AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Ainoly
Le Monde de Dùralas a précisément 1817 jours !
Dùralas, le Dim 21 Oct 2018 - 2:01
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 4314
Expérience : 14630
Féminin

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Mar 10 Avr 2018 - 0:16

Tour 2 du combat contre les créatures de Cashlippe


L'équipe des joueurs commence les hostilités.

Vitesse des joueurs : 1427

Tziëg : 949 (-10% (172) de vitalité / tour)
Vitesse : 697
Dégâts : 605 (-40 de dégâts / tour)
  • Pendentif crépusculaire : +10% de stats dans le Nord (utilisé).
  • Célérité : Peut attaquer deux fois sur l'arbre ensorcelé.


Valphégas : 639 (-10% (71) de vitalité / tour)
Vitesse : 480
Dégâts : 595 (-40 de dégâts / tour)
  • Bonus de panoplie de la Congrégation : invoque le familier en combat (utilisé).
  • Célérité : Peut attaquer deux fois sur l'arbre ensorcelé.


Nalphégius : 210 (-10% (100) de vitalité / tour)
Vitesse : 250
Dégâts : 210 (-40 de dégâts / tour)

Contre


Vitesse des monstres : 750

Banshee A : 0
Vitesse : 300
Dégâts : 600
Bonus :
  • Cri strident : -20 dégâts/tour pour tous les joueurs qui affrontent cette créature.
  • Baiser mortel : Au bout du troisième tour, elle tue directement l'adversaire qu'elle touche.

Butin : x1 tissu maudit

Banshee B : 250
Vitesse : 300
Dégâts : 600
Bonus :
  • Cri strident : -20 dégâts/tour pour tous les joueurs qui affrontent cette créature.
  • Baiser mortel : Au bout du troisième tour, elle tue directement l'adversaire qu'elle touche.

Butin : x1 tissu maudit

Banshee C : 500
Vitesse : 300
Dégâts : 600
Bonus :
  • Cri strident : -20 dégâts/tour pour tous les joueurs qui affrontent cette créature.
  • Baiser mortel : Au bout du troisième tour, elle tue directement l'adversaire qu'elle touche.

Butin : x1 tissu maudit

Arbre ensorcelé : 600
Vitesse : 150
Dégâts : 90
Butin : x1 branche ensorcelée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tziëg
Assassin

Assassin
avatar

Messages : 196
Expérience : 1545
Masculin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Spectre de Tziëg (modifié) +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1590/1590  (1590/1590)
Vitesse: 689
Dégâts: 641

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Mar 10 Avr 2018 - 2:01

Ce n'était pas chose aisée de combattre lorsqu'on n'avait quasiment peu d'expérience en la matière. Tziëg était plus habitué à frapper son marteau contre l'enclume plutôt qu'à poignarder des gens, et encore moins des fantômes annonciateurs de mort. Intérieurement, ceci le fit bouillir de rage ; ses premiers objectifs avaient été de rendre à la race des orcs sauvages leur gloire d'antan et de les libérer du joug de la caste guerrière des Drake'Mördher. Avec sa prestation, l'orc n'aurait pas pu prétendre à ces rêves ambitieux et montrer la voie à ses alliés. Mais puisque¨le peau-verte s'était décidé à évoluer dans le milieu de la forge, il avait complètement mis de côtés ses aspirations raciales au profit de son activité métallurgique. Un choix que Tziëg ne regrettait absolument pas.
Au final, l'orc n'était pas si furieux d'avoir raté son attaque et en profita pour continuer son assaut. Hélas, il fut complètement stoppé par un puissant coup de griffes de la part de la banshee suivi par un hurlement strident qui lui péta les tympans. En plus de ça, Tziëg trouvait que quelque chose lui tournait la tête. Ce combo ne lui fit pas de bien et le contraint à s'agenouiller sur place sans pouvoir bouger. Il était ainsi une cible de choix face à ses ennemis.
- Tziëg, laisse-moi faire, lui suggéra le spectre.

Kelh aurait pu lui dire n'importe quoi, le forgeron de Stellaraë n'aurait pas pu comprendre un traître mot ; il avait du mal à se remettre de l'attaque auditive subie par la banshee. Le spectre décida de prendre les devants, quitte à infliger de plus lourds dommages à son acolyte. Il s'empara du corps de l'orc et pu agir à sa place, insensible aux manifestations physiques reçues.
Ses yeux s'illuminèrent d'un vert spectral blanchi, voire même en quelque sorte turquoise. L'éclat était d'autant plus renforcé par les ténèbres de la Perracie. L'orc se leva d'un coup, faisant face de toute sa hauteur à la femme fantomatique. Il semblait même plus grand. Kelh, dans la peau de Tziëg, leva son bras, dont la main tenait la dague et la pointa vers sa cible. L'arme fut enveloppée par la même lueur et transforma le poignard en un marteau de forgeron aux formes et finitions très détaillées, comme s'il s'agissait d'un outil elfique. L'orc utilisa cette arme pour frapper la banshee et tenter de la faire disparaître de ces lieux.
- Khôm shâ hte'gisealom !
Je suis le seul spectre !


[Attaque sur Banshee C]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3800
Expérience : 16121

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Mar 10 Avr 2018 - 2:01

Le membre 'Tziëg' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Peau verte' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valphégas
Fantôme sanglant

avatar

Messages : 599
Expérience : 1471
Masculin Âge RP : 21

Politique : 18
Métier : Mineur - Apprenti
Titres:
 

(Nalphégius, Pégase de Valphégas +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
755/755  (755/755)
Vitesse: 585
Dégâts: 740

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Mar 10 Avr 2018 - 10:47

Alors que j'essayais de déloger mes dagues de la souche hantée par la force de ma volonté, les deux banshees qui restaient se mirent à crier, un cri strident visant sans aucun doute à nous nuire. Et ça marcha.
Je perdis momentannément le contrôle de mon pouvoir, et Nalphégius faillit me renverser de son dos. Je dûs lutter contre les brumes qui commençaient à s'immiscer dans mon esprit, et c'est alors que je le vis.

Tziëg, mon compagnon orc, avait maintenant les yeux verts. Sa dague se transforma alors en marteau fantômatique, d'un vert sale, et il tenta de marteler son adversaire avec une précision propre aux guerriers. Malheureusement, cette dernière était beaucoup trop agile et esquiva son coup, tournant autour de lui pour le déstabiliser.
Ce peau verte était-il en fait un démon? Avais-je raison quand je disais que ce bois en abritait? Si c'était le cas, j'avais finalement réussi à faire ami-ami avec un démon, et ça c'était une bonne nouvelle!
Une douleur à la jambe me fit soudain reprendre mes esprits: l'arbre ensorcelé venait de me griffer le mollet, et s'apprêtait à continuer si Nalphégius n'avait pas chargé vers la banshee pour esquiver. Je me penchai néanmoins vers l'arbre avant de partir, appréciant le goût du risque, et arrachai une de mes dagues avant que sa main griffu ne se referme sur mon bras.

