Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Garràn
Le Monde de Dùralas a précisément 1544 jours !
Dùralas, le Dim 21 Jan 2018 - 15:39
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Coup de grâce [PW Harzhan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 581
Expérience : 2065
Féminin Âge RP : 15

♦ Politique : 70
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Scorpion géant [Emblème de faction] [Modifié] +300, 100, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
2245/2245  (2245/2245)
Vitesse: 713
Dégâts: 1588

MessageSujet: Coup de grâce [PW Harzhan]   Lun 13 Nov 2017 - 18:14

...
Le couloir était sombre, uniquement éclairé par la chandelle que le moine qui précédait Axe brandissait devant lui. Pavé de pierres humides et soutenu par des poutres ouvragées avec maîtrise, il faisait suite à une série d’escaliers qui devait bien représenter une vingtaine de mètres de dénivelé ; on l’avait prévenue que ça descendait un peu, mais la mercenaire était surprise de voir à quel point l’église qui l’avait convoquée avait décidé de s’enfoncer sous terre. Même si ce choix architectural faisait sens, l’ordre étant plus ou moins secret, la profondeur était excessive.  
Une lourde tenture finit par se profiler dans l’obscurité, marquant la fin du couloir. Sans succès, Axe plissa les yeux pour décerner les motifs sombres qui l’ornaient ; même ses rétines de nyctalope n’y pouvaient rien, les ornements restaient aussi inaccessibles qu’incohérents. L’homme qui la guidait s’arrêta pour lisser sa robe de bure.
« Nous allons rencontrer Dame Alyne, chuchota-t-il. Elle est celle qui nous guide et qui préside l’assemblée de nos sages. C’est également elle qui a pris la décision de vous contacter. Inclinez-vous, évitez son regard et…
Le moine surprit le regard de la mercenaire et s’interrompit, rentrant la tête dans les épaules.
- Vous…n’êtes pas une fidèle après tout. Faîtes comme bon vous semble. 
- Naturellement. »

Finalement, le religieux se décida à pousser le rideau et pénétra une pièce circulaire plongée dans la même pénombre que le reste des locaux de l’organisation, suivi par la maîtresse d’armes.
Sur le mur qui leur faisait face, une loge entourée de cierges et de bougies était occupée par une vielle femme silencieuse. Un épais manteau rouge lui couvrait les épaules dans ce qu’Axe devinait être une tentative ratée de dissimuler sa maigreur apparente et de multiples ornements pendaient à son cou, tous dorés ou nacrés comme des perles. Les yeux fermés, plusieurs fidèles assis en tailleur sur le tapis moelleux posé au centre de la pièce se recueillaient devant la doyenne ; un ou deux se retournèrent brièvement pour prendre connaissance de l’identité des nouveaux arrivants, puis reprirent leur méditation sans un mot.
« C’est elle ? fit Axe en désignant du menton la vielle femme immobile.
- Non, lui répondit son guide. Son nom est Hewla, elle est la seule à savoir réellement communier avec…
- N’en dis pas trop, moine.
Axe tourna la tête vers la femme qui s’était détachée des ombres pour prendre la parole, une prêtresse visiblement moins défraichie que sa collègue. Grande, brune et vêtue à peu près aussi richement que l’ancienne, elle attendit que le moine la salue pour le congédier et invita la mercenaire à la suivre, désignant l’entrée d’une pièce adjacente.
Je suis Alyne, se présenta-t-elle en poussant le rideau qui obstruait l’entrée du petit boudoir.
- La commanditaire du contrat. On m’a expliqué sur le chemin.
Axe prit place dans un des fauteuils disposés dans la pièce et croisa les jambes.
- Il est assez rare qu’on veuille me rencontrer avant que le travail soit fini, poursuivit-elle. Pourquoi cette convocation ?
- Parce qu’il ne s’agit pas d’un contrat classique.
À son tour, la prêtresse s’assit et tira un étrange paquetage de sous son manteau, qu’elle tendit à la mercenaire.
- Vous n’ignorez pas qu’un démon habite celui que vous devez abattre, qui lui prête sa puissance et ses connaissances. C’est à cause de lui que notre première tentative de l’éliminer à l’aide de la Congrégation s’est soldée par un échec. Après votre attaque, il a usé de sa magie pour revenir d’entre les morts malgré les blessures que vous lui avez infligées, du moins c’est ce qu’on suppose.
- J’étais là. Il était trop amoché pour que sa guérison soit naturelle. Les armes classiques sont donc incapables de le tuer ?
- C’est ce que nous craignons, murmura la prêtresse.
Axe leva un sourcil, amusée.
- Et puis-je savoir en quoi une maîtresse d’armes vous sera utile, dans ce cas ? Je peux vous conseiller un exorciseur, mais mes compétences en matière de magie démoniaque s’arrêtent là.
- Nous en avons déjà trouvé un. Il nous a donné ceci.
D’un geste du bras, la religieuse désigna l’objet qu’Axe avait reçu, empaqueté dans une épaisse couche de tissu.
- Ouvrez-le, je vous prie.
Intriguée, la lycanthrope s’exécuta et découvrit un poignard à la lame aussi noire que les couloirs du complexe, orné d’inscriptions qu’elle était incapable de déchiffrer. De la taille d’un bon coutelas de chasse, il était trop lourd pour avoir été forgé dans un matériau conventionnel, mais le métal dont était constitué sa lame semblait plutôt classique aux yeux de la mercenaire ; l’acier noir existait, et nombreux étaient les maléfices qui permettaient aux guerriers de teindre à leur convenance le métal de leurs armes. Son équilibre semblait réellement mauvais, en revanche. C’était souvent le signe distinctif des couteaux et des dagues sacrificiels, pour lesquels la signification qu’ils portaient prônait souvent sur leur l’efficacité.
La mercenaire allait pour ôter ses gants afin de jauger l’arme plus avant, mais fut retenue par la prêtresse.
- Ne le touchez pas. Tout le temps durant lequel vous l’utiliserez, gardez vos gants, enveloppez la garde dans ce qui vous tombera sous la main si vous le pouvez. Puis retournez-le-nous.
- C’est un objet décoratif, observa la jeune fille. Impossible de me battre avec.
- La manière dont vous déciderez d’affaiblir le demi-démon importe peu, le poignard ne devra être utilisé que pour porter le coup de grâce. C’est bien compris ?
- …Entendu, aquiesca Axe.

***

Midi sonnait quand le garçon que la mercenaire avait convoqué passa la porte de l’auberge, le visage rougi par le froid. Il la chercha quelques instants des yeux avant de réussir à la repérer dans la foule de Kastalinnois qui avait investi les lieux, puis se fraya un chemin jusqu’à sa table en bousculant ceux qui ne s’écartaient pas sur son passage. Quelques grognements indignés plus tard, il se tenait devant la maîtresse d’armes, attendant qu’elle lui indique sa tâche. C’était un des gamins que la Congrégation utilisait pour faire passer les informations dans les coins sensibles de la ville. Il savait où se trouvaient la plupart des bonnes adresses et avait un visage assez anecdotique pour qu’on l’oublie à peine croisé ; le messager idéal pour les mercenaires qui avaient besoin de passer par un support plus sûr que l’écrit.
« C’est pour quoi ?
- Pas grand chose cette fois, assura la lycanthrope. Tu vas juste faire un peu de chemin.
- Fait froid, gronda-t-il. Il faut que j’aille où ?
- Partout.
Axe ricana devant la mine interrogative de son interlocuteur, puis jeta une petite bourse sur la table.
- J’ai besoin que tu répandes une information dans tous les bons coins de la ville. Au moins cinq, pas de maximum. J’ai prévu pour dix, termina-t-elle en désignant l’or dont elle s’était séparé.
- Ça me va. Je dois dire quoi ?
Axe s’étira et réfléchit un peu, puis reporta son attention sur le garçon.
- Je veux qu’avant ce soir, tout le bas Kastalinn soit au courant qu’Harzhan est attendu devant le cimetière de la ville.
- Je précise une heure ?
- Surtout pas.
Contre toute attente, le garçon hésita à reprendre sa route, nerveux.
- C’est un piège ?
- Pas vraiment, répondit Axe avec un haussement d’épaule significatif.
Le gamin ne saurait rien de plus.
- Mais il mordra jamais, insista-t-il, c’est trop gros...
- On verra, termina la mercenaire en vidant sa chope. On verra. »


Dernière édition par Axe le Lun 27 Nov 2017 - 21:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 417
Expérience : 1767
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1996/1996  (1996/1996)
Vitesse: 264
Dégâts: 35%

MessageSujet: Re: Coup de grâce [PW Harzhan]   Mar 14 Nov 2017 - 7:16

Le démon Harzhan était tout près du but. Depuis plusieurs années il avait œuvré à prendre possession du propriétaire du corps, le traitre aux seigneurs démons qu’on appelait Harzhan. Ca avait été un travail de longue haleine, mais il avait fini par réussir, et ce grâce à un coup de chance du destin qui avait fait croiser à Harzhan la route d’assassins, l’obligeant à user énormément de sa puissance démoniaque pour se régénérer des blessures mortelles infligées. C’est à ce moment que le démon qui se tapissait en lui avait agi, et pris possession de son corps en éradiquant l’ancien hôte. Depuis, le démon n’avait qu’un seul objectif : préparer le retour de ses maîtres. Et il était près du but. C’est pourquoi lorsqu’il entendit que quelqu’un le recherchait, il en fut passablement agacé, il avait pourtant pris toutes les précautions nécessaires pour se faire oublier. De plus, on lui donnait rendez-vous au cimetière, non loin de son laboratoire secret. Avait-il été découvert ? Aucune chance, de puissantes protections magiques entouraient le lieu, mais il devait en avoir le cœur net.

En fait, la situation l’amusa après coup, car il se savait invincible. Une fois que la ou les personnes qui le cherchaient seraient mortes, il pourrait toujours se servir de leurs corps comme hôtes pour ses frères. Mais il n’avait aucune envie de partager sa gloire avec quiconque, lui seul récolterait les honneurs pour avoir ouvert la voie vers le Pandémonium. Alors pourquoi pas la torture ? Il pourrait arracher leurs âmes aux imprudents qui avaient osé le défier pour les forcer à le servir pour l’éternité. Cette idée lui plaisait bien plus. Il se prépara donc, pas de subterfuge, ce n’était pas nécessaire, les mortels ne pouvaient rien contre lui, il les affronterait de front, et il gagnerait.

Il prit forme humaine, bien plus passe-partout, même s’il n’était pas gêné qu’on le voit sous sa forme démoniaque. Il restait tout de même reconnaissable avec son imposante armure de plates, ses grandes ailes membraneuses déchirées, et sa peau grisâtre. Il se rendit au cimetière, le froid glaçant de la nuit ne lui faisant pas le moindre effet. Il avait tout de même pris la précaution d’ériger autour de lui des protections magiques, juste au cas où les mortels se montraient assez puissants pour en faire usage. Mais même la magie ne l’atteindrait pas, il prendrait plaisir à voir l’espoir s’effacer de leurs yeux, et la terreur les gagner. Il huma l’air frais, et expira dans un nuage de buée, puisque personne n’était encore présent, il se concentra pour repérer des formes de vie alentour. S’il repéra bien quelqu’un, impossible de dire s’il s’agissait de son adversaire. Il prit dont la parole d’une voix puissante, chargée de magie destinée à pénétrer les pensées de la cible pour la pousser à obéir. Difficile de dire si la personne serait assez faible pour tomber face à un sort aussi basique, car il est bien plus efficace lorsque la personne a confiance en le lanceur, mais il ne perdait rien à essayer.

