AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


border=0
Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : akuma hellia
Le Monde de Dùralas a précisément 2206 jours !
Dùralas, le Jeu 14 Nov 2019 - 7:37
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez
 

 [2017] La force de l'Est

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 5555
Expérience : 18833
Féminin

[2017] La force de l'Est Empty
MessageSujet: [2017] La force de l'Est   [2017] La force de l'Est EmptyDim 17 Sep 2017 - 10:56

L'équipe de l'Est


57%


Qui s'adonnait au malin plaisir de rabaisser la noble région de l'Est ? Le berceau des Nains et des Géants s'est vraiment illustré durant cette compétition. Il n'y a pas de doute sur leur forte implication dans l'épreuve à venir !

Si vous n'êtes pas encore inscrit, allez vite en faire la demande dans le sujet correspondant.

Hauts faits obtenus
Aucun pour l'instant...

-----

> 1 message par participant par semaine.
> Attendre la venue du Juge pour actualiser l'objectif avant de poster de nouveau.
> Semaine 1 : Du 17 au 23 Septembre.
> Semaine 2 : Du 24 au 30 Septembre.


Dernière édition par Le Juge le Lun 23 Oct 2017 - 3:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ragnör Lüpusànghrën
Technophile

Ragnör Lüpusànghrën

Messages : 427
Expérience : 2342
Masculin Âge RP : 112

Politique : 130
Métier : Bûcheron - Compagnon
Titres:
 

( G.O.L.E.M +360, 150, v+290, contre-coup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
[2017] La force de l'Est 1559870510-barre-vie-gauche3217/3217[2017] La force de l'Est 1559871461-barre-vie-rouge  (3217/3217)
Vitesse: 939
Dégâts: 1737

[2017] La force de l'Est Empty
MessageSujet: Re: [2017] La force de l'Est   [2017] La force de l'Est EmptyVen 22 Sep 2017 - 2:42

Ragnör Lüpusànghrën se trouvait dans l'eau, vers Ynatlatt. Il arborait toujours sa combinaison ridiculement saillante, mais tout à fait pratique, ainsi que son respirateur aquatique qu'il avait modifié depuis la dernière fois afin de lui permettre de mieux respirer au cas où son pouls s'accélérait. Pour ce faire, il avait simplement eu besoin d'augmentation la rotation de la turbine, afin que l'eau y circule mieux. Ce système pouvait s'avérer particulièrement pratique en cas de fuite, ou encore dans le cas d'un combat qui demanderait de la récupération rapide de souffle.

Il éprouvait d'ailleurs un sentiment de fierté à l'idée de représenter les couleurs de l'Est. La région où il avait vécu durant ses cent premières années et où il siégeait le QG de sa faction, les Kazhariens. Cela faisait peu de temps qu'il était dans la faction mais il s'y sentait déjà pleinement intégré, à tel point qu'il arborait normalement l'écusson kazharien sur son armure technophile... Mais aussi sur sa combinaison grenouille, sur l'épaule droite ! Mais revenons à nos lycans.

La lutteuse abyssale, Karâ, arriva bientôt sur le devant de la scène. Elle inspira tout de suite un sentiment de respect dans l'esprit de Ragnör. Elle dégageait une aura guerrière, quasi mystique. Le jeune lycanthrope déglutit avec difficulté : elle était beaucoup plus massive que lui. On aurait dit lui... Lorsqu'il était vêtu son gros plastron technophile. La combattante des festivités d'Ynatlatt était également recouverte de corail sur les endroits sensibles, comme une armure naturelle. Deux grandes cornes faites à partir de la végétation sous-marine ornaient sa tête. Et pour couronner le tout, elle était armée d'un grand sabre d'au moins un mètre de long. De quoi faire frémir de farouches guerriers, même un nain serait impressionné. Il pensa d'ailleurs à Moradund, l'Imperator. Il avait beau être puissant, Ragnör ne savait pas comment il pouvait faire le poids face à l'Abyssale. Pas physiquement en tout cas. Le technophile se dit que le moyen le plus judicieux serait donc de voir d'abord de quoi elle est capable, d'analyser ses mouvements et son comportement, et d'agir par la suite. C'est ce qui lui semblait être la meilleure stratégie.

Alors, pour tester les capacités physiques de Karâ, il attendit que le Juge annonce le début du combat pour l'attaquer à distance de son fusil-harpon technophile (confectionné maison). Il pourrait ainsi déterminer sa manière de fonctionner après coup... Et il valait mieux attaquer à distance le temps que d'autres personnes arrivent, de toute manière. L'Union fait la force, comme on pouvait parfois l'entendre dans l'Est de Dùralas.




[2017] La force de l'Est 11251310[2017] La force de l'Est Defini11


-Merci à Mohana Dharitri pour le superbe kit avatar + bannière :aimer: -
Couleur des dialogues :
 #008080

RP en cours :
:lgarou:-  :lgarou:

Triple-compte de Dilon
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.forumactif.org
Moradund Marteau-de-Fer
Prætor Primaris ♦ Imperator ♦ Paladin

Moradund Marteau-de-Fer

Messages : 1368
Expérience : 3780
Masculin Âge RP : 125

Politique : 132
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Bolgrong, Ours de Moradund [Emblème Kazharien]  +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
[2017] La force de l'Est 1559870510-barre-vie-gauche3132/3132[2017] La force de l'Est 1559871461-barre-vie-rouge  (3132/3132)
Vitesse: 499
Dégâts: 1803

[2017] La force de l'Est Empty
MessageSujet: Re: [2017] La force de l'Est   [2017] La force de l'Est EmptyVen 22 Sep 2017 - 20:07