Nalphégius frappa la banshee de toutes ses forces, et se faire charger par un équidé si musclé, ça ne laissait pas indemne. Elle disparut comme la première, laissant elle aussi son étrange habit éthéré.
Je me tournai alors vers la banshee aux prises avec Tziëg. L'arbre n'était pas très dangeureux, bien qu'il paraissait solide. La dame spectrale en revanche...
Je pris alors une décision et jetai ma dague droit sur elle, me servant de mon pouvoir pour que la dague atteigne sa cible avec la meilleure vitesse possible.

[Valphégas attaque Banshee C]
[Nalphégius attaque Banshee B]


Dernière édition par Valphégas le Mar 10 Avr 2018 - 10:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3800
Expérience : 16121

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Mar 10 Avr 2018 - 10:47

Le membre 'Valphégas' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Stryge N' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 4314
Expérience : 14630
Féminin

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Mar 10 Avr 2018 - 23:33

  • Banshee B attaque Tziëg et inflige 600 de dégâts.
  • Arbre ensorcelé attaque Nalphégius et inflige 90 de dégâts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 4314
Expérience : 14630
Féminin

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Mar 10 Avr 2018 - 23:36

Tour 3 du combat contre les créatures de Cashlippe


L'équipe des joueurs commence les hostilités.

Vitesse des joueurs : 1427

Tziëg : 177 (-10% (172) de vitalité / tour)
Vitesse : 697
Dégâts : 585 (-20 de dégâts / tour)
  • Pendentif crépusculaire : +10% de stats dans le Nord (utilisé).
  • Célérité : Peut attaquer deux fois sur l'arbre ensorcelé.


Valphégas : 568 (-10% (71) de vitalité / tour)
Vitesse : 480
Dégâts : 575 (-20 de dégâts / tour)
  • Bonus de panoplie de la Congrégation : invoque le familier en combat (utilisé).
  • Célérité : Peut attaquer deux fois sur l'arbre ensorcelé.


Nalphégius : 20 (-10% (100) de vitalité / tour)
Vitesse : 250
Dégâts : 190 (-20 de dégâts / tour)

Contre


Vitesse des monstres : 450

Banshee A : 0
Vitesse : 300
Dégâts : 600
Bonus :
  • Cri strident : -20 dégâts/tour pour tous les joueurs qui affrontent cette créature.
  • Baiser mortel : Au bout du troisième tour, elle tue directement l'adversaire qu'elle touche.

Butin : x1 tissu maudit

Banshee B : 40
Vitesse : 300
Dégâts : 600
Bonus :
  • Cri strident : -20 dégâts/tour pour tous les joueurs qui affrontent cette créature.
  • Baiser mortel : Au bout du troisième tour, elle tue directement l'adversaire qu'elle touche.

Butin : x1 tissu maudit

Banshee C : 0
Vitesse : 300
Dégâts : 600
Bonus :
  • Cri strident : -20 dégâts/tour pour tous les joueurs qui affrontent cette créature.
  • Baiser mortel : Au bout du troisième tour, elle tue directement l'adversaire qu'elle touche.

Butin : x1 tissu maudit

Arbre ensorcelé : 600
Vitesse : 150
Dégâts : 90
Butin : x1 branche ensorcelée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tziëg
Assassin

Assassin
avatar

Messages : 196
Expérience : 1545
Masculin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Spectre de Tziëg (modifié) +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1590/1590  (1590/1590)
Vitesse: 689
Dégâts: 641

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Lun 16 Avr 2018 - 22:23

Suite aux dégâts infligés par la femme fantomatique, Tziëg n'eut pas d'autre choix que de faire machine arrière et prendre un peu de distance face au combat. Sa plaie était profonde ; malgré l'aspect spectral de leurs armes, celles-ci provoquaient des dommages physiques. Le sang noirâtre de l'orc s'écoulait de ses blessures d'une façon plutôt alarmante. Cela faisait bien longtemps que Tziëg n'avait pas subi de si lourds dommages. Plus jeune, il subissait le bizutage des adeptes des Dr'ake Mördher et en ressortissait en mauvais état.
De son côté, Kelh avait du mal à se maintenir dans l'esprit du peau-verte. Il se sentait attaqué aussi sur le plan mental, mais pas du fait des banshees. C'était, à n'en point douter, la forêt qui agissait sur l'esprit des visiteurs. Une bien dangereuse façon de mettre à mal les intrus. Le contre-coup était tel que le spectre préféra s'extirper du corps de son acolyte et le laisser continuer le combat dans son état. L'orc se retrouve à terre, haletant, mais il récupéra ses yeux féroces et son dague reprit son apparence initiale. De toute façon, Tziëg ne trouvait pas le marteau de forgeron une très bonne arme pour venir à bout de ses ennemis.
- Pourtant elle était imprégnée de mes pouvoirs et nous étions plus puissants avec, lui fit remarquer son mentor.

Tziëg n'en eu cure. Il préféra empoigner la dague et en une ultime tentative tenter de défaire la créature maudite. Mais après réflexion, l'orc se demanda si ce n'était pas plus intéressant de taillader le petit arbre maléfique qui s'était énervé et s'était joint au combat. Au moins, le bout de bois arrêterait de faire la malin et de se pavaner devant eux.
Kelh donna un coup de pouce à son acolyte et lança en même temps que le forgeron une dague spectrale qui suivit la trajectoire de celle de Tziëg. Ils n'avaient plus qu'à espérer que ce coup-ci ne serait pas une erreur fatale et un fiasco total comme les dernières tentatives...


[Attaque x2 sur Arbre ensorcelé]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3800
Expérience : 16121

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Lun 16 Avr 2018 - 22:23

Le membre 'Tziëg' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Peau verte' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valphégas
Fantôme sanglant

avatar

Messages : 599
Expérience : 1471
Masculin Âge RP : 21

Politique : 18
Métier : Mineur - Apprenti
Titres:
 

(Nalphégius, Pégase de Valphégas +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
755/755  (755/755)
Vitesse: 585
Dégâts: 740

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Lun 16 Avr 2018 - 23:26

Après ma sublime charge sur ces banshees démoniaques, je me rendis compte que la banshee que je croyais morte n'avait fait que feinter. Elle réapparu en effet derrière moi et son hurlement strident m'ébranla à nouveau. Y avait pas à dire, ces femmes criaient plus fort que ma mère, et c'était un exploit des plus louables.
Je jetai un rapide coup d'oeil à mon compagnon orc qui avait visiblement retrouvé son apparence normale, probablement trop blessé pour la maintenir. C'était l'hypothèse la plus vraisemblable que j'avais.

Mais mes réflexions furent coupées par une nouvelle attaque griffue du petit tronc d'arbre. Il fallait lui apprendre la politesse, même s'il était un végétal. Je décidai donc de prendre un peu de distance, tout comme Tziëg, mais probablement pas pour les mêmes raisons. Une fois que je jugeai être à la bonne distance, je fis à nouveau charger Nalphégius droit sur la banshee, espérant que la vitesse dû à la distance allait payer. De mon coté, j'avais un plan.