« Sors de ta cachette, petite souris… Je suis venu, devant toi se tient Harzhan, c’est toi qui m’a fait chercher n’est-ce pas ? Je vais faire en sorte que tu regrettes ta folie pour le restant de tes jours, je pense que tu n’imagines pas à qui tu as à faire. J’espère que tu es venue avec des alliés au moins, m’affronter seul serait inutile. Mais puisque je suis magnanime, je pourrais consentir à te laisser la vie sauve si tu jures de me servir, dans le cas contraire, tu subiras mille tourments... »

Il laissa ses mots se répandre aux alentours, plus qu’à attendre de voir si quelqu’un sortait de sa cachette, ou bien si l’assaut serait donné, mais dans tous les cas, il n’avait aucune intention de perdre. Il tuerait tous ses adversaires l’un après l’autre, et même s’il venait à mourir, lui pouvait revenir à la vie pour continuer le combat. Cette nuit s’annonçait amusante pour le démon.




Dialogues de Harzhan: #990000


Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 581
Expérience : 2065
Féminin Âge RP : 15

♦ Politique : 70
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Scorpion géant [Emblème de faction] [Modifié] +300, 100, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
2245/2245  (2245/2245)
Vitesse: 713
Dégâts: 1588

MessageSujet: Re: Coup de grâce [PW Harzhan]   Mer 15 Nov 2017 - 12:09

À moitié dissimulée dans l’ombre d’une ruelle, Axe guettait son invité, une cape fourrée sur les épaules. Le vent de Kastalinn était une véritable plaie pour la simple mortelle qu’elle était ; froid, insidieux et désespérément humide, il semblait capable de s’infiltrer partout, y compris sous ses fourrures. Elle roula des épaules pour rajuster son manteau et changea de position avec un soupir. Déjà une heure de guet et le démon ne daignait pas se montrer…soit il se faisait désirer, soit il avait cru à une embuscade et avait préféré éviter de se rendre au rendez-vous. Elle était pourtant venue seule. Collaborer sur ses contrats ne faisait pas partie de ses habitudes, encore moins quand il s’agissait d’un pactole comme celui qu’on lui avait promis en récompense. Plutôt crever que de partager une aubaine pareille. Une fois le démon hors d’état de nuire, elle pourrait s’offrir à la fois quelques vacances et un nouveau panel d’armes, l’ancien n’étant plus vraiment adapté à ses nouvelles conditions physiques. Je pourrais tenter la hache de guerre ou alourdir un peu ma faux. Voir même me faire fabriquer un marteau et apprendre à le manier avec Saigo, il devrait être capable de me donner quelques bases si j’en choisis un qui fonctionne de près ou de loin comme une faux d’exécuteur.

Alors qu’elle révisait mentalement son inventaire d’armes et en pesait les pour et les contres, Axe sentit une aura pesante se profiler non loin et esquissa un sourire. Enfin…Elle recula à l’abris de l’ombre de la petite ruelle sombre et s’adossa au mur le plus proche, laissant son hôte s’avancer au centre de la ruelle pour le jauger un peu. Il avait l’air plus fort que la dernière fois. Plus malsain.

"Sors de ta cachette, petite souris…"

Un ordre clair serpenta jusqu’à l’esprit de la mercenaire, qui sourit de plus belle. Il n’avait pas besoin d’appuyer ses propos avec un maléfice, elle aurait fini pas se montrer de toute manière. Mais puisqu’il avait envie de tirer son monologue, elle le laissa faire, notant au passage qu’il semblait extrêmement sûr de lui. Pour un homme qui avait survécu à un assassinat de la Congrégation sans séquelles, c’était compréhensible, mais…ça finirait sans doute par le perdre. Les cibles trop sûres de leur potentiel étaient celles qui mouraient le plus vite.
Le demi-démon termina de pousser son numéro d’intimidation et se tut dans l’attente d’une réponse, patientant le temps que son sort manipulateur fasse effet. Le sourire aux lèvres, Axe dégaina sa faux et inspira profondément.
C’est parti.

"Ne t’inquiète pas, Harzhan, je ne te retiens pas longtemps. "

Son arme posée négligemment en travers de l’épaule, la maîtresse d’arme s’avança dans la lumière pour permettre à son interlocuteur de la voir. Elle n’était pas venue bardée de lames comme elle le faisait d’habitude et ne portait qu’une armure légère sous son manteau noir, en complète opposition avec les plaques dont s’était équipé le corrompu.

"Ainsi, continua-t-elle en balayant le corrompu des yeux, on dit vrai, tu as survécu à ton précédent contrat. J’en étais, tu te souviens ?"

C’était peu probable. Elle n’avait pas attaqué et s’était contentée de virer les quelques stryge noirs présents, puis de régler le début d’incident diplomatique qui avait failli éclater entre les mercenaires et les exécuteurs. Ces derniers n’avaient pas apprécié cette intrusion sur leur territoire, qui plus est pour leur voler leur proie.

"C’est…surprenant. Je viens terminer ce que mes compagnons et moi avions commencé. Passons donc sur ta proposition de me faire ta larbine pour l’éternité, je pense que tu connais déjà la réponse…Navrée."

Prudente, Axe se tenait à distance respectueuse du corrompu. Elle n'engagerait pas pour l'instant, il était un peu trop confiant ; soit il se protégeait sans qu'elle ne puisse le voir et elle risquait de se heurter à des complications, soit il était simplement arrogant, et son premier assaut le tuerait de toute façon. Mais enfin, elle n'était pas pressée, et la tête sur laquelle son contrat était tombé avait l'air d'être une sacré spécimen dans son genre. Le temps d'analyser un peu sa réaction et de décider d'une approche sûre, autant en profiter ; ce n'était pas tous les jours qu'on croisait un démon, après tout.
Sous son manteau, le poignard sacrificiel se mit soudain à palpiter doucement, et Axe sentit une chaleur diffuse se propager autour de l'arme malgré la toile dans laquelle elle l'avait enveloppée. Même si il lui avait parfois semblé remarquer des pulsations de ce genre, c'était la première fois que l'arme se manifestait ainsi. Conservant une expression neutre malgré sa surprise, la mercenaire porta une main au paquetage et tapota le tissus avec malice, amusée. Patience, toi, c'est bientôt ton tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 417
Expérience : 1767
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1996/1996  (1996/1996)
Vitesse: 264
Dégâts: 35%

MessageSujet: Re: Coup de grâce [PW Harzhan]   Mer 15 Nov 2017 - 17:44

Le démon sourit à l’approche de sa proie, seule. Brillant d’arrogance comme seul un démon pouvait l’être, il considéra déjà la partie terminée. La créature qui habitait le corps de Harzhan était ancienne alors que le monde était jeune, qu’avait-elle a craindre d’une simple mortelle armée d’une arme physique, alors qu’il avait réussi à prendre possession d’un démonologue de haut rang ? Son corps immortel ne craignait rien, il ne détectait pas la moindre magie, elle se jetait simplement à sa mort.

« Ainsi, on dit vrai, tu as survécu à ton précédent contrat. J’en étais, tu te souviens ? »

Cette remarque arracha un rire au démon, il ne se rappelait pas d’elle, mais il se souvenait très bien de ce jour.

« Je ne me rappelle pas t’avoir vue, mais alors cela signifie que tu as contribué à mon ascension. Je devrais donc te remercier pour cela… Oui, c’est vrai, vous m’avez « tué » ce jour-là, ou plutôt vous avez tué l’ancien propriétaire de ce corps. Cela faisait longtemps que j’essayais de le faire céder, et même s’il a mené plusieurs actions regrettables pour lui sous ma tutelle, je n’ai jamais pu avoir la pleine possession de son corps… jusqu’à ce que vous le tuiez. Il a dû faire appel à une grande quantité d’énergie démoniaque pour se remettre, et là j’ai agi. Alors… merci »

Le démon fit une révérence moqueuse, il n’avait bien sûr aucune gratitude envers cette femme. Il la voyait hésitante, elle se méfiait, et elle faisait bien. Il n’avait qu’à la laisser venir assez près, dans son piège tendu spécialement pour elle. Si jamais elle venait trop près, il pourrait se servir de son écrasante pression magique pour l’immobiliser, et alors lui arracher son âme. Elle avait rejeté sa proposition, mais le démon cruel n’avait pas l’intention d’en rester là. La forcer à agir contre son gré, cela la ferait sans doute énormément souffrir, et il se délectait de la souffrance d’autrui. Il la sous-estimait très largement, ignorant tout de l’arme qu’elle tenait cachée et qui serait sa seule chance de victoire. Il ne pensait pas pouvoir perdre, pas une seule seconde, car la jeune femme n’était qu’une mortelle sans magie, même si elle en avait eu cela n’aurait rien changé ; contrairement à Harzhan, lui possédait une magie d’un tout autre niveau.

« Bien, je pourrais en finir vite, mais je préfères te laisser une chance, tu as un coup pour m’abattre. Je ne me défendrai pas. »

Il n’avait rien à craindre, a peine essaierait-elle quoi que ce soit qu’il paralyserait son corps de sa magie, et alors il aurait tout son temps pour lui la torturer, et extirper son âme. Dans le pire des cas, sa régénération prendrait le relais pour le soigner et il en finirait. Il sourit a son adversaire, conscient qu’il avait déjà gagné.

***

Les arbres défilaient devant la silhouette qui courait à une vitesse surhumaine. Elle se laissait guider par l’aura qu’elle avait ressentie un peu plus tôt, et fonçait vers Kastalinn. Elle porta le regard vers son poignet, vers le bracelet qu’elle portait, orné d’une pierre verte semblant contenir de la brume. Emmitouflée dans une grande cape et un capuchon, difficile de la décrire, encore plus en raison de la nuit tombante. Elle était animée d’une seule pensée : « Pourvu que j’arrive à temps ».




Dialogues de Harzhan: #990000


Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 581
Expérience : 2065
Féminin Âge RP : 15

♦ Politique : 70
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Scorpion géant [Emblème de faction] [Modifié] +300, 100, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
2245/2245  (2245/2245)
Vitesse: 713
Dégâts: 1588

MessageSujet: Re: Coup de grâce [PW Harzhan]   Mar 21 Nov 2017 - 21:29

"Un coup ?"

Axe jeta sa faux à ses pieds et retourna un sourire amusé à son interlocuteur.

"Pauvre diables de démons, votre orgueil signera votre perte !"

Visiblement, le poisson était encore plus imbu de sa personne qu'escompté. Ses deux monologues consécutifs le confirmaient, en plus de dévoiler un petit lot d'informations bienvenues : la nature de la possession d'Harzhan, qui était passé de partielle à complète depuis peu, la grande quantité de magie dépensée pour parvenir à ce résultat et enfin l'implication de la congrégation dans le processus qui avait permis au démon qui habitait le corrompu de prendre le pas sur son hôte. Ainsi, il avait subi un grand changement métabolique tout récemment et avait en plus été forcé de consommer beaucoup de magie d'un coup...Axe ne s'intéressait que très peu aux magies diverses et encore moins à la démonologie, mais ce qu'elle en avait retenu était suffisant pour qu'elle sache à quel point le processus avait dû être coûteux en énergie. S'il s'obstinait à rouler des mécaniques par principe, Harzhan n'était en revanche peut-être pas  aussi invincible que ce qu'il clamait, donc. De l'auto persuasion ?...C'est adorable.
Enfin ! À présent qu'il était pris dans les filets d'Axe jusqu'au cou, ne restait plus à la mercenaire qu'à mettre un point final à sa trop longue existence d'un bon coup de poignard sous le plexus.