Moradund avait mis un certains à se remettre du vol plané intempestif à bord de la machine qui l'avait sauvé de la noyade, et même ainsi il avait préféré prendre un temps de repos vu que rien ne pressait.
Après un long sommeil réparateur, il avait parcouru les allées d'Ynatlatt, plus désireux de tourisme visuel que culinaire.
Le lourd son d'une corne de brume -ou quelque chose approchant- mit fin à la ballade. Ou du moins réorienta-t-elle ses pas vers la structure qui abritait les coordinateurs et le grand panneau d'informations des épreuves. Une immense affiche y tronait, mettant au défi les participants d'affronter Karâ la lutteuse abyssale.
Le regard du nain se durcit en repensant aux marques de mains palmés qu'il avait cru voir sur le navire qu'il avait fouillé auparavant. Qui qu'elle puisse être, elle avait fais traverser la paroi du navire et un petit kilomètre sous l'eau à un coffre de fer dont il estimais le poids à une petite centaine de kilo. Et il ne l'avait examiné que vide. Les muscles que la photo arborait laissant peu de doute sur les outils qu'elle avait employé pour cela et pour l'ouverture dudit coffre, L'impérator tourna les talons et alla demander une salle d'entrainement aquatique avec deux barils de leur meilleur mousse.
Il commença par piquer une tête en armure, après avoir vérifié avec le gérant de la salle que son respirateur ne le lâcherais pas comme le dernier. Si il se fit rapidement aux mouvements en armure, habitué qu'il était à la porter en toute circonstance, il eu beaucoup plus de mal cependant avec son armement. Il avait posé son gros marteau de guerre orné sur le bord du bassin, arme que deux abyssaux firent basculer à grand peine par dessus le rebord sur un signe de Moradund. Tenter de rattraper l'arme au vol ne fut pas sa meilleur décision et il mis un certains temps avant de réussir à ne serait-ce que le lever à hauteur de ceinture. Lorsqu'il put le lever au dessus de son crane et l'abattre sans craindre que ce soit sur son crane, il le laissa au fois et remonta chercher ce qu'il avait confectionné un peu plus tôt.
Une bonne rasade de bière et vingt-cinq kilo de plomb plus tard, il arborait ce que l'on pourrait appeler une ceinture et des bracelets de poing et chevilles d'entrainement. Cinq kilo chaque. Le nain aurait pu attendre d'avoir retrouver sa pleine maîtrise de son arme, mais passer au niveau supérieur rapidement était nécessaire dans la mesure où son équipe ne l'avait sans doute attendu pour passer à l'attaque de la lutteuse.
L'impérator passa plus de quatre heures au fond du bassin, ravi de constater que son respirateur tenait le choc, il avait récupéré ce qu'il estimais être soixante pour-cent de sa maîtrise martial. Son entrainement arriva à son terme lorsqu'il vit une ombre grossir sur le fond du bassin.




[2017] La force de l'Est 1543330520-signature-moradund-final
Rappel : Ronin n'est audible que par les télépathes,
ou lors de crises de rages (Dialogues lors des crises: ~Ronin)
[2017] La force de l'Est 112513Kazhariens


Dernière édition par Moradund Marteau-de-Fer le Jeu 29 Mar 2018 - 14:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/MrMomory
Jûken'Maw
Personnage décédé

Personnage décédé
Jûken'Maw

Messages : 518
Expérience : 2539
Masculin Âge RP : 92 ans (38 en apparence)

Politique : 141
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Garuda, Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
[2017] La force de l'Est 1559870510-barre-vie-gauche3302/3302[2017] La force de l'Est 1559871461-barre-vie-rouge  (3302/3302)
Vitesse: 922
Dégâts: 1457

[2017] La force de l'Est Empty
MessageSujet: Re: [2017] La force de l'Est   [2017] La force de l'Est EmptySam 23 Sep 2017 - 0:40

Ainsi donc, les rumeurs des anciens sitlantéens que Jûken’Maw avait entendu étaient fondées… La dernière épreuve serait bien un affrontement armé. Les participants d’Ynatlatt devaient combattre une mystérieuse combattante abyssale répondant au nom de Karâ. D’après les informations que le djöllfulin avait pu obtenir, cette dernière possédait une expérience millénaire du combat. Ses prouesses martiales faisaient la fierté de la population sitlantéenne. De plus, son pouvoir de télépathie s’était accru à un tel degré que nulle créature des profondeurs ne pouvait résister à son contrôle. Ces derniers constituaient donc des renforts et alliés indéfectibles dans ses affrontements. Enfin, le cadre dans lequel se déroulerait le face-à-face, c’est-à-dire complètement immergé et dans un endroit dont elle connaissait les moindre recoins, lui octroyait un avantage certain.

Dans l’optique de ce combat, le diable à corne, après avoir prévenu les autres membres de son équipe, s’était entraîné sans relâche pendant près d’une semaine. Il travailla ses déplacements sous l’eau afin d’aiguiser ses réflexes tout en supportant les pressions des profondeurs, modifia les munitions de son fusil avec des balles à plus grande vélocité afin que ces dernières ne soient pas freinées par l’environnement aquatique, mais… L’eau demeurait le problème insoluble. Au fond des mers, la majorité des pouvoirs magiques du djöllfulin (basé sur la génération et manipulation des cendres ardentes) s’avéraient inutilisables, du moins sur le plan offensif. La même difficulté s’appliquait à ses compétences martiales, dont les mouvements ralentis voyaient leur impact relativement diminué. Il fallait se rendre à l’évidence : malgré un entraînement intensif et sans une stratégie rôdé, leurs chances de victoires étaient proches de zéro.

Face à ce dilemme, Jûken’Maw s’assit en tailleur et médita. Ce n’est qu’une dizaine de minutes plus tard que le djöllfulin se releva machinalement avant de se diriger vers un atelier de forge. S’ils ne pouvaient gagner par la force pure, alors autant user de son intelligence. La technologie serait la clef de voûte de leur stratégie.
Réunissant, achetant ou forgeant tout les composants dont il avait besoin, Jûken’Maw se mit en tête de fabriquer de nombreux pièges technophiles. Engrenages, miroirs, cristaux de magie de lumière, poudre noire, câbles d’acier, d’innombrables éléments s’entassaient sur la table de l’atelier. Le technophile prit soin, lors de leur création d’appliquer un processus de galvanisation au zinc afin d’éviter toute possibilité de rouille et par conséquent de dysfonctionnement. Mais seulement 40 % de l’équipement récolté fut employé à la confection des dits pièges, car le reste devait servir une ambition plus grande. Un dispositif en six parties qu’il espérait bien être l’instrument de leur victoire.

Après de nombreuses heures de travail, les appareils mécaniques étaient enfin prêts. Sans plus attendre, le servant de Lagmarù chargea le matériel dans des caisses qui serait tracté par Garuda, son hydro-cyno. Ceci fait, il se rendit discrètement à dos de monture jusqu’à l’antre de Karâ : une immense arène naturelle, dissimulée au fond d’une caverne sous-marine à plusieurs kilomètres de Sitlantà et éclairée par d’innombrables cristaux lumineux.
Sur ses gardes, Jûken’Maw inspecta minutieusement la zone. Visiblement, Karâ semblait absente. Une aubaine. Mettant à profit le temps qui lui était imparti, le technophile disposa à travers la salle tout les pièges et mécanismes qu’il avait préalablement fabriqué avant de les dissimuler soigneusement. Enfin, il mit en route le dispositif en six parties afin qu’il soit chargé lorsque l’équipe de l’Est affronterait leur mortel adversaire.

