




Crédits de l'avatar : http://sakimichan.deviantart.com/art/Red-Justice-216145187

~Prends-garde Invité, Le Juge te surveille...~


Liens utiles : Règlement du RP et des combatsQuêtes spécialesDemande de RPArènePrisonRéclamation du Juge
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aryana
Expérience strygienne

avatar

Messages : 272
Expérience : 1330
Féminin Âge RP : 21

♦ Politique : 16
Métier : Chasseuse - Experte
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1445/1445  (1445/1445)
Vitesse: 652
Dégâts: 739

MessageSujet: Re: Avis de recherche [PW Aryana]   Sam 10 Juin 2017 - 3:06

Heureusement pour elle, l'Exécuteur semblait en pleine analyse de ce monstre qui venait de leur tomber dessus, peut-être était-ce enfin un chemin qui s'ouvrait pour elle. La vive douleur qu'elle sentit dans son dos lui fit vite oublier ce presque sentiment de liberté que son esprit avait commencé à développer en elle. Ses ailes se contractèrent, elle sentit ses muscles se crisper, ses nerfs se resserrer comme s'ils étaient parcourus de spasmes. Ce coup précis qu'elle venait de se prendre venait de lui stopper toute chance d'envol, pestant en silence contre le stryge noir qui la laissa paralysé pendant son combat, quelle plaie.

Ce serait ridicule de se mettre à courir, elle tituba légèrement cependant, l'Exécuteur avait certes contrôlé sa force, mais cela lui faisait un mal de chien, ses ailes devaient être l'endroit le plus sensible de son corps et également, le seul endroit que Khotar avait épargné de torture physique, car bien trop « précieuses » comme il disait pour les qualifier. Cet électrochoc manuel la laissant démunie, son regard se tourna sur l'affrontement face à cette bête colossale qui semblait pouvoir broyer son adversaire en un coup de mâchoire, effrayant à voir, pourtant, elle avait déjà croisé une fois cette espèce, mais elle ne l'avait pas attaqué. Les villages voisins disaient qu'ils n'attaquaient que les gens portant des armes, il est vrai que lors de sa première fuite, elle était partie sans rien emmener avec elle, même de quoi se défendre.

Le stryge noir jaugeait sa proie calmement, sa concentration face à l'adversité était déconcertante, le plus effrayant et surprenant à la fois fut l'attaque qu'il lui porta, foudroyante, provoquant une mort instantanée. Aryana se racla la gorge, ravalant sa salive, regardant le sang gicler en se disant que ça aurait bien pu être sa tête à la place de celle du monstre. Il revint vers elle, alors que cette stupide tête aux ailes bloquées n'avait presque pas bougé, ah si, de quelques pas. Ses ailes, justement, lui faisaient un mal fou, elle cherchait un moyen de décoincer ses nerfs, bougeant ses épaules dans un sens puis dans l'autre, parfois, les ailes des stryges pouvaient être un réel poids mort quand elles étaient visées.

Bien. Passé ce petit interlude sans grand intérêt, on rentre au bercail.

"Non."

Aryana avait sorti cette réponse si spontanément qu'elle se choqua elle-même, mettant une main sur sa bouche, les yeux grands ouverts en s'apercevant de sa bêtise, par réflexe, elle recula un peu de l'Exécuteur-en-Chef, déjà pour ne pas avoir son regard foudroyant, mais aussi pour essayer d'esquiver un futur coup de sa part. En l'espace d'un instant, elle s'était faite toute petite, la tête basse, une main au niveau de sa nuque qu'elle massait toujours dans l'optique de détendre ses muscles précédemment coincés.

"Allons-y..."

Même si la première réponse reflétait parfaitement ses pensées sur l'instant même, elle n'avait pas vraiment d'autres choix que de se soumettre à l'exécuteur, plus d'une fois, il lui avait montré sa supériorité. Aryana se mit à réfléchir sur un autre point futur, quelle mort pouvait être la pire, celle que lui infligerait Khotar, ou l'Exécuteur-en-Chef ? Une question bien morbide, mais pas si choquante que ça, c'était peut-être choisir entre la mort par noyade ou brûlée vif. Peut-être avec son tuteur avait-elle des chances de survie, beaucoup moins avec la Mort en personne.







Aryana : #6600cc  ~~  Eriklan : #d41313
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1562
Expérience : 4406
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 173
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Avis de recherche [PW Aryana]   Lun 12 Juin 2017 - 23:15

Au final, malgré le froid, le Creuse-Neige n'avait pas posé trop de difficulté. Saigo constata sans surprises que sa proie était restée docilement en place. Forcément, avec les ailes bloquées et une bête gigantesque bloquant la seule issue, elle ne risquait pas d'aller bien loin. Quand bien même elle se serait mise à courir, ses traces l'auraient rendue facile à pister. Tout en toisant la "stryge grise" d'un regard neutre, l'Exécuteur-en-Chef essuya le sang qui perlait du Jugement Blanc sur son avant-bras. Malgré sa prudence - toute relative -, il parvint à se couper avec le plat de la lame aiguisée. Il ne s'en émeut pas un instant, annonçant la suite des opérations à sa captive.

Sa réponse, couplée à son immédiate réaction, arracha tout d'abord un regard assassin au Faucheur, suivi d'une mine plus amusée. Elle avait beau jouer à la femme forte, cette expérience ne restait qu'une enfant apeurée face à un adulte capable de l'abattre d'un simple revers de main. Elle n'était pas une ennemie à proprement parler (quoi que...), mais le stryge noir se délectait de ce sentiment qu'il instiguait en elle. Finalement, la jeune femme se ravisa, acceptant son sort. Saigo passa alors dans son dos. Sans ménagement, il plaça son coude entre les omoplates de la stryge grise, et effectua un mouvement dur vers le bas, débloquant le nerf qu'il avait précédemment endommagé. Ce n'était pas la manière la plus douce de procéder, loin de là, mais c'était une punition adéquate pour les paroles désobligeantes qui venaient de quitter la bouche d'Aryana. C'était peut-être même trop peu, il songerait à lui laisser une ou deux cicatrices en chemin. Peut-être qu'il lui casserait un bras, ça fera les pieds à ce Khotar.

Dehors, le décès brutal du Creuse-neige semblait avoir mis fin à la tempête. Un fin manteau poudreux tombait toujours sur le Mont Tagne, mais rien qui n'empêche les deux stryges de planer. Cela leur ferait gagner du temps, un luxe dont Saigo ne comptait pas se passer. A défaut d'avoir été éprouvante physiquement, sa rencontre avec la stryge grise lui avait donné un début de mal de tête. La faute à toutes les conneries qu'elle avait osée lui sortir...

On vole jusqu'en bas. Inutile de dire que si tu tentes quoi que ce soit de stupide, je te plante et te laisse t'écraser. Tes restes se feront bouffer par des blangos.

L'Analyste avait achevé cette ultime menace sur une vieille insulte de la Tour Noire. En effet, au cours du rituel de la Grande Validation, les blangos étaient les créatures les moins valorisées. Mourir face à l'une de ses bestioles était sans doute la plus grande honte qui pouvait arriver à un stryge noir, après mourir face à un stryge blanc, bien sûr. Entraînant Aryana vers la falaise, l'Exécuteur-en-Chef poussa sa cible dans le vide, avant de sauter à son tour en déployant ses puissantes ailes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aryana
Expérience strygienne

avatar

Messages : 272
Expérience : 1330
Féminin Âge RP : 21

♦ Politique : 16
Métier : Chasseuse - Experte
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1445/1445  (1445/1445)
Vitesse: 652
Dégâts: 739

MessageSujet: Re: Avis de recherche [PW Aryana]   Mar 13 Juin 2017 - 0:58


La tempête de neige céleste s'effaçait progressivement, un peu comme les chances de libertés d'Aryana. Malgré ses tentatives pour détendre son dos, le stryge n'y était pas allé de main morte, ses nerfs coincés n'étaient vraiment pas quelque chose d'agréable pour une stryge. Une légère grimaça apparut sur son visage au moment où l'Exécuteur-en-Chef lui débloqua les nerfs sensibles qui étaient reliés à ses ailes. Ces dernières réagirent d'ailleurs à son chef, se relâchant d'un coup en s'étirant, comme libérées. Il n'y était pas allé avec des pincettes, à croire que la délicatesse est visiblement inconnue aux exécuteurs, c'est ce qu'elle avait marmonné à voix basse.

Quelle plaie, il venait de toucher à la partie de son corps qu'elle considérait comme la plus importante, celle qui lui permettait de voler, de se sentir libre. Passant sa main sur ses ailes qu'elle ramena contre elle, Aryana retira la poudreuse qui gênaient ses plumes, puis secoua finalement ces dernières pour être sûr de ne plus être dérangé par une sensation de froid intérieur. Non pas qu'elle était frileuse, mais cela restait dérangeant à la longue.

On vole jusqu'en bas. Inutile de dire que si tu tentes quoi que ce soit de stupide, je te plante et te laisse t'écraser. Tes restes se feront bouffer par des blangos.

