Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Garràn
Le Monde de Dùralas a précisément 1545 jours !
Dùralas, le Lun 22 Jan 2018 - 3:43
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 La zombitarte à la crême [PW Undvik & Eloria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: La zombitarte à la crême [PW Undvik & Eloria]   Mar 4 Juil 2017 - 19:10

Un voyage au bout du monde, voilà ce qu’était cette traversée invraisemblable au milieu de nulle part. Mais pour des raisons  « personnelles », il me fallait atteindre ces terres désolées et abandonnées de tous pour y faire couler du sang ! J’avais fait route de toute la nuit depuis Stellaraë jusqu’à  Mornid, dernière ville habitée que j’allais rencontrer avant de rejoindre les terres maudites. Une petite ville de paysans, travaillant tant bien que mal la terre aussi sèche soit-elle, avec la ferme conviction d’y faire pousser des cultures permettant de sauver le village. Ils s’étaient fourvoyé et allaient en payer le prix. Si j’avais été équipé d’une faux rouillé et inutile, je m’en serai servi pour mettre fin à leur calvaire, mais je n’allais pas souiller ma faux toute neuve contre de la vermine qui ne me rapporterait pas un rond. Je ne suis pas une âme charitable, mais il faut bien que je gagne ma vie de mon côté, non ? Pour m’acheter un minimum de nourriture et m’offrir un nouvel équipement !

Mornid n’avait rien d’extraordinaire. Imaginez une ville faite en bois, à l’image des villes du Sud, un grand boulevard séparant la ville en deux, de vieille boutique miteuse de chaque côté et des maisons faites avec un peu de tous. Le soleil était suffisamment haut pour faire fuir la populace à l’abri de ses rayons incandescents, laissant le grand boulevard aussi vide que le désert d’Harena. Les villageois guettaient mon arrivée depuis leur fenêtre, se protégeant de l’inconnu derrière leur fenêtre de verre et leur volet en bois troué par les mites. Heureusement pour moi, cette ville n’était pas dénuée de vie, la taverne située en plein centre de la ville était en activité, cela s’entendait à la castagne qui avait lieu en ce moment. Et comme pour certifier mon hypothèse, un reptilien fut éjecté de la taverne, éclatant au passage l’un des battants de l’entrée. L’écailleux était cloué au sol, inerte, la mâchoire formait un angle droit. Une violence que je n’avais jamais vu auparavant. Je décidai de rentrer pour voir ce qui se tramait à l’intérieur et surtout pour dénicher quelques informations alléchantes, bien que ce ne fût pas la meilleure taverne du continent pour s’informer.

L’intérieur de la bâtisse reflétait la pauvreté de l’établissement, pauvre et morne, quelques lanternes éclairées par de vieilles chandelles perchées sur les poutres qui semblaient faire tenir le toit de la taverne. L’enseigne à l’entrée était tellement abimé qu’elle en était presque illisible, cela sonnait comme un « Désert’O … » et la suite était effacée.  De chaque côté, plusieurs tables généreusement entourées d’immonde humain jouant aux cartes faisaient en sorte de remplir l’établissement, accompagnant le tout d’une boisson verte et pétillante que la plupart des clients tenaient à leur main. Un grand reptilien se trouvait un plein milieu, tous les yeux étaient rivés sur lui. Probablement celui qui venait d’expulser l’autre écailleux. Je me dirigeai vers le comptoir, passant à côté du titan et m’assis devant le bar. Entièrement recouvert d’une veste miteuse couleur boue s’accordant bien avec l’ambiance du coin, j’avais décidé de garder l’anonymat et de cacher mes ailes derrières cette cape horrible que j’avais récupéré sur une dépouille quelconque.

Garràn – Un litron de jus de cactus, j’ai grand soif.