Tout était fin prêt, il ne restait plus qu’à réunir les troupes. Enfourchant pour la seconde fois sa monture, le djöllfulin quitta expressément les lieux avant de retourner à la cité engloutie. Une fois sur place, il pénétra dans une bâtisse aux allures de salle d’entraînement aquatique avant de s’approcher du bord de l’immense bassin situé en son centre. Au fond de ce dernier, lesté par du plomb et sa propre armure, s’entraînait l’ultime et central élément cette équipe de l’Est : Moradund Marteau-de-Fer. Ce dernier, à la vue de Jûken’Maw, remonta rapidement à la surface du bassin afin de prendre connaissance des faits.

Imperator… Le dispositif est en place et Ragnör Lupüsangren ne devrait plus tarder à atteindre l’antre de Karâ. À ces mots, le maître nain, malgré sa lourde cuirasse, s’extraya aisément de la zone d’entraînement aquatique avant d’embrayer le pas aux côtés de Jûken’Maw.

Bien… Très bien. Dans ce cas, ne faisons pas attendre notre opposante outre-mesure et partons sur-le-champ.


À suivre... La semaine prochaine.




[2017] La force de l'Est QAkGafx


Les cendres de nos ennemis sont le terreau des rêves à venir...

Rp en cours : ▼ IIIIII
Revenir en haut Aller en bas
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 5555
Expérience : 18833
Féminin

[2017] La force de l'Est Empty
MessageSujet: Re: [2017] La force de l'Est   [2017] La force de l'Est EmptyLun 23 Oct 2017 - 3:00

Tous les participants ont participé cette semaine. De ce fait, chaque participant remporte une Perle abyssale supplémentaire.

L'équipe de l'Estobtient un total de 57 points.

  • Ragnör Lüpusànghrën obtient 1 Perle Abyssale pour sa participation de la semaine. Il gagne aussi 1 Perle Abyssale supplémentaire pour l'accomplissement du Haut Fait « Avatar estival ».
  • Moradund Marteau-de-Fer obtient 1 Perle Abyssale pour sa participation de la semaine. Il gagne aussi 1 Perle Abyssale supplémentaire pour l'accomplissement du Haut Fait « Avatar estival ».
  • Jûken'Maw obtient 1 Perle Abyssale pour sa participation de la semaine. Il gagne aussi 1 Perle Abyssale supplémentaire pour l'accomplissement du Haut Fait « Avatar estival ».
Revenir en haut Aller en bas
Ragnör Lüpusànghrën
Technophile

Ragnör Lüpusànghrën

Messages : 427
Expérience : 2342
Masculin Âge RP : 112

Politique : 130
Métier : Bûcheron - Compagnon
Titres:
 

( G.O.L.E.M +360, 150, v+290, contre-coup de 80)

Stats & équipements
Vitalité:
[2017] La force de l'Est 1559870510-barre-vie-gauche3217/3217[2017] La force de l'Est 1559871461-barre-vie-rouge  (3217/3217)
Vitesse: 939
Dégâts: 1737

[2017] La force de l'Est Empty
MessageSujet: Re: [2017] La force de l'Est   [2017] La force de l'Est EmptyMer 6 Déc 2017 - 0:26

- Partie un -

Un silence assourdissant régnait dans les profondeurs océaniques. Mais la quiétude n’était pas à l’ordre du jour… Non. Il flottait dans les eaux comme un climat de tension... extrême.
Au plus profond des abysses, les créatures marines s’enfuyaient, comme effrayées par une présence menaçante. Soudain, une botte métallique s'écrasa lourdement au sol, faisant s'élever un nuage de particules sableuses. À ses côtés progressait, à cadence militaire, un pas certes plus léger mais non moins ferme et sévère. Un pied griffu à la peau craquelée rappelant l’écorce d’un vieux chêne, mais dont le mouvement trahissait un force bien supérieure aux arbres centenaires qui couvraient les flancs des Baldors.

Alors que toute vie s’écartait vivement de leur passage, deux individus, deux guerriers s'approchaient d’un pas déterminé d’un immense dôme incrusté à même une montagne sous-marine. Faisant face à une immense arche runique percée au sein de la grotte, porte d’entrée gardée par deux gigantesques statues à l’effigie de Karâ, nain et djöllfulin échangèrent un bref regard, puis -tandis que ce dernier faisait craquer ses phalanges- pénétrèrent dans l’arène. L’heure était venue… L’ultime affrontement entre la championne d’Ynatlatt et les représentants de l’Est était sur le point de commencer.

L’arène qui se dévoilait sous leurs yeux n’avait rien à envier à celle de BaldorHeim. Sa superficie égalait aisément celle de sa consoeur montagnarde. Mais son cadre atypique renforçait indubitablement l’ampleur et l’éclat du combat à venir. À même la roche des parois de la grotte étaient sculptées de titanesques sculptures représentant les plus grands guerriers des profondeurs. Leurs yeux, faits de cristaux lumineux, scrutaient l’arène en l’attente d’un épique affrontement.

C’est au milieu de cet espace antique et sacré réservé aux duels les plus prestigieux que l’histoire des profondeurs abyssales ait connu que Moradund Marteau-de-fer et Jûken’Maw retrouvèrent Ragnör Lüpusànghrën, technophile membre des Khazariens, en train de livrer bataille contre la Toute-puissante Karâ. Le loup-garou, aux prises avec son adversaire depuis un bon moment, se battait comme un diable. Mais bien que tentant de ne laisser paraître aucune faiblesse à son opposante comme à ses alliés, son corps dénotait des signes évidents de fatigue.

À ce rythme, il ne tiendrait plus très longtemps...

---------------------

À chaque fois qu’il appuyait sur la détente de son arme, le harpon se projetait rapidement en direction de Karâ, retenu par un simple fil afin de pouvoir le rembobiner et retenter sa chance. Mais c’était sans compter sur la dextérité de la combattante abyssale, qui esquivait à chaque fois le projectile du jeune Ragnör Lüpusànghrën. Elle donnait l’impression d’anticiper la trajectoire du tir avant qu’il ait pu actionner le mécanisme de son arme. Et le pire dans la conjoncture actuelle du combat, c’est qu’elle demeurait impassible, complètement dénuée d’émotions. En jetant un bref coup d’oeil sur le côté, le lycanthrope aperçut ses compagnons d’armes, le djöllfulin Jûken’Maw et le nain Moradund qui venaient d’arriver dans l’arène.