Arrivé à quelques mètres du rondin de bois, j'utilisai mes ailes pour me propulser vers lui, laissant Nalphégius seul face à la banshee déjà blessée. Puis, d'une acrobatie habile, j'atterris dans le dos du tronc d'arbre. Mais j'en avais profité pour le découper avec une précision chirurgicale, tranchant ce qui lui servait de bras et de jambes - les racines quoi. Il cessa alors de bouger, et redevint un simple bout de bois.

[Valphégas attaque la brindille]
[Nalphégius attaque la femme fatale]

Alors que je jetais un coup d'oeil autour de moi, quelque chose me frappa: à la différence de tous les combats que j'avais mené, celui ci ne semblait avoir jamais eu lieu. Pas de corps. Pas de sang, si ce n'est celui de mon compagnon orc. Pas de traces. Cette forêt était vraiment curieuse, et je m'amusais comme un petit fou. Ce qui ne semblait pas être l'avis de tout le monde.
Je me tournai vers Tziëg et lui dit:

"La cueillette s'est mieux passé pour certains que pour d'autres visiblement."

Je ricanai, plus provocateur que je ne le voulais. Puis je me concentra un peu plus sur son état: il semblait blessé. Et étrangement, je ne trouvais pas de bonnes raisons de le laisser mourir. Après tout, il ferait une distraction pendant l'exploration de ses bois. Maintenant qu'il avait eu ce qu'il voulait, à savoir les banshees - probablement pour le tissu qu'elle laissait à leur mort qui devait avoir des propriétés magiques - un échange de bons procédés voudrait qu'il m'accompagne pour gambader dans les bois - voir si le démon n'y est pas comme disait la comptine.
Je lui proposai donc:

"J'ai quelques bandages sur moi, ça t'intéresse?"

HRP:
 


Dernière édition par Valphégas le Lun 16 Avr 2018 - 23:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Destin
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 3800
Expérience : 16121

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Lun 16 Avr 2018 - 23:26

Le membre 'Valphégas' a effectué l'action suivante : Actions


'Attaque - Stryge N' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Juge
Personnage Non Joueur

avatar

Messages : 4314
Expérience : 14630
Féminin

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Ven 20 Avr 2018 - 1:12

Fin du combat

Les joueurs l'emportent. Ils gagnent 30 points d'expérience, 25 pièces d'or, 3 tissus maudits et 1 branche ensorcelée chacun.

Le RP peut continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tziëg
Assassin

Assassin
avatar

Messages : 196
Expérience : 1545
Masculin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Spectre de Tziëg (modifié) +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1590/1590  (1590/1590)
Vitesse: 689
Dégâts: 641

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Sam 21 Avr 2018 - 15:36

Tziëg se releva péniblement, les blessures subies par les banshees étaient profondes et la malfaisance de ces lieux semblait rendre les traces de ces femmes fantômes beaucoup plus appuyées. Un pouvoir démoniaque qui rendait les mauvaises créatures de ces lieux plus féroces et dangereuses. Ce n'était pas lieu où se promener gaiement, surtout quand on ne savait pas se battre comme l'avait démontré l'orc sur tout le combat. Le forgeron était bien plus doué à façonner des armures qu'à frapper ses adversaires. Peut-être que c'était un signe pour qu'il rentre dans sa forge ? Après tout, Tziëg avait récupéré ce qu'il souhaiter prendre sur ces femmes démoniaques. Maintenant que tout était terminé, qu'est-ce qui l'empêchait de retourner à Stellaraë ?
- J'ai quelques bandages sur moi, ça t'intéresse ?

Ah oui, le stryge noir.
Sans lui, cet affrontement se serait terminé d'une toute autre façon. Chance est de constater que le dénommé Valphégas avait été d'une grande aide.
- Merci pour ton aide, Valphégas.

Tziëg déclina l'offre des bandages en lui montrant que ses blessures se refermaient toutes seules. De sortes de fibres lumineuses sortaient de part et d'autre des plaies de l'orc et s'accrochaient l'une à l'autre pour refermer la plaie. Une fois cela fait, la trace de la blessure, qui aurait résulté en une cicatrice dans plusieurs jours, s'illumina aussi et plus rien n'indiquait que l'orc avait été touché. Une régénération des plus curieuses et incroyables. Cependant, seul le corps physique se soignait.
- Je pense que tu pourrais lui en tirer deux mots, Tziëg, lui suggéra le spectre après cette petite démonstration.
- Je suis l'hôte d'un spectre. Il fut autrefois un être puissant, c'est pour cette raison qu'il a "survécu" à sa mort. Des fragments de lui sont dispersés dans tout Dùralas. Je les recherche, de temps en temps. On n'est pas des agents de l'apocalypse, ou je ne sais quelle idée étrange. Nous sommes forgerons et c'est la seule chose qui nous intéresse. Du moins, concernant Dùralas...

L'orc récupéra ses dagues et les rangea dans ses fourreaux. Qu'allait-il faire maintenant ? Continuer en Perracie à la recherche de son atelier perdu ou rentrer chez lui à Stellaraë. Ou peut-être continuer ailleurs, qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valphégas
Fantôme sanglant

avatar

Messages : 599
Expérience : 1471
Masculin Âge RP : 21

Politique : 18
Métier : Mineur - Apprenti
Titres:
 

(Nalphégius, Pégase de Valphégas +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
755/755  (755/755)
Vitesse: 585
Dégâts: 740

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Jeu 3 Mai 2018 - 15:37

L'orc me remercia pour mon aide, et je souris amicalement tout en caressant l'encolure de Nalphégius qui était revenu vers moi une fois la banshee éliminée.
Il déclina mon offre, et je fis une moue de surprise avant de hausser les épaules. Je connaissais certains stryges qui ne voulaient pas soigner leur blessure car ils jugeaient qu'elles ne les tueraient que s'ils n'avaient pas été digne. Ils ne survivaient pas bien longtemps, je ne vous le cache pas. Mais mon compagnon d'arme du jour n'était pas de ceux là. Je vis les blessures qu'il arborait se refermer d'elles-même, jusqu'à disparaître complètement. Je haussai un sourcil, encore plus surpris.
C'était un pouvoir que beaucoup jugeraient intéressant, mais pas moi. Il soignait certes les blessures à la vitesse de l'éclair, mais il ôtait aussi les cicatrices. Or pour moi, les cicatrices étaient une marque sacrée. Les gens sans cicatrices, avec une belle peau de bébé, étaient bien souvent des gens inintéressants, sans histoire. Des moutons pour les loups tels que nous. Des outils pour un chef d'oeuvre ensanglanté dont je serais l'artiste.

Tziëg coupa court à mes interrogations:

"Je suis l'hôte d'un spectre. Il fut autrefois un être puissant, c'est pour cette raison qu'il a "survécu" à sa mort. Des fragments de lui sont dispersés dans tout Dùralas. Je les recherche, de temps en temps. On n'est pas des agents de l'apocalypse, ou je ne sais quelle idée étrange. Nous sommes forgerons et c'est la seule chose qui nous intéresse. Du moins, concernant Dùralas..."