Réellement ? Sérieusement ? C'était ce que montrait le regard de la stryge, sourcils relevés et yeux grands ouverts. Après ce qu'il venait de lui faire au niveau du dos, il voulait vraiment planer jusqu'en bas ? La stryge changea son regard surpris à son égard pour un regard désespéré, suivit d'un soupir. Malgré ce choc musculaire, il lui proposait quelque chose qu'elle aimait, sans le savoir. En y réfléchissant, Aryana tourna la tête vers l'horizon qui s'éclaircissait petit à petit. Un léger sourire apparut sur le coin de ses lèvres, elle hocha la tête, finalement, peut-être qu'elle allait pouvoir se sentir libre encore quelques instants.

Elle ne réagit même pas sous sa menace, se contentant de pouffer de rire de manière étouffée, pour pas non plus se reprendre un coup après tout. La stryge regarda l'Exécuteur de nouveau, qui la poussait vers le vide, il la bouscula au point de faire tomber quelque chose de sa cape. Elle se raidit soudainement et arrêta son bras sans peur tout, pour ensuite se pencher et ramasser dans la neige ce qui s'apparentait à une carte. Elle souffla soulagé que cette dernière ne soit pas endommagée par la neige, la carte du Pendu offerte par l'Ombre, quel beau cadeau empoisonné. Et pourtant, Aryana y tenait réellement, elle avait quelque chose de symbolique pour elle, son regard se tourna vers le stryge noir, tout en disant calmement à son égard.

"Merci, mais, je suis assez grande pour ça."

D'un geste habile de la main, elle fit passer la carte entre ses doigts avant de la ranger d'où elle venait. Si elle devait vraiment voler jusqu'en bas, elle le ferait seule et sans aide, pas question qu'il ne vienne gâcher son plaisir, il l'avait déjà fait une fois. Toutefois, en déployant lentement ses ailes, elle redoutait que ses nerfs se tendent ou se coincent de nouveau, surtout en vol. Elle ne tiendrait pas longtemps son équilibre ainsi, ce serait bien trop douloureux. Sachant qu'il ne sauterait pas avant elle, Aryana ne se fit pas prier trop longtemps pour sauter dans le vide, ailes déployer.

La cryomancienne tournoyait à des moments, bras tendus tout comme ses ailes, quel merveilleux sentiment, voler. Elle adorait planer, cela lui faisait sentir libre et son bonheur se voyait sur son visage. L'arcaniste se surprit également à pousser un peu plus sur l'air pour gagner quelques battements d'aile en hauteur, ainsi, elle planerait plus longtemps. Après tout, si elle pouvait rentrer à la Tour Noire ainsi, elle le ferait, mais rapidement, elle sentit une fatigue monter à travers ses nerfs et ses muscles. Les coups précédents de l'Exécuteur-en-Chef ne s'étaient pas volatilisés, et les relents n'étaient pas une partie de plaisir.

Néanmoins, la douleur était quelque chose de sensoriel auquel Aryana avait été confrontée de nombreuses fois durant sa jeunesse, et aujourd'hui encore. Son mental résistait à cette douleur, voler l'aidait également à faire perdurer sa résistance, elle se battait contre ce mal qui l'empêchait de se sentir libre encore une fois. D'ailleurs, elle ne faisait même pas attention à l'homme qui devait la ramener. Elle cessa d'allonger son vol, peut-être qu'avec le temps, elle parviendrait à tenir de plus en plus longtemps.

Sachant qu'elle ne devait pas non plus rester trop loin du stryge noir, elle soupira et descendit progressivement pour être à sa hauteur et s'assurer de ne pas se faire "planter" comme il avait dit.

"Détendez-vous. Je ne vais pas m'enfuir de toute façon."

Ce sont les mots qu'elle lui adressa alors qu'elle atterrissait bien après lui, les bras relevés comme si elle se rendait, pour calmer le jeu agressif de l'exécuteur. Maintenant qu'elle connaissait sa destinée actuelle, elle était plus calme et posé, à quoi bon chercher à échapper à plus fort que soit. Stupide et insensé, pour le moment. Non seulement, elle ne pouvait pas, mais de plus, son esprit commençait à réfléchir sur de nouvelles probabilités d’échappatoire une fois à la Tour Noire.

"Je suis bien sortie plus d'une fois, ce n'est pas comme si je pouvais recommencer..."

Elle replaça sa mèche en riant nerveusement, se rendant compte qu'elle venait de penser tout haut.

"Enfin bon, ce sera sûrement impossible. Je serais sûrement enchaînée dans un coin, comme à chaque retour."

La stryge aux ailes grises replia doucement ses ailes, malgré son système nerveux qui hurlait sous les pics de douleur. Elle respirait calmement, malgré sa bavure, de toute façon, il n'allait pas non plus la surveiller une fois qu'il l'aurait ramené à la Tour. Même s'il prévenait Khotar de sa potentielle évasion future, ce n'est pas comme s'il n'était pas au courant non plus.







Aryana : #6600cc  ~~  Eriklan : #d41313
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1562
Expérience : 4406
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 173
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Avis de recherche [PW Aryana]   Sam 17 Juin 2017 - 18:58

Pour Saigo, voler jusqu'en bas du Mont Tagne était un simple moyen de gagner du temps, d'arriver plus vite à destination. Pour sa cible, ce n'était pas vraiment le cas. Aryana s'amusait à faire des cabrioles aériennes, retardant l'inéluctable au grand dam de l'Exécuteur-en-Chef. Lui se contentait de planer à vitesse mesurée, n'accélérant pas trop afin de ne pas perdre sa proie de vue. Il contrôlait sa descente, pour toujours se trouver à distance de dash, et ainsi couper court à toute tentative suicidaire de la part de l'expérience. Cependant, alors qu'ils s'approchaient du bas, le Faucheur se décida à atterrir, laissant encore quelques instants de plus à sa cible. Cela l'énervait au plus haut point qu'elle se montre à ce point détendue en sa présence. Ses paroles alors qu'elle le rejoignait accentuèrent ce sentiment. Elle lui manquait de respect, encore une fois... Il mourrait d'envie de la décapiter sur place. Il se contenta de lui lancer un regard assassin.

Ils durent marcher une dizaine de minutes pour rejoindre le pied du fief des stryges noirs. En chemin, Aryana avait ajouté deux autres phrases, auxquelles Saigo avait répondu de façon cinglante :

La ferme. Ton sort ne représente aucun intérêt pour moi.

Lorsqu'ils entrèrent dans la Tour Noire, les regards des badauds se tournèrent dans leur direction, et s'attardèrent plus que d'habitude. La présence de la stryge aux ailes grises attirait la curiosité. La vue de l'Exécuteur-en-Chef forçait chacun à baisser les yeux. De manière générale, personne ne voulait regarder un Exécuteur dans les yeux trop longtemps... alors leur Chef en personne. Tête haute, regard froid, expression neutre, l'Analyste poussa sa proie devant lui, et se dirigea vers le responsable de l'étage. Ils étaient reconnaissable de loin, ces Adeptes de la Phalange Sombre. Contrairement à ce qu'un étranger pourrait croire, ce n'était pas parce qu'il était responsable du rez-de-chaussé que cet Adepte était le moins côté des responsables. Bien au contraire, cet étage abritant l'entrée principale de la Tour, les Matriarches Noires avaient toujours pris soin d'y affecter un de leurs meilleurs éléments. Saigo s'approcha de l'Adepte et asséna sans préambule :

Khotar, des Adeptes des écailles. Où est-il ?

Troisième étage, Exécuteur-en-Chef. Je peux demander à un de mes gars d'escorter la demoiselle, si vous voulez.

J'ai des questions à poser à l'Adepte Khotar. Rétorqua l'Analyste en jetant une œillade glaciale à Aryana.

Le responsable de l'étage hocha la tête et retourna vaquer à ses occupations, tandis que Saigo poussait à nouveau Aryana devant lui. Direction le troisième étage. Parvenu à destination, il souffla à l'oreille de la captive :

Guide moi jusqu'à lui. Le moindre pas de travers, le moindre murmure, le moindre battement de cil suspect et il ne verra que ta tête, détachée du reste de ton corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aryana
Expérience strygienne

avatar

Messages : 272
Expérience : 1330
Féminin Âge RP : 21

♦ Politique : 16
Métier : Chasseuse - Experte
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1445/1445  (1445/1445)
Vitesse: 652
Dégâts: 739

MessageSujet: Re: Avis de recherche [PW Aryana]   Sam 17 Juin 2017 - 20:23

La Tour Noire, enfin, ils y rentraient, finalement, le chemin du retour avait été bien silencieux, l'Exécuteur l'obligeant. Cela faisait plusieurs mois qu'elle n'y était pas retournée, rien ne semblait avoir changé d'extérieur. Aryana ne fit pas attention aux regards qui fuitaient à leur arrivée, non seulement ses ailes n'étaient pas noires, mais en plus, elle avait l'Exécuteur-en-Chef à ses talons. Seulement ce dernier était un peu trop pressé, pour quoi, bonne question, mais la stryge en avait marre de se faire pousser, elle savait marcher seule et elle lui fit comprendre en s'écartant de lui quand ils marchaient, sans non plus s'éloigner à plusieurs kilomètres.