Sous son manteau, elle sentait d'ailleurs l'arme sacrificielle réagir à l'échange avec de plus en plus d'ardeur, palpitant par vague comme sous le coup d'un excitation montante. Elle le tira de sous l'étoffe fourrée et jeta le tissu qui l'enveloppait à terre, avançant lentement vers le demi-démon pour limiter la distance qu'elle aurait à parcourir pour frapper ; même si l'orgueil de l'intéressé voulait en principe qu'il lui laisse réellement le premier coup, insecte qu'elle était, il n'était pas exclu qu'il retourne sa veste au dernier moment - on était un démon ou on ne l'était pas, après tout. Il lui fallait donc être en mesure de faire ça vite et bien, de préférence avant qu'il n'ait le temps de réagir

Ses yeux balayèrent l'armure de plaque qui lui couvrait le torse et elle en identifia les failles rapidement, ricanant intérieurement en se rendant compte du nombre d'imprudences qu'avait commis son forgeron. Belle et imposante, elle l'était, pour sûr. Inquiétante aussi. Mais efficace ? Contre des attaques magiques et des armes contondantes, sûrement...mais c'était tout. Bardée d'interstices aussi aguicheurs les uns que les autres, l'armure était un véritable appel aux coups de lame bien placés.

"Avant de te laisser planter sans rien faire, marmonna Axe distraitement en ajustant mentalement les dernier paramètres de son assaut, m'est avis que tu devrais te demander pourquoi c'est une simple mercenaire qu'on envoie t'achever et pas un haut mage ou une connerie du genre. La remise en question est une philosophie nécessaire quand on a l'habitude de se surestimer un peu, paraît-il."

Et sur cette dernière pique, la jeune fille se jeta en avant sans prévenir, lame pointée vers le bas-ventre du démon.

La seule chose qui l'empêcha d'être paralysée par les sorts du corrompu fut l'impressionnante détonation magique qui la souffla en arrière quand le poignard rencontra l'aura d'Harzhan, bien plus lumineuse que sonore. Projetée violemment contre un mur, Axe saisit son crâne au supplice et tituba pour retrouver son équilibre, le regard brouillé ; elle n'entrevit que peu du bras de fer qui opposa la puissance de l'arme sacrificielle et celle de sa cible et en comprit encore moins, déjà assez inculte en la matière pour en plus devoir analyser ce qu'elle voyait à moitié assommée. Le coutelas semblait comme figé à quelques centimètres de la poitrine du corrompu, sa lame suintant d'un nuage de glyphes occultes orientée droit vers le coeur de l'intéressé. Même de la part de ce genre d'armes gorgée de magie à les en dénaturer complètement, c'était un comportement surprenant. Axe grogna, peu convaincue par la pertinence de la scène qui se déroulait sous ses yeux.
Malgré sa confusion, elle rafla à terre la faux qu'elle avait laissé tomber au début de la confrontation et s'y appuya pour terminer de rassembler ses esprit, projetant de terminer le travail d'un bon coup de taille ou deux si Harzhan parvenait à repousser l'arme dardée sur son coeur. Il avait déjà claqué une grande partie de sa magie pour dégager l'esprit de son hôte du corps qu'il habitait, se débarrasser du poignard risquait de terminer de l'affaiblir...C'était à ce moment qu'elle frapperait, et dans le dos cette fois.

Un hurlement de douleur soudain informa la mercenaire que le soin risquait de ne pas être nécessaire et elle sourit, satisfaite. Voilà qui était fait.


Dernière édition par Axe le Lun 27 Nov 2017 - 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 417
Expérience : 1767
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1996/1996  (1996/1996)
Vitesse: 264
Dégâts: 35%

MessageSujet: Re: Coup de grâce [PW Harzhan]   Mer 22 Nov 2017 - 19:05

Le démon attendait, inconscient de ce que préparait la mercenaire qui lui faisait face. Des années, non, des millénaires de vie l’avaient rendu arrogant à l’extrême, comme tous ceux de sa race. Il ne pouvait imaginer mourir de la main d’une mortelle, car pour lui il n’y avait aucune chance qu’elle puisse lui faire du mal. Il pouvait régénérer toutes les blessures, même mortelles. Ses belles paroles sur la remise en question ne firent que lui arracher un rictus. Elle était trop confiante, pour lui, c’était simplement le signe qu’elle n’avait jamais rencontré de démon, et qu’elle ne savait pas à qui elle avait à faire. Il la laissa lancer son assaut, préparant son piège mortel pour la cueillir. Il ne vit que trop tard l’éclat caractéristique de l’Anathème, et à peine celle-ci rencontra son aura magique, elle se mit à la dévorer dans une explosion gigantesque. L’arme se ficha dans la poitrine du démon, faisant fi de ma protection offerte par sa lourde armure, alors que Axe était projetée violemment au loin.

« Noooooon !! Comment est-ce possible ?! Cette arme ne devrait pas exister encore !! »

Le démon vociférait, en proie à une vive douleur alors que des flammes vertes commençaient à le recouvrir. Il essayait en vain d’extirper la lame de son torse, sa peau fumant au contact de l’arme, ses traits démoniaques de moins en moins humains alors que l’illusion qui dissimulait son vrai visage se dissolvait. C’est alors qu’une silhouette encapuchonnée apparut, arrachant un bracelet qu’elle portait à son poignet, elle le tendit vers le démon et se lança dans une incantation complexe dans une langue inconnue. Des filaments de puissance émanèrent de la pierre verte qui ornait le bracelet pour rejoindre le démon, lequel tourna son regard vers la silhouette. Son regard assassin traversa la femme alors qu’il comprit ce qu’il se passait, mais il ne pouvait rien y faire.

« Non ! Je vais tous vous éliminer ! Vous ploierez le genou devant nos légions infinies ! Vous allez mourir ! Ah ! Ahhhhhhh ! »

Le corps du démon se fissura en de multiples failles vertes luminescentes, les flammes enveloppèrent son corps avant qu’il n’explose, laissant partout autour des flammes vertes léchant le sol sans se propager. La silhouette encapuchonnée rejeta sa cape en arrière en allant vers les flammes, révélant les traits de la prêtresse qui avait confié son contrat à Axe. Elle alla vers l’épicentre des flammes et se pencha vers le sol, révélant un homme aux ailes membraneuse et aux cheveux de cendre.

« Seigneur Harzhan ? Vous m’entendez ? »
« Je… suis vivant ? Nyl… Oui ça va, aide-moi à me relever. »

Il passa son bras derrière le cou de la prêtresse et elle l’aida à se remettre debout. Le torse nu, car son armure pectorale avait explosé, présentait de nombreuses cicatrices ordonnées en complexes runes. Des cornes ornaient son visage et ses bras, notamment le gauche, présentaient des sortes d’écailles semblables à de la roche, pareilles à la peau d’un démon. Il paraissait affaibli, et plutôt désorienté, encore sous le choc. Il remarqua la mercenaire qui les regardaient d’un air circonspect. Il fit signe à son amie de le rapprocher. Elle s’entêtait à l’appeler seigneur, alors qu’il n’aimait pas cela, mais ça lui était égal alors il ne s’entêtait pas à la reprendre.

« Je pense… que nous lui devons quelques explications. »

La prêtresse hocha la tête, et d’un mouvement de main l’illusion qui enveloppait son corps se dissipa, révélant une elfe vêtue d’une tenue de combat fonctionnelle en cuir. Son torse était suffisamment découvert pour qu’on puisse y voir des cicatrices similaires à celles de Harzhan, et elle possédait deux cornes longues poussant sur son crâne vers le haut.

« Veuillez m’excuser pour cette mascarade, mon véritable nom est Nyleanas, mais si je m’étais montrée à vous sous ce jour, je craignais le pire. Je ne suis pas votre ennemie, j’ai simplement consenti à sacrifier ce qu’il me restait pour obtenir assez de pouvoir pour affronter les créatures qui ont tué mon mari… »

Elle détourna le regard, visiblement gênée de parler de cela. Devant son malaise, Harzhan prit la parole d’une voix faible, mais néanmoins posée.

« Nyleanas est venue me trouver après le drame. Je lui ai offert de combattre ces forces occultes sous ma tutelle… Contrairement à elle, qui a simplement ingéré un cœur de démon pour obtenir ses pouvoirs, j’étais fusionné à une de ces créatures, ce qui était autrement plus dangereux. J’ai passé ma vie à étudier la démonologie, je connaissais les risques, c’est pourquoi j’avais préparé un second plan. J’ai séparé un fragment de mon âme que j’ai placée dans la gemme qu’elle portait, et lui ai indiqué où trouver cette arme qu’elle t’a donné. Je ne pensais pas que ça marcherait honnêtement, je supposais que mon corps serait détruit, au lieu de cela le démon qui l’habitait à été détruit, mais il m’a laissé des traces de sa présence visiblement… Je ferais avec. »

Il regarda ses bras, après tout, même s’il s’agissait clairement d’une mutation démoniaque, il y avait certainement du bon à cela. Nyleanas reprit la parole.

« Je ne pouvais le faire moi-même, l’Anathème que je vous ai donnée a été forgée pour détruire les démons, le simple fait de la tenir, même à travers le tissu, je la sentais essayer de drainer mon énergie. C’est pourquoi j’avais besoin de quelqu’un comme vous. »
« Mais je me demande… Etais-ce vraiment le seul appât du gain qui vous a intéressée ? Bien sûr Nyleanas va vous donner votre récompense, mais je connais peu de gens qui iraient sciemment affronter un démon pour de l’argent. Si je peux faire quoi que ce soit d’autre pour vous, vous me verriez heureux d’accéder à votre requête. »




Dialogues de Harzhan: #990000


Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 581
Expérience : 2065
Féminin Âge RP : 15

♦ Politique : 70
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Scorpion géant [Emblème de faction] [Modifié] +300, 100, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
2245/2245  (2245/2245)
Vitesse: 713
Dégâts: 1588

MessageSujet: Re: Coup de grâce [PW Harzhan]   Dim 26 Nov 2017 - 20:36

Alors qu'Axe observait d'un œil mauvais le démon tenter en vain d'extraire le poignard de sa poitrine, à peine remise du choc qui l'avait éjectée loin de sa victime, un nouveau personnage fit son apparition. Encapuchonnée et dissimulée sous une longue cape sombre, la silhouette s'approcha du démon et commença à incanter dans une langue étrange dont Axe ne comprenait pas un traître mot, à la fois suave et terriblement cassante. Un langage démoniaque ? La mercenaire fronça les sourcils et se prépara à attaquer la nouvelle venue, croyant à un renfort inattendu ; elle savait que le démon avait déjà créé un pantin pensant capable de le défendre, qui plus est possédant un corps féminin. La mercenaire leva sa faux. Si c'était elle, il allait être nécessaire de l'abattre également.

Soudain, l'inconnue leva un bracelet auréolé d'une lumière verte et le démon hurla de plus belle, dévoré par une incantation plus agressive que les autres. Son enveloppe factice sembla se fissurer et une gerbe de flammes du même vert que l'artefact surgit de l'intérieur du corrompu supplicié, indéniablement magiques. Axe, les yeux braqués vers la scène, décida de figer son mouvement. La femme était-elle en train d'aider Harzhan à restaurer son apparence démoniaque ou terminait-elle ce qu'Axe avait commencé avec ses maigres aptitudes en la matière ? Les contorsions douloureuses du démon ne trompaient pas, il souffrait le martyr. Mais cela ne signifiait pas qu'il était tout à fait vaincu. Pour beaucoup de lycanthropes, la transformation était une véritable torture, leurs os et leurs muscles se disloquant vite et violemment faute d'avoir appris à se contrôler - Axe était passée par cet étape et en portait encore les séquelles. Cet instant désagréable passé, cependant, ils gagnaient assez en force et en férocité pour massacrer une dizaine d'hommes armés, parfois même plus. Alors...?