Il rangea ses dagues pour ponctuer la fin de sa phrase, et j'arrachai une touffe d'herbe pour commencer à nettoyer mes lames. C'était une habitude que tous les combattants avaient, de nettoyer leurs armes après un combat. Habitude que n'avait visiblement pas mon camarade orc ici présent. Il n'était pas un combattant, pourtant je sentais qu'il savait se battre, et qu'il pouvait être très dangeureux si l'on ne s'en méfiait pas. Simple intuition, peut être dûe à l'atmosphère pesante des lieux.
Je lui demandai néanmoins, sur le ton de la conversation:

"C'est le spectre de quelqu'un de connu? Il peut parler à travers toi s'il veut? Et plus important encore, quand tu vas aux toilettes, il le voit?"

Un peu de curiosité n'avait jamais fait de mal, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tziëg
Assassin

Assassin
avatar

Messages : 196
Expérience : 1545
Masculin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Spectre de Tziëg (modifié) +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1590/1590  (1590/1590)
Vitesse: 689
Dégâts: 641

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Sam 5 Mai 2018 - 15:14

- C'est le spectre de quelqu'un de connu ? Il peut parler à travers toi s'il veut ? Et plus important encore, quand tu vas aux toilettes, il le voit ?

Tziëg mit plusieurs secondes avant de répondre au stryge ; il ne savait pas ce qu'il devait faire : répondre à certaines des questions, en dire le moins possible ou partir et ne plus revoir cet individu loufoque, beaucoup trop pour l'orc.
- À une autre époque et dans une autre civilisation, oui, il l'est et l'était. Aujourd'hui les légendes de mon spectre ont complètement disparues. Peut-être que c'est pour le mieux ? Ça nous évite des problèmes, sûrement.

Le forgeron tapota ses habits pour enlever les quelques particules de poussière et de saleté, puis se posa contre un gros rocher pas très loin d'eux. L'orc se gratta le menton, réfléchissant à ce qu'il pourrait raconter. Ce devait être assez synthétique mais compréhensible et surtout pas néfaste pour Kelh et lui. Il était plus judicieux pour eux de jouer la carte de la prudence ; on ne savait jamais quels genres de fous furieux pouvaient habiter ce monde et à quel point ils pouvaient adorer les scénarios catastrophiques.
- Je suis son hôte, on partage le même corps et il peut emprunter ma tête pour parler, ça peut arriver.

Kelh pouvait faire encore plus en prenant temporairement le contrôle du corps de l'orc ou encore lui octroyer ses pouvoirs pour qu'il soit plus puissant. Bien que Tziëg l'utilise pour la forge, avec toutes les dérives magiques de ce monde un sorcier complètement déjanté pourrait extraire les pouvoirs du spectre et les utiliser en toutes circonstances. Jusqu'à présent, ces éventualités n'étaient pas venues jusqu'à lui, mais en y repensant sa vie pouvait être dangereusement perturbée par des hystériques assoiffés de pouvoir. Et si une telle chose se produisait, si un individu aux intentions peu recommandables tentaient de retirer le pouvoir du spectre, que se passerait-il ? Est-ce que Tziëg devait mettre fin à ses jours pour empêcher quiconque de s'emparer de Kelh ?
- Tu n'as pas non plus des intentions très nobles, mon cher Tziëg, lui rappela le spectre.

Certes, le forgeron céleste avait raison, mais il y avait une large différence entre les objectifs secondaires de l'orc et les recherches de pouvoirs de psychopathes.
- Tu veux encore te promener ici Valphégas ? Moi, j'ai fait ce que j'avais à faire.

Plus tard les questions philosophiques et héroïques. Pour l'heure, il fallait décider de la marche à suivre. Rentrer ou continuer ? Tziëg n'en savait foutrement rien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valphégas
Fantôme sanglant

avatar

Messages : 599
Expérience : 1471
Masculin Âge RP : 21

Politique : 18
Métier : Mineur - Apprenti
Titres:
 

(Nalphégius, Pégase de Valphégas +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
755/755  (755/755)
Vitesse: 585
Dégâts: 740

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Mer 9 Mai 2018 - 16:58

"À une autre époque et dans une autre civilisation, oui, il l'est et l'était. Aujourd'hui les légendes de mon spectre ont complètement disparues. Peut-être que c'est pour le mieux ? Ça nous évite des problèmes, sûrement. " me répondit la peau verte.

Ainsi donc le spectre était un personnage connu d'une antique civilisation. Un roi peut être? Ou encore l'assassin le plus réputé de son époque? Qui sait...
Mon compagnon se posa contre un rocher, réfléchissant un instant à quoi répondre. Mes questions étaient étranges, c'est vrai, mais la curiosité n'avait jamais tué personne après tout.
Il enchaîna une fois ses pensées ordonnées:

"Je suis son hôte, on partage le même corps et il peut emprunter ma tête pour parler, ça peut arriver."

Il occultait néanmoins ma dernière question, probablement gêné. Je souris en coin. Roh, je ne saurais donc jamais la sensation que ça faisait d'uriner à deux. Tant pis.
Mais l'orc m'avait cependant partagé que son spectre pouvait discuter à travers lui, et s'ils partageaient le même corps je me doutais qu'il puisse aussi en prendre le contrôle au même titre que Tziëg. Cela devait être horrible, de ne pas habiter seul dans le même corps. Quoi que dans mon cas, cela aurait sûrerement été horrible pour mon hôte. La vie d'un artiste sanglant ne pouvait pas être appréhendée par n'importe qui après tout.
Tziëg me lança alors:

"Tu veux encore te promener ici Valphégas ? Moi, j'ai fait ce que j'avais à faire."

C'était une vraie question qu'il fallait se poser. Que faire maintenant? Continuer à déambuler dans cette forêt maudite, dont je sentais les effluves maléfiques user mon esprit déjà torturé? Ou rentrer, à l'abri, et prêt à effectuer de nouveaux contrats? Je n'en savais rien. Personellement, j'avais bien envie de visiter encore un peu ce bois, mais je doutais que mon compagnon soit du même avis.
Je lui répondis donc, de ma voix toujours aussi suave:

"Et bien, moi j'ai bien envie de me faire une promenade de santé. Mais je doutes que tu souhaites m'accompagner. Notre route se sépare alors ici, Tziëg. Cependant, juste avant, par curiosité, tu peux me donner le nom du spectre qui habite ton corps?"