Du moment qu'il cessait de la pousser, ça lui allait, il lui avait déjà abîmé une partie du dos, autant qu'il ne continue pas sur cette lancée. Aryana laissa l'Exécuteur parler à l'Adepte qui était responsable du rez-de-chaussée de la Tour Noire, elle ne broncha pas, bras croisés, attendant simplement qu'il la livre comme un colis à son destinataire. Elle leva même les yeux au plafond sous la phrase de l'Adepte, ah si seulement elle avait pu se faire escorter tranquillement, mais non. Toujours dans cette froideur qui semblait une habitude chez le stryge noir, il lui adressa un regard glacé, qui ne fit ni chaud ni froid à la stryge.

Elle s'y était fait à ses regards noirs, colériques ou haineux, l'habitude s'installait vite et puis ce genre de regard, Khotar savait aussi les faire. La cryomancienne ne fit que soupirer aux mots de l'Exécuteur-en-Chef, il ne pouvait pas simplement la déposer, puis repartir, plutôt que poser des questions ? En se mettant une seconde à sa place, une seconde de trop, elle aurait fait de même, intriguée par la chose. Ils montèrent donc les étages, Aryana toujours avec ce regard sans stress, détendue au possible, elle n'avait qu'une envie, de se retrouver seule pour pouvoir se retirer de nouveau, ce n'était qu'une question de temps.

Arrivés au troisième étage, Aryana connaissait les chemins par cœur, elle aurait pu y aller les yeux fermés. Cependant avant d'avancer, la voix glaciale de l'Exécuteur retenti dans ses oreilles, sous la forme d'ordres. La stryge tourna son regard vers le stryge, légèrement intrigué que cet homme respecté de la Tour Noire ne connaissent pas les étages supérieurs au rez-de-chaussée. Néanmoins, elle ne fit pas cette remarque à voix haute, tenant à garder sa tête encore un moment. Mais quelque chose la chiffonnait, sans qu'elle ne sache réellement quoi, une sorte de mauvais présage. Laissant ses pensées de côté, elle se décida donc à passer devant, elle l’emmènerait jusqu'à la pièce qui lui servait de bureau, là au moins elle n'aurait pas de problème.

En chemin, elle croisa un visage familier, dénué de vue, regard caché par un bandeau sombre. Pour une fois qu'elle était contente de voir le fils de Khotar, elle l'arrêta en l'appelant par son prénom. Peter fut d'ailleurs surprit d'entendre la voix d'Aryana, il balbutia un peu puis répondit à l'unique question qu'elle lui posa, à savoir où se trouvait son père. Le fils mit un peu de temps à répondre, sachant que la stryge n'était pas seule vue le son que les pas faisait sur le sol de la Tour. D'une voix calme, il répondit qu'il était dans son bureau, sans plus donner de détails.

Elle le remercie d'une petite voix alors qu'il repartait à ses occupations en marchant lentement à cause de sa cécité. La jeune fille garda le silence jusqu'à destination, où elle poussa la porte pour laisser entrer le stryge noir, refermant derrière eux. Tout naturellement, les mauvaises habitudes revenants, elle s'éloigna de l'Exécuteur, allant s'adosser contre l'un des quatre murs de la pièce, loin du bureau où Khotar était assis. Visiblement, le nez dans des parchemins, il releva la tête pour observer les nouveaux arrivants et se leva aussitôt après avoir reconnu l'Exécuteur-en-Chef, qu'il salua avec tout le respect qu'il lui devait, sans mauvaise bavure.

Il jeta ensuite un coup d'oeil à Aryana, qui gardait les bras croisés et la tête baissée, essayant de se faire toute petite sur l'instant. Sortant de derrière son bureau, il demanda une petite seconde à l'Exécuteur, allant vers la stryge aux ailes grises qui savait pertinemment ce qu'il voulait vérifier. Avant même qu'il ne lui attrape la gorge, elle l'arrêta et ouvrit d'elle-même la bouche pour qu'il puisse vérifier si le sceau qu'il lui avait imposé était toujours intact. Il n'était pas endommagé, mais quelques parties du sceau étaient apparu au fond de sa gorge, preuve qu'il y avait eue tentative, même si ça s'était soldé par un détournement.

Adressant un regard signalant à Aryana qu'elle allait passer un mauvais quart d'heure une fois l'exécuteur sortit, il se tourna vers l'homme pour premièrement, le remercier.

"Merci pour votre travail, Exécuteur-en-Chef, toujours parfaitement accompli.
J'ai cru comprendre que vous aviez des questions me concernant ? Comment puis-je vous aider ?"


La politesse de Khotar faisait littéralement vomir Aryana, mentalement, qu'est-ce qu'il pouvait être mauvais quand il se mettait à parler ainsi. Et pourtant, lui aussi restait calme et sage devant l'Exécuteur, sachant qu'il y risquait sa tête si jamais il commettait une petite erreur.







Aryana : #6600cc  ~~  Eriklan : #d41313
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1562
Expérience : 4406
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 173
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Avis de recherche [PW Aryana]   Dim 18 Juin 2017 - 15:56

Sans piper mot, conformément à sa demande, Aryana le mena jusqu'à Khotar. En chemin, ils croisèrent un garçon, que la captive reconnut. Peter, de son prénom, ne se fit pas prier lorsque la jeune femme lui demanda un renseignement. Tant mieux, Saigo tenait à ce que tout cela ne dure pas plus que nécessaire. Il ne venait pas souvent dans les étages supérieurs. Ou plutôt dans ces étages intermédiaires, consacrés aux autres castes de la Tour Noire et à des quartiers d'habitations. Quand il se trouvait parmi les siens, il vivait avec les autres Exécuteurs, dans les cachots. Mais récemment, son nouveau statut d'Exécuteur-en-Chef l'avait amené à se rendre au sommet de la Tour à quelques reprises.

Ils arrivèrent bien vite jusqu'au bureau de l'Adepte. Pour quelqu'un qui n'affichait pas un grade spécialement haut. L'Analyste connaissait son but, il savait qu'il menait une équipe, mais c'était tout. Soit ce Khotar cachait encore quelque choses, soit il savait remarquablement bien agencer l'espace qui lui était alloué.

Aussitôt entrés, Aryana s'éloigna le plus possible des deux hommes. Khotar demanda à son tour une seconde, se dirigea vers sa "création", semblait-il pour vérifier quelque chose, puis revint se placer devant son bureau, face au Faucheur. Ce dernier avait observé la scène d'un air circonspect. L'intérêt qu'il portait à cette gamine ou à cet Adepte était proche du néant. Mais ce Khotar avait des projets qui ne l'enchantait guère, et la fille en était le résultat...

Le ton poli, presque mielleux de l'Adepte lui arracha un rictus mauvais. Ses mots le firent immédiatement tiquer. Il avait informé le responsable du premier étage de sa venue à peine cinq minutes plus tôt, comment était-il déjà au courant ? Cet illuminé lui plaisait de moins en moins...

Asseyez-vous Khotar. Ordonna Saigo d'un ton dur. Il avait beau ne pas se trouver sur "son territoire", il avait largement l'autorité suffisante pour faire baisser les yeux à la quasi-totalité de la Tour. L'Adepte s'exécuta, et proposa un siège à l'assassin, qui déclina, croisant les bras sur son torse. Dans un premier temps, vous allez m'expliquer comment vous êtes déjà au courant que j'ai des questions pour vous. Je saurais si vous mentez.

Bien sûr, il y avait une possibilité pour que l'un des membres de l'équipe de Khotar ait entendu Saigo parler au Gardien de l'étage, et se soit précipité pour avertir Khotar... Mais c'était quasiment impossible. L'Analyste aurait remarqué tout mouvement brusque, ou dicté par l'affolement de savoir que l'Exécuteur-en-Chef se dirigeait vers le troisième étage. Ils n'avaient croisés que Peter sur le chemin du bureau. Tout ceci était fort bizarre. Mais au final, c'était très secondaire. Si quelqu'un avait joué au petit rapporteur, il serait puni en conséquences et tout le monde oublierait très vite cette histoire.

Dans un second temps, vous allez m'en dire plus sur votre projet de "recréer les stryges gris". Il m'appartiendra de juger à quel point vous bafouez les préceptes du Divin Dragon Blanc. Puis, dans un troisième temps, vous allez m'expliquer comment un simple rat de laboratoire a été en mesure d'éliminer un Exécuteur confirmé. De plus, votre petit jouet ici présent m'a confié que ledit Kennen n'aurait pas osé lui porter préjudice par crainte de vous. Alors j'attends des explications très claire... car vous pourriez avoir de gros problèmes.

Saigo, durant toutes ses questions, avait fixé l'Adepte droit dans les yeux, armé de son air le plus terrifiant. Pour ce qui devait être une simple mission rapide, qu'il s'était attribué dans le simple but de gagner du temps, les choses avait pris un sacré tournant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aryana
Expérience strygienne

avatar

Messages : 272
Expérience : 1330
Féminin Âge RP : 21

♦ Politique : 16
Métier : Chasseuse - Experte
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1445/1445  (1445/1445)
Vitesse: 652
Dégâts: 739

MessageSujet: Re: Avis de recherche [PW Aryana]   Dim 18 Juin 2017 - 19:53

Durant la totalité des demandes de l'Exécuteur, Khotar était resté calme, assis sur son siège, son regard neutre ne tiltant à aucune demande. Des yeux qui ne montraient pas de peur environnante, ni crainte, il était resté sobre malgré les menaces du stryge noir qui lui était également supérieur dans bien des domaines. Les mains croisées, il attendit la fin des questions pour répondre directement, n'ayant pas besoin de réfléchir plus qu'il ne l'avait déjà fait avant.

