AccueilAccueil  BestiaireBestiaire  CarteCarte  ContexteContexte  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Bonjour Invité, et bonne visite sur Dùralas !
Contribuez en aidant et en faisant part de vos idées pour le forum ici
Bienvenue à notre dernier membre : Ainoly
Le Monde de Dùralas a précisément 1814 jours !
Dùralas, le Jeu 18 Oct 2018 - 19:51
Pour être à l’affût des dernières nouveautés, c'est ici qu'il faut aller !
Pour toute réclamation, visitez le Bureau des réclamations.
Envie de sensations fortes, de gloire ? Tentez le Championnat de BaldorHeim
La bibliothèque de Stellaraë regorge d'informations sur Dùralas.
Devenir Roi ? Prince ? Prêtre ? C'est possible dans le recrutement RP
La salle des trophées recense les plus grands héros de ce monde !

Partagez | 
 

 Pour une poignée de pièces d'or [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garzvorgh dit "Kalevala"
Capitaine des Pirates ♦ Omichlikinésiste

avatar

Messages : 469
Expérience : 3178
Masculin Âge RP : 23 ans

Politique : 51
Métier : Mineur - Expert
Titres:
 

(Panthère, +200, v+200, 100 ; approche furtive : la vitesse est augmentée de 20% au premier tour)

Stats & équipements
Vitalité:
1780/1780  (1780/1780)
Vitesse: 1010
Dégâts: 932

MessageSujet: Pour une poignée de pièces d'or [Libre]   Mar 19 Déc 2017 - 1:23

Garzvorgh avait quitté son navire pirate deux jours auparavant. Il avait laissé la surveillance aux deux membres de l'équipage les plus actifs en ce moment, à savoir le moussaillon Edward Kidd et la moussaillonne Arwen. L'un était un jeune homme famélique qui avait la particularité de mener ses combats à l'aide de petites tourelles portatives, des engins faits de boulons et d'engrenages, avec un soupçon de vapeur. Elles s'étaient rendus particulièrement utiles lors de leurs derniers abordages.. Quant à l'elfe Arwen, il ne savait pas grand chose d'elle. Excepté que c'était une recrue qui n'avait pas froid aux yeux et qui était partante pour explorer les cales du Kazharien Volant.

Confiant à l'idée de retrouver le vaisseau dans un bon état à son retour, Garzvorgh avait décidé de mettre les voiles (dans les airs) et de parcourir une partie du territoire -sur le dos de son hippogriffe- à la recherche de nouveaux marins prêts à prendre les armes. L'orc s'était d'abord arrêté à Ishtar pour ce faire, puis avait parcouru une bonne partie des Terres désolées du sud sans tomber sur le moindre signe de vie.

Mais les choses s'étaient corsées lorsqu'il avait dû survoler une contrée qu'il n'avait encore jamais vu alors. Il s'agissait d'un endroit à la frontière entre les terres désolées du sud et les marais Hukutav, et dont l'aspect visuel s'apparentait à un savoureux mélange entre la flore luxuriante de l'île Wystéria, et les étendues arides du désert d'Harena, à savoir sa terre natale. En passant au-dessus de la savane de Tzengah, le Kalevala et sa monture ailée avaient été attaqués par plusieurs nuées de flèches, ce qui avait obligé l'omichlikinésiste à atterrir. Sitôt le pied à terre, le peau-verte s'était retrouvé cerné par des hommes au teint basané et aux visages dissimulés par des pans de tissus grisâtres ou rougeâtres, typiques des régions désertiques.

Les assaillants, au nombre de six, semblaient prêts à le détrousser Garzvorgh. L'un d'eux était d'ailleurs monté sur un cheval, et semblait commander les autres. Ils s'exprimaient dans un dialecte inconnu, mais leurs gestes firent rapidement comprendre à l'orc qui ne pourrait pas se dépêtrer de ce conflit sans sortir les armes. Ce qu'il fit, en déclenchant instantanément sa magie fumeuse, avant d'accompagner l'épais brouillard qui venait de tomber sur l'ensemble des ennemis par des jets de dague dans tous les sens possibles. Il entendit une dizaine de cris signifiant que les lames avaient atteint leurs cibles. Lorsque la fumée se dissipa, tous les pillards étaient hors d'état de nuire. Le peau-verte avait juste pu percevoir un cri "Swen'jah", hurlé par l'un des nomades. Il ne savait pas ce que cela signifiait, et il s'en fichait.