« Non ! Je vais tous vous éliminer ! Vous ploierez le genou devant nos légions infinies ! Vous allez mourir ! Ah ! Ahhhhhhh ! »

Axe leva un sourcil et recula de quelques pas, rassurée. Tout cela ressemblait fort à une agonie.
Soudain, le corps du démon se consuma entièrement et s'évapora dans un nuage nauséabond, ne laissant derrière lui qu'une frêle dépouille aux tempes grisonnantes. C'était sûrement l'aspect qu'avait présenté le corps d'Harzhan avant d'être miné par la possession. Révélant son visage, la femme se pencha sur le corps inanimé et lui murmura quelques mots - Axe les saisit sans grand mal, aidée par son ouïe de thérianthrope...tout comme elle entendit très clairement la réponse du supposé cadavre. La maîtresse d'armes poussa un profond soupir en reconnaissant la prêtresse qui l'avait engagée et s'adossa au mur le plus proche, les mains croisées sur le manche de sa faux. De toute évidence, on l'avait roulée.

Dépêchez-vous, siffla-t-elle quand Harzhan lui proposa des explications. Même si j'ai l'impression qu'elle est sur le point de changer, ma mission est toujours de vous abattre. Et je n'ai aucune preuve que vote acolyte ne soit pas l'illusionniste que vous avez créée il y a peu.

Bien évidemment, il y avait peu de chances que ce soit le cas. Le démon était vaincu. Axe ne sentait plus l'aura de puissance pure qui l'enveloppait sous sa forme démoniaque et la jeune femme qui l'aidait à se relever avait l'air aussi malfaisante qu'un agneau.
L'ultime changement d'apparence de l'intéressée finit de la convaincre, appuyée par ses propres explications puis celles de celui qu'Axe devina être son mentor en démonologie. Elle n'était qu'une elfe au veuvage un peu trop récent pour que l'étincelle de tristesse au fond de son regard échappe à la lycanthrope, dernière touche de sincérité qui manquait à le jeune fille pour se détendre totalement. Une simple âme éplorée. Sans intérêt. Toute menace écartée, Axe passa sa faux dans son dos et la boucla à son baudrier, puis s'avança vers le démon déchu qui continuait de se justifier.

"Ne me proposez pas trop vite vos services, démoniste. Je suis gourmande."

Son avertissement lancé, la mercenaire jeta un regard en coin vers le stryge, dont le corps tout entier avait été marqué par la magie noire du démon. Elle surprit les coups d’œil nerveux qu'il jetait à ses bras particulièrement touchés et se redressa avec un rictus moqueur, plantant un regard inquisiteur dans celui de son interlocuteur harassé.

"D'ailleurs, j'ai l'impression que c'est vous qui avez besoin d'un coup de main pour le moment. Passez-le moi, Nyleanas."

La demi-démone hésita un instant, puis consentit à laisser la mercenaire passer un bras sous les épaules d'Harzhan pour l'aider à clopiner vers un coin plus sombre de la petite place.

"J'imagine que vous ne vous logiez pas à l'auberge du coin quand vous étiez encore possédé, glissa-t-elle au démon. Guidez-moi jusqu'à votre repaire, on avisera de ce que vous pouvez faire pour moi là-bas."


Dernière édition par Axe le Lun 27 Nov 2017 - 20:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 417
Expérience : 1767
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1996/1996  (1996/1996)
Vitesse: 264
Dégâts: 35%

MessageSujet: Re: Coup de grâce [PW Harzhan]   Dim 26 Nov 2017 - 23:44

« Ne me proposez pas trop vite vos services, démoniste. Je suis gourmande. »

Harzhan sourit à ces mots, lui aussi avait été gourmand de pouvoir, et ça avait failli lui coûter la vie. Il se demandait jusqu’à quel point elle pouvait être gourmande, comme elle disait. Quand elle demanda a Nyleanas de lui passer Harzhan, celui-ci hocha la tête pour signifier à se seconde que tout irait bien. Si elle avait voulu les tuer, elle aurait pu le faire plus tôt. Nyleanas était une bonne combattante, mais avec un fardeau sur les épaules elle n’aurait eu aucune chance de rivaliser avec la maîtresse d’armes. La traqueuse obtempéra et changea Harzhan d’épaule, le laissant reposer sur Axe. Ce dernier était encore trop faible pour réussir à marcher plus de quelques pas seul.

« Guidez-moi jusqu'à votre repaire, on avisera de ce que vous pouvez faire pour moi là-bas. »

Bonne capacité de déduction, nota Harzhan. Elle avait facilement conclu qu’il avait un repaire secret, et même s’il aurait préféré qu’il le reste, il lui devait bien de le lui présenter. Après tout, il comptait le quitter sous peu, et donc il ne revêtait plus de grande importance. Il la guida donc jusqu’à son repaire qui se trouvait non loin, car le cimetière était peu fréquenté. Il désactiva les protections magiques qui auraient pulvérisé Axe si elle était entrée et l’invita à entrer à l’intérieur de la caverne. Il y avait encore une odeur de sang dans l’air, mêlée à quelques aromes de plantes rares et odorantes dont il s’était servi pour confectionner des potions. Un bureau supportait une pile de grimoires, pour la plupart renfermant des savoirs interdits car traitant de la démonologie ou de la magie noire en général. Au moins il n’y avait pas de cadavre à l’intérieur, le démon était assez minutieux à ce niveau-là. Nyleanas était restée à l’extérieur, sur la demande de Harzhan, et elle montait la garde. Derrière ses airs fragiles, c’était une battante et une redoutable guerrière.

« Bien, nous sommes seuls. Vous parliez de gourmandise, j’espère pouvoir assouvir votre faim. Dites-moi tout, si vous avez tenu à venir ici, je suppose que vous avez une idée derrière la tête, qu’est-ce qui vous intéresse ? Je n’ai qu’une parole, après tout, vous m’avez sauvé. »

Il s’éloigna d’elle en titubant et s’accrocha à la table en bois sur laquelle étaient entreposés les grimoires. Il se laissa tomber sur la chaise, son corps encore trop faible pour tenir debout trop longtemps. Il regarda Axe de sa position légèrement plus basse avant de reprendre la parole.

« Vous proposer mes services ne me pose aucun souci, même si je ne vous cache pas que dans mon état certaines requêtes pourraient être compliquées à réaliser immédiatement. Mais si vous avez tenu à venir ici, c’est sans doute que vous ressentez un certain attrait pour la magie, je me trompe ? »

Il l’invita ensuite à s’approcher pour s’asseoir avec lui sur l’autre chaise, ce qui serait une position plus confortable pour discuter, même si leurs assises étaient de piètre facture. Il était curieux, c’était dans sa nature, il se demandait ce que la maîtresse d’armes allait bien pouvoir lui demander comme service.

« Et je n’ai pas besoin de tant d’aide que cela, c’est juste que mon corps est mort au moment où vous avez planté l’anathème dedans. Je sens déjà mon âme se réharmoniser avec celui-ci, ca prendra du temps avant que je ne recouvre toutes mes forces, mais dans quelques heures je devrais être capable de marcher, au moins avec un appui. C’est un sort très complèxe, de pouvoir arracher un fragment de son âme pour s’en servir comme seconde vie, vous savez. Je suis le premier surpris que ça ait fonctionné. Mais revenons-en au sujet principal : que puis-je faire pour vous remercier de votre aide ? »




Dialogues de Harzhan: #990000


Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 581
Expérience : 2065
Féminin Âge RP : 15

♦ Politique : 70
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Scorpion géant [Emblème de faction] [Modifié] +300, 100, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
2245/2245  (2245/2245)
Vitesse: 713
Dégâts: 1588

MessageSujet: Re: Coup de grâce [PW Harzhan]   Mar 12 Déc 2017 - 0:09

...
Le repaire du démon -de l'ancien démon- n'était pas dissimulé trop loin, fort heureusement. Axe souffrait encore de la blessure au crâne dont elle avait écopé durant l'affrontement, elle avait besoin de reprendre ses esprits avant d'engager des négociations sérieuses. Tout reconnaissant qu'il était, le démoniste n'en demeurerait sans doute pas moins récitent à certaines des idées qui commençaient à germer dans son esprit - vu l'opportunité, elle n'allait pas y aller de main morte. Cet...anathème qu'il avait utilisé, ces histoires d'âmes préservées, les hybridations qui semblaient êtres possibles entre humain et démon pour créer des êtres aux capacités augmentées, tout cela était alléchant. Il avait laissé échappé que son chien de garde éploré avait ingéré un coeur de démon après la mort de son mari ; Axe en déduisait que croiser magie démoniaque et corps organique était possible et même relativement courant, compte tenu de l'état de la jeune stryge blanche qu'elle avait rencontrée sur la Red Sun Belt un peu plus tôt dans l'année. Mais magie démoniaque et corps inanimé ? Lier une âme à une arme et même fabriquer une arme avec un fragment d'âme était possible également, après tout. Par tous les dieux...Les possibilités étaient toutes plus attractives les unes que les autres.

Nyleanas fut laissée à l'entrée du repaire, un antre inquiétante située aux abords du cimetière. Après qu'Hazhan eût désactivé les pièges magiques qui en gardaient l'accès, il entraîna sa jeune hôte à travers la caverne suintante d'énergie magique jusqu'à atteindre un bureau chargé d'ouvrages et de parchemins noirs de schémas et d'annotations. Beaucoup de documentation et une part de ses recherches personnelles, sans doute. Et dire que tout cela se faisait au nez et à la barbe des fiers miliciens.

« Bien, nous sommes seuls. Vous parliez de gourmandise, j’espère pouvoir assouvir votre faim. Dites-moi tout, si vous avez tenu à venir ici, je suppose que vous avez une idée derrière la tête, qu’est-ce qui vous intéresse ? Je n’ai qu’une parole, après tout, vous m’avez sauvé. »

« Doucement, l'ami. On ne contente pas mon appétit facilement. »

Axe laissa son interlocuteur rejoindre difficilement son bureau et s'affaler sur le siège qui y était rangé, balayant l'endroit des yeux. Beaucoup de choses s'étaient passées ici. Si la mercenaire réussissait à convaincre Harzhan travailler encore un peu pour elle, quelques-unes seraient encore à y faire, après quoi le démon migrerait sûrement vers une nouvelle cache connue seulement de lui et de ses acolytes.

« Vous proposer mes services ne me pose aucun souci, même si je ne vous cache pas que dans mon état certaines requêtes pourraient être compliquées à réaliser immédiatement. Mais si vous avez tenu à venir ici, c’est sans doute que vous ressentez un certain attrait pour la magie, je me trompe ? »

Mais que voilà un interlocuteur éclairé. Prenant place en face du démoniste qui continuait de parler, Axe déboucla sa cape et la jeta en travers de son accoudoir, réfléchissant à sa question. Il touchait un point sensible. La maitresse d'armes n'aimait pas la magie car elle lui était inaccessible en qualité d'humaine, ou de semi-humaine, dépourvue de pouvoirs. Les mages et leurs artifices flamboyants l'agaçaient presque autant que leur manie d'attaquer de loin les guerriers contraints de les attaquer de front ; elle-même avait finalement choisi de croiser son sang avec celui d'un lycanthrope pour bénéficier de la force que le virus offrait à ses porteurs, lassée d'encaisser. Cela signifiait-il que la magie ne l'attirait pas ? Grands dieux, non. Elle désirait la magie. Tout comme elle désirait tout ce qui la rendait plus forte et plus meurtrière, à la différence près que les armes ne s'achetaient pas de la même manière que le Pouvoir. C'était sans doute cette inaccessibilité provisoire qui la rendait amère vis-à-vis des sorciers et autres utilisateurs des énergies ésotériques de Dùralas. Provisoire, susurra-t-elle pour elle-même en plissant les yeux. Puis, la mercenaire se reconcentra sur Harzhan.