Ragnör leur fit un signe de la main, visiblement ravi de les voir. Son expression -dissimulée en partie par son respirateur-aquatique- signifiait à ce moment-là quelque chose entre un mélange de gratitude et de regain d’espoir. Mais à peine avait-il eu le temps de les saluer qu’il fût frappé par une puissante vague d’eau projetée par la lutteuse, qui se révéla être mystérieusement tranchante, comme si on lui avait asséné un coup d’épée. Il recula sur quelques mètres, avec une grosse éraflure au niveau de la joue. Il saignait, et son sang venait s’évaporer au contact de l’eau.

Il fit un geste du tranchant de la main puis attrapa une poignée invisible dans le but d’expliquer à ses compagnons la dangerosité des attaques de Karâ, qui avait manifestement des aptitudes hors normes, aussi bien d’un point de vue physique que d’un point de vue psychique. D’après les connaissances de l’elfe-lycanthrope, la duelliste devait être une hydromancienne, soit une mage élémentaire ayant la capacité de contrôler l’eau. Pour justifier ses dires, le blondinet désigna diverses parties de sa combinaison, au niveau des bras et des jambes, qui avaient manifestement été découpées par la magie de l’Abyssale d’Ynatlatt.

Les retrouvailles furent de courte durée, puisqu’à peine venaient-ils d’arriver sur place que Karâ repartait à la charge. La femme des eaux se rapprocha de quelques mètres avant de se stopper, stagnant dans l’eau grâce à ses petites nageoires caudales. Elle tendit sa main disponible (celle qui n’était pas armée) en direction des trois participants de l’Est, la paume ouverte et le bras tendu. Une tremblement anima sa main, qui augmenta rapidement jusqu’à donner l’impression qu’elle allait se disloquer. Quelques secondes plus tard, un filet d’eau jaillit de sa main, grossissant à vue d’oeil, et prenant la forme d’une grosse lame de sabre. Cette lame se scinda en trois parties égales, et une simple impulsion du bras de la part de Karâ suffit pour les faire partir à toute vitesse en direction de ses adversaires.

Ragnör, qui commençait à être habitué aux attaques de leur ennemie, anticipa l’assaut cette fois. Son réflexe premier fut de bondir sur le côté en donnant deux grands coups avec ses jambes, l’amenant à un ou deux mètres sur la gauche. Le disciple de Lagmarù, quant à lui, esquiva le projectile d’une roulade, simple et efficace, avant de se positionner sur une hauteur rocailleuse en périphérie de l’arène. Enfin, l’Impérator Moradund préféra parer frontalement l’assaut, dressant son arme devant lui et plantant le bout du manche dans le sol. L’impact le fit glisser sur un bon mètre mais n'occasionna aucun dommage substantiel.

*Elle dit même pas bonjour!* s’exclama Ronin amusé dans l’esprit de son colocataire.
*Allons lui apprendre les bonnes manières dans ce cas !* lui répondit ce dernier en plantant un pied dans le sable pour lancer une charge vers la lutteuse.
“On prend le relais, repose-toi un moment.” Lança Jûken’Maw à Ragnör en langage des signes militaires, seul moyen de communication à la fois discret et efficace en ces profondeurs sous-marines. Ceci fait, il rechargea son arme à l’aide de munitions spécialement conçuent pour le combat immergé avant de mettre en joue leur adversaire.

Cela s'annonçait être un confrontation de longue haleine




[2017] La force de l'Est 11251310[2017] La force de l'Est Defini11


-Merci à Mohana Dharitri pour le superbe kit avatar + bannière :aimer: -
Couleur des dialogues :
 #008080

RP en cours :
:lgarou:-  :lgarou:

Triple-compte de Dilon
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lemondededuralas.forumactif.org
Jûken'Maw
Personnage décédé

Personnage décédé
Jûken'Maw

Messages : 518
Expérience : 2539
Masculin Âge RP : 92 ans (38 en apparence)

Politique : 141
Métier : Forgeron d'armures - Maître absolu
Titres:
 

(Garuda, Hydro Cyno +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
[2017] La force de l'Est 1559870510-barre-vie-gauche3302/3302[2017] La force de l'Est 1559871461-barre-vie-rouge  (3302/3302)
Vitesse: 922
Dégâts: 1457

[2017] La force de l'Est Empty
MessageSujet: Re: [2017] La force de l'Est   [2017] La force de l'Est EmptyMer 6 Déc 2017 - 0:59

- Partie deux -

Un sourire sarcastique se dessina sur le visage de la guerrière abyssale alors qu’elle observait, une main décontractée sur les hanches, l’Imperator lui foncer dessus.
“De ma longue vie de combattante, je crois bien que c’est la première fois que je me fait charger par un mini buffet à vaisselle vivant.”
*Il va te renvoyer à ta place en cuisine le buffet!* s’écria Ronin amusé
*Voyons si elle ferait une bonne déménageuse…* Répondit simplement le nain en effectuant un saut, utilisant les poids de son armure et de son marteau pour lui asséner un coup descendant.
La guerrière para au dernier moment, permettant à la lourde tête ornée de venir érafler sévèrement son épaulière suite à la mésestimation de la lutteuse quand au poids de l’attaque. Un début de sourire naquit sur son visage alors qu’elle paraît les assauts suivants de simples revers du dos de ses mains palmés. Elle sentait qu’elle n’allait pas trop s’ennuyer avec ces amateurs de la surface.

Profitant que la guerrière était aux prises avec le paladin, Jûken’Maw retint sa respiration avant d’ouvrir le feu sur elle. Mais, à sa grande surprise, cette dernière, comme pressentant ce qui allait arriver, envoya voler Moradund d’un puissant coup d’épée puis bloqua, dévia et trancha la totalité des projectiles lui étant destinés avec un dédain à la limite de l’insulte.
Le djöllfulin releva la tête de sa lunette de visée pour constater amèrement l’échec de son assaut : “Je lui ai tiré dessus dix fois, depuis son angle mort, avec des balles à haute vélocité, alors qu’elle était en train de combattre avec quelqu’un d’autre… Elle est très forte.”
Sous la puissance du choc, le nain cuirassé traversa l’arène tel un boulet de canon avant de venir s’écraser violemment contre les pieds d’une des statues entourant l’arène, qui s’écroula alors sur ce dernier.
“Un de moins... Au suivant.“

La dernière image que vit Moradund après s’être pris le coup de la lutteuse fut une petite tonne de roches, sous la forme d’une statue, qui s’écroulait sur celui qui avait brisé le socle qui la maintenait. L’une des pierres vint heurter brutalement le casque d’acier et sonna son porteur. L’imperator, dorénavant enseveli sous une tonne de roches, l’abyssale se tourna alors vers le franc-tireur, un sourire amusé sur le visage, avant d’empoigner son cimeterre à deux mains.
Tout en s’accroupissant, la guerrière millénaire concentra un puissant flux de magie entre ses paumes, puis le fit circuler dans son arme…
“Toi le cornu… Je te faire descendre de ton perchoir” ...avant de fendre les flots d’un puissant coup de lame horizontale.
Jûken’Maw, posté sur les hauteurs de l’arène, aperçut soudain une lame d’eau lui foncer dessus à toute vitesse. Dans un fracas sourd, le projectile aqueux pulvérisa le nid d’aigle au sein duquel était retranché le djöllfulin.
“Deux de moins. Au...”

