Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Garràn
Le Monde de Dùralas a précisément 1544 jours !
Dùralas, le Dim 21 Jan 2018 - 15:38
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Au détour d'une clairière [PW Kansho u]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 417
Expérience : 1767
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1996/1996  (1996/1996)
Vitesse: 264
Dégâts: 35%

MessageSujet: Au détour d'une clairière [PW Kansho u]   Mer 29 Nov 2017 - 12:59

Harzhan s’était encapuchonné pour voyager. Si le temps lui avait permis de se faire à sa nouvelle apparence et aux stigmates de la présence démoniaque qui avait habité son corps, il se doutait bien qu’elle ne serait pas au goût de tout le monde. Il n’avait l’air que d’un simple voyageur, s’appuyant, peut-être un peu trop, sur sa canne de marche. Il avait parcouru du chemin, dans le simple but de se ressourcer et de réhabituer son corps à l’effort physique. Pour le moment, il était forcé de s’appuyer en permanence sur une canne de bonne facture qu’il avait faite faire sur mesure, en ébène et argent. Il empruntait des routes peu fréquentées, évitant surtout les routes commerciales où passaient de grands convois marchands et donc où il avait le plus de chances de se faire remarquer.

Les phases les plus compliquées de son voyage étaient les moments où il devait se rendre dans diverses auberges pour manger, et donc où le risque qu’on ne remarque son corps corrompu était le plus grand. Jusqu’ici il n’avait eu qu’un seul souci et avait dû partir précipitamment de l’auberge dans laquelle il passait la nuit, le forçant à dormir dehors. Cela lui avait rappelé l’époque, il y a plusieurs années, où il avait erré dans le monde à la recherche de la puissance démoniaque qu’il désirait tant, dormant bien souvent à la belle étoile. Il avait minutieusement évité les zones où ceux de sa race étaient mal perçus, et ces endroits étaient nombreux, mais les aubergistes ont souvent besoin d’argent, trop pour pouvoir le refuser dans leur établissement, surtout lorsqu’on leur glisse une pièce ou deux en plus.

L’avantage d’être un stryge noir est que l’on n’est pas trop dérangés par les bandits, la réputation de la race les dissuadant d’approcher trop près. Harzhan avait ainsi parcouru un long parcours sans encombre, ne s’arrêtant que pour se reposer, ce qui arrivait assez régulièrement car son corps fatiguait vite. C’est donc lors d’une énième pause aux alentours d’Endorial qu’il s’arrêta près d’un lac, s’asseyant sur la mousse qui poussait sur des racines. Il songea à ses projets : il avait envoyé Nyleanas et les quelques initiés traqueurs à la recherche d’éventuelles incursions démoniaques, il se demandait s’ils avaient trouvé quoi que ce soit. Il plongea sa main dans l’eau claire. La sensation était étrange, la peau de ses bras était si épaisse et dure qu’il sentait à peine la fraicheur de l’eau entre ses doigts. Il avait déjà constaté une modification de ses propriétés physiques, il était plus fort qu’un simple humain, et ce même si son corps n’en donnait pas l’air. Il lui était difficile de se prononcer quant à son agilité et son endurance, puisque son corps était toujours faible.

Encore une dizaine de minutes de pause, puis il reprendrait sa marche. Endorial n’était plus très loin, une fois son affaire réglée il prendrait quelques jours de repos avant de reprendre la route.




Dialogues de Harzhan: #990000


Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kānshǒu
Disciple du Lièvre

avatar

Messages : 36
Expérience : 725
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 01
Métier : Bûcheron - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Licorne +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
955/955  (955/955)
Vitesse: 561
Dégâts: 706

MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PW Kansho u]   Sam 23 Déc 2017 - 2:02

Cycle du renard Lunaire


Devenir un Garde du Cocon avait été un honneur et Kānshǒu employait désormais beaucoup de son temps à se préparer à sa tâche.

Les matinées, toujours occupées par ses trocs et ventes d'objets manufacturés par l'Hybride étaient cependant utilisées afin de réfléchir à ses devenirs gardiens. La Tribu comptait désormais sur ses exploits guerriers autant que sur l'indéfectible aide (et rêverie) apportée par ses tableaux. Des fresques et des tapisseries, des dessins et cahiers, emplis de la vie Endorialienne.
C'étaient ces petites contributions, ainsi que des centaines d'autres, de prodigieux apprentis -il avait des amis d'enfance aujourd'hui devenus des guerriers émérites et la sensation était toujours aussi agréable- qui faisaient vivre le Cocon.