« Je ne suis pas une utilisatrice de magie. Mais je suis à la recherche d'un médiateur, vous avez vu juste. Une arme. Un artefact. Quoi que ce soit qui me permette de la dominer et de la plier à mes objectifs. »

La maîtresse d'armes croisa les jambes, le regard rivé dans celui de son interlocuteur.

« Vu les antécédents de mes ancêtres, je suis déjà un miracle génétique à part entière, ceci sans compter les modifications répétées que j'ai fait subir à mon organisme ces dernières années. Ingérer une substance démoniaque comme l'elfe me serait fatal à coup sûr. Et même si ce n'était pas cas, j'ai assez à gérer avec ma lycanthpopie pour en plus me permettre d'héberger un résidu de démon. Lier quoi que ce soit de démoniaque à ma chair est donc exclu, malheureusement. »

Plongée dans ses pensées, Axe se racla la gorge et poursuivit.

« Restent mon âme et mes armes. Elles n'ont jamais été ni modifiées, ni parasitées par aucune magie. De l'esprit et de l'acier pur. Si vous acceptez de m'aider à obtenir ce que je veux, et je vous payerai de la manière qui vous plaira si nécessaire, vous aurez carte blanche avec ces deux matières premières. Menez même des expériences si ça peut vous faire plaisir, je vois que vous établissez des recherches assez conséquentes - tant que j'ai ce que je veux, je peux être votre cliente ou votre cobaye, au final ce sera gagnant-gagnant pour nous deux. J'avoue ne m'être jamais renseignée à propos de la magie démoniaque avant notre contrat, et encore, je ne l'ai fait que partiellement pour savoir à quoi m'en tenir. Éclairez-moi donc. Y a-t-il déjà eu des cas de fusion comme j'en décris, entre démon et arme ? Doit-on poser un appât sur l'acier pour qu'il devienne assez attractif et qu'un démon accepte d'y loger, ou l'y contraint-on ? Ou peut-être une promesse de massacres répétés est-elle suffisante ? Faut-il reforger l'arme pour renforcer son lien avec le futur propriétaire, puis conclure un pacte avec...peu importe ce qui habitera le métal par la suite, ou la magie démoniaque se passe-t-elle de ce genre d'artifice ? Et vos anathèmes, sont-ils la matérialisation du morceau d'âme dont vous vous êtes amputés ou une arme sacrificielle déjà existante servent de récipient ? De quoi un démon se nourrit-il, d'âme, de sang, de chair, de mort, de peur ? Que peut-on lui promettre pour qu'il accepte de partager sa puissance ? »

La gorge sèche, Axe arrêta de débiter les interrogations qui envahissaient son esprit au fur et à mesure que ses délires de puissance prenaient le pas sur sa raison, réprimant un début de migraine d'une grande inspiration. Elle soupira et s'enfonça dans son siège en fermant les yeux, massant sa tempe droite du pouce.

« Êtes-vous intéressé, quoi que vous ayez retenu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 417
Expérience : 1767
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1996/1996  (1996/1996)
Vitesse: 264
Dégâts: 35%

MessageSujet: Re: Coup de grâce [PW Harzhan]   Mar 12 Déc 2017 - 18:39

Harzhan écouta la demande de son interlocutrice jusqu’au bout, ses paroles lui rappelaient une époque qui lui semblait lointaine, où lui-même avait fini par entacher son âme pour un peu plus de puissance. Ca avait été pour lui le travail d’une vie, un long périple, elle demandait à avoir accès à ce pouvoir elle aussi à présent. Cela ne le gênait guère, en fait le fait qu’elle fut attirée par sa magie le surprenait, car peu de gens auraient osé s’en approcher. Il se leva tant bien que mal, fit deux pas hésitants, et d’un mouvement de poignet la chaise sur laquelle il était assis se déplaça pour se poser à côté de Axe, comme si son ombre l’avait trainée et non l’inverse. Harzhan se rassit rapidement, sentait déjà ses jambes fléchir.

« Ma cliente, pourquoi pas, ma cobaye, certainement pas. Croyez-moi, j’ai fait bien des expérimentations ici, souvent avec des résultats désastreux, je n’ai pas l’intention d’aller plus loin sur cette voie. De même entacher votre âme pour la rendre réceptive à la magie risquerait de vous faire vous perdre vous-même, un peu comme moi avant que vous ne me tuiez. Il existe un moyen de lier un démon à une arme physique cependant, mais rien qui se rapproche d’une fusion, on parlerait plutôt d’emprisonnement. »

Hazhan tendit le bras. Si rien ne se produisit visiblement, l’ombre d’un livre flotta jusque dans sa paume, et alors le livre apparut. Un subterfuge simple et efficace pour dissimuler aux yeux de tous des connaissances interdites, car seul une personne qui, comme lui, saurait manipuler les ténèbres, pourrait invoquer le livre. Il l’ouvrit et le présenta à Axe.

« C’est un rituel assez complexe, mais je sais le reproduire. Pour répondre à vos questions, sachez que ce n’est rien d’anodin qu’accueillir un démon dans une arme et la manier au combat. Les démons sont bannis du monde réel, aussi si on leur ouvre une porte, on peut être sûr qu’ils accourront pour la traverser, peu-importe où elle conduit. Le garder scellé dans l’arme est plus difficile, c’est là que le rituel devient trop complexe pour toute personne qui ne maîtrise pas ce domaine de magie. Les démons… »

Il fut pris d’une violente quinte de toux qui le força a arrêter ses mots. En regardant dans sa main, il y vit du sang, la guérison était vraiment lente, il n’y était plus habitué.

« Les démons sont hautains et suffisants, ils n’acceptent pas d’être enfermés, ni d’être dominés. Sachez donc qu’on ne peut conclure de pacte équitable avec eux. En aucun cas vous ne devrez oublier que la présence qui habite votre arme n’est pas votre amie. Quoi qu’il fasse, même s’il essaie de vous séduire de ses mots, même s’il vous offre toute sa puissance, sachez que son seul objectif sera de vous voir céder à son contrôle. On peut les contenir en quelque sorte, tout dépend du démon invoqué. Certains se repaissent des pires dépravations imaginables, d’autres des meurtres et du carnage, d’autres enfin réclament du sang et des âmes. Quoi qu’il en soit, tant que vous le sustentez correctement, il se peut qu’il donne l’impression de vous apprécier. L’avantage d’avoir un démon enfermé dans une arme, c’est qu’il ne peut pas directement vous influencer, pas aussi fortement que si vous le portiez en vous. Vous avez un esprit fort, je ne doute pas que vous arriverez à l’utiliser sans vous laisser aller à lui faire confiance. Cependant, ne laissez jamais un novice toucher votre arme, il vous faudra certainement plusieurs jours d’acclimatation pour pouvoir utiliser de nouveau votre arme avec le démon à l’intérieur, et encore plus pour pouvoir utiliser sa magie sans risques, mais un novice à l’esprit faible pourrait être consumé. »

Harzhan tourna les pages jusqu’à arriver sur l’illustration d’une grande épée à deux mains à l’allure diabolique, hérissée de pointes et portant un œil sur la garde.

« Il y a de nombreuses armes démon célèbres, comme celle-ci. Mais elle nous rappelle aussi que posséder un démon avec soi est un combat permanent. Elle appartenait à un grand soldat humain, et le démon de sang qui l’habitait lui donnait une puissance au combat colossale. Il lui avait fallu des années pour maîtriser à la perfection cette arme, mais on dit qu’il valait cent hommes surentrainés au combat. Pourtant, il a commis la plus sotte des erreurs. Une nuit qu’il avait oublié de ranger son épée hors d’atteinte, sa femme a voulu le faire pour lui. A peine eut-elle touché l’épée que la soif de sang inextinguible du démon la consuma, et elle tua son mari et ses enfants dans un bain de sang, et plusieurs autres personnes avant d’être exécutée… »

Il passa à d’autres pages présentant des croquis sommaires de créatures à l’aspect tantôt repoussant, tantôt attirant.

« Il existe plusieurs types de démons exploitables. Les démons de la destruction confèrent une force immense, mais ils sont les plus durs à canaliser, car ils sont toujours avides de sang et de carnage, et ce trait à tendance à déteindre plus ou moins sur le porteur. Les démons de la luxure exacerbent les sens de leur porteur tout en émoussant ceux de leurs ennemis, si bien que ceux qui les utilisent semblent danser au milieu du champ de bataille, mais ils tentent de pousser leur porteur vers les pires vices. Les démons trompeurs se jouent d’illusions au combat, mais peuvent aussi piéger leur porteur dans des illusions si réelles qu’il ne sait plus où est la réalité. Les démons de la mort sont quasi inexploitables, car ils drainent la force vitale de l’utilisateur, et il n’existe aucun porteur qui ait survécu à l’utilisation d’une telle arme. Tu pourrais t'y risquer, mais c'est énormément dangereux. Enfin les démons des ombres donnent accès à une variété de magie noire, mais sont aussi les plus perfides, c’est un démon comme celui-ci que je portais. »

Il lui laissa un peu de temps pour assimiler toutes ces informations avant de reprendre.

« Une fois ton arme devenue l’hôte d’un démon, le premier contact sera très important. Surtout, ne lui ouvre jamais ton esprit, pendant un bref instant, vous allez pouvoir lire l’un dans l’autre, ce qui scellera le pacte. Il ne faudra pas lui en révéler trop, ni trop peu, et si tu lui plais, il t’acceptera. Il ne t’acceptera que parcequ’il préfèrera mille fois voyager avec toi qu’être prisonnier du pandémonium, pas par sympathie. Comme je te l’ai déjà dit, c’est un lourd fardeau, mais aussi une grande source de puissance. Puisque tu es une guerrière, les démons de la luxure ou de la destruction semblent plus indiqués, car leur magie est plus facile d’usage, et amélioreront tes compétences de combat… Mais il peut être intéressant de considérer les démons magiques pour leur usage qui pourrait prendre un ennemi au dépourvu. Quoi qu’il en soit, le choix t’appartient… »

Il tendit la main vers Axe, pour qu’elle la serre et scelle ce pacte. Il trouvait cette situation ironique, mais il se demandait jusqu’où elle pourrait aller avec une telle arme. Elle semblait déterminée, mais ses explications auraient eu raison de la motivation de bon nombre d’humains. Il la respectait aussi, car elle semblait assez forte pour supporter cela, et était prête à tout pour devenir encore plus forte, si il lui avait proposé tout cela, c’était car il la jugeait apte, autrement il se serait abstenu. Il souriait, non par moquerie, mais par respect envers cette personne prête à affronter une créature infernale pour sa puissance.