Comme dit précédemment, la curiosité n'avait jamais fait de mal à personne. Alors qu'il me répondait, je montai sur ma monture, prêt à partir dès que mon interlocuteur aurait fait les formules de politesse habituelles quand on disait au revoir à un stryge noir fou et avide de sang.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tziëg
Assassin

Assassin
avatar

Messages : 196
Expérience : 1545
Masculin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Spectre de Tziëg (modifié) +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1590/1590  (1590/1590)
Vitesse: 689
Dégâts: 641

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Ven 11 Mai 2018 - 1:41

Valphégas souhaitait continuer à se balader, néanmoins le stryge n'avait pas précisé s'il souhaitait rester dans cette lugubre forêt ou partir ailleurs. Il entama ses adieux avec l'orc mais lui demanda avant le nom de son ami spectre. Tziëg pouvait le lui donner, mais il ne savait rien de l'homme ailé et ne pouvait se permettre de laisser le nom de Kelh en pleine nature sans la moindre précaution.
- Je ne suis pas si préssé que ça de rentrer tu sais ? Et ce ser...
- Je sais, c'est justement à ça que je pense. Sais-tu où aller ?

Le spectre du mythique forgeron orc s'éloigna de quelques mètres de Tziëg et fit face à diverses orientations afin de trouver la direction de l'objet de leur désir. Puisque celui-ci était intimement relié à Kelh, le spectre (et Tziëg par extension) pouvaient ressentir sa présence, et comme il se trouve en Perracie c'était l'occasion rêvée pour le trouver.
Le forgeron orc patienta faisant mine de réfléchir, même s'il réfléchissait vraiment. Certes l'orc attendait une réponse positive de la part du spectre, mais se demandait encore si c'était une bonne idée d'entreprendre cette petite aventure et avec le stryge. Tziëg n'avait aucun grief contre lui, il voulait juste le mieux pour Kelh et pour sa sécurité.
- À vrai dire Valphégas... Si ça ne te dérange pas d'avoir une promenade avec un dérangé tel que moi, j'ai peut-être une proposition.

Tziëg se détacha du rocher et s'approcha du stryge tout en se grattant le menton. En fait, vu ce que Valphégas leur avait montré durant ce combat, il était tout à fait disposé à se joindre à leur petite expédition pour trouver un des souvenirs du passé de Kelh Egromh'or lui permettant de devenir un petit peu plus puissant. Rien de bien méchant, ce n'était que pour améliorer grandement les activités de forgerons de l'orc et de son invité spectral.
- Il est par là...

Tziëg se tourna soudainement vers la position de Kelh, qui était sur sa droite, un peu derrière lui, et regarda dans la même direction que le spectre. L'orc s'avança ensuite dans cette direction, tentant de distinguer ce qu'il pouvait y avoir. La forêt de Cashlippe était bien trop dense pour le savoir, mais lui aussi ressentait la présence de cet artéfact. Que pouvait-il y avoir là-bas ? Le pouvoir, assurément !
- Je m'en vais par là-bas Valphégas. Si tu veux me suivre, on va un peu marcher, peut-être qu'on croisera de nouveau des créatures à abattre.

Peut-être bien que d'autres banshees seront de la partie, ou d'autres créatures ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valphégas
Fantôme sanglant

avatar

Messages : 599
Expérience : 1471
Masculin Âge RP : 21

Politique : 18
Métier : Mineur - Apprenti
Titres:
 

(Nalphégius, Pégase de Valphégas +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
755/755  (755/755)
Vitesse: 585
Dégâts: 740

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Jeu 31 Mai 2018 - 3:13

A ma grande surprise, mon compagnon orc me répondit:

"À vrai dire Valphégas... Si ça ne te dérange pas d'avoir une promenade avec un dérangé tel que moi, j'ai peut-être une proposition."

Je haussai un sourcil, intrigué, et impatient de connaître ce qu'il avait en tête. Après tout, si je voulais me balader dans cette forêt maudite, autant avoir un objectif. Je ricanai à sa tournure de phrase, et lui répondit:

"Si tu es dérangé, considère moi fou à lier."

Je ponctuai la fin de ma phrase d'un sourire en coin. Tziëg s'approcha alors de moi, m'examinant, jugeant probablement si j'avais l'étoffe de l'accompagner. Je sautais donc de ma monture, écartant mes bras et commençant à faire un tour sur moi même, qu'il puisse bien admirer chaque centimètres de mon corps d'athlète. Puis, arrivé dos à lui, je tournai la tête et lui dit:

"Alors, j'ai le niveau?"

Cependant, mon compagnon semblait désormais absorbé par autre chose, regardant fixement à sa droite. Peut-être une discussion interne avec le fameux spectre - dont il ne m'avait pas donné le nom, par ailleurs.
Il finit par me dire, une fois ses débats internes terminés:

"Je m'en vais par là-bas Valphégas. Si tu veux me suivre, on va un peu marcher, peut-être qu'on croisera de nouveau des créatures à abattre."

Je souris en remontant sur Nalphégius, et lui dit:

"Parle pour toi, moi je marche pas héhé."

Puis sans attendre qu'il réponde, je me mis en route, faisant marcher Nalphégius au trot. Je réalisai cependant que je ne savais pas vraiment ce qu'on allait faire. Je lui demandais donc, sans cesser d'avancer:

"Tu peux me confier ce qu'on va faire, à part découper des banshees? Quelque chose d'amusants j'espère."

Mais étrangement, je ne doutais pas une seconde qu'avoir accepté de le suivre était tout, sauf ennuyeux. Comment accompagner un orc hôte d'un spectre millénaire pouvait être ennuyeux après tout?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tziëg
Assassin

Assassin
avatar

Messages : 196
Expérience : 1545
Masculin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Spectre de Tziëg (modifié) +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1590/1590  (1590/1590)
Vitesse: 689
Dégâts: 641

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Mar 12 Juin 2018 - 23:52

Valphégas usa d'humour, comme il semblait aimer agir. Ce stryge pouvait bien agir comme il le souhaitait et vivre une vie qui lui plaisait, tant que ses actions n'interféraient pas avec l'orc. Tziëg marcha à côté de lui et le guida suivant les indications de son allié spectral. L'artéfact était de plus en plus proche à chaque pas, mais il restait lointain. C'était possible que ce vieux "bibelot" ne soit pas dans la sombre forêt. En fait, c'était une bonne chose pour l'orc qui aurait bien aimer voir autre chose que ces arbres lugubres. Le forgeron interrogea tout de même son compagnon du regard lui indiquant qu'il pensait trouver ce qu'ils cherchaient en Perracie et pas ailleurs.
- Ma mémoire est toujours défaillante, Tziëg. J'ai souvenir de la Perracie mais ça peut être dans les environs extérieurs. Quand nous aurons trouvé l'artéfact, je serais plus puissant.

Curieux de connaître les tenants et aboutissants de leurs péripéties, Valphégas demanda des renseignements supplémentaires. Tziëg ne savait pas s'il devait lui faire confiance et se contenta de certaines informations :
- C'est plutôt simple. Mon ami spectre, Kelh, a perdu certains objets de sa vie antérieure et aimerait les récupérer. Ces "artéfacts" lui permettent de se rappeler de sa vie et de ses connaissances passées. Il est très bon mentor dans le domaine de la forge et j'ai besoin de ses enseignements qu'il n'a jamais transmis. Ces objets lui permettent aussi de maintenir son emprise spectrale dans ce monde. Quant à la nature de ces-dits objets, ce peut s'agir de tenailles de forgerons, d'une enclume, d'un livre ou d'un diadème. Nous ne savons pas, mais lorsque nous l'aurons nous le saurons.