Mais contre toute attente, le diable à corne jaillit du nuage de sable et de particules soulevées par l’explosion. Il arma son fusil, tira deux coups de feu qui vinrent fracturer l’épaulière droite de son opposante, puis se remit à couvert dans l’un des nombreux monticules rocheux dispersés aux quatre coins des gradins.
“Hum… Pas mal.” Fit l’abyssale en observant du coin de l’oeil l’état de sa pièce d’armure. “Mais sauras-tu esquiver un déluge de ces lames ? Nous allons très vite le savoir…” Cette fois-ci, le sol se fractura sous ses pieds tandis qu’elle gorgeait son arme d’un afflux de magie colossal.
“J'aime pas ça...”

Une tempête de lames d’eau dévastatrices traversa la salle en direction des gradins en ruines( où se dissimulait le djöllfulin. Face à l’imminence du danger, le servant de Lagmarù bondit une nouvelle fois de son couvert puis accéléra la cadence. Tournant autour de l’arène tout en tirant sur l’abyssale, le franc-tireur passait de caches en caches, s’y abritant pendant de maigres secondes afin de reprendre son souffle, puis repartait de plus belle avant que ces dernières ne soient réduites en miettes par les assauts incessant de Karâ.
C’est qu’il est plutôt habile le chaton… Mais alors que Jûken’Maw commençait à cerner les mouvements de son adversaire, l’abyssale canalisa de nouveau sa magie dans son cimeterre… puis déchaîna sa puissance vers son adversaire. Une lame d’eau gigantesque frappa l’endroit où s’était retranché le djöllfulin, réduisant en miette l’équivalent d’un dixième des gradins. Dégageant difficilement les pierres qui était venu le recouvrir, le diable à corne reprit ses esprits avant de se rendre compte… que sa jambe droite était ensevelie sous un énorme rocher. Il tenta bien de se dégager rapidement, mais rien y faisait, il était immobilisé… et à la merci de Karâ. La réaction de l’abyssale ne se fit pas attendre puisqu’elle commença à charger une nouvelle salve de lame d’eau en direction de sa cible, partiellement enfoui dans la roche.
Bye bye chaton...

Il y eut un bruit semblable à un ressort qui s’étire, puis un vrombissement. Une énorme flèche fusait en direction de la combattante abyssale, créant une nuée de bulles sur son passage. L’arme de jet frappa de plein fouet l’épaule de Karâ, en se plantant dans l’épaisse armure de corail. Quelques secondes plus tard, l’abyssale était tirée en arrière, l’écartant de sa précédente cible : Jûken’Maw.

- Règle numéro une : ne jamais attaquer un Kazharien sans le consentement des autres. Règle numéro deux : ne jamais tourner le dos à un Kazharien. Règle numéro trois : reconnaître la supériorité des Kazhariens ! Pensa Ragnör, de manière à ce que l’Abyssale l’entende.

Karâ se retourna, l’air féroce. Apparemment, elle avait entendu les pensées des Kazhariens, et elle écumait désormais de rage, d’après son expression. Le blondinet avait profité de l’intervention de ses deux alliés, Moradund et Jûken’Maw, pour se reposer une petite dizaine de minutes, histoire de reprendre son souffle et de réajuster son harpon mécanique. Puis, profitant du fait qu’elle soit aux prises avec le “démon nordique” comme certains les appelaient, il l’avait attaquée par surprise, en la ciblant de son harpon et en la tirant à lui à l’aide du fil de son fusil aquatique. Cette diversion laissait ainsi le temps à Jûken’Maw de s’extirper des gradins. Du moins, c’est ce que le lycanthrope espérait faire avec son attaque surprise.

Parfait… Grâce l’intervention bienheureuse de son allié, Jûken’Maw put finalement s’extirper du rocher sous lesquelles ses jambes étaient retenues prisonnières. Sans perdre un instant, il mit nouvelle fois en joue leur opposante, dorénavant dos à lui et entravée par les chaînes du harpon de Ragnör, puis ouvrit le feu. Cette fois-ci, les balles firent voler en éclat tout un pan de l’armure protégeant les omoplates de Karâ.
Mais bien qu’enchaînée et un fusil braquée sur elle, la combattante d’Ynatlatt demeurait souriante, comme persuadée de ne pas pouvoir perdre cette confrontation. Elle fixa alors les deux représentant de l’Est, un air de défi inscrit sur son visage.
*Ton cher copain revient t’aider petit diable ? Vous avez raison, il est tant de partager ce moment d’amusement et de franche camaraderie !* Ironisa Karâ.

À peine avait-elle prononcé ces mots que la farouche guerrière se redressa de toute sa hauteur, comme si elle tentait de grandir, d’accumuler encore un peu plus de pouvoir. Se faisant, son large cou dévoila cinq traits, pareils à des fentes. Ragnör, qui observait avec curiosité la scène, ne put s’empêcher de faire une comparaison avec les fentes branchiales des requins. Ce qui l’amena à faire une déduction pour le moins intéressante : Karâ avait, dans ses gènes, au moins une partie d’abyssal de la tempête. Ce qui expliquait son apparence si… Hostile.

La guerrière leva la tête en direction de la surface (ou plutôt du plafond de la grotte), et ouvrit la bouche. Bien qu’ils soient dans l’eau, les deux participants d’Ynatlatt furent en capacité d’entendre ce que Karâ émettait. C’était un son strident, semblable à une litanie… Ou plutôt comme une complainte. Ragnör resta contemplatif devant une telle scène, il était à la fois fasciné et perplexe.

- J’ai cette étrange sensation… Pourquoi on est en train de combattre déjà ? Comment une telle créature peut produire un aussi joli chant ? Je.. Je crois que je n’ai plus trop envie de me battre.
Il était clairement envoûté par ce chant lugubre. Il resta donc là plusieurs secondes, immobile et ébahi, tandis qu’un vrombissement lointain se faisait entendre et se rapprochait petit à petit de l’arène d’Ynatlatt. Ragnör, quant à lui, resta comme paralysé. Il attendait la suite des événements sans détacher les yeux de Karâ...