"Voyons, Exécuteur, il n'y a aucune raison de mentir. Je tiens à ne pas avoir de problèmes voyez-vous." Il jeta un rapide regard froid à Aryana avant de continuer.
"On m'avait déjà informé de votre départ pour aller la chercher. Je suppose que vous ne l'avez pas fait par simple plaisir, vous devez sûrement avoir des questions sur le pourquoi je cherchais tant à récupérer Aryana, je me trompe ?"

Aryana gardait la tête baissée et les poings serrés, pestant contre son tuteur habile avec les mots. Il ne détournait pas la question, mais y répondait plus subtilement, sans en révéler de son côté. De plus, il enchaîna sur la troisième question, évoquant le fait qu'il allait venir sur la partie des stryges gris, mais qu'il préférait répondre pour le cas de Kennen premièrement.

"En effet, avant vous, j'avais demandé à Kennen de remplir cette mission. C'est une connaissance de longue date, bien avant nos entrées chez les Adeptes ou les Exécuteurs. Nous nous rendions chacun des services, il se trouve qu'il m'en devait plus d'un. C'est ainsi que j'ai pensé à le diriger sur cette mission, qui n'aurai pas du se finir ainsi, j'en suis bien plus affecté que vous, Exécuteur-en-Chef."

Un nouveau regard fuita vers la stryge aux ailes grises qui ne levait pas la tête, même une seconde pour observer. Elle se faisait toute petite pour qu'on l'oublie, pour le moment. Khotar enchaîna ensuite sur une vérité, qu'il n'avait aucune raison de laisser caché.

"Quand le corps de Kennen a été rapatrié à la Tour, j'ai pu aller l'observer un instant, étant donné qu'il était censé accomplir une mission que je lui avais confiée. Son corps était empli de corruption, vide de sang. J'en ai tiré pour conclusion que mon "petit jouet" avait apparemment eue de l'aide pour abattre Kennen."

Après avoir fini sur les deux questions formelles, vint ensuite le sujet "recréer les stryges gris". Khotar restait méfiant, méfiant que l'Exécuteur-en-Chef s'intéresse soudainement à lui. On l'avait laissé tranquille pendant tout ce temps, et voilà que ce stryge haut gradé commençait à vouloir en savoir trop. Il avait soupiré à l'entente du verbe bafoué, utilisé par l'homme en face de lui, mais continua cependant sur sa lancée, le ton et l'attitude calme et posée.

"Je n'irais pas jusqu'à bafouer la créature divine qui a réussi à sublimer notre race de par son évolution, bien au contraire. Je reste avant tout un Adepte, Exécuteur-en-Chef."

Khotar s'était levé de sa chaise, attrapant un des parchemins sur l'étagère située à la gauche du bureau, près d'Aryana. Cette dernière avait levé légèrement la tête vers son tuteur qui, une fois le parchemin en main, ne lui adressa qu'un regard froid, lui signalant qu'elle allait passer un mauvais quart d'heure une fois cette discussion finie. L'Adepte savait qu'un jour comme celui-ci arriverait, prévoyant et méticuleux, il avait pris soin de rédiger quelques documents qu'il pourrait présenter sans se voir attribuer des problèmes ou des peines. Lentement, il se retourna, bras vers l'avant tout en tenant le parchemin fragile de par son ancienneté.

Il présenta le parchemin comme étant un résumé complet de ses recherches et de son projet, du moins, c'est ce qu'il disait. Khotar laissa aux soins du stryge noir de lire les lignes qu'il avait écrites il y a plusieurs années de cela. Pendant ce temps, il retourna à son bureau tout en regardant Aryana qui cette fois-ci, soutenait son regard intensément, d'un air presque déterminé. Il lâcha son regard insolent pour se concentrer sur l'Exécuteur-en-Chef qui pouvait y lire les phrases suivantes :

Les lignes qui suivent résumeront mon dernier projet, une stryge avec des ailes grises, née à la Tour Noire. Elle est l'assemblage de différentes gênes strygiennes, un mélange simple et pourtant complexe génétiquement parlant. Ayant pu récupérer des gênes nécessaires au déroulement du projet, tout s'est déroulé comme prévu, aucun débordement extérieur. Le sujet est vivant et a survécu au mélange des sangs strygiens plus ou moins purs. La couleur de ses ailes se révèle être une simple anomalie. Comme on pourrait en discerner chez les animaux, des sujets dit albinos, on peut considérer cette couleur différente comme une mutation, volontairement provoquée. Sa croissance reste commune à notre race, elle ne développe aucune excroissance. Cette expérience a été faite dans le but d'améliorer notre condition génétique et de nous rapprocher de nos divins créateurs. Si ce sujet se révèle être concluant, nous pourrions alors espérer à un nouveau pallier d'évolution et ainsi, sublimer l'évolution que nous a offerte le Dragon Blanc.

Aryana n'avait pas lâché des yeux l'Exécuteur durant sa lecture, elle connaissait ce document, mais n'avait jamais su pourquoi Khotar avait écrit des faits aussi mélangés et détournés. Il ne cherchait qu'à prêter confusion, en apportant des informations plus ou moins vraies, puis en évoquant des principes d'Adeptes. Sans compter ses formulations qui donnaient juste envie de lui donner une bonne claque, pour qu'il cesse de tourner autour du pot comme on dit. Ce parchemin, dont plusieurs copies existaient, l'Exécuteur n'était pas le premier à le lire. C'est avec celui-ci qu'il justifiait certains son travail, quand il n'était pas forcé de devoir le répéter mot pour mot à l'oral.

La stryge se demandait ce que pensait le stryge noir à côté, s'était-il calmé face à ça ? N'en avait-il cru ne serait-ce qu'un morceau ? Sa réflexion laissait à désirer sur l'instant, elle se demandait si elle serait libre de faire ce que bon lui semble, si jamais Khotar viendrait à disparaître, subitement, par inadvertance. Peut-être devait-elle au final jouer le jeu des hauts-gradés qui pouvaient le suspecter de plusieurs vices. Aryana se demandait également si Khotar n'avait pas usé de sa magie pour prévoir autant son coup, il n'était pas non plus improbable qu'il l'ait utilisé dans cette pièce. Malgré la sensibilité qu'elle avait vis-à-vis de cette magie, elle y restait soumise, étant bien trop faible comparé à son tuteur.
Khotar attendait calmement, assis, que l'Exécuteur-en-Chef finisse de lire, se doutant d'un côté que cela n'allait pas rassasier sa soif de curiosité sur le sujet qu'il avait précédemment évoqué.







Aryana : #6600cc  ~~  Eriklan : #d41313
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1562
Expérience : 4406
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 173
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Avis de recherche [PW Aryana]   Dim 18 Juin 2017 - 22:13

Impassible, Saigo ne le resta pas longtemps. Il pouffa, sans chercher à se cacher, lorsque Khotar lui expliqua comment il connaissait ses intentions. L'Exécuteur-en-Chef, nonchalamment, contourna le bureau de l'Adepte d'un pas lent. Il vint se placer dans le dos de l'illuminé, resté assis, et plaça ses mains sur les épaules de son interlocuteur, resserrant progressivement sa poigne.

C'est... intriguant, je dois dire... Khotar. Déclara l'Analyste d'un ton posé, alors que ses deux mains broyaient désormais les épaules de l'Adepte. Intriguant car j'ai quitté la Tour ce matin même, et seules trois personnes étaient au courant des raisons de mon départ : les deux Mains de la Mort et le responsable du registre des missions. Sachant qu'aucun de ces trois individus n'est censé quitter les cachots en mon absence, et que je puis vous assurer qu'aucun de mes hommes n'était au courant de cette petite escapade... votre explication est un mensonge.

Brusquement, la main droite de Saigo quitta l'épaule de Khotar pour le saisir à l'arrière du crâne. L'Adepte vint alors à la rencontre de son bureau tête la première, avec force. Il se redressa tout aussi vite, un filet de sang commençant à s'écouler de ses deux narines.

Pourtant je vous avais prévenu... déplora le Faucheur. Vous avez vous même dis que vous ne souhaitiez pas d'ennuis... Alors pourquoi me mentez-vous, Khotar. Alors que je sais pertinemment que vous le faites...

Le stryge noir reprit finalement sa place de l'autre côté du bureau, debout, bras croisé face à l'Adepte. Il jeta un coup d'oeil à Aryana, qui tentait de se faire oublier à l'autre bout de la pièce. Les choses auraient sans doute été moins ennuyeuses s'il l'avait tué sans sommation...

Si malgré tout, vous souhaitez m'expliquer pourquoi vous tenez tant à votre petit rat de laboratoire, je vous en prie, divertissez-moi... Faites juste bien attention à ne pas me mentir, dorénavant.

Avant toute choses, Khotar préféra revenir sur le cas Kennen. Son explication se basait sur une vieille amitié avec le défunt Exécuteur. Une amitié biaisée par une histoire de service du, qui rendait toute son explication bancale. Mais cela, Saigo l'aurait laissé couler si il n'y avait pas eu cette phrase. Cette malheureuse phrase qui mis sur son visage un sourire mauvais... vite remplacé par une expression quasi-meurtrière.