Ainsi en cette après-midi hivernale, du Cycle du renard Lunaire en ses traditions tribales, il décida d'aller exercer son corps au bord d'un lac situé après les premières clairières elfiques.
Un endroit peu fréquenté, qui pouvait servir convenablement de terrain d'entraînement.

Il partit après avoir rangé son étalage de marché, songeant à inviter dame Ophélie puisqu'il passerait devant sa demeure sur le chemin. Mais l'apparition d'un Lièvre géant sur son chariot, faisant grelotter quelques unes des cloches accrochées au véhicule incongru, le fit reconsidérer son invitation. Son sensei ne parla pas au début, ainsi poursuivit-il de mettre en marche le convoi magique, menée par les lanternes et cocotes de papier enchantées qui menaient les roues.
Enfin assis, en tailleurs, il sortit un manuel de techniques de combat d'un sac et se mit à éplucher ses lignes.


"La position de garde est essentielle à bien débuter un combat. Levez vos poings, ainsi que vos avants-bras à la même hauteur, canalisant ainsi votre magie, le "chi", en un seul et même point dévastateur. Vos paumes sont des rochers, votre esprit de l'acier."

- Des lectures ?... Ha. Bien. Tu trouveras sur les berges de ce lac un allié, ou peut-être un ennemi, qui sait. Il y a là-bas quelqu'un, en tout cas, mais ce qui est certain c'est qu'il connaisse les forces du mal. Vas donc le lire, lui, plutôt que ces ramassis de mots gribouillés. POUF, tout disparaît dans les flammes. Mis à part la voix !

"L'attaque doit se faire sans hésitations, et à un rythme soutenu. Visez les articulations, genoux, coudes, tête, il faut briser l'opposant sans attendre. Maintenez néanmoins vos jambes en mouvement, pensez aux mouvements du lapin, vifs et agiles. Contournez les armures, cherchez à même le corps des failles, usez de votre esprit aussi bien que de la force."

Alors que son maître s'asseyait sur le bord du convoi, l'Hybride entreprit de s'équiper. Il avait demandé une armure en acier léger, sommaire et franchement peu utile, mais principalement esthétique avec ses cornes de scarabée rouges.

- Bien. Pars à la recherche de l'être. Ne reviens pas avant de l'avoir trouvé, je vais aller pêcher.

Et ainsi le samurai s'enfonça dans les fourrées qui menaient au point d'eau, son bâton projetant son aura bleutée dans la pénombre du bois. Sur le lac tombaient des feuilles mortes et des flocons, sous un épais manteau de brumes.
Une fois loin du chariot, n'étant pas vraiment doué pour les recherches (les origamis étaient de mauvais éclaireurs car dénués d'intelligence, en fait à part être jolis et chers à Kānshǒu...) le samurai déposa son attirail au sol et entrepris de faire bouillir de l'eau du lac sur des pierres chauffées afin de boire un thé.

Peut-être l'odeur ferait-elle venir quelqu'un ?
Dans le doute il s'alluma aussi une pipe d'opium.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 417
Expérience : 1767
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1996/1996  (1996/1996)
Vitesse: 264
Dégâts: 35%

MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PW Kansho u]   Mer 27 Déc 2017 - 14:37

Alors que le temps passait, Harzhan, assis aux abords du lac, put apprécier la quiétude du lieu, les feuilles tombant sur l’eau en créant des ondes sur la surface du lac, les flocons blancs tombant du ciel paresseusement. Depuis combien de temps n’avait-il pas pris le temps d’apprécier de tels paysages ? C’était peut-être l’attrait de tels paysages qui avait amené un de ses anciens apprentis à prendre cette direction après la dissolution de son groupe. L’abyssal de la muse appréciait la beauté des décors, et aux dernières nouvelles il avait pris cette direction, mais Nyleanas tenait cette information de plusieurs années auparavant. Il se souvenait bien de leur première rencontre, alors qu’il était venu tuer un démon aux abords d’une plage. La créature avait mutilé l’abyssal avant son arrivée, mais il s’était accroché à la vie de toutes ses forces, et avait supplié Harzhan de le sauver. Il lui avait donné le cœur du démon qu’il venait juste de tuer à manger, et ses nouveaux pouvoirs lui avaient conféré une régénération des tissus hors du commun qui l’avait sauvé d’une mort certaine. Son naturel calme et pacifique tranchait à la perfection avec la violence de son démon intérieur, mais c’est justement de cette manière qu’il parvenait à le tempérer là où d’autres comme Nyleanas se laissaient parfois emporter par leurs instincts démoniaques.