***


Une demi-heure plus tard, le Kalevala se trouvait dans le petit village qui, d'après les autochtones, devait s'appeler "Kothemba", ou "Kothembé", il ne comprenait pas avec le fort accent de ses habitants. Les villageois étaient beaucoup plus joviaux que les hommes de sa précédente rencontre. Le capitaine pirate en déduisit qu'ils étaient forcément d'un peuple différent. En tout cas, que ce soit les "Swen'jah" ou ces humanoïdes, ils étaient au moins aussi primitifs que les Géants des monts du Baldor.

Garzvorgh décida qu'il allait rester quelques heures dans ce lieu paisible, son instinct de voleur lui laissait entendre que ce lieu pouvait être la clé pour accéder à un trésor, mais il ne savait pas comment ni pourquoi...






Couleur des dialogues : Slateblue

Rp en cours : I - II - III

Double-compte de Dilon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.forumactif.org
Hevoria
Enchanteresse Suprême ♦ Oracle de Wystéria ♦ Vestale éthérée

avatar

Messages : 952
Expérience : 5476
Féminin Âge RP : 25 ans

Politique : 01
Métier : Chasseuse - Maîtresse Absolue
Titres:
 

(Nekrophys, Tryskelion d'Hevoria [Améliorée] +400, v+400 Dissuasion kalumbresque : évite la prison à coup sûr)

Stats & équipements
Vitalité:
3787/3787  (3787/3787)
Vitesse: 751
Dégâts: 2747

MessageSujet: Re: Pour une poignée de pièces d'or [Libre]   Mer 21 Fév 2018 - 13:01

Et bien et bien... Par Kalumbra, si ce n'est pas le capitaine des pirates en personne. Assise sur le rebord du toit d'une casemate surplombant la ruelle, une voix pleine de malice interpella le peau-verte en contrebas. Le soleil illuminant le village de ses rayons d'or, la mystérieuse individu s'était placée à contre-jour, de sorte à ce que son interlocuteur ne puisse distinguer qu'une ombre au milieu de laquelle deux iris luisaient d'une étrange lueur spectrale. Curieuse, cette dernière observa alors l'orc sous toutes ses coutures avant qu'un sourire taquin ne vienne soudain se dessiner dans les ténèbres la dissimulant

Plutôt mignon pour un orc... Amusée par cette nouvelle rencontre, elle s'allongea à plat ventre sur le toit, jambes en l'air et poings en dessous son menton tout en dodelinant de la tête. Un autre candidat ? Songea l'inconnue. Intéressant... Il est plein de potentiel. Etait-ce le destin qui l'avait amené en ces lieux ? Ou était-ce simplement une heureuse coïncidence ? Les vents de la providence étaient décidément généreux ces derniers temps. Mais il fallait d'abord le guider, lui donner une piste afin qu'il puisse apercevoir la lumière au bout du tunnel et se mette lui aussi en quête de la partie immergée de l'iceberg.

Alors toi aussi tu as répondu à l'appel de la savane de Tzengah ? Mais t'as l'air un peu perdu, je me trompe ? Elle l'observa de nouveau, plantant son regard énigmatique dans ses yeux afin de lire au-delà, devinant ses désirs et aspirations. Un trésor hein... Elle gloussa, songeant à la signification véritable de ce mot en ces lieux. C'est tellement plus grand... Une voix au timbre résonnant et profond s'éleva dans les airs, semblant provenir de tout les endroits à la fois à la manière d'un murmure prophétique.

Si tu veux comprendre, si tu veux t'endurcir... et éveiller ce qui sommeille dans les songes brumeux de ton être, tu devras plonger au cœur de cette région. Savane, terres ancestrales... ces endroits que le monde à oublié depuis des âges et des âges... cachent un autre secret qui n'attends que d'être découvert. La voix tournait, virevoltait autour de Garzvorgh, comme si ces étranges révélations lui étaient soufflées intimement par la brise elle-même.

Commence par aller voir la cheffe de ce village et réponds à ses attentes... C'est seulement à ce prix que tu pourras voir ce que j'ai vu. Et alors tu comprendras, et alors... tu t'éveilleras. Ses derniers mots lancés, l'inconnue se releva, puis tourna les talons. Mais elle se stoppa une dernière fois, jetant un coup d'œil en arrière.

Oh, une dernière petite chose dont je venais vous informer mon cher capitaine : vos pirates et moi allons être voisin très prochainement. N'est-ce pas formidable ? Je suis sûre que nous saurons nous entendre à merveille. Après tout, c'est dans notre intérêt commun.

Alors à bientôt... Garzvorgh.

Son discours terminé, l'inconnue s'évapora alors tel un mirage, disparaissant aussi mystérieusement qu'elle était apparue.