Tout amis que vous ayez pu être - et honnêtement, quel genre d'ami compte le nombre de services du et rendus ? - votre insolence m'épate, Khotar. A quel moment... dans votre existence de bureaucrate au service du Divin Dragon Blanc, avez-vous pu croire, un seul instant, que vous pouviez vous permettre de décider qui accomplissait les missions au sein des Exécuteurs ? Estimez-vous simplement chanceux que Kennen ait en effet été choisi pour la remplir. Ou pas, remarquez, vu là où ça l'a mené...

Lorsque l'illuminé mentionna la présence de corruption dans le corps de Kennen, Saigo se remémora immédiatement ce qu'il avait vécu, des mois et des mois plus tôt. Se pourrait-il que Rekhan, ou Jack soient derrière tout ça ? A moins qu'il s'agisse de ce Géant, récemment arrivé à la Congrégation ? Ou alors il s'agissait encore d'une autre personne. Il devait tirer ça au clair. Si il s'agissait d'un stryge noir, alors il était responsable du meurtre d'un de ses congénères, et il devait être retrouvé et exécuté dans les plus brefs délais. L'Analyste se tourna vers Aryana :

De la corruption... je vois que madame sait s'entourer... J'espère que tu as un nom et une description à fournir. Chez les Exécuteurs, on est entraînés à gérer les meurtriers.

Toutefois, le stryge noir se reporta très vite sur le problème présent, à savoir Khotar et son histoire sans queue ni tête de recréer les stryges gris. L'Adepte lui présentait un parchemin, assez vieux à en juger par son état, sur lequel était inscrit quelques lignes visant à expliquer le pourquoi du comment. Chaque mots lus estomaquaient un peu plus Saigo. Il avait mélangé du sang de stryge noir et du sang de stryge blanc, pour créer cette gamine qui n'était, comme il le disait lui-même, qu'une simple stryge noire albinos ? Une anomalie, dont la particularité s'estompera au fil de sa lignée, si tant est qu'elle soit capable d'enfanter ? Intérieurement, l'Exécuteur-en-Chef bouillait de rage, et si cela se devinait aisément sur son visage, il parvint néanmoins à se retenir d'égorger Khotar sur le champ. Il jeta le parchemin au sol, fixa Khotar avec une haine non-dissimulée, et parvint à articuler d'un ton à peu près calme :

Adepte Khotar, pour avoir outrepassé vos droits en tant qu'Adepte, pour avoir blasphémé envers le Divin Dragon Blanc, pour avoir délibérément menti à un supérieur, pour avoir établi un contact non-belliqueux avec la sous-race blanche dans un but blasphématoire, et pour effraction des articles 3 et 56 du Code de la Mort, vous avez gagné une visite aux cachots. Suivez-moi.

Toi, tu viens aussi.
Ajouta Saigo à l'attention d'Aryana.

Khotar était passé entre les mailles du filet beaucoup trop longtemps. Il était désormais l'heure de payer les pots cassés, et de donner les réponses que Saigo souhaitait. Dans le cas contraire, l'Analyste n'aurait aucun problème à suspendre sa carcasse décharnée dans la Salle du Trône de Cranes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aryana
Expérience strygienne

avatar

Messages : 272
Expérience : 1330
Féminin Âge RP : 21

♦ Politique : 16
Métier : Chasseuse - Experte
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1445/1445  (1445/1445)
Vitesse: 652
Dégâts: 739

MessageSujet: Re: Avis de recherche [PW Aryana]   Dim 18 Juin 2017 - 23:26

Sans être impressionnée par la force de l'Exécuteur, Aryana regarda la scène sans intervenir, bénissant sur l'instant ce stryge noir de faire une chose qu'elle ne pouvait pas faire sur l'instant. Elle aussi avait cette irrésistible envie de le frapper, de le battre à mort, de faire couler son sang... Quelle chance avait-il, l'exécuteur, pour pouvoir le faire ainsi sans crainte de se faire punir la seconde d'après.

"Je ne décide pas, de qui font les missions chez les Exécuteurs. Cette mission n'en est une que de par son but, ce n'est qu'un service rendu."

Après s'être redressé, le coup l'avait sonné un petit instant. Il essuya les deux filets de sang qui dégoulinaient de ses narines et pencha la tête de gauche à droite. Malgré cette attaque, il ne perdit pas son air sobre qu'il abordait envers son supérieur. Même si intérieurement, il pestait, il savait nettement contrôler ses émotions pour ne rien laisser paraître. En aucun cas, il n'avait ordonné à Kennen d'exécuter une mission, ce dernier aurait très bien pu refuser. Il aurait alors demandé à un supérieur, en l’occurrence l'Exécuteur-en-Chef ici présent.

Quand le stryge noir évoqua la corruption, et l'envie de retrouver ce meurtrier, Aryana ne fit que hausser les épaules. Elle ne connaissait que le nom et le physique de ce stryge noir, rien de plus. La cryomancienne lui dirait ce qu'elle savait, au moins, il la laisserait peut-être tranquille. La stryge aux ailes grises regarda Khotar soupirer, tout en se massant les tempes suite aux paroles de l'Exécuteur-en-Chef. Elle allait justement partir ingonito, comme personne ne la retenait, jusqu'à ce que l'Exécuteur veuille également d'elle, dans les cachots supposons.

La stryge soupira, pourquoi devait-elle aussi venir ? Elle espérait que ce soit seulement pour qu'elle lui donne des informations sur le stryge noir corrompu qu'elle avait croisée, et rien d'autre. L'arcaniste se demandait si le séjour de son tuteur allait être définitif, voir la dernière chose qu'il verrait. Cependant, elle n'osa pas poser la question au risque de subir le même sort. En silence, tout comme son créateur, elle suivit le maître des cachots jusqu'aux sous-sols de la Tour Noire. Dans ses vagues souvenirs, elle n'y était allé qu'une fois, et c'était en désobéissant à Khotar, enfin, surtout par curiosité. Cette fois-ci, elle y était traînée et elle savait que son séjour n'allait pas être des plus bénéfiques, que ce soit pour elle, ou pour Khotar.







Aryana : #6600cc  ~~  Eriklan : #d41313
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1562
Expérience : 4406
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 173
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Avis de recherche [PW Aryana]   Lun 19 Juin 2017 - 21:27

L'Adepte avait vainement tenté de se justifier, et les quelques mots sortis de sa bouche suffirent à donner envie à Saigo de l'amocher plus encore. Comment osait-il nier avoir ordonné à Kennen d'accomplir la mission, lorsqu'une poignée de minutes plus tôt, il avouait sans sourciller avoir "demandé à Kennen de remplir cette mission" ?! Il ne manquait vraiment pas d'air... Il était grand temps de rectifier son attitude.

Il mena l'illuminé et son jouet jusqu'aux cachots. L'Exécuteur-en-Chef ne comptait nullement les emmener jusqu'à la Salle du Trône de Cranes. La première geôle ferait largement l'affaire. Il s'engouffra dans les sous-sols de la Tour Noire, sans qu'aucun de ses hommes ne lui prêtent vraiment attention. Contrairement à Onze, l'Analyste ne restait pas terré au plus profond des cachots, et il était assez commun qu'il se mêle aux autres Exécuteurs, ne serait-ce que passer dans les endroits les plus fréquentés lors de ses allées et venues entre la Tour Noire et Lédéhi. Ainsi, les stryges noirs qui le croisaient se contentaient tout au plus d'un signe de tête respectueux, et cela lui convenait très bien. Pas la peine de perdre du temps en cérémonies inutiles.

Khotar fut enchaîné au mur de torture dès leur entrée en geôle. Ces dernières se ressemblaient toutes. Des pierres sombres et froides donnaient à la pièce déjà exiguë un air oppressant. Une simple torche sur le mur ouest éclairait les lieux. Sur la droite, une table et un râtelier contenant tout le nécessaire pour faire parler les prisonniers, quand à eux placés debout, torse nu, poignets et chevilles enchaînées au mur nord. Les pièces métalliques emprisonnant les différents membres étaient pourvues de petites pointes, qui pénétraient dans l'épiderme d'une manière douloureuse au moindre mouvement. Comme une ultime moquerie vis-à-vis du futur défunt, les chaînes auxquelles il était rattaché lui donnait une liberté de mouvement suffisante pour s'accroupir, mais pas pour s'asseoir ; pour se rapprocher de la porte sans jamais pouvoir l'atteindre ; pour baisser ses bras en cas de fatigue, mais jamais totalement. Lors des séances de torture qui s'éternisaient, ces paramètres faisaient souvent la différence, car ils épuisaient mentalement un prisonnier déjà mal en point physiquement.

L'Analyste prit son temps pour installer Khotar. Lorsque cela fut fait, il recula d'un pas, jaugeant l'Adepte qui semblait toujours aussi calme. Sans le quitter des yeux, il décrocha la torche sur sa gauche... et se saisit d'Aryana, jusqu'alors restée en retrait, à la nuque. Il plaqua la jeune femme contre le mur, main gauche fermement appuyée sur l'arrière de son crâne, de façon à ce que le contact avec la pierre tiède soit à la fois désagréable mais pas handicapant pour parler. De sa main droite, le Faucheur approchait dangereusement la flamme de la torche en direction des ailes grises de la jeune femme. Tout ce temps, il avait observé l'illuminé, guettant sa réaction si jamais il venait à abîmer son jouet...