De l’eau m’aurait bien rafraîchis malheureusement, il n’y a pas d’eau ici, ou du moins pas en vente dans ce genre d’endroit. Les villageois préfèrent la garder pour eux plutôt que de la vendre à des étrangers, sachant que l’eau est une ressource extrêmement rare dans ces contrées. Le barman termina d’essuyer sa chope et me la remplie habilement en jouant avec le pichet contenant la fameuse mixture. Une boisson verte avec des bulles. Après ce verre-là, j’aurai probablement envie de tuer tout le monde si je ne meurs pas avant d’avoir terminé mon verre…
Revenir en haut Aller en bas
Undvik
Géant du Pilier

avatar

Messages : 201
Expérience : 2408
Masculin Âge RP : 69

♦ Politique : 46
Métier : Bûcheron - Maître
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Rouxcool, l'Esprit des Hommes Nus d'Undvik +400, v+400 ; Dissuasion : vous évite à coup sûr la prison)

Stats & équipements
Vitalité:
3344/3344  (3344/3344)
Vitesse: 426
Dégâts: 54%

MessageSujet: Re: La zombitarte à la crême [PW Undvik & Eloria]   Mar 18 Juil 2017 - 15:20

Messieurs ? Où nous rendons-nous ?

Tiens donc, Rouxcool-san, il est bien rare que vous vous manifestiez de vous même ? Pour vous répondre, Undvik se rend à Mornid, un petit village au Nord d'ici ?

Par cette chaleur ? Que veut-il donc y faire ?

Il paraît qu'un des nouveaux venus de la Congrégation s'y trouve. C'est pas moi qui le dit, c'est le Guetteur. Undvik veut se faire un nouvel ami, rien de plus.

KAPAIN !

Fascinant... Quitter la douce vue des hommes nus pour ça...

Oh vous savez, Undvik est assez instable, de ce point de vue. Un jour il n'a d'yeux que pour les hommes nus, le lendemain il n'aura en tête que le séant de la jeune fille qui traîne dans le coin de sa chambre. C'est pareil à l'extérieur. Un jour belliqueux, un jour amical. Parfois ça change même d'une heure sur l'autre.

Il pourrait donc exploiter les forces spirituelles du nudisme et du pagne sans prévenir, là, comme ça ?

Pas impossible. En soixante-neuf ans de vie avec ce zigoto, j'ai appris qu'il valait mieux être prêt à tout !

KAPAIN !

Le voyage fut rapide, ma foi. Les Terres Désolées du Sud sont moins vaste que je ne le croyais.

Non, c'est juste que l'auteur a fait une ellipse invisible pour gagner du temps...

Wammu ! Utilisez-vous mes capacités à briser le 4e mur ? Comment y avez-vous accès ?

On partage le même corps, je suppose qu'on partage tout.

MAÏKE SENSSE

Tiens, il semblerait qu'avant de trouver ce nouveau "Kapain", il nous faille gérer ce naga à l'air ma foi peu sympathique.

Comment souhaitez-vous vous y prendre ?

Voyons si il est sensible au pouvoir des hommes musculeux et huilés. Undvik ?

AYAYAYA

Oh ! Ça fonctionne ! Regardez ses yeux devenir vitreux, je pense qu'il tente de voir sous le pagne de cette illusion !

Excellent ! Undvik, tu sais ce qu'il te reste à faire !

SAGATU TAÏGER NI

POPOPO Ce bruit de mâchoire fracturé est presque aussi doux à mes oreilles intangibles que le bruit d'un soupir viril.

Vous êtes fort étrange, Rouxcool-san.

Trouvons-donc cet "ami" dont vous parliez.

KAPAIN !

Spoiler:
 








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La zombitarte à la crême [PW Undvik & Eloria]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Undvik ? UNDVIK !
» Mon bateau mon beau bateau [PW Undvik, Axe, Azura Khayla]
» Pour obtenir des informations, il faut frapper des gens dans la bouche [PW Undvik, Axe & Hevoria]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Sud de Dùralas :: Terres désolées du Sud :: Archives-