C’est en sentant une odeur qu’il connaissait qu’il se prit à croire qu’il était peut-être là, l’odeur du thé, boisson qu’affectionnait particulièrement son apprenti. Il se rappelait les soirées passées autour d’un thé, tous les trois avec Nyleanas, alors qu’ils récupéraient de leur journée d’entraînement. Son troisième et dernier apprenti, d’un naturel taciturne, ne les avait jamais rejoints pour ces soirées. Il se dirigea vers la source de l’odeur, lentement en raison de la faiblesse physique actuelle de son corps, toujours sous le coup de sa récente résurrection. Il remit son capuchon cachant son visage aux traits un peu trop inhumains, au cas où ce ne serait pas la personne attendue. En traversant les buissons qui le séparaient de la source de l’odeur, il constata une personne assise en tailleur, équipée d’une armure légère et d’un casque cornu. Curieuse façon de se vêtir, elle n’avait pas l’air pratique du tout, mais il pouvait parler avec son armure lourde qu’il portait usuellement, bien que pour son voyage il s’en était délaissé. La silhouette n’avait pas encore esquissé de mouvement, mais nul doute qu’elle avait repéré Harzhan, avec le bruit qu’il avait provoqué en traversant les branchages. Il ne décelait aucune hostilité, aussi pouvait-il se contenter d’ignorer la personne, à moins que... ?

« Veuillez m’excuser, je ne voulais pas vous déranger, j’ai senti l’odeur de votre thé et j’ai cru à tort qu’il s’agissait d’une personne que je cherchais. Il était très doué pour faire du thé, lui aussi. »

Il allait rebrousser chemin avant que l’inconnu ne s’intéresse à lui mais quelque chose le retint. Etais-ce le fait que cet homme se tienne là, assis sans donner l’impression de craindre quoi que ce soit ? Etais-ce le fait qu’il n’avait pas parlé à grand monde depuis des jours ? Il était bien incapable de le dire, mais ce qui était certain, c’est qu’il était intéressé par l’homme assis au sol, il avait comme ce sentiment que leur rencontre n’était pas le fruit du hasard.




Dialogues de Harzhan: #990000


Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kānshǒu
Disciple du Lièvre

avatar

Messages : 36
Expérience : 725
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 01
Métier : Bûcheron - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Licorne +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
955/955  (955/955)
Vitesse: 561
Dégâts: 706

MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PW Kansho u]   Mer 27 Déc 2017 - 23:24

Une présence, dans les haute herbes ! Il leva sa tête instantanément, guettant l'homme encapuchonné qui se présentait, son masque toisant impassiblement la silhouette, une tasse en bambou dans les mains et un narguilé dans l'autre.

Ah, comme la saison du Renard Lunaire était agréable. Cette monochromie de blanc, ce calme avant le renouveau, tout se figeait dans les glaces en attendant le printemps si parfaitement. Kānshǒu distinguait l'humains qui s'adressait à lui en dénotant avec avidité la rupture qu'il marquait avec le paysage. Le Samurai en rouge épiait de derrière son visage de bois léger les mouvements de son interlocuteur.
Se pouvait-il qu'il soit la rencontre prédite par le Lièvre ?


- Aucun mal, j'attendais justement quelqu'un ; n'importe qui. Vous souhaitez une tasse ? Je puis peut-être vous renseigner sur celui que vous cherchez. Je m'appelle Kānshǒu, de la Tribu du Cocon, et je suis ici en entraînement avec mon Sensei.

Fit-il de sa voix étrangement profonde en observant du coin de l’œil l'agitation lente de son bâton-lanterne. Se dévoiler lors d'excursions n'avait rien de dramatique, il ne s'agissait là que de sa formation et non d'une quelconque embuscade.

Ceci dit, s'il avait chauffé les pierres pour le thé depuis son arrivée, il avait aussi confectionné, avec beaucoup de soin, des bateaux de papier dans lesquels il posait à présent des lanternes. En attendant réponse, Kānshǒu entreprit de célébrer les esprits des rivières, allumant ses bougies en guise de respect pour les lacs.