« Que décides-tu ? »




Dialogues de Harzhan: #990000


Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 581
Expérience : 2065
Féminin Âge RP : 15

♦ Politique : 70
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Scorpion géant [Emblème de faction] [Modifié] +300, 100, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
2245/2245  (2245/2245)
Vitesse: 713
Dégâts: 1588

MessageSujet: Re: Coup de grâce [PW Harzhan]   Ven 22 Déc 2017 - 23:23

« Il existe plusieurs types de démons exploitables. Les démons de la destruction confèrent une force immense, mais ils sont les plus durs à canaliser, car ils sont toujours avides de sang et de carnage, et ce trait à tendance à déteindre plus ou moins sur le porteur. Les démons de la luxure exacerbent les sens de leur porteur tout en émoussant ceux de leurs ennemis, si bien que ceux qui les utilisent semblent danser au milieu du champ de bataille, mais ils tentent de pousser leur porteur vers les pires vices. Les démons trompeurs se jouent d’illusions au combat, mais peuvent aussi piéger leur porteur dans des illusions si réelles qu’il ne sait plus où est la réalité. Les démons de la mort sont quasi inexploitables, car ils drainent la force vitale de l’utilisateur, et il n’existe aucun porteur qui ait survécu à l’utilisation d’une telle arme. Tu pourrais t'y risquer, mais c'est énormément dangereux. Enfin les démons des ombres donnent accès à une variété de magie noire, mais sont aussi les plus perfides, c’est un démon comme celui-ci que je portais. »

Concentrée sur les propos de son interlocuteur, Axe ignora les quintes de toux violentes dont furent entrecoupées les explications du demi-démon et s'enfonça dans son fauteuil progressivement tandis que le discours se poursuivait, de plus en plus passionnant. Mécaniquement, elle finit par tirer un mouchoir sombre de sa veste et le tendit sans un regard à Harzhan, dont la main et le coin de la bouche étaient toujours tâchés du sang qu'il avait craché.
Destruction, luxure, illusions, mort, ombres. Cela faisait en tout cinq types. L'entraînement d'exécuteur qu'Axe s'apprêtait à recevoir faisaient des démons de la destruction une évidence, voir un passage obligé. Leur appétit sauvage de carnage et de peur était en adéquation avec ses principes comme avec ses activités ; quant à la jouissance qu'ils puisaient dans la destruction pure, elle ne ferait qu'exacerber celle que ressentait déjà la mercenaire en semant le chaos aux côtés de l'Ombre. Un plaisir brut et gratuit. Axe renversa la tête en arrière et ferma les yeux.
Pour ce qui était du plaisir, les démons de la luxure se défendaient. Les sens de la mercenaire, déjà plusieurs fois augmentés, pourraient atteindre leur paroxysme et la hisser au niveau des yeux d'analyste que possédait Saigo et plus haut encore. Toucher, goût, ouïe et odorat bénéficieraient du même traitement, tandis que ses ennemis verraient leur capacités sensorielles s'altérer au simple contact de l'aura du démon. L'utilisation de ce genre de créatures semblait plus délicate mais promettait de servir un des buts premiers de la mercenaire : satisfaire ses désirs.
Trop risqués, les démons trompeurs ne la tentaient pas. La barrière qui la séparait de sa psychose passée était encore trop fine pour qu'elle puisse se permettre de baigner dans des illusions trop réelles, surtout si sa propre arme tentait de l'y entraîner. Ses démons personnels étaient assez retors pour en plus subir la pression d'une puissance extérieure.
Les démons de la mort...étaient attirants. Dangereux, puissants, il excluaient tout relâchement et requéraient une force vitale hors du commun. Seuls les mages aux aptitudes adéquates semblaient en mesure de dominer leur puissance toxique, ce qui les rendaient peu adaptés à la condition d'Axe. Et pourtant... La lycanthrope humidifia ses lèvres, tentée. La force qui coulait dans ses veines depuis son aventure à Wystéria était peut-être suffisante pour combler l'appétit d'un démon de cette engeance, ou au moins pour l'empêcher de drainer son énergie jusqu'à la dernière goutte. C'était un point à ne pas négliger.
Restaient les démons des ombres, orgueilleux et plus perfides encore que leurs congénères. La magie noire avait ses forces comme ses faiblesses, complexe mais efficace. Maîtriser ses rouages demandait malheureusement trop de temps et d'études, trop d'expériences, trop de recherches tâtonnantes pour la jeune femme. Harzhan lui-même avait échoué à contenir son hôte malgré son travail acharné ; Axe ignorait la durée exacte de ses recherches, mais c'était l'oeuvre d'au moins une décennie. Elle n'avait pas ce temps-là devant elle.

"Luxure, destruction, mort, murmura-t-elle. Ces trois-là m'intéressent."

Lorsqu'elle recentra son attention sur Harzhan, Axe constata qu'il lui tendait déjà la main, attendant qu'elle scelle leur accord. Il acceptait plus facilement qu'escompté. Malgré ses dires, il ne semblait pas indifférent à l'idée de voir sa magie engendrer une puissance supplémentaire. Pas un cobaye, mais étanchoir à curiosité quand même.

"Récupérez, intima-t-elle en se saisissant de la main faible de son ancienne cible. Je ne veux pas de faux pas durant le rituel. De mon côté, je m'engage à faire en sorte que vous et vos disciples ne soyez plus ennuyés par personne."

Ainsi l'accord fut-il scellé. Ceci fait, Axe regagna le confort relatif de son dossier et crois les jambes. Elle n'était pour l'instant absolument pas disposée à discuter de modalités plus poussées, toujours préoccupée par le démon dont elle ferait son compagnon. Mort, luxure, destruction. Destruction, luxure, mort. Je les voudrais tous. Parce que le choix est à sens unique, je les désire chacun plus que le précédent, et le précédent encore plus que tout ce que j'ai jamais désiré. La mercenaire ricana. Impossible de choisir sans être aux deux tiers déçue, et pourtant il allait falloir trancher assez judicieusement pour être satisfaite à terme.

"J'ai grande utilité des les démons de la destruction, grand intérêt dans ceux de la luxure et une fascination assez gênante pour ceux de la mort. Doublée d'une prédisposition à leur usage."

Elle sourit et se pencha sur le livre que tenait toujours Harzhan, dégageant les informations qu'elle pouvait des schémas, textes et illustrations qui noircissaient ses pages.

"Héberger trois démons est plus que surhumain, malheureusement. Il va falloir réduire. Je ne peux me priver de la destruction, mes objectifs en sont trop bien servis. La luxure m'attire, naturellement, et il me coûterait de ne pas y goûter. La mort quant à elle est audacieuse, mais potentiellement réalisable, ce qui à vous croire serait une première. Si d'autres plus puissant s'y sont risqués avant moi et ont succombé, malheureusement, le choix me semble risqué. Principes, plaisir ou gloire. Axe leva les yeux du lourd volume. J'ai presque envie de le jouer aux dés."

Perde de vue ses objectifs, c'était se vouer à une folie irrémédiable. Ne pas profiter des privilèges qu'elle avait gagnés à feu et à sang était une insulte envers sa maxime de vie. Enfin, fuir la queue entre les jambes devant une promesse risquée allait à l'encontre de tout ce qu'elle avait accompli. La mercenaire se leva et se mit à arpenter nerveusment la cavité, bras croisés dans le dos. Le dilemme prenait une ampleur trop importante.
Ralentis.

"Destruction. Je choisis la destruction."

La lycanthrope s'était arrêtée sans prévenir, annonçant son choix d'une voix posée en contraste avec l'attitude fébrile qui avait précédé. Elle secoua la tête et se retourna vers son hôte, sereine.

"Il me reste des choses à accomplir qui nécessitent l'aide d'un démon de ce genre. Une cité à mettre à feu et à sang, une armée à vaincre. Ceci fait, et si je résiste à son emprise...Axe regagna son siège. J'aimerais revenir vers vous et engager un travail vis-à-vis d'un démon de la mort. J'ai bien conscience qu'une arme possédée n'est pas un jouet jetable, et je n'ai pas la prétention d'en manier plus que je n'en suis capable, mais l'aide d'une pareille créature pourrait finir par m'être indispensable - peu importe d'ailleurs que j'en sois la maîtresse. Ce m'amène à un dernier point."

En prononçant cette dernière phrase, Axe avait désigné l'antre d'un large mouvement du bras.

"Votre cache est obsolète. Bientôt, si je parviens à mes fins, je disposerai d'un domaine et d'une forteresse. De caves. De souterrains. De catacombes. Si vous souhaitez poursuivre vos travaux sans crainte d'être pris pour cible, et si vous voulez bien partager le secret de la localisation de votre antre, il y aura une place pour vous là-bas."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 417
Expérience : 1767
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1996/1996  (1996/1996)
Vitesse: 264
Dégâts: 35%

MessageSujet: Re: Coup de grâce [PW Harzhan]   Mar 26 Déc 2017 - 11:27

Harzhan capta aisément tout le dilemme qu'il imposait à la lycanthrope, elle hésitait, c'était normal. Mais elle finit par lui donner son choix, non sans donner des justifications à Harzhan qui se trouva soudain à se demander si confier une arme-démon à la maitresse d’armes était une idée judicieuse. Entre de mauvaises mains, l’arme pouvait s’avérer être dévastatrice, et c’est ce que Harzhan voulait à tout prix éviter. Dans le même temps, qui pouvait la blâmer d’utiliser tous les moyens pour arriver à ses fins ? Certainement pas lui, qui avait fait de nombreux choix terribles uniquement parce qu’il croyait faire avancer son propre projet. Elle conclut son monologue par une proposition des plus intéressantes.

« Votre cache est obsolète. Bientôt, si je parviens à mes fins, je disposerai d'un domaine et d'une forteresse. De caves. De souterrains. De catacombes. Si vous souhaitez poursuivre vos travaux sans crainte d'être pris pour cible, et si vous voulez bien partager le secret de la localisation de votre antre, il y aura une place pour vous là-bas. »

Ce fut à son tour de se lever, d’un pas certes hésitant, mais il parvenait à rester debout, ses grandes ailes membraneuses repliées dans son dos.

« Je ne jugerai pas vos actions, pas plus que vos motivations qui vous poussent à requérir mon aide pour vous procurer une arme-démon, cependant, j’ose espérer que la finalité de vos actes en vaut la peine. Quels que soient vos buts, sachez que s’ils ne me plaisent pas, notre accord sera nul. Toute ma vie j’ai cru œuvrer à la sécurité de Dùralas, mais je me suis fourvoyé quand j’ai pensé pouvoir devenir comme ceux que je combats en toute sécurité. Je n’ai pas l’intention de créer un nouvel ennemi à ce monde, j’ai bien assez à faire avec le seul vrai ennemi, celui qui est encore prisonnier du Pandémonium. Ce n’est pas une menace, seulement un conseil, je vous fournirai votre arme, potentiellement une seconde, pour que vous puissiez vous battre au maximum de vos capacités, mais ne vous trompez pas d’ennemi. »

Son regard ne laissait aucun doute planer, il était bien résolu à préparer Dùralas à affronter ce qui se cachait au-delà du voile, mais il ne souffrirait aucune trahison, le pouvoir était à double tranchant, et ce qu’il offrait, il savait aussi le reprendre si nécessaire.

« Menez votre guerre, cela ne me dérange pas, mais préparez bien la suivante, et toutes celles qui suivront. Il n’y en a qu’une qui soit vraiment importante pour le destin de ce monde. Comprenez-moi bien, mon seul but est l’anéantissement des forces démoniaques, et la protection de Dùralas, le reste m’importe peu. Mais si vous aussi deviez devenir une ennemie de ce monde, alors je n’aurai aucune pitié. »

Il se tourna dos à elle, mais tourna la tête par-dessus son épaule pour la regarder.