Finalement, l'orc donna beaucoup plus d'informations qu'il n'aurait pensé initialement, mais c'était assez pour couvrir des données sensibles. Qui sait à qui il pourrait raconter de telles informations ? Kelh devait sûrement avoir de vieux ennemis qui n'hésiteraient pas à subtiliser sa puissance.
L'orc attrapa sa gourde contenant son Grög, un mélange visqueux d'alcool fort, de champignons en bouillie et surtout de plusieurs sortes de sang d'humanoïdes. Une boisson très appréciée des orcs, mais trop peu sanguinaire pour des vampires. Le liquide fort glissa le long de sa gorge pour le désaltérer et adoucir ses cordes suite à cette petite tirade.
- Tu veux du Grög ? Alcool orc que nains, elfes et humains n'apprécieraient pas. (une pause pour marquer un certain effet dramatique) Du sang ! Du sang de diverses espèces macéré dans un alcool de champignons bouillis et pré-mâchés. Je dis ça pour t'avertir, mais si tu veux tenter...

L'orc lui donna la gourde au moins pour qu'il sente le doux fumet de pourriture qui s'échappait de la besace.
- Je suis pas grand chose : un simple forgeron d'armures qui veut devenir le plus reconnu. Je m'investis dans rien mis à part la forge et ses secrets et connaissances. (Tziëg se tourna vers le stryge) Tu n'es pas un simple vagabond, hein ? Un assassin ? Un membre des sectes des stryges noirs ? J'y connais pas grand chose et je me fous bien de leurs affaires tant qu'elles n'interfèrent pas avec les miennes.

L'orc décida d'en savoir un peu plus sur ce curieux Valphégas, chevaucheur de Nalphégius.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valphégas
Fantôme sanglant

avatar

Messages : 599
Expérience : 1471
Masculin Âge RP : 21

Politique : 18
Métier : Mineur - Apprenti
Titres:
 

(Nalphégius, Pégase de Valphégas +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
755/755  (755/755)
Vitesse: 585
Dégâts: 740

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Mer 13 Juin 2018 - 6:46

Mon compagnon orc du jour répondit à mes questions, précisant donc le pourquoi on était en train de déambuler dans un bois réputé maudit. Pas que cela me dérangeait de prime abord, malgré l'ambiance pesante que je ne pouvais ignorer, mais j'étais conscient d'être une personne tout à fait spéciale qui trouvait de la beauté et du plaisir là où certains trouvaient de la peur, ce qui n'était peut-être pas le cas de Tziëg.

"C'est plutôt simple. Mon ami spectre, Kelh, a perdu certains objets de sa vie antérieure et aimerait les récupérer. Ces "artéfacts" lui permettent de se rappeler de sa vie et de ses connaissances passées. Il est très bon mentor dans le domaine de la forge et j'ai besoin de ses enseignements qu'il n'a jamais transmis. Ces objets lui permettent aussi de maintenir son emprise spectrale dans ce monde. Quant à la nature de ces-dits objets, ce peut s'agir de tenailles de forgerons, d'une enclume, d'un livre ou d'un diadème. Nous ne savons pas, mais lorsque nous l'aurons nous le saurons."


Plusieurs pensées fourmillèrent dans ma tête suite à cet échange. Déjà, Tziëg m'avait révélé le nom de son ami spectral, Kelh. Etait-ce intentionel ou non, ça je n'en savais rien, mais cela faisait toujours une information de plus à savoir.
Deuxième point: s'il disait vrai, et qu'à chaque artéfact le dénommé Kelh augmentait son emprise spectrale dans ce monde, cela signifiait-il qu'à terme, Tziëg allait s'effacer au profit de son hôte?
J'allais lui faire part de mes inquiétudes quand il me tendit une gourde qu'il venait de boire, me proposant:

"Tu veux du Grög ? Alcool orc que nains, elfes et humains n'apprécieraient pas. Du sang ! Du sang de diverses espèces macéré dans un alcool de champignons bouillis et pré-mâchés. Je dis ça pour t'avertir, mais si tu veux tenter..."

Je haussai un sourcil de surprise. Et bien, si c'était si gentiment proposé! Je n'étais pas vraiment adepte de boissons en règle générale, me limitant la plupart du temps au lait de chèvre, mais je devais avouer que Tziëg avait bien vendu son alcool. Un brevage fait à partir de sang? Ca ne pouvait qu'être goûtu.
Je saisis donc sa gourde et avalai une rasade sans broncher. Les premières secondes en tout cas. Quand le liquide commençai à descendre dans ma gorge, je sentis une brûlure immense me parcourir tout le corps, et je ne vous parle même pas de quand la boisson tomba dans mon estomac, comme si j'avais avalé une braise incandescente.
Je toussotai et crachai sur le côté tout en disant à mon compagnon peau-verte à demi voix:

"Je te laisse ton mélange bien volontiers, moi je préfères le lait de chèvre."

Tziëg enchaîna rapidement, semblant commencer à trouver un intérêt à me faire la conversation:

"Je suis pas grand chose : un simple forgeron d'armures qui veut devenir le plus reconnu. Je m'investis dans rien mis à part la forge et ses secrets et connaissances. Tu n'es pas un simple vagabond, hein ? Un assassin ? Un membre des sectes des stryges noirs ? J'y connais pas grand chose et je me fous bien de leurs affaires tant qu'elles n'interfèrent pas avec les miennes."

Et bien, ses aspirations me paraissaient acceptables. Il voulait devenir le meilleur forgeron de Dùralas? C'était tout à son honneur et puis qui sait, peut-être que l'expédition que nous étions en train de faire et les relations tissées aujourd'hui allait m'être profitable à l'avenir. Après tout, s'il devenait un jour le forgeron de légende qu'il voulait être, peut-être qu'il me ferait un rabais sur mes commandes?
Je pris la peine de répondre à ses questions, sans vraiment me cacher:

"Et bien, tu as de grands projets. J'espère pour toi qu'ils se réaliserons, je viendrais vérifier ça quand je passerais près de ta forge. Elle se situe où d'ailleurs?
Et pour répondre à ta question, je suis un assassin de la Congrégation de l'Ombre. Et tu as peut-être en face de toi la prochaine Ombre de cette organisation. C'est en tout cas mon objectif.
"

J'avais aussi un autre objectif en tête, qui ne me tenait pas particulièrement à coeur mais qui était l'objectif de mon frère jumeau: devenir le Comte de Motch'Hollow. Et ses désirs étaient les miens.
Je repris après un léger flottement, me rappelant de ce que je voulais dire à Tziëg:

"Par ailleurs, j'y pensais quand tu m'as parlé de ton ami spectre, mais tu entends quoi par "maintenir son emprise spectrale sur ce monde"? Si j'ai bien compris, ton corps lui appartient en même temps qu'à toi. De ce fait, tu n'as pas peur qu'à terme, votre quête de recherche d'artéfacts se traduisent par ton effacement? Par le fait que... Kelh prenne entière possession de ton corps? Sans vouloir vous offenser, c'est une simple question que je me pose."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tziëg
Assassin

Assassin
avatar

Messages : 196
Expérience : 1545
Masculin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Spectre de Tziëg (modifié) +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1590/1590  (1590/1590)
Vitesse: 689
Dégâts: 641

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Sam 16 Juin 2018 - 18:01

Le stryge l'écouta en prenant soin de noter les informations délivrées par l'orc dans son cerveau. Il semblait montrer un certain intérêt pour Tziëg et ses activités, et même celles de son spectre.
- Et bien, tu as de grands projets. J'espère pour toi qu'ils se réaliseront, je viendrai vérifier ça quand je passerai près de ta forge. Elle se situe où d'ailleurs ?
- Ah, très bien. Stellaraë, dans le quartier des Résidences de Sable, dans la partie Est. Je peux pas dire grand chose d'autre, même si je sais que c'est très étendu. Bon courage pour la prochaine fois !