Mais il lui restait à peindre les signes du Repos et de l'Âme sur ses origamis élaborés, et la conversation lui donnerait le temps de travailler à son but.

Servant une tasse à sa récente rencontre, l'Hybride porta les mains à sa sacoche et en sortit une plume et une petite fiole d'encre noire. Et il s'attaqua à bâtir et décorer des voiles de papier.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 417
Expérience : 1767
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1996/1996  (1996/1996)
Vitesse: 264
Dégâts: 35%

MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PW Kansho u]   Jeu 28 Déc 2017 - 19:37

Il ne s’attendait pas à ce que la personne en armure l’interpelle ainsi, et l’invite à s’asseoir. Il aurait été mal venu de refuser cette invitation, d’autant plus qu’il avait bien envie de parler à quelqu’un pour une fois. Ce n’était pas une faiblesse de sa part, plutôt une volonté d’assouvir sa curiosité sur cette personne fort étrange, qui n’hésitait pas à accueillir à sa table des étrangers, et qui mentionnait le nom d’une tribu totalement inconnue à Harzhan. Il s’assit donc à côté de lui, pour ne pas lui faire directement face, ce qui lui aurait permis de voir immédiatement son visage cornu.

« Merci pour votre invitation, je m’appelle Harzhan. Je doute que vous ayez vu la personne que je cherche, c’est un abyssal un peu spécial, vous l’auriez sans doute noté immédiatement. Vous disiez attendre quelqu’un, est-ce de votre sensei que vous parliez ? Je ne voudrais pas le déranger par ma présence. »

Il observa silencieusement le travail de l’étrange samouraï, qui semblait absorbé par la création d’origamis. Le thé qu’il lui avait servi était très bon, avec de subtils arômes et notes de plantes qui ne gâchaient en rien l’ensemble de la saveur, rien ne dénotait. Il observait en même temps le travail minutieux de peinture de son interlocuteur, lequel ne semblait pas le moins du monde se méfier de lui. Excès de confiance ou simple certitude, Harzhan ne saurait le dire, mais quoi qu’il en soit il n’avait manifestement aucune agressivité. Et puis lui-même avait bu un thé servi par un étranger, qui aurait pu être empoisonné. L’époque où la quasi-totalité des toxines n’avaient que peu d’effet sur son corps était révolue.

« Vous dites être membre de la tribu du cocon ? Je pensais être un érudit, mais j’avoue que je ne sais rien de cela. Votre art est sublime en tout cas, vous semblez y porter beaucoup d’importance. Est-ce un art propre à… »

Il tourna d’un coup la tête, arrêtant brutalement de parler. C’était léger, mais il lui avait semblé sentir une présence qui les observait, juste à l’instant. Pourtant il ne sentait plus rien, et même en se concentrant et en étendant ses sens magiques, il ne repérait rien. Il pensa donc que ses sens l’avaient trompé.

« Propre à votre village ? »




Dialogues de Harzhan: #990000


Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kānshǒu
Disciple du Lièvre

avatar

Messages : 36
Expérience : 725
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 01
Métier : Bûcheron - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Licorne +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
955/955  (955/955)
Vitesse: 561
Dégâts: 706

MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PW Kansho u]   Sam 30 Déc 2017 - 21:45

Des clapotis sur l'eau, un lapin blanc qui détale, juste derrière la flamme d'une bougie à peine déposée dans son réceptacle de papier. Il n'y avait pas de doutes, les forces de la clairière étaient contrariées.

- Vous dites être membre de la tribu du cocon ? Je pensais être un érudit, mais j’avoue que je ne sais rien de cela. Votre art est sublime en tout cas, vous semblez y porter beaucoup d’importance. Est-ce un art propre à… votre tribu ?
- En effet... les origamis, arts du pliage de papier, sont une part de nos petites occupations. Mais je doute que vous n'ayez besoin de connaître le Cocon, nous sommes des Djölfulins anciennement tisseurs, une centaine, ayant trouvé en les terrains du Vulkar un endroit pour prier les Trois. J'aimerais vous encourager à votre tour à me compter vos origines, mais je ne connais des Dùralassiens que les elfes sylvestres... et vous n'en êtes visiblement pas un. Qu'êtes vous ?

En parlant, de manière distraite car son esprit était concentré sur les bateaux de papier colorés ; il en avait deux rouges, un vert et un bleu dans lequel il posa une bougie de cire blanche. Puis il prit un fin pinceau à sa ceinture et la trempa dans de l'encre noire qu'il gardait toujours dans de petites sphères, juste à côté des instruments de peinture.
Il traça les noms divins, et continua à cogiter, sans oublier de prendre quelques rasades de thé.