Un coup de feu éclata soudain près des oreilles de Ragnör, le tirant de ses douces pensées.
Oh ! Lança Jûken’Maw en langage des signes au thérianthrope. Arrête de rêvasser. C’est loin d’être terminé… En effet, quelque chose ne lui plaisait pas… Mais alors pas du tout. Il sentait les vibrations étranges qui parcouraient les flots, et ce chant entêtant… Sans doute magique. Il avait pour but de les désorienter. Mais il y avait autre chose. C’était comme… un appel.
Soudain, le djöllfulin se retourna brusquement en direction de Ragnör avant de signer une coupure rapide devant sa pomme d’adam.
Il faut fermer le clapet de cette garce ! Elle appelle des renforts !
Héhé ! Tu est plus long à la détente qu’à presser celle de tes jouets chaton.
C’est ta mère qui devrait être pressée à la détente, non mais !

Piaillements et crissements retentirent alors à travers les eaux, transformant l’arène en boîte à musique désaccordé géante. De toute parts et de tout renforcements, se mit à surgir ce qui semblait être les chapitres les plus violents et les plus sombres de l’histoire des abysses: Requin abyssal, Requin renard, Basilic; il y avait même plusieurs teeban et un troupeau de rongeur d’os. Il furent rapidement aussi nombreux que les dents qu’ils alignaient individuellement.

J’espère que vous ne finirez pas dans le ventre de mes bébés, ce serait vraiment une honteuse façon de perdre...




[2017] La force de l'Est QAkGafx


Les cendres de nos ennemis sont le terreau des rêves à venir...

Rp en cours : ▼ IIIIII
Revenir en haut Aller en bas
Moradund Marteau-de-Fer
Prætor Primaris ♦ Imperator ♦ Paladin

Moradund Marteau-de-Fer

Messages : 1368
Expérience : 3780
Masculin Âge RP : 125

Politique : 132
Métier : Forgeron - Maître Absolu
Titres:
 

(Bolgrong, Ours de Moradund [Emblème Kazharien]  +150, v+150, Régénère si -25% de la vie)

Stats & équipements
Vitalité:
[2017] La force de l'Est 1559870510-barre-vie-gauche3132/3132[2017] La force de l'Est 1559871461-barre-vie-rouge  (3132/3132)
Vitesse: 499
Dégâts: 1803

[2017] La force de l'Est Empty
MessageSujet: Re: [2017] La force de l'Est   [2017] La force de l'Est EmptyMer 6 Déc 2017 - 16:32

- Partie trois -


Le nain se releva après un moment, au centre d’une grotte qui lui était assez familière. Un rire sur sa gauche lui permis de savoir qu’il était de retour dans sa tête, devant la prison de son colocataire spirituel. Un rapide examen lui permit de voir une vasque de pierre dans la cellule, dans laquelle flottait moults runes défilant en cercle autour d’une image sombre avec une légère lumière au centre.
*Oh pas la peine de te tordre le coup pour voir, il se passe pas grand chose de toute façon pour le moment.*
*Rien pour le moment ? À moins que le combat soit terminé, ce dont je doute, on est loin de la tranquillité d’ici.*
*Ce n’est pas toujours aussi tranquille que tu le crois, ça dépend de ta bêtise quotidienne.*
Le nain s'assit dans le vide alors que le sol s’élevait en un siège en réponse.
*Puis-je espérer un peu d’air frais histoire de botter le fion de cette grogn…*
*C’est pas en étant injurieux que tu vas gagner un droit que je n’ai jamais prévu de t’accorder*
*Ton cher copain revient t’aider petit diable ? Vous avez raison, il est tant de partager ce moment d’amusement et de franche camaraderie !*
*Tiens on dirait que la conversation reçoit de nouveaux participants !*
*Comme si elle ne suffisait pas avec sa force monstrueuse... Combien ?* fit le nain accablé.
*Trop pour toi, rien pour moi.* répondit Ronin du tac au tac.

Le nain passa sa main dans sa barbe mouillée en grommelant quelque chose à propos du respect, bien que cette notion resterait sans doute à jamais étrangère à l’esprit fou.
Un sourire germa soudain au milieu de l’abondante pilosité faciale tandis que le nain s’avançait vers la porte de la cellule. Si Ronin eu un vague espoir sous forme de sourire, il déchanta rapidement dans un long soupir lorsque l’Impérator traîna sans effort la cellule entière vers la grande rune de contrôle avant d’y poser la main.
*Donc à nous deux, ça fait une moyenne acceptable pas vrai ?*
L’esprit sourit d’une manière particulièrement malveillante avant de toucher lui aussi la pierre brillante.

Un grondement sourd anima le tas de gravas et le sol proche envoyant un léger tremblement alentours. Il s'intensifia pour aboutir à une légère secousse lorsque qu’un gantelet d’acier armé d’un énorme marteau de guerre envoya dans tout les sens quelques gros rochers devenu graviers sous le choc. C’est un Moradund armé d’un grand sourire et d’une lueur rougeâtre dans les yeux qui se dégagea de la statue brisée sous les applaudissements aussi lents qu’amusés de la lutteuse.
Une double voix résonna dans le monde psychique, sonnant la charge du duo le plus violent que les Baldors eu jamais vu.
*KIRI ITOU !!!*
L’énorme masse ornée se mit à tournoyer entre les mains expertes du nain, ici frappant en de larges cercles meurtriers, là envoyant des roches éparses à travers l’arène. Le bestiaire qui s’était invité à la fête recevait le jet de confettis le moins amical qui soit.

Grâce à sa télépathie hors norme -même pour une abyssale- Karâ semblait donc avoir appelé la moitié des océans à la rescousse. En observant cet armada leur foncer dessus, Jûken’Maw songea qu’il avait bien fait de renvoyer temporairement son hydro-cyno à Sitlantà. Karâ pouvant visiblement manipuler l’intégralité des créatures marines, le djöllfulin ne tenait pas à ce que sa monture se retourne contre lui lors du combat, car il se serait alors vu dans l’obligation de l'abattre, purement et simplement.

Bon… On a assez attendu comme ça. Fit-il en sortant un détonateur de sa poche. le “démon nordique” pressa alors l’une des nombreuses détentes et, dans une harmonie métallique et mécanique, une demi-douzaine de tourelles-harpons surgirent du sol de l’arène dans lequel elles étaient dissimulées depuis le début. Dorénavant activées, ces dernières mirent automatiquement en joue la horde marine au-dessus de leur tête avant d’ouvrir le feu.
Seulement six… Visiblement, les assauts brutaux de Karâ à travers l’arène avaient endommagé un bon tiers des tourelles-harpons qu’il avait installé quelques heures plus tôt (Jûken’Maw était quelqu’un qui savait être prévoyant). Il pressentait que ce ratio s’appliquait également aux autres types de pièges camouflés un peu partout dans la salle.