« Pour ce qui est de votre proposition, elle est intéressante, cependant je ne peux l’accepter. Je compte baser mon nouveau temple plus à l’écart, dans le nord, peut-être même dans la Banquise, là où seuls les requérants ayant vraiment la volonté de tout sacrifier pour combattre les forces démoniaques sauront me trouver. Mais avant cela je vais parcourir ce monde, retrouver mes anciens apprentis, mais si vous le souhaitez je saurai vous donner un moyen de me trouver. Vous faites partie de mes apprentis aussi en quelque sorte, si vous avez besoin de quoi que ce soit en rapport aux armes-démons, je répondrai présent. »

Se tenir debout lui demandait de plus en plus d’efforts, mais il se forçait à tenir, pour réadapter son corps justement. Ses forces revenaient de plus en plus vite à mesure qu’il guérissait.

« Nous commencerons le rituel demain, une nuit devrait me suffire. Ensuite je vous apprendrai à la manier, cela me servira aussi à réapprendre à combattre avec un corps mortel… La magie noire vient tellement naturellement lorsqu’on est un démon, il y a bien des tours que je n’ai plus utilisés depuis bien longtemps. Cela vous convient-il ? »




Dialogues de Harzhan: #990000


Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 581
Expérience : 2065
Féminin Âge RP : 15

♦ Politique : 70
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Scorpion géant [Emblème de faction] [Modifié] +300, 100, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
2245/2245  (2245/2245)
Vitesse: 713
Dégâts: 1588

MessageSujet: Re: Coup de grâce [PW Harzhan]   Jeu 28 Déc 2017 - 23:22

Certains des aveux d’Axe semblèrent faire tiquer le démon, qui se lança dans un monologue fébrile concernant l’usage que la mercenaire était autorisée à faire ou non de l’arme promise. La lueur d’inquiétude dans son regard passa vite, mais suffit à arracher un sourire fugace à son interlocutrice ; demi-démon il était, mais concerné par le sort de Dùralas il semblait tout autant. Ses agissements commençaient à faire sens. Pour combattre le mal, le stryge avait tenté de retourner ses propres armes contre lui – et avait échoué en poussant la perversion trop loin.

Consciente de la position dans laquelle se trouvait le mage noir, Axe s’avança d’un pas et le gratifia d’un regard fielleux.

« Vous êtes un personnage intéressant, Harzhan. Vous vous dîtes concernés par le sort de Dùralas, mais promettez sur un coup de tête une arme démoniaque à une mercenaire originellement chargée de vous tuer – et qui n’aurait aucun regret à le faire sur-le-champ, si ce n’est celui de ne jamais goûter à la puissance que vous lui avez promise. Pour protéger notre monde des démons, vous avez flirté avec leur puissance et avez fini par succomber, vaincu par votre hôte. Quelle idée de laisser un démon faire de votre propre enveloppe sa prison ? Je ne vois que deux explications : soit vous êtes moins innocent que vous le prétendez et demeurez séduit par la magie de votre ennemi, soit vous avez déjà cédé face à sa force une fois et le démon dont vous vous êtes retrouvé affublé n’a pas été réellement invité à investir votre corps. Dans les deux cas… »

Axe tapota d’un index inquisiteur le torse du demi-démon, sourire aux lèvres.

« Vous êtes aussi dangereux pour vous-même que pour le monde que vous défendez au péril de votre intégrité physique et morale. Mon instinct me dit que vous un êtes un grand curieux, du genre que peu de choses sont capables d’arrêter – vous le premier. C’est cette curiosité dévorante envers les démons qui vous a coûté votre corps et continuera de consumer tout ce qui vous est cher, en commençant par vos beaux principes ; permettez-moi un conseil, car je parle d’expérience. »

Un murmure filtra depuis les lèvres de la lycanthrope acerbe, à peine soufflé.

« Ne perdez pas la route de vue. »

Un objectif, un point de fuite pour diriger chaque acte et rendre la moindre action réellement signifiante ; même emportée par les flots de la perversion et de la folie, Axe avait toujours dirigé le moindre de ses gestes vers l’accomplissement de sa vengeance envers la cause du vide qui la bouffait depuis toutes ces années. Tous ceux qui s’étaient dressés entre elle et Malorane s’étaient retrouvés rasés par sa frénésie meurtrière, mais Dùralas avait été épargné. Qu’avait-il à voir là-dedans ? Il était plus qu’un terrain de jeu : un père sévère et impitoyable, une patrie, une entité indestructible et intemporelle qui lui permettait d’assouvir ses pulsions les plus intimes ; à boire, à manger, des êtres à désirer et d’autres à haïr, des monts à gravir et des terres à explorer. Il l’avait modelée. Il l’avait choyée. Oui, Dùralas avait toute sa reconnaissance.

« Quant à mes actions futures, reprit Axe sur un ton plus posé, n’ayez crainte. Elles ne sont que le payement d’un mortel envers un autre mortel ; Dùralas sera épargné. Le démon servira mes agissements et mes agissements seuls, et aucune action qui risquerait de nuire à notre monde ne se fera par son biais. Sachez par ailleurs que vous serez le bienvenu chez moi tant que notre accord perdurera, longtemps je l’espère. Sommes-nous d’accord sur ces deux points ? »

La mercenaire attendit la réponse d’Harzhan et hocha la tête, déjà oublieuse de l’attitude qu’elle avait eue à l’encontre du corrompu.

« Demain soir, donc. Je serai là avec l’arme vierge. Si vous préférez vous reposer seul ou en compagnie de Nyleanas d’ici-là, je peux disposer immédiatement. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 417
Expérience : 1767
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1996/1996  (1996/1996)
Vitesse: 264
Dégâts: 35%

MessageSujet: Re: Coup de grâce [PW Harzhan]   Ven 29 Déc 2017 - 13:01

Face aux accusations de son interlocutrice, Harzhan fut partagé entre deux impressions. Tout d’abord la colère d’être jugé de la sorte, car cette personne ne pouvait pas imaginer l’étendue de son sacrifice, elle qui n’avais jamais été confrontée à un démon en face, puis l’intérêt que ses mots faisaient naître en lui, car il y avait finalement un fond de vérité dans ces mots. Il était vrai que c’était sa trop grande curiosité qui avait fini par lui coûter la vie une première fois, la magie démoniaque est un outil extrêmement puissant, mais à double tranchant. D’une part, c’est la seule magie qui puisse réellement tuer un démon, bien que la magie sacrée soit tout aussi efficace, mais d’autre part, elle peut très vite échapper à son utilisateur. Harzhan avait passé sa vie à tenter d’en percer tous les secrets pour pouvoir l’utiliser aussi naturellement qu’un démon véritable, et il avait échoué.

La proximité soudaine de la lycanthrope le dérangea tout autant que son ton acerbe. Il la dominait en taille, et portait son regard d’un rouge profond droit sur elle, dans ses yeux. Il était conscient du danger qu’il représentait, il n’avait pas imaginé cela en commençant sa longue quête qui l’avait conduit jusqu’à l’autel où il avait pour la première fois rencontré un démon. Pourtant, il ne regrettait rien, car il avait un but, et ce but était la survie du monde. Ce qui au départ n’était qu’une simple quête de pouvoir avait fini par devenir une guerre envers des créatures inconnues à la plupart des mortels. Il savait que son devoir était de la mener, jusqu’au bout, quoi qu’il en coûte. Il avait déjà beaucoup perdu, et ce n’était sans doute que le début.

Il la laissa aller jusqu’au bout de son monologue, même une fois qu’elle s’était calmée. Cependant, avant qu’elle ne s’éloigne, le démon la saisit sans aucune brutalité par l’arrière du crâne, avant de lui souffler quelques mots à son tour.

« J’enseigne à qui veut bien apprendre, Axe, sachez que vous donner une arme-démon n’est pas un cadeau, mais un fardeau, le pouvoir à un prix, et le prix fixé par ceux qui vivent hors de la réalité est immense. Mais je vous enseignerai, car après tout, vous êtes comme moi, curieuse et désireuse de puissance, au point d’accepter ce fardeau immense. Rares sont ceux qui auraient fait le pas, vous l’avez fait sans hésiter, et je suis certain que c’est aussi la raison pour laquelle vous ne m’avez pas tué : vous savez que vous et moi nous nous ressemblons. »

Le stryge détendit ses ailes en les faisant battre une fois derrière son dos, un sourire entendu sur les lèvres.

« Et nous sommes d’accord sur ces points, en effet. Nous nous reverrons demain alors, j’ai encore fort à faire pour régénérer mes circuits magiques, eux aussi sont partiellement décédés lorsque le démon à quitté mon corps. »

Alors qu’il la relâchait, Nyleanas entrait dans la pièce, comme si elle savait que Harzhan avait besoin d’elle. Elle tenait à la main une canne de très bonne facture, avec une poignée en argent sculpté en forme de loup, un motif classique dans le nord.

« J’espère aussi que notre accord perdurera dans le temps. Cela dépendra de ce qu’il se passera demain je suppose, la victoire ou la mort. Reposez-vous, vous aussi, vous en aurez besoin. »

Une fois Axe partie, Nyleanas s’avança vers Harzhan avec un regard désapprobateur, mais elle s’abstint de tout commentaire. Ils préparèrent ensemble le rituel du lendemain, puis celui qu’ils allaient mener dans la soirée. Nyleanas allait rouvrir de force tous les circuits magiques de corps de Harzhan. En l’état, il était encore incapable de mener le rituel car ses réserves magiques étaient bien trop faibles. Harzhan se trouva allongé au centre d’un pentagramme complèxe, Nyleanas à califourchon sur son ventre, la main sur son cœur, centre de tous les canaux magiques du corps humain. La traqueuse se décida finalement à exprimer ses doutes.

« Vous êtes certain qu’elle est fiable, seigneur ? Vous lui proposez une puissance immense, elle pourrait même s’en servir contre vous… C’est une mercenaire qui ne fait les choses que par profit, qui vous dit qu’elle n’essaie pas simplement de profiter du fait que vous soyez affaibli pour prendre ce que vous avez à offrir et qui l’intéresse ? »
« Nyleanas, es-tu certaine que je sois fiable, moi qui me suis laissé corrompre par les forces que j’essayais de dominer, alors même que je vous avais toujours défendu de faire de même ? »

Nyleanas détourna le regard, sachant pertinemment que Harzhan venait de gagner cet échange. Elle ne comprenait pas ce qui motivait son mentor à aider cette femme, mais elle avait toujours respecté ses choix, et elle savait très bien qu’elle les respecterait une fois de plus. Elle se lança dans l’incantation en une langue inconnue, mettant un terme à l’échange.

Après plusieurs heures, les forces magiques de Harzhan étaient revenues à leur niveau maximum de ce que pouvait utiliser un mortel, c’est-à-dire bien moins importantes que ce à quoi il était habitué en tant que démon. Mais ce serait bien suffisant pour ce qu’il avait à faire. Il ne lui restait qu’à attendre l’arrivée de Axe…




Dialogues de Harzhan: #990000


Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Axe
Pubbeuse à l'essai ♦ Maîtresse d'armes

avatar

Messages : 581
Expérience : 2065
Féminin Âge RP : 15

♦ Politique : 70
Métier : Chasseuse - Maîtresse absolue
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Scorpion géant [Emblème de faction] [Modifié] +300, 100, v+250)

Stats & équipements
Vitalité:
2245/2245  (2245/2245)
Vitesse: 713
Dégâts: 1588

MessageSujet: Re: Coup de grâce [PW Harzhan]   Sam 6 Jan 2018 - 17:26

"...vous savez que vous et moi nous nous ressemblons."