Puis il interrompit son œuvre et regarda calmement ledit Harzhan. Derrière lui, son bâton accompagné de la grande lanterne de papier, continuait de se mouvoir aussi lentement que ne tombaient les flocons -plutôt fins-, son éclat régulier était apaisant mais signifiait généralement la présence d'énergies négatives.
De l'autre côté des rives un renard planta ses pupilles dans celles du marchand avant de faire volte-face et de s'enfoncer dans les bois.


- Je crois que la forêt ne vous aime pas.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 417
Expérience : 1767
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1996/1996  (1996/1996)
Vitesse: 264
Dégâts: 35%

MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PW Kansho u]   Mar 2 Jan 2018 - 11:31

« Ce que je suis ? Un stryge noir qui a renié les siens, ainsi que leur barbarisme et leur penchant pour la violence gratuite. Ma race n’a rien de bon, c’est pour cela que j’en suis parti il y a de cela des années. Ils sont faciles à reconnaître, ils ont des grandes ailes comme les miennes, mais recouvertes de plumes noires, pas membraneuses et déchiquetées, et leurs yeux sont toujours dans des tons rouges ou violets. Malheureusement pour votre curiosité, depuis mon départ j’ai beaucoup changé, je ne suis pas vraiment un exemple de ce qu’ils sont. »

L’endroit avait beau être calme et silencieux, il gardait cette impression d’être observé qui le gênait de plus en plus. Aussi ne fut-il pas surpris des mots qui suivirent de la part de son interlocuteur lorsqu’il lui fit remarquer que la forêt semblait ne pas d’aimer. Laremarque l’amusa en premier lieu, comme si le fait qu’il avait changé au point de voir son corps souillé par les forces démoniaques qui l’avaient un jour habité pouvait faire que même la nature lui en veuille. Mais dans le même temps, il n’était pas surpris. Il avait lu voilà fort longtemps des choses sur des esprits de la forêt, des rivières, des lacs, et d’autres esprits encore, mais ce n’étaient que des contes pour lui, il n’en avait jamais croisé.

« Je suppose qu’il n’y a pas que la forêt qui ne m’aime pas beaucoup dans ce monde, c’est compréhensible, et pourtant ceux qui me renient manquent de vision pour voir la vérité… »

Il avait prononcé ces mots avec amertume, car bien qu’il puisse comprendre que son isolement fasse partie de son sacrifice pour le salut de ce monde, cela ne l’aidait pas à le supporter plus facilement. Il sirotait le thé par petites gorgées rapides tout en essayant de faire abstraction de la sensation qui le dérangeait. Il regardait les étranges pliages désormais décorés de son interlocuteur.

« A quoi cela vous sert-il ? »




Dialogues de Harzhan: #990000


Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kānshǒu
Disciple du Lièvre

avatar

Messages : 36
Expérience : 725
Masculin Âge RP : ?

♦ Politique : 01
Métier : Bûcheron - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Licorne +100, v+150)

Stats & équipements
Vitalité:
955/955  (955/955)
Vitesse: 561
Dégâts: 706

MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PW Kansho u]   Jeu 4 Jan 2018 - 2:20

Kānshǒu demeura de marbre face aux dires du Stryge.

En réalité, converser sur ses émotions était quelque chose de plutôt personnelle chez lui et cela le choquait quand d'autres parlaient ouvertement des leurs. Il fallait un degré certain de connaissance d'un être pour lui livrer son ressenti, trait Djölfulin de réserve inné et transmis à l'Hybride, qui analysait les propos d'Harzhan en rallumant sa pipe. Après une grande inspiration d'opium, le Samurai se leva et entreprit de répondre tandis qu'il mettait ses bateaux dans l'eau du lac.
Il se demanda si les brumes le cacheraient de son interlocuteur, c'eut été malvenu en moment de dialogue.


- Haïssez-vous les vôtres ? Navré de demander ça d'aussi loin, mais pour vous répondre, cher nouvel ami, ces fabrications me serviront à illuminer la voie des esprits alentours. Les défunts trouveront chemin à leur errance, et les bienveillants réconfort dans le maintien de l'équilibre. Cela ne me profite nullement, c'est une tradition.