***

Point par point, morceau par morceau, les pièces du puzzle s'assemblaient. Si elle voulait mettre la main sur ce qu'elle recherchais ici... Elle aurait besoin de toute l'aide nécessaire. Peu importait leur origine, peu importait leurs motivations et leurs méthodes. Cette fois-ci, seul le résultat comptait.

Au bout du chemin, par-delà la lumière... Le Néant l'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garzvorgh dit "Kalevala"
Capitaine des Pirates ♦ Omichlikinésiste

avatar

Messages : 469
Expérience : 3178
Masculin Âge RP : 23 ans

Politique : 51
Métier : Mineur - Expert
Titres:
 

(Panthère, +200, v+200, 100 ; approche furtive : la vitesse est augmentée de 20% au premier tour)

Stats & équipements
Vitalité:
1780/1780  (1780/1780)
Vitesse: 1010
Dégâts: 932

MessageSujet: Re: Pour une poignée de pièces d'or [Libre]   Sam 5 Mai 2018 - 3:34

Et bien et bien... Par Kalumbra, si ce n'est pas le capitaine des pirates en personne.

Garzvorgh releva la tête pour apercevoir une silhouette sur une bâtisse, assise et postée à contre-jour de sorte que l'on ne puisse pas voir son visage. Tout de suite le pirate adopta une attitude méfiante, il n'aimait pas qu'on lui parle ainsi. Il n'aimait pas qu'on lui parle tout court quand il ne savait pas qui lui adressait la parole. Il se contenta de prendre une mine renfrognée et de regarder l'interlocutrice, car elle avait une voix féminine.

Il la regarda s'allonger, elle semblait à l'aise et s'amuser de la situation. Elle ne savait certainement pas à qui elle s'adressait. Enfin si, elle le savait, puisqu'elle avait énoncé son rang, mais l'inconnue ne savait pas de quoi pouvait être capable le Kalevala, absolument pas. Le peau-verte resta donc immobile, guettant un geste, un indice. C'était qui cette bonne femme ?

Elle continua dans sa lancée en lui posant une question. S'il était là pour la savane ? Naturellement. Pour un trésor ? Encore mieux. Plus grand qu'un trésor ? C'était l'apothéose. Tout en restant aux aguets, il consentit tout de même à l'écouter. Son esprit de voleur avait fait tilt lorsqu'elle avait évoqué quelque chose de plus grand qu'un simple trésor. Qu'est-ce qui pouvait être plus grand ? Une montagne de trésors ? Ou alors... Elle le baratinait. Méfiance était de mise, même pour le capitaine des pirates.


Si tu veux comprendre, si tu veux t'endurcir... et éveiller ce qui sommeille dans les songes brumeux de ton être, tu devras plonger au cœur de cette région. Savane, terres ancestrales... ces endroits que le monde à oublié depuis des âges et des âges... cachent un autre secret qui n'attends que d'être découvert.

- Tu parles bien, mais tu en dis peu.

Rétorqua l'orc à une interlocutrice qui semblait l'ignorer. Mais peu importait, elle avait réussi à éveiller sa curiosité et c'était tout ce qui comptait. Enfin, la voix lui conseilla d'aller se rendre dans la case de la cheffe de ce ville -ce qu'il nota- afin de voir ce qu'elle avait vu. C'était tout à fait étrange et captivant à la fois. L'appât du gain était qui plus est palpable.

Oh, une dernière petite chose dont je venais vous informer mon cher capitaine : vos pirates et moi allons être voisin très prochainement. N'est-ce pas formidable ? Je suis sûre que nous saurons nous entendre à merveille. Après tout, c'est dans notre intérêt commun.

Puis elle disparut. Garzvorgh se caressa le bouc et répondit, plus à lui même que pour l'étrangère qui venait de partir.

- Mouais, c'est ce que l'on verra. Tant que tu ne mets pas tes sales pattes dans nos affaires tout ira bien... Quelle intervention fallacieuse, sérieusement...

Il haussa les épaules et redirigea son attention vers le village, qu'il parcoura d'une vision panoramique.

- Bon, qu'est-ce qu'elle a dit déjà ? Ah oui, "commencer par aller voir la cheffe de ce village", excellent choix... C'est parti.






Couleur des dialogues : Slateblue

Rp en cours : I - II - III

Double-compte de Dilon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemondededuralas.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour une poignée de pièces d'or [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pour une poignée de pièces d'or [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour une poignée de pièces d'or [Libre]
» Pour une poignée de pièces d'or...
» Pour une poignée de Yen [Andrea]
» Pour une poignée de Whiskas...
» Pour une poignée de dollars (recherche de rp non terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Centre de Dùralas :: Savane de Tzengah :: Village de Kothemba [Zone communautaire]-