Valphégas lui apprit ensuite qu'il était un mercenaire de la Congrégation et qu'il envisageait d'obtenir le rôle principal.
Tziëg ne dit rien mais il fut très déçu d'apprendre ceci. L'orc se fiche éperdument de la Congrégation et ne voit en eux qu'un tas d'arrogants narcissiques qui cherchent à ce qu'on parle d'eux et à les glorifier de leurs actions. Pour le forgeron, ils ont tout simplement un fort complexe et une demande de reconnaissance.
Néanmoins, le stryge ne s'attarda pas plus longtemps que ça sur la question et revint vers l'orc et surtout sur son spectre. Il semblait s'inquiéter de l'intégrité prochaine du forgeron. C'est vrai que si Tziëg venait à disparaître, il ne pourrait pas assurer ses prochaines commandes, bien qu'elles ne soient pas si nombreuses que ça...
- Eh bien... D'une certaine logique... Oui ?

Tziëg n'avait jamais pensé à cette éventualité, mais elle paraissait totalement justifiée. Était-ce la finalité de tout ça ?
- Il n'aurait pas tort, en effet, mais tous les deux sommes différents des autres que j'asservis. Si tu n'es plus là, je ne le suis plus non plus.
- Moui... Tziëg était plutôt perplexe aux dires du spectre. Ça n'arrivera pas, car à l'inverse je ne peux me débarrasser de lui, même s'il est aussi affaibli qu'une larve. Je ne disparaîtra pas pour cette raison.

Le forgeron accéléra un peu l'allure comme s'il souhaitait s'échapper de cette conversation. Bien entendu, le stryge monté sur sa monture n'eut aucun mal à suivre sa nouvelle cadence.
L'orc ressentait une atmosphère moins pesante, bien que toujours démoniaque. Tziëg avait l'impression qu'ils s'approchaient des frontières de la forêt de Cashlippe. Apparemment, l'artéfact était en-dehors. À moins qu'il n'ait changé de place ?
- Il est de plus en plus proche. La Perracie a sûrement beaucoup changé depuis mon époque, c'est pour cette raison que l'artéfact n'est plus dans la forêt de Cashlippe.
- Je crois qu'on arrive à la sortie de cette forêt et je crois aussi que l'artéfact est en-dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valphégas
Fantôme sanglant

avatar

Messages : 599
Expérience : 1471
Masculin Âge RP : 21

Politique : 18
Métier : Mineur - Apprenti
Titres:
 

(Nalphégius, Pégase de Valphégas +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
755/755  (755/755)
Vitesse: 585
Dégâts: 740

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Dim 17 Juin 2018 - 5:03

Ainsi donc mon compagnon de route résidait à Stellaraë, capitale humaine. Il m'avait donné les indications le plus précisément qu'il le pouvait, et je notai tout ceci dans un coin de ma tête en vue d'une future visite. J'espérais un rabais, surtout si je l'aidais à trouver le bibelot qu'il cherchait si ardamment.

Ma question sur son éventuelle disparition future de son âme semblait l'avoir troublé, et j'eus un léger sourire en coin en le voyant accélerer. Peut-être avait-il en ce moment même un violent débat interne avec son hôte spectral. Cette idée me faisait plaisir dans un sens. J'avais fragilisé ses défenses et installer les graines du chaos dans son esprit. Cela ne pouvait que m'être profitable, car je commençais à cerner de mieux en mieux Tziëg et que j'aurais donc plus de facilité à le contrôler si je le voulais. Et pas de la même manière que Kelh, mais d'une manière bien plus efficace. Par les sentiments et les appréhensions.

Soudain, je commençais à sentir quelque chose. Comme si l'atmosphère pesante jusqu'alors commençait tout doucement à s'envoler, et que les arbres à l'allure si menaçante commençaient à redevenir de simples morceaux de bois. Cela signifiait sûrement que l'on était aux abords de la forêt, et que nous allions bientôt la quitter.
Mon compagnon orc me dit alors, semblant remarquer la même chose que moi:

"Je crois qu'on arrive à la sortie de cette forêt et je crois aussi que l'artéfact est en-dehors."

Je lui demandai alors, pour clarifier la situation:

"Tu es toujours partant pour que je t'accompagne au moins? Et tu penses qu'on est encore loin?"

J'avais de plus en plus envie d'en savoir plus sur ce mystérieux artéfact qu'il semblait tant rechercher. Par curiosité plus que par cupidité. Je n'avais aucune envie de le lui voler, trouvant plus d'intérêt à ce que quelqu'un me doive quelque chose plutôt que d'être vu comme un vulgaire voleur. Vulgaire voleur que je pouvais devenir si les circonstances s'y prêtaient, mais pas là. Avoir la reconnaissance de Tziëg, qui était forgeron qui plus est, était bien plus profitable que tous les artéfacts du monde, surtout s'il ne s'agissait que d'un objet du quotidien, comme me l'avait précisé mon camarade tout à l'heure.
Je lui dis, alors qu'on commençait à voir se dessiner sur le sol les rais de lumière indiquant qu'on s'approchait de la lisière:

"Et une idée de ce qu'on va trouver là bas? Un temple gardé? Une bicoque abandonnée? Un labyrinthe souterrain? Un démon?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tziëg
Assassin

Assassin
avatar

Messages : 196
Expérience : 1545
Masculin Âge RP : 26

Politique : 01
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Spectre de Tziëg (modifié) +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
1590/1590  (1590/1590)
Vitesse: 689
Dégâts: 641

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Ven 22 Juin 2018 - 18:45

Soucieux de l'analyse que portait Tziëg à son égard, le stryge noir lui demanda si l'orc souhaitait toujours qu'il l'accompagne. Puisque l'artéfact était assez important et personnel pour Tziëg, il aurait pu préférer qu'il ne soit pas accompagné, mais l'orc avait justement besoin d'être accompagné ; on n'était jamais trop prudent.
- Je vais avoir besoin de toi Valphégas, d'une façon ou d'une autre !