OK Aryana... déclara l'Exécuteur-en-Chef, portant désormais toute son attention sur la stryge grise. Ou tu me dis tout ce que je veux savoir, ou tu peux dire adieux à tes ailes contre-nature. Dis-moi tout ce que tu sais sur celui ou ceux qui t'ont aidés à te débarrasser de l'Exécuteur Kennen.

Bien sûr, Saigo n'avait pas nécessairement besoin d'avoir recours à de telles méthodes. Mais l'illuminé semblait sincèrement tenir à Aryana. Il s'agissait donc, en quelque sortes, d'un échauffement, d'une première épreuve psychologique à passer pour l'Adepte, qui risquait de voir le fruit de ses recherches mutilé sous ses yeux. Une fois qu'Aryana aurait parlé, l'Exécuteur-en-Chef aurait tout le temps de s'amuser avec le savant fou...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aryana
Expérience strygienne

avatar

Messages : 272
Expérience : 1330
Féminin Âge RP : 21

♦ Politique : 16
Métier : Chasseuse - Experte
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1445/1445  (1445/1445)
Vitesse: 652
Dégâts: 739

MessageSujet: Re: Avis de recherche [PW Aryana]   Mar 20 Juin 2017 - 0:29

Les cachots étaient toujours aussi accueillants que dans ses souvenirs, ils n'allèrent pas bien loin dans les longs dédales de prisons qui composaient les sous-sols, apparemment l'Exécuteur ne souhaitait pas plus qu'une simple cellule. L'équipement de chaque pièce semblait similaire, des instruments métalliques, des chaînes et fers contre le mur, une table, une minie salle de torture comme on l'imaginerait. Elle se surprit même à détailler les instruments sur la table, se demandant lesquels elle ne connaissaient pas et imaginant ce qu'ils pouvaient faire. Aryana se demandait comment sa vie se serait déroulé si elle n'avait pas eu cette différence dans le dos, peut-être une simple vie de stryge noire.

Tandis que l'Exécuteur s'occupait d'installer son tuteur, ce dernier ne bronchait pas, mais elle ne regrettait pas du tout sa place. Sachant qu'elle avait déjà été dans cette situation, quand elle fuyait en étant plus jeune. En y repensant, elle frotta ses poignets, tout en regardant le stryge noir finir son affaire. La cryomancienne ne voyait pas vraiment le but, il allait sûrement le torturer pour le faire parler, mais elle ne voyait pas son utilité ici. Jusqu'à ce que l'Exécuteur-en-Chef se saisisse d'elle, encore une fois sans douceur, sa poigne l'étouffait à moitié, même si elle était contrôlée. Le scientifique quant à lui, n'avait pas bougé, apparemment conscient des dégâts qu'il pouvait prendre si jamais il mouvait ses membres.

Malgré son manque de réaction corporelle, un léger rictus se forma au niveau de ses lèvres, quelque chose qui l'empêchait sûrement de déballer un vocabulaire un peu trop familier vis-à-vis de son supérieur. Néanmoins, il ne fit que regarder Aryana, qui elle, serrait les dents, les deux paumes plaquées sur la pierre froide pour repousser au possible son front du mur. Le stryge n'avait aucune raison, de son point de vue, de la manipuler ainsi. Elle ne comptait pas mentir sur celui qui l'avait aidé, même si elle allait oublier volontairement son ami de toujours qu'elle avait retrouvé durant ce voyage.

"Alors... Premièrement, je ne comptais pas échapper à ce sujet, je n'ai rien à cacher sur cet homme que je ne connais même pas. Elle reprit son souffle entre ses deux phrases. De plus, si l'Exécuteur-en-Chef que vous êtes, aurait l'amabilité de me décoller de ce mur, ça m'aiderait à pouvoir parler normalement."

Sachant cependant qu'il n'allait pas obtempérer, après tout quel Exécuteur-en-Chef obéirait ainsi sans avoir ce qu'il avait demandé. Elle soupira, à moitié étalée sur le mur, autant dire ce qu'elle avait à dire, il la lâchera, au moins ça de prix.

"Il s'appelle Harzhan, c'est un stryge noir, mais pas que. Apparemment, un chercheur spécialisé dans la magie occulte et la récupération d'artefacts magiques. C'est comme ça qu'il s'est présenté à moi. Néanmoins... Son aura restait étrange et pesante, quelque chose de mauvais et corrompu. Il a un œil différent de celui d'un être humain, un peu ceux des créatures démoniaques."

Aryana réfléchissait à ce qu'elle pouvait avoir oublié, puis repensa au combat, se doutant que l'Exécuteur-en-Chef voulût savoir comment Harzhan avait tué Kennen.

"Il a tué Kennen en le vidant de son sang. Il l'a absorbé et s'est régénéré avec. Je ne saurais pas dire quels sont exactement ses pouvoirs, c'est la seule choque que j'ai vu. Il manipule son sang et attaque avec cette force tout en se régénérant avec."

Elle attendit une réponse du stryge noir derrière elle, en espérant que cette vérité lui conviennent. La stryge n'adressa aucun regard à son tuteur, elle ne pouvait pas vraiment tourner la tête à cause de la pression permanente de la paume de l'homme sur l'arrière de son crâne.







Aryana : #6600cc  ~~  Eriklan : #d41313
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1562
Expérience : 4406
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 173
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Avis de recherche [PW Aryana]   Jeu 22 Juin 2017 - 14:05

Dans un premier temps, Aryana chercha à négocier. Clamant qu'elle parlerait, elle demanda à ce trouver dans une position plus confortable pour le faire. Quelle naïveté de sa part de penser qu'elle obtiendrait ce qu'elle voulait. Pour toute réponse, Saigo se contenta d'appuyer un peu plus fort sur l'arrière du crâne de l'expérience, juste le temps de quelques secondes, histoire qu'elle comprenne la situation dans laquelle elle se trouvait.

Harzhan... Un nom qui ne disait rien à Saigo. A en croire les propos de la stryge grise, il s'agissait d'un stryge noir renégat, un hors-la-loi. Mais il était sans doute considéré comme trop faible pour être une menace. Toutefois, il semblait avoir certaines spécificités peu commune, et des pouvoirs similaires à ceux d'Undvik, le Géant qui avait intégré la Congrégation à la suite des événements d'Ishtar. Malgré tout, à sa connaissance, le Géant n'utilisait pas son propre sang pour se battre. Il n'aspirait pas le sang de ses victimes, mais plutôt leur essence vitale, pour se régénérer avec. Au final, ça en revenait au même. L'Exécuteur-en-Chef allait devoir se pencher sur le cas de cet Harzhan. En attendant, il relâcha la pression sur Aryana, reposa la torche contre le mur et déclara.

Très bien. Le nécessaire sera fait pour retrouver ce traître à sa race. En ce qui me concerne, j'en ai fini avec toi. Tu peux rester regarder si ça t'amuses, ou tu peux partir. Bien sûr, si par "partir" tu entends "fuir la Tour Noire à nouveau", il va sans dire que je repartirai à ta poursuite, et que cette fois, je ne te ramènerais pas en un seul morceau.

Cette partie de l'interrogatoire terminée, l'Analyste se retourna vers l'Adepte Khotar. Le moins qu'il pouvait dire, c'est que ce dernier savait contrôler ses nerfs. Malgré la situation, l'homme restait d'un calme olympien. Comme si il considérait ne rien avoir à se reprocher, alors même qu'il avait violé deux articles du Code de la Mort. Le Faucheur se dirigea vers la table à ustensiles. Par quoi allait-il commencer ? Il hésita une dizaine de secondes, bras croisés devant la table, avant de se saisir d'un fouet. Il donna un premier coup, qui laissa une marque rouge en travers du torse de Khotar.

Que penses-tu du fouet ? Ça me semble pas mal pour s'échauffer. Ton comportement a été inacceptable, Khotar. Recréer les stryges gris est déjà un blasphème qui se suffit à lui-même, mais EN PLUS tu as intégré des stryges blancs, des immondices, à tes expériences, pour créer la fille ! Tu dis vouloir perfectionner un peu plus notre race, déjà grandiose et dénuée d'imperfection grâce à Mahriser, mais tu inclus des déchets pour cela. Es-tu stupide ?

Quatre coups de fouets supplémentaires avaient accompagnés cette tirade, et Saigo n'en avait pas terminé. Il restait plusieurs questions à poser.

Et Zéphalia, qui te laisse tranquille... Est-ce qu'elle connaît réellement la teneur de tes agissements ? Est-elle ta complice ? Est-ce qu'à elle aussi tu tentes de lui mentir impunément pour continuer tes petites expériences de malade mental ? Et quid du Superviseur Dewydd ? Les mêmes questions se posent à son sujet.

Et enfin, arrivons en jusqu'à Kennen. Ton ami de longue date, bien que tu t'abaisses à compter les services que vous vous rendez mutuellement. Pitoyable. Tu as toi-même dis que tu lui avais demandé d'accomplir cette mission. Ton rat de laboratoire m'a aussi confié que Kennen n'aurait osé lui faire du mal, de peur des conséquences vis-à-vis de toi. Alors raconte moi tout, Khotar. Explique moi, car je peine à comprendre comment un Adepte de bas étage comme toi peut se croire tout permis à ce point.