La Tribu du Cocon affirme que nous devons tous respect à la terre et aux esprits. Il faut veiller au cheminement des morts vers les Dieux, et laisser la vie couler, pour ne pas laisser les choses dans la stagnation. L'eau stagnante créait maux et malédictions, enfantait moustiques et parasites, et pareillement pour la vie. Rien ne doit être éternel, et même le plus travaillé des origamis se destinait à sa destruction.

Certains membres intéressés, après étude auprès des chamanes du Cocon, accomplissaient de leur côté les rîtes. Kānshǒu préférait les papiers aux autels, et ainsi ses mains pliaient pour les Trois plutôt qu'elles ne priaient.
Le départ de la petite flotte cartonnée se fit paisiblement, les eaux calmes aidant à la navigation, faisant danser les flammes dans les bougies. Au bout d'un moment, les couleurs flamboyantes ne firent qu'un avec le manteau brumeux, et l'Hybride se courba face à l'eau, en signe de salut.

Désormais, il pourrait se consacrer à écouter Harzhan.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harzhan
Demi-démon

avatar

Messages : 417
Expérience : 1767
Masculin Âge RP : 27 ans

♦ Politique : 12
Métier : Mineur - Apprenti
Disponibilité : Disponible

Titres:
 

(Pégase de Harzhan  +180, v+200)

Stats & équipements
Vitalité:
1996/1996  (1996/1996)
Vitesse: 264
Dégâts: 35%

MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PW Kansho u]   Dim 7 Jan 2018 - 11:45

« Si je les hais ? »

Harzhan sourit et leva la tête vers le ciel, là où les flocons tombaient vers lui entre les branchages des arbres. Le calme, c’était tout ce qu’il avait pu voir depuis le début de son voyage, le monde était calme. Il n’avait cependant aucune idée de si les deux tours étaient aussi calmes en ce moment. Connaissant les siens, il aurait parié que non. Cela faisant longtemps, bien longtemps, depuis son départ…

« Au début oui, je les haïssais, et je les trouve toujours bien trop barbares. Mais voilà tout, le temps a passé, quelles raisons aurais-je de continuer ce cycle de la haine ? »

Il passa un moment à regarder les flammes de bougies s’éloigner sur le lac. Harzhan n’était pas un grand sensible, mais il devait bien reconnaître que ce spectacle était plaisant à regarder, le calme ajoutait à la solennité du moment. Puis une première lumière disparut. Ce n’était pourtant pas le manteau de brume qui l’avait avalée, elle s’était éteinte, comme si on l’avait soufflée. Puis une autre, et une autre. Des créatures mettaient les bateaux en pièces. Ils marchaient sur l’eau comme s’il s’agissait de terre. Un aspect totémique, comme des créatures tribales de la forêt, avec le longs bois sur le crâne, les créatures que l’on distinguait dans la brume faisaient couler la flotte de papier de l’hybride, puis tournèrent leur regard vers les deux hommes sur la berge.

« Je crois que la forêt n’aime pas beaucoup votre art non plus ! Il va falloir se préparer à se battre, je doute que ces choses, quelque esprit de la forêt qu’elles soient, s’arrêtent à quelques bateaux de papier. »

Harzhan se leva, sa jambe gauche le tirait encore, mais il tenait debout sans difficulté. Il retira sa cape, bien trop encombrante pour combattre, révélant à son interlocuteur son torse tatoué de marquages occultes, ses bras recouverts de peau semblable à des écailles, et son visage cornu. Il se tourna vers son allié de circonstance et lui sourit, révélant des dents pointues entre ses lèvres.

« Si vous avez des questions, gardez-les pour plus tard, elles arrivent. »

Harzhan invoqua les ombres par sa magie, créant deux lames fines mais mortellement tranchantes. Leur poids nul, puisque faites de ténèbres, les rendait aisément maniables, car Harzhan n’était pas un expert du maniement des armes. Ce n’était en effet pas son style de combat favori, mais depuis qu’il était redevenu mortel il ne pouvait plus combattre uniquement par magie. Et il préférait que certaines choses restent cachées, du moins pour le moment.




Dialogues de Harzhan: #990000


Merci a Mohana pour le kit Sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au détour d'une clairière [PW Kansho u]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au détour d'une clairière [PW Kansho u]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Au détour d'une clairière [PW Kansho u]
» Au détour d'une clairière innocente... [PV : Harn]
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ouest de Dùralas :: Forêt Sylfaën :: Clairière des centaures-