Préoccupé, il tenta alors d’activer d’activer sa carte maîtresse : un dispositif en six morceaux répartis tout autour de l’arène, et qui permettait de créer une bulle d’eau pouvant remplir toute la salle. S’il réussissait à l’activer, ce système permettrait aux trois Kazhariens de respirer de l’oxygène, et donc de communiquer à l’oral, en plus de pouvoir se mouvoir normalement. Autant dire que Karâ aurait du mouron à se faire. Malheureusement, et comme dans toute situation critique qui se respecte, il n’en fut pas ainsi… L’un des générateurs, situé dans les gradins, avait été endommagé par l’une des attaques de Karâ, entravant le processus de création de la bulle géante. Esquivant les nombreuses créatures leurs fonçant dessus, Jûken’Maw se précipita vers l’emplacement du module, afin de s'atteler à son redémarrage.
Après quelques réparations urgentes, ce dernier réussit à remettre en état de marche la partie défectueuse du dispositif. Seulement… la machine devait effectuer un complexe processus de conversions énergétiques avant d’être pleinement opérationnelle. Une étape indispensable que l’assaut brutal de Karâ avait perturbé. Tout était à recommencer..

Tant pis pour l’assaut coordonné. On doit à tout prix gagner du temps. Résigné, le djöllfulin pressa alors la totalité des détentes de son détonateur et l’harmonie mécanique résonnant tantôt se mua bientôt en symphonie tandis qu’un véritable armada de machines technophiles se déployait dans toute la caverne d’Ynatlatt.
À présent, les trois comparses étaient accompagnés d’une tourelle-flash pour aveugler la rétine habituée à l’obscurité de Karâ et des créatures des profondeurs, d’une machine pour générer des ultrasons (bruits indolores pour les humanoïdes, mais particulièrement efficaces sur les poissons et mammifères marins), ainsi que des vagues sonores pour désarçonner les ennemis, une tourelle rotative projetant des filets toutes les minutes environ, ainsi que deux tourelles lance-harpon qui avaient bien voulu se réactiver, beaucoup plus puissante que la simple arme de Ragnör, par exemple. Ils étaient prêts pour affronter et battre à plat de couture l’abyssale.

Tout l’attirail était en place, il ne restait plus qu’à passer à l’action. À l’aide de quelques signes militaires, l’Imperator fit comprendre à ses deux équipiers qu’il prenait les rênes de ce combat et qu’il allait croiser le fer avec Karâ. À peine avait-il indiqué son intention qu’il fonçait sur la duelliste, tête baissée, le marteau déployée, la mine déterminée. Quant à Jûken’Maw et Ragnör, leur but était clairement de dégager la voie afin que Moradund ne soit pas perturbé par les créatures environnantes. Les deux Kazhariens se postèrent donc de chaque côté de la grotte -à une dizaine de mètres l’un de l’autre- et se mirent à éliminer les créatures sous-marines qui avaient été appelées par Karâ.

*Jamais vu un dauphin aussi agressif !* Se dit Ragnör, qui était aux prises avec un marsouin et deux dauphins. Il avait déjà mis hors d’état de nuire plusieurs animaux, mais le flux ne cessait d’arriver. C’était comme si l’Abyssale les avait appelés en continu.
Tout en tapant et projetant son harpon en appuyant sur la détente, le lycanthrope jetait des coups d’oeil sur les côtés pour voir si Jûken’Maw s’en sortait. Il ne pouvait décemment pas tourner la tête pour voir si Moradund allait bien (il perdrait de précieuses secondes de vigilance), mais il lui faisait confiance. En tout cas, le djöllfulin combattait à merveille, suffisamment bien pour soulager Ragnör quant à leur situation et au nombre d’ennemis étonnamment grand.

Puisque sa magie ardente était inutilisable de par l’environnement aqueux dans lequel il combattait, le servant de Lagmarù se servit de ses pouvoirs de manière alternative : au lieu d'étouffer ou carboniser ses adversaires, il pulvérisait à des endroits stratégique les cendres qu’il générait, utilisant ces dernières à la manière d’une pieuvre: en tant que brouillard de guerre. Cette technique permettait non seulement d’aveugler ses adversaires, mais également de perturber leur odorat, sens indispensable à la localisation des proies. Couplant cet atout tactique avec un déluge de plomb délivré par son fusil et ses tourelles, Jûken’Maw luttait ardemment afin de réduire les vagues ininterrompues de prédateurs qui leur fondaient dessus.

Moradund quand à lui, ferraillait sauvagement avec la lutteuse. Si il avait forcé le contrôle un léger instant pour prévenir ses compagnons, il s’en remettant largement à la sauvagerie guerrière de Ronin pour tenir tête à l’abyssale. Son instinct enragé et son irrésistible envie de carnage semblait lui permettre de voir venir les coups comme les ennemis, donnant la capacité à l’Impérator de contrer et esquiver comme si il était pourvu de globes oculaires aux omoplates. Les capacités et l’expérience de Karâ étaient telles que l’association des deux âmes ne fut pas de trop pour la tenir en respect tout en prenant garde à ses sbires. Cette tâche étant confortablement allégé par le thérianthrope et le djöllfulin, il réussit presque à avoir un semblant de dessus sur la championne des profondeurs.

Mais malgré le pétage de câble de Moradund (Ragnör pensa à une sorte de schizophrénie), les ennemis étaient toujours aussi nombreux. Des cadavres et des animaux évanouis flottaient ci et là, mais les galeries restaient gorgées de créatures en furie. Jûken’Maw prit les devants et indiqua au Lüpusànghrën les différentes galeries qu’il faudrait boucher (en faisant un signe de croix avec les mains et en désignant les tunnels à bloquer). Le technophile acquiesça et changea le loquet de son arme. Il y eut un instant de pause et le canon de l’arme se modifia dans un cliquetis. Désormais, ce n’était plus un fusil-harpon qu’il avait là, mais un fusil à filet en lien incassable. Les filets projets étaient d’ailleurs assez larges pour l’encadrement des galeries. Les plus grosses créatures seraient alors bloquées, et seuls les petits poissons, gambas, et autres petites créatures sous-marines pourraient passer à travers les mailles.