Au fil des phrases, on avait atteint les quinze coups de fouets. Le torse et les côtes de l'Adepte étaient désormais garnis des marques laissées par le fouet, et de fines coulées de sang perlaient ici et là, sans que Khotar ne puisse faire quoi que ce soit. La suite était évidente pour Saigo. Il reposa le fouet, et se saisit d'un petit récipient contenant une poudre blanche : du sel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aryana
Expérience strygienne

avatar

Messages : 272
Expérience : 1330
Féminin Âge RP : 21

♦ Politique : 16
Métier : Chasseuse - Experte
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1445/1445  (1445/1445)
Vitesse: 652
Dégâts: 739

MessageSujet: Re: Avis de recherche [PW Aryana]   Jeu 22 Juin 2017 - 18:22

La pression se relâcha brusquement au niveau de son crâne et la chaleur disparue, heureusement, car cela commençait à chauffer au niveau de ses ailes. Au bout d'un moment, elle aurait été obligée de préserver ses plumes en les gelant le temps d'un instant, mais là encore, l'Exécuteur l'aurait vu comme une sorte de rébellion quelconque. La jeune femme se massa le front un petit instant pour faire passer la pression latente qu'elle avait eue à cet endroit, tout en écoutant les paroles du stryge noir.
Sa dernière phrase lui fit ravaler sa salive, elle n'allait pas rester piéger dans cette Tour pour le restant de ses jours, hors de question. D'un autre côté ne pas revenir en un seul morceau ne l'enchantait pas, il fallait juste qu'elle ne croise pas la route de l'Exécuteur-en-Chef. Chose peut-être moins facile à faire qu'à penser.

Même si la torture physique n'était pas vraiment nouvelle pour elle ou pour son tuteur, cela la démangeait intérieurement de voir le processus, ça n'avait rien d'enchanteur. Son regard se tourna vers Khotar qui ne fixait qu'elle depuis leur arrivée dans les cachots, n'ayant pas daigné regarder son supérieur. Les yeux du scientifique semblaient vouloir lui dire quelque chose, en y réfléchissant, Aryana savait qu'il voulait l'avoir sous la main, si jamais il sortirait vivant d'ici. D'ailleurs, c'était la grande question, savoir si oui ou non, l'Exécuteur allait le tuer sous la torture, ou simplement l'endommager physiquement.
La stryge aux ailes grises ne se risqua à poser la question, même si au fond, c'était ce qu'elle voulait, mettre fin aux jours de celui qui l'avait créée.

Après avoir eu plus ou moins sa réponse, elle tourna le dos aux deux stryges noirs, avançant pas à pas vers la porte métallique, prenant son temps pour écouter les dires de l'Exécuteur-en-Chef vis-à-vis de Khotar. Elle commentait intérieurement ses paroles, "dénuée d'imperfections", là encore, il restait enfermé dans ses propres convictions de stryge noir, aucune race n'était parfaite. La perfection en elle-même ne pourrait se définir vu qu'elle change pour chaque être existant. C'est là, la complexité de ce mot. La plupart des bipèdes aspirent à cette perfection illusoire, ils aspirent à la créer, sans jamais vraiment y arriver.

La cryomancienne repensa soudainement au "paradis" dont lui avait parlé l'homme aux ailes aussi sombres que ses desseins. Encore quelque chose d'idyllique, mais il semblait sérieusement y croire. Elle eut soudainement un peu de peine pour ce stryge qui cherchait à créer une sorte de nouveau monde, alors que le leur était déjà en quelque sorte, équilibré. Il fallait juste ouvrir les yeux, et profiter de chaque chose qui s'y trouvait. Mais là encore, il fallait qu'il daigne vouloir croire que le monde actuel était déjà beau, et qu'il fallait simplement le sublimer par de nouveaux exploits.

Au final, elle n'était pas partie, regardant du coin de l'œil la scène, la main sur l'un des barreaux métallique de la porte. Le plus impressionnant n'était pas la puissance des coups de fouet, mais le fait que Khotarne criait pas à chaque coup. Son corps restait "humain", il réagissait en se tendant, mais aucun cri, soupir, larme, rien ne lui venaient, il gardait la tête basse et subissait avec des grimaces de douleurs qui apparaissaient nerveusement sur son visage. Cette scène, cela lui rappelait elle, à sa place, qui subissait les actes de Khotar de la même façon. Il ravalait un mélange de salive et de sang, les poings serrés, pendant un instant, la stryge eut du mal à regarder cette scène et elle détourna les yeux.

La jeune stryge se demandait d'où il tenait cette résistance physique et mentale qu'il lui avait déjà montrée par le passé. Elle aspirait aux mêmes choses, même si sur les deux points, elle se savait plus faible que lui, ayant encore beaucoup à apprendre. Le scientifique ne parla qu'une fois pour exposer seulement le fait que ce n'est qu'une expérience, qu'en temps de conflit avec les stryges blancs, tout test était nécessaire. Il n'était qu'un chercheur, fou certes, qui utilisait sa soit disant science pour mieux connaître le patrimoine génétique strygien.

Vu que l'Exécuteur était une machine à tuer du stryge blanc, mais il doutait que son supérieur hiérarchique comprenne la véritable signification de ses recherches. Il n'y avait rien de plus à dire surtout, sachant que le stryge noir ne comptait pas le lâcher, il n'aggravait pas plus son sort en parlant d'avantage.

Khotar ignora le reste des questions de l'homme qui décida de changer de méthode, après le fouet, vint le sel. Le sel ? Aryana secoua la tête en regardant le pot, elle eut un léger frisson le long de sa colonne en se souvenant de sensations d'irritation, de brûlure, comme rongé de l'extérieur, quelque chose de non-agréable au plus haut point. Mais elle restait, pour écouter principalement ce qu'ils se disaient, même si c'était plutôt des monologues venant de l'Exécuteur-en-Chef.







Aryana : #6600cc  ~~  Eriklan : #d41313
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigo
Exécuteur-En-Chef

avatar

Messages : 1562
Expérience : 4406
Masculin Âge RP : 24

♦ Politique : 173
Métier : Chasseur - Maître Absolu
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Corbac, Corbeau de Saigo +350, V+300, 150) [Amélioré]

Stats & équipements
Vitalité:
2437/2437  (2437/2437)
Vitesse: 1529
Dégâts: 2003

MessageSujet: Re: Avis de recherche [PW Aryana]   Hier à 18:31

Aryana avait choisie de rester pour regarder. Aurait-elle le cran de rester jusqu'au bout ? Saigo s'en moquait. Concentré qu'il était sur Khotar, il ne portait aucune attention à la stryge grise. L'Adepte était plus solide qu'escompté, encaissant les coups de fouet avec courage, presque sans broncher. Malheureusement pour lui, l'Exécuteur-en-Chef percevait ce stoïcisme comme une forme de provocation, qui le poussait à aller toujours plus loin. D'autant plus que le savant fou refusait de parler.

Quel étrange personnage. Lui-même avait dit qu'il ne souhaitait pas le problème avec son supérieur et pourtant, il se retrouvait enchaîné dans une geôle des cachots, après avoir délibérément menti, et révélé qu'il enfreignait plusieurs articles du Code de la Mort. Si vraiment il souhaitait que l'Analyste le laisse tranquille, il aurait du fuir la Tour Noire après avoir appris son arrivée, comme par magie.

En temps de guerre, chaque vie prise compte. Toi... toi tu as préféré utiliser une vie ennemie dans un but égoïste, irréalisable et blasphématoire. Bien sûr tu ne comprends pas ce que je peux essayer de t'expliquer... tu n'es qu'un misérable bureaucrate, et un mauvais en plus.

Délicatement, méthodiquement, le Faucheur déposait de légères pincées de sel dans toutes les plaies ouvertes de Khotar. Il avait rencontré cet homme pour la première fois moins d'une demi-heure plus tôt, et il le méprisait déjà. Rarement un ressortissant de sa propre race l'avait autant déçu. Le dernier en date était Garràn, ce gamin qu'il avait rencontré à Kastalinn. Il l'avait laissé pour mort, ne se doutant pas qu'il survivrait. Aujourd'hui, il ne laisserait aucune chance au hasard.

Tu veux jouer au dur ? Vraiment ? Et bien tu t'es frotté à la mauvaise personne pour ça. Cracha Saigo alors que d'un violent coup de masse, il explosait la rotule gauche de l'Adepte. Parce que tu vois, dans le fond... ton existence n'avait aucun intérêt pour moi, jusqu'à ce que je découvre tes péchés. Et dans le fond, je me fiche que tu parles ou non. Que tu me donnes des explications ou non, tu va mourir. Un second coup de masse, Khotar pendait désormais par les bras, ses genoux n'étant plus capable de le soutenir. En fait, permet moi de me corriger. Si tu avais fourni une explication valide, tu aurais survécu. Mais ton silence est tout aussi éloquent que tes palabres, puisqu'il me hurle que tu n'as pas de telles explications. Donc tu va mourir. Tu va mourir et ton corps ira pourrir dans la fosse aux stryges blancs. Après tout, c'est là qu'es ta place : avec les déchets.