Ce ne fut pas aussi rassurant que ce que ça aurait dû être, mais l'orc s'en moquait ; il n'avait pas le temps d'user de duplicité pour tromper le stryge. S'il y avait besoin, il trouverait un moyen le moment venu. En attendant, il fallait sortir de cette forêt puisque c'était en-dehors que se trouvait l'objet tant recherché. Tziëg sentait Kelh de plus en plus impatient mais c'était compréhensif.
- Et une idée de ce qu'on va trouver là bas ? Un temple gardé ? Une bicoque abandonnée ? Un labyrinthe souterrain ? Un démon ?
- Aurait-il peur ? se moqua Kelh.

Tziëg sourit et adressa un regard complice à son allié spectral, puis tenta de donner réponse à son partenaire d'expédition.
- C'est très simple, je n'en sais rien ! En fait, nous n'en savons rien. Peut-être que lorsque Kelh sera plus... efficace, nous aurons d'avantage de clés en main. Mais pour l'instant, il faut trouver des artéfacts pour savoir où sont les autres et ce qu'ils sont.
- Je ne pense pas que nous trouverons une bicoque abandonnée, mes structures avaient toujours fière allure et ont été érigées des meilleures façons qu'il soit.

Le spectre avait sûrement raison, mais ça faisait des millénaires que ses constructions étaient abandonnées et qui sait dans quel état ils allaient les trouver. Par contre, Tziëg était d'accord avec lui : ce devait sûrement être un endroit très impressionnant là où était caché cet artéfact.
- Ne t'inquiète pas, si on doit faire un sacrifice pour s'en sortir face aux démons je vanterai tes mérites !

Kelh ricana dans son coin et semblait vouloir qu'un tel scénario se déroule. Tziëg demeura le plus impassible possible pour faire durer la pointe d'humour, mais se ravisa très vite en apercevant une sorte de pancarte juste devant eux. C'était fait d'un travail rudimentaire, sûrement du fait d'un clan de sauvages. En pensant à cette possibilité, l'orc sourit. Ça lui rappela ses envies de jeunesse et son ancien objectif.
- On approche d'un territoire hostile, et l'artéfact est dans cette direction.
- On va devoir passer par le territoire d'une sorte de tribu sauvage, si on en croit les ornements en os et en crânes accrochés aux branches là et là, expliqua l'orc en pointant les-dits trophées. Toujours partant ?

Les deux voyageurs iraient peut-être jusqu'à démanteler toute une tribu s'il leur était demandé pour récupérer l'artéfact. Tziëg espérait que la rouille dont il souffrait ne l'handicaperait pas plus longtemps si combats il y aurait à mener. Quoiqu'il en soit, cette possibilité l'enchanta beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valphégas
Fantôme sanglant

avatar

Messages : 599
Expérience : 1471
Masculin Âge RP : 21

Politique : 18
Métier : Mineur - Apprenti
Titres:
 

(Nalphégius, Pégase de Valphégas +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
755/755  (755/755)
Vitesse: 585
Dégâts: 740

MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   Sam 23 Juin 2018 - 15:28

Tziëg me confirma qu'il aurait besoin de moi, d'une façon ou d'une autre. Qui passerait à coté de l'aide d'un si charmant stryge après tout?
Je souris en coin tout en continuant de suivre mon compagnon orc, caressant distraitement l'encolure de Nalphégius.
Il répondit aussi à ma question après avoir souri à quelque chose qui se trouvait non loin de lui, que je devinai être le spectre:

"C'est très simple, je n'en sais rien ! En fait, nous n'en savons rien. Peut-être que lorsque Kelh sera plus... efficace, nous aurons d'avantage de clés en main. Mais pour l'instant, il faut trouver des artéfacts pour savoir où sont les autres et ce qu'ils sont."

Nous nous dirigions donc vers l'inconnu? Cela me convenait, la surprise était amusante. Et la vie était un jeu où le but était de s'amuser le plus possible. Enfin, c'est ce que je pensais en tout cas.
Après une légère pause, il reprit, tentant de faire un trait d'humour:

"Ne t'inquiète pas, si on doit faire un sacrifice pour s'en sortir face aux démons je vanterai tes mérites !"

Je ricanai sincèrement. Je ne savais pas que l'humour orc était aussi proche de celui des stryges. J'étais conscient que ce n'était pas un humour fait pour tout le monde, mais ce Tziëg me plaisait de plus en plus. Avais-je déjà couché avec un orc? Je n'en avais pas le souvenir, et il était toujours temps de rectifier ça une fois l'artéfact trouvé.
Mon compagnon de route s'arrêta alors, et je l'imitai en haussant un sourcil de surprise. Que se passait-il? J'aperçus alors une sorte de pancarte non loin de nous, à l'aspect très rudimentaire. Je savais que des barbares vivaient dans les plaines d'Aràn et non loin de la forêt de Cashlippe, et le panneau me semblait clairement être de leur fait.
Je n'arrivais pas à lire ce qu'il y était écrit, mais Tziëg si visiblement, car il me demanda:

"[i]On va devoir passer par le territoire d'une sorte de tribu sauvage, si on en croit les ornements en os et en crânes accrochés aux branches là et là. Toujours partant ?
"

Je me tournai vers l'endroit où il désignait pour apercevoir les dits ornements en os. C'était du travail mal fait, et un artiste sanglant tel que le moi pouvait le deviner aisément. Je fis une grimace et lui répondit:

"Ils ont des goûts discutables... Ce n'est pas comme ça qu'on équarri un crâne correctement. J'espère qu'on aura à se battre contre eux, ce travail artistique raté mérite une punition exemplaire!"

Je me tournai vers mon interlocuteur et ajoutai:

"Bien sûr que je suis partant! Et ne t'inquiètes pas, si on doit faire un sacrifice pour s'en sortir face aux sauvages, je vanterai tes mérites!"

Je ricanai à nouveau, espérant que Tziëg serait aussi récéptif que moi à l'humour. Un peu de légèreté avant un affrontement ne faisait pas de mal, et affrontement il y aurait vu cette insulte qu'avaient fait les sauvages à l'art.

Nous étions arrivé à la sortie de la forêt, et devant nous se dessinait des plaines légèrement rocailleuses, avec quelques buissons ci et là. Je vis plus loin que le chemin descendait, et je devinai que le campement sauvage, si campement il y avait, devait probablement se trouver en contre bas, caché à notre vue.
J'en fis donc part à Tziëg:

"Si on doit faire la peau et ses incultes, je pense qu'on devrait continuer plus en bas. Tu veux peut être que je partes en éclaireur avec mon fidèle destrier?"

Comme pour appuyer mes propos, Nalphégius déplia légèrement ses ailes et renacla, impatient de pouvoir se les dégourdir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le voile déchiré des femmes [PW Valphégas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Les femmes noires au pouvoir ...
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» Proverbe du Jour: Les hommes ont 4 poches, les femmes n'ont 1 poche
» Pourquoi les femmes sont elles absentes à ce forum?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Est de Dùralas :: La Perracie :: Forêt de Cashlippe-