Cette stratégie porta ses fruits… du moins l’espace d’un instant, car une nouvelle et énorme vague de prédateurs marins vint s’ajouter à ceux retenus par les filets de Ragnör qui, tout résistant qu’il soient, ne pourraient résister très longtemps à la pression d’un trentaine de requins tentant de passer. Encore une fois, et malgré tout les efforts déployés par l’équipe de l’Est, la situation semblait critique et Karâ toujours aussi inatteignable. À moins que…
C’est enfin prêt… Sortant une nouvelle fois le détonateur de sa poche, Jûken’Maw pressa la détente d’activation du générateur de bulle d’air dont le chargement venait de s’achever.
Accrochez-vous. Dans un énorme tumulte métallique, les turbines des six modules technophiles se mirent en route, provoquant un énorme vrombissement se répercutant dans toute la salle. Après que la charge d’énergie ainsi créé soit entré en résonance avec les convecteurs magiques présent à l’intérieur des machines, une gigantesque bulle, dont la gangue était à la fois flexible et résistante, commença à se former. Tout en gonflant, cette dernière remplaca alors progressivement l’eau, jusqu’à englober la totalité de l’arène, ainsi que ses occupants.

Privé de leur environnement aquatique, l’énorme masse de créatures marines assaillant l’équipe de l’Est s’écrasa au sol, avant de commencer à suffoquer, tandis que ceux retenus par les filets de Ragnör détalèrent dans les profondeurs abyssales afin d’éviter d’être happés à leur tour par cette enclave atmosphérique au sein d’un monde marin.
Toutefois, rien n’était encore joué. En effet, avec la pression de l’eau et la consommation d’énergie des machines, le dispositif ne tiendrait pas plus de… - Le technophile fit un bref signe de la main à ses coéquipiers - ...trois minutes. Ils disposaient de seulement trois minutes pour terminer leur besogne… Après quoi la bulle éclaterait.

Voyant la bulle arriver, le nain planta son marteau dans le sol et s’y accrocha comme un grimpeur à son piolet. Pour son plus grand bonheur, l’impact chassa l’eau de l’arène et Ronin de la grande rune de commande, déposant près de la lourde masse de fer un nain plus enjoué que jamais. Un fort vrombissement accompagna le mouvement d’hélice de l’arme de guerre que l'Imperator fit tourner avant de la stopper en position arrière:
-Fin du déménagement, il est temps de passer le balais!

N’ayant pas respiré sans branchies depuis des siècles, Karâ manqua de s’étouffer, peinant à retrouver son souffle.
Très bien… Très bien… Fini de jouer. On passe aux choses sér… Oh... Son avertissement fut stoppé net lorsque l’abyssale vit son buffet à vaisselle favori lui foncer dessus à toute berzingue. Elle n’eut le temps de lever les bras avant que l’Imperator ne l'envoie produire un ravissant moulage d’elle-même à même la paroi qui se trouvait naguère dans son dos.

Sortant de nulle part, Ragnör se plaça derrière la combattante d’Ynatlatt, la cibla, et actionna la détente. Un large filet fut projeté de son harpon technophile, s’entourant autour de Karâ et l’enserra grâce aux boules de plomb placées à ses extrémités. Elle était paralysée.

Plus que deux minutes... Immobilisé, leur adversaire tenta malgré tout de se libérer, mais une fanfare de rotations mécaniques l’interrompit dans son action. Karâ se figea, puis releva lentement la tête pour découvrir que l’intégralité des tourelles technophiles de la salle était à présent braquée sur elle.
Feu. Un ouragan de plomb, vagues sonores et explosion magiques s'abattit alors sur la guerrière millénaire, pendant ce qui semblait être une éternité, tandis que Jûken’Maw s’affairait à abattre les créatures marines échouées sur le sol. Même privé de son environnement aquatique, un requin restait dangereux, surtout lorsqu’il se savait menacé.

Plus qu’une minute. Mais alors que la fumée se dissipait, l’équipe de l’Est fut surprise de constater que leur adversaire, malgré de sérieuses blessures, tenait toujours debout. Pire encore, elle semblait s’être désencastrée de la roche, perdant en calme plutôt qu’en vitalité, du moins en apparence.
Alors qu’elle retirait avec un acharnement le harpon qui avait transpercé son épaule, elle vit le Moradund la charger à nouveau. Elle eu cette fois le réflexe de se protéger de ses bras et de se baisser pour essayer de passer sous la garde du nain. Malheureusement, la longueur du manche de l’arme et les réflexes de son porteur eurent raison de la lutteuse lorsque la masse décrivit un arc vertical meurtrier. La lourde tête de fer plaqua sauvagement Karâ au sol, dans un grondement qui sonna la fin du combat.
Entouré par deux tireurs qui la tenaient en joue et un marteau de guerre qui flottait au dessus de sa tête, elle décida d’ôter toute possibilité au nain de récidiver en ouvrant les mains, à plat sur le sol, étendant ses long bras pour signifier son abandon. L’Impérator, contre toute attente et à la surprise de ses partenaires, fit pivoter lestement son arme pour présenter la poignée à la lutteuse. Cette dernière agrippa le manche et se releva tant bien que mal avec un sourire, qui grandit lorsque l’élément liquide vint lui servir de civière, la bulle ayant cédé.

Force et honneur… Voilà qui sied bien aux valeureux combattants que vous êtes, représentants de l’Est.



Fin




[2017] La force de l'Est 1543330520-signature-moradund-final
Rappel : Ronin n'est audible que par les télépathes,
ou lors de crises de rages (Dialogues lors des crises: ~Ronin)
[2017] La force de l'Est 112513Kazhariens


Dernière édition par Moradund Marteau-de-Fer le Jeu 29 Mar 2018 - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/MrMomory
Le Juge
Personnage Non Joueur

Le Juge

Messages : 5555
Expérience : 18833
Féminin

[2017] La force de l'Est Empty
MessageSujet: Re: [2017] La force de l'Est   [2017] La force de l'Est EmptyDim 11 Mar 2018 - 23:57

Tous les participants ont participé cette semaine. De ce fait, chaque participant remporte une Perle abyssale supplémentaire.

L'équipe de l'Est obtient un total de 58 points, soit 115 points au total.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[2017] La force de l'Est Empty
MessageSujet: Re: [2017] La force de l'Est   [2017] La force de l'Est Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[2017] La force de l'Est

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Barême de force brute
» L'union fait la force.... Oui ! Mais....
» 20.09.2017
» Sassuolo (Saison 3 - 2017/2018)
» Loterie 2017

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Mers & Océans :: Ville sous-marine de Sitlantà :: Ynatlatt :: Archives du festival :: [Épreuve] Combattant Abyssal-