Toutefois, avant de le tuer, Saigo comptait bien punir le savant fou à la hauteur de ses fautes. Lui briser les deux genoux était loin d'être suffisant. Dans un premier temps, l'Exécuteur-en-Chef se saisit d'un fer chauffé à blanc. Ce dernier était très prisé lors des tortures de stryge blancs, car il permettait d'inscrire à même la chair des répliques de runes visant à maudire le marqué. L'âme de Khotar ne méritait aucunement de se consumer auprès de Mahriser, et l'Analyste comptait s'en assurer. Sans ménagement, il posa le fer rouge sur le torse de l'Adepte. Puis, le stryge noir se munit d'un tonfa en acier, et broya méthodiquement les côtes de Khotar, une à une. Chaque coup de tonfas était suivi d'un rapide coup de coude dans l'estomac. Saigo avait finalement décidé de la cause du décès. Tout en faisant son office, il expliqua à Khotar :

Tu pourrais me remercier quand même... je te garde en vie bien plus longtemps que ce que tu mérites. Tu vois, chaque coup de pied, en plus d'endommager des intestins au point que tu souilleras bientôt ton pantalon, te force à te plier vers l'avant. De ce fait, les morceaux de côtes que je suis en train de te briser ne perforent pas tes poumons. Pas tout de suite en tout cas...

Une fois les douze paires de côtes brisées, Saigo s'arrêta un instant pour admirer son œuvre. Certains bouts d'ossements étaient visibles à travers la peau de l'Adepte fou. Il était presque temps. Mais avant de porter le coup final, le stryge noir se saisit d'une vieille dague, rouillée, dont la lame ne tranchait plus grand chose. Avec, il tailla à Khotar un "sourire de l'ange" reliant ses deux oreilles, avant de lui souffler : Tu risques bientôt de manquer d'air... ne me remercie pas. Puis, d'une série de coups de coudes et de genoux, le Faucheur lyncha les flancs de l'Adepte. Certains morceaux de côtes et de cartilage traversèrent l'épiderme avant de tomber au sol, tandis que tout le reste venait perforer coeur et poumons à plusieurs endroits. Même si Khotar avait voulu crier, il n'aurait pas pu. Il vivait les vingts dernières secondes de sa vie. Saigo le délivra de ses chaînes alors qu'il suffoquait, le laissant choir sur le sol froid, ensanglanté, cherchant de l'air, crachant du sang. L'Exécuteur-en-Chef s'accroupit devant sa victime :

Difficile de respirer n'est-ce pas ? C'est normal. Tu as merdé, Khotar. Tu ne croyais quand même pas que tes fautes resteraient éternellement impunies ? Tu ne croyais quand même pas que tu bénéficierais de la clémence du Divin Dragon Blanc à ta mort ? Ton existence même est une honte pour la Tour Noire. Qu'importe où ton âme ira, qu'elle moisissent comme l'immondice que tu as été de ton vivant.

Khotar avait rendu l'âme à la moitié de son petit discours. Sans la moindre émotion, Saigo se redressa et se tourna vers la stryge grise. Quelle serait la suite pour elle ? Son créateur mort, un autre illuminé prendrait-il la tête des fanatiques ? Ou cette secte d'attardés serait-elle dissoute ? L'expérience était-elle libre ? Au fond, ce n'était pas important pour l'Analyste. De son côté, sa mission était accomplie, il avait ramené Aryana à la Tour Noire. Ce qu'il advenait ensuite ne faisait pas partie de ses responsabilités. L'oeil froid, il jaugea la gamine avant de déclarer :

Dégage. Fait ta vie, je m'en fout. Espère seulement ne jamais recroiser ma route.

Puis le stryge noir ouvrit la porte de la geôle. La Main de la Mort attendait patiemment devant la cellule.

Que devons-nous faire du corps ?

Donnez le à bouffer au rats. Ou à des blangos, pour ce que ça change. Ne lui donnez aucun sacrement.

Comme vous voulez. Et la fille ?

Ne vous en occupez pas, c'est pas notre problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aryana
Expérience strygienne

avatar

Messages : 272
Expérience : 1330
Féminin Âge RP : 21

♦ Politique : 16
Métier : Chasseuse - Experte
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1445/1445  (1445/1445)
Vitesse: 652
Dégâts: 739

MessageSujet: Re: Avis de recherche [PW Aryana]   Hier à 20:34

Le silence persistait pour elle, sa gorge nouée ne faisait que ravaler sa salive de temps à autre entre deux coups de fouet. Plus la torture se prolongeait, plus les pratiques se développaient, toutes aussi brutales les unes que les autres, et malgré la vitesse des chocs, l'Exécuteur prenait son temps. Peut-être cherchait-il à faire durer son plaisir, il semblait regarder chaque plaie, chaque os brisé avec un regard d'artiste fier de lui. Aryana faillit quitter la geôle, la bouche toujours close, après que l'Exécuteur-en-Chef ait annoncé clairement le sort à venir de Khotar.
Quelque chose l'empêcha d'abaisser la poignée et de s'enfuir après ça, le regard de son tuteur envers elle. Il paraissait différent, conscient de la fin de son chemin, il la regardait avec pitié, tristesse et haine, dérivant finalement sur de la mélancolie et de l'acception de son sort.

Aryana n'avait jamais aperçu un tel regard chez lui, le regret, quelque chose de normalement absent chez cet homme. Elle plissait les yeux, à chaque coup qu'il se prenait, pouvant presque ressentir sa douleur. La stryge pensa soudainement à une des choses qui la reliait à Khotar, son pouvoir de chronomancie, le seul qui restait enfoui en elle et qui ne se manifestait qu'en présence du même pouvoir que détenait son créateur.
En y réfléchissant, cela ne servirait à rien à l'arcaniste qu'elle tente désespérément de remonter les aiguilles temporelles pour le sauver. Vu qu'elle souhaitait lui faire subir le même sort, elle gardait néanmoins une pointe de déception à son égard. Sa mort fut lente et douloureuse, pour le plus grand plaisir de l'exécuteur, qui se tourna finalement vers Aryana après avoir achevé son œuvre.

Son ton froid ne changea pas son expression faciale, emprise de dégoût et de déception. Sans rien ajouter, elle tourna la tête, déjà de dos, puis poussa la porte de la geôle pour en sortir. Esquivant au passage un stryge noir que son regard esquiva, elle n'avait qu'une idée en tête pour le moment, retourner au bureau de Khotar. Elle fila à toute vitesse, sans demander son reste, arrivant aux étages supérieurs, elle se précipita jusqu'au bureau. Aryana ferma la porte derrière elle sachant qu'à l'intérieur, les documents qui relataient du travail de Khotar étaient tous ici.

Sans attendre, elle ouvrit un tiroir du bureau, récupérant une grosse boîte d'allumettes qui traînaient là depuis bien longtemps vu la poussière accumulée sur le bois. Elle réunit les documents dans un gros tas de paperasse, vérifiant rapidement la première page de chacun.
Cela aurait été dommage qu'elle brûle un document qui aurait pu l'aider dans le futur. Elle conserva cependant en mémoire tout ce qu'elle avait pu retenir de chaque parchemin, jetant un bouquet d'allumettes enflammées dans le tas. Le papier s'embrasa à grande vitesse, réduisant en cendres chaque document sous le regard inchangé de la stryge depuis son départ de la geôle.

Les recherches de toute une vie brûlait, mais qu'importe, elle sauvait sa peau et celle des autres qui avaient pu, par malchance, aider Khotar dans ses recherches. Aryana savait facilement ce qu'il adviendrait du regroupement, il allait s'enfoncer dans le silence, se faire oublier peu à peu. Le pilier principal était tombé, mais il restait encore deux expériences en vie.
Le feu impétueux consuma toute trace de preuves écrites, comme si rien n'avait existé. Il s’éteignait naturellement, ayant consumé la totalité des documents, même si Aryana aida à la tâche en usant de la cryomancie.
En sortant du bureau désormais vide de document, elle croisa Peter, lui indiquant la mort de Khotar, tout en ajoutant qu'il ferait mieux de se faire discret et de se ranger proprement dans les rangs.

Capuche rabattue sur le crâne, Aryana n'avait plus qu'à s'enfuir de nouveau de la Tour. Elle n'avait aucune raison de rester, elle ne pourrait ni s'intégrer à une caste, ni continuer à vivre à l'intérieur.
Telle une ombre, en silence, elle quitta la Tour Noire, usant des mêmes stratagèmes habituels, discrétion et rapidité. Même si la couleur de ses ailes pouvait casser le côté discrétion, qui en avait quelque chose à faire qu'elle sorte ?
Une fois à l'extérieur, elle regarda la Tour Noire de bas en haut, s'attardant un instant au sommet avant de redescendre son regard sur le sol. Extériorisant son mépris, elle partit sans se retourner, laissant derrière elle les cendres de son passé.


[Fin du RP]







Aryana : #6600cc  ~~  Eriklan : #d41313
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avis de recherche [PW Aryana]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Avis de recherche [PW Aryana]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Avis de recherche: Écuyers
» Avis de recherche
» Prendre et Valider un Avis de Recherche
» Avis de recherche [PW Aryana]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Est de Dùralas :: Montagnes du Baldor :: Le mont Tagne-