Axe, assise en tailleurs sur le lit qu'elle avait occupé la nuit et la matinée qui avaient suivi son entretien avec Harzhan, aiguisait avec minutie son jeu de couteaux de lancer. La fille qu'elle avait convoquée ne l'avait pas empêchée de dormir et avait filé en catimini pendant la nuit, revenant le matin pour déposer une cruche de lait et un petit déjeuner sommaire devant sa porte ; la petite auberge qui l'employait comptait peu de chambres mais bénéficiait d'un service impeccable, par ailleurs située à quelques rues seulement du cimetière et de la cache du demi-démon. La journée avait passé, ponctuée par deux repas légers mais nutritifs, mais la mercenaire n'avait pas quitté sa chambre, plongée dans des réflexions complexes.
À sa demande, des oiseaux avaient été dépêchés à travers tout dùralas et un contrat d'envergure avait été annoncé à Lédéhi. Un rendez-vous y était signalé le mois suivant dans un village au Nord de Kastalinn, le temps pour les concernés de recevoir leur missive, d'entreprendre le voyage et de se regrouper. Axe avait comaté le reste de l'après-midi, somnolant et méditant son dernier échange avec Harzhan. "Nous nous ressemblons.", avait-il dit ; c'était infiniment plus vrai que ce qu'il devait croire lui-même. Ils appartenaient à la même engeance de fous de pouvoir, curieux à s'en tuer et obnubilés par un objectif unique. Équilibriste intéressant, le démoniste faisait partie de ceux qui dansaient sur un pied entre bien et mal, à la fois sans cesse rattrapé par sa nature envahissante et soutenu par ses beaux principes. La maîtresse d'armes lui reconaissait un certain talent à ce petit jeu.

Deux coups brefs retentirent à soudain à sa porte. La mercenaire sourit et se leva pour aller ouvrir, passant rapidement un gilet de laine par-dessus sa chemise. Le dîner était passé et elle n'avait demandé personne pour cette nuit ; les raisons de la déranger étaient peu nombreuses. Et parmi elles...
"Un colis de BaldorHeim est arrivé pour vous, madame, lui annonça le gamin sur laquelle s'ouvrit la porte de la chambre.
- Peux-tu me le monter ?
- C'est trop lourd, madame.
Le visage d'Axe s'éclaira.
- Alors dis à ton patron de le laisser en bas, je passe le chercher immédiatement."
Un lourd manteau jeté en travers de l'épaule, Axe gagna la salle commune de l'auberge et se dirigea vers son comptoir. Après avoir brièvement discuté avec l'aubergiste, à qui elle versa une somme suffisante pour conserver sa chambre une semaine de plus, elle récupéra son paquet et s'enfonça dans la nuit naissante qui tombait sur Kastalinn. Le colis était effectivement trop lourd pour être transporté par un enfant et lui arrivait au menton, tout en longueur.

Nyleanas l'attendait à l'entrée du repaire d'Harzhan et l'invita à la suivre sans parvenir à cacher sa nervosité - ou en le faisant très mal. Les pièges magiques qui protégeaient l'antre réactivés pas ses soins, l'elfe guida Axe jusqu'à son maître, qui semblait avoir recouvré un peu de ses forces. L'aura qu'il dégageait n'avait rien à voir avec celle que la mercenaire avait perçue en tentant de le transpercer à l'aide de l'anathème, mais était toujours bien présente, signe que le démoniste n'avait pas perdu tous ses talents. Elle le salua et déposa doucement son paquetage au sol, défaisant les ficelles qui maintenaient la toile  épaisse enroulée autour de sa commande aux technophiles de BaldorHeim ; il était temps de découvrir si leur énergie bleue état réellement capable des miracles qu'on leur attribuait dans tout Dùralas.

Le tissu tomba finalement et dévoila une grande masse d'acier noir, simple mais finement ouvragée. Son long manche était enroulé de cuir tanné et supportait une tête parfaitement rectangulaire, haute et large comme un crâne humain. Contre toute attente, son artisan, qui s'était montré quelque peu belliqueux à cause de la faction de la mercenaire, semblait y avoir mis du coeur ; rien n'avait l'air bâclé et l'équilibre de l'arme était parfait malgré la densité de la masse qui la terminait. Axe retint un sifflement satisfait, se contentant de balayer l'arme d'un regard enflammé avant de reporter son attention sur Harzhan.

"Ma foi, si vous êtes prêt..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 417
Expérience : 1767
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1996/1996  (1996/1996)
Vitesse: 264
Dégâts: 35%

MessageSujet: Re: Coup de grâce [PW Harzhan]   Dim 14 Jan 2018 - 9:34

Harzhan, plongé dans ses pensées, attendait l’arrivée de Axe qui devait se montrer sous peu. Il avait passé la journée à préparer le rituel, et maintenant il était assis sur un tabouret, un crâne étrange dans la main, à contempler ses orbites vides. C’était un trophée, un puissant démon qu’il avait renvoyé de là d’où il venait, faute d’avoir pu anéantir son essence. Il avait détruit sa forme physique et obligé la créature à regagner son monde, faute de trouver immédiatement un nouvel hôte. C’était un puissant démon, et son crâne ferait un parfait catalyseur. Il sentit Nyleanas entrer avant-même qu’elle ne franchisse la porte, retrouver sa magie lui avait fait découvrir que ses sens étaient bien plus aiguisés qu’ils ne l’étaient avant de devenir un démon.

« Elle arrive, seigneur Harzhan. »
« Amène-la ici, nous allons pouvoir commencer. »

Il avait répondu sans détacher les yeux du crâne, à moitié plongé dans ses pensées qui dataient du temps où il avait banni la créature du monde des mortels. Le combat avait failli lui coûter la vie, mais il avait survécu à ses blessures. Quand Nyleanas revint, suivie de Axe, Harzhan laissa tomber le crâne au sol et se tourna vers son invitée. Elle déposa au sol un tissu et découvrit ce qu’il cachait, une masse noire finement ouvragée, un vrai travail d’artiste, dommage que les démons n’aient que faire de la beauté d’une arme, son aspect serait certainement amené à changer pour s’adapter aux désirs du démon à l’intérieur. Il se leva, marcha d’un pas plus assuré que la veille jusqu’à l’arme, et la souleva pour la soupeser. Elle était lourde, très lourde, pas du tout le genre d’armes que Harzhan aimait utiliser. Il avait toujours eu un faible pour les armes légères, et maintenant qu’il était capable d’en générer par magie, il n’avait plus de soucis. Mais depuis qu’il avait appris à drainer la force vitale de ses ennemis, le combat au corps-à-corps à mains nues lui convenait tout aussi bien.

« C’est une belle arme, nous allons pouvoir nous mettre au travail, suivez-moi. »

Harzhan plaça le marteau au centre d’un hexagramme complèxe, et posa le crâne de démon dessus. Il apposa des runes semblables à celles qui couvraient son torse sur la surface du métal, avant de reculer, et de conseiller à Axe de se mettre à bonne distance. Il se lança dans l’incantation, en langue démoniaque, les mots fluides impossibles à retenir, ni même à mémoriser pour un non-initié. C’est le propre de la langue démoniaque, les mots sont vivants, ils ne s’accrochent pas à l’esprit, et disparaissent généralement dès qu’on tente de les prononcer. Du moins, ce devait être le cas pour Axe, Harzhan savait l’impression dérangeante que cela faisait, ce n’était pas comme entendre des gens parler une langue inconnue, le sentiment était plus proche d’un trou de mémoire constant, dérangeant. Lui aussi était passé par là au début.

Il sentait les effets de sa magie, il les sentait gratter le tissu de la réalité, appelés par l’incantation sans pouvoir traverser le mince voile séparant les deux dimensions. Il les voyait, lui, formes évanescentes et irréelles dans l’air. Ses yeux y étaient habitués, sans quoi il ne pourrait pas sentir leur présence dérangeante, ce picotement dans la nuque, dans chaque os, chaque muscle, dû à leur présence. Il cherchait le bon candidat. Il ne voyait pas de forme physique, seulement leur forme éthérée, mais c’était assez pour discerner les démons de la destruction, et leur niveau de puissance. Il en repéra un d’une grande puissance, qui manifestait un intérêt certain pour le rituel. Il ignora les formes lascives et sensuelles des démones de la luxure qui tentaient de le séduire pour qu’il les laisse traverser, il ignora les chuchotements des démons trompeurs, il avait sa cible. L’espace d’un instant, il vit le nom véritable du démon qu’il visait. Un nom véritable, un pouvoir au-delà de toute compréhension quand on savait l’utiliser, c’est pourquoi les démons se présentaient aux hommes sous des noms en langue mortelle. Comme tous les mots démoniaques, ils requièrent un entraînement intense pour pouvoir être prononcés, et pour pouvoir rester figés dans la mémoire. L’écrire n’avait pas de sens, il ne pouvait qu’être dit. Et Harzhan le prononça, pour le libérer de sa prison démoniaque.

Le démon majeur, sous forme éthérique, invisible aux yeux des mortels, étaient maintenant libre de se déplacer dans le monde réel. Harzhan commença à l’attirer vers le marteau grâce à l’activation des enchantements présents sur la surface de celui-ci. Mais quand le démon sentit ce qu’il se passait, il se déchaîna. Il avait besoin de posséder quelque chose pour survivre, or ni Harzhan ni Nyleanas ne pouvaient être à son goût, car ils étaient déjà corrompus, mais Axe devait avoir la délicieuse odeur d’une proie potentielle, c’est pourquoi il se jeta sur elle. Mais Harzhan avait prévu ce revers, et activa le sceau de runes du sol, emprisonnant le démon dans son sein, puis il rétracta la barrière magique, jusqu’à ce que l’espace trop restreint oblige le démon à entrer dans le marteau, lequel était chauffé à blanc par les énergies en présence. Tout cela avait eu lieu en une fraction de secondes, et ni Nyleanas ni Axe n’avaient pu le voir, car seul Harzhan connaissait le nom véritable du démon, qui lui permettait de voir sa forme immatérielle. Il se tourna vers Axe, la sueur perlait sur son front, il avait le souffle court, il avait frôlé la catastrophe et cela lui avait demandé bien plus d’énergie que prévu.

« Il vous attend Axe, c’est à vous de jouer maintenant. Puisse votre soif de puissance ne pas être votre fin. Ne vous laissez pas abuser par lui, c’est vous qui devez dominer, pas lui. Je serai déçu de devoir vous tuer s’il vous possède. »

Puis une voix rauque résonna dans son esprit, comme le raclement de la pierre sur la pierre, comme une montagne qui entre en éruption, comme toute la colère de l’univers.

« Pauvre fou, quand j’aurai fait d’elle mon jouet, je te tuerai en premier… »

De vaines menaces, Axe était comme lui, il avait confiance en elle pour réussir à contrôler le démon. Il était convaincu qu’elle tiendrait, qu’elle saurait ne pas écouter ses promesses de grandeur et de pouvoir. Autrement, il serait très déçu par elle, car jusque-là son audace et son caractère lui avaient plu.




Dialogues de Harzhan: #990000


Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Coup de grâce [PW Harzhan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Coup de grâce [PW Harzhan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Coup de grâce [PW Harzhan]
» Le coup marketing de Leslie Voltaire ; un coq comme symbole électoral
» Coup raté, coup réussi, — “coup d’Etat” sans Etat
» Coup d’État en Haïti « revisité
» Zimbabwe-Mugabe : La Nécessité d’un Coup d’état

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Nord de Dùralas :: Ville de Kastalinn :: Kastalinn-